Issuu on Google+

La campagne à Mexico. Milpa Alta, entre enclave et ouverture. Est-il possible que les territoires conservent leurs qualités essentielles a mesure qu’ils se transforment ? Peut-on construire un projet d’aménagement porteur d’identit pour rendre un territoire attractif ?

ANTILLON BARQUERA Jimena

D.E.S. MUTATIONS URBAINES

Enseignants en charge de la formation Marlène Ghorayeb Jacques Sautereau


“El paisaje es lo que la gente hace de su entorno después de que la naturaleza lo ha puesto en sus manos” Jay Appleton


Sommaire Introduction générale...................................................................1 Problématique...........................................................................2 Intérêt propre du travail...............................................................3

Première partie. L’évolution urbaine a Mexico 1.1 1.2 1.3 1.4

Antécédents historiques........................................................4 Croissance de la ville XX siècle..............................................12 Zone protégée a Mexico........................................................17 Principaux problèmes dans la zone protégée a Mexico...........................20

Deuxième partie. Milpa Alta 2.1 2.2 2.3

Situation géographique........................................................22 L’histoire de Milpa Alta.....................................................23 Des données statistiques......................................................26

Troisième partie. Milpa Alta Analyse du site. 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 3.8 3.9

Villages d’origine............................................................28 Foncier.......................................................................31 Topographie et paysage........................................................34 Réseau routière...............................................................40 Usages........................................................................42 Economie et tourisme..........................................................44 Equipement....................................................................48 Habitat.......................................................................50 Urbanisation diffuse..........................................................52

Quatrième partie. Interprétation d’analyse et proposition 4.1

Proposition....................................................................57

Conclusion générale......................................................................74 Bibliographie............................................................................75


1 Historiquement, les concentrations humaines dans des territoires déterminés ont dérivé dans une relation de conflit entre l’homme et la nature. Les effets de l’intervention humaine sur l’environnement sont de plus en plus nocifs parce que cela continuera dans une échelle et une intensité démesurées. Le processus d’urbanisation du XXe siècle a occupé le territoire desséché du lac ancien du Mexique et l’espace construit s’étend sur des plaines, des coteaux et des vallons, en occupant les sols qui sont considérés maintenant d’une énorme valeur stratégique pour la durabilité de la grande ville. Au moyen des lois de développement urbain, de préservation environnementale et de programmes d’ordonnance territoriale le gouvernement du District Fédéral cherche à contenir la croissance urbaine sur la zone protégé, cependant au Mexique la plupart de la production informel». Une forte contradiction se produit alors entre les plans et les normes pour ordonner la ville «formelle» et les manières de faire une ville des habitants qui vivent dans des conditions de pauvreté. À l’extrême sud de la grande vallée de Mexico, après un parcours de deux heures en voiture sur une route engloutie par une urbanisation désorganisé et improvisée, le paysage se dégage pour laisser la place à des champs cultivés et à une forêt touffue appartenant à la délégation Milpa Alta, une des seize démarcations qui conforment le District Fédéral (DF), division politique et administrative de la ville de Mexico, capitale du pays et la ville la plus densément urbanisée du Mexique. Dans les programmes urbaines et d’environnement tout le territoire de Milpa Alta est classé comme zone protégée et la croissance n’est pas permise que dans l’intérieur des limites des villages d’origine, une règle qui ne s’accomplit pas. Dans cette délégation les traditions les plus antiques de la ville se conservent, plus de 90 % du sol est d’une propriété des commun et ses membres se sentent fières de ses origines, en revendiquant son une identité culturelle au moyen des coutumes et la préservation de la langue ancestrale L’ensemble des villages d’origine ont un attrait singulier grâce a son placement naturel, sa topographie avec des pentes abruptes qu’origine des parcelles vides ou cultivés intercalés avec le tissu urbain, ainsi que des vues depuis chacun des peuples vers les volcans et les montagnes qui les entourent. Le processus de transformation des quartiers et de villages dans Milpa Alta a eu pour conséquence le changement d’usage de sol, reflété dans la réduction graduelle des zones agricoles et forestières; l’apparition et le développement d’habitats diffuses irrégulières dans la zone montagneuse, comme conséquence du manque d’options d’habitat; la croissance des zones urbaines dans des terres ejidales et communes; la spéculation avec la terre, la basse productivité, le découragement du paysans en provoquant l’abandon de parcelles; la réduction des mantes aquifères; l’augmentation de plaies et de maladies; la dégradation et la perte des sols, aussi comme de la vie sauvage. Malgré la problématique existante, Milpa Alta conserve toujours beaucoup de son apparence rurale,

Mots clés : Villages d’origine, paysage, topographie, écologie, tradition, coutumes, identité, agriculture, habitat rural, restructuration, Mexico

INTRODUCTION

La population a des usages, des traditions et des coutumes qui lui fournissent une forte identité et une cohésion sociale, qui ne se trouve pas dans d’autres endroits de la Ville le Mexique, bien que, de suivre l’expansion de la tache urbaine, sa permanence sera affectée et apportera comme conséquence des déséquilibres écologiques - environnementaux et un changement dans les traditions locales.


2 La problématique de cette recherche vise à comprendre les mutations récentes dans les villages d’origine dans Milpa Alta, face aux multiples enjeux qu’elles représentent.

et à s’interroger sur leur avenir

Pendant les dernières années, l’urbanisation de Milpa Alta a été caractérisée par un processus de peuplement extensif, disperse et d’une très bas densité à cause essentiellement du fractionnement irrégulier des parcelles agricoles dans chaque village. Là, les habitants autochtones les plus âgés, attachés aux traditions, partagent les terres parmi leurs familiers ou, quelques fois par des raisons économiques, fractionnent leur propriété en de petits lots qui sont vendus à de nouveaux habitants arrivés du Distrito Federal ou des autres états du pays. Cela favorise la parution d’un marché immobilier hors de toute norme institutionnelle et qui n’a pas la possibilité d’obtenir de manière régulière les services publiques ni l’accès aux équipements urbains dont les résidents ont besoin. Il s’agit d’une modalité qui rend plus évidente l’iniquité et qui provoque des graves dégâts aux ressources environnementales, dans le sol de conservation. Cette forme particulière d’agir met aussi en risque la population qui est souvent poussée à occuper de terrains inadéquats pour l’habitation. A présent, la densité de population, dans la zone urbanisée de Milpa Alta, y compris les villages et les établissements irréguliers dispersés, c’est de 35 habitants à l’ha, et la densité des locaux à usage d’habitation de 8 logements à l’ha. Comment pourrait-on proposer une autre stratégie de planification pour assurer une croissance urbaine viable, dans une zone pleine d’identité et de coutumes millénaires, en respectant donc tout l’environnement naturel ? En effet, il s’impose la définition d’un programme de réglementation urbaine qui réponde de manière intégrale aux besoins et aux conditions particulières de la Delegación Milpa Alta. C’est pour cela qu’il est tres important d’identifier les possibles zones d’occupation selon les tendances étudiées et proposer des actions et des projets stratégiques qui puissent favoriser un nouvel ordre socio-spatial permettant aux différents acteurs sociaux et gouvernementaux offrir des options adéquates aux besoins d’habitation de la population. nouvelles formes de solution urbaine et architectonique d’habitat et recreation dans la zone. Cela devra se réaliser sans traditionnelle qui donne de l’identité et de la cohésion sociale aux communautés. Bien qu’il soit évide le rapport entre celui d’ancrage, il signifie fondamentalement la certitude d’être propriétaire de la terre. Ce concept-l à, lié à la prédes divers noyaux de population, constitue la marque qui identifie l’habitant de Milpa Alta.

PROBLEMATIQUE

En conclusion, il faudra proposer de contrevenir le complexe organisation le concept de résident originaire et servation de la langue nahuatl, dans


3 Depuis le début, quand nous devions choisir la zone a travailler pour le thème de ce diplôme (écrire le nom du diplôme), nous avions déjà décidé que ce serait dans la ville de Mexico où nous avions toujours vécu et travaillé jusqu’ à notre départ pour Paris où nous sommes en train de faire cette formation, laquelle on avait l’impression de bien connaître. En effet le thème était clair ; travailler dans le domaine de l’agriculture urbaine dans la périphérie de la ville. Alors, nous avons commencé à cherche sur Internet et sur google earth, en tant qu’outils de recherche et d’approche au territoire. Et c’est effectivement là qu’un jour nous avons découvert certaines taches qui semblaient une série d’îles urbaines situées dans le sud de Mexico. Elles étaient indépendantes les unes des autres et placées au milieu du secteur agricole de la délégation (l’arrondissement) Milpa Alta. Cette image-là nous a beaucoup intéressé, et c’est pour cette raison qu’on a pris la décision de la choisir comme le sujet de recherche de ce diplôme. Nous avons bientôt avoué que nous ne connaissions que vaguement cette région de la ville bien qu’une fois nous ayons mangé du mole à San Pedro Atocpan ou assisté à la fête des morts, un 2 novembre, et au festival de ballons à San Francisco Tecoxpa, et que nous ayons toujours eu l’impression d’être dans un endroit tout à fait éloignés de l’agitation de Mexico. Nous avons immédiatement commencé notre recherche sur Internet en apprenant qu’il y avait 12 villages qui constituent cette délégation (arrondissement). Cette recherche a été très enrichissante. Tous les jours nous découvrions quelque chose de nouveau et d’intéressant en ce qui concerne la manière de vivre de chacun de ces quartiers, leur ancrage et leur respect pour la terre et l’entourage naturel, l’importance de leurs traditions millénaires et de leurs fêtes religieuses, la dévotion pour ses saints patrons et la défense de leur langue natale, le nahuatl. En effet, c’est étonnant l’attitude positive des résidents de Milpa Alta qui profitent de tous ce qu’ils ont malgré le haut degré de pauvreté et de marginât de la zone. C’est pour cela que nous pensons qu’il est important défendre leur identité.

C’est pour tout cela que notre proposition est centrée sur le sujet de l’habitation. Nous trouvons que cet aspect-là pourrait être le déclencheur pour de façon planifiée, éviter cette expansion urbaine dans la zone protégée en considérant une nouvelle structure urbaine et d’habitation adaptée aux besoins des résidents, ainsi qu’à l’environnement naturel. Notre intervention s’inscrit dans la volonté de préservation et promotion des richesses culturelles, paysagistes et identitaires de la communauté conformé par les 12 villages d’origine placé den la délégation Milpa ALta au sud du Mexico

INTÉRÊT PROPRE DU TRAVAIL

A cause du manque de planification de cette région et des difficultés pour avoir accès à un logement correct, les nouveaux habitants, la plupart originaires de ces villages, sont souvent poussés à construire leur maison hors des limites règlementés dans la zone urbaine. Par conséquent, des superficies importantes du sol agricole ou forestier ont été envahies par des immeubles qui sont, en plus, réalisés par auto-construction à cause des budgets très limités des familles qui investissent des années à la construction de leur maison.


EXPANSION URBAINE A MEXICO

Chapitre 1.


EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents

historiques

4

1.1 Antécédents historiques

1.1 Antecedentes históricos

La région centrale de Mexico a une longue tradition urbaine. Cela est évident dans quelques sites de la zone métropolitaine de la ville de Mexico où l’on peut trouver des vestiges d’établissements qui datent de plus de 2500 ans d’antiquité.

La región central de México tiene una larga tradición urbana, esto se hace evidente en algunos sitios de la Zona Metropolitana de la Ciudad de México donde se pueden encontrar vestigios de asentamientos con más de 2500 años de antigüedad.

Dans les années 1325, les Aztèques qui avaient changé leur nom par Mexicas, ont fondé la ville de Mexico-Tenochtitlan au milieu d’un grand lac dans le Massif central de Méso-Amérique. Cette ville fut édifiée sur des ilotes naturels et sur des chinampas. En fait, elle a été faite par des iles liées à la terre solide par des canaux construits sur de digues contenant et régularisant les eaux du lac. Cette métropole fut tracée au carrefour de deux axes rituels dont les extrêmes étaient dirigés aux quatre points cardinaux. Cela a fait une trama réticulaire avec le Templo Mayor juste au milieu. Cet ordre géométrique a divisé la ville en quatre croissants occupés par les manzanas ou secteurs résidentiels, définies par des rues et des canaux. En long terme, l’affrontement culturel entre les Espagnols et les Mexicas ont eu des répercutions sur l’environnement naturel et bâtis. En effet, pendant les trois siècles de domination espagnole, le complexe réseau hydraulique préhispanique fut détruit ou délaissé ce qui provoqua des inondations qui ont touché toute la ville. C’est pour cette raison que le gouvernement colonisateur prit la décision d’assécher le Lac de Mexico en construisant un surprenant réseau d’égouts. Au XIX siecle, le pays a commencé son industrialisation mais il soufrait au même temps l’exploitation démesurée de ses ressources naturelles.

En el año 1325 los aztecas que habían cambiado su nombre por mexicas, fundaron la ciudad de México-Tenochtitlan al centro de un gran lago en el altiplano central de Mesoamérica. La ciudad fue edificada sobre algunos islotes naturales y sobre chinampas. Fue una ciudad formada por islas unida a la tierra firme por anchas calzadas construidas sobre diques que contenían y regulaban las aguas del lago. La ciudad fue trazada a partir del cruce de dos ejes rituales cuyos extremos estaban dirigidos a los cuatro puntos cardinales, dando origen a una trama reticular con el Templo Mayor al centro y siguiendo el orden geométrico establecido la ciudad se dividió en cuatro cuadrantes ocupados por las manzanas habitacionales, definidas por calles y canales.

La Révolution Mexicaine a eu lieu en 1910 et il a fallu quinze ans au pays pour regagner la paix et reprendre sa vie institutionnelle. Depuis les années 1930, le Mexique reprend la voie du développement industriel et quelques importantes demandes sociales sont écoutées. Parmi ces demandes atteintes, celle de la Reforme agraire était peut-être la plus significative puisqu’elle avait par but la disparition des grandes étendues/ concentrations de terres qui appartenaient à quelques familles privilégiées du régime porfirien. Ces terres-là ont été reparties à des paysans organisés en communautés agraires ou ejidales. Cette reforme a aussi permis aux habitantes des villages anciens de revendiquer et de légitimer leurs droits de possession et la propriété du territoire (Comuneros Organizados de Milpa Alta, 1995). Grâce à la Reforme agraire et à la Lois agraire, les comuneros (appartenant à la communauté) et les ejidatarios (appartenant à l’ejido) ont pu s’approprier des terres de manière collective. Le gouvernement mexicain en a rendu des milliers d’hectares a des sociétés ejidales et il a reconnu les droits de possession de nombreuses communautés, parmi lesquelles de nombreuses communautés indigènes de différents groupes ethniques. C’est de cette manière que la plupart des villes mexicaines sont entourées d’ejidos et parfois de villages anciens avec des terres de propriété communale. Cela a constitué une réserve territoriale pour la de plus en plus nombreuse population urbaine de la classe défavorisée qui a pu obtenir un lieu pour construire des habitations. Pourtant, le manque de réglementation du marché du sol a provoqué des difficultés qui n’ont été surmontées qu’après la création d’un organisme publique spécialisé pour la régularisation de la possession de la terre urbaine. Et de cette manière pouvoir obtenir les services élémentaires pour améliorer le logement dans les établissements.

A largo plazo, el choque cultural entre europeos y mexicanos tuvo efectos sobre el medio natural y construido, durante los tres siglos de dominación española el complejo sistema de obras hidráulicas prehispánicas fue destruido o quedó en desuso y las inundaciones afectaron constantemente a la ciudad. Es por eso que los gobierno virreinales tomaron la decisión de desecar el lago de México y para lograr ese objetivo en el siglo XVII construyeron un impresionante sistema de desagüe, iniciando así la destrucción del ecosistema lacustre, afectando además extensas áreas de cultivo. En el siglo XIX, el país empezó a industrializarse al mismo tiempo que sufría la explotación de sus recursos naturales La Revolución Mexicana estalló en 1910 y al país le tomó más de quince años recuperar la paz y la vida institucional. A partir de la década 1920-1930 se retoma el camino del desarrollo industrial y comienzan a cumplirse algunas de las principales demandas sociales. Entre esas demandas quizá una de las más significativas fue la Reforma Agraria que estaba destinada a eliminar las grandes concentraciones de tierra en propiedad de pocas familias privilegiadas por el régimen porfiriano para repartirla entre grupos de campesinos organizados en sociedades agrarias o ejidales, de igual forma los habitantes de los pueblos antiguos pudieron reivindicar y legitimar sus derechos de posesión sobre la tierra perteneciente a sus comunidades. Gracias a la Reforma y la Ley Agraria, comuneros y ejidatarios pudieron poseer la tierra en forma colectiva y a lo largo de varias décadas el gobierno mexicano hizo entrega de miles de hectáreas a las sociedades ejidales y reconoció los derechos de posesión de numerosas comunidades, muchas de ellas de población indígena de diferentes grupos étnicos. En esa forma la mayor parte las ciudades mexicanas quedaron rodeadas por ejidos y a veces también por pueblos antiguos con tierra de propiedad comunal, esa ha sido la reserva territorial para la creciente población urbana con ingresos precarios que pudo adquirir un lugar en donde construir su vivienda, con las carencias propias de un mercado de suelo que estuvo fuera del orden legal, y fue necesario esperar a la intervención de un organismo público especializado en la regularización de la tenencia de la tierra urbana y con ello obtener los servicios básicos para mejorar la habitabilidad de los asentamientos.


PROCESSUS DE L’EXPANSION URBAINE A MEXICO

S XV

S XVII

S XIX AJOURD’HUI

1950

début XXe

1940

1950

1960

1980

2000

2010

Superficie (km2)

27

117

220

470

1050

1540

1600

Population (millions)

0,35

1,8

3

5

12

18,2

20

L’évolution des densités à Mexico

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents

historiques

5


6

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents

historiques

Les traces d’habitation les plus anciennes du site qui n’était qu’un ensemble d’ilots dans le Lac de Texcoco, datent de l’arrivée des Aztèques a cette zone lacustre. Ils se sont installés dans une petite ile de ce Lac-ci. . La croissance de la ville a été remédiée par la construction de « chinampas ». Le tissu urbain était octogonal.

Période Préhispanique

La ville de Tenochtitlan est devenue le centre politique du territoire et des petits villages,aux alentours, dédiés a la manufacture de matières primaires.

1521 utilisation d’une disposition réticulaire des rues, retrouvée dans les villes de la Nouvelle Espagne.

Période Coloniale Les Espagnoles asséchèrent le Lac de Texcoco et introduisirent la propriété foncière et de nouvelles structures urbaines. Au début du XVIIe s tout ce qui restait l’ancienne Tenochtitlan avait disparu et remplacé par les maisons réelles, les maisons du Conseil municipal et les portales de commerçants.

Le schéma spatial de la ville et l’utilisation du sol n’ont pas été modifiés. Les familles qui possédaient plus de ressources tels que la classe moyenne et le clergé vivaient au centre ville tandis que la classe laborieuse s’installaient dans la périphérie. Avec le triomphe de l’Independence en 1821, la ville de Mexico est encore reconnue comme le centre politique et administratif du pays..

Entre 1880 et 1910,la ville a accéléré sa croissance en raison de son développement industriel.

. Independence et Révolution Pendant l’empire de Maximiliano , l’influence de l’art urbain français était évidente dans la grande Avenue Paseo de la Reforma, au Bois de Chapultepec et dans la reconstruction du Chateau du même nom. Par conséquent, Les familles les plus riches qui habitaient le centre ville ont déménagé à L’activité économique, autrefois l’ouest de la ville en laissant prospère grâce au lac, était la place aux commerces, presque disparue et il ne aux bureaux, aux entrepôts, restait que l’activité agricole, ainsi qu’aux familles a Chalco et a Xochimilco. défavorisées.


EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents

historiques

7

La grande Tenochtitlan


EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents historiques

8 México S XVI


9 S

XVIII

Vallée de México

S

XIX

1806

Vallée de México

S

XIX

Garita de la Viga

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents

historiques

Tenochtitlan


EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents historiques

10 México 1865-1867


S XIX

México S XIX

historiques

México México S

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Antécédents

11

XIX


1.2 Croissance de la ville XX siècle

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Croissance

de la ville XX Siècle

12 LAGUNE INTERMEDIAIRE

L’évolution de la tache urbaine ainsi que du croissement démographique de Mexico ont leur origine dans le XXe siècle. En 1900, le district fédéral (le D.F.) avait 500000 habitants, 100 ans plus tard, en 2005, il y en avait plus de 8,7 millions. - À partir des années 1950, l’augmentation de la population, la croissance économique et surtout l’accroissement des distances entre les zones de travail et les zones d’habitation ont entraîné une forte accélération des mobilités quotidiennes, en particulier dans la zone centrale, point de convergence de tous les flux. - Tout le centre-ville a été bouleversé afin d’adapter l’espace urbain à la circulation automobile, symbole de progrès technique et de développement. - L’accroissement du trafic et la concentration des industries polluantes ont, bien sûr, provoqué une augmentation de la pollution atmosphérique dans la capitale mexicaine. - L’agglomération de Mexico a rapidement débordé du cadre du District Fédéral la concentration d’industries et de services attirait des ruraux qui s’installaient souvent dans des bidonvilles. - La dynamique de la croissance de la population du DF et de sa zone métropolitaine s’explique à partir de la formation de la Ville Centrale et quatre grandes étapes postérieures :

1.2 Crecimiento de la ciudad en el siglo XX

2 0

6 4

La evolución de la mancha urbana así como del croissement demográfico de México tienen su origen en el siglo XX. En 1900, el distrito federal (el D.F.) tenía 500000 habitantes, 100 años más tarde, en 2005, él tenía allí más de 8,7 millones. - A partir de los años 1950, el aumento de la población, el crecimiento económico y sobre todo el crecimiento de las distancias entre las zonas de trabajo y las zonas de vivienda provocaron una aceleración fuerte de las movilidades diarias, en particular en la zona central,punto de convergencia de todos los flujos. - Todo el centro de la ciudad ha sido revuelto con el fin de adaptar el espacio urbano a la circulación automóvil, el símbolo de progreso técnico y de desarrollo. El crecimiento de la circulación(tráfico) y la concentración de las industrias contaminantes provocaron, por supuesto, un aumento de la contaminación atmosférica en la capital mexicana. - La aglomeración de México rebasó rápidamente el límite del Distrito Federal la concentración de industrias y de servicios atraía a los campesinos que a menudo se instalaban en barrios a las periferias..

10km 8

EVOLUTION DE L’AIRE URBAINE DE MEXICO

1900

1970

1930

Aujourd’hui Ancienne ville de Tenochtitlán

1950

Limites des anciens lacs de Mexico

La dinámica del crecimiento de la población del DF y su zona metropolitana se explica a partir de la formación de la Ciudad Central y cuatro grandes etapas posteriores:


Cette période comprend les premières décennies du XXe siècle. Le croissement spatial et démographique a été déterminé à partir d’un noyau central et avec les caractéristiques suivantes :

Comprende las primeras décadas del Siglo XX, definiendo el crecimiento espacial y demográfico a partir de un núcleo central, con las siguientes características:

- La population grandit de 661 612 habitants en augmentant de 367 446 habitants en 1900 à 1 029 068 en 1930. • Pour la premier fois, la Ville du Mexique enregistre une croissance spatiale explosive en étant augmenté la surface urbaine de de 859 HA à à 5.462 HA

- La población se incrementa en 661, 622 habitantes al pasar de 367, 446 habitantes en 1900 a 1,029,068 habitantes en 1930. • Pour la premier fois, la Ville du Mexique enregistre une croissance spatiale explosive en étant augmenté la surface urbaine de de 859 HA à à 5.462 HA

- La croissance économique a promu la consolidation et la spécialisation de la zone centre par des utilisations commerciales et/ou des services. C’est la première substitution des locaux à usages d’habitation, ce qui a provoqué, jusqu’à présent, des dégâts dans l’espace urbain.

- La croissance économique a promu la consolidation et la spécialisation de la zone centre avec des utilisations commerciales et/ou des services (première substitution d’utilisations habitational

- La clase privilégiée s’est établie au Sud et au Sudouest de Mexico car c’est là que la construction de maisons campagnardes. La population défavorisée a occupé la zone Nord-est et Sud-est de la ville où se trouve la zone industrielle ainsi que les secteurs inondables.

2e Période . Configuration ment de la ville de Mexico

du (1930

croisse– 1950)

1920 62km2

Segundo Periodo. Configuración de Crecimiento (1930-1950) Ciudad de México Abarca de izó por sivo”, de

- Une dynamique que intensive, depuis la trale comme le centre

- un va

- La transformation des maisons anciennes de la zone centrale en immeubles divisés et loués en apparaissant ce qu’on appelle a Mexico des « vecindades » - Simultanément à cette situation-ci, dans la périphérie de la ville, les secteurs résidentiels ont été occupés par des familles originaires de la ville ainsi que des familles des immigrés. Celles-ci avaient de l’argent pour faire la phase initiale de construction de leur maison. En conséquence, le centre a été surpeuplé, et en 1953 une loi est décrétée pour interdire l’établissement de nouvelles zones urbaines. Cela a été à l’origine des établissements irréguliers/ de l’urbanisation diffuse. - Les secteurs résidentiels se sont établis vers l’Ouest et le Sud de la ville et la zone industrielle et les secteurs défavorisés ver l’Est et le Nord. La migration à la ville a commencé. Les familles qui n’ont pas eu d’argent pour acheter un terrain ont occupé des lieux non pas autorisées par le gouvernement. A présent les établissements irréguliers représentent le 70 % de la croissance urbaine.

1900 12km2

- La Clase Alta se establecen al Sur y Sudoeste ya que es ahí donde se comienza la construcción de casas campestres, la población de recursos muy bajos se asientan en la porción Noreste y Sureste de la Ciudad, donde se encuentra la industria o zonas inundables.

La période des années 1930 aux années 1950 a été caractérisée par la définition d’une « croissance spatiale explosive » d’après les caractéristiques suivantes : d’occupation périphéridéfinition de la zone cenéconomique et administratif.

13 Croissance de la ville XX Siècle

Primer Periodo. Configuración Inicio del Desarrollo Urbano (1900-1930)

1930 a 1950, este periodo se caracterdefinir un “crecimiento espacial exploacuerdo con las siguientes características:

Tras la definición de la Zona Centro como centro económico y administrativo, se obseruna dinámica de ocupación periférica intensa

- Entre 1940 y 1950 El Sector poblacional se caracterizaba por la RENTA en Zonas Centrales , ocupando en la mayoría de los casos antiguas mansiones que habían sido subdivididas, generando así lo que conocemos como vecindades. - De manera simultánea a la situación de la renta, el desarrollo de fraccionamientos en la periferia, fueron ocupados por familias originarias de la Cd. y migrantes , que tenían recursos para dejar en la fase inicial de construcción su vivienda, en la zona central se comenzó a saturar, ante esta situación en 1953 se estableció una Ley en la que se prohibió el establecimiento de Nuevas Zonas Urbanas, esto generó el establecimiento de asentamientos irregulares. - Los sectores residenciales se establecieron hacia el oeste y el Sur de la ciudad y la zona industrial y los sectores desfavorecidos gusano(verme) el este y el Norte. La migración en la ciudad comenzó. Las familias que no tuvieron dinero(plata) para comprar un terreno ocuparon lugares no autorizadas por el gobierno. Ahora los establecimientos irregulares representan el 70 % del crecimiento urbano.

1940 99km2

SOURCE: -Dr. Cassio Luiselli Fernández Diplomado sobre Urbanismo Sustentable “La Ciudad de México (ZMCM) hacia el 2030” UNAM 2009

EVOLUTION DE L’AIRE URBAINE ET RURAL DE MEXICO

Aire Urbaine

Limite Mexico

Aire Rural Aire des lacs

2 0

Milpa Alta 6 10km 4

8

EXPANSION URBAINE A MEXICO.

1er Période . Début du développement urbain (1900 - 1930)


EXPANSION URBAINE A MEXICO.

Croissance de la ville XX Siècle

14

3e Période : Configuration de l’stabilisation (1950-1980)

Tercer Periodo. Configúración de Estabilización (1950-1980)

Pendant cette période comprise entre les années 1950 et 1980 a eu lieu la plus grande des croissances métropolitaines, à tous les niveaux : démographique économique et spatial :

- Este periodo comprende 1950-1980, define el mayor crecimiento de la metropoli , tanto en sus aspectos demográfico, como económico y espacial.

- La ville un centre de

- La centro

centrale commerces

et

est de

consolidée comme services élargis.

Ciudad central de comercios

se y

consolida servicios

1960 223km2

como un ampliado.

- L’augmentation de la migration de la campagne à la ville continue toujours et alors, les établissements irréguliers.

- Sigue en aumento la migración del campo a la ciudad asi como el establecimiento de los asentamientos irregulares

- La création de vois de communication rapides est devenue une nécessité à cause de la forte circulation de voitures.

Creación de cación debido a

- La ville s’est étendue aux delegaciones (arrondissements) de la périphérie en dépassant les limites du D.F. vers le Nord. Elles ont donc apparu des villes satellites liées à la zone industrielle, dans la banlieue, au Nord.

- La ciudad se extendió en el delegaciones de la periferia sobrepasando los límites del D.F. hacia el norte. A parecieron ciudades satélite vinculadas a la zona industrial, en el suburbio norte de la ciudad

- Cette croissance de la population a entrainée une vaste demande de sol, de logement et de service.

- Este crecimiento de la población tiene entrainée una demanda vasta de suelo, de vivienda y de servicio.

vías rápidas de comunila saturación de automóviles.

1980 750km2

4e Période: Configuration actuelle (1980-2000)

Cuarto Periodo. Configuración Actual (1980-2000)

L’étape

- Esta etapa se caracteriza por mostrar una desaceleración importante de la dinámica urbana en la Ciudad de México.

- Une namique

de

1980

forte urbaine

à

2000

est

caractérisée

par

:

désaccélération de la dydans la ville de Mexico,

- Une baisse de la croissance de la population en raison d’une diminution dans le taux de natalité (de 34 naissances sur mil habitants, entre 1970 et 1980, a 25, entre 1980 et 1990) - Des déplacements migratoires qui contraires au processus historique d’attirance vers le D.F. ils s’adressent maintenant aux banlieues. Ce nouveau processus de population est renforcé par des mouvements migratoires des delegaciones centrales comme : Benito Juarez, Cuauhtémoc, Gustavo A. Madero et Venustiano Carranza, vers les zones périphériques de la Ville de Mexico et qui dépassent les limites du D. F. vers le Nord.

- Descenso del crecimiento población. Resultado de una disminución en la tasa de natalidad que pasa de 34 nacimientos por cada mil habitantes entre 1970 y 1980 a 25 nacimientos por cada mil habitantes 1980 y 1990. - Movimientos migratorios. Se modifica el proceso histórico de atracción de población del Distrito Federal, redirigiéndose a las áreas conurbadas de la Ciudad de México. Este proceso poblacional es respaldo inclusive, por movimientos migratorios de las delegaciones centrales: Benito Juárez, Cuahutémoc, Gustavo A. Madero y Venustiano Carranza, a las zonas periféricas de la Ciudad d México y sobrepasa los límites del DF hacia el norte..

2000 1400km2

SOURCE: -Dr. Cassio Luiselli Fernández Diplomado sobre Urbanismo Sustentable “La Ciudad de México (ZMCM) hacia el 2030” UNAM 2009

EVOLUTION DE L’AIRE URBAINE ET RURAL DE MEXICO

Aire Urbaine

Limite Mexico

Aire Rural Aire des lacs

2 0

Milpa Alta 6 10km 4

8


4e Période: Configuration actuelle (2000-2010)

15

Croissance de la ville XX Siècle

Le processus de déconcentration de la population de la ZMVM vers la région un centre a avancé et s’exprime dans des formes multiples : dans le domaine de l’échange de population, Mexico est de moins en moins important comme lieu de destination pour qui ils abandonnent une entité de la région, malgré le fait que ce continue d’être l’origine de la majorité des immigrants à celui-là; l’intensité des flux de migrantes entre le Dis Dans le domaine du périurbanisation des limites de la ZMVM, le poblamiento a continué de gagner un terrain sur les axes carrossables qui la connectent avec les villes de la couronne, en consolidant le conurbation axiale avec ces zones métropolitaines.

1930-1950

En outre, malgré une expansion urbaine continue, la capitale mexicaine n’a pas encore digéré tous les espaces ruraux situés sur ses marges, surtout au Sud de la ville, dans la zone protégée.

4e Période: Configuration actuelle (2000-2010) El proceso de desconcentración poblacional de la ZMVM hacia la región centro ha avanzado y se expresa en múltiples formas: en el ámbito del intercambio poblacional, la Ciudad de México es cada vez menos importante como lugar de destino para quienes abandonan alguna entidad de la región, a pesar de que ésta sigue siendo el origen de la mayoría de los inmigrantes a aquél; la intensidad de los flujos de migrantes entre el Dis En el ámbito de la periurbanización de los límites de la ZMVM, el poblamiento ha seguido ganando terreno sobre los ejes car- 0 reteros que la conectan con las ciudades de la corona, consolidando la conurbación axial con esas zonas metropolitanas.

1970

SOURCE: -Rodolfo Montaño Salazar Estructura Urbana de la ciudad de México

Ville central

EXPANSION DU MEXICO

Limite Mexico

2e Période ZMCM

2 0

6 4

10km 8

A pesar de una expansión urbana continua, la capital mexicana todavía no ha consumido aun todos sus espacios rurales situados sobre sus márgenes, sobre todo los situados al sur de la ciudad, en el Suelo de Conservación.

2

6 4

10km 8

Tendances de dépeuplement

TENDANCES

Tendances de peuplement Zone protégée

EXPANSION URBAINE A MEXICO.

1900-1930


EXPANSION URBAINE A MEXICO.

Croissance de la ville XX Siècle

16

Zone métropolitaine de la Vallée de Mexico

10 0

50km

30 20

Region Ile de France

40

7 815 km² superficie 20 137 152 habitants 2 559,8 hab/km²densité 5 873 hab/km²densité á Mexico

12 012 km² superficie 11 786 234 habitants 981 hab/km²densité 21 289 hab/km²densité á Paris


Les Principaux services environnementaux que le sol de conservation offre à la ville sont : • Approvisionnement d’eau. Le Sol de conservation est la principale source de charge de l’aquifère de la Ville du Mexique, approximativement de du 60 à 70% de l’eau qui est consommée dans la ville provient de cette source. • Diminution dans les niveaux de pollution. La couverture végétale de la zone protégée permet de fixer des gaz qui provoquent l’effet de serre en incorporant ces éléments a sa structure ou en les utilisant comme une partie de son métabolisme.

1.3 Suelo de Conservacion en la ciudad de México. Para fines administrativos el D.F. se encuentra dividido en Suelo Urbano y Suelo de Conservación, éste último decretado como tal en 1987 (Departamento del Distrito Federal 1987. Ley de Desarrollo Urbano del Distrito Federal, revisión de la primera Ley de 1976, 16 de julio de 1987). La dimensión de la superficie del suelo de conservación es de 88,442 ha, misma que constituye poco más del 59 % de la superficie total del Distrito Federal. Lo compone principalmente el área rural del Distrito Federal en su región sur y surponiente; localizado en las delegaciones de Alvaro Obregón, Cuajimalpa, Iztapalapa, Magdalena Contreras, Milpa Alta, Tláhuac, Tlalpan y Xochimilco, y una pequeña área al norte de la Ciudad de México, en la delegación Gustavo A. Madero. El Suelo de Conservación posee características que, además de favorecer la existencia de especies de flora y fauna de valor comercial, ofrece bienes y servicios ambientales en beneficio de toda la población del Distrito Federal. 2 0

6 4

10km 8

DIVISION DU TERRITOIRE

Secteur

Urbain

Zone protégée

Les Principaux services environnementaux que le sol de conservation offre à la ville sont : Approvisionnement d’eau. Le Sol de conservation est la principale source de charge de l’aquifère de la Ville du Mexique, approximativement de du 60 à à 70% de l’eau qui est consommée dans la ville provient de cette source. • Diminution dans les niveaux de pollution. La cubierta vegetal del SCDF permite fijar gases que promueven el efecto invernadero al incorporar estos elementos en su estructura o ser utilizados como parte de su metabolismo.

Protégée à Mexico

Par des questions administratives le D.F. est divisé en sol urbain et sol de conservation. Celui-ci a été décrété en 1987 (Ley de Desarrollo Urbano del Distrito Federal, DDF 1987). La superficie du sol de conservation est de 88,442 has et il constitue plus du 59% de la superficie totale du D.F. Il est composé essentiellement de la zone rurale du D.F., située au Sud et au Sud-est, dans les delegaciones: Alvaro Obregón, Cuajimalpa, Iztapalapa, Magdalena Contreras, Milpa Alta, Tláhuac, Tlalpan y Xochimilco. Dans le Nord, il y en a aussi une petite zone, dans la delegación Gustavo A. Madero. Le sol de conservation possède des caractéristiques lesquelles, en plus de favoriser l’existence des espèces de faune et de flore bien appréciées dans le commerce, offrent des biens et des services environnementaux dont bénéficient tous les habitantes du D.F.

17

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Zone

1.3 Zone protégée à Mexico


EXPANSION URBAINE A MEXICO.Zone

Protégée à Mexico

18

• Reserve de biodiversité. Bien que le SCDF n’occupe que le 1% du territoire national, ce petit espace vert abrite une grande diversité de flore et de faune qui correspond au 2% de la richesse biologique mondiale et au 11% de la richesse biologique nationale. • Règlement du microclimat de la region.ç La cubierta vegetal del SCDF,actúa como elemento que absorbe una importante cantidad de radiación solar. • Production agricole et rurale. La production agricole représente une source de produits de survivance pour les villages et les communautés rurales de la zone, et aussi pour les activités productives. • Possibilités récréation, valeurs scéniques et culturelles. Dans les dernières années, le tourisme écologique et celui de l’aventure sont les modalités les plus développées dans le SCDF. Pourtant, d’autres formes de tourisme alternatif ont commencé à être connues. Le tourisme dans les villages d’origine, c’est pour en profiter et rattraper les valeurs sociales, économiques, culturelles et naturelles qu’offrent ces endroits particuliers qui se trouvent dans le D.F. Cette catégorie de tourisme comprend aussi la promotion du tourisme spécialisé en médecine traditionnelle, centré sur l’offre de services dont l’activité principale est les soins, la détente et le plaisir par des moyens traditionnels qui emploient les pratiques de guérison préhispaniques. Le tourisme des fêtes, foires et expositions y est aussi présente pour promouvoir et renforcer la production rurale, artisanale et culturelle. Le sol de conservation est reparti en: - 10,3% vocation urbaine, - 34,6% usage forestier, - 35.6% usage agricole, - 16.2% pâturages et fourrés, - 0.01% zones humides • Reserve de biodiversité. A pesar de que el SCDF ocupa menos del 1% del territorio nacional, este espacio alberga una importante diversidad de flora y fauna, la cual es equivalente al 2% de la riqueza biológica mundial y al 11% de la riqueza biológica nacional. • Règlement du microclimat de la region.ç La cubierta vegetal del SCDF,actúa como elemento que absorbe una importante cantidad de radiación solar. • Production agricole et rurale. La producción agro- pecuaria representa una fuente de productos de subsistencia utilizados por los pueblos y comunidades rurales de la zona, así como para actividades productivas • Possibilités récréation, valeurs scéniques et culturelles. En los últimos años el turismo ecológico y el de aventura son las modalidades que más se han desarrollado en el SCDF, sin embargo, comienzan a crecer otros nichos de turismo alternativo. El turismo en pueblos originarios consiste en el disfrute y rescate de los valores sociales, económicos, culturales y naturales que proveen los pueblos originarios asentados en el Distrito Federal. Esta categoría incluye el fomento del turismo especializado en medicina tradicional, enfocado a la prestación de servicios cuya principal actividad es la curación, relajación y disfrute por medios tradicionales que utilizan la práctica curativa prehispánica; así como el turismo de fiestas, ferias y exposiciones mediante el cual se fomenta y fortalece la producción rural, artesanal y cultural. El suelo de conservación esta repartido de la siguiente manera: 10.3% vocation urbaine, 34.6% usage forestier 35.6% usage agricole 16.2% pâturages et fourrés 0.01% zones humides

2 0

6 4

10km 8

UTILISATION DU SOL

Espace boisé.

