Page 1

Notre

projet

Rennes,

crĂŠative et solidaire Roazhon, ker a ijin hag a gengred


Madame, Monsieur, Les 23 et 30 mars prochains, à l’occasion des élections municipales, vous ferez le choix d’un projet pour Rennes et d’une équipe pour le mettre en œuvre. Ce moment d’expression démocratique est aussi important pour déterminer le futur de notre ville. Le programme que je vous présente est un contrat que je veux passer avec les Rennais.

Édito 

P2 & P3

Une stratégie économique au service de l’emploi 1. L’université et l’innovation, notre identité et notre avenir  P4 2. Réussir nos mutations économiques  P5 3. Une économie plus solidaire  P6 4. Rennes à l’international  P6 Construire la ville ensemble 1. La ville pour tous, la ville par tous  2. Des espaces publics à vivre  3. La ville durable  4. Le droit à la mobilité pour tous 

P7 P8 P9 P9

renouveler le contrat social 1. La culture pour faire société  P10 2. Enfant, famille : l’ambition d’une ville éducatrice  P11 3. La jeunesse, l’âge des possibles  P11 4. Santé, vieillissement, handicap : la ville du bien vivre  P11 5. Promouvoir la laïcité et le vivre ensemble  P12 6. La sécurité, un droit pour tous P12 7. Solidarité et lutte contre l’exclusion P13

2

Le pouvoir d’agir ensemble 1. S’appuyer sur le socle associatif  P14 2. Habitants, usagers, tous citoyens  P14 3. Renforcer la proximité  P14 4. De nouveaux lieux à inventer  P15 5. Une gestion rigoureuse des deniers publics  P15 6. Coopération des territoires : Rennes au cœur des réseaux  P15

Il a été construit avec vous : 20 ateliers participatifs réunissant au total plus de 300 personnes, 23 points rencontres sur l’espace public, 200 entretiens et près de 50 contributions ainsi que de très nombreux échanges au cours desquels vous m’avez fait part de vos attentes et de vos espoirs. Il prend source dans les valeurs de gauche qui guident mon engagement et fédèrent les femmes et les hommes qui m’entourent : la solidarité, l’égalité et la justice sociale. Il s’appuie aussi sur l’amour de la ville et la confiance en son avenir. Rennes est une ville attractive. Les derniers chiffres du recensement nous placent ainsi parmi les 3 premières agglomérations françaises pour la progression du nombre d’habitants et le 3e territoire en termes de production de richesse par habitant. Cette vitalité démographique et économique est une force. Au 1er janvier 2015, notre agglomération deviendra métropole en application d’une loi que j’ai personnellement portée. Rennes, ainsi que les 8 autres grandes villes françaises retenues, sera confortée comme moteur de croissance et de solidarité. Cette nouvelle étape de la coopération intercommunale est une chance pour les Rennais, mais aussi un atout pour la Bretagne toute entière. Le dynamisme reconnu de Rennes est à l’évidence le résultat des politiques volontaristes menées par les équipes d’Edmond Hervé et de Daniel Delaveau pour faire de notre développement un outil au service de la qualité de vie et de la cohésion sociale. C’est aussi une œuvre collective qui s’appuie sur l’engagement et les initiatives de l’ensemble des acteurs de la ville (économiques, culturels, sportifs, éducatifs, sociaux et associatifs). Le projet que je vous soumets révélera l’ADN de notre ville – créative et solidaire – et reposera sur trois priorités et une méthode.

Une stratégie économique au service de l’emploi L’emploi sera au cœur de nos politiques pour un développement durable et solidaire. Alors que la crise a fragilisé le tissu économique, ses entreprises et ses salariés, il nous faudra miser sur la qualité de notre système de formation, d’éducation et de recherche pour conforter les secteurs industriels traditionnels et accompagner les filières émergentes. Seul le soutien à

Rennes, créative et solidaire Le pouvoir d’agir ensemble


l’innovation favorisera une croissance riche en emplois diversifiés nous permettant de lutter contre le chômage qui fragilise trop de familles et affaiblit notre pacte social.

Ce programme

c’est :

+ de

Un développement urbain au service de la qualité de vie et de l’excellence environnementale Nous ferons de l’accueil de tous le levier de l’amélioration de notre cadre de vie. Nous nous saisirons de l’opportunité de la création de logements accessibles à tous pour rénover nos quartiers, développer les transports et les mobilités, restructurer ou créer des espaces verts, anticiper la transition écologique et répondre aux usages attendus par les Rennais.

400

Un contrat social renouvelé Au moment où nos sociétés modernes sont confrontées à la montée de l’individualisme et du repli sur soi, je veux refonder le contrat social qui unit les Rennais. Il s’agit bien sûr d’adapter nos services pour mieux répondre aux besoins exprimés, mais aussi de lutter contre les inégalités et les discriminations, de faciliter le lien entre les générations, de combattre l’isolement, de créer les conditions de la tranquillité et de la sécurité publique. Et parce qu’elle nous permet de faire société, la culture y jouera un rôle fondamental.

Objectif

Une méthode : le pouvoir d’agir ensemble La période nous oblige à réinventer une action publique rigoureuse, sobre, soucieuse de préserver nos ressources (environnementales bien sûr, mais aussi financières et fiscales). Si Rennes est souvent citée en exemple pour son expérience en matière de participation des habitants, la démocratie locale est sans cesse à ré-inventer. Je veux m’y employer avec tous les Rennais. La responsabilité d’un Maire est de fixer un cap et d’y engager toute son énergie. Je connais notre ville et j’ai l’expérience de la gestion locale, j’y suis préparée. Je suis également convaincue que pour renforcer le sens et l’efficacité de l’action municipale, le rôle du Maire et de son équipe est aussi d’aller à la rencontre des Rennais. Favoriser l’expression citoyenne, m’appuyer sur l’expertise des habitants et mettre les acteurs autour de la table me permettront d’inventer avec vous la ville créative et solidaire. C’est le chemin que je vous propose.

propositions

5

20 %

salles de consommation cinéma d’énergie en moins d’art et essai

3 nouvelles

12,8 Km

crèches 2e ligne 2 groupes du métro

scolaires

5500

1 ~~~ pour le bassin

emplois

chantier du métro taire pour la natation ~ dont ~ supplémen-

500

30 ha 230 000 h aménagés pour les Rennais aux

liés au tunnel ~ avec ~

Prairies d’insertion Saint-Martin

30

immeubles / an rénovés dans

~ ~~~~ 20

imprimantes

 3D

le centre ancien

1500 25 000 logements/an

dont 50 % aidés

bénéficiaires

de la carte S o rt i r !

