Issuu on Google+

Priscilla Renoult

Le Grimoire de Gayac I. L’Alliance


A mes parents que j’aime A mon coeur toujours là pour moi A tous ceux qui sont loin de moi…


Prologue Le vent soufflait avec rage. Le mer, déchaînée, était folle et incontrôlable. De hautes vagues s’écrasaient sur les rochers. La terre, autrefois verte et sauvage, était devenu cendre froide et braise incandescente. En ce jour sinistre, Ném-é Syth s’engouffrait dans les flammes. * Tout commença par l’avènement au trône d’un roi unique, Keelm. Après des années de guerre, les quatres régions de ce monde ( Fséyudis, Yunizas, Zayaris et Syths) allaient enfin connaître la paix. Mais l’arrivée d’un homme vêtu de noir ombragea ce royaume. L’Homme en Noir, comme on le nommait, eut deux enfants, jumeaux. Et en grandissant, les deux frères montrèrent assez vite un penchant pour la magie noir, leur père étant en vérité un sorcier. Ils prirent le nom de Mortalame et Gorth. Les quatres peuples et leur pouvoir les fascinèrent. Car chaque région savait maîtriser un des quatres éléments: Les Fséyudis, le feu; les Yunizas, l’eau; les Zayaris, l’air et les Syths, la terre. C’est alors que Gorth disparu mystérieusement. On soupçonna son frère de l’avoir assassiné. Mais son corps ne fut jamais retrouvé et cette disparition tomba dans l’oubli. Au fil des années, Garthen tomba en ruine. Car l’esprit maléfique de Mortalame, qui


n’était que le pantin de son frère Gorth, commença à s’étendre sur Némé-Syth. Par un puissant sortilège, le souverain Keelm sombra dans une folie et mourrut pour avoir voulu combattre le sort maléfique dont il était victime. L’Homme en Noir, qui avait été le bras droit du roi, disparu également et Mortalame monta sur le trône. Il instaura la terreur en son royaume et sur île voisine, il fit construire la Forteresse de Sang Noble. Mais Gorth, qui était toujours en vie et qui régnait dans l’ombre, avait comme conseiller un sage noir, Serpelame. Ce dernier vit la réincarnation de Keelm dans ses songes et prévint son maître au plus vite. Mortalame le fit rechercher, en vain, car l’enfant n’était pas seul. Il y avait un garçon et une fille qui se nommèrent Keelm et Serleen. Le frère et la soeur grandirent dans l’insouciance du destin tragique qui les attendait. Le nouveau souverain avait une fille, qu’il eut avec l’épouse de roi Keelm, Ferleen. Celle ci fuya son père et rencontra Zaïlar, le chef des Béomis, les rebelles du peuple d’eau. Keelm et Serleen les rencontrèrent quand Zaïlar décida d’emmener Ferleen dans le village des jumeaux, où elle pensait être en sécurité. Hors, Keelm et Ferleen s’éprirent l’un de l’autre. Et quand Mortalame décida coute que coute de retrouver sa fille et aussi, par la même occasion, la réincarnation du roi Keelm, les quatres amis s’allièrent. Une rebellion des quatres peuples s’instaura dans toutes les


régions. Mais les trois ignorèrent que Ferleen était la fille de Mortalame. Ce dernier mettait à feu et à sang tous les villages afin de la retrouver. Père et fille se revirent face à face quand les quatres amis et une poignée de villageois se retrouvèrent devant Garthen où la vérité éclata au grand jour. La bataille fut courte et seuls Keelm, Serleen, Zaïlar et Ferleen furent laissé en vie. Par la suite, Keelm et Ferleen eurent un fils. Mais Serleen et Zaïlar ne voulaient pas en rester là et rendirent la jeune femme responsable des morts lors de la bataille à Garthen. Ferleen dut fuir Némé-Syth sans son amant et rejoignit la Forteresse de Sang Noble. Mal lui en a prit car Zaïlar la retrouva. Mortalame, qui voulu la protéger, fut blessé mortellement par le chef des Béomis. Ce dernier avant de prendre l’enfant de Keelm dans ses bras, tua accidentellement la mère. Ferleen lui avoua que son père n’avait été qu’un pion dans l’histoire et que le véritable ennemi était Gorth. Ce que confirma Mortalame avant de mourir. Zaïlar s’enfuit de la forteresse avec le nourrisson qu’il confia à un vieil homme, Améni. Ce dernier le prévint que Serleen avait tué son propre frère avant de se donner la mort. Et qu’il devait protéger l’enfant des griffes Gorth. Zaïlar quitta Némé-Syth et emmena le fils de son ancien ami hors de ce monde. *


Avant d’être ennemis, Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar avaient créé un livre. Ce dernier était le témoin de cette guerre. Ils l’avaient nommé le Grimoire de Gayac en hommage à une fée qui avait permit l’accession au trône du Roi de l’Alliance, Keelm. Ils avaient alors jurés de détruire le mal absolu quoi qu’il arrive. À la mort de Zaïlar, Gorth était toujours, selon certains, encore en vie…


Chapitre n°1 “Grands Guerriers des Temps Anciens…! Réveillez vous…! Adam n’avait pas dormit de la nuit mais restait allongé sur son lit. Ces voix et ces cauchemars augmentaient au fur et à mesure que les jours avançaient. Il passa la main sur son front brûlant mais ne se sentait pas fiévreux pour autant, juste très fatigué par un manque de sommeil. Il regarda autour de lui. Sa chambre était sombre, à peine éclairée par les lueurs du soleil qui resplendissait au dehors. Sur son bureau, dans un coin de la pièce, des cahiers étaient emplilés les uns sur les autres. Il se leva d’un bon puis toussota légèrement. Le dimanche étant généralement un jour calme, il décida de le savourer pleinement puisque depuis quinze jours rien n’allait comme il le voulait. Du haut de son mètre soixante, Adam donnait l’air d’avoir presque dix huit ans et non quatorze. Il avait les cheveux bruns courts et des yeux bleus clairs, qu’il nommait comme étant le seul héritage de son père. Ce père, inconnu, qui avait quitté sa mère bien avant sa naissance, il le détestait. Il avait trop attendu son retour pendant des années en se demandant pourquoi ses amis avaient un “papa” et non lui. Sa mère ne lui en parlait pas et évitait le sujet à chaque fois que cet homme faisait intrusion dans leur discussion. Malgré le fait qu’il était absent de sa vie et l’antipathie qu’il lui portait, Adam voulait le connaître.


Il s’assied alors sur son lit, pensif. L’approche des vacances d’été le ravissait. Il pourrait profiter de ces journées pour aller voir son meilleur ami Chris qui vivait non loin de chez lui. Et surtout, pendant deux mois, il ne verrait pas son pire ennemi Jeffrey Maïnon, le fils d’un promotteur immobilier de la ville. Véritable “fils à papa”, Jeffrey se voyait déjà à la place de son père. Et se vantait du compte épargne que ses parents avaient fait ouvrir pour lui assurer son avenir qu’il voulait exceptionnel. Hormis le fait que ce dernier vivait avec des parents unis. Son père était présent et Adam lui enviait cette présence qui lui manquait tant. Il y avait aussi sa manie de se croire supérieur aux autres. Il était d’ailleurs ni intelligent ni idiot, simplement stupide à force de se prendre pour le centre du monde. Il prenait tout le monde pour ses serviteurs. Et Adam, qui n’avait jamais cédé au moindre caprice, n’était pas le bienvenue dans son univers. Ce dernier soupira, il n’avait pas envie d’affronter cette dernière semaine d’école et avait hâte que les vacances arrivent. Le temps lui paraissait interminable. De plus, son emploi du temps était incroyablement chargé. À croire que c’était un fait exprès pour le contrarier. Il s’approcha de son bureau pour le chercher, le prit et se mit à le lire avec attention: _ Alors! Cours de huit heures à dix sept heures avec une pause déjeuner de midi à quatorze heures… demain matin… une heure d’histoire et une heure de… sport… récréation… puis


deux heures de maths… il soupira devant se programme réjouissant et continua. L’après midi… trois heures d’ennui… une heure d’anglais suivit de deux heures de français… il leva les yeux au ciel avant de déclarer. Je suis ravi d’aller en court! Il haussa des épaules et jeta la feuille à travers la pièce. Soudain, sa tête se mit à tourner. Des bourdonnements et des bruits sourds résonnaient. Il croyait que sa tête allait exploser. Puis s’en suivirent des voix, les mêmes que dans ses rêves qui murmuraient: “ Grands Guerriers des Temps Anciens… Réveillez-vous…!” _ J’ai mal au crâne! ... Ça suffit! … Arrêtez! ... dit-il en prenant sa tête dans ses mains. Ses phrases étaient entrecoupées par sa respiration haletante. Il se mit à quatre pattes sur le sol, une main sur son crâne l’autre essayant de le retenir. Mais la douleur fût si violente qu’il tomba de tout son poids à terre. Il grimaçait et gesticulait comme si on le torturait. Il avait beaucoup de mal à reprendre son souffle. Puis, il parvint à se calmer, sa respiration était redevenu normal. La douleur avait disparu. Il resta allongé un bon moment sans rien faire ou dire. C’est alors qu’il entendit sa mère crier depuis la cuisine: _ Adam! Viens prendre ton petit déjeuner! Chaque dimanche, depuis son plus jeune âge, il devait se lever tôt pour l’aider. _ J’arrive… il se leva avec beaucoup de mal et tout trembant. Les voix l’assaillirent de nouveau. “Lève toi…On t’attend…”. Il essaya de ne pas y


prêter attention mais c’était une vaine tentative. Il pensa alors à une chose agréable. Cela marcha un peu car les douleur s’estompèrent d’un coup. Debout mais très fatigué par son manque de sommeil, il descendit les escaliers comme un enfant malade. Il était pâle et tout groggy ce qui inquiéta sa mère, debout devant l’escalier à l’attendre. Éléonore Holone avait une très belle robe blanche. Elle était assez petite avec de long cheveux blonds, de grands yeux verts et elle posa sur lui un regard plein d’inquiétude. _ Que se passe t-il? Tu es malade? elle mit une main sur son front mais aucun signe de fièvre ne se faisait sentir. Adam, qui ne pouvait cacher ses cernes et ses petits yeux rougis, déclara d’une voix à peine audible: _ Je vais bien maman… Elle le coupa brutalement en faisant un geste vers la gauche: _ Bien? Regarde toi! Il s’observa dans un miroir à l’entrée et l’évidence était qu’il couvait un mal. Mais il ignorait lequel. Il ne pouvait expliquer ce qui lui arrivait et ne voulait pas que sa mère l’emmène se faire ausculter de peur d’avouer et de passer pour un fou. Adam examina tout autour de lui comme si tout avait changé. L’entrée lui paraissait plus petite que d’habitude. Par ailleurs, la maison où ils vivaient n’était pas très grande. Car en entrant, à droite se trouvait le salon, au fond la cuisine et à gauche l’escalier qui menait aux


deux chambres. La décoration était d’un goût simple et sobre. Il y avait peu de photos sur les murs et aucun objet familial, sa mère étant orpheline. Et Adam ne lui connaissait aucun parent proche. Il aurait pu dire d’elle qu’elle était seule au monde. Les voix sonnèrent de nouveau dans sa tête et il manqua de s’évanouir. “Réveilles toi guerrier…Ils t’attendent…” Éléonore, qui avait pu le retenir, l’allongea sur le divan et malgré son refus appela un médecin. Un peu plus tard, le Docteur Minch arriva. Il avait la quarantaine, était petit et un peu enveloppé au niveau du ventre. Il était châtain avec quelques cheveux gris et avait des petits yeux noirs cachés derrière de minuscules lunettes, qui pour Adam ne devait servir à rien, si ce n’était paraître plus vieux. La seule chose que le jeune garçon savait de lui c’était qu’il était divorcé et qu’il n’avait pas d’enfant, ce qui ne l’étonna guère. Le médecin le regarda derrière ses petites lunettes: _ Bien! Mon garçon… Que se passe t-il? Ce dernier se gardait de lui raconter les voix dans sa tête et répondit avec arrogance: _ Je vais bien docteur… c’est juste que… je ne dors pas beaucoup en ce moment… Mais pourquoi perdre son temps à lui dire ce qui n’allait pas. Le Docteur Minch n’écoutait Adam que d’une oreille. Il préférait regarder par la petite ouverture sur le mur du salon, qui donnait sur la cuisine où sa mère se trouvait. Adam n’aimait pas ses yeux de prédateur qu’avait le médecin. Pour l’interrompre dans


sa rêverie, il s’exclama: _ C’est ma santé ou les talents culinaires de ma mère qui vous interresse? _ Adam!? dit Éléonore, étonnée du ton emprunté par son fils. Elle vint jusqu’à lui et s’assied sur le divan. Elle approcha sa main de la sienne. Mais pour toute réponse, Adam se coucha dos à eux en ronchonnant. _ Qu’en pensez vous docteur? Qu’est-ce qu’il a d’après vous? Avec un soupir, mais mieux concentré, le médecin s’adressa à lui: _ Sais tu pourquoi tu ne te sens pas bien Adam? il posa ses yeux cernés sur le jeune garçon, attendant une réponse qui ne vint jamais car ce dernier haussa des épaules en ronchonnant toujours. L’obstination d’Adam eut raison de la patience du docteur qui lui conseilla de se reposer. Puis ce dernier et Éléonore allèrent dans la cuisine. Adam en profita pour se lever sans être vu. Il se dirigea vers la petite ouverture pour les observer. Il vit des choses qu’un garçon de son âge pouvait plus que comprendre et cela le mit dans une colère noire. Et quand ils s’embrassèrent, il crut perdre la seule personne au monde qu’il adorait. Il eut l’impression qu’un coup de poignard lui avait transpercé le corps. Si violemment qu’il faillit perdre l’équilibre. Mais il parvint à se rattraper grâce au meuble posé à ses côtés. “Comment pouvait-elle faire une chose pareille? se demandait-il dans un accès de fureur. Il était hors de question que cet homme remplace son père!


Soudain une porte claqua dans la maison, ce qui les fit tous sursauter. Éléonore recula quand elle vit son fils qui les fixait. Adam se recoucha violemment. Les deux autres le rejoignirent dans le salon et ne trouvèrent aucun mot à lui dire. Le jeune garçon ruminait et ne les regardait même pas. _ Bien… Adam… commença le médecin avec une grande hésitation. Repose toi… et prend tes médicaments… Ce dernier se leva avec maladresse et se dirigea vers la porte d’entrée. Il ne voulait plus ni les voir ni les entendre. _ Où vas-tu? Adam! Reviens! Éléonore tenta de le calmer mais c’était inutile. Il ne la regarda pas et avec une voix glaciale lui lança: _ Je vais chez Chris! Ne m’attend pas! il claqua la porte, laissant sa mère avec le Docteur Minch. Mais elle le connaissait. Elle savait qu’il se calmerait. Il ne lui restait plus qu’à attendre. Adam se dirigea à grand pas vers la maison de son ami en laissant les deux autres loin derrière lui. Il ne voulait plus y penser. Cette histoire lui laissait comme un mauvais goût dans la bouche. S’il n’avait pas fait ce malaise. S’il n’y avait eut ni ces voix ni ces cauchemars jamais cet homme serait venu aujourd’hui. Tout à ses pensées, il n’imaginait pas qu’une autre personne était, lui aussi, “attendu”. * “Ecoute nous guerrier... Ils t’attendent…” Chris Jolden, de son vrai nom Christopher,


qui n’était autre que le meilleur ami d’Adam, entendait aussi ces voix mystérieuses. Il était blond avec quelques légers reflets roux et les yeux verts. Il avait aussi quelques tâches de rousseur. Il avait une tête de plus que son meilleur ami et était aussi mince que lui. “Lève toi…Réveille toi…” pensait-il avec agacement depuis que les voix étaient apparus. Mais contrairement à Adam, il ne s’était jamais évanoui avec de violent maux de tête. Mais alors que ce dernier se dirigeait vers sa maison, pour la première fois, une vision de feu et de flamme frappa son esprit et il perdit connaissance. Il se réveilla sur son lit, Adam à ses côtés. Ce dernier se pencha vers lui: _ Que s’est-il passé? il le regardait d’un air visiblement inquiet. Mais Chris, le voyant si fatigué, lui retourna la question d’une voix faible: _ Et toi? Tu as l’air… fatigué… Tu ne dors pas ou quoi? Adam parut sur la défensive et pas trop sûre de lui. Il lui répondit doucement et aussi faiblement qu’il venait de le faire lui même: _ Non… je fais… pas mal de cauchemars… je ne dors pas… beaucoup… enfin bref… voilà… Chris, sans le quitter des yeux, comprit que quelque chose ne tournait pas rond. Et comme tout ami qui se respecte voulu en savoir plus: _ Tu devrais consulter un médecin… Adam le coupa sans sourire: _ J’en viens…ce très cher Docteur Minch vient de me guérir à l’instant… Le visage de Chris s’illumina:


_ Et alors? Avec une voix légère, Adam répondit avec un long soupir: _ Il m’a conseillé de dormir! _ Et tu te considères guéri? Si tu n’arrive pas à dormir, je ne vois pas en quoi cela t’aidera! Chris avait l’air si furieux qu’Adam ne put s’empêcher de rire: _ Oui mais il ne m’écoutait qu’à moitié tu sais… il préférait regarder ma mère… L’image de celle ci et du Docteur Minch qui s’embrassaient lui revint en mémoire. Son visage s’assombrit et il chassa vite cette mauvaise pensée. Chris resta silencieux. Il savait que son père lui manquait et qu’il ne voulait pas de cet homme entre lui et sa mère. Il n’était pas encore près. Il avait vécu sans père et n’en voulait pas un autre que le sien. Les voix sonnèrent de nouveau dans chacune des têtes. Mais ils faisaient comme si de rien n’était. “Lève toi…On t’attend…” Ce n’était plus des murmures mais des cris. Malgré tout, Chris et Adam n’osait avouer à l’autre les cauchemars et les voix qui les hantaient depuis quelques jours.


Chapitre n°2 Chris ne savait pas quoi lui dire. Qu’il lui parle de son père, de sa mère ou du collège Adam risquait de se mettre en colère. _ Bon! essaya t-il pour le dérider un peu. Encore une semaine et après … c’est les vacances! Cela n’eut pas l’effet escompté: _ Oui… une semaine à supporter Monsieur “Compte Epargne”! _ Oui… bon! mais après, c’est deux mois de vacances! Et ton Monsieur “Compte Epargne” part loin… loin… loin… dit Chris en faisant des gestes de la main. _ Mouais… grimaça Adam. C’est alors que le téléphone sonna: _ Adam! C’est ta mère! Elle me demande quand tu te décideras à rentrer! hurlait madame Jolden, visiblement habituée à ce que ce genre de dispute arrive entre ces deux là. _ Tout à l’heure! dit Adam qui aurait bien ajouté un petit mot désagréable sur l’amoureux transi de sa mère. Celle de Chris rassura Éléonore qui savait son fils capable de rentrer tard dans la nuit pour ne pas la croiser. Adam promit de rentrer bientôt à la maison pour ne pas l’inquiéter. _ Et puis demain… il y a cours… je ne peux pas manquer ça… dit-il à Chris en ronchonnant. Adam mangea le midi chez son ami et finit par rentrer sous les coups des six heures. Il ouvrit timidement la porte et alla directement dans sa chambre où il passa le reste de sa soirée tranquillement. Même les


voix et les cauchemars ne l’empêchèrent pas de tomber dans un sommeil profond et paisible. * Le lendemain à huit heures moins le quart, ils arrivèrent au collège qui se nommait les Deux Rivières. Adam s’était toujours demandé pourquoi étant donné qu’il n’y en avait qu’une. Les deux amis se rejoignirent près de l’entrée quand ils entendirent des rires derrière eux: _ Ah Ah Ah Ah! Tenez mes amis… voici les fils à maman! À ces mots, Adam se jeta sur l’un d’eux qui n’était autre que Jeffrey. Il était de même taille qu’Adam avec des cheveux roux et des yeux gris vert. Sa peau était très blanche avec des tâches de rousseurs. Il portait un T-Shirt rouge et un jogging blanc. _ Répète ça Maïnon et tu verras! Le combat était à peine engagé quand les deux furent séparés par les surveillant du collège: _ Adam! Jeffrey! Au bureau! Dans le bureau du directeur, Jeffrey se comportait comme une victime: _ Oui monsieur le directeur… Adam s’est jeté sur moi et… _ Et je recommencerai volontiers… marmonna ce dernier entre ces dents. Le dit directeur, un homme aux cheveux bruns qui marquaient un début de calvitie, avait un ventre imposant et une petite moustache. Il lança un regard furieux vers Adam. _ Écoutez moi vous deux… ne recommencez plus! après une brève pause, il continua en


faisant de grands gestes. Vous pouvez partir Jeffrey! Mais Adam… restez… Jeffrey sorti avec un grand sourire mesquin en lançant à voix basse à Adam: _ Bonne chance… Le directeur invita ce dernier à s’asseoir. _ Adam… soupira t-il en le regardant d’un air désolé. Mais le jeune garçon restait impassible devant lui, les bras et les jambes croisés. Il ne voulait pas entendre ce qu’il avait à lui dire. Il n’était d’ailleurs pas d’humeur à écouter son beau discour à l’allure de baratin. Il regardait le sol en faisant la moue. Bref, il se comportait comme si le directeur n’était pas là. Jusqu’à ce que ce dernier essaya de lui parler de son père. Adam leva la tête et le coupa sèchement: _ Ne me parlez pas de lui! VOUS N’AVEZ AUCUN DROIT! Ravi d’avoir retenu son attention, l’homme dit paisiblement: _ Je vois… Il avait mit le doigt sur un point sensible. Adam était quelqu’un au caractère difficile et renfermé. L’absence de son père avait dû y être pour beaucoup. C’était la première fois que le directeur voyait un élève dont le manque paternel était à ce point exacerbé. _ Pourquoi te cacher derrière cette colère…? dit il calmement. Mais Adam ne voulait pas se confier: _ En quoi cela vous regarde t-il? Ce sont mes affaires! Pas les vôtres! Il tournait en rond dans la pièce et voulait sortir au plus vite. _ Assied toi…


Adam resta debout face à lui. Espérant que cet entretien serait bientôt terminé: _ Je n’ai pas envie… de discuter! Et je veux que pour une fois… on me fiche la paix avec ça! Est-ce que c’est trop vous demander? Le matin même, il s’était levé tôt. Évitant ainsi le sujet fâcheux de la veille. À son réveil, sa mère s’était vite aperçue que son fils était déjà parti. Le directeur, voyant à quel point il était têtu, le laissa s’en aller à grand regret. À peine sortit, la vision des flammes et du vent qui se déchaînent traversa son esprit. Et ces voix qu’il entendait et qui n’en finissaient pas de murmurer, accompagné de ce mal de crâne atroce. “Lève toi guerrier… Debout… Soulève le vent qui est en toi…” Adam déclara, en regardant s’il n’y avait personne aux alentours: _ Je me lèverai quand bon me semblera… Les deux premières heures se passèrent bien mais tout se gâta ensuite durant le cours de mathématiques. Adam était incapable de se concentrer sur sa feuille de devoir. Il voulait rester calme mais sa fureur de la matinée fut si grande. La colère le submergea si intensément que le vent dehors se déchaîna violement, comme s’il exprimait le sentiment en lui. Ses yeux fixés sur sa feuille d’examen à peine terminée, il visualisa une tornade. Il la voyait détruire tout sur son passage avec les cris venant de l’immense maison des Maïnon. Ces pensées furent interrompu par Monsieur le Directeur qui entra dans la salle affolé: _ Jeffrey Maïnon! Venez vite avec moi!


l’élève le suivit sagement, mais surpris. La porte à peine refermé et une minute plus tard, le cri du garçon fit sursauter toute la classe. La nouvelle ne tarda pas à faire le tour du collège. Adam lui, n’en avait rien à faire. Peut importe ce qui était arrivé à Jeffrey, rien que le fait que la chose soit grave le comblait pleinement. Et c’est Chris tout sourire qui, avant de rentrer chez lui, lui annonça. Il le rejoignit alors qu’Adam était assit sur un banc en train de fouiller dans son sac: _ Devine ce qui est arrivé à ce pauvre Monsieur “Compte Epargne”? sa voix était hautaine et il attendait une réponse d’Adam qui, sans le regarder, laissa tomber: _ Je ne sais pas et je m’en fiche! _ Tu t’en fiches? dit Chris perplexe. _ Parfaitement! fit-il en le fixant étrangement. Il se leva lentement après avoir mit la main sur sa carte de sortie. Mais Chris le retint: _ Sa maison a été détruite par une tornade et tu t’en… fiches? Adam se laissa tomber sur le banc. Affichant une expression surprise et même un peu trop: _ Par quoi? _ Ah! Je savais que cela t’intéresserait… une mini tornade en fait… pendant le cours de maths… tu te rends compte? Oui, Adam s’en rendait compte. Car il l’avait vu. Vu ou fait! Il ne le savait pas. Il n’écoutait plus Chris perdu dans son récit. _ Ecoute… je dois rentrer! Adam se leva brusquement. A demain! Il parti en quatrième vitesse avant même que son ami n’ai pu le retenir, juste lui dire:


_ A demain… Chris lui fit un bref geste de la main en le regardant s’éloigner. “Que se passe t-il encore?” se demandait-il, trouvant le comportement d’Adam étrange. Ce dernier se mit à courir comme s’il était poursuivit. Il ne rentra pas chez lui mais alla sur le pont à quelques pas du collège où il regarda l’eau défilé. Pourquoi serait-il le fautif? Cela n’était sans doute qu’un hasard. Un gros hasard! Il ne fallait plus y repenser. Il ne le voulait pas. Même s’il ne savait pas comment. Adam rentra la tête remplie de pensées plus ou moins étranges. * Après cet évenement, les rêves d’Adam étaient toujours tourmentés mais les voix étaient moins oppressantes. Deux jours après la tornade, un pique-nique fut organisé pour célébré la fin de l’année scolaire. Et se fut au tour de Chris d’être prit en grippe par son ennemi personnel, Manuel Flanbois le meilleur ami de Jeffrey. Ce dernier n’était pas revenu en cours. Et il était fort à parier que personne le reverrait avant la rentrée de septembre. On le disait profondemment choqué. Cela n’empêcha pas Manuel de reprendre le flambeau de la méchanceté. Il était brun avec des cheveux mi-long et avait des yeux noirs. Ses vêtements favoris, hors mode, étaient un jean et un gros pull qui n’allaient jamais ensemble. Manuel pouvait s’en prendre à Chris jusqu’à


l’humilier. Un jour, il n’avait pas hésité à voler ses vêtements alors que ce dernier prenait sa douche après le sport. Et c’est Adam qui l’avait découvert dans les vestiaires, un drap de bain autour de la taille, en pleure. Depuis ils étaient devenus amis. La classe arriva au bord de la rivière et s’y installa avec joie. C’est à ce moment là que leur institutrice s’aperçut qu’elle avait oublié ses médicamments chez elle. Soucieuse de les laisser seuls et sans surveillance, elle demanda à Manuel de veiller sur ses camarades en son absence. Celui ci profita de ce moment de répit pour mettre au défit Chris. Le rejoindre sur un îlot face à eux: _ Alors? Tu veux venir? À moins que tu es la frousse… Chris ricana en secouant la tête: _ Toi? Aller là bas? J’ignorais que tu savais nager… Piqué au vif, Manuel se lança à l’eau sans demander son reste. Chris se doutait bien que s’il réussissait à atteindre l’îlot, il devrait le rejoindre. Le lieu où ils se trouvaient était hors de la ville. Personne ne s’inquiéterait qu’un enfant se baigne dans la rivière. L’eau était limpide et heureusement calme. On aurait presque pu la boire sans risque. C’était un joli coin de verdure. La rivière était bordée par les arbres qui y prenaient racines. On pouvait même grimper sur celles qui dépassaient. Cela en faisait un très bon coin pour les pêcheurs qui connaissaient cet endroit. Les poissons y faisaient vonlontier leur nid. Et comme Chris le craignait, Manuel arriva à


bon port souriant et fier de lui. Tous les autres, bien entendu, l’encouragèrent à le rejoindre. _ Tu n’es pas obligé… laisse le se noyer sur son île cet abruti… dit Adam qui savait son ami capable d’y aller. Tu n’as rien à prouver! Mais Chris ne l’écouta pas. Il enleva ses chaussures et s’avança jusqu’au bord de la rivière. À peine eut-il mit un pied dans l’eau qu’il sentit en lui un bien être inoui l’envahir. Comme s’il ne faisait qu’un avec la rivière. Lorsque l’eau atteignit ses genoux, Chris s’arrêta. Les mains plongées dans l’eau. Tous crurent alors qu’il renonçait à relever le défi. Manuel le suppliait de le rejoindre se moqua de lui ainsi que les autres de la classe. Sauf Adam qui s’inquiéta de voir son ami ainsi prosté dans la rivière. Mais Chris n’entendait même pas les éclats de rire. Il faisait de bref gestes des mains dans l’eau. “Lève toi guerrier… déchaîne les eaux…” Il ferma les yeux. Et voyait l’eau de la rivière monter encore et encore. Manuel coincé sur son île avec pour seul refuge les branches d’un arbre. Pendant que son ami était dans l’eau sans bouger, Adam avait un étrange pressentiment. Ce n’était pas normal. C’est alors qu’il senti un liquide froid au niveau des pieds. La rivière était en crue. _ CHRIS! hurla t-il. Celui ci ouvrit doucement les yeux et remarqua que l’eau lui arrivait bientôt jusqu’au cou. Il regarda Manuel coincé dans les branches, affolé. Adam se jeta dans la rivière et ramena Chris sur la terre ferme.


Les pompiers, immédiatement prévenus, eurent beaucoup de mal à dégager Manuel de son abri. Il ne voulait pas descendre. Leur institutrice, qui était revenue, regarda la scène au loin et s’en voulait de s’être absentée. Mais tous ses élèves ne lui en voulaient pas et lui soutenaient que Manuel était le seul responsable. Même si personne ne pouvait expliquer pourquoi la rivière était montée aussi soudainement. Chris, revenu à lui, était incapable de parler. Il ignorait s’il était dans la réalité. Il avait vu l’eau monter encore et encore. Il avait ressentit un bien être à son contact. Comme s’ils ne faisaient qu’un. Adam commença, lui, à s’inquiéter de ces faits étranges. Et il était persuadé que Chris n’était pas étrangé à ce qu’ils venaient de vivre à l’instant. Plus tard, les deux amis rentrèrent en silence. Chris se sentait affaiblit. Adam, soupçonneux, ne put s’empêcher de le questionner: _ Qu’est-ce qui s’est passé dans la rivière? _ Quoi? De quoi me parles-tu? Ils s’arrêtèrent de marcher et Adam continua sur sa lancée: _ Je sais que c’est toi… _ Je… je ne sais pas de quoi tu parles! _ Je t’ai retrouvé évanoui il y a quelques jours… tu es fatigué… affaiblit… tu ne dors plus… ces cauchemars… les voix… tout ça ne te dis rien? Chris le regarda, hébété, en ce demandant comment Adam savait tout ça: _ Co… comment? _ Moi aussi… je… il sarrêta. Leur silence en


disait long: _ Alors… la tornade… toi… dit Chris qui commençait à comprendre. Mais… comment? Adam, tout aussi surpris, lui répondit: _ Je l’ignore… et il se peut que nous ne soyons pas les seuls…


