Issuu on Google+

info 2/2009

Mitbestimmung Participation Co-determination


Inhalt

Editorial Mitbestimmung

4

Sozialpartnerschaft bei Novartis Elfte Mitgliederversammlung des NAV

6

Pensionskasse – Aktuelles aus dem Bereich der Vorsorge 8 NAV, für Sie aktiv Baumkrokodile und andere Tiergeschichten – aus dem Basler Zolli 10 Fotowettbewerb 2009 Thema: «Türen und Tore»

12

Jahresthema 2009 – Sozialpartnerschaft Eine starke Sozialpartnerschaft braucht starke Partner 13 Teilzeitangestellte und die Überzeit, eine Gleichstellungsfrage?

14

Sehenswertes aus Basel, Regio und Interregio 11. Beitrag: aus dem Elsass, Frankreich Ferrette, der alte Hauptort des Sundgaus 16 Mitglieder werben Mitglieder

17

Novacomics

44

Editorial Participation

4

Partenariat social chez Novartis Onzième assemblée des membres de la NAV

20

Caisse de pensions – Actualités dans le domaine de la prévoyance

22

Concours photo 2009 Thème: «petites et grandes portes»

23

NAV, active pour vous Crocodiles arboricoles et autres histoires animalières – du Zoo de Bâle 24 Thème de l’année 2009 – Partenariat social Un partenariat social fort a besoin de partenaires forts Employés à temps partiel et travail supplémentaire, une question d’équité?

25

26

Curiosités de Bâle, régio et interrégio 11e partie: d’Alsace, France Ferrette, l’ancienne capitale du Sundgau 28

Editorial Co-determination

5

Social partnership at Novartis Eleventh General Meeting of the NAV

31

News related to the pension fund

33

NAV, working for you Tree crocodiles and other animal stories – from Basel Zoo

34

Photo competition 2009 Theme: “Doors and gates”

35

Members recruit members

36

Theme of the year 2009 – Social partnership A strong social partnership needs strong partners

37

Part-time Staff and overtime – equal opportunities?

38

Sights worth seeing in Basel, the Regio and Interregio 11th contribution: from Alsace, France Ferrette, the former capital of the Sundgau 40

Les membres parrainent des membres 30

Sämtliche Artikel finden Sie auch unter: www.nav.ch

Impressum Mitgliedschaften Angestellte Schweiz arb: Angestellten Vereinigung Region Basel Starke Region Basel Redaktionsteam Henriette Brunner, Maria Jablonowski-Becker, Ruedi Haas, Daniel Linder, Roland Hirt, Davide Lauditi, Sabine Zeller, Susanne Hänni Kontaktadresse Novartis International AG Henriette Brunner Postfach, 4002 Basel Telefon 061 324 43 43 E-Mail henriette.brunner@novartis.com Internet www.nav.ch

info Juni 2009

NAV Geschäftsstelle WRO-1225.P, Postfach, 4002 Basel Telefon 061 697 39 00 Telefax 061 697 76 73 E-Mail nav.nav@novartis.com Offizielle Adresse Novartis Angestelltenverband Mattenstrasse 51, Postfach, 4002 Basel info erscheint vierteljährlich Laufende Nr.: 46/2009 Auflage: 3700 Expl. Redaktionsschluss info 3/2009 8. August 2009 Versand info 3/2009 21. September 2009

Titelbild Mitbestimmung (Foto WoK design) Grafik/Satz cdesign, Reinach Druck Runser Druck & Satz AG, Basel Jegliche Wiedergabe von Artikeln und Bildern, auch auszugsweise, nur mit schriftlicher Genehmigung der Redaktion. La reproduction/publication d’articles et de photos ainsi que d’extraits d’articles ne peut se faire sans l’accord écrit de la rédaction. The reproduction of this publication in any form is forbidden without the expressed written consent of the Editorial Team.

Übersetzungen Inter-Translations SA, Pavillonweg 4, 3001 Bern CLS Communications AG, Elisabethenanlage 11, 4051 Basel

3


Editorial

Participation

L

a démocratie, qu’est-ce que c’est? Quels sont ses piliers? La Suisse est un pays avec un régime démocratique, c’est-à-dire une forme de gouvernement qui nécessite, pour être pleinement efficace, le respect d’exigences fondamentales. La démocratie est incontestablement l’une des formes de gouvernement les plus exigeantes en ce sens que les problèmes souvent très complexes qui s’y posent représentent des défis de taille tant pour le gouvernement que pour la population. Certains questionnent la nature profonde de la démocratie, ou tout du moins les diverses formes qu’elle peut prendre. Aux yeux d’un très grand nombre, aux quatre coins du globe, la démocratie est néanmoins indiscutablement la meilleure forme de gouvernement. La vaste majorité des populations des pays occidentaux industrialisés jouit en effet d’une liberté individuelle et d’une prospérité dans des proportions presque jamais atteintes dans des pays régis par d’autres formes de gouvernement. En Suisse, nous appliquons une démocratie de base. Originaire de l’Appenzell, j’ai découvert de manière spectaculaire pendant mon enfance ce qu’elle signifiait au travers de la «Landsgemeinde» annuelle traditionnelle, votation tenue en public. A cette époque, les femmes n’avaient pas encore le droit de vote, et j’ai quelquefois éprouvé de la gêne en assistant à cet événement sans pouvoir contribuer personnellement au résultat. J’apprécie d’autant plus la possibilité qui m’est donnée aujourd’hui de pouvoir exprimer mon opinion, de faire entendre ma voix, lors de scrutins. Malheureusement, peu de Suisses saisissent cette chance, le taux de participation moyen aux élections n’atteignant que 30% à 40%. Pour quelle raison? Les gens n’ontils pas envie de participer? Quelle occasion ratée! Et pourtant, la démocratie fonctionne mieux que les autres formes de gouvernement. Sans doute parce que les constitutions démocratiques octroient aux individus bien plus de libertés que les régimes autoritaires.

