Issuu on Google+

36590_LETTRE_MUZEAU.qxd:Mise en page 1

Villeneuve la-Garenne Colombes

Gennevilliers

27/05/09

La

10:51

Page 2

Lettre de

votre député Roland Muzeau Le 7 juin pas d’abstention

Pour une Europe sociale C

haque jour, l’actualité sociale nous apporte son lot de mauvaises nouvelles : chômage grandissant, aggravation des inégalités, difficultés financières pour des millions d'entre nous, démantèlement des services publics, crise d'importants secteurs industriels, dérèglement climatique, recul des libertés publiques et de la démocratie, atteintes à l'indépendance des médias et de la justice, criminalisation des luttes sociales et dérive sécuritaire. L’ultralibéralisme, dont se réclame Nicolas Sarkoy, président de l’injustice sociale et du pouvoir d’achat des plus riches, est en faillite. Une politique qui provoque la colère des salariés et des citoyens. La contestation ne cesse de grandir. Les mouvements sociaux s’amplifient et gagnent chaque jour des opposants à cette politique dévastatrice. C’est dans ce contexte de crise historique du capitalisme que vont se dérouler les élections européennes. L'Union européenne est totalement engagée

dans ce modèle néolibéral en échec. Il imprègne ses traités, ses structures, ses politiques. Il est réaffirmé dans le traité de Lisbonne. Un modèle qui avait été refusé par une majorité en France et à plus de 64% dans la circonscription, (Colombes, Gennevilliers, Villeneuve) lors du référendum de 2005. Il faut changer de cap politique, il faut changer d’Europe ! La crise rend encore plus urgente cette revendication. C’est pour prolonger ces luttes, prolonger la force des mouvements sociaux que des organisations ont choisi de s’unir dans un Front de Gauche, emmené par Patrick Le Hyaric, Raquel Garrido et Christian Piquet Chaque vote pour le Front de Gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche Unitaires et personnalités), le 7 juin prochain, sera l’occasion de promouvoir une véritable politique de gauche au Parlement européen, mais aussi de brandir un «carton rouge » à Nicolas Sarkozy et à sa politique à la botte du MEDEF. Roland Muzeau

édito

Juin 2009


36590_LETTRE_MUZEAU.qxd:Mise en page 1

27/05/09

10:51

Page 3

Votre

En Bref

■ ■ Deux poids…

Le groupe BNP Paribas qui a reçu de l’Etat 5,1 milliards d’euros dans le cadre du plan de sauvetage du système bancaire annonce un bénéfice de 1,5 milliards d’euros au 1er trimestre 2009. Un recul de 21% par rapport à 2008 mais un bénéfice tout de même deux fois plus important que prévu. On apprend aussi que la retraite de son Président, M. Pébereau atteindra 800 000 euros par an, là où le montant maximum de l’allocation de solidarité aux personnes âgées plafonne à 8125,59 euros. ■ ■ Deux mesures…

L’Etat mettra seulement 1,5 milliards d’euros dans le fonds d’investissement social destiné à financer l’indemnisation du chômage partiel, la prime forfaitaire aux travailleurs précaires ou la formation des salariés peu qualifiés, là où les crédits nécessaires sont évalués par la CFDT de 5 à 7 milliards.

Le 28 mai dernier, à l’Assemblée nationale nous avons présenté des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et de la croissance au service d’un autre modèle de développement. Nous avons défendu des propositions rétablissant la justice fiscale et soutenant les plus fragiles. Et plaidé en faveur de la préservation de la spécificité de nos services publics et de notre modèle social des dogmes européens de la concurrence libre et non faussée.

Proposition de loi visant à promouvoir une autre répartition des richesses (n°1620) ● Abrogation

du bouclier fiscal ● suppression des stock-options ● imposition au taux de 95% des « parachutes dorés » ● plafonnement de la rémunération annuelle des dirigeants .

Bouclier fiscal : coût en 2008 pour le budget de l’Etat 458,3 millions d’euros, 3506 contribuables les plus aisés ont touché chacun un chèque de 116 196 euros, soit presque 10 ans de Smic. La rémunération moyenne annuelle des patrons du CAC 40 est passée de 588 000 euros en 1999 à 4,7 millions aujourd’hui, soit 308 années de Smic.

Proposition de loi visant à prendre des mesures urgentes de justice sociale en faveur de l’emploi, des salaires et du pouvoir d’achat (n°1621) ● Suppression des exonérations fiscales et sociales au titre des heures supplémentaires ● interdiction des licenciements économiques lorsque l’entreprise a réalisé des bénéfices, distribué des dividendes, délocalisé sa production ou reçu des aides publiques ● droit de véto suspensif des salariés ● garantie à 100% des salaires en cas de chômage partiel ● al-

location de solidarité au bénéfice des personnes privées d’emploi non indemnisées par l’assurance chômage ● suppression des franchises médicales.