Chapitre n°3 “Lève toi… ils t’attendent…” Adam avait eu une bonne intuition. De l’autre côté de la ville se trouvait une jeune fille qui se nommait Amanda. Elle était à peine moins grande que lui, avec de longs cheveux d’une blondeur naturel et des yeux bleus. Elle aussi entendait ces voix et avait ces cauchemars. Elle en était épuisée et à bout de nerf. Amanda vivait seule avec sa mère. Son père étant souvent en déplacement, elle le voyait peu. Mais elle était heureuse car les vacances approchaient, il serait avec elle quelques jours. C’était peu mais elle était habituée. Et surtout, durant cette période, elle ne verrait ni Joshua ni Mélissa. Le couple du collège qu’elle haïssait le plus. Ce dernier étant son ancien petit ami. Il avait quitté Amanda pour Mélissa qui n’était autre que la cousine de Jeffrey Maïnon. C’est vrai que Mélissa était plus féminine qu’elle. Plus jolie peut être aussi. Elle ignorait en fait ce qui avait poussé Joshua dans ses bras. Mais le fait est que les deux filaient jusqu’à présent le parfait amour. Au grand désespoir d’Amanda. Le dernier jour d’école, elle se leva de bonne heure. En aucun cas elle ne voulait se lamenter sur son sort. Elle s’étira en se disant qu’elle allait passer une bonne journée. Sa chambre était peu spacieuse avec des murs violets. Le lit était à gauche de la porte, son armoire à côté et dans un coin son bureau toujours impeccable. Les fenêtres, sans volet, laissaient transparaître les faibles rayons du soleil à


travers les fins rideaux violines. Elle s’habilla à la hâte et sortit de la pièce le coeur légé. En passant devant le salon, elle aperçut sa mère allongée sur le canapé, endormie. Elle avait du rentrer tard de son travail. Et n’avait sans doute pas voulu la réveiller. Amanda soupira et sortit de la maison avec une impression d’être épiée. Elle se retourna plusieurs fois. Elle resta longtemps sur ses gardes même en entrant dans la boulangerie. _ Bonjour Madame Pearyl. Je voudrais deux croissants s’il vous plait. _ Bonjour Amanda… la boulangère était grande et mince. Elle avait un air pincé mais était très aimable. Ses petits yeux étaient cachés derrière ses cheveux blonds. Elle était toujours souriante. Parlait souvent de ses enfants dont la photo trônait derrière elle. Elle n’était jamais à court de potins que ses clients se délectaient de lui raconter. _ Tiens! Deux croissants chauds… pour toi… lui dit-elle avec enthousiasme. _ Merci… il me faut bien ça pour tenir le dernier jour… _ Ah oui… c’est vrai… les vacances… ça va faire du bien à tout le monde… la boulangère avait mit les mains sur ses hanches en écarquillant les yeux. Amanda pensa surtout à Jeffrey et Manuel. Les pauvres n’étaient pas revenu en cours. Ces deux évenements survenus quasiment l’un après l’autre avaient fait les choux gras des journaux locaux. Elle évita d’en parler à la boulangère qui était une vraie pipelette. Elle


risquait de la mettre en retard. Après être sortit de la boulangerie, elle mangea de bon coeur ses croissants tout en se dirigeant vers le collège de Deux Rivières, où elle étudiait aussi. Ce matin là, elle commençait à neuf heures. Bien entendu, les premières personnes qu’elle vit était Joshua et Mélissa. Ce dernier avait quinze ans. Il était grand, brun et avait de magnifique yeux noirs. Sa peau était légèrement bronzée. Il était logique que Mélissa s’était entichée de lui et vice versa. Elle avait de très beaux cheveux châtains et des yeux bleus clairs. Physiquement, Amanda se trouvait moins belle qu’elle. Mais elle n’avait pas l’intention de changer quoi que se soit Ils discutaient à l’entrée du collège avec quelques amis. Mais il était hors de question que ces deux là gâchent sa journée. Elle se dirigea tête haute vers eux. Mélissa esquissa un sourire en la voyant venir vers eux et s’accrocha à Joshua: _ Bonjour Amanda… Celle ci se montra rayonnante: _ Bonjour Mélissa… Joshua… dit-elle simplement en inclinant la tête. Puis elle tourna les talons en se disant que tout irait bien aujourd’hui. Elle s’assied sur un banc où elle fût vite rejoint par Britanny qui se disait être sa meilleure amie. Sauf quand elle avait un petit ami. À la voir arriver la bouche en coeur, Amanda se disait qu’elle devait être célibataire. Britanny collectionnait les garçons comme


certains devenaient philatélistes. Et au vu de son physique, Amanda n’était pas surprise que ceux ci tombaient si facilement dans ses filets. Elle était petite, de long cheveux frisés bruns avec de magnifique yeux verts émeraudes qu’Amanda lui enviait. C’était aussi une vraie pipelette, curieuse de tout. Elle pouvait poser cent questions par jour sur des sujets différents. Et ça en énervait plus d’un, y comprit ses petits amis du moment. Britanny lui parla de son week end avec enthousiasme. Alors qu’elle l’avait évité pendant quinze jours pour se consacrer à l’un de ses prétendants. Mais Amanda ne disait rien sur son comportement. D’un naturel solitaire, ça lui faisait de la compagnie une fois de temps en temps. Juste histoire de parler à quelqu’un. La sonnerie retentissa. Les deux jeunes filles se dirigèrent vers leur classe. C’est alors qu’elles croisèrent Chris et Adam: “Lève toi guerrier… ils t’attendent…” tout trois entendirent en même temps ces voix venus de nul part. Les deux garçons se regardèrent, inquiets des les entendre aussi soudainement. Quand à Amanda, elle ne voulait pas s’en occuper. Préférant profiter joyeusement de ce dernier jour d’école. Malheureusement, les rires sarcastiques de Mélissa durant l’heure de cours lui furent insupportables. Il y eut comme un bruit de fond. Des bourdonnements martelèrent son crâne. Elle croyait que sa tête allait exploser. Elle ferma les yeux en prenant son visage dans ses mains. _ Amanda… Amanda… tout lui parut lointain


et se fût le trou noir. * Elle se réveilla à l’infirmerie: _ Que s’est-il passé? Où suis-je? demanda telle d’une voix faible et enrouée. _ Vous êtes à l’infirmerie… que s’est-il passé? Vous vous en souvenez? Sa professeur était à ses côtés, rassurée de voir qu’elle avait reprit connaissance. Amanda ne se souvenait de rien. Juste des ricanements ainsi que des bourdonnements dans sa tête et aussi ses voix étranges. _ Non… je ne me souviens de rien… je ne sais pas ce qu’il s’est passé… dit-elle d’un air las. Elle évitait de trop parler, tellement sa gorge lui faisait mal et la brûlait. _ Très bien… je te conseille de rentrer chez toi… repose toi… _ Merci beaucoup… Son institutrice lui lança un sourire compatissant: _ Quelqu’un est venu te voir… puis-je le faire entrer? Ignorant de qui il s’agissait, Amanda acquiesça d’un signe de tête. Sa professeur sortit tandis qu’une ombre entra dans la pièce. Celle ci se matérialisa en une personne pas si inconnue que ça. C’était Joshua. _ Bonjour Amanda… comment vas-tu? J’ai apprit ce qu’il s’est passé… Le premier choque passé, elle le regarda entrer sans un mot pendant qu’il lui parlait. _ Je vais bien… elle détourna la tête vers la fenêtre. Le vent soufflait légèrement au


dehors. Le soleil semblait avoir disparu derrière d’épais nuages gris. Amanda était déçu que cette journée s’achève ainsi. _ Tu vas rentrer chez toi? Joshua était assit sur une chaise à ses côtés. _ Oui… je crois qu’il vaut mieux… Soudain elle se rendit compte que l’année prochaine, il ne serait plus là. Il irait au lycée. Elle aurait aimé lui demander où. Mais dans le fond, il ne vallait mieux pas. C’était mieux que leur chemin se sépare ici et maintenant. Rien que le fait de ne plus le revoir lui faisait mal. Et elle n’aimait pas les adieux. _ Bon… si tu vas mieux… _ Oui… ça va… c’est gentil d’être venu me voir… elle ne savait pas quoi dire d’autre. Mais cela la touchait qu’il se soit inquiété pour elle. Bon… bonne chance pour l’année prochaine… elle lui avait dit ça du bout des lèvres. Voulant à tout prix interrompre ce face à face. Surpris de sa réaction et comprenant que ce n’était pas la peine d’aller plus loin, Joshua lui sourit: _ A toi aussi… il lui fit une bise sur la joue et s’en alla. Dès qu’il eut fermé la porte, elle pleura doucement. Se disant que plus jamais elle ne le reverrai. Ce dernier était resté derrière la porte. Au fond de lui, il savait que cette évanouissement n’était pas normal. * Restée seule, Amanda sortie du lit. Elle se rhabilla à la va vite. Puis, après avoir salué


l’infirmière, elle rentra chez elle en même temps que les autres élèves qui venaient de finir les cours du matin et allaient manger chez eux. Elle, qui espérait rentrer tranquillement, entendit Mélissa derrière elle, Joshua à ses côtés. Comme avant son malaise, elle entendit des bourdonnements. Elle se sentait totalement courbaturée. Chaque pas qu’elle faisait était lourd. Elle transpirait à grosse goutte et son souffle s’accéléra. “Lève toi guerrier… déclenche les fureurs de la terre…” elle sentit une douleur dans sa poitrine. Elle la serra fort. Mais la douleur était vive et extrêmement violente. Comme si son coeur était arraché par des mains invisibles. Elle essayait tant bien que mal de ne pas tomber. Elle titubait comme une personne ivre et avait de plus en plus de mal à respirer. Soudain elle s’arrêta. Elle leva son regard vers le ciel et ferma les yeux. Sa respiration s’accéléra et elle pensa à un arbre aussi grand que sa douleur et que sa colère. Des cris la firent sursauter et ce qu’elle allait voir dépassa tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Elle ouvrit les yeux, se retourna et ne pouvait croire ce qu’elle voyait. Mélissa était coincée sur un immense sapin. _ Au secours! AIDEZ MOI! criait-elle devant les passants hébétés. Amanda regarda Joshua qui lui même la fixait totalement surpris. Ne sachant comment réagir à ce qu’elle venait peut-être de faire, elle s’enfuit. Comment tous pourraient croire qu’elle était la cause de ce phénomène? Même si Joshua l’avait regarder bizarrement, il ne pouvait pas


dire que c’était elle la responsable. Elle s’arrêta un instant, essoufflée, la main posée sur un mur puis elle se courba. Elle mit ses mains sur ses genoux pour reprendre sa respiration. Ses pensées s’entre mêlèrent dans tous les sens. Elle essaya de se rappeler les secondes qui avaient précédées ce moment de panique que cet évènement avait soulevé en elle. La douleur dans son coeur, les voix, sa respiration haletante et la sueur qui coulait avidement sur son front. Les yeux grand ouvert, elle senti le sol se dérober sous ses pieds quand elle y repensa. Elle préféra ne pas rentrer chez elle tout de suite. Elle se promena au jardin publique pour se détendre un peu. Et faire le vide dans son esprit. Elle était sûre que Joshua se doutait qu’elle était à l’origine du phénomène. La façon dont il l’avait fixé était étrange. Elle le connaissait bien et il n’était pas idiot. Au pire, il a été surpris qu’un sapin de deux mètres ait poussé juste devant lui. Au bout d’une heure, elle se décida à rentrer chez elle. En prenant bien soin de ne pas être suivit. Bien sûre, elle entendit parler du fameux sapin mystérieux sur le chemin. Et entendait au loin des sirènes. Elle espérait seulement que personne n’avait fait attention à elle. Arrivée devant sa maison, elle y entra sans se rendre compte qu’une ombre était posté là dans la ruelle. Cachée derrière un poteau, cette dernière la regarda rentrer en souriant. Dans une de ses mains recouverte de cicatrices, elle tenait un étrange médaillon. Elle murmura:


_ Il est le vide… il est la mort… puis elle s’éloigna lentement. Amanda se dirigea vers la cuisine où sa mère se trouvait. Elle était grande, blonde et quelques peu enveloppé. Elle avait de magnifique yeux bleu vert. Elle s’angoissait toujours pour sa fille. Qu’importe ce que celle ci avait. _ Ah tu es là… je me suis inquiétée! _ Tout va bien… je me suis sentie mal en cours… on m’a renvoyer à la maison… elle tendit une feuille à sa mère. _ Tu es malade? Tu veux qu’on appelle un médecin? dit-elle en l’examinant. _ Je ne sais pas… je vais aller me reposer un peu… _ D’accord… mais mange un peu avant… ça te fera du bien… Amanda acquiesça et prit son déjeuner avant d’aller dans sa chambre. Elle s’allongea dans son lit où elle fit un rêve troublant. Des mains allaient et venaient puis entouraient sa gorge comme pour l’étrangler. Il y avait des murmures dans une langue étrange qui ressemblait à une musique mélancolique: _ Il est le vide… il est la mort… elle se réveilla en sursaut et couverte de sueur. * Le soir venu, elle eut du mal à fermer l’oeil. Elle avait peur de refaire le même cauchemar. Elle tournait en rond dans sa chambre. Un étrange préssentiment la rongeait. Et elle n’était pas la seule. Chris et Adam étaient tous les deux allongés sur leur lit. Les


yeux grands ouverts, ils fixaient le plafond. Ils repensaient à la semaine qui venait de passer. Et ils n’arrivaient pas à comprendre ce qu’il s’était passé. La tornade et la rivière en crue. Ils ne savaient pas comment ils avaient provoqué ces phénomènes. Tout comme Heather Ann, la fille de la boulangère. Elle somnolait plus ou moins. Ses cheveux auburn s’étalaient de tout leur long sur l’oreiller rose. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait mit inconsciemment le feu à une poubelle. Il n’y avait rien eut de grave mais elle aurait pu blesser quelqu’un. Sa respiration était lente contrairement à son coeur qui battait à la chamade. C’est alors qu’une vision frappa leur esprit. Il y avait une cathédrale qui était entouré d’un parc verdoyant. Il y avait aussi une immense forêt et un lac qui se terminait en cascade dans une rivière qui coulait paisiblement. Tout d’un coup, ils pénétrèrent dans la cathédrale où un vieil homme se trouvait. Il était assit dans une petite pièce sombre sur un trône. Il leur parla doucement d’une voix malade: _ Réveillez vous guerriers… on vous attend… Les quatre sursautèrent et se retrouvèrent face à une étrange lumière bleue.


Chapitre n°4 Amanda croyait rêver mais la petite lumière semblait bien réelle. La jeune fille s’assied sur son lit et tendait la main pour l’atteindre. Mais la petite lumière restait éloignée d’elle. Amanda restait prostrée sur son lit et ne savait pas comment réagir. Elle se décida à lui parler: _ Qui es-tu? c’est alors que la lumière vint sur elle en tournoyant. Un épais brouillard blanc l’enveloppa. Elle ignorait si tout ceci était vrai. Croyant tomber, elle ferma les yeux et se mit à hurler. Quand tout se stabilisa, elle ouvrit les yeux et se rendit compte qu’elle était dans le centre ville, désert: _ Qu’est-ce que je fais ici moi? elle regarda tout autour d’elle, affolée. Elle était assise par terre, les cheveux en bataille. Elle était habillée d’une longue tunique blanche incrustée de pierres précieuses et cousue de fil d’or. Elle se leva puis marcha sans trop savoir où elle allait. Au loin elle remarqua un groupe composé de trois personnes. Elle alla à leur rencontre et ils en firent de même en la voyant. Il s’agissait d’Heather Ann, de Chris et d’Adam qui tout comme elle avaient du être envoyer ici par la petite lumière bleue. _ Bonjour… dit Amanda qui ne pouvait expliquer sa présence ici et eux de même. Chris avait une tunique et un pantalon bleu nuit. De même pour Adam sauf que lui il était habillé en vert. Heather Ann quand à elle était vêtue d’une simple tunique rouge. Toutes étaient incrustées de pierres précieuses et cousue de fils d’or. Ils la saluèrent mais aucun osait parler franchement.


Alors qu’ils étaient plantés là comme des statues, la petite lumière arriva vers eux. _ Encore elle… Adam se cacha derrière Chris. Mais elle ne se jeta pas sur eux. Au contraire elle leur parla: _ Venez… guerrier des temps anciens… on vous attend… ils se regardèrent inquiets mais ils n’avaient pas d’autres choix que de la suivre. Ils sortirent du centre ville et arrivèrent au niveau de la Grande Route. Face à eux se tenait le collège et à gauche le quartier où vivait Chris et Adam. Ils traversèrent la route et passèrent devant l’établissement scolaire et arrivèrent au niveau du pont. Au loin, une immense bâtisse était apparue comme si elle était sortie de la rivière qui coulait juste au dessous. _ Qu’est ce que c’est que ça? demanda Adam qui n’était pas décidé à aller plus loin. Heather Ann soupira et lui dit: _ Bah! Le meilleur moyen de le savoir c’est… d’y aller… Adam lui jeta un regard stupéfait. Il la croyait totalement folle. Mais la lumière ne leur laissa pas le temps de décider et continua sa route: _ Venez… venez… on vous attend… elle descendit un petit chemin entouré de deux immenses statues qui semblaient être là depuis des siècles. Les quatres jeunes gens la suivirent sans un mot, piqués par la curiosité de savoir ce qu’ils venaient de voir apparaître à l’horizon. Ils traversèrent un pont, qu’ils n’avaient jamais remarqué auparavant, passèrent pas un petit sentier puis la lumière alla de plus en plus vite avant de disparaître sans qu’ils comprennent pourquoi. Et c’est


alors qu’une pierre sur le sol les fit tomber les uns sur les autres et leur arracha un “AIE!” en choeur. C’est là qu’il remarquèrent quelqu’un se diriger vers eux. À première vue, il s’agissait d’un homme de taille moyenne et qui portait comme eux une tunique mais noir et rouge. Il se frottait les mains nerveusement. _ Bonjour à tous! Je m’apelle Karl! Bienvenue à Garthen! dit-il en souriant pendant qu’Amanda, Heather Ann, Chris et Adam tentaient tant bien que mal de se lever sans comprendre ce qu’il venait le leur dire ni pourquoi. * Personne ne prit la parole mais les quatre jeunes gens s’observèrent avec une curiosité mêlé de crainte. Une voix rompit enfin le silence: _ Et pourquoi sommes nous ici? c’était Adam. Il fronçait les sourcils et avait les bras croisés. Amanda n’apprécia pas ce comportement. Mais elle resta silencieuse. Elle n’était déjà pas trop rassurée par ce qu’ils venaient de vivre à l’instant et encore moins par la présence de ce dénommé Karl. Ce dernier répondit à Adam sur un ton beaucoup plus sympathique que ce dernier avait adopter à l’instant: _ Si vous me suivez… vous le saurez… ainsi que vous autres! Cela va de soit! À moins que vous aillez peur… Tous les quatres hochèrent la tête sans un mot. Adam se mit derrière Chris. Amanda et


Heather Ann se regardèrent hésitante. _ Vous suivre…. pour aller… là bas… dit cette dernière en montrant l’étrange bâtisse du doigt. _ Oui… mais n’ayez crainte… Ils jetèrent un coup d’oeil derrière Karl puis se décidèrent à le suivre. Il arrivèrent bientôt vers ce que ce dernier avait nommé plus tôt Garthen, qui ressemblait à s’y méprendre à une cathédrale. Le bâtiment avait l’air très vieux et devait dater de plusieurs siècles. Il était sombre et recouvert de différentes végétations inconnues. _ Comment cela se fait-il que l’on avait jamais vu cet endroit auparavant? demanda Heather Ann toujours curieuse de tout. _ Parceque vous ne vous vouliez pas le voir… inconsciemment… dit Karl avant de les arrêter. Faîtes attention au phénix qui s’écrase sur le sol… ça arrive qu’ils blessent des personnes… Ils regardèrent le ciel et en virent un se diriger droit sur eux. Ils l’évitèrent de justesse. _ Pourquoi avoir des animaux aussi dangereux ici? demanda Adam furieux que Chris écrasait de tout son poids. Les deux étant tombés pour échapper à l’oiseau de feu. _ Ils gardent le ciel… leur oeil peut voir à des kilomètres à la ronde la moindre chimère s’approché d’ici! Karl disait cela détendu et il aida les jeunes garçons à se relever. Les chimères de Gorth sont très dangereuses… en aucun cas elle doivent vous approchés! _ Qu’est-ce que c’est au juste? demanda Chris. _ Nous vous l’expliquerons plus tard… pour le moment… suivez moi…


Ils pénétrèrent dans Garthen et traversèrent un long couloir puis ils arrivèrent dans une immense salle où des tableaux étaient accrochés sur les murs. Ceux ci semblaient réels même si l’image restait inerte. Sur chaque tableaux étaitent représentés une scène de bataille ou alors un paysage voir même des portraits qui paraissaient vivants. Et en traversant la salle, Amanda crut voir parmis ces visages l’un d’eux lui ressemblant. Il s’agissait d’un soldat, épée à la main, qui hurlait. Il y avait des morts tout autour de lui et un arbre qui ressemblait à celui qui avait retenu Mélissa prisonnière. De plus, ils remarquèrent que le si peu de gens qu’ils croisaient avec Karl avaient l’air craintive à leur égard. Ils arrivèrent ensuite dans une immense pièce. Karl leur fit une légère description de l’endroit: _ Nous sortons de la Salle aux Tableaux. En face de vous se trouve la Salle des Armes. À votre droite il y a l’enclos aux antalis et à votre gauche vous verrez deux portes. La première mène à la bibliothèque. La seconde au bureau d’Améni où nous nous rendons… Les quatres jeunes gens le suivirent sans un mot mais ne perdirent rien de ce qu’ils voyaient. L’intérieur de la bâtisse leur faisait penser à un palais. Ils devaient sans aucun doute se trouver dans la Salle du Trône. Les murs étaient en pierres apparentes. Il y avait quelques portraits ici et là et des armes aussi. Des soieries tombaient en cascade sur des pans de murs. Des dessins étaient gravés au dessus de chaque portes. Ils n’auraient pu dire ce que


cela représentait. Mais ils se doutaient qu’ils l’apprendraient très vite. Karl s’arrêta devant le bureau d’Améni et les laissa entrer. Ils reconnurent le vieil homme qu’ils avaient vu en rêve avant que la lumière bleue les téléporte dans le centre ville. La pièce où ils se trouvaient était sombre. On ne distinguait pas clairement son visage bouffit et cerné. Ses cheveux blancs tombaient jusqu’au sol. Karl leur présenta le vieil homme: _ Je vous présente Améni Chearl… ce dernier prit la parole d’une voix fatiguée: _ Veuillez m’excuser si je ne me lève pas… mais mon vieil âge ne m’autorise qu’à regarder à travers cette fenêtre… dit il en se tournant vers elle. _ Oui… mais… qui êtes vous? demanda Chris. Et que faisions nous ici? _ Disons que… vous disposez de certains pouvoirs… qui se sont éveillés en vous… répondit Karl qui s’assied sur une chaise. Nous voulons dans un premier temps vous aidez à les maîtriser… nous ne pouvons pas prendre le risque que certains incidents se reproduisent! Voyant de quoi il parlait, tous baissèrent la tête. Améni caressa son menton et ajouta: _ Moi ce qui m’inquiète… c’est que vos pouvoirs se soient éveillés aussi soudainement! _ Oui… et qu’à notre connaissance aucune personne de vos familles n’ait de pouvoir... Karl se balançait sur sa chaise en les fixant bizarrement. Bon! Je vais vous faire visiter les lieux! Nous verrons ces détails un peu plus tard… il se leva et pressa le petit groupe hors du bureau avec enthousiasme. _ Oh attendez! osa Adam en levant timidement


la main. Vous voulez nous faire visiter tout ça?! Maintenant? _ Oui… Sans plus attendre, Karl commença la visite. La pièce principal, en sortant du bureau, était belle et bien la Salle du Trône. Et Garthen se trouvait être un ancien palais. _ Cet endroit fut détruit il y a des années… nous l’avons donc reconstruit dans les moindre détails… si je puis dire… car en vérité l’endroit où nous nous trouvons n’est en fait qu’un mirage… * Karl leur conta l’histoire de Garthen, la création de Némé-Syth par, à ce que certains disent, les Dieux. Le couronnement de Keelm dit Roi de l’Union. La lutte de celui-ci contre deux frères, Mortalame et Gorth. Les fils de son plus fidèle conseiller. La folie du roi et sa mort qui permit l’accession au trône de Mortalame. La disparition de Gorth dans des circonstances mystérieuses. La réincarnation du roi qui prit le nom de Keelm. Cet enfant avait une soeur jumelle du nom de Serleen. Leur amitié avec Zaïlar le roi de Béomis, peuple rebelle de l’eau. L’histoire d’amour entre Keelm et Ferleen, fille de Mortalame. L’Union des deux contre Serleen et Zaïlar et la naissance de leur enfant. L’assassinat de Keelm par sa soeur. L’affrontement de Zaïlar face à Mortalame dans le palais de ce dernier, la Forteresse de Sang Noble. La mort du roi et celle de Ferleen par Zaïlar qui emportera avec lui le nouveau né que la jeune femme lui


confiera avant de rendre l’âme. Et enfin, la création de Garthen, le palais où ils se trouvaient en ce moment même à écouter Karl parler avec verve de cette histoire comme s’il l’avait vécu. Ce dernier ajouta: _ A sa mort… Mortalame confia à Zaïlar que son frère Gorth était toujours en vie… _ Vous voulez dire que c’est pour ça que les phénix sont là… dit Adam. Karl fut surpris par sa vitesse d’esprit et acquiesça d’un signe de tête: _ Tout a fait… _ Mais… il devrait être mort… non? demanda Heather Ann. _ Le croyez vous? Le père de Gorth et Mortalame n’était pas seulement un conseiller mais aussi un puissant sorcier… Karl continua la visite dans la Salle des Armes. C’est ici que vous apprendrez à maîtriser vos pouvoirs. Ce que Karl appelait la Salle des Armes ressemblait surtout à une salle de sport. Il y avait des tapis sur le sol, une poutre, des anneaux et des barres parallèles. Voyant leur regard interrogateur Karl souria: _ Ne vous inquiétez pas… cela vous servira… il fit quelques pas vers la porte. Par ici! Nous allons à la bibliothèque! Celle-ci était immense et comptait plusieurs étages. Au rez de chaussée trônait au centre un gros livre fermé que les quatre remarquèrent assez vite. _ Bien! Ici il y a donc différents livres retraçant l’histoire de Némé-Syth et de ses habitants… si vous désirez d’autres renseignements… _ Garthen… c’est bizarre comme nom… dit


Heather Ann en faisant une moue qui amusa Adam. _ Nous pouvons continuer? Car sinon la visite se finira demain… s’amusa Karl. Mais je vais vous présentez mon fils avant d’aller plus loin… JOSHUA! Amanda n’en crut ni ses oreilles ni ses yeux. Elle croyait ne jamais le revoir et elle allait se retrouver nez à nez avec lui. Son ex petit ami avait lui aussi des pouvoirs. Elle comprit à présent pourquoi il l’avait regardé étrangement hier. _ Je vous présente mon fils adoptif Joshua. Amanda aurait aimé se faire toute petite voir se faire oublier quelques secondes. _ C’est donc vous les auteurs de ces phénomènes étranges… dit-il détendu et souriant. _ Oui c’est nous… ronchonna Adam vexé qui auait bien aimé l’expédier de l’autre côté de la pièce avec une tornade. Joshua regarda Amanda qui rougit comme une pivoine. Elle se cacha derrière Chris. Elle n’était pas très fière d’avoir fait pousser un arbre avec Mélissa coincée dans les branches. Surtout que celle ci était la petite amie de Joshua. Et elle pensait qu’il lui en voulait. Mais se fut tout le contraire: _ J’ai été surpris… mais ce que tu as fait est incroyable… _ Oui! Et pour te dire je ne regrette pas! dit Amanda d’un trait. Sans le savoir, il venait de la soulager d’un poids.


Chapitre n°5 Dès leur entrée dans la bibliothèque, ils avaient ressentit un étrange malaise. Une sensation pesante. Le palais en lui même leur donnait un sentiment de crainte. Karl leur avait raconter l’histoire de Garthen. La lutte pour le pouvoir du bien contre le mal. Les batailles sanglantes pour vaincre Mortalame. Et la révélation de ce dernier: Gorth était en vie. Et à Garthen on craignait toujours son retour. Les phénix le prouvaient. Ils vérifiaient si une chimère de Gorth s’approchait du palais. Comme si cet homme était immortel ou avait fait en sort de le devenir. Il avait eut un père sorcier. Un sortilège de la sorte avait sans aucun doute été facile à réaliser. Et l’éveil de leur pouvoir aussi soudaine n’était peut-être pas non plus le fruit du hasard. Cela ils en étaient conscient. Gorth en était peut-être à l’origine. Et ils ne se sentaient pas en sécurité à l’intérieur de ces murs sombres. * Adam erra dans la bibliothèque où des milliers d’ouvrages étaient disposés sur les étagères immenses aussi bien en longueur qu’en largeur. Une chose le frappa. Aucun livre n’était écrit en français et encore moins dans une langue connue. L’aspect des lettres étaient curieuses. Arrondis quelques fois ou en forme de vague. Jamais il en avait vu de tel auparavant: _ C’est étrange, n’est-ce pas? Adam sursauta légèrement puis se retourna. Une jeune fille


assez grande se tenait derrière lui. Elle avait les cheveux bruns courts, des grands yeux verts et une petite bouche avec des dents très blanches. Son chemisier et son pantalon noir l’amincissaient beaucoup trop. Mais Adam n’allait pas critiquer, il se sentait déjà assez ridicule dans sa tunique verte. _ Qui es-tu? Tu es nouveau, n’est-ce pas? lui demanda t-ele avec hésitation. Se sentant rougir, il lui répondit d’une petite voix: _ Euh… oui… je m’appelle Adam. il avait à peine dit son nom qu’il put lire dans les yeux de la jeune fille une sorte d’inquiétude. Celleci moins sûre d’elle murmura: _ Tu es Adam? Celui qui a fait apparaitre une… tornade? elle était à la fois surprise et admirative. C’est incroyable… _ Oui… mais ce n’était pas grand chose… _ Mais enfin! Tu te rends compte de ce que tu as fait! Tu dois avoir de très grands pouvoirs… ça c’est certain… elle acheva la discussion par un large sourire. Puis elle s’en alla de la biliothèque avant qu’Adam ne lui ait demandé son nom. Après cette brève entrevue, il se tourna vers les rangés de livres et alla dans chacune d’elles. Puis soudain devant ses yeux, la bibliothèque changea. Tout devint flou. Il n’y avait ni rangée ni livre mais plusieurs instruments de tortures accrochés sur les murs. Au centre de la pièce se trouvait une table qui avait dû servir à attacher des prisonniers pour leur faire subir les pires sévices. Quand il leva les yeux, où se trouvaient les étages, il remarqua des ombres et entendait des cris de


souffrances. Et quand il se regarda, il était lui même enchaîné. Il eut tellement peur qu’il ferma les yeux et mit les mains devant lui. C’est alors qu’il tomba. Quand il revint à lui, tout était redevenu normal. Personne n’avait fait attention à lui. Il regarda autour de lui puis se décida à sortir au plus vite en se promettant de ne plus jamais y remettre les pieds. * Heather Ann, Amanda, Chris et Adam avaient pu rentrer chez eux dans la matinée et finir leur nuit. Ils eurent tous du mal à se déloger de leur lit douillé. Et en se réveillant, ils croyaient avoir rêvé. Mais la petite lumière bleue leur rappella durement la réalité. Elle se tenait devant eux et quand ils furent bien réveillés, elle disparut. En milieu d’après midi, les quatre se rejoignirent au pont où ils s’étaient donnés rendez-vous quelques heures plus tôt. Le palais flottait au loin au dessus de la rivière. Une tâche sombre devant un magnifique ciel bleu. Adam n’avait pas trop envie d’y retourner. La vision dans la bibliothèque lui avait retourné l’estomac. Il resta en dehors et se promena, sans s’éloigner, dans le parc. Quand à Heather Ann, elle parcouru la Salle des Armes de long en large. Elle était immense. Le plafond était à peine visible. Les murs, dont les fenêtres hautes, étaient recouverts d’épées et de boucliers. Et hormis les instruments sportifs, il y avait aussi de vieilles armures. Heather Ann s’en approcha et


les toucha du bout des doigts. _ Cest du menkel! une jeune homme s’approcha d’elle et devant son expression étonné ajoua. Ce métal… il lui montra l’armure. C’est du menkel… Au premier abors, elle le trouva sympathique et mignon. Il était châtain avec des cheveux mi-long et des yeux bleus. Il avait des fossettes sur les joues quand il souriait. Il portait une chemise à carreaux bleus et un jean moulant. Il lui tendit la main, qu’elle prit fermement. _ Je m’appelle Jonathan Swin! Et toi? _ Et moi je m’appelle Heather Ann… _ Ah oui… je vois qui tu es… enchanté! Poliement, il ne lui jeta pas à la figure son exploit de la semaine passé. Et devant sa retenue, elle lui sourit: _ Enchanté de même… Jonathan l’emmena à la bibliothèque où ils arrivèrent devant une rangée de livre. _ La bibliothèque compte une cinquantaine d’étages dans lesquelles sont regroupés tous les livres racontant l’histoire de Némé-Syth. commença t-il en se dirigeant vers un escalier. Arrivés au deuxième étage, Heather Ann et Jonathan s’ installèrent à l’une des tables qui était vide. Il continua: _ Ici, ces livres sont écrient en Fséyudis. Le peuple de feu… Heather Ann fit référence à son pouvoir. Elle hocha la tête. Si bien qu’il poursuivit décontracté: _ Il y eut quelques ouïes dire sur le peuple de feu que je trouve injuste. La plus part du temps ces histoires sont fausses. Et ce qui revient le plus c’est qu’ils sont sanguinaires. Qu’ils aiment la guerre… mais la vérité est tout autre.


Le menkel vient de leur mine. Eux seuls savent le travailler… ce sont les Zayaris qui déclenchèrent les hostilités pour se l’approprier… _ Zayari? _ Le peuple de l’air… pendant des années, un commerce équitable s’était établit entre les quatre peuples. Les Yunizas, peuples d’eau; les Fséyudis, peuples de feu; les Syths, peuples de trerre et les Zayaris, peuples d’air. Mais chacun devint cupide et menaçait d’écraser l’autre pour la moindre broutille… les Syths arborèrent la couleur blanche comme signe de supériorité. Car le blanc est la couleur divine et plus tard celle du roi. Quand aux Yunizas, ils gardèrent pour eux seuls les mines antalis prétextant une pénurie. Les antals étaient la monnaie de Némé-Syth. Cela créa une véritable crise économique. Et les Zayaris voulaient par la force les mines de Menkel… je crois et même je suis persuadé que c’est pour cela qu’il y eut un roi sur le trône, Keelm, et que Garthen fut construit… ce palais, aujourd’hui sombre, était de couleur blanche… il instaura la paix entre les peuples… _ Jusqu’à Mortalame et Gorth? _ Oui… _ Mais pourquoi accuser les fséyudis alors? _ Oh ça! Je pense que c’est parceque le feu fait peur… c’est aussi un peuple à l’écart des autres. Le seul lien qu’ils ont avec les autres peuples c’est le menkel, rien de plus… il est facile des les accuser… et les années qui ont passé n’ont rien changé à la situation… c’est pourquoi, j’ai voulu te dire la vérité sur eux dont tu as le pouvoir. Surtout que les Fséyudis


sont les plus mal vu ici… à cause de leur mauvaise réputation. Que tu ne dois pas croire… Heather Ann hocha la tête. Jonathan sortit de la pièce en lui conseillant d’apprendre le Fséyudi. * Resté dans l’immense parc tout de vert vêtu, Adam se dirigea vers les enclos dont Karl leur avait parlé. À première vue, il y avait de magnifiques pur sang. Ils étaient noirs ou blancs et même alezans. Ils avaient l’air calme. En s’approchant de l’un d’eux, il fit un pas en arrière. Il alla vérifier de box en box mais il ne rêvait pas. Chaque cheval possédait des ailes et leur corps était recouvert d’écailles duvetés. L’écurie était en bois et très grand. Il y avait une piste en terre à côté. Adam espérait qu’il n’apprendrait pas à en monter un car il avait le vertige. Il se dirigea vers une porte qui menait à Garthen et se retrouva dans la Salle des Armes. Il distingua au centre de la pièce deux ombres dont il ne voyait pas les visages. Deux personnes qui se battaient à l’épée avec enthousiasme. Quand il s’approcha d’eux, ils disparurent. Il resta un moment sans bouger en se demandant s’il avait encore rêvé. Il sortit de la Salle des Armes et se dirigea d’un pas vif vers la bibliothèque où il bouscoula une jeune fille: _ Re-bonjour… elle souria. _ Bon… Bonjour… _ Je crois que je ne me suis pas présentée… je m’appelle Natacha Lonay…


_ Ok… sais-tu où se trouve… heu… il ne savait pas comment qualifié Heather Ann, Amanda et Chris. _ Tes amis? _ Oui… mes amis… si tu veux… tu sais où… _ Au deuxième étage… ils sont tous en train d’essayer de lire… elle se mit à rire. Excuse moi… il sont avec Joshua… elle s’éloigna en lui indiquant par où aller pour se rendre au deuxième étage. Ils y étaient tous, le nez dans des livres, à essayer de comprendre les phrases écrites avec des lettres biscornus. _ Pourquoi il n’y a pas vingt six lettres dans votre alphabet? s’emporta Amanda en refermant son livre. Heather Ann et Chris en firent de même. _ Je ne vous demande de tout savoir aujourd’hui… vous avez le temps… Ils remarquèrent la présence d’Adam qui souriait: _ Je me joins à vous…? il s’assied à leur table en prenant un des livres posés les uns sur les autres. Il était détendu mais repensait à ses visions qu’il avait eut. Il ne savait pas comment expliquer ces phénomènes. Et là, encore une fois, il fut absent loin de tout. Il était devant un gros livre, une plume à la main. Il était un peu plus vieux, dix huit ans environ et il écrivait. Quelqu’un à côté de lui dessinait. Il ne voyait pas son visage, juste un sourire. * Adam se réveilla dans une petite salle, dont


les murs étaient en grosse pierres grises, Chris à ses côtés: _ Que s’est-il passé? _ Je… je ne me souviens pas… Chris le regarda d’un oeil soupçonneux: _ D’après Joshua, tu t’es mit à parler le Yuniza… Adam se releva, les quelques souvenirs du rêve lui revint en mémoire: _ Le Yuniza…? _ Une des langues de Némé-Syth… il va venir te voir je pense… Joshua… il a trouvé ça… étrange… Ce dernier entra dans la pièce: _ Tu vas mieux? _ Oui… _ Je vous laisse… à tout de suite… Chris sortit de la pièce. Il se doutait à présent que l’apparition de leur pouvoir n’était peut-être pas un hasard. Il pensait à Gorth, au phénix. Et cette crainte d’un prétendu retour de cet homme. Joshua avait cette même pensée. Il n’était pas logique que des pouvoirs puissent être apparus aussi soudainement sans raison. Mais il ignorait si la cause était Gorth et Mortalame. _ Alors? Tu ne te souviens de rien? De ce que tu as dit? _ Non… heu… je me suis juste vu avec quelqu’un… devant un livre… c’était bizarre… je ne sais pas… _ C’est la première fois? Que tu as ce genre… d’absence…? Adam rougit jusqu’aux oreilles. Il baissa la tête: _ Je… je… rien ne sortit de sa bouche sèche.


_ Je vois… qu’as tu vu dans tes autres… absences…? Tu peux me le dire… je me tairais si tu veux… _ J’étais en prison… enchaîné dans la bibliothèque… je croyais que j’étais fou… À ce mot, Joshua se leva. Adam se perdait dans les mots lorsqu’il racontait cette histoire. _ Je… je vois… je crois savoir… Joshua se dirigea vers la porte. Je dois parler à Améni. Je ne dirais rien de ce que tu m’as raconté… mais je crois avoir deviné pourquoi… il s’arrêta et sortit de la pièce en laissant Adam seul et qui ne comprenait rien de ce qu’il venait de dire ni pourquoi.


