Page 1


Illustration de la couverture: composition avec une calligraphie arabe de mon nom ÂŤNeila HarrouchÂť production personnelle


Neila Harrouch

Architecte DE et Urbaniste neilaharrouch@gmail.com +33 (0)6 64 70 17 76

1


Formation 2017 - 2018

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette F orma tion H MO NP (en cou rs)

2016 - 2017

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette Maste r 2 e n Arc hi te ctu re O btention du Diplôm e d’E t at d’Archit e ct ure

2014 - 2016

Université Paris IV - La Sorbonne Maste r Amé nage me nt, Urban isme, Développemen t et Prospective / Parcou rs Re c he rc he O btention du Diplôm e de M as t e r e n Urbanis m e e t Am é nage m e nt / Mention Bien

2013 - 2014

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette ERASMUS Maste r 1 e n Arc hi te ctu re

NEILA HARROUCH

2010 - 2013

Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis L i c e nc e e n Arc hi te c tu re / M en tion Bien

2010

Baccalaureat S é ri e S : Me nti o n T rès Bien

ARCHIT E C T E D I P LO MÉ D ’É T A T & UR B A NISTE

Compétences E

T + 3 3 6 64 70 17 76 ne i l aharrouch@ g mail. com

LOG I CI ELS

6 r ue d e la rosière 7 5 015 PARIS D é tentr i ce d u p ermis B

A u t oca d

SketchUp

A r c h ica d

Vray

A d o b e P h o t os h op

R h ino

A d o b e I llus t r a t o r

Revit

A d o b e I n D esign

Q gis

M ic r oso f t O f f ice LA NG UES

2

F r an ç ais / A nglais / A r a b e / E spagnol

for

SketchUp


Principales Expériences Professionnelles Juillet 2017 à Mai 2018

Centres

Atelier Gemaile RECHAK Architecte Assistante de Projet (Formation HMONP)

PARIS

d’Intérêts

- A P D d u p ro j e t Ni c e A re nas e n c o l l a b o r a t i o n a v e c l ’ Ag e n c e d ’ Ar c h i t e c t u r e e t d ’ U r b a n isme Fra nçois Leclerc et d é p o t d u Pe rm i s d e C o ns tru i r e e n o c t o b r e 2017 - Pro j e t d e l o ge m e nts rue M y r h a à P a r i s e n p h a s e s AP D p u i s P R O - Pro j e t d e l o ge m e nts à V i l l e p r e u x e n c o l l a b o r a t i o n a v e c l ’ Ag e n c e d ’ Ar c h i t e c t u r e et d’U rba nisme Fra nçois L e c l e rc e n p has e D C E e t ré a l i s a t i o n d e s p l a n s d e v e n t e - Pro j e t d e l o ge m e nts à L i m a y e n p h a s e AP D - R é al i s ati o n d e c and i d atur e s p o u r d e s Ap p e l s d ’ Of f r e s d e M a r c h é s P u b l i c s , p r i n cipa lement pour de la

Randonnée

Expositions

c o ns truc ti o n d e l o g e m e nts , d ’ é q u i p e m e n t s s c o l a i r e s e t s p o r t i f s o u d e r é h a b i l i t a t i o n

Mars 2016 à Sept. 2017

Réalité Virtuelle Perspective Architecte Co-Fondatrice

PARIS

- R é al i s ati o n d e p e rs p e c ti ve a r c h i t e c t u r a l e s e t d e v i d é o s d e p r é s e n t a t i o n d e p r o j e t s en colla bora t ion a vec d i f f é re nte s age nc e s d ’arc hi t e c t u r e f r a n ç a i s e s

p o u r d e s r e n d u s d e c o n c o u r s , d e P C , ou de présent a t ion a ux

é l us

Mars à Avril 2015

Atelier Gemaile RECHAK Assistante de projet - Dessinatrice

Cinema

Voyages

Travail Associatif

Yoga

PARIS

- R é al i s ati o n d e l a m aq ue tte 3D d u p r o j e t d e l a Z AC AU V RY - BAR BU S S E

Juillet à Aout 2014

Atelier Gemaile RECHAK Stage en agence d’architecture

PARIS

- C o nc e p ti o n d e l a M ai s o n G à M i a n n a y d a n s l e d é p a r t e m e n t d e l a S o m m e e t r é a l i s a t ion du dossier de Permis d e C o ns trui re - C o nc e p ti o n d ’une Gal e ri e d ’ Ar t C o n t e m p o r a i n a u x P u c e s d e S a i n t -Ou e n

Mai à Juin 2013

Société de Promotion Immobilière Al Osra Stage sur chantier

TUNIS

- S ui vi d u c hanti e r d e d e ux pr o j e t s d e l o g e m e n t s à S i d i D a o u d , e n b a n l i e u e d e T u n i s ; Da r B yrsa et Da r E lyssa - R é d ac ti o n d e s P V d e ré uni on s e n t r e l e p r o m o t e u r , l ’ a r c h i t e c t e e t l e s e n t r e p r i s e s - R é al i s ati o n d e d e s s i ns d ’ar c h i t e c t u r e p o u r l ’ e x é c u t i o n d u c h a n t i e r

Juin à Juillet 2012

Agence d’Architecture Rachid Andaloussi Stage en agence d’architecture

CASABLANCA

- A m é nag e m e nt d ’une z o ne t o u r i s t i q u e d a n s l e c a d r e d ’ u n c o n c o u r s d ’ a r c h i t e c t u r e à Ta gha zout - R é al i s ati o n d e s m aq ue tte s d ’ e s q u i s s e p o u r l e p r o j e t d ’ u n e é c o l e à T a n g e r - R é al i s ati o n d e s p l aq ue tte s d e p r é s e n t a t i o n d ’ u n p r o j e t d e l o g e m e n t s s o c i a u x à C a s a bla nca en pha se concours

