Page 1

COVER_p.1_A&B n°99.qxd

3/12/08

11:46

G u i d e d e To m e XC I X •

Page 1

l a c o n s t r u c t i o n D é c e m b r e 2 0 0 8 • 5 €

CITÉ

JUDICIAIRE

ENTRETIEN AVEC CLAUDE WISELER, MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS LA

CITÉ JUDICIAIRE AU PLATEAU DU

SAINT-ESPRIT DIFFERDANGE DIE BLUMENUHR

IN

FEIERT IHR

DIFFERDINGEN 75. JUBILÄUM

L'ÉCOLE

AGRANDISSEMENT DE WOIWER À DIFFERDANGE

ARBORIA,

UNE VILLE SE CONSTRUIT

MADE BY

COMPLEXE

DIFFERDANGE ARCELORMITTAL

IN

SCOLAIRE DE

ECOLE

COLMAR-BERG

PRÉCOCE ET PRÉSCOLAIRE

MAISON RELAIS AKBANK REMBRANDT TOWER

À

AMSTERDAM

VILLEROY & BOCH THOMAS & PIRON


3/12/08

11:47

Page 1

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

La cité judiciaire au plateau du Saint-Esprit

Newcom s.àr.l. Siège: 171, Avenue de Luxembourg L-4940 Bascharage Téléphone: 23 65 01 75 Fax: 23 65 01 74

Sommaire

p.1_sommaire A&B n°99.qxd

Sommaire Edito

......................................................................................................................

Entretien avec Claude Wiseler, Ministre des Travaux Publics La cité judiciaire au plateau du Saint-Esprit

...............................

4

.........................................................

6

Ochs, experts dans le domaine des constructions en bois GBS

3

................................

14

......................................................................................................................

18

Die Blumenuhr in Differdingen feiert ihr 75. Jubiläum DZ Construct

......................................

21

.......................................................................................................

24

www.newcom.lu Agrandissement de l'école Woiwer à Differdange

Administration Comptabilité Pascal Vilvens vilvens@newcom.lu

Arboria, une ville se construit

.............................................

26

.............................................................................

28

Made in Differdange by ArcelorMittal

................................................................

36

..............................................................

42

....................................................................

44

..............................................................................................................

52

CLE, entretien avec Olivier Guilloteaux

Directeur de la publicité Fred Bertinelli bertinelli@newcom.lu Rédacteur en chef Jorris Fitten pyredac@pt.lu Rédacteurs Jean-Marc Streit Pascal Witry Romain Goffinet Roby Zenner

Complexe scolaire de Colmar-Berg Placostyl

Agora news

.........................................................................................................

53

.............................................................................................................

54

.....................................................................................................................

57

Socimmo BTEC

Zumtobel News

...................................................................................................

58

Thomas & Piron

...................................................................................................

60

Saturn ouvre ses portes à Belval

Layout & Infographie Paprika+ paprika@pt.lu Photos Newcom Divers © 2008 Tous manuscrits, documents ou photos envoyés au journal impliquent l’accord de leurs auteurs pour libre exploitation. Lesdits documents, insérés ou non, ne seront pas restitués. Les reportages signés n’engagent que leurs auteurs. Les prix indiqués le sont à titre i n d i c a t i f et peuvent être sujet à variations, dont l’éditeur ne serait nullement tenu pour responsable.

GT Otis

.........................................................................

62

.................................................................................................................

66

CBL, construire pour durer

..................................................................................

Lorry-Rail, entretien avec Thierry Le Guilloux

.....................................................

68 70

Transformation de l'étage 15 de la Rembrandt Tower à Amsterdam ............................................................................

72

.............................................................................................................

76

pour le compte de l'Akbank Polygone

Villeroy & Boch

....................................................................................................

78

1


p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

3/12/08

17:36

Page 1

Cité judiciaire

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

La cité judiciaire au plateau du Saint-Esprit En présence de LL.AA.RR. le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa, Monsieur Claude Wiseler, Ministre des Travaux publics et Monsieur Luc Frieden, Ministre de la Justice ont inauguré officiellement la cité judiciaire sur le plateau du Saint-Esprit le 6 octobre 2008. De nombreuses personnalités du monde gouvernemental, politique et diplomatique ont assisté aux discours dans la grande salle d'audience. Le couple grandducal a effectué une visite guidée des lieux, dont la bibliothèque et la salle de presse.

Un projet remontant à plus de cent ans trouve enfin son achèvement: tous les services de la Justice établis sur le territoire de la Ville de Luxembourg à l’exception du Service Central d’Assistance Sociale (SCAS) sont regroupés sur un même site construits sur les plans des architectes Léon et Rob Krier au plateau du Saint-Esprit. Force est de reconnaître que l’institution judiciaire manquait de place et qu’avec des corps de justice disséminés sur au moins huit bâtiments sans aucun lien organique ni fonctionnel,les conditions de travail n’étaient pas idéales. C’est ainsi que le 25 octobre 1991, le Gouvernement en conseil a pris la décision officielle de faire édifier un nouveau Palais de Justice sur un site prestigieux. Après de longues discussions, le plateau du Saint-Esprit a été retenu. Ce site a l’avantage d’être la propriété de l’Etat et de se trouver à proximité de la vieille ville, ce qui correspond au rang de la justice qui,à l’instar des autres institutions fondamentales, doit avoir son siège au cœur de la capitale. .../

6


3/12/08

17:36

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Cité judiciaire

p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

Spécialistes du bois

Service Center Gilbert ZARE-EST • L-4385 EHLERANGE Tél. : 40 17 01-1 • Fax : 40 17 09 www.gilbert.lu E-mail : info@gilbert.lu

133, Route de Diekirch L-7220 Walferdange Tél.: 33 94 97-1 • Fax: 33 27 62 mail@rollinger.com www.100joer.lu www.rollinger.com

Ochs GmbH Bahnhofstr. 37 55481 Kirchberg Tél.: 00 49 (0) 67 63 . 93 10 - 0 Fax: 00 49 (0) 67 63 . 93 10 - 52 E-Mail: mail@ochs.info www.ochs.info

7


p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

3/12/08

17:36

Page 3

Cité judiciaire

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

/... Concept urbanistique et

paysager Site d'implantation Après avoir envisagé différents sites pour le nouveau palais de justice, le Gouvernement a pris la décision de retenir le plateau du Saint-Esprit comme terrain d’implantation pour les nouvelles infrastructures réservées au pouvoir judiciaire à Luxembourg. Ce site offre l’avantage d’être situé au cœur historique de la capitale. Seuls subsistaient le manège et l’ancienne caserne dite bâtiment Vauban qui abritait certains services de l’Etat comme le Ministère de la Force publique et le bureau des Hypothèques de l’Enregistrement. Au début des années 70, le Gouvernement avait lancé un concours entre architectes pour la réalisation d’une nouvelle Chambre des Députés. Ce projet, fondamentalement modifié par la suite, a été voté par la Chambre en 1980, puis abandonné. Seuls le parking souterrain, l’ascenseur vers le Grund et l’aménagement de la place du Saint-Esprit furent réalisés. Par la suite les maisons individuelles situées à l’embranchement de la rue du Saint-Esprit et un petit parking en surface ont fait place au grand immeuble d’habitation et de commerce qui forme aujourd’hui le front de place côté vieille ville.

Parti urbanistique Il s’agit, dès la conception urbanistique, d’honorer l’inscription, en 1994, des vieux quartiers et des fortifications de la Ville sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

8

Le choix même du site conditionne en quelque sorte le parti urbanistique du projet. En effet le plateau du SaintEsprit est un site très exposé et particulièrement sensible en raison des fortifications de Vauban qui font partie intégrante de sa silhouette.Une analyse typologique de cette silhouette fait apparaître que le tissu bâti de la vieille ville s’arrête avant le plateau du SaintEsprit qui,en fait,ne comprend pas - ou plus - de constructions. Une certaine logique conduit ainsi à compléter la silhouette par la construction de gabarits limités, assimilables à la typologie des constructions de la rue du SaintEsprit et de la Corniche.

