Page 1

ŘƋǜˁŘǚǔǜƭʊ

ŘƋǜˁŘǚǔǜƭʊ

Galaxy repart ťˎǚɻɁnjnjƬȭʊǔ˸Ƭ

ÂɁǘǔŘȭˎƕǚƬnjƬˁ ʊɁˁʊǚŘǷǚŘƋƬ

ŘƋǜˁŘǚǔǜƭʊ

ɁɁƞ˿ƬŘʁȧƬǜǚɻŘƋƋƬȭǜ ʊˁʁǚƬʊnjǚɁǜǜƬʊ www.pneumatique-lesite.fr

LE MAGAZINE DES PROFESSIONNELS DU PNEU

N°142 JANVIER-FÉVRIER 2017

,ɁȭǜǔȭƬȭǜŘǚ ñʁƬȧǔˁȧ,ɁȭǜŘƋǜȴˎƕ ˁȭƋɁˁɡƞƬȧŘȍǜʁƬ ȭɁˁ˸ƬŘˁǜƭʊ

ƭ˸ƭȭƬȧƬȭǜ

Convention de haut vol pourñɁǔȭǜă


Your Total Tyre Supplier! Super Speed A2

»

Assortiment complet en pneus été, hiver et toutes saisons

»

H-Speed 2

Large gamme en TC4, SUV/4X4 et poids lourds

»

Prix compétitifs

»

Plus d’1,5 million de pneus en stock

iGL910 »

Livraison en 24 Heures depuis notre entrepôt en France

»

GLP101

Commande via site de vente et via APP VDB 24/7

»

Interlocuteur francophone (suivie colis/comptabilité/vente)

Stature H/T Afilié à

Our tyres travel the world

Van den Ban Group Ravenseweg 13m 3223 LM Hellevoetsluis Pays-Bas

+31 181 - 331 444 info@vandenban.nl www.vandenban.fr


éditorial

ŒɁʁǔ˘ɁȭƞƭǷŘǷƭ

A

ÄǚƬ˾ŘȭƞʁƬ ˁǔǚǚƬǜƙ rédacteur en chef

près un troisième trimestre en demiteinte, le marché européen du pneumatique a retrouvé de la vigueur au quatrième trimestre (+ 4 % en "Consumer" notamment), clôturant ainsi un exercice 2016 de façon dynamique et avec une orientation positive. Si l’euphorie n’est pas de mise, il faut cependant s’en réjouir car cette tendance s’est inscrite dans un lourd climat d’incertitudes politiques et économiques, le Brexit ou le référendum entraînant la chute de Matteo Renzi en Italie en étant les principales illustrations. Mais les marchés comme les consommateurs européens ne s’affolent pas et gardent confiance, ce qui contraste par rapport à ce que nous avions connu à l’époque de la grande crise. Dans le détail fourni par l’ETRMA, il apparaît que le canal du remplacement "Consumer" a enregistré une croissance de 2 % en Europe, par rapport à 2015, à 206,67 millions d’unités. En première monte, la croissance est aussi au rendez-vous (+ 3 %), dans le sillage d’immatriculations aussi à la hausse (+ 6,8 % en Europe selon l’ACEA). Notons que les pneus été et hiver ont suivi une trajectoire identique (+ 1 %), tandis que les All Season font le bonheur des professionnels et continueront selon toute vraisemblance à le faire. Le segment du remplacement motos et scooters affiche une progression de 4 %, malgré une fin d’année plus délicate et le segment du remplacement Poids-

H < “ ď F Ę õˎ

ÄĘďÏÀÏď“ĴFÀF<“Ä NEWSCO GROUP 23 Bis rue B. Danjou CS 40116 92517 Boulogne Billancourt Cedex SARL au capital de 10 000 € RCS Nanterre 803 069 574 <ǔʁƬƋǜƬˁʁƞƬǚŘɡˁŽǚǔƋŘǜǔɁȭ Marc Laufer <ǔʁƬƋǜƬˁʁˎǷƭȭƭʁŘǚ Pierre Sacksteder <ǔʁƬƋǜƬˁʁƞƭǚƭǷˁƭƞˁɡɄǚƬ ÄˁǜɁȧɁǜǔ˸ƬLaurent Abbou HƞǔǜƬˁʁƞƭǚƭǷˁƭǷʁɁˁɡƬˎ Stéphane Demazure

www.pneumatique-lesite.fr

õƭƞŘƋǜƬˁʁƬȭƋǒƬnjˎ Alexandre Guillet ,ɁȭʊƬǔǚǚƬʁ ƞƬǚŘʁƭƞŘƋǜǔɁȭ Jean-Pierre Gosselin ÏȭǜƋɁǚǚŘŽɁʁƭťˎƋƬˎȭƤ Jean-Pierre Gosselin, Romain Baly, Vincent Burgat ñǒɁǜɁʊJ.-P. Gosselin, manufacturiers, réseaux, fabricants

< “ õ F , ď “ Ï Â CO M M E R C I A L E F ďñ Ę * ³ “ , “ ď Hˎ NE W S CO RÉG IE

<ǔʁƬƋǜʁǔƋƬƞˁˎƞƭ˸ƬǚɁɡɡƬȧƬȭǜ ƋɁȧȧƬʁƋǔŘǚAnna Seifert

3

`

³ƬʊȧŘʁƋǒƭʊƋɁȧȧƬ ǚƬʊƋɁȭʊɁȧȧŘǜƬˁʁʊ ƬˁʁɁɡƭƬȭʊȭƬʊɻŘnjnjɁǚƬȭǜ ɡŘʊƬǜǷŘʁƞƬȭǜƋɁȭnjǔŘȭƋƬƙ ƋƬɴˁǔƋɁȭǜʁŘʊǜƬɡŘʁ ʁŘɡɡɁʁǜťƋƬɴˁƬȭɁˁʊ Ř˸ǔɁȭʊƋɁȭȭˁťǚɻƭɡɁɴˁƬ ƞƬǚŘǷʁŘȭƞƬƋʁǔʊƬƖˎa Lourds croît de 3 %, porté par un dernier trimestre très tonique. Enfin, seule ombre au tableau, le segment du remplacement de pneus agricoles est en recul, à – 6 %, la Pologne poursuivant notamment sa descente aux enfers.   «  D’une manière générale, les performances de l’exercice 2016 sont en ligne avec les attentes qu’on pouvait avoir pour un marché mature », commente Fazilet Cinaralp, secrétaire générale de l’ETRMA, avant d’ajouter : « Pour 2017, il est difficile d’envisager un scénario avec une forte croissance, en particulier à cause de la progression annoncée des importations, une tendance déjà amorcée en 2016 ». Des importations très significatives en VL comme en PL et provenant principalement de Chine…

<ǔʁƬƋǜƬˁʁʊƞƬˎɡˁŽǚǔƋǔǜƭ David Chatelon + 33 (0)1 75 60 64 75 Fazia Maghissene + 33 (0)1 75 60 6479 Olivier du Chalard +33 (0)1 75 60 64 77

ďŘʁǔnjŘˁȭƤ25 € TTC ďŘʁǔnjʊŘŽɁȭȭƬȧƬȭǜ hʁŘȭƋƬȧƭǜʁɁɡɁǚǔǜŘǔȭƬˎ 120 € TTC HǜʁŘȭǷƬʁnous consulter ÄȭȭˁŘǔʁƬƞˁñȭƬˁȧŘǜǔɴˁƬ 150 € TTC

<ǔʁƬƋǜʁǔƋƬƞƬƋǚǔƬȭǜƵǚƬ hʁŘȭƋƬƬǜˎ“ȭǜƬʁȭŘǜǔɁȭŘǚ Suzanne Carvalho + 33 (0) 1 75 60 40 62