Le Medef a mis en place un comité chargé de veiller à ce que les rémunérations des dirigeants d’entreprises recourant au chômage partiel, aux licenciements respectent des principes de mesure et d’équilibre !! A sa tête, Claude Bébéar, ancien patron d’Axa, dont les revenus et son patrimoine se montent à 106 millions d’euros. A quoi s’ajoutent stock-options, pension de retraite de 438 000 euros… Avec un tel « commissaire » les grands patrons ont de quoi avoir peur !

JOURNÉE D’INITIATIVE DES DÉPUTÉS COMMUNISTES ET DU PARTI DE GAUCHE

■ ■ Moralisation ?

Heures supplémentaires contre l’emploi : 90 000 équivalents temps plein, c’est le nombre d’emplois que ce dispositif aurait contribué à détruire au seul dernier trimestre 2008 pour un coût pour les finances publiques de 4,3 milliards d’euros en 2008. Dividendes et licenciements : En 2008, 34,9 milliards d’euros de dividendes ont été distribués aux actionnaires sur les 75 milliards d’euros de bénéfice net réalisés par les groupes du CAC 40. Caterpillar augmente de 19% ses dividendes et supprime 733 emplois. Pfiser verse 5,5 milliards de dividendes et supprime 1061 emplois…

Proposition de résolution relative au statut de la société privée européenne et à la mise en œuvre du programme communautaire de Lisbonne sur les services sociaux d’intérêt général dans l’Union européenne. (n°1617)

■ ■ Autisme et esbroufe ● Suppression du principe dit « du pays d’origine » ● obligation de respecter les législations nationales en matière de droit du travail ● demande de négociation d’une nouvelle directive sur les services d’intérêt général reconnaissant la spécificité des services sociaux, les protégeant contre l’application des règles de la concurrence.

Les premiers touchés par la crise, petites et moyennes entreprises, soustraitants, sont déçus et inquiets du plan de relance du gouvernement. A plus de 60% ils considèrent les mesures inefficaces pour améliorer la situation de leur entreprise. Rappelons que 80% des salariés travaillent dans les PME et TPE.

Directive Bolkestein: la Commission européenne souhaite toujours soumettre les services sociaux d’intérêt général (SSIG)( logement social, services à la petite enfance, à la famille) au principe de la concurrence « libre et non faussée », comme c'est déjà le cas des grandes entreprises de service public dans les secteurs de l'énergie, des télécoms, des transports ou des services postaux.


36590_LETTRE_MUZEAU.qxd:Mise en page 1

27/05/09

10:51

Page 4

e député agit >Travail du dimanche >Ligne 13

U

ne nouvelle proposition de loi généralisant le travail le dimanche sera débattue en juillet par le Parlement. Une fois encore, le gouvernement tente de contourner les obstacles d'un vrai débat parlementaire et de la résistance sociale en imposant l'examen de cette question en catimini, durant la période estivale. Faut-il rappeler que les huit organisations syndicales y sont hostiles ? Paris, 19 mai 2009 (AFP) Roland Muzeau, porte parole des députés PCF, a jugé mardi que la « version allégée » du texte sur le travail du dimanche était une « avancée », mais « laissait ouverte la porte d’une généralisation ».

L

e syndicat des transports d’Ile-de- timé à 900 M € pour huit ans de travaux France a choisi de prolonger la ligne à partir des deux ans de dépollution des terrains de Saint14 du métro jusOuen, alors que qu’à Mairie-deRoland Muzeau, aux côtés des usagers de la le montant du Saint-Ouen pour ligne 13, devant le STIF en mars dernier. dédoublement « désaturer » la de la ligne 13 ligne 13. est estimé à Si cette mesure 600 M € et cinq peut apporter une ans de travaux. amélioration du Je demande toumaillage du réseau jours le dédoude transport en blement de la commun, elle n’aligne la plus satuméliorera pas la sirée du réseau et tuation à court et des mesures long terme de la d’urgence pour améliorer les conditions de ligne 13. L’investissement pour la ligne 14 est es- transport des usagers.

>Hadopi : une loi sanction pour les internautes

E

n imposant sa loi réprimant le téléchargement illégal sur internet, le gouvernement pourtant si volontaire à dire qu’il est tenu par les injonctions de Bruxelles, vient d’ignorer un texte du Parlement européen interdisant toute cou-

pure de connexion internet sans décision de justice. Comme l’ensemble des députés communistes, verts, ultra-marins et du Parti de gauche, j’ai voté contre cette loi attentatoire aux droits et libertés fondamentaux des utilisateurs d’internet. Une loi

>Chômage des jeunes : les missions locales tirent la sonnette d’alarme

qui maintient le paiement de l’abonnement en cas de suspension et refuse l’amnistie pour les actes de téléchargement antérieurement commis. Ce texte, d’ailleurs, n’apportera, au final, pas un centime à la création culturelle ni aux auteurs.