C’est donc tout naturellement que le choix du parti urbanistique s’est orienté vers le principe de la cité judiciaire. La façon de distribuer ainsi le programme en plusieurs bâtiments permet de créer un concept urbanistique et une silhouette compatibles avec le site, suggérant en quelque sorte l’image d’un quartier de ville.Cette solution apparaît comme plus vivante et plus humaine que la version « grand bâtiment » qui est plus monumentale et plus classique. Il faut, en effet, craindre qu’un grand bâtiment - tel qu’il figurait sur l’une des propositions initiales des architectes - détruirait d’emblée le site


3/12/08

17:37

Page 4

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Cité judiciaire

p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

9


p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

3/12/08

17:37

Page 5

Cité judiciaire

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

par sa masse,sa hauteur et la longueur de ses façades. D’autre part, les représentants des services judiciaires qui étaient intimement associés au développement de l’étude, ont fait savoir que la tendance actuelle va également dans le sens de la cité judiciaire dans d’autres pays comme par exemple la France. Cette présentation moins rébarbative de la justice est pour certains également plus conforme à l’esprit luxembourgeois où la plupart des ministères et des administrations sont installés plutôt dans des bâtiments de moindre envergure que dans de grandes bâtisses.

Concept architectural Composition d'ensemble et conception architecturale La nouvelle cité judiciaire est composée de six bâtiments principaux constituant chacun une unité fonctionnelle: • La Cour Supérieure de Justice et le Parquet général • Le Tribunal d’Arrondissement • Le Parquet du Tribunal d'Arrondissement • La Justice de Paix • Le Tribunal de la Jeunesse • Les Services Communs

10

La composition d’ensemble est largement conditionnée par le parti urbanistique choisi. La conception architecturale et le choix des matériaux pierre de taille,enduit,ardoise - découlent de la même option d’intégration dans le site. Les plus hautes instances du pouvoir judiciaire forment l’élément central de la composition. La nouvelle place du

Saint-Esprit sera mieux cadrée qu’elle ne l'était auparavant. Pour loger l’ensemble du programme sur le site tout en évitant des hauteurs excessives pour les bâtiments projetés sur ou à proximité immédiate des remparts, les architectes ont été amenés à prévoir une extension du bâtiment Vauban qu’il est prévu d’affecter au présent projet.


3/12/08

17:37

Page 6

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Cité judiciaire

p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

11


p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

3/12/08

17:37

Page 7

Cité judiciaire

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Afin de s’assumer de la stabilité de la paroi rocheuse surplombant une partie du quartier du Grund, une étude quant aux risques d'instabilités rocheuses liés aux travaux de terrassement a été réalisée par le Centre d’Etudes de l’Equipement de Lyon en octobre 2001.

autres bâtiments de l’Etat implantés dans les proches alentours. Le concept énergétique prévoit l’installation d’un système de temporisation des dalles, c.à.d.des tuyaux coulés dans les dalles béton des différents étages transporteront selon les besoins, de l’eau chaude aux fins de chauffage ou bien de l’eau froide afin de rafraîchir les locaux en été.

Concept technique La centrale d’énergie projetée dans l’enceinte de la cité judiciaire sera dimensionnée de façon à pouvoir, dans l’avenir, desservir également les

© Ochs sàrl • www.ochs.lu

12

Seules les salles d'audience seront ventilées et climatisées. Il en est de même pour la grande bibliothèque, la grande salle de formation et la salle des ordinateurs.

Les équipements électriques seront conformes aux exigences normatives actuellement en vigueur. Tous les bureaux seront équipés d'un réseau informatique performant afin d'assurer une gestion administrative conforme aux critères actuels. En ce qui concerne la sécurité d’accès aux différents bâtiments, il y a lieu de préciser que plusieurs zones de sécurité (zones publiques,semi-publiques, sécurisées et hautement sécurisées) seront aménagées dans les différents bâtiments qui seront accessibles moyennant un système de badge électronique

.


3/12/08

17:37

Page 8

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Cité judiciaire

p.6-13_Cité Judiciaire_A&B n°99-2.qxd

13


p.14-17_Ochs_A&B n°99.qxd

2/12/08

12:07

Page 1

Ochs

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Centre de natation et de loisirs “Les Thermes”

Experts dans le domaine des constructions en bois

Centre de natation et de loisirs “Les Thermes”: Maître d’ouvrage: administration communale de Strassen et de Bertrange Architectes: Atelier d’Architecture Jim Clemes - Witry & Witry architecture urbanisme - Hermann & Valentini & Associés

Depuis sa création, l’entreprise Ochs s’est développée grâce à une passion pour un matériau noble par excellence: le bois. Notre entreprise, plus de deux fois centenaire,est aujourd’hui dirigée par l'ingénieur diplômé Heinrich Werner Ochs à Kirchberg/Hunsrück. Notre bureau luxembourgeois est implanté dans la zone industrielle de Munsbach. Notre société est active dans la construction de maisons d’habitation de toutes dimensions, mais aussi d’immeubles communaux et commerciaux tels des foyers de jour, des bâtiments scolaires, des piscines, des ponts, des immeubles de bureaux et des ateliers, bref, tout ce qui, en matière de construction, est réalisable en bois.

14

Qu'il s'agisse d’une extension d’immeuble ou d’une construction clés en mains, d'une maison basse énergie ou même passive, d'une construction en bois massif, d'une disposition de collage ou d'un assemblage clouté: nous ferons de vos rêves de bois une réalité. Combiner harmonieusement le bois avec l’acier, le verre ou le béton, voilà des exercices libres que nous maîtrisons à merveille! Nous sommes aussi spécialistes dans le domaine de l'extension des toitures, des façades, des annexes et des mises en conformité selon les dernières normes écologiques et énergétiques. Depuis de nombreuses années, nous nous illustrons tant sur le territoire

allemand que dans les pays alentours. Le Luxembourg est un marché important pour nous. Notre projet le plus important au Grand-Duché est le "Centre de Natation Intercommunal C.N.I. Les Thermes" à StrassenBertrange (voir à ce sujet l'édition "Architecture & Bâtiment" XCVII, édition de juin/juillet 2008).Dans ce projet prestigieux, nous assurons les travaux suivants: charpentes, toitures, panneaux photovoltaïques, façades en verre, capitonnages et constructions intérieures. Plus de cent collaborateurs hautement qualifiés dans tous les domaines de la construction garantissent un déroulement optimal des travaux tout en assurant un haut standard de qua-


2/12/08

12:07

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Ochs

p.14-17_Ochs_A&B n°99.qxd

Construction d’une école passive, Luxembourg-Hamm: Maitre d'ouvrage: Ville de Luxembourg Architectes: Witry & Witry architecture urbanisme, Echternach

Rénovation du jardin d’enfants de Rumelange suivant des standards passifs: Maitre d'ouvrage: Commune de Rumelange Architectes: Witry & Witry architecture urbanisme, Echternach

lité et le respect des délais impartis à nos projets de construction.

d’employé de bureau ou de dessinateur en construction.

Nous employons des charpentiers,des couvreurs, des préposés à la construction, des calculateurs, des constructeurs, des ingénieurs et des commerçants; chaque année, nous formons jusqu'à cinq jeunes gens désireux d’embrasser la profession d’artisan,

Nous sommes membres de la fédération «ZimmerMeisterHaus» qui assure de façon continue et suivie entre autres la promotion des innovations et des nouveautés dans le domaine de la construction en bois,ce sur base d’une collaboration pratique entre ses membres affiliés.

C'est grâce à notre longue expérience que nous sommes en mesure d’apporter une solution à pratiquement tous les problèmes qui se posent. Nous mettons tout notre savoir-faire au service de vos idées.

Un service global Nous offrons à nos clients un service global,gage du bon déroulement d’un projet, ce de l’élaboration des plans par l’architecte et la demande de bâtir en passant par la construction, jusqu’à la remise des clés, qu'il s’agisse d'un foyer de jour, d'un hall sportif ou de la maison de vos rêves.

Des références prestigieuses: Constructions communales: bâtiments scolaires et foyers de jour Les bâtiments scolaires et les foyers de jour appelés de nos jours "Maisons Relais" constituent un point saillant de notre engagement.

Krounebierg, Centre aquatique de Mersch: Maitre d'ouvrage: commune de Mersch Architectes: Decker, Lammar & Associés s.a.,Architecture et Urbanisme, Luxembourg

Dans ce domaine,les donneurs d’ordre insistent particulièrement sur les critères écologiques tels des matériaux de construction n’entravant aucunement la santé, un climat intérieur sain et des frais de chauffage peu élevés. .../

15


p.14-17_Ochs_A&B n°99.qxd

2/12/08

12:07

Page 3

Ochs

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Construction de la maison d’habitation Zeyen: Maitre d'ouvrage: Famille Zeyen Architectes: Bureau d'Architecture Jean-Luc Lambert, Belvaux

/... A Luxembourg-Hamm a été réalisé un projet-modèle dans le domaine de l'efficience énergétique. Notre société a été chargée d'assurer, en dehors de la fourniture et de la pose des matériaux de construction ordinaires comme les cadres en bois pour les fenêtres, les constructions de toiture en bois superposé et la façade en bois, ainsi que la livraison des matériaux de construction en acier, des fenêtres et des portes pour maisons dites passives et des volets. Nos collaborateurs étaient également associés de manière efficace à l'extension des parties intérieures et à l'apposition de plafonds acoustiques. Ochs a aussi assumé la responsabilité de travaux relatifs à la mise en place de la toiture plate et de la plantation de la verdure sur le toit.

