Page 1

Montréal, depuis Portrait de concierge — 1642Concierge profile

Sur le party 365 jours par année ! P.38

It’s a party 365 days a year! P.38

L’île de la diversité et des contrastes P.66

An island of diversity and contrasts P.66

Montréal, le supermarché des nations P.83

Montreal, the supermarket of nations P.83

Gastronomie | Culture | Affaires | Événements | Festivals

099

Gastronomy | Culture | Business | Events | Festivals

|

N•08


Portrait de concierge

0100

|

Montréal, depuis 1642

|

Concierge profile

№ 07 Le luxe


Éditorial

Editorial

Volume trois N•08

diVeRsité

Volume three N•08

DiversiTy

La diversité a une ville: Montréal !

Diversity has a home in Montreal!

À l’heure où les mots « diversité » et « inclusion » font l’actualité à travers le monde, l’équipe du magazine Montréal depuis 1642 est heureuse de présenter dans son numéro d’été, ce que signifient ces mots dans le quotidien des Montréalais. S’il y a une ville dans le monde qui en connaît un rayon dans ce domaine, c’est bien Montréal. Avec ses 120 communautés culturelles, elle est une des cités des plus cosmopolites du monde. D’ailleurs, plus d’un Montréalais sur trois est né à l’extérieur du Canada. Et comment Montréal vit-elle cette diversité culturelle ? Très, très bien, comme vous le constaterez à la lecture du magazine. Par ailleurs, bien que le profil international de Montréal soit à la base de cette grande diversité, il faut reconnaître qu’au départ, les Montréalais dits « de souche » sont euxmêmes très friands de pluralité et de distinction. Cela transparaît dans chaque quartier, dans chaque section de quartier et peut-être même dans chaque rue. Et ça aussi, le magazine vous le montre allègrement. Quelle que soit la forme d’art, que ce soit en gastronomie, dans la mode, les festivals, l’architecture, les expositions, que ce soit dans les commerces ou que sais-je encore, la diversité est omniprésente au grand bonheur de tous. De toute évidence, cette diversité a pour effet de dynamiser Montréal et d’en faire l’une des villes les plus créatives, les plus intéressantes pour y séjourner, que ce soit pour une escapade de quelques jours ou, tout bien considéré, pour la vie. Par contre, l’accueil, lui, n’est en rien diversifié. Où que vous soyez, il sera toujours chaleureux ! Au nom de toute l’équipe, bonne lecture, bonnes découvertes et profitez bien de l’une de nos plus belles richesses naturelles  : la diversité !

At a time when the words “diversity” and “inclusion” are making headlines around the world, the Montréal depuis 1642 team is proud to present our summer issue, which explores what these words mean in the daily lives of Montrealers. If there’s one city on this planet that knows a thing or two about diversity, it’s Montreal. With more than 120 cultural communities represented here, it’s one of the most cosmopolitan cities in the world. In fact, more than one in three Montrealers was born outside Canada. Does this cultural diversity enrich Montreal? The answer is a resounding “yes,” as you’ll appreciate when you read the magazine. And though the wellspring of this impressive diversity is Montreal’s international population base, it must be said that “old-stock” Montrealers themselves have a strong appetite for plurality and all things different. You can see this on display in every district, in every neighbourhood and even on every street. As well as on every page in this magazine! Whatever the art form—gastronomy, fashion, festivals, architecture, exhibitions, shops or anything else—diversity is all around us in this city, to the benefit of everyone. It’s clearly what energizes Montreal and also what makes it one of the most creative and interesting cities you’ll ever visit, whether you come for a few days or call it home. But no matter where you wander in this city, the welcome you’ll receive will be invariably warm and inviting! On behalf of the entire team, happy reading and enjoy discovering one of our richest natural resources: our diversity!

EVE PARÉ PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE ASSOCIATION DES HÔTELS DU GRAND MONTRÉAL CEO HOTEL ASSOCIATION OF GREATER MONTREAL

01

|


Sommaire

006

Contents

La diversité en résidence permanente à Montréal  ! Diversity, an added value in Montreal!

013

Laval Laval

016

Montréal gastronomique Gastronomic Montreal

035

Mont-Tremblant Mont-Tremblant

038

Sur le party 365 jours par année  ! It’s a party 365 days a year!

066

L’île de la diversité et des contrastes An island of diversity and contrasts

083

Montréal, le supermarché des nations Montreal, the supermarket of nations

086

Le boulevard Saint-Laurent  : pilier culturel de Montréal Saint-Laurent Boulevard: a cultural pillar of Montreal

092

La Liste de CaroK CaroK’s picks

098

Montréal  : carrefour des mondes Montreal: crossroad of the world


Nom de la section

03

|

—

Section Name


Collaborateurs

Contributors

RÉDACTION / WRITING

Jacques Laplante, Lapcom inc.

U N E P U B L I C AT I O N D E

ÉDITEUR / PUBLISHER

Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM)

RÉVISION LINGUISTIQUE / PROOFREADING

Josée Dufour TRADUCTION / TRANSLATION

PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE / CHIEF EXECUTIVE OFFICER

Eve Paré, AHGM GESTIONNAIRE DES COMMUNICATIONS ET ÉDITRICE DE MONTRÉAL, DEPUIS 1642

Kim Cadieux, AHGM GESTIONNAIRE, DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ET PARTENARIATS

Keren Penney REPRÉSENTATION PUBLICITAIRE / ADVERTISING REPRESENTATIVE

Les Zex IMPRESSION / PRINTING

Imprimerie Solisco inc. COUVERTURE / COVER

François Ollivier, Photographe Juliane Le Pouézard, CONTENU / CONTENT Production Nadine Gelly, Don Loga, Hub créatif Lune Rouge Assistant photo Caroline Khangi, Vanessa Boris, W Montréal Création du costume Olivier Gougeon, Mary-Jane Khalife, Salon du livre de Montréal Maquillage-coiffure Lynn Habel, Damaris @ Folio Montréal Tourisme Montréal Mannequin Jean-François Lavoie, AHGM

Caroline Khangi Gaëlle Leruste Geneviève Venne CONCEPTION GRAPHIQUE / GRAPHIC DESIGN

Caserne

|

Montréal, depuis 1642

MONTRÉAL, DEPUIS 1642 IS PUBLISHED THREE TIMES A YEAR BY THE HOTEL ASSOCIATION OF GREATER MONTREAL AND IS DISTRIBUTED IN THE ROOMS OF MEMBER HOTELS. THE HEAD OFFICE IS LOCATED AT: 1255, BOUL. ROBERT-BOURASSA, BUREAU 1210 MONTRÉAL (QUÉBEC) H3B 3W9 INFO@AHGM.ORG TÉL.: 514 939-2583 AHGM.ORG / MT1642.CA ©TOUS DROITS RÉSERVÉS, TEXTES 2019 DÉPÔT LÉGAL – LEGAL DEPOSIT BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES NATIONALES DU QUÉBEC, 2019

