Issuu on Google+

Jay Deachman

FREE !

September • October 2011

Vol 23, No 5

percussions

Septembre • Octobre 2011

GRATUIT !

l

Poste-Publication Convention No 40009235, Adresse de retour  : 753, Ste-Hélène, Longueuil, QC J4K 3R5 Publication Mail Agreement No 40009235, Return Address  : 753, Ste-Hélène, Longueuil, QC J4K 3R5


SEPTEMBER-OCTOBER SEPTEMBRE-OCTOBRE

2011

8

Cover / En couverture

man Jay DeceaWich ttet By/par T. Bru

4 Edito + Agenda 6 Did you know? / Saviez-vous que… ?

By/par Ralph Angelillo

9 Montréal Drum Fest 2011

18 It’s not always about the size / Tout n’est pas qu’une question de taille

by/par Franck Camus

22 Sight Reading Secrets / Les secrets de la lecture à vue

20

Dossiers

By/par David Cronkite

26 The Inner Drummer / Le batteur intérieur

Percussion

by/par Andrew Shoniker

33 New Drumkits / Nouveaux kits Volume 23, No 5 September-October / septembre-octobre 2011 Editor in Chief / Rédacteur en chef Ralph Angelillo ralph@muziketc.ca Managing Editor / Coordonnatrice à la rédaction Sofi Gamache sofi@muziketc.ca

Cover Photos / Photos couvert Scott Ternan www.sternan.com

Advertiser Information Request Form / Demande d’information des produits annoncés www.muziketc.ca/coupon_v23n5.aspx

Distribution (866/450) 677-1364 / distribution@muziketc.ca

Muzik Etc / Drums Etc is published 6 times per year and distributed across Canada, in music retail stores, music schools, etc. This issue : 19 500 copies in 414 distribution points (circulation certified by Canada Post).

Advertising / Publicité Ralph Angelillo (Founder/fondateur 1989) (888/450) 928-1726 / ralph@muziketc.ca

Editorial Assistant / Assistante à la rédaction Tara Wittet Manko Contributing Writers / Journalistes Jim Angelillo, Ralph Angelillo, Franck Camus, David Cronkite, Andrew Shoniker, T. Bruce Wittet Translation / Traduction Jim Angelillo, Nadine Brabant, Geneviève Hébert

Publisher / Éditeur Serge Gamache (866) 834-4257 / (450) 651-4257 serge@muziketc.ca Printer / Imprimeur Solisco © Copyright 2011

Publication Mail Agreement No 40009235 / Poste-Publication Convention No 40009235 Return Address / Adresse de retour: MUZIK ETC / DRUMS ETC 753 rue Ste-Hélène, Longueuil (QC) J4K 3R5 Canada Fax : (450) 670-8683 Muzik Etc / Drums Etc est publié 6 fois l’an, et est distribué partout au Canada dans les écoles de musique, chez les détaillants de musique, etc. Ce numéro : 19 500 copies dans 414 points de distribution (circulation certifiée par Postes Canada).

www.drumsetc.ca

drums etc

3


Profiter des outils de marketing Taking advantage d’aujourd’hui of today’s marketing Tellement de musiciens tools talentueux, si peu de temps pour le marketing !

So many talented musicians, so little time for marketing!

Speaking about time, let’s talk drummers. A couple of months ago, when I’d finished booking the Montreal Drum Fest, I sent out requests for bios, photos, and other materials enabling me to promote the festival. No big surprise—a third of the respondents had no bios or decent photos. I’ve become accustomed to this, as have club owners, who need material to generate excitement for acts they book. It’s the same with magazines researching artists and bands seeking to audition new members. Today there’s no excuse if you can’t provide what’s needed.

Steps to self-marketing

Every drummer should have at least two, clear photos— one profile and one action shot. You can get a deal from any number of professional photographers. If not, everybody owns a good digital camera today. Just ask a friend with a “good eye” to take shots. And most current cameras can shoot HD video clips, which are perfect for youtube clips—the new “musician’s business card”. Facebook is a great way to multiply contacts, ­announce gigs, promote new releases, and post photos. Drummer Emmanuelle Caplette has employed social media tools to create a worldwide fan base and she teaches about it in her clinics. Stop being a couch potato. Talking about your talent is fine and good—but today you ought to take advantage of the freely available tools that ensure your talent finds an audience.

En parlant de temps, parlons de batteurs. Quelques mois auparavant, lorsque j’avais terminé les démarches pour le Drum Fest de Montéal, j’ai envoyé des demandes de bios, de photos et autres documents me permettant de promouvoir le festival. Pas de grande surprise—un tiers des répondants n’avaient aucune bio ou photo décente. J’ai pris l’habitude de cela, tout comme les propriétaires de clubs, qui ont besoin de matériel afin de susciter de l’enthousiasme pour les numéros qu’ils embauchent. C’est le cas des magazines qui recherchent des artistes et des groupes qui cherchent à auditionner de nouveaux membres. De nos jours il n’y a pas d’excuse si vous ne pouvez fournir ce qu’il faut.

Étapes à l’auto-marketing

Chaque batteur doit avoir au moins deux photos—une de profil et une autre en action. Vous pouvez obtenir un bon prix de nombreux photographes professionnels. Autrement, tout le monde possède un bon appareil-photo numérique aujourd’hui. Il suffit de demander à un ami avec un « bon œil » pour prendre des photos. De plus, la plupart des caméras peuvent ­enregistrer des vidéoclips en haute-définition, qui sont parfaits pour Youtube—la nouvelle « carte d’affaires des musiciens ». Facebook est un excellent moyen de multiplier les contacts, d’annoncer des concerts, de promouvoir des nouveautés, et d’afficher des photos. La batteur Emmanuelle Caplette a employé ces outils des médias sociaux pour créer une base d’admirateurs à travers le monde, et dans ses ateliers, elle enseigne comment procéder. Réveillez-vous. Parler de votre talent est bien beau— mais de nos jours, vous devriez profiter des outils gratuits à votre disposition pour vous assurer que votre ­talent trouve un public.

Ralph Angelillo

4 4

drums etc

AGENDA DRUMS ETC

Entête édito

entête edito

REGINA DRUM FESTIVAL Regina, SK September 16-17 / 16-17 septembre 2011

reginadrumfestival@gmail.com

MONTRÉAL DRUM FEST 2011 19th year / 19e année Montréal, QC October 22-23 / 22-23 octobre 2011 1-888-928-1726

www.montrealdrumfest.com

PASIC 2011 Indianapolis, IN November 9-12 / 9 au 12 novembre 2011

www.pas.org

SALON DE LA MUSIQUE INDÉPENDANTE DE MONTRÉAL Montréal, QC November 12-13 / 12-13 novembre 2011

salondelamusique.ca

NAMM SHOW 2012 Anaheim, CA January 19-22 / 19 au 22 janvier 2012

www.namm.org

LA BOURSE RIDEAU 2012 25e edition Québec, QC 12 au 16 février / February 12-16, 2012

www.rideau-inc.qc.ca

MONTRÉAL DRUM FEST 2012 20th Anniversary / 20e Anniversaire ! Montréal, QC October 27-28 / 27-28 octobre 2012 1-888-928-1726

www.montrealdrumfest.com


DIGITAL PERFORMANCE. ANALOG FEEL. AFFORDABLE PRICE.

DIRECT DRIVE PEDALS

mapexdrums.com

0(5,',$1%,5&+ /($',1*7+(:$< CHRIS PENNIE *6/,,+ *(4)90(

THWL_KY\TZJVT

Mapex_halfPage_Meridian_MD.indd 1

2011/3/8 下午 5:08


SAVIEZ-VOUS QUE… ?

DID YOU KNOW?

A Drum Workshop Made in Heaven: Magella Cormier and Éric Boudreault

Canada’s veteran fusion king Magella Cormier and drummer Éric Boudreault have teamed up to give three drum clinics in September and November 2011. The drum clinics will teach independence, odd meters, and feature solo demonstrations with tons of useful tips for young drummers. The drum clinic dates and locations are: September 19 at Cégep d’Alma in Alma, Quebec, September 20 at Gagné Musique in Québec City, and November 19 at Steve’s Music Store in Montréal. Magella has played with the likes of Alain Caron, Jerry DeVilliers Jr., and many others. Éric, now back with the equestrian show Cavalia, plays with his band Waza and the circus Les Parfaits Inconnus. He is also a producer on singer Pastel’s two CDs. You might remember Magella and Éric from the Montreal Drum Fest – both drummers have played twice at the Festival. Éric is sponsored by DW, Regal Tip, Remo, Meinl, and Roland.

Un atelier de batterie avec Magella Cormier et Éric Boudreault : C’est le paradis

Le vétéran canadien, roi de la fusion Magella Cormier et Éric Boudreault font équipe pour offrir trois ateliers de batterie en septembre et novembre 2011. Ces ateliers ­enseigneront l’indépendance, les temps composés, et ils présenteront des démonstrations solos ­incluant des tonnes de trucs utiles pour les jeunes batteurs. Les dates et lieux de rencontre pour ces ateliers sont : le 19 septembre au Cégep d’Alma à Alma, Québec, le 20 septembre chez Gagné Musique dans la ville de Québec, et le 19 novembre au magasin de musique Steve’s Music Store à Montréal. Magella a joué aux côtés d’Alain Caron, Jerry DeVilliers Jr., et plusieurs autres. Éric, maintenant de retour avec le spectacle équestre Cavalia, joue avec son groupe Waza et le Cirque Les Parfaits Inconnus. Il a également été un des producteurs pour les deux ­albums du chanteur Pastel. Vous vous souvenez peut-être de Magella et d’Éric au Drum Fest de Montréal—les deux batteurs ont joué à deux reprises au Festival. Éric est parrainé par DW, Regal Tip, Remo, Meinl, et Roland.

REGINA

DRUM FESTIVAL

Saturday Night Live/Sheryl Crow/Celine Dion Keith Urban/Carrie Underwood/Rascal Flatts

SEPTEMBER 16 & 17, 2011 THE BLACK PAGE

online drum magazine

TICKETS: $30 ADVANCE/$35 AT THE DOOR

AVAILABLE AT MUSIC IN THE HOUSE, ST JOHN’S MUSIC & APPLAUSE DINNER THEATRE OR ONLINE AT WWW.TICKETEDGE.CA FOR MORE INFO EMAIL JAYSON AT REGINADRUMFESTIVAL@GMAIL.COM

6

drums etc

Regina Drum Festival: A First for Saskatchewan

On September 16-17 at the Applause Dinner Theatre in Regina, join Saskatchewan’s dynamic drummer/teacher Jayson Brinkworth for a two-day drum festival. The festival will kick off on Friday with live performances by local drummers, an all-star band, and an industry trade show. Saturday’s line up will feature Saturday Night Live drummer Shawn Pelton, Chris McHugh (Keith Urban), and a fastest hand competition. For more information, contact Jayson at: reginadrumfestival@gmail.com

Festival de la batterie à Régina : Une première pour la Saskatchewan

Les 16 et 17 septembre à l’Applause Dinner Theatre à Régina, joignez-vous au ­dynamique batteur/enseignant Jayson Brinkworth pour un festival de batterie de deux jours. Le festival débutera avec des performances en direct de percussionnistes locaux, un groupe de musique populaire, et une exposition de l’industrie. La formation de samedi mettra en ­vedette le batteur de l’émission de télévision américaine Saturday Night Live Shawn Pelton, Chris McHugh (Keith Urban), et une compétition des mains les plus rapides. Pour plus d’information, contactez Jayson au : reginadrumfestival@gmail.com


Gary Grace

Victoria Drum Fest 2011

British Columbia drummer/educator Murray Creed founded the Victoria Drum Fest in 2010 as a way to inspire local drummers. The festival’s second year kicked off on April 17, 2011, and featured Jon Miller, Gary Grace, Pat Steward, and, the festival founder himself, Murray Creed. Presenting a combination of Latin, groove, chops, acoustic, and electronic music, the festival is an exciting addition to the west coast cultural calendar. For more information, visit: www.victoriadrumfest.ca

