Issuu on Google+

Bulletin de l’association Nouvel Elan Juvisien www.nouvelelanjuvisien.fr

22 DECEMBRE 2008 - N° 1

Le Nouvel Elan Juvisien vous souhaite une bonne et heureuse année 2009! EDITORIAL par Daniel Marchand

Sommaire : • Inflation de motions au Conseil Municipal • Anniversaire du jumelage: une e xi g en ce de transparence • De la réforme des collectivités à la fiscalité locale • Hôpital: l’avis d’un médecin

Dans ce numéro : Editorial

1

Motionmania à Juvisy

1

Tillabéri, de la transparence

2

Réflexions sur la fiscalité locale

3

Hôpital: interview d’un praticien

3

La parole aux

4

juvisiens En bref

4

Carton rouge!

4

L’agenda du NEJ

4

Bulletin d’adhésion 4

J’ai le plaisir de vous présenter le premier bulletin trimestriel de notre Association. Cette Association, créée après les élections Municipales, se veut être une opposition constructive à la municipalité actuelle et à son action désastreuse sur le devenir de notre Ville. Elle groupe bon nombre de gens volontaires et issus d’horizons politiques divers tels que UMP, Nouveau Centre ou sans étiquette, désireux de combattre la politique sans concertation menée par le Maire. Notre Association est aussi le soutien sans faille de nos élus au Conseil Municipal, et la pépinière des idées et des futurs acteurs des échéances électorales à venir.

Dans nos bulletins, nous souhaitons donc pointer du doigt les écueils sur lesquels la Municipalité actuelle va inévitablement s’échouer comme l’Hôpital ou le projet du tramway à travers Juvisy, mais aussi faire la lumière sans aucune idée de ségrégation sur les dépenses réelles de la coopération décentralisée ou nous opposer aux chantiers sans fin qui défigurent notre Ville ainsi qu’aux excès de la fiscalité locale. Nous souhaitons donc dans ces bulletins vous apporter un avis concret et objectif sur les grands évènements qui vous concernent, mais aussi vous faire part des changements importants de notre ville ou des Portes de l’Essonne et vous donner la

parole lorsque vous avez un ressentiment ou une satisfaction à partager. Nous avons également le plaisir de dialoguer avec vous sur notre « Blog » dans lequel nous vous soumettons en permanence les évènements politiques Nationaux, Régionaux ou Municipaux, et des réflexions sur des thèmes d’actualité.

Daniel MARCHAND Président du NEJ

Motionmania à Juvisy par Olivier Chourrot Quelques mois d’expérience au Conseil Municipal de Juvisy m’ont beaucoup appris sur les mœurs politiques de la majorité. Bien sûr, cette instance permet de voter les décisions relatives aux services publics locaux. Elle sert aussi d’arène à des discours politiques très gauchisants, qui tranchent singulièrement avec l’image de rassemblement que le Maire veut donner à la population (souvenons-nous des documents de campagne). A Juvisy, on gagne les élections au centre, mais on gouverne clairement à gauche. Ce hiatus se repère dans une pratique assez déconcertante

pour le nouveau conseiller municipal que je suis : la présentation de motions en Conseil Municipal. Ce comportement se caractérise par : • Une entorse permanente aux règles du jeu démocratique. Les « motions », à caractère souvent idéologique, sont ajoutées à l’ordre du jour du Conseil au tout dernier moment. La plupart des conseillers municipaux – dont certains de la majorité ! – les découvrent en séance. Placée devant le fait accompli, l’opposition n’a pas les moyens du débat car elle ignorait qu’il dût avoir lieu.

• Une torsion quasisystématique de la réalité. Les faits sont outrancièrement dramatisés selon une rhétorique bien connue, les chiffres sont systématiquement falsifiés. Ainsi, la récente motion sur l’hôpital ne comportait que des chiffres faux, si on les compare aux sources disponibles (rapports publics notamment). Elle occultait soigneusement des faits qui eussent pu être gênants pour la majorité. • Certaines motions relèvent de la mystification pure et simple, et font des amalgames saisissants. Ainsi la motion relative « aux inquiétudes sur l’avenir du service

Page 1


Bulletin de l’association Nouvel Elan Juvisien

HOMMAGE A JEAN MARSADON

Le député UMP, décédé le 18 septembre dernier, a été unanimement salué par ses pairs et ses électeurs pour son engagement et ses combats politiques.