IMPRESSION

D I FF U S I O N

,ɁȧȧǔʊʊǔɁȭɡŘʁǔǜŘǔʁƬˎ 1219 T 82496 ISSN 0296-9386

ăƬʁ˸ǔƋƬŘŽɁȭȭƬȧƬȭǜʊ 23 Bis rue B. Danjou CS 40116 92517 Boulogne Billancourt Cedex abonnement@newsco.fr +33 (0)1 75 60 28 57

“ȧɡʁǔȧƬʁǔƬƞƬ,ǒŘȧɡŘǷȭƬ ZI les Franchises 52200 Langres

JANVIER-FÉVRIER 2017ˎˎˎñÂFĘÀÄď“óĘF


sommaire

4

ƞɁʊʊǔƬʁ

OCSIAL ou les promesses du Tuball ŘƋǜˁŘǚǔǜƭʊ

P.34

ƬȭɴˁưǜƬ

ǚŘȭƋƬȧƬȭǜ ,ɁȭǜǔȭƬȭǜŘǚ ñʁƬȧǔˁȧ,ɁȭǜŘƋǜȴ ǚɻƭ˸ƭȭƬȧƬȭǜ ƞǔʊǜʁǔŽˁǜǔɁȭ  ȧŘʁƋǒƭ

P.6 P.14 P.16

ñÂFĘÀÄď“óĘFˎˎˎJANVIER-FÉVRIER 2017

³ƬȧŘʁƋǒƭƞƬʊɡȭƬˁʊ ƞƬƋɁǚǚƬƋǜǔɁȭP.42

P.52

ʊƬʁ˸ǔƋƬʊ ƋŘʁȭƬǜʤŘǷƬȭƞŘ

P.58

www.pneumatique-lesite.fr


#LIVETHELAND FEEL THE FREEDOM. EXPERIENCE THE PERFORMANCE. LE PNEU MULTI USAGE FLOTATION POUR UNE PRESERVATION MAXIMALE DU SOL La construction spéciale de la carcasse du FLOTATION TRAC autorise une pression de gonflage plus faible afin de préserver le sol et d’obtenir de meilleurs rendements des récoltes.

La bande de roulement est optimisée pour continuer à rouler même dans des conditions extrêmes.


6

l’événement

ñɁǔȭǜăťÀɁʊƋɁˁˎƕˁȭƋɁˁ ñǚˁʊʯ̋ƤťÀŘˁʁǔƋƬƙȧɁǔȭʊʯʯƤťÀɁʊƋɁˁƙʊǔƞɻˁȭƬŘȭȭƭƬťǚɻŘˁǜʁƬǚŘȧƭǜƭɁnjŘǔǜǚƬǷʁŘȭƞ personnes ont apprécié une convention exceptionnelle, avec des activités extérieures mainteS. La plénière, drôle et un peu décalée grâce aux frères Bogdanoff en agents de KGB, a montré chiffres très appréciés des adhérents, mais le temps fort fut incontestablement le top de départ endormi quelques volontaires, fou-rires garantis, la totalité des participants est revenue revi-

ñʁǔʊƞƬɡˁǔʊǚŘʊƋƵȭƬɁˈ ƋǒŘȭǜŘǔƬȭǜǚƬʊƋǒɈˁʁʊ ƞƬǚɻÄʁȧƭƬõɁˁǷƬƙǚŘ njɁˁǚƬƞƬʊƋɁȭǷʁƬʊʊǔʊǜƬʊ ñɁǔȭǜăǚƬɡʁƬȧǔƬʁʊɁǔʁƖ

ñÂFĘÀÄď“óĘFˎˎˎJANVIER-FÉVRIER 2017

www.pneumatique-lesite.fr


7

ˁɡƞƬnjʁɁǔƞǜʁƵʊǜɁȭǔɴˁƬ ƭƋŘʁǜƙǚƬȧɁʁŘǚƞƬñɁǔȭǜăʁƬʊǜƬŘˁŽƬŘˁnjǔ˾ƬƖDopées par le froid extrême, pas loin de 500 nues et une soirée pleine de symboles, avec les Choeurs de l’Armée Rouge reformés pour Point l’excellente santé de Point S, en France comme sur toute la planète. Carole Danecki a donné des de Viasso, l’association pleine de promesses de Point S et Siligom. Et si l’hypnotiseur Messmer a gorée par cette escapade historico-frigorifique !

EXCLU PNEU SIVITÉ MATI QUE

D

ès l’arrivée à Moscou, le thermomètre marque moins 18°C, mais les Point S ne sont pas vraiment surpris. D’abord on les a prévenus de s’habiller en conséquence et qu’un vin chaud les attendait sur la Place Rouge, avant de rejoindre l’hôtel Ritz Carlton tout près de là. Mais nombre d’entre eux y arriveront directement, bus en retard sur les prévisions car surpris par l’ampleur des embouteillages dans un centre-ville féérique. Des illuminations aussi réussies, par leur qualité www.pneumatique-lesite.fr

esthétique et leur ampleur, on en voit rarement d’aussi belles -et d’aussi russes par leurs motifs et coloris-, les Français s’étonnent à peine que les réverbères aient été transformés en coupes de champagne, avec bulles éclatant à la surface s’il vous plait ! Il est temps d’aller dîner à 500 m de là, au Manège, vaste hall de 7 000 m2 devenu salle polyvalente. Atmosphère-atmosphère, on est accueilli par des soldats en grand uniforme, leurs insignes les rattachent aux chœurs de l’Armée Rouge, décimés quelques jours plus tôt dans un accident d’avion.

Dans une salle décorée de remarquables affiches "à la manière" du réalisme soviétique de l’entre-deux-guerres, la seconde surprise sera la qualité de la gastronomie et des vins russes. Oubliés les préjugés et la vodka obligatoire, on dînera de remarquable façon avant que Stéphane Bernard, nouveau président, et les duettistes Rollet-Arandel n’ouvrent la convention. Surprise, en dépit du deuil qui les frappe, les Chœurs de l’Armée Rouge ont tenu à respecter le contrat signé avec Point S, seule l’harmonie est là, les instrumentistes survivants étant JANVIER-FÉVRIER 2017ˎˎˎñÂFĘÀÄď“óĘF


8

ǚɻƭ˸ƭȭƬȧƬȭǜ tous les messages, de parler crûment des objectifs et des problèmes posés par la concurrence, de "vanner" des dirigeants qui reconnaissent ainsi qu’ils peuvent ne pas être parfaits à tous les coups. Cette "autocritique" souriante fait partie de l’ADN de Point S et plait beaucoup, c’est ce que disent les nouveaux arrivants dans le réseau. C’est aussi ce qui peut parfois distinguer positivement sa communication des autres enseignes.

õƭʊˁǚǜŘǜʊƬȭɡʁɁǷʁƬʊʊǔɁȭ

ăɁˁ˸ƬȭǔʁʊƙʊɁˁ˸Ƭȭǔʁʊƙ ɁȭʁƬʊǜƬƞŘȭʊǚŘ ʁˁƬƋŘʁǚƬnjʁɁǔƞ ȭɻŘƞƭǖťɡǚˁʊɡʁǔʊƬ ʊˁʁǚƬʊñɁǔȭǜʊăƖ

épaulés par les chœurs du Théâtre Bolchoï. Géniale idée, les voix féminines changent un peu le son traditionnel du chœur, on s’évade aussi vers des musiques moins traditionnelles mais la magie de la musique russe vous emmène toujours aussi sûrement qu’avant vers les grands espaces !