Drum Fest de Victoria 2011

Le batteur/éducateur Murray Creed de Colombie-Britannique a fondé le Drum Fest de Victoria afin d’inspirer les batteurs locaux. La deuxième édition du festival a débuté le 17 avril 2011 et mettait en vedette Jon Miller, Gary Grace, Pat Steward, et le fondateur du festival lui-même, Murray Creed. Présentant une combinaison du Latin, du groove, du chops, d’acoustique, et de musique électronique, le festival est un ajout intéressant à l’agenda culturel de la côte ouest. Pour plus d’information, visitez : www.victoriadrumfest.ca

photos: Jay Gough - www.photogougher.com

Pat Steward

Mario Roy’s New DVD: “Inspiration and Development”

Drummer/educator Mario Roy has had a busy year. Not only does he teach at the Cégep de Saint-Laurent in Montréal, he also produced a unique educational drum DVD ­entitled “Inspiration and Development”. Mario hopes his approach and understanding of rhythm using movement will reach drummers, other musicians, and teachers of all levels. Mario’s forte is taking the inaccessible and making it accessible. He uses math, the language of sound, demonstrations of movement, and diverse world rhythms, to teach beyond the usual musical theory. The first edition of “Inspiration and Development” will be in French, a rare commodity in the music industry, and will be sub-titled in English and in Spanish. This project would not have been possible without the help from Mathieu Dulude, cameraman and visual conception. n

Nouveau DVD pour Mario Roy : « Inspiration et Développement »

    Le batteur/éducateur Mario Roy a eu une année chargée. Non seulement il a enseigné au Cégep de Saint-Laurent à Montréal, il a également produit un DVD éducatif unique sur la batterie intitulé  « Inspiration et développement ». Mario espère que son approche et sa compréhension du rythme en utilisant le mouvement rejoindront les batteurs, les autres musiciens et professeurs de tous les niveaux. La force majeure de Mario est sa capacité de prendre l’inaccessible pour le rendre accessible. Il utilise les mathématiques, le langage des sons, des ­démonstrations de mouvements, et divers rythmes du monde pour enseigner au-delà de la théorie musicale habituelle. La première édition du DVD « Inspiration et Développement » sera en français, une commodité rare dans l’industrie de la musique, et sera sous-titrée en ­anglais et en espagnol. Ce projet n’aurait pu être possible sans l’aide de Mathieu Dulude, cameraman et concepteur visual. n

drums etc

7


Sabian.com/clubmix


On October 22-23, Drums Etc will present the 19th Montréal Drum Fest. This years Drum Fest promises to be a spectacular show, combining showcases, clinics, and demonstrations with top-notch performances. We’ll showcase drummers from coast to coast during the Roland V-Drum national drum solo competition finals. Now in its third year, the competition attracts hundreds of drummers from across Canada to audition for a spot in the finals. Another festival highlight is the Yamaha “Rising Star” Showcase. The showcase will present four of Québec’s young drummers accompanied by a band. Also, check out performances by the following artists, selected by you, our audience: the flamboyant Thomas Pridgen (The Mars Volta), legendary Danny Seraphine (Chicago), the great Chris Coleman (Prince), Billy Rymer (Dilinger Escape Plan), Cuban legend Ignacio Berroa and his trio, who played at the 1996 festival, and, in the heavy metal genre, Brazil’s Aquiles Priester and Québec’s Oli Beaudoin (Neuraxis). Yamaha Groove Hour is back! Accompanied by the Julie Lamontagne Band, Teddy Campbell (Tonight Show/ American Idol), and two outstanding Toronto drummers, Larnell Lewis and Adrian Bent (Drake), this event is not to be missed. Also returning to the festival this year is Tobias Ralph (Tricky/Adrian Belew), accompanied by a trio from New York City. On the Latin side, the festival will present two excellent percussionists, Samuel Torres (­Colombia) and Ray Yslas (Christina Aguilera). From the Netherlands, the dynamic Lucas van Merwijk and Drums United will provide us with a tour of world beats. And prepare to be thrilled by Scott Pellegrom and Germany’s Moritz Mueller. Don’t miss this year’s incredible festival! Check out our web site for the complete festival schedule including photos and biographies of each artist.

Les 22 et 23 octobre, Drums Etc présentera le 19e Drum Fest de Montréal. Cette année le Drum Fest promet d’être un spectacle extraordinaire, en combinant des ateliers, des sessions d’enseignement et des ­démonstrations de performances de première classe. Nous présenterons des batteurs provenant d’un océan à l’autre durant les compétitions finales ­nationales de batterie solo de Roland V-Drum. Maintenant dans sa troisième année, la compétition attire des centaines de batteurs de partout à travers le Canada pour passer une audition afin d’obtenir une place en finale. Un autre point fort du festival est le showcase «étoiles montantes» Yamaha. Ce segment présentera quatre jeunes batteurs du Québec accompagnés par un groupe. De plus, allez voir les performances des ­artistes suivants, choisis par vous, notre public : le flamboyant Thomas Pridgen (The Mars Volta), le légendaire Danny ­Seraphine (Chicago), le grand Chris Coleman (Prince), Billy Rymer (Dilinger Escape Plan), la légende cubaine Ignacio ­Berroa et son trio qui a joué au festival de 1996, et, dans le genre heavy metal, Aquiles Priester du Brésil et Oli Beaudoin (Neuraxis) du Québec. L’heure groove Yamaha est de retour ! Accompagné par le groupe Julie Lamontagne, Teddy Campbell (­Tonight Show/American Idol), et deux batteurs exceptionnels de Toronto, Larnell Lewis et Adrian Bent (Drake), c’est un évènement est à ne pas manquer. Également de retour au festival cette année est Tobias Ralph (Tricky/Adrian Belew), accompagné d’un trio de la ville de New York. Sur le côté latin, le festival présentera deux excellents percussionnistes, Samuel ­Torres (Colombia) et Ray Yslas (Christina Aguilera). Provenant des Pays-Bas, le dynamique Lucas Van ­Merwijk et Drums United nous procurera une tournée des rythmes du monde. De plus, préparez-vous à être éblouis par Scott Pellegrom et Moritz Mueller d’Allemagne. Ne manquez pas l’incroyable festival cette année! Visitez notre site Internet pour l’horaire complet du festival, y compris des photos et des biographies de chacun des artistes.

www.montrealdrumfest.com

drums etc

9


Larnell Lewis

Thomas Pridgen

Teddy Campbell

Adrian Bent

Chris Coleman

Ignacio Berroa

Danny Seraphine

Sticks

YAMAHA GROOVE HOUR


Moritz Mueller

Ramon Yslas

Billy Rymer

Samuel Torres

Oli Beaudoin

YAMAHA “RISING STAR” SHOWCASE SHOWCASE « ÉTOILES MONTANTES » YAMAHA

CANADIAN ROLAND V-DRUMS CONTEST FINALISTS LES FINALISTES DU CONCOURS V-DRUMS DE ROLAND

TICKETS / BILLETS :

Salle Pierre-Mercure : 514.987.6919 Admission : 1.800.361.4595 / 514.790.1245 Group Rates (5+) / Prix de groupes (5+) : 1.866.834.4257

Sat. or Sun. / Sam. ou Dim. : 80 $ Sat. & Sun. / Sam. Et Dim. : 120 $ 1-888.363.0363 / 514.845.9236 [89 $ - single or double / simple ou double]

promo code : ‘Drum Fest’ / code promotionnel ‘Drum Fest’

1.888.910.1111 [126 $ - double]

Tobias Ralph

Scott Pellegrom

www.montrealdrumfest.com

Lucas Van Merwijk & Drums United

Aquiles Priester


en couverture

cover story By / Par : T. Bruce Wittet Traduction : Geneviève Hébert Photos : Scott Ternan

Jay

Deachman Divergence,

Convergence Convergence H et diversité e is here, he is there. He is everywhere: running crosstown in his native Vancouver, jumping on a plane to escape it, jamming with Duff at a Guns & Roses clinic, stopping 2 hours to teach at Tom Lee Music. I’m surprised Jay Deachman knows which way is up. But he must because the phone keeps ringing. Sure, he’s had slow spells like the rest of us. But I daresay an ordinary day-in-the-life of JD outpaces ours in diversity and excitement. I’ve always known that Jay’s a great drummer. I’ve heard his tracks and seen him play. His drumming exhibits a natural but obviously studied look. He swoops down in a long, smooth arc for a tom fill that always sounds good. Perhaps the graceful motion and big sound is attributable to Jay’s long association with guru drum teacher Jim Chapin. The mentor taught Jay everything from Moeller to manners, bequeathing a bigger sound and a brighter outlook on life. You may remember my article, published a couple of years back in these pages, on the fallacy of the conventional thumb/first finger fulcrum. Jay’s contribution to this provocative subject was significant. He seems to comprehend drumming truths instinctively; if not, he puts in sufficient time and ­effort to grasp them. Thus, it comes as no surprise that Jay is as in-demand as a ­teacher as he is a player. More about teaching in a moment when ­Hollywood comes calling, literally. First I should mention that Jay techs as well as drums—in stadiums and studios. If he calls me during a break in a recording session, I’m never sure if he’s the drummer on a date or a drum tech—the guy who arrives before the famous player and tunes the drums, then soundchecks them to ensure they’re going to Pro Tools or tape properly. Drum teaching is all in a day’s work for Jay. It’s a gig he pursues with the same positive ­outlook

12 drums etc

J

ay Deachman est partout. Il fait le tour de ses rendez-vous dans sa ville natale de Vancouver, puis saute dans un avion pour aller improviser avec Duff de Guns & Roses dans un atelier, en passant chez Tom Lee Music pour donner un cours de 2 heures. Étonnant qu’il sache encore s’y retrouver. Mais il n’y a aucun doute, puisque son téléphone n’arrête pas de sonner. Il a bien sûr des moments moins occupés, comme tout le monde. Mais je serais prêt à parier qu’une journée ordinaire dans la vie de JD renferme plus de diversité et d’excitation que la moyenne. D’ailleurs, j’ai toujours su que Jay était un grand batteur. J’ai entendu ces enregistrements et je l’ai vu sur scène. On devine tout de suite que son naturel à la batterie est en fait, étudié. Ses baguettes descendent en un long geste fluide lorsqu’il improvise sur les toms et le son obtenu est toujours excellent. Ce geste gracieux et ce son imposant sont dus à une longue association avec le gourou et professeur Jim ­Chapin. Ce mentor a tout enseigné à Jay : de la technique Moeller à la façon d’aborder les choses, lui transmettant en même temps que ce son ample une vision de la vie. Vous vous souvenez peut-être de mon article, publié il y a quelques années, qui remettait en question l’habituel point d’appui pouce/index. La contribution de Jay à ce sujet avait été considérable. S’il ne comprend pas d’instinct certaines vérités sur la batterie, il met suffisamment de temps et d’efforts pour bien les saisir. Pas étonnant que Jay soit aussi demandé en tant qu’enseignant qu’en tant que batteur. Plus sur l’enseignement version Hollywood (littéralement) un peu plus loin. Mentionnons d’abord que Jay est également technicien dans les studios et les stades. Quand il m’appelle lors d’une pause en session d’enregistrement, je ne sais jamais s’il participe en tant que batteur ou technicien de son. Car c’est lui qui arrive avant les batteurs connus pour ajuster la batterie et faire le test de son afin de s’assurer que le tout est prêt à être enregistré sur Pro Tools ou sur ruban. L’enseignement de la batterie fait partie du quotidien de Jay. C’est un contrat qu’il remplit avec la même attitude positive et la même expertise que lorsqu’il joue de la batterie. Il croît d’ailleurs que lorsque l’on fait quelque chose à fond, il ne peut qu’en venir du bien. Ici, il s’agit de faire de la musique à son meilleur. En tout cas, le récent scénario que voici démontre que la recette fonctionne : le téléphone sonne. Ce n’est pas la première fois que Jay se fait demander d’enseigner quelques rudiments à un acteur qui s’apprête à jouer dans un film majeur. Ce jeune doit avoir l’air crédible derrière sa batterie dans un film qui devrait briser des records. Donner des ­leçons particulières à des vedettes de cinéma n’a rien de nouveau pour lui. Ça remonte à il y a longtemps, lorsqu’il avait enseigné, entre autres, à Sal Mineo comment jouer de la batterie comme son idole dans The Gene Krupa Story, un film à succès de la fin des années 50. Jay explique : « Ainsi, je reçois un appel de 20th Century Fox. Ils ont besoin d’un professeur de batterie pour un film intitulé Diary Of A Wimpy Kid 2, qu’ils tourneront à Vancouver. Je n’ai pas vu le premier de la série. Tout ce que je sais, c’est qu’ils avaient déjà engagé un professeur qui ne faisait que des solos. J’avais déjà donné des cours particuliers à des acteurs et je sais qu’il faut adopter une autre façon de voir les choses. »