«

. . . n o s

interrogations portent sur le total de

la

charge

s u p p o r t é e directement

et

indirectement

par

le budget de la ville, y compris les a v a nt age s nature. »

Page 2

en

Suite de l’article « Motionmania à Juvisy »… public de la Poste », qui mêlait sans aucune justification le dossier de l’ouverture du capital de l’entreprise publique avec la sauvegarde du bureau de poste du quartier Seine, que l’opposition appelle évidemment de ses vœux. L’opposition n’acceptera dorénavant plus de participer à un vote dont les documents préparatoires ne lui auront pas été transmis au

moins 5 jours à l’avance, cratie, il y a ceux qui en parsauf cas d’extrême urgence. lent … et ceux qui la pratiQuand on pense que, quent. conformément à la promesse électorale de Nicolas Sarkozy, l'Assemblée nationale vient d'accorder la Présidence de la Commission des finances de l’Assemblée Nationale à un élu d’opposition de façon à favoriser le contrôle démocratique des budgets et des comptes de Olivier CHOURROT l’Etat, on se dit que la démoConseiller municipal

Tillabéri, de la transparence! par Sylvain Landolfi Le 20è anniversaire du jumelage avec Tillabéri a été l’occasion d’entamer une réflexion sur ce sujet.

initiatives individuelles ou associatives, pour autant que cette action s’exerce dans des conditions de totale transparence, qu’elle abou1/ Vous avez dit JUME- tisse à des résultats et ne LAGE ? pèse pas excessivement sur Un jumelage vise à faciliter les finances publiques. les échanges entre les populations de deux villes généra- 3/ Sur l’Afrique. lement européennes, car les Plusieurs de nos membres déplacements sont faciles et connaissent bien l’Afrique. Ils d’un prix abordable, donc les ont pu constater que le titre échanges facilités, et le nom- du livre prémonitoire de l’ébre de personnes concer- cologiste René Dumont nées, élevé. « l’Afrique Noire est mal parTillabéri n’est pas une ville tie », paru il y a des déceneuropéenne et les déplace- nies, reste d’actualité. ments des juvisiens (à l’ex- Ils ont déploré les dégâts ception des déplacements engendrés par un certain financés par l’argent public), nombre de comportements sont rares car onéreux, de déviants tels que, la concussorte que peu de juvisiens sion et la corruption, sans peuvent s’offrir ce luxe. parler des guerres tribales. Il Quant à nos amis africains, n’y a malheureusement pas malheureusement pour eux, que le paludisme qui soit à une telle idée est inimagina- l’état endémique dans ce ble. Parler de jumelage cons- continent. titue donc un abus de langage. 4/ Retour vers le Conseil Municipal et conclusion pro2/ L’action des associations visoire Il convient de ne pas déléguer aux seuls politiques le Les bons sentiments ne soin de mettre en application conduisant pas nécessaireles idées auxquelles on croit ment à une bonne politique, et que l’on souhaite voir ré- nous avons voulu alimenter aliser. notre réflexion sur des bases Nous soutenons donc les objectives.

En mettant les choses au pire, il ne faudrait pas que la Tillabéribéatitude ambiante conduise à des dérives. Sachant pertinemment que le budget communal supporte d’autres dépenses que la modeste subvention allouée annuellement à l’Association Juvisy-Tillabéri, nos interrogations portent sur le total de la charge supportée directement et indirectement par le budget de la ville, y compris les avantages en nature. Les conseillers municipaux d’opposition ont déjà demandé, à deux reprises, au Maire, de communiquer ces éléments. A ce jour, le Maire n’ a toujours pas fourni un état consolidé des dépenses engagées et des réalisations. Pourquoi cette opacité dans l’utilisation de l’argent public ? et s’il ne communique pas, qu’a-t-il à cacher aux juvisiens ? La question lui sera évidemment posée une nouvelle fois, car nous sommes tenaces. A suivre… Sylvain Landolfi Citoyen juvisien