Espaces en eau

Pâturage naturels

Villages d’origine

Espace agricole

Limite zone protegée


2 0

6 4

VILLAGES D`ORIGINE

10km 8

Villages d’origine Limite zone protegée

La zona urbana esta integrada por los pueblos originarios. Los pueblos originarios o núcleos agrarios son descendientes de sociedades de cultura náhuatl y se caracterizan por ser colectividades históricas con un territorio e identidad cultural propios. El hecho de que los actuales pueblos originarios hayan convivido largamente frente a la ciudad colonial y la ciudad liberal que los sujetaba, hostigaba y, en muchos casos, despojaba; los obligó a construir una cohesión social diferenciadora de- nominada pueblo originario y, al mismo tiempo, el peso del racismo, la discriminación y la inferiorización de los pueblos indígenas tanto en la colonia como en la construcción del Estado Nación dejó una marca profunda en los pueblos indígenas que la rodeaban y servían, en donde la construcción de una identidad propia distinta de la ciudad, pero que tampoco se asumía explícitamente como indígena, aunque lo fuera en sus formas de defensa y gestión del territorio, de hábitos lingüísticos, de estructura ritual, de formas de organización social y política, y muchas otras más”. La importancia de los pueblos originarios del Distrito Federal y de los territorios en los que se encuentran asentados es crucial no sólo en términos de la materialización de la diversidad cultural de la Ciudad de México, sino también de su contribución en recursos naturales a la existencia y funcionamiento de la ciudad. Si la región de los pueblos originarios ha sido objeto de la expansión de la mancha urbana, ello ha sido a costa no sólo de las tierras, aguas y bosques de vocación agrícola o agropecuaria, sino también sobre el conjunto del SCDF. Los pueblos originarios requieren de su territorio y sus recursos para subsistir, pero también la ciudad requiere la integridad y manejo sustentable del territorio y los recursos de dichos pueblos para poder ser viable. Si los pueblos no cuentan con los medios para desarrollar- se en condiciones de equidad y justicia, no serán posibles la conservación y el uso sustentable de los recursos que requiere la Ciudad de México.

Protégée à Mexico

19

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Zone

La zone urbaine est intégrée par les villages d’origine ou les noyaux agraires qui sont descendants de la culture Nahuatl. Ce sont donc des collectivités historiques avec un territoire et une identité culturelle propres. Le fait que ces communautés particulières actuelles aient longtemps vécu vis-àvis d’une ville coloniale et d’une ville libérale qui les agressaient et même les dépossédaient, les a obligés à créer une cohésion sociale distinctive nommée village d’origine. D’autre part, le poids du racisme, de la discrimination et de l’infériorité que les populations autochtones ont souffert, soit pendant la colonie soit pendant la construction de l’État-nation, a laissé une marque profonde aux villages autochtones qui entouraient et servaient ces villes-là. Les habitants des villages d’origine ont donc créé une identité propre et distincte de celle de la ville. Cependant, cette identité n’était pas vraiment assumée comme indigène bien qu’elle l’ait été lors de la défense et de la gestion du territoire, des habitudes linguistiques, de la structure rituelle, des formes d’organisation sociale et politique, et d’autres. L’importance des villages d’origine du D.F. et des territoires où ils sont établis est essentielle au niveau de la matérialisation de la diversité culturelle de la Ville de Mexico ainsi qu’au niveau de la contribution qu’en termes de ressources naturelles ils font à l’existence et au fonctionnement de la ville. L’expansion de la tache urbaine dont les villages d’origine ont été la cible, a touché pas seulement les terres, les eaux et les forets á usage agricole et d’élevage mais aussi l’ensemble du SCDF. Ces communautés particulières ont besoin de leur territoire et de leurs ressources naturelles pour survivre mais la ville a aussi besoin d’intégrité et d’une administration sustentable du territoire et des ressources de ces villages-là villages d’origines pour pouvoir en profiter. Si les villages ne comptent pas sur les moyens pour se développé dans des conditions d’équité et de justice, la conservation et l’usage sustentable des ressources, dont la ville de Mexico a besoin, ne seront pas possibles.


EXPANSION URBAINE A MEXICO.Zone

Protégée à Mexico

20

1.3 Problèmes principaux dans la zone protégée a Mexico

1.3 Principales problèmes dans la zone protégée a Mexico

Comme la plupart des grandes villes du monde, celle de Mexico a formé sa communauté en s’étendant sur les taches vertes qui l’entourent, en dépit, souvent, de sa propre qualité de vie.

Como la mayor parte de las grandes ciudades del mundo, la de México ha formado si comunidad, avanzando sobre las manchas verdes que la rodean, a costa, en muchos casos, de la calidad de vida de la propia urbe.

Le sol de conservation, par exemple, a toujours été menacé par ce croissement et fonctionne comme sa réserve territoriale. La présence des établissements humaines irréguliers, ainsi que le développement immobilier, ont contribué au déplacement de l’urbanisation vers les zones rurales. Cela a causé, parmi d’autres, les problèmes suivants: - surexploitation des eaux souterraines, - dégâts a la couverture végétale, - pollution du sol, - déforestation et érosion, - pertes de végétation naturelle et de biodiversité, - diminution des espèces de flore et de faune sauvages. Sans aucun doute, un des processus fondamentaux qui ont touché de manière importante le sol de conservation, c’est l’urbanisation accélérée et désordonnée de la ville de Mexico. Cela a provoqué une dégradation des conditions générales de vie et une crise de logement surtout dans les secteurs populaires qui vis-à-vis d’un manque de locaux à usage d’habitation ainsi que d’un bas pouvoir d’achat au marché immobilier, ont opté pour des logements construits dans des endroits qui ne comptent pas avec les conditions exigées. Selon des estimations du programme général de développement urbain du district fédéral (PGDUDF) (Programa General de Desarrollo Urbano del Distrito Federal), dans les dernières 60 ans, la croissance de la zone urbaine a été d’une hectare par jour (environ). Cette urbanisation est déterminée, parmi d’autres conditions, par le manque d’assez de sol pour des habitations à loyer modéré et par le haut prix qui représente louer ou acheter un logement. En plus, les autoroutes à Cuernavaca et à Toluca qui relient le sol de conservation et les destinations urbaines (touristiques et industrielles), font pression directe ou indirectement pour cette urbanisation-ci.

Agricole/Foret Urbain

F F

U

A

A

U

El Suelo de Conservación ha estado permanentemente amenazado por el crecimiento de la ciudad y funciona como su reserva territorial. La presencia de asentamientos humanos irregulares, así como el desarrollo inmobiliario, han contribuido a que la urbanización se desplace hacia las zonas rurales. Esto ha causado, entre otros, los siguientes problemas: • Sobreexplotación de los mantos acuíferos • Daños a la cubierta vegetal • Contaminación del suelo • Deforestación y erosión • Pérdida de la vegetación natural y biodiversidad • Disminución de especies de flora y fauna silvestre Sin duda, uno de los procesos fundamentales que ha afectado de manera importante al suelo de conservación, es la urbanización de la Ciudad de México, que se ha realizado en forma acelerada, y por demás desordenada. Cela a provoqué une dégradation des conditions générales de vie et une crise de logement surtout dans les secteurs populaires qui vis-à-vis d’un manque de locaux a usage d’habitation ainsi que d’un bas pouvoir d’achat au marché immobilier , ont opté pour des logements construits dans des endroits qui ne comptent pas avec les conditions exigées. Se estima que en los la zona urbana se ha hectárea por día, de de Desarrollo Urbano (PGDUDF).

1970 2

6

10km

4

0

8

últimos 60 años el avance de dado en razón de cerca de una acuerdo al Programa General del Distrito Federal vigente

Esta urbanización está determinada, entre otros factores, por la escasez de suelo accesible para vivienda de interés social, y por el alto costo que significa acceder a la renta o compra de una vivienda además de que la presencia de vialidades regionales (autopistas a Cuernavaca y Toluca) que conectan al suelo de conservación con destinos urbanos, turísticos e industriales generan una presión directa e indirecta para su urbanización.

2000 2 0

6 4

10km 8


21

Comment confronter dans une ville l’urbanisation diffuse où l’homme a coupé la nature?

EXPANSION URBAINE A MEXICO.Zone

Protégée à Mexico

Les processus de déforestation, d’érosion et d’urbanisation incontrôlée sont alarmants. Nous épuisons nos ressources naturelles et avec ceux-ci nous construisons les urbanisations étendues qui en plus d’être pas très performantes, créent une dégradation et une ségrégation sociales


MILPA ALTA

Chapitre 2.


MILPA ALTA

22

2.1 Milpa Alta

2.1 Milpa Alta

À l’extrême sud de la grande vallée de Mexico, aux lisières de cette ville tentaculaire, le paysage se dégage pour laisser la place à des champs cultivés et à une forêt touffue appartenant à la delegación Milpa Alta, une des seize démarcations qui conforment le District Fédéral (DF), division politique et administrative de la ville de Mexico, capitale du pays et la ville la plus densément urbanisée du Mexique.

Al extremo sur del gran valle de México, a las orillas de esta ciudad tentacular, el paisaje se libera para dar lugar a campos cultivados y a un bosque pertenencientes a la delegación Milpa Alta, una de las dieciseis demarcaciones que conforman el Distrito Federal (DF), la división político-administrativa de la ciudad de México, capital del país y la ciudad más densamente urbanizada por México.

Milpa Alta a aujourd’hui presque les mêmes frontières qu’à l’époque coloniale (1521-1821). C’est aussi l’une des rares régions du centre du Mexique où les terres et les ressources naturelles sont toujours possédées et contrôlées par des habitants d’origine nahuatl, sous un régime de propriété collective (Bienes comunales).

Milpa Alta tiene hoy casi las mismas fronteras que en la época colonial (1521-1821). Es también una de las regiones del centro de México dónde la tierra y los recursos naturales siempre son poseídos y controlados por los habitantes de origen nahuatl, bajo un régimen de propiedad colectiva (Bienes comunales)

Milpa Alta a une superficie de 228,41 km2 (pour comparaison, la superficie de Paris intra-muros est de 105,4 km2).

Milpa Alta cuenta con una superficie de 228,41 km2 (por comparara, la superficie de Paris intra-muros es de 105,4 km2).

Hormis les 9 % urbanisés par les douze villages intégrant cette delegación, 18 % du territoire sont consacrés au pâturage, 23,5 % à l’agriculture ; la forêt en occupe 49,5 %. Quant à la population, elle n’a dépassé 1 % du total de Mexico qu’en 2000. Ainsi, avec 96 773 habitants, elle affiche la densité de population la plus basse de Mexico (DF) et également le taux de mobilité le plus bas de la capitale : 13,28 % des habitants de Milpa Alta sont nés dans une autre localité et seulement 2,72 % des personnes nées à Milpa Alta habitent une autre localité, ce qui contraste fortement avec nombre d’autres localités rurales.

El 9% de la superficie de la delgacion pertenece al área urbanizada por los doce pueblos, el 18 % estpa dedicado a pastizal, el 23,5 % a la agricultura; y el bosque ocupa el 49,5 %.

Agricole, typique, folklorique, festive, gastronomique,… Milpa Alta rejoint la calme des terres cultivées et l’agitation de la culture urbaine. Ses structures d’organisation socio-politico-territoriales, mises sur pied depuis longtemps, ont fait de cette circonscription un endroit où la vie rurale et la vie urbaine se côtoient en transformant les frontières et les limites en points de rencontre éclatants.

Agrícola, festiva, gastronomía, Milpa alta integra armónicamente el cultivo de la tierra y el vértigo de la cultura urbana. Sus niveles de organización social probados a lo largo del tiempo la han convertido en una zona donde la vida de campo y la ciudad, mas que fronteras y limites, han alcanzado luminosos puntos de contacto.

En cuanto a la población, no rebasa el 1 % del total de la poblacion de México en 2000. Así, con 96 773 habitantes, cuenta con la densidad de población más baja de México (DF) y también la tasa más baja de movilidad de la capital: el 13,28 % de los habitantes de Milpa Alta nacieron en otra localidad y solamente el 2,72 % de las personas nacidas Milpa Alta habitan otra localidad, lo que contrata con otras localidades rurales de la ciudad.


2.2 Histoire de Milpa Alta

2.2 Histoire de Milpa Alta

Cette histoire commence avec l’avènement des premiers habitants à Milpa Alta, au XIIe siècle. A cette lointaine époque, une population de chasseurs (chichimecas) arrive dans la région guidée par un dieu tutélaire, et s’installe à Milpa Alta en suivant un signe cosmique. Le territoire et ses frontières sont dès lors définis, et ils resteront inchangés jusqu’à nos jours.

Esto historia comienza con la llegada de los primeros habitantes a Milpa Alta, en el siglo XII.. En esta época, una población de cazadores (chichimecas) llegó a la región guiada por un dios tutelar, y se instaló a Milpa Alta siguiendo un signo cósmico. El territorio y sus fronteras son definidas desde entonces, y continuan sin cambio hast nuestros días.

En 1521, une fois la capitale de l’Empire conquise par les Espagnols, les chefs de Milpa Alta décident d’envoyer des émissaires à Mexico afin de négocier avec les nouveaux gouvernants. Les anciens Milpaltenses acceptent alors de se soumettre pacifiquement à la couronne espagnole et de se convertir à la religion catholique, mais en échange d’une reconnaissance explicite de leur territoire et de leurs autorités locales. C’est durant cette période que l’identité ou « l’essence » milpaltense s’est configurée, rattachant ainsi les habitants actuels aux Indiens d’avant l’arrivée des Espagnols. A l’ancienneté de ce passé s’ajoutent la complexité sociopolitique et la richesse culturelle d’une « grande civilisation » à laquelle Milpa Alta a appartenu, celle de l’Empire mexica. Cette identité précédant le contact est aujourd’hui considérée comme incontestable, et se trouve être à l’origine de la légitimité des proclamations et des revendications des Milpaltenses : ils sont les authentiques propriétaires de ces terres parce que leurs ancêtres (désignés comme tels dans le récit) les habitent depuis cette lointaine époque. La propriété territoriale aurait maintenu une continuité forte, et ce en dépit de la Conquête ; en revanche, l’inexistence du village « ennemi », San Salvador Cuauhtenco, avant la Conquête témoignerait de l’illégitimité des demandes de ses habitants, qui ne seraient que des « parvenus », arrivés dans la région durant la période coloniale.

A en el siglo XVI, Milpa Alta también desempeña su papel. Primero, sabemos que algunos habitantes de la antigua Milpa Alta, a riesgo de su vida, llevaron socorro en Mexica durante la sede(asiento) de la capital abasteciéndoles del agua y los alimentos. Luego, mientras que la violencia de la Conquista llegó con fuerza, Milpa Alta, “reino” aislado y tranquilo, aparece como un refugio ideal para todas las personas nobles y sacerdotes mexicas. En 1521, una vez la capital del Imperio conquistada por españoles, los jefes de Milpa Alta deciden enviar emisarios a México con el fin de negociar con los nuevos gobernantes. Los antiguos Milpaltenses aceptan someterse pacíficamente a la corona española y convertirse a la religión católica, pero a cambio del reconocimiento de su territorio y de sus autoridades locales. Es durante este período que la identidad “ milpaltense se configuró.A este pasado se añaden la complejidad sociopolítica y la riqueza cultural de una “ gran civilización “ a la cual Milpa Alta perteneció, el del Imperio mexica. Esta identidad que precede el contacto está considerada hoy como indiscutible, y se encuentra para estar al principio de la legitimidad de las proclamaciones y de las reivindicaciones de Milpaltenses: Son los propietarios auténticos de estas tierras porque sus antepasados (designados como tales) han habitado el territorio desde esta lejana época. La propiedad territorial habría mantenido una continuidad fuerte, a pesar de la Conquista; en cambio, la inexistencia del pueblo “enemigo”, San Salvador Cuauhtenco, antes la Conquista testimoniaría la ilegitimidad de las demandas de sus habitantes, que serían sólo unos “advenedizos”, llegados en la región durante período colonial. Es durante este período la identidad o la gasolina(esencia) “ milpaltense se configuró, relacionando ainsiles habitantes

MILPA ALTA

A au XVIe siècle, Milpa Alta joue également son rôle. D’abord, nous apprenons que quelques habitants de l’ancienne Milpa Alta, au risque de leur vie, ont porté secours aux Mexica durant le siège de la capitale en leur fournissant de l’eau et des aliments. Ensuite, alors que la violence de la Conquête bat son plein, Milpa Alta, « royaume » isolé et tranquille, apparaît comme un refuge idéal pour tous les nobles et prêtres mexica contraints de se cacher. La Conquête est présentée comme une guerre « ethnique » entre Espagnols et Indiens.

23


MILPA ALTA

24 XIXe SIECLE

SIGLO XIX

Dans le XIXe siècle, ont eu lieu de nombreux changements dans l’organisation politique et dans la division territoriale. Depuis la Consommation d’indépendance du Mexique, Milpa Alta formait part de l’Etat de Mexico. Mais, le 16 janvier 1854, le Président du Mexique, Antonio López de Santa Anna, a décrété l’ampliation de DF jusqu’à la limite de la préfecture de Tlalpan en comprenant Milpa Alta. En 1862, par décret du Président Benito Juárez, ce territoire est intégré à Xochimilco.

El Siglo XIX dio lugar a varios cambios en la Organización Política y división territorial. Una vez declarada la Independencia, Milpa Alta formó parte del Estado de México, hasta el 16 de enero de 1854, que el Presidente Antonio López de Santa Anna decretó la ampliación del Distrito Federal con el límite meridional de la Prefectura de Tlalpan, incluyendo Milpa Alta En 1862, por decreto del Presidente Benito Juárez, este territorio se integró a Xochimilco.

Enfin, le 26 mars 1903, cette démarcation est devenue prement Milpa Alta.

Es hasta el 26 de marzo de 1903 que la demarcación se convierte en Milpa Alta.

pro-

LA REVOLUCIÓN MEXICAINE ET MILPA ALTA

LA REVOLUCIÓN Y MILPA ALTA

A Milpa Alta ont eu lieu plusieurs combats pendant la période de la Révolution. A San Pablo Oztotepec, le General Zapata établit un bastion où le 19 juillet 1914 le Plan de Ayala fut ratifié pour l’adapter aux nouvelles conditions du pays.

En Milpa Alta se presentaron varios combates durante el periodo de la Revolución Mexicana En San Pablo Oztotepec, el general Zapata estableció un cuartel, donde el 19 de julio de 1914 fue ratificado el Plan de Ayala, para adaptarlo a las nuevas circunstancias del país.

En 1914, les troupes du General Zapata ont occupé la plupart du territoire de Milpa Alta où, à la fin de la même année ont eu lieu des combats entre les Zapatistas et l’armée fédérale. Il est important de reconnaitre la loyauté et la solidarité du soutient que les habitantes des villages de cette circonscription ont offert aux troupes de Zapata en les fournissant de nourritures et de tout ce qu’il a fallu. Ils ont même combattu ce qui a signifié de pertes humaines et de fortes punitions contre cette population.

Las tropas del general Zapata ocuparon, en el año de 1914, la mayor parte de Milpa Alta. A finales de ese año tuvieron lugar, nuevamente en Milpa Alta, varios combates entre los zapatistas y los federales. Al respecto, fue loable y solidario el apoyo que proporcionaron a Zapata los habitantes de los pueblos de Milpa Alta para el aprovisionamiento, transporte de abasto y manutención de las tropas refugiadas en esta zona.

La nomination officielle Venustiano Carranza comme Président de la Nation (Destinataire de la nation) et la promulgation de la Constitution mexicaine de 1917, avec l’évacuation des Zapatistes des territoires qui entourent la ville de Mexico, ont provoqué que les résidents qui restaient dans cette région abandonnaient leur maison et s’adressaient à la ville ou ailleurs. Et après la mort de Zapata, des dirigeants ont dicté des nouvelles dispositions dans le Plan de Milpa Alta dont la devise était : « la répartition effective de la terre ou la mort » (“Reparto Efectivo de la Tierra o Muerte”)

Durante los enfrentamientos, la población de Milpa Alta comenzó a ser diezmada, ya que gran número de los habitantes se sumaron a las tropas zapatistas y fueron severamente castigados. El reconocimiento oficial de Carranza como Destinatario de la Nación y la promulgación de la Constitución Mexicana de 1917 y la evacuación zapatista de los territorios aledaños a la ciudad de México, originaron que los milpaltenses que habían quedado en esta región abandonaran sus casas y se dirigieran a la ciudad de México y a otros sitios. Posteriormente, a la muerte del general Zapata, varios de sus dirigentes emitieron algunas disposiciones en el Plan de Milpa Alta, cuyo lema fue “Reparto Efectivo de la Tierra o Muerte”.


LE XXe SIECLE

EL SIGLO XX

Quelques années plus tard, de 1920 à 1930, les anciens habitants sont revenus à Milpa Alta.

Años más tarde, entre 1920 y 1930, los antiguos pobladores regresaron a Milpa Alta.

En 1929, le territoire de la Ville de Mexico est divisé en treize delegaciones en disparaissant le régime municipal.