drums etc 13


and expertise he applies to drumming. Do something at a high level, Jay believes, and good will come of it. It’s all about playing music at a high level. Can’t get much higher than this next situation, a recent scenario that begins with the phone ringing. Not for the first time, Jay is asked if he will tutor a major motion picture ­actor so that he will look credible on drumset on a movie that’s going to break box office records. It’s not a new profession, this tutoring of movie stars. It goes way back to, for ­example, teaching Sal Mineo how to drum like his idol in The Gene Krupa Story, a hit in the late 1950s. Jay takes over the narrative: “I get the call from 20th Century Fox. They need a drum teacher for a movie they’re shooting in Vancouver called Diary Of A Wimpy Kid 2. I’m not familiar with the first Diary. All I know is that they’ve already gone through one teacher, who ‘soloed’ all the time. I have had experience in coaching actors before and know that you have to approach the whole thing from another mindset.” Jay must quickly zone in on the actor’s personality and capacities, then tailor his lessons accordingly. “I show up and meet the actor in question, Devon Bostick,” says Jay. “I’d talked to him on the phone and he sounded like someone a decade older than his age, which was 18. So immediately we get to work. The first scene we’re rehearsing calls for Devon to be ‘better at spinning his sticks than actually playing the drums’. And since he’s already been taking lessons in LA, Devon is playing darn well so I begin with stick tricks. We worked for a month and then the time came—the day before the shoot. The director wanted to see the results. We play out the scene on a sound stage—no cameras rolling. Everybody is there, producers, director, the author of the book and script, Jeff Kinney. We run through the scene as we’ve rehearsed it, where the movie character, ‘Roderick’, who is the one I’ve been coaching, is giving his younger brother a drum lesson. The younger one gets so bored he walks out, despite the fact that Devon is doing his magic and saying all his lines correctly. “At this point, the director calls out, ‘That was fantastic. But if I was the brother (younger brother who exits) I’d be enthralled by your stick spinning. I sure wouldn’t have walked out! So I think I’ll have you play to a song. Keep those spins and tricks, though, ­because we’ll use them in the final scene’. The final scene is a talent show.” Jay is happy, even though he’s taught Devon maybe a little too well: “I give him a pat on the back for an incredible performance. I tell him I’ll be on set at 8:00 am to work through the shoot and head off to my own day’s lessons across town. This is my ordinary teaching routine. But 20 minutes later, I get a call from L.A. From the music supervisor, who has heard of the change that went down. He says, ‘Jay, we’re screwed. He wants a song now. Can you do something to help?’ “So I ask for a modest budget and call my friend, engineer extraordinaire (also photographer for this article) Scott Ternan, who agrees to meet me tonight at 10:00 pm at Nimbus—Garth Richardson’s studio/school. I arrive on time and we record my own composition, ‘Pigsty’, with me banging out the drums in 2 takes and then guitars and bass. Scott then adds extra guitar, we mix and master, and it’s done at 3:00am. The song is emailed to everybody concerned.” This is where it gets exciting, the issue being whether Jay gets to place one of his own songs in a Hollywood movie. Jay continues: “In the end, they decide to use my track, placing it in the movie, which debuts March 25, 2011 and instantly goes to #1 movie in North America and makes over $54,000,000! Obviously, back when I got that phone call I had no idea this would happen. And that’s the whole point of being positive, open to change, in

Jay doit donc saisir rapidement la personnalité et les aptitudes de l’acteur pour ensuite lui donner des cours sur mesure. « Je me présente pour rencontrer l’acteur en question, Devon Bostick, » raconte Jay. « Je lui avais déjà parlé au téléphone et il m’avait semblé 10 ans plus vieux que son âge, qui était alors de 18 ans. Nous nous sommes immédiatement mis au travail. Dans la première scène, Devon devait être “meilleur à jouer avec ses baguettes qu’à la batterie.” Puisqu’il avait déjà pris des cours à L.A., le jeu de Devon était déjà pas mal, alors nous avons commencé par les baguettes. Nous avons travaillé pendant un mois, puis la journée avant le tournage est arrivée. Le ­directeur voulait voir les résultats. Nous avons joué la scène dans une salle de spectacle, sans caméra. Tout le monde était là; les producteurs, le directeur, ainsi que l’auteur du livre et du scénario, Jeff Kinney. Nous avons fait la scène telle que nous l’avions répétée, où le protagoniste, “Roderick” (mon élève) devait donner une leçon de batterie à son plus jeune frère, qui lui devait tellement s’emmerder qu’il en sortait de scène. La magie opéra pour Devon qui avait récité son texte correctement. « Le directeur s’était alors écrié : ‘Fantastique ! Mais si j’étais ton frère (celui qui sort de la pièce), je serais ­enchanté par la façon avec laquelle tu joues avec les baguettes. Je ne t’aurais certainement pas tourné le dos ! Je crois que je vais te faire jouer un morceau. N’oublie pas ces jeux avec les baguettes parce que nous les utiliserons dans la scène finale.’ La dernière scène étant un concours musical. ” Jay était heureux, même s’il avait peut-être trop bien fait son travail avec Devon : “Je lui ai donné une tape dans le dos après son incroyable performance. Je lui ai dit que je serais sur le plateau à 8 heures du matin pour travailler sur sa scène, avant de me rendre à mes cours réguliers à l’autre bout de la ville. Vingt minutes plus tard, je recevais un appel de L.A. du superviseur qui venait d’apprendre qu’il y avait changement au programme. Il me dit : ‘Jay, nous sommes dans le pétrin. Il veut une chanson pour aujourd’hui. Peux-tu faire quelque chose pour moi ?” “Je demande donc un budget modeste, puis j’appelle mon ami et extraordinaire technicien Scott Ternan (qui

14 drums etc


d s:

ent s e r

P

Co-sponsored by:

Oct. 17 -L&M Bloor Oct. 19 -L&M Markham Oct. 20 -L&M Oshawa


Subscribe to drums Etc and receive 6 issues per year!

Abonnez-vous à drums Etc et recevez 6 numéros par année !

1 year / 1 an 18,90 $ 20,50 $ (Québec)

2 years / 2 ans 29,40 $ 31,90 $ (Québec) FREE!

Antoine Du four

September • October 2011 Vol 23, No 5 • Octobre 2011

Guitars, s Guitares,amp amplis

Septembre GRATUIT !

everything you do. I think my attitude and work ethic played a huge role in this. I had no idea when I got the first call this would all happen. It’s a case of the harder you work, the luckier you get.” Jay tells me there have been numerous occasions when his hard work in one area opens doors in ­another. “I wouldn’t have gotten the touring gig with Theory Of A Deadman in 2006 if I hadn’t worked on their debut album as a tech 4 years prior, just like I wouldn’t have had the opportunity to sub for (drummer) Danny on tours with Default if I hadn’t done drum teching with them.” About three years ago, Jay abandoned teching. Even though it was paying $2 000 a week on the road, the rewards didn’t scratch the itch to play. Sure, teching enabled him to learn from a close study of greats like Bozzio, Robinson, Quintana et al, but Jay was ready to take the throne again. He began studying, practicing, and taking lessons. His progress was quick—yours would be too if you were daily rubbing shoulders with your drumming influences. “The time away from full-time playing really fed my current playing,” Jay admits. “I’m happy to say that I’ve really enjoyed being a ‘session guy’ over the last couple of years. All that teching made me a quick study on getting the vibe in the studio and contributing real drum parts, not just beats. And also I can provide sounds, textural options, thanks to studying with Matt Chamberlain. “Most importantly I’ve become comfortable with myself,” Jays says. “I’ve learned to embrace my own sound rather than measure up against my heroes. Hopefully one day, someone will say that I have a signature sound.” n

September

er • Octob

chman Jay Dea

FREE !

Jay Gear

2011

Evans Drumheads (Jay is an international endorser), Pro Mark sticks, Puresound snares, Zildjian cymbals (a deal that came to pass directly through the late Armand Zildjian and recently renewed by Sarah Malaney), Yamaha drums (“since I was a kid”) with thanks to Sean Browne, Hi-Shaker, and TJNote.ca... “healer to the stars”!

No 5 Vol 23,

re • Octob

ions percuss GRATUIT !

Septembre

2011

Name • Nom:

Ad(d)ress(e):

Tel.:

Send your check or money order to: Faites parvenir votre chèque ou mandat-poste au nom de: Musicien Québécois, 753, rue Ste-Hélène,Longueuil (Québec) J4K 3R5

16 drums etc

www.jaydeachman.com


a aussi fait les photos pour cet article), qui accepte de me rencontrer le soir même à 10 heures chez Nimbus, le studio-école de Garth Richardson. J’arrive juste à temps pour enregistrer ma composition, ‘Pigsty’, sur laquelle je joue de la batterie, puis de la guitare et de la basse. Scott ajoute de la guitare, puis nous mixons le tout pour la bande maîtresse. À 3 heures du matin, tout est terminé. J’envoie la chanson par courriel aux gens concernés. » C’est là que ça devient excitant ; la question étant si Jay aura une de ses chansons dans un film hollywoodien. Jay poursuit : ‘au bout du compte, ils ont choisi d’utiliser ma chanson, la faisant ainsi jouer dans le film qui est sorti en salle le 25 mars 2011 et qui est immédiatement d­ evenu le film no 1 en Amérique du Nord avec des ­recettes de plus de 54 000 000 $ ! De toute évidence, je ne ­savais pas que cela arriverait lorsque j’ai reçu l’appel. Voilà pourquoi il faut rester positif et ouvert au changement dans tout ce que vous faites. Je crois que mon attitude et mon éthique de travail ont joué un grand rôle dans cette histoire. Je n’avais aucune idée de ce qui ­adviendrait de ce contrat. Dans ce cas-ci, on peut dire que ‘plus on travaille fort, plus la chance risque de nous sourire.’ Jay me dit qu’il y a eu plus d’une occasion où son dur labeur dans un domaine lui a ouvert des portes dans un autre. ‘Je n’aurais pas eu le contrat de tournée avec Theory Of A Deadman en 2006 si je n’avais pas travaillé sur leur premier album en tant que technicien 4 ans plus tôt, comme je n’aurais pas eu l’opportunité de remplacer Danny, le batteur de Default, si je ne n’avais pas été leur technicien de son pour la batterie.’ 1/3 Carre .indd Il y a environ trois ans, Jay a laissé tomber son ­emploi de technicien. Même si cela payait 2 000 $ la ­semaine en tournée, les récompenses n’arrivaient pas à lui enlever le goût de jouer. Bien sûr, être technicien lui a permis d’apprendre des grands tels que Bozzio, Robinson, Quintana et al, mais Jay était fin prêt à reprendre son trône. Il s’est remis à étudier, à pratiquer et à suivre des cours. Le progrès fut rapide : vous en feriez autant si vous vous frottiez tous les jours à vos grandes influences. « Le temps que j’ai passé à ne pas jouer à temps plein a vraiment nourri mon jeu actuel, » admet Jay. « Je suis heureux de dire que j’ai vraiment apprécié le temps passé en studio ces dernières années. Toute cette technique a fait de moi quelqu’un qui saisit vite la vibe en studio pour ainsi contribuer de vraies partitions et non pas seulement du rythme. Je peux maintenant aussi contribuer des sons et des options texturales grâce à mes études avec Matt Chamberlain. » « Plus important encore, je suis maintenant à l’aise avec moi-même, » confie Jay « J’ai appris à apprécier mon son à moi plutôt que d’essayer de me mesurer à mes héros. Espérons qu’un jour on dira que j’ai bel et bien un son à moi. » n

1

6/15/11 10:00:14 AM

L’équipement de Jay Les peaux Evans (Jay a une commandite internationale), les baguettes Pro Mark, les caisses claires Puresound, les cymbales Zildjian (un contrat émis directement par feu Armand Zildjian et qui a été récemment renouvelé par Sarah Malaney), les batteries Yamaha (‘depuis que je suis tout jeune’). Remerciements à Sean Browne, Hi-Shaker et TJNote. ca... ‘la guérisseuse des vedettes’!

drums etc 17


-!+%ÂŹ4(%ÂŹ15!,)49ÂŹ#(/)#% -)+%ÂŹ7%.'2%.ÂŹ$)$ÂŹ"!#+ÂŹ).ÂŹ

By / Parâ&#x20AC;&#x2030;: Franck Camus Translationâ&#x20AC;&#x2030;: Jim Angelillo

Itâ&#x20AC;&#x2122;s not always

about the

M

size

yths surface whenever one is learning a new ­physical movement. It seems as if everyone has his own theory, meaning what worked for them, and tries to teach it to others. This is what we call teaching. Among these myths is the idea that if you play faster with your fingers, it is ­because their muscle masses are smaller and by extension ­faster than the wristâ&#x20AC;&#x2122;s muscles. While it is true that we can play very fast with our fingers (but then I know a few guys who have very fast wrists), it is certainly not because their muscles are smaller than those used by the wrist.