Cite Judiciaire: Maitre d'ouvrage: Cité Judiciaire Plateau du Saint-Esprit, Luxemburg Architectes: Krier Kohl Architecte & Environnement S.A., Luxemburg

16

Extension de la maison d’habitation Rollinger Maitre d'ouvrage: Famille Rollinger,Luxembourg Architectes: Bur. d’Architecture WeB s.àr.l., Grevenmacher

L'extension compacte du bâtiment de l'éducation préscolaire à Rumelange par éléments en bois a également été réalisée par le biais du système de maison dite passive en exécution standard.

Construction de maisons et d'immeubles Dans le cadre de la construction de maisons et d'immeubles individuels qu'il s'agisse d'une nouvelle construction, d'une extension, d'une annexe, d'un élargissement de la toiture ou d'un assainissement -, la diversité est notre credo. Nos services de calcul sont en mesure de vous proposer toutes sortes d’extensions standard jusqu’à la remise clés en mains.

Les avantages de la construction préfabriquée en bois, comparativement à la construction traditionnelle sont nombreux. A qualité égale, les murs et les parois en bois sont plus fines,ce qui permet d’augmenter la surface habitable sur une même surface du terrain à bâtir. Ensuite, les temps de construction sont raccourcis du fait de la préfabrication. De plus, l’isolation est excellente, ce qui fait baisser les frais de chauffage jusqu’à parvenir aux avantages des maisons dites passives tout en assurant un climat de vie sain et agréable. Nous sommes également réputés dans le secteur de la construction des annexes et de l’assainissement. Vu l'accroissement des prix d'acquisition des terrains à bâtir et l’augmentation constante des tarifs de l’énergie,


2/12/08

12:07

Page 4

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Ochs

p.14-17_Ochs_A&B n°99.qxd

Service d’incendie de Beckerich: Maitre d'ouvrage: commune de Beckerich Architectes: Atelier d'Architecture Beng, Esch-sur-Alzette

ces options se prévalent d’un intérêt grandissant auprès des donneurs d'ordre.

Couvertures Pour les travaux de toiture et de façade, nos charpentiers et nos couvreurs travaillent en étroite collaboration.

Esprit à Luxembourg, nous avons été chargés de la mise en place des charpentes et de la toiture, y inclus la pose intégrale des coupoles en verre. Nous sommes aussi spécialisés dans la production de réalisations en zinc. Les façades en zinc de première qualité,d'une modernité qui défie le temps et d'un entretien simple et peu onéreux,connaissent un intérêt sans cesse grandissant.

Savoir combiner les nouveaux matériaux, éviter les déperditions de chaleur,vous assurer une luminosité naturelle optimale, ne nécessitent pas seulement un savoir théorique important,mais également un haut degré de dextérité et un véritable savoir-faire artisanal.

Les travaux de toitures et de façades à la nouvelle caserne des sapeurs-pompiers à Beckerich ne représentent que l'un des très nombreux exemples de notre art artisanal.

Constructions spéciales

Lors de la construction du nouveau Palais de Justice au Plateau du Saint-

Nous nous illustrons depuis toujours sur constructions exceptionnelles,

qu’il s’agisse de toitures de grandes dimensions, d'élégantes constructions porteuses en gros oeuvre, de moulins historiques, de tours d’observation, de tours panoramiques, le tout jusqu'aux limites de votre propriété. Ce n'est que par une collaboration intense et intensive entre les collaborateurs qui dressent les plans et ceux qui les exécutent que les réalisations de constructions exotiques en bois sont possibles. L’une de nos passions est la construction spéciale en bois, également en assemblage avec d’autres matériaux. Un exemple parmi tous de nos constructions en bois sortant de l’ordinaire est la tribune du stade de Junglinster.

Si vous êtes intéressés par nos constructions en bois ou pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à nous rendre visite sur notre site internet www.ochs.lu ou à l'adresse suivante:

OCHS s.àr.l. Zone industrielle L-5366 MUNSBACH Tél.: 26 70 15 26 Fax: 26 70 15 27 E-mail: info@ochs.lu Tribune Junglinster: Maitre d'ouvrage: commune de Junglinster Architectes: Pol Mersch, architecte diplomé, Ettelbrück

www.ochs.lu 17


2/12/08

12:18

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Die Blumenuhr in Differdingen feiert ihr 75. Jubiläum

In diesem zu Ende gehenden Jahr 2008 konnte die herrliche Blumenuhr am Eingang des Parc Gerlache in Differdingen - mit dem Greyträger und dem nahe gelegenen Pavillon eines der Wahrzeichen der Stadt Differdingen ihr 75. Jubiläum feiern. In der Tat, seit 1933 bereits zählt sie die Minuten und besonders die Viertelstunden, denn der Zwerg in seinem kleinen Pavillon schlägt alle 15 Minuten weit hörbar gegen die Glocke.

Ein neuer Stadtpark entsteht Bereits im Jahre 1912 beschloss die Gemeindeverwaltung Differdingen, einen Stadtpark anzulegen. Die Wahl fiel auf den Anhöhen rund um Differdingen auf den Park Grouwen,der kürzlich in etwa wieder mit demselben

Aussehen hergerichtet wurde wie damals. 1913 wurde der Park eingeweiht, doch später geriet er nach dem Anlegen des heutigen Stadtparks in Vergessenheit, nicht zuletzt infolge der drohenden Einsturzgefahr, da das gesamte Gelände durch die Eisenerzgruben unterhöhlt ist. Im Jahre 1920 traf die Gemeindeverwaltung Differdingen den Entschluss, das Gelände des heutigen Parc Gerlache anzukaufen. Im Jahre 1925 wurde im Zentrum der Stadt Differdingen der heutige Park angelegt, an eben jener Stelle, wo sich früher der Park des zur Seite der heutigen Rue Emile Mark – der damaligen Max Meier-Straße - gelegenen Schlosses der adligen Familie de Gerlache befand.

Die Blumenuhr in Differdingen

p.21-23_Blumenuhr in Differdingen_A&B n°99.qxd

Der Park mit dem vorgelagerten Schloss hatte in etwa die Ausmaße der heutigen Anlage und wurde von der Max Meier-Straße, die später in Rue Emile Mark umgetauft wurde,der heutigen Michel Rodange-Straße und der heutigen Rue Adolphe Krieps abgegrenzt. Der Eingang des Parks befand sich etwa auf der Höhe des Pavillons an der Ecke der Rue Adolphe Krieps und der Rue de la Grève Nationale. Im Jahre 1920 hatte die Gemeindeverwaltung den Gerlache-Park also als Areal von 1,70 ha gekauft. Architekt Traus entwarf den Plan im Hinblick auf die Modernisierung des Parks.Der Entwurf wurde von Geheimrat Stübben leicht abgeändert und anschließend dem Gemeinderat zur Durchführung empfohlen.Gemäß Plan wurden lediglich 66 Ar für den Stadtpark genutzt. Der neue Stadtpark wurde im Jahre .../ 1925 offiziell eingeweiht.

21


p.21-23_Blumenuhr in Differdingen_A&B n°99.qxd

2/12/08

12:18

Page 3

Die Blumenuhr in Differdingen

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Das Modell stand in Interlaken Anlässlich eines Aufenthaltes in Begleitung der „Harmonie Municipale“ aus Differdingen in Interlaken stieß der damalige liberale Bürgermeister Emile Mark dort auf eine Blumenuhr, die ihn unverzüglich begeisterte. Und so fasste er den Plan, eine solche auch am Eingang zum Stadtpark in Differdingen anlegen zu lassen. Ihm zur Seite standen für die Verwirklichung des Planes Stadtingenieur Léon Tockert und Dienstchef Nicolas Anton.