Chapitre n°6 _ Pensez vous que cela soit possible ? Joshua était debout face à Améni, assit à son bureau. La présence d’Heather Ann, d’Amanda, d’Adam et de Chris lui avait parut plus qu’étrange. Et les visions d’Adam l’inquiétaient. _ C’est bien possible… Améni était devenu soucieux. Tu connais l’histoire de Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar… et du Grimoire de Gayac… ce que tu m’as dit est fort possible… _ Oui mais ce n’est qu’une déduction. Et nous attendons cela depuis très longtemps… je peux m’être trompé. _ C’est juste. Mais je crois que ta déduction est bonne… Joshua s’assied et Améni continua. Avant leur mort prématurée Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar avaient créé le Grimoire de Gayac qui relatait la dernière guerre. Pour qu’aucun homme puisse oublier le mal absolu et ce qu’il a détruit : Gorth ! Les Quatres s’allièrent et jurèrent sur le Grimoire de détruire ce mal quoi qu’il arrive… mais leur mort soudaine ne leur permit pas d’atteindre ce but. Et saches que Mortalame n’a fait qu’avouer ce que les Quatres avaient toujours craint… _ … Que Gorth était vivant… _ Oui ! Ils s’en étaient toujours doutés… et savaient que Mortalame était plus un pantin entre ses mains que son propre frère ! _ Mais il n’y a aucune preuve que Gorth est toujours en vie aujourd’hui ! _ Les attaques des chimères, il y a peu, en est une ! Il ne faut pas le sous-estimer ! Ce que tu


m’as dit est fort possible… et on ne peut pas les laisser dans l’ignorance ! _ Oui, vous avez raison ! Quand nous serons sûre de ce que nous avançons… nous leur dirons ! Sur ce, Joshua se leva, salua Améni et sortit de la pièce en silence. * Amanda avait fait la connaissance de Nathan. Il était grand, brun et avait des yeux noirs. Il portait un ensemble en jean noir. Et il était toujours souriant. Ils discutaient dans le hall d’entrée. _ Vous n’avez toujours pas commencé votre entrainement ? _ Non ! Je ne sais pas quand nous allons commencer… on ne nous a rien dit encore… elle se racla la gorge… excuse moi… mais je dois aller prendre des nouvelles d’Adam… _ Ah oui ! C’est vrai ! Allons-y ! Nathan lui prit la main et l’entraîna dans la bibliothèque. La pièce où se trouvait Adam était au premier étage. Mais avant de se diriger vers l’escalier, elle remarqua qu’un jeune homme, assit à une table, l’observait. Il avait la tête sous sa capuche. Elle ne voyait que ses yeux brillants et quelques cicatrices. Il en avait aussi sur ses mains blanches et diaphanes. Son regard hypnotisant l’entraîna vers des visions cauchemardesques. Le vide, le sang, le feu. Elle ne pouvait plus respirer. Le silence s’installa doucement puis des murmures l’entourèrent : _ Il est le vide… il est la mort… il… est…


le… vide… il… est… la… mort… Nathan la secoua légèrement : _ Tout va bien Amanda ? lui demanda t-il inquiet. Elle regarda l’endroit où se trouvait le jeune homme. Il avait disparu ! Elle leva un regard trouble vers Nathan : _ Je… je vais bien… j’ai eut… comme une absence… mais ce n’est rien ! Allons voir Adam ! Nathan la suivit mais restait perplexe d’avoir vu Amanda prostrée devant Samuel, son meilleur ami. * Le lendemain matin, Amanda arriva en avance à Garthen. En attendant l’arrivée des autres, elle se promena dans le parc. Comme son état de santé se voulait rassurant, Adam avait put quand même rentrer en fin de journée. Et c’est lui qui la rejoignit en premier, en meilleure forme que la veille : _ Salut Amanda ? Tu vas bien ? _ Oui… toi aussi tu vas bien on dirait ! _ Oui ! On va dans la Salle des Armes !? Joshua m’a dit qu’on devait le rejoindre là bas ! Bien qu’elle ne voulait pas se retrouver avec ce dernier, elle suivit Adam. Sur la route qui menait au palais, ils croisèrent Nathan : _ Bonjour ! Avez-vous vu un jeune homme avec une capuche s’il vous plait ? _ Qui ça ? demanda Adam. _ Samuel ! J’ai besoin de lui pour votre entrainement de ce matin ! _ Non… non… répondit Amanda qui repensait


à ses visions de la veille. _ C’est pas grave. Merci… à tout à l’heure ! dit Nathan qui s’en alla en direction du parc. _ Qui c’est lui ? Tu le connais toi ? demanda Adam. _ Il se nomme Nathan… je l’ai rencontré hier… tu ne te souviens pas de lui ? Il m’a accompagné hier quand je suis venue te voir. _ Ah oui ! C’est vrai ! Quand ils arrivèrent dans la Salle des Armes, Joshua était déjà là. _ Bonjour ! Vous allez bien ? Ils hochèrent la tête. _ On commence par quoi ce matin ? demanda Adam qui fut surpris lorsque Joshua leur montra les anneaux. _ Que veux-tu que l’on fasse avec ça ? Des pirouettes ? dit Amanda en rigolant. _ Non… juste voir comment vous maîtrisez vos pouvoirs… et ne croyez pas que cela soit facile… répondit Joshua avec sérieux. Adam et Amanda se mirent l’un à côté de l’autre en se demandant ce qu’il voulait dire. Comment deux anneaux pouvaient les aider à contrôler leur pouvoir ? * L’exercice était bel et bien difficile. Aucun n’avait réussit jusqu’à présent. A l’aide de leur pouvoir, il devait faire passer entre les deux anneaux l’eau pour Chris, le feu pour Heather Ann, l’air pour Adam, la terre pour Amanda qui devait faire apparaître une plante de son choix. Cela n’était pas aisé et tous s’énervèrent assez vite. Car cela les épuisait beaucoup et ils


se retrouvèrent vite à genoux forcés d’avouer leur échec. _ Ce n’est pas grave… rassurez vous… nous referons cet exercice une prochaine fois… dit Joshua qui préféra arrêter. Amanda était devenu pâle et en sueur. Elle se croyait au bord de l’évanouissement. Mais elle réussit à se mettre debout tant bien que mal. Joshua s’en inquiéta : _ Tu vas bien ? _ Oui… elle respirait fortement et s’assied par terre pour mieux récupérer. Joshua s’en voulu de les avoir ammené à s’exercer ainsi jusqu’à épuisement total. C’est à ce moment là que Nathan entra seul : _ Je ne l’ai pas trouvé… dit-il simplement. _ Ce n’est pas grave… c’est finit pour aujourd’hui… dit Joshua qui quitta la salle pour se rendre dans le bureau d’Améni qui était avec Karl. Ce dernier tournait en rond : _ Ainsi se serait eux… il était anxieux. _ Nous n’en savons rien… Joshua s’assied calmement sur une chaise. Ils ont un puissant pouvoir… mais ils ne savent pas le maîtriser. _ Oui mais c’est possible… le premier jour, ils étaient en tenue d’apparat ! souligna Karl. Ce détail leur avait échappé jusqu’à présent. Ils n’y avaient prêté aucune attention. _ Il faut en être certain ! dit Améni qui n’avait pas parlé depuis l’entrée de Joshua dans son bureau. Tu t’en chargeras Joshua ! Karl aurait préféré s’en occupait lui-même mais ne dit rien. Il se disait qu’il superviserait son fils dans cette tâche. Mais Joshua voulu se désister :


_ C’est trop dangereux ! _ Tu es le seul à pouvoir le faire ! insista Améni qui ne lui laissait pas le choix. Le jeune homme était debout, les mains sur les hanches devant le vieil homme et Karl. Et après mûre réflexion, sachant qu’Améni avait raison, il capitula : _ De toute façon… nous devrons le faire à un moment où un autre… * Heather Ann, Amanda, Adam et Chris étaient allongés sur le sol dans la Salle des Armes. _ C’est impossible à faire son truc ! dit Adam mécontent de lui. Il s’assied les bras en arrière et les jambes allongées. _ Nous manquons de pratique c’est tout ! Amanda se mit debout. Elle leva doucement la main et une tige sortit du sol mais disparut aussitôt. Elle était trop épuisée et cet effort la rendait encore plus pâle. Nathan, qui n’avait pas assisté à l’entraînement, vint vers eux : _ Asseyez vous face à moi. Je vais vous montrer. Tout en faisant passer un filament d’eau d’un anneau à l’autre, il leur parla : _ J’ai mit des semaines avant de réussir cet exercice. Mais j’avais à peine dix ans… sachez qu’il faut savoir vivre avec votre pouvoir ! Sans chercher à ne faire qu’un avec lui ! Les quatres jeunes gens ne comprenaient pas ce qu’il venait de leur dire. Nathan s’assied face à eux et continua : _ Le pouvoir d’un des quatres éléments, feu,


air, terre ou eau, est dangereux à posséder. Le maîtriser encore plus. Oubliez le ou rejetez le, il meurt. Mais s’il a une emprise total sur vous, il vous détruira ! Si vous savez le maîtriser et trouver le juste milieu, alors vous pourrez faire ce que je viens de vous montrer à l’instant ! Ils acquiescèrent sans cacher leur peur face à cette révélation. Ils n’avaient jamais prit conscience de la dangerosité de leur pouvoir. Nathan les rassura sur la maîtrise qui était simple. Et il n’y avait que très peu de chance pour que leur pouvoir est une emprise sur eux : _ Je voulais juste vous mettre en garde ! Amanda repensa à Samuel et à ses cicatrices. Peut-être qu’il avait eut ce genre de problème. Que ses pouvoirs avaient été plus forts que lui ! C’est alors que ce dernier entra dans la Salle des Armes. Nathan courut jusqu’à lui : _ Où étais-tu ? Je t’ai cherché partout ! Samuel baissa la tête et s’excusa. A première vue, il n’avait pas l’air très méchant. Mais Amanda préférait s’en méfier. * Le soir venu, pour sortir de Garthen, ils passèrent par la Salle aux Tableaux. Là Heather Ann vu le tableau où se trouvait le chevalier qui ressemblait à Amanda. Elle lui en fit la remarque, étonnée. _ Peut-être… je ne sais pas ! dit Amanda qui reconnu ce tableau qu’elle avait remarqué le premier qu’elle avait mit les pieds à Garthen. Alors qu’elle le fixa, elle aperçu une petite porte en dessous de celui-ci. _ Regardez ! leur dit-elle en la montrant du


doigt. Ils s’en approchèrent mais quand ils tentèrent de l’ouvrir elle resta inexorablement close. _ Il faut une clé pour l’ouvrir… dit Heather Ann qui indiqua la serrure. _ Oui… et à mon avis si c’est fermé c’est que… commença Chris. _ Il y a quelque chose derrière… termina Adam. Soudain, la tapisserie la recouvrit totalement. Adam passa sa main sur celle-ci en murmurant : _ Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Ils se regardèrent, atterrés par ce qu’ils venaient de voir. A présent, leur pensée était attirée par cette porte fermée que la tapisserie avait enveloppé et caché de leurs yeux indiscrets.


Chapitre n°7 Leur regard restait fixé sur le papier peint qui avait, quelques secondes plus tôt, recouvert une porte close. Plus que de chercher une clé, il s’agissait à présent de la faire réapparaître. Chacun cherchait à savoir comment elle était apparue et essayait de se remémorer chaque instant avant que la porte disparaisse. _ Qu’est-ce qui s’est passé? Amanda passait et repassait la main sur le mur qui ne portait nul trace de la porte comme si elle n’avait jamais existé. La jeune fille se tourna vers les trois autres et remarqua une personne qui les observait au loin. Un jeune homme, la tête sous une capuche. _ Il est bizarre lui… dit Adam qui avait aussi tourné la tête vers Samuel. Heather Ann, elle, restait devant la tapisserie. Elle avait une excitation intérieure à l’idée de découvrir la porte et le secret qui se cachait derrière. Elle passait sa main sur le mur. Elle avait l’impression de ressentir une présence. C’est alors que quatre formes étranges frappèrent son esprit. Deux traits ondulants placés l’un au dessus de l’autre, une tornade qui tournait sans cesse, une flamme brillante et brûlante ainsi qu’un dôme sous un nuage. Il y avait aussi des murmures: _ Il est le vide… il est la mort… un trou noir absorba d’un trait les quatres symboles. Heather Ann revint à elle en sursautant: _ Il faut trouver un moyen de la faire réapparaître! dit-elle en se tournant vers eux, les yeux brillants. Ils la regardèrent, surpris par le ton de sa voix.


_ Oui… mais comment? Amanda qui en oublia Samuel s’approcha d’Heather Ann. Je ne vois pas comment on peut la faire réapparaître! _ Oui… mais on doit essayer… Heather Ann posa sa main sur le mur. Ce n’est pas un hasard si elle nous ait apparut… Amanda regarda Samuel qui s’éloigna les mains dans les poches vers les enclos: _ On doit se méfier… c’est peut être un piège! dit-elle avec peu d’assurance dans sa voix. _ Oui… mais il faut qu’on essaie! Heather Ann resta camper sur sa position. * Durant plusieurs jours, chaque fois qu’ils passaient devant le mur, ils cherchaient un moyen de faire réapparaître la porte, en vain. _ Cinquante six étages à la bibliothèque… des portes qui disparaissent… une Salle des Armes! Garthen est l’endroit le plus étrange que je connaisse! dit Adam quand les quatres se réunirent sur l’herbe du parc face à l’enclos. C’était un moment de détente entre un cours de langue et d’entraînement. Ils avaient amélioré leur compréhension face au Yuniza et le Fséyudi. Ils parlaient ces deux langues et les lisaient avec très peu de difficulté. Mais ils ne réussissaient pas pour autant à maîtriser leur pouvoir à la perfection. Pour l’instant, rien n’attirait autant leur attention que la porte derrière la tapisserie. _ Je pense encore à un piège… Amanda était moins décidé à aller plus loin. _ Et moi je dis qu’on doit tenter quand même! ajouta Heather Ann toujours aussi têtue.


_ Bien! Que faisons-nous? demanda Chris alors que Joshua se dirigeait vers eux d’un pas décidé. _ Bonjour! Il fut salué par les quatres qui paraissaient détendus. Mais Joshua n’était pas dupe. Il avait remarqué qu’ils étaient contrariés et étaient souvent dans la Salle aux Tableaux. Mais ce n’était pas pour cela qu’il était face à eux. Poussé par Karl et Améni, il se décida à les emmener à la bibliothèque: _ Il faut que je vous montre quelque chose. Venez avec moi! Bientôt, ils se retrouvèrent au centre de la pièce face à un gros livre sur un présentoir. Les quatres l’avaient déjà remarqué mais n’y avaient pas prêté trop d’attention jusqu’à ce jour. _ Possible que vous ne connaissez pas ce livre. Mais vous avez sans doute entendu parlé de lui… devant le mutisme des quatre, il ajouta. Il s’agit du Grimoire de Gayac… Il les invita à le toucher. Cela se passa dans un silence majestueux. Tous ceux qui se trouvaient dans la bibliothèque les regardaient caresser le Grimoire avec étonnement. _ C’est un honneur de le toucher… les assura Joshua quand les quatres se rendirent compte du regard pesant sur eux. C’est à ce moment que Nathan entra dans la bibliothèque pour leur rappeler que les quatres devaient s’entraîner dans la Salle des Armes. Ces derniers ne purent s’empêcher, sur le chemin, de raconter cette courte expérience. Le Grimoire de Gayac était chaud, doux et un peu rappeux au toucher. Il leur avait parut


vivant. D’après ce qu’ils savaient de lui, ils étaient chargé d’histoire. Quatre personnes avaient jurés en son nom de détruire le mal absolu. Mais alors, pourquoi mettre un tel ouvrage, empreint peut-être d’une forte magie, aux yeux de tous? N’importe qui pouvait s’en emparer. Nathan, qui n’avait rien perdu de leur discussion, les arrêta: _ Vous avez touché le Grimoire de Gayac? Quand ils acquiescèrent, il crut que le sol s’ouvrait sous ses pieds et qu’une sensation de chaud et de frois l’envahissait de l’intérieur. _ Il y a un souci? demanda Heather Ann inquiète de le voir sans voix. Nathan ne put lui répondre et regarda Joshua sortir de la bibliothèque. Ce dernier les observait les bras croisés. Les quatre ne furent pas rassurer par le comportement des deux jeunes hommes ainsi que par celui de Karl et Améni qui se dirigeaient vers eux lentement. * La porte derrière la tapisserie leur paraissait bien loin à présent qu’ils étaient dans le bureau d’Améni où la tension était grande. Joshua ne disait rien. Il se contentait de fixer Amanda. Jadis, elle fut sa petite amie avant qu’il ne s’éprenne de Mélissa. Aujourd’hui la jeune fille lui apparut sous un jour nouveau. Loin de celle qu’il a connu il y a quelques mois, rêveuse et renfermée. Elle était épanouie, sûre d’elle même et très mature avec les pieds sur terre. Pas comme Mélissa qui était autoritaire, parfois hautaine et


bêcheuse. La beauté extérieure de celle ci l’avait sûrement rendu aveugle. Amanda, bien que très jolie également, avait aussi un charme intérieur qu’il n’avait pas su remarquer avant. Il sortit de sa rêverie lorsque Karl prit la parole: _ Bien! Jeune gens! il n’avait pas l’air enthousiaste. Sa voix laissait transparaître une sorte d’inquiétude. Il faut que l’on vous parle! Cette dernière phrase un peu brusque ne plut à Améni qui voulait annoncer les choses avec douceur. Joshua continua donc sur son ordre. Améni savait que personne d’autre que lui avait le tact de dire les nouvelles importantes: _ Bien! Je ne sais comment vous dire cela… et il se peut que vous ne me croyez pas! Avec raison! Car il est vrai que nous n’en avons pas la certitude… mais on ne peut pas vous laisser dans l’ignorance… il marqua un temps d’arrêt, regarda Améni qui lui fit signe de continuer. Le Grimoire de Gayac n’est pas seulement un témoignage de la dernière guerre! Il est aussi l’héritage du roi Keelm et des ses compagnons Serleen, Ferleen et Zaïlar! Eux seuls pouvaient… le toucher… Heather Ann, Amanda, Adam et Chris ne comprirent pas tout de suite de quoi il parlait ni le sens de la dernière phrase. _ Toucher? demanda Amanda perplexe. Améni vint en aide à Joshua. Ce dernier pénait à leur faire comprendre ce qu’il essayait de leur expliquer: _ Si vous préférez… Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar jurèrent sur le Grimoire de Gayac de détruire le mal absolu… ce dernier, Gorth, serait toujours en vie comme vous le savez…


et ils sont donc morts sans atteindre le but qu’ils s’étaient fixés! Karl, plus impatient que Joshua et Améni, en eut assez que ces derniers tournaient autour du pot et que les quatres visiblement ne comprenaient rien de ce qu’ils voulaient insinuer. Il les prit de cour sans ménagement: _ Bref! Nous pensons que vous êtes leur réincarnation! Un silence de mort s’installa dans la pièce suite à cette révélation soudaine. * _ Karl! s’écria Améni. Nous avons dit de leur annoncer ça doucement! _ Je sais! Mais il ne comprenait rien de vos dire! répondit Karl calmement. _ Tu aurais dû leur annoncer cela autrement! s’emporta Joshua. Améni a raison! Cette échange de mots entre les trois hommes rendait mal à l’aise les quatres jeunes gens en attente d’explication du fait qu’ils seraient les réincarnations des créateurs du Grimoire de Gayac. De par leur pouvoir, Adam aurait été Keelm, Heather Ann/ Serleen, Amanda/ Ferleen et Chris/ Zaïlar, si ce que Karl leur avait affirmé était vrai. _ Comment pouvez vous être sûre de ce que vous nous dites? s’adressa Adam à Karl. Hormis le fait que nous pouvons toucher le Grimoire… _ Nous n’avons que cela comme preuve… leur dit Améni qui s’était calmé. _ Nous en sommes sûre grâce à cette preuve!


affirma Karl, les yeux exhorbités. C’est EUX! Joshua, qui ne comprenait pas le comportement de son père, demanda aux quatres amis de sortir un instant, en attendant que la tension retombe. Ils le firent sans hésiter. Patientant un instant que le calme revienne dans le bureau, les quatres se dirigèrent vers la Salle aux Tableaux. Même si ce qu’avait dit Karl était important, la porte close les intriguait encore plus. Surtout que maintant ce dernier leur avait avoué leur vie antérieure et donc l’origine de leur pouvoir. Et là, alors qu’il n’ y avait personne aux alentours, la porte leur apparut et s’ouvrit. _ Mais… comment? s’écria Amanda qui cherchait des yeux Samuel. Heather Ann s’avança mais fut retenu par Adam qui avait en tête la révélation de Karl: _ Attends! N’oublies pas ce que Karl vient de nous dire! _ Oui! Il a raison! Si c’est vrai… c’est peut être un piège! dit Chris tout aussi curieux qu’Heather Ann de découvrir ce qui se cachait derrière la porte. “Il est le vide… il est la mort…” tous entendirent ces murmures qui venaient de la mystérieuse porte. Elles se répétaient et devenaient comme un souffle contre leur oreille. Attirés par ces voix envoutantes, ils s’avancèrent lentement. Une lumière vive les aspira et claquement de porte résonna dans tout Garthen.


Chapitre n°8 Jetés à terre violement, Heather Ann, Amanda, Adam et Chris mirent un certain temps avant de se relever. Entre temps, la porte s’était refermée et avait disparut. _ Que faisons nous à présent que nous sommes coincés ici? demanda Adam. _ Nous avons qu’à suivre l’autre porte là bas… suggéra Amanda. L’endroit, où il se trouvait, était sale et sombre. Quelques étagères contre les murs crasseux servaient de décors. Et au fond à gauche, entre deux étagères, se trouvait la fameuse porte. Après avoir fouillé la pièce de fond en comble et de n’avoir rien trouvé, les quatres amis se dirigèrent dans les ténèbres de la pièce suivante. La pièce était poussiéreuse et pourtant incroyablement bien rangée dans des placards ou sur des étagères. À première vue personne était venue ici depuis des années: _ Bon bah! Je crois que l’on est les premiers… quel secret pourrait il y avoir ici? demanda Adam. _ Plus que tu ne le penses… rétorqua Amanda qui fouinait déjà dans les placards. Elle y trouva pleins de bout de papier. _ Regardez ici, il y des morceaux de toiles, ça doit venir d’anciens tableaux très abîmer par le temps… dit Chris fier de sa découverte. Ils restèrent un long moment dans cette pièce afin de poursuivre leur recherche en ce lieu si sombre. Il trouvèrent différents objets datant d’un certain âge et encore des bouts de papier et de toiles. Ils trièrent ceux qu’ils trouvaient


intéressants et se remplirent les poches. Enfin, ils entrèrent dans la pièce suivante plus éclairée que les précédentes. A leur grande stupeur, des choses terrifiantes se trouvaient devant eux: des cadavres d’animaux séchés et squelettiques. Il y avait une odeur de renfermé et de la poussière qui s’étalait un peu partout dans la pièce froide et humide. _ Où… où… so… ommes… n… nous? bégaya Amanda accrochée au bras de Chris qui tenait le sien également. Ils tremblaient tous les quatres surtout quand les morts se mirent à bouger et à se relever pour, ils s’en doutaient bien, leur barrer la route. Aucun ne s’était préparé à une telle éventualité. Se battre contre des morts, ils n’y avaient vraiment pas pensé. Une dizaine de cadavres étaient revenus à la vie et prêt à bondir sur eux. Mis à part avec leur pouvoir, ils n’avaient aucun moyen d’en réchapper. Si bien que rien d’autre ne leur venait à l’esprit que d’utiliser l’eau, le feu, l’air et la terre. Manquant d’entraînement, pour n’avoir assisté qu’à quelques exercices, ils visaient à côté de leur cible: _ Ca ne leur fait rien! Ils sont morts… cria Adam. On ne peut rien faire! Il rechercha une autre porte pour se sortir de là avant que quelque chose de grave ne se produise. Ce ne fût pas une porte mais un trou, qu’il trouva sur un mur derrière immense armure: _ Par ici! lança t-il aux autres. Ils empruntèrent à l’armure une épée qui malgré sa taille et sa longueur était légère comme une plume. Avec elle, ils entrèrent


dans la pièce suivante et obstruèrent l’entrée afin d’éviter que leurs assaillants ne les suivent. Mais alors qu’ils se trouvèrent au centre de la pièce, la cheminée de celle ci s’alluma et un fantôme se dressa devant eux: _ Que… venez… vous… faire… ici…? leur demanda t-il lentement. Il était d’une couleur blanchâtre et avait des yeux jaunes et brillants. Il planait à quelques centimètres du sol. Ils remarquèrent qu’il portait des haillons et qu’ils avaient les mains jointes contre son ventre. _ Je… vous… ai… posé… une… question… leur demanda t-il à nouveau. _ On… on… s’est… perdu… balbutia Amanda terrifiée et cachée derrière Chris. _ Et vous, que faîtes vous ici? demanda Adam poliement. Le fantôme lui répondit de même: _ La mort… n’a pas voulu… de moi… dans son royaume… alors… je erre ici… puis il ajouta. Vous… ne devriez… pas… rester ici… _ Pourquoi? demanda Chris. Le fantôme se retourna vers la cheminée et regarda les flammes: _ Vous vous trouvez dans l’endroit… le plus… terrifiant… de Garthen… _ Comment ça? dit Amanda quelque peut terrifiée. _ Vous… leur avez… ouvert la… porte… avant de disparaître, il ajouta. Vous… en… subirez… les… conséquences… puis il s’avança vers Heather Ann et souffla. Fséyudis… peuple de sang… tueurs… Les quatres amis se regardèrent un bon moment avant de reprendre la parole. Heather Ann avait comprit les derniers mots du fantôme. Jonathan l’avait prévenu que certains


n’appréciaient pas le peuple de Feu. Cela ne l’avait visiblement pas affectée alors que la cheminée s’éteignait tranquillement. Ils furent bientôt plongés dans le noir total sans bouger jusqu’a ce qu’une lumière vive à l’opposé de la cheminée les aspira. Ils se trouvaient à présent dans une véritable salle de torture. Des fouets et des chaînes étaient accrocher sur des clous rouillé par le temps, des épées et d’autres armes indescriptibles étaient disposé ici et là. _ Où sommes nous? demanda Adam pas trop rassuré. _ Si je le savais… dit Chris en regardant tout autour de lui. _ Il faut que l’on sorte d’ici… dit Heather Ann qui regrettait son envie d’ouvrir la porte close. Par chance, ils trouvèrent une porte derrière une étagère et entrèrent dans la pièce suivante, qui à leur grande surprise étaient ni plus ni moins le dernier étage de la bibliothèque! _ Mon Dieu! s’écria Heather folle de joie à l’idée d’être sortie enfin de ce cauchemar. Tous les autres étaient moins enjoués qu’elle. Surtout Adam qui regarda autour de lui et par dessus le balcon: _ Rien n’a changé au rez-de-chaussée! Même Joshua qui à l’air de nous chercher! _ Oui… dit Amanda qui se remémora la révélation de Karl. _ Nous devrions descendre avant qu’il se doute de quelque chose! leur dit Adam. Ils acquiécèrent et allèrent retrouver un Joshua inquiet mais qui était ravi de les revoir. *


Par chance, Joshua ne leur imposa pas de retourner dans le bureau d’Améni. Il y avait encore trop de tension: _ Nous verrons ça demain… je suis désolé que cela vous ait été présenté de façon aussi brutal! Inconsciemment, Amanda se disait que Joshua devait tenir de son père. Il ne l’avait pas ménagé quand il l’avait quitté. Il lui avait annoncé ça d’un trait et était parti sans explication. _ Ce n’est pas grave. Nous allons bien trouvé à nous occuper d’ici demain. dit Chris d’un air compatissant à Joshua qui retourna dans le bureau soulagé. Et si on s’occupait un peu de ce que l’on a trouvé… continua t-il en les invitant à retourner à la bibliothèque mais au dernier étage. Il leur fallut une demie heure pour monter les marches. Et c’est essoufflés et presque rampants qu’ils y arrivèrent. Les escaliers étaient raides et leur donnaient des jambes lourdes. Ils étaient ravis d’être enfin arrivés et s’assirent sur une chaise grinçante et branlante. Ils contemplèrent leur découverte comme s’ils avaient trouvés un trésor. Soudain, Heather Ann commença à piquer du nez. Elle entendait des voix qui murmurait d’une façon étrange, une sorte de mélodie mélancolique qui disait: _ Il est le vide… il est la mort… Elle secoua la tête et écarquillait les yeux à l’extrême pour ne pas céder à cette soudaine envie de dormir. Adam avait finit par remarquer cette lutte contre elle même. Il s’approcha d’elle: _ Tu vas bien?


_ Oui… mais je ne sais pas ce que j’ai… dit elle en baillant et en s’étirant. _ Ce n’est rien… on est tous fatigué! dit Chris en se balançant sur sa chaise. _ Oui! Et moi j’ai faim! dit Amanda en reposant un bout de papier au milieu de la table en soupirant. Ils convenèrent de se rendre dans une sandwicherie pour calmer leur estomac. Ils s’installèrent ensuite dans le parc du chateau de leur ville. Là, ils déjeunèrent en paix, loin de Garthen. _ Ca fait du bien! dit Amanda sur un ton jouissif quand elle mordit dans son sandwich poulet, mayonnaise et crudité. Ils avalèrent leur déjeuner en vitesse et s’allongèrent sur l’herbe, profitant de ce moment de calme. _ Vous y croyez vous… à ce qu’ils nous ont dit… dit Heather Ann qui ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’avait dit Karl le matin même. _ Je ne sais… ça expliquerai nos pouvoirs soudain! dit Chris qui s’assied. _ Cela dit, je ne comprend toujours pas ce que… commença Adam qui poursuivit sa phrase en une langue étrange. _ Pardon? lui demanda Heather qui le regarda étonnée. Adam recommença volontier mais il ne parlait plus du tout français. C’est à ce moment là qu’une voix familière retint leur attention. _ Tient… tient… Adam a des amis?! ce dernier voulu dire quelque chose mais Chris lui fit signe de se taire et rembarra Jeffrey d’un ton sec:


_ Lui au moins… il en a… Maïnon s’en alla vexé en s’adressant à Adam avec son sourire narquois: _ Des amis qui parlent à sa place? Il est trop petit pour le faire? Adam voulu encore parler mais Amanda chuchota discrètement à l’oreille: _ Arrête! Ne dis rien! Tu ne parle plus notre langue! il se retourna vers elle interloqué. * Bien malgré eux, ils retournèrent à Garthen et exposèrent leur problème à Joshua en lui assurant qu’ils ne comprenaient pas ce qui arrivait à Adam. _ C’est du Yuniza… dit Joshua inquiet. _ Cela a un rapport avec nos vies antérieurs… comme Karl nous a dit? demanda Chris. Cela mit Joshua mal à l’aise: _ Je… je ne sais pas… peut être… “Quand est ce que je pourrais parler de nouveau?” Adam avait écrit cette phrase sur une feuille. Personne ne pouvait lui donner une réponse. Il était préoccupé à l’idée de rentrer chez lui sans un dire un mot à sa mère surtout que leur relation était un peu plus harmonieux. _ Le plus important est… que tu ne parles pas… dit Amanda qui se pinçait les lèvres. Simules un mal de gorge en attendant… Adam jeta un regard perdu autour de lui en regrettant d’avoir mit les pieds à Garthen. Surtout que le soir arriva vite et il fallait que


chacun rentre chez soit. Ce moment était redouté par Adam qui avançait à pas lent jusque chez lui. Quand il arriva devant la porte il ne voulu pas rentrer mais une force intérieur l’y obligea. Au même moment où il poussa la porte, comme un fait exprès, sa mère montait les escaliers. Il la salua de la main en se raclant de la gorge et faisait semblant de ne pouvoir prononcer un mot. _ Tu as mal à la gorge?! Par cette chaleur?! demanda sa mère en se dirigeant vers lui. Elle posa sa main sur le frond de son fils. Tu n’as pas de fièvre pourtant… Adam se dégagea en douceur en lui indiquant sa chambre, en oubliant pas de se racler la gorge. _ Oui… oui, vas te reposer… si tu veux… dit Eléonore qui ne voulait pas appeler le Docteur Minch. Elle ne voulait absolument pas se facher avec Adam alors qu’ils s’entendaient mieux. Et elle se disait que sa relation avec le médecin attendrait un peu que son fils comprenne les sentiments que le Docteur Minch et elle avaient l’un pour l’autre. Dans sa chambre, Adam n’avait même pas penser que sa mère aurait pu appeler le Docteur Minch. Il avait surtout eut peur qu’elle découvre sa nouvelle façon de s’exprimer. Leur diner se passa donc en silence. Même quand Eléonore avait essayer de lui décrocher un mot, il lui répondait en écrivant sur une feuille. Mais ce genre de comportement la préoccupait. Alors avant qu’Adam n’aille se coucher, il l’embrassa sur le frond et dessina un coeur sur la feuile qu’il


lui montra. * Heather Ann n’arrivait toujours pas à dormir. Elle était en proie à des cauchemars interminables. Des murmures et des mains fantomatiques la poursuivaient assidûment tandis que les voix continuaient de parler: _ Il est le vide… il est la mort…elle fermerait les yeux, écrasée par la fatigue et se réveillait aussitôt en sursaut et en sueur. Seuls Chris et Amanda, qui dormaient à points fermés, ne subissaient pas encore les tourments des deux autres. Mais ce soir là dans leur sommeil l’obscurité les enveloppait. C’est donc une nuit sans rêve que firent les deux jeunes gens. Chris se réveilla fatigué et de très mauvaise humeur. Parlant peu au petit déjeuner, il mangea à peine deux ou trois tartines du bout des lèvres puis il se leva et sorti sans dire un seul mot. Il se dirigea vers la maison d’Adam qui avait gracieusement bien dormi à l’instar de son ami d’école. Voyant Chris bougonner, le jeune homme ne sortit pas sa feuille, son seul lien de communication. Tous deux arrivèrent au pont des deux statues où ils aperçurent seulement Amanda qui venait d’arriver: “Toujours aussi matinal!” écrivit Adam avec un grand sourire qu’elle lui rendit. Mais il s’effaça devant la tête et le visage fermé de Chris qui s’éloigna d’eux sans


un bonjour envers la jeune fille visiblement vexée: _ Qu’est- ce qu’il lui prend? Il ne va pas bien? Adam pour lui répondre griffonna: “Il est venu me chercher avec la même humeur” puis voulant changer de sujet il écrivit juste en dessous: “Heather Ann n’est pas là?” Ils attendirent la jeune fille en vain. Car Heather Ann dormait toujours à points fermés.


Chapitre n°9 Tard, ce week-end, les rayons du soleil transperçaient depuis un moment, les fenêtres de la chambre où Heather Ann dormait encore. Ses rêves étaient toujours sombres et tourmentés, elle bougeait dans tous les sens dans son lit. Le feu et l’eau l’entouraient de leur mains avides et ils la vidaient de son âme. Ensuite il ne restait que le vide et les murmures qui disaient: _ Il est le vide… il est la mort… Elle se réveilla en sursaut, tremblante et le visage couvert de sueurs. Ses mains étaient moites et recouvertes de quelques brûlures qui disparurent aussitôt. Elle approcha sa main de ses yeux mais ne vit rien de spécial, ce qui, plutôt que de la rassurer, l’inquiéta. Elle se leva d’un bond puis s’habilla à la hâte et descendit les escaliers en un pas lent tout en pensant aux voix, aux flammes et aux mains fantomatiques de son rêve. Cela lui coupa l’envie de prendre son petit déjeuner qui était près quand elle arriva dans la cuisine, où sa mère se trouvait. Celle ci lui adressa un sourire et lui demanda si elle avait bien dormi. _ Non… pas trop… lui dit Heather Ann calmement en évitant la scène du cauchemar. Mais ça va… _Très bien... elle lui caressa la joue et sortit de la pièce. Heather Ann regarda l’horloge suspendue sur la hotte, il était déjà dix heures. Elle bu un café puis mit son bol dans l’évier et nettoya la table. Elle se dirigea, avec une sorte de contre cœur, vers Garthen.


Le rêve la poursuivait même le long du chemin, elle voyait même des flammes autour d’elle. Elle mit ses mains devant ses yeux et lorsqu’elle entrouvrit les doigts, tout avait disparu. Elle laissa retomber ses bras en soupirant. Bientôt le palais fit son apparition ainsi que les phénix qui tombaient comme des comètes et s’envolaient comme des feux d’artifices. Elle traversa le grand parc, passa à côté des chevaux ailés qui semblaient énervés. Elle poussa la grande porte qui menaient dans l’ancienne Salle du Trône de Garthen Elle se dirigea vers la Salle aux Tableaux et quand elle y entra la vision de flamme la reprit. Mais cette fois ci, elle ne se cacha pas les yeux et avança comme pour se diriger vers elle. Elle tendait la main pour la toucher. C’est alors que celle ci l’enveloppa comme un serpent et qu’Heather Ann tomba et s’évanouit. Bien qu’inconsciente extérieurement, elle ne l’était pas intérieurement puisque dans le noir au fond de son esprit elle se tenait debout avec toujours les mains fantomatiques et froides qui tentaient de lui prendre son âme. Heather Ann regardait autour d’elle avec un regard étrange comme hypnotisé, il lui semblait que son corps ne répondait plus et qu’elle ne pouvait faire aucun geste… Quand elle s’éveilla, Adam et Chris étaient penché sur elle alors qu’Amanda était debout derrière eux. Heather Ann regarda vers la porte de la pièce, par où elle était entrée, elle vit Joshua et Karl se diriger vers eux. Mais à la surprise général, elle se leva tant bien que mal: _ Je… vais… bien… haleta t-elle. À cause de


sa respiration accélérée, on aurait cru qu’elle venait de courir le marathon. Adam se doutait que ce malaise avait un rapport avec leur précédente aventure de la veille. La porte derrière la tapisserie avait laissé beaucoup de séquelles, pour lui parler une autre langue. Pour Heather Ann, il l’ignorait encore. « Quelles sorts attendent Amanda et Chris » se demandait Adam qui n’était pas rassuré en les regardant. * Dès lors, toute l’attention se porta sur Chris et Amanda. Car le bruit que les quatres seraient les réincarnations de Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar s’était vite ébruité. Surtout qu’Adam et Heather Ann présentaient d’étranges symptômes. Et on attendait avec curiosité qu’il arrivait la même chose à Amanda et à Chris. On chuchotait sur leur passage, ce qui avait le dont de les agacer au plus haut point. Le Grimoire de Gayac refaisait parler de lui et aussi le fait que Gorth serait toujours en vie. Cela excitait et en même temps effrayait tout le monde à Garthen. Et c’est dans une athmosphère lourde que Chris, Amanda, Heather Ann et Adam entamèrent une nouvelle journée. Réincarnation ou pas, ils leur fallaient apprendre au plus vite à maîtriser correctement leur pouvoir. Ils y travaillaient jusqu’à épuisement avec un Joshua intraitable. Quand ce n’était pas lui, Nathan le remplaçait avec Samuel.


