Issuu on Google+

N째 6

N째 29 Aout 2011

Benjamin Lemay au KMV de manigod


Au sommaire Les news Le journal d'en haut de Mademoiselle Caroline Le bénévolat avec David des trailers des Aravis Les 10km de Thones par Alexandre Mermillod le chronométrage avec Ludo Galland le Cani cross avec Samuel Caillet Portrait de Benjamin Lemay Delphine Burlet et Julie Curien Retour sur l'Ice Trail Tarentaise

On y est !!! S’il y a bien un championnat que les 2 Savoie attendent c’est le France de montagne. On a la chance de se préparer chez nous, ici, dans la montagne et courir le "France" c’est un peu la récompense de la souffrance endurée tous les jours à l’entrainement, alors pouvoir prouver que cette course doit rester aux montagnards est un objectif obligatoire mais il est aussi vrai que des non-montagnards trustent aussi le haut du classement. Nous sommes dans une période ou l’on va retrouver 6 ou 7 courses par weekend et le final va avoir lieu à la fin du mois avec l’UTMB. L’année passe trop vite, on va commencer la préparation pour les 10km de septembre, en y regardant de plus près on a tout juste l’impression que l’on vient de finir ceux de l’an passé, c’est grave cela passe trop vite :( Alors à l'attaque du numéro suivant, mais doucement :) Nico

Je suis allé à l’assemblée des courses hors stade à Margencel, voici ce que j’ai retenu: Il y a eu 88 épreuves comptant 27500 arrivants contre 25900 en 2009 (malgré quelques annulations dont l’UTMB) Il y a 14 épreuves à Label. Le cross c’est environ 400 arrivants contre 330 en 2009 pour 3 épreuves (+24%) Les courses populaires c’est env. 5500 arriv. contre 4700 en 2009 (+18%) Les courses à Label c’est env. 7700 arriv contre 6600 en 2009 (+17%) La montagne c’est env. 5000 arriv. contre 4600 en 2009 (+9%) Les Trails c’est env. 9000 arriv. contre 9600 en 2009 (-5% mais UTMB annulé)

Crédit photo: Merci à tous pour les photos de ce mag, J Brouard, Seb Fayolle, JL Bal, Joel Pellicier, François Vanlaton, Fred Brouseau et tous les organisateurs des différentes courses, ……… merci à tous les autres.


KM Vertical de Manigod

Guillaume Fontaine Gros début de saison pour Guillaume, après une saison sabbatique c’est un sacré retour, en effet après avoir gagné la grimpée du Ruisseau, la Comblorane, le cross du Mont Blanc, il "s’offre" le Nid d’aigle devant un gros plateau, cela nous promet un sacré France de montagne :)

Belle bagarre en perspective pour la 3eme manche du KV Challenge Manigod, Marco De Gasperi (Ita) , 6 fois champion du monde de course en montagne, qui porte cette saison les couleurs SCOTT sera au départ Le mercredi 3 Aout ,il vient s’ajouter à la belle liste des engagés du côté de la Vielle Ferme à Merdassier .Une belle confrontation avec Kilian Jornet 10 jours avant Sierre-Zinal.

Céline Lafaye Céline en s’imposant au trail Via Romana en corse devient championne de France au TTN court. Autre performance c’est de "rentrer" 3 au scratch sur une manche du TTN c’est tout simplement énorme quand on sait que devant il n’y a que Stéphane Ricard et Jérémy Pignard.

Photo: Thierry Merello

Championnats Le WE des 23 et 24 juillet se sont tenus à Compiègne les championnats de France « Espoirs » ainsi que les championnats « Nationaux »(athlètes non retenus pour les championnats de France « Elite »). L’occasion pour nos régionaux de briller, chacun dans sa discipline : Thibaud NAEL, du FAC ANDREZIEUX, décroche le titre sur 5000 m en 14’14’’3 en « National » En espoirs, Bryan CANTERO, grand favori du 1500 décroche l’argent au terme d’une course très tactique, à 2 centièmes du premier. Thomas CATTIN MASSON prend une belle 3e place au 5000m espoirs en 14’30’’96. Antoine MALARTRE a malheureusement abandonné en finale après avoir décroché sa place en pour la finale du 1500m espoirs (3’54’’59 en série) mais a abandonné dans cette finale.

Kilian Jornet et Axelle Mollaret


http://www.mademoisellecaroline.com/


Le bénévole (espèce menacée, à protéger...) texte décrivant bien la "bêbête"( prix sur internet)

Un exemple de bénévolat avec Dany qui ferme la marche au KMV de Manigod

Le bénévole (activus benevolus) est un mammifère que l’on rencontre surtout dans les associations où il peut se réunir avec des congénères : les bénévoles se rassemblent à un signe mystérieux appelé "convocation". On les rencontre aussi en petits groupes, dans divers endroits, quelquefois tard le soir, l’œil hagard, le cheveu en bataille, le teint blafard, discutant ferme de la meilleure façon d’animer une manifestation ou de faire des recettes supplémentaires pour boucler un budget. Le téléphone est un appareil qui est beaucoup utilisé par le bénévole et qui lui prend beaucoup de son temps, mais cet instrument lui permet de régler les petits problèmes qui se posent au jour le jour. L’ennemi héréditaire du bénévole est le "yaqua" (nom populaire) dont les origines n’ont pu être à ce jour déterminées ; le "yaqua" est aussi un mammifère bipède mais il se caractérise surtout par un cerveau très petit qui ne lui permet de connaître que deux mots : "Y a qu’à" ; ce qui explique son nom. Le "yaqua", bien abrité dans la cité anonyme, attend ; il attend le moment où le bénévole fera une erreur, un oubli, pour bondir et lancer son venin qui atteindra son adversaire et provoquera chez lui une maladie très grave, le "découragement". Les premiers symptômes de cette maladie implacable sont visibles très rapidement : absences de plus en plus fréquentes aux réunions, intérêt croissant pour son jardin, sourire attendri devant une canne à pêche et attrait de plus en plus vif qu’exercent sur le sujet atteint un bon fauteuil et la télévision. Les bénévoles, décimés par le découragement, risquent de disparaître et il n’est pas impossible que, dans quelques années, on rencontre cette espèce uniquement dans les zoos où, comme tous ces malheureux animaux enfermés, ils n’arriveront plus à se reproduire. Les "yaqua" avec leurs petits cerveaux et leurs grandes langues viendront leur lancer des cacahuètes pour tromper leur ennemi, ils se rappelleront avec nostalgie du passé pas si lointain où le bénévole abondait et où on pouvait le traquer sans contrainte. N.D.L.R. Toute ressemblance avec des personnes vivantes ou ayant vécu dans nos écoles ne serait évidemment que pure coïncidence

la nature, les montagnes c'est ce qui me motive le plus ... L'équipe de l'Office du tourisme avec Samuel (directeur), Fred avec le magazine Trailendurance, moi et mon équipe de Trailers des Aravis prêt au " garde à vous" pour accueillir, apporter du plaisir et surtout pour tous se réunir et partager une vrai passion ... L'ambiance est au rendez-vous. Comme d'habitude à Manigod, le matos est installés à l'heure, merci à l'office du Tourisme de son savoir-faire ! L'heure de départ arrive "rapidos". Je dispatche mon équipe, je file au départ et je balise au fur et à mesure une partie du parcours...petit point dans ma tête pour voir si je n'ai rien oublié, un point radio, tout le monde est à son poste et aller hop "go go" pour une belle et grande manche du KV de Manigod..le départ est lancé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ON SOUFFLE, DECOMPRESSION!!

L'organisation pour le KV de Manigod En tant que "voiture balais" je "débalise" et je gère les derniers.. ça va très très vite devant, les premiers en 36, 37 minutes.. notre Killian comme d'hab! L'heure passe très vite, les conditions sont bonnes sauf le terrain qui reste encore bien gras avec ses dernières grosses pluies tombées le week end dernier, rien d'alarmant pour "un véritable Trailers, plus il y a de difficultés mieux c'est.......et plus ça ressemble à un pur kilomètre vertical! Et voilà cette manche s'achève avec une organisation irréprochable. On prépare la remise des prix pour nos champions. On démonte, on range rapidement pour se retrouver pour le meilleur moment de la journée, autour d'un bon buffet et fêter cette réussite.... Merci à tous.

Lundi, la deuxième manche du kV arrive à grand pas! Il faut penser à tout...refaire un point avec mes collaborateurs. Fred du magazine endurance qui est le grand créateur du KV de Manigod, l'office du Tourisme qui nous épaule fortement et moi président du club des Trailers des Aravis. Le téléphone n'arrête pas de sonner !! Point sur le matériel. Les 5 radios rechargées pour permettre de se joindre rapidement afin d'assurer une sécurité digne d'une grande épreuve ,le balisage du parcours effectué le jours même pour être sure de ne pas avoir du "vandalisme"..c'est t'on jamais !!! Pour moi ce qui m'importe le plus, c'est la météo et aussi de trouver et de réunir mes bénévoles pour pouvoir par exemplarité promouvoir une manche du kV de Manigod dans les règles de l'art !!! Une chose facile Que de pression pour rien comme diraient les organisateurs et les bénépour moi car la plupart des Trailers des Aravis adhérent du club sont là voles tout c'est passé merveilleusement bien, comme d'habitude........à pour partager une passion, un art de vivre et vivre des choses fortes dans bientôt pour la prochaine manche... ce sport si fabuleux, le trail! Mardi matin, petit point par mail pour l'équipe. J'ai déjà plus de bénévoles, de Trailers qu'il n'en faut...! Super, quel dynamisme!! Maintenant répartition des tâches pour chacun et surtout ne rien oublier... deux personnes pour le départ, une personne qui fait le serre-file, trois personnes placées à des points stratégiques sur la distance de 3100m (intersections),trois personnes à l'arrivée pour gérer le chrono et le classement !! Voilà, voilou.. Concernant la sécurité, notre médecin de Manigod est présent pour assurer les moindres secours ... Mardi soir, appel rapide avec Fred et Samuel pour vérifier le bon déroulé du repas et de l'accueil à la vieille Ferme (restaurant col de Merdassier).Pour l'après course...tout est au "TOP". Allez, une bonne nuit et c'est parti!! JOUR J, une météo mitigée avec une alternance de petites pluies et d'éclaircies, pas de grosse chaleur mais une bonne température pour couDavid Bénévole au KV Chalrir; "une épine dans le pied" en moins... lenge de Manigod Les inscriptions battent leurs pleins, des Trailers motivés par ce beau par& Président des Trailers des cours bien "raidos", un plateau de champions pour relever le niveau et Aravis Photo Fred Brousseau surtout un paysage grandiose dans l'une des plus belles vallées des Alpes....pour moi dans le trail c'est un des points essentiels, les paysages,


La préparation des 10kms de thônes commence juste après l'édition précédente ! En fait nous faisons une réunion post course, afin de récupérer rapidement les problèmes que chacun a eu pendant la course. A partir de cela, nous faisons une liste des points à améliorer et nous travaillons dessus. Vient ensuite le press-book à faire pour la fédération concernant la course à remettre courant septembre. Nous levons le pied courant octobre puis ensuite nous rattaquons avec les autorisations administratives, les arrêtés municipaux et préfectoraux. Nous contactons les organismes de sécurité pour les avoir sur la course ( SAMU, médecin, ambulance ). Cela prend énormément de temps, car il faut faire la demande à l'un qui attend l'avis de l'autre à qui il manque tel formulaire. Bref le parcours des combattants. De mon coté, il a fallu créer le site internet de toute part, ce qui prend aussi pas mal de temps ! Tout ce qui est noté ci dessus, nous le faisons à 2. Au plus tard, début janvier, nous attaquons les commissions sponsors, communication, animation, repas, parcours avec les bénévoles, afin de se remettre dedans et de se mettre des objectifs et une dead-line. Le plus dur, reste de motiver les bénévoles à la recherche de sponsors ( aussi bien pour avoir de l'argent que des lots ). Et la semaine juste avant la course, nous nous retrouvons, pour préparer tout le matériel nécessaire ( pancarte, balisage, ravitaillement, affectation des bénévoles à chacun de leur poste, préparation des lots et des coupes Le nombre de bénévoles

course des petits. Ceux qui s'occupe du repas sont dans les starting bloc pour le service dès 20h. Pendant ce temps là, nous avons une personne qui fait le tour du parcours pour voir si tout est en place. Cette année, c'était moi en moto avec un commissaire de la FFA ( Jérôme Delorme ). Remise des prix pour les benjamins puis rassemblement des participants aux 10kms. 20h départ, ouverture de la course par un vélo et cette année moto avec Jérôme pour suivre toute la course. Chacun des bénévoles en place s'assurent de la sécurité, ceux qui sont aux ravitaillements ont déjà préparé boissons et nourritures. En fait, "le moment le plus cool en activité mais très stressante, c'est la course". Car tout est près, il n'y a plus qu'à attendre et s'assurer du bon déroulement de la course. Une fois la course terminée, il faut tout ranger, ce qui prend globalement 2 bonnes heures, nettoyer et enfin aller se restaurer vers 23h pour savourer le repas du guerrier.