«La démocratie est le pire des régimes – à l’exception de tous les autres déjà essayés dans le passé.» Winston Churchill

Dans le cadre d’une démocratie, le plus important est de disposer de bonnes informations. Il s’agit en effet de fournir aux électeurs des éléments fouillés sur le thème concerné ainsi que les bons arguments pour les convaincre. Une argumentation valable peut quelquefois entraîner l’acceptation de mesures impopulaires qui, si elles ne semblent pas attrayantes pour l’individu, semblent toutefois pertinentes pour la collectivité. La onzième assemblée ordinaire des membres de la NAV en atteste: elle a par exemple dû voter une augmentation des cotisations que tous les membres présents actifs ont validée, à l’exception de deux abstentions. Malgré l’annonce faite de cette décision importante, seul un faible pourcentage des membres de la NAV a trouvé la motivation de participer à l’assemblée annuelle des membres. C’est bien dommage, car celle-ci leur aurait également donné la possibilité – en plus de participer aux divers points à l’ordre du jour – de poser des questions et d’échanger opinions et expériences avec les autres membres, les invités et le Comité.

Votre présidente NAV, Henriette Brunner 4

info Juni 2009


Partenariat social chez Novartis

Assemblée des membres 2009 de la NAV

Engagement en faveur des collaborateurs Avoir de bons réseaux internes et externes est important et nécessaire pour une association du personnel qui souhaite s’engager fortement dans le partenariat social. A l’occasion de la onzième assemblée des membres, près de 100 personnes intéressées, membres de la NAV et invités, ont été convaincues de l’importance des connexions et des engagements de la NAV au-delà des limites internes et de la nécessité de les voir perdurer.

H

enriette Brunner, présidente de la NAV, a eu le plaisir d’accueillir près de 100 membres et invités à la onzième assemblée des membres. Malgré les décisions importantes à venir (augmentation des cotisations), nous n’avons une fois de plus pas réussi à attirer davantage de membres actifs à l’assemblée cette année. Activités dans le cadre du partenariat social l’année passée 2008 a été une année intense et riche en défis pour le partenariat social chez Novartis. La présidente de la NAV a résumé les points essentiels. – Amélioration des prestations sociales pour tous les collaborateurs. En réaction à la promesse de l’entreprise d’améliorer les prestations en matière d’allocations pour enfants et de congés pour le personnel sous contrat de travail collectif, la NAV a immédiatement exigé l’application de ces conditions plus avantageuses à tous les collaborateurs sous contrat de travail individuel. Après plusieurs entretiens entre les partenaires sociaux, ces prestations améliorées ont finalement pu être incluses dans les contrats de travail individuels. Cela signifie qu’à partir de mai 2008 ou à partir du 1er janvier 2009, tous les employés recevront des allocations pour enfants et de formation plus élevées ainsi que des chèques Reka d’un montant supérieur, et bénéficieront de deux jours de congés supplémentaires (pour un total limité à 30 jours). 20

– Projet Forward: la présidente n’a pas longtemps parlé de ce projet, car il a déjà été présenté en détail. Elle a à nouveau mentionné le Job Center qui s’est révélé d’une grande aide pour toutes les personnes concernées. Ces derniers y ont eu recours de manière intensive jusqu’au 31 janvier 2009, date de fin d’exploitation de cette plate-forme importante. Elsbeth Ball, ancienne directrice du Job Center, travaille pour l’administration de la NAV depuis la fermeture du Job Center. – Caisse de pensions Novartis: élection des représentants des employés au Conseil de fondation et de leurs suppléants. Les candidates et les candidats de la NAV ont à nouveau réalisé une performance réjouissante et remporté la majorité de la représentation des employés au Conseil de fondation. La NAV a également obtenu la majorité du côté des suppléants. Quant à la vice-présidence, elle revient à nouveau à une conseillère de la NAV. – Changement au sein de l’administration de la NAV: lors de cette assemblée des membres, on a officiellement fêté le départ de Silvia Bergmann et d’Irène Gasser, employées de la NAV depuis de nombreuses années et parties en retraite anticipée début 2009; un bouquet de fleurs leur a été offert. Elsbeth Ball et Angela Oberrieder, les deux nouvelles collaboratrices de l’administration de la NAV qui se partagent un poste à 80% depuis février 2009, ont été chaleureusement accueillies, avec un bouquet de fleurs également.