Retrouvez l’intégralité du programme sur www.nathalie-appere.fr

De gauche à droite sur la photo : Gaëlle Andro (PS), Honoré Puil (PRG), Marc Hervé (PS), Ana Sohier (UDB), Sébastien Sémeril (PS), Nathalie Appéré (PS), Éric Berroche (PCF), Jeff Monnier (UDB), Isabelle Pellerin (PS), Laëtitia Médard (PCF)

3


Une stratégie économique au service de l’emploi

L’emploi est au cœur de nos politiques pour un développement durable et solidaire. Si Rennes connaît historiquement un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale, les difficultés économiques bretonnes et nationales ne nous épargnent pas. Pour y faire face, notre stratégie repose d’abord sur l’innovation. Rennes dispose de nombreux atouts dans le domaine, au premier rang desquels la qualité de son système de formation, d’enseignement et de recherche, ainsi que l’excellence de son entreprenariat. Cela nous permet d’apporter une réponse aux difficultés que rencontrent les secteurs traditionnels impactés par la crise comme l’automobile, l’agroalimentaire, les télécoms, la filière du bâtiment. Terre d’initiatives, notre métropole confortera ces filières en anticipant leurs mutations économiques et industrielles, et elle soutiendra l’essor des filières émergentes, comme le numérique. Enfin, en utilisant tous les leviers pour une croissance riche en emplois, nous favoriserons une économie qui sera plus sociale, plus solidaire et plus humaine. L’excellence environnementale, l’amélioration de la santé et du bien-être, les progrès sociaux conditionneront notre développement et soutiendront l’essor des filières émergentes.

4 Rennes, créative et solidaire Une stratégie économique au service de l’emploi

L’Université et l’innovation, notre identité et notre avenir L’enseignement supérieur et la recherche à Rennes, ce sont 20 000 emplois directs ou indirects dans notre ville, 62 000 étudiants. Avec ses universités, ses écoles et ses laboratoires de recherche, Rennes représente la plate-forme d’innovation la plus importante du Grand Ouest. Par ailleurs, nous disposons à la fois de structures qui ont fait la démonstration de leur efficacité (Rennes Atalante), et de nouveaux pôles créés ces deux dernières années (Institut de Recherche Technologique « B-Com »). Nous favoriserons l’émergence de nouvelles structures de l’innovation impliquant davantage les citoyens et les acteurs non institutionnels (la Cantine Numérique Rennaise, le Labfab, French Tech). Parmi nos propositions Accompagner la fusion des deux universités rennaises. Créer une conférence permanente avec tous les établissements d’enseignement supérieur notamment chargée de concrétiser le Schéma de développement universitaire (SDU). Accompagner les projets sélectionnés dans le cadre des « investissements d’avenir » et la structuration d’une communauté d’universités et d’établissements à l’échelle du Grand Ouest. Initier des projets innovants autour de cinq secteurs d’activités : la santé, l’alimentation de demain, le numérique, les éco-activités et les industries créatives. Créer un quartier numérique multisites en lien avec l’appel à projet national « French Tech », avec une dimension images et réseaux (Champs-Blancs) et une orientation design et industries créatives (centre-ville). Soutenir l’innovation liée à la transition énergétique notamment par le financement de projets sur l’habitat intelligent (énergie, matériaux, aspects évolutifs) en s’appuyant sur des réseaux d’acteurs déjà constitués (cluster Eco-origin).


Réussir nos mutations économiques La crise économique mondiale a touché la France sans épargner le bassin rennais. Refusant la désindustrialisation de notre territoire, nous devons permettre la mutation des secteurs traditionnels et l’émergence de nouvelles activités. Des fondamentaux économiques à renforcer Nous devons porter une attention toute particulière aux piliers de notre économie qui vivent aujourd’hui de profondes mutations : la production automobile, les télécommunications et les nouvelles technologies, l’industrie agroalimentaire qui trouve ses racines dans l’agriculture bretonne, le bâtiments et les travaux publics (BTP). Parmi nos propositions

Valoriser notre tissu de très petites entreprises (TPE) et de petites et moyennes entreprises (PME) L’initiative privée, associative ou coopérative doit être encouragée et facilitée dans notre ville. Nous voulons permettre le développement et la pluralité d’entreprises, autre condition de l’essor économique et de l’emploi sur notre territoire. Les TPE-PME, qui assurent le maillage indispensable de notre bassin d’emploi, sont des éléments moteurs de notre dynamique économique.

Soutenir la filière automobile : être vigilant sur le devenir du groupe PSA et de ses soustraitants sur le territoire rennais et soutenir conjointement le plan régional véhicule vert et les projets autour de la mobilité décarbonée.

Soutenir la mise à disposition de plates-formes technologiques partagées entre l’industrie et les laboratoires de recherche. Conforter notre filière numérique en favorisant ses applications dans les autres secteurs notamment la santé, l’habitat et l’énergie. Favoriser les entreprises agroalimentaires locales en orientant l’approvisionnement de la restauration municipale (écoles, EHPAD, administrations…) par des circuits courts. La qualité et la nutrition sont au cœur de nos préocupations.

Parmi nos propositions Consolider la place du centreville comme premier « centre commercial » breton avec attention particulière pendant la durée des travaux du métro. Maîtriser le développement de mètres carrés commerciaux en périphérie de Rennes pour conforter les sites commerciaux existants.

Mettre en place une plate-forme logistique multimodale sur l’agglomération rennaise : le site de la Janais sera particulièrement étudié. Travailler aux nouvelles formes d’habitat qui, en lien avec la filière du bâtiment, permettent de répondre à plusieurs critères : prix modérés, rapidité des chantiers, adaptabilité de l’offre.

Une ville qui prépare les mutations du commerce Le commerce, c’est 17 000 salariés sur le Pays de Rennes et plus de 5 000 entreprises commerciales. Le centreville demeure le premier pôle commercial de Bretagne. Nous sommes attentifs à un développement équilibré du commerce à Rennes, entre centre-ville, commerces de proximité et centres commerciaux périphériques.

Permettre l’implantation de commerces dans les nouveaux quartiers et moderniser l’offre existante dans les quartiers en rénovation urbaine.

