Issuu on Google+

Infiniment le bleu s'ĂŠvade

Photographies Nicolas Cytrynowicz

L'Usage du Monde - Strasbourg 5 au 30 novembre 2013


« Quelle est la couleur de la distance, du rêve, de l'ailleurs, de l'amour tendre, de la douceur, de la paix, de l'entre-deux, des sentiments indéfinissables... le bleu évidemment ! » (Pascale Lismonde, Le goût du bleu).

« Le bleu ne fait pas de bruit. C'est une couleur timide, sans arrière-pensée, présage, ni projet, qui ne se jette pas brusquement sur le regard comme le jaune ou le rouge, mais qui l'attire à soi, l'apprivoise peu à peu, le laisse venir sans le presser, de sorte qu'en elle il s'enfonce et se noie sans se rendre compte de rien. (…) Ce n'est pas, à vrai dire, une couleur. Plutôt une tonalité, un climat, une résonance spéciale de l'air. Un empilement de clarté, une teinte qui naît du vide ajouté au vide, aussi changeante et transparente dans la tête de l'homme que dans les cieux. » (Jean-Michel Maulpoix, Une histoire de bleu)

« Le bleu développe très profondément l'élément du calme. » (W. Kandinsky, Du spirituel dans l'art, et dans la peinture en particulier)

« Je voulais rester seul avec ce vide merveilleusement bleu qui était en train d'éclore. » (Yves Klein, Manifeste de l'Hôtel Chelsea)


Dans une photographie, comme dans toute expression visuelle, tout dépend du regard de l'autre. Pas seulement de celui du photographe. De celui du sujet parfois. Et toujours de celui à qui la photographie est destinée, c'est-à-dire l'autre, c'est-à-dire vous, cher visiteur, cher amateur, cher voyageur de la vie. Au final, c'est de votre âme qu'il s'agit, de votre sentiment, de vos sensations. N.C.

Contacts :

Nicolas Cytrynowicz 06 24 13 69 30 cytrynowicz@yahoo.fr nicolascytrynowicz.blogspot.fr facebook.com/cytrynowicz

strasbourg-photos.blogspot.fr flickr.com/photos/cytrynowicz



Infiniment le bleu s'évade, quelques photographies