Concernant le nombre de bénévoles, nous sommes une petite J'ai surement oublié des étapes et des personnes car je n'étais dizaine une fois que nous attaquons les commissions. pas partout à la fois :) mais globalement comme tu peux le voir, Et le jour de la course, entre 45 et 60. même une course comme la notre demande une implication et un dévouement énorme ! Timing Les problèmes de derniers moments Globalement, pour le noyau dur des bénévoles, nous nous retrouvons vers 10h30 afin de tout vérifier. Nous allons ensuite Alors, nous avons surtout des problèmes avec certains automosur les coups de midi, à la salle des fêtes afin de commencer à bilistes vraiment pas compréhensifs. Nous avons eu un blessé préparer le repas du soir, de bloquer la place une fois que le léger coté bénévole à cause d'un "connard" ... marché est parti, et de préparer les chalets pour l'ouverture des Des insultes et presque une bagarre ! inscriptions à partir de 14h. Bref, il faudra que la commune nous aide à fermer complètePendant que nous donnons dossards et inscriptions, les autres ment la circulation afin de ne plus avoir ce genre de choses !! préparent barrière, balisage et coupure de la route avec les policiers municipaux. Il y a également le podium à préparer, de Le deuxième problème vient des inscriptions. Nous avions décidé cette année d'arrêter les inscriptions à 18h15, ce que j'ai l'animation si nous en avions prévu. fait. Puis je suis revenu à mon poste pour inscrire vite fait 2 Pendant ce temps là, Ludo prépare son installation, l'arche, le autres personnes arrivées en retard, et là une 30aine sont arrisystème de chrono puis attend que je lui ramène le fichier des vées par la suite. inscriptions dûment et précisément rempli ... ( j'y reviendrai ! ). Et là à cause de la précipitation, j'ai inscrit toutes les femmes en Puis une fois cela fini, nous arrivons vers 19h et le départ de la homme, d'où un bordel sans nom à la remise des prix. course des microbes. Là nous avons besoin de peu de bénévoles car le parcours est petit, nous avons 2 ouvreurs qui con- Mais à part ces 2 gros soucis, la course c'est bien déroulée et tiennent les petits puis sur la fin ils les lâchent pour le sprint fi- c'est l'essentiel ! nal. Alexandre Mermillod Puis remise des prix, à 19h30 course des benjamins, idem à la


CHRONOMETRAGE ELECTRONIQUE ET CLASSEMENTS INFORMATIQUES Préambule Les classements et les résultats constituent une des bases de la réussite de l’organisation d’une épreuve sportive. A ce sujet, les organisateurs sont de plus en plus demandeurs de services complets auprès d’entreprises prestataires de chronométrage électronique et classements informatiques. Bien évidemment, de nombreuses organisations gèrent encore elle-mêmes et manuellement leurs classements avec brio… et même professionnalisme ! Définition Le chronométrage électronique permet d’apporter aux organisateurs rapidité et fiabilité dans la gestion des détections des coureurs permettant leur classement, puis dans le traitement des résultats édités pendant la course. son identité, son numéro de dossard, son numéro de licence FFA (pour les courses à label), son club, mais égaUn système de gestion électronique d’arrivées fonctionne lement son sexe et sa date de naissance qui serviront selon un principe simple : pour le classement par catégorie. Chaque coureur possède une puce qui est son identifiant. Sur la ligne d’arrivée la puce (préalablement affectée à chaque coureur électroniquement et associée à celui-ci via le fichier d’inscrits de l’organisation) est lue par un portique ou un tapis de détection. Ses données sont envoyées instantanément et enregistrées sur un poste informatique qui les décode. Cela permet d’établir un classement complet en temps réel.

Le déroulement de la relation entre les bénévoles de l’organisation et l’entreprise prestataire de chronométrage

De son côté, l’entreprise prestataire de chronométrage et classements programme les puces correspondant aux numéros de dossards affectés à ses inscrits par l’organisation. Pendant la course Au fur et à mesure des arrivées des concurrents sur la ligne d’arrivée, chaque puce détectée renvoie instantanément son temps associé à son numéro. Parallèlement, avec le fichier d’inscrits fourni par l’organisation, ce numéro de puce correspond via son numéro de dossard à un coureur (une identité, un sexe, une catégorie, un club…).

Les principes de fonctionnement du système étant posés, comment se déroule concrètement une telle prestation Le classement est ainsi établi en 2 temps : d’une part le entre l’organisation de la course et la société spéciali- temps et le numéro de puce dépendent du prestataire de chronométrage électronique, d’autre part l’identité et la sée : qui fait quoi et quand ? catégorie du coureur dépendent de l’organisation. Même lorsque les organisateurs de courses font appel à Après la course une société extérieure pour gérer leurs classements, ils sont partie prenante et une partie importante de l’exactiUne fois la course achevée, les fichiers complets de rétude des résultats. Nous allons essayer de vous expliciter le « modus ope- sultats sont remis à l’organisateur qui est chargé de leur randi » de l’établissement de la feuille de résultats que (rapide si possible) diffusion afin que chacun(e) puisse chacun et chacune d’entre nous cherche dès la ligne regarder dans le détail sa performance et la comparer à d’arrivée franchie : « je suis classé comment ? » « Quel ses productions précédentes et aux autres coureurs. temps j’ai mis ? » « A quelle place je me situe dans ma catégorie ? » « Est-ce que je suis sur le podium ? » Avant la course En amont de la course, l’organisation complète un fichier informatique d’inscrits avec les inscriptions qu’il reçoit par courrier postal, par mail ou par Internet (si possibilité d’inscriptions en ligne). Il précise pour chaque concurrent

http://www.votrecourse.com/


ter à celle de 10100m et une course pour les baby’s athlé de 600m ouverte aux 4-6 ans. Tous les autres concurrents de 7 à 77 ans peuvent s’inscrire avant le vendredi 2 septembre dans l’épreuve de leur La seconde édition de la Vitam’Run aura choix. lieu comme l’an passé à Neydens le samedi 3 septembre. Tous les départs et ar- D’autres nouveautés seront à l’ordre du rivées seront jugés sur l’esplanade de Vi- jour avec pleins de surprises au niveau tam’Parc de 09h00 à 11h45. Pour une pre- de l’animation et une remise des prix mière en 2010 ce fut une réussite avec améliorée en commençant par une entrée plus de 500 inscrits, cette année les Vitam’Parc de 4h00 offerte à tous les coumembres du comité directeur ont pour reurs et marcheurs de toutes les catégoobjectif d’atteindre la barre des 1000 par- ries et à utiliser jusqu’à fin novembre. ticipants. Ce chiffre situerait cette compéRenseignements tition dans le top 5 des fréquentations le site des courses haut-savoyardes.

La Vitam’Run II du 3 septembre 2011 est lancée

Pour séduire encore plus de coureurs et marcheurs, Vitam’Parc et l’asj74 ont innové avec l’ajout de trois courses supplémentaires avec une spéciale féminines de 5680m, une marche nordique et populaire d’initiation de 5770m qui viendra s’ajou-

04 50 79 06 89 ou 06 36 96 39 03


Samuel Caillet d’Aix les bains va nous parler du cani’cross ou l’art et le plaisir de courir avec son animal de compagnie préféré, le chien !

J'ai adopté Dicky un croisé labrador au mois de mars 2011, il pesait 28 kg, aujourd'hui près de 37. Nous avons fait 2 courses en avril où nous terminons 2 fois 2e avant de s'engager pour les championnats fédéraux (France) qui ont eu lieu en Haute Saône les 7 et 8 mai. Le principe c'est le samedi un départ en ligne (5,7 kms) et le dimanche un départ en poursuite avec les écarts de la veille (7,3 kms). Malgré quelques soucis techniques dûs à mon manque d'expérience, on s'arrache le 2e jour pour accrocher le podium largement mérité, la seconde place étant largement accessible; le champion de France Sébastien Spehler, est un champion hors norme de 24 ans qui archi domine la discipline : 2x champion d'Europe, un jeune athlète très sympa.

On est également grisé par les sensations extrèmes de survitesse notamment lors des départs où on peut filer à près de 30km/h pendant 400 à 500m.... La fédé (voir site FSLC) se structure rapidement et la discipline est en plein essor, personnellement je suis licencié au Club Rhône Alpin de Canicross (CRAC) qui organise les championnats fédéraux en 2012; la sélection en équipe de France se fait sur le classement des chiens d'or (attribution de points sur chaque course) en fin de sasion, cette année les Europe sont en Pologne, l'an prochain en Grande Bretagne et j'espère y participer. Le plus amusant c'est de voir la variété de race de chiens qui participent même si les plus plébiscités par les meilleurs coureurs sont les braques et les alaskans, le labrador étant plutôt considéré comme un chien pépère.....

Ce que m'apporte la pratique du canicross : une nouvelle approche de la course à pied après 15 ans de pratique, le partage avec l'animal, on forme un vrai tandem, il y a un véritable échange. La spécifité de la discipline comme en trail que je pratique depuis peu (je peux faire des sorties en montagne avec le chien sans avoir à le garder accroché au harnais systématiquement, c'est mieux pour lui qui a besoin de se défouler librement aussi) est que cela nécessite beaucoup de pratique pour maîtriser les rouages de la discipline. C'est intéressant aussi de réfléchir à la préparation physique du chien, savoir quel type de séance et quel rythme d'entrainement est idéal pour qu'il soit performant le jour J.


Le dimanche 7 Aout se déroulera la 17ème édition de la course « Tardets - La Madeleine – Tardets ». Cette 17éme édition sera support des Championnats de France de Courses de Montagne. Cette année l’épreuve sera aussi support du Championnat d’Aquitaine de Course de Montagne. 8H45 – 5.9 KM et 350 D+/- pour Juniors Femmes, Cadets Hommes et Open 9H30 – 8.7 KM et 550 D+/- pour Juniors Hommes, Espoir Femmes, Sénior Femmes, Vétéran Femmes et Open 10H00 – 12.8 KM et 980 D+/- pour Espoir, Sénior, Vétéran Hommes et Open Toutes les arrivées seront jugées sur la place centrale de Tardets.

Juniors Femmes, Cadettes et Cadets

Juniors Hommes, Espoir Femmes, Sénior Femmes, et Vétéran Femmes

Espoir, Sénior, Vétéran Hommes


Sport 2000 Pays Rochois Le magasin SPORT 2000 Amancy possède un rayon technique avec conseils vous proposant une gamme complète de chaussures de route et de trail pour homme et femme du débutant au confirmé Une sélection route : Entraînement / Compétition : Asics Gel nimbus , Adidas Adistar Ride , Brooks Ravenna 2 , Mizuno W.Rider 14 ou W.Inspire 7

Piste ou séance WMA : Asics Gel-DS Trainer , Mizuno W.Précision... Gamme pour poids lourds : Adidas Adistar Salvation 2 , Asics Gel Cumulus , Mizuno W.Ultima... Gamme pour pronateurs : Asics Gel 2160 , Mizuno W.Nirvana... Gamme pour débutant : Asics Gel 1160 ou Blackhawk

Une sélection Trail : Chaussures légères : Lafuma Speed Trail , Salomon S.Lab et Speed Cross Gamme pour poids lourds / pronateurs : Brooks Adrénaline , Lafuma Moon Race... Gamme Valeurs sûres : Asics Trabucco , Brooks Cascadia , Adidas Supernova Riot , Salomon XT Wings et Xt Pro Gamme Montante : Sportiva Raptor , Mizuno Cabracan , North Face Single Trach

Sélection Enfants : Asics Gel Nimbus , Nike Pégasus , Mizuno Nexus , Asics Galaxy

Les Nouveautés : Hoka : une Mafate revue et corrigée et une Bondy pour la route Reebok : Zigtech, concept d'amorti pour un meilleur transfert d'énergie vers l'avant pied Technica : la Diablo pour une meilleure stabilité et un déroulé du pied remarquable tout en restant légère

Sport 2000 Amancy 15, Impasse des Champs ZAC de la Vulpillère 74800 AMANCY Tél. : 04.50.03.22.59

Venez découvrir par vous-même A bientôt Roland , votre conseiller


Le site


Deux étoiles dans la tourmente

bien de combler son retard mais son fourvoiement mit fin à ses illusions, l’écart se stabilisant in fine au Pont de la Neige (2528m), km12, où était installée la seconde collation. Sur les deux km d’asphalte en faux plat montant qui s’ensuivirent, le Chamoniard enclencha la troisième, engrangeant 45 secondes sur les deux lièvres qui firent dissidence, le Chambérien filant à l’anglaise. L’aller-retour à l’Aiguille Pers allait tourner à une éclatante démonstration de Damien. Outre l’innéité de son talent et un mental d’acier, son passé de fondeur lui permit de supporter remarquablement les dantesques conditions atmosphériques. Aussi, c’est implacablement qu’il grilla la politesse à l’Isérois au Col Pers (3009m), km16, puis rejoignit sans autre forme de procès sur la vertigineuse arête l’homme de tête, précisément à quelques 200m sous l’aiguille. C’est en tandem que Damien et Alexis parvinrent au faîte du parcours, km18. La communion entre les deux fuyards allait être de courte durée. Extraordinaire descendeur, Damien prit l’option de s’envoler. Choix judicieux qui relégua Alexis à plus d’une minute.

