Issuu on Google+

Newsletter Juillet 2007 - n°8

édito Jean-Marie Magnet,

Président Directeur Général

F

in mars, notre Groupe a annoncé ses résultats à la communauté financière. Les chiffres sont

satisfaisants puisqu’AUSY a doublé sa rentabilité en un an. Cependant, nous devons rester vigilants et

sommaire P.1

Les résultats 2006

P.2 focus

Didier Lichtensteger Pascal Lacharme : De la technique à la vente IngéniAUSYté Projet de migration technique

Bienvenue à...

carrière

Véritable gymnastique de l’esprit : les échecs Les « FREE HUGS »

L’équipe RH et les relations écoles

Le CE AUSY

P.3 Temps Libre

P.4 Zoom

AUSY partenaire

du concours de dictée Challenge Bowling !

De Vous à Nous

poursuivre nos efforts afin de gagner de nouveaux projets. Mais je suis confiant sur notre capacité à y parvenir. Aujourd’hui, nous avons mis en place un nouveau plan stratégique baptisé « Cap 2009 », qui nous permettra d’atteindre nos nouveaux objectifs d’ici 3 ans. Avec une telle ambition, AUSY ouvre des perspectives d’évolution à l’ensemble de ses collaborateurs. Notre volonté est de maintenir la proximité qui nous caractérise, tant du point de vue de la gestion de nos projets que de celles de nos équipes. Nous comptons sur des collaborateurs prêts à relever de nouveaux challenges. La croissance forte de nos prestations réalisées en Engagement de Résultats renforce encore plus ces besoins. C’est pourquoi, vos perspectives de carrière chez AUSY sont plus que jamais ouvertes autour du projet d’entreprise que nous construisons ensemble avec succès. Je tiens encore à remercier et à féliciter l’ensemble des collaborateurs pour le travail qui a été accompli.

Jean-Marie Magnet, Président Directeur Général

Les résultats 2006 • Hausse de 117% du résultat opérationnel courant • Plan « Cap 2009 » En M€ Chiffre d’Affaires Résultat Opérationnel courant Résultat net

2006 86,8 3,5 1,91

2005 78,8 1,6 0,71

Variation + 10,1 % + 117 % + 169 %

L

es résultats 2006 confirment que les actions que nous avons menées ont porté leurs fruits. Maintenant, nous devons faire un pas supplémentaire vers l’avenir en se fixant des objectifs précis et réalisables. Ainsi, le projet « Cap 2009 » est né. L’ambition d’AUSY est de conforter son positionnement d’acteur clé du conseil et de l’ingénierie. A l’horizon 2009, nous nous donnons pour objectif d’atteindre : • un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros et, • un effectif de 2 000 collaborateurs. Pour cela, nous combinerons croissance interne et croissance externe. Nous mènerons une politique d’acquisitions sélective visant à réaliser des opérations qui contribueront à renforcer notre positionnement géographique et technique. Et ainsi multiplier par deux le rythme de croissance globale du Groupe. Notre faible endettement nous permet de disposer d’une grande latitude pour financer cette croissance. n 1


FOCUS

3 Bienvenue à...

3 Carrière

... Didier LICHTENSTEGER,

... Pascal LACHARME,

est Chargé de mission RH et Directeur de l’Université AUSY

est Responsable d’Agence

En 2007, les objectifs de croissance de notre Groupe sont ambitieux. Pour les atteindre nous devons, outre la poursuite de notre dynamique commerciale, assurer l’excellence de nos prestations.