First, the anatomy

MYÂŹ ÂŹ R O F ÂŹ R E T A 6 ÂŹ G N I Y h)gVEÂŹBEENÂŹPLAÂŹ4HEREÂŹSIMPLYÂŹISNgTÂŹ ENTIREÂŹCAREER OUTÂŹTHEREÂŹTHATÂŹCRAFTSÂŹ ANYONEÂŹELSEÂŹ ERÂŹTHANÂŹTHEYÂŹDOh WOODÂŹBETT RENÂŹ$ISTURBED ÂŹ-IKEÂŹ7ENG WWWVATERCOM

WWWERIKSONMUSICCOM 18 drums etc

The finger muscles (flexors and extensors) are common to the four fingers. In other words, there is one muscle for the four fingers. The thumb uses its own set of muscles, since it opposes the fingers. The deep and superficial finger muscles are a­ ttached to the forearm (not on the hand). The flexors are found on the anterior side of the forearm (same side as the palm), while the extensors are on the posterior side of the forearm. These muscles are as big as the ones operating the wrist! Whatever anyone might say, in ­actuality there are no major differences in size between the finger and wrist muscles. It is nonetheless very sad when falsehoods are found on educational videos. It is better not to mention anything, or at least check the information in anatomy guides such as â&#x20AC;&#x153;The Anatomy of Movementâ&#x20AC;? by Blandine Calais Germain. There are few motor muscles around the fingers themselves. Motricity comes mainly from the forearm; this is why a number of flexor tendinitis of the fingers (or tennis elbow, etc.) arenâ&#x20AC;&#x2122;t painful around or near the fingers, but where muscle meets bone at the elbow. Where does this myth come from? I donâ&#x20AC;&#x2122;t know, but it is ­always a good thing to have a critical approach towards what we are taught. Very few teachers have real knowledge of the anatomy and of the way the hand and wrist function. A basic course in anatomy should be added to music programs at colleges and universities. It would help everyone understand the origin of some injuries caused by r­ epetitive movements. Now, letâ&#x20AC;&#x2122;s come back to our initial question, why do we play faster with the fingers?


0LAYÂŹIT

The answer is at once simple and complex. The fingers are much lighter than the wrist, but their muscle mass is equivalent to the wristâ&#x20AC;&#x2122;s, which produces much less inertia during movement. This means that the fingers can move much faster. In mechanics and automobile racing, this is called the weight to power ratio. The more the object we want to move is light, the ­easier it is. It is exactly what is happening with our fingers. But, this could be questioned, because there exist two types of muscles: fast contraction muscles (white fibre muscles) and slow contraction muscles (red fibre muscles). For example, a sprinter has more white fibre muscles than a marathon runner, who has more red fibre muscles. Knowing that muscles can contain different fibre types, there could be differences between finger and wrist muscles, explaining the speed difference. When I studied both muscle groups in the anatomy lab, I found out there are no differences in fibre type. These muscles are identical in size and constitution. By the way, muscle fibre constitution, whether white or red, essentially depends of oneâ&#x20AC;&#x2122;s genetic heritage. All professional drummers are comfortable with one of these techniques: fingers or wrist, whichever the grip. What is important during the learning process is to play at a speed that lets you remain in control. Never try to speed up your playing if it means you are loosing control, as this is the best way to sound bad. So, when you hear another drummer say that he plays faster with his fingers because their muscles are smaller, you will know what to tell him! n

4HEÂŹNEWÂŹ GENERATIONÂŹ +/2'ÂŹ7!6%$25-ÂŹ ISÂŹSIMPLYÂŹONEÂŹOFÂŹTHEÂŹ MOSTÂŹINTUITIVEÂŹREAL TIME ÂŹ ELECTRONICÂŹRHYTHMÂŹINSTRUMENTSÂŹONÂŹ THEÂŹPLANETÂŹTODAY ÂŹALLOWINGÂŹYOUÂŹTOÂŹINJECTÂŹ JAW DROPPINGÂŹLEVELSÂŹOFÂŹEXPRESSIONÂŹINTOÂŹYOURÂŹMUSICÂŹ WITHÂŹNOÂŹMOREÂŹTHANÂŹTHEÂŹTOUCHÂŹOFÂŹYOURÂŹHANDS

(ITÂŹIT "EATÂŹIT 3TROKEÂŹIT

Franck Camus has been drumming for the last 20 years. After a brilliant swimming career, he turned to drumming and the study of human movement. As a specialist in fitness training, he works for Cirque du Soleil where he takes care of artists and musicians alike. He also promotes injury prevention and does rehabilitation for musicians. athleticmusician@hotmail.com

WWWKORGCANADACOM drums etc 19 1/2 Verticale.indd 1

8/29/11 4:39:11 PM


Tout n’est pas qu’une

question de

L

taille

’apprentissage d’un mouvement moteur est porteur de grands mythes. Chacun y va en effet de sa théorie, c’est-à-dire ce qui a fonctionné pour lui, et essaye de la transmettre à d’autres. C’est ce qu’on appelle l’enseignement. Parmi ces grands mythes figure le fait que, si on joue plus vite avec les doigts, c’est parce que les masses musculaires de ceux-ci sont plus petites et plus rapides que celles du poignet. S’il est vrai que l’on joue très vite avec les ­doigts (et encore, j’en connais qui sont très rapides avec les poignets) ce n’est certainement pas parce que les masses musculaires des doigts sont plus petites que pour le ­poignet.

Rappel anatomique. 35

R22.

34

.9

05

3

20

.6

1

12

.0

1

R23.

kgs

3

21.4

6

23.00

16.0

0

12.5

0

R8.0 80

R11.

GEWA music GmbH Oelsnitzer Str. 58, D-08626 Adorf, Tel. +49 (0) 37423 - 778 222 E-Mail: info@gewamusic.com, www.gewamusic.com

20 drums etc

Les muscles des doigts (fléchisseurs et extenseurs) sont des muscles communs aux quatre doigts principaux. Autrement dit, un muscle pour quatre doigts. Le pouce possède son propre système puisqu’il est en opposition. On distingue les muscles profonds et superficiels des doigts qui s’attachent sur l’avant-bras. (Et non sur la main) Les fléchisseurs se situent sur la face antérieure de l’avant-bras (côté paume de main) alors que les extenseurs sont sur la face postérieure de l’avant-bras. Et ces muscles sont aussi gros que ceux du poignet ! Il n’y a pas de différence ­majeure ­entre la taille des muscles des doigts et du poignet, n’en déplaise à tous ceux qui disent n’importe quoi à ce sujet. C’est évidemment très dommage quand cela se ­retrouve sur des ­vidéos ­pédagogiques. Mieux vaut ne pas en parler ou au moins le vérifier dans un ­manuel d’anatomie comme « Anatomie pour le mouvement » de Blandine ­Calais Germain. En ce qui concerne la main elle-même, il n’y a que très peu de muscles moteurs autour des doigts. L’essentiel de la motricité se situant dans l’avantbras, c’est pour cette raison que de nombreuses tendinites des fléchisseurs des doigts (ou autre épicondylite) ont le siège de leur douleur non pas autour des doigts ou à proximité, mais bien à l’origine de l’insertion du muscle sur le coude. D’où vient ce mythe ? Je ne le sais trop, mais il est bon de demeurer critique face à ce qu’on vous enseigne. Très peu de professeurs ont une réelle idée de l’anatomie et de la façon dont fonctionnent la main et le poignet. Un cours de base d’anatomie ­devrait donc être offert dans les Cégeps et les universités en musique. Cela aiderait tout le monde à comprendre l’origine de certaines blessures dues à la répétition. Bon, revenons à notre question initiale, à savoir pourquoi joue-t-on plus vite avec les doigts ? La réponse est à la fois simple et complexe. Les doigts sont beaucoup moins lourds que le poignet, mais leur masse musculaire est équivalente à celle des muscles du poignet, ce qui engendre une inertie de mouvement vraiment moindre. On peut alors obtenir un mouvement des doigts beaucoup plus rapide. En mécanique et en course automobile, on appelle cela le rapport poidspuissance. Plus la masse à bouger est petite, plus cela se fait facilement. C’est ce qui se passe dans notre cas. Cela pourrait être remis en question, car il existe 2 types de muscles : ceux à contraction rapide (appelés muscles à fibres blanches) et ceux à contraction lente (muscles à fibres rouges). Par exemple, un sprinter a plus de muscles à ­fibres ­blanches et un marathonien a plus de muscles à fibres rouges. Sachant que les muscles peuvent contenir différents types de fibres, il pourrait donc y avoir des différences entre les muscles des doigts et ceux du poignet. Cela pourrait possiblement expliquer le phénomène de la vitesse. En étudiant les muscles des doigts et du poignet en laboratoire d’anatomie, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas de différence dans le type de fibres entre les deux. Ces muscles sont tous identiques du point de vue de leur taille et de leur ­constitution. Rappelons au passage que la constitution des fibres (blanches ou ­rouges) dépend ­essentiellement de la génétique.


Tous les batteurs professionnels sont à l’aise avec l’une ou l’autre de ces techniques : doigts ou poignets, peu importe la prise. Ce qui compte dans votre ­apprentissage, c’est de jouer à une vitesse qui vous permet de garder le contrôle. N’essayez jamais de maximiser la vitesse au profit du contrôle, car c’est le plus sûr moyen de ne pas bien sonner. Donc, quand vous entendrez un autre batteur dire qu’il joue plus vite avec les doigts, car les muscles sont plus petits, vous saurez quoi lui répondre ! n Franck Camus est batteur depuis plus de 20 ans. Après une brillante c­ arrière en natation, il décide de se consacrer pleinement à la batterie et à l’étude du mouvement humain. Spécialiste en conditionnement physique, il travaille au Cirque du Soleil où il s’occupe des artistes et des musiciens. Il œuvre également dans la prévention des blessures et la réadaptation remo_idj-drumetc_hp_08-v1.pdf remo_idj-drumetc_hp_08-v1.pdf remo_idj-drumetc_hp_08-v1.pdf 1 1 8/12/11 8/12/11 12:19 12:19 PMavec PM les musiciens. athleticmusician@hotmail.com

1

8/12/11

12:19 PM

REREDEDEFIFINNININGGHOHOWW REDEF UMSSARAREEMMADADE.E. DRU DRDRUM C

M

ANANDDPLPLAYAYEDED. .

Y

CM

MY

CY

- Contour - Contour Tuning Tuning Brackets, Brackets, forfor added added Comfort Comfort - SKYNDEEP® NATURAL DRUMHEAD - SKYNDEEP® NATURAL DRUMHEAD - Designer’s Touch Eco-grain finishes - Designer’s Touch Eco-grain finishes

- Con - SKY - Des

CMY

K

INFINITY INFINITY ® ®

INFINITY INFINITY MONDO MONDO DJEMBE DJEMBE remo.com/infinity remo.com/infinity Available Available in Multicor in Multicor andand Choco Choco RedRed Size Size 14" x14" 25"x 25"

1/2Horizontale.indd Horizontale.indd 11 1/2

drums etc 21

8/30/11 8/30/11 7:00:22 6:58:28PM PM


By / Par : David Cronkite Traduction : Nadine Brabant

My students are taught two rules for sight reading drum set music: 1) go for the rhythm, and 2) don’t get lost. The more students practice those two simple rules, the better readers they become. I’ll explain the importance of the rules later. Let’s begin with the definition of rhythmic sight reading: the ability to correctly interpret rhythms the first time they are performed. This is different than figuring out how a rhythm sounds. Although it helps to know how to count and recognize note values, it does not make you a good sight reader. There is more to sight reading than that. Sight reading rhythm is similar to reading words in a book. For ­example, after you have seen the word cymbal fifty times, you ­recognize its shape and you can speak it. The shape allows your brain to quickly identify the word. Perhaps you’ve seen a trick where a paragraph is made up of misspelled words? The first and last letters of each word are correct but the middle letters are jumbled. Surprisingly, most people can read the paragraph without too much trouble. Why? The shape of the words remains intact so the brain has just enough ­information to deliver the correct word to your mouth. The same process happens, I believe, with sight reading. Like a WWII pilot trained to recognize fighter plane silhouettes in fractions of a second, drummers need to recognize the shape of rhythms that occur in a single beat or quarter note. This brings us to another concept: quarter note focus. Weak ­readers don’t know where they are in the bar because they are not focusing on the quarter note pulse. Typical symptoms include getting lost, playing rhythms wrong, and reaching the end of a bar at the wrong time. It is vital to train yourself to visually track the quarter note as it goes by. Try this experiment: write out some simple rhythms ­using only quarters, eighths and rests, however make the spacing wrong. Squeeze the notes together then spread them out too far into ­another bar. Now, try reading it quickly or have someone else read it. See how difficult it is? Tracking the quarter note depends on proper visual spacing. If you have trouble reading rhythms, use your finger or a sheet of paper to manually track every quarter pulse until you can do it with your eyes alone.

