Issuu on Google+

Portfolio Architecture+Design Myriam Leclair 2009-2012


Contenu Flou culinaire Architecture Photographie 2 Ex-tension Design Intervention in situ 4 L’abri Charette Archicontre Intervention in situ 5 Maison du collectionneur Architecture Logement individuel 6 Filtre urbain Architecture Logement collectif 10 Bibliothèque Saul Bellow

Architecture Bibliothèque 14

Oh Honey!

Architecture Paramétrique Toiture 20

Pulse Fiction Charette CCA Montréal 2063

24

-1-


Flou culinaire Flou culinaire est une exploration photographique utilisant le légume comme sujet. Cet exercice, exécuté sur une période de deux semaines, a permis de redécouvrir des éléments du quotidien, présents dans notre cuisinie. Sucessivement, l’exercice allait mener à réaliser une résille solaire. L’exploration photographique m’a mené très rapidement à choisir l’oignon rouge qui, à mon avis , détenait les qualités d’une résille: structure naturelle,transparence, colori dégradé, légèreté, diffusion de la lumière, superposition. Les différentes photographies présentées démontrent ces qualités, et aussi la possibilité d’abstraction d’un élément du quotidien culinaire.

Exploration Atelier 4 Carlo Carbone Hiver 2012 -2-


-3-


Ex-tension Ex-tension est une chaise in situ située à la faculté d’aménagement. Construite à partir d’un seul matériau plié et soudé, la chaise se soutient en porte-à-faux, côte à côte à une colonne de béton. Elle est se soutenue grâce au garde corps derrière la colonne. Elle se compose de deux morceaux principaux: une bande faisant le tour de la colonne, accrochée au garde corps, et une plaque de métal elle aussi encastrée dans le garde corps, qui vient s’asseoir sur la bande métallique.

Forme et couleur DIN 1211 Tuteur Michel Savage Automne 2011 En collaboration avec Kevin Levesque,

-4-


L’Abri L’Abri est une installation provisoire réalisée lors de la période de la grève étudiante en hiver 2012. L’Abri est une installation qui s’inspire de la strcture de l’abri TEMPO. C’est une contruction en bois recouverte d’un tissu imperméable rouge, montée sur des roulettes.Cette structure était une réponse à la violence entre les forces de l’ordre et les étudiants lors du conflit. L’installation représentait le symbole des étudiants engagée en architecture.

Charette de Archicontre Hiver 2012 En collaboration avec Rihane Bencherif

-5-


Maison du Collectioneur La maison du collectionneur s’implante sur la rue Baile en face du Centre Canadien d’Archiecture. Ce collectionneur, depuis des années, recueil les grandes affiches d’exposition d’architecture à travers les monde. Sa maison s’organise donc autour d’une galerie dont l’entrée donne sur le rue. L’habitation se développe autour de cette galerie, avec des espaces de jour au rez-de-chaussée et des espaces de nuit aux étages supérieurs. Elle vient s’adapter à son environement avoisinant en respectant les hauteurs mitoyennes. Trois terrasses se trouvent du côté ruelle pour les usagers de la maison. Atelier 3 Tuteur : Léa Zeppetelli Automne 2010

-6-


PLAN RDC

PLAN 1

PLAN 2

PLAN 3

0 1m

5m -7-


ÉLÉVATION SUD

0 1m -8-

5m

COUPE

ÉLÉVATION NORD


-9-


Le logement collectif / Filtre urbain Le projet du logement collectif s’implante dans le centre ville de Montréal. Entre la rue RenéLevesques et le Mont Royal, ce complexe, qui vient s’insérer dans une étroite parcelle de terrain, agit comme un filtre aspirant l’air pur de la montagne et rejetant ce nouvel air à travers la ville. Le Filtre Urbain est composé de 21 types de logements, allant du studio au loft, tous traversant, du côté filtré et filtrant de la façade. Le sous sol accueil le stationnement tandis que le rezde-chaussé est occupé par un café et des espaces d’entreposage de vélos, ainsi que des studios étudiants. Aux six autres étages du complexe, on y retrouve des logements sur deux niveaux avec balcon privé. Au 1er et 3ème étage, on retrouve aussi des espaces collectifs. Atelier 3 /avec Catherine Gagnon Leblanc Tuteur Léa Zeppetelli Automne 2010 -10-


B’

A

A’

PLAN 1 B

PLAN 2

PLAN 4 0 3m

15m -11-


33m2

0

3m

120m2

10m

COUPE BB’

COUPE AA’ 0

3m

-12-

15m

102m2

127m2 70m2 131m2 100m2 120m2 85m2 132m2 105m2 79m2 115m2 102m2 33m2 96m2 120m2 108m2 33m2 70m2 125m2