ɷÂɁˁʊŘ˸ɁȭʊǚƬʊȧɁ˿ƬȭʊƞƬ˸Ɂˁʊ njŘǔʁƬɡŘʁǚƬʁƖƖƖɷ La soirée d’ouverture s’achève avec un duo de choc, les frères Bogdanoff. On les savait férus de science-fiction, mathématiques et cosmos au point d’adopter un look d’aliens, mais ils savent aussi retrouver leurs racines russes, guitares et chapkas sur base de combinaison spatiale. On les retrouvera le lendemain à la plénière, inquisiteurs d’un KGB d’opérette, braquant leurs projecteurs dans les yeux pour faire "tout avouer" à leurs "agents" introduits dans l’étatmajor de Point S. Et comme le faisait si bien Thierry Le Luron, à chaque "menterie", klaxon et lumière rouge démasquent le coupable, scénario bien écrit répartissant équitablement les blâmes : tous se sont rétractés et personne n’a fini dans les geôles de la Loubianka... Au passage, pendant les choses sérieuses de la plénière les accompagnateurs ont eu droit à un joli programme moscovite (Saint Basile, chants, grands magasins Goum) et un déjeuner au Café Pouchkine, pure invention de Gilbert Bécaud (Nathalie) devenue réalité. L’intéressant de la chose est ailleurs, c’est le nombre de plus en plus important "d’accompagnants  masculins"  : sans obligation d’aucune sorte, Point S naviguerait-il (entre autres) vers la parité ? Avant l’interrogatoire musclé, un peu d’humour. Deux petites vidéos -des fictions heuñÂFĘÀÄď“óĘFˎˎˎJANVIER-FÉVRIER 2017

Ä˸ƬƋȧɁǔȭʊʹǣƤŘˁǜǒƬʁȧɁȧƵǜʁƬƙɁȭ Ƭȭ˸ǔŘǔǜǚƬƋɁʊŘɴˁƬƙɁȭǚɻŘˁʁŘǔǜŽǔƬȭ ʁƬǖɁǔȭǜǒǔʊǜɁǔʁƬƞƬʊƬʁƭƋǒŘˁǏƬʁƖƖƖ

reusement !- mettaient en scène deux grands patrons du pneumatique se lamentant, pour des raisons évidemment différentes, des rapides progrès de Point S. "Ils vont finir par nous imposer leurs conditions", s’angoisse le boss d’un manufacturier, "C’est une menace pour notre entretien  automobile", peste le patron de réseau. C’est évidemment faux mais tout le monde rigole et capte le message sous-jacent de Point S, d’autant que les deux "méchants" demandent à leurs collaborateurs d’étudier les faiblesses de Point S pour mieux contre-attaquer. Une nouvelle fois le fil rouge de l’humour et "des gens qui disent des choses graves sans se prendre au sérieux" permet de faire passer

Premier à passer à la "gégène", l’agent Pascal Gradassi n’a que du positif à annoncer pour 2016, hormis que le compteur s’est arrêté à 489 points de vente contre 500 espérés. Dans un marché TC 4 à -1 %, Point S a fait + 2 %, et en PL, c’est l’année de tous les records à + 18 % surtout grâce à Bridgestone et Hankook. En outre, les ventes MDD grimpent de 15 %, l’entretien auto explosant avec un chiffre record. Le concept Centre Auto grimpe vers sa vitesse de croisière avec 20 nouvelles ouvertures. Cerise sur le gâteau, très appréciée de la salle, le contrat grand compte avec Saint-Gobain se double tout récemment d’un autre, signé avec une plus grosse entreprise (révélation du nom plus tard dans l’année). L’agent Thierry Marmouget présente également ses résultats  : ses 10 visiteurs ont fait étape 3 600 fois dans le réseau et parcouru 700 000 km. L’agent Stéphane Roy est sur le sellette, c’est lui qui aurait dû atteindre les 500 points de vente cette année. Il plaide coupable, mais fait valoir des circonstances atténuantes, au 31/12/16, il n’en était qu’à 489 en dépit du départ (prévu) de deux gros adhérents. En revanche, ses 7 collaborateurs ont accompagné 90 projets, animé 2 salons et 2 journées d’informations, réalisé 3 000 visites en métropole et intégré à Point S 11 City, 37 Entretien auto, 9 Centres auto et 8 Industriels. Au total, 65 nouvelles implantations, dont 15 désignées comme stratégiques. Fierté de l’équipe, 9 adhérents Point S ont pu vendre leur point de vente et rester dans le réseau. Joël Arandel décrypte la concurrence, plutôt virulente en 2016, avec une surenchère d’opérations promotionnelles, une abondance de codes difficiles à attribuer, pour finalement parvenir à ce que tout le monde se ressemble tant sur le fond que sur la forme. Pas facile dans ces conditions troubles de se distinguer par des publicités efficaces, mais c’est pourtant le cas de Point S en dépit d’un budget limité par rapport à la concurrence. Lorsqu’on sait que Norauto et Euromaster ont augmenté, respectivement de 11 et 12 %, leurs énormes budgets avec des résultats variables, le petit de Point S fait des miracles. La notoriété spontanée totale comme la notoriété globale ont été consolidées, en grande partie grâce au 72 % de Français qui connaissent le slogan "Pas de stress, il y a Point www.pneumatique-lesite.fr


9

ÏȭǜʁǔȭɴˁƬʊˁʁǚƬŽŘǜƬŘˁƙǚŘÀɁʊǘɁ˸Ř ǷƬǚƭƬȭƬǚɻƬȧɡưƋǒƬɡŘʊƞɻŘ˸ŘȭƋƬʁƖ

ÄƞǒƭʁƬȭǜʊƬǜƭɴˁǔɡƬñɁǔȭǜăƙ ƞƬȧɁǔȭʊƬȭȧɁǔȭʊnjʁɁǔƞƖƖƖ Sur la ÀɁʊǘɁ˸Ř ǷƬǚƭƬƙǚƬ ȧɁȭˁȧƬȭǜ ŘˁďʊŘʁ ñǔƬʁʁƬƞƬ ʁŘȭƞƙ ƋʁƭŘǜƬˁʁ ƞƬǚŘǡɁǜǜƬ õˁʊʊƬƖ

Ïȭ˸Ř ŽǔƬȭǜɄǜ ɡǚɁȭǷƬʁ ƞŘȭʊǚƬ ȧƭǜʁɁƙ ȭƬǜǜƬȧƬȭǜ ɡǚˁʊƋǒŘˁƞƖ

S", mais aussi aux 53 % qui apprécient les nouvelles campagnes du Dr Bosso. Pour le reste, les innovations récentes fonctionnent comme prévu, Jeunes Conducteurs, Oui Car, Blog Adhérents Digital et le Challenge Performances avec en point d’orgue, la distribution de 100 Fiat 500 de courtoisie au Stade des Lumières.