Den Plan für dieses Vorhaben entwarf Werksmeister Jean Schwickerath,Groß/... vater des am 29.März 1996 in Differdingen verstorbenen Juweliers und Organisten Pierre Schwickerath; jener hatte in Jünkerath in der Eifel das Licht der Welt erblickt. Er wurde von der Gesellschaft der deutschen Eisenhütte in Differdingen zwecks Einführung der Elektrifizierung bei der Eisenhütte Thyssen ausgeliehen. In Differdingen bezog er Quartier im Restaurant Thiry, das von den Eltern des später an der Ecke der Rue Kennedy und der Avenue Charlotte ansässigen Elektrikermeisters Victor Thiry, betrieben wurde. Aus Rücksicht auf seine fünf Söhne, die bereits in Differdingen die Schule besuchten, traf Jean Schwickerath jedoch die Entscheidung,endgültig in Differdingen zu bleiben, wo er weiterhin als Werksmeister auf dem Hüttenwerk arbeitete.

Jean Schwickerath fertigte die Pläne an Jean Schwickerath entwarf die Pläne der Blumenuhr und einer weiteren Uhr, die für die Ortschaft Hussigny im nahen Frankreich bestimmt war.Das mechanische Werk der Blumenuhr wurde in den Werkstätten der Gemeinde Differdingen unter Leitung des damaligen Werkstättenmeisters Moritz, Vater der in Luxemburg als Lehrerin wirkenden Jeanny Moritz, angefertigt. Die meiste Arbeit leistete Camille Specht aus Oberkorn, der die Metallplatten zurecht schnitt und nach Maß feilte. Jeden Tag,des öfteren sogar mehrmals am Tag, suchte Jean Schwickerath „seine“ Uhr im Stadtpark auf und schlüpfte in das Untergeschoss der Uhr,in dem das Getriebe der Uhr unter-

22

gebracht ist. Er zog die Uhr auf, überprüfte das Werk und behob unverzüglich alle Unregelmäßigkeiten und Unzulänglichkeiten des mechanischen Werkes. Erst lange nach dem Zweiten Weltkrieg wurde das mechanische Uhrwerk durch ein elektrisches ersetzt. Dass Jean Schwickerath geradezu ein Experte in Sachen Uhrwerk war, geht allein schon aus folgender Begebenheit hervor:Einmal hatte das Uhrwerk an der Kathedrale von Straßburg ausgesetzt. Die Verantwortlichen hatten von der Schaffung Jean Schwickeraths in Differdingen gehört und verpflichteten ihn nach Straßburg, um nach dem Rechten zu sehen. Er begab sich deshalb unverzüglich in die elsässische Metropole und es gelang ihm, das Uhrwerk tatsächlich wieder instand zu setzen. Der Zwerg, sein Häuschen und das Schlagwerk des Zwerges wurden erst

im Jahre 1935 fertig gestellt. Das Türmchen, unter dem der Zwerg ein Zuhause fand, wurde in der Schreinerei angefertigt, in der Michel Ralinger mit Hand anlegte. Ein trauriger Zufall wollte es, dass der Zwerg erstmals an dem Tage die Stunde schlug, als Bürgermeister Emile Mark, der die Idee zur Schaffung der Blumenuhr gehabt hatte, begraben wurde.

Die Stadtgärtnerei zeichnet für die Blumenpracht verantwortlich Jedes Jahr, in der Regel zur Kirmes am ersten Sonntag im Mai, setzen sich seit vielen Jahren bereits die Gärtner der Stadt Differdingen an die Arbeit,um die Blumenuhr mit der möglichst schönsten Blumenpracht auszustatten.


2/12/08

12:18

Page 4

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

chen Vandalismusakte, die jedes Jahr mit Zehntausenden von Euros zu Buche schlugen.

Nach dem Zweiten Weltkrieg Während des Zweiten Weltkrieges,zwischen 1942 bis 1945, verboten die Okkupanten den Stadtgärtnern, die Blumenuhr anzupflanzen und das Uhrwerk arbeiten zu lassen mit dem Vorwand,die Gärtner hätten ausschließlich Gemüse,und nicht Blumen,zu züchten. In der Gemeindegärtnerei in der Spitalstraße in Differdingen wohnte damals der Gemeindegärtner Jean Uhres. Ihm ist es zu verdanken, dass die zur Anpflanzung der Blumenuhr benötigten Blumenarten im Geheimen gehegt und gepflegt wurden, so dass die Blumenuhr unverzüglich nach der Befreiung im Jahre 1945 wieder angepflanzt werden konnte.

Die Blumenuhr in Differdingen

p.21-23_Blumenuhr in Differdingen_A&B n°99.qxd

Mitte der fünfziger Jahre erhielt der Zwerg Gesellschaft: zu jeder vollen Stunde drehte sich ein Kreis mit den 12 Aposteln. Diese neue Einrichtung überdauerte jedoch drei Jahre nicht, da die Einrichtung Vandalen zum Opfer fiel.

In den Vorjahren zeichneten Dienstchef Louis Parisot, Werksmeister Dario Della Siega, die beiden Vorarbeiter Jean-Paul Dahm und Armand Berens mit mehreren Mitarbeitern für die Gestaltung der Blumenuhr verantwortlich.

meisten verwendeten Blumen und Pflanzen waren und sind folgende: Echeveria, Alternanthera versicolor, Alternanthera aurea, Alternanthera amoena, Agaven, Phoenix und Ageratum.

Früher wurden die Pflanzen und Blumen in der Gemeindegärtnerei in Differdingen selbst gezüchtet, in den nachfolgenden Jahren wurden sie jedoch kurzerhand angekauft, da die Wartung in der eigenen Gärtnerei einer besonderen Pflege und Sorgfalt bedarf.

An die 160 Arbeitsstunden stehen jedes Jahr an, damit ein fertiges Bild entsteht, das weit und breit seinesgleichen sucht.

In der Regel wurden für die Bepflanzung der Uhr,die neun Meter im Durchmesser hat,rund 12.500 Pflanzen benötigt. Da das Muster von Jahr zu Jahr nach einer der zahlreichen in der Gärtnerei zur Verfügung stehenden Schablonen wechselte, wurden die Pflanzen und Blumen alljährlich den Erfordernissen der Schablone angepasst. Die am

Zu Beginn des Jahres, sobald die Witterung es erlaubt, wird das Rund vor Ostern mit etwa 1200 Stiefmütterchen in den verschiedensten Farben bepflanzt.Später dann folgt die eigentliche Blumenpracht. Sehr zum Leidwesen der Einwohner verzichtete die Gemeindeverwaltung in den vergangenen Jahren verschiedentlich auf eine angemessene Blumenpracht, wohl wegen der zahlrei-

Nicht Vandalen, sondern ein und derselbe Mitbürger aus Differdingen entwendete den Zwerg gleich zweimal: einmal in der Nacht vom 11.auf den 12. Juli 1982, im Anschluss an das Endspiel der Fußballweltmeisterschaft. Instinktiv suchte die Gendarmerie unter den begeisterten Fans der „Squadra Azzura“, die das Endspiel für sich entschieden hatte, und wurde tatsächlich fündig. Später wurde der Zwerg ein weiteres Mal entwendet, und wieder fand die Polizei ihn auf einen anonymen Anruf hin im Schrank eines Einwohners aus Differdingen, man sehe und staune: derselbe, der den Frevel bereits einmal begangen hatte. Seit nunmehr 75 Jahren,mit Ausnahme der Kriegsjahre und einiger Monate, da er entwendet war, schlägt der Zwerg verlässlich und treu die Zeit, die frohen wie die traurigen. Als solcher gehört er als Sehenswürdigkeit zu den Wahrzeichen der Stadt wie das Amen im Gebet. Roby ZENNER

23


p.26.27_Woiwer_A&B n°99.qxd

3/12/08

11:44

Page 1

Ecole Woiwer

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Agrandissement de l'école Woiwer Le toit a été enlevé afin d'ajouter un étage supplémentaire. Huit salles de classe,une salle de conférence,un bloc sanitaire filles (10 toilettes), un bloc sanitaire garçons (5 toilettes + 7 urinoirs), ainsi qu'un bloc sanitaire handicapés ont ainsi été créés. L'étage supplémentaire a entièrement été réalisé en bois. L'emploi du bois répondait autant à des critères écologiques que statiques. En effet, la qualité de la dalle de sol existante du dernier niveau du bâtiment ne permettait pas d'aménager un étage supplémentaire en dur. Ainsi, une structure en lamellé collé et en bois a été choisi et dimensionnée par l'ingénieur en stabilité pour l'aménagement des 8 nouvelles salles de classe. Une charpente apparente et une toiture à faible inclinaison ont été mises en œuvre. Chaque classe est largement éclairée naturellement et les châssis des classes sont munis de stores extérieurs à commande électrique. Un éclairage artificiel spécialement adapté uniformise l'éclairage de toute la surface de la classe. Le couloir central avec coupoles translucides permet un éclairage naturel de cette zone. Un nouvel ascenseur dessert les niveaux de l'ancien bâtiment et le nouvel étage. L'escalier central a été augmenté d'une volée pour rejoindre le nouvel étage.

