Issuu on Google+

Écoquartier du Fort

d’Aubervilliers 35 hectares s’ouvrent sur la ville

Dossier de présentation du projet

EÀ L B ALA É R NP O I T A T R CE N O C

DE N TIO A É R LA C

C A Z LA


LE FORT S’OUVRE SUR LA VILLE SOMMAIRE 35 hectares à reconquérir

4

Un site stratégique d’hier à aujourd’hui

6

De la vie dans la ville

8

Habiter le Fort

10

L’environnement au cœur du projet

12

Un quartier accessible

14

Un territoire à partager 16 L’opération d’aménagement

18

atelierphillippemadec, 2012 Illustration indicative des grands principes du projet.

S

itué sur la commune d’Aubervilliers, en limite de Pantin, à deux pas de Paris, le site du Fort d’Aubervilliers s’ouvre sur la ville : ses 35 hectares accueilleront bientôt un nouveau quartier d’habitat et d’activités laissant une large place aux espaces verts.

aménager un quartier qui regroupe toutes les fonctions de la vie quotidienne et de nouveaux

« NOUVEAU QUARTIER URBAIN »

d’agglomération ;

équipements, soucieux de la qualité de vie de ses habitants et ouverts à tous ;

tirer parti du paysage et du relief existant sur le site du Fort pour améliorer la biodiversité et gérer

améliorer les liens entre les différents quartiers

les eaux de pluie ;

d’Aubervilliers et de Pantin par l’ouverture du Fort et du site de la gendarmerie ;

LE FORT D’AUBERVILLIERS :

du cluster de la création de la communauté

profiter de la présence d’une offre importante en transports en commun et de l’arrivée du Grand

Les communes d’Aubervilliers et de Pantin, la com-

En 2011, le projet du Fort d’Aubervilliers a été désigné lau-

munauté d’agglomération Plaine Commune, l’État

répondre aux besoins de logements dans un

Paris Express pour encourager les alternatives à la

réat de l’appel à projets « Nouveaux Quartiers Urbains »

et l’AFTRP, aménageur, s’engagent dans un projet

contexte de crise avec une offre adaptée à tous les

voiture en créant des liaisons piétonnes et cyclables

ambitieux.

âges et à tous les revenus ;

avec les quartiers limitrophes ;

lancé par la région Île-de-France en 2008. Ce dispositif vise à accompagner et à soutenir financièrement des projets d’aménagement qui participent à l’effort de construction de logements, tout en étant exemplaire du point de vue du développement durable.

Photographies de couverture : © Jean-Louis Shoellkopf, atelierphilippemadec

2

La création de la ZAC de l’écoquartier du Fort d’Au-

développer la diversité des activités tertiaires

offrir des espaces publics généreux ouverts au

bervilliers engage le renouveau du territoire autour

et artisanales autour des activités artistiques déjà

public qui valorisent le patrimoine et les espaces

de quelques principes fondateurs :

présentes sur le site pour en faire un lieu moteur

verts du Fort.


35 HECTARES A RECONQUÉRIR

H

D

C Le long de la RN2

Le sud du Fort

De manière à libérer des espaces libres au sein du Fort et à conserver

La reconversion du site de la

les jardins familiaux, une grande partie des nouvelles constructions est

Gendarmerie au sud du Fort

abiter, travailler, se déplacer, se divertir, se promener au Fort

implantée le long de la RN2, dans la continuité des quartiers existants.

est une opportunité qui permet

d’Aubervilliers ? Telles sont les ambitions du futur écoquartier

Pour profiter de la présence des transports en commun, un Bâtiment

d’accueillir de nouveaux loge-

aménagé sur le site de 35 hectares, dans la continuité des

Durable de Grande Hauteur sera créé à proximité du pôle multimodal.

ments et quelques activités. Elle

Il accueillera un hôtel, des bureaux, des logements, des commerces et

permet également de créer une

des artisans. Cette diversité favorisera l’animation du quartier à toute

voie publique assurant une tra-

heure.

versée du Fort de la RN 2 vers le

Dans le cadre du projet, la RN2 sera requalifiée en boulevard urbain.. La

quartier des Fonds d’Eaubonne,

création de nouvelles traversées piétonnes permet d’améliorer les liens

à Pantin. L’ouverture de ce site,

entre le quartier Emile Dubois et le Fort. Des activités et des commerces

comme celle du Fort facilitera

sont accueillis dans les nouveaux rez-de-chaussée afin de compléter

la mise en relation des quartiers

l’offre existante.

d’Aubervilliers et de Pantin.

quartiers existants d’Aubervilliers et de Pantin.