ĘȭƬƞǔȧƬȭʊǔɁȭȧɁȭƞǔŘǚƬ A chaque convention, on consacre plus de temps à Point S hors de l’hexagone, et c’est logique quand on constate le nombre total des points de vente, 3 400, et leur répartition sur toute la planète ! Cette expansion mondiale a pris une autre dimension à Moscou avec la présence des représentants de l’enseigne désormais installés sur place. Ler Hwee Tiong, directeur du développement Point S Asie, attaque le marché asiatique depuis Singapour. "Le marché ressemble à celui de l’Europe, avec un grand nombre de pays qui ont chacun une identité forte, des langues, des monnaies et des normes propres". L’idée est bien d’en tenir compte, ce que fait Point S, car il y a une belle carte à jouer dans ces pays : "Le concept même de négoce multimarque, de liberté, est intéressant, il n’a pas de rival sur place". Qisheng Tai, directeur de Point S Malaisie, occupe une www.pneumatique-lesite.fr

JANVIER-FÉVRIER 2017ˎˎˎñÂFĘÀÄď“óĘF


10

l’événement

³ŘƋƭǚƵŽʁƬƋǚɁƋǒƬǷƭŘȭǜƬƞˁ°ʁƬȧǚǔȭƙ ŽʁǔʊƭƬŘ˸ŘȭǜƞɻŘ˸ɁǔʁʊɁȭȭƭƖ

ĘȭƬʊŘǚǚƬƞˁnjŘȧƬˁ˾*ˁȭǘƬʁǮʹŘȭǜǔȊŘǜɁȧǔɴˁƬƙʁƬƋɁȭ˸ƬʁǜǔƬƬȭʁƬʊǜŘˁʁŘȭǜƖ

place de choix dans un petit pays, 25 millions d’habitants, mais qui vend 8 millions de pneus par an via 4 000 revendeurs. Une nouvelle fois, le concept Point S intéresse nombre de ces entrepreneurs qui veulent pouvoir fournir à leurs clients un conseil vraiment indépendant et de qualité. Quant à Shivjit Singh Majithia, directeur du développement de Point S en Inde, il est prêt à foncer ! Distributeur de Hankook dans cinq provinces du pays, il a pris le temps de la réflexion : il était en négociations avec Fabien Bouquet depuis 2 ans et demi ! Il pense que le marché est enfin assez mature pour y développer l’enseigne. En effet, la forte croissance économique a entraîné un essor important des classes moyennes, qui aspirent à de nouveaux types de services. Ils ne veulent plus dépendre d’un distributeur qui fixe arbitrairement les prix. Plusieurs marques, de la qualité dans les interventions et de la transparence dans la facturation, voilà ce que fournit Point S, et ce que Shivjit Singh Majithia compte offrir aux automobilistes du Penjab et de Delhi, régions les plus matures où les premiers centres ouvriront au printemps. Sa vision de Point S mérite qu’on s’y arrête : "J’ai été séduit par l’histoire de ce groupe, car il ne s’agit pas de gens fortunés qui posent l’argent sur la table pour lancer un concept. La culture d’entreprise est très forte et je suis impressionné par le Congrès et l’implication des adhérents". C’est aussi cette culture très particulière et efficace qui a séduit Bruno Leclair, président et CEO de Point S Canada. Depuis six ans, il faisait partie d’un groupement d’achat, Unipneu, qui rassemble 880 adhérents. Dès qu’il a ñÂFĘÀÄď“óĘFˎˎˎJANVIER-FÉVRIER 2017

³ƬʊƋɁˁǚɁǔʁʊƞˁ*ˁȭǘƬʁǮʹƙʁƬȭnjɁʁƋƭʊƬǜ ƬȭǜƬʁʁƭʊťȴǣȧʊɁˁʊǚŘʊˁʁnjŘƋƬƞˁʊɁǚƖ ĘȭƬʁƭˁʊʊǔǜƬɴˁǔʊƬɡŘʊʊƬ ƞƬƋɁȧȧƬȭǜŘǔʁƬʊƖ

ĘȭƬƋɁȭʊƭɴˁƬȭƋƬƞǔʁƬƋǜƬƞƬǚɻŘƋƋɁʁƞ Ř˸ƬƋăǔǚǔǷɁȧɡɁˁʁĴǔŘʊʊɁƖ

été contacté, il a foncé car il pensait que Point S était justement ce qu’il fallait implanter au Canada (et en Amérique du Nord en général), où il n’existe aucun réseau d’indépendants. Il rejoint sur ce point les asiatiques : la liberté du choix des marques lui semble essentielle, et selon lui, un réseau doit être structuré, les clients devant y trouver un service de qualité au juste

prix. Il n’est pas le seul à penser de cette façon, depuis le début de la transition, mai 2015, 180 enseignes sont passées sous la bannière Point S, l’objectif de 225 est pour demain, les 400 pourraient arriver plus vite que prévu. Anecdote amusante livrée par Jean Leclair : à Québec, certaines personnes ont alerté les autorités, la floraison subite des enseignes Point S laissant supposer l’arrivée d’un monopole néfaste pour la concurrence. "On a bien ri de la conclusion, car ces points de vente ex-Unipneu étaient là depuis 30 ans, mais personne ne les voyait plus !". Autre avantage du rattachement à Point S : "Il nous a permis d’acquérir immédiatement une stature internationale dans les négociations avec les fournisseurs...". Avant de recevoir une standing ovation de la plénière, Bruno Leclair a ciselé cette jolie formule pour définir à la fois la force professionnelle et la convivialité du réseau : "La famille Point S est une banque incroyable de connaissances, la convention une occasion unique de partager les compétences".

www.pneumatique-lesite.fr


11

ñʁƬȧǔƬʁʊɁǔʁƬȭʁɁˁǷƬƬǜƞȍȭƬʁŘˁÀŘȭƵǷƬƞƬÀɁʊƋɁˁƖ ÄʁȧƭƬõɁˁǷƬƬǜnjʁƵʁƬʊ*ɁǷƞŘȭɁǏʊɁȭǜŘˁɡʁɁǷʁŘȧȧƬƖ Ä˸ƬƋǚƬʊ ȳ̋̋̋ˎȧʿƞˁ ÀŘȭƵǷƬƙǖŘȧŘǔʊ ǚƬʊɡŘʁǜƬȭŘǔʁƬʊ ȭɻŘ˸ŘǔƬȭǜƬˁ ŘˁǜŘȭǜƞɻƬʊɡŘƋƬ ɡɁˁʁƬ˾ɡɁʊƬʁƖ

Ĵǔ˸ŘĴǔŘʊʊɁˎNJ En octobre 2016, Point S révélait qu’il avait conclu un accord important avec Siligom. L’affaire n’était pas encore bordée à 100 % et on ignorait encore le nom de la structure commune susceptible de naître de cette association. Trois mois plus tard, c’est le top de départ de Viasso, après une véritable course contre la montre pour démarrer début 2017. Viasso est la contraction de via, la route en latin, et association, celle des deux réseaux indépendants. Hautement symbolique, son logo comprend deux maillons de chaîne harmonieusement liés, un bleu aux couleurs Point S, un vert pour Siligom. C’est une SAS dont Point S France possède 70 % et Siligom 30 %. Si c’est avant tout une centrale d’achat et de facturation, c’est aussi une centrale de gestion et de facturation des accords grands comptes. "Viasso, c’est un seul point d’achat et un seul point de facturation", cette mutualisation de la facturation représentant effectivement un atout pour plaire aux grands comptes. Les flottes peuvent dès lors compter sur les 489 points de vente de Point S renforcés des 165 de Siligom, un maillage fort de plus 650 points désormais redoutable, même s’il peut encore être renforcé … chacun de son côté. Ce faisant, Siligom quittait Fleet Partner et l’orbite de Continental pour rejoindre un groupement dont les valeurs et le souci d’indépendance sont très proches des siennes, avec des www.pneumatique-lesite.fr

“ȭǜƬʁʁɁǷŘǜɁǔʁƬʊƬʁʁƭƞƬƋǔȭɴʁƬʊɡɁȭʊŘŽǚƬʊƞƬñɁǔȭǜˎă ɡŘʁǚƬʊǒɁȧȧƬʊƞˁ°*ƙǚƬʊnjʁƵʁƬʊ*ɁǷƞŘȭɁǏˎƕ ǒƬˁʁƬˁʊƬȧƬȭǜƙǚƬˁʁŽǔǚŘȭʹ̋ɍȴƬʊǜŽɁȭNJ

affaires de tailles comparables : la complémentarité de l’association a du sens, c’est d’ailleurs ce que pense la profession dans son ensemble. On remarque aussi qu’il s’agit d’un accord partiel et surtout pas une fusion ou quelque chose d’approchant. Chacun reste indépendant, accroché pour l’essentiel à une petite structure  commune installée 9 rue Curie, à Lyon, dans le même immeuble que Point S : de chaque côté on sait gérer au plus juste. Cela dit, Pascal Gradassi insiste sur la rapidité de la mise en place de Viasso, car le travail était énorme. En trois mois, le déroulé des opérations surprend par sa rapidité : mise en place de l’équipe Viasso, présentation Viasso aux partenaires, renégociations sur nouveau

périmètre, déménagement Viasso, intranet Viasso, création de l’informatique et la facturation Viasso, du branchement EIOS Viasso, négociations et signature des engagements de volume, Pascal Gradassi s’est tant démené qu’on le charrie gentiment en nommant Viasso " Gradassiland".

