Page 1

NATIXIS ASSET MANAGEMENT - NATIXIS ASSET MANAGEMENT - NATIXIS ASSET MANAGEMENT - NATIXIS ASSET MANAGEMENT

FLASH EXPERTISE FÉVRIER 2010 ACTIONS EMERGENTES Après une nette surperformance des actions émergentes par rapport aux actions des pays développés en 2009, quelles sont les perspectives pour 2010 ? Les actions émergentes ont largement surperformé les marchés actions des pays développés en 2009. En effet, le MSCI Emerging Market a réalisé en 2009 une performance (en euro) de 73,1 % contre 26,7 % pour le MSCI Monde et 28,7 % pour le MSCI EMU(1). La surperformance est nette. Elle reflète une capacité de résilience importante des économies émergentes face à la crise et s’explique notamment par de solides fondamentaux économiques. Quelles perspectives pour 2010 ? Les spécialistes Actions Emergentes de Natixis Global Asset Management sont confiants : le potentiel de croissance demeure important dans ces pays et la valorisation de leurs marchés actions attractive.

Les enseignements de l’année 2009 L’année 2009 a été riche en enseignements pour la classe d’actifs des actions émergentes. n Les pays émergents ont mieux traversé la crise et en sortent renforcés Les pays émergents se sont particulièrement bien remis des effets de la crise. Les grands pays émergents (tels que le Brésil et Taïwan) ont quasiment tous retrouvé leur niveau de production industrielle d’avant-crise. Ceci est loin d’être le cas aux Etats-Unis ou de la zone euro, dont les niveaux, bien que stabilisés sont nettement inférieurs post-crise.

Production industrielle en niveau (30/06/2007 - 26/11/2009)

Source : Factset

La récession dans les pays émergents a été de courte durée mais surtout de moindre ampleur que dans les pays développés. Les prévisions de taux de croissance du PIB pour l’année prochaine font à nouveau apparaître une forte accélération par rapport à cette année. L’impact négatif de la crise sur le potentiel de croissance économique y sera donc probablement beaucoup moins important que dans les pays industrialisés.

Croissance du PIB et prévisions en %

Source : Source JP Morgan - Décembre 2009

(1) Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les chiffres des performances cités ont trait aux années écoulées.

www.am.natixis.com


FLASH EXPERTISE n Des économies dont les fondamentaux n’ont jamais été aussi solides Les changements structurels intervenus dans la dernière décennie ont fortement amélioré les fondamentaux économiques des pays émergents, aujourd’hui plus solides que jamais. Ces derniers sont désormais moins dépendants des flux de capitaux des pays développés grâce aux excédents de leurs balances courantes. La Chine dispose ainsi d’environ 1/3 des réserves mondiales de change : elle est devenue l'un des plus grands créanciers des Etats-Unis.

Pays émergents et pays industrialisés : compte courant en % du PIB France

6

Japon

US

Pays émergents

4 2 0 -2 -4 -6 -8

1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Source : FMI, décembre 2009

L’expérience des crises passées a conduit les pays émergents à adopter plus de rigueur dans leur gestion budgétaire. Les marchés émergents sont ainsi aujourd’hui dans une situation financière plus saine que les pays industrialisés grâce à une meilleure gestion des équilibres économiques. Alors que les déséquilibres des finances publiques n’ont cessé de s’aggraver dans les pays développés, les pays émergents ont, a contrario, des finances publiques qui s’améliorent.

Pays émergents et pays industrialisés : niveau d'endettement en % du PIB

Source : FMI, décembre 2009

n Les marchés émergents restent attractifs malgré la forte hausse enregistrée en 2009 Les marchés émergents ont déjà pu effacer la baisse enregistrée depuis la faillite de Lehman Brothers. Depuis le début de la crise, ils ont d’ailleurs surperformé les pays développés de presque 20 %(2). Malgré cette forte hausse, ils ne semblent pourtant pas trop chers. Ils restent ainsi près de 20 % moins chers que les marchés développés en termes de PER(2). Compte tenu d’une croissance attendue des bénéfices supérieurs aux marchés développés et des changements structurels intervenus depuis la crise asiatique, les pays émergents ne méritent plus, aujourd’hui, une forte décote par rapport aux pays développés.

