Page 29

La Grande Apostasie: Selon le Grec original, le mot "Apostasie" signifie "un renversement de la vérité", "un détournement de la foi", "une falsification de la Parole de Dieu", "renier

Christ".

L'histoire

nous

témoigne

de

plusieurs

apostasies,

particulièrement celle des Pharisiens et des Juifs qui s'opposèrent au Salut par la Grâce; celle du Concile de Nicée en l'an 325 qui forma la base du Catholicisme Mithraique et donna naissance à la Jérusalem Cryptique; celle de l’Arminianisme avec son faux évangile du libre -choix; celle du Comité de Révision en 1881 qui falsifia la Parole de Dieu avec le Codex Vaticanus et le Codex Sinaiticus, et donna naissance à une multitude de Bible polluée qui prétendent être basées sur les Textes Originaux. Mais l'Apostasie qui nous concerne ici se rapporte à la séduction des derniers temps sur le deuxième avènement de Christ (2 Th.2:1-3). Il nous faut donc toucher ici la question brûlante d'Israël et son sort. L'espérance chrétienne a-t-elle un rapport avec le sort particulier réservé à ce peuple, comme prétendent les faux prophètes Prémills et Dispensationalistes?

Qu'Israël représente l'archétype même de

l'Apostasie religieuse ne soulève aucune objection, et l'Écriture est plus qu'explicite à ce sujet, nous dit A.R. Kayayan, "Espérer contre toute espérance". L'Israël moderne constitue t'il réellement un signe de la fin des temps? Sommes-nous en droit d'espérer sa conversion massive? Est-il légitime de subordonner l'espérance de l'avènement final du Royaume à celle d'une future conversion nationale de ce peuple? Pouvons-nous encore préserver intacte notre foi en Jésus, Fils unique de Dieu, ou bien devons-nous y substituer un espoir relatif "au sort" réservé à un peuple qui depuis deux mille ans est déchu de ses prérogatives et de ses privilèges spirituels et exclu en tant que nation de l'Alliance de la Grâce?

Nous constatons qu'Israël, de nos jours plus qu'autrefois, fait l'objet d'une attention toute particulière à cause de son existence nationale sous la forme de l'État fondé en 1948. La fondation de cet État qui sortit du gouffre infernal le 15 Mai 1948, correspond à ces paroles dans l'Apocalypse: 29

La fin des temps: l'émergence de Jésus-Christ  
La fin des temps: l'émergence de Jésus-Christ  

L'essentiel de la Foi, de l'espérance et de la charité chrétienne, s'exprime dans le premier avènement de Christ; c'est à dire dans son inca...

Advertisement