ñŘȭƬǚƞƬɡŘʁǜƬȭŘǔʁƬʊƭǚŘʁǷǔ En achetant en commun, Point S s’installe une politique commerciale nouvelle, chacune des enseignes arrivant avec des manufacturiers "amis" dans sa besace. Au final le nombre de partenaires augmente : Bridgestone, Continental, Pirelli, Firestone, Uniroyal, Michelin, Kleber, Falken, Hankook, Kumho, BF Goo³ƬÀɁʊƋɁˁˁǚǜʁŘȊ ȧɁƞƬʁȭƬƙɴˁɻɁȭ ȭƬƋɁȭȭŘǔǜɡŘʊ ȧŘǔʊɴˁǔƋɁȧɡǜƬƙ ǚƬʊȭɁˁ˸ƬŘˁ˾ ɴˁŘʁǜǔƬʁʊ ƞɻŘǏŘǔʁƬʊƖ

JANVIER-FÉVRIER 2017ˎˎˎñÂFĘÀÄď“óĘF


12

l’événement

ÄÀɁʊƋɁˁƙǔǚȭɻƬ˾ǔʊǜƬɴˁƬɴˁƬǚɴˁƬʊ ʊǜŘǜǔɁȭʊŘˁʊʊǔŽƬǚǚƬʊƙȧŘǔʊ ƋƬʊʊǜŘǜǔɁȭʊȊȧˁʊƭƬʊʁƬʊǜƬȭǜ ǜɁˁǖɁˁʁʊŘˁʊʊǔŘǜǜǔʁŘȭǜƬʊƖ

drich, évidemment avec plus de choix et de meilleures conditions. Pourtant, il n’est pas question de trop diluer les achats, on y perdrait en conditions, on recommande donc de respecter des priorités, Bridgestone, Continental et Pirelli. En PL, une petite phrase a mis Michelin en émoi : "Le leader refuse la reconnaissance Viasso". On retrouve la même sentence pour l’agraire, Michelin n’y peut rien, et pour compenser, Viasso a donc élargi son assortiment PL, les affiliés disposant désormais de cinq partenaires au lieu de deux, des meilleures conditions du marché, d’actions dynamiques et d’une animation d’enseigne. En Agricole, même schéma avec cinq partenaires au lieu de quatre, Bridgestone, Mitas, Firestone, BKT et Trelleborg, de meilleures conditions d’achat et des actions dynamiques et personnalisées tout au long de l’année. Pour l’entretien auto même mutation, on dispose maintenant d’un panel de partenaires détenant 92 % de parts du marché ! Nettement plus de proximité, services, choix, conditions, plus de "tout" en résumé, avec l’AD, Flauraud, Groupauto-Precisium, Exadis, Doyen, Sirius. Le volet "entretien" des chiffres d’affaires pourra se développer encore plus facilement. Ce sera aussi le cas avec les grands comptes : outre les 650 points de service, dont 236 points de vente industriels, les conditions très compétitives et la gestion mutualisée devraient encore muscler les relations. Encore faut-il que les adhérents jouent le jeu à 100 % au plan local et respectent les process clients, on sait combien cet aspect des choses est important...

ñÂFĘÀÄď“óĘFˎˎˎJANVIER-FÉVRIER 2017

ĘȭȧƭǜʁɁǔǚǚˁȧǔȭƭɷťǚɻǔȭǜƭʁǔƬˁʁ ƞƬʊ˹ŘǷɁȭʊɷƙƋɻƬʊǜˁȭƬŽɁȭȭƬǔƞƭƬƙ ƬȭǒŘʁȧɁȭǔƬŘ˸ƬƋǚƬʊʊˁɡƬʁŽƬʊ ǔǚǚˁȧǔȭŘǜǔɁȭʊȧˁǚǜǔƋɁǚɁʁƬʊƞƬǚŘ˸ǔǚǚƬƖ

,ɁȭnjǔƞƬȭǜǔƬǚ Hors Viasso, la vie de Point S continue avec toutes ses spécificités. Ainsi, on compte ouvrir 30 nouveaux centres auto en 2017 pour porter le total à 70. L’idée séduit les investisseurs car c’est une bonne réponse au marché actuel et l’assurance d’une rentabilité intéressante. Ils sont visités deux fois par an, disposent d’une stratégie efficace, à écouter les nouveaux adhérents, c’est une vraie bonne opportunité. Le reste de la plénière, avec les interventions des deux "nouveaux" de la convention, Carole Daneki et Lionel Haberlé relèvent du secret professionnel. Elles n’en étaient pas moins intéressantes, surtout les chiffres de la DRH révélés pour la première fois : c’est le meilleur dopant pour les adhérents que de savoir comment ils se placent (très bien) par rapport à la concurrence. Son intervention aura aussi réveillé tous ceux qui n’ont pas encore assimilé l’ensemble des changements juridiques et des nouvelles obligations imposées à la profession en ce début 2017. Elle a aussi négocié avec une banque des tarifs groupés si intéressants que c’en est indécent. Bref, le siège aide, représente, conforte, soutient, accompagne tous les adhérents, et on comprend ainsi que les "petits nouveaux" soient si confiants dans leur enseigne. Et la dynamique ne risque pas de s’affaiblir, car on passe en 2017 de 7 à 8 animateurs. Enfin, Thierry Marmouget part sur un succès avec 22 points de vente dans les Dom-Tom, 25 000 pneus TC4 et 140 000 euros de MDD. On peut aussi parler des astucieux investissements publicitaires et des opérations internet

complexes de Joël Arandel, du géo-marketing et de toutes les facilités offertes très en amont pour donner les meilleures chances de succès aux nouveaux arrivants. Ceux-ci continueront à être contactés via les salons, la presse et internet, lancés et épaulés dans le grand bain par les six chargés de développement. On reparle donc forcément du nombre de points de vente, après les 15 villes stratégiques récupérées en 2016, il en reste 50 dans le collimateur pour 2017 ! Globalement, l’objectif de 540 points de vente à fin 2017 marque la reprise de la croissance, l’idéal serait d’atteindre 70 Centres auto, 50 City et 200 sites industriels. Reste que les points de vente existants ne sont pas oubliés. On veut les développer en leur offrant du trafic et de la valeur ajoutée. On leur a concocté un package "clé en main" très efficace, évidemment secret, lancé le passage à la publicité dynamique (plus efficace) et mis en route les deux idées lancées l’an passé à Maurice. Celle qui sera la plus visible se nomme Point S Relais ! Pourquoi ne pas aller chercher les colis chez Point S  ? L’idée est pertinente pour drainer une nouvelle clientèle, et même si elle est "facultative", Point S Relais recueillera sans aucun doute un grand succès. La seconde approche de création "trafic-valeur ajoutée" se nomme "conciergerie" : c’est le fin du fin pour le client urbain, chez qui on vient chercher le véhicule avant de le lui ramener après intervention, entretien, réparation, lavage ou carburant. Toujours dans le registre du confidentiel, le développement considérable de la formation avec Cristophe Cappe, qui voit loin (très loin) en se préparant à la révolution des voitures autonomes, autrement complexes en électronique que celles avec conducteur. Le mot de la fin revient comme toujours à Christophe Rollet, qui a pris de la hauteur en dissertant sur le temps et, comme d’habitude, insufflé beaucoup d’énergie aux adhérents présents. Ultime compliment final, les animateurs "tchékistes" Grishka et Igor Bogdanoff ont spontanément admis que la haute valeur des débats et des stratégies les avaient bluffés, ils ne s’attendaient www.pneumatique-lesite.fr


13

pas à un tel niveau de compétences dans un réseau de pneumaticiens. On leur pardonnera, c’est l’erreur que font nombre d’observateurs et concurrents, pour le plus grand bonheur de Point S.