Quoi qu’il en soit, on ne leur répétait jamais deux fois les instructions et on ne s’adressait à eux qu’en Fséyudi ou Yuniza. Leur entrainement devenait au fur et à mesure une véritable torture. Ils n’échappaient à leur bourreaux que quelques heures pas plus. Ils pouvaient profiter de ce temps libre pour regarder de plus près leur découverte qu’ils avaient trouvé derrière la porte close. Pour ce faire, ils se rendaient au dernier étage de la bibliothèque comme à leur habitude pour ne pas être dérangé. _ Ils sont tous cinglés! dit Amanda en s’affalant sur sa chaise. Les trois autres la regardaient fixement. Elle continua sans sourciller. En supposant que l’on est bien ce qu’ils prétendent ce que nous sommes… de quel droit nous traitent ils ainsi? On s’entraîne jusqu’à épuisement pour leur bon plaisir et on nous parle dans une langue que l’on comprend à peine! Je suis désolé… mais pour moi c’est trop! elle se frotta le visage et les yeux. Je n’en peux plus! Heather Ann lui passa une caresse amical sur le dos: _ Pour nous aussi… c’est dure… tu as raison! Ils n’ont pas le droit de nous traiter ainsi! Chris approuva d’un signe de tête. Il ajouta en croisant les bras: _ C’est vrai… surtout qu’ils ne nous disent rien… ils sont les trois enfermés dans leur bureau et ils en sortent silencieux. Tous s’attendaient à un signe d’Adam qui ne s’était pas manifesté mais qui restait concentré sur les morceaux de papier. Il pensait surtout à parler de nouveau français. C’était sa


principale préoccupation. Bien qu’il trouvait que Joshua était sévère avec eux à l’entraînement et aussi muet qu’une tombe sur ce qui se disait dans le bureau d’Améni, il voulait s’en occuper plus tard. Et il avait mal au poignée à force d’écrire à tout va. Mais surtout, Eléonore commençait à s’inquiéter de son silence et à sa façon de l’éviter. C’est alors qu’un dessin attira son attention plus que les autres. * Adam descendit les escaliers quatre à quatre, les autres sur ses talons. Enfin, au bout d’un quarte d’heure, ils arrivèrent au rez-dechaussée de la bibliothèque, puis à la Salle aux Tableaux. Ils se retrouvèrent devant une tapisserie où jadis se trouvait la fameuse porte close: _ Que cherches tu? demanda Chris à Adam qui leur montra deux tableaux face à eux l‘un représentant un cheval aux yeux de feux et l‘autre un antalis aux yeux d‘émeraudes: _ Les deux tableaux avait entouré la porte qui se trouvait donc entre les deux et si vous regardez de chaque côté, il y a le cheval qui est un animal de notre monde et l’antalis de Némé-Syth… _ Je ne comprend pas ce que tu veux dire. le coupa Chris qui se demandait ce qu’il cherchait. Mais Adam secoua la tête avant d’ajouter: _ La porte close était un passage entre notre monde et celui de Némé-Syth… en quelque sorte… les trois autres parraissaient


interloqués devant ses propos. On a ouvert la porte de notre passé… de notre ancienne vie! _ Cela veut dire que nous sommes réellement… commença Amanda. _ Les réincarnation de Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar… finit Chris en soupirant. _ Ces deux tableaux... On dirait des gravures… comme les autres… dit Heather Ann avant de d’ajouter stupéfaite. Oh! Mais… ce tableau… _ Quoi? lui demanda Amanda qui elle aussi le fixa. Tous jetèrent un regard vers ce tableau: _ Comment cela se fait-il que nous ne l’avons pas vu plus tôt? demandait Heather Ann qui regardait non seulement le fameux tableau mais aussi Chris et Adam. Le tableau les représentant en train de se battre à l’épée. _ Personne ne fait attention aux tableaux alors pourquoi vous? dit Joshua qui s’avança lentement vers eux. Vous avez franchi la porte close, il y a quelques jours, n’est ce pas? demanda t-il. _ Oui c’est vrai… murmura Adam en baissant la tête. C���est alors qu’Heather Ann signal une chose que personne, en vue des tensions existantes, n’avait en aucun cas remarqué: _ Tu parles… notre langue? _ Quoi? lui demanda t-il. Oui bien sûre que je… parle… s’arrêtant un instant, il s’exclama joyeusement. Mais oui! Je parle! Vous me comprenez de nouveau? Ils se regardèrent tous en se demandant pourquoi ils ne s’en étaient pas apperçu plus tôt. Mais ils étaient tous ravi que ce problème


soit résolu enfin. _ Bon passons à l’essentielle! dit Adam ravi d’être de nouveau entendu et comprit. Mais alors que tous s’attardaient sur les deux tableaux, Heather Ann hurla de douleur puis perdit connaissance. Ils l’emmenèrent à l’infirmerie où elle se réveilla: _ Oh non! elle tenta de se lever sans succès car elle était à présent prise de vertige. Je vais bien… laissez moi… ce n’est rien… répétaitelle plusieurs fois mais Adam lui dit sévèrement: _ Tu ne vas pas bien et tant que tu n’iras pas mieux, tu resteras ici! Tout ceci commençait à inquiéter Joshua. Et il envisageait le pire pour Chris et Amanda qui ne manifestaient rien de particulier pour le moment. Car il ignorait si tous ces phénomènes étaient liées à leur vie antérieure ou à une force surhumaine venue des ombres.


Chapitre n°10 Adam alla vers la Salle aux Tableaux pour comprendre ce qu’il s’était passé entre le moment où ils étaient entrés par la porte close et maintenant. Il ne comprenait pas vraiment comment ouvrir une simple porte pouvait avoir de telles conséquences. Il fixait les deux tableaux, le cheval et l’antalis, sans réaliser ses propos avant qu’Heather Ann fasse son malaise. Il avait eut comme une illumination soudaine. Un éclair dans son esprit quand il avait vu le dessin sur l’un des bouts de papier, qu’il avait toujours dans la poche. Il le prit dans sa main et le regarda encore une fois. Il était représenté un cheval avec des ailes transparentes. Il avait comprit que leur esprit était entre deux mondes, le leur et celui de Némé-Syth. En franchissant la porte, ils avaient définitivement laissé entrer leur ancienne vie dans leur monde. D’ou les phénomènes qui les frappaient les uns après les autres. Il soupira puis se retourna, il vit Samuel qui semblait s’enfuir. Intrigué par son comportement étrange, Adam le suivit sans se faire remarquer. Le jeune homme devait cacher quelque chose. Il était tout voûté, les bras croisés contre son ventre. Il sortit de Garthen suivi d’Adam aussi discret que possible surtout que Samuel se retournait une fois de temps en temps. Adam se cachait derrière ce qu’il trouvait sur sa route. La plus part du temps c’était des gros cailloux. Ils arrivèrent bientôt près d’un arbre où


Samuel se volatilisa. Mais Adam décida de chercher la porte de sa cachette quitte à y passer des heures entières. * Pendant ce temps Heather Ann dormait dans un demi sommeil, Amanda à ses côtés. Elle avait peur de dormir profondément et que ses rêves prennent le dessus sur elle. Mais la fatigue était si oppressante que le sommeil la gagna dans toute sa totalité. Les cauchemars qui étaient devenus sa plus grande hantise refirent surface et les mains fantomatiques aussi, tous la poursuivaient. Elle courrait dans le brouillard sans savoir où elle allait et tombait quelque fois sur les mains qui tentaient de lui aspirer son âme. Elle leur échappait miraculeusement et continuait à fuir dans l’inconnu et les ténèbres. * Adam cherchait encore à savoir comment Samuel s’était volatilisé entre les feuilles de l’arbre où il avait disparu. Il le scruta et regarda entre les racines où il vit une légère ouverture, assez étroit pour laisser passer un homme. Piège ou pas, il y entra doucement. Il y avait un long couloir boueux avec des toiles d’araignée un peu partout. Le chemin avait l’air de mener tout droit à Garthen, dans les sous terrains plus précisément. Adam hésita fortement entre reculer et avancer mais en désespoir de cause continua sa route sombre vers ce qui semblait être l’envers du décor du


palais: _ Par où est-il allé?… je ne vois rien… répétait-il sans cesse avec une pointe d’agacement à chaque pas qu’il faisait. Il s’arrêta un moment une main sur un mur sale et gras puis soupira en se disant qu’il aurait préféré continuer cette aventure avec Amanda, Heather et Chris. Un brouillard épais s’intensifia devant Adam qui ne rebroussait toujours pas chemin et qui ignorait qu’il était suivit. L’ombre derrière s’avançait doucement mais n’avait pas une allure cruelle. Pourtant Adam ne la remarqua pas. Soudain, il vit au loin une autre ombre qu’il n’avait jamais vu auparavant. Il retint son souffle et remarqua que c’était une énorme flamme noire avec des yeux jaunes qui filait à vive allure sans se retourner. Il s’agissait d’une chimère de Gorth. Il continua à avancer doucement, respirant rapidement et transpirant à grosse goutte. Il arriva bientôt dans un endroit qui ressemblait fortement à un égout: _ Quel est cet endroit? demanda t-il à voix basse. C’est alors qu’il se retourna et remarqua enfin qu’une personne le suivait. Adam poursuivit alors son chemin, calmement, en veillant bien, avec prudence, que la personne était toujours là derrière lui. Il tournait la tête un peu partout comme s’il contemplait les alentours. A chaque fois qu’il jetait un coup d’œil en arrière, il voyait l’ombre qui continuait à le filer en douce. *


Heather Ann ouvrit les yeux et fixa le plafond, le regard trouble. Amanda comprit un peu tard qu’elle n’était plus du tout elle même et avant qu’elle ne pu s’enfuir, Heather Ann lui asséna un coup de griffe dans le ventre puis prit la fuite en poussant de long cris aigus. Des ailes avaient poussées sur son dos et des griffes sur ses mains qui étaient recouverts d’écailles gris-vert. Elle survolait à vive allure chaque coin de Garthen alors qu’Amanda était toujours debout la bouche ouverte en poussant des petits cris. Le sang ne s’écoulait que très peu de son ventre, elle marcha jusqu’à la porte puis partie à la recherche d’Heather Ann dont on pouvait suivre la trace par ses cris. Amanda suivit la même trajectoire qui menait tout droit à la Salle des Armes. Elle marchait lentement en se maintenant contre le mur et en se tenant le ventre, qui saignait peu: _ Aidez moi… Adam… Chris… Josh… ua… elles s’écroula à terre à quelques mètres de la Salle des Armes. Mais avec un soupçon de force se releva et y entra sans hésitation. Personne ne s’y trouvait, Amanda regarda autour d’elle puis se dirigea vers une épée et un bouclier choisi au hasard. Elle attendit dans l’obscurité Heather Ann qu’elle n’entendait plus. Son souffle s’accéléra et elle fixait chaque endroit de la salle alors qu’elle était recroquevillée dans un coin, cachée derrière un tas de vieilleries et son bouclier. * Chris était sortit de Garthen prendre l’air un instant. En entrant dans le palais, il vit Nathan


étonnement sale: _ Que se passe t-il ici? Où sont les autres? lui demanda t-il. Nathan s’avança vers lui en secouant ses vêtements poussiéreux: _ Joshua, Karl, Améni sont introuvable ainsi que Sam et Adam. Heather Ann doit être toujours à l’infirmerie avec Amanda… _ Doit-être? le coupa Chris qui commençait à craindre le pire. Tous les deux se regardèrent un instant avant que Nathan ajoute: _ Part à la recherche d’Adam! Moi je pars voir les filles en espérant que tout va bien… il s’interrompit et tous les deux regardèrent Garthen devenu d’un seul coup sinistre et froide. Ils entrèrent dans la bibliothèque ensemble où ils marquèrent un temps d’arrêt devant les traces de sang sur le sol et quelques étagères. _ Il a dû se passer quelque chose de grave! dit Chris en se dirigeant en courant vers l’infirmerie, Nathan sur les talons qui pénait à le suivre. La pièce était devenue un véritable champ de bataille. Les lits étaient renversés et les étagères brisés. _ Suivons les traces de sang! Nous verrons bien où cela nous mène! suggéra Nathan qui lui montra une marre sombre sur le sol. Ça a dû commencer ici! Ils suivirent les traces et les gouttes tombées sur le sol jusqu’à la Salle des Armes. Mais à peine essèyarent–ils de s’en approcher que deux flammes noires se dressa devant eux: _ Des Chimères de Gorth! s’écria Nathan tétaniser. _ Peut importe! Il nous faut entrer! hurla Chris qui, se sentant tellement impuissant, envoya un


torrent d’eau sur les chimères qui hurlèrent de douleur. Elles étaient comme brûlées et s’écroulèrent agonisantes. Les deux jeunes gens ouvrirent la porte et ce qu’ils virent dépassait tout les horreurs qu’ils pouvaient imaginer. * De son côté, Adam qui ne savait pas ce qu’il se passait dans la cathédral continuait son périple à travers les égouts où il traversait les eaux usés quand il n’y avait nul part où marcher. Pendant qu’il avançait dans l’inconnu, il entendit les grognements sourds de la chimère qui ne devait plus être très loin de lui à présent. Main sur la bouche et sans armes, il arriva enfin à destination où il vit la chimère mais aucune trace de Samuel, à la place se tenait le monstre un livre à la main qui n’était autre que le Grimoire de Gayac: _ Sam! hurla t-il à la chimère en étant sûre qu’il s’agissait du jeune garçon. Espérant une aide de l’inconnu derrière lui, Adam se cacha quand il vit la chimère bondir sur lui. Il se retourna plusieurs fois en vain, l’inconnu avait disparu. Plutôt que de tenter de reprendre le grimoire, il chercha un moyen de sortir mais la chimère hurla si fort que les fondation de la pièce s’effondra et bouchèrent l’accès d’où il venait. Couvert de poussière, il était maintenant seul face à elle qui était à présent à quelques centimètres de lui. Le seul moyen de s’échappper se trouvait derrière l’imposante


chimère qui ne le laisserait pas passer. * Chris, à son grand regret et parcequ’il était inquiet pour son ami, avait laissé seuls Nathan et Joshua qui les avait rejoint. C’était sur son ordre qu’il était parti à la recherche d’Adam. Car en entrant dans la Salle des Armes, Chris avait vu Amanda à terre, grièvement blessée et une Heather Ann méconnaissable. Joshua avait jugé trop dangereux que Chris s’en mêle. Il lui avait promit de sauver les deux jeunes filles de cet enfer au plus vite. Il se retrouva face au parc où au loin trônait le grand arbre où s’était faufiler Adam. Il était sombre, froid et inerte. Quelques feuilles mortes restaient accrochées à ses branches grises. Intrigué, Chris s’en approcha. Il caressa l’écorce râpeux et glacée. Très vite, il remarqua le trou de souris par lequel Adam était entré. À l’intérieur, Chris ne pouvait supporter l’odeur pestilentielle. Il arriva plus rapidement qu’Adam dans les égouts où l’eau lui arriva aussi jusqu’aux genoux. Il traversa le long bassin avec dégoût et arriva enfin devant l’endroit où se trouvait Adam bloqué par les roches. Il tata les morceaux de pierre qui bouchait l’entrer et entendit une voix familière: _ Ahahahah! Au secours! Aidez moi! Adam qui se battait tant bien que mal contre la chimère essayait d’attirer l’intention de l’inconnu qui était derrière lui. _ Adam!…Adam!… criait Chris contre les pierres qu’il enlevait un par un d’un geste


rapide et efficace. _ Chris!… ahahahahah! Adam continua de hurler de plus belle tandis que la chimère le brûlait de ses flammes. Le jeune homme à bout de force ne bougeait pratiquement plus entre les mains du monstre. Mais Chris arriva à se faufiler entre le pierres et à envoyer à la chimère de l’eau en plein visage. Il se dirigea sur Adam, prit le grimoire posé à terre: _ Il faut sortir d’ici… accroche toi Adam! Ils purent s’enfuir par la porte heureusement ouverte. Ils arrivèrent dans un petit couloir sombre où tout au fond se trouvait une lumière qui, il l’espérait était la porte de sortie de cette enfer. Mais ils étaient dans la salle où ils avaient rencontré le fantôme, qui leur avait prédit de grands malheurs. Chris déposa Adam sur un canapé qui se trouvait face à la cheminée éteinte. Le jeune homme allongé fut en proie à une forte fièvre qui le faisait beaucoup transpirer: _ Amanda! Amanda!… Adam cria son nom avec une telle frayeur que Chris eut soudain très peur pour la jeune fille dont la dernière image qu’il avait d’elle était allongée sur le sol ensanglantée. Tout était paisible jusqu’à ce que des flammes viennent troublé l’atmosphère déjà assez pesante. Le fantôme apparu et ce dernier sans un mot, se mit à tourner autour du malade: _ Il… m’a l’air… à moitié mort… et je… dis bien… à moitié… Chris reconnu sa voix lente et mélancolique et répondit d‘un ton sec: _ Vous auriez voulu qu’il le soit… non?! Aucune expression apparu sur le visage


blanchâtre du spectre qui continuait de tourner autour d’Adam toujours évanoui et il demanda à Chris: _ Il dort… comme un… bébé… il fut coupé par le jeune homme: _Il est malade! Puis il se rappela des derniers mots d’Adam qui criait le nom d’Amanda. Il se sentit impuissant. * Amanda, mal en point, était à terre, couverte de bleus et de sang. Elle se mit à ramper pour se mettre à l’abri tout en laissant derrière elle des traces de sang dont l’odeur se répandait dans les airs et venait attiser les narines d’Heather Ann dont les sens était sur développés. Amanda avait put se cacher dans l’arrière salle de la Salle des Armes où se tenaient en tas de vieilles épées ainsi que des boucliers et des armures très abîmés par le temps. Elle avait réussit à bloquer la porte. _ Essaye de passer derrière elle! cria Joshua à Nathan. Enchaînons là au plus vite! Bientôt les deux jeunes hommes furent de chaque côté d’Heather Ann qui ne comprit leur stratagème trop tard. Car déjà un filet d’air et d’eau la tenaient prisonnière et elle ne pouvait plus faire un geste. Elle fut allongée sur le sol, le corps comme écrasé. Elle respirait fortement et émettait un râle régulier à chaque expiration. Ses yeux jaunes regardaient droit devant elle, ils étaient fixes mais vides. Pendant ce temps, Chris secouait Adam toujours inconscient:


_ Adam… réveille toi… Ce dernier ouvrit lentement les yeux et mit un temps avant de revenir pleinement à lui. _ Oh non… vous êtes… en… pleine… forme… soupira le fantôme. Adam se mit debout comme s’il n’avait pas été malade quelques minutes plus tôt, puis il demanda au fantôme: _ Qui êtes vous? Ce dernier paru gêné par la question puis répondit d’un air hautain: _ Moi? Mais voyons… tout… le monde… me… connaît… je suis… celui qui… autrefois… aida… Améni… à fuir… le royaume… perdu… Manistrain… seigneur… Manistrain… Adam s’approcha de lui: _ Vous avez aidé Améni à fuir? Alors le royaume… Némé-Syth… il est détruit? Manistrain fut horrifié par ses propos et lui tourna le dos: _ Détruit! Mon… royaume… non… il est… toujours… là… et… il… vous… détruira… Avant de pouvoir lui demander autre chose, Manistrain avait disparu par la cheminée qui par la même occasion s’était éteinte mais encore une fois une lumière s’empara d’eux. Comme la dernière fois avec Heather Ann et Amanda, Chris et Adam se retrouvèrent au dernier étage de la bibliothèque où Samuel se trouvait. Il était accroupit, la tête dans sa capuche et murmurait inlassablement: _ Il est le vide… il est la mort… il ne remarqua pas la présence des deux jeunes hommes qui ne savaient pas comment réagir devant son délire.


Chapitre n°11 Dès qu’Heather Ann fût maîtrisée, Nathan avait accourut jusqu’à l’arrière salle de la Salle des Armes où Amanda s’était enfermée. Il frappa la porte d’un violent coup de pied et celle-ci s’ était ouverte sans résistance. Amanda hurla, cachée derrière son bouclier. Mais quand elle vit que c’était Nathan, elle se jeta dans ses bras puis s’évanouit. Quand à Heather Ann, qui ne put s’enfuir, elle fut enfermée dans une cage. La jeune fille restait assise dans son coin, les bras autour de ses genoux, la tête contre les barreaux. Amanda avait été emmené à l’infirmerie où une petite dame, du nom de Stanabe, s’occupait d’elle. Elle avait les cheveux courts et gris, des petits yeux noirs et les oreilles décollées. Elle portait une longue tunique turquoise. _ Même les Yunizas ne peuvent rien faire pour elle… je suis désolée… murmura t-elle à l’oreille d’Améni quand Joshua entra dans la pièce. Le vieil homme s’approcha de lui et posa une main sur son épaule, sans un mot, puis sortit. Joshua se dirigea vers Amanda allongée sur un lit. Elle était toute pâle, les lèvres bleues et les cheveux étalés sur l’oreiller. Si elle ne respirait pas, Joshua l’aurait crut morte. Il se laissa tomber sur une chaise et prit sa tête entre ses mains comme pour chercher à comprendre. Il ne pouvait pas y croire et tentait de se dire que tout ceci était un mauvais rêve. Mais rien y faisait. Amanda était devant lui, inerte dans son lit.


_ Courage, Joshua! Ce n’est pas de ta faute… Karl se tenait derrière lui. Il était calme, les mains dans les poches. Comme si l’état sérieux d’Amanda lui était indifférent. Joshua avait les yeux rougis, visiblement il avait pleuré: _ Aucun remède ne semble fonctionner pour la soigner… il prit la main d’Amanda. Je me sent si… impuissant… _ Il y a un moyen de la soigner c’est évident… L’histoire ne peut se finir sans elle! Adam était sur le pas de la porte de l’infirmerie en compagnie de Chris. Il faut consulter le Grimoire de Gayac! _ Oui mais le livre est sous surveillance... depuis que Sam s’en est emparé… dit Joshua. _ C’est vrai! Mais nous n’avons pas le choix. Adam voulait rester calme devant la situation dramatique actuelle et ajouta: _ C’est sa seule chance… mais avant il faut s’occuper du problème d’Heather Ann. Nous avons besoin d’elle. Allons y! * Devant la cage, leur courage avait disparu. La jeune fille était toujours assise dans son coin et n’avait semble t-il pas fait un geste depuis sa détention. Elle avait le regard vide et les yeux jaunes. Ils ne croisaient pas les leurs et ne les fuyaient pas non plus. Elle ne les avait même pas remarqué. Adam lança une de ses chaussures contre la cage, ce qui la fit sursauté. Elle le regarda d’un air mauvais et poussa un cri perçant et se jeta contre chaque coin de la cage pour la briser. Chris regarda avec


étonnement Adam qui s’avança vers la cage. Ce dernier prit un barreau à chaque main et Heather Ann se mit face lui. Elle approcha sa tête pour lui dévorer les mains. Mais Adam fut plus rapide car il la prit par les cheveux et posa ses doigt sur son crâne si fort qu’on aurait dit qu’il les enfonçait dans sa chaire. Et les deux s’écroulèrent. Quand il se releva, Adam remarqua qu’il n’y avait personne, il faisait noir et il était seul. Il marcha pendant un long moment quand il commença à entendre des murmures: _ Il est le vide… il est la mort… mais ce n’est pas ce qu’il l’inquiéta le plus car il remarqua au loin Heather Ann qui se débattait contre des mains fantomatiques qui tentaient de lui aspirer son âme. Il couru jusqu’à elle et l’arracha à celle qui tentait de l’étouffer. Il n’eut pas le temps d’expliquer les raisons de sa présence puisque qu’une autre main les attaqua, Adam prit Heather Ann par la main: _ Vite! Viens avec moi! Courant vers l’inconnu, ils réussirent à s’éloigner suffisement pour les semer. Puis ils arrivèrent jusqu’à une porte. _ Qu’est-ce que c’est? demanda Adam. _ Je ne sais pas… je ne sais même pas où nous sommes… _ Tu l’ignores? elle fit signe que non. Adam ajouta mal à l’aise. Tu as blessé grièvement Amanda! Elle se laissa tomber par terre mais Adam la prit par ses épaules: _ Comment va t-elle? lui demanda t-elle l’air désemparée. Il savait qu’il ne pouvait pas lui cacher l’état grave de la jeune fille.


_ Très mal… _ Quoi? hurla t-elle. Elle va… _ Non! On doit tout faire pour l’aider… Mais à peine avait il finit sa phrase, qu’ils entendirent des voix derrières la porte qui s’ouvrit. Et derrière elle se trouvait le Grimoire de Gayac posé sur un socle. _ Que fait-il ici? Heather Ann s’en approcha avec prudence. Le livre était ouvert: “L’Alliance est brisé Le sang et l’épée Ne pourront la réparer La mort est leur destinée.” _ NON! PERSONNE NE MOURRA! cria Adam qui renversa le socle avec violence. _ Personne ne va mourir… murmura Heather Ann, le grimoire serré contre elle. Il se tourna vers elle: _ Quoi? _ Ce n’est qu’un rêve. Mon rêve! Les mains fantomatiques et ce grimoire… mon rêve. Je fais le même chaque soir et même quand je suis réveillée… il me poursuit… tous les jours… Elle s’écroula en pleure devant Adam qui s’agenouilla et la prit par les épaules: _ Personne ne mourra… Tout à coup, tout devint blanc et les deux s’éveillèrent dans la même position qu’ils s’étaient endormis avec un léger mal de crâne. Chris, qui n’avait pas comprit le geste d’Adam, était ravi qu’Heather Ann soit redevenue elle même. Et c’est avec soulagement qu’il se dirigea vers les deux


jeunes gens encore engourdis par leur position. Tous les trois se dirigèrent vers la salle où se trouvait le Grimoire de Gayac. Déterminés, ils réussirent à entrer dans la pièce malgré la garde postée devant la porte. Celle ci les laissa entrer après qu’Améni eut confirmé qu’ils y étaient autorisés. Face au Grimoire de Gayac, ils ne savaient pas quoi faire car aucun ne réussissait l’ouvrir. Adam le jeta à terre en se coupant avec l’un des coins: _ Aïe! Il prit sa main ensanglantée alors qu’une mince lumière entoura le grimoire à terre. Chris le ramassa et remarqua qu’Adam s’était coupé à l’endroit où le symbole de l’air était gravé: _ Déposes quelques gouttes de ton sang sur l’endroit où est gravé le symbole de ton pouvoir! se disant il tendit le grimoire face à Heather Ann qui y laissa tomber quelques gouttes en grimaçant: _Aïe! Ça fait mal! Chris souria et en fit de même. Cela rendit au grimoire un éclat presque aveuglant mais il ne s’ouvrit pas pour autant et pour cause il manquait une personne: Amanda. Ils accoururent tous à l’infirmerie où la jeune fille toujours inconsciente s’agitait dans tous les sens en hurlant. Heather Ann lui prit tant bien que mal une main dont la peau était brûlante et recouvert de sueur. Elle la coupa légèrement et fit tomber quelques gouttes de sang sur le grimoire qui s’ouvrit et là sans que personne ne comprennent ni comment ni pourquoi, Amanda cessa de bouger et de crier. Elle était


à présent calme et respirait paisiblement. Elle ouvrit légèrement les yeux et posa une main sur son ventre, elle n’avait plus mal. Puis elle regarda autour d’elle: _ Que s’est-il passé? Heather Ann se jeta sur elle en s’excusant. * Alors qu’Amanda se remettait lentement à l’infirmerie, une question restait en suspend: “Où était Samuel?” Adam et Chris avait chercher, en vain, l’endroit où il pouvait bien se trouver. À la bibliothèque, Joshua les rejoignit: _ Ça va? Adam et Chris acquiescèrent d’un signe de tête. Ils étaient absorbés par leur livre. L’un parlant des Namsdas et l’autre de la Plaine du Centaure. _ Où se trouve cette plaine? demanda Chris. _ La Plaine du Centaure? Au nord de Garthen… mais je vous déconseille d’y aller! leur dit Joshua craignant qu’ils s’y rendraient en secret. _ Nous n’avons pas l’intention de nous y rendre… s’offusqua Adam les bras croisés. Joshua ne disaiit rien. Il ne voulait pas les confronter à leur aventure derrière la porte close et aux conséquences que cela avaient eut sur eux. Ils s’en voulaient suffisamment comme ça. Sur ce, Joshua répondait volontier à leurs questions et les emmenait au trente troisième étage de la bibliothèque où se trouvait plusieurs ouvrages qui parlaient


principalement de Garthen, de la Plaine du Centaure, de la forêt de Viéritas mais aussi sur un autre endroit qu’ils n’avaient jamais entendu parler: Lielbans: _ Il s’agit de la Ville du Fleuve… leur dit Joshua en prenant le livre. _ Où est-ce? demanda Chris qui s’assied face à lui. Regardant autour de lui Joshua lui répondit. _ C’est une ville qui reliait votre monde à Némé-Syth… grâce à un fleuve. Mais… Il ne continua pas et fit une grimace. Adam et Chris ne savaient pas de quoi qu’il parlait. _ Mais quoi? demanda Adam fasciné par ce que racontait Joshua. Ce dernier les regarda tous les deux puis il se leva: _ Ce fleuve mène aussi à Dilciblan… les Aubes Blanches… tout le monde craint cet endroit car c’est là bas que se serait enfui Mortalame. Il y aurait fait construire, en ses temps de gloire, la Forteresse de Sang Noble… _ Mortalame? Le frère de Gorth? Chris regarda Joshua avec des yeux ronds: _ C’est exact! conclua Joshua en souriant mal à l’aise. Chris, voyant que Joshua n’en dirait pas plus, changea de conversation: _ Sinon… où est Sam? _ Sam? Pourquoi? _ Il a voulu voler le Grimoire de Gayac! Il doit bien y avoir une raison! dit Adam qui voyait déjà en Samuel le complice idéal de Gorth. Joshua devinait bien où Adam voulait en venir mais il le coupa de court: _ Il est en sécurité! _ En sécurité? Pourquoi? s’inquiéta Chris.


_ Je ne peux vous en dire plus… Samuel a faillit mourir il y a quelques années et il en est ressortit défiguré… leur expliqua Joshua. Aujourd’hui, il nous faut le protéger à tout prix… _ Ce qui explique qu’il cache son visage… dit Chris qui se doutait que Gorth était derrière tout ça. * Il était presque dix huit heures et il était pour chacun l’heure de rentrer chez eux sauf pour Amanda qui devait rester à l’infirmerie. Elle appela sa mère: _ Maman ce soir, je reste chez mon amie Heather Ann. Ça ne te dérange pas? Sa mère ne vit aucune objection à ça: _ D’accord ma chérie. Je te souhaite une très bonne soirée et je te dis à demain alors. _ Oui, maman à demain… Elle raccrocha, le coeur serré, elle détestait mentir à sa mère. Mais la nuit passa très vite et le jour venait à peine de se lever qu’elle se réveilla. Elle se leva et prit une robe de chambre qui était déposé au pied de son lit à son intention. elle sortie de l’infirmerie doucement, descendit les escalier et arriva dans l’entrée. Elle se dirigea vers la Salle des Tableaux et examina les toiles les unes après les autres. Là elle remarqua que sur l’une d’elle se trouvait un jeune homme tenant le Grimoire de Gayac dans ses mains et qui le brandissait au dessus de sa tête avec une expression de fierté sur son visage. Il était sur un magnifique antalis aussi blanc que la neige.


Une voix derrière elle la fit sursauter: _ Il s’agit du roi Keelm sur son magnifique anatlis du nom de Mianliene qui signifie… _ Neige du Matin… Amanda poursuivi sa phrase ce qui surpris la personne qui n’était autre que Nathan. Il s’approcha d’elle et lui enleva quelques mèches de cheveux qui lui cachaient ses yeux: _ Je suis ravi que tu ailles mieux… sincèrement… Il fit un pas en arrière, se retourna et s’en alla de la pièce laissant Amanda devant la toile qu’elle regarda de nouveau. Enfin, elle retourna à l’infirmerie et s’habilla. Avant de sortir Stanabe l’interpella: _ Tu sors déjà? _ Oui, je vais mieux… je vais prendre l’air… lui répondit la jeune fille qui sortie de la pièce mais la femme cria quand elle s’en éloigna: _ Fais attention aux animaux dehors! Ne t’en approche PAS! Amanda le lui promit en souriant. Elle la remercia de ses soins puis de nouveau descendit les escaliers. Bientôt elle se retrouva dans le parc où elle entendit des hurlements sourds et effrayants. Des murmures allaient et venaient. Elle les connaissait bien, pour les avoir entendu plein de fois: _ Il est le vide… il est la mort… La forêt des Vieritas se trouvait face à elle. Étranges étaient ces murmures. Mystérieuse était cette forêt qui se dressait devant elle et qui, des ses couleurs vives, s’imposait dans tout l’est, cachait l’horizon et pratiquement le ciel qui avait l’air de s’assombrir au fur et à mesure que les jours avançaient.


Amanda pointa son nez en l’air et remarqua qu’il n’y avait aucun nuage alors que pourtant la luminosité diminuait mais quand elle se retourna, elle vit que par la Plaine du Centaure, une lumière éclatante s’y installait. Beaucoup de légendes parlaient de cette forêt et disaient que le Grimoire de Gayac en ferait parti mais personne n’avait apporté quelconque preuve sur ce fait, la seule chose de sûre serait que les tableaux viendrait de l’essence même des arbres qui n’avaient pourtant ni la parole et ne pouvaient se déplacer. Les murmures, qui provenaient de la forêt, devinrent de plus en plus présentes, si bien qu’Amanda s’en éloigna et se dirigea vers la lumière de la Plaine du Centaure. Cependant, malgré le silence et la tranquillité qui y régnait, elle senti une force maléfique amplifier et engloutir toute la plaine. Plus Amanda s’approchait et plus la clarté du ciel devenait aussi sombre que celui de la forêt des Vieritas à l’opposé. Les deux mondes étaient pervertis par une force noire dont personne soupçonnait la force. Mais elle résista à la tentation de s’y rendre et entra dans la cathédral toujours aussi imposante.