Para el año de 1929, el territorio la Ciudad de México se dividió en trece Delegaciones. De esta forma se da término al régimen municipal en este territorio.

En 1935 ont été réalisés des travaux très importants pour cette région: l’introduction de l’eau potable apportée de Monte Alegre et le début de la construction de l’école secondaire (escuela secundaria) “Teutli” a San Antonio Tecómitl. Au début des années 50, l’électricité est arrivée à ce secteur et la construction des routes qui relient les douze villages, a commencée.

En 1935 se realizaron dos obras de gran trascendencia para la región: la introducción del agua potable desde el venero de Monte Alegre y el inicio de la construcción de la Escuela Secundaria “Teutli”, en San Antonio Tecómitl. A principios de los cincuenta, llegó la luz eléctrica y se inició la construcción de las carreteras que hoy comunican a los doce pueblos.

Pendant les dernières trois décennies, les Milpaltenses (les habitants de Milpa Alta) ont trouvé une autre source de production agro-alimentaire dans la culture du nopal. Celui-ci étant plus rentables a remplacé d’autres aussi traditionnelles comme celle du maguey pulquero, du maïs, du frijol (des haricots), des petits-poids, de l’avoine pour les animaux, etc. Dans les années 70, avec la construction de l’autoroute panoramique Xochimilco - Oaxtepec, le développement économique des produits régionaux a permis une forte amélioration dans les conditions de vie de cette population.

Avant S. XX La forme urbaine de l'époque virreinal a suivi le principe d'un ordre spatial préhispanique, défini par une trame ortogonal avec un espace central pour la place et le temple. Ainsi les villages ruraux de Milpa Alta ont surgi

1929-1965

Incorporation a Mexico

1935. Instalation eau potable 1953. Instalation electricité 1965 Construction route National pour lier tous les communes rurales

En 1927 se registran los primeros antecedentes de lo que ahora es la industria del mole en San Pedro Atocpan, cuando la población empezó a preparar mole rojo para venderlo en el mercado de la Merced. Durante la década de 1950, los habitantes del poblado iniciaron la fabricación del mole y dos décadas más tarde la mayor parte de la población fabricaba y vendía el producto. Durante las últimas tres décadas, los milpaltenses encontraron en la producción del nopal un cultivo mucho más rentable, que sustituyó a otros tradicionales como el maguey pulquero, maíz, frijol, haba, chícharo y avena forrajera. En los años setentas, con la construcción de la carretera Panorámica Xochimilco-Oaxtepec, se aceleró el desarrollo económico de los productores de la región, manifestándose en una clara mejoría de las condiciones de vida de la población.

1970-1980

Croissance Démographique 1975 Construction route National pour conectér au centre de Mexico 1970-80 Arrivée de travailleurs d'autres états du pays, atirer par le travail agricole en Milpa Alta Instalations des premiers developpement sans reglamentation dans les perifèries des communes

1980-1990

Fixation de limites urbaines Avec le Programme de Développement Urbain, des limites ont été fixées pour l'aire urbaine des communautés rurales.

MILPA ALTA

Les premiers antécédents de ce qui est aujourd’hui l’industrie du mole, à San Pedro Actocpan, datent des années 1927, lors de la production du mole rouge pour le vendre au marché de la Merced. Mais ce n’est qu’aux années 50 que les résidents de ce village-là y ont commencé à en produire et deux déceins plus tard la plupart de la population en produisait et en vendait.

25


MILPA ALTA

26

2.3 Données stadistiques

2.3 Données stadistiques

Quant à la population, elle n’a dépassé 1 % du total du District Fédéral qu’en 2000, justement quand celui-ci est en train de se « dépeupler » en faveur de la Zone Métropolitaine. Ainsi, avec 96,773 habitants, elle a la densité de population la plus basse de Mexico avec seulement 423 habitants par km2 (la zone urbaine de Mexico a 5896,49 habitants par km2). Elle est distribuée de façon inégale entre les douze villages, dont le chef-lieu, Villa Milpa Alta et San Antonio Tecómitl sont les plus peuplés.

Quant à la population, elle n’a dépassé 1 % du total du District Fédéral qu’en 2000, justement quand celui-ci est en train de se « dépeupler » en faveur de la Zone Métropolitaine. Ainsi, avec 96,773 habitants, elle a la densité de population la plus basse de Mexico avec seulement 423 habitants par km2 (la zone urbaine de Mexico a 5896,49 habitants par km2). Elle est distribuée de façon inégale entre les douze villages, dont le chef-lieu, Villa Milpa Alta et San Antonio Tecómitl sont les plus peuplés.

En plus d’être la delegación la moins nombreuse de Mexico, la population de Milpa Alta a également le plus faible taux de mobilité : 13,28% est née dans une autre localité et seulement 2,72% des personnes nées à Milpa Alta habite une autre localité. L’importance de cette donnée peut s’apprécier en comparant avec la plupart des régions rurales du Mexique insérées dans un processus d’abandon et où le phénomène qui domine est celui de la migration, autant vers la capitale que vers le nord du pays et les Etats-Unis.

En plus d’être la delegación la moins nombreuse de Mexico, la population de Milpa Alta a également le plus faible taux de mobilité : 13,28% est née dans une autre localité et seulement 2,72% des personnes nées à Milpa Alta habite une autre localité. L’importance de cette donnée peut s’apprécier en comparant avec la plupart des régions rurales du Mexique insérées dans un processus d’abandon et où le phénomène qui domine est celui de la migration, autant vers la capitale que vers le nord du pays et les Etats-Unis.

Au contraire, ces chiffres montrent que Milpa Alta, au lieu d’être une région qui produit des migrants, est une région d’accueil pour les paysans les plus pauvres de la province. Quant aux chiffres économiques, 57,6 % de la population âgée de plus de douze ans est économiquement active. De ce pourcentage, 98,6 % est effectivement occupé et les activités réalisées montrent l’orientation de la structure économique de la delegación : 63,5 % travaille dans le secteur tertiaire (services) ; 23 % est employée dans l’industrie et 14 % travaille exclusivement dans le secteur primaire. Cependant, il est important de noter que pour les personnes travaillant dans le secteur tertiaire, le recensement signale qu’il s’agit de l’activité principale, car bien qu’on ne compte pas avec des chiffres précis, un grand pourcentage de personnes qui vivent du commerce local continue de travailler dans les champs de nopal pour l’autoconsommation ou le petit commerce. Par ailleurs, bien que le secteur primaire soit le plus petit des trois, il est le plus large du DF, suivi par la delegación Xochimilco avec 3,2 % de la population économiquement active employée dans les activités agricoles.

Au contraire, ces chiffres montrent que Milpa Alta, au lieu d’être une région qui produit des migrants, est une région d’accueil pour les paysans les plus pauvres de la province. Quant aux chiffres économiques, 57,6 % de la population âgée de plus de douze ans est économiquement active. De ce pourcentage, 98,6 % est effectivement occupé et les activités réalisées montrent l’orientation de la structure économique de la delegación : 63,5 % travaille dans le secteur tertiaire (services) ; 23 % est employée dans l’industrie et 14 % travaille exclusivement dans le secteur primaire. Cependant, il est important de noter que pour les personnes travaillant dans le secteur tertiaire, le recensement signale qu’il s’agit de l’activité principale, car bien qu’on ne compte pas avec des chiffres précis, un grand pourcentage de personnes qui vivent du commerce local continue de travailler dans les champs de nopal pour l’autoconsommation ou le petit commerce. Par ailleurs, bien que le secteur primaire soit le plus petit des trois, il est le plus large du DF, suivi par la delegación Xochimilco avec 3,2 % de la population économiquement active employée dans les activités agricoles.

Du total de la population économiquement active, 57 % gagne entre zéro et deux salaires minimum (42,4 % pour le DF). Le 25 % restant gagne plus de deux et jusqu’à cinq salaires minimum (il reste 8 % non spécifié)19. D’un autre côté, 92,9 % de la population est propriétaire de sa maison et 94,8% des habitations sont des maisons indépendantes. Il n’y a pratiquement pas de bâtiments avec des appartements (10 selon le dernier recensement) ni cités ou l’équivalent d’une HLM. Les résidences sont construites presque dans la totalité (95,1 %) en brique, ciment, pierre, ou autres matériaux de construction ; 87 % des habitations disposent d’eau potable et de tuyaux de drainage et 98,9% disposent d’énergie électrique.

Du total de la population économiquement active, 57 % gagne entre zéro et deux salaires minimum (42,4 % pour le DF). Le 25 % restant gagne plus de deux et jusqu’à cinq salaires minimum (il reste 8 % non spécifié)19. D’un autre côté, 92,9 % de la population est propriétaire de sa maison et 94,8% des habitations sont des maisons indépendantes. Il n’y a pratiquement pas de bâtiments avec des appartements (10 selon le dernier recensement) ni cités ou l’équivalent d’une HLM. Les résidences sont construites presque dans la totalité (95,1 %) en brique, ciment, pierre, ou autres matériaux de construction ; 87 % des habitations disposent d’eau potable et de tuyaux de drainage et 98,9% disposent d’énergie électrique.

Si les taux de revenus indiquent un certain niveau de pauvreté, la situation socio-économique de Milpa Alta est plus complexe. En effet, les chiffres officiels situent Milpa Alta comme la delegación la plus marginalisée du DF. Cependant, cette situation doit être nuancée du fait que, d’un côté la plupart de la population est propriétaire, et d’un autre côté les terres sont toujours sous contrôle local sans que l’on constate l’existence de gros propriétaires fonciers. Enfin, Milpa Alta apparaît, dans les chiffres officiels, comme la delegación la plus sûre de la capitale.

Si les taux de revenus indiquent un certain niveau de pauvreté, la situation socio-économique de Milpa Alta est plus complexe. En effet, les chiffres officiels situent Milpa Alta comme la delegación la plus marginalisée du DF. Cependant, cette situation doit être nuancée du fait que, d’un côté la plupart de la population est propriétaire, et d’un autre côté les terres sont toujours sous contrôle local sans que l’on constate l’existence de gros propriétaires fonciers. Enfin, Milpa Alta apparaît, dans les chiffres officiels, comme la delegación la plus sûre de la capitale.


Division politique à Mexico 16 arrondissements

51%

130 582 hab

=1.5% populataion de mexico

27

49%

+ population < 40 ans 31,589

92% propietaires 4.1 hab/maison

286,2 km² superficie 100% sur le sol de conservation

Densite

507.4 hab/km2

La delegation plus défavorisée du Mexico avec des hauts niveuax du prècarité du logement

MILPA ALTA

Vs 5 896.49 hab/km2 (moyen)


ANALYSES DU SITE. MILPA ALTA

Chapitre 3.


28 8 1 2 3

9

4 5 7 6

10 11

12

Milpa Alta.Analyses

du site

Villages dâ&#x20AC;&#x2122;origine

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12.

San BartolomĂŠ Xicomulco San Pedro Actopan Villa de Milpa Alta San Agustin Othenco San Francisco Tecoxpa San Jeronimo Macatlan San Juan Tepenahuac San Antonio Tecomitl San Salvador Cuahutenco San Pablo Oztotepec San Lorenzo Tlacoyucan Santa Ana Tlacotenco

2 0

10km

6 4

8


3.1 Villages d’origine et gouvernance

L’appropriation et la division du territoire sont régies par des droits et des obligations coutumiers et par les dispositions découlant de la législation agraire nationale. Les limites officielles du territoire de la macrocommunauté ont fluctué, mais dans la perception et la représentation des résidents de Milpa Alta, elles sont figées et les communautés qui en font partie ont appuyé un contrôle effectif sur cet espace. À Milpa Alta, de même que dans les autres villages d’origine de la ville de Mexico, la communauté singulière correspond à ce que l’on désigne communément par le nom village : il s’agit, pour la plupart, des villages créés à l’époque coloniale à partir de l’organisation préhispanique. Actuellement, chaque village, ou communauté singulière, possède un cadre territorial incluant les terres agricoles à usage commun ainsi que l’espace urbain, avec une disposition particulière des maisons, des rues, des quartiers, des places publiques, des lieux de culte et des sanctuaires. Il est gouverné à travers un système réunissant les autorités religieuses, communales et administratives. Le toponyme de chaque village combine généralement le nom nahuatl avec celui du saint patron ou titulaire du village. À leur tour, certains villages de la macro-communauté se divisent en plusieurs sousunités ou quartiers.

29

Depuis l’obtention des titres vice-royaux d’origine, en passant par les formalités pour la confirmation et la titularisation de leurs « terres communales » – après la Révolution mexicaine et jusqu’à aujourd’hui –, les communautés ont tenté de défendre une perspective du territoire qui embrasse simultanément l’enceinte de chaque communauté singulière et celle de l’ensemble (qui comprend les terres et les forêts communautaires). La gouvernance de l’arrondissement de Milpa Alta : 1. l’unité de l’arrondissement, qui embrasse la diversité des communautés singulières comprises dans les limites de son territoire ; 2. l’unité de la macro-communauté, qui assemble les instances décisionnaires des neuf communautés singulières; 3. l’unité de chacune des communautés singulières. Arrêtons-nous brièvement à la description de la spécificité de chacun de ces composants et des fonctions qu’ils ont endossées.

L’arrondissement L’arrondissement compte actuellement un organe politico-administratif composé du chef d’arrondissement, élu au suffrage populaire, et de fonctionnaires et d’employés publics qui dépendent de lui. Il a compétence « en matière de gouvernement, d’administration, d’actes juridiques, de travaux publics, d’activités de service, d’affaires sociales, de protection civile, de promotion économique, culturelle et sportive et dans tous les autres domaines stipulés dans les lois». Il détient par ailleurs d’autres attributions à caractère administratif14. En somme, les fonctions des arrondissements sont limitées et de nature essentiellement administrative.

La macro-communauté En accord avec les lois agraires, les habitants de la commune élisent librement leurs responsables communaux agricoles et prennent également de manière autonome les décisions au sujet des ressources et des biens communaux de leur territoire. La gouvernance macro-communale, instituée par ses membres, est partagée entre une autorité agraire générale (élue par tous les résidents de la macro-communauté) et les responsables agraires de chacune des neuf communautés singulières (élus par les habitants de leur communauté respective). Ces instances tiennent des réunions périodiques afin de traiter de toutes les questions liées au territoire et aux ressources de la macro-communaute

du site

Avec le concept de macro-communauté, nous cherchons à expliquer la structure politico-territoriale des villages d’origine, notamment ceux de la communauté de Milpa Alta, laquelle est basée sur l’intégration de ses différentes entités indépendantes dans une unité territoriale et sociopolitique plus importante. C’est une «communauté de communautés singulières» partageant des intérêts collectifs communs, territoriaux, culturels, symboliques, historiques et sociopolitiques. Actuellement, la macro-communauté de Milpa Alta est constituée de neuf villages (que nous dénommerons « communautés singulières ») qui occupent un territoire.

La macro-communauté est basée sur une organisation territoriale à la fois sociale et spatiale à paliers variables : l’organisation territoriale de chaque communauté singulière et la délimitation imaginaire, matérielle et normalisée du territoire communautarisé. Bien que les parties (communautés singulières) qui cohabitent sur le territoire de Milpa Alta conservent leurs particularismes, elles entretiennent des rapports et partagent une identité. Les règles, prescriptions et interdictions (coutumières et étatiques, telles celles établies par les lois agraires), dont le contenu est à la fois social, territorial et histo- rique, inscrivent les parties (communautés singulières) et leurs membres (individus) dans une configuration identitaire.

Milpa Alta.Analyses

Depuis le début du XXe siècle, les villages d’origine de Milpa Alta ont été intégrés dans la municipalité et, plus tard (depuis 1929), dans l’arrondissement (delegación) de Milpa Alta, l’une des seize divisions politico-administratives de la Ville de Mexico. Il faut toutefois distinguer le découpage officiel de l’arrondissement et la structure organisationnelle des villages établis dans cette collectivité. Douze villages sont du ressort de l’arrondissement. Neuf d’entre eux forment ce que nous nommerons la «macro- communauté de Milpa Alta »: Santa Ana Tlacotenco, San Lorenzo Tlacoyucan, San Pablo Oztotepec, San Pedro Atocpan (ou Atocha), San Francisco Tecoxpan, San Jerónimo Miacatlan, San Juan Tepenahuac, San Agustín Ohtenco et Villa Milpa Alta, ce dernier étant en même temps le chef-lieu de l’arrondissement. Les trois autres villages sous l’autorité de cet arrondissement, mais qui ne se considèrent pas comme faisant partie de la Communauté de Milpa Alta, sont San Salvador Cuauhtenco, San Bartolomé Xicomulco et San Antonio Tecómitl (ou Tecomic). La distinction entre les villages appartenant à la macro-communauté de Milpa Alta et ceux qui s’y refusent est défendue par les habitants eux-mêmes et par les responsables agricoles. Ce cadre identitaire de la macro-communauté n’élimine pas pour autant d’autres niveaux d’identification.


30

La premier devoir des représentants communaux est de continuer à faire pression pour la reconnaissance et la certification des titres de propriété du territoire de la macro-communauté de Milpa Alta (27 000 hectares) et de garantir leurs droits territoriaux, en veillant à ce que les politiques gouvernementales d’urbanisme ou de reconversion des sols, entre autres, ne lèsent pas l’intégrité du territoire et ne nuisent pas au contrôle qu’ils exercent sur lui. Ces mêmes représentants ont également tenté d’exercer des fonctions liées au secteur forestier, au développement et à la commercialisation de ses produits et, plus globalement, à l’amélioration des conditions socioéconomiques de leurs villages Conformément à la loi, le chef de l’arrondissement ne peut s’immiscer dans la vie interne de la macro- communauté de Milpa Alta sur les questions agricoles. Mais les pouvoirs qui lui sont conférés pour diriger et administrer le territoire de son arrondissement l’habilitent à intervenir dans d’autres affaires vitales pour la macro-communaute

Les communautés singulières

Milpa Alta.Analyses

du site

Dans l’unité décisionnelle de chaque communauté singulière, il existe trois types de responsabilité : celles de l’instance communale agraire, du sousdélégué (ou coordonnateur de liaison territoriale) et du marguillier de la fête patronale. Les trois sont élus selon différentes procédures : les représentants communaux sont élus uniquement par les membres de la com- munauté ayant des droits en vigueur, le marguillier est élu par l’ensemble de la population d’origine, alors que tous les habitants de la communauté, d’origine ou nouvellement établis, élisent le sous-délégué. L’assemblée est une autre des institutions qui a subsisté dans les villages de Milpa Alta, avec quelques innovations. En tout état de cause, elle est en adéquation avec leur vision de la gouvernance. Les habitants de Milpa Alta souhaitaient que les assemblées perdurent, à titre d’instances de participation et de décision des membres de la communauté dans les affaires locales de chaque communauté singulière, mais aussi dans celles à plus grande portée collective de la macro- communauté. Voilà pourquoi trois assemblées coha- bitent dans la macro-communauté de Milpa Alta : • l’Assemblée générale des membres de la macro- communauté ; • l’Assemblée générale des membres en règle de chaque communauté singulière; • l’Assemblée de la population de chaque communauté. Tous les membres de la macro-communauté participent à l’Assemblée générale des membres afin de délibérer des affaires se rapportant au territoire et à la forêt ainsi que de diverses questions agricoles et de conservation des ressources du territoire de la communauté. Cette assemblée est reconnue par la loi agraire en vigueur en tant qu’organe supérieur de décision des membres de la communauté. En plus de cette première assemblée, deux autres coexistent dans la plupart des villages: tout d’abord l’Assemblée générale des membres de chaque communauté à laquelle prennent part les membres dont les droits agraires sont en vigueur et où l’on débat à propos du territoire, des terres, de l’agrandissement du centre-ville, des chemins de liaison, de la préservation de la forêt, de l’élection du représentant de la communauté, etc. de leur village respectifs; ensuite l’Assemblée de la population, à laquelle peuvent siéger tous les habitants, d’origine ou nouveaux. Dans cette dernière assemblée, on aborde diverses affaires d’intérêt commun exclusives des questions territoriales ou agraires, comme les décisions relatives aux services publics (électricité, eau, drainages, services en général) et, dans certains cas, l’élection du coordonnateur de liaison territoriale.

En résumé, l’ambition des villages d’origine est leur désir évident de s’autogouverner, de conserver leur identité propre et d’assurer la survie de leurs communautés et de leurs territoires.


