Issuu on Google+

économiser

l’énergie et l’eau au quotidien c’est

facile !


source ADEME

Chacun peut, par son comportement et par une réflexion lors de l’achat d’équipement, agir à son niveau pour réduire ses dépenses énergétiques et contribuer au développement durable de notre planète. Voici quelques gestes simples à mettre en œuvre.

3

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

sommaire

ECONOMISER L’ÉNERGIE

E n F r a n c e, chaque ménage émet dans l'atmosphère 1,5 tonnes de CO2 par an. La moitié de ces émissions est due à nos comportements quotidiens

1. Connaître sa facture 2. Le chauffage 3. L’eau chaude sanitaire 4. Les usages spécifiques de l’électricité 5. Le froid 6. Le lavage 7. La cuisson 8. L’éclairage 9. L’audiovisuel et la bureautique 10. L’eau

AGEDEN 04 76 23 53 50 infoenergie@ageden.org www.ageden.org

11. Les transports et déplacements


la maîtrise de l’energie

un enjeu du d ev e l o p p e m e nt

d u r a b l e 4

ECONOMISER L’ÉNERGIE

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

1cs oa nfnaac îtturree La facture énergétique d’un logement varie d’un ménage à l’autre ; elle dépend de plusieurs facteurs :  l’énergie de chauffage,

 la conception du logement, l’isolation,  la situation géographique,

 le taux d’occupation du logement. Mais ces critères n’expliquent pas toutes les différences : LE

Les ressources d’énergie "classiques" (charbon, fioul, gaz, nucléaire) ne sont pas inépuisables, et il est important de les préserver. Les consommations d’énergie contribuent à l’effet de serre et à la pollution de l’air.

Un enjeu social Les dépenses d’énergie pèsent lourd dans le budget d’un ménage. Accroître l’efficacité énergétique permet de réduire la facture.

ET

LES

APP AREIL S

U TIL IS ÉS

L OG EMEN T JOU ENT UN RÔ LE IMP ORT ANT .

CE

DANS

5 LE

SO NT D ES

FACT EUR S SUR L ES QUEL S ON P EUT A GIR FACIL EME NT, ET S ANS INV ES TI R B EAUCO UP .

RÉPARTI TION DE LA FACT URE ÉNERGÉTIQUE D’UN LOGEMENT CHAUFFÉ AU GAZ

éclairage, électroménager 20 % entretien, abonnements chauffage 60 %

cuisson 5%

source : O. Sidler,

Un enjeu environnemental

C OMP O RT EMEN T

eau chaude 15 %

Un enjeu économique Le premier réflexe à avoir est de La maîtrise de l’énergie et la promotion des énergies renouvelables sont des secteurs créateurs d’emplois.

(S ES)

F A C TUR E ( S ) D ’ÉNE RG IE ,

S UI VR E R ÉGUL IÈ RE MENT SA

pour savoir ce qu’on dépense et

repérer les dérives.

LE

CH OI X DE S AB ON NEM ENT S DE G AZ ET D ’ÉLE CTRICI TÉ

ES T I MPO RTAN T.

VE IL LEZ

À

:

 les adapter à l’équipement du logement,

 rechercher le meilleur tarif (contactez les Espaces Info Energie, ou votre distributeur d’énergie).


ET L’EAU AU QUOTIDIEN

ECONOMISER L’ÉNERGIE

2 cl eh a u f f a g e LES

EN TRET ENEZ

R ÉGUL IÈ RE MENT L E S YS TÈM E

DE CHAUFFAGE.

Faites vérifier votre chaudière, dépoussiérez les radiateurs.

EV ITE Z

DÉPENSES DE CHAUFFAGE ONT BEAUCOUP DIMINUÉ

L ES CH AUFFAGE S D’AP PO IN T IND IVI DUEL S .

CES DERNIÈRES ANNÉES, GRÂCE À UNE RÉGLEMENTATION

Ils sont énergivores, et présentent un risque important de brûlures

THERMIQUE DE PLUS EN PLUS CONTRAIGNANTE.

et d’asphyxie.