La messe semblait dite lorsque le jeune prodige fut victime d’une hypoglycémie au troisième et ultime ravitaillement, mis en place au Col de l’Iseran (2764m), km22. Puisant dans ses dernières réserves, il ne put cependant éviter le retour du Savoyard dans le Tunnel des Lessières (2960m), km23,5, épilogue de la troisième montée et prélude à la dégringolade finale. Retrouvant ses forces, Damien ne laissa aucune chance à son adversaire, prenant la poudre d’escampette dès les premiers arpents. Sous l’arche, 42 secondes séparèrent nos deux héros. Quant à Clovis, perclus de crampes en dévalant l’aiguille et s’égarant dans l’ultime descente, il se retrouve sur la plus petite marche du p odiu m, à 1 2’55’’ du vainqueur. En tout cas, ces trois hommes, de même âge à peu près, auront Pour Laurent Vinner et sa formidable escouade des Trailers dominé de la tête et des épaules l'Altispeed, étant les seuls à des Pays de Savoie, porté sur les fonts baptismaux en 2010, descendre sous le seuil des quatre heures. qui avaient bossé d’arrache-pied depuis un an pour relever cette gageure si singulière, la décision ne manquait pas de Douanier à Saint-Julien-en-Genevois, Damien Vouillamoz aura cruauté. Pourtant, quand bien d’autres auraient abdiqué, eux été, dès son enfance et une douzaine d’années durant, un fonn’ont pas ménagé leur peine pour reverser les concurrents du deur avant de chausser ses running pour s’illustrer sur la course 65km sur l’Altispeed, spectaculairement maintenu. Un parcours de montagne. L’an passé, il remporta en particulier la Grimpée du combattant certes plus light, 32km et 2500m de dénivelée du Ruisseau devant un certain… Jean-Christophe Dupont, excuau compteur, mais qui n’en donnait pas moins l’assaut à deux sez du peu ! cols excédant les 2900m et surtout, point d’orgue de la journée, à l’Aiguille Pers, toit du trail surplombant le Col de l’Iseran du Et c’est depuis cette saison seulement qu’il étrenne le trail haut de ses 3386m. courte distance, accumulant aussitôt les performances à l’image du 24km du Ventoux (second), du Gypaète en relais de deux Les chevilles ouvrières de cette stupéfiante entreprise n’allaient (3ème au final mais 1er sur la première portion de 30km), enfin pas regretter leur entêtement. L’épopée fut tout simplement exde la première manche, 36km, de l’Aravis Trail (1er). Ses proceptionnelle, atteignant son paroxysme durant l’ascension de chains objectifs seront le 30km du Quechua Tour des Fiz (31 l’Aiguille Pers. Là haut, léchant les cieux encombrés de nuages juillet), Sierre-Zinal (14 août) où le manque de technicité ne lui et bravant un effroyable blizzard, la course prenait une toute sera a priori pas favorable, enfin le Trail des Aiguilles Rouges autre dimension, à la fois engagée et inhumaine, impulsant un (25 septembre) qui le verra essayer la longue distance, 50km tel degré de dramaturgie qu’elle demeurera sans doute à jamais étant au menu. Au demeurant, il en fait une affaire personnelle, dans les mémoires des 331 trailers ayant pris le départ. la manifestation se concourant dans sa vallée et sous les auspices de son club. Au cœur de la tempête, une étoile s’est révélée : le Chamoniard Damien Vouillamoz, 24 ans en ce 23 juillet et endossant les couleurs du néo Team Swiss Trail et de Chamonix MontBlanc Marathon, qui patiemment aura attendu son heure avant de porter l’estocade fatale et ainsi toucher le jackpot dans la cité avaline. En homme lucide qu’il est, Laurent Vinner, l’ingénieux architecte de l’Ice Trail Tarentaise de Val-d’Isère âgé de 37 ans, n’aura pas hésité bien longtemps pour saborder la veille du jour J la longue distance, soit 65km, faisant office de plus haut trail d’Europe. Les catastrophiques prévisions météorologiques, neige à 2500-2700m, reliefs obstrués et balayés par de violentes rafales de vent, ne laissaient poindre en effet aucune lueur d’espoir quant à la tenue de l’épreuve reine. Odyssée qui devait notamment affronter les 3653m d’altitude de la Grande Motte, une des montagnes emblématiques du Parc National de la Vanoise.

Pour y parvenir, il lui aura fallu se débarrasser de deux redoutables adversaires : l'ex-pistard Alexis Traub (Team Scott et Entente Athlétique de Chambéry), 27 ans, et l’Isérois Clovis Dalban-Moreynas (Team Altecsport et Athlétique Sport Aixois), 24 ans, skieur-alpiniste émérite du Team Sybelles Club Alpin Français-Maurienne. Deux émules absolument éblouissants cette année, le premier se classant ainsi second sur Die-Col de Rousset et 3ème au Maratrail de Faverges, le second remportant le Trail du Facteur et s’adjugeant les 3ème et 7ème positions, respectivement sur le Malpassant et le Marathon du Mont-Blanc. Partant prudemment, Damien Vouillamoz concéda au Col des Fours (2976m), km8,5, terme de la première grimpée, 1’30’’ sur Traub et Dalban-Moreynas. Dans la descente sur le versant L'arrivée victorieuse en 3h32'21'' de Damien Vouillamoz mauriennais du col, accusant un différentiel de 400m, il tenta


Pour la gent féminine, Virginie Govignon (Team Trail Lafuma et Stade Brestois) aura été incontestablement l’autre étoile de la journée, faisant constamment cavalier seul sans être jamais inquiétée. Autre prouesse, celle de l’ancienne championne de ski de fond et biathlon Delphyne Burlet(Club Sportif Valromey Retord), 44 ans, qui décroche la place de première dauphine, à 10’43’’ seulement de la Bretonne d’adoption. Indubitablement, sa plus belle prestation depuis qu’elle s’est lancée à part entière dans la course à pied en 2008.

qu’elle souffrit d’hypogylcémie, un ami néophyte oubliant de la ravitailler. Deux « galops d’essai » en patientant après la CCC (26 et 27 août) qui constituera son objectif majeur, puis le Toubkaltrail au Maroc (1er octobre).

En dehors du TTN et de l’ultra, on aura encore pu observer le joli minois de Virginie sur la Verticausse (Aveyron, seconde fille et 10ème au scratch) et le 40km du Trail Drôme Lafuma (1ère fille et 24ème au scratch, précédant de 5’02’’ la réputée Irina MaleSa seconde place, c’est au forceps qu’elle allait la chercher. Adop- jonock). tant au départ un rythme mesuré sur la portion roulante conduisant au Manchet, elle passa ensuite à la vitesse supérieure lors- Quelques mots sur Christine Oguey Diaque, 3ème. Née le 17 ocque la pente se redressa soudainement, optant pour la marche tobre 1964 et demeurant à Monthey dans le Bas-Valais, elle est rapide. Très vite, elle se retrouva dans les talons de la Bas- monitrice d’athlétisme et membre de la société de secours du Valaisanne Christine Oguey Diaque (46 ans, Team Valerette Al- Chablais. Très éclectique dans le sport, elle s’adonne à la course tiski), qu’elle ne put toutefois dépasser, sa rivale se révélant ex- de montagne, le trail, le vélo de route, le VTT, l’alpinisme, la racellente grimpeuse. quette à neige, enfin le ski-alpinisme. Elle porte les couleurs du Team Valerette Altiski dont a été pensionnaire un moment un cerA l’image de Damien Vouillamoz, Delphyne sut remarquablement tain Emmanuel Vaudan. affronter les bourrasques de neige et le froid glacial enveloppant l’Aiguille Pers, nonobstant l'absence de bonnet et gants, tirant en François Vanlaton effet partie de sa formidable expérience de fondeuse et biathlète. C’est dans ce cadre inhospitalier qu’elle fit la décision, dévalant à Le blog de Virginie Govignon, séduisant et exhaustif la vitesse de la lumière l’arête pourtant aérienne et glissante de l’aiguille. Résultats des courses ? Une seconde place glanée para- Un clin d’œil à Sylvie Negro qui hélas a dû abdiqué alors qu'elle doxalement sur la portion la plus délicate du parcours, déposant pointait en seconde position, victime d’hypothermie sur l’Aiguille en furie Oguey Diaque, 4ème à l’entame de la descente. Enfin, Pers. Eh bien, j’ai été enchanté de faire sa connaissance ! mettant à profit les capitulations pour hypothermie de Sylvie Negro, 2ème (47 ans, Team Activasport et Entente Athlétique de PHOTOS: Les huit clichés ci-dessous sont l'oeuvre de Xavier Chambéry), puis de l'Americano-chamoniarde Nina Silitch Cook, Bouvet, figure du Club des Sports de Val-d'Isère. 3ème (39 ans, Team Swiss Trail et Ski-Alpinisme Chamonix). Dès lors, s’imposant un rythme diabolique quel que soit le profil du tracé, elle accentuait son avance sur la Suissesse qu’elle relégua à Val-d’Isère à 20’55’’ ! Du grand art ! Agée de 32 ans et de souche bourguignonne (elle est née le 28 novembre 1978 à Cosnes-sur-Loire dans la Nièvre), Virginie Govignon est professeur agrégée en sciences et vie de la terre. A compter de septembre 2002, elle enseignait au lycée naval du Centre d’Instruction Naval de Brest. A la prochaine rentrée, elle retrouvera sa région natale, ayant en effet obtenu une mutation au lycée Chevalier-d’Eon à Tonnerre dans l’Yonne où elle sera en rattachement administratif, pouvant dès lors effectuer des remplacements ailleurs, ce qui pourrait poser problème pour son calendrier. C’est en 2004 qu’elle enfile pour la première fois le dossard, d’abord sur un cross militaire qui la voit décrocher la timbale, puis quelques mois plus tard sur un trail disputé dans les Montagnes Noires au cœur du Finistère où elle contracte alors le virus. Dès lors, ses progrès seront fulgurants sur la longue distance, remportant dès 2008 sa première victoire significative sur le L'arrivée 52km du Trail de Guerlédan (Côtes-d’Armor), comptant pour le Challenge Salomon Endurance Mag où elle se classera in fine 4ème. L’année suivante, elle s’adjuge la 6ème position à la Grande Course des Templiers, puis sur cette même épreuve en 2010 le 5ème rang, à 40 secondes seulement de la marathonienne et future lauréate du Trail Tour National (TTN) Long, Laurence Klein.

triomphale

de

Virginie

Govignon

en

5h14'08''.