PARTAGEZ VOS MOMENTS DE LECTURE AVEC #MT1642 SHARE YOUR READING MOMENTS WITH #MT1642

COLLABORATEURS SPÉCIAUX / SPECIALS CONTRIBUTORS

04

MONTRÉAL, DEPUIS 1642 EST PUBLIÉ TROIS FOIS PAR ANNÉE PAR L’ASSOCIATION DES HÔTELS DU GRAND MONTRÉAL ET DISTRIBUÉ DANS LES CHAMBRES DES HÔTELS MEMBRES. LE SIÈGE SOCIAL EST SITUÉ AU:

|

№ 08 Diversité


Nom de la section

05

|

—

Section Name


la DiveRsité eN Nom de la section

Section Name

RésiDenCe peRmAneNtE à mOnTrÉaL ! 06

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


diVersiTy An aDdeD ValUe in moNtReaL ! Nom de la section

Section Name

Avec une population de 1 705 000 personnes, Montréal est la deuxième ville la plus peuplée du Canada. En considérant la RMR, ou région métropolitaine de recensement, ce chiffre grimpe à plus de 4 millions, soit la moitié de la population de tout le Québec. Montréal est aussi l’une des villes les plus cosmopolites du monde, avec au-delà de 120 communautés culturelles. De fait, plus de 34  % des Montréalais sont nés à l’extérieur du pays, principalement d’Haïti, d’Algérie, d’Italie, de France, du Maroc, de Chine, des Philippines, du Liban, du Vietnam et de la Roumanie. Montréal est diversité ? Ah ça, oui ! Ça ne fait aucun doute. Les Montréalais – c’est dans leur ADN – aiment et cultivent cette diversité. C’est d’ailleurs une de leurs plus grandes richesses, qui se manifeste au quotidien dans chaque arrondissement, dans chaque quartier, dans chaque rue. Vous la remarquerez spécialement dans les arts, dans la chanson, la musique, l’architecture la gastronomie et la mode. Vous la décèlerez dans la vie commerciale et industrielle. Vous l’admirerez dans les manifestations sportives, dans les festivals et autres activités culturelles et touristiques. Montréal, c’est une pluralité d’idées, de manières de vivre, de genres et d’identités. Ici, on ne juge pas, on apprécie ce que la différence a à offrir. Et l’on en est fiers ! With 1,705,000 inhabitants, Montreal is the second most populous city in Canada. And if you include the CMA (Census Metropolitan Area), this number rises to more than 4 million, or half the population of the province of Quebec. Home to more than 120 cultural communities, Montreal is also one of the most cosmopolitan cities on this planet. More than 34% of Montrealers were born outside the country, mainly in Haiti, Algeria, Italy, France, Morocco, China, the Philippines, Lebanon, Vietnam and Romania. It would seem a fair statement to say that Montreal embraces diversity. Montrealers celebrate and cultivate their diversity; it’s part of their DNA and one of their greatest assets. It’s on display daily in every borough, in every neighbourhood and on every street. It plays a major role in visual arts, music, architecture, gastronomy and fashion. It reaches into the city’s commercial and industrial life and is celebrated at sports events, festivals and other cultural and tourist activities. Montreal is a multiplicity of ideas, lifestyles and identities. Montreal is a non-judgemental society where people appreciate and are fiercely proud of everything diversity has to offer!

07

|


Rodney Saint-Éloi

Rodney Saint-Éloi

rOdNey sAint-éLoi : éDiteuR, Poète, écrivaiN, essaYiste

GuéRir Les mAuX dU mOnDe aVeC lEs mOtS Du MoNde ! rOdNey sAint-éLoi: PubLisher, pOet, wRiter, essAyist

HealiNg the illS Of the WoRld witH worDs froM aroUnd tHe woRld! Pour l’écrivain-éditeur Rodney Saint-Éloi, Haïtien d’origine et Québécois d’adoption, le livre est la meilleure des armes pour lutter contre le racisme, l’abus et l’exclusion. À ses yeux, son pouvoir est tel que l’on pourrait qualifier le livre « d’arme de construction massive d’une société ». Rodney Saint-Éloi naît à Cavaillon, en 1963, époque trouble où la perle des Antilles tombe sous le joug de François Duvalier qui s’autoproclame « président à vie ». Les années de la dictature de « Papa Doc » sont marquées par des scènes d’une violence inouïe, et c’est dans cette atmosphère de crainte de sévices et de rejet que grandit Saint-Éloi. Difficile de fuir lorsque le pays est assiégé d’un bout à l’autre par des légions de « tontons macoutes », ces hommes de main au cœur de pierre à la solde de Duvalier. Mais Rodney y parvient. Son refuge  : l’écriture ! Éduqué par les frères du Sacré-Cœur au collège canado-haïtien, il signe, à 13 ans seulement, ses premières œuvres. Le jeune adolescent publie des poèmes, entre autres choses. « La valeur n’attend pas le nombre des années », dit-on, et le jeune écrivain-poète en fait l’éclatante démonstration. Certains de ses écrits sont même traduits en anglais, en espagnol et en japonais.

08

|

Montréal, depuis 1642

|

For Haitian-born writer, publisher and adopted Quebecer Rodney Saint-Éloi, books are the best weapon in the fight against racism, abuse and exclusion. For him, a book’s power is such that he describes it as a “weapon of mass social construction.” Rodney Saint-Éloi was born in Cavaillon in 1963, a troubled period during which this pearl of the West Indies fell under the control of François Duvalier, the self-proclaimed “president for life.” The years of the “Papa Doc” dictatorship were marked by scenes of unprecedented violence, and it was in this atmosphere of fear of abuse and rejection that Saint-Éloi grew up. Finding an escape from the madness when your country is besieged from one end to the other by legions of Duvalier’s murderous secret police, the Tontons Macoutes, isn’t easy. But Rodney succeeded by taking refuge in writing. Educated by the Brothers of the Sacred Heart at the Canado-Haitian College in Port-au-Prince, he penned his first literary endeavours at the age of 13 and went on to publish poems and other works. The young writer-poet was a shining example of the adage “age is not necessarily an indicator of value.” Some of his works have been translated into English, Spanish and Japanese.

№ 08 Diversité


© PASCAL DUMONT

Rodney Saint-Éloi

ÈRE •

S TA N L E Y P É A N

FERRI DANY LA

MARIE- CÉLIE AGNANT

GARY VIC TOR

JEAN SIOUI

N ATA S H A K A N A P É F O N TA I N E

|

N A O M I F O N TA I N E

09

JOSÉPHINE BAC ON

Rodney Saint-Éloi immigre au Québec en 2001. Il étudie la littérature à l’Université Laval, en compagnie de Stanley Péan. En 2003, il fonde, à Montréal, la maison d’édition indépendante, Mémoire d’encrier, qui devient la référence en littérature francophone de la diversité. Mémoire d’encrier publie Stanley Péan, Dany Laferrière, Marie-Célie Agnant, Gary Victor. Aux Haïtiens s’ajoutent les auteurs des Premières Nations  : Joséphine Bacon, Naomi Fontaine, Natasha Kanapé Fontaine, Jean Sioui. Un nouveau regard ! Les auteurs publiés par Mémoire d’encrier sont de toute origine  : autochtone, haïtienne, sénégalaise, palestinienne, israélienne, algérienne, québécoise, et leurs œuvres, de tout genre  : essai, roman, poésie, etc. « Mémoire d’encrier, dit Saint-Éloi, aide à libérer des voix. C’est une action culturelle qui fait découvrir la diversité de parole, de pensée, d’action et d’être. La littérature abat les murs et facilite le rapprochement entre les cultures. » Avec un catalogue de plus de 300 titres dans des créneaux singuliers, Mémoire d’encrier a su se frayer le chemin du succès. En 2016, avec la romancière palestinienne Yara El-Ghadban, il met en place Espace de la diversité (EDLD), organisme sans but lucratif dont la mission est de rapprocher les intervenants du milieu littéraire et culturel, liés à la diversité  ; une autre histoire de succès. Pour mener à bien sa mission, l’EDLD organise des soirées de lecture, des ateliers, des conférences, des rencontres d’auteurs et des spectacles. Surtout, il se définit par une présence dynamique dans les salons du livre auxquels participent des auteurs de la francophonie. Ces rencontres donnent naissance à des collaborations et des projets improbables jusque-là, comme le 50e anniversaire du premier Congrès des écrivains noirs à Montréal, célébré à la Maison d’Haïti.