3


A

propos de moi « (…) considérant bien tous ce que nous faisons en cette vie, chacun, sans la savoir, est en train de peindre le monde, soit en créant et en produisant de nouvelles formes et figures, soit en se parant de vêtements variés, en édifiant et en occupant l’espace par des constructions et des maisons peintes, en cultivant les champs et en gravant sur la terre esquisses et dessins, en navigant avec des voiles sur la mer, en disposant les armées et en combattant, jusque enfin dans les funérailles et les morts, dans la majorité de nos actions, faits et gestes. » Michel-Ange, De la peinture

Forte de mes compétences que j’ai développées dans plusieurs domaines, tels que l’architecture, l’art, la construction et l’aménagement urbain, et ce grâce à mes différentes expériences professionnelles et universitaires, mon parcours est riche en diversité. Etudiante en architecture à l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis puis à l’Ecole Nationale Supérieure de Paris la villette, c’est avec une curiosité insatiable que j’ai sans cesse veillé à développer ma créativité, améliorer mes compétences et explorer de nouvelles perspectives. C’est dans ce sens que j’ai décidé d’entreprendre un master en urbanisme et aménagement à la Sorbonne, avant d’entamer une deuxième année de master en Architecture. J’ai aussi pu jouir de différentes expériences professionnelles diverses et extrêmement formatrices, qui m’ont guidées dans mon apprentissage des différents aspects du métier d’architecte, m’inculquant différentes méthodes et approches possibles, selon le contexte et les enjeux du projet. Soucieuse d’acquérir le plus de connaissances possible afin de pouvoir faire face aux questions urbaines, sociales, environnementales et techniques par l’architecture et l’aménagement, je travaille sans cesse à m’enrichir d’expériences innovantes et à acquérir des compétences diverses. La lecture, les voyage et la possibilité de laisser libre court à mon imaginaire par le dessin ou la musique, sont selon moi aussi d’importants moyens pour développer la créativité et l’esprit critique. J’apprécie le fait de toujours apprendre, de toujours me construire un bagage intellectuel et de toujours me développer personnellement, en tant qu’architecte, urbaniste, mais aussi en tant qu’acteur de l’aménagement de l’espace dans lequel on vit, soit en tant que peintre du monde. 4


Sommaire

P.6 TRAVAUX D’ECOLE

P.34 TRAVAUX PERSONNELS ET EN AGENCE

PERSPECTIVE

P.46 AVENTURE ENTREPRENARIALE

P.50 IMAGES ET CRÉATIONS

5


ARCH ITECTU RE, AMÉNAGEMENT & URBANISME TRAVAUX D’ÉCOLE 0

ESPACE CHARETTE: ARCHITECTES

4

8

12

PLAN RDC

BOX POUR ETUDIANTS

LE PARTI ARCHITECTURAL DES KSOURS Sidi Bou Saîd, Tunisie - 2012

Le projet vise à répondre aux besoins des étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, en leur proposant un espace de travail à proximité de leur Ecole. Cet espace doit convenir à tous types d’activités auxquelles pourrait s’adonner l’étudiant ; il comprend donc une bibliothèque, un atelier de maquettes, une cafétéria, des salles de réunion et des box de travail avec un espace de repos.

6

Le parti architectural de cet espace de charrettes est celui des Ksours du sud tunisien, soit des greniers indépendants, disposés en cellules et à l’usage des tribus nomades. On retrouve donc le même système d’organisation des modules, soit des box pour étudiants, qui reprennent tous les mêmes proportions mais se distinguent par différentes couleurs, et devenant ainsi facilement identifiables par les usagers du lieu.


0

10

15

PLAN D’IMPLANTATION

PLAN NIVEAU -1

FACADE SUD

CENTRE CULTUREL À DJERBA

UN CONTEXTE GEOGRAPHIQUE ET CULTUREL SINGULIER Djerba, Tunisie - 2012

C’est avant tout le souci de préserver la spiritualité et l’esprit du lieu qui a guidé le projet dans son architecture, son implantation et sa matérialité. Ce petit centre culturel est situé à proximité de l’une des plus vieilles mosquées de l’île de Djerba, La mosquée Sidi Yati, qui fait face à la mer et surplombe une falaise isolée, loin de la circulation et du bruit, ce qui en fait lieu propice à la méditation et au recueillement. Le projet reprend les bases fondamentales de l’architecture djerbienne ; une apparence massive, sobre et épurée, ainsi que l’utilisation de la lumière naturelle comme élément structurant de l’espace.

GLITCH URBAIN

LA TRANSFORMATION DU TERRITOIRE SELON UN PROCÉDÉ DE DÉFORMATION NUMÉRIQUE Maisons-Alfort et Saint-Maurice (94) - 2016

Ce projet urbain se distingue par sa méthodologie singulière. Il a été question d’altérer un image numériquement selon un procédé de glitch, puis d’en tirer des logiques organisationnelles afin de les appliquer sur un territoire donné. Le site qui a été choisi est celui qui environne l’autoroute A4 à Saint-Maurice ainsi que la A86 à Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne (94). Le glitch appliqué au territoire consistaient en un glissement du bois de Vincennes, situé au nord du site, vers le sud, engouffrant ainsi l’importante emprises de l’autoroute, aujourd’hui inexploitable pour d’autres fins.

7


MOTEL A SIDI KELIFA L’INTEGRATION AU SITE Sousse, Tunisie - 2013 Situé en plein milieu de l’autoroute qui relie Tunis à Sousse, ce motel s’implante parmi une immense étendue de champs d’oliviers. C’est donc principalement le souci de préserver ce paysage calme et verdoyant qui a motivé le choix d’une architecture surgissant du sol, qui se voudrait presque enterrée. De plus, le principe primordial de proximité entre le voyageur et sa voiture qui caractérise les « Motor Hotels » a inspiré une morphologie tirée des vieux Drive-in américains.

