Page 1

Quizz

sur les croyances et légendes autour de la naissance mythe ou rélité, à vous de choisir VRAI/FAUX 1 - Enceinte il faut manger pour 2. 2 - La forme du ventre annonce le sexe du bébé.

Top 10 des prénoms 2012 des deux maternités

3 - Les problèmes de peau pendant la grossesse signifient que le bébé est une fille. 4 - Si la femme enceinte souffre de brûlures d'estomac c'est que le bébé aura beaucoup de cheveux. 5 - Une grossesse = perte d'1 dent. 6 - Il faut satisfaire toute envie de grossesse sinon le bébé aura une tâche sur la peau. 7 - Il ne faut pas croiser les jambes quand on est enceinte sinon le bébé aura le cordon autour du cou.

Chloé Louise

8 - Il y a plus d'accouchements les nuits de pleine lune.

Inès

9 - Pour se nourrir, le bébé se sert du cordon ombilical comme d'une paille. Réponses dans le prochain numéro

Alice Manon Clara

Quelques astuces de grand-mère

Sarah Zoé Marie

Connaître le sexe du bébé, en fonction…

Nina

d’un pendule : utilisez un pendule sur le ventre de la maman : s'il tourne, c'est une fille. S'il balance, c'est un garçon.

Gabriel Arthur Raphaël Alexandre Hugo Louis

de la lune : si le bébé a été conçu entre une pleine lune et une lune blanche, c'est une fille. Entre une blanche et une pleine lune, c'est un garçon. du régime avant la grossesse : votre régime alimentaire était plutôt composé de laitages et de sucre : c'est une fille. De salé : c'est un garçon. de la forme du ventre : si le ventre de la maman est arrondi et bas, c'est une fille. S'il est pointu et haut, c'est un garçon.

Adam Jules Camille

La chapelle Marie-Antoinette fait peau neuve Sa charpente fortement détériorée par l’infiltration d’eaux de pluie, vient d'être restaurée : une nouvelle couverture et deux verrières ont été installées. Le ravalement a aussi été effectué ainsi que la mise en valeur de la voûte de la cave et de la nef ont également.

En revanche, l’aménagement intérieur reste à concevoir.

C


CH4VILLES hop' Le nouvel

Le journal interne du Centre Hospitalier des Quatre Villes Chaville Saint-Cloud Sèvres Ville d'Avray

u v a e r t e t m e s V 4 H C e L

20 juin 2013


La fin de vie

p2

vue par la loi Léonetti

Edito L'Hôpital est au cœur de la cité. À ce titre, il est concerné par son environnement et se doit de limiter son empreinte écologique et énergétique. Cette démarche est compatible avec l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Les travaux de reconstruction de l'hôpital de Saint-Cloud se poursuivent au rythme prévu. Dans deux mois, les travaux de gros œuvre seront achevés. Dans un an, les nouveaux bâtiments pourront être livrés. La Chapelle Royale Marie-Antoinette, classée monument historique, vient de faire l'objet d'une rénovation extérieure complète. Merci à ceux et celles qui ont permis la réalisation de ce journal. Elisabeth PACREAU Directrice

Jean Leonetti

Personne n’aborde le sujet de la mort facilement, qu’il s’agisse de sa propre mort ou de celle des autres. C’est vrai des patients, de leurs proches comme des soignants.

Cette loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, définit les droits des patients et les obligations des médecins au regard des limitations ou des arrêts de traitements, afin d’éviter toute « obstination déraisonnable ». Si le patient est capable de dire ce qu’il veut pour lui-même, c’est à lui seul de prendre la décision d’une éventuelle limitation ou arrêt des traitements. S’il n’est plus capable d’exprimer sa volonté, la décision repose alors sur une réunion collégiale, intégrant l’avis de la personne de confiance, des proches, la prise en compte des directives anticipées, une concer tation avec les professionnels de santé concernés et enfin, l’avis d’un ou de deux autres médecins. La loi autorise le médecin à prescrire un traitement, même s’il peut avoir pour effet secondaire d’abréger la vie du patient, à condition que le médecin constate qu’il ne peut pas le soulager autrement. L’objectif ne doit être de soulager le patient et non de provoquer sa mort volontairement. Le droit impose la prise en charge par l'équipe médicale, de toutes les douleurs afin d'assurer une fin de vie la plus sereine possible au patient, comme à son entourage. Le médecin peut également arrêter la nutrition ou l'hydratation dans la mesure où celle-ci est un traitement de suppléance d'une fonction vitale défaillante. Cet arrêt doit être accompagné de soins palliatifs et des antalgiques sédatifs nécessaires. La famille doit absolument être accompagnée. La loi Léonetti constitue un cadre pour l’action médicale et la réflexion éthique, au cas par cas, car chaque situation est singulière et unique. La loi ne dit pas ce qu’il faut faire, mais dit comment, même dans les situations les plus complexes, les professionnels de santé doivent réfléchir ensemble, afin d’agir dans le meilleur intérêt du patient et de son entourage, en respectant sa volonté. Elle incite au respect de la personne souffrante conformément aux principes de l’éthique soignante ; elle crée un droit à mourir en paix, sans acharnement thérapeutique, sans créer un droit à la mort, ni un droit à la sédation terminale. Sandrine Caillet et le Dr Christine Baudry