26


3/12/08

11:44

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Mise en conformité du bâtiment

- Compartimentage incendie des deux cages d'escaliers intérieurs

En même temps qu'agrandi, le bâtiment a été mis en conformité selon les dernières prescriptions et réglementations en matière de sécurité et de santé par ces différents travaux:

- Aménagement d'un accès adapté aux personnes à mobilité réduite - Installations de sécurité (Système de détection incendie et d'alerte, éclairage de secours, signalisation,...)

- Construction d'un nouvel escalier en béton conforme aux prescriptions côté sud

- Mise en conformité des chemins d'accès et de fuite du sous-sol;

- Construction d'un nouvel escalier de secours en acier côté nord

De plus, chaque porte du bâtiment a été équipée d'une serrure électronique.

- Mise en conformité de l'escalier existant (revêtement, garde-corps)

Les utilisateurs (instituteurs,personnel de nettoyage,personnel communal,...)

Ecole Woiwer

p.26.27_Woiwer_A&B n°99.qxd

disposent d'une télécommande (style automobile) qui lui permet l'accès différencié à des locaux spécifiques. Ce système évite le maniement de nombreuses clefs. Chaque clef électronique et chaque serrure électronique est reprogrammable. Architecte: Schiltz Architectes - Ingénieurs SA

.../

27


p.36-41_made in Differdange_A&B n°99.qxd

3/12/08

14:32

Page 1

Made in Differdange

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Made in Differdange (Luxembourg)

by

New York, Ground Zero, Freedom Tower 19.12.2006 Mise en place de la première poutrelle Histar de Differdange. Photo Rob Caroti, New York

36


3/12/08

14:32

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Le Freedom Tower de New York Après s’être difficilement remis du choc terrible causé par les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont décidé de construire à l’emplacement des tours jumelles du World Trade Center une tour gigantesque de 541 m comprenant 108 étages qui prendra le nom symbolique de "Freedom Tower". C’est en présence de nombreuses personnalités, de plusieurs centaines de journalistes, photographes et cameramen ainsi que d’une foule de curieux que l’ouverture solennelle du chantier fut célébrée le 19 décembre 2006 par la mise en place d’une première poutrelle faisant partie des fondations du Freedom Tower. Cette première poutrelle HISTAR grade 65, d’une com-

mande initiale de 803 tonnes, avait été laminée le 24 juillet 2006 à l’usine d’ArcelorMittal à Differdange. Lors de la conférence de presse, organisée par le bureau du gouverneur et la mairie de la ville de New York,annonçant le début de la construction du nouveau Freedom Tower,les différents orateurs n’ont pas manqué d’éloge à l’égard des poutrelles de Differdange. Le gouverneur George E. Pataki: “Today, America’s strength is evident in this column of steel; the footings for the great monument to freedom that is rising on this hallowed site”. Le maire Micheal R. Bloomberg: “This steel column symbolises the resiliency of our great city and demonstrates to the world that New York is moving forward and that nothing will diminish our spirit”.

L’architecte Daniel Libeskind: “With the raising of this steel column on side we fully realize the resurgence of this great city and bear witness to the creation of a skyscraper that reassures the pre-eminence of freedom and liberty”. Le consul général du Luxembourg à New York, Monsieur Georges Faber, a évidemment profité de l’occasion pour faire état aux personnalités présentes de la fierté du Luxembourg et de tous les Luxembourgeois. L’acier luxembourgeois jouera un rôle clé dans la sécurisation des fondations sur lesquelles sera érigé le Freedom Tower qui dominera la skyline newyorkaise avec à sa base un fort contenu technologique luxembourgeois.

Made in Differdange

p.36-41_made in Differdange_A&B n°99.qxd

Notons qu’entre-temps,ArcelorMittal a livré 13.500 tonnes de poutrelles pour la construction du Freedom Tower; d’autres commandes sont prévues. .../

Laminage des premières poutrelles Grey pour le Freedom Tower 12.07.2006 Photo Studio Frank Weber, Dippach © 2006

37


p.36-41_made in Differdange_A&B n°99.qxd

3/12/08

14:32

Page 3

Made in Differdange

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

.../

Pourquoi des poutrelles de Differdange? Retour en arrière. Le 12 mars 1896 est fondée à l’initiative d’Alexandre de Gerlache la S.A. des Mines et Hauts Fourneaux de Differdange. Le Conseil d’administration comprend une douzaine de membres.Parmi eux un jeune ingénieur-entrepreneur, âgé de 33 ans, plein de talent, Paul Wurth, est nommé administrateur-délégué de la nouvelle société. Ses mérites dans la création de l’usine sidérurgique de Differdange sont indéniables. C’est également en 1896 que l’ingénieur américain,Henry Grey,collaborateur de l’American Mill Cy, dépose une demande de brevet qui consiste à laminer les poutrelles à larges ailes en deux phases bien distinctes: le laminage des faces de la poutrelle se fait dans une cage universelle à quatre rouleaux, dont deux horizontaux et deux verticaux, alors que le laminage des bouts d’ailes se fait dans une cage spéciale, appelée “refouleuse”, adjacente à la cage universelle. Aussi Henry Grey a-t-il à peine réalisé quelques poutrelles sur un laminoir pilote à Duluth au Minnesota qu’il se lance dans une large campagne de promotion destinée aux producteurs d'acier américains et à certains producteurs européens.Hélas,Henry Grey constate avec amertume que ceux-ci, ne se rendant pas compte des avantages de son innovation, refusent même d'en prendre connaissance. C'est ainsi qu'un dimanche du mois de mai 1898,Henry Grey et son collaborateur Charles Albert Prince frappent à la porte du domicile privé de Paul Wurth et lui présentent deux échantillons de poutrelles, l’une à larges ailes et l’autre à âme mince. Paul Wurth, ingénieur averti, en reconnaît aussitôt les avantages. Henry Grey a la chance de rencontrer en Paul Wurth un patron de société qui est non seulement un fabricant de produits sidérurgiques, mais en même temps un utilisateur des

38

mêmes produits. En tant que propriétaire d’un atelier de construction à Luxembourg-Hollerich il est évidemment avide d’inventions permettant de réduire le poids et la taille des structures métalliques. Le 8 juillet 1898, Paul Wurth et Henry Grey signent un premier contrat d'option pour l'achat du brevet. Le 16 octobre 1898, le Conseil d’administration décide l’achat du brevet et la construction d’un laminoir Grey à Differdange.La mise en service a lieu le 1er juillet 1901. En 1902 déjà, Paul Wurth construit le premier pont de chemin de fer avec des poutrelles Grey, la "Charlysbreck" à Dommeldange. La poutrelle Grey de Differdange est lancée.

Les parcours centenaire du train Grey La crise économique de 1900, le rythme effréné de la construction de l’usine, les dépassements de devis, le marketing encore insuffisant, le manque de personnel expérimenté, des difficultés techniques imprévues et des accidents aux hauts-fourneaux font que la mise en service est assez difficile et que la vitesse de croisière de ce complexe sidérurgique gigantesque n’est atteinte que vers les années 1911 – 1912. A cette époque, l’usine dispose de dix hauts-fourneaux, d’une aciérie Thomas avec cinq cornues de vingt tonnes et de neuf trains de laminage parmi lesquels le train Grey occupe déjà une position de choix. La production totale d’acier de l’usine s’élève à 486.000 tonnes, celle du train Grey à 113.000 tonnes, l’usine occupant quelques 2.500 ouvriers.