Les comptes annuels 2008 Stefanie Kniep, responsable des finances de la NAV, a présenté les comptes annuels 2008 et donné aux membres un aperçu des recettes et dépenses de l’association en toute transparence. Les recettes proviennent en majeure partie des cotisations des membres et de celles de l’entreprise. Les recettes des annonces dans notre magazine info nous permettent de ne financer qu’une faible partie des coûts de traduction pour les informations à nos membres. Les recettes sont entièrement réinvesties en faveur des membres. Le rapport de rèvision pour l’annee 2008 a ete recité par Monsieur Walter Stebler Réseaux importants Comme nous l’avons déjà mentionné en détail dans le dernier numéro d’info, il est aussi très important de disposer d’un réseau externe. L’échange d’expériences au niveau régional entre les associations des secteurs Chimie/Pharmacie ainsi qu’au niveau national avec des associations d’autres branches est primordial pour la

info Juni 2009


NAV. L’organisation faîtière Employés Suisse est le point de convergence de toutes ces connexions. L’association «Employés Suisse» représente quelque 26 000 employés en Suisse et son réseau nous met en relation avec plusieurs parlementaires à Berne. Le partenariat social, la politique et l’économie sont étroitement liés. Si l’on considère ces domaines séparément, on arrive vite aux limites du possible. Michael Lutz, secrétaire régional du secteur Chimie/Pharmacie d’Employés Suisse, a rappelé lors de son exposé l’importance d’une mise en réseau des employés dans toute la Suisse. Augmentation des cotisations de membres à partir de 2010 Comme nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises, la réglementation transitoire du contrat de fusion entre la VSAC et la VSAM expire fin 2009. Par conséquent, la NAV est elle aussi tenue de verser une cotisation plus élevée à Employés Suisse à partir de l’année prochaine afin d’assurer l’uniformité définitive des cotisations pour toutes les organisations de

Elections au Comité de la NAV Avec fonctions Brunner Haas Linder Kniep Hirt

Henriette Ruedi Daniel Stefanie Roland

Présidente Vice-président ICT Vice-président CCT Finances Marketing et Services

Comité étendu Jablonowski-Becker Fuchs König Lauditi Lerch Meister Pätzold Pellet Persohn Stampf Trächslin Zeller Hänni

Maria Sylvia Daniel Davide Alexander Urs Andrea André Elke Angelika Eva Sabine Susanne

Relations externes (FHNW), équipe red. info Membre PV-A, projets Projets Président PVA-A, équipe red. info, projets Membre PV-A Comité ARB, membre du tribunal du travail Membre PV-A Comité ARB Membre PV-A Membre du Conseil de fondation de la CP Vice-présidente du Conseil de fondation de la CP Equipe red. info, projets Equipe red. info, projets

Tous les membres du Comité ont été élus à l’unanimité par les personnes présentes ayant le droit de vote. membres. Pour les membres des secteurs Chimie/Pharmacie, cela signifie également que l’offre de prestations de l’organisation faîtière Employés Suisse sera partiellement étendue (voir aussi info 1/2009). Afin que la NAV puisse continuer à exister en tant qu’association interne de Novartis, à offrir des prestations de qualité à ses membres et à s’engager de manière optimale au sein de l’entreprise en faveur des collaborateurs, le Comité a dû déposer une demande d’augmentation des cotisations auprès des membres de la NAV. La demande du Comité de la NAV a été acceptée avec deux abstentions. A partir de 2010, les cotisations des membres s’élèveront donc à 130 CHF pour les personnes actives, 60 CHF pour les retraités et 30 CHF pour les apprentis.

biance de crise au nouvel optimisme», Michael Plüss souligne que les crises ne sont pas seulement des événements graves. Elles sont également propices à des changements de mentalité et à de nouvelles idées. Il poursuit en soulignant l’importance cruciale d’une formation scolaire et professionnelle solide pour tous, qui permettra aux jeunes d’être compétitifs dans le contexte mondialisé de demain et d’après-demain. Il cite en outre une étude qui montre que les Suisses sont cette année pour la première fois de l’histoire fiers de l’industrie pharmaceutique et placent de grands espoirs en elle. Michael Plüss insiste enfin sur le fait qu’un partenariat social a besoin de partenaires forts – la NAV est donc une valeur sûre pour Novartis.

Election des réviseurs des comptes Walter Stebler et Peter Kopp, tous deux déjà réviseurs, se sont fort heureusement déclarés à nouveau disponibles pour l’année à venir. Jörg Keusch est un nouveau candidat à la fonction de réviseur. Ils sont tous les trois élus à l’unanimité. L’année prochaine, Peter Kopp sera 1er réviseur, Jürg Keusch 2e réviseur et Walter Stebler suppléant. Exposé de Michael Plüss M. Michael Plüss, Directeur de Novartis Suisse, s’adresse à l’auditoire pour conclure la onzième assemblée des membres. Dans son exposé intitulé «De l’aminfo Juni 2009

21


Partenariat social chez Novartis

Caisse de pensions

Actualités dans le domaine de la prévoyance Le thème des caisses de pensions (CP) est aujourd’hui abordé quasi quotidiennement dans la presse. La crise financière mondiale a fortement contribué à l’aggravation de la situation dans la plupart des caisses de pensions.