Sa 4ème place l’an dernier sur ce TTN, qui rappelons-le réunit le gratin hexagonal, n’a pas laissé indifférent les différents teams qui essaiment dans le landerneau de la course nature. Aussi, dès l’orée 2011, elle intègre le Team Lafuma qui lui fait les yeux doux où elle devient la benjamine, au côté notamment des prestigieuses Corinne Favre et Karine Herry. Cette saison, elle joue sur deux tableaux : - Le TTN Long où elle espère bien décrocher le podium. Ayant déjà concouru deux manches (4ème fille et 37ème au scratch sur le Gruissan Phoebus Trail, 3ème fille et 50ème scratch au NivoletRevard), elle s’alignera sur deux autres étapes encore pour pouvoir être classée : la 6000D (30 juillet) et la Grande Course des Templiers (23 octobre). L’ultra qu’elle découvre avec déjà deux magnifiques performances : 1ère fille et 8ème au scratch sur le 80km de l’Ultra Techni’Trail (Haute-Loire), 2ème fille et 29ème au scratch à la Maxi Race du Lac d’Annecy, à 11’30’’ de Cathy Dubois alors

Neuf des dix premiers masculins. On reconnaît en haut et de gauche à droite, le second Alexis Traub, le lauréat dams74, et le 3ème Clovis Dalban-Moreynas. Et en première ligne avec son maillot du Team Scott dont il est le manager, le chef de file des quadras, Pascal Giguet, 6ème au scratch en 4h07'44''.


PRESENTATION EXPRESS DE DELPHYNE BURLET C’est avec nostalgie que l’on a revu le joli minois de Delphyne Burlet, ancienne égérie du ski de fond et du biathlon français, sur l'Altispeed, le 32km de l'Ice Trail Tarentaise de Val-d'Isère concouru le 17 juillet dernier. Agée de 44 ans et demeurant à Hotonnes, village de 300 âmes blotti sur le Plateau de Retord (Ain), Delphyne aura été une authentique étoile du ski de fond de 1988 à 1991 et du biathlon de 1992 à 2002. C’est dans cette dernière discipline que son palmarès est le plus éloquent : médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de 1994 (plus des participations à trois autres JO), trois fois médaillée aux Mondiaux, six podiums de coupe du monde, cinq fois championne de France. Aujourd’hui entraîneur de ski de fond au Comité Lyonnais-Pays de l’Ain, cette femme au caractère bien trempé, sociétaire du Club Sportif Valromey Retord, pourrait dans un proche avenir prendre en main la sélection… tricolore de ski nordique. Au demeurant, il s’agirait d’une magnifique récompense pour celle qui aura tant donné pour son sport favori, pour ses poulains encore, ravis d’épouser ses idées et ainsi tenter d’imiter son éblouissante trajectoire… Quant à la course à pied, elle ne sera jamais un objectif en soi jusqu’au terme de son parcours de biathlète mais perçue comme une simple préparation d’appoint. Ce n’est qu’à compter de 2008 que cette pratique devient pour elle un vrai loisir, en particulier le trail dont l’hétérogénéité lui rappelle le ski de fond. Epinglant de nouveau un dossard, Delphyne ne demande qu’à se faire plaisir comme elle l’a toujours fait dans sa vie d’ailleurs. Aussi, elle revendique pleinement le statut ce coureuse lambda, n’ayant ni le profil, ni les ambitions d’une élitaire. Les succès et la carrière, elle les a eus, et en conséquence elle ne cavale que pour ellemême et si elle ne performe pas toujours, ce ne sera en aucun cas la fin du monde.

Les premiers km s'engagent donc dans la vallée du Manchet, puis c’est la rude escapade du Col des Fours (2976m), jalonnée par deux portions escarpées. Puis descente pour retrouver la route du Col de l'Iseran que nous remonterons sur deux km. Ensuite, de nouveau une ascension mais cette fois-ci hors sentier sous l'Aiguille Pers, légère descente à flanc pour rejoindre le Col Pers à 3009m. De là, nous suivrons l'arête qui mène au sommet, toit du trail à 3386m, et nous reviendrons sur nos pas jusqu'au col en double sens. Puis descente jusqu'au Col de l'Iseran En revanche, ce qui est resté immuable, c’est sa formidable personnali- (2764m) avec dernier ravito. Ultime raidard, celui du Tunnel des Lesté, esprit à la fois rebelle, sensible, discret et vif, que reflète la profon- sières (2960m), et enfin retour dans la vallée de Val-d'Isère par la face deur de ses sentiments et de ses convictions. En réalité, bien à l’ave- de Solaise. nant de la grande championne qu’elle fut… François Vanlaton Encouragée par une forme grandissante, ma tactique est de partir assez fort pour ne pas me laisser distancer par les meilleures. Sur le long plat Si vous désirez en savoir davantage sur Delphyne Burlet, vous pouvez de la vallée, tout se passe bien. Mon coeur bat un peu vite et je me rélire ou relire son portrait et son palmarès sur notre forum sous à marcher dans les premiers lacets pour calmer cette frénésie. En revanche, je cours dès que je le peux. La forme n'est pas au top, je dirai Place maintenant au récit de Delphyne Burlet concernant l’Altis- 7 sur 10 à cause d'un vendredi passé accroupie à oeuvrer pour la bonne peed où elle s'est classée à une remarquable seconde place, à cause. Les jambes sont bonnes mais sans plus. C’est que je suis assez 10'43 seulement de Virginie Govignon, figure hexagonale du trail exigeante maintenant ! Dans ce cas-là, je me dis que ça peut changer longue distance en attendant peut-être l'ultra qu'elle étrenne en cours de route et ça changera effectivement ! depuis cette saison. Le sentier est très agréable jusqu'au Refuge du Fond des Fours (2537m, km7), un peu raide mais sans excès, mon rythme est bon et je passe au Col des Fours en 1h35 environ (km8,5). C'est à ce moment-là que la pluie se met à tomber sans discontinuer, drue. Au loin, je vois le preRaconter l’Altispeed, c'est aussi dire : « j'en suis revenue saine et mier ravito, la route du Col de l'Iseran et les concurrents qui s'étirent, petits points de couleur dans la brume. sauve... »

DE RETOUR DE L’APOCALYPSE ! PAR DELPHYNE BURLET

Pour moi qui traîne assez peu mes bottes sur les trails rhônalpins, mon Je gagne bien mouillée la collation, installée au Pont de la Neige expérience se limitait à des courses disputées le plus souvent par beau (2528m, km12), où je bois un coca et mange une banane. Puis j'attemps et où seules mes sensations très personnelles et égocentriques taque la portion de route du col en plat bien montant. Ce pourcentage que je n'aurai pas pu faire en courant il y a deux semaines, je l'avale en avaient place. trottinant tout en poussant sur mes bâtons, le mollet gauche tirant un Rien de tel à Val-d'Isère ce dimanche 17 juillet ! Débarquant le samedi, peu mais le coeur restant bas à 147. Nickel ! j'avais en tête la météo assez mauvaise annoncée, avec pluie mêlé au vent, et éventuellement quelques grains de grêle. Et sur un tel par- C’est lorsque je quitte l’asphalte pour obliquer vers le Col Pers que je cours, il y avait de quoi se faire du souci quant aux vêtements à empor- prends la décision de me vêtir. J'enfile mon sous-pull technique pour ter. Nous devions en effet gravir l'Aiguille Pers à 3386m sur une longue conditions chaudes et je repars, car ce n'est vraiment pas le moment de arête et la perspective de se geler au vent m'est venue rapidement à prendre froid, le tracé réservant encore beaucoup de longueur et de difl'esprit. Mais cela s'est révélé bien pire que prévu! ficultés ! Mais la pluie tombe tellement fort que je suis rapidement trempée jusqu’aux os et je commence à avoir froid aux mains. L'effort ne Pourtant au moment de partir, le ciel était à peine traversé de nuages, il suffit pas à me garder au chaud, l'altitude se fait sentir, j'ai un peu faim, faisait encore doux. J'étais en manches courtes et short. Dans mon sac mes jambes alternent entre dynamiques et molles, je fais tout pour resà dos, se trouvait l’équipement obligatoire voulu par l'organisation. Mal- ter dans le coup, je bois, je grignote un peu. L’itinéraire serpente parmi gré une entrée dans l'enclos de départ avec pointage, j'ai vu des gens les rochers érodés par les derniers glaciers sur un parcours balisé hors avec une simple gourde autour du ventre. De la folie lorsqu’on sait sentier et technique, captivant au possible ! Mais le vent hurle et accroît quelles seront les conditions 1h30 plus tard !! Alors, un peu de légèreté la sensation de froid. Je m'arrête de nouveau pour revêtir mon coupevent qui s’imbibe après quelques minutes seulement. C'est le genre de de la part des architectes de cette stupéfiante gageure ? K-Way idéal pour la pêche aux moules en Bretagne... Je regrette souA 8h30, le départ est donné, direction le Manchet, porte du Parc Natio- dain les gants et le bonnet sortis du sac et laissés dans la voiture ce nal de la Vanoise. Je ne sais pour quel motif obscur tenant autant de la matin... Je cache mes mains dans les manches et continue de grimper à dyslexie que de l'écervelée, je croyais que la vallée du Manchet était le un bon rythme, en premier lieu pour me réchauffer !!! chemin de retour... M'en étant rendue compte la veille, j'ai dû revoir tout le parcours sur la carte IGN pour le remettre à l'endroit dans ma tête. Plus de 330 concurrents s’alignent et la totalité sur le 32km puisqu'en raison de la météo, l'organisateur s'est résolu à annuler le samedi le grand format, à savoir 65km, qui devait en particulier défier les 3653m d'altitude de la Grande Motte, une des montagnes de légende du Massif de la Vanoise. Sage idée !

Puis le chemin redescend. Nous ne percevons rien dans le brouillard, il faut être très attentif pour repérer le balisage au risque de se fourvoyer... Dévaler me réchauffe un peu. Secrètement, j'espère qu'ils ne nous feront pas gravir l'Aiguille Pers car je crains de ne pas y parvenir dans mon état. Mais au Col Pers (km16), les gars me disent qu'on peut crapahuter...


Ok, allons-y. A cet instant-là, je remarque des athlètes dégringoler à vive allure ; à première vue, ils semblent être dans le peloton de tête. S'ils n'en sont que là, me dis-je, combien de temps vais-je mettre pour me hisser jusqu’au sommet, dans ce vent, ce froid, cette pluie qui gifle ??? (30mn me seront finalement nécessaires pour accéder à l’aiguille depuis le col, soit 3h34 de cavalcade). Et des idées me viennent en vrac à l'esprit : « arrête-toi ! », ce à quoi je me réponds : « JAMAIS ! ». « Ok, me dit le petit diablotin de mon esprit sur un ton goguenard, dans ce cas, ne te plains pas d'avoir froid !! » Et c'est vrai qu'il ne faut pas pleurnicher. Se lamenter, geindre, c'est subir les conditions extrêmes et c'est la porte ouverte à l'abandon. Et là, à travers cette montagne abrupte et sévère, avec des rafales de vent violentes, la pluie qui cingle le visage, qui ruisselle au point de me mouiller entièrement jusqu'au slip, avec des grains de grêle qui fouettent les jambes, le visage qui se crispe, le rictus pour supporter le froid, il n'est pas question d'abdiquer. Pour aller où ? Personne n'est capable de me prêter des vêtements chauds et secs, personne n'est en mesure de m'épauler. Capituler, c'est l'hypothermie assurée, c'est mourir, pensai-je en moi-même. Et c'est à partir de maintenant que la course prend une tournure différente pour moi et certainement pour beaucoup d'autres également. La brochure du trail disait : « Vous avez les jambes... mais aurez-vous le mental ? » Ah Ah Ah, je n'ai pas la force de ricaner, juste de mettre mes mains au chaud sous les aisselles, d'avancer un pied devant l'autre et d'arrêter de me dire qu'il fait froid. Le mental entre en effet en action sous la forme de l'instinct de survie. Comme je l’affirmais plus haut, s'arrêter (abandonner), c'est mourir (j'exagère à peine) ou souffrir terriblement. Quitte à souffrir, autant le faire en remuant sans cesse, en avançant et en serrant les dents. L'altitude est encore plus aigüe à supporter pour les muscles ; quand je lève le nez, la tête me tourne terriblement et je vacille. Eole fait des siennes, il tombe des hallebardes et parfois je sens quelques grains de grêle me fouetter les oreilles. J'arrête de me servir de mes bâtons car mes mains gèlent sur les poignées, et in fine je monte mieux sans. François revient sur moi de l'arrière après quelques soucis gastriques et m’informe qu'aucune autre femme ne me menace, la suivante se trouvant à distance respectable. Je suis heureuse de le revoir ; je me faisais en effet du souci en pensant qu'il s'était peut-être fait mal quelque part. Je lui sais gré de me donner un Sporténine et n'ayant pas la force de le prendre dans mes doigts gourds, il me le donne à la becquée comme à un bébé. Ca me fait du bien mais il faut quand même combattre le froid. Le vent c'est une chose mais quand on est trempé, c'en est une autre. Je ne pense plus à ma performance, seul l'objectif de rester au chaud me pousse à marcher vite. Les trailers que nous croisons et qui reviennent du sommet nous disent que nous ne sommes pas au bout de notre peine... Ne pas y penser, avancer, avancer. Eviter les chutes sur les plaques de neige glacée en dévers, ne pas trébucher quand il y a le précipice juste à côté, garder les mains serrées contre soi car le moindre écart fait entrer l'air glacé et croyez-moi ce sont des gestes vitaux ! Enfin, nous arrivons au faîte (km18) et je n'ai pas envie de crier victoire, seulement de me dire : « enfin ! » Là, nous trouvons trois volontaires bien habillés mais dont je n'envie pas pour autant la place ! Rester planté plusieurs heures au cœur de cette tempête, c'est encore plus inhumain que notre équipée sauvage ! J'échange quelques mots avec eux en plaisantant (je ne peux pas m'en empêcher), je regarde mon équipier et m'aperçois qu'il est en bien mauvaise posture : ayant oublié son coupe-vent, malgré un bonnet et des gants, il est en hypothermie. Je l'encourage alors en lui disant que le plus dur est fait et que nous allons vite partir d'ici. Désormais notre objectif est de s’extirper de cet enfer le plus diligemment possible ! Je ne rêve que d'une douche chaude et de vêtements secs !