En 1911, année du laminage de la première poutrelle de 1000 mm, le train Grey subit déjà sa première modernisation par l’ajoute d’une cage universelle supplémentaire, ce qui augmente sensiblement sa productivité. L’histoire glorieuse et mouvementée du train Grey, depuis la promotion de Differdange au rang de ville en 1907, est trop volumineuse pour être décrite ici. Force est de constater que pen-


3/12/08

14:32

Page 4

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

dant cette longue période le train Grey a survécu à maintes crises grâce à l’engagement et la perspicacité de ses ingénieurs et techniciens. Ceux-ci n’ont jamais cessé au cours du siècle passé à améliorer et à moderniser l’ensemble de l’équipement et à développer de nouvelles technologies en vue de diminuer le prix de revient des poutrelles et d’en améliorer la qualité. Citons à titre d’exemples les “jumbo beams”, les “tailor made beams”, les poutrelles “Fritenar” et surtout les poutrelles “Histar” qui servent aujourd’hui d’épine dorsale aux plus hauts gratte-ciel construits à travers le

monde, notamment le World Financial Center de Shanghai (492 m) et le Freedom Tower de New York (541 m). Si aujourd’hui la nation la plus puissante du monde achète à Differdange les poutrelles pour un bâtiment aussi gigantesque et aussi symbolique que le Freedom Tower, c’est parce qu’elle ne trouve nulle part ailleurs dans le monde des poutrelles ayant les mêmes caractéristiques mécaniques favorables. Depuis l’arrêt de la tuberie en février 2002, le train Grey est le seul train de laminage en opération à Differdange.

Sans jamais quitter son rang de champion parmi les producteurs de poutrelles,le train Grey a encaissé au cours de son histoire nombre de crises et de bouleversements: des grèves sanglantes en 1912 et 1942, deux guerres mondiales,une succession de huit propriétaires différents... Depuis 2006 l’usine de Differdange fait partie du groupe ArcelorMittal, leader mondial incontestable des producteurs d’acier avec 320.000 collaborateurs dans 60 pays, une production annuelle de 109,7 millions de tonnes d’acier expédiées et un chiffre d’affaires de 105,2 milliards de dollars en 2007. .../

Made in Differdange

p.36-41_made in Differdange_A&B n°99.qxd

Maquette du Freedom Tower à l’emplacement du World Trade Center Photo ArcelorMittal

39


p.36-41_made in Differdange_A&B n°99.qxd

3/12/08

14:32

Page 5

Made in Differdange

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

/... L’usine de Differdange occupe une position de choix au sein de ce groupe géant, car elle dispose de produits de pointe: les grosses poutrelles, les palplanches HZ,et un équipement hautement performant. Notons que le dernier up-grade substantiel du train Grey vient d’être réalisé par ArcelorMittal en 2007. Cet investissement de 32 millions d’euros a abouti à la suppression des groupes préparateur et intermédiaire ainsi qu’à l’installation dans la ligne de la cage finisseuse de deux nouvelles cages universelles (dont une est récupérée après la modernisation du groupe intermédiaire antérieur). De cette façon on est passé d’un lay-out à trois lignes à un laminoir mono-ligne. Le résultat de cette modernisation est une augmentation de la productivité du train ainsi qu’une amélioration qualitative de ses produits.

La ville et son usine En cette année commémorative du Centenaire de la Ville, ne faut-il pas consacrer une réflexion à la relation entre la Ville de Differdange et son usine sidérurgique? Pendant les décennies précédant la crise sidérurgique de la deuxième moitié des années soixante-dix, il y a une symbiose étroite entre la ville et son usine. De nombreux habitants, profitant d’un travail sûr et bien rémunéré à l’usine et disposant en grande partie d’un logement de service, font fleurir le commerce local, ce qui incite Armand Peters, directeur de l’usine, à écrire dans le livre du Cinquantenaire de la ville (1957): “Le développement de la ville de Differdange, caractérisé par l’accroissement et par le bien-être de ses habitants a été et reste fonction

Up-grade 2007 du train Grey: les deux nouvelles cages universelles Photo Carlo Hommel

40

de l’évolution de l’usine sidérurgique qui porte son nom. Differdange et son usine constituent un tout inséparable”. Lors de la restructuration post-crise, cette “relation d’amour” s’est rapidement refroidie pour déboucher sur l’indifférence, la méfiance et quelquefois l’hostilité de la population vis-à-vis de l’usine considérée par beaucoup comme une “cité interdite”aux actions et décisions peu transparentes. Plus récemment, on peut cependant constater que l’intérêt de la population pour son usine a de nouveau été ravivé au fur et à mesure que le ciel de Differdange s’est éclairci, que la skyline de la ville n’est plus entachée par la sombre silhouette des hauts-fourneaux, gazoducs, des tours de refroidissement, du bâtiment de l’aciérie LDAC et que la renommée de la poutrelle Grey a encore progressé à travers le monde.


3/12/08

14:32

Page 6

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Made in Differdange

p.36-41_made in Differdange_A&B n°99.qxd

Journée porte ouverte du 8 mars 2008 ...dans l’attente que les portes s’ouvrent Photo Claude Piscitelli

Une preuve de ce renouveau fut fournie le 8 mars passé lors de la “journée porte ouverte” de l’usine organisée à l’occasion du Centenaire de la ville. Quelques 1.500 personnes se sont pressées à l’entrée de l’usine pour ne pas rater la visite des nouvelles installations. Cette porte ouverte a déclenché maintes discussions dans les chaumières de Differdange. Cependant les visiteurs,fortement impressionnés par les nouvelles technologies en place, se rendent compte que l’usine est en passe de devenir une vraie usine “high tech”qui n’a plus rien de commun avec la sidérurgie lourde du siècle passé.

La technologie de pointe développée à Differdange pour la fabrication de poutrelles “haut de gamme” ainsi qu’un équipement moderne et performant sont le garant d’un avenir assuré de l’usine..., du moins à moyen terme.

Aujourd’hui,rien n’empêche les Differdangeois de s’enorgueillir de nouveau de la poutrelle Grey, made in Differdange (Luxembourg) by ArcelorMittal. Norbert Kaell

Site de Differdange Rue Emile Mark • L-4503 Differdange Tél.: 00352 58 20 2110 • www.arcelormittal.com

41


p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

2/12/08

16:52

Page 1

Complexe scolaire de Colmar-Berg

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Complexe scolaire de Colmar-Berg

Ecole précoce & préscolaire Le développement harmonieux de l’enfance dans notre société du XXIe siècle passe par un retour aux sources.

44

Prenons conscience de l’impact des espaces, des volumes, de l’environnement sur ce plaisir. Impact bénéfique ou non sur le subconscient dès la prime enfance.

Apprenons à voir L'enfant sera marqué toute sa vie par l'atmosphère dans laquelle se seront déroulées ses années d'école.Une abondante littérature consacrée aux souvenirs d'enfance démontre avec force cette influence et ses prolongements dans le comportement de l'adulte.

“Savoir, dès le plus jeune âge, qu'il ne suffit pas d'apprendre mais de vouloir apprendre”.

Chacun est d'accord pour condamner l'école douloureuse décrite par Dickens, Daudet et d'autres. L'univers scolaire doit être vivant, varié, accueillant, non linéaire.

Voilà le premier enseignement qu’il faudrait transmettre.

Croire en la jeunesse, c'est lui laisser la liberté d'imaginer par ses propres moyens.

Savoir en tirer un certain plaisir et non acquérir un simple capital de connaissances... voilà le début de la réussite.

Ils aborderont le monde de la nouvelle technologie d'une manière plus critique et imaginative.


2/12/08

16:52

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

L'enseignement,tout comme l'architecture, est un art autant qu'une science. Les sciences ont besoin de l'esprit inventif,et l'école doit être un lieu où s'apprend la diversité et se cultive la différence. L'architecture se doit de traduire la constante mutation pédagogique de l'enseignement luxembourgeois. Pour mieux s'adapter aux exigences de la vie professionnelle de demain, nous pensons que nous devons développer

dans le cadre des aménagements d'espace, d'une école préscolaire et précoce, non pas des espaces multimédia, comme pour les écoles primaires mais bien des perceptions qui éveillent des rêves, des imaginaires…

Nous nous devons, nous les concepteurs, les formateurs, les éducateurs, les artistes, de leur donner les moyens de révéler ces intensités, cette imagination, cette soif d'aller vers ce qui est nouveau.

La jeunesse n'est pas seulement une période de la vie, mais également un état d'esprit qui se construit dès la plus jeune enfance, une caractéristique de l'imagination, une intensité émotionnelle, qui n'est pas toujours perçue par les adultes.

Si nous voulions éduquer nos jeunes à l'image de ce qu'a été notre propre éducation, nous leur lierons les mains dans le dos! Et comme l'a dit Douglas Mc Arthur:«La jeunesse est la victoire du courage sur la timidité, la victoire du goût de l'aventure sur la paresse.» .../

Complexe scolaire de Colmar-Berg

p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

45


p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

2/12/08

16:52

Page 3

Complexe scolaire de Colmar-Berg

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

/... Nous devons leur créer des espaces où leur soif d'apprendre puisse se développer.