L

a majorité des institutions de prévoyance de Suisse affichent actuellement un découvert. Les membres du Conseil de fondation des caisses concernées sont mis à contribution pour définir, en collaboration avec des experts en CP, des trains de mesures en vue de l’assainissement. Pour résorber le découvert des caisses dans un délai raisonnable, des mesures impopulaires telles que la baisse de la rémunération et/ou l’introduction de cotisations d’assainissement sont nécessaires (à certaines conditions, dans une étendue limitée, également de la part des retraités). Les mesures visant à remédier à un découvert doivent tenir compte de la situation concrète de l’institution de prévoyance, en particulier de la structure patrimoniale et de celle des engagements, ainsi que de la structure et de l’évolution attendue du nombre d’assurés et de retraités. Caisse de pensions Novartis En ce qui concerne le placement de la fortune de la caisse de pensions, la sécurisation des prestations à long terme est toujours au premier plan. Toutefois, les importantes corrections de cours sur les marchés des actions ne sont pas restées sans effet sur la fortune de la caisse de pensions Novartis. Le taux de couverture, c’est-à-dire le rapport entre la fortune liée et la fortune libre, s’élevait encore à 112,5% fin 2008, réserves pour fluctuations de valeur incluses (sur la base de l’art. 44, al. 1 OPP2). En d’autres termes, si la capacité de risque de la caisse de pensions Novartis 22

est aujourd’hui en grande partie intacte, la fortune libre disponible est très limitée. Comparée à la plupart des caisses de pensions de Suisse, notre CP est donc solide. Cependant, si la situation économique mondiale devait s’aggraver encore de plus, il n’est pas exclu que nous soyons nous aussi contraints d’envisager un jour des mesures d’assainissement. Les fonds libres disponibles sont cette année déjà insuffisants pour compenser les coûts liés aux augmentations de salaires et aux retraites anticipées. Ces coûts, qui s’élèvent à plusieurs centaines de millions de francs, doivent donc être pris en charge par la société Novartis. Changement de primauté?! Informations recueillies lors d’assemblée generale (AG) de Novartis en mars dernier: après que Novartis a introduit la primauté des cotisations dans le monde entier, le changement de la primauté des prestations à la primauté des cotisations doit maintenant être effectué en Suisse le plus rapidement possible. Outres les réflexions de fond, c’est le contexte économique et financier actuel qui a certainement contribué en partie à la décision de l’entreprise de changer de primauté. Les membres du Conseil de fondation de la CP Novartis seront cette année contraints de se pencher de manière intensive sur l’éventualité d’un changement de primauté. La direction de la CP a déjà organisé différents ateliers avec des membres du Conseil de fondation, des suppléants et des experts. Le contexte, les conséquences et les bases de décision ont été présentés et discutés et deviennent, puis approfondis successivement. Les représentants des employés au Conseil de fondation de la CP Novartis ont tissé un bon réseau dans toute la Suisse, également au delà de l’entreprise, avec des membres de Conseils de fondation d’autres caisses de pensions et des experts neutres. La thématique d’un

changement de primauté y est omniprésente, car débattue depuis des années dans ces cercles. En tant que représentants des employés et suppléants au Conseil de fondation de la CP Novartis, nous utilisons ce réseau depuis longtemps et souhaitons surtout profiter des expériences des experts et des collègues qui ont déjà vécu ce changement. Avant que les négociations sur un changement de primauté puissent commencer, les représentants des employés au Conseil de fondation veulent en particulier examiner de près différents modèles, car la mise en œuvre d’un changement de primauté revêt des aspects multiples. En bref, quelles sont les différences entre la primauté des prestations et la primauté des cotisations? Dans le premier cas, l’entreprise assure une prestation, c’est-à-dire actuellement 60% du dernier salaire assuré, lorsque toutes les années de cotisation ont été intégralement rachetées. En d’autres termes, il n’est pas possible d’obtenir une rente plus élevée. Dans le cas d’une primauté des cotisations, l’accent est mis sur la cotisation, c’est-à-dire sur le compte individuel de l’assuré. Le montant sur ce compte d’épargne est transformé en une rente, la valeur de référence pour la rente pouvant être identique à celle de la primauté des prestations. Contrairement au régime de la primauté des prestations, ce sont plutôt les règles du marché libre qui règnent ici. Ainsi, si la performance est bonne, un rendement élevé peut être réalisé, et inversement dans les périodes plus difficiles. Nous vous donnerons davantage d’informations sur les différences entre la primauté des prestations et la primauté des cotisations dans la prochaine édition d’info.

Henriette Brunner et Eva Trächslin, membres du Conseil de fondation de la CP

info Juni 2009


NAV, active pour vous

Grand concours de photos Nous récompensons votre plus belle photo avec le thème «petites et grandes portes»

Envoyez-nous votre meilleure photo (max. trois photos par chaque membre)! La NAV tire au sort trois prix attractifs. Envoyer à: nav.nav@novartis.com

Délai d’envoi 15 septembre 2009

info Juni 2009

23


NAV, active pour vous

Actualités du domaine social

Crocodiles arboricoles et autres histoires animalières Le saviez-vous? En ce moment, quelque 6800 animaux vivent au Zoo de Bâle. Et ce, dans un cadre idyllique verdoyant au cœur de la ville. La plupart des animaux vivent naturellement dans des enclos, terrariums, aquariums, etc. Mais il y en a aussi que l’on n’y trouve pas. Il y a également des animaux qui visitent le «Zolli». Le site est régulièrement envahi par des chats, renards et différentes espèces d’oiseaux. Malheureusement souvent au détriment des animaux exotiques: p. ex. quand les renards exterminent les couvées des flamants!