22 drums etc

Let’s return to shape recognition. There are a dozen sixteenth note based rhythms that occur in the space of a quarter note. Five of them show up in written music most often. When you know how they are counted, the sound, and what sticking works best, begin memorizing them. Beginners progress faster when the stickings place the dominant hand (usually the right) on the quarter and eighth note beats. This method trains the right hand as a time keeper and helps keep the beat. Rock and pop drumming demand the right hand play eighth notes constantly. It also eliminates accidentally playing the left hand (or nondominant hand) on the beat, which is confusing for a beginner. By learning a consistent system for sticking, the beginner drummer is free to focus on memorizing the rhythms using shape recognition. Remember the following tips to assist with your sight reading: Use words to memorize rhythms. For example, an eighth note tied to two sixteenth notes can be heard as the word pineapple. Two sixteenth notes followed by an eighth note is radio. Four sixteenth notes is alligator, and two eighth notes is penguin. Using words to ­memorize rhythms helps you to learn rhythms without resorting to counting “1-e-an”, for example. Go for the rhythm. Drum set music is populated by a minimum of three toms, a snare, a bass drum, and three cymbals. Since arrangers don’t always stick to a standard notation, sometimes drummers have to learn new notations on the fly. Don’t get hung up on what tom you’re hitting because playing the correct rhythm is far more important. Don’t get lost. Accurately tracking your place in the music is the same as tracking where you are in the bar. It’s a vital sight reading skill. Remember, if drummers read poorly, the band director and the musicians get frustrated. If drummers read well, everyone benefits. Try these ideas in your own sight reading and, if you teach, try them with your students. You will notice a positive change. n


J’enseigne deux règles à mes élèves pour la lecture à vue de musique de batterie : 1) suivez le rythme, et 2) ne vous perdez pas. Plus les élèves suivent ces deux règles de base, meilleurs ils deviennent pour lire la musique. J’expliquerai l’importance des règles plus tard. Commençons par la définition de lecture à vue rythmique : la ­capacité d’interpréter des rythmes correctement suite à la lecture, la toute première fois qu’ils sont joués. Ce n’est pas comme reconnaître comment un rythme sonne. Bien que cela aide à savoir comment compter et reconnaître la valeur des notes, cela ne fait pas de vous un bon lecteur à vue. La lecture à vue ne s’arrête pas là. La lecture à vue du rythme est semblable à celle de mots dans un livre. Par exemple, après avoir vu le mot cymbale cinquante fois, vous reconnaissez sa forme et vous pouvez l’interpréter. La forme permet à votre cerveau d’identifier rapidement le mot. Peut-être avez-vous déjà vu une ruse où un paragraphe est composé de mots mal orthographiés ? Les premières et dernières lettres de chaque mot sont correctes mais les lettres au centre sont mélangées. Étonnamment, la plupart des gens peuvent lire le paragraphe sans trop de problèmes. Pourquoi ? La forme des mots demeure intacte donc le cerveau a juste assez d’information pour livrer le bon mot à votre bouche. Le même processus se produit, je crois, pour la lecture à vue. Comme un pilote de deuxième guerre mondiale est entraîné pour reconnaître les silhouettes d’avions de combat en quelques fractions de secondes, les batteurs doivent reconnaître la forme des rythmes qui surviennent en un temps simple ou en noires. Ceci nous amène à un autre concept : le focus des noires. Les lecteurs plus faibles ne savent pas où ils sont sur la mesure parce qu’ils ne se concentrent pas sur la pulsation de la noire. Les symptômes fréquents incluent : se perdre, mal jouer le rythme, et se rendre au bout de la mesure au mauvais moment. Il est primordial de vous entraîner ­visuellement à repérer la noire au moment où elle arrive. Tentez cette expérience : écrivez des rythmes simples en n’utilisant que des noires, des croches et des pauses, cependant, faites l’espacement incorrectement. Insérez les notes ensembles et ensuite éparpillez-les trop loin sur une autre mesure. Maintenant, essayez de le lire rapidement ou ­demandez à quelqu’un d’autre de le lire. Vous voyez à quel point c’est

24 drums etc

difficile ? Repérer la noire dépend d’un espacement visuel adéquat. Si vous avez de la difficulté à lire les rythmes, utilisez votre doigt ou une feuille de papier pour repérer manuellement toutes les noires jusqu’à ce que vous puissiez le faire à l’œil seulement. Retournons à la façon de reconnaître les formes. Il y a une douzaine de doubles croches de rythmes de base qui se trouvent dans ­l’espace d’une noire. Très souvent, cinq d’entre elles apparaissent dans la musique écrite. Lorsque vous savez comment elles sont comptées et comment elles sonnent, et quelles manipulations de baguettes fonctionnent le mieux, commencez à les mémoriser. Les débutants progressent plus rapidement lorsque les manipulations de baguettes placent la main dominante (habituellement la droite) sur le temps de la noire et de la croche. Cette méthode entraîne la main droite à être le chronométreur et aide à garder le rythme. La batterie rock et pop ­demande que la main droite joue des croches constamment. Cela élimine également de jouer accidentellement de la main gauche (ou main nondominante) sur le rythme, ce qui peut être déroutant pour les ­débutants. En apprenant un système conséquent pour manipuler les baguettes, le batteur débutant est libre de se concentrer pour mémoriser les rythmes en utilisant la méthode pour reconnaître les formes. Souvenez-vous des conseils suivants pour assister votre lecture à vue : Utilisez des mots pour mémoriser les rythmes. Par exemple, une croche attachée à deux double-croches peut être entendue comme dans le mot ananas. Deux doubles croches suivies d’une croche peut être radio. Quatre double-croches devient alligator, et deux croches est pingouin. Utiliser des mots pour mémoriser le rythme vous aidera à apprendre les rythmes sans avoir recours à compter par exemple : « 1-et-an ». Allez-y pour le rythme. La musique d’ensemble de batterie consiste en un minimum de trois tambours tom-tom, une caisse claire, une grosse caisse, et trois cymbales. Comme les arrangeurs ne s’en tiennent pas toujours à une écriture standard, il arrive parfois que les batteurs doivent apprendre de nouvelles écritures à la volée. Ne vous inquiétez pas de savoir quel tom-tom vous frappez, car jouer le bon rythme est nettement plus important. Ne vous perdez pas. Savoir où vous êtes rendu dans la musique est comme savoir à quel endroit vous êtes dans la mesure. C’est un talent ­vital de lecture à vue. Souvenez-vous, si les batteurs lisent peu ou pas correctement la ­musique, le directeur musical et les musiciens deviennent frustrés. Pas ailleurs, si les batteurs lisent bien la musique, tout le monde en bénéficie. Essayez ces idées dans votre propre lecture à vue, et si vous ­enseignez, essayez ces idées avec vos élèves. Vous verrez un changement positif.  n


By / Par : Andy Shoniker Traduction : Geneviève Hébert

The Inner Drummer:

Exploring the Mental Aspects of Drumming Practice: How to Become a Quicker, Faster Study

How much practice do we need? Is there such a thing as too much practice? Ask any great drummer how often they practice and you will most likely receive the same response: a lot! Every drummer has a different idea of what “a lot” means. Some drummers are content with two hours of practice a day, while others need more. When I was younger I used to practice six to eight hours every day, except when I was on the road or opening presents on Christmas. On some days I would practice for twelve hours, but that was rare. No matter what amount of time you put in, make sure it is consistent, methodical, and focused.

So how much practice is too much? And how much practice is right for you? Think about weight training and the concept of overtraining – at a certain point you stop making progress and end up wasting time as your body has absorbed as much as it can for that day. Bringing this back to drumming, I would argue that a beginner learning the fundamentals should practice less than a more advanced player working on really pushing the boundaries of the instrument. I suggest that a beginner working out of Stick Control try to get one hour of practice a day. Here is my version of a method that was taught by the great Dave Dicenso, whom I studied with at the Berklee College of Music. 1) Breathe. Take deep, conscious breaths while working on a pattern or groove. This forces you to relax and results in a meditative state 2) Slow Down. Practice at a slow tempo, even painfully slow, until you can

Le batteur intérieur :

explorer les aspects psychologiques

du jeu à la batterie

Comment accélérer votre apprentissage lors de pratiques

Avez-vous besoin de beaucoup de pratique ? Pouvez-vous trop pratiquer ? Demandez à n’importe quel batteur de renom ; ils vous répondront probablement tous la même chose : qu’ils pratiquent énormément ! Chaque batteur a sa propre idée de ce qu’« énormément » veut dire. Certains batteurs se contentent de deux heures de pratique par jour, tandis que d’autres en ont besoin de plus. Plus jeune, je pratiquais de six à huit heures par jour, sauf lorsque j’étais sur la route ou que j’ouvrais des cadeaux à Noël. Certains jours, je pratiquais même pendant douze heures, mais c’était plutôt rare. Par contre, peu importe le temps que vous y mettez, assurez-vous d’être constant, méthodique et concentré. Quand pouvez-vous dire que vous pratiquez trop ? Et combien d’heures de pratique vous conviennent ? Pensez à l’haltérophilie et au concept du surentraînement : à un moment donné, vous arrêtez de progresser et vous perdez votre temps parce que votre corps a absorbé tout ce qu’il pouvait pour la journée. En transférant ce concept à la batterie, je dirais qu’un débutant qui apprend les rudiments devrait pratiquer moins qu’un batteur aguerri qui essaie de pousser les limites de son instrument. Le débutant qui tente de tenir ses baguettes correctement, lui, peut se contenter de pratiquer pendant seulement une heure par jour. Voici donc ma version d’une méthode autrefois enseignée par le grand Dave ­Dicenso, avec qui j’ai étudié au Berklee College of Music. 1) Respirez. Prenez délibérément des respirations profondes lorsque vous travaillez sur un pattern ou un groove. Cela vous forcera à relaxer et vous mettra dans un état méditatif ;

26 drums etc

2) Ralentissez. Pratiquez sur un tempo lent, voire terriblement lent, jusqu’à jouer ­votre pattern à la perfection et de façon décontractée. C’est seulement à ce momentlà que vous devriez accélérer le tempo. Le cerveau intègre l’information plus rapidement lorsque celle-ci est à son plus simple ; 3) Comptez. Bien que ce concept soit si simple, plusieurs batteurs et musiciens ne le pratiquent pas. En comptant à la fois oralement et dans votre tête, vous forcez ­votre cerveau à réaliser pleinement ce qui se passe. Compter à voix haute vous ­oblige ­aussi à respirer ; 4) Jouez doucement. Jouer fort est exténuant et les batteries sont sonores de ­nature. Essayez donc de pratiquer à bas volume, de façon à vous entendre ­compter. Vous ­développerez un meilleur contrôle et une meilleure touche que si vous tapiez comme un sourd. Jouer fort est facile, jouer doucement l’est moins. Maintenant que vous avez quelques conseils sur lesquels réfléchir en même temps que vous lisez vos partitions, il est temps de les appliquer à des systèmes de pratique. Voici trois systèmes que j’ai développés et qui ont fonctionné pour moi et ­d’innombrables élèves.