PLAN RDC

8

AA’

0

5

10

20

40

AA’


B

B

C

C PLAN RDC SUITE ET CHAMRE SIMPLE

PLAN MEZZANINE SUITE

BB’

CC’

9


FERME EXPERIMENTALE AU PARC DE LA VILLETTE CONCEPTION ARCHITECTURALE À PARTIR D’UN SYSTÈME ORGANISATIONNEL Parc de la Villette, Paris (75) - 2014 Ce travail de conception se distingue par sa méthodologie singulière. Il a été question de concevoir une ferme expérimentale associée à des logements, au Parc de la Villette à Paris, suivant un système organisationnel choisi au préalable de façon tout à fait arbitraire. Il s’agit ici du système organisationnel de l’orage.

Un modèle en trois dimensions a par la suite été dégagé de l’organigramme, et c’est à partir de cette maquette qu’a été réalisée toute l’architecture du projet, ainsi que son intégration dans le site.

0 10 20 10

40

80

ORGANIGRAMME

MAQUETTE DU SYSTEME ORGANISATONNEL


EXEMPLE DE PLAN D’UN LOGEMENT FAMILIAL

COUPE SUR LOGEMENTS

11


PONT HABITÉ LE PRINCIPE DE TENSÉGRITÉ

Bizerte, Tunisie - 2013 Lors de cet enseignement, il nous a été donné d’acquérir une connaissance en structures de ponts, à travers l’étude de différentes typologies de projets, l’exercice de maquettes et l’étude d’exemples. Suite à cela, nous avons réalisé la conception d’un pont habité, reliant les deux rives du golfe de Bizerte. Ce pont suspendu se caractérise par une structure décomposée selon le principe de tenségrité, et dont l’esthétique rappelle ainsi celle des grues du port dont il est voisin.

12

BB’

AA’


B

B

A

A

A

A

B

B 0 10 20

40

80

Image d’inspiration: les grues du port à proximité du pont de la Goulette, en Tunisie:

13


A T E L I E R D’U RBAN ISME LA RECONVERSION D’UNE FRICHE HOSPITALIERE À LAGNY-SUR-MARNE Lagny-sur-Marne (77) - 2015 Ce projet d’aménagement concerne les 13 hectares laissés vacants, en plein cœur de la commune de Lagny-sur-Marne, suite à la délocalisation de l’hôpital Saint-Jean. Dans ce sens, la communauté d’agglomération de Marne et Gondoire a adopté le principe de la création d’une ZAC sur ce secteur et en a défini les objectifs, qui sont principalement de reconnecter et ouvrir le quartier sur la ville de Lagny, participer à l’effort régional de production de logement tout en garantissant la mixité sociale, et créer les équipements publics nécessaires à la vie de ce quartier tout en limitant l’étalement urbain et valorisant le patrimoine naturel et bâti sur le site. Il s’agit donc là de faire du site Saint-Jean un quartier dynamique et attractif sans concurrencer les pôles économiques de la commune. Le projet s’est articulé autour de quatre grands axes ; la densification, la durabilité, l’intégration à son environnement immédiat et plus large, et la conservation et la revalorisation du maximum des infrastructures et du patrimoine végétal et bâti déjà présents sur le site.

14


Bâtiment Saint-Jean

Chateau du Val Fleuri

15


La densification s’est faite par la distribution sur le site d’un totale de 1205 logements, dont 30% de logements sociaux, répartis sur l’ensemble du site en logements collectifs ne dépassant pas les R+4, ce qui garantit leur intégration à leur environnement immédiat principalement pavillonnaire.

16

0

20 40

80

160


MAQUETTE 3D DU SITE La maquette du site et de son environnement a permis de constater cette intégration ainsi que la qualité paysagère du projet, où une attention particulière a été prêtée aux différentes percées visuelles offertes à l’usager, que ce soit vers le parc urbain de 4 hectares, les différents jardins ou encore la Marne.

17


18

voies carrossables

principaux axes de crculation douce

bâti

végétation


La conservation d’une grande partie des voiries ainsi que des nappes de parking a permis de réaliser des économies considérables, et une grande partie des bâtiments remarquables du site, dont certains sont classés, ont été revalorisé, de par l’aménagement de leurs environs mais aussi leur attribution de nouvelles fonctions, tel qu’un centre culturel communal et d’entraide intergénérationnelle au bâtiment Saint-Jean, qui a jouit d’ailleurs d’une position centrale sur le site, et un hôtel de dix chambres au château du Val Fleuri. Ce projet présente un quartier durable, et ce non seulement par la mixité sociale et fonctionnelle dont il jouit, mais aussi par son aménagement qui valorise la circulation douce, la prolifération de la verdure qui s’étand jusqu’aux toitures des bâtiments, les transformant ainsi en jardins potagers partagés entre les habitants et offrant ainsi un lieu de rencontres et d’échange.