Histoire e Zoo de Bâle, affectueusement surnommé «Zolli» par les Bâlois, a ouvert ses portes le 3 juillet 1874. Il y avait à l’époque seulement quelques enclos abritant des animaux indigènes tels que cerfs, loups, renards et oiseaux. Dès la première année, 62 000 personnes visitèrent le Zolli (à l’époque, Bâle comptait 50 000 habitants!) Les premiers loups arrivèrent en 1890 au zoo, la maison des antilopes fut ouverte en 1910, et en 1930 le zoo dut être agrandi. En 1956, Rudra, premier rhinocéros indien né dans un zoo, fait sensation dans le monde! A ce jour, 28 jeunes ont vu le jour à Bâle et le Zolli occupe dans le monde entier une place importante dans l’élevage du rhinocéros indien. Le Zolli connaît également un grand succès dans la reproduction de l’hippopotame nain. 72 bébés y ont déjà vu le jour. En 1959, la naissance du premier bébé gorille en Europe et le deuxième du monde à naître dans un zoo fit également sensation. La petite femelle fut baptisée Goma et dut être confiée à des humains, car sa mère, encore inexpérimentée, ne s’en occupait pas correctement. D’autres importantes importations d’animaux suivirent. Ainsi, en 1970, des ânes sauvages de Somalie et des bongos (une espèce d’antilope) arrivèrent à Bâle. A l’époque, ces espèces étaient considérées comme ayant peu d’attrait, mais elles sont aujourd’hui très rares. La reproduction des ânes sauvages de Somalie fut

L

24

un tel succès que leurs descendants vivent aujourd’hui dans de nombreux zoos à travers le monde. 1972 vit l’ouverture du vivarium qui présente une particularité par son concept architectural. Le couloir des visiteurs fait 350 mètres de long, les mène sous la surface du bassin, montre la profondeur des océans avant de les ramener sur terre. En chemin, ils tournent à 360° sans s’en rendre compte. Le «Kinderzolli» (le zoo des enfants) ouvrit ses portes en 1977. Il abrite des animaux domestiques de différents pays. Ici, les enfants ont l’occasion d’entrer dans les étables, de toucher et nourrir les animaux, ce qui est strictement interdit ailleurs dans le zoo! Au zoo des enfants, un poste d’une durée de 6 mois est attribué chaque année pour soigner et nourrir les différentes races d’animaux domestiques et encadrer les enfants travaillant ici bénévolement. Le Kinderzolli contribue à développer et encourager la compréhension et le sens des responsabilités à l’égard des animaux. Au cours des années suivantes, le zoo n’a cessé d’être agrandi, rénové et transformé petit à petit en un véritable parc paysager. La nouvelle maison Etoscha ouvrit ainsi en 2001. L’installation explique le cycle alimentaire de la savane africaine. On y trouve plantes, herbivores et carnivores provenant de cette région du monde. Après 5 ans de travaux, la maison Gamgoas s’ouvrit aux visiteurs en 2003. Gamgoas signifie «le lieu où vivent les lions» dans la langue des Bochimans.

Vous n’y observerez pas seulement Mbali, le roi des animaux, avec ses deux épouses Okoa et Uma ainsi que son fils Eisi, mais également trois crocodiles adultes et deux bébés, un caméléon et une termitière abritant probablement plusieurs millions d’individus. Gamgoas accueille également une exposition interactive sur la protection de la nature. Les nouveaux espaces intérieurs et extérieurs des rhinocéros ont ensuite été ouverts en 2006 et 2008. L’installation comprend quelque 2000 mètres carrés et accueille non seulement trois rhinocéros, mais également des loutres naines et muntjacs, une cohabitation novatrice. Elle semble beaucoup plaire aux animaux, et on peut observer avec plaisir les rhinocéros en train de se baigner alors que les loutres courent et s’amusent dans l’enclos. Avenir Etant donné que le zoo est niché au cœur de la ville et qu’une expansion n’est pas possible, le Zolli ne va pas pouvoir s’agrandir du point de vue de la superficie dans un proche avenir. L’installation d’un grand biotope asiatique est prévue, axé sur le rhinocéros indien (installation existante) et le grand panda. La maison des singes doit en outre être assainie et un espace extérieur construit pour les singes anthropoïdes. La maison des éléphants va également être rénovée et agrandie. Ces projets de transformation sont nécessaires pour que le zoo soit adapté aux méthodes modernes d’élevage en captivité et font découvrir aux visiteurs l’habitat des animaux et leur comportement social. Actualités Les bébés animaux sont magnifiques! En ce moment, on peut observer six bébés suricates tout patauds partant à la découverte du monde en dehors de leur terrier. Dans la maison des singes, vous pourrez voir la petite Garissa, une femelle chiminfo Juni 2009


panzé, se blottir contre sa mère Benga âgée de 30 ans. Les petits sont nés début avril. Qu’est-ce qu’un crocodile arboricole? Récemment, l’une de mes connaissances a surpris le dialogue suivant entre une grand-mère et son petit-fils: «Grandmère, c’est quoi cet animal?» – «C’est un

crocodile arboricole. La maman crocodile pond des œufs.» (Ça, c’est vrai!) «Quand les œufs éclosent, les bébés se mettent en sécurité dans les arbres en attendant

Vous trouverez d’autres informations sur: www.zoobasel.ch

d’être assez grands pour ne pas être mangés par les crocodiles adultes.» (C’est bien sûr une sottise!) En fait, son petit-fils voulait seulement savoir ce qu’est un caméléon!