— Rodney Rodney Saint-Éloi Saint-Éloiimmigrated to Quebec in 2001. He studied literature at Université Laval alongside Stanley Péan. In 2003, he founded the independent publishing house Mémoire d’encrier in Montreal, which has become the reference in French-language literature of diversity. Its roster of authors includes Stanley Péan, Dany Laferrière, Marie-Célie Agnant and Gary Victor. Mémoire d’encrier then added works by First Nations authors, including Josephine Bacon, Naomi Fontaine, Natasha Kanapé Fontaine and Jean Sioui. Today, the publisher’s catalogue features authors of all origins—indigenous, Haitian, Senegalese, Palestinian, Israeli, Algerian, Quebecois—and works of all kinds—essays, novels, poetry, etc. “Mémoire d’encrier,” said Saint-Éloi, “is a cultural centre that through its actions helps liberate voices and celebrates the diversity of speech, thought, action and being. Literature breaks down walls and promotes rapprochement between cultures.” With more than 300 titles in different fields of interest, Mémoire d’encrier is recognized for its contribution to fostering the values of human dignity through literature. In 2016, with Palestinian novelist Yara El-Ghadban, the publishing house set up Espace de la diversité (EDLD), a non-profit organization whose mission is to bring together literary and cultural practitioners working in the field of diversity. The EDLD organizes literary evenings, workshops, conferences, meetings with authors and shows, but its primary activity is in promoting the voices of diversity through its presence in French-language book fairs. It has resulted in collaborations and projects that would never have been possible before, such as the 50th anniversary of the first Congress of Black Writers in Montreal, which was held at Maison d’Haïti.


Rodney Saint-Éloi

« Si la race n’existe pas, le racisme existe malheureusement. La littérature invite à refaire les liens. À vivre ensemble. Grâce à la littérature et aux actions de l’Espace de la diversité, nous repensons le « vivre ensemble ». Nous dialoguons avec la différence, et cela nous amène à voir le monde autrement, surtout à l’habiter poétiquement », explique Rodney Saint-Éloi.

Rodney Saint-Éloi

Rodney Saint-Éloi a maintes fois été honoré en raison de son apport au développement des arts et de la culture.

Rodney Saint-Éloi has received numerous awards for his exceptional contribution to the development of arts and culture.

PRIX C HA R LE S -B I D D LE (Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion) • PRIX LITTÉRAIRE D E LA V I LLE D E SA I N T- LO U I S (Haïti) • PRIX GOUVERNEUR D E LA R O S É E DU LIVRE ET DE LA LI T T É R AT U R E (Haïti) • MEMBRE D E L’ACA D É M I E D E S LE T T R E S (Québec) • O R D R E D E S A RTS ET DES LETTRES D U Q U É B EC 2019

CHARLES BIDDLE AWA R D (Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion) • PRIX LITTÉRAIRE D E LA V I LLE D E SA I N T- LO U I S (Haiti) • P R I X G O U V E R N EU R D E LA RO S É E DU LIVRE ET DE LA LI T T É R AT U R E (Haiti) • MEMBER OF THE ACA D É M I E D E S LE T T R E S D U Q U É B E C (Quebec) • MEMBER OF THE O R D R E D E S A RT S ET DES LETTRES DU QUÉBEC 2019

© PASCAL DUMONT

“While the notion of race as a tool for classification is outmoded, racism still is an unfortunate reality. Literature invites us to rebuild links, to live together. Through literature and the work of Espace de la diversité, we are rethinking how we can live together. We open ourselves to dialogue and diversity, which in turn leads us to see the world differently and live a more poetic life,” explains Rodney Saint-Éloi.

010

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


Nom de la section

011

|

—

Section Name


Nom de la section

012

|

Montréal, depuis 1642

|

Section Name

№ 08 Diversité


CENTROPOLIS

Laval

Laval

Le tourisme à Laval

Tourism in Laval

C’est tout ça… entre autres !

All this… and more !

Charismatique, authentique et dynamique, Laval a un pouvoir de séduction tout à fait exceptionnel. Quel que soit le type de visiteur, il est acquis qu’il succombera en peu de temps aux très nombreux charmes de la séductrice. Une séductrice très accessible, faut-il préciser, car Laval n’est qu’à une vingtaine de minutes du centre-ville de Montréal. On peut s’y rendre par l’une des autoroutes ou encore par le métro (ligne orange)  ; Laval a d’ailleurs trois stations sur son territoire. Et une fois sur place, il vous sera facile de découvrir tous ses attributs d’autant plus – et c’est unique au Québec –, que cette ville offre une concentration d’activités combinant nature, activités culturelles, gastronomie et autres divertissements. En effet, parmi les très nombreux attraits touristiques, plus de 20 sont situés dans un rayon de moins de 20 km. Plus charmant encore, on met gratuitement à votre disposition la navette 360 (7 jours sur 7 en été), dont le circuit assure un lien entre les différents hôtels et les attraits touristiques. Il s’agit en quelque sorte d’une correspondance à la ligne de métro orange, et ce, à partir de la station de métro Montmorency.

Interesting, authentic and full of vitality, Laval holds a ton of appeal for any type of visitor. Whatever your interests, this municipality’s many charms are sure to win you over. Only about twenty minutes from downtown Montreal, Laval is an especially accessible destination that’s easy to get to by car or metro (three metro stations along the orange line are located in Laval). Once there, you’ll have no trouble discovering all the wonderful things the city has to offer, as visitors can choose from a profusion of activities combining nature, culture, gastronomy and other leisure and entertainment options. This wide array of offerings in one metropolitan region is quite unique in Quebec. In fact, among its many tourist attractions, more than 20 are located within a radius of less than 20 km. And to top it all off, you can hop aboard the 360 shuttle, a free public transit service that is a de facto extension of the metro’s orange line, connecting with the Montmorency station, which operates 7/7 in summer, providing a continuous link between the many hotels and tourist destinations.

013

|


Oui, il y aLaval un bayou—à Laval. Laval Et tout un ! Il est au Parc de la Rivière-desMille-Îles, et si vous souhaitez vivre une expérience à nulle autre pareille, traversez-le en kayak au crépuscule. Imaginez-vous à la brunante, glisser sans bruit sur une eau calme, sillonner des labyrinthes entre des centaines d’arbres qui sortent du marécage et traverser une végétation luxuriante habitée notamment par des tortues et des hérons. Ensorcelant, il n’y a pas d’autre mot ! L’aventure est facilement réalisable du fait que le parc offre tout l’attirail en location. Pour apprendre tout ce que le parc a à offrir, rendez-vous sur  :

Stupéfiant bayou A lush bayou

PARC-MILLE-ILES.QC.CA

Believe it or not, there’s an honest-togoodness bayou in Laval! Situated in the Parc de la Rivière-des-Mille-Îles is one of the most beautiful and luxuriant natural settings in the region. Exploring the park’s labyrinth of water trails aboard a kayak at dusk is an absolutely not-to-be-missed magical experience. Picture yourself at sunset, gliding silently over calm water on a soft-flowing river, snaking through marshes surrounded by hundreds of trees and luxurious vegetation inhabited by turtles and herons. There really is no other way to describe the experience than enchanting! You don’t need any equipment, as everything is available for rent at the park. For more information on the park and its activities, visit:

Un « cap “Cape Canaveral » Canaveral” à Laval ! in Laval! Laval a son « cap Canaveral », le Cosmodôme, situé en bordure de l’autoroute 15. C’est le seul musée interactif du Canada entièrement consacré à la diffusion élargie des sciences aérospatiales. 5 – 4 – 3 – 2 – 1 – 0 ! Voilà, vous quittez la terre en direction de l’espace, où vous devrez mener à bien l’une des trois missions virtuelles confiées par le Cosmodôme. Les effets spéciaux et le simulateur d’entraînement rendent l’expérience presque réelle, juste assez pour que vous ayez l’impression d’être un vrai astronaute. Pour connaître les nombreuses autres activités du Cosmodôme, rendez-vous sur  : COSMODOME.ORG

014

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

You don’t need to go to Florida to visit a space centre; just head to the Cosmodome in Laval! Located along Highway 15, this is Canada’s only interactive museum devoted entirely to astronautics and space exploration. Blast off into space on one of three virtual space exploration missions. The special effects and training simulator are designed to make the experience realistic so that you can get a fairly accurate simulation of what astronauts do. For more information on the many other activities offered at the Cosmodome, visit: COSMODOME.ORG

© CLAIR OBSCUR

© ANDRÉ CHEVRIER

PARC-MILLE-ILES.QC.CA


Laval

© ISABELLE VALLÉE

Laval

Passez à table !

Suppertime!

