Page 12

Photographie après l’incendie de 1912,

Archives du musée, don M. Godefroy.

Le 28 Janvier 1912, un gigantesque incendie dévaste l’usine et remet en cause ce succès : le feu a détruit les bâtiments, les machines-outils et la marchandise. Les frères Couaillet sont alors ruinés, l’usine n’était assurée que pour 300 000 francs, alors qu’elle en valait près de 1 million 500 mille. Cependant l’aide fournie par les ouvriers, les fournisseurs, les entreprises voisines et les clients, a permis de relancer l’affaire. Trois cents ouvriers ont ainsi repris rapidement la fabrication de pendulettes de voyage. L’usine s’installe alors dans les ateliers de M. Delépine-Barrois qui lui a revendu ses locaux et met à disposition ses 80 salariés.

Pendulette de voyage,

Collection du musée, Inv. 208.05.02, don de M. Hautot.

Catalogue de l'exposition "Couaillet, horloger et inventeur de génie"  

Armand Couaillet (1865-1954) était un horloger et industriel aliermontais. Autodidacte, cet horloger de génie a marqué le monde industriel...

Catalogue de l'exposition "Couaillet, horloger et inventeur de génie"  

Armand Couaillet (1865-1954) était un horloger et industriel aliermontais. Autodidacte, cet horloger de génie a marqué le monde industriel...

Advertisement