Hôtel

Centre d’entraide intergenerationnelle

EHPAD

Ecole Leclerc

Commerces de proximité en RDC

Appart-Hôtel

Résidence Rotcshild

Toitures végétalisées

Pôle de santé

Résidence universitaire

voiries et nappes de parking conservées

Chauffrie

Centre sportif communal

Parkings sous-terrains

Immeuble de bureaux

19


INSECURITE ET EN MILIEU URBAIN

SENTIMENT

2015-2016 (Mémoire d’Urbanisme) Le quartier du centre-ville à Saint-Denis (93) Nos villes et nos espaces urbains sont les plus touchés par ce phénomène d’insécurité et de sentiment d’insécurité. Certains espaces urbains font même l’objet de politiques spécifiques, afin de faire face à leur situation particulièrement préoccupante en comparaison au reste du territoire. Les appellations se multiplient ; les « ZSP », soit les zones de sécurité prioritaire dont l’objectif est d’assurer une sécurité de proximité dans les quartiers les plus touchés par « la dégradation de l’ordre et de la tranquillité publique » , les « ZUS », soit les zones urbaines sensibles, transformées depuis le 1er janvier 2015 en quartiers prioritaires de la politique de la ville, et qui en plus de l’attention particulère qui y est portée par l’Etat pour les questions de l’emploi, de la mixité sociale et de diversité de l’habitat, connaissent des politiques spécifiques dont l’objectif est la lutte contre l’insécurité. Bien que ces termes, renvoyant à différents dispositifs de l’action publique, peuvent désigner différents territoires aux problématiques distinctes, ils renvoient tous, d’une manière ou d’une autre, à la question de l’insécurité. Saint-Denis est une ville intéressante à étudier car elle est le théâtre de nombreux paradoxes ; souffrant d’une réelle insécurité, la ville ne cesse néanmoins de développer son économie par l’implantation de nombreuses entreprises depuis les année 2000. La population de la ville ne cesse aussi d’augmenter, avec une croissance de 25,5% depuis 1999. Toutes ces contradictions sont à leur apogée au quartier du grand centre-ville de Saint-Denis ; zone sensible de la commune, elle présente un fort taux de logements dégradés et fait partie des 64 zones de sécurité prioritaires (ZSP) définies depuis septembre 2012 « afin d’y faire reculer de manière durable l’insécurité quotidienne et la délinquance structurée ». Néanmoins, elle demeure un lieu où les Dionysiens aiment flâner pour profiter des terrasses de cafés et des nombreux commerces. Mais le centre-ville est aussi le lieu de concentration de différent délit : vols à l’arraché, harcèlement de rue, ou encore squats, la police est rapidement débordée, et la mairie a dû avoir recours à de nouvelles méthodes afin de déminer la violence sur ce territoire tel que la création d’un groupe de médiateurs de nuit, sillonnant le quartier de 18h à minuit, ou encore l’instauration d’un «couvre-feu» obligeant certains bars et commerces à fermer avant 20h.

20

D’INSECURITE


L’insécurité est ainsi un risque auquel est confrontée la société, et qui remet en question son « droit à la ville », soit son droit à jouir de tous les aspects de la vie urbaine, et cela à tous ses moments et occasions (loisirs, détente, politique, travail, éducation…). Néanmoins, les urbanistes, les architectes et les collectivités territoriales en France relayant l’insécurité et le sentiment d’insécurité ressenti par les citadins au second plan de leurs préoccupations, les considérant comme étant une conséquence de désordres socioéconomiques voués à disparaitre suite à la réorganisation de ces derniers. Serait-il possible que les concepteurs de l’espace urbain articipe à l’élaboration de solutions aux problèmes de l’insécurité et du sentiment d’insécurité relatives à leur propre champ d’action ? En effet, la ville et l’espace urbain sont aujourd’hui les principaux supports d’activité et de pratiques sociales, n’est-il donc pas légitime de vouloir traiter l’un des principaux maux dont souffre notre société contemporaine par l’aménagement du territoire ? Se pose alors la question de savoir comment cela peut-il être fait. Comment faire en sorte de combattre l’insécurité en milieu urbain et le développement du sentiment d’insécurité des usagers grâce à l’urbanisme et l’aménagement du territoire? Ceci est la principale question à laquelle a tenté de répondre mon travail de recherche. Il a donc été question de mettre en avant le rapport existant entre urbanisme et insécurité, à travers l’analyse des aménagements urbains qui participent à la création du sentiment d’insécurité, ainsi que ceux qui favorisent le développement d’une réelle insécurité dans la ville, afin de distinguer par quel moyen l’aménageur peut agir contre le développement de l’insécurité et du sentiment d’insécurité en milieu urbain. Cette analyse a été étayée par l’étude en amont de différentes études mettant en avant le lien entre espaces de vie et insécurité, ainsi que les différentes théories de prévention de crime par l’environnement (le «Defensible Space» par l’architecte Oscar Newman, le principe de «Crime Prevention Through Environmrntal Design» du criminologue C. Ray Jeffery, et la «Prévention Situationnelle») ainsi que leurs différentes applications en matière d’architecture, d’aménagement du territoitr et d’urbanisme.

21


J’ai pu ainsi par la suite effectué le relevé le type d’insécurité qui sévit sur le territoitre étudié et répertorier les espaces où chaque variante se développe le plus. Cette répertorisation a permi d’extraire les espaces et aménagements anxiogènes du site et de les confronter aux réponses déjà apportées par la collectivité afin d’y remédier. Toute cette analyse a pu enfin m’amener à proposer des alternatives en matières de choix architecturaux, d’aménagement urbains ou de politiques territoriales qui pourraient être plus appropriées.

22


23


DES LOGEMENTS ET DE LA VIE PROJET DE REDYNAMISATION DU QUARTIER DE LA GARE À SAINT-DENIS

Le quartier de la gare à Saint-Denis (93) - 2017

Ce projet propose une réponse à la question du logement dans un tissu urbain en pleine mutation, ainsi qu’à la possibilité de créer des espaces de convivialité et de vie en communoté sur un territoire souffrant d’un grand manque d’activité pour ses habitants. Il traite donc du sujet de la création d’espaces de vie en commun entre les habitants d’un projet de logements, mais aussi celui de l’animation de la vie de quartier tout en accordants aux habitants du projet, comme aux habitants de la commune, un cadre de vie agréable et convivial. L’agriculture urbaine a ainsi été proposée comme moyen de dynamiser un territoire ainsi qu’améliorer la qualité de vie des habitants d’un quartier. En effet, ce moyen de produire des aliments localement, en plus de créer une activité collaborative entre les usagers, permet de diminuer l’étalement urbain et de protéger les espaces naturels. Cela permet aussi de diminuer le transport sur de longue distances des produits alimentaires, dont une grande proportion est gaspillée et perdue pendant le transport.

LE GRAND CENTRE-VILLE DE SAINT-DENIS

L’ÎLE SAINT-DENIS

24


Avant de céder place à l’urbanisation vers les années 1960, la commune comptait de vastes plaines légumières, alimentant, entre autres, les commerces des Halles de Paris, jusqu’à ce qu’elle soit gagnée par l’industrie autour des années 1850. Néanmoins, la commune souffre depuis la désindustrialisation de la présence d’importantes friches industrielles et de l’habitat dégradé, offrant ainsi de nombreuses opportunités foncières pour de nouvelles constructions. Le but est donc de renouer avec le passé maraîcher de ce site, à travers un projet d’environs 50 logements autonomes dans leur production agricole, qui sera continuelle et gérée collectivement par les habitants.