MALGRÉ CELA, LE CHAUFFAGE REPRÉSENTE 30 % ENVIRON DE LA FACTURE.

ENCORE

LA

NU IT, IS OL EZ-V OUS DE L ’EX TÉ RIEUR ,

en fermant rideaux et volets (25 % de la chaleur d’un logement part par les vitrages).

RES PE CTEZ 6

TO UT EFOI S UN E B O NNE AÉRAT IO N,

en ouvrant les fenêtres 5 minutes par jour, et en laissant les grilles d’aération dégagées et propres.

PRO FITE Z

AU MA XI MUM DES AP PO R TS SO LAI R ES ,

ils sont gratuits et… totalement inépuisables.

B IEN

S OU VEN T, DE S TR AV AUX S ’I MPO SE NT

RES P ECTEZ

L ES T EMPÉ RA TUR ES D E C ONF O R T.

 19°C dans les pièces à vivre,  20°C dans la salle de bains,

 16°C dans les chambres, et la nuit. Au delà de 19°C, chaque degré supplémentaire entraîne 7 % de dépense en plus.

RÉDU ISEZ

LES TEMP ÉRAT URES .

Baissez de 3 à 4°C pour une absence de plus de 2 heures, passez en hors gel pour une absence de plusieurs jours.

PE NSEZ

À L A RÉ GUL ATI ON.

La pose d’un thermostat d’ambiance, accompagné d’un programmateur, permet d’adapter la consommation d’énergie à vos besoins réels.

UN EXEMPLE

ET PEUV EN T RA PP OR TE R GR O S.

Dans une maison individuelle de 100 m2 non isolée, chauffée à l’électricité : l’isolation de la toiture (avec 15 cm de laine de verre), permet de réduire la facture totale de chauffage de 22 %.

7


DE LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE.

de l ’ é l e c t r i c i t é C’EST

UN POSTE DE DÉPENSE QUI AUGMENTE RÉGULIÈREMENT, DU

FAIT DU NOMBRE CROISSANT D’APPAREILS UTILISÉS PAR LES MÉNAGES.

DÉPENS ES ANNUELLES M OYENNES DES APPAREILS EN €/AN

Réfrigérateur américain

8

163 €

Congélateur Chaud. mal asservie

49 €

Sèche-linge

47 €

Réfrigérateur

35 €

VMC

SI L’ INSTALLATION D ’ EAU CHAUDE EST INDIVIDUELLE

R ÉGL EZ

L A T E M P É R A T U R E D U C H A U F FE - E A U À

5 5 °C

M A X IM UM

24 €

Lave-linge

22 €

Téléviseur principal

Sachez également qu’une température d’eau supérieure à 60°C

Magnétoscope

favorise l’entartrage du chauffe-eau. Le réglage est à demander lors de la visite d’entretien annuelle

29 €

Lave-vaisselle

pour éviter les brûlures, et limiter la consommation d’énergie.

9

60 €

13 € 10 €

Chaud. bien asservie

5€

Chaine hifi

3€

Coût moyen du kWh = 10 cts € TTC

source : ADEME

15 %

ECONOMISER L’ÉNERGIE

REPRÉSENTE ENVIRON

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

ELLE

ECONOMISER L’ÉNERGIE

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

3 sl ’aenaiut aci hr ea u d e 4sl pe és cui fs iaqgueess

(chaudière), ou à un électricien (chauffe-eau électrique).

PENSEZ ÉGALEMENT

 à éviter d’ouvrir le robinet d’eau chaude pour une utilisation courte,  à fermer l’évacuation de la baignoire dès l’ouverture du robinet.

COUPEZ

L ’ALIMENT ATION

LA

Pour aider les consommateurs à choisir entre

VEI LL EUS E DU CHAUFFE -EAU EN CAS

différents appareils, l’Union Européenne a mis

D’AB SE NCE PR O LO NGÉ E.

en place depuis 1996 L ’ É T I Q U E T T E

La veilleuse représente jusqu’à 25 % de la

Obligatoire sur les appareils de froid, les lave-

consommation annuelle.

linge, sèche-linge et les lave-vaisselle,

OU

É NERGI E.

