Page 1

AVRIL 2017

ı

N°81

ı

25 €

ELECTRONIQUE www.electroniques.biz

S

PUBLICITÉ 3 17 H2 vril 20 d n 8a

H

ta 2 , s 24 au 9 u all re, d v no Ha

Appareil bidirectionnel de mesure de courant / puissance / énergie Résistance intégrée de mesure du courant 30A / 300µΩ, avec une précision en courant à 1% Il est maintenant facile de gérer numériquement les paramètres requis pour la gestion de la puissance ou de la consommation d’énergie de votre système. Les données des courant, tension, puissance, charge, énergie, température et temps sont disponibles via une seule interface I2C / SPI. Le LTC®2947 donne accès à des lectures de puissance réelle par la multiplication instantanée du courant et de la tension mesurés par trois CAN ∆∑ indépendants. Une résistance intégrée de mesure de courant, compensée en température, optimise la précision de la mesure sur la gamme de températures et simplifie les conceptions à espace réduit.

Caractéristiques

www.linear.com/product/LTC2947 Téléphone : 01.56.70.19.90

1.00

TUE : Erreur totale non ajustée (%)

• Gère le courant (1%), la tension (0,5%), la puissance (1,2%), la charge (1%), l’énergie (1,2%), la température et la durée • Faible courant de décalage de zéro de 3 LSB / 9mA • Gamme du courant ±30A avec une résistance interne de mesure de courant à 300µΩ • Gamme de tensions d’entrée rail-à-rail : 0V à 15V, indépendante de la tension d’alimentation • Multiplication instantanée de la tension et du courant • Base de temps interne à ±1% ou externe • Interface configurable I2C ou SPI • Boîtier QFN de 32 broches, 4mm x 6mm

Info et échantillons gratuits

CAN de mesure du courant TUE vs courant 0,75 0,50 0,25 0 –0,25 –0,50

video.linear.com/7166

–0,75 –1,00 0,1

1

10

I IP (A)

50

Trouvez votre bureau de ventes local : www.linear.com/contact , LT, LTC, LTM, Linear Technology et le logo Linear sont des marques déposées de Analog Devices Inc. Toutes les autres marques sont la propriété de leurs respectifs détenteurs.


23 2017 d H 8 avril n sta au 2

, 24 ll 9 , du Ha novre Ha

Economise de l’espace et réduit les IEM CFLY

VIN

5,5V à 38V

OUT1

5V @ 100mA (CP)

OUT2

3,3V @ 250mA (LDO)

LTC3256 Reset Watchdog Référence

RST WDI REFOUT

GND

}

Diagnostics de sécurité

Entrée VIN 38V, deux sorties, pompe de charges et régulateur LDO basse tension et faibles pertes Le LTC3256 résulte d’une combinaison entre un régulateur LDO et une pompe de charges à deux sorties, à gamme de tension d’entrée étendue, pouvant générer une tension de sortie fixe de 5V à 100 mA et une de 3,3V à 250mA. Cette combinaison permet une diminution de perte de puissance jusqu’à 2,8W par rapport à une conception à deux régulateurs LDO, ce qui est intéressant pour les applications ayant des contraintes thermiques. En outre, son architecture sans inductance et sa basse émission d’IEM sont appropriées aux applications de l’automobile et de l’industrie compactes. En plus de sa tension d’entrée de 38 V max. et de son faible courant de repos de 20µA, la minuterie de chien de garde et la réinitialisation au démarrage facilitent l’interfaçage vers un microcontrôleur.

• Gamme de la tension d’entrée : 5,5V à 38V • Validation indépendante des tensions de sorties fixes 5V et 3,3V • Sortie de la pompe de charges 5V : 100mA max. • Sortie du régulateur LDO 3,3V : 250mA max. • Courant de repos 20µA (les deux sorties actives) • Conçu pour déterminer le taux de couverture des tests de diagnostics des systèmes ISO26262

Info et échantillons gratuits

Puissance dissipée vs tension d’entrée VIN 5,0

3,3V charge = 250mA 5V charge = 100mA

4,5

Puissance dissipée (W)