Sabine Zeller Comité directeur NAV

NAV, active pour vous

Thème de l’année 2009 – partenariat social

Des associations des employés fortes sont nécessaires Des associations des employés fortes sont nécessaires pour représenter avec professionnalisme les collaborateurs lors des négociations avec les entreprises.

C

ela fait des mois que les médias nous annoncent chaque jour des mauvaises nouvelles liées à la crise financière et économique. En Suisse également, les effets de cette crise internationale se font lentement, mais sûrement sentir. On peut s’estimer très heureux qu’elle n’ait pas (encore) touché de plein fouet le secteur pharmaceutique des pays européens, mais ses conséquences ne sont pas encore véritablement identifiables à l’heure actuelle. Les changements que les entreprises sont la plupart du temps obligées d’opérer au vu de la récession actuelle entraînent souvent du chômage partiel ou une suppression d’effectifs. Et dans bien des cas, ce sont précisément ceux qui, par leur indéfectible engagement, ont contribué au succès de leur entreprise pendant les années fastes, qui se retrouvent soudainement confrontés à des changements, voire perdent leur emploi. C’est dans de telles circonstances que les associations des employés d’entreprise sont fortement sollicitées pour garantir que les collaborateurs ne soient

info Juni 2009

pas purement et simplement abandonnés à leur sort, mais qu’ils bénéficient d’un suivi de soutien. L’association interne du personnel de Novartis et ses prestations Les collaborateurs ont largement fait appel aux prestations de l’association interne du personnel de Novartis (NAV) ces dernières années, prenant très souvent contact avec les collaborateurs de l’administration de la NAV et les délégués NAV des représentations internes du personnel. Outre nous faire part de leurs peurs et incertitudes, qui se sont amplifiées, ils nous ont également posé bon nombre de questions sur les sujets les plus divers. Aujourd’hui également, ils demandent une NAV forte avec toutes les prestations qu’elle propose. Une foule de lettres contenant des propositions nous parviennent à longueur d’année. Afin de pouvoir continuer à satisfaire au mieux aux demandes de nos membres, il est essentiel que nous sachions quels sujets les intéressent en

particulier, ce que nous devrions changer et quelles nouvelles prestations ils aimeraient voir proposées par la NAV. Dans l’optique d’une amélioration continue de ses prestations, la NAV réalisera cette année un sondage, auquel tous les membres seront invités à participer par e-mail. Nous vous demanderons à cette occasion, chers membres, de nous faire part de votre opinion. Les résultats nous indiqueront comment la NAV pourra, à l’avenir, répondre encore mieux aux demandes de ses membres. Comme vous le savez, la devise de la NAV est «Un engagement sans répit pour vous». Afin que nous puissions poursuivre dans cette voie, il est crucial que vous nous fassiez part de vos impressions. Aussi serions-nous ravis que vous soyez nombreux à participer au sondage. En vertu de notre devise: – Nous sommes au cœur de l’action – Actifs pour vous – Votre confiance est notre force

Roland Hirt Comité de la NAV, Marketing et Prestations

25


NAV, active pour vous

De la délégué du personnel

Employés à temps partiel et travail supplémentaire, une question d’équité? La majoration pour le travail supplémentaire des employés à temps partiel est un sujet qui fait débat en Suisse depuis des années. Les heures de travail supplémentaires sont très clairement définies sur le plan juridique dans l’article 321c du CO. On parle d’heures de travail supplémentaires lorsque les circonstances exigent des heures de travail plus nombreuses que ne le prévoit le temps de travail convenu.

Q

u’en est-il pour les employés à temps partiel? La même définition s’applique: le travailleur effectue des heures supplémentaires lorsqu’il dépasse le nombre d’heures de travail hebdomadaires convenues par contrat.

Ainsi, par exemple, la moitié des employés à temps partiel font des heures supplémentaires s’ils travaillent plus de 20 heures par semaine. Chez Novartis, ces heures sont également appelées «GLAZ» (horaires mobiles). Différence entre heures supplémentaires et travail supplémentaire Il est question de travail supplémentaire lorsque la durée maximale de la semaine de travail est dépassée à titre exceptionnel (Art. 12 LTr). Sur la base de la durée maximale de la semaine de travail de 45/50 heures, le travail supplémentaire ne doit pas dépasser deux heures par jour, sauf les jours chômés ou en cas de nécessité. La rémunération du travailleur est majorée pour ces heures au titre du travail supplémentaire.

