Page 4

guerres et des persécutions, le Seigneur est avec nous dans la communion de son Esprit jusqu'à son apparition finale. Mais la grande apostasie est aussi un signe de la fin, de même que la grande tribulation qui aboutira avec l'apparition de l'Antichrist. Dans 2 Thes.2:3,7; et 1 Tim.4:1; l'apôtre Paul fait allusion à l'apostasie que plusieurs disent être l'abandon de la Foi. Une telle interprétation du mot « apostasie » convient très bien à l’Arminianisme et son faux évangile du libre-choix, et nous ne serions pas surpris de voir que ces réprouvés sont responsables d’avoir donné un tel sens à ce mot. Or le mot « apostasie » détient toute une autre signification dans l’original, celle de « renversement », et ce sens précis du mot est loin de plaire aux disciples du libre-choix car il indique avec exactitude que l’apostasie consiste à renverser la foi. Officiellement l’apostasie débuta avec le Pharisianisme du temps de Jésus et des apôtres, il resurgit avec le Pélagianisme vers l’an 360, et se manifesta ouvertement avec Jacobus Arminius vers 1603 pour devenir universellement la doctrine favorite des mouvements dits évangéliques. Cette fausse doctrine est à la base de la Critique Textuelle qui reproduisit un texte grec dénaturé et pollué qui est à la base des versions modernes de la Bible qui s’opposent au Texte Reçu des Réformateurs. Ayant frayer son chemin dans les consciences dites chrétiennes, cette doctrine néfaste engendra une fausse proclamation sur le deuxième avènement du Seigneur Jésus-Christ (1 Thes. 4: 16, 17; 2 Thes. 2:1-3) qui donna naissance au faux évangile raciste d’un salut national pour l’Israel moderne. Effectivement, les signes de la fin des temps se sont manifestés peu avant la destruction de Jérusalem et la ruine d'Israël. Cependant l'Esprit de Dieu est actif pour attirer notre attention aussi vers le futur où nous verrons le grand dénouement de toutes ces choses dans un différent contexte historique. Dans ce contexte, l'Apostasie est relié à l'eschatologie sectaire judéo-chrétienne primitive, qui reflète la nature politique des espérances messianiques d'Israel; comme nous voyons dans la Parole de Dieu: "Eux donc étant assemblés, l'interrogeaient en disant: Seigneur, sera-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Mais il leur dit: Ce n'est pas à vous de savoir les temps ou les moments que le Père a fixé de sa propre autorité" (Ac. 1: 6, 7).

Ceci nous indique que l'Etat moderne d'Israël n'a aucun rapport avec les prophéties de l'Ancien Testament, sauf pour le comparer à l'ancien royaume de

4

La fin des temps: l'émergence de Jésus-Christ  
La fin des temps: l'émergence de Jésus-Christ  

L'essentiel de la Foi, de l'espérance et de la charité chrétienne, s'exprime dans le premier avènement de Christ; c'est à dire dans son inca...

Advertisement