l’épilogue est pour bientôt et qu'on va pouvoir se doucher !! Aussi, nous prenons d’assaut la pente dans les gravats d'ardoise. Débouchant au tunnel en 20mn (km23,5), je serre le bras de François en le félicitant de sa bravoure pour s'être accroché jusque-là. Ceux qui le traversent avec nous ont les mêmes vocables. Nous surgissons dans la vallée de Val-d'Isère et il reste la dégringolade finale, plus de 1100m de dénivelé sur un parcours mi-sentier, mi hors piste, alpin et magnifique à souhait ! Nous gagnons quelques degrés à mesure que nous perdons de l'altitude et ça va très vite mieux. Je m'applique à adopter la technique de descente que j'ai vue chez un compétiteur et cela va vite. Vite sans faire mal. Nous doublons encore des concurrents. La vérité, c’est que certains font des infidélités à l'Aiguille Pers, préférant ne pas côtoyer l'enfer. Ainsi, je grille la politesse à des femmes mais qui en réalité ne me relèguent pas au scratch. Sur la pelouse alpine, nous dévalons sur des joubarbes, des raiponces, des pieds de chat, l'herbe est très verte, adorable ! Il tombe toujours des cordes, le brouillard noie le paysage et nous attaquons enfin la face de Solaise sur la piste de VTT. Plus nous descendons, plus c'est boueux. Soudainement, je veux enjamber un pont de bois et au moment où mon pied va se poser, je me dis « Mais... un pont de bois humidifié, ça glisse... » et vlam, je me rétame à plat ventre ! Plus de peur que de mal, on s’esclaffe ! La brume se déchire juste en entrant dans la station, l’ultime sentier dans la forêt de mélèzes est hyper glissant puis c'est l'arrivée où nous nous donnons la main pour sceller une épopée âpre, exigeante, piégeuse, redoutable, dantesque. En substance, une course d’anthologie où nous avons eu besoin de mobiliser d'autres éléments que notre seule force physique. 5h24’51 pour 32km, accusant un différentiel de 2500m positifs et autant négativement. Les forces vitales et mentales ont été plus que nécessaires, nous avons mis en exergue le volet psychologique, non pour performer, mais pour ne pas s’avouer vaincus et ainsi rallier au plus vite l'arrivée, conséquemment la sécurité et la chaleur. Certains n'ont pu l’entreprendre, soit par manque de matériel adapté, soit parce qu'ils ont craqué physiquement ou mentalement. Je compatis bien sûr ! Et la douche a été divine ! Mais quel bonheur ! Dans le plus grand parc aquatique des Alpes, rien de moins ! J'ai échangé mes impressions avec d'autres « survivants » qui partageaient mon avis : là-haut, c'était l'apocalypse ! Nous avons attendu un certain temps pour la remise des prix, car du fait que certains avaient boudé l’Aiguille Pers et que les pointages avaient été superficiels, le classement était erroné. Pas pour les 30 premiers mais pour les suivants. J'en connais qui ont été « volés » de leur podium. Je me classe finalement première dauphine, une prestation que j'apprécie à sa juste valeur et que je n'aurais jamais espérée. La lauréate, la Bourguignonne Virginie Govignon, achève son périple en 5h14’08 et la 3ème, Christine Oguey Diaque, en 5h45’46, une fille que je n’ai devancée que sous l’Aiguille Pers en rejoignant le col éponyme. J'ai été particulièrement gâtée par les organisateurs, étant donné ma seconde position au scratch et mon succès chez les quadras : un collant 3/4, une double paire de chaussettes, un tee-shirt technique BIONIC, un kilo de Beaufort et un forfait journée sur le domaine. Génial ! Chez la gent masculine, c'est le talentueux et très sympathique Chamoniard Damien Vouillamoz qui s'impose en 3h32’21 !! Il nous a fait un récit de sa chevauchée. Il n'a pas eu froid du Col à l’Aiguille Pers (merci sponsor !), en raison de vêtements idoines, mais en revanche il a été victime d'un effroyable coup de pompe lors de l’ascension du tunnel où le Chambérien Alexis Traub l'a alors rejoint. Ils ont accompli la descente de conserve et Damien le précède de 42 petites secondes ! A la régulière ! Le 3ème, l’Isérois Clovis Dalban-Moreynas, pointe à 12’55. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à l’endroit des maîtres d’oeuvre de l'ITT pour leur générosité et sympathie ainsi qu’aux bénévoles pour leur témérité ! J'espère bien être là l'an prochain pour le second millésime. A bien des égards, c'est une épreuve admirable qui mérite considération. Et son appellation de plus haut trail d'Europe ne peut que raffermir son attractivité Ar'vi pa! DELPHYNE BURLET

En redescendant, je booste pareillement tous ces héros que je croise et qui en bavent autant que nous, ils ont tous le rictus du froid sur le visage. Et le fait d'exhorter, d'aider les autres verbalement, occulte mes propres tracas. Et soudain, je me sens pousser des ailes, ma voix porte haute et claire dans l'air froid, mes muscles durcis par le froid sont insensibles et je peux donc attaquer en descente sans ressentir de douleur particulière. Je suis encore loin de l'hypothermie car j'ai une remarquable couche adipeuse ! Mais d'autres n'ont pas cette chance... Au Col Pers en montant, j'étais 5ème dame et je vois deux femmes jeter l’éponge dans la descente pour hypothermie, j'en grille une autre et je me retrouve finalement seconde de retour au col. Seconde ! Qui l'eut cru ? Raison de plus pour voler de plus belle en dévalant la pente ! Les deux bouchées de barres que je mâche ont du mal à Le récit de Delphyne Burlet figure sur son blog, assorti de cinq clipasser. Je prends le dessus sur un certain nombre d'hommes et je continue chés avec leur légende : sur mon rythme, rien ne peut entraver ma foulée bondissante. François me suit de loin mais il est toujours là. Je pense à ma sœur Aurélie, à son accueil chaleureux la veille, et au petit mot laissé sur la table que j'ai emporté dans mon sac et qui dit ceci: « MERDE pour la course. Et YALAA pour la victoire !! » Oui, Yalaa !! Je fonce tout en pensant aux mots d'encouragements de mes proches et ça me porte. Je fais irruption au Col de l'Iseran (km22) où la soupe chaude à laquelle je pense depuis un quart d'heure me brûle la gorge. Quel délice !!! C'est déjà ça et c'est tellement ! Les bénévoles nous encouragent avec chaleur. François tremble tellement qu'il renverse la soupe sur ses gants. Il se questionne encore à savoir s'il renonce ou non. Puis le brouillard se déchire et on entrevoit le Tunnel des Lessières tout proche. Réchauffé par la soupe, il se décide à poursuivre son odyssée et nous nous élançons aussitôt. Je pousse des cris de joie en observant que ce col est minable au regard de ce que nous venons de gravir ! Oui, je hurle dans la montagne en disant que

Le podium scratch féminin, avec de gauche à droite : Delphyne Burlet, seconde en 5h24'51 ; Virginie Govignon, victorieuse en 5h14'08 ; Christine Oguey Diaque, troisième en 5h45'46. Photo de notre forumeur Pascal Pierrain alias Photogone qui m'aura transmis gracieusement deux clichés dont celui-ci. Aussi, qu'il en soit vivement congratulé ! Voici son site internet où se trouvent tous ses clichés sur l'Altispeed.


Nature Tour 2011

Les 10 km et le semi-marathon de Chambéry Le dimanche 27 mars 2011 Le 10 km et le semi-marathon de Chambéry font, pour la deuxième année partis du Nature Tour. Disputées le dimanche 27 mars, ces épreuves seront qualificatives pour le championnat de France et bénéficieront du parcours amélioré en 2009 avec le Carré Curial et la Place de l’Europe comme point central. L’année dernière le froid et la pluie n’avait pas découragé les participants, espérons que le ciel soit plus clément pour l’édition 2011 où plus de 700 concurrents sont attendus… + d'infos

Les 10 km de Thonon Le dimanche 10 avril 2011 La 11ème édition de la course « Les 10km de Thonon » aura lieu le dimanche 10 avril 2011. Le parcours roulant de cette course populaire à Label régional reste identique à celui de l’année passée. Avec un départ donné depuis le Stade Joseph Moynat, pas moins de 300 concurrents sont attendus sur l’une des plus longues avenues de Thonon et dans les quartiers périphériques de la ville. Dès la ligne d’arrivée franchie, un repas chaud sera offert à tous les participants… + d'infos

La Grimpée du Laudon Le dimanche 1er mai 2011 La Grimpée du Laudon aura traditionnellement lieu le dimanche 01 mai et devrait rassembler cette année encore, plus de 750 participants. L’épreuve débute sur les bords du Lac d’Annecy avec deux formules pour arriver au sommet : une course sur route de 13 km ou une marche familiale de 13,5 km sur des sentiers balisés. A l’arrivée, un buffet champêtre sera servi à tous les participants s’étant inscrits. La grimpée 2011 sera encore cette année placée sous le thème « protégeons notre planète ». Ainsi les repas seront servis dans des plateaux totalement compostables et biodégradables, idem pour les couverts 100 % bois, les serviettes et les gobelets seront en papiers et cartons recyclés et biodégradables… + d'infos

Le trail des Allobroges Le dimanche 12 juin 2011 Le Trail des Allobroges se déroulera le dimanche 12 juin et proposera aux participants de cette 10ème édition, 3 parcours. Bénéficiant d’une vue exceptionnelle sur le Lac Léman et le Mont Blanc, le trail des Allobroges présente un itinéraire technique de 58 kilomètres et 4000 mètres de dénivelé qui totalise plus de 25 kilomètres de cheminement sur les crêtes. (2 points qualificatifs pour l’UTMB). Il est associé à deux autres courses, le Trail des Crêtes (35 km et +/- 2000m de dénivelé) et la Course Nature du Brevon (15 km et 800m de dénivelé). Cette dernière est d’ailleurs aussi bien ouverte aux coureurs qu’aux marcheurs qui désirent découvrir la Vallée... + d'infos


Nature Tour 2011 Le Trail de Faverges Le samedi 18 juin 2011 Le samedi 18 juin aura lieu la 11ème édition du trail Faverges Odlo proposant deux épreuves de 28 km (1600m dénivelé + et -) et 42,195 km (2700 m de dénivelé + et -). Les parcours sont entièrement tracés dans un cadre naturel exceptionnel, celui du parc régional naturel du massif des Bauges, permettant de découvrir les panoramas uniques du massif du Mont Blanc, de la Vanoise et du lac d'Annecy. L'édition 2011 reprend l'ensemble des prestations à l'origine de son succès, avec notamment un produit technique Odlo offert à tous les participants, le repas « savoyard »d'après course, une réduction de 10 euros sur les frais d'inscription pour tous les concurrents présentant un titre de transport en commun (TGV, TER, navettes gratuites depuis la gare d'Annecy), de nombreuses animations… + d'infos

