Page 17

Deux étoiles dans la tourmente

bien de combler son retard mais son fourvoiement mit fin à ses illusions, l’écart se stabilisant in fine au Pont de la Neige (2528m), km12, où était installée la seconde collation. Sur les deux km d’asphalte en faux plat montant qui s’ensuivirent, le Chamoniard enclencha la troisième, engrangeant 45 secondes sur les deux lièvres qui firent dissidence, le Chambérien filant à l’anglaise. L’aller-retour à l’Aiguille Pers allait tourner à une éclatante démonstration de Damien. Outre l’innéité de son talent et un mental d’acier, son passé de fondeur lui permit de supporter remarquablement les dantesques conditions atmosphériques. Aussi, c’est implacablement qu’il grilla la politesse à l’Isérois au Col Pers (3009m), km16, puis rejoignit sans autre forme de procès sur la vertigineuse arête l’homme de tête, précisément à quelques 200m sous l’aiguille. C’est en tandem que Damien et Alexis parvinrent au faîte du parcours, km18. La communion entre les deux fuyards allait être de courte durée. Extraordinaire descendeur, Damien prit l’option de s’envoler. Choix judicieux qui relégua Alexis à plus d’une minute.

La messe semblait dite lorsque le jeune prodige fut victime d’une hypoglycémie au troisième et ultime ravitaillement, mis en place au Col de l’Iseran (2764m), km22. Puisant dans ses dernières réserves, il ne put cependant éviter le retour du Savoyard dans le Tunnel des Lessières (2960m), km23,5, épilogue de la troisième montée et prélude à la dégringolade finale. Retrouvant ses forces, Damien ne laissa aucune chance à son adversaire, prenant la poudre d’escampette dès les premiers arpents. Sous l’arche, 42 secondes séparèrent nos deux héros. Quant à Clovis, perclus de crampes en dévalant l’aiguille et s’égarant dans l’ultime descente, il se retrouve sur la plus petite marche du p odiu m, à 1 2’55’’ du vainqueur. En tout cas, ces trois hommes, de même âge à peu près, auront Pour Laurent Vinner et sa formidable escouade des Trailers dominé de la tête et des épaules l'Altispeed, étant les seuls à des Pays de Savoie, porté sur les fonts baptismaux en 2010, descendre sous le seuil des quatre heures. qui avaient bossé d’arrache-pied depuis un an pour relever cette gageure si singulière, la décision ne manquait pas de Douanier à Saint-Julien-en-Genevois, Damien Vouillamoz aura cruauté. Pourtant, quand bien d’autres auraient abdiqué, eux été, dès son enfance et une douzaine d’années durant, un fonn’ont pas ménagé leur peine pour reverser les concurrents du deur avant de chausser ses running pour s’illustrer sur la course 65km sur l’Altispeed, spectaculairement maintenu. Un parcours de montagne. L’an passé, il remporta en particulier la Grimpée du combattant certes plus light, 32km et 2500m de dénivelée du Ruisseau devant un certain… Jean-Christophe Dupont, excuau compteur, mais qui n’en donnait pas moins l’assaut à deux sez du peu ! cols excédant les 2900m et surtout, point d’orgue de la journée, à l’Aiguille Pers, toit du trail surplombant le Col de l’Iseran du Et c’est depuis cette saison seulement qu’il étrenne le trail haut de ses 3386m. courte distance, accumulant aussitôt les performances à l’image du 24km du Ventoux (second), du Gypaète en relais de deux Les chevilles ouvrières de cette stupéfiante entreprise n’allaient (3ème au final mais 1er sur la première portion de 30km), enfin pas regretter leur entêtement. L’épopée fut tout simplement exde la première manche, 36km, de l’Aravis Trail (1er). Ses proceptionnelle, atteignant son paroxysme durant l’ascension de chains objectifs seront le 30km du Quechua Tour des Fiz (31 l’Aiguille Pers. Là haut, léchant les cieux encombrés de nuages juillet), Sierre-Zinal (14 août) où le manque de technicité ne lui et bravant un effroyable blizzard, la course prenait une toute sera a priori pas favorable, enfin le Trail des Aiguilles Rouges autre dimension, à la fois engagée et inhumaine, impulsant un (25 septembre) qui le verra essayer la longue distance, 50km tel degré de dramaturgie qu’elle demeurera sans doute à jamais étant au menu. Au demeurant, il en fait une affaire personnelle, dans les mémoires des 331 trailers ayant pris le départ. la manifestation se concourant dans sa vallée et sous les auspices de son club. Au cœur de la tempête, une étoile s’est révélée : le Chamoniard Damien Vouillamoz, 24 ans en ce 23 juillet et endossant les couleurs du néo Team Swiss Trail et de Chamonix MontBlanc Marathon, qui patiemment aura attendu son heure avant de porter l’estocade fatale et ainsi toucher le jackpot dans la cité avaline. En homme lucide qu’il est, Laurent Vinner, l’ingénieux architecte de l’Ice Trail Tarentaise de Val-d’Isère âgé de 37 ans, n’aura pas hésité bien longtemps pour saborder la veille du jour J la longue distance, soit 65km, faisant office de plus haut trail d’Europe. Les catastrophiques prévisions météorologiques, neige à 2500-2700m, reliefs obstrués et balayés par de violentes rafales de vent, ne laissaient poindre en effet aucune lueur d’espoir quant à la tenue de l’épreuve reine. Odyssée qui devait notamment affronter les 3653m d’altitude de la Grande Motte, une des montagnes emblématiques du Parc National de la Vanoise.

Pour y parvenir, il lui aura fallu se débarrasser de deux redoutables adversaires : l'ex-pistard Alexis Traub (Team Scott et Entente Athlétique de Chambéry), 27 ans, et l’Isérois Clovis Dalban-Moreynas (Team Altecsport et Athlétique Sport Aixois), 24 ans, skieur-alpiniste émérite du Team Sybelles Club Alpin Français-Maurienne. Deux émules absolument éblouissants cette année, le premier se classant ainsi second sur Die-Col de Rousset et 3ème au Maratrail de Faverges, le second remportant le Trail du Facteur et s’adjugeant les 3ème et 7ème positions, respectivement sur le Malpassant et le Marathon du Mont-Blanc. Partant prudemment, Damien Vouillamoz concéda au Col des Fours (2976m), km8,5, terme de la première grimpée, 1’30’’ sur Traub et Dalban-Moreynas. Dans la descente sur le versant L'arrivée victorieuse en 3h32'21'' de Damien Vouillamoz mauriennais du col, accusant un différentiel de 400m, il tenta

Trail, course en montagne, Courir dans les 2 Savoie  

Trail, running, course à pied, racer, course montagne, mountain ...

Trail, course en montagne, Courir dans les 2 Savoie  

Trail, running, course à pied, racer, course montagne, mountain ...

Advertisement