Un nouveau quartier où il fait bon vivre Le nouveau quartier accueille logements, activités, équipements et grands espaces publics. Dans l’esprit du Schéma Directeur de la Région Île-de-France, le projet favorise un équilibre entre toutes les fonctions urbaines pour favoriser l’égalité sociale et territoriale. La qualité de vie quotidienne est au cœur de ce projet qui se nourrit de la diversité et de la richesse culturelle des habitants.

Quatre secteurs de projet qui s’articulent avec les quartiers environnants L’aménagement du quartier repose sur la préservation des espaces paysagers exis-

DES ATOUTS MIS EN VALEUR

tants, la mise en valeur du patrimoine architectural militaire et l’ouverture sur les quartiers environnants, en particulier sur l’axe de la RN2, articulation entre le site et le reste de la ville d’Aubervilliers. Quatre secteurs de projet émergent :

Mise en valeur des remparts Réhabilitation du patrimoine bâti

RD27

Jardins familiaux et espaces verts du Cœur de Fort Pôle multimodal

A Le cœur de Fort L’aménagement du quartier préserve l’identité du Fort et valorise son archi-

B

UN PROJET DANS LA CONTINUITÉ DES GRANDES ENTITÉS

tecture. Les casemates, magasins à poudre, porte, bastion, remparts sont libérés des constructions annexes, un vaste espace est ainsi ouvert au public à l’intérieur du Fort. Cet espace comportera notamment des espaces verts et un centre artistique. De nouveaux équipements publics seront construits dans le cœur de Fort.

Pôle multimodal renforcé par l'arrivée du Grand Paris Express Intensification urbaine le long de la RN2 transformée en boulevard urbain

A

Création d'un nouveau quartier assurant la continuité du tissu urbain Pôle Activités / Commerces / Logements Grands axes piétonniers Desserte automobile apaisée

B

Accueil du pôle culturel et des nouveaux équipements

C

Le long de la RD27 C’est la partie la plus verte du projet. La végétation offerte par les jardins culti-

Schéma indicatif des grands principes de projet définis dans le cadre de la création de la ZAC en 2012.

vés et la couronne boisée du Fort est préservée. Afin d’ouvrir le plus largement possible le Fort, des passages publics au travers des jardins permettent aux riverains de rejoindre et de traverser les remparts, pour atteindre le cœur de Fort.

RN2

4

D


UN SITE STRATÉGIQUE D’HIER A AUJOURD’HUI

H

Trois questions à Jacques Salvator, maire d’Aubervilliers et viceprésident de Plaine Commune

environnants, Maladrerie, Dubois, Péri, où ça manque. En s’appuyant sur l’existant, ce nouveau quartier sera marqué par une forte présence d’espaces verts et une offre de promenades. Il sera aussi un lieu de loisirs culturels.

ier, ouvrage militaire défensif pour protéger Paris, le Fort

Pourquoi la municipalité a-t-elle fait de l’avenir du Fort d’Aubervilliers une priorité ?

Par ailleurs, puisqu’il y a de la place pour cela, le quartier

Hier : le Fort d’Aubervilliers, une enclave stratégique depuis 1840

Il y a trois ans, la municipalité, en lien avec Plaine Com-

dont l’usage sera mutualisé au-delà du Fort.

Le fort d’Aubervilliers est une ancienne fortification de Paris, conçue par Thiers en

en relançant le dialogue avec l’AFTRP qui est le proprié-

1840 et construite en 1843. Une enceinte et 15 forts devaient protéger la capitale des

taire des terrains. Pour nous, le gel de ces 35 hectares,

Comment les Albertivillariens seront-ils associés à ce projet au long cours ?

invasions ennemies. Depuis sa construction jusqu’en 1969, date à laquelle le protocole

c’était un tort fait au développement de notre ville. C’est

On part sur une histoire qui va mettre dix ans à s’écrire, il

confiant les terrains à l’AFTRP est signé, le site est utilisé par l’armée. Dans les années

devenu une évidence pour tout le monde avec l’annonce

faut donc trouver les moyens de permettre à nos conci-

1920, le Fort devient le lieu des expérimentations scientifiques des époux Joliot-Curie

de la construction du futur métro du Grand Paris Express

toyens de suivre ce projet en fil rouge. D’emblée, j’ai sou-

sur la structure de l’atome. Récompensés en 1935 par le prix Nobel de Chimie, leurs

qui s’interconnectera avec la ligne 7 à la station Fort

haité qu’il soit rajouté une dimension plus participative

recherches constituent un pas important vers la découverte de la fission nucléaire.

d’Aubervilliers.

au dispositif classique de concertation qui accompagne

d’Aubervilliers sera demain un écoquartier d’envergure régionale.

sera doté de plusieurs équipements publics. Il y est, par exemple, envisagé d’y aménager un terrain de football

mune, a remis sur la table la question de l’avenir du Fort

une opération d’aménagement, d’où des ateliers qui se tiendront avec des habitants volontaires. D’où, aussi, la

Le projet du Fort d’Aubervilliers est labellisé Nouveaux Quartiers Urbains par la Région

Quelles relations le quartier du Fort entretiendra avec les quartiers limitrophes ?