ELL E PE R-

MET, PA R U N JEU DE FL ÈCH ES CO LO RÉES ,

SI L’ INSTALLATION EST COLLECTIVE

DEMAN DEZ

UN RÉGL AGE DE LA TEM -

PÉ RA TUR E AU NIV EAU D E L’ IMMEU BL E .

DE REP ÉRER AU PREMI ER CO UP D’ŒIL L ES APP AREIL S É CONO MES

(C A TÉG OR IE A ),

LES PL US ÉN ERGIV ORES

(J US Q U ’À G) .

ET

La consommation annuelle en kWh de chaque appareil y est également indiquée. Le prix d’achat d’un appareil de classe A est souvent un peu plus élevé, mais on le rentabilise très rapidement.


ET L’EAU AU QUOTIDIEN

lavage

ECONOMISER L’ÉNERGIE

ECONOMISER L’ÉNERGIE

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

5 dl ees farpopi adr e i l s 6 l e

10

11

A L ’ A C H AT

LE

C HO IX D E C ES APP AR EI LS ES T P RI MO RD IAL .

Entre un appa-

reil de catégorie A et un appareil de catégorie G, la consomma-

A

L ’ACH AT,

CH OI SI SS EZ

LES

AP PA RE IL S

N OME S EN ÉN ERGIE ET E N E AU

LE S

PL US

tion annuelle peut tripler, pour une même contenance.

 à l’aide de l’étiquette énergie

L O R S D E L ’ I N S TA L L AT I O N

(celle-ci peut aller de 14 à 25 litres pour un lave-vaisselle,

Pensez à

NE

PAS

PLACER

DE

FAÇON

D ’ÉNERGI E.

APPARE ILS

PRÈS

 en regardant la consommation d’eau par cycle

D ’UNE

(four, cuisinière, radiateurs).

S O URCE D E CH ALE UR

De même, sachez que

CES

L A T EMPÉ RA TUR E D E LA P IÈ C E IN F LUE

IMPORTANTE

SUR

LA

CONSOMMATION

Ainsi, un congélateur placé à la cave consommera

moins d’énergie que dans un appartement chauffé à 19°C.

de 45 à 80 litres pour un lave-linge).

N ’UTI LI SEZ

PAS LES P R OGR AMM ES À HAUT ES TE MPÉR AT UR ES.

Un cycle de lavage à 30°C consomme trois fois moins d’énergie qu’à 90°C. Avec les textiles et les détergents modernes, les lavages à 30 ou 40°C suffisent.

FA ITE S

A L’ U S A G E

TO URNE R L ES MACH INE S À PL EIN E CHARGE.

Et oubliez les idées reçues : un lave-vaisselle plein consomme

D ÉGIV REZ RÉG ULI ÈREME NT,

3 centimètres de givre doublent la

consommation de l’appareil. L AIS S EZ R EF R O IDIR LE S PL ATS

avant de les placer au réfrigérateur.

V ÉR IF I EZ RÉ GUL IÈR EME NT L A Q UAL IT É D ES J OI NT S. I L ES T INU TIL E D E B AIS S ER LA T EMP ÉR ATU RE D U R ÉF R IGÉ RA T EUR EN DES S OUS DE

ÉCO-

:

4

À

5°C.

moins d’eau que plusieurs vaisselles à la main.


ET L’EAU AU QUOTIDIEN

8l’éclairage

ECONOMISER L’ÉNERGIE

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

ECONOMISER L’ÉNERGIE

7la c u i s s o n

12

13

Avec des plaques électriques,

UT IL I SE Z

DES

EQ UIP EZ-V OUS

CA SS ER O L ES

DE LAMP ES B AS S E CO NS OM MATI ON .