³ƬnjʁɁǔƞˎɵ,ɁȭȭŘǔʊɡŘʊˎNJ Il était temps de sauter sur les doudounes -sans avoir le temps de remonter dans les chambres, c’était programmé- et de courir vers le Manège pour la Marketplace traditionnelle. Heureusement sans verglas, le parcours ne dure que quelques minutes, la salle de restaurant d’hier soir a disparu, ne restent que les grandes affiches. Cette année, les exposants disposaient d’espace et de lumière, des conditions parfaites pour échanger et travailler. Aux dires de tous, les affaires ont été fructueuses, avec mention spéciale pour les très nombreux sacs à dos de Michelin et le "carton" de Laurent Cabassu avec un drone pour 72 pneus Pirelli, il fallait y penser et ça a superbement fonctionné ! Regroupement général, dernier ajustement des chapkas, gants et écharpes, la grande soirée du Noël orthodoxe (leur calendrier "julien" a quinze jours d’écart avec le nôtre) démarre. Direction le métro, célèbre dans le monde entier par une vingtaine de "stations musées" couvertes de marbres, vitraux, céramiques et mosaïques datant de l’époque stalinienne. C’est magnifique (et bruyant) avant de sortir en plein air, la nuit tombée dans le parc de l’Ermitage. On s’amuse de voir de charmantes patineuses glisser à même le sol gelé, alors que le thermomètre chute vers le 25 sous zéro, tandis que chants et danses cosaques deviennent très supportables à grand renfort de vin chaud. Restaurant rustique et bonne bouffe, on ne rationne ni les chansons Tziganes, ni le vin ni la vodka, on fait le plein d’antigel avant de regagner l’hôtel. Ceux qui prolongent la nuit au dancing nous apporteront la bonne info, un moins 33 certifié par le thermomètre de leur taxi ! Samedi, c’est le jour des activités loisir, le Commando reviendra enchanté des bagarres au laser, certains avec des bleus à l’épaule ne remercient pas M. Kalachnikov ! Les amateurs de ballades "Grand froid", s’en iront en motoneige au Park Expedition, et les fans de techno se rendront à la Cité des étoiles rêver devant les Spoutniks. L’essentiel du groupe votera pour la carte "tourisme et culture" de la Mission Bons baisers de Russie, avec visite du Kremlin, de son musée, avant de prendre place sur un "bateau mouche brise-glace", dont les étraves soigneusement renforcées fendent la glace recouvrant la Moskova. Vue depuis la rivière, quelle belle ville, inattendue aussi par l’apport de constructions récentes. Une nouvelle fois bonne chère, vin et vodka, dès le retour sur la terre ferme et on peut foncer visiter la nouvelle cathédrale du Christ Sauveur. Superbe, son www.pneumatique-lesite.fr

³ɻǒ˿ɡȭɁǜǔʊƬˁʁƋŘȭŘƞǔƬȭÀƬʊʊȧƬʁ ɤťƞʁɁǔǜƬɦǜƬʊǜƬǚƬʊʊɡƬƋǜŘǜƬˁʁʊ ɷʁƭƋƬɡǜǔnjʊɷƙǔǚȭƬǷŘʁƞƬʁŘɴˁƬǚƬʊɡǚˁʊ ƞɁƋǔǚƬʊƖƖƖóˁƬǚɴˁƬʊȧǔȭˁǜƬʊɡǚˁʊǜŘʁƞƙ ǚƬʊɷʊƭǚƬƋǜǔɁȭȭƭʊɷɁŽƭǔʊʊƬȭǜŘˁƞɁǔǷǜ ƬǜťǚɻɈǔǚťÀƬʊʊȧƬʁƙǚŘɡŘʁǜǔƬƞʁɄǚƬ ƞˁʊɡƬƋǜŘƋǚƬ˸ŘŘǚɁʁʊƋɁȧȧƬȭƋƬʁNJ

plan date de 1839, mais Staline l’avait rasée et remplacée par une piscine… Le nouveau tsar Poutine l’a fait reconstruire entre 1995 et 2000.

La Russie éternelle mêlant politique et orthodoxie retrouve son âme, l’épisode soviétique s’estompant toujours plus. Bouquet final, la soirée se déroule au Golden Palace, un music-hall qui fait immédiatement penser au Paradis Latin parisien. Entre coups de cœur et girls façon Lido, on a révisé de plaisante façon tous les temps forts de la plénière, avec en prime une grosse séquence émotion, les adieux (et les trois dernières blagues ?) de Jean-Pierre Lenhof. En t-shirt "souvenir", seul sur la scène il n’a pu retenir ses larmes, par sa compétence et son charisme il ne laisse que de bons souvenirs, c’est un grand bonhomme. Une standing ovation l’a justement récompensé de tout ce qu’il a donné au réseau. L’autre point fort, l’apothéose de la soirée fut l’hypnotiseur canadien Messmer, super vedette mondiale que Point S courtisait depuis 3 ans ! Il commence par sélectionner les personnes les plus réceptives, mais une fois en son pouvoir, il fait faire à ces hypnotisés absolument tout ce qu’il veut. Les plus anciens se souviendront du français Dominique Webb, mais à sa technique infaillible, Messmer ajoute en plus malice, drôlerie et humour. Rarement salle a autant ri, un record absolu, alors que depuis quinze ans, Point S a pourtant gratifié ses adhérents des meilleurs humoristes français. Le lendemain, tout le monde a pris le chemin du retour avec une curieuse sensation, on s’est si bien habitué au froid qu’on ne le craint plus : attention, les Point S sont revenus de Moscou en super forme ! •FÄÂȊñ“FõõFÏăăF³“Â

ñŘʁǔȭñȭƬˁʊǚɻŘǖɁˁƭƋɁǚǚƬƋǜǔnj •ˁʊɴˁɻǔƋǔƙɍɍƭǜŘǔǜǚƬ ȭɁȧŽʁƬȧŘ˾ǔȧˁȧ ƞƬƋɁȭǷʁƬʊʊǔʊǜƬʊ ˸ƬȭˁʊƞɻˁȭƬʊƬˁǚƬ ƬȭǜʁƬɡʁǔʊƬƖÄÀɁʊƋɁˁƙ ǚƬʊÂɁʁȧŘȭƞʊƞƬñŘʁǔȭ ñȭƬˁʊɁȭǜnjŘǔǜȧǔƬˁ˾ ƬȭƞƭŽŘʁɴˁŘȭǜťɍʕNJ ÀŘȭˁ,ǒɁˁɴˁƬǜƙñƞǷƙ Ƭ˾ɡǚǔɴˁƬ˸ɁǚɁȭǜǔƬʁʊʊŘ ƞƭȧŘʁƋǒƬˎƕɷ³ɻŘȭȭƭƬ ƞƬʁȭǔƵʁƬŘƭǜƭƞˁʁƬƙ ʊˁʁǜɁˁǜɡɁˁʁȭɁˁʊ ŘˁǜʁƬʊƙʊɡƭƋǔŘǚǔʊǜƬʊƞƬ ǚɻŘǷʁŘǔʁƬƖÂɁʊɡɁǔȭǜʊƞƬ ˸ƬȭǜƬʊƬʊɁȭǜȧɁǜǔ˸ƭʊƙ ŘƋƋʁɁƋǒƭʊƬǜɁȭǜƭǜƭ njɁʁȧǔƞŘŽǚƬʊƖ•ɻŘǔ˸Ɂˁǚˁ ʁƬȧƬʁƋǔƬʁƋƬʁǜŘǔȭʊ ƋɁǚǚŘŽɁʁŘǜƬˁʁʊƬȭǚƬʊ ƬȧȧƬȭŘȭǜťÀɁʊƋɁˁƙ ƬǜƬȭȧưȧƬǜƬȧɡʊ ǚƬˁʁȧɁȭǜʁƬʁƋɁȧŽǔƬȭ