Caractéristiques

4,0 3,5

x au é d Oi LD

www.linear.com/product/LTC3256 Téléphone : 01.56.70.19.90 Fax : 01.56.70.19.94

urs e t ula moins de ég r chaleur ux de

3,0 2,5 2,0 1,5 1,0

3 LTC

0,5

Télécharger “High Voltage Charge Pump IC Solutions”

www.linear.com/HVchargepump

256

0,0 6

7

8

9

10 11 12 13 14 15 16

Tension d’entrée (V)

, LT, LTC, LTM, Linear Technology et le logo Linear sont des marques déposées de Analog Devices Inc. Toutes les autres marques sont la propriété de leurs respectifs détenteurs.

Trouvez votre bureau de ventes local : www.linear.com/contact


AVRIL 2017 ı N°81

ı

25€

ELECTRONIQUE www.electroniques.biz

STRATÉGIE

ACTILITY LÈVE 75 MILLIONS DE DOLLARS P.28

«LA DISTRIBUTION ÉVOLUE EN PERMANENCE POUR MIEUX ACCOMPAGNER SES CLIENTS» Pascal Fernandez, président du SPDEI

S

ÉVÉNEMENT

Embedded World fait le plein de microcontrôleurs

P.20

PAGE 6

TENDANCE

Salon MtoM – Embedded Systems : l’IoT professionnel entre dans sa phase de maturité PAGE 51

GUIDE D’ACHAT

Les oscilloscopes numériques d’entrée de gamme PAGE 68

ww

w. dig ike y.f r

5

CO MIL L EN MP ION O LIG SA S NE NT S

LA RFID S’IMPOSE DANS DE MULTIPLES APPLICATIONS

PAGE 41

DE

DOSSIER


EDITO

“ Les salons dédiés

à l’embarqué font recette ” ’il est un secteur de l’électronique qui attire les visiteurs dans les salons, c’est bien celui de l’embarqué. En témoignent le succès de l’événement référence dans ce domaine qu’est Embedded World, qui s’est déroulé à la mi-mars à Nuremberg, mais aussi celui de son équivalent français, à savoir Embedded Systems – MtoM & Objets connectés, qui s’est tenu à Paris Expo Porte de Versailles les 22 et 23 mars derniers. S’il ne s’agit pas ici de comparer deux manifestations qui ne jouent pas dans la même cour en termes de fréquentation, force est de constater que tous deux ont battu leur record d’entrées. Le salon allemand a ainsi dépassé pour la première fois en 2017 la barre des 30 000 visiteurs et des 1 000 exposants, renforçant ainsi sa position de plus importante manifestation mondiale dédiée à l’électronique embarquée. Quant au salon français, il a vu sa fréquentation progresser de 10 % cette année pour atteindre près de 4 400 visiteurs. Les conférences ont également affiché complet. Une performance qu’il convient de saluer compte tenu de la proximité des deux

PASCAL COUTANCE Directeur de la rédaction

événements (moins d’une semaine d’intervalle). Preuve du dynamisme de ce secteur en Europe et en France, comme nous l’ont confirmé bon nombre d’exposants interrogés à Nuremberg et à Paris. Electroniques était en effet présent aux deux manifestations dont vous pourrez lire les comptes rendus dans ce numéro. Vous pourrez également découvrir en pages 10 et 11 de cette édition les lauréats des premiers « Trophées de l’embarqué et des objets connectés »

Embedded Systems et MtoM & Objets connectés. ■

ELECTRONIQUE www.electroniques.biz

Directeur de la publication: Marc Laufer Directeurgénéral: Pierre Sacksteder Editeurdélégué: Stéphane Demazure Directeurdelarédaction: Pascal Coutance (2844): connecteurs, affichage, opto, embarqué. PhilippeCorvisier(2845)-chefdeservice: composants analogiques et mixtes, composants RF et hyper, conversion d’énergie. Cédric Lardière(2848): instrumentation. JacquesMarouani(2846)-chefdeservice:économie. Frédéric Rémond (2840)- chef de rubrique: composants numériques, capteurs, CAO. Didier Girault (2840) - chef de rubrique: distribution, sous-traitance, production. Réalisation Sophie Moulay (2849), premier secrétaire de rédaction. Pascal Dumortier (2850), premier rédacteur graphiste.