Pour bien terminer une journée d’activités, quoi de mieux que de passer à table ? Et vous êtes choyés à Laval où la restauration a son heure de gloire. Au cours des derniers mois, plusieurs nouveaux restaurants ont ouvert leurs portes, dont LOV, qui offre une cuisine végane et végétarienne, Escondite, une brasserie mexicaine, et l’étonnant À domicile, qui constitue une nouvelle façon de faire de la restauration. Mentionnons aussi le Centropolis, un lieu de rassemblement et de magasinage très populaire, avec sa promenade piétonnière et sa fontaine illuminée. Au fil des ans, il est devenu un carrefour de la restauration, compte tenu du nombre d’établissements qui y ont élu domicile. Et juste pour vous mettre l’eau à la bouche, présentons le réputé Mitoyen, un restaurant classé quatre diamants par CAA-Québec et cinq étoiles par le Guide restos Voir. L’une des meilleures tables au Québec et dont le chef Richard Bastien a maintes fois été honoré ! Impossible de conseiller un plat plus qu’un autre tellement tout est savoureux mais, quand même, si vous êtes amateur de poisson, pourquoi pas le cabillaud rôti avec sauce romesco et braisé d’endives à l’orange safranée ? Amateur de viande ? Alors, le suprême de canard avec chou rouge aux figues, sauce au miel et aux épices, ou encore le filet de veau de lait, cœur d’artichaut et ravioles au foie gras de canard… Et que diriez-vous de conclure l’expérience gastronomique par un fondant au chocolat accompagné d’un sorbet au basilic et à la noix de coco ?

What better way to end a day of activities than sitting down to a good meal? There are plenty of excellent options to choose from in Laval, as several new establishments have sprung up there in the past few months, including LOV, which offers vegan and vegetarian cuisine, Escondite, a Mexican brasserie, and the amazing À domicile resto-bar, that offers a whole a new dining experience. Also worth mentioning is Centropolis, a popular gathering spot that features a shopping complex with pedestrian promenades and an illuminated fountain. Over the years, numerous eateries have opened their doors there, making it a real restaurant industry hub. And just to make your mouth water, let us tell you about the celebrated restaurant Mitoyen, which, with its 4-Diamond Quebec (CAA-AAA) rating, 5 stars from Guide Voir and multiple-awarded chef Richard Bastien, is one of Quebec’s top restaurants. Everything is so extraordinarily good, it’s impossible to recommend one dish over another. If you’re a fish lover, you’ll swoon for their roasted cod with romesco sauce and braised chicory with saffron orange. Prefer something meatier? Try the duck supreme with red cabbage and figs, honey and spice sauce, or the milk-fed veal fillet, artichoke heart and ravioli with duck foie gras. And as no gastronomic experience would be complete without dessert, we’re pretty sure you’ll want to end yours with an indulgent molten chocolate lava cake accompanied by a basil and coconut sorbet.

652, RUE DE LA PLACE PUBLIQUE (QUARTIER SAINTE-DOROTHÉE) — RESTAURANTLEMITOYEN.COM

Pour vous inspirer, visitez le site de Tourisme Laval  : TOURISMELAVAL.COM

015

|

652 DE LA PLACE PUBLIQUE STREET (IN THE SAINTE-DOROTHÉE NEIGHBOURHOOD) — RESTAURANTLEMITOYEN.COM

For inspiration, visit Tourisme Laval’s website at: TOURISMELAVAL.COM


aU meNu : EffluVes et iNflUences Montréal gastronomique

montréal gastronomique

« Montréal est la nouvelle capitale gastronomique d’Amérique du Nord », a écrit le réputé chroniqueur culinaire Alan Richman en 2016, dans le magazine américain Town and Country. Et l’homme qui a remporté 14 prix James Beard Foundation en 40 ans de carrière sait de quoi il parle. Il n’est pas le seul à vanter la table montréalaise. La maison Routard célèbre elle aussi l’art culinaire montréalais, affirmant que Montréal n’a rien à envier aux autres grandes villes du monde, comme New York, Paris et Londres. Pour ce prestigieux guide de voyage, la gastronomie montréalaise se distingue au départ par sa diversité. Le Routard décrit la cuisine fusion montréalaise, qui associe savamment les saveurs issues des communautés immigrantes à celles des produits du terroir. Il parle ensuite de la cuisine bio et végane qu’il qualifie

016

|

de « nettement plus imaginative qu’en Europe ». De leur côté, les cuisines ethniques, ces cuisines sans métissage aux saveurs très authentiques sont aussi très appréciées par ces spécialistes du voyage, tout comme la cuisine typiquement québécoise qui reçoit elle aussi une bonne note. L’offre culinaire à Montréal est également impressionnante sur le plan statistique. En effet, il y a au-delà de 7000 restaurants y ont pignon sur rue. C’est pratiquement un restaurant pour chaque 340 habitants. Si, en gastronomie, la signature de Montréal est la diversité, c’est avant tout grâce à l’empreinte laissée par tous ces grands chefs de différentes nationalités qui portent fièrement leurs origines. Et à voir les statistiques du site OpenTable, ces chefs ont indéniablement la cote  : 21 des 100 meilleurs restaurants du Canada sont à Montréal.

Montréal, depuis 1642

|

Gastronomic Montreal

Du mOndE eNtiEr !

№ 08 Diversité


ArOmas

Montréal gastronomique

Gastronomic Montreal

Gastronomic Montreal

aNd inFluEnCes “Montreal is the new food capital of North America,” declared food writer Alan Richman in a 2016 article in the American magazine Town and Country. With 14 James Beard Foundation Awards for journalism over the course of his 40-year career, it’s a safe bet he knows what he’s talking about. Richman’s not the only one who’s heaped praise on Montreal’s culinary scene. The Guide du Routard travel guide also gave it rave reviews, placing it on par with that of other major world cities, including New York, Paris and London. This prestigious travel publication especially lauded Montreal’s gastronomy for its diversity. Routard also commended Montreal’s fusion cuisine for its skillful combination of flavours from immigrant communities with those of regional products. The city’s organic and vegan offerings were described as “far more imaginative than in

017

|

Europe,” while its various ethnic cuisines—those that remain uninfluenced by cultural crossover, with authentic flavours, including, incidentally, traditional Quebec fare—also got the thumbs up from the guide’s travel specialists. From a statistical standpoint, the range of culinary options available is also impressive. With more than 7,000 restaurants on the island, Montreal boasts about one restaurant for every 340 residents. If Montreal’s gastronomic hallmark is diversity, this can mainly be attributed to the influence of talented chefs of different nationalities who proudly showcase their native cuisines whenever they don their aprons. And if the statistics on the restaurant-reservation site OpenTable are anything to judge by, these chefs are hot tickets: 21 of Montreal’s eateries were ranked among Canada’s top 100 restaurants.

fRom ArouNd tHe wOrLd


Montréal gastronomique

cHef tri Du

les secRets

Gastronomic Montreal

Du

maiTre ˆ dAns chaQue bOucHée

tHe masteR’s sEcreTs iN eveRy Bite

Tri Du fled Vietnam as a “boat person” and was taken in by a family of farmers from Saguenay–Lac-SaintJean. Years later, however, the lure of the big city proved irresistible, and he left the land to move to Montreal. He held a variety of jobs there, eventually ending up at La Croissanterie, where his abilities so impressed the management that he began helping the pastry chef and ended up with the title himself. But Tri Du needed something else and moved on to Sushibar, where he trained under a team of Japanese chefs. An innovator, creator and artist, he revamped the classics, and the name Tri Du quickly became synonymous with fine dining on the restaurant scene. Altro, Primadonna, Kaizen and Tree House all had the good fortune to welcome this new master as part of their kitchen staff.