Île-de-France. Un projet emblématique qui porte de fortes ambitions de développe-

Quand on travaille à aménager plus de 30 hectares à par-

sera tout particulièrement amené à suivre les questions

ment durable.

tir d’une feuille blanche, on dépasse forcément la logique

liées à la cohérence urbaine du projet, à l’implantation

UN MONUMENT VERT

de quartier pour situer les enjeux à un autre niveau. Le

des nouveaux équipements publics et à la dépollution du

Ouvrage militaire

Fort, par définition, était un espace fermé ou du moins

site, sujet sensible dont je veux qu’il soit traité en com-

peu accessible. Son ouverture va nous donner la possibi-

plète transparence. Le Fort ne sera pas un quartier à part

lité d’offrir des espaces de respiration à nos concitoyens,

mais bien un bout d’Aubervilliers, en ce sens, tous y ont

et plus particulièrement aux habitants des quartiers

un droit de regard.

Demain : un projet d’envergure régionale

tue une enclave

1

, le Fort constiqui a facilité

2

le développement d’une grande richesse végétale

3

. Ce monu-

ment vert deviendra d’ici quelques

constitution à venir d’un Groupe témoin de citoyens qui

années un écoquartier à dimension culturelle et artistique

1

4

.

3

2

AFTRP

© Jean-Louis Shoellkopf, atelierphilippemadec

4

© Jean-Louis Shoellkopf, atelierphilippemadec

atelierphillippemadec, 2012 Illustration indicative des grands principes du projet.


DE LA VIE DANS LA VILLE

E

n s’appuyant sur le maintien des activités artistiques existantes, et en favorisant le développement de nouvelles activités, le Fort

UN QUARTIER ATTRACTIF

d’Aubervilliers a l’ambition de devenir un quartier animé, riche

Commerces, services et équipements seront desservis par des es-

de sa diversité.

paces piétonniers depuis la future Gare du Grand Paris jusqu’au cœur

Un quartier attractif à l’échelle locale et régionale

du Fort.

Le quartier bénéficiera de nouveaux équipements, services et commerces de proximité pour répondre aux besoins des riverains d’Aubervilliers et de Pantin tels que crèches, groupe scolaire, et équipements de loisirs. Tout en confortant l’économie locale, ils participeront à la vie du quartier et assureront sa cohésion avec le reste du territoire. L’excellence de la desserte par les transports en commun avec l’arrivée du Grand Paris Express, sa situation entre Paris et Le Bourget, font du Fort le site idéal pour accueillir un pôle d’activités capable d’offrir au quartier un rayonnement à l’échelle régionale. Le projet fait ainsi partie du territoire des industries de la culture et de la création qui se développe sur la communauté d’agglomération de Plaine Commune. atelierphillippemadec, 2012 Illustration indicative des grands principes du projet.

Préserver et développer la vie culturelle existante Le projet vise à maintenir sur place les artistes qui sont le moteur de l’intensité culturelle du site. Il est envisagé que le théâtre équestre Zingaro soit déplacé au cœur du Fort, offrant ainsi à cet équipement de renommée internationale la possibilité de développer son activité. Les autres artistes seront réinstallés sur le site, en résidence

Trois questions à Stéphane PEU, Vice-Président à l’Aménagement de Plaine Commune

ou en atelier. Ils perpétueront la vocation artistique du lieu. Le projet sera l’occasion de leur fournir des lieux partagés susceptibles de recevoir des manifestations publiques.

diversifiés et de contribuer ainsi à répondre à la crise du logement. C’est l’opportunité de construire un nouveau quartier résidentiel qui accueillera aussi des activités et des emplois, des équipements correspondant aux

UNE DIVERSITÉ D’ÉQUIPEMENTS, RD27

DE SERVICES ET DE COMMERCES POUR UN QUARTIER ANIMÉ

Espace de création artistique

En quoi le Fort d’Aubervilliers est-il un projet d’envergure régionale ? Dans Plaine Commune, le Fort est identifié comme une

Commerces

Culture et de la Création du Grand Paris. C’est un site par-

Activité

ticulièrement bien desservi par les transports en commun

Il s’agit en tout premier lieu de délocaliser ailleurs les acti-

des six zones « d’intensité urbaine » du Territoire de la

Espace de création artistique

(métro, bus, à terme en interconnections avec le Grand

vités peu valorisantes pour le quartier (casse automobile

Maison de quartier

Paris Express…). Le Fort intéresse également la Région Île-

et fourrière), de maintenir celles qui en font l’identité (les

Petite enfance, crèche

de-France qui lui a attribué le label « Nouveau Quartier

jardins familiaux) et de mettre en valeur le patrimoine

École primaire

Urbain » et qui financera à ce titre une partie des loge-

architectural du Fort.