Parmi nos propositions Favoriser l’implantation d’activités artisanales dans nos opérations de rénovation urbaine des quartiers de Rennes et créer un pôle autour de l’artisanat d’art à la Cité Pierre-Louail. Soutenir les plans de développement de l’entreprenariat individuel et collectif, ainsi que l’aide à la transmission des entreprises artisanales.

Favoriser et mettre en visibilité les initiatives de « commerces solidaires et équitable » (AMAP, monnaie solidaire, groupement d’achat, circuits courts, points relais dans les quartiers…). Faire vivre un lieu de concertation pour une gouvernance partagée du commerce.

Diversifier l’offre d’hébergement pour les entreprises notamment sur les sites de Rennes Atalante. Susciter et accompagner l’envie d’entreprendre notamment des jeunes et des femmes.

Une stratégie économique au service de l’emploi Rennes, créative et solidaire

5


Une économie plus solidaire

Rennes à l’international

L’économie sociale et solidaire est une solution à la crise parce qu’elle démontre que l’on peut allier performance économique, innovation et utilité sociale. À l’échelle de Rennes Métropole, c’est 23 000 emplois (soit 11 % de l’emploi total dans l’agglomération) grâce notamment au soutien des collectivités publiques. Il est par ailleurs de la responsabilité des entreprises et des institutions de garantir l’accès de tous à l’emploi. Les employeurs publics tels que la Ville de Rennes et Rennes Métropole doivent veiller à l’exemplarité de leurs politiques de ressources humaines afin de faire de notre ville un territoire d’innovation sociale.

L’internationalisation est une évidence dans le monde de la recherche et de l’économie. Dans sa trajectoire pour devenir une ville européenne, Rennes se doit d’avoir une communication vers l’extérieur qui rend visible la qualité de sa recherche, de ses formations et de ses entreprises. Complétée par nos projets d’envergure (ligne à grande vitesse, centre des congrès…) cette stratégie permettra de nous ancrer durablement à l’échelle internationale pour faire de la Bretagne et du Grand Ouest une destination attrayante.

Parmi nos propositions Conforter l’accueil des porteurs de projets d’économie sociale et faciliter la coopération au sein d’un incubateur d’innovation sociale situé dans un quartier prioritaire.

Parmi nos propositions

Présenter un rapport annuel reprenant l’ensemble des aides versées par la collectivité aux entreprises, pour évaluer les critères de conditionnalité.

Renforcer les coopérations décentralisées autour de thématiques valorisant nos savoir-faire et notre expertise (comme l’aménagement ou la rénovation urbaine).

Soutenir l’action des associations d’insertion par l’économique afin de consolider l’offre de postes de travail et de construire des parcours vers l’emploi durable. Consolider l’action de la Maison de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation (MEIF) et renforcer ses outils mutualisés au service d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences territoriales. Développer les clauses sociales dans les marchés publics en s’appuyant sur la plate-forme « atouts clauses ». Poursuivre le volet employeur du plan d’égalité élaboré avec les organisations syndicales au sein de l’administration municipale. Prolonger la démarche label égalité professionnelle.

Conforter la Novosphère pour rendre lisible et visible les projets les plus innovants.

Favoriser la mobilité internationale des jeunes, des étudiants, des chercheurs, des chefs d’entreprise, des artistes, des citoyens grâce aux Fonds d’Échanges Internationaux et d’Aide au Développement. Conforter et diversifier l’offre hôtelière avec notamment l’ouverture d’un hôtel au Palais Saint-Georges. Permettre l’appropriation des enjeux et du projet européen par les habitants pour promouvoir l’identité, la culture, la diversité et la citoyenneté européenne. Conforter EuroRennes comme un centre de décisions économiques à proximité des axes majeurs de mobilité. Faire du centre des congrès avec la société publique locale « Destination Rennes » un vecteur fort du tourisme professionnel.

6 Rennes, créative et solidaire Une stratégie économique au service de l’emploi


La Ville pour tous, la Ville par tous

Construire la ville ensemble

Notre politique de l’habitat a pour fondement l’accueil de tous. Elle a déjà permis, par le doublement des logements produits, de réduire significativement le coût du logement (Rennes est passée de la 5e métropole la plus chère de France en 2005 au 16e rang en 2013). Nous apporterons aussi des solutions concrètes aux attentes des citoyens concernant la précarité énergétique, la diversité des formes d’habitat ou encore la valorisation du patrimoine bâti. Le logement pour tous Nous souhaitons faire de Rennes une ville sans population exclue, sans quartier relégué. Il nous faut veiller autant à la production de nouveaux logements qu’à la réhabilitation des logements existants. Ainsi dans une ville qui compte 120 000 logements et dont le secteur « habitat » représente 41 % des émissions de CO2, la rénovation énergétique devient une priorité. Parmi nos propositions

Accueillir de nouvelles familles par une politique de logement ambitieuse est une priorité. C’est aussi une opportunité qui confortera notre cité comme une « ville à taille humaine » où la qualité de vie est reconnue. Notre ambition est que ce développement urbain profite à tous, quels que soient les niveaux de revenus, l’âge, les degrés de dépendance, les situations familiales. Nous devons veiller à ce que la ville n’exclut personne. C’est pourquoi les mixités sociales, générationnelle et fonctionnelle continuent d’être au cœur de notre politique. Par ailleurs, l’enjeu énergétique constitue également une priorité, tout comme l’attention que nous portons à l’environnement. Tout comme elle doit, dans sa fabrication, prendre en compte les multiples usages de ses habitants, la ville doit se nourrir de leur expression la plus large.

Construire 1  500 logements par an pour accueillir toutes les populations. Pérenniser les ambitions du plan local de l’habitat : production de 50 % de logements aidés (à parité entre le locatif social et l’accession sociale à la propriété). Favoriser la diversification des habitats, en permettant notamment le droit à l’expérimentation : logements modulables, mixité logements/espace de travail, habitat participatif, logement adapté (îlot intergénérationnel, handicap, étudiant).

Répondre à l’enjeu énergétique en mettant en place une plateforme locale de la rénovation énergétique du logement, en lien avec les structures existantes. Cette plate-forme sera le lieu d’accompagnement des propriétaires sur ces questions. Requalifier les quartiers du Blosne et de Maurepas au service de la qualité de vie des habitants. Poursuivre la rénovation du centre ancien.