PER fondé sur les estimations de bénéfices sur les 12 prochains mois

Source : Factset

Quelles sont les perspectives pour 2010 ? Pour 2010, toutes les zones semblent à même de générer une croissance positive dont devraient bénéficier les marchés actions. n Ensemble de la zone émergente Malgré les fortes progressions des marchés d’actions émergentes enregistrées en 2009, l’équipe de Gestion Actions spécialisée sur les émergents envisage la poursuite de ce mouvement haussier en 2010 grâce à : - des taux de croissance élevés dans les pays émergents, fondés sur une forte dynamique domestique et la reprise des échanges mondiaux, - une valorisation qui reste attractive grâce aux anticipations favorables sur les progressions des bénéfices des sociétés, - un potentiel d’appréciation des devises émergentes face à l’euro, - des équilibres budgétaires qui se sont nettement moins dégradés que dans les pays développés. (2) Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les chiffres des performances cités ont trait aux années écoulées. (3) Le PER (ou Price earning ratio d'une action) est égal au rapport du cours d'une action sur le bénéfice par action. On l'appelle aussi multiple de capitalisation des bénéfices. Il dépend essentiellement de trois facteurs : la croissance future des bénéfices de la société concernée, le risque associé à ces prévisions et le niveau des taux d'intérêt.

www.am.natixis.com


FLASH EXPERTISE L’hétérogénéité des situations économiques et politiques conduira probablement à une forte différenciation des performances entre les pays de la classe d’actifs. Certains pays connaîtront cette année des échéances électorales, sources possibles de perturbations. Enfin, nos spécialistes estiment que la reprise du commerce international, ainsi que le retour du thème de l’inflation, auront des impacts et susciteront des réponses différenciées selon les économies et les autorités nationales. La sélection pays restera donc un élément-clé de la performance sur cette classe d’actifs "émergents". - Anticipant une reprise de la croissance aux Etats-Unis, nos spécialistes privilégient aujourd’hui le Mexique qui en sera le premier bénéficiaire. Autre avantage du Mexique : la forte sous-valorisation de sa devise. -En Asie, Taïwan et la Corée semblent particulièrement bien positionnés compte tenu de leur capacité à capter la vitalité de la croissance mondiale. Ces deux pays, très ouverts au commerce international, continueront de bénéficier de l'activité soutenue en Chine tout en profitant de la reprise économique dans les pays développés. L’équipe s’attend en outre à une appréciation des monnaies asiatiques par rapport à l'euro. n Europe émergente Les marchés émergents européens présentent un niveau de décote élevé par rapport aux marchés "matures" (30 %), pour une croissance des bénéfices qui devrait se révéler supérieure. Dans le prolongement de 2009, l’appétit des investisseurs pour ces marchés pourrait se maintenir à un niveau élevé sur le premier semestre. Nos équipes s’attendent à une poursuite de la hausse des marchés émergents européens au premier semestre, avec une croissance du PIB de plus de 2 % dès 2010 dans de nombreux pays. Nos spécialistes anticipent ensuite une stabilisation des marchés actions au second semestre car la perception de l’environnement macroéconomique pour cette période reste floue, avec de nombreux facteurs d’incertitude (fin des plans de relance, rythme réel de la reprise, possibles hausses de taux…). L’année 2010 devrait donc être propice à une gestion privilégiant une allocation géographique discriminante et une grande sélectivité dans le choix de valeurs (biais pour les valeurs de qualité, délaissées en 2009). L’évolution des marchés émergents européens au second semestre sera conditionnée par l'évolution de l'environnement macroéconomique global. Des prises de profits sur cette classe d’actifs volatile sont envisageables. n Asie Emergente Nos spécialistes anticipent la poursuite de l’assouplissement de la politique monétaire américaine et un dollar américain plus faible. Ils estiment que la croissance chinoise a fait la preuve, en 2009, de sa résilience et les gérants du fonds sont très confiants sur la dynamique du pays en 2010. En effet, si les stimuli des plans de relance s’estompent, la croissance chinoise demeurera vigoureuse, d'où notre surexposition actuelle sur la "grande Chine", avec notamment une forte conviction sur Taïwan. n Amérique Latine émergente Le dynamisme des marchés émergents d’Amérique Latine devrait se poursuivre, sauf à ce que la croissance mondiale s’interrompe. Quatre thèmes majeurs sont à privilégier : - la consommation domestique des classes moyennes, toujours en pleine croissance et dont les prévisions sont excellentes grâce à la pénétration du crédit ; - la construction d’infrastructures dans l’ensemble de la région ; - les ressources naturelles : métaux de base, les métaux précieux et produits agricoles ; - les valeurs immobilières, dynamisées par la recrudescence de l’accès à la propriété, entraînant un dynamisme sur les valeurs liées à l’immobilier.