À FO ND P LA T P OUR ÉCO NO MIS ER L ’ÉLE CTRICI TÉ, ET ADAP -

Elles consomment 4 à 5 fois moins d’énergie que les ampoules à

T EZ LEU RS DIME NS IO NS .

incandescence, pour le même niveau d’éclairement, et durent 5 à

Vous pouvez éteindre la plaque avant la fin de la cuisson, elle

10 fois plus longtemps. Elles offrent une meilleure sécurité, avec un

reste chaude encore longtemps.

faible dégagement de chaleur. L’investissement est rentabilisé en moins d’un an, d’autant plus que les prix baissent.

VOS CASSEROLES PEN DANT

LA

CUI SSO N,

UN EXEMPLE

vous consommerez moins.

Pour maintenir à ébullition 1,5 l d’eau sur une plaque électrique, il faut une puissance de 850 W avec une

UN EXEMPLE

RECOUVREZ

Si vous achetez 3 lampes BC (18 W au lieu de 75 W) Investissement de départ : 15 € Economie annuelle : 26 € L’investissement est amorti en 8 mois.

casserole à fond bombé sans couvercle, contre 190 W avec une casserole à fond plat et un couvercle, soit un rapport de 1 à 4,5.

LE

ÉQ U I V AL ENC E S

ampoule à incandescence

60 W

75 W

100 W

ampoule basse consommation

14 W

18 W

23 Wde 9 à

MI C RO -O ND ES N ’ES T PAS S I ÉC O NO MIQ UE QUE L ’ON

CRO IT .

Evitez d’y décongeler les aliments, et d’y cuire des

aliments contenant beaucoup d’eau.

EV ITE Z

L ES É C LAI R AGES I ND I RE C TS .

Sachez par exemple qu’un lampadaire halogène consomme 30 fois plus d’énergie qu’une ampoule basse consommation.

P EN SE Z

À É T EI N D R E L A L UM IÈ R E EN Q U IT T A NT U N E P I ÈC E.

N ETT OY EZ U TIL IS EZ

RÉ G U LI È R E M E N T L E S A M P OU LE S E T LU M I N A I RE S.

AU MAX IMU M L A LUMI ÈRE DU JOUR .


UN EXEMPLE

DE NOMBREUX APPAREILS CONTINUENT À CONSOMMER DE L’ÉLECTRICITÉ MÊME SI ON NE LES UTILISE PAS, LAISSÉS EN POSITION DE VEILLE 24H/24 (IDENTIFIABLES PAR UN POINT ROUGE LUMINEUX).

14

Une télévision laissée en veille pendant 20h

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

C’EST UN POSTE DE CONSOMMATION IMPORTANT, MÊME S’IL N’APPARAÎT PAS DIRECTEMENT SUR LA FACTURE D’ÉNERGIE.

ECONOMISER L’ÉNERGIE

bureautique

ECONOMISER L’ÉNERGIE

ET L’EAU AU QUOTIDIEN

9el ’t aluad i o v i s u e l 10 l ’ e a u consomme autant qu’en fonctionnement pendant 4h.

C O MM EN CE Z N O M B REU X .

P AR

PU IS

I D EN T I FI ER

CE S

AP P AR EI L S

:

ILS

SONT

É T EI G NE Z L E S C O MP L È TE ME N T S I P O S S I B LE .

Certains appareils n’ont pas de position d’arrêt (magnétoscopes, décodeurs, certaines chaînes hi-fi, appareils avec transformateurs...) : dans ce cas débranchez-les, ou utilisez une barrette multiprise avec interrupteur.

15

S A C H EZ Q UE L A C ON S O M MA TI O N MO Y E N NE D ’ EA U E N F R A NC E E S T D E 16 0 L IT R E S P AR JO U R ET P AR P E R S O NN E [S O IT 1 63 €/ AN /P ER SO NNE S UR UNE B ASE D E 2, 8 0 € /M 3] . EN PREM IER LIE U, APPRENE Z À DÉ TE CTER U NE FU ITE, et suivez régulièrement l’évolution de votre facture. Tendez l’oreille : une fuite sur une chasse d’eau s’entend. En cas de doute, regardez soir puis matin les chiffres inscrits au compteur.