S

p.coutance@electronique.biz

23 BIS, RUE BARTHÉLÉMY DANJOU - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT Pour contacter la rédaction: Tél.: 0175602840; site internet: www.electroniques.biz Pour joindre directement votre correspondant, faites précéder les 4 chiffres entre parenthèses de: 017560.

ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO Antoine Cappelle, Fanny Del Fabbro, Francesc Fons (Esade Business School), Patrick Le Fèvre (Powerbox) Jean-David Hernandez, Stéphane Miekisiak Publicité: NewsCo régie Directeurgénéral:PierreSacksteder(2843) Directricedudéveloppementcommercial: AnnaSeifert(8587) Anne-Lise Rouaud (2861): directrice de publicité, alrouaud@newscoregie.fr Laure Mery (2851): trafic manager, lmery@newscoregie.fr Directrice de la publicité internationale: Caroline Gilles Tél.: 00 33 (0)1 75 60 28 53, cgilles@newscoregie.fr

ELECTRONIQUES - N°81 - Avril 2017

DR

organisés conjointement par Electroniques et le salon

Régies internationales: Italie: Medias International, Jean-Pierre Bruel, tél.: (39) 31 751 494 Fax: (39) 31 751 482 (medias@pcbrianza.net). Japon: Shinano Co., Kazuhiko Tanaka, tél.: (81) 3 3589 4667 - Fax (81) 3 3505 5628 (scp@bunkoh.com). Etats-Unis: Huson International Media, Ralph Lockwood, tél. (1) 408 879 6666 Fax: (1) 408 879 6669 (Ralph@husonusa.com). Royaume-Uni: Huson European Media, Gerry Rhoades Brown, tél.: (44)(0)1932-564999, fax: (44)(0)1932-564998 gerry.rhoadesbrown@husonmedia.com La direction se réserve le droit de refuser toute insertion sans avoir à justifier sa décision.

Diffusion-Abonnements 23 bis, rue Barthélémy Danjou 92100 Boulogne-Billancourt Tél.: 0175602857 Mail: abo.electroniques@publi-news.fr Prix du numéro: 25€ HT (TVA 2,1%). Abonnements France métropolitaine 1 an - 11 numéros (magazine version papier et numérique + newsletters + www.electroniques.biz): 300€ HT (TVA 2,10%) soit 306,30 €TTC Abonnements étranger: nous consulter ElectroniqueS est édité par Pôle Electro; filiale de SHE GROUP GÉRANT: Marc Laufer Pôle electro, SARL au capital de 37000€ Siège social: 23 bis, rue Barthélémy Danjou 92100 Boulogne-Billancourt. Tél.: 0175602840 RSC Nanterre 509667895 - APE: 58.14Z

TVA intracommunautaire: FR-69 509667895 Toute reproduction, représentation, traduction ou adaptation, qu’elle soit intégrale ou partielle, quel qu’en soit le procédé, le support ou le média, est strictement interdite sans l’autorisation de Pôle Electro, sauf dans les cas prévus par l’article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle. © 2017 Pôle Electro - Tous droits réservés N° ISSN 2107-4089 Dépôt légal imprimeur: 2e trimestre 2017 N° CPPAP: 0519 T 85183 Imprimé en France par: Imprimerie de Champagne Rue de l’Etoile de Langres ZI Les Franchises 52200 LANGRES Routeur: société ARS

3


SOMMAIRE

ELECTRONIQUES N°81 - AVRIL 2017 ÉDITO 3 «Les salons dédiés à l’embarqué font recette »

ÉVÉNEMENT 6 Embedded World fait le plein de microcontôleurs

Embedded World fait le plein de microcontrôleurs P. 6

L’édition 2017 du principal salon international dédié à l’électronique embarquée a été le lieu de nombreuses annonces dans le domaine des microcontrôleurs 8, 16 et surtout 32 bits, où la mainmise des architectures Cortex se renforce petit à petit.