Construire la ville autrement Maîtriser le foncier permet à la fois de contenir l’étalement urbain pour préserver les espaces agricoles et d’agir sur les prix du logement. Nous savons également que les évolutions technologiques constituent une ressource sans cesse renouvelée pour penser, fabriquer, gérer et vivre la ville plus intelligemment. Parmi nos propositions Réduire l’empreinte écologique par l’optimisation des consommations (réseaux intelligents) sous la maîtrise de la collectivité.

Se doter de nouveaux outils (préemption, permis d’aménager) pour mieux agir sur le secteur diffus et ne pas se limiter aux Zones d’Aménagement Concerté (ZAC).

Simplifier les règles d’urbanisme à l’occasion de la révision du plan local d’urbanisme (PLU). 7 Construire la ville ensemble Rennes, créative et solidaire


Des espaces publics à vivre Penser la ville par ses usages et ses fonctions impose d’être à l’écoute des habitants, d’anticiper les besoins futurs, et dès lors de permettre une appropriation partagée. La ville ludique L’espace public est le lieu du partage et de l’échange. La qualité de sa conception comme celle de sa gestion conditionnent grandement le vivre ensemble. Il nous appartient d’envisager un développement harmonieux peu consommateur d’espaces.

La nature en ville La nature, très présente dans notre ville, peut encore être mieux valorisée. Nous disposons d’espaces qu’il nous faut à la fois aménager pour créer des lieux d’intérêt écologique et qu’il convient de relier les uns aux autres pour former des trames vertes ou bleues. Parmi nos propositions

La ville dans toutes ses composantes doit favoriser le bien-être et la santé de tous. C’est un terrain de sport à part entière. Les nombreuses manifestations qui s’y passent contribuent à l’animation de la ville et reflètent la qualité de l’investissement des associations et de leurs bénévoles.

Animer la trame verte (Gayeulles - Bellangerais - Prairies Saint-Martin - Rives de l’Ille - Confluence) et la trame bleue (Vilaine de la plaine de Baud à Apigné) : ces trames sont des espaces où se mêleront activités sportives, culturelles ou encore de promotion de la biodiversité.

Parmi nos propositions

Relier l’avenue Henri-Fréville aux Hautes-Ourmes par les parcs en réseau du Blosne.

Élargir l’offre de baignade avec la construction d’un bassin extérieur sur le site de Bréquigny. Associer les habitants à la définition des aménagements des squares, places et parcs de proximité pour en faire des lieux d’intérêt (jeux pour enfants, végétalisation, jardins partagés…) et travailler à la connexion de ces lieux dans une logique de « promenade urbaine ». Sur le modèle du jardin des Ormeaux (quartier Sud-Gare), développer des squares de proximité, y compris en centre-ville. Continuer l’installation d’appareils de fitness libres d’accès qui, au regard des nombreux usages, répondent à une véritable attente.

Faire des Prairies Saint-Martin un parc naturel urbain où la diversité des usages sera renforcée.

Réaménager le site de la Prévalaye pour le conforter dans son identité de lieu de pratiques culturelles, de loisirs et agricoles en lien avec l’écocentre de la Taupinais. Permettre à ceux qui n’ont pas d’espace vert privatif de disposer de lieux pour entretenir une activité vivrière (jardins partagés, familiaux). Créer le conseil local de la biodiversité qui regroupera les collectivités locales, les associations et les universitaires concernés par la biodiversité. Il permettra de conseiller, d’observer et de formuler des avis sur les projets et espaces concernés. Valoriser la ceinture verte en lançant site par site une recherche d’usage en matière de loisirs et d’agriculture de proximité.

Culture et espaces publics

Inscrire un fléchage urbain sur les distances et la durée en déplacements actifs (marche et vélo) et collectifs. Promouvoir un temps fort autour du vélo, de la marche, des sports bien-être et de l’alimentation qui soit ludique et familial. Engager les études pour la construction d’une grande salle de spectacle de type Arena sur le mandat. Poursuivre l’implantation de « city-stade » permettant la pratique multi-sports en cœur d’îlots. Ouvrir le complexe sportif Jean-Prouff situé sur l’esplanade du général de Gaulle. Implanter une nouvelle base nautique dans le futur quartier de Baud-Chardonnet. Construire un nouveau complexe sportif à Beauregard alliant salle de sports et terrain de grands jeux. 8 Rennes, créative et solidaire Construire la ville ensemble

Notre politique d’aménagement urbain doit permettre de construire une ville désirable et solidaire. Ces espaces publics doivent contribuer à ce que l’art et la culture continuent de trouver toute leur place dans notre cité. Parmi nos propositions Favoriser la réalisation d’interventions artistiques ou culturelles sur l’histoire, la mémoire, l’imaginaire des lieux dans des projets d’aménagement urbain. Poursuivre notre démarche du 1 % artistique ainsi que notre politique d’implantation artistique sur l’espace public.


La ville durable L’environnement est une chance qu’il nous faut saisir, en passant des logiques de protection à celles de valorisation. Nous voulons promouvoir une économie circulaire faisant des externalités négatives (déchets, pollutions) les nouvelles sources de notre développement. Ainsi, en conciliant l’intelligence collective et la sobriété individuelle, nos ressources naturelles seront optimisées, nos déchets économisés, nos pollutions maîtrisées. Cela nous permettra par ailleurs de combattre la précarité énergétique. Parmi nos propositions Finaliser la mise en œuvre du Plan climat énergie territorial (PCET) afin de diminuer de 20 %   la consommation de CO2 sur le territoire, de produire 20  % de notre énergie par du renouvelable et d’améliorer de 20 % notre efficacité énergétique. Rendre effective la société publique locale (SPL) Eau du bassin rennais : elle permettra l’exercice d’une gestion rigoureuse et ouverte de la politique de l’eau. Initier et accompagner le conseil local de l’eau : en lien avec la SPL, le conseil local de l’eau regroupera les associations et habitants qui s’intéressent à l’eau dans toute sa diversité. Conforter la valorisation énergétique de nos déchets ménagers, en travaillant notamment sur la question des déchets fermentescibles. Créer des équipes mobiles pour intervenir rapidement et ponctuellement sur les dépôts sauvages constatés sur l’espace public. Diversifier la production d’énergie : d’ores et déjà nous valorisons nos boues, nos ordures ménagères, la biomasse bois, le solaire. Demain nous nous engageons à optimiser la production d’hydroélectricité sur le barrage de Rophémel, à diversifier la production de chaleur par récupération (réseaux, puits canadiens).