ÀŘȭˁ,ǒɁˁɴˁƬǜɤƋǒŘɡǘŘǷʁǔʊƬƙŘˁƋƬȭǜʁƬɦƬǜ ˁȭƬɡŘʁǜǔƬƞƬʊɁȭƭɴˁǔɡƬʊˁʁǚŘÀɁʊǘɁ˸ŘƙǚƬʊ ŘˁǜʁƬʊɁȭǜɡʁƭnjƭʁƭǚƬʊŘƋǜǔ˸ǔǜƭʊʊɡɁʁǜǔ˸ƬʊƖ ǚɻɁʁǷŘȭǔʊŘǜǔɁȭñɁǔȭǜ ăƭǜŘǔǜɡƬʁnjɁʁȧŘȭǜƬƖ •ƬʊˁǔʊʁŘ˸ǔƞƬǚƬˁʁʊ ʁƭŘƋǜǔɁȭʊƙɡɁˁʁƬˁ˾ ǚŘƞƭƋɁˁ˸ƬʁǜƬƞˁ ȭǔ˸ƬŘˁƞƬʁƭǡƬ˾ǔɁȭ ƬǜƞɻɁʁǷŘȭǔʊŘǜǔɁȭƬȭ ŘȧɁȭǜƞƬƋƬɴˁƬȭɁˁʊ njŘǔʊɁȭʊǜɁˁʊǚƬʊǖɁˁʁʊ

ŘƭǜƭˁȭƬʊˁʁɡʁǔʊƬƖÄˁ ɡŘʊʊŘǷƬƙǔǚʊƋʁɁǔƬȭǜ ƞƭʊɁʁȧŘǔʊŽƬŘˁƋɁˁɡ ɡǚˁʊťȭɁǜʁƬÀ<<ƙ ȧŘǔʊǖƬʊˁǔʊŘˁʊʊǔǞƬʁ ɴˁƬɴˁŘǜʁƬƞɻƬȭǜʁƬ Ƭˁ˾ŘǔƬȭǜnjŘǔǜǚƬˁʁ ŽŘɡǜưȧƬƞƬǚɻŘǔʁť ƋƬǜǜƬɁƋƋŘʊǔɁȭɷƖ

JANVIER-FÉVRIER 2017ˎˎˎñÂFĘÀÄď“óĘF


14

ŘƋǜˁŘǚǔǜƭʊdistribution

*ʁǔƞǷƬʊǜɁȭƬɡɁˁʁʁŘǔǜnjŘǔʁƬȧŘǔȭ ŽŘʊʊƬʊˁʁǚƬǷʁɁˁɡƬÄ˿ȧƬ ÄɡʁƵʊăɡƬƬƞ˿ƬȭȧŘǔʹ̋ɍȴƙBridgestone est en passe de mettre la main sur les 104 points de vente Côté Route du groupe Ayme !

ÀɁŽǔ˸ǔŘnjǔȭŘǚǔʊƬ ǚƬʁŘƋǒŘǜƞɻÄďĘ

tion reste toutefois soumise "à l’information et la consultation des partenaires sociaux ainsi qu’à l’autorisation de l’Autorité de la concurrence", prévient le manufacturier.

ȳ̋̋ɡɁǔȭǜʊƞƬ˸ƬȭǜƬNJ

O

n n’arrête plus Bridgestone Europe ! En effet, après la prise de contrôle de Speedy au printemps dernier, la filiale européenne du manufacturier vient d’annoncer son intention de racheter le groupe Ayme et ses 104 enseignes Côté Route. L’opéra-

Ainsi armé, Bridgestone pourra compter sur 900 points de vente avec Côté Route donc, mais aussi les réseaux Speedy et First Stop. De quoi "se rapprocher de ces marchés et de mieux comprendre les besoins des utilisateurs, ce qui est un élément essentiel pour construire une position de leader", explique encore la filiale. Les manufacturiers se livrent donc une bataille de tous les instants et sur tous les terrains. En dehors de Bridgestone et ses trois réseaux, rappelons qu’Euromaster appartient à Michelin, Best Drive à Continental et Vulco à Goodyear-Dunlop.

ĘȭŽɁȭȧǔǚǚƭʊǔȧƬʹ̋ɍȴɡɁˁʁĴˁǚƋɁ ÄǚɻɁƋƋŘʊǔɁȭƞˁǣƵȧƬʊŘǚɁȭŘȭȭˁƬǚĴˁǚƋɁū,Ɂƙ organisé par l’enseigne du groupe Goodyear-Dunlop et durant lequel les fournisseurs rencontrent les adhérents, Hervé Dabin, directeur Général de Vulco, a tenu à présenter à ses troupes les résultats 2016.

S

ur un marché global du TC4 stable, à - 0,3%, Vulco reste, lui aussi, sur une tendance étale à - 0,2 %. Mais c’est en PL que l’enseigne fait mieux. Le secteur, dynamique, à + 3 % en neuf, a tiré la croissance de l’enseigne dirigée par Hervé Dabin, qui enregistre une progression de 5,8 % sur l’année. Sans surprise, le rechapé poursuit sa chute inexorable avec 15,9 %. La concurrence du pneu asiatique neuf à bas prix continue de tirer le marché vers le bas et Vulco limite un peu la casse avec - 11 %. Les initiatives portant sur le développement de l’activité d’entretien automobile développées l’an dernier ont aussi porté leurs fruits, puisque l’activité désormais stratégique de "révision avec garantie constructeur préservée" progresse de 1,2  % en