PLAN DE SITUATION

ECHELLE: 1/750

25


26


Ce projet offrira un programme mixte, offrant des espaces privés (logements), des espaces collectifs à partager et à gérer entre ses habitants, et des espces publics invitants les habitants à venir s’y détendre, s’y distraire ou bien s’y approvision- ner (jardins partagés, commerces...). Les espaces publics du projet se situeront principalement au RDC, afin d’y faciliter l’accès sans gêner les habitants. mais les habitants du quartier pourront aussi accéder aux jardins partagés, qui seront bien visibles depuis les environs du projet. Étant situe à proximité directe de la voie ferrée qui permet à la ligne H du train ainsi qu’à la ligne D du rer de traverser le territoire. l’une des priorités du projet est donc de protéger les habitations des nuisances causées par cette proximité. Des plateaux de jardins partagés viennent ainsi créer une séparation auditive et visuelle entre les immeubles d’habitation et les voies ferrées. Ce projet se compose aissi en 3 composantes majeures: + les plots d’habitations disposées côte à côte et en escalier du sud au nord afin de bénéficier du maximum d’ensoleillement, entourés de balcons végétalisés. + des «cabanes» regroupant les espaces collectifs à partager entre les habitants du projet qui viennent s’insérer et s’imbriquer entre les plots. + les plateaux de jardins partagés qui servent de voile atténuant les nuisances des voies ferrées et qui constituent le lieu de rencontre entre les habitants du quartier et ceux du projet. FAÇADE OUEST

ECHELLE: 1/400

27


Locaux Communs: Ateliers bricolage et menuiserie

Vue aérienne depuis le sud-est

28

Vue de la façade est depuis les quais de la gare Saint-Denis

COUPE TRANSVERSALE

ECHELLE: 1/400

Locaux Publics: commerce de proximité type boulangerie, café..


e

..

Aire de jeux pour enfants

Locaux Communs: Salle de polyvalante Locaux Communs: Salle de jeux pour enfants

Locaux Communs: Atelier de recyclage et compostage

Local Vélos

Locaux Communs: Laverie

Locaux Publics: commerce de proximité type boulangerie, café...

Locaux Publics: restaurant

Local Gardien et stockage

Locaux Communs: Espace de Stockage et de réfrigération

Local Vélos

Locaux Communs: Salle de Sport

Locaux Communs: Laverie

Locaux publics: librairie

Locaux Publics: lieu de vente des produits cultivés sur place

PLAN DU RDC

Locaux Publics: commerce de proximité type boulangerie, café...

ECHELLE: 1/300

Locaux comuns: Serre

Locaux Communs: Salle de travail et de lecture

terrasse commune

terrasse commune

PLAN DU R+1

ECHELLE: 1/300

29


Espace Collectif: jardins patagés

terrasse commune

Locaux Collectifs: Chambres d'amis communes terrasse commune

terrasse com

PLAN DU R+4

ECHELLE: 1/300

Espace Collectif: jardins patagés

terrasse commune

terrasse commune terrasse commune

Loaux communs: crèche commune

30

PLAN DU R+7

ECHELLE: 1/300


mmune

Vue aérienne depuis le sud

COUPE DE PRINCIPE SUR LOGEMENTS

ECHELLE: 1/100

31


32


Vue piĂŠtonne depuis la Place des Confluences

33


ARCH ITECTU RE, AMENAGEMENT & URBANISME TRAVAUX PERSONNELS ET EN AGENCE

Parcours Parcours

CASARTS, LE PLUS GRAND THEATRE D’AFRIQUE

Evènement Evènement

STAGE À L’AGENCE D’ARCHITECTURE RACHID ANDALOUSSI - CASABLANCA - 2012 Travail effectué: Etude du projet et du parti architectural - Réalisatio de maquettes d’étude de la salle de théâtre en «Black Box» et scénarios de transformation Partcipation aux réunions d’études avec l’architecte et les bureaux d’études.

CONCOURS D’ARCHITECTURE POUR LA REALISATION D’UNE NOUVELLE STATION TOURISTIQUE À TAGHAZOUT

STAGE À L’AGENCE D’ARCHITECTURE RACHID ANDALOUSSI - CASABLANCA - 2012

34

Travail effectué: Etude du règlement de consultation du concours et du cahier des charges des prescriptions urbaines du projet - Etude du site, des vues et de la topographie - Proposition d’implantation des voiries et des parcelles puis de leur découpages en lots.


A

B

C

D

2000 402

831

67

173

67

461

31

3

67

Salle d'eau

Terrasse

67

103

67

103

67

103

230

F

Pl. Entrée

11

1185

67

224

894

23

141

67

65

Dgt

67

402

E

Ch. Parentale

Pl.

bibliothèque

97

WC

Salle à manger 2

436

Pl.

420

458

Cuisine Séjour

1185

Dgt Pl.

Ch. Amis

436

458

Ch. Amis

Gravier

346

Salle d'eau + WC

Garage + Rangements

1 287

67

276

67

30

67

107

67

257

67

707

MAISON G

DATE

Construction d'une Maison Individuelle Rue de Cahon Gouy, 80132, MIANNAY

Maître d'Ouvrage :

Mr et Mme Gemaile RECHAK 27, quai de l'Oise 75019 PARIS Tel 01 42 38 35 75

Architecte :

Gemaile RECHAK Architecte 27, quai de l'OISE 75019 PARIS T/01 47 97 59 12 F/01 40 33 63 02

PLAN

Fichier : PLAN Ech : 1/100

PCMI5

2000

MAISON G

VILLEPREUX TRIANON 2

Travail effectué: Aménagement des espaces intérieurs - Réalisation de la maquette 3D du site et de la maison - Constitution des pièces du Permis de Construre - Choix des matériaux en façades.

Travail effectué: Constitution du DCE - Réalisation des plans de vente des 212 logements.