ACTUALITÉ TROPHÉES

10 Trophées de l’embarqué et des objets connectés

COMPOSANTS

12 Imagination Technologies

renouvelle son architecture de GPU embarqué

14 Le transistor RF LDMOS monte en tension

15 Le circuit de jauge de batterie optimise l’autonomie des appareils portables

16 Les imageurs BSI se multiplient

dans les caméras de surveillance

17 Les numériseurs 14 bits La CNRFID a contribué à démocratiser la technologie RFID Portée par le Centre national RFID (CNRFID) depuis près de dix ans, la technologie RFID est désormais répandue dans une multitude d’applications grand public, industrielles et militaires. Elle est fortement présente dans le textile, l’automobile, l’agroalimentaire, le médical, le traitement des déchets et la gestion des actifs.

atteignent 10 Géch./s

18 Les oscilloscopes d’entrée

de gamme ont tout des grands

PRODUCTION

19 Un système de dépose de colles et résines adaptable et évolutif

STRATÉGIE L’INVITÉ DU MOIS

20 PASCAL FERNANDEZ

«La distribution évolue en permanence pour mieux accompagner ses clients»

PRÉVOIR

P. 60 Comprendre les avantages des architectures neuroplastiques dans le cloud

Les infrastructures à base de FPGA peuvent apporter la neuroplasticité aux plateformes informatiques en donnant naissance à des services cloud hautes performances, personnalisés et sécurisés de manière intrinsèque. Ce numéro comporte une surcouverture de la société Linear.

4

ENTREPRENDRE

28 Actility lève 75 millions de dollars 29 Li-Fi: démarrage prometteur pour Lucibel

30 IPDIA devient Murata Integrated Passive Solutions

31 Bosch réaffirme son ancrage

en France en ouvrant un campus innovation à Saint-Ouen

32 MaxLinear rachète Exar pour 700M$

33 Via Peregrine Semiconductor, Murata acquiert Arctic Sand Technologies

34 TXCube: un multi-spécialiste pour les projets complexes

35 Diversification réussie pour le fabricant General Hybrid

36 La start-up du mois. Silicon

Mobility veut accélérer le contrôle moteur dans l’automobile

RECRUTER

37 Un master dédié aux systèmes

OUTILS P. 42

de la France un champion du véhicule connecté

embarqués pour l’image et le son à la rentrée 2017

38 BOUGER 39 AGENDA DOSSIER 41 La RFID s’impose dans

de multiples applications

TENDANCE 51 Salon MtoM-Embedded Systems: l’IoT professionnel entre dans sa phase de maturité

58 Automobile autonome: la route est encore semée d’embûches

MISE EN ŒUVRE

22 INDICATEURS 23 Les robots peinent

60 Comprendre les avantages des

24 La croissance du marché mondial

64 Conception d’alimentation:

à se démocratiser en France selon une étude de Xerfi des semi-conducteurs devrait dépasser 10% en 2017

GÉRER

25 Valeo a été le premier déposant de brevets en 2017

26 SystemX, la SNCF et Alstom

lancent un projet sur le transport terrestre autonome

27 Les pouvoirs publics veulent faire

architectures neuroplastiques dans le cloud relever les défis propres aux applications maritimes

GUIDE D’ACHAT 68 Les oscilloscopes numériques d’entrée de gamme

LE MARCHÉ CLASSÉ 81 Les nouveaux produits du mois ELECTRONIQUES - N°81 - Avril 2017


AUTOMATISME ET CONTRÔLE INDUSTRIELS Vaste sélection de produits et de solutions pour votre site de fabrication par les marques les plus reconnues.

Composants électroniques, Solutions et support fr.farnell.com/industrial-automation-control


ÉVÉNEMENT

CIRCUITS INTÉGRÉS

Embedded World fait de microcontrôleurs L’édition 2017 du principal salon international dédié à l’électronique embarquée a été le lieu de nombreuses annonces dans le domaine des microcontrôleurs 8, 16 et surtout 32 bits, où la mainmise des architectures Cortex se renforce petit à petit. EMBEDDED WORLD 2017 BAT DES RECORDS > Pour sa 15e édition, le grand rendez-vous international de l’électronique embarquée Embedded World a pour la première fois passé la barre des 1000 exposants, obligeant les organisateurs à utiliser un sixième hall du Messe Nürnberg. > Pour rappel, l’édition 2016 avait rassemblé 939 exposants et un peu plus de 30000 visiteurs. > En plus de la partie salon proprement dite, Embedded World 2017 a été le lieu de deux panels de discussion (sur la protection des données et la vision embarquée) et d’un cycle de conférences consacré aux connexions sécurisées, en plus de la conférence Electronic Displays qui se tient traditionnellement en parallèle d’Embedded World.