C

ette qualité est la clé de notre réussite. Elle doit transparaître à travers tous nos consultants qui conduisent nos projets. Adapter les qualités et les compétences de nos collaborateurs aux besoins actuels et futurs d’AUSY doit être l’une de nos principales préoccupations. C’est le rôle de Didier LICHTENSTEGER, qui nous a rejoint début janvier. Didier est Chargé de mission RH et Directeur de l’Université AUSY. Ses deux premiers chantiers sont d’une part l’intégration et la formation des nouveaux managers et d’autre part la construction des parcours de formation afin de développer les compétences des consultants. Ancien étudiant en Histoire de l’art, Didier a l’objectif professionnel de devenir un manager des industries culturelles (direction de théâtres, de musées ou de sociétés de médias). Malgré ses recherches d’emploi, il s’est rendu compte que le marché du travail était saturé, du fait de la conjoncture liée à la Guerre du Golfe. Finalement, il rejoint une SSII où il prend en charge la communication puis s’oriente vers un poste de commercial. Rachetée par un grand groupe de conseils et d’ingénierie en 1998, il devient Directeur du recrutement et prend en

charge la formation au recrutement des managers. En 2004, sa direction lui propose de diriger à plein-temps le centre de formation interne. Fonction qu’il quittera pour nous rejoindre. « Fin 2005, j’ai rencontré Philippe Morsillo et Gérald Fillon et nos discussions se sont conclues par la certitude que nous serions amenés à monter un projet ensemble. » Ce projet a mûri et Didier prend ses fonctions sur le site des Acacias en janvier 2007. Didier nous explique qu’il y a deux raisons à son arrivée dans notre Groupe, la première est l’envie de travailler avec Philippe et Gérald, la seconde est de relever le challenge de l’entreprise et du poste. « C’est dans ce contexte que je veux mettre mon expérience RH au service d’une ambition : assurer au sein d’AUSY le développement des meilleures compétences de tous les collaborateurs d’AUSY quelque soient leurs fonctions, à travers notamment les formations de l’Université AUSY, mais aussi différentes actions de communication interne afin de renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise». L’expérience, le dynamisme, l’enthousiasme et la créativité de Didier seront les atouts majeurs de sa réussite dans les objectifs qu’il s’est fixés. n

3 IngéniAUSYté

De la technique à la vente.

D

iplômé de l’EISTI en 1993, spécialité « Systèmes ouverts », Pascal LACHARME fait ses débuts chez AGF où il est en charge de la conception de logiciels d’assurance. Désireux de se construire une expérience diversifiée en terme de projets, de technologies, de secteurs et d’organisation, son intérêt se porte alors sur les sociétés de services. Il intègre alors une SSII lilloise. Avec un portefeuille clients allant de Dassault Aviation à Zurich Assurances, Pascal enrichit son CV. C’est grâce à la cooptation d’un ami « EISTIEN », qui travaille chez un éditeur, qu’il va découvrir l’univers de la vente de logiciels et de compétences. Intégrer le cycle de vente s’est révélé véritablement épanouissant. « Il y a toujours un challenge à relever » explique-t-il avec conviction. En 2002, il décide de mettre le cap à l’ouest en direction de Rennes. Il est engagé chez AUSY en tant que consultant. En seulement quelques mois, un poste d’Ingénieur Commercial lui est proposé. En Juillet 2005, il devient responsable d’une agence de quarante consultants et manage Vincent, son premier Ingénieur Commercial. Son activité est plutôt orientée Systèmes d’Information : banques, assurances, télécommunications. Il reconnaît pourtant que le niveau d’exigence tant de la part des clients que de sa hiérarchie est élevé. Mais, comme il le souligne, la difficulté n’est-elle pas un excellent moteur pour avancer ? Son atout majeur c’est Hervé OBERLÉ, Directeur des Opérations de la région Nord, qui lui a soufflé lors de ses premiers pas en tant qu’Ingénieur Commercial : « le secret de la réussite c’est le sens de l’écoute ». A l’issue de notre entretien, Pascal tenait à insister sur un élément : « C’est la première fois que je reste aussi longtemps dans une entreprise et que j’ai envie d’y rester car elle m’offre toute sa confiance et un potentiel d’évolution vraiment très important. J’encourage tous les consultants qui se sentent la fibre commerciale de tenter leur chance en tant qu’Ingénieur Commercial, d’autant plus que la structure de formation à travers l’Université AUSY est vraiment d’excellente qualité. » n

