Page 1

R

E

P

U

B

L

I

Q

U

E

F

R

A

N

Ç

A

I

S

E

Monsieur  Arnaud  Montebourg   Ministre  du  redressement  productif     139,  rue  de  Bercy   75572  Paris  Cedex  12        

Paris,  le  mardi  10  juillet  2012  

ROBERT NAVARRO _________________ SENATEUR DE L'HERAULT _______________ MEMBRE DE LA

COMMISSION DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES INFRASTRUCTURES, DE L’EQUIPEMENT ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

_______________ MEMBRE DES GROUPES D’ETUDES

« CHASSE ET PECHE » « VIGNE ET VIN » « LITTORAL ET MER » « INDUSTRIE » _______________ MEMBRE TITULAIRE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CONSERVATOIRE DE L’ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES

Monsieur  le  Ministre,     La  compétitivité  de  la  France  passe  par  la  recherche  et  l’innovation.   Depuis  mon   élection  au  Sénat,  je  me  suis  mobilisé  à  de  nombreuses  reprises  pour  défendre   un   des   fleurons   de   la   recherche   pharmaceutique   en   France,   le   pôle   recherche   de   Sanofi-­‐Aventis  situé  à  Montpellier.     Sanofi-­‐Aventis   est   la   première   entreprise   pharmaceutique   française   et   le   numéro   cinq   mondial.   Les   bénéfices   en   2011   se   montent   à   6   milliards   net,   un   dividende  généreux  est  octroyé  aux  actionnaires  chaque  année.     Ce   groupe,   «  en   très   bonne   santé  »   donc,   vient   de   confirmer   l’arrêt   de   la   recherche  sur  le  site  de  Montpellier  et  un  désengagement  total  à  Toulouse.   C’est   un   comportement   indigne   et   honteux.   Les   suppressions   de   postes   à   l’intérieur   du   groupe   ne   font   qu’augmenter,   alors   que   ses   bénéfices   n’ont   jamais   été  aussi  importants.     Avec   1   325   salariés   à   durée   indéterminée,   Sanofi-­‐Aventis   est   le   premier   employeur   privé   de   l’agglomération   montpelliéraine   et   de   l’Hérault.   Les   conséquences   de   ce   plan   seront   catastrophiques.   La   fin   du   pôle   recherche   inaugure  un  démantèlement  progressif  qui  menace  l’ensemble  du  site.     Soucieux  de  ce  territoire,  de  l’économie  de  notre  pays,  des  risques  de  fuite  des   cerveaux   et   de   l’avenir   de   la   Recherche,   je   souhaite   une   action   déterminée   de   votre  part.     En  Europe  se  développe  la  notion  de  «  stakeholder  ».  Derrière  ce  concept,  il  y  a   la   volonté   d’intégrer   toutes   les   parties   concernées   à   la   vie   des   entreprises,   en   plus   des   actionnaires   :   les   employés,   les   élus,   les   citoyens.   Sanofi-­‐Aventis   bénéficie   du   soutien   de   toute   la   société   :   crédit   impôt-­‐recherche,   remboursement   des   médicaments,   infrastructures,   recherche   publique,   etc.  En  bénéficiant  de  l’appui  de  la  société,  la  contrepartie  doit  être  de  respecter   des   équilibres   :   une   société   bénéficiaire,   qui   se   développe,   ne   peut   délocaliser   tout  en  bénéficiant  d’aides  de  la  collectivité.     J’ai  bien  noté  –  avec  enthousiasme  -­‐  que  le  Gouvernement  agirait  d’ici  la  fin   de  l’année  pour  interdire  les  licenciements  boursiers.    

P ALAIS DU L UXEMBOURG – P ARIS C EDEX 06 - TELEPHONE : 01 42 34 20 00 - TELECOPIE : 01 42 34 45 05 – r.navarro@senat.fr


-­‐ 2  -­‐  

Mais d’ici   là,   nous   devons   agir  :   nous   avons   des   leviers   pour   l’empêcher   de   commettre   cette   agression   économique.   Les   pouvoirs   publics   pourraient   par   exemple   envisager   un   déremboursement   ciblé   de   médicaments,   à   la   condition   que   des   équivalents   existent   pour   poursuivre   les   mêmes   objectifs   thérapeutiques.   Le   précédent   Gouvernement   n’a   jamais   fait   la   moindre   pression   sur  ce  groupe.  Je  sais  pouvoir  vous  faire  confiance  pour  protéger  l’emploi  dans   un  département  qui  nous  est  cher.     Je   vous   prie   de   croire,   Monsieur   le   Ministre,   dans   l’expression   de   mes   sentiments  les  meilleurs.           Robert  Navarro  

Lettre ouverte Robert Navarro, sénateur de l'hérault, à Arnaud de Montebourg  

le 10 juillet 2012 - Sanofi Montpellier

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you