uremberg – Les années passent et le succès de la manifestation Embedded World de Nuremberg ne se dément pas. L’édition 2017 a rassemblé l’essentiel des acteurs de l’embarqué et notamment tous les principaux fabricants de microcontrôleurs. Cypress Semiconductor a ainsi profité du salon Embedded World pour lancer sa sixième génération de microcontrôleurs 32 bits à blocs analogiques et numériques personnalisables PSoC. Les PSoC 6 ont été conçus pour répondre aux attentes des objets connectés, avec une attention particulière portée à la consommation d’énergie. « En adoptant une technologie de production Cmos Sonos 40nm d’UMC, ces microcontrôleurs atteignent un rendement énergétique bien supérieur à celui des modèles concurrents qui sont généralement fabriqués en 65 nm », avance Jim Davis, responsable marketing pour ces produits chez Cypress.

N

lorsque l’application a besoin de davantage de puissance de calcul –l’ensemble délivre une puissance crête de 257 DMips. Sous 1,1V et à pleine cadence, les cœurs Cortex-M4 et M0+ consomment respectivement 6mA et 2,5mA, des chiffres qui descendent à 4,5 µA en mode veille (avec temps de réveil complet de 100µs) et à 600 ou 300 nA en mode hibernation avec ou sans maintien de l’horloge temps réel (réveil en 500 µs). Selon les modèles, les PSoC embarquent par ailleurs un accélérateur cryptographique (ECC, AES, SHA),

jusqu’à 1Mo de mémoire flash et 288Ko de Ram, une interface capacitive CapSense, un frontal radio Bluetooth Low Energy compatible 5.0 et un maximum de 78 entrées/sorties, sans oublier les fonctions analogiques et numériques personnalisables qui font leur spécificité. Leur production en volume est prévue d’ici la fin de l’année 2017, avec des prix s’étalant entre 2 dollars et 7 dollars à travers le catalogue. Ce dernier ira des PSoC 60 et 61, avec lesquels l’utilisateur n’a accès qu’à un seul cœur Cortex-M4, aux modèles à deux cœurs PUNYA PRAKASH, responsable de la gamme SimpleLink chez Texas Instruments

Nous sommes “actuellement

les seuls dans l’industrie à proposer des microcontrôleurs RF qui soient Wi-Fi Certified.

Les PSoC de Cypress passent à deux cœurs Autre innovation : la majeure partie des PSoC 6 embarque deux cœurs Risc 32 bits, un Cortex-M0+ cadencé jusqu’à 100 MHz pour le traitement temps réel et la gestion des interfaces et un Cortex-M4 montant jusqu’à 150 MHz

6

ELECTRONIQUES - N°81 - Avril 2017


ÉVÉNEMENT

le plein PSoC 62, 63 et 65 destinés respectivement aux hautes performances, à la connectivité et au contrôle moteur.

Renesas poursuit sa transition vers les cœurs Cortex Renesas Electronics a multiplié les annonces à Nuremberg. Le japonais a notamment lancé la famille RZ/N de processeurs embarqués dédiés à la communication réseau en milieu industriel. La partie communication est basée sur le moteur R-IN de Renesas, lequel associe un cœur Risc Cortex-M3 à 125 MHz, un accélérateur gérant le système d’exploitation temps réel et un moteur Ethernet, le tout étant couplé à un commutateur Ethernet à cinq ports doté de fonctions de gestion réseau avancées. Pour l’application, les RZ/N1S et RZ/ N1D embarquent respectivement un et deux cœurs CortexA7 tournant à 500 MHz, tandis que les RZ/N1L en sont dépourvus. Des interfaces DDR2/3 16 bits, jusqu’à 6 Mo de Sram ECC, des protocoles de redondance PRP/HSR ou encore un moteur de cryptage de données sont également de la partie en fonction des modèles. Les premiers échantillons sont d’ores et déjà disponibles. Par ailleurs, Renesas poursuit son œuvre d’évangélisation autour de sa plateforme Synergy dont dépend une partie de son avenir dans l’industrie des microcontrôleurs. Le fabricant a ainsi lancé la dernière version (1.2.0) de son Synergy Software Package ELECTRONIQUES - N°81 - Avril 2017