46

Nous espérons que les enfants puissent se procurer l'envie de découvrir, le plaisir d'apprendre, le plaisir de grandir, le plaisir de se réaliser.

rendu biocompatible par l'adjonction de chaux ou de carbometum®

énergie, à ceux qui savent les écouter, comme les jeunes enfants...

…vers une architecture holistique

Le fil conducteur, la ruelle suit la courbe, élément du cercle : représente le développement, l'épanouissement, la protection. Le cercle étant le centre des formes créatrices (l'oeuf ).

L'architecte a crée, ici, un espace ou corps et esprit sont en harmonie.

De la géobiologie… La géobiologie est l'étude de l'ensemble des influences de l'environnement sur le vivant, et notamment des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d'eau souterrains, réseaux métalliques, failles géologiques, etc. Le terme peut se définir étymologiquement. Il s'agit d'une association de la racine géo (la terre) et biologie (l'étude de tout ce qui est vivant). (wikipédia) Le projet a été travaillé de manière énergétique, notamment en ajoutant au plâtre un produit dénommé «Carbometum®», produit provenant de Suisse, composé de diverses limailles de métaux. Ceci est un pas important vers le béton compatible avec l'écobiologie et l'habitat sain. Il faut savoir que même si le béton armé ne contient que des éléments naturels :des pierres, du sable, de l'eau, du fer, il ne répond pas pour autant aux critères de l'écobiologie.Son emploi doit être limité ou

Il a, entre autre, voulu accentuer la notion de couleur, c'est-à-dire de la Lumière. On distingue les couleurs primaires, secondaires, tertiaires et celles dites fondamentales, qui sont les 7 couleurs de l'arc-en ciel.Il est peut-être bon de les rappeler:violet,indigo,bleu, vert, jaune, orangé, rouge. La synthèse additive a été adoptée dans le couloir courbe, par l'implantation de LED. Chaque jour une couleur différente donnera l'ambiance de la traversée vers les salles. Le multicolore ne sera réservé que pour les manifestations diverses. Nonobstant la forêt proche, trois arbres seront plantés dans la cour de récréation. Malgré leur silence apparent, ils sont bien vivants et transmettent leur

L'architecte aime puiser dans la nature, la révélation des quatre formes originelles, contenues dans notre environnement:le cercle,le carré,la spirale, le triangle, correspondant aux quatre éléments: L'eau-le nord; la terre-le sud; l'air; le feu.

La rencontre, et / ou la mise à disposition d'espaces différents suscite l'ouverture d'esprit. La diversification de combinaison d'informations évite la création d'uniformité, facteur d'automatismes réducteurs, qui suscitent la naissance de jugements de valeur stéréotypés. En effet, plus les sources d'informations sont multiples et diverses, plus l'imaginaire s'enrichit. Ainsi, dès le plus jeune âge, de la qualité des informations mémorisées, dépend la qualité de l'imaginaire... .../


2/12/08

16:53

Page 4

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Complexe scolaire de Colmar-Berg

p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

Vitrail réalisé par l’artiste luxembourgeois Jean-Pierre Adam

47


p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

2/12/08

16:53

Page 5

Complexe scolaire de Colmar-Berg

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

/... Afin de construire et concevoir ensemble un avenir pour l'éducation moderne de nos enfants, le processus d'évolution vers une culture de la communication, de la responsabilisation et de l'autonomie,doit passer par le respect de la création individuelle de l'imagerie enfantine, non pas à travers nos écrans vidéos et autres, si réducteurs... mais par leurs propres «Neurones».

leurs,à un univers imaginaire.Passant la porte, la courbe, symbole des horizons lointains,symbole de l'épanouissement, invite au départ vers d'autres horizons.

L'architecture du site invite l'enfant dès l'entrée par un foisonnement de cou-

C'est dans la quiétude des ateliers de vitraux du Monastère Cistercien de

48

Le vitrail, imagerie fourmillante, donne la possibilité aux enfants de créer leurs propres imaginaires,composés d'images, qui seront fabriquées par eux et non plus pour eux,comme sur nos écrans.

Schlierbach,en Haute Autriche,que Jean-Pierre Adam, artiste luxembourgeois, a réalisé ce vitrail. Aux rythmes de chacun des enfants, le voyage initiatique continue, à force de volonté, de recherche, d'espoir, de désir, mais aussi d'échec, d'embûche, l'esprit de cette toile ludique amènera à la découverte du trésor, celle de la connaissance de soi-même, des autres et du savoir. .../


2/12/08

16:53

Page 6

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Complexe scolaire de Colmar-Berg

p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

49


p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

2/12/08

16:53

Page 7

Complexe scolaire de Colmar-Berg

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

/...

La maison relais La Maison Relais est appelée à fournir un encadrement éducatif de qualité pour les enfants scolarisés : lieu de repas, lieu d'étude, lieu d'activités. Cet espace procurera aux enfants un endroit pour développer leurs intérêts et leurs talents,ainsi qu'un accompagnement pour les devoirs et une alimentation saine, en coopération avec les parents. Cet ensemble est équipé d'une cuisine professionnelle ainsi que d'une cuisine éducative.

Une construction à basse consommation d'énergie La nouvelle Ecole à Colmar-Berg a été conçue comme bâtiment à basse consommation d'énergie. Le concept énergétique est axé sur les priorités suivantes: • Minimisation des besoins calorifiques du bâtiment par une enveloppe à isolation thermique très performante et à herméticité élevée • Utilisation optimale de l'éclairage naturel • Limitation des effets de surchauffe estivale par des pare-soleils efficaces et par des masses thermo-accumulatrices actives

50

• Eclairage artificiel à haute efficacité • Système de ventilation hygiénique avec récupération de chaleur très performante Par les mesures d'optimisation énergétiques réalisées au niveau de l'enveloppe du bâtiment et des équipements techniques, un indice de consommation d'énergie thermique de 49 kWh/m2 par année, a été calculé sur base de simulations numériques. Ceci équivaut à une consommation spécifique de mazout

de l'ordre de 5 litres par m2 et année, donc à une maison dite «5 litres». Par rapport à une construction traditionnelle, le concept réalisé permet une réduction de la consommation d'énergie thermique de l'ordre de deux tiers, une réduction des émissions de CO2 de 22 tonnes par année. L'alimentation en chaleur de l'école se fait à partir de l'installation de cogénération qui est actuellement en cours de réalisation et qui garantit une production de chaleur écologique.

.


2/12/08

16:53

Page 8

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Complexe scolaire de Colmar-Berg

p.44-51_Ecole de Colmar Berg_A&B n°99.qxd

Maitrise d'œuvre Architecte: Architect-Consult: Jean-Paul Zigrand sàrl 1, rue de l'Alzette - L-7210 Walferdange Pour en savoir plus: www.architect-consult.lu

Ingénieurs: Génie Civil: Schroeder&Associés resp. chantier: Monsieur Streitz Génie Technique: Goblet&Lavandier resp. chantier: Messieurs Pantenburg et Lahr Coordination Sécurité -Santé: Schroeder&Associés, Monsieur Godart Bureau de contrôle: Socotec, Madame de Chantérac Maître d'Ouvrage: Administration Communale Colmar-Berg Monsieur le Député-Maire F.Diederich Les Echevins: Monsieur G.Jacobs, Monsieur A.Arendt Resp. chantier : Monsieur P.Aubart

51


p.58-59_Zumtobel-news_A&B n°99.qxd

2/12/08

17:18

Page 1

News

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Das brillante Licht der Tempura Strahler gibt den Reliefplatten besonders viel Tiefe und Struktur. So wirken gerade Reliefs und Plastiken besonders facettenreich.

Archäologisches Institut der Universität Zürich mit neuer Beleuchtung

Reliefs und Plastiken wirken durch das subtile Licht der LED Tempura Strahler besonders facettenreich.

50 Prozent weniger Energieverbrauch dank moderner LED-Technologie

Die Skulpturen aus dem Besitz des archäologischen Instituts sind den Besuchern und Studenten zugänglich und vermitteln einen Einblick in die Kultur früherer Zeiten.

