Page 1

PLAN DE RÉUSSITE Axes de développement retenus Le personnel de l’école a retenu 3 axes principaux qui serviront d’ossature au projet éducatif: 1. 2. 3.

La connaissance du milieu Les pratiques éducatives La réussite des élèves

Pour chacun de ces axes, nous retiendrons une orientation principale et des objectifs spécifiques à atteindre.

Axe - 1 La connaissance du milieu Orientation générale :

Vivre en harmonie dans une école saine et sécuritaire

OBJECTIFS : 1. 2. 3. 4. 5.

Promouvoir les résolutions de conflits, afin de vivre des relations harmonieuses entre tous. Aménager une cour d’école sécuritaire Maintenir l’accès à une alimentation adéquate Favoriser un mode de vie actif Accroître le respect de l’environnement

Caractéristique de l’école 

L’école Tshishteshinu est située à Mani-Utenam et compte 168 élèves répartis de la maternelle quatre ans à la sixième année du primaire.

L’école dessert les élèves de la communauté de Mani-Utenam.

30 % des élèves du 1er cycle ont un retard ou éprouvent des difficultés.

68% des élèves du 2e cycle ont un retard ou éprouvent des difficultés.

80% des élèves du 3e cycle ont un retard ou éprouvent des difficultés.

Sur le plan des ressources humaines, l’organisation compte sur 

1 directrice

11 enseignants titulaires

1 orthopédagogue

3 spécialistes en enseignement

1 secrétaire

Plan de réussite

Page 2


      

2 techniciennes en éducation spécialisée 1 technicien en informatique (temps partiel) 1 bibliothécaire (2 jours/semaine) 1 animatrice à la vie étudiante 1 technicienne en garderie scolaire 1 infirmière occasionnelle 2 concierges

Caractéristiques des élèves Les divers sondages effectués confirment les données recueillies dans les multiples études menées auprès des personnes concernées et qui apparaissent dans le document suivant :

« Manuel d’intervention destiné au personnel scolaire des écoles Johnny-Pilot et Tshishteshinu (GRIPMA), janvier 2005. » Ces études permettent de mieux cerner les caractéristiques de la communauté et des élèves qui fréquentent notre école. Ainsi, divers facteurs contribuent à l’émergence ou au maintien de certains problèmes :  

Facteurs historiques Environnement psychosocial et économique

Il est écrit : « Enseigner au sein d’une communauté autochtone représente pour plu-

sieurs un grand défi, et ce, à maints égards. Les différences culturelles, les particularités du milieu de vie, de l’environnement psychosocial et des dynamiques familiales, obligent le personnel scolaire à s’adapter. » « Enseigner dans une école d’une communauté, c’est être en présence de personnes qui ont été témoins de transformations majeures, souvent contre leur gré, et dont l’adaptation n’est pas encore tout à fait complétée. » « En conséquence, il est essentiel…d’être sensibles aux particularités du milieu et aux difficultés psychosociales que rencontrent souvent les élèves. » Les principales caractéristiques de l’élève innu  La plupart sont « kinesthésiques » avantages :    Plan de réussite

sens développé pour le mouvement physique et l’habileté manuelle aiment bouger, sauter, danser… apprennent en « faisant », en expérimentant, par « modeling » Page 3


à surveiller :  

sont souvent intuitifs et impulsifs ont besoin de pauses fréquentes

 Un grand nombre sont « visuels » avantages : apprennent en regardant et en observant ont une facilité à se faire une image mentale ont une bonne mémoire visuelle

  

à surveiller :  ont une faible mémoire auditive  Plusieurs sont du type « naturalistes » avantages :   

sensibilité aux sons et aux paysages perception des changements dans l’environnement capacité d’observation

 L’élève innu n’est pas du type « linguistique » car il n’est pas « verbal ».  La majorité d’entre eux possèdent des habiletés « simultanées »        

difficulté avec la notion de « séquence » difficulté d’assimiler avec trop de détail (consignes) procède de façon synthétique (plutôt qu’analytique) apprend par le « modeling » doit percevoir l’ensemble retient l’essentiel (problème avec l’accessoire) difficulté à suivre des consignes verbales à la page 8 du manuel d’intervention, on résume de la façon suivante : « L’enfant simultané…est souvent un enfant brouillon, imaginatif et sans organisation temporelle. Sa difficulté à comprendre les règles sociales et les consignes verbales peuvent l’amener à être considéré comme distrait, paresseux ou opposant. Ce peut être à l’origine d’une mésadaptation socio-affective qui ira en grandissant au cours des années. »

 Ils sont plutôt du type « non-verbal » avantages :   

Plan de réussite

apprend par l’image, le geste, le vécu, l’expérimentation retient les éléments visuels ou non verbaux visualise les mots

Page 4


à surveiller :  

apprend peu avec les consignes verbales oublie facilement la trame, la chronologie

 Ils doivent apprendre dans une « langue seconde » à surveiller : pas de classe d’accueil, de francisation ou d’immersion (transition) certaines difficultés langagières faible conscience de l’écrit faible conscience phonologique application systématique du programme de formation

    

À tous ces constats s’ajoutent : 

les différences culturelles  pratiques non compétitives  esprit de partage  conception du « temps » différente  stratégies d’intervention familiale plus permissive  conflit de « valeurs » avec le monde environnant

Voilà pourquoi une connaissance plus approfondie du milieu et de notre clientèle devrait nous aider à mieux les desservir. Ainsi, la réalité du contexte social la capacité des parents d’aider leurs enfants dans leurs travaux scolaires  la participation des parents  le style d’apprentissage dominant chez nos élèves  les attentes de la communauté au regard de la culture et de la langue innue sont autant d’éléments qui serviront à guider nos interventions et à modeler notre organisation.  