Les énergies renouvelables à Rennes Notre devenir énergétique passe par deux piliers : l’efficacité énergétique (sobriété des consommations liées aux comportements et amélioration de la qualité de l’isolation des bâtiments) et par une palette large d’énergies locales et renouvelables.

HYDRO ÉLECTRICITÉ

660M2

TOITURE SOLAIRE

NOUVELLE USINE TRAITEMENT D’EAU

Á VILLEJEAN

TURBINAGE EAUX DE

BARRAGE DE ROPHÉMEL GESTION SYNDICAT DE PRODUCTION D’EAU DONT RENNES EST MEMBRE

EAU POTABLE

10,4 M DE M3 EN 2012

= 1/2 DES RESSOURCES DE 400 000 HABITANTS

3000 MWH/AN

100 MWH/AN

SOIT 250 LOGEMENTS

VALORISATION

BIOMASSE

50%

CHALEUR

BO S 21 000 SUD RENNES

CHAUFFAGE / EAU CHAUDE

Logements RENNES SUD

30 000 t DE CO2 ÉCONOMISÉES (4,2%) SUR LES 720 000 t PRODUITES SUR RENNES

32 emplois locaux NOS ORDURES

MÉNAGÈRES VALORISATION ÉNERGÉTIQUE

À VILLEJEAN

140000

TONNES INCINÉRABLES

87% CHALEUR CHAUFFAGE / EAU CHAUDE

18000 Logements

BOUES D’ÉPURATION Eaux usées épurées à Beaurade EAU PROPRE RESTITUÉE À LA VILAINE

GRAISSES

SABLES ROUTES

4 700 TONNES

BOUES {

}

MATIÈRES SÈCHES

M É T H A N I SAT I O N

Le droit à la mobilité pour tous Nous avons fait de la Ville Archipel notre modèle de développement urbain. Territoire aux cœurs denses et aux liens forts, cette Ville Archipel doit permettre à chacun de nous d’atteindre aisément ses lieux de vie, de travail ou de loisirs.  Les déplacements doux prendront, par envie ou par nécessité, de plus en plus de place dans notre ville et il convient de confirmer un modèle urbain dont les trames sont ouvertes pour les cycles, les piétons, et autres modes décarbonés. Nos transports en commun s’en trouveront encore améliorés : seconde ligne de métro, développement de site propre pour nos bus, arrivée de la LGV jusqu’à Rennes sont au nombre de nos engagements. Parce qu’elle reste encore un moyen de transport important et parfois inévitable, la place de la voiture en ville sera maîtrisée et régulée. Parmi nos propositions Poursuivre le développement des transports en commun : la 2e ligne de VAL sera livrée à la fin du mandat et permettra de reconfigurer l’ensemble du réseau bus + métro. Maintenir la gratuité sociale du réseau STAR et simplifier son accès. Amplifier et sécuriser les déplacements doux : nous améliorerons la place du vélo dans la ville en concertation avec les associations d’usagers. Promouvoir le stationnement en ouvrage : avec la 2e ligne de métro, nous créerons des parkings. De nouvelles places de stationnement seront mises en œuvre, avec notamment l’extension du parking Gare conjointement à l’opération Euro Rennes. Développer le service STAR de Nuit, notamment pour les quartiers prioritaires. Développer les aires de covoiturage et faire la promotion de cette pratique pour fluidifier l’accès à la ville. Soutenir les initiatives d’autopartage, notamment avec des véhicules propres. Équiper Rennes d’une plate-forme logistique dite du dernier kilomètre, pour permettre des déplacements plus efficaces et économiques en cœur d’agglomération.

2400 MWH/AN SOIT 200 LOGEMENTS

RENNES NORD

Construire la ville ensemble Rennes, créative et solidaire

9


La culture pour faire société

Renouveler le contrat social

Rennes a choisi depuis de nombreuses années de s’engager dans une politique culturelle ambitieuse et partagée. La vitalité artistique et culturelle qui s’exprime dans la capitale bretonne est reconnue par tous. Ses festivals, ses équipements, ses projets artistiques, sa politique de commande publique, de lecture publique, d’éducation artistique et de médiation sont devenus au fil des années un vecteur de rayonnement incontournable, un facteur d’épanouissement pour chacun et un lien fort d’identité et de partage pour tous les habitants de la métropole. La culture en mouvement Rennes est maillée par un réseau de lieux de très grande qualité ayant des projets artistiques et culturels divers. Nous devons conforter cet ensemble tout en réfléchissant à certaines évolutions plus adaptées aux usages des habitants et à l’ouverture vers des projets artistiques innovants. Parmi nos propositions

Le vivre ensemble est la marque de fabrique rennaise. C’est un impératif au moment où nos sociétés modernes sont confrontées à la montée des individualismes, où le marché ne cesse d’exclure, où les extrémismes mènent aisément au repli sur soi. Notre réponse est forcément collective. Il s’agit pour nous de renouveler le contrat social qui lie les Rennais entre eux. Ce contrat impose aussi de mieux articuler nos politiques contre les injustices sociales et les difficultés qui traversent nos vies. Et si nous avons vocation à en être à l’initiative, nous ne pourrons le faire seul.

Conforter la carte Sortir ! qui permet l’accès de tous aux loisirs, à la culture et au sport. Conforter le projet de Maison du théâtre amateur (ADEC). Imaginer un événement métropolitain mixant pratiques amateurs et professionnelles autour d’un ou plusieurs champs disciplinaires comme le chant ou la danse. Mettre en place un système de parrainage entre les institutions culturelles et les acteurs émergents pour mieux accompagner leurs projets. Ouvrir plusieurs salles : Antipode, Grand et Petit auditorium du centre de congrès, Salle de la future maison des associations. Construire, au Blosne, le nouveau conservatoire de musique, de danse et de théâtre ouvert sur la ville et ses quartiers. Soutenir les nouveaux festivals de cultures électronique, numérique et urbaine. Promouvoir une offre culturelle à partager en famille. Travailler sur les temporalités de la ville en donnant un rendezvous tous les dimanches dans un lieu en hiver et sur l’espace public en été (à l’image du premier dimanche des Champs Libres).