STAGE À L’ATELIER D’ARCHITECTURE GEMAILE RECHAK - PARIS - 2014

PROJET RÉALISÉ À L’ATELIER GEMAILE RECHAK EN COLLABORATION AVEC L’AENCE D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME FRANÇOIS LECLERQ - PARIS - 2017

Avant

Après

CONCOURS D’ARCHITECTURE POUR LA CONCEPTION ET

KREATIK - AMÉNAGEMENT DE LOCAUX DE 313M² D’UNE PME

ETUDE ARCHITECTURALE DU PROJET BOUSTANE SAHEL

EN RÉGION PARISIENNE

Travail effectué: Modélisation 3D pour la plaquette de présentation du programme - Rdaction de la présentation du parti architectural - Calcul et répartition des surfaces du projet - Montage du dossier de présentation du projet et du programme - Réalisation de schémas de présentation du parti architectural.

Travail effectué: Relevé de l’éxistant - Etretients avec les employés afin de définir au mieux leurs besoins ainsi que la réponse spatiale adéquate Réalisation de différentes propositios d’aménagement - Choix des matériaux et de l’ameublement.

CONCEPTION DE 223 LOGEMENTS - CASABLANCA - 2012

PROJET EN INDEPENDANT - ISSY-LES-MOULINEAUX - 2017

35


GALERIE UNTILTHEN RÉAMÉNAGEMENT D’UN HANGAR DES PUCES DE SAINT-OUEN EN GALERIE D’ART CONTEMPORAIN 2014 Les Puces de Saint-Ouen

Agence d’architecture: Atelier Gemaile RECHAK Maître d’ouvrage: UNTILTHEN (Maîtrise d’ouvrage privée) Galerie d’Art Contemporain 77 Rue des Rosiers à Saint-Ouen Montant des travaux: 0.1 M€ ht SHON 500 m² Projet livré en février 2015 Travail réalisé: Relevé de l’éxistant - Conception architecturale - Choix des matériaux - Réalisation de la maquette 3D. La demande des galeristes était de réer une nouvelle vision du marché de l’art. Les 500m² devaient être facilement modulables, dont 40m² dédiés exclusivement à la performance. Ces caractéristiques spatiales étaient pour le maître d’ouvrage essentielles afin de mieux appréhender un marché de l’art qui a changé ces 20 dernières années. Ajourd’hui, il faut avoir la garantie de pouvoir travailler en profondeur avec les artistes, les collectionneurs, les commissaires et les conservateurs dans le partage des œuvres, soit se donner le temps d’authentiques rapports humains.

36


Afin de restructurer l’espace de ce hall sous verrière, peu de modifications ont été apportées. Seules de grandes cimaises surlignées de néons ont été rajoutées, soulignant ainsi les cheminements à emprunter tout en délimitant différents espaces d’exposition. Une boite fermée a aussi été posée à l’intérieure de cette halle afin d’offrir un espace clos où les galeristes peuvent rencontrer les collectionneurs et les concervateurs tout en ayant l’intimité et le confort nécesaire.

37


8 LOGELENTS ET UNE CRÈCHE RUE MYRHA 8 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX ET UNE CRECHE FAMILIALE DE 15 BERCEAUX 2017-2018 PARIS Agence d’architecture: Atelier Gemaile RECHAK Maître d’ouvrage: Elogie SIEMP NF HABITAT HQE 2 et 3 PT -20% RT 2012 PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS Montant des travaux 1.45 M€ ht 8 logements sociaux et une crèche familiale de 15 berceaux SdP Lgts 490 m² SdP Crèche 190 m² Mission complète loi MOP Projet en phase PRO Travail réalisé: APD - PRO - Réalisation de la maquette 3D et des images 3D. Ce projet architectural est la preuve qu’une insertion urbaine « harmonieuse » n’empêche pas une écriture architecturale contemporaine de qualité. L’architecture de ce projet est guidée par la qualité environnementale du bâtiment, confronté à de fortes contraintes (contexte urbain dense, imbrication de programme). Puisant sa forme des contraintes formelles et règlementaires du site, le projet de logements rue Myrha se caractérise par sa toiture en zinc couleur brun écorce qui se déplie de la toiture vers les façades.

38

COUPE EN PERSPECTIVE DU PROJET


PLAN DE MASSE

SCHÉMA DE PRINCIPE DE LA TOITURE

39


40

Vue dpuis la rue Myrha


COUPE LONGITUDINALE

41


LA MAISON EN BANDE 13 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX DONT 5 MAISONS

2017-2018 LIMAY

Agence d’architecture: Atelier Gemaile RECHAK Maître d’ouvrage: E.H.S SOVAL NF HABITAT HQE -10% RT 2012 Situation : rue des Carreaux Limay (78) SdP Logements : 1 070 m2 Parking Public de 30 places Montant des travaux : 1.9 M€ ht Mission complète loi MOP DCE en cours Travail réalisé: APD - PRO - PC - Réalisation de la maquette 3D et des images 3D.

Cette réinteprétation de la maison en bande permet une insertion en cohérence avec l’environnement en majorité pavillonnaire. Organisées en deux bandes séparées par une large venelle centrale, ces logements se caractérisent par une architecture contemporaine adaptée et valorisant une image dynamique à la ville.

42

Vue dpuis l’avenue du Docteur Guilleminot


PLAN DU RDC Vue dpuis la rue des Carreaux

43


NICE ARENAS RÉSIDENCE ETUDIANTE 192 CHAMBRES, RÉSIDENCE HÔTELIÈRE 139 CHAMBRES, HÔTEL 175 CHAMBRES, 44 LOGEMENTS DONT 15 SOCIAUX

2016 - 2017 NICE

Agence d’architecture: Atelier Gemaile RECHAK en collaboration avec l’Agence d’Architecture et d’Urbanisme François Leclercq Maître d’ouvrage: SOGEPROM NF HABITAT & BREAM SdP Globale : 29 100 m² - SdP logements: 2 479 m² / SdP résidence étudiante: 5 621 m² / SdP résidence hôtelière: 5 396 m² / SdP hôtel: 4 559 m² / SdP commerces: 1 064 m² / Parking 600 places / SdP bureaux: 10 816 m² Montant des travaux : 50 M€ ht PC déposé en octobre 2017 Travail réalisé: APS - PC - APD - PCM