Les points d’attention En 2010, Natixis Asset Management sera particulièrement attentif aux risques inflationnistes et à l’impact de la modification des politiques monétaires dans les pays émergents. n Impact de la modification des politiques monétaires dans les pays émergents À titre d’exemple, après un plan de relance dynamique et des stimuli fiscaux importants, la Banque Centrale chinoise commence à durcir sa politique via une hausse des taux de réserves obligatoires. Cette modification de la politique chinoise, clairement justifiée par le niveau de croissance atteint, pourrait avoir un effet négatif à court terme sur les marchés des actions. Sur un horizon de plus long terme, cette mesure semble cependant être un moyen approprié afin de réduire le risque de « bulles » sur les marchés. n Craintes inflationnistes Un autre point d’attention est lié aux craintes inflationnistes. En Inde, on observe ainsi que les prix agricoles recommencent à augmenter sous l’effet de la mauvaise mousson, affectant potentiellement le pouvoir d’achat des classes moyennes et, donc la dynamique de croissance interne. L’inflation reste cependant aujourd’hui sous contrôle. Ainsi, malgré un environnement inflationniste et de politiques monétaires qui deviendront moins favorables, la Gestion reste sereine sur la capacité des pays émergents à gérer cette situation, tout en conservant leur potentiel de croissance.

www.am.natixis.com


FLASH EXPERTISE L’atout de notre modèle multiboutique : des équipes de gestion spécialisées Natixis Global Asset Management a développé un modèle multiboutique original qui présente plusieurs avantages : - grande diversité des offres ; - indépendance des stratégies d’investissement proposées par les différentes entités. Pour la gestion des actions émergentes, la combinaison des expertises des différentes filiales couvre ainsi toutes les zones géographiques : Amérique latine, Asie, Europe et ensemble de la zone émergente. Gestionnaire

Fonds

Notation Lipper Performance régulière sur 3 ans(4) / catégorie

Indice de référence

Natixis Asset Management

Natixis Emerging Europe Fund

Leader / Equity Emerging Markets Europe

MSCI Emerging Markets EUROPE (PI $) (à titre indicatif)

(5)

/ Equity Emerging Markets Far East

MSCI Emerging Markets ASIA Free (DNR $)

Leader / Equity Emerging Markets Latin America

MSCI Emerging Markets LATIN AMERICA (PI $)

/ Equity Emerging Markets Global

MSCI Emerging Markets (DNR € )

Absolute Asia Asset Management Absolute Asia AM Emerging Asia Fund Hansberger Global Investors, Ltd

Hansberger Emerging Latin America Fund

Natixis Asset Management

Natixis Actions Global Emergents

(5)

Rédigé le 22/01/2010 (4) La notation Lipper Performance Régulière reflète la performance d'un fonds avec un historique de 3 ans, ajustée du risque de court terme et de long terme, par rapport à l'ensemble des fonds de la même catégorie Lipper. Un fonds noté "Leader" signifie qu'il fait partie des 20 % meilleurs de sa catégorie. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. (5) La notation n’est pas disponible, le fonds ne bénéficiant pas encore d’un historique supérieur à 3 ans.

En savoir plus : n vos interlocuteurs commerciaux habituels chez Natixis Asset Management sont à votre disposition pour toute question complémentaire n rendez-vous sur le site internet de Natixis Asset Management : www.am.natixis.com

Avertissement Ce document est destiné à des clients professionnels. Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de Natixis Asset Management. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par Natixis Asset Management à partir de sources qu’elle estime fiables. Natixis Asset Management se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce document à tout moment et sans préavis et notamment en ce qui concerne la description des processus de gestion qui ne constitue en aucun cas un engagement de la part de Natixis Asset Management. Natixis Asset Management ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. Les OPCVM (fonds de droit français ou compartiments de la SICAV de droit Luxembourgeois Natixis International Funds (Lux) I) sont autorisés à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans un OPCVM. Les risques et les frais relatifs à l’investissement dans un OPCVM sont décrits dans le prospectus de ce dernier. Le prospectus et les documents périodiques sont disponibles sur demande auprès de Natixis Asset Management. Le prospectus doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

www.am.natixis.com

Flash Expertise.Actions émergentes 02.2010  

Flash Expertise.Actions émergentes 02.2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you