La Saintinoise Le dimanche 19 juin 2011 Pour sa 14ème édition, qui aura lieu le dimanche 19 juin, « la Saintinoise » présente quelques innovations pour 2011. Ambiance brésilienne au départ, ravitaillements copieux sur le parcours de la marche et parcours nature raccourci à 20kms sur nos plus jolis balcons surplombant le Lac du Bourget. Dans une ambiance animée et très conviviale, c’est près de 800 participants qui sont attendus pour cet événement qui se déroulera dans le cadre naturel exceptionnel du plus grand lac naturel de France. Offrant également un panorama sur les massifs alpins environnants, cette manifestation sportive présente des parcours hétéroclites et accessibles à tous avec notamment, une course sur route et chemins de 9 km, une marche tout terrain de 10 km et, pour les adeptes de dénivelé, une course nature de 20km. Des épreuves destinées aux enfants seront également prévues pour le plus grand bonheur des parents…+ d'infos

Le Trail du Galibier Le dimanche 21 août 2011 Que de nouveautés à l'occasion de la troisième édition des Trails du Galibier et du Télégraphe ! 3 parcours sont proposés cette année : Trail du Galibier 60 kms, «Maratrail» 42 kms, Trail du Télégraphe et Challenge Philippe BARBAROT 18 kms. Les départs et arrivées auront lieu à Valloire. De plus nous vous proposons de nouveaux parcours, un passage à proximité du sommet du Grand Galibier, à plus de 3000 m d'altitude... au col de la Ponsonniére, etc... Nous vous invitons à découvrir de nouveaux «spots», de nouveaux points de vue, de nouvelles pistes, de grands espaces sauvages et des petits hameaux perchés. Aux enfants nous proposons à nouveau de participer au «Trailoupiots» et aux familles de profiter de la journée de l'apiculture (dégustation, démonstrations, expositions, vente) en attendant le retour des «Trailleurs»....+ d'infos

L'Ekiden des 4 Hameaux Le dimanche 23 octobre 2011 Le dimanche 23 octobre, aura lieu la 7ème édition de la course « Ekiden des 4 Hameaux » à Saint-Julien-en-Genevois. L'Ekiden offre des courses très spectaculaires, où cohabitent la bonne humeur et le suspens des courses par équipe. Le parcours rapide des éditions précédentes a été conservé. Il rallie les 4 hameaux de la commune (Thairy, Crache, Norcier et Thérens), le point de ralliement étant le Stade de la Paguette à Saint-Julien-en-Genevois où sera donné le départ et jugée l'arrivée de l'épreuve. Un euro par coureur sera reversé en faveur des Kiwanis pour soutenir les enfants autistes...+ d'infos

Les Foulées Annemassiennes Le dimanche 20 novembre 2011 La 20ème édition des Foulées Annemassiennes aura lieu le dimanche 21 novembre 2011 et devrait rassembler, cette année encore, plus de 1000 participants sur l’ensemble des courses. Le parcours roulant du 10 km se déroulera sur deux boucles autour de la maison des sports d’Annemasse et sera qualificatif pour les championnats de France des courses hors stade. Les plus jeunes ne seront pas oubliés : en fonction de leur âge, ils pourront disputer des courses sur 1 ou 2 kms. Cette année une épreuve de 5 kms nordic walking, une animation musicale et soupe à l’arrivée des concurrents...+ d'infos

La Corrida des Lumières Le samedi 10 décembre 2011 La Corrida des Lumières, 4ème édition, va enflammer samedi 10 décembre les rues d’Aix les Bains. Les épreuves empruntent les rues illuminées du centre ville et du parc de Verdure. Le tracé est une boucle de 1,5 km fermée à la circulation, à parcourir de 1 à 5 fois en fonction des épreuves. 2000 participants sont attendus, venant des 4 coins de l’hexagone ainsi que plusieurs milliers de spectateurs. La corrida est un grand événement sportif, festif et populaire dans une ambiance conviviale avec la marche déguisée ouverte à tous en fin de la journée avec distribution de lampions, torches et bonnets de père noël. En parallèle, profite du grand marché de Noël et des différents points d’animation...+ d'infos

La corrida de Metz-Tessy Le samedi 17 décembre 2011 La Corrida de Metz-Tessy se déroulera le samedi 17 décembre. Disputée en nocturne, cette course de 6,9 km se court sur un circuit ponctué d’animations musicales et d’une distance de 2,300 km à parcourir 2 fois pour les femmes et 3 fois pour les hommes. Les courses jeunes débuteront, quant à elles, dès 15h30 avec, en fonction de l’âge des participants, des parcours de 0,200 km, 0,800 km, 1,600 km et 2,400 km. Evénement familial avec le traditionnel relais des familles, la corrida s’achèvera par un sympathique feu d’artifice… + d'infos


Les France 2010 - 2011 à venir Année 2011 09/01: Championnats Départementaux de Cross 73-74 à Aix Les Bains 30/01: Championnat Régional de Cross Country, La Tour de Salvagny (69) 13/02: 1/2 Finales Championnats de France de Cross à Annonay (07) 27/02: Championnats de France de Cross-country - Paray-le-Monial (BOU) 03/04: Championnats de France des 10 km - Vittel (LOR) 07/08: Championnats de France de Courses en Montagne - Tardets (AQU)

23/10/2011 Chpts de France de Semi Bois Guillaume (H-N) Le site

27/08/2011 Chpts de France de 100km Theillay (CEN) Le site

07/08/2011 Chps de France de Courses en Montagne Tardets (AQU) Le site

20/11/2011 Chps de France de Marathon Nice Cannes (C-A) Le site


Interview de Benjamin Lemay, la discrétion même, athlète entrainé par Jean Claude Gentzik, il y a un an il était quasi inconnu mais depuis cette année il est connu et reconnu à l’avant des pelotons. Après ce portrait vous le connaitrez mieux, sans aucun doute.

l'entrée en Team (Cube) puis le changement de Club (Creuse Oxygène) J'ai pratiqué la route, le cyclo-cross, le Tandem VTT puis enfin le VTT pour ensuite me rendre compte que je ne vivrais pas de mon sport. J'ai donc stoppé en 2005 le haut niveau.

Hello Benjamin peux-tu te présenter en 2-3 lignes Peux-tu nous parler de ta préparation ? s’il te plait ? En fait avec le magasin, je n'ai pas beaucoup de temps, Benjamin LEMAY, 29 ans, marié à Virginie depuis je me bloque donc deux midis dans la semaine pour bientôt 3 ans, nous habitons à Annecy depuis fin 2007. mes deux séances (environ 1h) en général c'est du spéJ'ai ouvert mon magasin BVLSPORTS en mai 2010, j'ai cifique, soit de la piste soit de la côte. Ensuite le samedi toujours travaillé dans le domaine du sport et j'ai tou- et dimanche c'est compétition ou sortie un peu plus jours aimé la mécanique vélo... j'ai donc décidé de faire longue. un mélange de tous les sports que j'ai pratiqués ainsi que tous les services que je pouvais apporter aux spor- A côté de la course à pied, je ne fais plus grand chose, tifs. Le résultat c'est mon petit 45m² en quasi centre on me surprend parfois à la piscine mais je fais plus de ville d'Annecy! la bronzette au bord du bassin en attendant ma douce... Alors rentrons dans le vif du sujet, tu es un ancien Peux-tu nous parler de Jean Claude Gentzik ton enVététiste, peux-tu nous en parler ? traineur J'ai couru en équipe de France aux championnats du Monde Espoir en 2004 aux Gets, je venais de gagner la dernière coupe de France de VTT à Bourg d'Oisans (10ème au scratch). Le VTT a débuté à l'école de cyclisme au "Vélo Vert Savignolais" avec un certain Francis Thiery qui m'a beaucoup appris, puis la progression s'est faite, avec

Je ne le considère plus comme mon entraîneur... C'est maintenant un ami avec qui nous (ma femme et moi) passons presque autant de temps au resto qu'au stade! La première année (2010), Jean Claude avait du mal à me motiver à courir régulièrement et il m'a plusieurs fois dit que j'avais un bon pied. Je n'avais alors pas d'objectif qui me donnait une motivation suffisante.


En début 2011, j'ai trouvé un objectif, le RED BULL Elément de Talloires. J'avais 5 mois pour arriver au top, et quand je l'ai dit à Jean Claude, je crois qu'il n'a cru qu'à moitié que j'étais capable de garder la régularité des séances. J'ai donc suivi les plans de JC à la lettre et il a commencé à croire en mes perfs. J'ai aligné quelques chronos 32'54 au 10km de Bourgoin, puis 32'23 à Grignon et enfin 1h11'31 au semi d'Annecy. Pour le Red Bull, j'ai pu approcher des Manu Meyssat et Thierry Breuil (20 secondes d'écart sur la montée de la Tournette) c'est là que j'ai pu me rendre compte que j'avais des facilités côtes. Bon le problème c'est que ce petit bonhomme qu'est Jean Claude en voyant les résultats m'a dit que j'avais un très bon pied... J'ai donc maintenant d'autres objectifs!! Aujourd'hui je prends plaisir à courir en grande partie grâce à lui. J'aime le fait qu'il adapte les séances en fonction des aléas (boulot, temps et autres) Un grand Merci Jean Claude! Qu'est ce que tu préfères à l'entrainement et qu'est ce que tu n'aimes pas ? J'adore courir en nature, faire des intervalles en côtes. Les étirements et la muscu (d'ailleurs je ne m'étire vraiment pas assez et je ne fais jamais de muscu) Quels sont tes objectifs pour cette année ? Les Frances de Montagne, les 10km d'Annecy, les Frances de Semi-Marathon peut être... Mais aussi l'Ancilevienne, les KV (kilomètres verticaux)

Tu fais gaffe à ce que tu manges ou tu te lâches. Demande à ma femme elle va te dire que face à une tablette de chocolat je suis un gosse! Plus sérieusement j'ai la chance d'avoir Virginie qui en bonne cuisinière fait des plats variés et équilibrés. Après je ne mange jamais de condiments et je ne fais pas d'écart entre les repas. Je pense que c'est la régularité de manger équilibré qui est important. Sinon à la fin d'un repas, ou avec le café, j'ai toujours quelques barres de chocolat qui y passent!


266km de VTT avec 6km de dénivelé en 3 étapes séparées de 4 heures chacune. Je suppose que tu parles de souvenir de sport... Il y avait 50 équipes de 2, à l'arrivée à peine la moitié. La deuxième édition de l'épreuve a été très allégée... Donc le meilleur, c'est quand j'ai gagné la finale de la A l'arrivée j'ai dormi 10h... coupe de France de VTT en 2004, jamais je n'ai eu de telles jambes. Ce jour là je montais à la même vitesse que Jean Christophe Péraud et Cédric Ravanel (bon par Quels sont les faits marquants de ta saison 2010 ? contre en descente ils m'ont mis cher!) Depuis je n'ai jamais retrouvé de telles sensations! 2010? pas grand chose je ne courais pas vraiment... le semi en 1h19, un claquage au 10km d'Annecy... c'est Le pire c'est la même course deux ans après... je ter- vraiment en Janvier 2011 que j'ai commencé à courir. mine dans les derniers, je ne m'entraînais plus, je commençais à ne plus avancer un cauchemard du début à la Et pour 2011 je crois que j'ai déjà parlé de tout dans les fin avec le terrible souvenir de la victoire deux ans plus questions précédentes. tôt! Pour finir la parole est à toi, lache toi… Quelle est jusqu'à présent la compétition la plus dure que tu aies faite, toutes disciplines confon- Pas grand chose à ajouter sinon : Merci à toi , tes photos, tes encouragements, ton site indues ? ternet! C'est le raid Valence Gap que j'avais fait avec Nicolas Bordeloup (mon meilleur ami avec qui j'ai fait du Tandem) Nous avons fait la première édition. Le principe c'était Ton meilleur et ton pire souvenir?