LEGEND Propriété commune Propriété ejidal Propriete privee Limite delegational Limite Mexico

Milpa Alta.Analyses

du site

31


32

3.2 Foncier A cause de sa tradition historique et culturelle, la totalité du sol de Milpa Alta est sous un régime de propriété sociale (voire communale et ejidal) où les possibilités de la propriété privée sont déterminées par les usages et les coutumes qui répondent aux origines de leurs traditions. Jusqu’en 1992 la loi agraire établissait que la terre ne pouvait être vendue ni utilisé à d’autres fins que celles qui lui étaient originalement assignées. Cette forme de propriété se recoupe en plus avec le statut du sol du District Fédéral (Mexico) qui distingue « sol urbain » et « sol de conservation ». Ce dernier est défini comme celui qui « peut avoir un impact sur l’environnement et l’organisation territoriale (ordenamiento territorial) » (Gaceta Oficial del DF, 30 juillet, 1987). Le sol de conservation entraîne donc des restrictions sur l’usage que l’on peut en faire ; notamment, la construction de zones de résidence ou industrielles est interdite. À Milpa Alta, seulement le territoire inclus dans le périmètre de chaque village a le statut de sol urbain, ce qui équivaut à 9% de la superficie totale du territoire. Le reste, zone agricole et forestière, est classé en zone de conservation, d’ailleurs une des plus importantes de Mexico : elle représente en effet, 33% de la totalité de ce type de sol dans la capitale. Les ejidos y succèdent aux haciendas et autres latifundios. En effet, ils prévoient la collectivité de la propriété et de l’usufruit des terres sans possibilité légale de les vendre ou de les céder, bien qu’en pratique les enfants héritaient de la parcelle de leur père et souvent endettés et placés face au peu de rentabilité économique de petites parcelles la vendaient à un autre ejidatario qui à la longue reconstituait pour lui et sa famille une grande propriété.

Milpa Alta.Analyses

du site

3.2 Foncier Hasta 1992, la ley agraria establecía que la tierra no podía ser vendida ni utilizada para otros fines que los que le estaban originalmente asignados. Esta forma de propiedad se reagrupa, además, bajo el estatus de suelo del Distrito Federal diferenciando “suelo urbano” y “suelo de conservación”. Este último se define como aquel que “puede tener un impacto en el medio ambiente y el ordenamiento territorial” (Gaceta Oficial del DF, 30 de julio, 1987). El suelo de conservación conlleva, en consecuencia, restricciones en el uso que se puede hacer del mismo; especialmente, la construcción de zonas residenciales o industriales está prohibida. En Milpa Alta, sólo el territorio comprendido dentro del perímetro de cada pueblo obtiene el estatus de suelo urbano, lo que equivale al 9% de la superficie total del territorio. El resto, zona agrícola y forestal, está clasificado en zona de conservación, por otro lado una de las más importantes de la capital: ésta representa efectivamente, el 33% de la totalidad de este tipo de suelo en el DF. Ahí, los ejidos remplazan a las haciendas y otros latifundios. En efecto, éstos terrenos comunales otorgan a la colectividad la propiedad y el usufructo de las tierras sin la posibilidad legal de ser vendidas o cedidas. Aún cuando en la práctica los hijos heredan la parcela de su padre y, frecuentemente endeudadas y en una situación de baja rentabilidad económica, venden pequeñas parcelas a otro ejidatario quien a largo plazo poseen para él y su familia una gran propiedad.


Tout le territoire de la delegación Milpa Alta a le statut légal de « propriété sociale », par opposition à « propriété privée », puisque la personne morale qui possède la terre est la communauté agraire (le village) et non un individu. Dans ce cadre juridique, c’est la nation qui est considérée comme propriétaire de la terre, donnée seulement « en possession » aux paysans, qui, jusqu’en 1992, quand la loi fut modifiée, ne pouvaient pas les vendre, les louer ou les urbaniser. Jusqu’à nos jours, la propriété communautaire de Milpa Alta n’a pas été « confirmée », c’est-à-dire formalisé avec un document officiel. Cela est dû à un conflit foncier datant du XVIIe siècle avec un des villages de la localité, San Salvador Cuauhtenco, qui se réclame bénéficiaire exclusif de presque 70km2 de forêt. Cette dispute a marqué l’histoire de Milpa Alta, au moins tout au long du XXe siècle, ce qui contribua à modeler quelques aspects des rapports sociaux jusque dans ces manifestations les plus quotidiennes : l’antagonisme entre San Salvador et le reste des villages et la patrimonialisation de la forêt, de laquelle tout un chacun se sent responsable Puisque toute la propriété foncière de Milpa Alta, à l’exception des noyaux urbains, est « sociale », (8% comme Bienes ejidales et 92% comme Bienes comunales), jusqu’en 1992 la loi agraire établissait que la terre ne pouvait être vendue ni utilisé à d’autres fins que celles qui lui étaient originalement assignées. Cette forme de propriété se recoupe en plus avec le statut du sol du District Fédéral (Mexico) qui distingue « sol urbain » et « sol de conservation ». Ce dernier est défini comme celui qui « peut avoir un impact sur l’environnement et l’organisation territoriale (ordenamiento territorial) » (Gaceta Oficial del DF, 30 juillet, 1987). Le sol de conservation entraîne donc des restrictions sur l’usage que l’on peut en faire ; notamment, la construction de zones de résidence ou industrielles est interdite. À Milpa Alta, seulement le territoire inclus dans le périmètre de chaque village a le statut de sol urbain, ce qui équivaut à 9% de la superficie totale du territoire. Le reste, zone agricole et forestière, est classé en zone de conservation, d’ailleurs une des plus importantes de Mexico. Dans chacun de ces villages, existent des multiples représentants pour toutes sortes d’affaires qui la plupart des fois se recoupent. Un secteur très important est l’agraire, pour lequel existe un représentant des Bienes Comunales ou / et un de Bienes Ejidales par village. Les représentants agraires sont également élus en assemblée et occupent une place fondamentale dans la vie économique et politique des villages À l’intérieur du groupe de comuneros ou ejidatarios existent aussi des associations de producteurs grossistes, par exemple les nopaleros, les tomateros, qui gèrent leurs affaires indépendamment : les demandes de financement à la mairie d’arrondissement.

MILPA ALTA 28 841 Ha

PROPRIETER EJIDO

PROPRIETER COMMUNAL 26 857 Ha

1 792 Ha

Héritaient de la parcelle a ses descendants.

PROPRIETER PRIVEE EQUIPEMMENT 192 Ha

vente de terrains à des promoteurs clandestins

vente de parcelles à la population GOUVERNEMENT

Developpement sans Reglamentation

Régularise et octroie des services en échange des votes


34 2300

2400

V. Teuhtli

2300

2600

2400

2700 2800

2500

2900 2600

2700

Topographie et paysage

3300

V. Cuatzin

du site

2900

V. Ocusacayo

3000 3100

3200 3200

V. Tetzacoatl 3200

Milpa Alta.Analyses

2800

3100

3300

3300 3100

3400

V. Tláloc

V. San Bartolo 3100

3200

V. El Cilcuayo 3500

3500

3500

3200 3300

LEGEND Villages d’origine

V. Chichinautzin

3000

3300

3000

3100

Volcan Limite Mexico Limite delegational 2 0

10km

6 4

8


du site

Milpa Alta.Analyses

Entouré d’un paysage naturel marqué par les grands volcans qui l’entourent Dans la cosmogonie préhispanique, les montagnes représentaient un lien puissant avec le monde divin, une connexion avec le sacré. En plus de cette symbolique, le cratère du Teuhtli représentait une source de vie puisque sa forme conique permettait la récolte naturelle des eaux de pluie, vitales pour l’agriculture.

35


36

3.3 Topographie et Paysage

3.3Topografía y paisaje

Milpa Alta se trouve au pied de la chaîne montagneuse qui entoure la vallée de Mexico . Le relief de cette région fait une pente plus basse au nord et plus haute au sud. Au nord-est, un petit volcan inactif s’élève, le Teuhtli qui sert de limite géographique avec les delegaciones Xochimilco et Tláhuac. En s’éloignant vers le sud, dans la partie centrale de Milpa Alta se forme une petite vallée entre le volcan Teuhtli et la cordillère volcanique Ajusco-Chichinauhtzin qui ferme les hauts plateaux de Mexico. C’est ici que se trouvent la plupart des zones urbaines à des altitudes qui varient entre les 2 250 et les 2 750 mètres au-dessus du niveau de la mer. qui sert de limite géographique avec les delegaciones Xochimilco et Tláhuac. En s’éloignant vers le sud, dans la partie centrale de Milpa Alta se forme une petite vallée entre le volcan Teuhtli et la cordillère volcanique AjuscoLes régions qui entourent Milpa Alta sont des zones densément peuplées par une urbanisation improvisée et « sauvage ». Il s’agit, comme pour presque tout le sud de la vallée de Mexico, d’anciens villages d’origine indienne qui ont été absorbés par l’urbanisation massive et chaotique, très souvent suite à des invasions de terres ou de ventes illégales.

Milpa Alta se encuentra al pie de la cadena montañosa que rodea el valle de México. El relieve de esta región hace una pendiente más baja a norte y más alta en el sur. En el nordeste, un pequeño volcán inactivo se eleva, Teuhtli que sirve de límite geográfico con delegaciones Xochimilco y Tláhuac. Alejándose hacia el sur, en la parte(partida) central de Milpa Alta se forma un pequeño valle entre el volcán Teuhtli y la cordillera volcánica Ajusco-Chichinauhtzin que cierra las altas mesetas de México. Es aquí dónde se encuentran la inmensa mayoría de las zonas urbanas a altitudes que varían entre los 2 250 y los 2 750 metros por encima del nivel del mar. Que sirve de límite geográfico con delegaciones Xochimilco y Tláhuac. Alejándose hacia el sur, en la parte(partida) central de Milpa Alta se forma un pequeño valle entre el volcán Teuhtli y la cordillera volcánica AjuscoLas regiones que rodean a Milpa Alta son unas zonas densément pobladas por una urbanización improvisada y “un salvaje”. Se trata, como casi para todo el sur del valle de México, de antiguos pueblos de origen indio que han sido absorbidos por la urbanización maciza y caótica, muy a menudo en respuesta a invasiones de tierras o de ventas ilegales.

Milpa Alta.Analyses

du site

Les paysages rural sont composés par une série d’éléments visibles et se trouve influencé par une série de facteurs invisibles tant physiques comme les humains qui définissent conjointement les caractéristiques du paysage. Les éléments qui contituyen le paysage sont les espaces cultivés, les espaces non cultivés, les espaces habités et l’espace organisé Dans le cas de Milpa Alta, le paysage urbain est résultat du milieu naturel modifié le long de l’histoire, d’abord par les groupes distincts ethniques qu’ont constitués les sociétés agricoles du Cuenca du Mexique et après par les membres des communautés soumises au domaine des Espagnols et de ses héritiers, tous ont participé à la construction et le maintien(maintenance) d’un système complexe de profit agricole dont les vestiges

Cualquier paisaje rural está compuesto por una serie de elementos visibles y se ve influenciado por una serie de factores invisibles tanto fisicos como humanos que conjuntamente definen las caracteristicas del paisaje. Los elementos que contituyen el paisaje son los espacios cultivados, los espacios no cultivados, los espacios habitados y el espacio organizado En el caso de Milpa Alta, el paisaje urbano es resultado del medio natural modificado a lo largo de la historia, primero por distintos grupos étnicos que constituyeron las sociedades agrícolas de la Cuenca de México y después por los miembros de las comunidades sometidas al dominio de los españoles y sus herederos, todos participaron en la construcción y mantenimiento de un complejo sistema de aprovechamiento agrícola cuyos vestigios son las terrazas ahora mayormente sembradas de nopal.


37 Le relief a une forte influence sur la perception du paysage : « C’est le composant qui constitue la base sur laquelle s’appuient et se développent les autres composants, et il conditionne la plupart des processus qui ont lieu ci-dessus ». Le relief possède de multiples éléments capables de donner une réponse visuelle différente par sa couleur, par l’évidence de ses formes, par sa texture ou sa rugosité, etc.

San Pedro Actopan San Bartolomé Xicomulco

Coupe B

Villa de Milpa Alta

San Francisco Tecoxpa

Coupe A San Salvador Cuauhtenco San Pablo Oztopec

'

San Bartolomé Xicomulco

San Pedro Actopan

Villa de Milpa Alta

San Francisco Tecoxpa

San Juan Tehuantepec

Coupe A

San Salvador Cuauhtenco

San Pablo Oztopec Villa de Milpa Alta

San Jerónimo Miacatlán

San Juan Tehuantepec

Coupe B 0

1

5

10km

du site

plan masse s/e

Milpa Alta.Analyses

El relieve ejerce una fuerte influencia sobre la percepción del paisaje, “es el componente que constituye la base sobre la que se asientan y desarrollan los demás componentes y condiciona la mayoría de los procesos que tiene lugar en él”. El relieve posee múltiples elementos capaces de dar una respuesta visual diferente por su color, lo destacado de las formas, por su textura o rugosidad, etc.

San Juan Tehuantepec

San Jerónimo Miacatlán


38

1

volcan Teuhtli

San Bartolomé Xicomulco

San Pedro Actopan

volcan Teuhtli

2 3 Villa de Milpa Alta

2

1

San Lorenzo Tlacoyucan

San Pablo Oxtotepec

4 San Pedro Actopan Villa de Milpa Alta

Milpa Alta.Analyses

du site

'

3

4 volcan Teuhtli

Villa de Milpa Alta

volcan Teuhtli

San Pedro Actopan Villa de Milpa Alta San Pedro Actopan

San Bartolomé Xicomulco


39

L’ensemble de villages d’origine attirent l’attention de façon très particulière grâce à son emplacement naturel, à sa topographie avec des pentes abruptes qui sont à l’origine des parcelles, vides ou cultivées, intercalées dans le tissu urbain. La beauté du site, de la nature et des êtres font sentir une harmonie profonde.

Culture

du site

Bati

Milpa Alta.Analyses

Tissu traditionelle


40

Milpa Alta.Analyses

du site

RĂŠseau routiere

LEGEND Villages dâ&#x20AC;&#x2122;origine Route national Route secondaire Limite delegational Limite Mexico

2 0

10km

6 4

8


3.4 Red de carreteras y transporte

Trois routes mènent à Milpa Alta. La plus ancienne, traverse Mexico sur un axe nord-sud du côté est, en passant par Iztapalapa et Tláhuac.

Tres carreteras llevan a Milpa Alta. La más antigua atraviesa la Ciudad de México de norte a sur, del lado este, pasando por Iztapalapa y Tlahuac.

La deuxième route relie Milpa Alta aux villages de montagne de Xochimilco et Tlalpan du côté ouest. Une troisième a été ouverte dans les années 1960 du côté nord-ouest, en passant par Xochimilco ; jusqu’aux années 1980 c’était la route principale pour descendre vers les terres basses de l’État de Morelos au sud. Cette route (la plus courte) fait près de 35 Km entre le centre-ville de Mexico et le centre-ville de Milpa Alta.

La segunda carretera fue inaugurada en 1960, del lado noroeste, pasando por Xochimilco; hasta el año de 1980 fue la ruta principal para dirigirse a las tierras bajas del Estado de Morelos, en el sur. Esta ruta (la más corta) tiene cerca de 35 Km entre el centro de la Ciudad de México y el centro de Milpa Alta.

Les principales insuffisances du système relatif à la voie publique sont les sections réduites des voies, le manque de signalisation, ainsi que le manque des arretes buses et des

Las principales insuficiencias del dicho sistema son: secciones interrumpidas de vías, la falta de señalizaciones, así como la falta de paradas de autobús y de terminales del transporte público que comunica los pueblos, principalmente, en recorridos locales o de paso.

terminaux du transport public dans ceux villages relient les villages, principalement avec des parcours locaux et de pas.

El transporte público que circula en esta delegación está conformado por:

Le transport public qui circule par la Délégation est conformé par: -8 routes de transport collectif ou routes fixes -9 Routes de Transport Public RTP -transport privé se intégrale par 32 emplacements de Taxis -route de transport universitaire avec base à Ville Milpa Alta direction à la Cité Universitaire.

- - - - Alta

transport collectif “combi”

transport collectif

8 rutas de transporte colectivo o rutas fijas 9 rutas de transporte público RTP Transporte privado integrado por 32 sitios de taxis Ruta de transporte universitario con base en Milpa con dirección a la Ciudad Universitaria.

du site

Le réseau relatif à la voie publique dans Milpa Alta est formée principalement par des voies primaires, secondaires et interurbaines qui relient à chacun des Peuplés Ruraux et que servent de connexion avec les Délégations voisins Xochimilco et Tláhuac et avec le reste de la ville ou aussi avec les communes de l’est sud de l’État du Mexique et l’est nord de l’État de Morelos.

La red de transporte relativa a la vía pública en Milpa Alta, está formada principalmente por vías primarias, secundarias e interurbanas que enlazan a todos los pueblos rurales y que sirven de conexión con delegaciones vecinas como Xochimilco y Tlahuac y con el resto de la ciudad, así como con las comunidades del sureste del Estado de México y el noreste del Estado de Morelos.

41

transport public RTP

transport universitaire

Milpa Alta.Analyses

3.4 Reseau routiere et transport


42

Usages

Milpa Alta.Analyses

du site

LEGEND Villages d’origine Agriculture Pâturage Forêt Volcan Route national Route secondaire Limite delegational Limite Mexico

2 0

10km

6 4

8


Types d’occupation du sol 43 BATI DENSE

BATI DIFFUS

AGRICULTURE TRADITIONNEL

PATURAGE

AGRICULTURE TRADITIONNEL

BOIS

PARC

SOL NU

Milpa Alta.Analyses

du site

CHEMIN ROUTE


44

Milpa Alta.Analyses

du site

Economie

LEGEND Villages dâ&#x20AC;&#x2122;origine Production de nopal Production de mole Festivites regionaux Route national Route secondaire Limite delegational 1 0

3 2

5km 4


3.6 Economie et turisme

3.6 Economía y turismo

Leur économie est basée sur les activités agricoles, forestières et agro-alimentaires. De ces dernières, la production et commercialisation du nopal-verdure et du mole sont des plus importantes.

Su economía está basada en las actividades agrícolas, forestales y agroalimentarias. De estas últimas, la producción y la comercialización de nopal-verdura y de mole son los más importantes.

En 2000, Milpa Alta a produit le 78% du nopal-verdure consommé dans le Pays.

En 2000, Milpa Alta produjo el 78 % de nopal-verdor caldo en el País.

D’autres produits de la région, moins importants au niveau économique, sont l’avoine de fourrage et le maïs. C’est aussi importante en termes économiques, les foires gastronomiques qui ont lieu dans la delegación : la Feria del Mole à Actocpan et la Feria del Nopal, à Milpa Alta, particulièrement.

Otros productos de la región, menos importantes a nivel económico, son la avena de forraje y el maíz. Las ferias gastronómicas que se efectuan en la Delegación son otra fuente importante de ingresos para sus habitamtes, como la Feria del Mole en San Pedro Actocpan y la Feria del Nopal, a Milpa Alta, particularmente.

La présence d’une forte activité agricole y est toujours évidente, soit dans les zones éloignées des secteurs résidentiels, soit dans la zone urbaine la plus importante, située en tête de cette delegación, où l’on peut trouver de nombreuses cultures du nopal, parmi les maisons, dans les rues, dans des petits terrains aux alentours comme au pied de la colline du Teuhtli où le nopal est cultivé dans de terrasses d’origine préhispanique.

La presencia de una fuerte actividad agícola está siempre presente, ya se aen las zonas alejadas del sector residencial o en las zonas urbanas mas importantes de la delegacion, donde podemos encontrar numerosos cultivos de nopal, ya sea entre las casas, en las calles, en los pequeños terrenos a los alrededores como al pie de la colina de Teuhtli donde el nopal es cultivado en terrazas de origen prehispánico.

Estas festividades representan un ingreso significativo en cada pueblo, ya que es durante estos dias de ferias y festejos, que los habitantes se dedican a vender su artesanía y productos culinario lo que significaun ingreso economico para las familias.

du site

Ces fêtes représentent une revenu significative à chaque villages d’origine, puisqu’elles consiste durant ces jours d’étrennes et de bons accueils, en ce que les habitants s’occupent quand avoir cela vendre son artisanat et produits culinaire ce que significaun une revenu économique pour les familles.

Las ferias y festividades de Milpa Alta constituyen celebraciones muy llamativas debido a su atractivo culinario y cultural, y son punto de interés para turistas provenientes de toda la republica Mexicana.