Terminologie/explication Les heures supplémentaires correspondent aux heures de travail effectuées au-delà de l’horaire hebdomadaire convenu (40 heures) mais n’excédant pas 45 heures. Elles sont stipulées dans le CO (Code des obligations). Chez Novartis, ces heures supplémentaires sont également appelées horaires mobiles. Les heures de travail effectuées au-delà des 45 heures hebdomadaires (ou, conformément au règlement de la GAV, au-delà de 43 heures) sont réputées travail supplémentaire. Celles-ci doivent être explicitement ordonnées par le supérieur hiérarchique.

Temps de travail Heures supplémentaires/travail supplémentaire Heures par semaine

Travail supplémentaire

Le travail supplémentaire doit être explicitement ordonné par le supérieur hiérarchique

45 Heures supplémentaires 40 Temps de travail hebdomadaire contractuel

26

Temps de travail maximal légal

info Juni 2009


Les employés à temps partiel, essentiellement des femmes, sont par conséquent traités différemment des employés à temps plein. De quelle manière? La plupart des employeurs pensent que les travailleurs à temps partiel n’ont droit à la majoration du temps supplémentaire qu’après avoir atteint la durée de travail hebdomadaire maximale de 45 heures fixée par la loi (ou, conformément au règlement de la GAV, de 43 heures). Les employeurs ne souhaitent pas que le temps de travail maximale des employés à temps partiel soit réduit proportionnellement à leur taux d’occupation contractuel. Dans cette optique, une employée à temps partiel travaillant au maximum 20 heures par semaine doit d’abord effectuer 25 heures au-delà de ce maximum pour obtenir une majoration pour son travail supplémentaire. Position de l’employeur 1. Ce point n’est pas réglementé par le Droit du travail. 2. Les heures supplémentaires accablent davantage les employés à temps plein que les employés à temps partiel. 3. Les employés à temps plein sont davantage pénalisés dans leur liberté de disposer de leur temps libre. 4. Le Conseil fédéral n’a pas non plus prévu de réglementation particulière pour les employés à temps partiel.

27 (ou 30) heures. Comme nous disposons d’un modèle de durée du travail flexible au sein de Novartis, il est très rare que les collaborateurs bénéficient de majorations pour travail supplémentaire. Celui-ci doit en tout état de cause être explicitement ordonné par le supérieur hiérarchique. La réglementation actuelle pourrait poser un problème d’équité, lequel pourrait également entraîner une discrimination indirecte selon la solution qui y serait apportée. Par conséquent, il nous semble nécessaire d’éclaircir ce point, que nous estimons susceptible d’être sensiblement amélioré. La NAV continuera de s’engager pour les employés sur de tels sujets. Afin d’obtenir également des améliorations favorables aux employés au niveau des réglementations légales, nous avons besoin d’un solide réseau national comme l’organisation faîtière Employés Suisse, qui présente la taille et l’influence politique requises à cet effet.

Davide Lauditi Membre du Comité de la NAV Président de la représentation du personnel

«La NAV estime que le temps d’agir en la matière est venu.» Position de la NAV Malgré l’absence de réglementation explicite dans le Droit du travail ou les ordonnances, nous jugeons nécessaire d’agir en faveur des employés à temps partiel, qui sont principalement des femmes (qui représentent 87% des employés à temps partiel chez Novartis). A nos yeux, la réglementation légale ne correspond plus aux modèles d’horaires de travail flexibles actuels. Quant aux points 2 et 3 susmentionnés, ils relèvent d’une interprétation dépassée du travail à temps partiel. Les expériences réalisées ont montré que les employées à temps partiel sont aussi pénalisées, voire davantage, que les employés à temps plein dans leur liberté de disposer de leur temps libre. Nous pensons en l’occurrence également aux mères et aux pères qui élèvent seuls leurs enfants ou aux autres collaborateurs qui doivent assumer des tâches d’assistance (de parents nécessitant des soins, p. ex.). Il est fréquent que les employés à temps partiel exercent une activité supplémentaire et qu’ils effectuent de facto autant d’heures supplémentaires que les employés à temps plein. Nous sommes d’avis qu’il convient de réduire le temps de travail maximal légal des employés à temps partiel en fonction de leur taux d’occupation contractuel. A titre d’exemple, un employé travaillant à 60% pourrait ainsi prétendre à une majoration pour temps supplémentaire à l’issue d’une semaine de

info Juni 2009

27


NAV, active pour vous

Curiosités à ne pas manquer de Bâle, régio et interrégio – 11e partie: Alsace, France

Ferrette, l’ancienne capitale du Sundgau Ferrette («Pfirt» en allemand) est située dans les premiers contreforts du Jura, dans le Sundgau, à 12 kilomètres de la frontière suisse. Les cyclistes, les amateurs de fromage et les spécialistes de la Maison de Monaco doivent d’ailleurs déjà connaître cette petite cité. Pour tous les autres, une excursion s’agrémentera d’une touche médiévale et de vues intéressantes.

Itinéraires Ferrette est située à quelque 30 km au sud de Mulhouse, à env. 25 km à l’ouest de Bâle. Nous avons pris la route passant par Leymen, Wolschwiller, Sondersdorf et atteint Ferrette par le sud sur la colline. Le chemin de randonnée reliant Rodersdorf à Ferrette fait environ 12 km. Les chemins menant aux ruines du château de Ferrette sont bien indiqués et balisés depuis la cité; de nombreux autres permettent d’accéder à la Grotte des Nains ou d’autres sites, vous faisant découvrir de romantiques formations rocheuses et des forêts.