ñÂFĘÀÄď“óĘFˎˎˎJANVIER-FÉVRIER 2017

FȭʊƬɡǜƬȧŽʁƬƙÀɁŽǔ˸ǔŘ ŘȭȭɁȭƏŘǔǜǚƬʁŘƋǒŘǜǜʁƵʊ ʊǔǷȭǔǞƋŘǜǔnjƞˁʁƭʊƬŘˁ ŘǚǚƬȧŘȭƞÄˁǜɁȊďƬǔǚƬȊĘȭǷƬʁ ɡǚˁʊƋɁȭȭˁʊɁˁʊǚɻŘƋʁɁȭ˿ȧƬ ÄďĘƖ,ƬɡƬȭƞŘȭǜƙǚŘƞǔʁƬƋǜǔɁȭ ƞƬÀɁŽǔ˸ǔŘɡʁƭƋǔʊŘǔǜ ɁǓƋǔƬǚǚƬȧƬȭǜɴˁƬɷǚŘƋǚɄǜˁʁƬ ƞƬǚŘǜʁŘȭʊŘƋǜǔɁȭƙɡʁƭ˸ˁƬƞɻǔƋǔ Ǟȭʹ̋ɍȴƙƭǜŘǔǜʊɁˁȧǔʊƬťǚŘ ƋɁȭƞǔǜǔɁȭɴˁɻÄďĘɁŽǜǔƬȭȭƬ ƞƬʊŘƋƋɁʁƞʊƞƬǚɁȭǷǜƬʁȧƬ Ř˸ƬƋǚƬʊɡʁǔȭƋǔɡŘˁ˾ŽŘǔǚǚƬˁʁʊ ƞƬʊƬʊǚɁƋŘˁ˾Ƭȭ˸ˁƬƞɻˁȭƬ ʁƭƞˁƋǜǔɁȭƞˁȧɁȭǜŘȭǜ ƞƬʊǚɁ˿ƬʁʊŘˁ˾ȭǔ˸ƬŘˁ˾ƞˁ ȧŘʁƋǒƭƖ,ɻƬʊǜƙƬȭƬǏƬǜƙˁȭƬ ƋɁȭƞǔǜǔɁȭȧŘǖƬˁʁƬɡɁˁʁˁȭ ʁƬǜɁˁʁƞƬǚɻƬȭǜʁƬɡʁǔʊƬ˸Ƭʁʊ ˁȭƬƋʁɁǔʊʊŘȭƋƬƞˁʁŘŽǚƬƬǜ ʁƬȭǜŘŽǚƬɷƖăƬǚɁȭȭɁʊƋɁȭnjʁƵʁƬʊ ƞˁǖɁˁʁȭŘǚŽƬǚǷƬÄǢƬʁʊŘǚƬʊ ÀŘǷآǔȭƬƙÀɁŽǔ˸ǔŘŘɁŽǜƬȭˁ ǷŘǔȭƞƬƋŘˁʊƬƙǚƬʊŽŘǔǚǚƬˁʁʊ ŘǚǚƬȧŘȭƞʊŘ˿ŘȭǜƋƭƞƭƞŘȭʊ ǚƬŽʁŘʊƞƬnjƬʁǚƬʊɁɡɡɁʊŘȭǜŘˁ ʁƭʊƬŘˁƖÄ˸ƬƋÄďĘƙÀɁŽǔ˸ǔŘ ƬȭʁǔƋǒǔǜʊŘƞǔȧƬȭʊǔɁȭ ƬˁʁɁɡƭƬȭȭƬɴˁǔʊɻŘʁǜǔƋˁǚƬ ƞƭʊɁʁȧŘǔʊŘˁǜɁˁʁƞƬɍȴ ɡŘ˿ʊƬǜƞƬƶƬȭʊƬǔǷȭƬʊƖÄďĘ njŘǔǜ˸ŘǚɁǔʁˁȭʁƭʊƬŘˁƞƬȴ̋ƶ ƋƬȭǜʁƬʊɤǣʕʕƬȭÄǚǚƬȧŘǷȭƬƙ ʹǣƬȭÄˁǜʁǔƋǒƬƬǜȴƬȭăˁǔʊʊƬɦƖ ñʁɁnjɁʁȧŘƙÀɁŽǔ˸ǔŘ˸Ř ˸ɁǔʁʊɁȭƋǒǔǏʁƬƞɻŘǏŘǔʁƬʊ ɡŘʊʊƬʁƞƬɍƙʕťʹƙʕȧǔǚǚǔŘʁƞʊ ƞɻƬˁʁɁʊƬǜʊɁȭȭɁȧŽʁƬƞƬ ʊŘǚŘʁǔƭʊŽɁȭƞǔʁƞƬɍɍˎ̋̋̋ť ʹʹˎ̋̋̋ƋɁǚǚŘŽɁʁŘǜƬˁʁʊƖ

moyenne sur l’ensemble du réseau, qui regroupe aujourd’hui 240 centres en France, franchisés pour 90 % d’entre eux. www.pneumatique-lesite.fr


vente en ligne, ainsi que chez deux acteurs physiques de référence. Ce qui permet à tout un chacun de corréler ces informations avec sa propre agressivité commerciale, en fonction de trois grilles établies.

³ɻŘƋǜǔ˸ǔǜƭñ³ʁƬʊǜƬ ƋƬȭǜʁŘǚƬƞŘȭʊǚƬɡǚŘȭ ƞɻƬ˾ɡŘȭʊǔɁȭƞƬĴˁǚƋɁ

S

ur l’activité automobile, le réseau Vulco, qui s’articule aujourd’hui autour de 240 centres, ambitionne l’ouverture d’une dizaine de sites supplémentaires, destinés à compléter son maillage territorial et ainsi bénéficier d’une représentation de plus en plus pertinente pour séduire les flottes. Les emplacements privilégiés seront les métropoles, notamment afin de pouvoir se rapprocher des plus petits acteurs professionnels, les artisans et autres PME, par exemple. L’enseigne va aussi donner un outil à ses franchisés pour mieux piloter leur politique commerciale. Si auparavant, chacun pouvait établir ses tarifs en fonction de sa concurrence locale, la multiplication des canaux de distribution et l’explosion des références rendent l’opération complexe, voire impossible. Ainsi, Vulco a mis en place un outil de pilotage des prix sell-out pour ses partenaires. Ledit outil agrège un benchmark des prix de 10000 références en temps quasi-réel, relevées sur tous les sites web de

www.pneumatique-lesite.fr

En industrie, Vulco accélère également. Aujourd’hui, le réseau industrie de Vulco atteint 120 centres, ce qui n’autorise pas le service requis, selon Hervé Dabin. 10 nouveaux sites sont donc prévus, et le chiffre n’a rien d’anodin compte tenu de l’investissement nécessaire, équivalent à 10 fois celui d’un centre VL. Là encore, il s’agit d’atteindre, à l’horizon 4 ans, la taille critique de 180 centres, nécessaires pour offrir aux clients professionnels des trajets de moins de 40 minutes pour atteindre un centre. Par ailleurs, cette politique d’expansion est soutenue par le programme "Fleet Program Vulco", destiné à fournir une approche commerciale homogène sur le secteur industrie, au plan national. Avec l’enjeu de devenir leader, à terme, sur le poste pneumatique pour les flottes de transporteurs. Dans cette optique, les commerciaux des centres spécialisés seront formés et certifiés à partir de février, pour assurer une qualité de prestation identique partout en France. Enfin, ces derniers vont recevoir d’ici le mois de mai un outil unique sur le secteur, assurant une démarche commerciale inédite en industrie. Une tablette réseau, qu’ils exploiteront tout au long de la journée, et qui sera reliée en permanence avec leur centre Vulco de rattachement. Ce qui permettra de réaliser des devis en temps réel, mais aussi de prendre des commandes, tout en visualisant les stocks disponibles. Un gain de temps indéniable, quand on sait qu’aujourd’hui, bon nombre de ces opérations se réalisent par téléphone, ou bien font l’objet d’un traitement ultérieur.

YANNICK BRUMENT

ŒƬʁ˸ƭ<ŘŽǔȭ

Nous achetons comptant toute quantité de chambre à air usagée, de toute dimension. Enlèvement à notre charge dans toute la France.

³ƬʊŘǚɁȭĴˁǚƋɁū,Ɂfut aussi l’occasion de décliner le plan d’actions 2017 de l’enseigne auprès des adhérents. Un avenir qui s’annonce dynamique dans tous les domaines, VL, PL, services, avec nombre d’outils pour accompagner le terrain.

RÉCUPÉRATION -RECYCLAGE - CHAMBRE À AIR

³Ƭƞƭ˸ƬǚɁɡɡƬȧƬȭǜȭˁȧƭʁǔɴˁƬ ŘˁȧƬȭˁƞƬĴˁǚƋɁƬȭʹ̋ɍʕ

Rue Queue de Renard - BP 121 - 76 400 FECAMP Tél : 06 15 46 14 95 - 06 15 78 32 56 - 02 35 29 52 00 - Tél. - Fax : 02 35 10 09 55 - SIRET :442 613 857 00022 - APE : 251 E

15

JANVIER-FÉVRIER 2017ˎˎˎñÂFĘÀÄď“óĘF

Le Pneumatique 142  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you