QU E LQU E S EX EM P LE S D E C E QU E VOU S P OU VE Z ÉC ON OM I S ER

= 7 à 18 € par an

Une vaisselle à la main

de 9 à 16 W en veille

= 9 à 16 € par an

Une vaisselle au lave-vaisselle

de 0 à 33 W en veille

= 0 à 33 € par an

Un lave-linge

Téléviseur

de 8 à 22 W en veille

Décodeur Canal + Chaîne hi-fi Ampli d’antenne

Q U E L Q U E S RA P P E L S D E C O N S O MM A T I O N S

Une chasse d’eau

de 13 à 15 W en veille = 11 à 12 € par an

Une douche Un bain

UN

O R DIN ATE UR A UNE PU IS SA NCE DE

100

À

150 W,

D ONT L ES D EUX T IERS P OU R L ’ÉCRAN.

Pensez donc à

A CTIV ER L ’ÉCO NO MIS EUR D’ÉCRAN

(chemin

d’accès : poste de travail, panneau de configuration, affichage, écran de veille, désactivation du moniteur), ou à éteindre l’écran dès que vous ne vous en servez plus. Le soir, éteignez votre ordinateur, votre imprimante, cela ne les abîme pas et vous ferez des économies.

Un lavage de voiture (au jet)

de 10 à 20 litres de 14 à 22 litres de 40 à 80 litres de 6 à 12 litres de 50 à 80 litres de 120 à 200 litres 200 litres

EN PRÉVENTION

CH ANGE Z RÉG ULI ÈREMEN T LE S JOI NTS D’AL IMEN TAT IO N des lave-linge et lave-vaisselle. F E R M E Z L E C O M P T E U R D ’ E A U en cas d’absence de plusieurs jours. PRO TÉGE Z L E COMP TE UR D’E AU CON TRE LE GE L. P EN SE Z À V OUS ÉQU IPE R D ’AP P ARE IL S ÉC O NO MES : mécanismes double-chasse pour les WC, mitigeurs, réducteurs de débit sur les robinets. EN E AU


ET L’EAU AU QUOTIDIEN

ECONOMISER L’ÉNERGIE

11t r al ne ss p o r t s e t déplacements EN FRANCE,  

PRÈS DE

LA VOITURE REPRÉSENTE POUR LES MÉNAGES

15 %

DU BUDGET, SOIT LE

UNE MOYENNE DE PLUS DE

 28 %

DES ÉMISSIONS DE

5000

CO2,

2

EME

:

POSTE APRÈS LE LOGEMENT

€ DE DÉPENSES PAR AN

PRINCIPAL GAZ RESPONSABLE

CO -VO IT URAGE

ET AU TO PART AGE

Pour aller au travail ou partir en vacances, le co-voiturage est un moyen de réduire ses frais de voiture et ses émissions polluantes tout en privilégiant la convivialité. L’autopartage est un service de location de voitures pour de courtes durées sur abonnement. Une voiture partagée se substitue à six voitures particulières. L’objectif est de permettre à ceux qui n’utilisent qu’occasionnellement leur voiture (moins de 10 000 km par an) de se passer totalement de l’achat et de l’entretien d’un véhicule (www. autopartage.fr).

DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

IL

EST POSSIBLE DE RÉDUIRE SES CONSOMMATIONS ET SES DÉPENSES

PAR DES CHOIX JUDICIEUX.

16

ACHET EZ

UN VÉ HICU LE ADAP TÉ À VO S B ES OI NS

Un 4X4 en ville consomme plus, pollue plus et occupe plus d’espace qu’une voiture moyenne. Et offrez-vous le luxe d’un véhicule moins polluant : la nouvelle étiquette énergie vous informe sur les émissions de CO2 et la consommation de carburant de votre future voiture.