Maison des séniors

ments. Il faut souligner que les emprises foncières de cette

Les études pilotées par la Ville d’Aubervilliers et Plaine

taille (35 hectares) sont très rares en proche banlieue.

Commune, au-delà de la programmation urbaine forte,

Aire de jeux

8

plusieurs hectares et des lieux de loisirs.

Quels sont les enjeux de l’aménagement du site ?

Aire de pratique sportive

RN2

besoins des habitants, des commerces, un espace vert de

Schéma indicatif des grands principes de projet définis dans le cadre de la création de la ZAC en 2012.

révèlent des enjeux majeurs. À nos yeux, il s’agit de

Pourquoi le Fort a-t-il une importance pour la Communauté d’Agglomération ?

décloisonner et de relier le Fort à son environnement

L’urbanisation du Fort est l’occasion de satisfaire les

gens. L’autre ambition est de faire de ce lieu une réfé-

besoins des habitants du territoire en logements

rence en matière de développement durable.

pour qu’il fasse complètement partie du quotidien des


HABITER LE FORT

L

e nouveau quartier permettra la construction de près de 2 000

Les ateliers d’artistes présents seront

logements, dont un hôtel et des résidences étudiants et séniors.

accompagnés de logements. Des solu-

Cette offre de logements sera diversifiée et permettra d’améliorer

le parcours résidentiel des ménages.

UNE RECOMPOSITION

tions d’hébergement temporaire per-

DU LOGEMENT

mettront l’accueil des troupes étrangères

RD27

reçues par le théâtre équestre Zingaro.

SOCIAL À L’ÉCHELLE DES QUARTIERS ENVIRONNANTS

Une offre de logements diversifiée pour répondre aux besoins

Autour du Fort, trois quartiers

Le projet prévoit la construction de près de 156 000 m² de logements, soit environ 2000 logements avec l’hôtel et les résidences séniors et étudiants. Les logements

Les plus âgés bénéficieront de lo-

présentent une dominante de

gements adaptés dans des résidences

logement social et comptent

spécialisées.

17 000 habitants : le quartier Emile Dubois-la Maladrerie à

prévus sont divers pour répondre aux besoins de la population et s’adapter à la composition familiale, à l’âge ou aux revenus des habitants. Ils offrent ainsi la possibilité

Aubervilliers, les Courtillières à Des logements pour étudiants se-

Pantin et les tours de logements

de déménager sans changer de quartier. L’offre de logements garantit ainsi une réelle

ront installés au plus proche du Fort, du

de la gendarmerie. La program-

mixité sociale et générationnelle au sein du quartier.

côté du pôle multimodal et un centre

mation du nouveau quartier

international de séjour d’une centaine

permet de rééquilibrer l’offre

de studios permettra de recevoir les

globale et la mixité sociale,

étudiants, enseignants et chercheurs

au-delà du périmètre strict de

étrangers, de passage ou pour des sé-

l’opération. La répartition des

jours plus longs.

logements aidés sera conforme aux objectifs du Plan Local de RN2

70 % des logements seront proposés en accession libre à la propriété.

du reste de l’Île-de-France se réuniront pour

Un hôtel accompagnera la vocation

concevoir leur futur logement en acquisition.

tertiaire du quartier, au plus proche du

l’Habitat

Dans la partie sud du cœur de Fort,

30 % des logements construits seront des logements sociaux. Ces logements

L’aire d’accueil des gens du voyage

pourra être réalisé. Après sélection, des habi-

pourront être en location ou en accession à

de la ville de Pantin est implantée au

tants volontaires d’Aubervilliers, de Pantin ou

la propriété.

sud-est du fort.

10

atelierphillippemadec, 2012 – Illustration indicative des grands principes du projet.

et

aux souhaits de la commune d’Aubervilliers.

Des logements pour tous

pôle multimodal.

un ensemble de logements coproduits

communautaire

Logements en accession

Résidence étudiants

Résidence d'artistes

Logements sociaux

Résidence sénior

Aire d'accueil des gens du voyage

Logements coproduits

Résidence hôtelière

Schéma indicatif des grands principes de projet définis dans le cadre de la création de la ZAC en 2012.