Au sommaire du prochain numéro Le développement durable

21

nouvel hop' Numéro 20 - juin 2013 - 2000 exemplaires Quadrimestriel Directrice de la publication et Rédactrice en chef : Elisabeth PACREAU, Directrice Comité de rédaction : Christine AUDRAIN, Aide-Soignante, Représentante du personnel Caroline Buno, Directrice des services économiques et logistiques - Guillaume GIRARD, Directeur des Finances et système d’information - Hélène CAILLÉ-DRANCOURT, Directrice de la qualité et du patrimoine - Noémie SCHOEBEL, Directrice des Ressources Humaines Annie LELIEVRE, Directrice du Pôle personnes âgées - Dr Jean-Victor RAUST, Président de la CME. Monique COURTOIS, Attachée d’Administration Hospitalière - Chantal FABRY, Adjoint des Cadres Bernadette ERNOUF, Kinésithérapeute. Maquette : Agence de communication Artatem - Impression : Impression Directe Dépôt légal : enregistrement en cours à la Bibliothèque de France Journal interne du Centre hospitalier des Quatre Villes - 3 place Silly - 92210 St-Cloud Téléphone : 01 77 70 70 02 - Télécopie : 01 77 70 70 05


p3

L’accueil

au centre hospitalier On n'a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression... Le premier contact du patient qui entre à l'hôpital ou dans un service, donc sa première impression, c'est l'accueil. C'est dans ces moments que vont se former son sentiment de sécurité, son jugement sur l'attention qu'on lui porte et, parfois de manière plus diffuse, l'idée qu'il se fait du professionnalisme des intervenants. C'est dans ces moments que vont se former son sentiment de sécurité, son jugement sur l'attention qu'on lui porte et, parfois de manière plus diffuse, l'idée qu'il se fait du professionnalisme des intervenants. Car la marque de ce professionnalisme des soignants ou des personnels administratifs n'est pas seulement technique, elle est aussi faite de courtoisie et d'attention portées au patient. Conscient de ces enjeux, le CH4V a décidé de mobiliser des moyens importants pour entretenir et développer cet « esprit d’accueil » au travers d’un plan pluriannuel de formation à destination de l’ensemble des personnels en contact avec les patients. Pour l’accompagner dans cette démarche, l’établissement a sélectionné un organisme de conseil et formation. L’approche retenue est celle d’un accompagnement du personnel dans sa pratique professionnelle. Le dispositif mis en place s’articule en 3 temps :

À ce jour, 84 professionnels sont entrés dans ce cycle de formation. L’objectif de l’établissement est de parvenir à une formation de l’ensemble des agents en contact direct avec les patients avant l’été 2014. Il y a là un vaste gisement de possibilités d’amélioration de la qualité de service rendue à nos patients comme du sentiment de satisfaction professionnelle des différents acteurs de l'hôpital. Dominique Brissaud et Guillaume Girard L’accueil

1. Préparation de la formation par une observation des agents en situation, 2. Formation sur 3 jours en groupes de 7 à 9 personnes, 3. Accompagnement des personnels sur leur lieu de travail environ 3 mois après la formation. La coordination des actions est garantie par l’unicité de l’intervenant auprès des agents, sur l’ensemble du processus.