Bulletin de l’association Nouvel Elan Juvisien

Réflexions sur la fiscalité locale par Frédéric Rose Le Conseil Municipal va bientôt débattre des orientations financières de la ville. Ce financement est le résultat d’une superposition de dispositifs et d’un millefeuille administratif invraisemblable. Pas moins de 6 niveaux de décision: commune, intercommunalité, département, région, Etat, Europe. Tantôt fondé sur des assiettes fiscales obsolètes, tantôt sur des critères réglementaires, ces relations déresponsabilisent les exécutifs locaux et les privent de visibilité. J’entends déjà des esprits chagrin me dire que cette multiplicité de sources provient du désengagement de l’Etat et qu’il faut bien se tourner vers d’autres bailleurs pour boucler le budget communal. En vérité, la décentralisation n’est pas la seule responsa-

ble de la hausse des dépenses des collectivités locales. Depuis 1984, la décentralisation n’explique que 56% de cette hausse. Les 44% restants sont des hausses du « train de vie » des collectivités. Depuis l’acte II de la décentralisation en 2003, l’Etat ne s’est pas désengagé et a augmenté ses concours de près de 10 Mds d’euro, à hauteur de 60% par la prise en charge d’allégements et de dégrèvements d’impôts locaux, allégements en augmentation constante. Car une autre vérité sur la fiscalité locale, c’est qu’elle est très clientéliste. En effet, la tentation est forte pour les collectivités de faire payer à l’Etat les hausses d’impôts qu’elles décident, car de plus en plus de contribuables sont exonérés de taxe d’habitation ou de taxe professionnelle, ou pire, d’utiliser

cet argument pour augmenter la seule taxe foncière. Toute ressemblance serait purement fortuite... 2009 ouvrira la réforme des collectivités, avec la commission Balladur, réforme qui ira de pair avec la refonte de la fiscalité locale. Nous veillerons, mes collègues et moi-même, à apporter notre contribution à cette réflexion, à agir dans l’intérêt de la commune afin de lui assurer des ressources pérennes certes, mais en ayant le souci permanent du juste effort des Juvisiens.

« ...la décentralisation n’explique que 56% de cette hausse. Les 44% restants sont des hausses du « train de vie » des collectivités... » « ...la tentation est forte […] de faire payer à l’Etat les hausses d’impôts qu’elles décident... »

Frédéric Rose Conseiller Municipal

Hôpital de Juvisy: qu’en pensent les praticiens par le Dr. H. La majorité municipale a orchestré un battage médiatique autour de la fermeture des services de maternité et de chirurgie. A ce jour, le point de vue du personnel n'a pas vraiment été relayé. Nous avons donc demandé au Docteur H., praticien hospitalier, de répondre à nos questions. Q – Le conseil d'administration a voté, en juillet 2008, en faveur de la fermeture des services de maternité et de chirurgie. Quel est votre point de vue de praticien? R – Cette décision logique est l'aboutissement de l'insuffisance de la démarche « qualité des soins » depuis plusieurs années. Du fait d’une activité modeste au regard des standards na-

tionaux, l'hôpital n'a pas les moyens matériels et humains pour assurer une sécurité optimale des patients : obsolescence de certains matériels tel l'appareil d'échographie de la maternité, non conformité de la salle d'accouchements, difficulté à recruter certaines catégories de praticiens pour les urgences de maternité. Q- Comment voyez-vous l'avenir de notre hôpital? R – L'élaboration d'un bon projet d'établissement adapté aux besoins du bassin juvisien n'est possible que si l'on prend en compte le maillage hospitalier régional. Cela passe par un partenariat interétablissements. Cela passe également par le renforcement des urgences, et

des services de médecine de spécialité, de gériatrie et d'accompagnement de la fin de vie. Q – Le gouvernement veut constituer des « territoires de santé » pour mieux coordonner l'offre de soins. Quel sera l'effet d'un tel projet sur la qualité du service public hospitalier? R – Le système de santé doit évoluer. Le citoyen a le droit d'être pris en charge par des équipes de praticiens multidisciplinaires et complémentaires, et de bénéficier des moyens technologiques les plus récents non loin de chez lui. Le risque, si le patient n’est pas au cœur de ce projet, c’est de perdre cette dimension humaine et sociale de la proximité.