Révéler notre patrimoine commun Notre ville possède un patrimoine matériel et immatériel d’une exceptionnelle qualité. Nous voulons poursuivre sa mise en valeur. Parmi nos propositions Valoriser le centre historique, en soulignant ses remparts (Portes Mordelaises), en réhabilitant les immeubles anciens (avec un objectif de 30 rénovations par an), en embellissant ses lieux phares (Thabor, place du Parlement) et en favorisant leur mise en lumière. Construire avec les associations un plan de soutien aux langues de Bretagne (Breton, Gallo). Il comprendra notamment en développement de l’enseignement bilingue en immersion (crèche et filière bilingue à la Courrouze, site Diwan à Villejean). Il s’appuiera sur des temps forts (Yaouank, Mill Goll et Ar Redadeg…). Mettre en valeur et ouvrir le site du « Jeu de paume » dans le cadre du futur équipement du centreville. Faire de Rennes, avec les commémorations de 2014, une ville laboratoire des pratiques de mémoire qui associent tous les acteurs.


Enfance, famille : l’ambition d’une ville éducatrice La hausse de la natalité, conjuguée à une politique de l’habitat ambitieuse ont permis de consolider l’ancrage des familles rennaises et d’en accueillir de nouvelles. Nous devons adapter en permanence nos réponses pour répondre aux attentes de ces familles dans leur diversité, tout en ayant une attention pour les plus fragiles. Convaincus que les premiers éducateurs sont les parents, c’est avec eux que nous développerons notre politique éducative en les associant étroitement pour faire de l’épanouissement de l’enfant notre ambition commune.

La jeunesse, l’âge des possibles Nous proposons l’écriture d’un contrat « créatif et engagé » qui devra permettre à chaque jeune de Rennes de trouver les moyens de s’épanouir et de se réaliser. Cette ambition est à destination de tous les jeunes qu’ils soient en formation initiale, continue ou en apprentissage mais aussi des jeunes travailleurs ou en recherche d’emploi. Parmi nos propositions

Conforter l’accueil des jeunes enfants par la diversification des modes et des horaires de garde et par la création de nouvelles places en crèches collective (centre-ville, la Courrouze, Bois-Perrin, Le Blosne).

Doter en tableaux numériques l’ensemble des écoles publiques de Rennes. S’appuyer sur le comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs pour améliorer l’offre périscolaire (800 ateliers) et ajuster les horaires. Conforter les centres d’initiation sportive et l’école de natation comme lieux d’apprentissage et passerelles vers les associations sportives. Ouvrir le nouveau centre de loisirs Robert-Launay aux Gayeulles en direction des 2-12 ans : cette implantation permettra aux enfants de profiter de l’offre de loisirs du parc des Gayeulles.

Nous voulons que Rennes s’assure du bien-être de ses citoyens à tous les moments de leur vie. La santé ne se limite pas à l’accès aux soins, mais implique une vision globale : qualité de l’air, nutrition, promotion de l’activité physique. Se déplacer dans la ville, bénéficier des services, profiter d’un spectacle ou encore pratiquer un sport sont autant de droits fondamentaux qui doivent être garantis à tous les habitants de notre ville. Plus spécifiquement, la prévision de forte augmentation du nombre de personnes de plus de 65 ans, dans les années à venir, fait de la question du vieillissement un enjeu de société.

Parmi nos propositions

Ouvrir les écoles de BeauregardQuincé et de la Courrouze et anticiper la création d’un groupe scolaire sur Baud-Chardonnet.

Santé, vieillissement, handicap : la ville du bien vivre

Parmi nos propositions Mettre en place un observatoire local de la santé des Rennais. Améliorer les conditions de vie des étudiants en s’appuyant sur les résultats de l’observatoire de la vie étudiante (santé, accès au logement, alimentation). Encourager l’investissement des jeunes dans des animations intergénérationnelles et créatrices de lien social, à l’exemple du dispositif Kaps de l’AFEV. S’appuyer sur l’expérience de la Coopérative, lieu de résidence interassociative, de diffusion et de ressource ouvert à tous pour développer ce type d’initiative.

Accompagner les professionnels dans la structuration de pôles santé dans les quartiers prioritaires. En complément du guide de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap, créer un label « culture et handicap » sur la métropole. Inscrire dans l’ensemble de nos politiques un volet handicap. Continuer dans le cadre de la démarche « Ville amie des aînés », à créer un environnement urbain participatif et accessible. Créer une Maison des seniors, qui sera un lieu d’écoute et d’accompagnement en lien avec les différents acteurs rennais de la gérontologie.

11 Renouveler le contrat social Rennes, créative et solidaire


Promouvoir la laïcité et le vivre ensemble La laïcité tisse un lien et crée une union entre tous. Principe universel, elle représente un puissant facteur de cohérence dans la ville, nous poussant à des engagements forts pour l’accès aux droits et la lutte contre les discriminations. Par ailleurs parler de politiques d’égalité et de lutte contre les discriminations, c’est s’inscrire dans un temps long, partagé, de lutte pour la reconnaissance des droits, d’égal accès au service public et à la vie sociale.

Parmi nos propositions Créer un comité consultatif « laïcité », espace de veille, d’information et d’actions chargé d’élaborer la charte du vivre ensemble. Mettre en œuvre le plan d’actions lié à la charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les collectivités locales.

La sécurité, un droit pour tous La sécurité est un droit fondamental pour toutes les Rennaises et les Rennais. Elle doit être au cœur de notre contrat social. En luttant contre l’insécurité, ce sont les injustices que nous combattons, car le plus souvent les populations les plus fragiles économiquement ou socialement sont les premières concernées. Assurer la tranquillité publique Si Rennes reste incontestablement une des grandes villes les moins touchées. Nous voulons rester vigilants et faire évoluer notre police municipale et nos dispositifs. Parmi nos propositions Amplifier l’îlotage au plus près de la population sur l’espace public et assurer une présence permanente de la police municipale dans les quartiers. En prolongeant l’expérimentation de l’année 2013, il s’agit de créer de véritables « équipes dédiées » aux quartiers prioritaires (Blosne, Maurepas et Villejean), en articulation avec une présence renouvelée de la police nationale dans ces quartiers. Dans le cadre de la charte et du comité d’éthique, pérenniser et étendre de manière ciblée le dispositif de vidéo-protection. Créer un poste de « médiateur chien » pour faire face aux regroupements de chiens. Mettre en place un centre d’appel « tranquillité publique », lieu d’écoute et de recueil des problèmes, permettant une réaction adaptée.