Dix fois plutôt qu’une

Pratiquez un pattern, puis répétez-le dix fois de suite. Une fois que vous y arrivez sans faire d’erreurs, jouez ce même pattern deux fois de suite et répétez dix fois. Continuez jusqu’à ce que vous puissiez jouer dix fois le pattern dix fois de suite.

Des séries de vingt

Cette méthode s’inspire des séries et des répétitions utilisées en haltérophilie. Jouez un pattern vingt fois de suite, puis reposez-vous pendant quatre mesures. À répéter trois fois.


Tempo = RĂŠpĂŠtitions play the pattern perfectly and relaxed. Only then should you start to speed things up. The brain absorbs information faster when it can break things down more simply 3) Count. This is such a simple concept, yet so many drummers and musicians fail to do it. By counting both vocally and in your head, you are forcing your brain to really analyze what is going on. Counting out loud also makes you breathe 4) Practice Quiet. Loud is exhausting, and drums are loud by nature. Try practicing at a low volume, one you can comfortably hear yourself counting over. You will develop better control and touch then you would if you were pounding away. Playing loud is easy, playing soft is hard Now that you have some tips to think about during practice besides the notes on the page, itâ&#x20AC;&#x2122;s time to apply them to some practice systems. Here are three practice systems I developed that have worked wonders for both myself and countless students.

Cette mĂŠthode ressemble aux sĂŠries de vingt, mais au lieu dâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et de rĂŠpĂŠter, continuez Ă  jouer le mĂŞme pattern jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  ce que vous atteigniez le nombre de rĂŠpĂŠtitions correspondant au tempo recherchĂŠ. Par ­exemple, si vous jouez une samba sur quatre-vingt-dix battements Ă  la minute, jouez-la quatre-vingt-dix fois de suite sans arrĂŞt. En espĂŠrant que cet article vous aura montrĂŠ de nouvelles façons de faire que vous pourrez intĂŠgrer Ă  ­votre routine de pratique quotidienne. Et rappelez-vous que la pratique reste de la pratiqueâ&#x20AC;&#x2030;: le but ultime ĂŠtant de jouer de la musique. Alors lorsque vous jouez avec votre groupe, ou vos amis le weekend, mettez la pratique de cĂ´tĂŠ et jouez pour la musique. Si vous y avez mis les efforts, les rĂŠsultats se feront sentir naturellement dans votre jeu. Et dâ&#x20AC;&#x2122;ici Ă  la prochaine foisâ&#x20AC;Ś continuez Ă  jouerâ&#x20AC;&#x2030;! n Andy Shoniker est un batteur qui enseigne Ă  Toronto. Il a rĂŠcemment crĂŠĂŠ lâ&#x20AC;&#x2122;application pour Iphone Rhythm Trainer. Vous pouvez le rejoindre Ă  andy@andyshoniker.com.

)TgSALLABOUTOPTIONS

3ONOR#ANADA)NTRODUCES%XCLUSIVE,IMITED%DITIONPRODUCTS

1

Best of Ten

Practice a pattern once, then stop and repeat ten times. When you can do that without a mistake, ­increase to playing the same pattern twice, then stop and repeat ten times again. Keep it up until you play the pattern ten times in a row, ten times.

Sets of Twenty

This method deals with the use of sets and reps, just as you would working out with weights. Play a pattern twenty times in a row, then rest for four bars. Repeat three times.

Tempo = Reps

This is similar to the Sets of Twenty method but ­instead of stopping and repeating, keep playing the pattern until you reach the tempo marking. For ­example, if you were playing a samba at ninety beats per minute, you would play it ninety times in a row without stopping. I hope this article gave you some new ways of thinking to incorporate into your daily practice routine. Remember, practice is simply that, practice. The real point is to play music. So when youâ&#x20AC;&#x2122;re playing with your band, or your friends on the weekend, please put the practicing aside and play for the music. If you have put in the work, it will all enter into your playing naturally. Until next timeâ&#x20AC;Śkeep on drumming! n Andy Shoniker is a Toronto based drummer and educator. He recently created the Rhythm Trainer app for the Iphone. He can be reached at andy@andyshoniker.com.

2

3PECIAL%DITION

0/#+%43HELL3ET

4HE5LTIMATE0ORTABLE'IG3ET X"$X4X4 X&4X3$ /PTIONAL(ARDWARE3ETAVAILABLE

%XCLUSIVE

0URE#ANADIAN#USTOM 3IGNATURE3NARE$RUMS /WNYOUROWN3IGNATUREIN 3OUNDFROM3ONOR

4HEONLY PLY MMHEAVY SHELLFROM3ONOR MADEFROM0URE#ANADIAN-APLE

3

3PECIAL%DITION

2/#+%43HELL3ET

4HE.O'IMMICKS  ON THE FLOOR2OCK3ET

X"$X4X&4 X3$ /PTIONAL(ARDWARE3ETANDADDITIONAL /PT COMPONENTSAVAILABLE #YMBALSANDHARDWARESOLDSEPARATELY

3ONOR$RUMSAREDISTRIBUTEDIN#ANADABY#OAST-USICADIVISIONOF*AM)NDUSTRIES,TD 4RANS#ANADA(IGHWAY"AIE$5RFĂ? 1UĂ?BEC (8"sWWWSONORCOM

drums etc 27


LP Vivo Series Congas

B&J Music Ltd - (905) 896-3001

DOSSIER

DOSSIER

Show everyone you’re alive with the new LP Vivo Series Congas. Available in two energy-filled ­designs, “the Skull” and the radical “Designer” graphic, the congas will attract attention from any stage. But don’t think they are simply good looking congas, because they sound incredible as well. The Siam Oak shells have a slimmer profile than other congas, giving them exceptional resonance and tone. Their two-ply construction makes them light and very portable. The 30-inch tall Vivo congas are built with patented Comfort Curve Rims and heavy-duty tension lugs with ProCare Shell Protectors.

Congas de la série Vivo de LP

Montrez à tout le monde que vous êtes vivant avec les nouvelles congas de la série Vivo de LP. Disponibles avec deux styles graphiques remplis d’énergie, soit « the Skull » et le plus radical « Designer », les congas se feront voir, peu importe la scène sur laquelle vous jouez. Mais n’allez pas penser que ce ne sont que de belles ­coquilles, car ces congas sonnent vraiment très bien. Les fûts en bois d’hévéa ont un profil plus mince que d’autres congas, leur conférant une résonance et une sonorité exceptionnelles. Et puisqu’ils sont faits de deux couches de bois, ce sont des instruments très légers et portatifs. Les congas Vivo font 30 pouces de haut et sont munies d’anneaux Comfort Curve et d’attaches robustes avec des protecteurs de fût ProCare.

LP Rio Stanton Moore Pandeiro

Always trying to incorporate New Orleans Mardi Gras Indian elements into his drumming, such as tambourines and floor toms, Stanton Moore has collaborated with LP to create the Brazilian-style Rio Stanton Moore Pandeiro. Directly mounted to Moore’s kit, it sounds like a floor tom mounted with jingles. “It creates a useful, unique sound that I’ve been able to use to come up with many creative and different grooves over the years”, says Moore. The 12” pandeiro is fitted with seven sets of jingles and eight turning rods. The Remo Coated Emperor head adds depth. It is easy to install anywhere around your drum set using a snare stand or a cymbal stand using its built-in shell mount. Comes with a convenient carry bag.

B&J Music Ltd - (905) 896-3001

Stanton Moore essaie toujours d’incorporer des éléments des Indiens de la Mardi gras de la NouvelleOrléans, comme des tambourines et des toms de plancher. Sa collaboration avec LP l’a permis de créer le Pandeiro Rio Stanton Moore, un instrument de style brésilien. Fixé sur la batterie de Moore, le pandeiro sonne comme un tom de plancher muni de grelots. « Il produit un son utile et unique avec lequel j’ai pu créer de nombreux grooves créatifs et différents », explique Moore. Le pandeiro de 12 pouces comprend sept ensembles de grelots et huit tiges d’ajustement. La peau Coated Emperor de Remo ajoute beaucoup de profondeur. Il est par ailleurs facile à installer n’importe où sur votre batterie, soit en utilisant un pied de caisse claire ou un pied de cymbale, avec son dispositif de fixation. Un étui de transport est inclus.

Kéjam Percussion, “All Wood” Series

Based in St-Jérome, Québec, Kéjam Percussion ha a new series of percussion instruments and accessories entirely made from wood. The first instruments to hit the market are three models of cajon: solo, duo, and pro. They are crafted the traditional way so as to equal or surpass the sound produced by the best Spanish-made cajons. Kéjam also offers djembe-cajons, directly inspired by their djembes line, appreciated for their exceptional sound and lightness. The djembe-cajons produce a tone that resembles congas, though clearer and punchier. Visit www.kejampercussion.com for more details. Kéjam Percussion, série “All Wood”

Kéjam Percussion : la série « All Wood »

Kéjam Percussion, basé à St-Jérôme, offre une nouvelle série d’instruments de percussions et d’accessoires entièrement fabriqués en bois. Le premier instrument à être mis en marché est un cajon, ­offert en trois modèles, soit solo, duo et pro. Ils sont fabriqués dans la plus pure tradition afin d’égaler ou de surpasser la sonorité des meilleurs cajons espagnols. Kéjam offre aussi des djembés-cajons, directement dérivés de sa gamme de djembés, reconnus pour leur sonorité exceptionnelle et leur légèreté. Il en ­résulte une sonorité qui s’apparente aux congas, mais plus clair et percutant. Rendez-vous sur www.kejampercussion.com pour plus de détails.

28 drums etc

www.kejampercussion.com


Remo Tablatone B&J Music Ltd - (905) 896-3001

Toca Percussion Stage Series Pro Djembes

Recently introduced, Stage Series Professional Djembes are individually carved from a single piece of environmentally-friendly, plantation-grown mahogany. The kiln-dried shells are then lath-turned to a uniform thickness, ensuring reliable and consistent tone and timbre. Lateral grooves inside the bowls of the drums help produce deep rich bass and no overtones. Each is topped with a hand-selected goatskin head for clear, crisp slap tones and stinging highs. “Toca’s Stage Series Pro Djembes represent the same authentic hand craftsmanship that goes into all Toca drums,” says Victor Filonovich, Director of Product Management. Available in 10”, 12” and 13” head diameters, these Toca djembes might be the ones you have been looking for! B&J Music Ltd.

Remo’s Tablatone Frame Drum is a unique new drum inspired by the Indian tabla drum, which has a weighted dot, called the gob or syahi, applied directly to its drumhead. Made from Acousticon shells, Skyndeep drumheads, and the unique Tablatone Dot, the Tablatone delivers warm and ­focused fundamental tones and crisp edge tones. The length of decay is also extended, creating a beautiful melodic effect. Key-tunable, the Tablatone is suitable for a variety of uses, from recreational to professional. Le tambour sur cadre Tablatone de Remo est un nouveau tambour unique inspiré du tabla indien, dont la peau est munie d’un point lesté, nommé gob ou syahi. Fait avec des fûts en Acousticon, des peaux Skyndeep et le point Tablatone, le Tablatone produit des tonalités fondamentales chaleureuses et précises, et des tonalités de bordure tranchantes. La durée de note est également allongée, créant un bel effet mélodieux. S’accordant avec une clé, le Tablatone se prête à une grande variété de situations musicales, du ­récréatif au professionnel.

Djembés professionnels de la série Stage de Toca Percussion

Récemment mis en marché, les djembés professionnels de la série Stage sont sculptés dans un morceau d’acajou de plantation. Les fûts sont ­ensuite séchés et passés au tour pour obtenir une épaisseur uniforme, assurant un son et un timbre constants et fiables. À l’intérieur, des sillons sont gravés pour que les tambours produisent des graves riches et profondes, sans harmoniques. Afin d’obtenir une sonorité tapée claire et sèche, et des aigües cinglantes, chaque tambour est couvert d’une peau de chèvre sélectionnée à la main. « Les djembés professionnels de la série Stage de Toca sont fabriqués avec le même souci d’authenticité que tous les autres tambours Toca, » dit Victor Filonovich, directeur de la gestion de produits chez Toca. Disponible en diamètres de 10, 12 et 13  pouces, il se pourrait bien que ces djembés Toca soient ceux que vous cherchiez !

www.remo.com

Remo Infinity Mondo Djembe

Remo’s djembes are inspired by the traditional drums of West Africa, but use modern materials like Acousticon shells. Accordingly, Infinity Mondo Djembes get their amazing tone partly because they are topped with the warm, animallike Mondo Skyndeep Natural drumhead. The life-like Goat Stripe Brown graphics add to the real animal look. Newly engineered key-tuned “Contour” brackets and Designer Touch Ecograin finishes add comfort and style. Try them, you will be impressed.