-13-


Entreposer la lecture La bibliothèque de Saul Bellow s’implante dans le quartier Lachine à Montréal. Ce quartier accueille une multitude de familles dont le point de rencontre et le lieu d’interaction sociale est un centre commercial. La bibliothèque qui s’implante juste en face de ce centre d’achat se veut un nouveau pôle de regroupement sociale. L’architecture s’inspire de l’entrepôt, une grande boîte évidée soutenue par des colonnes, et créer un «Warehouse of knowledge». Cette grande boîte, avec une structure apparente en caisson de bois au toit, vient se fondre à la topographie du sol pour venir rejoindre le parc derrière. De plus, le parc vient se prolonger sur le toit de la biblliothèque, maximisant l’espace vert pour la population locale. Une bibliothèque + Un parc: la combinaison entre s’enrichir et celle de se divertir. À l’intérieur, une grande pente devient un espace privilégié de lecture, tandis que les espaces donnants sur la rue, avec une lumière naturelle, acceuillent les zones de travail. Cette pente accueil aussi l’auditorium du côté Est de la bilbiothèque. Les locaux administratifs ainsi que les salles communes se trouvent dans la partie Nord. La maquette de la bibliothèque à été réalisée en bois, carton et acrylique (moules usinés)

Atelier 4 Tuteur Carlo Carbone Hiver 2012

-14-


A’

C’

B

B’

PLAN

A

C

0 3m

15m -15-


-16-

COUPE AA’


COUPE BB’

-17-


1-Toiture végétale extensive végétation substrat barrière anti-racine panneau de drainage membrane d’étanchéïté panneau de fibre de bois isolant rigide membrane pare vapeur contreplaqué structure de bois

3 4 1 2

2- Structure d’acier 3- Pare soleil

5 6

7

structure de bois feuille de métal perforé luminaire extérieur

4-Panneau sandwich panneau métallique isolant rigide panneau métallique

9

5-Mur rideau vitré 6-Panneau de métal perforé 7- Meneau de silicone 8- Drain galets membrane géotextile

9- Plancher plancher surélevé vide mécanique dalle de béton isolant rigide sable gravier

10-Fondation de béton membrane pare vapeur isolant rigide

COUPE CC’ -18-

DÉTAILS TECHNIQUE

10

8


-19-


Oh Honey! Oh Honey! est le projet d’une toiture faite grâce à l’agglomération de modules. Chaque module est formé d’une base commune, à laquelle s’ajoutent quatre modèles de variation qui agissent comme un système de filtre lumineux. La structure est composée d’une première couche de modules hexagonaux en bois, à laquelle s’ajoute une seconde structure métallique qui vient tendre un tissu à l’intérieur des modules. La variation entre les modules est tributaire de leur position géographique. L’effet cré une impression de dentelle sur le sable. La structure se dépose comme un voile au dessus d’une ruine, et se soutient sur trois pattes

Architecture Virtuelle /ARC 3614 Professeur Son N. Nguyen Automne 2012 -20-


PLAN

0 1m

5m -21-


3-

2-

1-

2-Structure métal interne 4- Modules 1-Structure bois 3-Structure métal supérieur

-22-

Myriam Myriam Myriam Myriam Leclair Leclair Leclair Leclair Architectures Architectures Architectures Architectures Virtuelles, Virtuelles, Virtuelles, Virtuelles, 2012 2012 2012 2012

4-


-23-


Pulse Fiction Charette CCA 2013 / TRANSMUTATION / Co-équipiers: Ange Sauvage, Edouard Lance, Dale Byrns, Jérôme Lemieux

The Pulse est un condensateur d’information de la ville, une architecture immatérielle qui détecte l’énergie de la ville en temps réel et la retransmet directement au citoyen. À travers des capteurs dispersés dans la ville, des éléments tel que le son, le vent, la pollution, le transport en commun, les états d’âme, sont quantifiés et qualifiés. Cette information sensorielle est par la suite traduite en un flux de lumière universellement reconnu, qui se modifie selon les conditions urbaines, flottant au dessus de la ville, en constant renouvelement, pour refléter ainsi l’énergie de la ville. The Pulse informe directement les Montréalais de l’activité de la ville, qui par leur propre action participent à en définir sa représentation. Cette installation devient donc un symbole urbain pour Montréal. Les habitants de l’île affectent directement par leurs actions sa forme et son apparence. Cette installation technologique veut inverser l’effet individualisant pervers de la technologie. The Pulse incite à la collaboration, inspire les Montréalais en leur rappelant qu’ils ont le pouvoir de changer la vie en ville, mais aussi tout simplement son image.

-24-


Myriam Leclair myriamleclair1@gmail.com (514) 770-9014



Architecture Portfolio