> « La séance continue »

L

a dégradation de la situation est palpable. A Gennevilliers par exemple, ces six derniers mois, la mission locale a réalisé 80% de l’activité d’une année. Les jeunes en échec, faiblement qualifiés n’en finissent pas d’arriver. D’autres, jusqu’alors en emploi précaire, en intérim, reviennent en masse. En cette période de crise dont les jeunes sont les premières victimes, et au regard de la situation particulière de surchômage, de précarité permanente des 18-25 ans issus de quartiers défavorisés, je suis intervenu auprès de M. Hirsch pour dénoncer l’empilement de mesurettes et le jeu de « yo-yo » budgétaire. Je lui ai demandé de s’appuyer sur les acteurs du service public de l’emploi que sont les missions locales en reconnaissant la place de ces professionnels et en leur accordant des moyens nouveaux.

Le 28 avril dernier j’ai participé à l’émission « La séance continue » sur LCP. En présence de trois autres députés, Yvan Lachaud (NC), Philippe Martin (PS), Michel Raison (UMP) j’ai décortiqué et réagi à l’actualité. Voir la vidéo de l’émission sur www.roland-muzeau.org

>Hôpital : Sarkozy ne parvient pas à anesthésier les professionnels de santé.

L

’irruption du chef de l’Etat dans le débat qui fait rage autour de la loi Bachelot n’a pas entrainé la tombée de la fièvre contre ce texte qui fait désormais l’unanimité contre lui. La proposition d’une direction collégiale de

l’hôpital ne change rien aux objectifs de cette loi de marchandisation de la santé, de transformation des hôpitaux publics en entreprises rentables… Logique inconciliable avec la satisfaction des besoins de santé de chacun. Un projet

santé disert sur la limitation des dépenses mais silencieux concernant la permanence des soins, les déserts médicaux, les dépassements d’honoraires, les franchises médicales.


36590_LETTRE_MUZEAU.qxd:Mise en page 1

Votre député est intervenu ■ ■ Je suis intervenu auprès de la ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche sur le devenir de l'IUT de Gennevilliers. L’absence d’engagements du ministère sur l’octroi de moyens pédagogiques et administratifs supplémentaires menace l'ouverture prévue pour la rentrée 2009 de ce nouveau pôle universitaire. A terme, ce site doit accueillir neuf cents étudiants. ■ ■ J’ai profité, début mai, de ma rencontre avec Christian Charpy, directeur général de Pôle emploi, pour déplorer l’engorgement des dossiers Assedic, le manque d’effectifs dans les agences et par conséquent la piètre qualité du service rendu aux demandeurs d’emploi. Rien que pour Gennevilliers-Villeneuve-la-Garenne il manque une quinzaine d’agents.

27/05/09

10:51

Page 1

VOTRE DÉPUTÉ À VOS CÔTÉS Exploitation gaz EDF/GDF Depuis le début du mois d’avril, des agents EDF/GDF de l’exploitation gaz occupent le site de Villeneuve-la-Garenne. Gabriel Massou, conseiller régional et Roland Muzeau,

député de la circonscription sont allés à leur rencontre et ont apporté leur soutien à leurs revendications. Les agents électriciens gaziers demandent des augmentations de salaires, l’attribution d’une prime, des effectifs supplémentaires ainsi que l’arrêt immédiat de l’externalisation vers des entreprises privés des astreintes et des dépannages. Dans le même temps, on apprend que le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, a perçu en 2008 une rémunération totale de 3,2 millions d'euros, + 15% sur un an. Le vice-président, JeanFrançois Cirelli a perçu, lui, 1,297 million d'euros en 2008 (+183% sur un an).

Inauguration place du 19-mars-1962 En présence des anciens combattants et des élus de Colombes, j’ai assisté à l’inauguration de la place du 19 mars 1962, à Colombes. Cette initiative rétablit un lieu de mémoire interdit par la précédente majorité de droite. Cette date marque la fin de huit ans de guerre en Algérie. J

■ ■ « Avec neuf maires d’Ile-deFrance concernés par la cession par Icade de son pôle logement, j’ai à nouveau saisi C. Boutin pour que le prix de vente de ces logements permette aux bailleurs sociaux d’acquérir ce patrimoine, de maintenir dans les lieux les locataires actuels et de réaliser les opérations nécessaires de réhabilitation. Plus de 9 000 logements locatifs sociaux sont concernés dans les Hauts-de-Seine, dans la circonscription, c’est 42 logements à Villeneuve-la-Garenne.

>Tél : 01 40 85 68 24 ou : 01 40 85 62 96

>E-mail : r.muzeau@orange.fr >Site : www.roland-muzeau.org 177, avenue Gabriel-Péri 92230 Gennevilliers

« En 2005 j’ai voté non au référendum, en 2009, je vote front de gauche. »

RCS NANTERRE 622 002 574

Votre député à votre disposition


Lettre Roland Muzeau juin 2009