28

D

e nos jours, deux personnes sont associées au nom de Ferrette dans les journaux: le Prince de Monaco qui porte le titre de Comte de Ferrette et «l’éleveur de fromages» Bernard Antony. L’ancienne capitale du Sundgau doit son origine au château de Ferrette, édifié en l’an 1105 par le premier comte Frédéric de Ferrette. Après le mariage de Jeanne, la fille aînée, avec Albert II de Habsbourg en 1324, le comté passe aux mains des Habsbourg, dont la domination ne prendra fin qu’en 1648. Les fêtes médiévales, qui ont lieu tous les deux ans, en alternance avec celles de Saint-Ursanne (Jura suisse/juillet 2009), font revivre l’histoire de la ville. Mes premiers souvenirs de Ferrette sont liés au bus brun des Transports

Citroën; il assurait la liaison entre Ferrette et Bâle, à la gare française. Les films de Jacques Tati ont immortalisé cette image: le bus surchargé, avec les bagages sur le toit et l’échelle à l’arrière. Lorsque cette liaison a été mise hors service vers 1973, je voulais moi aussi connaître cette sensation une fois dans ma vie, mais arrivai un jour trop tard à Ferrette. Je sens aujourd’hui encore mes pieds surchauffés par les 12 kilomètres à pied pour revenir à Rodersdorf. De nos jours, on peut stationner sa voiture directement à Ferrette ou aux alentours. Le chemin nous mène en pente raide entre les maisons, du parking devant l’église St-Bernard à l’Hôtel de Ville, d’où l’on peut attaquer directement la montée vers les ruines du château. Les escaliers mènent au chemin du château qui dessert la plate-forme panoramique. Par beau temps, la vue sur la plaine du Rhin Supérieur s’étend jusqu’à la Forêt-Noire et laisse nos pensées vagabonder. Directement en contrebas, les maisons se pressent au pied de la colline. Derrière nous, les vertes collines du Jura. info Juni 2009


Important Les chemins desservant les ruines du château, la Grotte des Nains et les alentours de Ferrette traversent la forêt, parfois avec des pierres instables; de bonnes chaussures de marche sont indispensables! Les randonneurs doivent avoir le pied sûr, notamment sur les sentiers.

De nombreux chemins de randonnée sont très bien balisés depuis la colline; nous avons testé le chemin menant à la Grotte des Nains. En passant par la Heideflüh, un escarpement rocheux situé à l’est des ruines et offrant un magnifique panorama, nous suivons le chemin jusqu’à la grotte. Après la pause de midi sur un belvédère dominant la Grotte des Nains, nous

info Juni 2009

montons à travers la forêt jusqu’à la grotte. Les parois rocheuses rendent le chemin étroit et, au pied d’une paroi, nous tombons sur la petite grotte. Malheureusement, nous n’avons pas emporté de lampe de poche nous permettant de découvrir cet univers souterrain. Mais les formations rocheuses directement devant la grotte sont intéressantes et constituent la porte d’un autre monde, surtout pour les enfants. Le chemin du retour nous fait contourner la colline du château jusqu’à la caserne, d’où nous accédons directement à la ville haute par l’entrée orientale de Ferrette. Entretemps, le soleil a tourné et les pâtés de maisons côté montagne sont à présent totalement baignés de lumière. Des coins pittoresques et des maisons particulièrement coquettes se dévoilent dans le radieux soleil de l’après-midi. Sur les terrasses des restaurants, on prend plaisir à s’attarder,

et le jeu des cloches de l’église nous rappelle discrètement qu’il est temps de rentrer. Après cette agréable pause, nous quittons Ferrette et, depuis les hauteurs situées au sud, jetons un dernier coup d’œil sur la petite cité dominée par son château. Cartes de randonnées Club Vosgien, carte N7/8 «Sud Alsace/Nord Franche-Comté/ Mulhouse/Masevaux/Belfort/ Montbéliard» 1:50 000 Carte de Suisse, page 213T Laufental-Sundgau-Wiesental 1:50 000

Peter Bernauer

29


NAV, active pour vous

Les membres du management peuvent aussi être représentés par la NAV.

Les membres recrutent de nouveaux membres

N

otre action se poursuit! Nos prix attrayants ont d’ores et déjà fait le bonheur de plus d’un participant. Une seule réinscription vous permet de participer au prochain tirage au sort.

Cotisation annuelle: Fr. 100.–

Demande d’adhésion à la NAV Je souhaite adhérer à la NAV

Je souhaite collaborer activement au sein de la NAV

M./Mme

No personnel

Nom

Prénom

Lieu

No de tél.

Adresse privée

NPA/Lieu

Date de naissance

J’ai été contacté(e) par Nom

Prénom

Lieu

No de tél.

Remplir la demande d’adhésion, la signer et l’envoyer au Secrétariat NAV, WRO-1225.P, ou directement par fax au 061 697 76 73.

30

info Juni 2009


info 2/09 français