wOwW! novembre 2015

Page 27

La naissance d’une abeille

La peur au ventre Samedi 7 mars 2015 Le premier contrôle après l’hiver est un moment de suspense pour tout apiculteur. Les abeilles sont-elles encore en vie et assez vivaces ? Elles ont de plus en plus de mal à survivre, comme on le sait entre-temps. Néanmoins, je suis effarée d’apprendre qu’en Flandre, un tiers de la population d’abeilles ne survit pas à l’hiver. Dans le Limbourg, la situation est encore pire : la moitié de la population d’abeilles a péri. Ouf, nos deux petites colonies respirent la bonne santé. Les butineuses quittent la ruche et y reviennent avec du pollen, ce qui indique qu’il y a un couvain dans la ruche. Mais Johan nous rappelle à la raison et nous prévient que chaque apiculteur fait tôt ou tard face à la mortalité de ses abeilles. Une pensée lugubre.

Tous ensemble Dimanche 29 mars 2015

© Salim Hellalet

Il pleut des cordes. Un temps de chien. Aujourd’hui, aucune abeille ne quitte la ruche, c’est certain. Nous bien. Il le faut. Nous arpentons la rue pour la parade du mouvement citoyen Hard Boven Hart/Tout Autre Chose, une initiative qui réunit les personnes préoccupées par la politique d’austérité du gouvernement belge… À l’instar des abeilles, l’être humain sera solidaire ou ne sera pas. Parce que l’humain et la nature forment un tout. « Nulle chose n’existe qui n’en touche une autre », écrit le journaliste et écrivain néerlandais Jeroen Brouwers. wOwW!

27