018

|

Montréal, depuis 1642

Tri Du a fui le Vietnam à bord d’un boat people pour être ensuite accueilli par une famille d’agriculteurs au Saguenay–Lac-Saint-Jean. L’attrait de la grande ville étant irrésistible, il quitte la terre des années plus tard et va vivre à Montréal. Il y occupe ici et là différents emplois avant d’atterrir au restaurant la Croissanterie, où son talent d’apprenti cuisinier impressionne la direction, si bien qu’on le nomme chef pâtissier. Mais Tri Du a besoin d’autre chose. Il se fait embaucher au Sushibar, où il reçoit une formation de plusieurs chefs japonais. Innovateur, créateur, artiste, il revoit les classiques, et le nom Tri Du devient synonyme de fine gastronomie dans le milieu. L’Altro, le Primadonna, le Kaizen et le Tree House ont le bonheur, un jour, de compter ce nouveau maître parmi le personnel de leur cuisine.

|

№ 08 Diversité


© DANIELLE BOISCLAIR

Tri Du ouvrira finalement son propre restaurant, le Tri Express, avenue Laurier. Un petit resto d’une trentaine de clients, décoré de mille et un objets. Plutôt sympa ! Au menu  : sushis, sushis et sushis. Oh, bien sûr, il y a aussi la soupe aux fruits de mer et la salade Tri, deux plats qui ont la cote chez les habitués, mais les sushis de M. Tri, c’est quelque chose, surtout lorsqu’on les plonge dans l’extraordinaire sauce épicée dont la recette est gardée secrète. D’ailleurs, il n’y a personne d’autre que lui qui la fait. Personne d’autre que lui non plus ne fait les achats  : légumes, fruits et poissons. Pour ce fils de pêcheur, c’est seule façon de s’assurer que les produits sont frais. Une condition non négociable pour Tri Du. TRIEXPRESSRESTAURANT.COM

019

|

Montréal Tri Du finally gastronomique opened his — own establishment, Tri Express, on Laurier Avenue, a cozy restaurant that seats about 30 customers. Inside, the decor is original, a bit like a curio shop, decorated with a thousand and one trinkets. On the menu, sushi, sushi and more sushi, along with two perennial favourites, the Tri seafood soup and salad. But it’s definitely Chef Tri’s sushi and his sublime spicy sauce that keeps ‘em coming back for more. He’s the only one who makes it, and, of course, the recipe is a secret. He’s also the only one who shops for his fruit, veggies and fish. That’s a non-negotiable; it’s how he makes sure the ingredients in his dishes are always fresh. TRIEXPRESSRESTAURANT.COM

Gastronomic Montreal


Gastronomic Montreal

eN hOmmAge à sA mÈre coRéeNne et aUx GraNds MaitRes ˆ jaPonais chEf antOnio parK

In hOnoUr oF His KorEan mOm and ReVered jaPanese mAsters 020

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

« Montréal, c’est une ville pour tout le monde », a affirmé un jour le chef Antonio Park au chroniqueur Meeker Guerrier, sur les ondes de la radio de Radio-Canada (Montréal en portraits). C’est cette grande vivacité qui rend la métropole québécoise si attirante juge le chef Park, et c’est pour cette raison qu’il a choisi de s’y installer. « C’est aussi parce qu’il pleuvait trop en Colombie-Britannique, où ma famille et moi avions immigré lorsque nous avons quitté mon pays natal, l’Argentine, en 1990 », indiquera plus tard, Antonio Park, mi-sérieux, mi-blagueur. Le chef garde de merveilleux souvenirs de son enfance en Argentine. C’est là qu’il a été initié à la cuisine par sa mère. « Elle m’a tout appris », dit-il. Une enseignante exigeante cependant, au point de maugréer lorsqu’il n’épluchait pas correctement l’ail… “Montreal is a city for everyone,” chef Antonio Park once told radio presenter Meeker Guerrier during an interview on Radio-Canada’s show Montréal en portraits. According to chef Park, its great vitality is what makes the Quebec metropolis so attractive, and it’s the reason he chose to settle here. “That and because it rains too much in British Columbia, where my family and I immigrated to after we left our native Argentina in 1990,” he remarked, only half in jest. The chef has wonderful memories of the country of his youth. It was there that his mother introduced him to cooking. “She taught me everything,” he said. But she was a demanding teacher—he’d get an earful from her if he didn’t peel garlic properly.

© ANTONIO PARK

Montréal gastronomique


MontrĂŠal gastronomique

021

|

—

Gastronomic Montreal


Gastronomic Montreal

PARKRESTO.COM

© JATOBA, SUSAN MOSS

FLYJINMTL.COM

La famille Park avait des animaux, mais surtout un immense potager de 47 000 pi2. « Et c’est pour cela qu’aujourd’hui je ne travaille que des produits frais », précise le chef Park qui a commencé à gagner sa vie dans la restauration à titre de plongeur. Il a gravi les échelons un à un jusqu’à devenir chef, pour ensuite s’exiler quelque temps au Japon, afin d’apprendre les techniques ancestrales à la source de la véritable cuisine japonaise. Sa formation auprès des grands maîtres japonais terminée, il est revenu à Montréal où il a triomphé. Antonio Park gère cinq restaurants à Montréal. Pour apprécier toute la subtilité de la cuisine japonaise, il y a le Park Restaurant, le Jatoba et le Flyjin  ; sinon, pour la cuisine argentine, le Lavanderia, ou, pour les amateurs de beer garden, le Kampai Garden.

© PARK, SUSAN MOSS

© FLYJIN, MARTIN GIRARD

Montréal gastronomique

JATOBAMONTREAL.COM

022

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© KAMPAI GARDEN

Montréal gastronomique

© LAVANDERIA, RANDALL BRODEUR

KAMPAIGARDEN.COM

The Park family had some animals, but, especially, a massive 47,000 square foot garden full of produce. “That’s why today I only work with top-quality, fresh ingredients,” said Park, who got his start in the restaurant business as a dishwasher. He worked his way up to the position of chef in kitchens in Toronto, Montreal and New York, then left for Japan to learn ancestral culinary techniques from the source. He trained under the best Japanese masters and returned to Montreal, a master in his own right. Today, Antonio Park runs five eateries in Montreal. Park, Jatoba and Flyjin showcase the creative and subtle flavours of Japanese cuisine, Lavanderia is a celebration of Argentine cuisine, and Kampai Garden offers a fun, hip beer garden experience.

023

|

LAVANDERIARESTO.COM

Gastronomic Montreal


Montréal gastronomique

Gastronomic Montreal

sOus inFluenCe étHiopieNne, suéDoise, aMéricaine et… moNtréAlaise !

cheF MArcus saMuelsson

S’il est quelqu’un qui en connaît un rayon en matière de diversité, c’est bien le chef cuisinier Marcus Samuelsson. Son parcours ne peut être plus atypique. Séparé de ses parents lorsqu’il était enfant en raison de la guerre civile qui sévissait en Éthiopie, sa mère patrie, Marcus est adopté un plus tard par un couple de Suédois. C’est dans ce pays scandinave, à Smögen plus précisément, qu’il s’initie à la cuisine. Tout d’abord par son père et ses oncles avec qui il va à pêche et qui lui montrent à fumer les prises. Ensuite par sa grand-mère Helga qui se fait une joie d’apprendre à Marcus et à ses frères la façon de cuire des légumes, de faire des boulettes de viande, des cassolettes et des biscuits. Mais c’est à New York, dans Manhattan, au restaurant scandinave Aquavit qu’il commence sa fulgurante carrière. Il ouvrira plus tard le restaurant Red Rooster, dans Harlem, qu’il dirige tout en écrivant plusieurs livres culinaires et tout en participant à plusieurs émissions télé.

024

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


etHiopiAnsWedisHAmeriCanmOntReal fUsioN! Montréal gastronomique

If anyone knows a thing or two about diversity, it’s surely chef Marcus Samuelsson. His career path couldn’t be more unconventional. Separated from his family as a child in his native Ethiopia during the turmoil of the civil war, Marcus was later adopted by a Swedish couple. His early introduction to cooking was in Smögen, on the west coast of Sweden. Every morning, he went fishing with his dad and uncles, who later showed him how to smoke and preserve the catch. His grandmother Helga taught Marcus and his brothers how to pickle vegetables and make meatballs, cassolettes and cookies. But it was in New York, in Manhattan’s Scandinavian restaurant Aquavit, that he embarked on a career that would take him to the top. Later, he would open Red Rooster, a Harlem soul food restaurant that he ran while writing several cookbooks and participating in several TV shows.