ÉLÉVATION SUR RN2, AVENUE JEAN-JAURÈS


L’ENVIRONNEMENT AU CŒUR DU PROJET TRAITER LA POLLUTION

Entretien avec Philippe Madec, architecte en charge du projet urbain

C

DES SOLS Du fait de l’occupation historique du Fort par l’Armée et de

oncevoir un quartier économe en énergie est essentiel tant

L’exigence du développement durable œuvrera avec volonté au cœur du pro-

l’occupation plus récente du

pour lutter contre le dérèglement climatique que pour se libé-

jet urbain du Fort d’Aubervilliers. La mise en valeur du patrimoine humain et

site, différentes pollutions du

rer de la pénurie à venir des produits pétroliers. Pour y parvenir,

matériel déjà là (la culture) y déploiera autant de valeurs que l’équité, la proxi-

site ont été identifiées :

la stratégie énergétique à l’échelle du quartier repose sur les principes

mité et la mixité (la société), l’activité professionnelle locale et régionale tirant profit de la « zone urbaine franche » (l’économie), la protection et le dévelop-

suivants :

pement des qualités écologiques des lieux (l’environnement).

La pollution radiologique : l’AFTRP a mené une série d’études techniques dans les années 1990 et a lancé deux campagnes de dépollution dans

La valorisation des atouts climatiques (soleil, vents, lumière, …) dans la conception du quartier et des bâtiments. La course du soleil a été étudiée afin d’optimiser le confort thermique et solaire. La protection des vents dominants et l’aération du site sont obtenues pour un confort maximum des usagers futurs du site.

Le « Fort, monument vert » s’il en est — le « Fort partagé » — protègera la bio-

les années 1990 et 2000. Une

diversité, faune et flore, au même titre que les siens : la santé par le traitement

étude de contrôle menée en

de la pollution, legs des activités antérieures, les ressources par la gestion

2011 montre que les seuils sont

attentive de l’or de demain qu’est l’eau comme l’ouverture d’espaces publics

respectés.

bienveillants et partagés, enfin la performance énergétique et la qualité envi-

La conception bioclimatique passive : le niveau d’isolation des bâtiments sera très

ronnementale des bâtiments à venir feront de ce projet l’occasion atten-

performant. Par exemple, l’implantation des bâtiments a été optimisée de manière à ce que chaque façade bénéficie d’au moins deux heures d’ensoleillement même en hiver, optimum pour une haute qualité d’usage pour les habitants et une récupération

L’étude réalisée en 2010-2011 par l’AFTRP identifie des poches de pollution liées aux activités

due d’une manifestation de l’urbanisme à venir, exemplaire de l’urbanisme

pratiquées sur le Fort depuis

désirable.

l’origine. Le traitement de cette pollution est évidemment une

efficace des apports solaires gratuits en hiver.

condition préalable à l’urbanisation du site et une priorité

Des énergies renouvelables sont intégrées dans l’aménagement du site et couvrent une partie des besoins énergétiques des bâtiments du quartier. Les besoins

Photographies ci-dessus : © Jean-Louis Shoellkopf, a telierphilippemadec

majeure. L’AFTRP vérifie actuellement la possibilité de mettre

électriques des bureaux et équipements pourraient être partiellement couverts par

en œuvre des techniques alter-

des petites éoliennes urbaines et des panneaux photovoltaïques.

natives de dépollution plus respectueuses de l’environnement (traitement par lessivage des

L’utilisation d’éco-matériaux : seront privilégiés les matériaux locaux à base de matières premières renouvelables, recyclées, recyclables. De plus, parmi les fortes préoccupations actuelles figure la maîtrise des risques sur la santé des habitants et usagers du quartier, tant dans les espaces extérieurs qu’à l’intérieur des bâtiments. Le tri des déchets ménagers privilégie les points d’apports volontaires afin de limiter les nuisances dues au passage des poids lourds. Des zones de compost seront si possible mises en place dans les jardins familiaux et partagés.

poches polluées ou traitement

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

par les végétaux par exemple). Espaces verts perméables propices au développement de la biodiversité

RD27

Gestion des eaux de pluie le long des voies piétonnes et automobiles Espaces de rétention temporaire en cas de forte pluie Création de bâtiments bioclimatiques : sobres en énergie et limitant le rejet so des eaux de pluie d G Gérer les pollutions diffuses selon un principe de précaution se

Schéma indicatif des grands principes de projet définis dans le cadre de la création de la ZAC en 2012.