44

Vue dpuis le bouleard René Cassin


Le projet se situe sur l’îlot 3/P2, entre la ZAC Grand Arenas et le secteur Arenas, le long du boulevard René Cassin. Il est entouré à l’Est par les bureaux « porte de l’Arenas », au Sud par la place des Mosaïques, à l’Ouest par le lycée hôtelier Paul Augier. Construire dans ce site constitue une formidable opportunité de réconcilier l’Arénas et son territoire, compléter un vide par une nouvelle pièce urbaine. Grand Arénas s’articule autour de quatre axes : un quartier d’affaire attractif pour les entreprises internationales, le pôle d’échanges multimodal Nice Aéroport, un grand parc des expositions pour la Côte d’Azur et une stratégie de diversification économique. Le projet prévoit la construction de deux bâtiments : un bâtiment appelé « le Carré », par sa forme, à l’Ouest et un bâtiment de bureaux à l’Est, venant se positionner dans la continuité des deux ailes de l’immeuble Nice Plaza. Le Carré accueille : des logements, une résidence pour étudiants, une résidence de tourisme, un hôtel 4*, des commerces en rez-de-chaussée ainsi qu’un parking public de 650 places environ, qui se développe sur 6 niveaux au cœur du Carré et en semi-enterré sous les deux programmes. Le bâtiment de bureaux est constitué de trois entités contiguës, qui seront mis en œuvre suivant trois tranches distinctes.

Vues dpuis le bouleard René Cassin

45


A V E N T U R E ENTREPRENARIALE EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES DIVERSES Mon souhait de devenir architecte découle entre autres d’un désir d’apporter de l’apaisement et du réconfort aux usagers de la ville, et d’assurer leur droit à l’appropriation, au confort et à la sécurité. Cette volonté d’assurer « le droit à la ville » m’a par la suite guidée à travers mon parcours universitaire et professionnel. Pour moi, l’architecture n’est pas une science de l’assemblage ou du spectaculaire, mais l’art d’apporter du bonheur et du bien-être par le bon usage de la forme et des proportions. J’adhère aux paroles de Peter Zumthor lorsqu’il dit : « Personnellement, je continue à chercher dans les choses rudimentaires qui font l’architecture : les matériaux, la construction, les éléments porteurs et portés, le ciel et la terre ; je continue à chercher la confiance en des espaces qui peuvent être de vrais espaces.» En effet, je juge que la qualité de vie d’un individu passe en premier par son environnement immédiat ; son logement, son espace de travail, ou encore la ville où il habite. Ce que je souhaite réaliser à travers l’architecture c’est simplement des espaces où on est heureux d’être. Pour cela, j’entreprends une démarche qui allie créativité, écoute, et connaissance des normes et des techniques.

46

J’ai pu jouir de différentes expériences professionnelles diverses et extrêmement formatrices, qui m’ont guidées dans mon apprentissage des différents aspects du métier d’architecte, m’inculquant différentes méthodes et approches possibles, selon le contexte et les enjeux du projet. J’ai par exemple beaucoup travaillé au sein de l’atelier Gemaile Rechak, où j’ai traité la question du logement, des usages et du cadre de vie.


MAISON DE QUATIER à JVISY SUR ORGE (91) Démarche HQE THPE -20% RT

Programme : 1 salle polyvalante de 120m², 1 hall d’accueil, environs 3 salles de réunions et des salles de 2012 Concours 2017 stockage. Atelier Gemaile RECHAK Montant des travaux : 1.5 M€ ht

ECOLE MATERNELLE à CHALIFERT (77) Démarche HQE THPE -20% RT 2012 Concours 2017

Atelier Gemaile RECHAK

Programme : 5 salles de classes, un réfectoire, une cuisine et une salle de sport SHON = 1200 m² - Montant des travaux : 2 M€ ht

PERSPECTIVE

L’ACCÈS À LA COMMANDE PUBLIQUE PARTICIPATION À PLUSIEURS APPELS D’OFFRES PUBLIQUES France - 2018

Dans le cadre de ma formation HMONP, et ce durant les séminaires organisés par l’ENSAPLV ainsi que lors de ma mise en situation professionnelle, j’ai été beaucoup confrontée à la question de l’accès à la commande publique. J’ai ansi pu acquérir une importante expérience dans le domaine, que ce soit en ce qui concerne les missions de la loi MOP, la répartition des honoraires, les types d’appels d’offres qi permettent d’avoir accès à ce type de commande, etc.

L’ENTREPRENARIAT

RV PERSPECTIVE: PRODUCTION DE PERSPECTIVES ARCHITECTURALES Paris - Depuis 2016

En 2016, j’ai débuté mon activité professionnelle par des expériences en tant qu’autoentrepreneur. Cela m’a permis de démarrer un projet de réalisation de perspectives architecturales avec un artenaire architecte. À travers e projet, nous avons pu assister et participer à différents concours d’architecture, de différentes envergures et orientations, ce qui nous a permis de nous rendre compte de plusieurs aspects du métier d’architecte, en plus d’être en contact avec différentes méthodes de conception et de construction, et de nous tenir informés des avancés techniques et des différentes dynamiques entre les acteurs autour d’un projet architectural.

47


RV PERSPECTIVE PLUS QU’UNE IMAGE...

Processus de production des images

Haut - de gauche à droite: Luca Battisti Architecte - Metlife Tour, New York (Concours - 2016) / BVAU (Bartolo Villemard Architecture Urbanisme) - Bureaux, Lille, Les rives de la haute dêule (Concours - 2017) / Bas - de gauche à droite: SUD Architectes et Patriarche - Maille Horizon Nord, Noisy le Grand, ilot C4(Concours - 2016) / CDB (Cyril Durand Behar Architectes) - Logements quai Louis Blériot, Paris (Faisabilité - 2017) / Afin de de connaître notre processus de travail, nous mettons à votre disposition ce document présentant Land’Act - Aménagement des espaces publics et privatifs de l’écoquartier de l’Arsenal, Rueil-Malmaison (Réunions de présentation au maire de Rueil-Malmaison). les différentes étapes de production des images.