025

|

Gastronomic Montreal


Montréal gastronomique

Gastronomic Montreal

In his first foray into Canada, Samuelsson arrived in Montreal, a city he knows well from having frequently visited his cousins in the off-island suburb of Saint-Bruno. He explains that he was drawn to Montreal for its culinary diversity and the entertainment scene. Chef Samuelsson recently opened the new eponymously named Marcus restaurant in the Four Seasons Hotel Montreal on De la Montagne Street. Montrealers finally have the chance to savour this chef ’s award-winning, unique cuisine that fuses the culinary traditions of Sweden (fish), Ethiopia (spices) and Quebec (fresh local products).

FOURSEASONS.COM

FOURSEASONS.COM

© LE MARCUS

Le voilà maintenant à Montréal, ville qu’il connaît bien pour avoir visité de nombreuses fois ses cousins qui habitent Saint-Bruno, en périphérie. Depuis peu, Marcus est aux commandes du nouveau restaurant Marcus de l’Hôtel Four Seasons Montréal, rue de la Montagne. C’est en raison du caractère festif de la ville et de sa grande diversité culinaire dont il veut faire partie que Marcus a choisi Montréal. Et place maintenant à sa cuisine maintes fois primée qui a bénéficié d’influences diverses, dont celle de la Suède pour les poissons, de son Éthiopie natale pour les épices et du Québec pour les produits du terroir.

026

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© LE MARCUS, MARIE-ÈVE CAMPBELL

Montréal gastronomique

027

|

Gastronomic Montreal


Gastronomic Montreal

et Ces autrEs sAveUrs dU mOnDe… More flAvouRs oF the WoRld aGriKol une sAvourEuse Brise dEs CaraïbEs A delecTable cariBbean brEeze

Que diriez-vous d’une petite tournée restos ? D’une tournée pour goûter le monde ? Commençons notre délicieuse expédition avec ces quatre pays. Pardon, avec ces quatre restaurants !

How about a restaurant tour to taste the world? Let’s begin our delicious voyage with a port of call in four restaurants.

Le site Insider a classé l’Agrikol parmi les 21 plus beaux restaurants du monde. En effet, c’est beau, mais c’est aussi très bon. Le gâteau aux patates douces nappé d’un sirop de rhum, les acras (beignets de poisson) et le griot ne sont que quelques-unes des grandes stars qui composent le menu. C’est le chef haïtien Paul Toussaint, autrefois chez Toqué, qui est derrière tous ces délices. Situé rue Amherst et propriété de Régine Chassagne ainsi que de Win Butler, deux cofondateurs du populaire groupe rock Arcade Fire, l’Agrikol a ouvert ses portes il y a près de quatre ans. Insider website ranked Agrikol among the 21 most beautiful restaurants in the world. It’s not only beautiful but also really good. Just some of the menu’s highlights are the hot sweet-potato cake topped doused with a rum reduction, acras (deep fried cod bits) and griot. Haitian chef Paul Toussaint, formerly of Toqué, is the mastermind behind all these creations. Opened nearly four years ago on Amherst Street, Agrikol is owned by Régine Chassagne and Win Butler, two co-founders of Canada’s renowned rock band Arcade Fire. AGRIKOL.CA

028

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

© RANDALL BRODEUR

Montréal gastronomique


Montréal gastronomique

hEleNa

lE peTit mirAcle de fÁtima

Gastronomic Montreal

aNothEr MiraCle Of fátiMa Helena Loureiro was born in the suburbs of the world-renowned Portuguese town of Fátima. At age 11, she began cooking with her grandmother and aunt, but her strong desire to travel led her to Montreal, where she entered the Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. She opened her first restaurant, Portus Calle, which later became Portus 360 (RobertBourassa Boulevard) in 2003, and a second, Helena (McGill Street), in 2012, which serves up high-end Portuguese dishes. Chef Loureiro’s cuisine is inspired by her travels and her family’s culinary traditions. Helena is famed for its octopus—the most popular dish—cod, grilled sardines, Portuguese national dishes, tapas, sautéed beef and Portuguese chicken, among many other mouthwatering offerings.

RESTAURANTHELENA.COM — PORTUS360.COM

RESTAURANTHELENA.COM — PORTUS360.COM

© HELENA

Helena Loureiro naît en banlieue de la célèbre ville de Fátima, au Portugal. À 11 ans, elle commence à cuisiner en compagnie de sa grand-mère et de sa tante, puis elle voyage ici et là, avant de s’installer à Montréal et d’étudier à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Elle ouvre un premier restaurant en 2003, le Portus Calle devenu le Portus 360 (boulevard Robert-Bourassa) et plus tard, en 2012, un second, l’Helena (rue McGill) où se révèle le meilleur de la cuisine portugaise. La cuisine de la cheffe Loureiro s’inspire des voyages qu’elle a faits et de la tradition culinaire familiale. L’Helena est réputé entre autres pour sa pieuvre, le plat le plus populaire, pour sa morue et des sardines grillées, des plats nationaux du Portugal, pour ses tapas, son bœuf sauté et son poulet portugais.

029

|


hoMmage à lA cultUre syriEnne

a tRibute to syRian cuLture

— L’odeur Gastronomic des épices Montreal et les couleurs des plats sont un véritable régal annoncé. Dès la première bouchée, c’est toute la grande culture culinaire syrienne qui s’infiltre délicieusement dans notre corps. Et c’est précisément ce que le chef-propriétaire Fuad Alnirabie a souhaité en ouvrant le Damas. Sans doute l’un des meilleurs, sinon le meilleur endroit pour apprécier la haute gastronomie syrienne  : les charcuteries maison, les grillades (poulet, bœuf, agneau) le loup de mer entier, l’houmous traditionnel et les dumplings farcis à l’agneau, sauce yogourt coriandre et beurre pimenté, ne sont qu’un aperçu de cette grande table située rue Van Horne (coin Bloomfield).

The fragrance of the spices and colours of the dishes offer a feast for the senses. From the first bite, you’re transported on a culinary journey to Syria with its refined and rich cuisine. Which is precisely what chef and owner Fuad Alnirabie was counting on when he opened Damas. Without a doubt, this is one of, if not THE best place to savour Syrian specialities: homemade deli meats, grilled meats (chicken, beef, lamb), whole sea bass, traditional hummus and lambstuffed dumplings with yogurt sauce, coriander and peppered butter are just a few selections from this wonderful restaurant's menu. Van Horne Street at the corner of Bloomfield. RESTAURANT-DAMAS.COM

© DAVID BOILY, LA PRESSE

Montréal gastronomique daMas

© VESIA PHOTOGRAPHY

RESTAURANT-DAMAS.COM

030

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


Montréal gastronomique graZiellA

© JOSÉE LECOMPTE

eN souVenir dE la famiGlia

a nOd to tHe famigliA

— Graziella Gastronomic BattistaMontreal se souviendra toujours de ces heureux moments où, toute petite, elle aidait sa mère à faire la soupe et à rouler les gnocchis pour les rencontres de famille, alors qu’une quinzaine d’invités prenaient place autour de la table. C’est cette même atmosphère qu’elle recrée à son restaurant, le Graziella, rue McGill. La gastronomie italienne qu’on y sert a la saveur et le parfum de la cuisine des Battista. On savoure l’osso buco, le risotto, les cappellettis farcis au fromage, les côtelettes d’agneau à la ricotta de lait de brebis citronné, les joues de bœuf braisées, les poissons, et nous voilà presque de la famiglia. RESTAURANTGRAZIELLA.CA

031

|

Graziella Battista will never forget those happy moments as a child, when she would help her mother stir soup or roll gnocchi for family gatherings while 15 or more guests sat around the family table. She recreates this same atmosphere at her restaurant, Graziella, on McGill Street. The Italian dishes served here embody the authentic flavours and aromas of the Battista family cuisine. Must-tries include the osso buco, risotto, cheese-stuffed cappelletti, lamb agnolotti with lemon flavoured ewe’s ricotta, braised beef cheeks and fish. A meal at Graziella makes you feel like you’re a part of the famiglia. RESTAURANTGRAZIELLA.CA


Montréal gastronomique

Gastronomic Montreal

tApeO sAveurs d’esPagne à lA façoN de maRie-fleUr !

tHe flaVours Of spaiN à la mArie-Fleur!