Djembé Infinity Mondo de Remo

Les djembés de Remo sont inspirés de l’instrument traditionnel de l’Afrique de l’Ouest, mais font usage de matériaux modernes comme des fûts en Acousticon. Par conséquent, les djembés Infinity Mondo obtiennent leur superbe sonorité en partie à cause de la peau synthétique Mondo Skyndeep Natural. Étant décorée de rayures brunes, reflétant une peau de chèvre, vous aurez la sensation de jouer sur une vraie peau de chèvre. Les attaches « Contour », ­récemment repensées, et les finis Designer Touch Eco-grain ajoutent confort et style. Essayez-les, vous ­serez impressionnés.

www.remo.com

drums etc 29


Tycoon Percussion’s new Vertex Series is made of three cajons. It comes in three wood variations: Makah-Burl Frontplate with Bubinga Body, Zebrano Frontplate with American White Ash Body, and American White Ash Frontplate with American Red Oak Body. The top of the instrument is equal in size to a 29 series and tapers at the bottom to become a 35 series. It thus combines the sharp slaps of a 29 series Cajon with the deep, rich bass tones of a 35 series Cajon. Besides improved ergonomics and comfort, the Vertex Series cajons come with large rubber feet, and adjustable snare wires and jingles.

Cajons de la série Vertex de Tycoon Percussion

La nouvelle série Vertex de Tycoon Percussion est composée de trois cajons. Ils sont offerts en trois combinaisons de bois : plaque de frappe de Makah ronce avec caisse de bubinga, plaque de frappe de ­Zebrano avec caisse de frêne blanc américain, plaque de frappe de frêne blanc américain avec caisse de chêne rouge américain. LE dessus de l’instrument est égal à un cajon de série 29, offrant une sonorité tapée percutante, tandis que le bas correspond à un cajon de série 35, fournissant des basses profondes et riches. À part l’ergonomie et le confort améliorés, les cajons de la série Vertex sont munis de gros pieds de caoutchouc et de cordes de timbre et de grelots ajustables.

www.daddariocanada.com

Tycoon Percussion Vertex Series Cajons

Gon Bops Mariano Series Drums

Gon Bops proudly announces the return of Mariano Series Congas and Bongos, based on the only line of drums built by Gon Bops founder Mariano Bobadilla that would carry his name. Made from sustainable Durian hardwood, which is virtually identical in performance properties to the original Philippine Mahogany, the new line uses the same traditional counter hoops, side plates, reinforcing metal hoops, and authentic Gon Bops cowhide heads. “It’s important for us as a company to preserve our heritage and to keep this legendary model alive,” claims Gon Bops product designer and master builder Akbar Moghaddam. If you are looking for a full-bodied, authentic sound, and a great vintage look, these are the drums you want.

Tambours de la série Mariano de Gon Bops

www.gonbops.com

30 drums etc

Gon Bops annonce fièrement le retour de la série de congas et de bongos Mariano, basée sur la seule gamme de tambours fabriqués par le fondateur de Gon Bops à porter son nom, Mariano Bobadilla. Fabriqué à partir de bois de durian, dont les propriétés sonores sont pratiquement identiques à l’acajou des Philippines, utilisé dans la fabrication des tambours originaux. La nouvelle gamme fait usage des mêmes anneaux et de peaux de vache Gon Bops authentiques. « En tant qu’entreprise, il est important pour nous de préserver notre héritage et de continuer à ­offrir cette série légendaire, » affirme le concepteur de produit et maître artisan de Gon Bops, Akbar ­Moghaddam. Si vous recherchez un son plein et authentique et un beau look d’époque, la série Mariano est pour vous.


Gon Bops welcomes percussion legend Orestes Vilato!

Cuban percussion legend Orestes Vilato has joined Gon Bops’ Artist Family. His unique style on timbales is one of the most emulated in Latin music. Having performed with a who’s who of musical legends, from Aretha Franklin to Carlos Santana, he was nominated for a Grammy in 1995, and received a Latin Grammy nomination for his 2009 solo CD, “It’s About Time”. The Gon Bops team is excited and honoured to be working with Orestes, and they look forward to many years of collaboration and inspiration.

Gon Bops accueille le percussionniste Orestes Vilato !

www.gonbops.com

La légende du monde de la percussion cubaine Orestes Vilato s’est jointe à la famille d’artistes de Gon Bops. Son style de jeu unique aux timbales est l’un des plus stimulants dans la musique latine. Ayant joué avec un nombre presque obscène de légendes musicales, d’Aretha Franklin à Carlos Santana, il fut mis en nomination pour un Grammy en 1995 et a reçu une mise en nomination pour un Latin Grammy pour son CD solo de 2009, « It’s About Time ». Tout le monde chez Gon Bops est excité et honoré de travailler avec Orestes et s’attend à beaucoup d’années de collaboration et d’inspiration.

Bala Percussion

Based in Sorel, Quebec, Bala Percussion is a one-man business run by Yves Blais, a drummer and passionate woodworking artisan with more than 30 years of experience. He has created a series of unique all-wood instruments he handcrafts meticulously. Beginning with the traditional cajon, Yves Blais expanded his line of instruments with several variations coming from exploration and research. Drums include the bata-jon, bongo-jon, octo-jon, cajon drum, and tumba-jon. Give them a try, you will be surprised! n

Fondé à Sorel par Yves Blais, batteur et ébéniste depuis plus de 30 ans, Bala Percussion fabrique une gamme d’instruments de percussion uniques ­entièrement faits de bois, chacun étant méticuleusement fabriqué à la main. Commençant avec le cajon traditionnel, Yves Blais a élargi sa gamme d’instruments avec plusieurs variations suite à de l’exploration et de la recherche. Aujourd’hui, la gamme de tambours de Bala Percussion comprend le bata-jon, le bongo-jon, l’octo-jon, le tambour cajon et le tumba-jon. Essayezles; vous serez surpris ! n

www.balaperc.net

32 drums etc


DRUMKITS

Sonor Pure Canadian Snare Drum

Sonor Drums Canada and Sonor GmbH celebrate their 10‐year partnership by offering an exclusive snare drum program to the Canadian market! The Pure Canadian snare drum is made from a 13 ply heavy Canadian maple shell and is available in two sizes: 14” x 6”, and 13” x 6”, both manufactured in Sonor’s factory in Germany. Both are finished in high-gloss transparent black stain, a finish that has not been produced since the phasing out of Sonor’s Designer ­series in 2006. All this is swell, but there’s more! When you purchase your Pure Canadian snare drum, you fill out the included card and mail it to Sonor Drums Canada, and ­Sonor will send you your own limited edition Pure Canadian brass badge containing your signature! www.sonorcanada.com

Caisse claire Sonor Pure Canadian

Sonor Drums Canada et Sonor GmbH célèbrent le 10e anniversaire de leur partenariat en offrant une caisse claire exclusive au marché canadien! La caisse claire Pure Canadian est faite d’un fût fabriqué à partir de 13 couches d’érable canadien et est offert en deux dimensions, soit 14 x 6 pouces et 13 x 6 pouces, toutes deux fabriquées dans l’usine allemande de Sonor. Les fûts sont finis d’une teinture noire ultra brillante, un fini qui n’a pas été produit depuis le retrait de la série Designer de Sonor en 2006. C’est déjà bien beau, tout ça, mais il y a plus! Lorsque vous achetez votre caisse claire Pure Canadian, remplissez la carte qui vient avec et postez-la à Sonor Drums Canada. Sonor vous fera parvenir votre propre écusson de laiton Pure Canadian gravé avec votre signature!

Sonor Rocket 360 Set

Arriving in stores this Fall, Sonor Canada introduces a special edition Rocket set unique to the Canadian market, the “Rocket 360”. Sonor Canada’s Scott Atkins: “The Force 2007 and 3007 Rock Sets of the past offered 22” x 20” turbo-depth bass drums, which are still quite popular in some of today’s configurations, but we found in most cases, drummers out there slamming “four-on-the-floor” were looking for something in a 14” or 16” traditional depth.” Accordingly, the four-piece rock set-up features a shallow 24” x 15” undrilled bass drum, a 14” x 6.5” snare drum, a 13” x 9” rack tom with tom arm and multi-clamp, and a 16” x 16” floor tom. The shells come from the new Select Force Series and are made from Canadian maple and are available in two high-gloss lacquer finishes: Piano Black, and Dark Forest.

Batterie Sonor Rocket 360

Disponible à partir de cet automne, Sonor Canada présente la batterie Rocket 360 en édition limitée pour le marché canadien. Scott Atkins de Sonor Canada : « dans le passé, les batteries Rock www.sonorcanada.com Force 2007 et 3007 offraient des grosses caisses profondes de 22 x 20 pouces, toujours populaires dans certaines configurations, mais nous avons observé que dans la majorité des cas, les batteurs voulant un son lourd recherchaient une profondeur de l’ordre de 14 ou 15 pouces. » Par conséquent, la batterie quatre pièces Rocket 360 comporte une grosse caisse non trouée de 24 x 15 pouces, une caisse claire de 14 x 6,5 pouces, un tom de 13 x 9 pouces et un tom de plancher de 16 x 16 pouces. Les fûts, tout comme ceux de la nouvelle série Select Force, sont faits d’érable canadien et sont offert en deux finis u­ ltra brillants, soit Piano Black et Dark Forest.

Sonor Pocket Set

“Last year’s Safari Set was a great hit in the fall, but we were still asked a lot about the ability to add on drums,” says Sonor Canada’s sales and product manager, Scott Atkins. So, for 2011, Sonor Canada ­announces the new Special Edition Pocket Set. Upgrades include changes to the wood bass drum hoops, which greatly enhances the punch and tone of Sonor’s jungle-size 16” x 16” bass drum. The set also ­includes a 13” x5” snare drum, 14” x 12” floor tom, and 10” and 12” toms, as well as the Riser/Pedal-Mount system from the Select Force Jungle Series. And with Sonor’s 100 Series lightweight single-braced Hardware Set, the Pocket Set is the ultimate compact set for the gigging drummer, or a great beginner drumset.

Batterie Sonor Pocket

« L’année passée, la batterie Safari fut un grand succès, mais on nous questionnait souvent sur la possibilité d’y ajouter des tambours, » affirme le directeur de produits et des ventes de Sonor Canada, www.sonorcanada.com Scott Atkins. Donc, pour 2011, Sonor Canada annonce la nouvelle batterie Pocket en édition spéciale. Parmi les nouveautés, notons les anneaux de grosses caisses en bois, améliorant le punch et la ­sonorité de la grosse caisse jungle 16 x 16 pouces. L’ensemble comprend également une caisse claire de 13 x 5 pouces, un tom de plancher de 14 x 12 pouces et des toms de 10 et 12 pouces, en plus du support de pédale issu de la série Select Force Jungle. Et avec l’ensemble de pieds et de supports de la série 100 de Sonor, la batterie Pocket est l’ultime batterie compacte pour le batteur très occupé ou la batterie parfaite pour le débutant.

drums etc 33


Roland announces enhancements for V-Drums

Two of the most popular V-Drums kits, the V-Compact Series TD-4K2 and TD-4KX2, and the V-Tour Series TD-9K2 and TD-9KX2, have been updated. They now include the newly ­designed KD-9 kick trigger pad, with its heavy duty frame and larger playing surface. It ­offers a more accurate and dynamic response, especially when using double kick pedals. The new cloth surface adds a very natural feel for light and heavy playing. The new CY-12C crash features optimised weight-balance and sensitivity, and provides a natural swinging motion and accurate triggering for consistent performance. The new 13” CY-13R ride offers an even more natural swing motion for three-way ride triggering on the bell, bow, and edge. Finally, the V-Tour Series TD-9K2 and the TD-9KX2 now come with the newly upgraded TD-9 module. It includes new acoustic kick and snare sounds, and new drum kit patches that cover a wider range of musical styles. And if you like jamming to your favourite songs, the TD-9 now has MP3 file playback compatibility, on top of its .WAV file playback, via USB.