Milpa Alta.Analyses

Les fêtes a Milpa Alta constituent des célébrations très criardes grâce à son attrait culinaire et culturel, et sont point d’intérêt pour des touristes provenants de toute la république Mexicaine.

45


46

San Antonio Tecomitl

Villa de Milpa Alta San Agustin Othenco

Tourisme

San Francisco San Bartolomé Xicomulco

LEGEND Eglise

Milpa Alta.Analyses

du site

Restaurants

San Pedro Actopan

Loisir, nature et santé Temazcal Center ecoturistique Education environmental Auberges

Festivités et traditions Festivités et foires Concours ballons Concours artisanat

Produits locaux Production

nopal

Apiculteurs Production amaranto Production

avoine

Production Pépinières

fruits

Production

mole

San Salvador Cuauhtenco San Pablo Oztotepec

San Jerónimo Macatlan

San Lorenzo Tlacoyucan Santa Ana Tlacotenco


3.6 Economie et tourisme

3.6 Economía y turismo

Milpa Alta est reconnue comme l’une des delegaciones avec des fortes racines culturelles. Son riche héritage préhispanique et son allure espagnole ont produit, actuellement, un genre de gens où les coutumes sont devenues des traditions. Cela a créé un peuple très riche culturellement dont le témoignage est constitué par de nombreuses festivités dans tous les villages et quartiers qui conforment cette démarcation.

Su economía está basada en las actividades agrícolas, forestales y agroalimentarias. De estas últimas, la producción y la comercialización de nopal-verdura y de mole son los más importantes.

Otros productos de la región, menos importantes a nivel económico, son la avena de forraje y el maíz. Las ferias gastronómicas que se efectuan en la Delegación son otra fuente importante de ingresos para sus habitamtes, como la Feria del Mole en San Pedro Actocpan y la Feria del Nopal, a Milpa Alta, particularmente. La presencia de una fuerte actividad agícola está siempre presente, ya se aen las zonas alejadas del sector residencial o en las zonas urbanas mas importantes de la delegacion, donde podemos encontrar numerosos cultivos de nopal, ya sea entre las casas, en las calles, en los pequeños terrenos a los alrededores como al pie de la colina de Teuhtli donde el nopal es cultivado en terrazas de origen prehispánico.

Las ferias y festividades de Milpa Alta constituyen celPendant ces foires-là, ont lieu des expositions industri- ebraciones muy llamativas debido a su atractivo culielles, agraires et d’élevage où les voisins de la cir- nario y cultural, y son punto de interés para turistas conscription exposent aussi leurs produits, leurs récoltes provenientes de toda la republica Mexicana. et des animaux d’élevage. Estas festividades representan un ingreso significativo en Chaque année, des festivités gastronomiques sont réalicada pueblo, ya que es durante estos dias de ferias y fessées en attirant l’attention de beaucoup de monde venu de tejos, que los habitantes se dedican a vender su artesanía l’extérieur de cette delegación. Les habitants y étalent y productos culinario lo que significaun ingreso economico leurs produits et leurs pièces artisanales. para las familias. Ces derniers temps, l’éco-tourisme y est aussi promouvu en profitant des paysages et des forêts de la région, ainsi que des techniques de guérison préhispaniques que les résidents utilisent toujours.

du site

Dans toutes ces fêtes les résidents se retrouvent et côtoient des habitants des autres delegaciones voisines et même des visitant des états du Mexique.

En 2000, Milpa Alta produjo el 78 % de nopal-verdor caldo en el País.

Milpa Alta.Analyses

Les fêtes des saints patrons de toutes les chapelles durent normalement quatre jours. Les festivités commencent la veille suivies de la célébration, la tourne-fêté (la torna fiesta) et la octava ( ?????). En plus, 44 festivités religieuses secondaires ont aussi lieu, ainsi que 108 célébrations communes comme la Toussaints (día de los santos difuntos o día de los muertos), la représentation de la passion du Christ, dans la « semaine sainte » (Semana Santa ), etc. ; neuf carnavals et 12 pèlerinages. En somme, 185 fêtes religieuses par année, dans cette delegación.

47


48

Equipements COMMERCE Marché fixe Marché itinerant

San Antonio Tecomitl

Central abasto

EDUCATION Ecole elementaire Lycée Colleges Education superieur

Villa de Milpa Alta

SANTE

San Agustin Othenco

Centre de Santé

San Francisco

Hopital general

San Bartolomé Xicomulco

RECREATION Musée Centre cultural Auditorium

San Pedro Actopan

Bibliothèque

Milpa Alta.Analyses

du site

Space sportif Piscine

ESPACES PUBLIQUES Place civique

San Jerónimo Macatlan San Juan Tepenahuac

San Salvador Cuauhtenco San Pablo Oztotepec

San Lorenzo Tlacoyucan

Parc

Santa Ana Tlacotenco

Jardin de quartier Cimetière Eglise

ECOTURISME Temazcal Center ecotouristique Education environmental Production de produit locaux

1 0

3 2

5km 4


3.7 Equipement et services

49

La delegación (le quartier) est structurée autour de Villa Milpa Alta, San Pedro Atocpan et San Antonio Tecómitl, en tant que concentratrices d’équipement moyen et de services commerciaux. A présent, l’équipement est insuffisant pour satisfaire les besoins de la population. Pour l’avenir, il faudra donc le développer. Bref, l’infrastructure de commerces et de services est très faible à cause du manque de grands supermarchés, de centres commerciaux avec des services bancaires, de centres de divertissements ou de restaurants du genre MacDonals ou Burger King, etc. En revanche, il y a le grand Centre de Acopio del Nopal (Centre fournisseur / de stockage du nopal) et de petites ou micro-industries parmi lesquelles nous pourrions remarquer de petits atelier d’artisanats, certaines autres organisées comme coopératives qui produisent des montgolfières, des choses en cuir ou en argent, des meubles en bois, des vêtements brodés ou de tissus. A part l’industrie du mole dont l’on compte avec plus de 16 producteurs, situés tous a San Pedro Actoctpan, la plupart n’est pas classée comme organisée. Dans le cas particulier du nopal, on n’a que dix petites entreprises qui produisent avec ce légume des conserves, des confitures, des shampoings et des médicaments naturels. En effet, les résidents de cette démarcation ont des usages, des traditions et des coutumes qui leur offrent une forte identité et de la cohésion sociale dont manque le reste de la Ville de Mexico. Cette population-la est décidée à défendre tout cela ainsi qu’à protéger les ressources naturels de leur région, particulièrement celui d’eaux souterraines et celui des forêts qui assurent la production d’oxygène tellement nécessaire dans une ville si polluée que celle de Mexico. Le faible équipement corrspond à une population peu dense et á une grande distance au centre. Il n’y a pas ici de grands magasins. Cependant, les supermarchés sont sensiblement surreprésentés à Milpa Alta, C’est un example de zone en voie d’urbanisation et d’équipement, dont la varieté commerciale est reduite au minimum. Le 65% sont des commerces d’alimentation

Milpa Alta.Analyses

La delegación (le quartier) est structurée autour de Villa Milpa Alta, San Pedro Atocpan et San Antonio Tecómitl, en tant que concentratrices d’équipement moyen et de services commerciaux. A présent, l’équipement est insuffisant pour satisfaire les besoins de la population. Pour l’avenir, il faudra donc le développer. Bref, l’infrastructure de commerces et de services est très faible à cause du manque de grands supermarchés, de centres commerciaux avec des services bancaires, de centres de divertissements ou de restaurants du genre MacDonals ou Burger King, etc. En revanche, il y a le grand Centre de Acopio del Nopal (Centre fournisseur / de stockage du nopal) et de petites ou micro-industries parmi lesquelles nous pourrions remarquer de petits atelier d’artisanats, certaines autres organisées comme coopératives qui produisent des montgolfières, des choses en cuir ou en argent, des meubles en bois, des vêtements brodés ou de tissus. A part l’industrie du mole dont l’on compte avec plus de 16 producteurs, situés tous a San Pedro Actoctpan, la plupart n’est pas classée comme organisée. Dans le cas particulier du nopal, on n’a que dix petites entreprises qui produisent avec ce légume des conserves, des confitures, des shampoings et des médicaments naturels. En effet, les résidents de cette démarcation ont des usages, des traditions et des coutumes qui leur offrent une forte identité et de la cohésion sociale dont manque le reste de la Ville de Mexico. Cette population-la est décidée à défendre tout cela ainsi qu’à protéger les ressources naturels de leur région, particulièrement celui d’eaux souterraines et celui des forêts qui assurent la production d’oxygène tellement nécessaire dans une ville si polluée que celle de Mexico. Le faible équipement corrspond à une population peu dense et á une grande distance au centre. Il n’y a pas ici de grands magasins. Cependant, les supermarchés sont sensiblement surreprésentés à Milpa Alta, C’est un example de zone en voie d’urbanisation et d’équipement, dont la varieté commerciale est reduite au minimum. Le 65% sont des commerces d’alimentation

du site

3.7 Equipamiento y servicios


50

3.8 Habitat a

Milpa Alta

3.8 Vivienda en Milpa Alta

Jusqu’à la deuxième moitie du XXe s., les espaces d’établissement des villages ruraux de Milpa Alta étaient constitués par une architecture vernaculaire (propre de cette région) du sud et du sud-est de la vallée. Celle-ci se caractérisait par des immeubles dont les murs étaient de pierre volcanique et les toits en pente de tuiles plates appelés « marseillesas ». Mais, c’est l’expansion urbaine et le fort croissement démographique de la deuxième moitié du XXe s. qui ont marqué la morphologie de l’espace rural et urbain.

Hasta mediados del siglo XX los espacios fundacionales de los poblados rurales de Milpa Alta se cons- tituían por una arquitectura vernácula de la región sur y sureste de la cuenca, caracterizada por cons- trucciones habitacionales con muros de piedra volcánica y techumbres a dos aguas cubiertas con teja plana llamada “marsellesa”, pero la expansión del área urbana de la ciudad y el notable crecimiento demográfico de la segunda mitad del siglo XX ha marcado la morfología del espacio rural y urbano.

C’est difficile que les logements de traits et leurs processus traditionnels sion publicitaire que les grands centres gions de paysans laquelle a exercé une

la campagne conservent leurs en raison d’une haute presde population adressent aux réforte influence au changement.

Es difícil que las viviendas del campo conserven sus rasgos y procedimientos tradicionales, pues la intensa presión publicitaria que desde los grandes centros de población se emite hacia las áreas campesi- nas ha ejercido una gran influencia de cambio.

Bien que le paysage dominant dans la Delegación Milpa Alta soit la construction et la conservation d’un complexe système agricole dont les vestiges sont les terrasses cultivées à présent de nopal, la structure urbaine de Milpa Alta est caractérisée par un espace d’habitations unifamiliales. La plupart, ce sont des logements particuliers à deux ou à trois étages et à des niveaux différents de consolidation à cause du processus d’auto-construction toujours très présent là.

Si bien el paisaje dominante en la Delegación Milpa Alta es la construcción y mantenimiento de un complejo sistema agrícola cuyo vestigio son las terrazas ahora mayormente sembradas de nopal, la estructura urbana de Milpa Alta se caracteriza por un espacio habitacional unifamiliar, la mayoría son viviendas propias de uno o dos pisos y distintos grados de consolidación por el proceso de autoconstrucción imperante en la edificación de las viviendas.

Milpa Alta.Analyses

du site

Les locaux à usage d’habitation sont souvent établis ou il y avait autrefois des champs cultivés. Ceux-ci ont été partagés par des rapports de parenté et cédés aux enfants. C’est le processus de peuplement que par des générations a existé dans ce secteur de la Ville de Mexico. C’est à partir de cette succession de droits de la terre que les résidents ont auto-construit leur espace d’habitation. Il s’agit donc d’une production sociale de l’espace. Bien que l’on puisse trouver des ressemblances dans d’autres villages, le cas de Milpa Alta est toujours particulier en raison de l’ancrage à la terre, des traditions et des usages et coutumes de ses habitants. Ce sont ces particularités-là qui soutiennent leur reconnaissance d’eux-mêmes comme propriétaires du territoire..

En gran medida las viviendas están asentadas en lo que antiguamente fue un campo de cultivo, que a partir de las relaciones de parentesco se dividió y cedió a los hijos; es el proceso de poblamiento que de generación en generación se ha ido dando en este espacio de la ciudad. A partir de esta cesión de derechos de la tierra, los pobladores han ido autoconstruyendo su espacio habitable, es decir, una producción social del espacio; es un caso particular en comparación a otros pueblos que pueden compartir escenarios similares, porque la especificidad está en el arraigo a la tierra, las tradiciones, los usos y costumbres en Milpa Alta que componen el reconocimiento de sí mismos como propietarios del territorio.


D’un coté, le processus d’édification de l’habitation rurale est délaissé. De l’autre coté, les différentes étapes d’auto-construction sont aussi ignorées. En effet, de la pièce ronde, au début des travaux, à la construction de deux ou plus de pièces, où la famille puisse avoir une cuisine, une salle de bains et une chambre, cela peut durer de cinq a dix ans. Pendant ce temps, la famille, conformée depuis le début des deux jeunes parents et de leurs deux petits enfants, occupe une pièce où toutes les activités ménagères sont réalisées : y compris celle de faire de la cuisine et même celle de dormir. Les conditions d’éclairage et de ventilation sont presque nulles et même si parfois, il y a assez d’espace, les problèmes d’entassement et de manque de fonctionnalité est toujours présente.

No sólo el largo proceso de edificación de la vivienda rural pasa desapercibido, en consecuencia tampoco se contemplan las diferentes etapas del proceso de autoconstrucción porque del cuarto redondo a la construcción de 2 o más cuartos, que permita a la familia contar con una cocina, baño y recámara, transcurren de 5 a 10 años. Un tiempo durante el cual la familia, para entonces ya integrada además de los jóvenes padres por dos hijos pequeños, ocupa un cuarto donde realiza la totalidad de las labores domésticas que van desde cocinar hasta dormir. Las condiciones de iluminación y ventilación son mínimas, en ocasiones tiene acabados que hacen más accesible el espacio, pero no elimina los problemas de hacinamiento e in- funcionalidad del mismo

D’après un des habitants : « C’est occupé…. Mais, on ne vit pas bien ». Car, en plus, il faut partager les services (électricité, eau,…) avec la famille « titulaire » soit paternelle soit maternelle. Cela dépend de qui (le père ou la mère), a hérité la terre et qui réalise le lotissement entre ses enfants. Il ne s’agit pas d’une famille étendue mais de trois a huit (environ) qui occupent le même terrain de la famille « titulaire »en partageant et en négociant, jour après jour, l’utilisation de la cuisine ou de la salle de bains.

“Se ocupa... pero no se vive bien”, porque además está la cuestión de compartir los servicios (drenaje, agua, electricidad) con la familia “titular” a veces paterna y otras materna. Depende si es la madre o el padre quien hereda la tierra y lleva a cabo su lotificación para repartir a los hijos, por lo que no estamos hablando de una familia extendida sino de varias, de 3 hasta 8 familias en promedio, que ocupan un mismo predio, conviviendo en el espacio habitacional de la familia “titular” donde comparten y negocian día a día el uso de espacios como la cocina y el baño, principalmente.

Les frais de construction de l’habitation rurale qui comprennent du matériel industriel comme la cloison et la dalle, les salaires de deux ou trois mâcons, la préparation du terrain, les fondements, etc. , font difficile la continuité de la construction qui peut tarder plus de cinq ans (environ).

El sufragar el costo total de la vivienda rural, por supuesto materiales industriales como el tabicón y la losa que tienen un precio elevado, de 2 a 3 trabajadores y demás gastos que pueden oscilar desde la limpieza del terreno hasta su cimentación y ni- velación, entre otros, limitan la continuidad de la construcción por lo que la vivienda se mantiene en estas condiciones no menos de 5 años.

Pendant ce temps, la famille a d’autres frais aussi importants tels que la nourriture et l’école de ses nombreux enfants. Effectivement, les foyers de cette circonscription sont les plus nombreux du D.F. . Tout cela ralentit l’édification de l’habitation et provoque beaucoup de limitations sur le plan de l’éclairage intérieur et des installations sanitaires. A cause de sa localisation géographique, à Milpa Alta, il fait très froid en hiver. Cette situation est aggravée dans une maison en gros-œuvre où les fenêtres n’ont même pas de vitres. Dans la dernière étape, le reste des pièces sont bâties et l’habitation rurale achevée est formée des chambres pour les enfants et les parents, d’une cuisine, d’un séjour et, enfin, d’une salle de bains avec des installations sanitaires. Il y a toujours un espace pour faire la lessive et pour les activités productives familiales.

de la vivienda

Durante este tiempo se priorizan otros gastos en el presupuesto familiar enfocados a la manutención y educación de los hijos, aumento en el tamaño de la familia (es de recordar que los hogares de Milpa Alta son los más grandes del DF), que no sólo detiene la construcción de la vivienda sino que la mantiene con graves carencias: limitadas fuentes de iluminación natural hacia el interior de la vivienda, la falta de instalaciones sanitarias por la carencia de servicios que posterga la construcción del baño, el cual se coloca fuera del espacio destina- do para la vivienda, desprotección del medio natural. En Milpa Alta (dada su localización geográfica) el invierno es particularmente crudo, así que una vivienda en obra negra, con un número variable de ventanas, pero sin vidrios y herrería, tiene poca adecuación climática a las inclemencias del tiempo. Para la tercera etapa, se construyen el resto de los cuartos que darán forma a la vivienda rural como tal, esto es, recámaras para los hijos, los padres, cocina, sala, comedor y finalmente el baño con instalaciones sanitarias, aunado a que se conserva el espacio para lavar y las actividades productivas,

51

du site

Proceso de construccion

Milpa Alta.Analyses

Processus de consolidation de l’habitat


51 Projet pilote d’amélioration de l’habitat rural durable dans les villages de la delegación Milpa Alta

Proyecto Piloto de Mejoramiento de Vivienda Rural Sustentable en Pueblos de la Delegación Milpa Alta

Ce programme est développé d’après deux accords de l’Institut de l’habitat du district fédéral (INVI) ( Instituto de la Vivienda du Distrio Federal) : celui de « Bases de collaboration pour le développement de programmes de l’habitat » (Bases de Colaboration para el Desarrollo de Programas de Vivienda) avec l’arrondissement (la delegación) de Milpa Alta, et celui de « Collaboration avec l’université nationale autonome du Mexique » (UNAM) (Colaboración con la Universidad Nacional Autónoma de México) avec le soutient de la faculté d’architecture de l’ UNAM, pour réaliser le « Projet pilote d’amélioration de l’habitat rural durable » ( Proyecto Piloto de Mejoramiento de la Vivienda Rural Sustentable), dans les villages de la delegación Milpa Alta. Leur but est de coordonner leurs capacités pour intégrer leurs projets et leurs actions stratégiques, tout cela pour améliorer l’habitat avec un perspective de développement durable.

Este Programa se desarrolla en base a dos Convenios que suscribe el Instituto de Vivienda del Distrito Federal, INVI, el de Bases de Colaboración para el Desarrollo de Programas de Vivienda con la Delegación Milpa Alta y el de Colaboración con la Universidad Nacional Autónoma de México, con la asistencia de la Facultad de Arquitectura para ejecutar el “Proyecto Piloto de Mejoramiento de Vivienda Rural Sustentable en Pueblos de la Delegación Milpa Alta” coordinando sus capacidades para con el lo integran proyectos y acciones estratégicas dirigidas al mejoramiento habitacional, con una perspectiva de desarrollo sustentable.

Milpa Alta.Analyses

du site

Quatre villages ont été choisis (San Agustín Ohtenco, San Jerónimo Miacatlán, San Francisco Tecoxpa y San Juan Tepenahuac) dont l’occupation est de 2,641 habitations (8,5% du total de la delegación). Cela représente, dans l’ensemble, 11,171 résidents (9% du total de la delegación). Le concept de durabilité n’est pas que l’incorporation de techniques existantes dans le marché. C’est aussi la nécessité de partir de l’objectif recteur de l’ordonnément urbain, c’est-à-dire de la densification et de la consolidation de l’habitat dans les limites des villages ruraux. En offrant la possibilité d’occupation des établissements irréguliers sur le sol de conservation. Le programme d’amélioration de l’habitat rural (Programa de Mejoramiento de la Vivienda Rural) ne répond pas qu’au besoin d’amélioration de l’habitat des familles qui ont bénéficié des crédits de l’INVI, mais aussi á l’économie de la région en offrant des emplois, de la main d’œuvre, et de l’achat de matériaux, dans les commerces des villages et des quartiers de cette delegación.