Travailler avec les associations sur l’idée d’un pôle associatif « Droits des femmes ». Conforter les projets d’aide à l’apprentissage de la langue française, l’alphabétisation et la lutte contre l’illettrisme. Initier des actions de lutte contre le racisme et la xénophobie.

12 Rennes, créative et solidaire Renouveler le contrat social

Prévenir la délinquance et favoriser l’accès au droit Notre politique de sécurité est globale et interroge la prévention, la médiation, le soutien aux victimes, l’accès au droit, en partenariat avec les nombreux acteurs présents sur la ville. Parmi nos propositions Travailler la complémentarité entre les différents acteurs de la médiation sociale (médiateurs d’Optima, Cité et Médiation…) et les services de police (municipale et nationale). Accompagner les associations (Asfad, CIDFF, Planning familial, SOS victimes, question d’égalité…) pour soutenir les victimes de violence. Créer de nouvelles permanences d’accès aux droits sur les quartiers et développer des journées d’information et de formation en partenariat (mardi du droit à Maurepas).


Solidarité et lutte contre l’exclusion La ville n’est durable que si elle est solidaire. Alors que la crise économique a un impact très important sur les populations les plus vulnérables, nous voulons faire de la lutte contre la précarité et l’exclusion une priorité.

Le pouvoir d’agir ensemble

La précarité n’est cependant pas toujours et uniquement financière. Elle se manifeste aussi dans l’absence de liens et de relations. La densité des grands ensembles urbains n’exclut pas l’isolement qu’il nous faut combattre. Parmi nos propositions S’appuyer sur les espaces sociaux communs pour faciliter l’accès aux droits et aux services et la mise en place d’actions collectives. Construire un nouvel espace social commun dans le quartier de Maurepas en lien avec la requalification urbaine. Soutenir les collectifs et associations dans leurs projets d’animation et de solidarité de proximité. Pérenniser l’expérimentation du micro-crédit personnel. Soutenir les dispositifs d’insertion par le logement (dont COORUS). Favoriser et recueillir l’expression des personnes les plus démunies en s’appuyant sur les projets et savoir-faire associatifs (ATD Quart-Monde, FNARS...) et en systématisant la participation des usagers. 

Chaque Rennais doit se sentir acteur de sa ville. Le souffle démocratique ne peut s’entretenir que par un élargissement du pouvoir politique aux premiers concernés : les citoyens. C’est dans cet esprit collaboratif que nous concevons notre action publique. Rennes a bien souvent été à l’initiative d’ouvertures majeures : conseils de quartier, conseils consultatifs, débats publics, concertations sur les aménagements, coproductions sur certains sujets… Conscients que les attentes évoluent, que les usages de la ville changent, que nos rapports aux temps et à la géographie se modifient, nous souhaitons adapter notre pratique de l’action publique locale avec une méthode : partager le pouvoir d’agir. La force de Rennes, l’engagement citoyen :

/AN 8/10 340 NOUVELLES associations

5600 {

subventionnées

ASSOCIATIONS

6/10

ASSOCIATIONS À RENNES 17 asso pour 1 000 habitants

ASSOCIATIONS

EMPLOYEUSES avec 12 salariés/asso

{

adhèrent à un réseau associatif

946

9 000 000 heures bénévoles

1/4 est BÉNÉVOLE des Rennais de +15 ans

9,1% DE L’EMPLOI SALARIÉ RENNAIS

13 Le pouvoir d’agir ensemble Rennes, créative et solidaire


S’appuyer sur le socle associatif

Renforcer la proximité Lieux importants pour le quotidien et l’accès aux services, nos quartiers sont aussi des espaces de vie citoyenne.

Avec 5 600 associations, le tissu associatif rennais participe à faire de Rennes une ville créative et solidaire. De nouveaux modes de soutiens sont à inventer permettant de consolider ce socle et de pallier le risque de sa fragilisation (financière et organisationnelle).

Faire de la Maison des associations un pôle ressources et de services performants, ouvert, mais aussi un lieu de valorisation et de dialogue interassociatif. Poursuivre la construction de nouveaux lieux en lien avec le développement de nouveaux quartiers : MJC la Courrouze, Beauregard… et réaliser l’équipement de quartier attenant au site de la salle de la Cité.

Nous souhaitons développer les espaces de dialogue avec l’ensemble des Rennais, afin de partager les projets, leurs ambitions mais aussi leurs contraintes. Parmi nos propositions Rénover le site Internet de la Ville pour le rendre plus interactif : boîte à idées, information en direct sur l’activité municipale. Innover, diversifier les modalités de collecte de la parole des Rennaises et Rennais, expérimenter de nouveaux outils d’échanges et de débat.

Parmi nos propositions Mettre en place un système de guichet unique pour les subventions municipales (aides au projet, aides au fonctionnement, appels à projet…) avec pour objectif la simplification des démarches et un meilleur accès à l’information.

Habitants, usagers, tous citoyens

Parmi nos propositions Désigner six adjoints de quartier sans délégation sectorielle. Systématiser les visites de la Maire dans les quartiers pour porter les politiques municipales et échanger autour des dynamiques locales. Assurer une présence régulière des élus et des services de la Ville, via les directions de quartier, sur les marchés et l’espace public. Annexer aux délibérations les apports de la démocratie participative sur le dossier évoqué, expliciter nos décisions.

Développer, avec les associations, un « passeport bénévole » ayant pour objectif de reconnaître et de valoriser les compétences acquises grâce au bénévolat. Favoriser la mutualisation des moyens entre associations, notamment pour lutter contre la fragilisation économique des structures.

14 Rennes, créative et solidaire Le pouvoir d’agir ensemble

Créer une application mobile de remontée des informations émanant des habitants et alimentant les diagnostics des services de la Ville de Rennes. Accompagner nos projets d’urbanisme par la mise en place d’ateliers urbains pour faciliter l’appropriation de ces nouveaux espaces et la participation des habitants. Associer davantage les usagers aux orientations de nos services et politiques publics : participation des parents délégués aux commissions d’attribution des places en crèche, des usagers au comité de gestion de la patinoire, à celui des piscines… Créer le « Conseil des mobilités » regroupant les usagers des voies de circulation : il aura vocation à viser régulièrement les projets de réfection de voirie pour s’assurer de la bonne prise en compte des intérêts partagés. Ouvrir la gouvernance de nos politiques environnementales au monde associatif rennais (société publique locale Eau du bassin rennais, Alliance pour l’énergie locale).