«

Cette

décision

logique

est

l'aboutissement de l'insuffisance de la démarche « qualité des soins » depuis plusieurs années. »

Page 3


39 rue Monttessuy — 91260 Juvisy sur Orge Tel: 06.82.59.43.83 Mail: nouvelelanjuvisien@gmail.com

La parole aux Juvisiens

EN BREF Maison de la petite enfance: Après un an d’arrêt, le projet reprend. 6 mois de retard propres aux

Sentiment d’insécurité aux abords de la gare: Je viens vous apporter mon témoignage de la vie au quotidien dans ce quartier.

services administratifs, plus 6 mois de perdus avec la défection de l’architecte.

Livraison

prévue: fin 2010. Familles, patientez!

Accessibilité

et

personnes à mobilité réduite: La

CCPE

et

communes une

les

lancent

étude

Retrouvez-nous sur le net! www.nouvelelanjuvisien..fr

pour

Nous voyons régulièrement aux approches de la gare des groupes consommant de l’alcool et engendrant une saleté importante : bouteilles jetées à même la chaussée, immondices dans les rues, nécessité d’interventions fréquentes des services de nettoyage. Il en est de même dans le Parc Argeliès où la consommation d’alcool et de canna-

chiffrer le coût des travaux afin de se

Cartons rouges! bis est monnaie courante. A tel point que les personnes âgées n’osent plus s’y aventurer. La police municipale, dont une antenne est pourtant toute proche, n’intervient pratiquement jamais. Quant à la police nationale, si on la voit patrouiller en journée, elle est également absente le soir et le week-end. Qu’attend notre Municipalité pour mettre en place une vidéo-surveillance? Stéphanie B. PRENEZ LA PAROLE SUR NOTRE BLOG!

!

Premier carton rouge: la collecte et le transport des eaux usées font l’objet d’une délégation de service public à Véolia Eau jusqu’au 31 décembre 2008. Or ce renouvellement prend de 3 à 6 mois. Le contrat a dû être prorogé car les services techniques ont manqué les délais administratifs. En petit comité, le Maire en convient… Second carton rouge: étranges affaissements avenue d’Estienne d’Orves. Heureusement qu’ils ne sont dus nous dit-on - qu’à la circulation, et non aux pompages effrénés d’une promotion immobilière.

L’agenda du Nouvel Elan Juvisien

mettre en conformité avec la loi d’ici 2015. Coût: 150 000 € HT. Bagarre générale à la gare de Juvisy : Deux bandes rivales de Grigny et d’Etampes, descendues

sur

les

voies, s’affrontent et

16 janvier 2009

Soirée du Nouvel An Juvisien

Salle Ducastel

Réunion du NEJ: 19h - Buffet: 20h

20 mars 2009

Fête du Printemps Juvisien

Restaurant La Belle Epoque

Dîner: 20h

15 mai 2009

Déjeuner sur l’herbe à Juvisy

Siège du NEJ

Méchoui: 12h30

ce malgré la présence des

35

policiers

appelés en renforts. Arrestations

et

gaz

Soutenez notre action! Devenez membre de l’association Nouvel Elan Juvisien - Bulletin d’adhésion:

lacrymogènes ont eu raison des belligérants. La CCPE entame sa transformation

en

c o m m u n a u t é d’agglomération:

Nom: ……………………………………………………………………………………………………….. Prénom: ……………………………………………………………………………………���…………... Adresse: .………………………………………………………………………………………………….. ………………………………………………………………………………………………………………... O Je souhaite adhérer à l’association Nouvel Elan Juvisien

Les villes de Paray,

O Je règle ma cotisation de:……………….. euros

Athis-Mons et Juvisy

Couple: 35 euros

comptent

plus

Individuel: 25 euros

Moins de 25 ans: 10 euros

de

50.000 habitants, ce

O Je souhaite faire un don supplémentaire de …………..…..euros

qui leur permet de

Merci d’adresser votre demande d’adhésion, accompagnée de son règlement, à l’adresse ci-dessus.

solliciter ce statut plus f a v o r a b l e financièrement.

Page 4


Bulletin NEJ Dec 2008