RN2

12


UN QUARTIER ACCESSIBLE

L

Limiter la présence de la voiture

Le stationnement

L’accès au quartier du Fort d’Aubervilliers est limité pour les

Le projet propose la création de trois parkings publics sou-

automobiles. Le site est traversé par une unique voie auto-

terrains pour un total d’environ 1 400 places en ouvrage, sous

mobile de type « zone 30 » au sud, longeant la gendarmerie

les esplanades nord et ouest, sous le Bâtiment Durable de

es vastes espaces publics du nouveau quartier sont avant tout

et le cimetière de Pantin, depuis la RN2 jusqu’à l’avenue de

Grande Hauteur et à l’entrée du cœur de Fort. Les logements

réservés au piéton, au cycliste et aux autres modes de circula-

la Division Leclerc au niveau des Courtilières. Si la circula-

bénéficieront de stationnements souterrains prévus dans

tions douces. L’automobile reste en périphérie, le long des axes

tion automobile est réduite dans le quartier, la circulation

chaque îlot, accessibles depuis la RN2, l’esplanade nord et la

des véhicules de secours, de propreté ou de déménagement

voie de desserte interne au quartier.

de circulations existants. Cette nouvelle pratique urbaine repose sur

sera possible sur des voies piétonnes circulables, dont l’ac-

l’efficacité des transports en communs actuels et l’arrivée prochaine du

cès sera contrôlé. La nouvelle voie qui desservira le cœur

Grand Paris Express qui rendra le quartier facilement accessible depuis

du Fort, pourra être utilisée par les bus. Un travail partenarial

tout le nord de l’Île de France.

sera mené pour répondre aux besoins de proximité et d’accessibilité des commerces, services et équipements.

Renforcer le pôle multimodal Le Fort d’Aubervilliers dispose d’un pôle multimodal composé des bus, du métro et de la future station du Grand Paris Express. Sa situation au carrefour de la RN2 et de l’avenue de la Division Leclerc le place au cœur des déplacements intercommunaux. Le parking relais d’Intérêt Régional, dont le nombre de places est augmenté, est entièrement reconfiguré et enterré sous l’esplanade nord du quartier. Un réseau piétonnier permet une liaison piétonne directe entre le parking, le métro, le futur Grand Paris

FACILITÉS DEPUIS LA STATION

Express et la gare de bus réaménagée en surface.

La station du Fort d’Aubervilliers dans le projet de réseau de transport public du Grand Paris

DE MÉTRO

LE FORT, NOUVELLE

134 173 330 234 250

PARIS Le Fort d’Aubervilliers est situé sur

Station de bus

la ligne complémentaire Nordest qui desservira à l’ouest Les

UN CŒUR DE QUARTIER

Stade de France jusqu’à la Ga-

LIBÉRÉ DE L’AUTOMOBILE

Vers le centre-ville d'Aubervilliers

renne-colombes et à l’est Valde-Fontenay et Noisy-champs. Extrait du schéma d’ensemble du Grand Paris. Source : www.societedugrandparis.fr

Faciliter les déplacements piétons et cyclistes Un réseau dense de circulations douces permet aux nouveaux usagers de bénéfi-

Desserte automobile apaisée Parking en sous-sol

Schéma indicatif des grands principes de projet définis dans le cadre de la création de la ZAC en 2012.

cier, à quelques pas de leur logement, de toutes les fonctions de la vie quotidienne. L’aménagement des cœurs d’îlots, jardins et promenades offre une large place aux piétons et aux cyclistes. Le site est ouvert sur les quartiers limitrophes permettant de le désenclaver définitivement. Les déplacements à vélo sont facilités par des aménagements spécifiques le long des jardins familiaux et en cœur de Fort. À l’échelle du quartier, l’habitant le plus éloigné devra parcourir 12 minutes à pied pour se rendre au métro et 3 minutes en vélo.

RN2

14

134 234 330

500m 500 0m m

600m 600

700m 7 00m

800m 8 00m

330

Vers Bobigny Noisy

Pôle multimodal 330

100m 10 00m 0m

400m 400

RD27

Grands axes

DESTINATION DU GRAND

Fort d’Aubervilliers

7

Voie piétonne

Vers RoissyCharles-deGaulle

300m 300m

Grand Paris Express

DES DÉPLACEMENTS PIÉTONS


UN TERRITOIRE À PARTAGER DEUX QUESTIONS À M. SAVAT, PREMIER ADJOINT AU MAIRE

75

RD27

% d’espaces publics, 7 hectares de jardins familiaux, 2 hectares de parc boisé, 2 hectares de douves aménagées, 1,3 hectares d’avenues piétonnes, 2 esplanades

DE PANTIN CHARGÉ DE L’URBANISME, L’AMÉNAGEMENT

ESPACES PUBLICS

URBAIN, L’HABITAT ET LES TRAVAUX

Espaces boisés conservés

et une multitude de lieux de proximité : le projet fait la part belle aux

Espaces verts de proximité

En quoi le projet améliorera-t-il

espaces à partager.