Par Rachel Bontaz Bonjour Julie peux tu te présenter s’il te plait. J'ai 32 ans Mariée à Yann dit Cucu . Accessoirement Maman de deux enfants Titouan 18 mois et Faustine 4 ans. Après 10 années passées en Bretagne, je suis arrivée avec mari et enfants en Haute Savoie il y a un an maintenant pour travailler dans une banque régionale à La Roche sur Foron Tu cours depuis longtemps ? Je suis tombée dans la marmite quand j'étais petite car avec un père entraineur de natation et une mère prof d'EPS le sport a toujours fait partie de mon environnement. J'ai fait mes premières courses à l'âge de 7 ans puis par le biais de l'unss j'ai commencé mes premières courses sur piste ( record en benjamine sur 1000m en 3'34") je me suis inscrite en club à 12 ans pour me spécialiser en saut en longueur (record à 5m10 en minime ) et sprint. Puis les années sont passées et j'ai continué dans cette voie et j'ai rejoint un groupe d'entrainement en Bretagne au sein de l'AC Cesson et de Dominique Duvigneau où j'ai pu faire mes meilleures performances sur 100m/ 200m /400m et 400mhaies (12"80 /26"60/60"19/67"56) Puis j'ai eu mes deux enfants et j'ai mis le sport entre parenthèses. Mais quand on fait du sport depuis toujours, il est difficile de pouvoir s'en passer. Cependant, je ne voulais plus retomber dans la contrainte, des compétitions chaque week end, de la discipline que cela demande, alors je me suis juste remise à faire des footings. C'est en allant voir Yann courir que je me suis sentie attirée par le trail, car j'ai trouvé que d'une part cela me permettrait de connaitre d'autres personnes et un nouvel univers mais aussi me permettrait de me dépasser dans un domaine qui m'est totalement inconnu. Et c'est ainsi que je me suis tournée vers le trail il y a un an. Tu peux nous parler de ta préparation ?

Tu peux nous parler de ta course s’il te plait ? Aie aie aie.... ou comment courir 42 pitons sans être alimentée! Aprés un réveil à 4h30 et un ptit dej d'avant course, nous voila parties pour cette grande aventure. Je dois dire que je n'en menais pas large sur la ligne de départ car je me dirigeais droit vers l'inconnu. je n'ai jamais couru plus de 18km et plus de 3 heures!!! Yann et Patrick avait été unanimes : il ne fallait pas partir vite, en garder sous le pied pour pouvoir faire face à la montée finale. c'est ce que j'ai suivi à la lettre en me retenant , ne sachant pas non plus quelles étaient mes capacités puisque je n'avais jamais fait une course, mais au bout de 3 heures en attaquant la montée sur les Posettes quand j'ai voulu grimper et assurer un rythme, la machine a refusé de me suivre. Je me suis retrouvée sans force, normal en fait , (mais je ne l'ai compris qu'après) parce que je n'avais rien avalé depuis le départ ! Yann a insisté pour que je mange mais je n'y arrivais pas . Donc j'ai subi la course et je me suis accrochée dans ma tête pour atteindre mon objectif : d'une part pour moi, mais aussi pour Yann, Christine, Kinou et tous les amis qui m'ont supportée dans cette grande aventure! Il était hors de question de stopper même si par moment cela m'a traversé l'esprit!

J'ai bien tenté il y a un an de me faire coacher par Yann mais cela n'a pas été une grande réussite. Un petit conseil ? Alors je me suis tournée vers la structure 2EP que Patrick Bringer a créée : Patrick a créé des plans d'entrainement sur mesure Une seule chose : de se faire plaisir mais dans la rigueur!!!! qui tiennent compte de mes contraintes personnelles et profes- C'est à dire s'entrainer régulièrement, tout en s'éclatant! sionnelles. Nous correspondons par mail et téléphone. C'est génial d'avoir quelqu'un d'aussi professionnel et à l'écoute que Kinou. Pourquoi ce défi ? Ma meilleure amie Christine est en Bretagne: elle pratique également le trail ( elle est coachée par Yann). Nous avons décidé de nous fixer chaque année une course dans les Alpes nous permettant de nous revoir mais aussi de partager un moment de sport. Nous avons donc décidé que cette course serait le Marathon du Mont Blanc. J'avoue que je n'étais pas franchement partante pour une telle course mais Christine m'a dit qu'elle ne traverserait pas la France pour seulement faire une course de 20km! devant cet argument implacable je n'ai eu d'autre choix que de m'inscrire....pour un premier trail l'objectif était ambitieux.


On est fin prêt pour vous accueillir dans notre humble demeure du " Haut Doubs" le Week end du 23 au 25 Septembre 2011 . Nous commencerons par un Dîner- Conference le vendredi soir entièrement consacré à la nutrition sportive. Débat animé par deux grand spécialistes en la matière à savoir Laurent Ardito : Manager général du TEAM ASICS TRAIL , ancien raideur international , Laurent a remporté de nombreuses victoires dont la fameuse Patagonia expédition race en 2005 , il possède une solide expérience en nutrition particulierement sur les efforts au long court. Benoit NAVE : Ostéopathe de renom , entraineur , expert en nutrition sportive , Benoit est le superviseur du programme de santé "Anima "du Team Asics , il est aussi coureur de haut niveau ( champion de france V1 sur le TTN court ). Exposer , démontrer , proposer des solutions et prodiguer des conseils nutritionnels dont le souci premier est préservation de la santé . Ce dîner vous sera concocté en accord avec le thème la soirée et se terminera par un debat en fin de soirée . Le Samedi et le dimanche 24 ET 25 seront consacrées au STAGE TRAIL BY ASICS ouvert à une douzaine de personnes (voir le programme complet du week end ci dessous ) .

la de

Pour toutes les infos liées aux inscriptions, au contenu du stage, à l'hébergement et à l'intendance en général, vous pouvez nous contacter directement par téléphone au 03/81/68/08/94 ou par mail kirtapbohard@gmail.com Le site internet de l'Auberge " sur la roche"www.auberge-surlaroche.com Les inscriptions au stage TRAIL et les réservations de place pour le dîner- conférence se font soit par mail : kirtapbohard@gmail.com ou par téléphone au 03 81 68 08 94

Contenu et prix Dîner -conference LA NUTRITION SPORTIVE du vendredi 23 septembre au foyer du Chauffaud à 19H30 28€ / personne STAGE TRAIL BY ASICS du vendredi 23 septembre au dimanche 25 sept 2 formules possibles ( avec ou sans hébergement à l'Auberge sur la roche ) Formule 1 avec le dîner- conference , l'hébergement en pension compléte , le pret possible du materiel ( frequence mètre Suunto , Myotest ,Compex , lunettes Cébé, chaussures Asics), les navettes ( si besoin) en gare de Morteau, l'assistance terrain , l'encadrement technique . 250€ Formule 2 : Le dîner- conférence , les repas de midi ( samedi et dimanche ) , le pret du matériel , l'assistance terrain , l'encadrement technique . 180€

Le stage TRAIL Dans le prolongement du programme TRAIL EXPERIENCE BY ASICS , le TEAM ASICS TRAIL vous propose d’aller plus loin avec les stages labellisés TEAM TRAIL ASICS. Patrick BOHARD athlète du team, spécialiste de l’Ultra (3 victoires en Ultra Trail en 2011, victoire sur la TDS , 5° UTMB ) , vous propose un stage de 3 jours dans son gîte d’accueil dans le Haut Doubs , une magnifique ferme Comtoise du 17 ième siècle. Encadré par 2 coachs et un athlète ASICS, nous vous proposons un programme complet , en alternant des temps d'entraînement pratique et des temps d'information théorique. L’objectif sera dans un premier temps de cerner vos capacités et vos aptitudes , pour définir un programme et des objectifs cohérents, (programmation annuelle et contenu type des séances) , puis de vous apporter des contenus techniques visant à améliorer votre niveau de pratique en préservant votre santé. Le lieu : Auberge Sur la Roche , le Chauffaud, 25 130 VILLERS LE LAC Laurent ARDITO. Team Manager du team ASICS TRAIL :" L'ambition des stages auxquels nous apportons notre concours, est de mettre à disposition du plus grand nombre, les mêmes outils de gestion de la forme et de la santé que ceux utilisés pour les athlètes du PRO TEAM ASICS TRAIL. Nous avons la certitude que la haute performance est un laboratoire efficace dans la compréhension de ces mécanismes. Nos athlètes sont présents sur nos actions de coaching, Trail Expériences et stages, ils sont là pour vous faire partager leur passion , leur expertise en toute simplicité. Le Trail, ça s'apprend !! Groupe de 12 à 15 personnes PROGRAMME : 2011 JOUR 1 vendredi 23 sept 18H30 Accueil des stagiaires à l'auberge "sur la roche" Dîner- conférence sur la nutrition à 19H30 ( salle du Chauffaud ) JOUR 2 9H - 12H Pratique : 1 / autour de la séance : la préparation physique générale et le développement de sa VMA, de sa vitesse, l’'échauffement, les étirements, les éducatifs course et amélioration de la foulée 2 / choisir et adapter son matériel 3 / définition du profil individuel et des plages d'intensité d'entraînement, 15H - 18H Pratique : comment monter ? comment descendre ? comment courir sur les pierriers ? Comment utiliser les bâtons ? soirée Théorie : Programmation de l’entraînement JOUR 3 9H -17H Pratique : Enchaînement sur la journée avec 1H00 de Trail, descente vers le Lac, 1 H de travail de gainage avec Swiss ball en salle (VAL FORM de Villers le Lac), 1 H de kayak en eau plate et 3 H de Trail pour remonter au gîte ( travail sur les stratégies de course , la gestion de l'alimentation et l'hydratation) 17H30 Clôture du stage et navette possible vers les gares Attention, le programme est susceptible d'être modifié et adapté en fonction des conditions météo.


CHALLENGE NATIONAL MONTAGNE 2011 Après une belle saison 2010, le Challenge des Courses en Montagne revient en 2011. Avec ses 12 épreuves au programme, le Challenge National des Courses en Montagne 2011 promet de nouveau un beau tour de France à la découverte des principaux massifs montagneux. Les courses en montagne font partie des « courses de pleine nature ». Ce sont des épreuves en milieu montagnard, présentant un minimum de dénivelé de 500m et un écart minimum entre point bas et point haut de 300 mètres. Il est recommandé aux organisateurs de restreindre la distance à une durée d’1heure à 1 heure 15’ pour les premiers, respectant en cela le format « athlétique » de cette discipline organisée au niveau mondial, et surtout d’éviter tout passage dangereux ou sol instable. Ce Challenge National des Courses en Montagne a été mis en place par la Fédération Française d’Athlétisme qui souhaite à travers ce circuit réunir tous les coureurs. Les participants peuvent ainsi côtoyer les coureurs de l’Equipe de France qui défendent chaque année les couleurs de la France aux Championnats d’Europe (médaille d’argent équipes féminine et masculine en 2010) et aux Championnats du Monde.

Ligue

Date

Nom - Lieu

C-A

01-mai

L’Ascension du Col de Vence (06 - Alpes Maritimes)

R-A

22-mai

La Grimpée du Semnoz à Quintal (74 - Haute Savoie)

ALS

02-juin

La montée du Grand Ballon à Willer sur Thur (68 - Haut Rhin)

F-C

12-juin

La montée du Poupet (39 - Jura)

PRO

12-juin

La montée du Ventoux (84 - Vaucluse)

PYR

19-juin

La Crémaillère à Luchon - Superbagnères (31 - Haute Garonne)

AUV

26-juin

La voie de l’Ecir - Murat (15 - Cantal)

R-A

09-juil.

Courch’ à pied à Courchevel 1650 (73 - Savoie)

PYR

10-juil.

Les crêtes du Soulor à Arrens Marsous (65 - Hautes Pyrénées)

10-juil.

Championnats d’Europe de courses en montagne - Bursa (Turquie)

R-A

17-juil.

La montée du Nid d’Aigle à St Gervais (74 - Haute Savoie)

AUV

24-juil.

La Grimpée du Montoncel à Lavoine (03 - Allier)

AQU

07-août

Championnats de France à Tardets (64 - Pyrénées Atlantiques)

AQU

21-août

La Montée de L’Aubisque à Laruns (64 - Pyrénées Atlantique)

11-sept

Championnats du Monde de courses en montagne - Tirana (Albani)


La liste des épreuves retenues pour le Trail Tour National 2011 ont été désigné par la Fédération Française d'Athlétisme. A l'issue de ces 10 courses, les titres de Champion de France 2011 hommes et femmes seront attribués.