Pour chacun des objectifs, nous avons déterminé  les moyens  les indicateurs de réussite (ou d’atteinte de ces objectifs)  les modes d’évaluation et de suivi1

Plan de réussite

Page 5


Axe-2 Les pratiques éducatives

Orientation générale :

Développer l’estime de soi de l’élève

OBJECTIFS : 1. 2. 3. 4.

Mettre en place les conditions propices au développement du sentiment de sécurité de l’élève. Mettre en place les conditions propices au développement de l’identité de l’élève (forces, vulnérabilités) Mettre en place les conditions propices au développement du sentiment d’appartenance de l’élève (solidarité avec son groupe, son école). Mettre en place les conditions propices au développement du sentiment de compétence sociale et scolaire de l’élève.

En plus des considérations mentionnées dans le Projet éducatif, voici quelques pratiques axées sur les caractéristiques de notre clientèle : 1. La pédagogie a. Utilisation systématique des étapes de la démarche d’apprentissage afin i. de créer une routine observable et efficace ii. d’aider les élèves à se donner des méthodes de travail efficaces b. appliquer le programme de formation de l’école québécoise c. favoriser un minimum d’uniformité au regard des i. attentes et des exigences ii. évaluations et du bulletin scolaire 2. Le soutien a. parrainage des nouveaux membres du personnel b. organisation et supervision d’activités étudiantes c. contrôle des absences et des retards d. récupération des élèves en difficulté e. aide aux devoirs et leçons f. animation d’une période quotidienne de consolidation g. utilisation du laboratoire d’informatique et de la bibliothèque en dehors des heures de classe 3. Les partenaires (parents, communauté) a. promotion de la culture et de la langue innue dans le respect du mandat dévolu à l’école 4. L’encadrement pédagogique a. établissement de mécanismes de i. concertation ii. soutien iii. suivi Plan de réussite

Page 6


b. établissement d’un plan de formation adapté aux besoins Pour chacun des objectifs, nous avons déterminé  les moyens  les indicateurs de réussite (ou d’atteinte de ces objectifs)  les modes d’évaluation et de suivi1

Axe-3 La réussite des élèves

Orientation générale :

Placer l’élève au centre de ses apprentissages

OBJECTIFS : 1. 2.

3. 4.

Développer l’intérêt de l’élève pour la lecture. Faire vivre à l’élève des situations d’apprentissages variées et des projets signifiants visant le développement de compétences prévues au Programme de formation de l’école québécoise fournir l’aide appropriée aux élèves qui rencontrent des difficultés dans leur parcours scolaire. Intégrer les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les situations d’apprentissages et les projets.

Au regard de la triple mission de l’école, voici quelques éléments à considérer : 1. Instruire  maîtrise de la langue française  mettre l’accent sur l’enseignement stratégique et sur les savoirs essentiels 2. Socialiser  intégration et services aux élèves EHDAA  outils de référence et de pilotage (PIP)  formations adaptées  contrer la violence  accueil et accompagnement des élèves au long de la journée  avant la classe accueillir les élèves et les aider à bien amorcer leur journée de classe  pendant la classe développer le respect et l’autonomie utiliser des méthodes et des approches appropriées

1

Vous retrouverez ces éléments en annexe 2- du présent

Plan de réussite

Page 7


après la classe

aider la prise en charge des apprentissages période de consolidation des apprentissages aide aux devoirs et leçons  surveillance (arrivée, départ, récréation, etc.)  cour de récréation (aménagement et animation)  activités parascolaires  révision des attentes  code de vie adapté aux caractéristiques de la clientèle  gestion de classe  coopération 3. Qualifier  agir tôt  classe transitoire (maternelle- 1ère année)  conscience phonologique  plan d’action en lecture (1er cycle) Pour chacun des objectifs, nous avons déterminé  les moyens  les indicateurs de réussite (ou d’atteinte de ces objectifs)  les modes d’évaluation et de suivi2

2

Vous retrouverez ces éléments en annexe 3- du présent Plan de réussite

Plan de réussite

Page 8


COMITÉ DE RÉDACTION

Kathleen André

Spécialiste en langue innue

Christine Chamberland

Enseignante

Marie-Claude Cormier

Enseignante

Marie Fontaine

Directrice

Sonia Lapointe

Orthopédagogue

Stéphanie Leclerc

Enseignante

Clodine Monger

Technicienne en éducation spécialisée

Plan de réussite

Page 9

plan-de-reussite  

No Description

Advertisement