Ça fait un peu plus de 15 ans maintenant que Sébastien Muniz et Victor Afonso, deux amis de longue date ont ouvert leur restaurant de tapas sur Villeray (au 511), le Tapeo. Avec la cheffe Marie-Fleur St-Pierre aux commandes, le resto offre une incroyable variété de tapas, différents de ce qu’on a l’habitude de retrouver et qui font l’unanimité auprès des critiques. L’ambiance y est très intéressante du fait, entre autres, que la cuisine vitrée nous permet de voir les artistes en train de préparer les divers petits plats contenant mousse de foie, tartare de saumon ou bœuf, agneau, crevettes, canard, pieuvre, morue, poulet et tellement d’autres aliments rehaussés par une belle sélection de vins espagnols. Et même s’il s’agit de tapas, les portions sont étonnamment généreuses !

A little over 15 years ago, two long-time friends, Sébastien Muniz and Victor Afonso, opened their tapas restaurant, the critically acclaimed Le Tapeo, at 511 Villeray Street. With chef Marie-Fleur St-Pierre at the helm, the restaurant offers an incredible variety of tapas, unlike many of the run-of-themill offerings you can find elsewhere. The atmosphere is most appealing here because, among other things, the kitchen has a large window that lets you see the artists preparing the various small dishes of liver mousse, salmon or beef tartar, lamb, shrimp, duck, octopus, cod or chicken. These delicious bites are beautifully enhanced by a fine selection of Spanish wines. And for tapas, the portion sizes are unexpectedly generous! RESTOTAPEO.COM

© RESTAURANT TAPEO

RESTOTAPEO.COM

032

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


MontrĂŠal gastronomique

033

|

—

Gastronomic Montreal


Nom de la section

034

|

Montréal, depuis 1642

|

Section Name

№ 08 Diversité


JEAN LADOUCEUR

Mont-Tremblant

Mont-Tremblant

Activités, événements, gastronomie et shopping

Activities, events, gastronomy and shopping

Destination de calibre international, à seulement 90 minutes de Montréal !

A world-class destination, just 90 minutes from Montreal!

« Vaste terrain de jeux », « immense cour de récréation », « mégacentre récréatif » : les appellations élogieuses ne manquent pas lorsqu’il est question de Mont-Tremblant, cette ville de grande réputation située à 90 minutes seulement de Montréal. Un trajet facile à faire en raison des voies rapides et d’une navette spéciale, l’Express du Nord, un autocar luxueux de 56 places. Le départ se fait chaque vendredi, samedi et dimanche matin de la gare d’autocars Berri-UQAM, avec retour en fin de journée.

“Vast playground,” “world-class recreational destination,” “ultimate outdoor adventure park”: there’s no shortage of descriptions extoling the splendour of Mont-Tremblant, a world renowned city located only 90 minutes from Montreal. It’s easy to get to by car or aboard a special shuttle bus, the Express du Nord 56-seat luxury coach. Departures are on Friday, Saturday and Sunday mornings from the BerriUQAM bus station, returning at the end of the day.

EXPRESSDUNORD.COM

The praise lavished on Mont-Tremblant is isn’t overrated, just an accurate reflection of reality. Both the exceptional quantity and quality of its unique recreational facilities offer visitors an experience like none other in Quebec.

Loin d’être surfaite, la réputation de Mont-Tremblant est très fidèle à la réalité. Autant la quantité que la qualité des installations récréatives rendent l’endroit incontournable.

035

|

EXPRESSDUNORD.COM


Mont-Tremblant

Et à plus forte raison si vous êtes amateurs de vélo. Alors là, c’est le paradis ! Mont-Tremblant propose un réseau de circuits de vélo de route, des pistes cyclables renommées et plus de 50 km de sentiers de vélo de montagne qui emballent tous les types de cyclistes. À titre d’exemple, ses quatre pistes « coup de cœur » tracées avec la collaboration de Vélo Québec sont tout indiquées pour découvrir la région sur deux roues. Il y a tout d’abord le circuit Les 3 pôles, un parcours de 28 km, idéal pour les débutants. Il les conduira du centre-ville au village et ensuite au Centre de villégiature Tremblant. Pour les plus expérimentés, on offre la Tournée des villages, en partance de La Conception avec des arrêts à Brébeuf, Huberdeau, Arundel et Barkmere. Les cyclistes longeront des rivières et emprunteront aussi le pont Prud’homme, l’un des rares ponts couverts encore utilisables au Québec. La piste du Curé Labelle est un autre joyau, avec son départ à place de la Gare, site d’exposition de nombreux artistes, et son trajet sur un tronçon du légendaire parc linéaire du P’tit train du Nord, et ce, jusqu’à Rivière-Rouge. La dernière, mais non la moindre, la piste du parc national de Mont-Tremblant. Du cœur de Mont-Tremblant, vous roulez jusqu’au parc national, le plus vaste et plus ancien du réseau de la Sépaq. Une partie du circuit emprunte une section du très célèbre Ironman Tremblant. Plusieurs autres pistes sont également accessibles, dont la pittoresque Villageoise-de-Mont-Tremblant (16 km et asphaltée) qui longe la rivière du Diable à travers la forêt, ou encore la piste du P’tit train du Nord, un parcours asphalté de 14,9 km qui suit les contours du lac Mercier vous conduisant au centre-ville. Pour en savoir davantage sur le vélo à Mont-Tremblant, rendez-vous au  :

Mont-Tremblant

First of all, Mont-Tremblant is a cyclist’s paradise, offering an extensive network of road bike trails, acclaimed bike paths and more than 50 km of mountain bike trails that appeal to cyclists of all levels. Its four “Coup de cœur” circuits, designed in collaboration with Vélo Québec, are just the ticket for anyone wanting to discover the region on two wheels. There’s the 3 Districts circuit, a 28 km course that’s perfect for beginners, which takes riders on a tour of downtown, the village and the Tremblant Resort. For more experienced cyclists, the Village Tour starts at La Conception and goes through the picturesque villages of Brébeuf, Huberdeau, Arundel and Barkmere. The trail follows alongside rivers and crosses the Prud’homme Bridge, one of the few covered bridges still in use in Quebec. The Curé Labelle trail is another gem. Departing from Place de la Gare, a venue that showcases local art, it stretches along the legendary P’tit Train du Nord linear park all the way to Rivière-Rouge. Last but not least is the Parc National du Mont-Tremblant trail. This circuit begins in the heart of Mont-Tremblant, and continues into the national park, the largest and oldest in the Sépaq network. Part of the tour takes riders on one of the most coveted sections of the popular IRONMAN Mont-Tremblant race. There are scores of other trails, including the scenic 16 km Villageoise-de-Mont-Tremblant paved path that runs along the Diable River through the forest, or the P’tit train du Nord trail, a 14.9 km paved trail that follows the contours of Lac Mercier and brings you into the downtown area. To learn more about cycling in Mont-Tremblant, go to: MONT-TREMBLANT.CA/EN/BIKING-IN-MONT-TREMBLANT

MONT-TREMBLANT.CA/VELO

Dans les arbres, dans les airs et aux restos

Trees, rock walls and restaurants

Secteur de forêts et de montagnes, Mont-Tremblant a su mettre à la disposition des touristes actifs cette extraordinaire richesse naturelle. Les parcours dans les arbres, incidemment, sont à couper le souffle. Plus d’une quarantaine de jeux aériens, dont les aplus longues tyroliennes du Québec, vous font survoler forêt et rivière. Elles sont gages de sensations fortes, hautement divertissantes et totalement sécuritaires. Pour les plus audacieux, il y a la très spectaculaire via ferrata, une activité que vous ne serez pas près d’oublier, compte tenu des paysages et des montagnes sans pareils au Québec.

Abounding in rivers, forests and mountains, MontTremblant is an ideal destination for active visitors and nature lovers. The treetop circuits are breathtaking. More than forty aerial games, including the longest zip lines in Quebec, take you over the forest and the river. Guaranteed thrills, highly entertaining and totally safe. The more daring adventurers will enjoy the spectacular and unforgettable Via Ferrata that leads to the region’s most beautiful vantage points. Admire landscapes and mountain views that are unparalleled in Quebec.