Chapitre n°12 Sam était emprisonné dans la Salle des Secrets. Ce fut un événement publique à Garthen. Bien que personne ne savait vraiment d’où venait cette rumeur. La Salle des Secrets portait très bien son nom car personne ne connaissait son emplacement. C’était l’endroit le mieux gardé dans le monde. Et tous ceux qui y entraient ou en ressortaient n’en parlaient jamais. La Salle des Secrets était, pour ceux qui ne connaissaient pas, une véritable salle de torture. Personne ne voulait s’y risquer et aucun ne voulait s’apitoyer sur le sort qui était réservé à celui qui y était enfermé. Bien que le crime, dont Sam était accusé, n’était pas très grave, il méritait pour certains une condamnation d’une grande sévérité et ils trouvaient que cela n’était pas suffisant. Seul Chris et Adam avaient des doutes sur sa culpabilité. Ils se souvenaient de ce que Joshua leur avait dit. _ Il a voulu voler le grimoire et nous avons failli nous faire tuer…leur dit Heather Ann qui se sentait déjà assez responsable de la blessure d’Amanda. _ Peut-être… mais ce n’est pas lui qui a ouvert la porte close! lui dit Adam. C’est à cause de nous en grande partie! Il ne faut pas rejeter la faute sur Samuel! Heather Ann baissa la tête, la mine grave. Chris ne répondit rien et préféra s’éloigner de ses amis quelques instants. Un profond malaise s’installa au fond de lui. Et à l’intérieur de la cathédral, l’ambiance commençait à être tendu,


si bien qu’il préféra sortir. Il se retrouva face à la Plaine du Centaure où le ciel était devenu plus gris que jamais. Une profonde colère s’implanta dans son esprit. Il ne pouvait pas lutter contre elle et bientôt il entendit des murmures: _ Il est le vide… il est la mort… Après avoir été chercher un épée et un bouclier, il se dirigea vers la Plaine du Centaure sans se rendre compte de ce qu’il faisait réellement. Il était hypnotisé par une force inconnue qu’il le dirigeait pas à pas. * Pendant ce temps, à Garthen, les recherches pour trouver la Salle des Secrets n’avaient rien donné. Adam et Heather Ann avaient beau chercher partout, rien y faisait. Aucune porte ne s’ouvrait et il semblait que le palais Garthen voulait garder ses secrets. _ Nous verrons ça quand Amanda sera de retour parmis nous. suggéra Heather Ann qui guettait le retour de Chris, parti faire un tour comme il leur avait dit. Elle et Adam se trouvaient au dernier étage de la bibliothèque. C’est alors que Nathan entra dans la pièce: _ Avez vous vu Chris? lui demanda t-il inquiet. Nous devions nous retrouver dans la Salle des Armes et je l’attend encore… _ Non… il nous a dit qu’il sortait un instant prendre l’air… mais il ne nous a pas dit qu’il devait te retrouver… dit Heather Ann qui n’aimait ce mauvais présentiment qui commençait à s’installer en elle: _ Allons à la Salle des Armes! Peut-être s’y


trouve t-il? dit elle en sortant de la pièce, Adam et Nathan sur les talons. Ce dernier entra dans l’arrière salle et en ressortit aussitôt stupéfait: _ Il manque un épée et un bouclier! _ Tu es sûre? s’inquiéta Heather Ann. Mais où a t-il pu aller avec? _ Je l’ignore mais il faut le retrouver au plus vite… lui répondit-il. Armons nous! VITE! ordonna t-il. * Dans le parc, la forêt et la plaine se trouvaient face à eux. Ils n’avaient donc que deux possibilités: _ Comment savoir le chemin qu’il faut prendre? demanda Adam vers qui Nathan se dirigea: _ Tu as le pouvoir de l’air… fermes les yeux et cherches son souffle… murmura t-il à son oreille tandis qu’Adam se concentra. _ Tu crois que Chris aussi… il a un retour de vie antérieure? demanda Heather Ann alors qu’Adam ouvrit les yeux et se dirigea vers la Plaine du Centaure. _ Je le crains… dit Nathan. Allons-y! _ La plaine s’est assombri… murmura Heather Ann quand ils arrivèrent à destination. Et Chris n’est pas ici. _ Il n’est pas loin… dit Adam qui ressentait le souffle rapide de son ami. Il est… en colère… _ Je n’aime pas ça… dit Heather Ann recroquevillée derrière son bouclier tremblante. Loin de savoir que ses compagnons le


cherchaient, Chris dont la rage l’avait complètement transformé en guerrier impitoyable, continua à marcher droit devant lui. La pluie s’était mise à tomber, il était trempé et ses vêtement étaient déchirés. Lorsque soudainement, il s’arrêta un instant, regarda autour de lui puis tomba à genoux et hurla. Il laissa tomber ses mains à terre dans la boue, il ne comprenait pas ce qu’il faisait là. Il avait reprit ses esprit. Soudain un bruit s’approchait, et il s’aperçu avec effroi qu’il s’agissait d’une flamme noire avec des yeux jaunes, elle n’avait pas de jambes mais avançait lentement en poussant des cris aigus et ses bras fantomatiques tentaient de l’atteindre sans succès, car après être resté figé de peur, il s’enfui à grandes enjambées dans l’obscurité total et se cacha derrière un rocher. L’épée en main, la lame en l’air, et le bouclier contre lui, il regardait partout sans rien voir, il transpirait et respirait vite. Il entendait derrière le rocher la respiration de la chimère qui poussait toujours ses cris perçants et avait l’air de s’approcher de lui. Lorsqu’il tenta de s’enfuir de nouveau, elle se posta devant lui. Il ignorait comment elle avait fait pour être aussi rapide et lorsqu’elle se braqua et fonça sur lui, une flèche l’atteignit dans son œil droit mais passa à travers ce qui ne fit que l’étourdir mais ce fut assez pour qu’une main puisse attraper Chris tombé par terre. Sans un mot, il suivi les ombres devant lui jusqu’à une lumière et se rendit compte qu’il ne s’agissait pas de ses amis mais de cinq


guerriers Yuniza. Mais pas n’importe lesquels: des Béomis, les rebelles du nord de NéméSyth qui n’obéissaient à aucune loi. L’un d’eux le toisa froidement: _ Que fais-tu ici? Ce n’est pas un endroit pour toi! _ Je m’appelle Christopher! Et ce que je fais ici, ne regarde que moi! répondit il à l’étranger qui venait de lui parler. Le jeune homme s’approcha de lui, il était assez grand avec des cheveux mi long blond doré, ses yeux était gris bleus, il portait l’armure argentée. Il ressemblait à un chef, vu l’attitude imposante qu’il avait. _ Je me nomme Helden, chef de la tribu des Boémis… _…ça se voit! murmura Chris d’une voix froide, en croisant les bras. Helden se mit à sourire. Il entendit des bruits et se retourna. Il vit trois personne arriver à pas lent, les armes pointés sur lui qui ne put que leur dire: _ Bienvenue sur la Plaine du Centaure! Ils ramassèrent leur armes et s’approchèrent de Chris sans faire attention à l’inconnu: _ Tu vas bien? lui demanda Heather Ann qui lui toucha le front et se mit en quête d’une blessure qu’elle ne trouva pas. Adam regarda Helden d’un œil suspect et fut surpris lorsque Nathan s’adressa à lui amicalement: _ Que se passe t-il ici? _ L’ombre des chimères de Gorth s’étend sur la plaine… _ Quoi? lui demanda Nathan. Ici aussi? ce à quoi Helden répondit en regardant le soleil qui touchait les arbres de la forêt:


_ Oui… c’est pourquoi il faut qu’il reste en sécurité… Chris savait de qui Helden parlait: _ Samuel n’est pas contre nous? Tous se regardaient mais Helden ne le laissa pas sans réponse: _ Oui… alors laissez le où il est… dehors il est en grand danger! En attendant, mes hommes et moi allons vous raccompagner! * Ils se mirent en route pour Garthen suivit d’Helden et des quatre guerriers qui marchaient lentement sans leur adresser la parole. Ils furent bientôt face à des flammes rougeoyantes d’un feu de camp où se trouvaient d’autres chimères de Gorth qui dansaient en poussant leur cri qu’Heather Ann ne supportait pas à cause de son ouïe tantôt normal, tantôt sur développé. Elle se bouchait les oreilles en s’effondrant à genoux. Le bruit était assourdissant plus pour elle que pour les autres. _ On ne peut les combattre maintenant… elles sont trop nombreuses et nous montrer maintenant serait suicidaire! dit Helden qui craignait qu’elles ne les repèrent. _ Que pouvons nous faire? demanda Adam tandis que Chris s’adossait contre le rocher. _ Pas grand chose… nous ne pouvons les attaquer… lui répondit le guerrier en regardant les chimères discrètement. Elles dansaient toujours sans avoir l’air de se soucier de ce qui les entouraient. _ Je ne pense pas qu’elles soient la cause des


nuages noir qui recouvrent le ciel ici! leur dit alors d’un ton ferme Nathan. _ Gorth est vraiment vivant alors… dit Heather Ann qui se mit à côté de Chris. _ Oui c’est certain à présent! dit Helden qui cherchait un moyen de passer sans se faire repérer. _ Il faudrait continuer tout droit en silence… sans un regard vers elles… dit un des guerriers. Elles pourraient ressentir la peur dans vos regards. _ Bon! Très bien! Allons-y!… ordonna Helden en leur indiquant le chemin à suivre. Ils arrivèrent sans embûche à Garthen et furent accueillit par Amanda qui venait tout juste d’arriver. Elle fut surprise de les voir débarquer devant elle, les armes à la main: _ Qu’est-ce que cela veut dire? D’où venez vous? _ Votre ami a voulu faire une escapade sur la Plaine du Centaure! dit Helden en désignant Chris du doigt. Ce dernier aurait préféré une manière plus délicate d’annoncer la chose. Il envoya un regard noir vers le chef des Béomis qui ne le remarqua même pas. _ Toi aussi tu as eut… dit Amanda en caressant la joue de Chris. Il acquiesça en rougissant. Ce n’est pas de ta faute… _ Là! J’aimerai que l’on m’explique! dit Helden qui ne comprenait pas la réaction d’Amanda. _ Ce n’est rien Helden! dit Nathan comme s’il ne voulait pas le mettre dans la confidence. Le chef des Béomis les regarda d’un oeil suspicieux. Il sentait bien qu’ils lui cachaient


quelque chose. Il claqua des doigts et les rebelles prirent la direction de la forêt des Viéritas: _ Bon et bien… adieu! J’espère que lorsque l’on se reverra, se sera dans un monde de paix… leur dit il avant de partir avec ses compagnon et de disparaître à l’ombre des arbres. À peine remit de leur émotion, ils rentrèrent à Garthen et chose étrange, après avoir quitter la plaine et s’en être éloigné, les nuages disparaissaient et le soleil éclatant étincelait et leur chauffait la peau. Ils crurent étouffer sous la chaleur et regrettaient bientôt le froid et l’humidité de la plaine. Heureusement, il faisait extrêmement bon dans la cathédral où personne n’avait remarqué leur disparition, qu’ils se gardaient bien de raconter à quiconque. Le fait que des armes avaient également disparu avait été tout aussi peu remarqué et d’ailleurs, depuis eux, personne n’avait mit les pieds dans la Salle des Armes. Ils se croyaient être débarrassé des questions ou des rapports qu’ils devaient faire pour justifier un tel comportement mais malheureusement, une personne savait… Ils se retrouvèrent tout les cinq dans le premier étage de la bibliothèque mais pas seuls: _Qu’est ce qui vous a pris? Vous avez failli vous faire tuer? Quand Améni le saura!… _ Ne dis rien… s’il te plait… le supplia Nathan. La personne qui se trouvait face à eux, à leur faire un véritable serment n’était autre que


Joshua furieux, il tournait en rond dans la pièce. _ C’est de ma faute… mes pouvoirs… essaya de dire Chris. Joshua le regarda et compréhensif: _ Je sais… contrôler un tel pouvoir est difficile surtout quand vos émotions vous jouent des tours mais… là … vous avez risqué votre vie… _ C’est vrai Joshua… mais je crois qu’il nous faut comprendre pourquoi? dit Nathan qui essayait de convaincre son ami à garder le silence. _ Pourquoi quoi? demanda ce dernier. _ Pourquoi de telles choses leur arrivent aussi soudainement! Nathan se tourna vers les quatres jeunes gens. _ Moi tout ce que je me souviens c’est d’une grande colère! dit Heather Ann qui n’aimait pas trop en parler. Elle regarda Amanda et baissa la tête. Cette dernière la prit dans ses bras: _ Ce n’est rien… c’est du passé… _ Moi aussi je me sentais en colère… dit Chris qui regarda Nathan. Mais je pense qu’Adam ne l’était pas… _ C’est exact! Mais moi en ce qui me concerne je me fais du soucis pour Amanda! dit ce dernier en la regardant. _ C’est vrai! Qui sait ce qu’il peut t’arriver! dit Joshua. Tu ne ressens rien en ce moment? Mais Amanda se sentait tout à fait bien. Elle ne ressentait aucune colère ni un autre sentiment quelconque. Elle leva les mains en secouant la tête: _ Désolé pour vous mais je vais bien… elle


souria. _ Oui mais sache que l’on va te surveiller maintenant! dit Joshua sur un ton sérieux. On ne peut pas prendre de risque… Le visage d’Amanda prit une expression grave: _ Je comprend… mais avant qu’il ne m’arrive quelque chose, j’aimerai que vous nous disiez la vérité sur Sam et pourquoi vous l’avez enfermé dans la Salle des Secrets!


Chapitre n°13 _ Il y a dix ans, Samuel avait disparu sans laisser de trace. Nous nous doutions déjà que Gorth était déjà derrière tout ça. Bien avant votre arrivée… Samuel fut retrouvé quinze jours plus tard, affreusement défiguré et gravement blessé! D’après les premières constatations, il avait été retenu prisonnier et avait réussit à s’échapper. Même s’il est vrai que depuis cet épisode, il est devenu renfermé sur lui même! Personnellement je pense que Gorth a essayé de l’ensorceller comme il l’avait fait avec Keelm… mais il a dût échoué! Joshua était assit à une table et avait dit son récit calmement. Mais l’histoire de Samuel le révoltait beaucoup. _ Keelm? Ce n’est pas Mortalame qui l’avait ensorcellé? demanda Adam. _ Non… je ne pense pas! Il n’était pas assez puissant pour le faire! Même si tout le monde pense que c’est lui car il a gouverné NéméSyth et qu’il a fondé la Forteresse de Sang Noble! Il avait juste des rêves de grandeur alors que Gorth ne rêvait que de puissance! Chris était contre la rambarde où il pouvait voir le rez de chaussée de la bibliothèque: _ Tout cela ne nous dit pas pourquoi il s’en est prit à Sam! _ On l’ignore. dit Nathan. Mais nous devons le mettre à l’abri de Gorth! Il n’y a qu’Améni qui sait où il se trouve! C’est mieux ainsi… À première vue, il était interdit à Adam, Chirs, Heather Ann et Amanda d’essayer de le retrouver! Ce que confirma Joshua: _ J’espère que vous n’allez pas tenter de le


retrouver! Cela mettrait sa vie en danger! Gardez votre curiosité pour des choses utiles comme apprendre à étudier les langues de Némé-Syth! Joshua se leva et alla leur chercher quatre livres qu’il mit devant chacun d’eux. Cela sera plus utile et moins risqué! Il quitta la pièce suivit de Nathan qu’il leur conseilla de rester tranquille cette fois ci. Ils regardèrent leur livre pendant quelques secondes en silence. _ On devrait peut-être faire ce qu’ils disent… dit Amanda qui ouvrit le sien en soupirant. _ Oui mais on serait plus rassuré si on savait où se trouve Sam. dit Adam qui n’était pas décidé à obéir. _ Tu les as entendu, non? Samuel serait en danger! dit Chris qui imita Amanda sans enthousiasme. _ Surtout si on se fait prendre. Ça risque de chauffer pour nous. À moins d’y aller discrètement. Heather Ann était du même avis qu’Adam. On est tous curieux de savoir où est Sam et s’il va bien. Chris et Amanda se regardèrent un instant. Elle avait raison mais ils trouvaient qu’ils avaient mit leur vie en péril beaucoup trop souvent. _ Comment être sûre que ce n’est pas risqué de se rendre à la Salle des Secrets! Nous ne savons rien sur elle! dit Amanda en se replongeant dans son livre. Mais quelle ne fut pas sa surprise quand elle remarqua que cette pièce y était mentionnée à plusieurs reprises. Elle hésita à leur en faire part mais la façon dont la Salle des Secrets était décrite et son


utilisation l’inquiéta sur le sort de Samuel: _ Keelm y torturait ses prisonniers. À la fin de sa vie, le roi était devenu fou et cruel. Il avait fait construire une salle secrète dans Garthen non loin de sa chambre où on enfermait des prisonniers… enfin, je vous passe les détails! elle referma son livre, nauséeuse. Les quelques images qui avaient accompagné son récit étaient trop horribles. _ Vous croyez que Samuel…? Chris était à présent d’avis de partir à sa recherche. Cela n’a pas de sens… ils disent qu’il est à l’abri… _ C’est peut-être pour éviter qu’on le sauve! dit Adam qui consulta sa montre. C’était l’heure de leur entraînement. Après nous irons à la recherche de Samuel! Qu’ils le veuillent ou non! Les autres acquiescèrent et le suivirent jusqu’à la Salle des Armes où Nathan les attendait de pied ferme. * _ Mettez vous par deux! L’un attaque l’autre qui se protège derrière son bouclier. Heather Ann se mit contre Chris et Adam contre Amanda. Ils furent tous déçus de ne pas apprendre à maîtriser leur pouvoir. Mais ils se turent afin de ne pas éveiller les soupçons de Nathan. Amanda attaquait Adam avec une épée en bois avec plaisir et acharnement. Ce dernier se protégeait tant bien que mal derrière son bouclier. Au dernier moment, il riposta contre la jeune fille qui à présent se cachait derrière son bouclier tout en cherchant à percer sa


défense: _ Tu n’a pas le droit! Tu es un tricheur! Nathan arrêta le combat et félicita Adam qui ne put s’empêcher de demander pourquoi ils n’apprenaient pas à maîtriser leur pouvoir. _ Pas aujourd’hui! La prochaine fois… peutêtre! il les regarda un à un. Je sais que vous vous en faites pour Samuel! Tout ce que je sais, c’est qu’il a voulu mettre le Grimoire de Gayac à l’abri! Mais à présent, il a les mains brûlées… _ Comment ça? demanda les quatres en choeur. _ Qui peuvent prétendre être l’Alliance des Peuples peuvent atteindre le Grimoire de Gayac! _ Nous! Heather Ann serra son épée contre elle. C’est vraiment nous! _ Pour le moment, le principal est que Samuel soit en lieu sûre! Le chercher vous mettrait en danger. Quand au Grimoire de Gayac, le fait d’avoir verser votre sang dessus a renforcer sa protection. Nathan se tourna vers Chris qui lui demanda: _ Pourquoi lorsque je t’ai croisé tu étais couvert de boue? il était près à soupçonner tout le monde. C’est alors que tout se chamboula dans la tête d’Adam. Il venait de comprendre qui l’avait suivit dans les égouts: _ C’était toi… Nathan lui sourit: _ Oui… Je n’avais pas vu la chimère de Gorth. Mais je t’ai entendu hurler… j’étais partie chercher de l’aide à Garthen quand j’ai croisé Chris… qui t’a sauvé la vie! Mais nous


devions aussi sauver Amanda… _ Samuel n’est pas une chimère, alors? demanda Adam. _ Non! Gorth avait essayé quand il a enlevé Samuel la première fois. C’est pour cela qu’il est défiguré! Les flammes noires lui ont brûlé le visage. Il a lutté contre le sortilège! Nathan serrait les poing. Et aujourd’hui, Gorth le veut encore. Il veut finir ce qu’il à commencé dix ans plus tôt! _ Et nous? L’Alliance…? Sommes nous une menace pour lui? demanda Heather Ann inquiète. _ Pour l’instant non! Mais maintenant que le Grimoire de Gayac a retrouvé toute sa puissance et que l’Alliance est de nouveau réunit… Gorth a des raisons de vous craindre! * Le lendemin matin, les quatres amis arrivèrent dès l’aube, décidés à retrouver Samuel. Ils avaient convenu la veille de se rendre au Grand Arbre qui menait aux égouts de Garthen. Ils avaient pensé qu’ils rentreraient discrètement dans le palais par cette entrée peu connue. _ Nous y voilà! dit Adam quand ils se retrouvèrent devant le trou caché par d’énormes racines. Ils passèrent les uns après les autres. Mais les odeurs nauséabondes les rebutèrent. Le couloir de boue menait aux égouts qui, bientôt, les engloutissèrent de leurs eaux usées jusqu’aux genoux. Ils ne savaient pas l’heure qu’il était mais une fois arrivé devant l’endroit où se


trouvait toujours les rochers, ils oublièrent l’extérieur. Il n’y avait rien dans la salle si ce n’est que des traces de luttes encore existantes. Et la porte que Chris avait prit pour sauver Adam était toujours là. Ils l’ouvrient. Le couloir était sombre. Ils arrivèrent face à un escalier en colimaçon en pierres, abîmées par le temps. Une pâle lueur du soleil les éclairaient mais ce n’était pas suffisant pour voir où ils mettaient les pieds. Et ils manquaient soit de tomber soit d’écraser le pieds de l’un d’eux. Ils étaient regroupés les uns derrières les autres, Chris et Adam en tête suivit des deux jeunes filles qui suivaient derrière recroquevillées. _ On est bientôt arrivé? demandait soit Heather Ann ou Amanda et Chris ou Adam leur répondaient à tour de rôle: _ Non! La peur au ventre, ils avançaient dans l’obscurité avec appréhension mais aucun ne voulait reculer: _ Ce chemin ne doit pas mener où est Sam à mon avis mais nous devons ne pas en être loin. Qu’est ce que vous en dîtes? demanda Chris en s’arrêtant. _ Moi j’en dis, que j’en est marre des endroit sombres! J’espère ne pas rencontrer des surprise. répondit Adam en s’adossant contre un mur. Mais une surprise général attendait la groupe: un squelette d’antalis les regardaient du haut des escaliers. Mais le combat fut court car, sous l’effet de panique, Adam sortit une petite épée et la lança sur la tête de l’animal qui explosa sous l’impact. _ J’avais prévu une attaque, pas vous? dit


Adam en ramassant son arme. Chacun se regardaient tout en sortant de leur poche une petite épée également. _ Oui! Mais qui n’avait pas prévu? lui dit Chris. Ils avaient tous dissimulé une arme après l’entraînement de la veille. Après un moment de réflexion, ils se rendirent compte qu’ils se trouvaient devant une porte close qui ressemblaient à s’y méprendre à celle de la tâpisserie dans la Salle des Armes. _ Vous croyez que… commença Heather Ann tout en ouvrant la porte. Mais ils se retrouvèrent dans une chambre immense avec une fenêtre avec un rideaux sombres. La décoration ressemblait au bureau d’Améni. Un immense lit à baldaquin se trouvait à leur gauche et sur leur droite se trouvait une salle de bain ou ce qui y ressemblait. Et à sa gauche une porte qui devait être une sortie. _ Voilà où nous aurions été si nous n’avions pas traversé la lumière… murmura Chris hypnotisé par la vue que donnait la fenêtre. _ En tout cas, le lit est confortable. dit Amanda en s’asseyant dessus. Chris regardait partout et ne comprenait pas pourquoi ils n’étaient pas dans la salle où Manistrain était apparu. La lumière devait y être pour quelque chose. _ Revenons en à nos moutons! lança t-il. Il faut chercher Sam, pas cette chambre… qui doit être celle d’Améni. Pendant qu’Adam faisait le guet, au cas où le vieil homme viendrait. Chris fouinait dans les placards, Amanda était dans la salle de bain. Il y avait une baignoire qui ressemblait à un lavoir, des w-c tout aussi étrange mais il n’y


avait pas de lavabo. Heather Ann, très minutieuse, s’occupa du lit qu’elle refit une fois que ce dernier fut passer entre ses mains. Malheureusement, ils ne trouvèrent rien d’intéressant. Mais alors qu’ils s’apprêtèrent à sortir de la chambre, déçus, ils entendirent du bruit: _ On dirait des cris! Écoutez! dit Adam qui collait son oreille contre la porte, à côté de la salle de bain. C’est Sam! j’en suis sûre! Les trois autres abandonnèrent leur recherche et suivirent Adam qui était sortit.


Chapitre n°14 La porte à côté de la salle de bain menait à un long couloir lugubre. Ils arrivèrent à un escalier en colimasson. Ils montèrent les marches lentement quand enfin ils remarquèrent une porte: _ Là! Regardez! cria Amanda. Ils entrèrent dans la pièce et refermèrent la porte doucement. Chris se retourna et vit Samuel recroquevillé dans un coin. Il transpirait et parlait tout seul: _ C’est ça! Lui sauver la vie! il s’approcha du jeune homme et s’accroupit. Mais il ne faisait pas attention à lui. _ Croyez vous que Joshua et Nathan savent qu’il est ainsi? demanda Amanda en regardant tout autour d’elle. Regardez cette pièce! Il fait froid et humide! Ils le font dormir ici sans remord! C’est incensé! Sam leva la tête lorsqu’enfin il remarqua leur présence. Il chuchota: _ Il est là… il est là… il me veut… Chris, toujours devant lui, lui demanda: _ Qui? Qui te veut? Il recula lorsque la capuche de Samuel tomba en arrière. Son visage était pâle, boursouflé et pleine de cicatrices. Il avait un oeil fermé et le nez visiblement cassé. Il mit un doigt contre la bouche de Chris: _ Il faut se taire… ou il vous trouvera aussi... moi… j’ai creusé pour me cacher… mais il m’a trouvé… et…et alors… après… je me… suis caché derrière… un gros… gros canapé! Mais on m’a trouvé et… et… depuis… je suis ici! J’ai… j’ai froid… partout!


Personne ne comprenait vraiment son délire. Mais il savait maintenant que Samuel n’était pas une chimère de Gorth. C’est alors qu’un grincement de porte se fit entendre: _ Je me doutais que vous seriez ici… Joshua entra dans la pièce. Il paraissait furieux. Je vous avais dit de ne pas venir ici! _ C’était pour mieux le torturer! Amanda se mit face à lui et d’un geste de la main elle fit apparaitre des branches qui sortaient du sol et des murs. Garthen trembla un instant. Ceci constitua une barrière entre Joshua et eux. _ Ça ne sert à rien! Partez d’ici! Vous le mettez en danger! Joshua tentait de leur faire entendre raison, en vain. _ Nous ne partirons pas d’ici sans lui! Combien de temps pensez vous le garder en vie? Un jour? Deux jours? C’est ça le protéger de Gorth! Amanda lui montra Samuel qui délirait: _ Il est le vide… il est la mort… Il répétait sans cesse ces phrases, son oeil valide grand ouvert et quelques mèches de cheveux gras qui lui tombaient sur le visage. C’est alors que Joshua posa une main sur les branches qui commencèrent à brunirent puis, d’un seul, explosèrent en poussière. _ Co… comment? dit Amanda lorsqu’une lumière blanche les enveloppèrent tous les quatres. Chris, Amanda, Adam et Heather Ann tombèrent au dernier étage de la bibliothèque. Aucun n’eut le temps de comprendre ce qui venait de se passer. En se relevant, Amanda demanda: _ Vous n’avez rien? Tout va bien? _ Ça pourrait aller mieux! Adam s’assied sur


une chaise. Mais comment pouvait-il savoir que l’on était avec Sam? Il n’y a pas qu’Améni qui sait où se trouve la Salle des Secrets! _ Oui et puis c’est quoi cette lumière blanche? Pourquoi nous a t-elle emmener dans cette pièce? Amanda était hors d’elle. Elle tapa son poing sur une table. C’est alors que Joshua entra en s’excusant. Mais les quatres amis le toisèrent puis allèrent dans le parc d’un pas vif. Cependant Chris commença à ralentir l’allure: _ Entre le moment où nous avons attéris et que Joshua est entré… il ne s’est pas passé beaucoup de temps… _ Ce qui voudrait dire que la Salle des Secrets est à l’un des étages de la bibliothèque… tu crois? dit Adam pensif. À moins que la lumière ne l’ai transporté à quelques étages en dessous de nous… _ Non je ne crois pas… Joshua connait Garthen mieux que nous. Chris se gratta le menton quelques instants. Pour le moment je pense qu’ils ont dû changer Samuel de place car si nous on l’a découvert d’autres le peuvent! _ Oui mais pourquoi est-ce qu’ils ne veuillent pas qu’on aille le voir? En quoi cela nous mettra t-il en danger ainsi que lui? demanda Amanda en croisant les bras. _ En fait, je crois que l’on nous suit… dit Chris qui s’arrêta de marcher. _ On nous surveille… mais qui? demanda Heather Ann. _ Manistrain… osa Chris devant le regard interrogateur des trois autres. C’est le nom du fantôme que l’on a rencontré la dernière fois. Par la suite, quand j’ai secouru Adam, il nous


ai réapparut. C’est là qu’il nous a dit son nom. _ Mais pourquoi lui? demanda Heather Ann. Que lui avons nous fait? Pendant qu’il discutait, le fantôme les observait au loin: _ Ils savent… maître… je ne sais pas comment… mais ils ont… devinés… _ Ne sois pas vexé… lui répondit une voix sifflante. Ce n’est qu’une déduction de leur part. Ils savent que tu es un fantôme et que tu détestes Améni… ce cher vieillard! Il n’est pas trop difficile pour toi de les surveiller comme je te l’ai ordonné! Mais en attendant, il faut que je remette la main sur ce garçon… à l’esprit tourmenté… * La pluie martelait les carreaux de la cathédrale qui tremblaient. Des bruits de tambour résonnaient quand les gouttes d’eau les frappaient L’atmosphère, déjà oppressante, devint plus lourde à Garthen. Tout le monde était obligé de rester cloîtré dans le sombre palais. Si bien qu’Amanda, Heather Ann, Adam et Chris décidèrent de continuer la maîtrise de leur pouvoir. Chacun leur tour, ils tentaient la traversé de leur pouvoir dans les deux anneaux tandis les autres regardaient en émettant quelques remarques sur un ton jovial: _ Bien… Mieux… Peut mieux faire… _ SAM A DISPARU! Nathan venait d’apparaitre, désemparé. Manistrain, qui surveillait le groupe, s’en alla pour en parler à son maître tapit dans l’ombre. Il s’agissait d’une chimère de Gorth. Celle ci


émit un cri de joie, une sorte de sifflement sonore. Nathan accompagna les quatre amis dans la salle secrète dont l’entrée se situait à l’avant dernier étage de la bibliothèque, derrière une pile de vieux bois sec qui était, bien avant, une étagère aujourd’hui brisée: _ Comment ça se fait que nous ne l’avions pas remarqué avant? Pourtant nous avons fouillé partout! déclara Amanda en entrant dans le couloir que l’étagère cachait. Elle fut émerveillée par les statues de chaque côté des murs. Il y en avait une tous les mètres et elles représentaient chacune un vieil homme ou des femmes de très grande beauté, richement vêtu car même si elles étaient en pierre, on devinait la richesse de leurs habits. Mais plus ils s’approchaient de la Salle des Secrets plus l’ombre s’installait et les statues disparurent. Les escaliers en colimaçon étaient glissants et tous avaient faillit tomber. Quand enfin ils arrivèrent à destination, la porte du cachot était défoncée et l’intérieur de la salle sans dessus dessous: _ Que s’est-il passé ici…? demanda Adam en entrant le premier, les yeux écarquillés. À première vue, il y a eu de la bagarre… Tous les autres regardaient autour d’eux sans comprendre ce qu’il s’était passé dans cette pièce quand Nathan s’exclama: _ On ne doit pas être ici… mais vous êtes les seuls à pouvoir… trouver quelque chose… Discrètement et aussi rapidement que possible, les quatre amis recherchèrent quelconque indices mais mise à part des traces de sang, il n’y avait rien. La pièce était aussi lugubre que


le jour où ils étaient venu voir Samuel jusqu’à ce qu’une chose éclaire la pièce: _ Oh non pas elle! cria Adam. La lumière arrive… cachez vous! Mais celle-ci entra dans la pièce et diminua de volume jusqu’à ce qu’un petit être tout de bleu vêtue fasse son apparition: _ N’ayez pas peur… montrez vous à moi… lança t-elle d’une petite voix que chacun reconnut. _ C’est toi qui… commença Adam coupé par le petit rire du petit être qui ressemblait à une fée. Elle avait les cheveux blonds avec une petite couronne de tissus bleus et des fleurs. Sa petite robe de la même couleur avec des chaussures assortis ainsi que deux paire d’ailes qui ressemblaient à des morceaux de voiles. La petite fée volait dans la pièce et éblouissait la pièce d’un halo bleuté qui rendait l’endroit un peu plus gai qu’à l’accoutumé. _ C’est moi… elle riait de plus belle de sa petite voix. Je vous ai conduit jusqu’à Garthen pour sauver ce qui reste de Némé-Syth… Alliances des Peuples. Elle se posa sur l’épaule d’Adam et poursuivi. Je serai votre guide dans ce temple que je parcours depuis mon arrivé ici… je rencontre souvent des gens. Mais quand ils me traversent je ne sais pas ce qu’il se passe… ils disparaissent… _ Vous les renvoyer à l’autre bout du… temple! Adam la regarda un moment et la fée en fit de même puis vola face à lui: _ Excusez moi pour les désagrément que j’ai pu vous causer… mais je ne me suis toujours pas présentée… je me nomme Taguya. Et vous comment vous nommez vous? Elle bougeait la


tête de son épaule gauche à celle de droite tout en souriant. Chacun se présenta puis elle se remit sur l’épaule d’Adam qui la trouvait mignonne. _ Qui êtes vous au juste? lui demanda t-il. _ Je suis une Âminela. Comme les autres, je protégeais les âmes des êtres vivant à NéméSyth. Jusqu’à ce que la guerre détruise tout sur son passage et mette une pagaille monumentale. Je suis la seule à être partie de là bas… à vrai dire… je me trouvais dans le temple quand celui-ci fut projeté hors de Némé-Syth! Depuis je me promène tout en cherchant à sortir de là… et vous que faîtes vous ici, dans cette pièce? _ On recherche l’un de nos amis! As tu vu quelqu’un ici? lui demanda Chris qui s’accrochait à l’espoir qu’elle lui dirait quelque chose. _ Je n’ai vu qu’un ombre sortir d’ici… froide… qui hurlait d’une voix sifflotante à me percer les oreilles… lui dit elle en y mettant ses mains. Elle allait vers la forêt… _ Viéritas? C’est là bas qu’elle allait? lui demanda t-il en regardant les autres qui restaient immobile jusqu’à ce qu’Adam intervint: _ Qu’irait faire une chimère dans une forêt? Nathan regarda par une fenêtre où on pouvait apercevoir un bout de Viéritas où s’étendaient, comme la Plaine du Centaure, l’ombre des nuages gris menaçants: _ Cela ne me dit rien de bon! Heather Ann se mit à côté de Nathan: _ Hors de question de mettre les pieds là bas! Rien que la Plaine du Centaure m’a largement


suffit! _ Oui! C’est trop dangereux! Le nombre de fois où l’on a failli mourir à cause de tous les dangers dans Garthen… on a pas assez de doigt pour compter! dit Adam qui ne voulait pas risquer leur vie encore une fois. _ Surtout si les chimères ont envahi aussi la forêt… en plus de la plaine… il ne faut pas qu’elle vienne ici aussi! lui dit aussi Amanda, qui n’était pas rassuré par les ombres au dessus de la plaine et de la forêt. Heather Ann recula de la fenêtre en murmurant: _ Et si elles étaient déjà là? * Le lendemain matin,Heather Ann arriva la première dans l’avant dernier étage de la bibliothèque, elle s’installa à une table éloignée du tas de bois remit soigneusement contre l’ouverture. Ses yeux fixaient les livres face à elle et ce fut celui où se trouvaient une flamme et un dragon entrelacés qu’elle commença à lire. Sur les pages étaient représentés des hommes et des femmes à leur affaires. Le livre décrivait le mode de vie des fséyudis qui ne semblaient pas barbares comme lui avait dit avec raison Jonathan. Des hommes coupant du bois ou des femmes s’occupant de leurs enfants. Tous défendaient, armes au point, leur village contre l’envahisseur. C’était ce genre d’images qui sautaient à ses yeux et non celui de personnes tuant et massacrant tout sur leur passage sans aucune


conscience. Heather Ann ne comprenait pas d’où venait la réputation des Fséyudis d’être sans cœur et sanguinaire alors que sur ce livre, ils avaient d’être des gens simple qui ne passaient pas leur temps à se battre. Heather Ann se souvint de la conversation qu’elle avait eut avec Jonathan qui lui avait dit de ne pas faire attention à ce qui se disait sur les Fséyudis. Ce livre lui prouva enfin que le jeune homme avait raison. Sans un mot, elle reposa son livre avec un poids en moins en elle. Étant sûre à présent que le peuple de feu n’était pas celui que l’on a décrit tant de fois, elle quitta la pièce. Quelques instant plus tard, Amanda, Chris, Adam et Nathan y entrèrent. _ Vous croyez qu’elle est partis dans la forêt? demanda Chris. _ Non! Elle est impulsive mais pas à ce point! dit Amanda, qui voulait surtout se rassurer elle même. _ Je sens… encore… son… âme… à Garthen… murmura la fée qui s’envola de l’épaule d’Adam pour s’envoler en faisant le tour de la pièce. Elle est encore dans la palais… _ C’est déjà un point rassurant. dit Nathan qui s’assied. _ Viéritas… j’y sens un danger énorme… les ténèbres… rôdent… la fée se reposa à nouveau l’épaule d’Adam. C’est alors qu’un cri strident émana de la forêt et que des murmures s’élevèrent: _ Il est le vide… il est la mort… Tous se retournèrent vers Taguya qui croisa les bras offensée:


_ Ce n’est pas moi! Je n’ai rien dit! _ Depuis le début tu es la voix que l’on entend… qui parle alors? lui demanda Adam. _ Je n’ai jamais dit ces phrases… s’offusqua la petite fée. Au nom de Keelm j’en fait le serment! Un deuxième cri s’éleva. Un frisson les parcouru et ils sursautèrent lorsque la porte grinça. Joshua vint à eux, la mine déconfite. Le Grimoire de Gayac était dans ses mains. Celuici était partiellement abîmé.