58

Mit einer einzigartigen Ausstellung präsentiert sich das Archäologische Institut der Universität Zürich nach einer Teilsanierung. Anlässlich des 175 jährigen Bestehens der Universität findet nun die beeindruckende Präsentation „Könige am Tigris - Medien assyrischer Herrschaft“ mit vorher nie gemeinsam gezeigten Zeugnissen altmesopotamischer Kultur statt. Dazu wurden Leihgaben aus verschiedenen Museen nach Zürich gebracht und

hier die Reliefplatten so zusammengefügt, dass sie ein überwältigendes Zeugnis dieser vergangenen Kultur zeigen. Pünktlich zur Eröffnung der Ausstellung wurde auch die Beleuchtung neu konzipiert. Damit sind nun die wertvollen Plastiken in ihrer ganzen Schönheit zu erleben. Besonders wichtig waren im Sanierungskonzept höchste Lichtqualität und gleichzeitig die Ausnutzung von


2/12/08

17:18

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Energiesparmöglichkeiten. Denn die bisher vorhandenen Kopfspiegellampen entsprachen nicht mehr den Anforderungen an eine moderne Museumsbeleuchtung. Schnell war im Entscheidungsprozess für die Verantwortlichen klar, dass der LED-Strahler Tempura von Zumtobel die optimale Lösung bietet. Neben der präzisen Definition der Farbtemperatur im

News

p.58-59_Zumtobel-news_A&B n°99.qxd

werke den Besucher emotional noch stärker. Ebenso wichtig ist die Tatsache, dass die LEDs keine UV-Strahlung abgeben und so die wertvollen Exponate geschützt werden.“

Mehr als 140 Tempura Strahler sind an einer Sonderausführung der TrenStromschiene befestigt. Die etwa 450 Meter Stromschienen sind in rechteckige Elemente unterteilt. In das speziell auf diese Anwendung angepasste TREN- Stromschienenprofil sind nach oben abstrahlende Leuchtstofflampen mit 54 bzw. 80 Watt integriert. So wird eine indirekte Deckenanstrahlung ermöglicht, die die Raumarchitektur angenehm unterstreicht. Sowohl die indirekte Beleuchtung als auch die LED Strahler lassen sich über das Lichtmanagementsystem Luxmate Emotion steuern. Vorteile des LED Lichtes ist die absolute InfrarotIm Vergleich zu früheren und Strahlungsfreiheit, die so für besonderen Beleuchtung konnte der Schutz der antiken Plastiken sorgt. Energieverbrauch um mehr als 50 Prozent reduziert werden und gleichzeitig die Beleuchtungsqualität Weißbereich zwischen 2.700 Kelvin deutlich verbessert werden. Eine und 6.500 Kelvin ist auch die Ansteuebesondere Herausforderung war die rung jedes Punktes im gesamten FarbNotwendigkeit, die vorhandenen Einspektrum möglich. Die enorm hohe speisepunkte zu nutzen. Das neue ProLebensdauer von etwa 50.000 Stunfil musste auf diese Gegebenheit den reduziert die Wartungskosten auf angepasst werden und zusätzlich die ein Minimum und schöpft gleichzeitig notwendige Sicherbeleuchtung mit die Energieeinsparpotentiale optimal aufnehmen. aus. Die Möglichkeit der DALI Steuerung lässt die exakte Festlegung der Um die große Flexibilität der Strahler Farbtemperatur im Weißbereich sowie besonders wirkungsvoll nutzen zu jedes Farbpunktes besonders komforkönnen, wurde ein Luxmate Emotion tabel werden. Hierzu wird das LichtLichtmanagementsystem integriert. In managementsystem Luxmate Emotidrei Bereiche aufgeteilt, sind so indivion genutzt, das die gradgenaue duelle Anpassungen der FarbtemperaEinstellung der Farbtemperatur aus tur und der Helligkeit bequem am der Entfernung ermöglicht. Bedienpaneel möglich. Jede Leuchte ist einzeln einstellbar und nahezu Um den Genuss der historisch wertgradgenau auf eine bestimmte Farbvollen Exponate zu maximieren, spielt temperatur fixierbar. Auch das gesamdie optimale Beleuchtung eine entte Farbspektrum lässt sich auf Wunsch scheidende Rolle. Die Kuratorin der bei dem Tempura Strahler individuell Sammlung, PD Dr. Elena Mangoe dazu: per Knopfdruck anpassen. So wurde „Licht kann führen und verführen.Wir während der Ausstellungseröffnung möchte den Kunstgenuss für unsere das Obergeschoss in warmes Rotlicht Besucher so groß wie möglich getaucht und damit die besondere machen. Mit den LED Strahlern könLichtstimmung während eines Sonnen wir die historischen Platten und nenuntergangs im alten MesopotaSkulpturen besonders facettenreich mien nachempfunden. ausleuchten. So berühren die Kunst-

Ein attraktiver Studienort mit moderner Beleuchtung. Neben dem aktiven Studienbetrieb werden im Archäologischen Institut auch immer wieder spannende Ausstellungen präsentiert.

Projektdaten: Projekt: Universität Zürich, Archäologisches Institut Bauherr: Universität Zürich, Abteilung Bauten und Räume Elektroplaner: Step Stiefel, Zürich Lichtlösung: Zumtobel, Zürich LED Strahler Tempura, TREN Stromschienensystem mit indirekt strahlenden T16 Leuchtstofflampen, Sicherheitsleuchten Ecosign Lichtmanagementsystem Luxmate Emotion

www.zumtobel.com 59


p.72-75_dagli_A&B n°99.qxd

2/12/08

17:41

Page 1

Akbank

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Un bureau d’architecture Luxembourgeois s’illustre hors de nos frontières Transformation de l’étage 15 de la Rembrandt Tower à Amsterdam pour le compte de l’Akbank Fondé en 2005, le bureau dagli+ est un bureau luxembourgeois de jeunes architectes qui s’illustre par le caractère novateur de ses projets. En témoigne de nombreuses premières places à des concours, parmi lesquels un immeuble de bureaux au Kirchberg, trois résidences au lotissement «beim Weiher» à Steinsel (vertico, ianus et iana), etc. Türkan Dagli

72

Dagli+ développe en ce moment un quartier résidentiel composé des villas à Lintgen, dont les premières maisons seront lancées en vente très prochainement. Si on doit à dagli+ la conception de l’immeuble Pole Nord à Luxembourg-Ville (que nous présenterons dans notre prochain numéro), le jeune bureau luxembourgeois s’est aussi illustré sur de grands projets à l’étranger, comme la transformation du quinzième étage de la Rembrandt Tower à Amsterdam,occupé par la banque turque Akbank. .../


2/12/08

17:41

Page 2

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

Akbank

p.72-75_dagli_A&B n°99.qxd

73


p.72-75_dagli_A&B n°99.qxd

2/12/08

17:42

Page 3

Akbank

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

/... L’architecture comme

reflet de l’être

Lors de la phase de conception, le bureau dagli+ accorde la plus grande importance au fait de connaître son client, tant dans son identité que dans ses objectifs et la façon dont il envisage de les réaliser. Ensuite, tout l’art consiste à mettre sa connaissance du client au service de l’architecture, afin d’accoucher d’un projet novateur. Le bâtiment, son utilisation, l’identité du client, sont une trinité dont l’essen-

74

ce est une architecture (avec ses formes et couleurs) qui porte l’image du client vers le public. Pour l’Akbank,tout un travail a été réalisé sur le noyau central. Si ce noyau a gardé son utilisation d’origine et son accès vertical, il a été entièrement repensé afin d’en faire le point d’orientation de l’étage. On l’a ainsi encadré avec des bandes horizontales, ellemême amplifiées par des lignes inclinées. Au final, la juxtaposition des matériaux et des formes fait du noyau central un objet entièrement autono-


2/12/08

17:42

Page 4

ARCHITECTURE & BÂTIMENT

me,point de référence de l’orientation visuelle.

intuitivement un point d’orientation de référence.

Des pales de moulin à vent gonflent les bandes horizontales autour du noyau et abritent des armoires.On remarquera également que les éléments inférieurs sont organisés à contre courant des éléments supérieurs.

A travers ses projets, dagli+ a constaté que lorsqu’il y a corrélation entre design et identité, les utilisateurs et les employés s’identifient plus facilement à l’entreprise. En travaillant les formes avec une seule couleur,nos architectes ont offert à leur client une image moderne,apaisante,qui distille un sentiment d’organisation souveraine

A travers ses fonctions de rangements et de garde-robe,l’objet noyau devient

Client: Surface: Volume: Coût: Responsable du projet: Menuiserie:

Akbank NV 1.000 m2 2.800 m3 700.000 € Mathias Eichhorn voboda Netherlands

Akbank

p.72-75_dagli_A&B n°99.qxd

.

Photos: Jörg Hempel

75

Architecture & Batiment 2009 - 099  

Architecture & Batiment 2009 - 099