Page 89

1.4 La terre

Mesure 1.4

La terre (12/12)

Conclusion 2011

Conclusion 2018

Après avoir été très importants, les moyens financiers destinés à la réforme foncière sont aujourd’hui insuffisants, mais ce qui manque le plus c’est un projet politique permettant de replacer cette dernière dans la construction du Pays, et cela quelque soit son avenir institutionnel. Il est important de redéfinir le projet (Faut-il poursuivre et approfondir la réforme foncière ? Jusqu’à quand et selon quelles modalités ? Problème de l’accompagnement sur terres coutumières) et d’envisager au plus vite le rôle futur de l’ADRAF.

Légende

Evaluation 2011

Actualisation 2018

La réforme foncière a atteint la grande majorité de ses objectifs, même si les revendications demeurent. Les capacités d’investissement de l’ADRAF demeurent limitées dans les secteurs où la réforme n’a pas eu lieu (Sud). Au-delà du chantier d’attribution des terres, les besoins d’accompagnement sont aujourd’hui immenses pour sécuriser, gérer et valoriser sur le long terme le patrimoine coutumier. C’est pourquoi l’ADRAF construit aujourd’hui un nouveau projet pour soutenir la gestion de long terme des terres coutumières : valorisation, animation des GPLC, gestion des baux, gestion des terrains agricoles, mémoire de la terre, prestations de service aux collectivités territoriales, etc.

Etude concernant la mise en œuvre des Accords sur la NouvelleCalédonie signés à Matignon et Nouméa - DGOM

89

Etude concernant la mise en oeuvre des Accords sur la Nouvelle-Calédonie signés à Matignon et Nouméa  
Etude concernant la mise en oeuvre des Accords sur la Nouvelle-Calédonie signés à Matignon et Nouméa  
Advertisement