Jardins familiaux et partagés

les liaisons entre Pantin

Espaces publics majeurs

et Aubervilliers ?

Le fort, un monument vert

Esplanades

Demain, le Fort sera un quartier ou-

Le projet libère l’intérieur du Fort pour en faire un grand espace ouvert au public. Les

Places du Cœur de Fort

vert à tous les habitants, qui pourront

remparts, la porte d’entrée au Fort, les bastions, deviennent visibles et accessibles à

Voies piétonnes

le traverser librement. De nombreuses liaisons piétonnes permettront de relier

tous. La couronne boisée offre un nouvel espace de promenade propice aux loisirs et aux découvertes. En valorisant une surface de près de 11 hectares, le quartier du Fort d’Aubervilliers offrira aux riverains et aux Franciliens un des parcs majeurs du nord-est

les quartiers entre eux et une nouvelle voie desservira le quartier entre la RN2

Schéma indicatif des grands principes de projet définis dans le cadre de la création de la ZAC en 2012.

et le quartier des Courtillières. Ce pro-

parisien. Ce parc, aux paysages et usages divers sera un Monument Vert affirmant la

jet, d’une superficie comparable à l’éco-

présence de la nature en ville.

quartier de Pantin, s’inscrit dans une lo-

RN2

gique de promotion du développement durable et du mieux vivre ensemble de

Des espaces publics généreux

nos concitoyens.

Le projet propose environ 75% d’espaces publics dont des espaces verts de grande qualité. Au niveau du pôle multimodal, une vaste esplanade, ouverte sur les quar-

JARDINS FAMILIAUX ET JARDINS PARTAGÉS

En quoi les jardins constituent-ils

tiers limitrophes, constitue la véritable portée d’entrée au nord du quartier. Depuis

Le paysage du quartier se développe autour de la géométrie et de l’architec-

une richesse pour le quartier ?

cet espace public majeur, une avenue piétonne, de la largeur des douves, traverse le

ture du Fort et conserve ses espaces verts significatifs. Lieux de convivialité et

Les jardins favorisent les rencontres

quartier vers le cimetière de Pantin. Le long de la RN2, une grande place entourée de

d’échanges entre les habitants, les jardins familiaux sont préservés dans les gla-

entre les quartiers, les cultures et les

cis et rendus ponctuellement accessibles au public avec la création de traver-

générations. Ce sont des lieux de

sées piétonnes. Quelques jardins familiaux seront transformés en jardins parta-

convivialité où les habitants des com-

gés (cultivés de manière collective au sein d’une association) ou en jardins de

munes voisines , qu’ils soient Pantinois

réinsertion.

ou Albertivillariens, se retrouvent pour

commerces et d’un jardin public laisse entrevoir les remparts et invite les usagers à rejoindre l’intérieur du Fort. Sur l’ensemble du quartier, comme dans les cœurs d’îlots, se succèdent lieux de convivialité et de proximité, de jeux ou de repos.

jardiner et pour discuter. La culture des fruits, des légumes et des fleurs au fil des saisons représente aussi un intérêt pédagogique. Ces espaces de nature en ville sont une vraie richesse pour la vie sociale du quartier et participent à sa qualité paysagère.

DE LARGES ALLÉES PLANTÉES… De larges allées plantées permettront de traverser le Fort et de relier les différents quartiers. atelierphillippemadec, 2012 Illustration indicative des grands principes du projet.

16

© Jean-Louis Shoellkopf, atelierphilippemadec


L’OPÉRATION D’AMÉNAGEMENT

D

e mars à juin 2012, l’AFTRP, aménageur du quartier, organise la concertation règlementaire préalable à la création de la ZAC du Fort d’Aubervilliers. Plusieurs outils sont mis à disposition des

habitants pour recueillir leurs avis.

LE DISPOSITIF DE CONCERTATION RÈGLEMENTAIRE

?

QU’EST-CE QU’UNE ZAC ?