Se eligieron cuatro pueblos (San Agustín Ohtenco, San Jerónimo Miacatlán, San Francisco Tecoxpa y San Juan Tepenahuac) ocupando 2,641 viviendas (8.5% del total de la delegación), que en conjunto representan 11,171 habitantes (9% del total de la delegación). El concepto de sustentabilidad no se limita a la incorporación de instalaciones técnicas existentes en el mercado, sino que se parte del objetivo rector del ordenamiento urbano, densificando y consolidando la vivienda dentro de los límites de los poblados rurales, ofreciendo una alternativa a la ocupación de los asentamientos irregulares sobre el suelo de conservación. El Programa de Mejoramiento de Vivienda Rural no sólo da respuesta a una necesidad del mejoramiento habitacional de las familias beneficiadas con los créditos del Instituto, también incide en la economía de la región al generar empleos en la mano de obra y compra de materiales en los comercios de los pueblos y barrios.


3.9 Urbanisation difusse

3.9 Urbanisation difusse

Les seules zones d’habitat légal – avec des titres de propriété et des infrastructures – peuvent être celles qui se trouvent à l’intérieur des limites définies pour chaque village.

Las únicas zonas de habitación legal – con títulos de propiedad e infraestructuras – pueden ser aquellas que se encuentran al interior de los límites definidos para cada pueblo.

Le premier type de migration numériquement importante se composait principalement d’ouvriers agricoles qui restaient de façon saisonnière dans la localité. Ceux-ci retournaient régulièrement dans leurs régions d’origine ou trouvaient un travail dans la zone industrielle de la capitale ou encore continuaient leur migration vers le nord du pays ou les Etats-Unis. Parmi eux, quelques-uns se seraient installés définitivement à Milpa Alta, C’est avec ces premiers immigrants ainsi qu’avec la « croissance naturelle » de cette population que les premières zones d’habitat irrégulière (asentamientos irregulares) se sont formées, en dehors des périmètres urbains de chaque village.

El primer tipo de migración numéricamente importante se componía principalmente de obreros agrícolas que permanecían de manera estacionaria (durante el cultivo y la cosecha) en la localidad. Estos últimos regresaban regularmente a sus poblados de origen o encontraban un trabajo en la zona industrial de la capital o hasta continuaban su migración hacia el norte del país o hacía los Estados Unidos. De entre ellos, algunos se instalarían definitivamente en Milpa Alta. Es con estos primeros inmigrantes así como con el crecimiento natural de esta población que las primeras zonas de habitación irregular (asentamientos irregulares) se formaron, fuera de los perímetros urbanos de cada pueblo.

Trois vagues d’immigration sont connues à Milpa Alta. La première au début des années 1970, quand les premiers établissements irréguliers commencent à apparaître dans les villages plus consolidés (Villa Milpa Alta, San Pedro Atocpan et San Antonio Tecómitl), qui sont aussi les plus proches de la capitale (dans la partie nord de l’arrondissement). A la fin des années 1970 on recense 17 établissements irréguliers.

Tres olas de migración / movimientos migratorios son conocidos en Milpa Altas. La / el primero, a principios de 1970, cuando los primeros asentamientos irregulares comienzan a aparecer en los pueblos más consolidados (Villa Milpa Alta, San Pedro Atocpan et San Antonio Tecómitl), que son también los más cercanos a la capital (al norte de la delegación). A fines LEGEND de 1970 se registran 17 asentamientos irregulares.

La deuxième vague commence peu après 1985, à la suite du tremblement de terre de septembre de cette même année et s’accentue aux débuts des années 1990. Les asentamientos irregulares des villages qui avaient commencé à s’étaler dès la décennie précédente continuent de s’accroître En effet, en dix ans, en 1990, la mairie avait enregistré 68 établissements irréguliers, presque 50 de plus qu’au début des années 1980.

El segundo movimiento migratorio poco después de Pâturage 1985, después de los sismos de septiembre Forêt de ese mismo año, y se acentúa a principios de Urbanisation 1990. duffuse national Los asentamientos irregulares de los pueblos que Route habían Route secondaire comenzado a extenderse desde hacía diez años, continuLimite delegational aban creciendo. Efectivamente, después de diezLimite años, Mexico en 1990, el gobierno había registrado 68 asentamientos regulares, casi 50 más que a principios de 1980. Finalmente, la tercera ola / el tercer movimiento abarca de 1995 a nuestros días. En este periodo, una nueva carretera es inaugurada en la parte oeste de la delegación, comunicando los poblados de San Bartolomé Xicomulco, San Pablo Oztotepec y San Salvador Cuauhtenco, con los grandes ejes de la capital. Al otro extremo de Milpa Alta, en San Antonio Tecómitl, la expansión de los asentamientos irregulares incluso sobrepasó los límites de la delegación. Actualmente, las autoridades gubernamentales de Milpa Alta reconocen 125 asentamientos en una superficie LEGEND de tres km2, alojando a cerca de 1 600 familias, lo que corresponde a poco menos de 10 000 personas.

Evolution de l’urbanisation diffusse

Villages d’origine

1970 1

3 2

0

5km 4

Villages d’origine Agriculture Pâturage Forêt Urbanisation duffuse Route national Route secondaire

2000

Limite delegational Limite Mexico

1 0

3 2

du site

Agriculture

Milpa Alta.Analyses

Enfin, la troisième vague va de 1995 à nos jours. À cette époque, une nouvelle route est ouverte dans la partie ouest de l’arrondissement, reliant les villages de San Bartolomé Xicomulco, San Pablo Oztotepec et San Salvador Cuauhtenco aux grands axes de la capitale. À l’autre extrême de Milpa Alta, à San Antonio Tecómitl, l’étendue des établissements irréguliers a même dépassé les frontières de l’arrondissement. Aujourd’hui, les autorités de la mairie de Milpa Alta reconnaissent 125 asentamientos sur une superficie de 3 km2, hébergeant près de 1 600 familles, ce qui correspondrait à un peu moins de 10 000 personnes

52

5km 4


Milpa Alta.Analyses

du site

53

Les villages étant majoritairement habités par originarios tandis que les habitats irréguliers le sont par les avecindados.

Los pueblos estan en su mayoría habitados por originarios mientras que los asentamientos irregulares, por avecindados.

Les asentamientos irregulares varient énormément quant à leur aspect physique.

Los asentamientos irregulares varían enormemente en cuanto a su aspecto físico.

Les plus anciens, ceux qui entourent les villages de San Pedro Atocpan ou San Antonio Tecómitl, aux deux frontières urbaines de l’arrondissement, sont aujourd’hui tout à fait urbanisés ce qui rend les frontières entre village et asentamiento imperceptibles à première vue. Les rues sont dégagées, revêtues et éclairées la nuit, les maisons bâties en matériaux durables, de plusieurs étages, souvent décorées ; on trouve des petits commerces, comme des épiceries, ainsi que des chapelles dédiées au saint patron du quartier ou à la Vierge de Guadalupe.

Los más antiguos, los que rodean los pueblos de San Pedro Atocpan o San Antonio Tecómitl, en los dos límites urbanos de la delegación, actualmente están completamente urbanizados lo que vuelve a los límites entre pueblo y asentamiento imperceptible a primera vista. Las calles son despejadas, revestidas e iluminadas en la noche, las casas construidas con materiales durables, de varios pisos, frecuentemente decoradas; se encuentras pequeños comercios como las tiendas de abarrotes, así como capillas dedicadas al santo patrono del pueblo o a la Virgen de Guadalupe.

Des quartiers plus récents sont un mélange de zone résidentielle et de parcelles agricoles. Ils se trouvent plus éloignés des villages, dans un environnement encore rural. Ici l’accès est encore difficile, à cause des mauvaises voies de communication, et les rues sont rarement revêtues. Les maisons sont souvent en cours de construction, pour la plupart faites de matériaux récupérés et réutilisés, comme du bois, des parpaings ou de la tôle ondulée. Ces quartiers ne disposent que rarement d’infrastructures.

Algunas colonias más recientes son una combinación de la zona residencial y de las parcelas agrícolas. Estas se encuentran más alejadas de los pueblos, en un ambiente aún rural. Ahí, el acceso es todavía difícil debido a las malas vías de comunicación y las calles están ocasionalmente pavimentadas. Generalmente, las casas están a medio construir y la mayoría hechas de materiales de reúso tales como: madera, lamina, chapa ondulada, perpiaño,… Estas colonias casi nunca cuentan con infraestructura.

Enfin, un troisième type de zone d’habitat irrégulière, la plus rare, est celle des colons ou paracaidistas qui s’installent sans autorisation sur des terrains éloignés et construisent quelques constructions précaires et dispersées. Ce genre de concentration se trouve dans les parties plus éloignées des villages et n’est pas considéré par la mairie comme des quartiers. Il s’agit de quelques maisons de fortune dispersées et dans une situation de haute précarité. Ces maisonnées se trouvent sur des terrains isolés, comme des champs agricoles non travaillés ou des clairières dans la forêt ; ou bien dans des zones à haut risque.

Finalmente, un tercer tipo de zona habitacional irregular, la menos frecuente, es la de los paracaidistas que se instalan sin autorización, en terrenos alejados y que construyen de manera precaria y dispersa, y además en condiciones de gran carencia. Ces casuchas se encuentran en terrenos aislados como las aéreas de cultivo no trabajados o en claros de la zona boscosa, e incluso en zonas de alto riesgo.

L’acquisition des terrains peut se faire par différents moyens. En général, les nouveaux habitants ont acheté leurs parcelles, souvent à crédit, dans la cadre d’un contrat que l’on appelle « de vente privée », qui établit un engagement entre les parties, mais sans ratification légale, c’est-à-dire sans inscription dans le cadastre public, une sorte d’accord informel mais officialisé.

La adquisición de los terrenos puede realizarse por diferentes medios. En general, los nuevos habitantes compraron sus parcelas a crédito y bajo un contrato llamado “de compra privada”, el cual establece un compromiso entre las partes pero sin validación oficial, es decir, sin estar inscrito en el catastro publico de la propiedad. Se trata entonces de una especie de acuerdo informal pero oficializado.


Puisqu’il n’y a pas de services de drainage, l’utilisation de latrines ou de fosses septiques, individuelles ou collectives, est obligée. Quant à la distribution d’eau, Puisqu’il n’y a pas de tuyauteries ni aucun système d’accumulation et de distribution d’eau, c’est la principale demande que les habitants des asentamientos adressent à la mairie. Celle-ci est engagée, surtout en période sèche, à distribuer un camion-citerne par quartier, qui à son tour est soigneusement distribué par famille. L’autre service que la mairie garantit dans ces quartiers c’est la récolte des ordures, en moyenne une fois par semaine. Quant aux services offerts par les compagnies privées, elles ne font pas de distinction entre quartiers légaux ou illégaux et desservent donc ces asentamientos : le gaz, le téléphone, les produits alimentaires et éventuellement les transports. La situation de ces asentamientos irregulares est, en somme, un mélange singulier de précarité et de consolidation. En effet, les quartiers continuent de se développer, les familles continuent de construire et de s’installer, et une apparence chaque fois plus urbaine et établie se dessine.

54

Ya que en estas colonias toda construcción o infraestructura urbana es ilegal, el equipamiento urbano es siempre resultado de las iniciativas de los vecinos. Ya que no hay servicio de drenaje, el uso de la letrina o de la fosa séptica, individual o colectiva, es obligatorio. En cuanto a la distribución del agua, ya que no hay tuberías ni ningún sistema de acumulación y distribución del agua, ésta se ha convertido en la principal demanda que los asentamientos hacen a las autoridades del DDF (Departamento del Distrito Federal). Estos últimos, están comprometidos, sobre todo en el periodo de sequías, a proveer un camión cisterna por colonia, el cual es repartido cuidadosamente entre todas las familias. El otro servicio que el gobierno garantiza en esas colonias, es el de la recolección de basura una vez por semana, en promedio). En cuanto a los servicios que ofrecen las empresas privadas, estas no hacen distinción entre las colonias legales y las ilegales, proveyendo así a estos asentamientos de: gas, teléfono, productos alimentarios y eventualmente, transporte. La situación de estos asentamientos irregulares es, en suma, una combinación singular de carencia y de consolidación. Efectivamente, las colonias continúan su desarrollo, las familias siguen construyendo y estableciéndose, y una imagen cada vez más urbana y establecida se dibuja.

du site

Puisque dans ces quartiers toute construction ou infrastructure urbaine est illégale, l’équipement urbain est toujours le résultat des initiatives des voisins.

Este tipo de transacción es muy común entre los “Milpaltenses comuneros” cuando, por ejemplo, ceden un terreno a un familiar. Una vez más, al tratarse una propiedad social, la venta de terrenos debe ser aprobada por la asamblea de comuneros, lo que en rara ocasión se efectúa. En lugar de “vender” se sede legalmente el terreno, aún si detrás de esta apariencia puede haber efectivamente una transacción monetaria. El acuerdo así establecido se basa en una doble vulnerabilidad: el propietario no cuenta con los medios legales para exigir el pago mensual- si, por ejemplo, el nuevo propietario deja de pagar-, y por el otra lado, el comprador no dispone del título de propiedad del bien; legalmente puede ser desalojado en cualquier momento por “invadir” los terrenos comunitarios.

Milpa Alta.Analyses

Ce genre de démarches est courant entre Milpaltenses comuneros, lorsque, par exemple, ils cèdent un terrain à un membre de la famille. Encore une fois, puisqu’il s’agit de propriété sociale, la vente de terrains doit être approuvée par l’assemblée des comuneros, ce qui arrive rarement. Au lieu de « vendre », donc, on « cède » légalement le terrain, même si derrière cette façade il peut y avoir effectivement un échange monétaire. L’accord ainsi établi est fondé sur une double vulnérabilité : le propriétaire n’a pas les moyens légaux pour exiger les payements mensuels - si, par exemple, le nouveau propriétaire arrête de les payer -, mais l’acquéreur ne dispose des titres de propriété du bien acheté ; lé galement, donc, il peut être chasé à toutmoment pour avoir « envahi » des terrains de la communauté.


55

Projection population-habitat 2010-2020 a Milpa Alta

Les projections de population sont estimations pour des années futures calculées conformément aux tendances observées, analyser le phénomène démographique dans le long terme en prenant en compte les démographiques variables de fécondité, de mortalité et de migration, sont nécessaires pour entendre le processus de planeación puisqu’il permet de devancer aux nécessités futures d’infrastructure sociale et économique; et pour, il la comprend, le comportement des phénomènes qu’ils touchent à la population, puisqu’ils permettent d’évaluer ses potentialités et sa dynamique de changement.

San Salvador Cuauhtenco

Population total 2010-2020 San Salvador Cuauhtenco

du site

Milpa Alta.Analyses

Comme nous pouvons observer en voyant la table de projections de population et de demeure, le pourcentage de croissance n’est pas si élevé, par lequel le nombre de demeure requis podramos le placer à l’intérieur du limit urbain exstant, selon le plan de developpement urbain du Milpa Alta.

San Pedro Actopan

San Bartolomé Xicomulco

Population total 2010-2020 San Pablo Oztotepec

Population total 2010-2020 San Bartolomé Xicomulco

Population total 2010-2020 San Pedro Actopan

24,000

24,000

24,000

24,000

21,000

21,000

21,000

21,000

18,000

18,000

18,000

18,000

15,000

15,000

12,000

12,000

12,000

9,000

9,000

9,000

15,000 12,000

14,919

15,565

13,970

9,000

15,000

15,626

16,688

17,411

6,000

6,000

6,000

3,000

3,000

3,000

0

0 2010

Para Milpa Alta aún en el escenario más alto que representa un incremento del 22.69%; capaz de ser absorbida dentro de los límites de los poblados e implicará, incrementar los niveles de equipamiento, vivienda, servicios y empleo.

San Pablo Oztotepec

2015

Habitation total 2010-2020 San Salvador Cuauhtenco

2015

2020

Habitation total 2010-2020 San Pablo Oztotepec

4,912

5,156

2010

2015

2020

Habitation total 2010-2020 San Bartolomé Xicomulco 5,700

5,700

4,900

4,900

4,900

4,200

4,200

4,200

4,200

4,151

3,500

3,500

2,800

2,800

2,800

2,100

2,100

2,100

2,100

1,400

1,400

1,400

700

700

700

0

0

0

3,500 2,800

3,132

2010

2015

2020

augmentation 1 595 habitants et 1 041 logis pendant 10 ans

3,500

3,729

2010

2015

2020

1 785 habitants et 793 logis pendant 10 ans

1,118

1,245

2010

2015

1,357

2020

Habitation total 2010-2020 San Pedro Actopan

5,700

4,173

2015

0

4,900

3,825

2010

11,165

3,000

5,700

4,522

10,701

6,000 4,628

0 2010

2020

10,020

2,324

2,585

2010

2015

2,812

1,400 700 0

2020

528 habitants et 239 logis pendant 10 ans

2020

1 145 habitants et 793 logis pendant 10 ans


56

Population total 2010-2020 San Lorenzo Tlacoyucan

Population total 2010-2020 Villa Milpa Alta

24,000

24,000

21,000

22,000

22,203

San Antonio Tecomitl

Santa Ana Tlacotenco

Population total 2010-2020, San Agustin Ohtenco San Francisco Tecoxpa, San Jerónimo Miacatlán

Population total 2010-2020 Santa Ana Tlacotenco

Population total 2010-2020 San Antonio Tecómitl

24,000

24,000

31,000

21,000

21,000

27,500

18,000

20,000

15,000

18,000

12,000

16,000

12,000

9,000

12,000

9,000

6,000

8,000

6,000

6,000

9,000

4,000

3,000

3,000

4,500

3,000

4,228

4,515

4,711

2015

2020

0

19,999

21,350

Habitation total 2010-2020 San Lorenzo Tlacoyucan

2010

2015

5,700

4,900

4,900

24,000 20,500

11,179

2010

2020

Habitation total 2010-2020 Villa de Milpa Alta

5,700

18,000 15,000 11,930

12,446

5,681 5,222 4,695

12,000 9,000

0

0

2010

18,000 15,000

10,951

11,696

12,202

2020

Habitation total 2010-2020 San Agustin Ohtenco San Francisco Tecoxpa, San Jerónimo Miacatlán

17,000

0 2010

2015

2010

2020

Habitation total 2010-2020 Santa Ana Tlacotenco

8,000

4,900

4,900

7,000

4,200

4,200

4,200

4,200

6,000

3,500

3,500

3,500

3,500

5,000

2,800

2,800

2,800

2,100

2,100

2,100

1,400

1,400

1,400

1,400

2,000

700

700

700

1,000

700

1,031

1,158

1,263

2010

2015

2020

0

0

augmentation 483 habitants et 232 logis pendant 10 ans

2,641

2,100

2015

2204 habitants et 985 logis pendant 10 ans

2020

3,070

3,352

2,752

2010

2015

1 267 habitants et 559 logis pendant 10 ans

2020

8,195 7,515 6,745

4,000 3,000

0

0 2010

2,800

2020

9,000

5,700

3,200

2015

Habitation total 2010-2020 San Antonio Tecomitl

5,700

2,938

30,814

13,500

0 2015

29,536 27,656

0 2010

2015

2020

1 251 habitants et 600 logis pendant 10 ans

2010

2015

2020

3 158 habitants et 1 450 logis pendant 10 anS

du site

San Agustin Ohtenco San Francisco Tecoxpa, San Jerónimo Miacatlán

Villa de Milpa Alta

Milpa Alta.Analyses

San Lorenzo Tlacayucan


INTERPRETATION D’ANALYSE ET PROPOSITION

Chapitre 4.


La tache urbaine croît et les paysages se remplissent de chemins de pénétration, de maisons construites avec des matériaux de toute espèce, de routes, de services publics, de commerces, d’ordures, de pollution. Ils se remplissent aussi de gens étrangers qui arrivent d’ailleurs, et qui n’ont pas le même amour ni le même respect pour le lieu que les originaires ; les personnes quisont nées et ont grandi dans ce territoire.

57

Interpretation d’analyse

Les éléments fondateurs de l’identité du territoire


INTERVENTIONS DE EQUIPEMENTS URBAIN A ECHELLE METROPOLITAINE.

58

Il s’agit des espaces publics qui permettent des interactions avec le reste de la métropole.