La politique tarifaire des services publics, la solidarité par l’impôt : 1/3 par l’usager, 2/3 par le contribuable

PISCINE

MÉTRO/BUS

CANTINE

6,30€ 2,20 €

4,52€ 1,40€

10,5€ 3,20 € 0,30 €

COÛT 1h

PAYÉ PAR L’USAGER

4,10€

PAYÉ PAR

L’IMPÔT

De nouveaux lieux à inventer Les équipements doivent répondre à des besoins identifiés, mais ils doivent être aussi suffisamment ouverts et évolutifs pour permettre des innovations, s’adapter à des demandes sociales qui évoluent. Nous souhaitons identifier et promouvoir sur la ville des lieux sans affectation préétablie dont les clés sont confiées à des acteurs rennais, d’horizons très différents pour croiser les regards et décloisonner l’action. Laissons la ville s’inventer dans ces nouveaux lieux.

TRAJET 1h

COÛT

COÛT

du ticket

3,12€

7€

PAYÉ PAR

L’IMPÔT

Initier la création de FabLab dans les quartiers : des lieux ouverts dans lesquels des individus, des citoyens, peuvent venir utiliser ou se former aux technologies de production et de fabrication (prototypage rapide, découpe laser, conception, design, électronique...). Faire du site Pasteur un « laboratoire de ville ». Lieu expérimental de rencontres des acteurs de la ville, il sera rénové et réhabilité. Sans affectation prédéterminée, il pourra vivre au rythme des événements et des projets.

CAF

PAYÉ PAR

L’IMPÔT

Une gestion rigoureuse des deniers publics

Coopération des territoires : Rennes au cœur des réseaux

Si notre collectivité possède des fondamentaux financiers qui sont sains, l’état des finances publiques nous oblige à être sobres et rigoureux. Attachés à la légitimité et à l’effet redistributif de l’impôt, nous serons attentifs à ce qu’un euro dépensé soit un euro utile aux Rennais et nous stabiliserons l’effort fiscal.

Dans de nombreux secteurs de la vie sociale, culturelle et économique de notre ville, l’échelle européenne, voire internationale, est aujourd’hui une réalité. Et parce que nous souhaitons y jouer un rôle, à notre mesure, nous devons nous organiser pour saisir les opportunités et construire avec d’autres notre avenir. La première des réponses est la coopération intercommunale.

Parmi nos propositions Maîtriser les dépenses publiques pour stabiliser l’effort fiscal. Pérenniser un niveau d’investissement important afin de garantir l’efficacité es services rendus aux Rennais et de soutenir la dynamique de l’emploi.

Parmi nos propositions

PAYÉ PAR

1 repas L’USAGER

Mettre en place des programmes d’évaluation partagée de nos politiques publiques pour mieux adapter nos services aux attentes des Rennais.

Parmi nos propositions Se saisir de l’opportunité de la transformation de notre agglomération en métropole au 1er janvier 2015 pour conforter notre stratégie de développement au service de l’emploi, de la qualité de vie et de la cohésion sociale. Affirmer notre rôle de capitale régionale, moteur de croissance et de solidarité pour toute la Bretagne. Agir au sein du pôle métropolitain Loire-Bretagne pour des coopérations renforcées entre les villes de l’Ouest. Renforcer les coopérations Rennes-Nantes

Retrouvez l’intégralité de nos propositions sur

www.nathalie-appere.fr

Le pouvoir d’agir ensemble Rennes, créative et solidaire

15


À votre rencontre

En Mars Mer 5 mars 20h30 8 Maison des Familles de Cleunay

Mar 18 mars 20h Café des Champs Libres

Réunions publiques près de chez vous

2, allée Joseph Germain

Cours des Alliés

Jeu 06 mars 20h30 9 Cercle Paul Bert Ginguené

Mer 19 mars 20h30 MJC Bréquigny

13 bis, rue Ginguené

Jeu 20 mars 20h30 13 Café citoyen Bar « Le beau regard »

En Février Jeu 13 fév. 20h30 MJC Grand Cordel

1

18, rue des Plantes

Ven 14 fév. 20h 2 Maison de Quartier de Villejean 2, rue de Bourgogne

Lun 17 mars 20h30 Maison de Quartier Bellangerais

Ven 21 fév. 20h30 5 Maison de Quartier La Touche

10

1, place Eugène Aulnette

5, rue du Morbihan

Ven 21 mars 20h30 14 Centre Socio-Culturel Longs-Prés 3, rue des Longs Prés

Mar 25 fév. 20h30 6 Espace Social Commun le Blosne 7, bd de Yougoslavie

40, rue Montaigne

28, rue Charles Géniaux

Mer 26 fév. 18h30 Le Noroît CPB

12

15, av. Georges Graff

6, rue Cardinal Paul Gouyon

Mer 19 fév. 18h30 3 Maison de Quartier Francisco Ferrer

11

10 14

7

13

2

Jeu 20 fév. 18h30 4 Espace des 2 Rives

1

5

7

4, allée Georges Palante

4 11

8 9

3

6 12

Soutenez la campagne

Vos coordonnées : Nom  ................................................................................................ Prénom  ........................................................................................... Adresse  ............................................................................................ .......................................................................................................... Tél.  ...................................................................................................... Courriel  ...........................................................................................

Vous souhaitez : être informé des projets de Nathalie Appéré rejoindre le comité de soutien participer à la campagne de Nathalie Appéré soutenir financièrement la campagne

(chèque à libeller à l’ordre de Annick Boisgontier, mandataire financier de Nathalie Appéré – article L.52-8 du code électoral)

Merci de nous retourner ce coupon par courrier à : Nathalie Appéré - 21, quai Lamennais 35000 Rennes ou en vous inscrivant directement sur www.nathalie-appere.fr

Suivez la campagne sur twitter, facebook et sur

www.nathalie-appere.fr

Pour nous contacter 02 99 79 90 31 contact@nathalie-appere.fr

Conception/photographie : www.puzzle-rennes.fr | Impression : Imprimerie IPJ

Nous avons besoin de toutes les Rennaises et de tous les Rennais pour partager, construire et agir. Vos propositions, vos contributions, votre disponibilité sont les bienvenues. Nous vous invitons à nous rejoindre et à nous soutenir.

Notre projet pour Rennes  

Rennes, créative et solidaire

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you