Nous procédons à la réalisation des perspectives en une période allant de 5 à 7 jours. Chaque jour, nous vous transmettons un état d’avancement des images, et cela avant 15h. Nous vous prions de bien vouloir nous retourner vos remarques avant 18h, afin que nous puissions coordonner notre travail avec nos collaborateurs. Notre processus de production des images se divise en deux phases:

I. Modélisation ( 1-3 jours ) Cette étape consiste à modéliser le projet ainsi que le site, en distinguant les matériaux sans les préciser. Avant de lancer le calcul du rendu de l’image, nous vous prions de vérifier la conformité de la modélisation. Si vous remarquez que les matériaux ne sont pas bien présentés lors de cette phase, et qu’il n’y a pas de personnage ni d’arbre, ne vous inquiétez pas, cela sera traité lors de l’étape suivante.

II. Render et Photoshop ( 2-4 jours ) Lors de cette étape, nous précisons les matériaux du projet et du sol en lançant le rendu ( 3DS MAX ). Nous vous demanderons alors de vérifier que la présentation des matériaux vous satisfait.

48

Cette dernière phase nous permet aussi de donner vie à l’image, et cela en y intégrant les arbres, les personnages, les véhicules, la signalétique, etc.


Haut - de gauche à droite: Gautier & Conquet Architectes et Paysagistes - Requalification de l’espace public, Alençon (Concours - 2016) / BVAU (Bartolo Villemard Architecture Urbanisme) - 5 bâtiments de logements, Rouen (Concours - 2016) - BVAU (Bartolo Villemard Architecture Urbanisme) - 87 logements en accession à la propriété, Massy, Vilgenis (Commande Privée - 2017)

Processus de production des images Afin de de connaître notre processus de travail, nous mettons à votre disposition ce document présentant les différentes étapes de production des images. Nous procédons à la réalisation des perspectives en une période allant de 5 à 7 jours. Chaque jour, nous vous transmettons un état d’avancement des images, et cela avant 15h. Nous vous prions de bien vouloir nous retourner vos remarques avant 18h, afin que nous puissions coordonner notre travail avec nos collaborateurs. Notre processus de production des images se divise en deux phases:

I. Modélisation ( 1-3 jours ) Cette étape consiste à modéliser le projet ainsi que le site, en distinguant les matériaux sans les préciser. Avant de lancer le calcul du rendu de l’image, nous vous prions de vérifier la conformité de la modélisation. Si vous remarquez que les matériaux ne sont pas bien présentés lors de cette phase, et qu’il n’y a pas de personnage ni d’arbre, ne vous inquiétez pas, cela sera traité lors de l’étape suivante.

II. Render et Photoshop ( 2-4 jours ) Lors de cette étape, nous précisons les matériaux du projet et du sol en lançant le rendu ( 3DS MAX ). Nous vous demanderons alors de vérifier que la présentation des matériaux vous satisfait. Cette dernière phase nous permet aussi de donner vie à l’image, et cela en y intégrant les arbres, les personnages, les véhicules, la signalétique, etc.

49


IMAGES

ET

CRÉATIONS

SELECTION DE DESSINS, CROQUIS, PHOTOGRAPHIES ET CÉATIONS Concevoir, c’est donner vie à l’imaginaire par la matérialisation d’une idée. Cela nécessite donc des compétences et un savoir-faire particulier, ainsi que la maitrise certains outils afin d’acquérir la liberté et l’aisance nécessaires à l’acte de créer.

RELEVE ARCHITECTURAL ET URBAIN

50

PHOTOGRAPHIES


DU DESSIN A LA CONCEPTION

LA REPRODUCTION EN MAQUETTES

Turégano House, par Alberto Campo Baeza

VitraHaus, par Herzog et de Meuron Maquette exposée à l’atelier de maquettes de l’ENSA Paris-la-Villette

STRUCTURES

Mars/Avril 2011 Conception d’une salle de bain ergonomique

Recherche en structures

51


DU MOULAGE AU PROJET Conception d’une installation urbaine Octobre/Décembre 2013

Cette conception s’est déroulée en deux temps ; le moulage afin d‘obtenir un module de forme et de texture spécifiques, puis son assemblage afin d’aboutir au projet. Deux procédés de moulage furent alors développés. Dans un premier temps, nous avons fait rouler une boule en argile selon des parcours prédéterminés sur le sol des rues de Paris. Cela nous a permis de transformer une surface plane mais texturée en un élément sphérique, donc en 3D, Puis, dans un deuxième temps, nous avons de nouveautransformer cet élément en trois dimensions en une surface plane mais texturée, et ce grâce au latex. Ainsi nous avons obenu une nouvelle cartographie des rues de Paris, grace à ses textures.

52


Les parcours dessinés par ces boules ont été choisis selon leur diversitéé de textures, et ce à deux endroits très différents, socialement et esthétiquement, de Paris; La Place de la Concorde et Aubervilliers. Ces carte ont été par la suite refragmentées et applanies en triangles portant les empreintes rassemblées par l’argile. Ainsi, les différents parcours ont pu être représentés par des bandes de triangles de formes différents. On a donc obtenu le parcours de la Place de la Concorde sur une bande, celui d’Aubervillers sur une autre, et on y ajouta une troisième bande de triangles translucides; celle-ci servira par la suite comme bande vitrée sur tout le projet. On a après cela commencé par disposer nos deux bandes texturées en les tordant ou les enroulant sur elles-même afin de créer des espaces, les triangles formants parfois le sol, parfois le plafond, ou même les parois latérales.

53


54


Neila Harrouch

Architecture et Urbanisme neilaharrouch@gmail.com +33 (0)6 64 70 17 76


Neila HARROUCH - Architecte DE & Urbaniste  

Portfolio - Architecture et Urbanisme

Neila HARROUCH - Architecte DE & Urbaniste  

Portfolio - Architecture et Urbanisme

Advertisement