≥ Pour la première fois, le salon Embedded World a passé la barre des 1000 exposants, l’obligeant à étendre sa surface d’exposition.

qui renforce encore la qualité de son offre logicielle au moyen de tests renforcés et documentés. Un Framework Wi-Fi et les pilotes ad hoc ont également été ajoutés à l’environnement pour simplifier la connexion des microcontrôleurs Synergy aux circuits et modules Wi-Fi du marché. Côté circuits justement, Renesas inaugure la famille Synergy S5 avec les S5D9, dotés d’un cœur CortexM4 à 120 MHz, d’un maximum de 2 Mo de mémoire flash et 640 Ko de Sram, d’un contrôleur LCD, d’un bloc d’acquisition analogique et d’interfaces Ethernet et USB, ainsi que de fonctions matérielles de cryptage et de sécurisation des

données. NXP a fait feu de tout bois à Nuremberg avec plusieurs annonces importantes pour le néerlandais, à la tête d’un très large catalogue de microcontrôleurs et de processeurs embarqués depuis le rachat de Freescale. NXP a lancé une nouvelle famille Kinetis de microcontrôleurs à cœur Cortex-M4, les K27/K28, destinés aux applications portables à écran. Cadencés jusqu’à 150MHz, ces circuits se distinguent par leur très large capacité mémoire (1 Mo de Sram, 2 Mo de flash) permettant de faire tourner de gourmandes applications graphiques. Les K27/K28 bénéficient en outre d’un double

contrôleur USB et d’interfaces mémoires offrant la possibilité d’ajouter du stockage externe. Ils seront disponibles au mois d’avril 2017.

Pluie d’annonces chez NXP Toujours issus de l’héritage Freescale, les S32K1 échantillonnés par NXP visent, eux, le marché automobile. Déjà utilisée par dix des quinze premiers fabricants automobiles mondiaux, la famille S32K s’enrichit ici de modèles à cœur Cortex-M0+ (48 MHz) ou Cortex-M4F (112 MHz) embarquant de 128 Ko à 2 Mo de mémoire flash, 16 Ko à 256 Ko de Sram, un à trois ports CAN

7


FD, un moteur de cryptage de données et le support ASIL-B. « Cette gamme marque un point d’inflexion dans notre stratégie : nous passons d’un catalogue à multiples architectures propriétaires à une offre de microcontrôleurs automobiles basés uniquement sur des cœurs Cortex », explique Manuel Alves, responsable de ces produits au sein de la division Processeurs et microcontrôleurs automobiles de NXP. Surtout, ils se démarquent par leur environnement logiciel. Pour les applications où le recours à Autosar n’est pas obligatoire, NXP fournit un kit de développement logiciel (SDK) gratuit et pré-qualifié pour l’automobile, incluant un système d’exploitation FreeRTROS, des pilotes MISRA et Spice niveau 3 pour les périphériques de faible complexité, le middleware nécessaire pour les interfaces plus complexes (LIN, NFC, capteurs tactiles, etc.), les pilotes pour simplifier la connexion à d’autres circuits intégrés NXP ainsi que le code source documenté et des exemples d’utilisation pour toutes ces briques de base logicielles. Ce SDK est pré-installé dans l’environnement de développement (lui aussi gratuit) S32 Design Studio, basé sur Eclipse. Et, pour les applications Autosar, NXP a complété son offre de pilotes et ajouté un kit de démarrage S32K.