Projet de migration technique dans le secteur bancaire L’une des plus grandes banques françaises a confié à AUSY et ce, par l’intermédiaire de SAS Institute, son projet de migration technique et iso fonctionnelle de trois infocentres bancaires (SAS®6 sur Windows NT, SAS®8 sur z/OS) vers un unique infocentre. Ce projet a duré 3 ans, de juillet 2005 à avril 2007, et mobilisé une équipe de 4 personnes d’AUSY Mérignac sur 1 000 jours. L’objectif était l’optimisation des outils d’aide à la décision et le pilotage aux différents métiers (crédits, monétique, marketing et contrôle de gestion…). AUSY a été chargé d’assurer l’aspect technique de la migration et la validation du bon déroulement de cette dernière. Notre équipe a donc mené les actions suivantes : • Adapter et optimiser des programmes et des macros SAS ; • Procéder aux tests et validations des 600 tables générées en sortie puis recette fonctionnelle ; • Etablir une marche en double de 4 mois avec les correspondants MOA pour valider la non régression ; • Assurer le support, la documentation et la formation destinés aux utilisateurs ; • Gérer la maintenance évolutive et corrective en double sur les systèmes d’information existants et cibles. Equipe AUSY Mérignac : Fort de cette expérience, AUSY France a ensuite été responsable du support utilisateur dans une

en haut à droite Fabrice Aimetti, en bas à gauche Pierre Jourdain et au centre Anne-Julie Bois

démarche d’accompagnement au nouvel environnement de travail. n Fabrice AIMETTI, Ingénieur Commercial



2


temps Libre... Véritable gymnastique de l’esprit : les échecs Gaëtan LABAT,

est Consultant

C

’est un peu un concours de circonstances qui amène Gaëtan LABAT, Consultant chez AUSY au sein de la DOP Systèmes d’Information à Issy-Les-Moulineaux, à s’intéresser aux échecs. Son père, joueur de bridge de très haut niveau, l’avait initié à ce sport dès l’âge de six ans. Car il s’agit bien d’un sport ! Un sport de l’esprit. Au début des années 2000, il y a eu un grand débat afin de déterminer si les échecs « méritaient » l’appellation de sport. Après avoir étudié les dépenses énergétiques des joueurs, il a été démontré qu’un champion pouvait perdre cinq à six kilos par partie ! A quinze ans, il commence à se documenter sur la stratégie des échecs à travers des livres et des magazines. Puis, à l’approche des vacances de février, il s’inscrit à son premier tournoi jeune à Paris. C’est la découverte d’une passion. Il enchaîne donc les tournois et se qualifie dès sa seconde année de compétition pour les championnats de France. Il suspend la compétition l’année du bac pour s’y remettre à travers la création du club d’échecs de son école d’ingénieur : l’ECE. A travers ce club, il sera à l’origine de plusieurs opérations et compétitions avec notamment une idée originale qui rencontra un vif succès au sein de l’école : « Dans mon club, nous avions la chance de compter parmi nous le vice-champion du

monde des moins de dix ans. J’ai donc organisé un tournoi à l’ECE où ce petit bonhomme allait rencontrer 13 étudiants de l’école et jouer contre eux simultanément. Il menait donc 13 parties de front…Il en a remporté 12 ! Vous vous doutez que cet événement, hors du commun, a passionné étudiants et professeurs ! Notre Directeur a été ravi de l’initiative, et moi ravi de faire découvrir ce sport dont les règles en compétition sont finalement très méconnues ». En effet, toutes les parties de tournoi sont en temps limité, voilà pourquoi les fameuses pendules sont en réalité deux décomptes inversés ! Cela peut se jouer en partie rapide (de cinq à dix minutes par joueur) en semi-rapide (de vingt à trente minutes) et enfin, les parties longues (de une heure jusqu’à trois heures). Dans ces cas-là, il y a un temps déterminé pour jouer les quarante premiers coups, puis un temps déterminé pour finir la partie. Dans un tournoi, tous les joueurs disputent le même nombre de parties ou de rondes (souvent neuf). Selon la durée des parties, le tournoi peut donc se dérouler sur une demijournée comme sur une semaine. Quant à Gaëtan, le plus grand joueur qu’il a eu l’occasion d’affronter est, en l’occurrence une joueuse : la hongroise Judith Polgar reconnue comme la plus grande joueuse au monde. Cette partie a eu lieu à l’occasion de la participation de son club de l’ECE au tournoi organisé par un grand cabinet de conseil pour les écoles d’ingénieur. Les meilleures équipes affrontaient la guest star ! Quand on interroge Gaëtan sur ce que lui apportent les échecs, on découvre vite qu’outre

