Issuu on Google+

Le vivre ensemble est la marque de fabrique rennaise. C’est également un impératif au moment où nos sociétés modernes sont confrontées à la montée des individualismes, où les extrémismes mènent aisément au repli sur soi. Notre réponse est forcément collective. Il s’agit pour nous de renouveler le contrat social qui lie les Rennais entre eux. Ce contrat impose de mieux articuler nos politiques contre les injustices sociales et les difficultés qui traversent nos vies. Et si nous devons en être à l’initiative, c’est avec vous que nous écrirons ce contrat.

Rennes est engagée dans une politique culturelle ambitieuse et partagée. Ses festivals, équipements, projets artistiques, sa politique de commande publique, de lecture publique, d’éducation artistique et de médiation sont devenus au fil des années un facteur d’épanouissement, un vecteur de rayonnement, et un lien fort d’identité. Parmi nos propositions

Proposer un rendez-vous culturel tous les dimanches dans un équipement en hiver et sur l’espace public en été.

Imaginer un événement métropolitain mixant pratiques amateurs et professionnelles autour du chant ou de la danse.

Conforter la carte «"Sortir"!"» qui permet l’accès de tous aux loisirs, à la culture et au sport.

Ouvrir plusieurs salles : Antipode, grand et petit auditorium du centre de congrès, salle de la future maison des associations.

Conforter le projet de Maison du théâtre amateur (ADEC).

Construire, au Blosne, le nouveau conservatoire de musique, de danse et de théâtre.

Construire avec les associations un plan de soutien aux langues de Bretagne (Breton, Gallo).

La hausse de la natalité et la politique de construction de logements ont permis de consolider l’ancrage des familles rennaises, d’en accueillir de nouvelles. Nous devons nous adapter à leurs attentes tout en ayant une attention pour les plus fragiles. Parmi nos propositions Créer de nouvelles places en crèches collectives (centre-ville, la Courrouze, BoisPerrin, Le Blosne). Ouvrir les écoles de Beauregard-Quincé et de la Courrouze. Ouvrir le nouveau centre de loisirs RobertLaunay aux Gayeulles en direction des 2-12 ans.

Retrouvez l’intégralité de nos 411 propositions sur

www.nathalie-appere.fr

Pérenniser les comités de suivi de la réforme des rythmes éducatifs pour en faire le comité du projet éducatif local qui associera les parents d’élèves, les enseignants, les agents municipaux et les associations. Cela permettra d’améliorer l’offre périscolaire et d’ajuster les horaires. Ce projet éducatif local mènera au renforcement de la fonction éducatrice de notre ville.



a4-contratsocial-web