Chapitre n°15 Chris et Adam se dirigèrent vers Joshua: _ Que lui est-il arrivé? Je le croyais en sécurité! dit Adam qui prit le livre dans ses mains. _ Moi… aussi! dit Joshua la mine déconfite. Je l’ai trouvé ainsi… _ Il s’agit d’une force démoniaque qui a voulu l’ouvrir! dit Nathan qui pointa du doigt le livre. C’est brûlé sur les côtés! _ Une chimère de Gorth! dit Joshua. Il ne peut s’agir que d’elle! Le grimoire n’avait guère fière allure mais, d’après Nathan, il pouvait être réparé: _ Je ne puis le toucher… mais je vous dirais comment vous y prendre… Tous suivirent Adam dans la Salle aux Tableaux. Ils prirent une porte à gauche, celle au fond et celle sur la droit. Puis, enfin ils atterrirent dans un atelier ou la réparation des ouvrages devait être de coutume car trois personnes étaient en plein travail. Adam s’assied à une table et avec l’aide de Nathan redonna un aspect convenable au grimoire qui avait bien, dans le fond, souffert. Ils contemplèrent le résultat et en étaient satisfait. Amanda, quand à elle, regarda Joshua d’un œil interrogateur et se demandait pourquoi il avait pu toucher le grimoire sans dommage apparent sur les mains. Avec l’émotion d’avoir vu le grimoire personne n’avait remarqué se fait flagrant. C’est alors qu’Heather Ann fit son apparition dans la pièce:


_ On m’a dit où vous étiez… _ Heather! Où étais-tu? hurla de joie Amanda. _ Je suis partie faire un tour et… posant son regard elle s’exclama. Mon Dieu! À ce point là! _ Tu es courant? demanda Adam content d’avoir pu réparé le grimoire. _ Difficile de ne pas l’être! Tout le monde me demande des nouvelles! Pensez un peu ma surprise quand j’ai appris ce qu’il s’était passé. Adam, pointant du doigt Joshua, déclara avant que ce dernier ne le coupe: _ Oui c’est… _ Le principal c’est de l’avoir sauvé! Amanda commença à se demander se cachait Joshua. Elle trouvait son comportement suspect. Celui-ci continua: _ Que faisons nous maintenant? Une chimère rôde dans le palais… et Sam a disparu… La petite fée, qui n’avait pas quitter Adam, virevoltait au dessus d’eux à présent en chantonnant une petite chanson entêtante: “La belle s’est marier Avec son bien aimé Mais la belle désespérée Finissait par se tuer.” Puis la petite fée revint s’asseoir sur l’épaule d’Adam puis parla à voix basse: _ Allez voir Améni! Qui mieux que lui saura vous renseigner? _ C’est une bonne idée… dit Chris contrarié. Mais… sauf s’il y a Karl! il regarda Joshua. Il répond tout le temps à la place d’Améni! On ira que si il est seul…


Joshua, qui n’avait pas apprécié la remarque de Chris, ne pouvait que s’incliner même s’il n’aimait pas cette manière de parler de son père: _ Il ne sera pas là cet après midi! Vous pouvez en profiter pour aller rendre visite à Améni! Sûre ce… excusez moi… Joshua s’en alla sans même leur dire au revoir. Nathan les regarda l’un après l’autres, indigné par ce qu’avait dit Chris: _ Vous n’avez pas honte… ça vous plairait s’il parlait de vos parents ainsi? Nathan partit également, les laissant en plan dans l’atelier. Malgré tout, ils restèrent décidés à aller voir Améni en l’absence de Karl, qu’ils n’appréciaient pas particulièrement. * Tous les cinq, avec Taguya, attendirent, cachés derrière la porte de la Salle aux Tableaux, que Karl sorte du bureau d’Améni. Puis ils s’y dirigèrent sur la pointe des pieds sans être remarqué, sauf par Manistrain qui continuait à les suivre. _ La voie est libre! Nous avons peu de temps avant qu’il ne revienne! disait Chris qui savait que le fantôme était dans le coin aux aguets. Ils traversèrent la grande salle puis ils entrèrent dans le bureau. Ils surpirent Améni qui était assit et lisait tranquillement un livre: _ Que me vaut votre visite mes chères enfants? leur demanda t-il le sourire aux lèvres qui s’effaça devant leur visage fatigué et leurs yeux rouges. Vous m’avez l’air exténué! Les marques d’un manque de sommeil pouvait se


lire sur chaque visage. Amanda s’approcha de lui et s’agenouilla: _ Nous voulons savoir… dites nous la vérité! Améni émit un râle et soupira: _ Je me doutais bien… qu’un jour vous viendrez me voir… Ils prirent chacun une chaise: _ Pouvez nous en dire plus sur la forêt et sur la Plaine du Centaure? demanda Adam. Améni respira fortement: _ Viéritas… la Plaine du Centaure… tous ces lieux sont sombres et… sales… vous êtes allés sur la plaine où votre vie n’a tenue qu’à un fil… il fixa son regard sur Heather Ann, Chris et Adam gênés. Il se mit à sourire et continua. Vous ne pouvez pas me cacher grand chose… même la disparition de Sam… ce que je sais c’est qu’un jour votre chemin croisera celui de Némé-Syth… que j’ai fui… il regardait par la fenêtre d’un air rêveur. La forêt… mon seul réconfort pour ma solitude… aujourd’hui… elle aussi à sombré dans l’ombre de Gorth! Il les regarda et Amanda le questionna à son tour: _ Qui est Manistrain? _ Vous connaissez ce fantôme? Améni qui poursuivit d’un air las. Il m’en veut d’être mort… il me reproche de ne pas l’avoir sauver alors qu’il m’aidait à fuir Némé-Syth. Il passe son temps à surveiller si personne ne m’a tué… mais depuis peut, il a changé ses habitudes. Il regarda les quatres amis d’un air soucieux. Je crois avoir deviné que son intérêt est ailleurs… Pendant que la discussion continuait, Taguya tournait en rond dans la pièce tout en


chantonnant la même chanson que dans l’atelier. _ Taguya! Arrête, s’il te plait! ordonna Améni d’une main ce qui stoppa nette la petite fée qui se posa de nouveau sur l’épaule d’Adam. Elle commença à bougonner mais personne ne fit attention à elle qui resta tranquille. Chris poursuivit: _ Dîtes nous en plus sur Manistrain, s’il vous plait? Améni se tourna vers lui: _ Le si peu que je me souvienne… à cause de mon grand âge ma mémoire me joue des tours… il était seigneur dans un petit village. Très aimable et très serviable… il venait d’un village de terre et cultivait ses fleurs avec amour… mais la perte de sa vie, le changea … je ne sais pas ce qu’il veut aujourd’hui… ce qui ne me dit rien de bon! il s’arrêta et leur dit. Il faut que vous partiez… il revient… Ils comprirent que Karl revenait et sans demander leur reste, ils prirent la porte de sortie. Avant que ce dernier ne remarque leur présence ils se cachèrent dans la Salle aux Tableaux : _ Pourquoi Améni nous a t-il prévenu de l’arrivé de Karl? demanda Amanda, tandis que ce dernier entrait dans le bureau d’Améni. _ Je ne sais pas mais en tout cas il n’a rien dit sur l’aide que nous avons reçu dans la Plaine du Centaure! dit Chris. Il n’en a pas eut le temps non plus… _ Oui mais nous savons qui est Manistrain à présent… et pourquoi il nous suit. dit Adam qui savait que le fantôme devait les écouter. _ Moi ce qui m’inquiète, c’est qu’Améni nous


ait demandé de sortir… il ne doit pas avoir confiance en Karl! dit Heather Ann en se dirigeant vers le parc, suivit des trois autres. * Le reste de l’après midi se passa sans autre encombre, Joshua n’était pas réapparu ainsi que Nathan. Au moment de partir, les quatre amis, qui était sorti de la cathédral avec Taguya, toujours sur l’épaules d’Adam qu’elle n’était pas décidée à quitter, ils entendirent un cri venir de la forêt. Le même qu’ils avaient entendu quelques heures plus tôt: _ Encore? s’écria Heather. _ Tu l’as entendu toi aussi? s’étonna Adam. _ Il était difficile de ne pas l’entendre, j’étais ici quand ce cri a retenti… ou plutôt ces cris… lui répondit elle tandis que ces hurlements reprirent de plus belle. Ces bruits leur donnaient froid dans le dos et aucun n’était rassuré si bien qu’ils préférèrent sortir du parc pur se retrouver loin de Garthen et loin de ses hurlement qui reprirent de plus belle. Taguya retourna dans la cathédrale en leur disant au revoir puis s’envola précipitamment quand les cris se firent entendre de nouveau. Une fois chacun chez soit, le silence reprit le dessus. Ils s’allongèrent chacun sur leur lit respectif pour s’endormir dans un sommeil profond. * Le matin arriva rapidement et Heather Ann,


toujours aussi matinale, se réveilla. Elle resta allongée un long moment, ses mains derrières la tête. Elle pensait à ces derniers quinze jours, plus que mouvementés. Depuis près de deux semaines, elle allait et venait à Garthen sans que ses parents ne lui posent de questions sur les endroits qu’elle fréquentait avec Amanda, Chris et Adam. Et puis, par ailleurs, elle ne les connaissait pas si bien que ça. Alors pour une fois, Heather Ann voulait changer pour la journée et se tenir éloigner de la cathédrale pour pouvoir passer la journée avec ses amis sans parler de Viéritas ou de Plaine de Centaure et encore moins de Manistrain qui les espionnaient. C’est alors, qu’à huit heures elles sortit de chez elle et qu’elle alla cherche ses amis, à tour de rôle. Ces derniers furent surpris par sa proposition mais aucun ne refusa: _ On soufflera un peu… tu nous proposes quoi comme planning? lui demanda Adam ravi que cette journée change un peu. _ Nous allons faire le tour de nos familles… je ne connais pas ta famille et toi non plus… sans compté que depuis plus de quinze jours nous partons chaque matin et revenons chaque soir sans parler à personne. Moi je serai ma mère… je m’inquiéterais. Vous ne croyez pas? Tous acquiescèrent et jurèrent à demi mot de ne pas aborder le sujet Némé-Syth de toute la journée. Pour commencer, ils allèrent chez Heather Ann dont Amanda connaissait la mère. Celle ci fut surprise de les voir tous les quatre arrivés comme des touristes: _ Et bien… ça alors! Amanda! Bonjour,


comment vas-tu? _ Très bien et vous? retourna la jeune fille tout sourire. Bien que surprise, Heather Ann n’en dit rien et présenta Chris et Adam à sa mère qui fut enchantée de rencontrer enfin les amis de leur fille. Elle était si contente, qu’elle les invita à petit déjeuner et les installa dans la cuisine: _ Tu leur prépares un café ou un chocolat chaud, je vais leur chercher quelques viennoiseries. Installez vous… elle s’en alla. Adam dit à Heather: _ Je sais d’où tu tiens ton excellente humeur dès que quelque chose arrive, bon ou pas! Tout le monde se mit à rire quand deux des trois frères de la jeune fille débarquèrent dans la cuisine en se frottant les yeux: _ Vous êtes qui vous? les deux bambins qui avaient six et huit ans s’étonnaient de voir tant de monde de si bon matin. Leur grande soeur s’approcha d’eux pour leur présenté ses amis qui leur dit bonjour: _ Voici Maxime et William… le petit dernier de trois ans dort encore. Il s’appelle Jules. Elle les installa dans une pièce à côté, alluma la télé puis retourna vers ses compagnons: _ Vous avez des frères et sœurs? Mais aucun n’en avait. Adam parla enfin de lui mais très peu: _ Mon père est parti peu de temps avant ma naissance et vous? _ Ma mère vit avec mon père une relation à distance… elle est aide soignante et lui cadre dans une grande entreprise… il est toujours absent et ma mère travail du soir au matin sauf cette semaine… elle est tombée sur le dos


pendant son travail… vous pourrez la rencontrer… à qui le tour? demanda Amanda qui dit ça simplement, indifférente. _ Ma mère est caissière dans le même magasin où travail la mère d’Adam mais elle se connaissent à peine, elle ne font pas les même horaires… sinon mon père travail en tant qu’intérimaire. Il fait des petits boulots. La bonne humeur gagna Heather Ann qui s’exclama: _ Vous voyez que j’ai eu une bonne idée… on apprend à se connaître! Reconnaissez que nous nous sommes connu un peu spontanément sans savoir qui on était… Chris reconnu qu’elle avait raison: _ Il est vrai que l’on s’est plus basé sur ce qu’on était hier et non aujourd’hui… en quelques sortes. La mère d’Heather Ann revint avec des croissants et des petits pains tout chaud puis elle les laissa en leur souhaitant un bonne appétit. Chacun dégusta aussi bien leur boisson chaude que leur viennoiserie avec bon cœur en faisant des « Mmmmh! C’est bon! ». Ils étaient ravi de pouvoir souffler un peu hors de Némé-Syth pour parler de la vie « normale ». Après avoir finit le petit déjeuner, ils allèrent chez Amanda qui leur présenta sa mère qui marchait difficilement: _ Tu es déjà levé… qui sont ces personnes? lui demanda t-elle en grognant. _ Ce sont mes amis… je te présente Heather, Chris et Adam… lui répondit elle surprise par le fait qu’elle bougonnait. _ Ce sont avec eux que tu vas traîner toute la


journée… la mère d’Amanda retrouva un peu de sa bonne humeur. Je suis enfin ravie de constater que vous existez… Amanda m’a souvent parlé de vous mais… enfin voilà! Ma maison est grande ouverte mais je vous prie de rester silencieux… comme vous pouvez le constater… j’ai besoin de repos! Ils s’installèrent donc dans la chambre d’Amanda où ils discutèrent des heures et des heures toute la matinée. Comment Chris et Adam se sont rencontrés et Amanda aborda sans rougir son histoire avec Joshua qui n’avait duré que quelques mois. Ainsi que de leur rupture à cause de Mélissa qui l’avait nargué de lui avoir piqué son petit ami. Elle racontait ça en rigolant de bon cœur en n’excluant pas l’épisode de l’arbre… que Karl avait prit soin de faire effacé de la mémoire de tous les témoins grâce à un sorcier d’après ce que Joshua lui avait dit. Ils passèrent le midi chez Amanda en compagnie de sa mère qui parlait et posait des questions sur leur journée. Tout le contraire de la mère d’Heather Ann qui même si elle était pipelette, était plus discrète. _ Nous nous promenons toute la journée en ville et nous fouinons dans les magasins… disait Amanda très à l’aise. Elle avait prit l’habitude de lui mentir et ne risquait pas de bégayer ou de s’en mêler les pinceaux. _ Ah! Ça m’a l’air… amusant! Veuillez excuser ma curiosité mais vous comprenez… ma fille unique… je ne peux m’empêcher de me poser des questions… elle rigola puis se leva de table en s’excusant de nouveau car son mal de dos lui faisait terriblement mal.


Adam émit des doutes et demanda à Amanda si sa mère les aimait bien. _ Oui… bien sûre… elle est un peu possessive envers moi… elle est comme toutes les mères. Elle s’inquiète, un peu à l’extrême, de ce qui pourrait nous arriver… _ Moi je la trouve rigolote… ricana Heather, si bien qu’un rire générale s’empara de chacun d’eux qui avaient décidé de profiter de cette journée pour apprendre à mieux se connaître.


Chapitre n°16 Pendant que tous les quatre savouraient cette journée, Joshua les cherchait partout à Garthen en se demandant où ils étaient passés. Il était bien loin de se douter qu’ils étaient chez Amanda et qu’ils parlaient de tout sauf de Némé-Syth et tout ce qu’il y avait autour, Garthen y compris. _ As-tu trouvé quelque chose? demanda t-il à Nathan qui venait vers lui. Il était tout essoufflé et il lui répondit de façon saccadé: _ Non… je ne… les ai… pas… trouvé… il reprenait son souffle en marchant tranquillement. Ils ne doivent pas… être loin… _ Ou ici… dit Joshua alors qu’ils se trouvaient dans le parc. Ils ne sont tout bonnement pas venu! Et en y repensant, on se serait rendu compte de leur présence! Nathan haussa des épaules d’incompréhension alors que Joshua se demandait si ce n’était pas un peu de sa faute, à cause de son emportement de la veille. Mais il secoua la tête en se disant qu’il n’y avait aucune raison de lui tenir rancune. Ils regardèrent la forêt sombre et menaçante, où les cris retentissaient toujours. * Pendant ce temps, les quatre amis quittèrent la maison d’Amanda sous l’œil bien veillant de sa mère qui les regardait s’éloigner depuis la fenêtre. Ils prirent la direction de la maison de Chris, qui marchait devant eux. Mais quand ils arrivèrent, il n’y avait personne: _ Tout le monde travaille aujourd’hui! Nous


avons la maison rien que pour nous! Il pressa le pas, ouvrit la porte et les invita à entrer. Ma maison est aussi la votre. Entrez, je vous prie… il leur fit une révérence maladroite puis entra à son tour en refermant soigneusement la porte derrière lui. Il se frotta les mains et émit un petit rire: _ Que voulez vous faire? _ En connaître un peu plus sur toi… ça serait déjà bien… dit Heather Ann qui regardait les photos sur les murs. _ Très bien! il indiqua deux photos côte à côte… il y a à gauche ma mère et à droite mon père, je leur ressemble beaucoup… à ce qu’on m’a dit. Les autres représentent mes grands parents. Il pointa son doigt sur un cadre ou quatre personnes âgés étaient debout et souriaient. La photos à été prise le jour de mes dix ans… depuis mes deux grands pères sont morts… il ajouta d’un ton moqueur. Et plus personne ne se parle dans ma famille. D’un côté il y a un clan et de l’autre pareille. Si à Némé-Syth, il y a la guerre des quatre, chez moi c’est la guerre des deux…il n’y a pas besoin de magie pour tout détruire, juste des paroles méchantes et des coup bas… tout est bon pour faire plier l’autre! Heather Ann le regarda consterné: _Ça ne doit pas être drôle tous les jours… pourquoi? Tu le sais? _ Je ne m’en occupe pas et je ne suis avec personne… et puis nous… on fait partie des évité et non des invités… si vous voyez ce que je veux dire… dit Chris en souriant. Mais Heather Ann savait que cette guerre ouverte le faisait souffrir, elle qui ne pouvait concevoir


des familles désunies, comme il venait de leur décrire, ne savait pas trop quoi lui dire. Elle préféra changer de sujet: _ Sinon, tu as bien des cousines que tu vois toujours? Rassures nous? _ Oui… mais depuis Garthen… je ne vois plus grand monde… mais je m’entend bien avec trois ou quatre cousins assez sympas qui eux ont la chance de partir en vacances! Il se mit à rire de nouveau puis se décida à les faire monter dans sa chambre, petite et bien rangée. _ J’en connais un qui aime bien le rangement… approuva Heather Ann suivit d’Amanda: _ Qui aime que tout soit ordonné si j’en juge cette étagère… tout est classé par nom d’auteur et par ordre alphabétique… Chris se gratta derrière la tête et ne savait quoi répliqua. Cette gêne soudaine fit sourire tout le monde, regroupé dans la pièce étroite. _ Dommage que Taguya ne soit pas ici… soupira Adam. _ Tu ne te serais pas attaché à elle, toi? lui dit Amanda en lui faisant des coups de coude. Tu sais aussi bien que nous qu’elle devait rester là bas… tu la reverra… ne t’en fais… elle lui mit une main sur son épaule comme pour le consoler. Rire et parler de la vie était le sujet de l’après midi durant laquelle, après être sorti de chez Chris, ils allèrent faire un tour en ville. Sur le chemin ils croisèrent Britanny au bras d’un parfait inconnu, elle ne s’adressa pas à Amanda et, faisant comme si elle ne la connaissait pas, continua son chemin. La jeune


fille la regarda s’éloigner et s’arrêta: _ La prochaine fois… il ne faut pas qu’elle vienne pleurer parce que ça ne va plus avec son petit ami! Les autres s’arrêtèrent puis posèrent les yeux sur la jeune fille à l’horizon qui s’éloignait avec son petit ami: _ Tu la connais? demanda Chris. Amanda lui répondit furieusement: _ Pas qu’un peu! C’est ma… meilleure amie! Enfin… c’est elle qui le dit! Mais à chaque fois c’est pareil! Elle ne me connaît pas quand elle est avec lui et se souvient de mon existence que quand ça ne va plus… Adam, d’un ton réfléchi, lui dit _ Laisse la tombée! Quand elle se rendra compte qu’elle n’a plus personne… elle verra bien! Tu nous a nous! Heather Ann poursuivit tout aussi joyeusement: _ Il a raison et puis moi… je me nomme ta nouvelle meilleure amie officielle… elle ajouta d’un ton moqueur. Même si j’ai voulu te tuer… Amanda ajouta également: _ L’amitié naît toujours dans la souffrance? Sans plus se préoccupée de Britanny trop fière pour lui dire au moins bonjour, Amanda suivit ses amis dans la ville qui avait perdu de son charme au fil des années. Il y avait des bâtiments partout et le seul terrain de jeux qui existait encore a été rasé pour construire un hyper marché. Il ne restait que le jardin public pour pouvoir s’amuser. Mais aucun n’avait envie d’y aller. Et ils préférèrent fouiner dans les magasins surtout les deux jeune filles qui s’extasiaient devant chaque bijouterie ou


parfumerie en rêvant de la Saint Valentin ou alors qui recherchaient la derrière tenue à la mode et même, ce qui étonna fort Chris et Adam, le dernier jeux vidéos en date. Deux jeux les intéressaient : l’Espions ou Psychique, deux jeux interdit aux moins de douze ans qui parlaient d’espionnage et d’infiltration le tout servit avec un graphisme de toute beauté. Bien que Amanda et Heather Ann ne s’y connaissaient pas trop sur la conception d’un jeux, elles portaient toutes deux un grand intérêt à l’histoire que chacun racontaient. Elle considéraient que certains d’eux étaient un livre ou elles seules racontaient l’histoire même si le destin du héros était déjà écrite. Tout compte fait Amanda avait finit par choisir Psychique et Heather Ann l’Espion tout en se promettant de faire échange quand elles auront finit leur jeux. En fin de matinée, ils ne savaient pas combien de boutique ils avaient fait mais dans chacune d’elle, les deux jeune filles avaient acheté au moins une chose. Alors que Chris et Adam se contentait de les suivre. _ Si on allait chez moi… maintenant? Je serait ravi de vous faire rencontrer ma mère qui doit avoir finit son travail… Adam avait l’air sincère même si Heather Ann et Amanda avait un doute sur ses propos, car elles se doutaient bien que les magasins ce n’étaient pas son truc. Mais la journée, pour Adam, fut gaché dès son arrivé chez lui car, sa mère avait bien finit son travail. Mais la voiture garée devant chez lui indiquait qu’elle n’était pas seule, il y avait le docteur Minch. Il rentra et les vit dans le salon en train de boire une infusion. Adam ne prit


pas la peine de dire bonjour à l’homme assit en face de sa mère qui en fut blessée. Adam ne lui présenta pas ses amis non plus. Il était trop en colère de voir son médecin ici, sous son toit. _ C’est lui ton médecin… il ne m’a pas l’air très sympas… dit Chris une fois dans la chambre d’Adam qui était au contraire de celle de son ami sans dessus dessous. _ Il vient quand je ne suis pas là! Comment ose t-elle faire ça? criait-il hors de lui et en tournant en rond. Chris le regardait et savait bien pourquoi Adam était en colère. Non pas qu’il détestait le docteur Minch mais il ne pouvait supporter qu’un autre homme tourne autour de sa mère. _ Nous pouvons partir si tu veux… nous pouvons aller ailleurs qu’ici… et vu ta tête, je dirais que c’est la meilleure solution. Si nous restons ici et que tu ne bronche pas parce que ton docteur est avec ta mère prêt à la demander au mariage… t’en dis quoi? proposa Heather Ann qui savait que sa bonne humeur n’allait pas arranger grand chose. Adam consulta sa montre et soupira: _ Je veux aller là bas… Garthen. Il est à peine trois heures… nous pourrions… _ Fuir! Ce n’est pas comme ça que tout s’arrange! Il faut avancer et aller de l’avant! lui dit Amanda consternée. Si ta mère veut se marier… laisse la faire! Après tout, tu as autre chose à t’occuper, ta vie… la tienne! Alors ne décide pas pour ta mère, ce qu’elle ne ferait pas pour toi… _ Sauf si elle apprenait l’existence de Garthen et tout ce que ça implique! répliqua t-il d’un ton froid


_ Tu ne vas pas lui en parler? lui demanda Heather Ann affolée. _ Non! Bien sûre que non! C’était un exemple… Bon on y va! Adam avait retrouvé le sourire et à l’avis de tous ce n’était parce qu’il retournait à Garthen mais plutôt pour Taguya. * Les quatres amis furent accueillit par un Joshua furieux et un Nathan inquiet: _ Où étiez vous? On vous a cherché toute la journée! demanda le premier tandis que le deuxième renchérie sur un ton plus agréable: _ Vous avez passé une bonne journée? J’ai dû supporter la mauvaise humeur de Joshua… qui ne vous trouvait pas! Tous les quatre les regardèrent puis filèrent leur chemin, ne pouvant en entendre plus tandis que Joshua hurlait: _ Revenez ici! Je n’ai pas fini! Si bien qu’Adam dit à Amanda sur un ton mauvais: _ Si c’est toi qui l’avait quitté, je t’aurai comprit… la jeune fille continua: _ Je ne ferai rien pour retourner avec lui en tout cas! Ils s’installèrent sur une table,dans leur pièce favorite, le dernier étage de la bibliothèque: _ Nous revoilà ici… cet endroit m’à manqué, pas vous? demanda Heather Ann qui avait eu l’idée de la journée « normale ». _ Oui! Moi en premier… pas de docteur Minch à l’horizon caché derrière de petites lunettes vicieuse… dit Adam suivit d’Amanda: _ Moi aussi… pas de mère possessive ni de


père absent! Chris continua à son tour: _ Pas de famille qui se déchire! Heather Ann finit par une note un peu plus triste: _ Personne en fait?! Chris et Adam lui souriaient et ce dernier lui dit: _ Toi, tu as ta famille… qui m’a l’air plus sympathique… mais bon! Nous n’allons pas nous plaindre! Après une minute de silence, chacun crut bon de reprendre là où ils avaient laissés leur pensées la veille. _ Reprenons là où nous nous sommes arrêté hier! Qu’en dites vous? demanda Chris qui désirait vraiment parler d’autre chose que de cette journée pas tout à fait réussite. Sur ce, ils se mirent au travail au plus vite, Amanda la première: _ Nous savons que Manistrain à sauvé Améni lors de sa fuite mais que maintenant il lui reproche sa mort et souhaite qu’il le soit à son tour… _ La forêt et la plaine sont habitées par des chimères de Gorth. continua Adam qui avait totalement oublié ce qu’il s’était passé il y a peu de temps, consacrant son énergie à NéméSyth. _ Oui, et ces créatures sont plus intelligentes qu’on ne le croit, elle se déplace lentement mais sous forme humaine sont plus que redoutable… Chris faisait de grands gestes. _ Forme humaine qui dans les ténèbres disparaît pour laisser place à un nuage de flammes noires avec deux yeux brillants… c’est redoutable! finit Adam qui avait croisé la


route d’une chimère quelques jours plutôt avec Chris qui acquiesça. Ce dernier ajouta enfin: _ Il ne faut pas oublier, Sam! Qui a disparu, il y a quelques jours… je pense déjà qu’on pourrait essayer d’en savoir un peu plus… sur lui… C’est vrai qu’il ne savait pas grand chose sur Samuel qui restait cloîtré à cause de son visage dans Garthen. Mais pourtant, il semblait que le jeune garçon n’avait pas d’histoire, comme s’il n’existait pas… nul part. Ils ne savaient pas à qui demander sauf peut être à Nathan qui arriva en compagnie de Joshua toujours en colère après eux: _ Enfin, on vous retrouve _Encore une fois… marmonna Joshua entre ses dents… _ Nous aussi on te cherchait… c’est très important! dit Chris avant même qu’ils aient pu prendre place parmis eux. Nathan lui demanda alors: _ Qu’y a t-il? Vous voulez savoir quelque chose… _ Avez vous des nouvelles de Samuel? _ Non toujours pas! dit Joshua les bras croisés. Nous vous tiendrons au courant. _ Oui mais tu es le dernier à l’avoir vu! Non? dit Adam d’un ton accusateur. _ JE N’AI RIEN FAIT! beugla t-il. Comment pouvez vous m’accusez ainsi? Si vous n’aviez pas chercher à le retrouvez… il serait peut être encore dans la Salle des Secret à l’heure qu’il est! _ On a rien dit. lui dit Amanda. Mais il est vrai que tu es la dernière personne à être restée avec lui après notre visite… tu nous a fait


disparaître à travers Taguya… Qu’espérais tu? Que la chimère passe par là? Ses affabulations étaient de trop pour Joshua qui se mit debout, tourna en rond tout en les regardant puis hurla: _ Cette fois s’en est trop! Vous m’accusez moi? D’abord mon père et ensuite moi! POURQUOI? ET PUIS, POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS?… AH OUI! C’EST VRAI L’ALLIANCE DES PEUPLES! LAISSEZ MOI RIRE… ALLIANCE… PARLONS EN… DE l’alliance… il murmura les derniers mots en faisant de grand geste ce qui mit en colère Amanda qui à son tour se leva et haussa le ton: _ TU AS RAISON! PARLONS EN DE L’ALLIANCE… PEUT-ÊTRE PEUX TU NOUS EXPLIQUER POURQUOI QUAND TU AS TOUCHE LE GRIMOIRE DE GAYAC TU N’AS EUT AUCUNE BRÛLURE!!! Le calme retomba après ces dernières paroles mais au lieu de s’expliquer, Joshua se laissa tomber sur sa chaise en disant: _ Il n’y a rien à expliquer car il ne s’est rien passé… Amanda s’assied sur sa chaise après être tout à fait apaisé. Personne n’osa lui adresser la parole, attendant que son humeur soit plus agréable. Une gêne palpable s’installa et le secret que cachait Joshua devenait une obsession troublante qu’Amanda cherchait à connaitre. Mais elle était prête à parier que tout avait un lien avec le Grimoire de Gayac.


Chapitre n°17 Amanda était consciente d’avoir touché un point sensible mais l’attention de Chris et de Nathan ainsi que celui d’Adam changea du tout au tout quand un mystérieux bout de papier tomba d’une des poches de la jeune fille: _ Tiens… tiens… qu’est-ce que c’est que ça? il regarda la feuille. On dirait des médaillons…où l’as tu eu? demanda Adam qui l’avait ramassé. Amande regarda le papier avec étonnement. Elle ne se souvenait pas de l’avoir ramassé: _ Il doit s’agir d’un des morceaux de papier que l’on a découvert derrière la porte close… certainement _ Qu’est-ce que ces médaillons? demanda Adam en montrant le papier à Joshua. _ Ce sont les Namsdas. Les quatres médaillons des Sages des Eléments! dit ce dernier avec détachement. _ Qui sont-ils? Vous nous en n’avez jamais parlé avant! dit Heather Ann quand elle regarda le bout de papier avec attention. _ Oui… c’est vrai mais nous en reparlerons demain! Il est bientôt six heures… Joshua cherchait plus un moyen de mettre un terme à la discution. Puis il s’en alla en leur adressant un bref geste de la main. Nathan le suivit en les saluant amicalement. _ On pourrait parler des Namsdas chez moi! suggéra Chris. Il n’est pas si tard que ça… _ Oui… dit Adam avec un air détaché. Quand tu as passé la nuit ici, il ne s’est rien passé d’étrange? demanda t-il à Amanda qui fut


surprise par la question: _ Non… non… j’ai extrêmement bien dormi… très bien dormi même… Chris et Heather ne voyaient pas là où Adam voulait en venir jusqu’à ce qu’il leur demanda: _ Vous ne trouvez as ça bizarre que l’on doit partir à six heures? Tous les soirs? Mais ils ne voyaient toujours pas pourquoi cela l’intriguaient: _ Il fait bientôt nuit à cet heure là… c’est l’heure du crépuscule… Chris s’arrêta, comprenant enfin ce qu’Adam voulait leur faire comprendre. C’est l’obscurité… Un bruit les fit sursauté et Nathan arriva en leur disant: _ Dépêchez vous! Il est six heures! chacun se jeta des regards complices et ils passèrent devant Nathan qui les regardait s’éloigner. Il n’aimait pas par leur comportement. Il les connaissait assez pour savoir qu’ils complotaient quelque chose qui leur attirerait encore des ennuis. Il en aurait mit sa main à couper. _ Il faut se cacher dans un coin. chuchota Chris pour que personne ne puisse entendre et surtout pas Manistrain qui les regardait et qui à chaque mot intéressant allait en parler à son maître. Mais cette fois si, les quatre amis ne manquèrent en aucun cas de prudence car Manistrain n’entendit pas le moindre mot ce qui l’irrita. Il grogna entre ses dents. Il tendait l’oreille pour mieux comprendre ce qu’ils disaient mais plus il la tendait et plus il s’approchait d’eux pour finir juste au dessus: _ Tout va comme vous voulez Seigneur Manistrain? demanda Chris qui avait levé la


tête ainsi que les trois autres. Le fantôme le regarda également et rigola gêné de s’être fait remarqué aussi bêtement: _ Euh! Euh! Oui… très bien… et vous? Il avait toujours cette lente voix dans la gorge, ce qui ne le rendit pas plus aimable puis il s’approcha d’Adam en soupirant: _ Toujours… pas… mort… puis il se plaça devant Chris. Vivant… vivant… il tourna autour d’Heather. Toujours… la… vie…puis se posta devant Amanda. Plus… pour… longtemps… et il s’envola dans les murs. Soulagé d’être débarrassé de lui, ils continuèrent leur chemin jusqu’à la sortie comme d’habitude. Mais au lieu de se diriger vers le pont, il se cachèrent derrière une pierre celle la même où Adam s’était mit quand il suivait Sam. Six heures sonna. Même si rien ne se passait, ils continuèrent à attendre pendant au moins trois quart d’heures, alors que le froid commençait à envelopper Garthen et le parc. Mais, disparu depuis plusieurs heures, Samuel refaisait surface et entra dans la cathédrale alors que la nuit commençait à couvrir le ciel. _ Quand je vous disais de vous méfier… leur dit Adam. Une autre personne refit surface, Taguya. Elle venait vers eux: _ Bonjour! Où étiez vous? Je vous ai cherché toute la journée… elle rigolait d’un air enfantin et elle se posa sur l’épaule d’Adam qui en était habitué. Vous avez l’air tout bizarre. Qu’est ce qui ne va pas? leur demanda t-elle de nouveau. Amanda lui répondit à demi mot: _ Nous surveillons Garthen… sais tu pourquoi,


nous devons partir après six heures? Que se passe t-il la nuit? La petite fée prit un air grave et distant comme si elle regrettait d’être venue à leur rencontre: _ Je… je ne sais pas… euh… devant son hésitation Adam lui reposa la question mais avant, il lui demanda, comment elle avait fait pour les retrouver. _ Je vous ai vu depuis la fenêtre là bas tout en haut… on ne peut pas vraiment dire que vous ayez choisi une très bonne cachette…. _ Oui bon ça va! On nous a vu? répondit Chris d’un ton sec mais Taguya haussa des épaules pour toutes réponses. C’est alors qu’une ombre s’approcha de la cathédrale et se glissa sous la porte: _ Une chimère… disait Taguya les yeux écarquillés de surprise. Les autres regardèrent Garthen qui s’assombrissait au fur et à mesure que les minutes passaient. Il ne faut pas rester ici… il faut partir… à présent elle chuchotait et semblait effrayée, elle se cacha derrière Adam. Il pensait qu’elle divaguait mais pourtant elle avait l’air très censée et aussi sérieuse que possible. Ils regardaient vers le palais quand Nathan se dirigea vers eux également: _ Qu’est ce que vous faites ici? Vous ne devriez pas être là… vous devriez être… _ CHEZ NOUS BIEN AU CHAUD… PENDANT QUE DES CHIMERES VONT ET VIENNENT DANS GARTHEN ET QUE VOUS NE FAÎTES RIEN POUR EMPÊCHER TOUT ÇA! s’exclama Chris qui lui montra le ciel. Pour lui, la coupe était


pleine et les derniers jours refirent surface ainsi que la fatigue et sa rancœur sur ce monde que son être commençait à rejeter tellement les secrets devenaient envahissants. Le manque de confiance envers eux l’énervait aussi, personne ne leur parlait et il fallait à chaque fois qu’ils leur tirent les vers du nez où qu’ils fassent des recherches dans tout Garthen en risquant leur vie. Des égouts jusqu’aux derniers étages de la bibliothèque… il avait tout visité… tout! Chris avait hâte que tout s’arrête enfin… Des cris retentirent de Garthen: _ Comme tous les soirs… répétait la petite fée qui virevoltait au dessus d’eux. Aucun des quatre ne doutaient pas de la sincérité de Taguya qui fixait la cathédrale inlassablement avec des yeux aux bord des larmes. Elle se posa sur les épaules d’Adam en murmurant: _ Tout va recommencer… la guerre… la souffrance… Adam la prit dans ses mains où elle finit par pleure à chaude larmes. Elle parla de façon saccadé. Est-ce… est-ce que… tout… va… recommencer? à force de pleurer, elle attrapa le hoquet. _ Non… tout ira bien… il cherchait à la réconforter tant bien que mal et ce même réconfort, elle le chercha dans les regards des autres mais tous avaient bien du mal à la regarder en face. Sept heures finit par sonner. La fée faisait toujours des « Hic! » sonores qui agaçait les cinq personnes qui étaient cachés derrière le rocher mais rien ne se passait: _ Qu’espérez vous? Il n’y a rien… à voir… disait Nathan qui était resté près d’eux.