Les « FREE HUGS » C

le loisir, la pratique de ce sport lui a permis de développer différents aspects qui lui servent dans sa vie quotidienne. « Pour jouer, on n’a pas besoin d’être doté de qualités particulières. Il faut surtout de la concentration. Ainsi à l’adolescence, j’ai progressé en concentration grâce aux échecs. » nous dit-il. Dans sa vie professionnelle, il utilise aussi beaucoup la capacité d’anticipation que les échecs lui ont permis d’acquérir. En effet, pour jouer aux échecs « il faut immédiatement anticiper les réactions qui découleront des actions effectuées. On peut aussi jouer des coups psychologiques… Pas forcément le meilleur coup, mais celui qui va forcer l’adversaire à faire un choix difficile qui s’avérera pour lui être un mauvais choix à terme ». Selon lui, la grande distinction entre un joueur amateur et un compétiteur réside dans la capacité de construire un plan à long terme. Un amateur joue au coup par coup, un compétiteur joue chaque coup en envisageant globalement la situation à long terme (dix à quinze coups). Il nous confie également qu’avec un peu d’entraînement et d’expérience, il est possible de jouer des parties sans voir l’échiquier. « Bien entendu ces parties sont plus fatigantes ». On le devine donc facilement, les échecs permettent également de développer ses capacités de calcul mental, de vision dans l’espace….Et aussi de perdre quelques kilos ! AUSY vous propose d’organiser une soirée spécial échecs dans les mois à venir. Le tournoi sera bien sûr orchestré par notre guest-star Gaëtan Labat. Tenez-vous prêts pour les inscriptions ! n

’est Juan Mann, jeune australien, qui est à l’origine du mouvement des « free hugs ». A son retour à l’aéroport de Sydney après un long séjour à Londres, tous les passagers recevaient des « hugs » (ces fameuses accolades anglo-saxonnes que l’on peut comparer à nos bises). Lui n’avait personne pour l’accueillir et le « huguer ». C’est à ce moment qu’il se dit que, pourtant, un « hug » cela ne coûte rien et c’est plutôt sympa ! Il décida alors de sillonner les rues de Sydney, muni d’une affiche indiquant « free hugs » (en français « câlins gratuits »). Par cette action, Juan veut délivrer un message de paix et de solidarité. Très vite, ce simple geste de générosité est devenu un véritable mouvement, qui s’est répandu en Chine, aux États-unis, en Europe et en France. De nombreuses journées de « free hugs » sont organisées à Paris, en Province et notamment à Lille où à droite, Vincent Delqueux(Ausy Lille). le mouvement a été initié par un consultant AUSY, Vincent DELQUEUX. Le 24 mars dernier, il a réunit pour la première fois une centaine de personnes sur la Grande Place à Lille avec pour seul slogan « un petit sourire, un câlin, ça ne coûte rien ! ». Vincent nous raconte qu’il a découvert le concept des « free hugs » sur des forums : « Je ne connaissais pas vraiment avant de tomber dessus, mais cette idée m’a tout de suite parue originale. Je me suis lancé et j’ai décidé d’organiser des « free hugs » dans ma ville ». Une petite annonce sur les forums suffit pour réussir une journée de câlins gratuits. Malgré de rares signes de réticences, la majorité des passants est plutôt enthousiaste estime Vincent. à la demande générale, Vincent organise désormais de manière ponctuelle des « free hugs ». n