Les premiers groupes ont été constitués à partir de septembre-octobre 2012 avec les agents du standard, de la prise de rendez-vous et des caisses et admissions, puis des consultations externes et maintenant des urgences en provenance des deux sites de Sèvres et de St-Cloud. au

Dr Nadia BERJEB, médecin cardiologue au

Bienvenue Dr Zaineb BELGUESMIA, médecin néphrologue

las e

qui ont pris leurs fonctions le 15 mai 2013.

Mme BERJEB

exerce à plein temps entre les deux sites, ce qui va permettre d'offrir à la patientèle une plus large disponibilité pour effectuer des bilans cardio-vasculaires.

Mme BELGUESMIA occupe ses fonctions à temps partiel, les mardi, jeudi et vendredi en hémodialyse à Saint-Cloud.

r


p4

vert u a t e m e s V 4 H C Le

consommer moins et mieux pour moins polluer

Terrasse végétalisée du CH4V

L’Hôpital s’est lancé en 2012 dans une démarche de développement durable. Nous recherchons comment réaliser notre activité tout en limitant notre empreinte écologique et énergétique, sans bien sûr alourdir les procédures ! Notre enjeu est là : produire des soins de qualité en consommant moins et mieux pour moins polluer.

Différentes actions avaient déjà été engagées dans un souci de réduction de nos consommations d’énergie : la rénovation des façades de Sèvres et l’implantation des terrasses végétalisées en sont les meilleurs exemples. La réalisation en 2012 de notre bilan carbone a permis d’objectiver nos émissions de gaz à effet de serre afin de mieux agir dessus. Les résultats de notre bilan carbone en tonnes équivalent Carbone (téqCO²) et en équivalents plus courants :

Au global 9 400 téqCO²c

impose aux Hôpitaux une baisse des émissions de 50 % et une baisse des consommations énergétiques de 35 à 40% d’ici 2020.

1 000 tours du monde en voiture ou 3 500 vols A/R Paris-New York ou Les émissions annuelles de près de 790 français ®

BILAN CARBONE

Dans le même délai, l’ensemble des pays de l’UE se sont engagés à réduire de 20 % leurs émissions de gaz à effet de serre.

Chacun est appelé à agir dans ses pratiques professionnelles en tant que citoyen en choisissant un mode de déplacement peu polluant (marche, vélo, transports en commun, covoiturage), en baissant le chauffage et éteignant les lumières dès que possible, en ne laissant pas son ordinateur en veille, en triant ses déchets et en préférant le réutilisable à l’usage unique.

Le saviez vous ? Baisser le thermostat de 1°, c’est 7% d’économie d’énergie liée au chauffage. Éteindre son ordinateur, c’est diminuer de 15% sa consommation. Adopter une « éco-conduite » c’est jusqu’à 40% de gain de carburant.


Bâtiments, matériels 10% Déchets 3%

Energie 18%

p5

Frêt 1% Frigorigènes, gaz médicaux 1%

Déplacements 22% Approvisionnements 10%

Après les achats (surtout la restauration et les médicaments), les déplacements, principalement domicile-travail, sont la seconde source de pollution de notre activité.

Les sources d’émissions de gaz à effet de serre au CH4V

Nos objectifs

Très concrètement, voici quelques actions 2013-2014 : La quantité de protéines dans les diners des patients a été rééquilibrée et la contenance des plats a été revue, afin de limiter les gaspillages alimentaires. Les imprimantes individuelles seront limitées au profit de copieurs multifonctions partagés, moins gourmands en encre et en papier. Et puis se lever pour aller chercher une impression, c’est bon pour la santé ! Une politique d’impression sera parallèlement mise en œuvre (paramétrage recto verso et noir et blanc par défaut). Les solutions de nettoyage vapeur sont développées afin de limiter l’usage des produits d’entretien. Une formation à l’éco-conduite est prévue pour les coursiers du CH4V. Un audit énergétique doit être réalisé sur nos bâtiments. Un projet de GTC (gestion technique centralisée) qui permet la gestion des chauffages et éclairages à distance est défini. L’éclairage est progressivement assuré par des lampes à led et des détecteurs de présence sont implantés là où cela est possible. Dès le mois de mai à Sèvres et cet été à Saint-Cloud, les déchets du CH4V sont (enfin) valorisés par le tri et le recyclage. Les toits végétalisés du Centre Hospitalier pourront prochainement accueillir rûches sur le site de Sèvres.

des

Ensemble, changeons nos habitudes au travail pour devenir éco-responsables.