_ Joshua est toujours à l’intérieur? s’inquiéta Amanda d’un seul coup. Mais elle fut rassurée par Nathan: _ Non… lui et Karl sont partis! Le seul à être encore ici c’est Améni… _ Et Sam! On l’a vu rentrer il y a près d’un quart d’heure peu de temps avant que tu nous rejoigne ici… tu ne l’as pas croisé? Nathan fit signe que non. Ni lui ni aucune chimère? _ Non… je n’ai vu personne… je croyais être le seul à Garthen! Améni est parti dans sa chambre et m’a même dit bonsoir en souriant… comme à son habitude. disait Nathan sincèrement. Le crépuscule laissa place à la nuit menaçante ce qui surpris tout le petit monde: _ Bizarre… la nuit à sept heures du soir! Vous pariez combien qu’il fait encore jour hors de Garthen… dit Adam qui laissait entendre bien des suppositions. _ Moi je ne paris rien… je n’ai qu’une envie c’est de rentrer… lui dit Chris. Adam posa une main sur son épaule alors que la petite fée eut un cri de terreur et parti en direction de Garthen en hurlant: _ Non! Non! Arrêtez! La scène se passa si vite, qu’aucun ne put la rattraper et la petite lumière bleutée s’envola jusqu’à la fenêtre qu’elle leur avait montré: _ Qu’est ce qu’il lui est arrivé? demanda Amanda qui ne quittait pas des yeux la fenêtre où Taguya avait disparu. Elle tentait en vain de l’apercevoir mais il semblait que la petite fée avait disparu à leur grand regret car elle en savait plus que ce qu’elle avait bien voulu leur dire ou presque.


Un cri retenti de nouveau ce qui les paniqua, Amanda voulu aller Garthen mais fut retenu par Chris et Adam tandis qu’Heather Ann commençait à perdre pied dans cette histoire et contre tout attente, elle s’assied par terre et fit signe qu’elle ne bougerait plus: _ J’en ai marre! Je ne comprend rien! Qu’est ce qu’on fait ici? elle soupira. Il ne se passe rien hormis quelques cris… Elle avait l’air totalement désespéré et les derniers évènements l’avaient épuisé ainsi que les trois autres qui avaient toujours les yeux rouges. Garthen était devenu silencieux mais Taguya ne revenait toujours pas et malgré l’envie d’y aller Chris capitula: _ Il ne se passera rien aujourd’hui… nous avons eu tord d’attendre… Il regarda Garthen en essayant de trouver l’endroit sympathique, Adam qui se tenait derrière lui hocha la tête: _ Tu as raison… mais je suis inquiète pour Taguya… j’espère qu’elle va bien surtout avec une chimère dans Garthen… _ Je ne crois pas qu’y aller soit prudent de votre part… des chimères viennent dans Garthen dès que la nuit tombe… ça se passe ainsi depuis des années. leur avoua Nathan qui continua. Ce n’est pas qu’on voulait vous le cacher mais nous sommes, avec vous, qu’une quinzaine à Garthen et personne ne s’est jamais intéressé autant à son histoire que vous… pourtant nous ne voulions pas vous faire confiance… malgré qu’il se pourrait que vous soyez l’Alliance… Nathan s’arrêta de nouveau puis il leur


recommanda de partir d’ici tout en leur affirmant qu’il était sûre que Taguya était bien vivante car on ne peut tuer une Âminela. Chris regarda ses amis puis capitula: _ Il a raison… vaut mieux rentrer. Nous en serons plus demain… Heather Ann toujours assise se remit debout tout à fait d’accord avec lui: _ Je suis d’accord! Partons d’ici… nous verrons ça demain… pour la première fois de la soirée, le rire gagna les quatre autres devant l’enthousiasme d’Heather Ann qui se réjouissait de partir. Nathan les accompagna, pour s’assurer qu’ils seraient tous chez eux ce soir. Mais sur la route, Chris remarqua le médaillon que portait Nathan et il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaitre une des quatre Namsdas. Une fois les deux filles et Adam rentré chez lui Chris lui en parla: _ Combien de personnes sont au courant pour ton médaillon? _ Personne ne le sait… je ne pouvais prendre le risque de le dire! Je le porte sur moi… comme ça… je suis sûre qu’il est en sécurité avec moi! Nathan semblait avoir enlever un poids qu’il devait porter depuis longtemps et paraissait bien plus détendu: _ Tu me promets de ne pas en parler… je peux te faire confiance? Chris hocha la tête et tout les deux restèrent un bon moment à discuter: _ Je sais qu’il me reste peu de temps… mais je voudrais… il s’arrêta de marcher puis continua. Ne me regarde pas comme ça… je sais que j’ai raison et ce, depuis le jour où je


suis arrivé à Garthen… _ Co… comment? Pourquoi dis tu des choses pareilles? lui demanda Chris abasourdi. Mais Nathan souriait détendu: _ Je le sais… c’est tout… Némé-Syth est un monde hors du commun. Leur vie, leur histoire et leur coutume peuvent ressembler aux notres mais là bas, si vous avez la chance de vous y rendre… vous y verrez pas qu’un monde dévasté par des années de guerres et de souffrance… il n’y aura pas l’atmosphère pesante de Garthen. Et là bas l’épée ne correspond ni à la bravoure ni à la mort mais là où mourir est un honneur seule la vie compte… ne regardez jamais derrière vous mais marchez de l’avant, votre vie antérieur vous à permis d’intégrer, si je puis dire, ce monde mais c’est votre vie futur qui vous en sortira… et avant qu’il ne parte à son tour, il ajouta. Ne te fie pas à ton passé mais regarde toujours vers ton avenir… _ Pourquoi dis tu que tu vas mourir? Chris le regardait avec incompréhension. Tu connais le traître… _ Quand j’ai rencontré Taguya… elle m’a dit qu’elle irait chercher l’Alliances des Peuples… mais que mon destin était de mourir pour vous… Nathan le regarda en souriant puis lui posa une main sur son épaule. Regarde ton avenir… si mon destin est de me sacrifié… alors je le ferai… Chris le regarda s’éloigné avec l’étrange sensation qu’il ne le reverrait plus jamais, il chassa cette idée de son esprit, mais pas complètement car ce qu’avait dit Nathan l’inquiétait. Pourtant, il rentra chez lui en se


disant qu’il avait tord. Il passa une très mauvaise nuit car toute ses pensées étaient fixés sur les mots que son ami avait prononcé. Par ailleurs, ce dernier, sans comprendre pourquoi, ne rentra pas chez lui. Il se dirigea vers Garthen en serrant son médaillon de toutes ses forces, ses pas se dirigèrent vers le palais où il entra: L’intérieur était sombre et quelques ombres passaient rapidement sur les murs, ce qui n’effrayait en rien le jeune garçon et quand il se dirigea vers le bureau d’Améni, une ombre derrière lui se dressa: _ Que viens tu faire en ces lieux? demanda la chimère de sa grosse voix grave en émettant des cris aigus devant lui. Il se dressa contre elle: _ Je suis venu mettre un terme à tes agissements, je sais qui tu es! Depuis trop longtemps tu massacres et tues… la chimère qui n’apprécia pas le prit à la gorge: _ Tu vas mourir! Je t’écraserai entre mes mains! elle rigola mais arrêta quand Nathan en fit de même: _ Ils vont t’arrêtez… et tu finiras comme les autres… la chimère serra plus fort. En poussière… il ne mettront pas longtemps à savoir qui se cache derrière ton visage d’ange… Nathan posa sa main sur le corps de la chimère et un filament d’eau entra en elle. La chimère, qui commençait à s’affaiblir, serra plus fort puis déclara: _ Il n’auront pas le temps car demain… c’est leur heure… et ma patience… a des limites… depuis trop longtemps je rêve de les tuer enfin!


Briser cette alliance! elle jeta Nathan contre le mur où il se blessa. Mais avant je vais m’occuper de toi! La chimère se jeta de toute son ombre sur lui et depuis le parc on pouvait entendre les cris de Nathan retentir et voir une lumière bleue vive s’échapper.


Chapitre n°18 Adam arriva de bonne heure à Garthen. À première vue, il était le premier. Près de l’entrer du bureau d’Améni, il apperçu un capuchon qui ressemblait légèrement à celui de Sam. Il le suivi jusqu’à la bibliothèque. Mais, à son grand étonnement, ce n’était pas Sam mais Natacha. Elle le regarda avec des yeux brillant et avait, aux creux de ses bras, un chat roux avec des taches blanches qui semblait dormir: _ Toi! s’écria t-il avec stupeur. Que fais-tu là? Elle lui souriait de ses belles dents blanches avant de lui répondre: _ Moi… oui… moi! après avoir fait un soupir elle ajouta. Tu croyais que Sam était la cause de tout vos malheurs n’est ce pas? Pas Nathan… paix à son âme… Il écarquilla les yeux: _ Que lui as tu fait? Où est-il? Elle lui lança un regard perçant et cria d’une voix strident: _ La même chose que je vais te faire! Avant même qu’elle put lancer son attaque, il s’échappa de justesse entre les rangers de livres et lui échappa. Mais il l’entendit crier: _ Si ce n’est pas moi qui t’ai! Ce sera lui! elle se mit à rire. Puis elle murmura à son chat. Trouves le… Ce dernier après un petit miaulement s’en alla vers la même direction qu’Adam qui, en s’éloignant, avait la tête qui tournait. Il se demandait où il était. Il commençait à voir flou. Il s’arrêta pour prendre sa respiration lentement. Il savait à présent le pouvoir de


Natacha qui était le même que le sien. Il mit une main sur son cœur et posa l’autre sur un livre. Il portait l’inscription de Gorth. _ Gorth? Il comprit que Natasha était avec lui. Et qu’elle était une de ses sbires. Mais il n’eut pas le temps de réfléchir car il entendit le chat s’approcher. Natacha devint impatiente et commença à lancer des bourrasque dans toute la bibliothèque, ce qui faisait tomber des étagères. * Pendant ce temps, Heather Ann, Chris et Amanda entrèrent à Garthen sans se douter qu’Adam était en danger. Heather Ann alla vers la Salle des Armes, Chris vers la Salle aux Tableaux et Amanda vers la bibliothèque. C’est là qu’elle vit non loin vers le bureaux d’Améni, ce qu’Adam n’avait pas remarqué, Nathan allongé à terre, couvert de sang mais encore conscient. Elle cria son nom tout en s’approchant de lui. Il parla avec mal à cause du sang qui coulait de sa bouche: _ Attention… Natacha… Adam… danger! _ Je… je vais te soigner… lui dit-elle en retenant ses larmes. Mais en silence, Nathan lui prit la main et prononça des phrases étranges. Il lui fit une fine entaille ainsi qu’à lui même. Il mélangea son sang au sien et continua à parler étrangement. Elle ne comprit pas ces mots mais remarqua que la cicatrice, qu‘Heather Ann lui avait fait, disparu ainsi que la douleur grâce à un halot bleuté. Elle le prit dans ses bras en pleurant et le


regarda mourir sans pouvoir rien faire. Plus que de la peine, c’était la haine et la rage qui s’installaient en elle. Ses yeux changèrent de forme, un autre regard prit place, celui d’une bête sauvage et indomptable. La vengeance pouvait être lisible dans ses grands yeux jaunes, un pelage doux et soyeux recouvrit son corps, elle n’était plus elle. Amanda n’existait plus. Elle se mit à hurler comme un loup, tout en levant la tête vers le ciel. Elle devint un Stenalis. Le chat de Natacha lui frôla les jambes, elle le suivit. Il se dirigeait vers la bibliothèque où se trouvait Natacha. Elle était au centre de la pièce et c’est alors que le soleil, masqué par de nombreux nuages, disparut laissant place aux ténèbres. Natacha devint l’ombre d’elle même, une chimère de Gorth. Amanda la regardait et savait que c’était elle qui avait tué Nathan. Elle se cacha derrière les rangés debouts ou détruits. * De son côté, Heather Ann prit quelques précautions, une grande épée et un bouclier. Elle avait un mauvais préssentiment. Elle ne remarqua aucun danger mais elle aperçut, au milieu de la salle, le Grimoire de Gayac. Et quand elle voulu le prendre une lumière blanche apparue. Une jeune femme, qui portait de longues ailes semblables à des voilages, fit son apparition. Celle ci se mit à parler en Yuniza. C’est alors qu’Heather Ann changea d’apparence. Elle ressembla d’avantage à un


dragon qu’à un être humain. Elle éprouva une immense colère en elle. Mais sentit qu’elle pouvait la maîtriser. Pas comme le jour ou elle avait failli tuer Amanda. Tous ses sens étaient sur-développé. Elle entendit Adam courir à travers la bibliothèque, cherchant à fuir quelque chose, le bruit que faisait le chat et un rire. Elle se dirigea vers la bibliothèque. * Chris, de son côté, avait retrouvé Samuel, caché dans un coin. Il se dirigea vers lui, haletant: _ Que s’est il passé Sam? Qui t’as fait ça? Ce dernier ne répondit pas mais fixait inlassablement le sol de marbre. Il leva légèrement la tête d’où l’on pouvait voir à peine ses yeux. Chris crut un instant qu’il n’avait pas de visage. Samuel tremblait et ne faisait pas attention à sa présence, il avait l’air possédé. Soudain, Samuel lui prit son bras avec l’une de ses mains recouverte de cicatrices, qui la déformait. Elle avait de long doigt avec de grands ongles qu’il enfonça progressivement dans la chair de Chris qui cria de douleur. Ses pensées devinrent flous et difformes, il vit lui aussi la jeune femme, qui était apparue à Heather Ann, parler d’une voix étrange et étranglée. Comme dans un rêve, une rive au loin se dessinait et un lac immense autour de lui qui brillait comme des millier de diamants. Tout comme ses deux amies, son aspect changea et il prit, à sa grande surprise,


l’apparence d’un antalis. Ses ailes et ses écailles brillaient comme des pierres précieuses. Ses yeux bleus et sa crinière étaient tout simplement magnifique. Dans son regard régnait la sagesse et la noblesse, caractère propre à tous les antalis. Lui aussi vit le chat de Natacha et le suivit sans faire le moindre bruit. Il entra dans la bibliothèque où il vit le pauvre Adam caché entre deux rangés, il s’approcha de lui et lui fit peur bien malgré lui: _Ha! Fit-il mort de peur. Il s’approcha de l’étrange animal apparu à ses côtés. Il reconnu, sans hésitation, son ami. Chris… osa t-il du bout des lèvres. L’antalis hocha gracieusement la tête en faisant au passage quelques clins d’œil. Adam trouvait son ami très beau et aussi véritablement majestueux. Il entendit le chat de Natacha s’approcher et fit signe à Chris de le suivre. Ce que ce dernier fit sans rechigner le moins du monde. _ Je me demande où sont les filles? chuchota Adam à l’oreile de Chris qui lui indiqua la porte de la bibliothèque pour lui montrer qu’elles étaient hors de danger. Sauf que, bientôt, Heather Ann fit son entrée. Bien que son aspect avait changé, Adam la reconnu aussitôt également: _ Ai je loupé quelque chose? le sourire de la jeune fille disparu lorsqu’Adam lui avoua que Natacha était le traître depuis le début. _ Où est Amanda? demanda t-elle ensuite inquiète, quand elle remarqua l’absence de la jeune fille. Elle n’est pas avec vous? Heather Ann entendit des pas s’approcher d’eux ainsi qu’un souffle lent. Elle ne savait


trop d’où cela pouvait venir. C’est alors qu’à l’autre bout de la bibliothèque, elle remarqua de grands yeux jaunes qui les fixaient. Elle comprit qu’il s’agissait d’Amanda et elle en fit la remarque à ses compagnons. Tous la regardèrent sans savoir que faire pour l’approcher : _ Elle doit savoir pour Natacha… je pense… dit Heather Ann en regardant son ami qui ressemblait beaucoup à un loup. _ Et pour Nathan… aussi finit par dire Adam après un court silence. Chris et Heather le regardèrent stupéfaits: _ Pourquoi… Nathan? osa la jeune fille qui craignait le pire. Adam fuya son regard en lui annonçant que ce dernier était mort. Cela fit l’effet d’une bombe dans le cœur de la jeune fille pour qui le jeune homme était devenu un véritable ami. Elle se mit à pleurer de rage. Mais pourtant, ne voulant se laisser submerger par les émotions qui les empêcheraient de bien agir, ils décidèrent, avant d’arrêter Natacha, d’empêcher Amanda de faire une bêtise. Car même si la chimère avait tué Nathan, elle était la seule à pouvoir leur dire où se trouvait Gorth. * Chris se glissa derrière Amanda qui ne l’entendit pas arriver. Car les bruits de sabots des antalis étaient très difficiles à entendre. La jeune fille se retourna, le regard d’acier. _ Ne fais rien… Amanda! dit Chris, qui hénissait faiblement.


Contre tout attente, la jeune fille comprit ce qu’il venait de dire: _ Elle a tuer un de mes amis… aboyait-elle entre ses dents. Elle doit payer… _Ça ne changera rien… elle est la seule à pouvoir nous dire la vérité… Chris essayait de lui faire entendre raison, en vain. Elle le rejeta en disant: _ Tous! Tous ici savaient… j’en suis sûre… il ne nous disent jamais rien… et maintenant … Nathan… elle se mit à pleurer. Chris s’approcha d’elle avec douceur. Il s’en voulait et se sentait coupable de la mort du jeune homme qui lui avait dit la veille qu’il allait mourir. Il avait voulu le retenir et même le suivre mais il avait préféré rentrer chez lui avec sa conscience pour lui seul et il la portera pendant longtemps encore, il le savait. Voulant se racheter, il se posa à côté d’Amanda en sachant qu’elle ne lui ferait aucun mal. Elle leva la tête et le regarda, étonnée: _ Chris? fit elle surprise en prenant conscience de la nouvelle apparence de son ami. Elle regarda un peu plus loin et vit Heather Ann qui ressemblait à un dragon. Seul Adam n’avait pas changé. C’est à ce moment qu’elle se rendit compte qu’elle aussi avait changé: _ Que s’est il passé? demanda t-elle comme si elle venait de se réveiller. À première vue, elle venait de reprendre ses esprits mais un violent mal de tête la frappa de plein fouet: _ Aïe! J’ai mal… elle doit mourir! dit elle la gorge noué. Sa face était crispé. Elle la cacha entre ses pattes en hurlant de douleur. Elle


croyait qu’on lui arrachait le crâne de force. Mais Chris s’approcha d’elle: _ Ne te laisse pas envahir par la colère. Rappelle toi d’Heather… souviens toi! Sa souffrance. Son désespoir quand elle t’avait crut morte sur ce lit! Amanda ouvrit les yeux et redevint calme. Mais elle transpirait et respirait fortement: _ Tu as raison… je dois faire attention. Elle aura le châtiment qu’elle mérite mais nous devons connaître la vérité… dit elle haletante. Chris commença à la ramener en douceur sur son dos vers ses amis. Et ses pas étaient si discret qu’ils passèrent au nez et à la barbe de Natacha qui n’avait pas, fort heureusement, entendu Amanda. Mais perdant patience, elle se mit à hurler: _ Je vous aurais! Tous! elle se mit à hurler de nouveau avec une voix sifflante qui leur perçait les tympans. Tous les quatre se rendirent soudain compte que l’oxygène commençait à se faire rare: _ Oh non! lança Amanda dans un long souffle. Car elle et Chris n’avaient toujours pas réussis à atteindre leur amis. Chris s’effondra, les antalis étant assez sensible au manque d’oxygène. Adam et Heather Ann, après s’être faufilés de ranger en ranger, réussirent à les rejoindre. Le jeune garçon mit une main contre les lèvres de Chris qui s’éveilla doucement mais avait encore un peu de mal à respirer. Tous les trois savaient qu’avec Adam ils ne courraient aucun risque, ce dernier ayant le même pouvoir que Natacha. Ils prirent la porte des étages non loin d’eux


pour se mettre en sécurité. Mais ils ne se doutaient pas que le chat de Natacha les guettait sans faire le moindre bruit. Si bien qu’Heather Ann n’entendit ni sa respiration ni son ronronnement. Et quand ils disparurent par la porte, il alla quérir Natacha. _ Et bien mon minou… que se passe t-il?… lui demanda t-elle avec lenteur. Il alla vers la porte qu’avaient prit les quatres amis. Elle le suivit un sourire narquois sur les lèvres. * Ils ne trouvèrent aucun piège pour l’arrêter. Les quatre amis s’étaient réfugiés au dernier étage de la bibliothèque. Mais ils avaient remarqué juste à côté de la pièce que le mur s’effritait. Une porte était cachée juste derrière. Ils l’ouvrirent et entrèrent dans la pièce. Ils voulaient avant tout maîtriser Natacha et devaient pour cela avoir un plan. La salle où ils se trouvèrent était ronde et pleine de poussière avec des tas de vieux livres. Et au centre, à leur grande surprise, posé sur un présentoir, le Grimoire de Gayac. Ou, tout du moins, un qui lui ressemblait. Mais à la vue de la couverture ce n’était pas lui. Heather Ann s’en approcha doucement et elle l’ouvrit. Il y avait dedans une immense carte qui devait représenter Némé-Syth: _ Je ne m’imaginais pas ce monde ainsi? elle leur tendit la carte. Mais alors qu’ils regardaient le plan, Heather Ann se retourna: _ Cachons nous! Je crois qu’elle arrive!


Natacha s’approchait à petits pas suivit de son chat. Les quatre amis se cachèrent chacun dans un coin pour pouvoir la neutraliser. Chris se trouvait derrière une rangé de vieux livres, dans un coin sombre. Les trois autres étaient non loin de lui. Chris devait s’occuper du chat, qu’il avait enfin remarqué grâce à Heather Ann qui entendait ses petits pas. Eux en faisaient de même avec Natacha. Et quand cette dernière entra, elle ne vit personne dans la pièce sombre. Car elle était à peine éclairée par une fenêtre vitrée. Il y avait une odeur de renfermé et la pièce était très humide. L’odorat du chat et celui d’Heather Ann en subissait les conséquences et chacun des deux avaient envie d’éternuer. La pauvre jeune fille se retenait tant bien que mal en se pinçant le nez mais ne pouvait s’empêcher de pousser des petits éternuement discrets qui s’entendaient à peine. Chris sauta sur Natacha et prit entre ses dents son chat qu’il jeta contre un mur. Les trois autres se ruèrent sur la chimère en la maintenant par les bras et en lui cachant les yeux avec un morceau de tissus venant du rideau tombé et troué par les mites. Ils purent enfin l’interroger. Mais Natacha ne voulait pas coopérer. Elle souffrait soudain d’amnésie: _ Je ne me souviens de rien… leur dit elle, des larmes de crocodile aux yeux. Elle était sur une vieille chaise en bois, attachée solidement avec un bout de tissu venant du vieux rideau. La lumière, qui passait par la fenêtre, n’éclairait qu’elle, laissant Adam, Heather, Chris et Amanda dans la


pénombre. Cela leur donnait un air plus que menaçant. Sachant qu’elle mentait, Amanda perdit son sang froid et lui mordit la main: _ Parles! Ou je te tue! Tu as tué Nathan!… Adam réussit tant bien que mal à lui faire lacher prise. Il regarda Natacha qui souriait méchamment. Chris se posta devant Natacha et se mit à regarder au fond de ses yeux, ce qui avait l’air de gêner la jeune fille. On aurait cru qu’il lisait dans son esprit, il se mit à hennir. Amanda, qui était la seule à comprendre Chris, regarda Natasha _ Dis nous où est Gorth? On sait qu’il est ici! Cette dernière ne répondit pas et à la surprise générale se détacha. Le bout de tissus venant du rideau était trop fragile pour la retenir d’avantage. Elle se rua vers les escaliers en les poussant et disparue. À présent, chacun se doutait que le duel entre eux et Natacha se déroulerait ce jour et pas un autre. Car, tapit dans l’ombre, elle attendait l’occasion de les tuer un à un.


Chapitre n°19 Adam et Chris se séparèrent, le premier resta dans la bibliothèque alors que le second en sortit. Heather Ann et Amanda était rester dans la pièce: _ J’espère qu’il ne va rien leur arriver… dit Amanda qui jappait à chaque fois qu’elle voulait s’exprimer. _ Non ne t’inquiètes pas. lui répondit Heather Ann. Ils sont partis chercher de l’aide. On peut se défendre contre Natacha et eux aussi! _ Je sais… il faut qu’on leur fasse confiance mais je ne peux pas rester ici… Amanda entrouvrit la porte à l’aide de son museau. Garthen est devenu si sombre… c’est à peine si on voit les escaliers! Heather Ann se mit derrière elle. Le couloir était tellement obscur que l’on ne distingait rien à moins d’un mètre. Cela ne les rassurait en rien surtout qu’elles entendaient les cris aigus de la chimère venir jusqu’à elles. Elles claquèrent la porte violement, paniquées. * Pendant ce temps, une personne s’approcha du corps sans vie de Nathan. Il s’agenouilla puis fouilla dans ses poches où il trouva le médaillon. Sur une face, il y avait un soleil et sur l’autre la lune et des étoiles. L’inconnu la mit dans sa propre poche en regardant Nathan qui avait l’air de dormir d’un sommeil tranquille et apaisant. Et quand il entendit du bruit, il prit la fuite sans laisser de trace.


Il s’agissait de Chris qui, sous son apparence d’antalis d’un habitude discret, claquait de ses sabots en s’approchant du corps sans vie de son ami couvert de sang. Il avait du mal à croire que, douze heures auparavant, ils s’étaient parler et que, pendant cet instant, il aurait pu empêcher le drame de se produire. Mait il fallait se rendre à l’évidence, Nathan était bel et bien mort. En se rapprochant de lui, il ne vit aucune trace de son médaillon. Une chose était sûre, Natacha ne l’avait pas. Elle leur aurait dit et l’aurait exposé comme un trophée. Les chimères étaient d’une telle arrogance qu’elle ne l’aurait pas caché. Une odeur nauséabonde commença à lui peser sur le cœur. Il préféra s’éloigner de Nathan pour aller dans la Salle des Armes. Là, il remarqua une forme humaine accroupit derrière une des vitres en hauteur. Cette personne était habillée comme un des guerriers qui les avaient sauvé dans la Plaine du Centaure. Des Béomis plus précisément. Il distingua une autre personne à ses côtés. C’est alors qu’il entendit du bruit qui le fit sursauter. C’était Heather Ann qui venait le chercher car elle et Amanda venait de faire une formidable découverte, d’après elle. Il tourna la tête vers la vitre mais les silhouettes avaient disparu. Il suivi la jeune fille jusqu’à la fameuse pièce. Amanda était assise sur le sol, les poils couverts de poussière. Elle avait les oreilles dressés mais ils retombèrent légèrement en le voyant arrivé seul: _ Où est Adam?


Chris lui répondit, d’un air apaisant, qu’il cherchait discrètement Natacha puis il lui demanda quelle était cette découverte. C’est Heather Ann qui prit la parole: _ Il est possible que nous soyons dans une partie de Némé-Syth… car Garthen est elle même une partie du palais qui se trouve au centre de ce monde. Et voici une carte de Némé-Syth et une autre de Garthen! Bien qu’elle lui montrait les deux cartes avec tant d’attention, l’esprit de Chris était bien plus préoccupé par la présence de guerriers Béomis. Ils avaient eu un jour l’occasion d’en rencontrer sur la Plaine du Centaure et avaient fait la connaissance d’Helden leur chef. Chris était sûre que l’étrange silhouette était cet homme et à présent il se demandait pourquoi il était ici et s’il se doutait du drame qui se jouait à l’instant même. * Pendant ce temps, Adam cherchait toujours Natacha. Une brouillard épais avait recouvert la bibliothèque devenue fantomatique. Le jeune garçon avait peur de se faire repérer. Surtout qu’il ignorait où était le chat de la chimère. Il se cacha dans un coin et n’avait aucune idée où cette dernière pouvait être. Il espérait surtout que ses amis n’étaient pas en danger. Surtout Chris qui ne pouvait pas trop se défendre en étant un antalis. Il se décida à retrouver les trois autres. Il se sentirait plus rassuré avec eux que tout seul face à la chimère. Il voulait juste savoir où elle était.


Il passa par le centre de la bibliothèque. Le brouillard était suffisament épais pour le cacher. Mais il se retrouva nez à nez avec Natacha qui planait au dessus de lui: _ Tu es perdu… elle le poussa si fort qu’il tomba à la renverse et se claqua durement l’épaules droite contre une des tables. L’obscurité gagna de nouveau la salle et la pluie se mit à tomber. Natacha se transforma en quelque chose de difforme. Une immense flamme noire avec des yeux brillants, globuleux et injectés de sang, elle avait des dents crochues et la langue pendantes comme celle d‘un serpent. Elle redevint une Chimère de Gorth. Elle s’avança lentement et puis bondit sur lui pour aspirer son âme mais une voix l’arrêta: _ Laisse le, Natacha! c’était Samuel. Il tenait une épée à la main où il y était gravé une lune et des étoiles sur chacune des face de la lame. Il avait la tête toujours dans son capuchon mais Adam put quand même découvrir quelques unes de ses cicatrices de part et d’autres de son visages. Il savait le jeune homme défiguré mais ne se souvenait pas que c’était aussi horrible à voir. Il détourna son regard et le posa sur la chimère. Sam s’avança vers celle ci, l’épée à la main tremblante mais ferme. Il lui parla en Yuniza. Natacha regardait à la fois Samuel et Adam puis se mit à grogner. Adam comprit qu’elle devait ricaner: _ Pauvres fous… cria t-elle à mi voix. Croyez vous que je vais vous laissez vivre? elle ria de plus belle et lança une mini tornade sur Samuel, ce qui le fit basculer puis se retourna.


À nous deux! Adam, une main devant lui, figé par les yeux brillant de la chimère ne pouvait plus bouger. Il fut secouru par ses amis qui les avaient entendu. Heather Ann envoya une flamme vers la chimère qui ne fut pas toucher mais qui prit la fuite. Elle se réfugia vers la pièce du dessus: _ Elle est perdue! grogna Amanda en s’y dirigeant. Mais Samuel, qui s’était relever, la retint: _ Ne crois pas ça… il lui monta le fameux chat. _ Qu’est ce… ce chat? lui demanda t-elle. _ Ce n’est pas un chat comme tu peux en croiser chez toi. Il s’agit d’un félius, un chat des marais. Ils habitent dans les eaux sombres du Vieux Marais à l’est de Némé-Syth. Ils sont très dangereux. Tous ignoraient qu’elle en possédait un… sauf moi… mais quand l’on vous croit fou… Amanda compatissante, pensa d’abord à celui qu’elle avait tué: _ Si on l’avait su plus tôt… Nathan… elle baissa la tête. Elle dirigea son regard vers l’entrée de la bibliothèque où elle vit Joshua entrer. Elle couru vers lui pour lui raconter toute l’histoire. Elle posa ses pattes sur lui, affolées. De par son pouvoir de terre, il réussissait à la comprendre. Il parut stupéfait et lui posa ses sur son pelage soyeux. Mais quand elle lui raconta la mort de Nathan, il lui offrit refuge dans ses bras. Ensuite, se reprenant, elle alla voir Adam toujours allongé et dont l’épaule saignait. Mais il n’y avait rien de grave et elle l’aida à se relever en lui donnant des coup de tête. _ Ses yeux… murmura Adam dans un souffle.