Roland rehausse ses V-Drums

www.roland.ca Roland vient de mettre à jour deux des séries V-Drums les plus populaires, soit la série V-Compact TD-4K2 et TD-4KX2, et la série V-Tour TD-9K2 et TD-9KX2. Elles comprennent maintenant le nouveau pad de grosse caisse KD-9, redessiné, avec son support robuste et sa plus grande surface de jeu. Il offre une réponse pus précise et dynamique, surtout lorsque vous utilisez une pédale double. La nouvelle surface de toile procure une sensation très naturelle, que vous ayez un jeu léger ou très lourd. La nouvelle cymbale crash CY-12C offre un ratio poids-équilibre et une sensibilité optimisés, tout en procurant une motion naturelle et un déclenchement précis pour plus de constance. La nouvelle cymbale ride de 13 pouces CY-13R offre une motion encore plus naturelle facilitant le jeu sur ses trois surfaces de déclenchement, la cloche, le corps et le rebord. Enfin, les ensembles TD-9K2 et TD-9KX2 de la série V-Tour viennent maintenant avec le nouveau module TD-9. Il comprend de nouvelles sonorités de grosse caisse et de caisse claire, et de nouvelles sonorités de batteries complètes touchant à un grand éventail de styles musicaux. Et si vous aimez accompagner vos chansons préférées, le TD-9 accommode maintenant les fichiers MP3, en plus des fichiers .WAV, grâce à sa prise USB.

Roland V-Drums Friend Jam

On February 24, the Roland V-drums Friend Jam portal site was launched and has b­ ecome THE gathering place for V-Drummers around the world. V-drums Friend Jam gets you playing your V-Drums along to a collection of songs of various styles from around the world. And you can even add your own, too! Practice the songs and log in your improvement, while trying to get a higher score and move up the ranking against other V-Drummers from around the world. Control the functions of V-Drums Friend Jam directly from the V-Drums’ pads. The portal uses Twitter to connect V-Drummers with each other to share their results. With V-Drums Friend Jam, enhance your playing skills, while you build a network of friends and V-Drums usersfrom everywhere!

Le 24 février dernier, le portail Roland V-drums Friend Jam a été lancé et est depuis devenu LE lieu de rassemblement des V-Drummers venant de partout dans le monde. V-drums Friend Jam vous permet d’accompagner une collection de chansons dans une variété de styles. Vous pouvez même y ajouter les vôtres ! Pratiquez les chansons et inscrivez-y votre progression, tout en tentant d’obtenir un meilleur pointage face à d’autres V-Drummers d’ailleurs dans le monde. Vous contrôlez les fonctions de V-Drums Friend Jam directement à partir de vos pads V-Drums. Le portail utilise Twitter pour lier les V-Drummers les uns aux autres afin de partager leurs résultats. V-Drums Friend Jam vous permet d’améliorer votre jeu tout en bâtissant un ­réseau d’amis et d’utilisateurs de batteries V-Drums de partout!

34 drums etc

www.roland.ca


Yamaha DTX750K

Centred around the new DTX700 module, which has the voice power of the DTX900 with all 3-zone inputs, MOTIF XF class processing, 64MB of flash-ram, over 1300 on-board voices, and over-writable song memory, the DTX750K kit feels so natural, you will be able to seamlessly integrate it into your acoustic drum set. It features all 3-zone DTX-PADs (fitted with TCS heads for superior feel), real hi-hat controller, and large 3-zone choke-able cymbals. And for the technologically adventurous types out there, the module is equipped with 2 USB ports for expansion and connectivity with a computer and USB memory device, you can even import MIDI and audio data to the module.

www.yamaha.ca

Avec à son centre le nouveau module DTX700, qui a la puissance du DTX900 avec les ­entrées à trois zones, un processeur de classe MOTIF XF, une ­mémoire flash de 64MB, plus de 1 300 sonorités intégrées et de la mémoire réutilisable, l’ensemble DTX750K offre une sensation tellement naturelle que vous pourrez facilement l’intégrer à votre batterie acoustique. Il comprend les pads DTX-PAD à 3 zones (munis de peaux TCS pour une sensation supérieure), un vrai dispositif de contrôle du hi-hat et de grandes cymbales à 3 zones qu’on peut étouffer. Et pour ceux qui n’ont pas peur d’explorer la technologie, le module est muni de 2 prises USB permettant d’y brancher un ordinateur et de la mémoire USB. On peut même i­mporter des fichiers MIDI et audio dans le module.

Tama Starclassic Performer B/B Limited

Need vintage looks with a modern sound? Look no further! The Tama Starclassic Performer B/B Limited Edition is what you’ll want, with its impressive vintage-looking hand-painted Lacquered Black Oyster finish. Its mixed bubinga and birch shells exhibit the focused attack of birch paired to the enhanced lows of bubinga. Plus, they look great with the die-cast hoops. The bass drum-mounted toms are held by a special slidable tom holder that moves back and forth up to 50mm. Though the set includes the double tom holder, it unfortunately does not include the hardware. Distributed in Canada by Efkay.

Vous rêvez d’une batterie au look vintage, mais avec un son moderne? Ne cherchez plus, car la batterie Tama Starclassic Performer B/B Limited Edition est pour vous! Son fini impressionnant Lacquered Black Oyster peint à la main vous convaincra. Ses fûts de bubinga et de bouleau offrent à la fois l’­attaque centrée du bouleau et les graves du bubinga. Ils sont superbement agrémentés par les ­anneaux ­matricés. Les toms sont fixés à la grosse caisse par un support qui s’ajuste vers l’avant et l’arrière sur 50 mm. Mais bien que la batterie comprenne le support de toms, les autres pieds et ­accessoires sont vendus séparément. Distribué au Canada par Efkay.

www.efkaymusic.com

Two new Pearl Vision VBA drum sets

www.eriksonmusic.com

Pearl is introducing two new Limited Edition VBA drumsets for the Canadian market. First, there is the Limited Edition Vision VBA Racing Stripes set, with its Pearl Birch shells and special Muscle Car inspired design, black hardware and white bass drum head. The set comes with a 22” x 18” undrilled bass drum, 10” x 7” and 12” x 8” toms, 14” x 12” and 16” x 14” floor toms, and a matching birch snare drum. Then, there is the Limited Edition Vision VBA Snow Flava set, again with Pearl Birch shells and the same specs as the Racing Stripes set, except it is yellow and white with wavy yellow, white and silver stripes. Very cool!

Deux nouvelles batteries Pearl Vision VBA

Pearl offre deux nouvelles batteries VBA en éditions limitées pour le marché canadien. Il y a la batterie Limited Edition Vision VBA Racing Stripes, avec ses fûts de bouleau et son look muscle car, sa quincaillerie noire et sa peau de grosse caisse blanche. La batterie comprend une grosse caisse non trouée de 22 x 18 pouces, des toms de 10 x 7 pouces et de 12 x 8 pouces, des toms de plancher de 14 x 12 pouces et de 16 x 14 pouces, et une caisse claire de bouleau assortie. Ensuite, il y a la batterie Limited Edition Vision VBA Snow Flava, qui a aussi des fûts de bouleau et les mêmes caractéristiques générales que la batterie Racing Stripes, excepté qu’elle est blanche et jaune avec une vague jaune, blanche et argentée. Très cool !

drums etc 35


Drumcraft Drums

Drumcraft is a new German brand that could very well make waves throughout the industry. The company follows three principles. 1) Cast the soul into an instrument by quality and design. 2) Sustainability and responsibility regarding materials used. 3) Innovation and details for drummers. But what about the drums themselves ? Built around premium maple or birch shells with an extraordinary tuning range and unique bearing edge, they are fitted with Zero Gravity Mounts, satin chrome or black nickel shell hardware, and Remo heads. Nice touches to the snare drum include 2.5  mm hoops, stainless steel tension rods, copper snare wires, Nickelworks throw-offs, and recycled parachute snare cords. n

Drumcraft est une nouvelle marque allemande qui pourrait bien se tailler une portion du marché. Le ­fabricant fonctionne selon trois principes : 1) insuffler une âme dans un instrument par le biais de la qualité et de la conception, 2) que les matériaux utilisés soient renouvelables et responsables, 3) ­assurer que les instruments soient innovateurs et détaillés pour les batteurs. Mais qu’en est-il des tambours eux-mêmes ? Fabriqués autour de fûts d’érable ou de bouleau offrant un registre d’accordement extraordinaire et une bordure unique, ils sont munis de fixations Zero Gravity, d’une quincaillerie nickelée noire ou chromée satinée et de peaux Remo. Les caisses claires Drumcraft offre les attraits suivants : anneaux de 2,5 mm, tringle de tension en acier inoxydable, cordes de timbre en cuivre, ­mécanisme Nickelworks et corde de parachute recyclée pour fixer les cordes de timbre. n

www.drumcraft.com


I

sortie Union

N

S

T

I

T

U

T

T

E

TREBAS I

N

S

T

I

T

U

www.trebas.com formation collĂŠgiale depuis 1979

â&#x20AC;&#x153;Robert Plant avec un diplĂ´mĂŠ de Trebas, laurĂŠat d'un GRAMMYâ&#x20AC;?

APPELLE

514-845-4141

Programs also offered in English

Untitled-18 1

2/25/11 3:20:34 PM

17@?C32CA=:37:Â&#x2022;7AA3397<5>@=43AA7=</: ;CA717/<A4=@:7D3>3@4=@;/<13A7<7BA 1C@@3<BA6=EA/<2C>1=;7<51@3/B7=<A /::BG>3A/<2ABG:3A=4(

0/<2:3/23@AÂłA7<53@A 7<AB@C;3<B/:7ABA ;C:B7Âł7<AB@C;3<B/:7ABA

/>>:G=<:7<3 EEE17@?C32CA=:37:1=;8=0A :317@?C32CA=:37:@3163@16323A ;CA7173<A>@=43AA7=<<3:A>=C@ 23A>@3AB/B7=<A23D/<B>C0:712/<A A3AA>31B/1:3A/1BC3:A3B3<1@p/B7=< B=CA53<@3A3BABG:3A23(

1634A2¸=@163AB@3³16/<B3C@A 7<AB@C;3<B7AB3A ;C:B77<AB@C;3<B7AB3A

>=ABC:3H3<:75<3 EEE17@?C32CA=:37:1=;3;>:=7A

CST â&#x20AC;&#x201C; ANNONCE

Format : 4.625â&#x20AC;? x 4.935â&#x20AC;? (1/8 Bleed) 1/3 CarreĚ .indd 1

MUSIK ETC Ă&#x2030;cheance : 07/10/2010

06/10/2010 Infographiste : Myriam

026444 O 2/18/11 3:57:17 PM

www.facebook.com/montrealdrumfest

Cours axĂŠs sur lâ&#x20AC;&#x2122;industrie Enseignants issus du milieu Stages

550, rue Sherbrooke O. suite 600, MontrĂŠal McGill

ENREGISTREMENT DU SON

October 22-23 octobre www.montrealdrumfest.com

GESTION DANS Lâ&#x20AC;&#x2122;INDUSTRIE DE LA MUSIQUE

Montreal Drum Fest 2011

EntĂŞte

ofessional Services Professionnels Professional Services Prof Professional Services Professionnels Professional Services Professionnels Professional Serv

re

FILM ET TĂ&#x2030;LĂ&#x2030;VISION

v

S

IMAGINE TA CARRIĂ&#x2C6;RE EN


www.facebook.com muziketc.drumsetc

Redonnez vie à votre vieux kit ou inspirez-en un nouveau avec originalité et un look à couper le souffle! Ça n’a jamais été aussi facile qu’avec les drum wraps pré-coupés LumigrafTM. Lumigraf drum wrap - Pour l’amour de votre batterie! www.facebook.com/lumigrafdrumwraps

drum-wraps.com

Percussion Conçus à la main au Québec

Handmade in Québec

1/12 Carre.indd 1

www.balaperc.net

Bala

8/29/11 4:56:48 PM

Squeeze every drop of sound out of your Hi-Hats. No more misses. No more interruptions.

1/4 Horizontal.indd 1

Untitled-7 1

Entête

Revive an old kit or inspire a new one with fresh originality and dazzling visual effects of LumigrafTM pre-cut drum wrap - it’s never been so easy. Lumigraf drum wrap - Love your drums!

Professional Professionnels ofessional Services Professionnels Services Professional Services Prof

Follow us on suivez-nous sur

2/18/11 4:28:01 PM

8/29/11 4:57:46 PM


Drums Etc [v23-n5] September-October 2011