Ils sont spacieux, situés à proximité des grandes axes de communication, et ils pourraient servir de grandes t pour les habitants des villages d’origine. Ces espaces publics devraient être gérés et entretenus par la municipalité (la delegación Milpa Alta).

nat

nat

nat

agr

agr

agr

agr

agr

agr

agr agr

agr

agr

agr

agr agr

Proposition

agr

agr


Echanges culturel

59

pr l' omo cu ide tio lt nt n ur it de el é le

-Création d’un pôle d’attraction -Dynamiser la vie culturel de ces villages d’origine,

vers Mexico

vente de artisanat local

Ateliers des offices

vers Villa de Milpa Alta vers San Pedro Atocpan

ve ag nte ri co des le s pro lo du ca it ux s

s

on

-Chercher la reconnaissance nationale et internationale du territoire comme expression du paysage territorial. -Lieu de rencontre entre les divers acteurs culturels et de coordination sur les recherches et les travaux qui sont menés dans la zone.

vers Morelos

Proposition

Ateliers culturels

s

po

Ex

i it

-Développement humain qui permet aux communautés de diminuer la marginalisation de services culturels, ainsi que fortifier le tissu social


60

L’architecture essaie de s’intégrer dans le paysage existente, et prendre le paysages comme critère primordial.

Proposition

Des propositions architecturales des formes verticales pour mettre l’accent sur le paysage et marque les horizons.


Villa de Milpa Alta

San Francisco Tecoxpa

Ces espaces permettront d’évaluer la richesse patrimoniale et paysagère du territoire et de réveiller l’intérêt des visiteurs sur l’importance de conserver cet identite et patrimoine. San Juan Tehuantepec

Mettre en valeur et montrer la du site.

biodiversité

61

et paysages remarquables

Imaginer une gestion des espaces verts communaux plus écologique et valorisant la biodiversité qui puisse servir d’exemple aux habitants

San Jerónimo Micatlán

Proposition

San Lorenzo Tlacoyucan


62

La délégation Milpa Alta a gardé son esprit rural et traditionnel. Valorisant les éléments d’identité paysagère Renforcement des liaisons vers les éléments forts du contexte paysager

Proposition

Cette délégation représente un excellent choix d’excursion d’un jour afin d’admirer l’activité agricole du sud de la ville et d’imaginer ce à quoi ressemblait le paysage de la majorité de la vallée au début du 20e siècle.


INTERVENTIONS DE EQUIPEMENTS URBAIN DU QUARTIER

63

Ces espaces serviront comme zone d’interaction interne, c’est un espace qui va servir de lieu de loissir et de rencontre pour les personnes vivant dans son entourage inmediate, en favorisent le dévelopement économique de la zone. Ces espaces pourraient êtres géres a travers d’un partenariat entre la collectivité, les association du quartier et la municipalité.

nat

nat

nat

agr

agr

agr

agr

agr

agr

agr

agr

agr

agr agr agr

agr

Proposition

agr

agr


Proposition

64

Des interventions ponctuelles sont envisagées comme des véritables point de réactivation et re-dynamisation des potentiels du lieu. Nous voudrions provoquer la revitalisation de cet endroit aussi que la zone environnante. L’idée c’est que ces interventions provoquent une réation en chaîne et peut susciter un effet benefique a plus grand échelle. Ce type d’interventions urbaine est l’occasion de donner envie aux habitants de se réappropier de leur village et du s’aprocher au centre de villages.


65

Revitaliser l’ensemble de les villages d’origine en agissant sur des points particuliers L’idée est de se concentrer sur les ressources locales et de promouvoir les interventions urbaines participatives. Ces petites interventions vont améliorer le moral des communautés et catalyser la revitalisation des quartiers.

¨L’acupuncture urbaine fait référence au potentiel réparateur que peut engendrer une intervention urbaine hautement contextuelle, et capable de restructurer implicitement son environnement immédiat. Solà Morales,

Espace internet

-acces a l’information -formations

Promouvoir le développement économique et social au bénéfice des familles milpaltenses.

Environnement promovoir

protéger

Agriculture urbaine

-reunions -formations

-cours d’horticulture -echange produits -creation de serres

Relation communauté

fortifier

Développement humain durable Intervention

Cuisine communautaire

Production local

engendrer

Creation d’emploi dynamiser

creation

Economie local

Proposition

Espaces communautaires


66

1.Localisation de parcelle vide

Proposition

investir des ressources économiques de la délégation pour créer des espaces publics et des équipement pour chaque village d’origine

4.Comme

conséquence de cet re dynamisa-

activités économiques sont générées aux alentours de ces équipements tion, des

2.Définition d’équipement

en travaillant avec les voisins et les représentants sociaux des villasges pour définir un programme selon ses besoins

5. Des nouveaux habitants arrivent à la zone

des constructions devront être sous les linéaments définis

3.Re-dynamisation de la zone

6. Réation en chaine

avec l’objectif de densifier à l’intérieur des limites urbaines.


67 Nous proposons des espaces multifonctionnels qui puissent se transformer, ĂŠvoluer en fonctions des usages Ă  travers le

Proposition

temps.


68

Travailler sur les ouvertures et fermetures pour mettre en scène les paysages depuis le espace publique.

Proposition

Des interventions d’architecture contemporaine qui serviront d’ inspiration d’une nouvelle architecture locale. en utilisant des matériaux et des techniques de la région


L’intensification d’espaces urbains et la réutilisation d’espaces urbanisés délaissés ou sous-occupés pour préserver au mieux l’intégrité des espaces naturels et agricoles.

sol agricole

69

HRC (Habitation rurale avec des commerces et des services): pour désigner surtout les logements situés dans le centre des villages ruraux.

RB (Habitation rurale à une faible densité ): Pour désigner les zones résidentielles d’une densité mineure. Elles sont situées à la périphérie des zones décrites ci-dessus et constituées par une amalgame très varié de : commerces, services essentiels, parcelles agricoles et d’élevage ainsi que des installations pour des activités agro-industrielles. Dans ce classement, la hauteur maximale des habitations est de trois étages, sur une superficie de construction du 50%.

Densification à la parcelle

Proposition

HR (Habitacional Rural): pour des zones intermédiaires et à une densité plus faible que celle du secteur central, où les habitations, les commerces et des services essentiels se fusionnent. Dans ce classement, la hauteur maximale des habitations est de deux étages, sur une superficie de construction du 40%.


Suggestions pour l’amélioration de l’image urbaine de chaque villages.

70

Travailler sur les formes urbaines identitaires dans toute leur diversité en relation avec leur site d’accroche (fiches thématiques) Envisager des îlots urbains dans un contexte agricole Proposer des outils de référence sur l’intégration optimale du bâti dans le paysage Méthodologies participatives pour la construction de toutes les propositions. Il est nécessaire de promouvoir la conservation de l’architecture traditionnelle, qui constitue un élément de valeur irremplaçable.

Habitat evolutif

Proposition

Critères de materiaux et couleurs


Pour pouvoir récuperér l’image urbain,sera nécessaire de créer certains critères qui devront s’accomplir pour conserver une aire urbaine qui offre une meilleure qualité de vie à la population, qui est agréable à la vue du spectateur, et au visiteur.

71

Recalification d’espaces publiques avec des vegetation endemique du territoire. Dans notre proposition nous nous serviront exclusivement des espèces endémiques pour toute projet d’amenegement public. Réhabilitation architecturale, restauration des façades, aménagement paysager.

Etat actuel

L’idée sera de se doter d’un outil pérenne de préservation et valorisation d’un patrimoine agricole.

Proposition

Proposition


72 Favoriser une démarche participative, d’auto-construction et d’appropriation.

Mettre en valeur et montrer la biodiversité et les paysages remarquables du site.

Proposition

Dynamiser la vie culturelle de ces villages d’origine

Promouvoir une nouvelle architecture locale Améliorer l’image urbaine et identitaire

Valoriser les éléments d’identité paysagère


INTENSIONS

Au sol urbain 1. Faire monter le niveau de vie de la population en mettant l’accent sur le développement économique par des ateliers familiers, ainsi qu’en promouvant le profit des valeurs culturelles et archéologiques avec du potentiel touristique et récréatif. 2. Récupérer l’image urbaine typique en renforçant les valeurs culturelles et artistiques dans la population par la préservation des traditions et la mise en valeur des cultures autochtones. 3. Améliorer les voies de communication et de circulation, et incorporer mobilière et des signalisations correctes pour faciliter la mobilisation et améliorer l’image urbaine.

du

4. Mettre sur pied une politique d’amélioration dans les zones urbaines déprimées pour les fournir d’eau potable par réseau et dans les logements dangereux, une politique de contrôle.

En Suelo Urbano

1. Elevar el nivel de vida de la población, potenciando el desarrollo económico a través de actividades de talleres familiares,incentivar el aprovechamiento de los valores culturales y arqueológicos con potencial turístico y recreativo. 2. Rescatar la imagen urbana típica, reforzando los valores culturales y vernáculos en la población, a través de la preservación de tradiciones y el fomento de los valores culturales autóctonos. 3. Mejorar vialidades y circulaciones e incorporar mobiliario y señalamientos apropiados, para facilitar los movimientos y mejorar la imagen urbana.

5. Atteindre une qualité adéquate de l’environnement, paysagiste et écologique en rescapant la biodiversité, en utilisant des écotechnologies et des desseins du paysage.

4. Aplicar una política de mejoramiento en las áreas urbanas deprimidas con posibilidad de dotárseles de agua potable por red y en las viviendas de alto riesgo una política de control. 5. Lograr una adecuada calidad ambiental, pa isajística y ecológica, mediante rescates de la biodiversidad, uso de ecotecnologías y diseños de paisaje.

Au sol de conservation

En Suelo de Conservación.

1.

Profiter, de manier sustentable, de ressources naturels existants

1. Aprovechar sustentablemente los recursos naturales existentes

2.

Protéger les zones de production agricole et les forêts

2. Proteger las áreas de producción agrícola y las forestales.

3. Restaurer la qualité écologique et de l’environnement du sol et des eaux par la mise en valeur des écotechnologies dans le zones rurales qui soient complétées par d’autres alternative d’infrastructure de bas impacte environnemental.

73

3. Restaurar la calidad ecológica y ambiental de suelo y agua, mediante el fomento de ecotecnologías en las zonas rurales, complemen¬tadas con otras alternativas de infraestructura de bajo impacto ambiental.

4. Contrôler le processus d’occupation du sol, protéger et augmenter les zones de recharge de l’aquifère en ordonnant et en compactant les zones occupées.

4. Controlar el proceso de ocupación del suelo, proteger e incrementar las áreas de recarga del acuífero, ordenando y compactando las zonas ocupadas

5. L’ordonnément des zones occupées sera réalisé a travers la modalité d’habitation rurale avec des systèmes d’éco-techniques obligatoires dans les chantiers. Cela implique un traitement des zones sous une normativité spécifique par rapport a l’infrastructure.

5. El ordenamiento de las zonas ocupadas, se realizará a través de la modalidad de poblado rural con sistemas de ecotecnias obliga¬torias en las construcciones. Lo que implica un tratamiento de áreas sujetas a una normatividad específica relativa a la infraes¬tructura

Proposition

LES BUTS


Une autre particularité des plus importantes de cette région, c’est le régime de propriété de la terre qui est presque toujours communal et ejidal. Cette situation-là détermine la plupart des formes d’organisation et de gestion. Cette circonscription est constituée de douze villages qui ont des forts liens avec les secteurs agricoles des alentours où l’on produit du nopal. Celles-ci sont pour la plupart des terrasses préhispaniques adaptées à une topographie accidentée et aux caractéristiques climatologiques de cette delegación. Dans cette région on peut trouver des situations contrastantes : d’une part, un important indice de marginalité, et de l’autre part, une ambiance attirante par ses traditions, sa proximité au foret et son entourage assez isolé de la vie urbaine. En effet, il faut de programmes d’amélioration de l’habitat et aussi faire attention au croissement des nouvelles familles. Comme nous avons pu voir dans l’analyse de la projection de l’habitat, l’augmentation de l’habitat peut être absorbée dans les limites administratives de la delegación. Cela permettrait de protéger et d’éviter le peuplement des espaces naturelles et de celles á usage agricole. En outre, les besoins d’équipement des services culturels et de divertissements ne sont pas assez couverts. Il existe aussi un manque d’équipement éducatif au niveau supérieur. En raison de manquants la population est obligée de se déplacer aux delegaciones voisines. Tous ces aspects-là sont plus présents dans les établissements, souvent déjà consolidés, situés hors des limites de chaque village. D’ailleurs, la delegación Milpa Alta a souffert un processus de transformation durant les dernières décennies. Ce processus-là a été provoqué par les besoins de la population, dont 70% ont moins de trente ans. Ceux-ci en cherchant du travail ont constitué de petits couloirs de services de restauration et de vente particulièrement, situés dans les artères principales et dans les zones centrales des villages. Les bas revenus de la plupart d’habitants de Milpa Alta les ont entrainés à la recherche de meilleurs choix d’emploi et de salaire. Ce fait-là est toujours lié aux activités du secteur primaire, aux mono-cultives, au contrôle de la commercialisation des produits par des agents distinctes des producteurs, c’est-à-dire, a une pauvre diversification économique. Par conséquent, une structure et image urbaine mixte est née en projetant un mélange d’éléments culturels des habitants originaires de cette delegación et de ceux qui sont venus d’ailleurs. D’autre part, le manque d’une normativité adéquate et de contrôle d’édifications dans les zones centrales et sur les artères principales a entraîné des changements. Pourtant, la structure du quartier, les coutumes et les fêtes traditionnelles restent toujours. La communication régionale a des conflits, dans les secteurs commerciaux de fournitures et dans les carrefours, qui ont fait évident le besoin de réglementation des horaires de charge et de décharge. Il faudrait aussi étudier les projets de voies de communication ainsi que promouvoir l’entretien de tout le réseau routier qui relie les villages.

CONCLUSION La Delegación Milpa Alta está inmersa en el Suelo de Conservación del Distrito Federal, Se caracteriza por ser una region fundamentalmente rural. Su ubicación en área ecológica le confiere características específicas de desarrollo: actividad económica agropecuaria, tradiciones e imagen que contrastan con el resto del Dis¬trito Federal.

74

Particularmente es importante es su régimen de propiedad de la tierra el cual en su mayor parte es comunal y ejidal. Situación que determina buena parte de sus formas de organización y gestión. Estructurada por 12 poblados fuertemente relacionados con zonas agrícolas aledañas productoras de nopal. Zonas que en su mayor parte son terrazas prehispánicas adaptadas a la accidentada topografía y a las características climáticas de la Delegación. En esta región podemos encontrar situaciones contrastantes: por un lado, un importante índice de marginalidad; y por otro, es un ámbito atractivo por sus tradi¬ciones, cercanía a bosques y un entorno relativamente aislado de la vida urbana. Por ejemplo, se requieren programas de mejoramiento de vivienda, y atender el creciemiento de las nuevas familias. Como pudimos ver en el analisis de proyección de habitat, el crecimiento de vivienda se puede absorver dentro de los limites administrativos de la delegación. Protegiendo y evitando asi la ocupacion de los espacios naturales y de agricultura. No están totalmente cubiertas las necesidades de equipamiento en servicios culturales y recreativos ; existe escasez de equipamiento educativo a nivel supe¬rior. Todo ello, implica para la población traslados a delegaciones vecinas. Todos esos aspectos presentan en mayor medida en los asentamientos que se ubican fuera del límite de cada poblado. Asentamientos, en muchos casos ya consol¬idados. Por otro lado, la delegación ha sufrido un proceso de transformación durante las ultimas décadas. Proceso que obedece a las necesidades de su población, cuyo 70% es menor de 30 años de edad, quienes en busca de empleo han formado pequeños corredores de servicios, restaurantes y venta de alimentos especialmente, ubicados en las vías principales y en las zonas centrales de los poblados. Los bajos ingresos percibidos han llevado a la búsqueda de mejores alternativas de empleo y remuneración. Hecho muy ligado aun a las actividades del sector primario, monocultivos, control de la comercialización de los productos por agentes distintos a los productores, es decir, la escasa diversificación económica. Así, ha surgido una estructura e imagen urbana mixta (urbana-rural) que refleja la combinación de elementos culturales de sus habitantes y los de otro origen. Además al no existir la normatividad adecuada y el control de la edificación en las áreas centrales y sobre las vialidades principales se observan cambios aunque aún la estructura de barrios, las costumbres y fiestas tradicionales se conservan. La comunicación regional tiene conflictos en las zonas comerciales de abasto y en los cruces viales, marcando la necesidad de reglamentar horarios de carga y descarga, además de estudiar proyectos viales y fomentar el mantenimiento en toda la red de intercomunicación vial entre poblados.

Conclusion

CONCLUSION

La delegación Milpa Alta est située sur le sol de conservation du district fédéral. C’est une région essentiellement rurale. Sa localisation dans une zone écologique lui donne des caractéristiques de développement très particulières : des activités économiques agricoles et d’élevage, des traditions et une image différentes du reste du D.F.


Bibliographie

75

DELEGACIÓN MILPA ALTA. Proyecto de Programa Delegacional de Desarrollo Urbano Milpa Alta (documento en revisión para su aprobación y publicación), Distrito Federal, México, 2009, pp. 157 y anexos gráficos y estadísticos. DELEGACIÓN MILPA ALTA. Plan delegacional para el desarrollo rural sustentable en

Milpa Alta

GARZA VILLAREAL, Gustavo. coordinador, La Ciudad de México en el fin del segundo milenio, El Colegio de México y Gobierno del Distrito Federal, México, 2000. Atlas geográfico del suelo de conservación del Distrito Federal. Gobierno del Distrito Federal

2012

Analisis físico territorial para el control y tratamiento de los asentamientos humanos irregulares en suelo de conservación. Universidad Nacional Autonoma de México López Ávila, C. (1982). Malacachtepec Momoxco. Historia legendaria de Milpa Alta, Introducción y Estudio glífico de J. Galarza, J. Pedraza et L. Taboada, Mexico, Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropologia Social. Cuadernos de Casa Chata. ROMERO TOVAR Maria Teresa.Antropología y pueblos originarios de la ciudad de Mexico. UAM Xochimilco ROBLES Marina y OJEDA Lina. La otra cara de la cudad. ¿Quién la ve? El suelo de conservación de la Ciudad de México. 2010 ANUARIO estadístico del DF. México, INEGI. 2004. KALACH Alberto, VEREA Juan Palomar ATLAS de proyectos para la ciudad de Mexico 2012 BOILS MORALES, Guillermo. Las viviendas en el ámbito rural. Notas, revista de información y análisis FLORES Rodríguez, Liliam. La vivienda en México y la población en condiciones de pobreza. México, Centro de Estudios Sociales y de Opinión Pública, Cámara de Diputados. 2009. 72 p. Documento de Trabajo No. 63. INEGI. Estadísticas del Medio Ambiente del Distrito Federal y Zona Metropolitana. México, INEGI. 2002. INEGI. XII Censo de Población y Vivienda. México, INEGI. 2000. JIMÉNEZ Rosas, Eric Orlando y VERDUZCO CHIRINO, Gemma Luz Silvia. La sintaxis espacial de la vida doméstica. Una comparación urbano-rural. Palapa 4(2): 45-52, julio 2009. ISSN 1870-7483. Cámara de Diputados (1994). « Estatuto de Gobierno del Distrito Federal », Diario Oficial de la Federación, 26 juillet, Mexico. Cámara de Diputados (1970). « Ley Orgánica del Departamento del Distrito Federal », Diario Oficial, 29 décembre, Mexico.

Espinosa López, E. (2003). Ciudad de México. Compendio cronológico de su desarrollo urbano (1521-2000), Mexico, Instituto Politécnico Nacional. UNAM (2009) Programa Delegacional de Desarrollo Urbano de Milpa Alta, en Vinculación 2005-2008. noma de México. 168 pp. Garza Villarreal, Gustavo Suárez Pareyón, Alejandro.

(2000) (2005)

Suárez Pareyón, Alejandro. (2010)

La Ciudad de México en el fin del segundo milenio.

México: Facultad de Arquitectura, Universidad Nacional Autó-

México: Colegio de México y Gobierno del Distrito Federal. 768 pp.

“Presentación de la Ciudad de México. La Revitalización del Centro Histórico”, “Construyendo la sustentabilidad a ´partir de los orígenes, una experiencia de planeación urbana participativa en la periferia de la Ciudad de México. El caso de la delegación Milpa Alta ”,

Eduardo Torres Veytia, Luz Malinalli Vega Díaz y Claudia Higuera Meneses. (2011) La dimensión socio espacial de la vivienda rural en la Ciudad de México. El caso de la Delegación Milpa Alta

BIBLIOGRAPHIE

Comuneros Organizados de Milpa Alta (1995). Proyecto Milpa Alta, su territorio y estatutos generales, Milpa Alta.


Memoire Jimena Antillon