Des processeurs embarqués fabriqués en FD-SOI NXP Semiconductors a aussi profité du salon Embedded World 2017 pour présenter les i.MX 7ULP, une gamme de processeurs embarqués fabriqués dans la technologie FD-SOI 28nm développée notamment par STMicroelectronics et produite, ici, par l’activité fonderie de Samsung Electronics. Ce process baptisé 28FDS a aidé à abaisser la consommation en veille à moins de 15µW, 17 fois moins que pour les précédents i.MX7 selon NXP, tandis que la consommation dynamique a, elle, été divisée par deux. Les

8

Silicon Labs

ÉVÉNEMENT

≥ Ces microcontrôleurs ont été optimisés pour jongler entre différents protocoles de communication RD.

i.MX 7ULP comprennent un cœur Cortex-A7 pour la partie applicative et un Cortex-M4 pour la gestion temps réel, des fonctions de cryptage de données, des convertisseurs A/N et N/A 12 bits et des interfaces USB 2.0 et mémoires (LPDDR2/3 16/32 bits, MMC5.0/SDIO, QSPI, FlexBUS). Les i.MX 7ULP se distinguent également par l’intégration de deux accélérateurs physiques distincts pour gérer la 2D et la 3D, en l’occurrence les moteurs GC320 et GC7000 de Vivante. Ces circuits sont actuellement en cours d’échantillonnage auprès de clients qualifiés. Pour sa part, Microchip a présenté à Nuremberg une extension de sa famille de microcontrôleurs 8 bits tinyAVR. Les ATtiny1617 reprennent les blocs périphériques autonomes dits CIP (core independant peripherals) déjà vus sur d’autres modèles, en étendant la mémoire embarquée à 16Ko de flash, 256 octets d’Eeprom et 2 Ko de Ram. Un bloc de contrôle spécifique simplifie la mise en œuvre d’interfaces tactiles capacitives. Parmi les autres fonctions embarquées figurent un convertisseur analogique-numérique 10 bits

12 canaux délivrant jusqu’à 115 kéch./s à références de tension internes, des blocs logiques configurables (tables LUT à trois entrées permettant d’éliminer le besoin de glue logic externe), un oscillateur 20MHz et des interfaces Usart, I²C et SPI. Les ATtiny1614, 1616 et 1617 sont vendus entre 0,52$ et 0,68$ pièce par quantités de 10000.

De nombreux microcontrôleurs à frontal RF intégré Texas Instruments exposait à Nuremberg sa plateforme unifiée de microcontrôleurs à frontal RF baptisée SimpleLink. Cette gamme reprend les familles de microcontrôleurs à cœur Cortex CC1310 (frontal fonctionnant sous la barre du gigahertz), CC2640R2F et CC2640R2F-Q1 (Bluetooth Low Energy), CC1350 (double bande Bluetooth et sub-1 GHz) et CC3220/CC3120 (Wi-Fi), ainsi que les microcontrôleurs hôtes MSP432. Tous ces circuits s’inscrivent désormais dans un environnement de conception unique. Le SDK SimpleLink comprend des pilotes sous forme d’API standardisées portables dans la

plupart des systèmes d’exploitation du marché, une chaîne d’outils unifiée (kits de développement LaunchPad, outils cloud incluant une version en ligne de Code Composer Studio, documentation et formation réunies dans la SimpleLink Academy, etc.) et des piles de protocoles intégrées pour les standards Bluetooth, Wi-Fi, ISM, RS485 et, bientôt, Zigbee, Thread et Ethernet. « En unifiant leur environnement de conception, nous permettons aux utilisateurs de nos microcontrôleurs SimpleLink de faire migrer leurs applications d’un circuit à l’autre, i.e. d’un protocole RF à l’autre, de manière quasi-transparente», explique Punya Prakash, responsable de cette ligne de circuits chez Texas Instruments. Toujours au rayon des microcontrôleurs à frontal RF, Silicon Labs a étendu lors d’Embedded World 2017 sa gamme Wireless Gecko en présentant les EFR32xG12. Ces microcontrôleurs Cortex-M4 bénéficient de plusieurs améliorations, tenant principalement à leur capacité à commuter entre différents protocoles radiofréquences. « Beaucoup de nos clients passent de protocoles propriéELECTRONIQUES - N°81 - Avril 2017

ElectroniqueS 81 Preview  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you