Circuit TTN Long 13/02 Gruissan Phoebus Trail (11) 26/03 Eco Trail de Paris Ile de France 01/05 Trail du Nivolet Revard (73) 08/05 Trail des Forts du Grand Besançon (25) 05/06 Pilatrail (42) 19/06 Trail de la Vallée des lacs (88) 25/06 Trail 56 Golfe du Morbihan (56) 30/07 6000 D (73) 12/09 Trail de la Côte d’Opale (62) 24/10 Course des Templiers (12)

Circuit TTN Court 2011 9/01 Trail Blanc New Balance - Serre Chevalier (05) 6/02 Trail Givré - Montanay (69) 17/04 Trail Drôme Lafuma Ð Buis-les-Baronnies (26) 5/06 Trail du Colorado - St Denis de la Réunion (974) 5/06 La TransjuTrail - Mouthe-Lamoura (39) 12/06 Les Gendarmes et les Voleurs de Temps - Ambazac (87) TRAIL BONUS 18/06 Trail Faverges Odlo - Faverges (74) 25/06 Sur les traces du loup - La Ville aux Clercs (41) 31/07 Trail Via Romana - Carpineto (2B) 16/10 Trail des Hauts Pays - Estreux (59) TRAIL BONUS 13/11 Sparnatrail - Epernay (51)


Le site Aravis Haute Savoie est un portail d'informations destiné à faire connaitre 12 villages stations de ski dont l'économie tourne autour du tourisme de l'agriculture et de l'élevage. Tous ces villages ont pour point commun leur proximité au Massif des Aravis. Ce site réalisé par la société de communication Arvimedia implantée à la Clusaz vous fera découvrir les magnifiques paysages de montagnes de Haute Savoie ainsi que la vie qui s'y déroule tout au long de l'année. Une vie rythmée par les saisons. La saison la plus active est bien entendu la saison d'hiver. C'est à ce moment là que La Clusaz, Le Grand Bornand, la Giettaz, Saint Jean de Sixt, et Manigod deviennent des stations de ski. Ces stations situées tout près d'Annecy et de Genève font la joie de nombreux vacanciers qui chaque année viennent profiter du grand air et des sports d'hiver. L'été tous les villages des Aravis proposent tout un panel d'activités sportives et culturelles qui en font une destination privilégiée pour les vacances. Randonnées pédestres, parapente, luge d'été, piscine, accrobranche parcours aventure, animations culturelles fêtes traditionnelles savoyardes, festivals pour les enfants... La montagne en été est une destination qui n'a rien a envié aux autres. Envie de sports ou de repos la montagne vous offre tout ce dont vous avez besoin. Sur le site Aravis Haute Savoie vous pourrez aussi trouvez toutes les informations nécessaires pour votre séjour vacances dans les Alpes. Les adresses et coordonnées de location de chalet, d'appartement ou de studio, la liste des commerces de chaque village, les activités d'été et d'hiver, la liste des restaurants, les entreprises de services les artisans locaux les producteurs du fameux reblochon de Haute Savoie. Son design sympa et sa navigation simple rende ce site attrayant et agréable à visiter. La chaine des Aravis est un magnifique terrain de jeux aussi bien pour les skieurs que pour les randonneurs. La station de ski de la Clusaz est un village traditionnel de Haute Savoie. L'ambiance y est fort sympathique. Par sa variété, le Massif des Aravis comble tous les amoureux de la montagne en hiver : ski ou snowboard, snowpark et boardercross, pistes de ski alpin faciles et ensoleillées pour les débutants, jardins d’enfants pour les plus petits ou pistes de ski nordique, raquettes à neige, sentiers de balade damés pour les non skieurs. 4 stations profitent de ce domaine et proposent un forfait commun appelé skipass. Chaque année l'été au Grand Bornand a lieu un événement unique appelé le Festival au bonheur des Mômes. Ce festival rassemble des compagnies théâtrales, des clowns, spectacles en salle ou en plein air, animations créatives pour les enfants. Etant donné le succès de ce festival il peut être judicieux de réserver à l'avance votre location d'hébergement au Grand Bornand.

bis pour la fabrication du persillé, de yahourt, et autres fromages au bon goût du lait des alpages de Haute Savoie. L’activité économique principal de la région des Aravis reste majoritairement le tourisme. Cette région est très prisée pour ses domaines skiables très bien entretenus. Idéalement situé géographiquement entre lac et montagne, 30 km de Annecy et 1 heure de Genève et de son aéroport international le massif des Aravis apporte à tous les amoureux de montagne des conditions uniques. Nombreuses possibilités de randonnées pédestres, des activités sportives d’été pour tous les gouts, parapente, cyclisme, piscine, jeux pour enfants, vtt, trampoline, tennis, poney, tir à l’arc, équitation… Le tourisme d’hiver est naturellement orienté vers les discipline de ski alpin, ski nordique, ski de randonnée, snowboard, luge et randonnée en raquettes. La Clusaz et le Grand Bornand disposent de snowpark pour les passionnés de freestyle. Tous ces villages stations de ski possèdent un gros potentiel immobilier, et chacun pourra trouver la location de chalet d’appartement ou de studio adapté à son budget. Pour certaines périodes de l’année ( vacances scolaires, festival au bonheur des mômes au Grand Bornand )il est conseillé de réserver à l’avance vos locations. Il peut être judicieux de louer à quelques kilomètres des stations de ski , par exemple dans le village de Thônes pour bénéficier de meilleurs tarifs, surtout l’hiver. Un service de bus venant d’Annecy dessert les stations de ski plusieurs fois par jour. Concernant les équipements sportifs, de nombreuses boutiques et magasins de sports vous proposeront un large choix de matériel de qualité sélectionné par des professionnels de la montagne. Le massif des Aravis c’est aussi l’air pur garanti, des espaces naturels et sauvage qui vous permettrons de vous évadez le temps de vos vacances bien méritées. Site internet réalisé par la société Arvimedia agence de communication la Clusaz.

Au mois de juillet la Clusaz vous invite au Jumping international. En été la ville de Thônes capitale administrative des Aravis n'en pas en reste pour les animations et les spectacles. Le site Aravis Haute Savoie à la volonté de vous faire connaitre tous ces petits villages pour que vous découvriez de nouvelles destinations de vacances. Les Aravis c'est une situation géographique unique entre lac et montagnes, tout proche de Genève et d'Annecy. Air pur garanti. Le site Aravis Haute Savoie est un portail d'informations pour ceux qui désirent se rendre en vacances dans le Massif des Aravis. Dans ce site vous trouverez toutes les informations nécessaires pour organiser votre séjour en montagne en été comme en hiver. Ce site est destiné à vous faire connaître 12 villages stations de ski situés au pied du massif des Aravis sur un rayon de 15 kilomètres. Tous ces villages traditionnels on leur charme et leur caractère. Certains d’entres eux sont des stations de ski comme la Clusaz, le Grand Bornand, Manigod, Saint Jean de Sixt, la Croix Fry, Merdassier, le Chinaillon, et la Giettaz. D'autres sont plus Aravis Haute Savoie – http://www.aravis-haute-savoie.fr/ orientés vacances d'été à la montagne comme Thônes capitale du rebloAravis – http://www.aravis-haute-savoie.fr/ chon et capitale administrative des Aravis, Entremont, les Villards sur La clusaz – http://www.aravis-haute-savoie.fr/La_Clusaz.html Thônes, et Le Petit Bornand situé eux aussi tout proche des stations de le Grand Bornand – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Le_Grand_Bornand.html Manigod – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Manigod.html sports d’hiver. Vous découvrirez aussi le Plateau des Glières haut lieu de Saint Jean de Sixt – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Saint_Jean_de_Sixt.html la résistance, maintenant devenu un site magnifique pour pratiquer le ski la Croix Fry – http://www.aravis-haute-savoie.fr/La_Croix_Fry.html de fond dans des conditions uniques. La région des Aravis à su conserver Merdassier – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Merdassier.html son patrimoine culturel et agricole. Ici sports et traditions se côtoient toute Giettaz – http://www.aravis-haute-savoie.fr/La_Giettaz.html Thônes – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Thones.html l’année pour le plus grand plaisir de tous. Profitez de vos vacances en Entremont – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Entremont.html montagne pour déguster les nombreuses spécialités Savoyardes à base de Petit Bornand – http://www.aravis-haute-savoie.fr/Petit_Bornand_les_Glieres.html fromage. Les éleveurs de Haute Savoie sont encore nombreux dans nos Villards sur Thônes - http://www.aravis-haute-savoie.fr/ montagnes. La race de vache la plus répandue est la vache abondance. Les_Villlards_sur_Thones.html L’élevage de vaches pour la fabrication du fameux reblochon, de la le Chinaillon - http://www.aravis-haute-savoie.fr/Le_Chinaillon.html tomme de Savoie, et du fromage abondance. Elevage de chèvres et de bre-


Exemple: la Salomon Crossmax

125 EUROS moins 15 % (soit 106.25 EUROS net) sans frais de poste pour la France mĂŠtropolitaine.

code promo "9135292C4 " 15% de remise Le site


Le Refuge de Margot et Léon, chambres d'hôtes, table d'hôte et gîte de groupe, a pour vocation, quelque soit la formule choisie, d'être un lieu authentique, simple, où il fait bon vivre. Megève, petit village de montagne, et aussi un vaste site de sports d'hiver au profil familial qui, l'été, laisse place à une nature préservée.

http://refuge-margot-leon.com

http://www.runazur.com


Aout - Septembre Aout J 4 aout -> Relais nocturne au bettex (74) S 6 aout -> La Roger Frison Roche à Beaufort sur Doron (73) S 6 aout -> La montée de la Planchette à St Martin la porte (73) D 7 aout -> Cross des crêtes de Megève (74) D 7 aout -> Trace du Bouquetin à Pralognan la Vanoise (73) D 7 aout -> Trail Cenise tour au lac de Mont Cenis (73) D 7 aout -> La ronde des Cyclamens à Arith (73) D 7 aout -> Cross alpin du grand Bec à Champagny (73) J 11 aout -> Relais nocturne de St Gervais (74) S 13 aout -> Trail des hauts Forts à Morzine (74) D 14 aout -> L'Almette au Repoisoir (74) D 14 aout -> Trail de l'Aigle au col de la Croix fry (74) J 18 aout -> Relais nocturne du plan d'eau à Combloux (74) S 20 aout -> Km vertical de plate à Passy (74) D 21 aout -> Tour de la grande casse à Pralognan (73) D 21 aout -> Trail du Galibier à St Michel de Maurienne (73) D 21 aout -> Semi marathon du Mt Cenis à Lanslebourg (73) D 21 aout -> La Couratt'de Nyon à Morzine (74) Du 23 au 28 aout -> CCC, UTMB à Cham (74) J 25 aout -> Relais nocturne de megeve (74) S 27 aout -> La Prise de rovorée à Yvoire (74) D 28 aout -> Le Bélier à la Clusaz (74) D 28 aout -> La Ronde des Sapins à La Féclaz (73)

Septembre S 3 sept -> La Vitamrun à Neydens (74) D 4 sept -> La montée de Trévignin - le Revard à Trévignin (73) D 4 sept -> Montée Aix les Bains le Revard à Aix les Bains (73) D 11 sept -> Trail court de Combe Bénite à Granier (73) D 11 sept -> Foulée Montteraine (73) D 11 sept -> Foulées Maglanchardes à Magland (74) D 11 sept -> L'Ancilevienne à Annecy le vieux (74) D 18 sept -> Course de la Bialle à Freterive (73) D 18 sept -> La ronde des devins à Thusy (74) D 18 sept -> Grimpée Chedde les Ayeres à Chedde (74) D 18 sept -> L'Ecotrail sur le plateau de Somand (74) S 24 sept -> Tour de la ville de St Michel à St Michel (73) D 25 sept -> La Gresylienne à Gresy sur Aix (73) D 25 sept -> Trail d'Albertville (73) D 25 sept -> 10km d'Annecy (74) D 25 sept -> Grimpée du pays Rochois à la Roche sur Foron (74) D 25 sept -> Trail des Aiguilles Rouges à Chamonix (74)


Voici le tableau des "minimas" pour se qualifier dans les différents championnats de France

Minimas 10 km

Minimas semi marathon Catégories

Hommes

Femmes

Juniors

1h21

1h55

*Espoirs

1h17

1h50

Seniors

1h15

1h45

Vétérans 1

1h21

1h50

Catégories

Hommes

Femmes

Juniors

37'

46'

Vétérans 2

1h30

1h55

Espoirs

35'

44'

Vétérans 3

1h40

2h00

Séniors

34'

43'

Vétérans 4

1h55

--

Vétérans 1

37'

48'

Vétérans 2

40'

51'

Vétérans 3

46'

55'

Vétérans 4

51'

55'

Minimas marathon Catégories

Hommes

Femmes

Espoirs / Séniors

2h45

3h30

Vétérans 1

3h05

3h45

Vétérans 2

3h20

3h52

Vétérans 3

3h45

4h00

Vétérans 4

4h30

---

Osthéo à Chamonix


Trail, course en montagne, Courir dans les 2 Savoie