Dans le cadre de la concertation préalable à la création de la ZAC,

Une ZAC (Zone d’Aménage-

l’AFTRP met en œuvre plusieurs outils à destination des habitants

ment Concerté) est « une zone

pour permettre aux Albertivillariens, aux Pantinois et à tous ce qui le

à l’intérieur de laquelle un éta-

souhaitent de prendre connaissance du projet et de partager leurs avis.

ndrier e l a c e L onnel prévisi C A de la Z

2012

blissement public (l’AFTRP) dé-

cide d’intervenir pour réaliser l’aménagement et l’équipement

DE MARS À JUIN 2012 SONT AINSI PROPOSÉS :

Consultation des architectes,

des terrains notamment ceux

LE PÉRIMÈTRE PROJETÉ DE LA ZAC

qu’il a acquis ou acquerra en vue de les céder ou de les concéder

Une exposition dans les mairies d’Aubervilliers et de Pantin.

ultérieurement à des utilisateurs publics ou privés ». Ce cadre juridique facilite la mi-

AUBERVILLIERS

se en œuvre des projets d’amé-

Un site internet fortaubervilliers.fr avec la possibilité

pilotage.

urbanistes, paysagistes.

2013 Dossier de réalisation de la ZAC

de déposer vos avis.

nagement. Il dote le projet d’un budget propre et facilite son

CRÉATION DE LA ZAC

Consultation de promoteurs pour

Un registre destiné à recueillir vos avis

dans les

mairies d’Aubervilliers, de Pantin et à l’AFTRP.

les constructions de logement Début du chantier.

Créer une ZAC donne lieu à l’élaboration d’un dossier de création qui a pour but de justifier l’opportunité du projet et

LI M IT ES CO M M UN AL ES

de déterminer ses impacts sur

Deux réunions publiques

à l’espace Renaudie à

Courtillières à Pantin.

PANTIN

concertation s’inscrit dans le

Le présent dossier de présentation, consultable dans

cadre de la création de la ZAC

les mairies d’Aubervilliers et de Pantin, à l’AFTRP 93, avenue des Nations à Villepinte et sur le site fortaubervilliers.fr.

Dans un second temps, la réa-

En parallèle, un dispositif de

lisation de la ZAC détermine les

PROJET DE PÉRIMÈTRE DE ZAC

PREMIÈRES LIVRAISONS DE LOGEMENTS

l’environnement. La présente

du Fort d’Aubervilliers.

2015

Aubervilliers et deux réunions publiques à la Maison de Quartier des

conditions de réalisations de

participation des habitants sera mis

l’opération en termes de finan-

en place par la Ville d’Aubervilliers

cement et de programmation

sous la forme de quatre ateliers

des espaces publics.

de travail. Consultez les dates sur le site internet aubervilliers.fr L’AFTRP, AMÉNAGEUR DU QUARTIER

Les partenaires du projet

L’AFTRP est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), créé par l’État en 1962, dont la compétence territoriale couvre l’ensemble de

3 hectares sont situés sur la commune

l’Île-de-France. Par son engagement dans la durée auprès des collectivités, son expérience fondée sur près de 50 ans de pratiques

C’est l’aménageur du quartier.

18

La Communauté d’agglomération est compétente en matière d’aménagement.

32 des 35 hectares sont situés sur la commune.

La Région finance la réalisation de logements dans le cadre Nouveau Quartier Urbain.

L’État est propriétaire d’une partie des terrains.

professionnelles et sa démarche de dialogue avec les acteurs locaux, l’AFTRP est un expert reconnu de l’aménagement urbain en Île-de-France. Elle intervient auprès des communes et des intercommunalités en tant que conseil et expert, garant de la qualité des projets urbains et de la bonne fin des opérations qui lui sont confiées. L’AFTRP intervient dans les différentes étapes d’un projet d’aménagement, des études préalables à la réalisation opérationnelle en passant par la maîtrise foncière. Réunissant une équipe pluridisciplinaire de 160 collaborateurs spécialistes du projet urbain, de l’ingénierie foncière et de la conduite de projet, elle conduit aujourd’hui en Île-de-France une cinquantaine d’opérations très diverses : parcs d’activité, nouveaux quartiers d’habitation, opérations de rénovation urbaine, etc…, et s’implique tout particulièrement dans les nouveaux enjeux du développement durable.


35 hectares qui s’ouvrent sur la Ville Le Fort, un patrimoine architectural et paysager exceptionnel Un écoquartier labellisé Nouveau 40 600 m² d’acQuartier Urbain tivités tournées vers la culture et les arts 156 000 m² de logements pour répondre à tous les besoins

Des

commerces de proximité Une haute exigence environnementale 75 % d’espaces publics et un nouveau parc pour les habitants Des cheminements piétons et cyclables qui renforcent les liaisons entre les quartiers Une offre de transports en communs exceptionnelle Un quartier aux portes de la métropole avec l’arrivée du Grand Paris Express équipements et des

20


Dossier de présentation du projet