Envie de participer aux prochains free hugs ? www.calinsgratuits.com 3


zoom 3 L’équipe RH et les relations écoles

AUSY partenaire du concours de dictée Nouveau ! Une dictée pour les Ingénieurs…

3 Revue de presse 7 Les Echos - 15/03/200

r sur les campus » « La dictée est de retou

L

’idée vient de l’École Centrale d’Électronique, et chez AUSY, nous avons tout de suite été conquis par le projet. Et pourtant faire faire une dictée à des étudiants en école d’ingénieur, l’idée pouvait paraître quelque peu paradoxale. En effet, les scientifiques ne sont-ils pas prétendument mauvais en français. Une dictée les intéressera-t-ils ? L’événement s’est déroulé le 15 mars dernier à l’ECE. Ce fut un véritable succès : plus de 375 ingénieurs venant de 48 écoles d’ingénieur y ont participé ! Une organisation très pro à l’instar de chez Pivot. La dictée a été conçue par l’équipe des Dicos d’Or, dans des conditions d’examen. Et les étudiants ont joué le jeu. AUSY et plus particulièrement la Direction des opérations « Systèmes d’Information » en était le partenaire principal.

De gauche à droite : la lauréate Diane Azais (Esial) et Isabelle Larroque (AUSY).

Astrid KERLEGUER, CRH et Isabelle LARROQUE Directrice d’Agence ont remis le premier prix, un ordinateur portable à la lauréate, dans le grand amphithéâtre de l’ECE, sous l’œil des caméras de France Télévisions. Pour la prochaine édition, l’ECE voit grand : Un dégroupement en régions. Et Ausy toujours premier partenaire ! Rendez-vous pour l’édition 2008 ! n

l’équipe informatique (..) « Dans nos métiers, de nombreux docuer ang et le client doivent éch s des charges, spécificité ments écrits : cahier erobs es, et notes divers fonctionnelles, études ur du développement cte dire on, ve, Gérald Fill ispensable d’avoir une d’AUSY. Il est donc ind ent langue, et pas seulem bonne maîtrise de la s ion mis s nou t sen pré à de l’orthographe. Jusqu’ le et que hni tec e enc pét avant tout sur la com ui, ications. Mais aujourd’h développement d’appl e tur cul plus attentifs à la nous sommes de plus en ora lab col nçais de nos et aux aptitudes en fra teurs. » (…)

Le Monde Economie

- 06/03/2007

« Les entreprises remett ent la dictée à l’ordre du jou r» (…) Pour Gérald Fillon, directeur du développement d’Ausy, soc iété de conseil et d’ingénierie employan t 1 300 personnes, des documents émaillés de fautes peuvent être préjudiciables à l’image de l’entreprise (…)

Marianne FACON, Responsable de la Croissance Interne

3 Le CE AUSY France

Challenge Bowling !

Vous avez des idées de voyages, d’activités, des spectacles… N’hésitez-pas à contacter le CE

Le Bowling inter-établissement de l’année 2005 a eu un vif succès. Ambiance et convivialité étaient au rendez-vous. 3 Le Comité d’Entreprise a décidé de renouveler cette opération. Le 2ème Bowling inter-établissement aura lieu en septembre 2007. La Finale aura lieu sur Paris fin octobre 2007 et sera suivie d’une soirée dans un lieu insolite ! Finale à Paris en novembre 2005.

3 êtes-vous prêt à relever le défi ?…

Contact : ce@ausy.fr • www.ceausyfrance. com • Tél. : 01 41 08 13 33

3 De Vous à Nous

De bonnes idées ? Un projet intéressant ? Une passion ? Une expérience ? Vous souhaitez nous les faire partager ? Participez à la prochaine Newsletter et contactez nous ! • Contact : communication@ausy.fr ou 01.41.08.68.00 4


newsletter AUSY