A DOP TE Z

UN E CON DUIT E

“SO UPL E”

Une conduite “agressive” augmente la consommation :  + 40 % en ville

 + 20 % sur la route Réduire sa vitesse de 10 km/h sur l’autoroute, c’est économiser 1 litre pour 100 km. Pensez également à entretenir régulièrement votre véhicule.

TRAJETS

C OU RT S

:

À PI ED, À V ÉLO , EN B US .. .

En ville et dans les grandes agglomérations :

 la moitié des trajets en voiture particulière fait moins de 3 km  un quart fait moins de 1 km

Pour ces trajets, il est parfois aussi rapide de se déplacer à pied, à vélo ou en bus. D’autre part, c’est lors du premier kilomètre que l’usure du moteur et les rejets de gaz sont les plus importants.

PRI VIL ÉGI EZ

LES TR AN SP OR T S EN COM MUN

Utiliser le train, le bus ou le tram est souvent plus rapide, moins coûteux et surtout moins polluant que la voiture. Avec les trains régionaux (www.ter-sncf.com), le réseau Transisère (www.transisere.fr), ou le réseau TAG (www.semitag.com), l’offre est particulièrement fournie dans notre département.

U TIL IS EZ

RAIS ON NAB LE MENT L A CLI MATI S ATI ON

L’utilisation de la climatisation entraîne une surconsommation de carburant. En moyenne :  + 33 % en ville

 + 18 % sur la route

17


BULLETIN D'ADHÉSION

En soutenant l ' A G E D E N, v o u s contribuez au développement de solutions énergétiques respectueuses de l'environnement en Isère

L’ A G E D E N Association de promotion de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables en Isère, l’AGEDEN met à votre disposition une équipe de professionnels (ingénieurs conseils, techniciens, animateurs...) pour informer, aider et former aussi bien les particuliers que les collectivités.

En Isère, la ressource énergies renouvelables existe, les techniques sont au point, des aides sont à votre disposition. Maîtriser l’énergie et utiliser les énergies renouvelables, aujourd’hui c’est possible. L’AGEDEN

Nom :

est à votre disposition pour accompagner

Prénom :

vos projets.

Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

............................... .............................

CP : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville :

...............................

Tél : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Courriel : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . AGEDEN Énergies renouvelables en Isère

Adhère à l'association AGEDEN énergies renouvelables en Isère

Espace Info Energie et verse la somme de :

Le Trident Bât. A, 6 ème étage

- Collectivités/entreprises : 100 euros

34, avenue de l'Europe 38100 Grenoble

- Individuels : 20 euros

Tél. 04 76 23 53 50

- Etudiants/sans emploi : 10 euros

infoenergie@ageden.org www.ageden.org



18


POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ÉCONOMIES D ’ ÉNERGIE ET LES ÉNERGIES RENOUVELABLES D A N S L ’ H A B I TAT

Pour une construction, une rénovation : quelles sont les énergies disponibles, quels types de chauffage, quelle isolation, peut-on évaluer les consommations ? Pour l’équipement d’un logement : quels sont les appareils performants, combien consomment-ils ? Comment peut-on économiser sur l’électroménager, l’éclairage, les veilles… Comment faire des économies d’eau ? DANS LES TRANSPORTS

AGEDEN (département de l’Isère hors agglomération grenobloise )

04 76 23 53 50 www.ageden.org

AGENCE LOCALE DE L’ENERGIE (agglomération grenobloise)

www.ale-grenoble.org 04 76 00 19 09

ESPACES INFO ENERGIE

Illustrations : C. Nocart — Mise en pages : N. Carli/sourisverte — Impression : Notre-Dame — AGEDEN 2007

Comment carburer plus propre, quelles sont les alternatives à la voiture, quelle offre de transports dans l’agglomération ? etc.

Le dispositif Info Energie est financé par l’ADEME, la Région Rhône-Alpes et le Conseil Général de l’Isère


Economiser l'énergie et l'eau à la maison