Il sont si froids… il fixa le présentoir du grimoire de Gayac. Elle est la mort… elle est le vide… il tremblait de partout et était visiblement choqué. _ Il ne faut pas regarder une chimère trop longtemps dans les yeux… regardez le résultat… dit Joshua en montrant Adam. Mais il ajouta avec un mince sourire. Il ira mieux dans quelques minutes… mais en attendant… il faut s’occuper de Natacha! _ Il faudrait savoir où elle se trouve avant! Heather Ann resté à côté de Chris entendait Natacha se déplacer un peu partout dans Garthen. Si bien qu’elle ne savait pas où elle se trouvait. Puis contre toute attente, les apparences d’Heather Ann et d’Amanda redevinrent normal sauf pour Chris qui restait un antalis. Il se mit à hennir et regardait tous les autres avec une total incompréhension. Samuel s’approcha de lui pour le rassurer: _ Ne t’inquiète pas… ça va s’arranger! Amanda, quand à elle, l’arme que tenait Samuel l’intrigua: _ A qui appartient cette épée? lui demanda telle avec des yeux rond. Instinctivement le jeune homme lui tendit l’arme qu’elle prit à pleine main. Elle la regarda comme si elle en était attirée. Elle s’en sentit proche puis comme si une force mystérieuse la contrôlait. Elle s’approcha de Chris et lui demanda si elle pouvait le chevaucher pour rechercher Natacha. Ce dernier hocha la tête et se baissa pour la laisser monter. Et avant que quelqu’un ait put les en empêcher et même comprendre, ils


partirent tous les deux au galop puis ils sortirent de Garthen. Ils arrivèrent en haut de la tour en faisant attention au phénix qui, en mourrant, s’écrasait sur le sol à leur passage. Samuel, Heather Ann et Joshua était abasourdi par l’événement qui venait de se dérouler sous leur yeux. Quand à Adam, il recouvrit soudain ses esprits: _ Ouah! ma tête!il cria en la tenant entre ses mains. Il regarda autour de lui et vit les trois autour de lui. Que s’est il passé ici? Sam lui raconta toute l’histoire et tenta de l’empêcher de partir quand il eut finit. _ Mais il faut les sauver! cria t-il. Dieu sait ce dont Natacha est capable! * Amanda et Chris se trouvaient à présent sur le toit du palais et voyaient un peu plus loin Natacha sur un toit voisin au leur. Elle tenait son chat entre ses bras. Ce dernier changea d’apparence, il devint un félius, comme Samuel leur avait dit. Sa couleur orangé devint un peu plus grise et ses yeux étaient à présent rouge. Ses griffes avaient l’air aiguisé comme des lames de rasoir, sa tête s’était rallongé, il n’avait plus de queue et de ses dents s’écoulaient une substance jaunâtre. Il s’élança vers eux en miaulant et en sifflant. Les deux compagnons s’envola assez haut pour ne pas être atteint. Ils savaient que le toit était gardé et il n’y avait aucun moyen d’y rester. Et par ailleurs, ils ne savaient pas


comment ils pouvaient neutraliser le félius. C’est alors que, surgis de nul part, un guerrier transperça l’animal d’une flèche. Cela ne le tua pas mais il était évanouit. Il s’agissait d’Helden! Amanda sauta de Chris et alla vers le félius pour le prendre mais le dit guerrier se mit entre elle et lui en pointa son épée contre la jeune fille. Elle remarqua qu’il avait des yeux plus bleus que dans ses souvenir. Elle n’en vit pas plus car il portait un masque. Et, chose étrange, il portait une des quatres Namsdas, comme ceux qu’elle avait vu sur le papier qui était tombé de sa poche. Sur celui-ci, il y avait la lune et les étoiles sur une face et sur l’autre le soleil tout comme son épée qu’elle avait en main. Chris qui reconnu le médaillon de Nathan ne fit aucun geste. Amanda s’approcha d’Helden, il lui parla agressivement: _ Ne reste pas ici! Je me charge d’eux! Elle n’apprécia pas ce langage et le lui fit comprendre en s’approchant de son épée toujours pointée vers elle. Elle atteignit sa gorge mais elle ne réagissait pas à la douleur quand l’épée entra un peu dans sa chair et que du sang se mit à couler lentement. Impressionner par son courage, Helden retira doucement son arme. Puis il la regarda admiratif: _ Où son tes amis? Elle regarda autour d’elle et sentit soudain son courage l’abandonner peu à peu. Car elle se rendit compte qu’elle ignorait où ils étaient. Et pourquoi elle était sur ce toit. Elle ne se sentait pas vraiment capable de combattre Natacha


seule. * Adam, Joshua, Sam et Heather Ann, qui étaient rester au sol, avaient assisté à la scène depuis le parc et ne voyaient pas comment ils pouvaient faire pour l’aider. Heather Ann regrettait que ses sens étaient redevenu normal et elle s’en désola: _ Vous voyez quelque chose? elle tentait de percevoir à travers les nuages qui cachaient le toit à présent et qui rendaient la vue impossible. C’est alors qu’une lumière blanche arriva droit sur eux. Adam crut au début qu’il s’agissait de Taguya mais à son grand regret, ainsi qu’à son grand soulagement, il s’agissait de Chris qui hennissait pour les prévenir d’un grand danger. Il posa ses sabots à terre et les frappait violemment sur le sol qui avait l’air de se fracasser à chaque coup. _ Calme toi! Chris! Adam tentait en vain de le calmer mais rien n’y faisait, l’antalis continuait de s’affoler. Il prit Adam par les dents et l’emmena directement sur les toits mais au passage un phénix heurta violement Adam qui, déjà blessé, reçu un autre coup violant au même endroit ce qui, cette fois ci, lui déboîta l’épaule. Un bruit d’un bois qui se casse se fit entendre ainsi qu’un cri de douleur. * Pendant ce temps Samuel alla vers le corps de


Nathan. Prenant son courage à deux mains, il le prit sur ses épaules puis emmena le corps sans vie à la bibliothèque. Il l’allongea au centre, les bras et jambes écartés. Sans un mot, il sorti un étrange instrument de sa poche qui avait la forme d’un petit serpent. Il souffla par ce qui ressemblait à une bouche et une mélodie s’envola dans les airs. Une lumière l’enveloppa. Par cette mélodie, il invoquait dieux et esprits pour apaiser l’âme du mort qui avait souffert de trop de combat et vu trop de vie enlevé. Une petite lumière bleuté s’approcha d’eux et se mit sur le corps de Nathan qui se consuma doucement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien ni même une seule poussière. Par la suite, le voile lumineux ne s’éloigna pas mais resta et une forme apparut, Taguya. Elle alla se poser sur l’épaule de Sam qui s’en alla de la bibliothèque et par la même occasion de Garthen pour se diriger vers la forêt Viéritas qui semblait être de moins en moins accueillante et d’où s’échappait encore des cris sifflants et aigus. * Loin de savoir ce qui venait de se passer à l’instant même et écartée de tout, Amanda et Helden combattait pratiquement main dans la main Natacha esquivait chacun de leur coup: _ Croyez vous m’avoir ainsi? elle lança une mini tornade sur Amanda qui ne put l’éviter et manqua de tomber du toit. Si ce n’est pas moi qui vous aura, ce sera lui! Je peux mourir aujourd’hui… mais lui vous tuera demain! elle


ria d’un rire froid et glacial. Amanda ne reconnu pas la jeune fille et la voir ainsi était pour elle à peine croyable. Bien qu’elle aurait put avoir des doutes à son sujet, elle n’aurait jamais penser que c’était si grave. La lumière du soleil les éclaira quelques secondes et lorsque Amanda croyait revoir le visage de Natacha, elle s’aperçut qu’elle restait une chimère. Elle entendit Helden parler à voix basse pleine de regrets: _ Trop tard! On ne peut plus la sauver! Amanda ne comprit pas tout de suite et se retourna. Elle vit sur le visage du jeune homme un sentiment d’impuissance. Ainsi il voulait la sauver! Elle regarda Natacha qui devait s’en doute préparer une attaque, c’est alors qu’elle entendit un hennissements et des bruits d’ailes ensuite de sabots qui claqua sur le toit. Elle reconnu Chris qui tenait toujours Adam, ce dernier avait une main sur son épaule qui saignait beaucoup. Natacha ne faisait toujours aucun geste, Helden en profita pour aller voir le jeune homme. Ne tenant pratiquement pas debout, Adam se laissa faire par les mains d’Helden qui en quelques secondes lui remit l’épaule en place sans trop lui faire mal. Il déchira par la suite un morceau de sa cape pour lui faire un garrot: _Ça t’aidera à tenir… il jeta un regard à Chris. Va chercher Heather! Vite! Mais à ce moment là, le félius de Natacha se réveilla et se jeta sur Chris qui tomba avec lui du toit. Amanda se lança dans le vide pour atterrir sur l’antalis qui hurlait sous les coups de griffe du félius qui enfonçait également ses dents dans sa chaire.


_ Mon Dieu, non! Amanda! cria Joshua. Lui et Heather Ann les voyaient arriver sur eux. Fort heureusement, un coup d’épée sur félius suffisait pour que la jeune fille puisse trancher la tête. Elle put se débarrasser de lui pour pouvoir, non atterrir mais, prendre Heather Ann au passage qui hurla sous l’effet du vertige. Toutes deux atterrirent sur le toit et voyait que le combat contre Natacha avait reprit de plus belle. Elles ne pouvaient que constater que la chimère avait le dessus. Amanda et Heather Ann, qui s’agrippait à lui faire mal, foncèrent sur la chimère et la fit bousculer en lui lançant comme au félius, un coup d’épée magistral: _Ça c’est pour Nathan! Amanda brandissait son arme avec rage comme pour encourager ses troupes. Heather Ann ne bronchait pas et se contentait de fermer les yeux pour ne pas voir le sol à des kilomètres au dessous d’elle: _ Pose moi sur le toit Amanda… j’ai horreur du vide… murmurait elle, mais la jeune fille se contenta de lui répondre: _ Je vais t’y habituer… pour le futur… Heather Ann se doutait qu’elle lui parlait de sa capacité de se changer en dragon qui, bien sûre, avait des ailes, ce qui était loin de la rassurer. Amanda donna un coup de jambes à Chris qui, de nouveau, fonça sur la chimère. Celle ci ne les vit pas arrivé tellement leur vitesse était énorme. Elle manqua de nouveau de tomber à cause du deuxième coup d’épée: _Ça c’est pour nous! Tu ne t’échappera pas cette fois! Amanda avait des yeux brillants et


un courage incroyable pouvait se lire sur son visage. Chris finit enfin par atterrir et avec Amanda, ils laissèrent Heather Ann rejoindre les autres: _ Occuper vous d’elle au sol! Nous deux, nous nous occupons du ciel! Amanda s’envola avec Chris sans laisser le choix aux autres qui avaient jusqu’alors assisté au combat entre elle et Natacha qui semblait étourdit par les deux coups qu’elle avait reçu. * Joshua qui était au sol et regardait s’il pouvait voir quelque chose fut rejoint par Karl et Améni: _ Que se passe t-il? Où sont les autres? Karl ne comprenait pas et Améni avait le visage livide: _ Il n’y a plus personne… tout le monde est parti… Joshua regardait les deux personnes comme s’il avait affaire à deux parfaits inconnus. Il ne les reconnaissait plus. Eux, qui autrefois croyaient en Némé-Syth , qui l’avaient encouragé et qui avaient transmit en lui savoir et fierté d’être ce qu’il était, paraissaient bien démuni. Améni, sage des sages, qui avait l’âge de Garthen, était devenu un vieillard malade qui ouvrait les yeux avec beaucoup de souffrance.


Chapitre n°20 Natacha, seule contre tous, souriait et se mit à rire même: _ Pauvres fous! Vous croyez que le nombre fait la force! elle lançait des bourrasques sur eux si violent que tenir sur ses jambes étaient quasi impossible. Manistrain apparu toujours aussi blanc et froid: _ Vous… ne… pourrez… survivre… il les survolait et continuait de parler de sa voix lente. Il… n’y a… qu’une CHOSE… qui peut… la… tuer… Tous les quatre ne voyaient que le grimoire pour pouvoir la détruire mais ce dernier avait disparu après qu’Heather Ann se soit transformé en dragon. Il était impossible de remettre la main dessus et aucun ne pouvait s’absenter maintenant que le combat avait commencé. Natacha était peut être seule mais elle avait l’avantage d’être armée, personne jusqu’ici avait remarqué qu’elle portait une épée longue et noir avec sur chaque face des lames des dessins rouge sang. Amanda était donc la seule à pouvoir combattre contre elle à armes égales ou presque car au moment ou elle tenta de lui envoyer son pouvoir de terre pour la faire prisonnière d’une lierre, un énorme jet d’eau transperça la chimère en plein ventre et la fit saigner abondement. Amanda regarda sa main, elle avait deux pouvoirs: _ Comment? Co… comment? elle répétait ce mot en regardant sa paume et elle ne pensait


plus à rien ni à ce qu’elle venait de faire. Le vide s’installa dans sa tête et quand elle leva les yeux, chacun la fixait surpris de ce qu’elle venait de faire. _ Vous comprenez quelque chose? Adam la regardait ainsi que les autres qui semblaient tous aussi abasourdit. Natacha profita alors de ce moment de répit pour s’échapper afin de penser ses plaies quelque part dans Garthen mais Chris reprit ses esprit et avec Amanda la suivit. Il alla si vite que la jeune fille s’accrocha tant bien que mal pour ne pas tomber: _ Chris! Fais attention! le vent frappait ses cheveux avec violence et lui fouettait le visage mais elle réussit à garder un œil sur Natacha, qui tentait toujours de fuir. Elle lui lança tantôt de l’eau tantôt des lierres. Ils arrivèrent tous les trois dans la bibliothèque et enfin le combat final commença entre eux. * Heather Ann, Helden et Adam, restés sur le toit ne voyaient pas le moyens de descendre jusqu’à ce qu’un dragon fasse son apparition, Joshua sur son dos: _ Montez! Vite! aucun ne se fit prier même la jeune fille qui réussit à vaincre sa peur et monta sur le dragon. Une fois tout le monde sur son dos, il descendit en piqué vers le sol et se redressa pour rentrer avec fracas dans Garthen et arriver dans la bibliothèque où tous virent la chimère face à la grande vitre ainsi qu’Amanda sur Chris, l’épée en main: _ Dis nous qui t’envoie? la jeune fille pointait


son arme vers Natacha qui souriait: _ Crois tu que je vais parler? Tu es assez intelligente pour savoir qui m’envoie… je n’ai aucune raison de le faire! Amanda voulait qu’elle confirme les soupçons sur un retour éventuel de Gorth, en vain. Elle savait que la chimère ne le lui dirait en aucun cas. Celle ci hurla de sa voix sifflante et se jeta sur elle mais c’était sans compter sur les autres qui étaient arrivés à son secours: _ Je vais t’en donner une moi! Adam se jeta sur elle mais elle l’envoyer valser contre un mur. Amanda fit pareille qu’Adam en réussissant à esquiver les coups de Natacha quand elle s’en approchait. Helden transperça d’une flèche la chimère qui était déjà affaiblit par le sang qu’elle perdait: _ Vous ne m’aurez pas! JE NE VOUS DIRAIS RIEN! elle se tenait le ventre avec une souffrance inimaginable. Adam se releva et lança son pouvoir de l’air en plein sur elle: _ Faîtes en de même! C’est le seul moyen de la tuer! aucun ne le voulait. Il ne voulait pas la tuer. Elle qui, quelques jours encore, faisait parti de Némé-Syth. Mais Helden hurla: _ Faîtes ce qu’il vous dit! Vous n’avez pas le choix! Et, sous l’œil du dragon, bienveillant, Heather Ann, Amanda et Chris ajoutèrent leur pouvoir à celui d’Adam qui commençait à fatiguer. À être ainsi uni par leur pouvoir, en eux s’éveilla l’espérance ce qui augmenta leur force. La chimère disparue en émettant une dernière fois son cri aiguë et sourd: _ Go… Gorth… puis un long silence s’installa


dans la bibliothèque dévasté par les ouragans que Natacha avait envoyé un peu partout. Ils se regroupèrent vers le tas de poussière qu’elle avait laissé derrière elle. Le dragon changea d’apparence sous les trais d’Améni. Il s‘approcha de ce qui restait de la chimère: _ Oh… Natacha… pourquoi n’ai je rien vu…? Les quatres auraient pu en vouloir au vieil homme mais ce n’était que de la compassion qui s’ajouta à la peine d’avoir perdu Nathan dont le corps s’était envolé ainsi que Sam et Taguya. Ils ignoraient que les deux avaient prient le chemin de la forêt Viéritas où les cris s’échappaient encore. _ Nous les chercherons plus tard! Amanda s’écroula et soupira de bonheur. Cette histoire était enfin finit et le traître anéanti. _ Tu as raison… que se passe t-il maintenant? Adam souriait et regarda Heather Ann d’un air complice qui l’a fit rougir. Mais de tous les regards aucun n’était aussi intense que celui que portait Joshua envers Amanda. Sauf qu’il n’était pas le seul et ce dernier s’avança vers elle: _ Tu t’es bien battu… Helden la regardait avec des yeux admiratifs. Tu m’as tenu tête et tu as eu raison… ils se serrèrent la main puis le jeune homme s’en alla: _ Je dois partir… nos routes se recroiseront sans aucun doute… mais d’ici là portez vous bien… il souriait surtout envers la jeune fille dont le cœur se mit à battre à toute allure. _ Nathan… dit Chris toujours en antalis. Il ne comprenait pas pourquoi il gardait cette apparence.


Toutes les têtes se baissèrent. Surtout celle de Chris toujours en antalis qui plus que tout s’en voulait de la mort de Nathan. La veille, ce dernier lui avait dit qu’il allait mourir et il ne l’avait pas retenu. Il accompagna ses amis dehors et tous remarquèrent que le ciel était redevenu bleu sauf pour la forêt et la Plaine du Centaure: _ Nous devons rentrer… mais si tu veux… Chris coupa Adam et dit à Amanda qu’ils pouvaient rentrer sans s’inquiéter pour lui et que ça s’arrangerait. Ils le regardèrent inquiet quand il s’éloigna et se dirigea vers le toit en volant avec ses ailes qui brillait toujours aussi intensément. _ Vous croyez que nous devons rester? demanda Heather Ann. _ Peut être… allons voir Stanabe… dit Adam. * Sur le toit, Manistrain était toujours là et pleurait que Natacha avait perdu: _ Bouh hou hou! Minables… ils… sont… minables! Ils devaient… mourir! Chris s’approcha de lui et émit un hennissement qui le fit sursauter. Manistrain le regarda puis prit la poudre d’escampette plus vite qu’il ne parlait. Il laissa l’antalis seul et désespéré de n’avoir pu sauver Nathan de la mort. Et surtout le fait qu’il restait un antalis. C’est alors qu’une lumière transperça les nuage et vint jusqu’à lui. Nathan apparu en lui souriant: _ Nathan! Que… ce dernier comprit ce qu’il


disait par chance: _ Ne t’en fait pas… ne te dis pas que c’est de ta faute… j’ai choisit mon heure… ne te reproche rien… Nathan s’approcha de lui et lui mit sa main blanche et froide sur sa crinière. Alliance des Peuples… toi et tes amis… combattez Gorth! Chris ferma les yeux et reprit alors forme humaine. Le fantôme s’envola vers le ciel en souriant mais avant Chris lui demanda: _ C’est toi qui a donné tes pouvoirs à Amanda? le nouveau sourire qui s’installa sur son visage lui suffisait comme réponse. Puis Nathan disparu dans les nuages. Chris regarda autour de lui et s’aperçut stupéfait que non seulement il était sur le toit sans possibilité de descendre mais qu’en plus il était nu. _ Un coup de main ne serait pas plus mal pour toi! Chris se retourna et remarqua avec gêne la présence d’Helden qui lui donna un vêtement Béomi. Il lui alla à merveille et lui donnait l’allure d’un vrai rebelle. Helden siffla et son antalis vint vers eux: _ Je te présente Olympiane… elle te ramènera au sol sans risque! Va! avant que Chris n’est pu dire un mot, l’antalis le prit entre ses dents et le ramena à terre en évitant mieux que lui les phénix. Puis une fois sa mission accompli, elle s’envola auprès d’Helden qui la chevaucha vers la Plaine du Centaure et ils disparurent dans la brume. Chris, qui ne se voyait pas repartir en Béomi, entra dans Garthen où tout lui semblait si différent du premier jour. Il y a peu, il ne


savait pas si Natacha allait tous les tuer et maintenant qu’elle était détruite, plus rien était pareille. Il vit alors Joshua soulagé de le revoir ainsi: _ Tu vas bien? Chris acquiesça les yeux rouges de fatigue. Viens! Je vais te chercher des vêtements. Il lui en donna de rechange, qui devait être prévu depuis longtemps car ils étaient pleins de poussière et sentait le renfermer. Mais ils n’étaient pas abîmés: _ Ce sera mieux que ce que tu portes… tu ne crois pas… Joshua essaya de lui remonter le moral du mieux qu’il pouvait. Il finit par lui arracher un mince sourire. * Quand Chris sortit de Garthen et qu’il traversa le pont, les dernières heures lui revenaient en mémoire et le pourchassaient jusque chez lui. Arrivé dans sa chambre, il s’empressa de quitter ce qu’il portait pour mettre chemise et pantalon qui sortait tout droit de son placard et qui sentait le linge propre. Et aussi qui n’avait rien à voir avec Garthen et la mort de Nathan. Chris jeta les vêtements directement dans la poubelle et s’allongea sur son lit puis fixa le plafond. Il se remémora tout ce qui s’était passé depuis qu’il connaissait l’existence de Némé-Syth et de Garthen. Sa rencontre avec Joshua ainsi qu’avec Heather Ann et Amanda puis Nathan et Natacha tous les deux morts l’un en ami et l’autre en ennemi. L’après midi pointa doucement le bout de son


nez et le soleil transperça les rideaux de ses rayons éclairant la pièce sombre. Les yeux de Chris le piqua et il finit par sombrer dans le sommeil profond mais non paisible où il revit le combat. * Amanda, Heather et Adam n’avait pas trouver Stanabe. Et Chris avait disparu du toit lorsqu’ils étaient retournés dans le parc. Ils se rendirent au jardin public en espérant le trouver là bas: _ Vous croyez que Chris… est de nouveau humain? Amanda regardait ses amis avec inquiétude puis soupira en souriant. Je crois… que oui… il est de nouveau lui… Mais Adam fut moins optimiste: _ Ne crois pas ça! S’il est de nouveau humain… il sera différent… nous le sommes tous également. le jeune garçon était sûre que lorsqu’il reverrait son ami, il aurait en face une personne brisée. Il se voyait mal aller chez lui ne sachant pas s’il était rentrer ou pas. _ Que faisons nous alors? leur demanda Amanda qui voulait proposer d’aller le voir mais Heather Ann lui répondit une chose surprenante: _ Profitons de la journée et du soleil! Laissons Chris tranquille! Je suis sûre qu’il va bien. Tous les deux la regardèrent surpris de sa réponse puis firent ce qu’elle voulait. Profiter pas seulement de la journée mais d’être encore en vie. C’est à ce moment là que tous les trois virent arriver à leur rencontre Britanny qui vouait parler à Amanda:


_ Salut! Je peux te parler… la jeune fille acquiesça puis la suivit. Comme elle l’avait dit quelques jours plus tôt à ses amis, quand ils avaient croisé Britanny dans la rue avec son petit ami et qu’elle les avait snobé, celle ci était fâchée avec lui et était venu demander conseil à Amanda. Sauf que là, la jeune fille la prit de cour et la laissa seule avec son problème: _ Tu es donc fâchée avec ton Jules du moment si je comprends bien? Et bien… débrouille toi avec ton problème! Puisque je ne m’y connais pas, que je ne comprend pas et que ça ne me regarde pas… de toute façon, saches que j’en ai rien à faire… débrouille toi! J’ai autre chose à faire que de m’occuper de tes problèmes et de t’entendre dire des critiques à mon sujet! avant de partir rejoindre ses amis elle lui lança en rigolant. Excuse moi mais je dois rejoindre MES amis! Heather Ann et Adam rigolaient et applaudissaient même le fait qu’elle lui ai dit ce qu’elle avait sur le cœur depuis quelle connaissait cette fille. Mais dans leur tête seulement. Ils lui firent seulement un signe de tête quand elle arriva vers eux et tous les trois regardèrent Britanny s’éloigner avec des larmes de crocodile. _ Enfin débarrassée d’elle! Il était temps! son ancienne amie était sortie de sa vie et Amanda poussa un soupir de soulagement s’en suivit d’un rire commun, avec eux, qui concluait ce bel après midi. *


Chris se réveilla à dix huit heures. Quand il vit le réveil, de fureur, il le débrancha puis il lui tourna le dos en croisant les bras. Quand enfin il se leva, il regarda par la fenêtre ou rien n’avait changé. Il l’ouvrit pour se rendre compte que le bruit dehors était le même, l’air qu’il respirait avait aussi la même odeur. Mais tout lui semblait pourtant si différent alors que la vie normale n’avait en rien changé. C’est alors qu’il descendit son regard et remarqua trois personnes qu’il connaissait bien: _ Que faîtes vous ici? Tous les trois le regardaient en souriant et en lui disant en chœur: _ Profiter de la vie! Ils se mirent à rire au éclat tous ensemble et Chris descendit les rejoindre. Puis ils passèrent la soirée ensemble à flâner dans le centre ville. Amanda raconta comment elle avait tout simplement dit à Britanny ses quatre vérités et Adam fit remarquer combien elle l’avait impressionné. Pourtant aucun ne parlait de Némé-Syth et de Garthen. Et même si le sujet les pesaient, ils évitaient d’en parler ni même d’en faire allusion. La soirée passa à une vitesse folle et chacun regagnèrent leur maison respectif avec un poids en moins sur les épaules en sachant que malgré tout, leur aventure ensemble ne faisait que de commencer.


Chapitre n°21 Le lendemain matin, tous les quatre arrivèrent à la même heure. Garthen avait toujours cet aspect étrange et imposant mais moins effrayant. C’est alors qu’ils virent Améni venir à leur rencontre: _ Je crois qu’il faut que l’on parle… ils l’accompagnèrent dans son bureau et Améni les invita à s’asseoir sur des chaises. Ceux ci indiquaient que le vieil homme les attendait. Ils en prirent chacun une et regarda Améni qui s’installa sur la sienne derrière son bureau. Ils avaient l’impression d’être convoqué chez monsieur le directeur. Adam connaissait cette impression et cela le fit sourire. Améni les regardait d’un air grave mais détendu: _ Nous vous avons caché trop de chose… je vais donc vous raconter une histoire qui s’est passé il y a fort longtemps et je crois qu’il est temps pour vous de la connaître… Ils regardèrent la vieil homme d’un air intéressé, enfin la vérité allait leur être conté: _ On vous écoute! Adam parla au nom de ses camardes qui fixaient Améni avec une attention presque palpable. Ce dernier se mit à leur sourire puis commença enfin son histoire: _ Comme je vous le disais… ça s’est passé il y a fort longtemps… cinq mille ans! Si mes souvenirs son exact… en ces temps là, sur Némé-Syth, régnait un roi unique que les Dieux avaient choisit pour unir les quatre peuples. Keelm qui était le plus brave et le plus courageux de tous. Il fut choisit en même temps que fut ériger Garthen ce qui marqua


l’avènement d’une air nouvelle sur ce monde qui avait subit tant de guerre. Mais ce jour marqua aussi trois naissances… la mienne ainsi que celle de Gorth et de Mortalame. Tous trois serions à jamais opposé les aux l’autres… il continua son récit calmement en faisant de très grands gestes. J’ignore comment Gorth a réussit. Mais il finit au bout de quelques années, il avait à peine vingt ans, à tuer le roi! Et son frère monta sur le trône. Ce dernier prit la reine pour épouse qui lui donna une fille… Ferleen. Que j’ai rencontré après la fuite de mon village! C’est moi qui lui ai fait rencontré Keelm et Serleen… les réincarnations du roi! _ Pourquoi vous êtes vous enfuit? demanda Heather Ann. _ Mes parents avaient trop honte de moi… je suis né avec quatre pouvoirs… _ Quatre POUVOIRS? s’étonnèrent ils en choeur, en le regardant stupéfait. _ Oui… quatre… il fit le geste avec ses doigts boursouflés. J’étais rendu où? Adam et Chris qui suivaient son récit les yeux exorbités répondirent en même temps: _ Vos parents avaient honte de vous… Améni souriait l’air apaisé et poursuivit: _ Merci… mes parents ne s’occupaient pas de moi et pour leur prouver ma bravoure je décida d’aller voir Gayac… la fée symbole du grimoire. il continua à faire des tas de gestes. Je la défia et la mit à terre au bout de quelques heures… en échange de la vie sauve elle me promit de faire exactement ce que je désirais et la soif de reconnaissance m’aveugla et me fit devenir ce que je suis aujourd’hui… Il s’arrêta avec désespoir mais les quatre


autres l’invitèrent à continuer au plus vite: _ Je voulais devenir immortelle comme les Dieux… ce que je suis aujourd’hui mais hélas… il y eu de nombreuse répercussion… j’ai vu partir grand nombre d’amis ainsi que celle que j’aimais Lénnia, fleur du sud, avec ses long cheveux noirs et ses beaux yeux verts… je ne pouvais faire ma vie avec elle et elle en aima un autre. Mes parents moururent aussi me laissant à jamais seul. La vieillesse me rattrapa et les maladies ne m’épargnèrent pas non plus car si je ne mourrai jamais, une seule chose est sûre, les inconvénients mortelles seront toujours là! Mais mise à part ça… Gorth, dans l’ombre de son frère, était devenu au fil des années plus puissants. Sauf qu’il avait omis un détail… _ Le roi s’est réincarné… dit Adam qui regarda Heather Ann. Keelm et Serleen… _ Exactement… il le fit chercher sans succès… ignorant qu’ils étaient deux enfants… Améni s’arrêta de nouveau. Il avait un trou de mémoire soudain: _ Je suis désolé… mais je crois que ma vieillesse me rattrape avec ses inconvénients… quoi qu’il en soit, votre réincarnation à un lien avec celle de Keelm, le premier roi, et Gorth! Son retour est imminent! Il vous faut vous préparer à cela! Tous les quatres, au même instant; eurent une même envie: fuire le bureau à toute jambe. Mais ils voulaient en savoir un peu plus sur cette histoire. Ils sortirent du bureau d’Améni avec une telle soif de connaissance, qu’ils se ruèrent dans la bibliothèque pour en savoir d’avantage. Celle ci était de nouveau en état


malgré le combat de la veille. Ils furent surpris de voir chaque étagères à sa place et tous les livres bien rangés. Trois seulement arrivèrent dans la salle où ils avaient interrogé Natacha, car Adam était resté sur le pas de la porte et regarda Améni qui finit par remarquer qu’il n’était pas encore parti: _ Que veux tu, mon garçon? _ Rien… je suis ravi que vous alliez mieux… sincèrement… Adam lui souriait. Mais je voulais vous dire que vous devriez changer de décor… il fit tournoyer son doigt en hauteur. Ça me rappelle le collège… Améni le regarda d’un air complice: _ J’y réfléchirais… c’est promis… Adam quitta la pièce pour aller rejoindre ses amis qui l’attendaient. * Rien sur l’un et rien sur l’autre. Aucun livre parlait de Mortalame ou de Gorth. Ils savaient où chercher mais ne trouvaient pas ce qu’ils voulaient. C’était comme si Garthen voulait faire oublier les deux ennemis de Némé Syth. Malgré le supposé retour imminent de Gorth, ils ne savaient pas grand chose sur lui. Hormis le fait qu’il était le frère jumeau de Mortalame et qu’il était devenu puissant en agissant dans l’ombre de ce dernier. Amanda refermait chaque livre violemment et Chris jouait avec les siens, qui ne le renseignaient pas plus. Adam et Heather Ann, quand à eux, avaient trouvé un dictionnaire Yuniza. Mais vu la grosseur du livre, ils leur faudraient des années avant de trouver des


informations sur Mortalame et surtout sur Gorth. Le Grimoire de Gayac était définitivement le seul témoin de, ce que tout le monde nommait, la dernière guerre. Adam, le nez dans une carte qui représentait un village, leva les yeux quelques instant. Les murs de la pièce devinrent plus étroites et sombres. Il y avait des chaîne et des clous plantés un peu partout. Le sol était recouvert d’un fin tapis usé rouge sang. Cette fois ci, la vision fut moins violente. _ Nous trouverons rien aujourd’hui! Et je ne veux pas passer ma matinée ici! Heather Ann le sortit de sa rêverie. Pourtant Adam avait l’intime conviction que la bibliothèque avait dût être une prison où l’on torturait à bon ou mauvais droit les prisonniers qui avaient le malheur de s’y trouver enfermés. _Et… que désires tu faire? lui demanda Chris. T’entraîner…? _ Oui… nous nous sommes battues il y a peu de temps… nous avons été prit de cours… il faut que l’on soit mieux préparé à l’éventualité que cela puisque se reproduire! _ Tu as raison! dit Amanda en regardant sa main. Il faut… il faut que je maîtrise mieux ce nouveau pouvoir… * Une fois dans la Salle des Armes, Amanda se mit face aux anneaux et essaya de faire ce que Nathan leur avait apprit. Mais cette fois ci avec son pouvoir d’eau, le don que lui avait fait son


ami. _ Essaies! Chris se tenait derrière elle. Si Nathan t’a offert ce pouvoir, c’est qu’il savait que tu saurais le maîtriser… _ Oui… mais je ne sais pas si… elle regarda ses mains. C’est trop tôt encore… Ils regardèrent Heather Ann et Adam s’entrainer. Ce dernier ce tenait sur une petite tornade, qui le surélevait de quelques centimètres au dessus du sol. Il tentait de se déplacer avec. Quand à Heather Ann, elle dessinait de grand cercle de feu autour d’elle. Ce dernier s’élargissa quand elle écarta brusquement les bras. _ Cela me prendra du temps avant de maîtriser le pouvoir d’eau… je le crains… Amanda fit apparaitre une plante dans sa paume. Cela m’a prit du temps pour celui de la terre. _ Prends ton temps… mais ne le laisse pas mourir… Chris alla rejoindre les deux autres qui s’amusaient à grossir une flamme qu’Heather Ann avait fait apparaitre en l’unissant au pouvoir de l’air. Amanda savait ce que Chris voulait dire par mourir. Les pouvoirs de Némé-Syth ne devaient pas être abandonnés au risque de s’éteindre à jamais. Nathan lui avait fait confiance en lui offrant les siens. Elle ne voulait en aucun cas le décevoir. La fin de l’entraînement prit fin et midi sonna. Joshua entra dans la Salle des Armes avec un panier repas: _ Vous venez manger dans le parc? *


Le repas fut vite manger. Ils s’allongèrent tous sur l’herbe incroyablement verte émeraude. L’air sentait le frais de l’été. Malgré l’ombre de la forêt et celui de la plaine, le soleil éclairait Garthen et le parc. Mais Gorth devint vite le sujet de conversation: _ Améni nous a dit que notre réincarnation avait un lien avec lui… dit Adam, assit les jambes tendus. _ C’est vrai… le Grimoire de Gayac est le lien qui vous unit… tous les quatres! Keelm, Serleen, Ferleen et Zaïlar promirent sur le grimoire d’anéantir le mal absolu… quoi qu’il arrive… _ Cela veut dire que l’on se réincarnera jusqu’à ce que Gorth soit anéanti… dit Heather Ann les yeux écarquillés. _ Jusqu’à ce que le mal soit anéanti… souligna Joshua. Cela ne veut pas forcément dire la mort de Gorth… _ Oui mais est-ce que nous devons être les quatres… pour anéantir ce mal absolu? demanda Amanda. Les quatres autres la regardèrent interloqués. Ce que je veux dire… c’est que l’un de nous peut… _ Mourir? Joshua soupira. Non… vous êtes plus fort à quatre… mais un seul peut triompher de lui! _ Tu as raison de ne pas nous cacher cette éventualité… Chris était toujours allongé sur l’herbe, contrairement aux quatres autres. Il repensait à Nathan et la morsure du félius commençait à lui faire atrocement mal. Il s’assied. Nous ne savons pas ce qui peut nous arriver dans les prochains jours! il tendit une


main. Quoi qu’il peut nous arriver demain. Jurons de combattre le mal absolu quoi qu’il arrive! Chacun, dont Joshua, posa sa main et jura. _ LE GRIMOIRE! ce crie les fit sursauter. Où est-il au juste? demanda Heather Ann Tous se regardèrent. Car depuis la transformation d’Heather Ann, le Grimoire de Gayac avait totalement disparu, sans laisser la moindre trace. Ils rangèrent à la hâte le pique nique pour partir à sa rechercher tout aussi paniqué les uns que les autres. Le premier endroit qui fut visité était la bibliothèque, mais sans succès. Prenant leur courage à deux mains, ils se rendirent dans les égouts qui les menaient à la chambre d’Améni, mais il n’y avait toujours rien. Ne faisant pas marche arrière, ils prirent la porte, passèrent devant la Salle des Secrets pour atterrir dans l’avant dernier étage de la bibliothèque: _ Nous avons… fait un… grand… tour… pour rien! Adam était essoufflé pour deux. Il s’écroula sur une chaise et dit à haute voix. Il n’est pas là… nous l’aurions déjà trouvé!… c’est alors qu’Adam se senti mal avec un terrible maux de tête. Il la tenait entre les mains en bougeant dans tous les sens et en hurlant. Et là, il vit le Grimoire de Gayac posé sur une stèle hors de Garthen. Un endroit entouré d’arbres devant un monument sur lequel était gravé des inscriptions illisibles. Le rejet fut si violent que le jeune homme tomba de sa chaise: _ Je l’ai vu… je sais où il est… Les autres étaient penché au dessus de lui et


s’inquiétaient plus de ce qui venait de se passer: _ Tu vas bien? Chris le releva Mais Adam répétait ce qu’il venait de dire à l’instant. Qu’il avait vu le grimoire, qu’il savait où il était. Cette fois là, chacun l’écoutait avec attention. _ Tu l’as vu? Mais où? Chris lui avait posé la question en le prenant par les épaules. Adam se dégagea et, après une très grande inspiration, trouva la force de répondre: _ Dans la forêt Viéritas! Je crois… À ce nom, tous reculèrent. Cette forêt avait la réputation d’être dangereuse et remplit de Chimères de Gorth. _ Quoi? Dans la forêt? Chris regardait Joshua. Comment le grimoire peut-il se trouver là bas? _ Je l’ignore… mais il ne peut pas rester là bas plus longtemps… Joshua croisa les bras. Il doit être dans le Sanctuaire des Sages… il n’y a que là qu’il puisse se trouver… _ Oui… j’ai vu un monument… le grimoire était sur une stèle… Adam se frottait la tête, espérant ne pas avoir une autre vision. _ Que faisons nous? Nous ne pouvons pas y aller… c’est trop dangereux! Amanda s’assied sur une chaise. Elle chercha du secours dans les yeux de Joshua. Mais ce dernier restait impassible: _ C’est à vous de décider… mais le grimoire ne peut rester là bas! _ Tu ne nous suivrais pas si on y allait? Adam se mit contre la barrière. Joshua hocha la tête: _ C’est exact… c’est à vous d’y aller… Mais aucun des quatre ne voulait courir un tel


risque juste pour un livre aussi important soit il. * La journée s’acheva et l’ombre commençait à envahir Garthen et les alentours. Le grimoire disparu, les quatres amis se demandaient comment ils allaient faire pour le récupérer. Ils étaient sur le pont, d’où l’on pouvait distinguer le palais, la plaine ainsi que la forêt. _ Nous trouverons une solution… nous avons affrontés bien pire… Amanda était à côté de Chris. Elle posa une main sur son épaule. Ce dernier soupira: _ Oui… mais en attendant le grimoire est dans cette forêt maudite… et il se peut que Gorth mette la main dessus! À cette idée, un léger frisson les parcourut. Ils regardèrent l’ombre imposante de Garthen en espérant que le mal absolu ne se trouvait pas entre ses murs et que le Grimoire de Gayac était en sécurité. * Pendant ce temps, un jeune garçon se trouvait au côté du grimoire. Il était habillé d’une toge blanche avec des pierreries. Il avait le visage et les mains couverts de cicatrices. Une fée bleu se tenait près de lui. Tandis que Taguya dansait et chantait d’une voix mélodieuse au dessus du grimoire, Samuel jouait d’une petite flûte en forme de serpent. Une pluie d’étoiles tomba sur eux et le livre se


mit à étincelé. À suivre…


À suivre:

Le Grimoire de Gayac II. Le Cimetière de Gorth


© 2009 Auteur Priscilla Renoult ISBN-13: 9782810602209 Édition : Books on Demand, 12/14 rond-point des Champs Elysées, 75008 Paris, France. Imprimé par Books on Demand GmbH, Norderstedt, Allemagne. Dépôt légal : avril 2009


Le Grimoire de Gayac, L'Alliance