La semaine du développement durable à la Résidence Jean Rostand du 1er au 7 avril 2013 La résidence Jean Rostand de Sèvres s’est associée à son partenaire “ Les Assistantes Maternelles Associées Indépendantes ” pour participer au développement durable à leur manière :

confection d’instruments de musique à partir d’emballages de la vie courante avec les enfants de 2 à 3 ans. rencontre à la Résidence Jean Rostand avec Mme Pascale Flamant, consillère déléguée au développement durable de la ville de Sèvres, pour sensibiliser les résidents à des actions menées dans la ville.

En participant à la semaine du développement durable, les résidents ont pris conscience de l’importance du tri sélectif, du respect des saisons des fruits et des légumes et de l’utilisation éco-citoyenne de l’eau courante.


p6

Qualité

Qualification du Laboratoire

Cette année, pour répondre aux exigences communes de ces 2 évaluations, le laboratoire met à votre disposition les outils suivants :  Des « Indicateurs Qualité » directement liés à la qualité des soins :

Le laboratoire a obtenu la

Qualification Bioqualité

le 21 janvier 2013.

En mai 2013, le dossier COFRAC sera présenté (« demande de vérification de l’entrée effective dans une démarche d’accréditation »). Cette démarche est primordiale pour la Certification du CH4V, sans accréditation du laboratoire, pas de certification du CH4V.

Délai de rendu de paramètres « urgents » Suivi des non-conformités liées à la phase préanalytique : nous avons retenu ceux qui obligent à reprélever les patients. Suivi des non-conformités des prescriptions transfusionnelles.

 Des actions de communication : formations à la phase préanalytique, enquête de satisfaction, visites du laboratoire, lettres du laboratoire, enquêtes sur les non-conformités pré-analytiques…  Le logiciel « BIOSERVEUR » facilite la prise en charge des patients externes. Il permet aux patients qui le souhaitent un accès Internet à leurs résultats. De même, BIOSERVEUR permet aux prescripteurs de prendre connaissance des résultats dans les délais de la technique…. plus de timbre, plus de papier, plus d’appel téléphonique, plus de fax… !!!

En lien direct avec les soignants, l’accréditation du laboratoire dépend de tous, nous vous en remercions par avance. Quelques explications :

Stucture Laboratoire

Établissement de soins

Dr Hélène Anglaret Biologiste Responsable du laboratoire

Procédure d'évaluation externe

Organismes de contrôle

COFRAC

Qualification

Qualification

Exigences communes

ARS

Certification

HAS

Isabelle Cochet Cadre du laboratoire

Nathalie Goffart Responsable qualité laboratoire


p7

Les brèves... 19 mars 2013 La rencontre, sur le site de Sèvres, avec les médecins de ville, animée par le Dr Roland Noël, Président de l'association FMC (formation médicale continue) du secteur, a obtenu un vif succès.

FMC Les bruits du cœur Bienvenue à sur le site de St-Cloud... Sophie CARRE-VALLETEA Samera CHAHID Maud COLLIER Marine CREST-GUILLUY Abdelkrim DIENG Abdelhakim GUEDJALI Laurence JUST Sophie THEUROT Pauline YAY

Secrétaire Médicale Infirmière Infirmière Médecin Accueillant familial Technicien de laboratoire Adjoint administratif Infirmière Adjoint Administratif

Addictologie Dialyse Médecine Médecine Addictologie Laboratoire Services économiques Médecine Services Economiques

sur le site de Sèvres... Caroline GAEREL Roxane SICONINE

Infirmière Infirmière

sur le site de Lelégard... Dalal OURIAGHLI Olivier PAUMARD

Hôpital jour Addictologie SSR 6è

Danielle BEAUMONT Laurence CHARPENTIER Chantal HUTUN Micheline LEGRAND Christine LE MARCHAND MADREPER Roselyne MOUNIER

Aide médico psychologique Accueil de jour Agent services hospitaliers EHPAD Laval, Chambre mortuaire

sur tous les sites... Olivier BEAUD Sylvain GOMES

Responsable de la sécurité Ouvrier professionnel

Bonne retraite à...

Direction du Patrimoine Saint-Cloud et Lelégard

Secrétaire médicale Technicienne Cadre au laboratoire Secrétaire médicale Agent d'entretien Aide-soignante Aide-soignante

Le nouvel hop' numéro 20 - juin 2013 - www.ch4v.com  

Le nouvel hop' numéro 20 - juin 2013 - www.ch4v.com