036

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


Épicuriens, vous aussi serez choyés Mont-Tremblant à Mont-Tremblant, — véritable relais gastronomique offrant certaines des plus grandes tables du Québec. Plus d’une centaine de restaurants sauront combler vos envies. Du simple lunch au menu raffiné, du restaurant familial au restaurant romantique, et du petit budget à la bourse bien garnie, vous trouverez ce que vous souhaitez. Mont-Tremblant is also a mecca for foodies, offering some of the finest restaurants in Quebec and boasting more than a hundred establishments to entice gastronomic tourists. From on-the-go lunches to more refined menus, family restaurants to romantic dining spots, and whether you’re on a budget or you feel like treating yourself, you’re sure to find the perfect restaurant in Mont-Tremblant.

À voir également

Also worth checking out

Festival du triathlon Subaru IRONMAN et Sprint →  22 au 23 juin Festival international du blues de Tremblant →  5 au 14 juillet Festi Jazz Mont-Tremblant →  31 juillet au 4 août Traversée du lac Tremblant →  2 au 4 août Demi-marathon Mont-Tremblant →  11 août

Subaru IRONMAN and Sprint Triathlon Festival →   June 22 to 23 Tremblant International Blues Festival →   July 5 to 14 Festi Jazz Mont-Tremblant →   July 31 to August 4 Traversée du lac Tremblant →   August 2 to 4 Mont-Tremblant Half-Marathon →   August 11

Pour consulter le calendrier des activités  :

To consult the calendar of activities:

MONT-TREMBLANT.CA/EVENEMENTS

MONT-TREMBLANT.CA/EN/EVENTS

À plusieurs endroits, à Mont-Tremblant, vous trouverez des bornes de recharge pour les voitures électriques. De plus, les stationnements sont gratuits sur tout le territoire, à l’exception du Centre de villégiature Tremblant durant certains événements.

Mont-Tremblant has charging stations for electric cars in several spots. In addition, parking is free throughout the area, with the exception of the Tremblant Resort during certain activities.

037

|

Mont-Tremblant


Ur Le pArT 365 jOuRs Par AnNéE ! Sur le party 365 jours par année   !

038

|

Montréal, depuis 1642

|

It’s a party 365 days a year! Vous vous donnez comme défi de participer à tous les festivals et à toutes les activités grand public que Montréal présente dans l’année ? Hum ! Vous avez besoin d’être fait fort, parce qu’il y en a un, puis un autre ! Plus d’une centaine en fait, et ça, si l’on ne tient compte que des plus importants. Montréal est reconnue pour être l’une des villes les plus festives de la planète. Le site traveller. com l’a classée au 2e rang mondial à ce chapitre, et il n’est pas le seul à considérer Montréal comme une ville de party. CNN Travel lui a accordé le 7e rang mondial (en 2014), tout comme le site Thrillist (en 2016). Évidemment, la quantité phénoménale de manifestations culturelles et festives y est pour beaucoup dans cette reconnaissance mondiale. Mais il y a aussi la qualité. Montréal est un terreau fertile pour l’émergence de créateurs artistiques, et cela transparaît sur toutes les scènes intérieures et extérieures de la ville. La plupart des producteurs peuvent d’ailleurs compter sur l’appui de nombreux commanditaires, qu’il s’agisse d’organismes publics ou d’entreprises privées. Cette aide inestimable leur permet d’offrir des événements de haut standard et des plus diversifiés. Humour, musique, théâtre, poésie, littérature, cirques, danse, art numérique ou mural, sport, il y a de tout. Enfants, parents, aînés, tous y trouvent leur compte, et ce, aussi bien dans la froidure de l’hiver que dans la chaleur de l’été. À Montréal, les partys se succèdent à longueur d’année !

№ 08 Diversité


Sur le party 365 jours par année   !

IT’s a paRtY 365 dAyS a yEaR !

It’s a party 365 days a year! Consider yourself a festival junkie? Think you could rise to the challenge of taking part in every festival and public activity on offer in Montreal for a period of one year? You sure? If you answered “Why the heck not?” you’d better be in good shape, because you’re in for a marathon! If you count only the biggest ones, you’re looking at over a hundred. Montreal is known as one of the cities with the most festivals on the planet. According to a 2010 study conducted by Lonely Planet, Montreal was voted the second happiest city in the world. CNN Travel ranked it seventh in the world in 2014 and Thrillist gave it the nod in 2016. The sheer number of cultural and festive events presented here surely has a lot to do with this worldwide recognition, but quality is also a factor. Montreal is fertile ground for emerging creative talent, and this is reflected on all the city’s indoor and outdoor stages. And most producers can count on invaluable support from scores of public and private sponsors, which allows them to offer diversified, high quality events. From comedy to music, theatre, poetry, literature, circus, dance, sport, and both digital and mural art, there’s something for absolutely everyone, both in the dead of winter and the heat waves of summer. Montreal is a year-round party!

039

|


mOntRéAl Rime aVec FesTivAlS … MontReaL is fEstiVaLs!! fEstiVaLs —

It’s a party On 365 aurait days bien a year! aimé vous présenter dans nos pages tous les festivals qui ont lieu à Montréal et donner quelques informations sur chacun d’eux, mais ils sont tellement nombreux et divers que la mission devient impossible. Uniquement pour la saison estivale, on en dénombre une bonne quarantaine. Nous vous en présentons néanmoins quelques-uns. Pour une liste plus complète, rendez-vous à: VILLE.MONTREAL.QC.CA/CULTURE/ CALENDRIER-DES-FESTIVALS-ET-EVENEMENTS-CULTURELS

As much as we would have liked to present an overview and a few details on each and every festival taking place in Montreal, there are just too many and they are too diverse to do this mission justice. In the summer alone, they number close to 40. Nevertheless, here is a small selection. For a more comprehensive list, visit: VILLE.MONTREAL.QC.CA/CULTURE/EN/ CALENDAR-FESTIVALS-AND-CULTURAL-EVENTS

À tout seigneur tout honneur, il nous faut commencer par le Festival international de jazz de Montréal qui fête ses 40 ans. Considéré par le Livre Guinness des records (en 2004) comme « le plus grand festival de jazz de la planète », il reçoit quelque 3000 artistes, 650 spectacles, dont près de 450 à ciel ouvert, et au-delà de 2 millions de spectateurs. Le festival innove cette année en sortant à quelques reprises du Quartier des spectacles. On souhaite ainsi aller davantage à la rencontre des citoyens, et c’est l’arrondissement Verdun (rue Wellington) qui a été choisi pour cette première expérience. Cette année, le festival est présenté du 27 juin au 6 juillet.

monTréal est jaZz mOntrEal is jAzz

MONTREALJAZZFEST.COM

040

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

First, we must give honour where honour is due and start with the Festival international de jazz de Montréal, which celebrates its 40th anniversary this year. Named “the greatest jazz festival on the planet” by the Guinness Book of Records in 2004, it welcomes some 3,000 artists, 650 shows—including nearly 450 outdoors—and over 2 million spectators. This year, the festival breaks new ground as it steps outside the bounds of the Quartier des spectacles for a few events, with the goal of reaching out to even more people. Wellington Street in the borough of Verdun Borough was chosen for this first experience. The festival runs from June 27 to July 6. MONTREALJAZZFEST.COM

© FRÉDÉRIQUE MÉNARD-AUBIN

Sur le party 365 jours par année   !


Sur le party 365 jours par année   ! MontrÉal moNtreaL est iS drÔle fuNny Autre événement majeur  : le festival Juste pour rire, qui se déroule cette année du 10 au 28 juillet, au Quartier des spectacles, à proximité de la Place des Arts. Près de 1700 maîtres de l’humour provenant de quelque 17 pays sont à l’affiche pour cette 37e édition. Les spectacles présentés sont des plus variés  : stand-up, théâtre de rue, comédie musicale, film, danse, magie, défilé, etc.

Another major event is the Just for Laughs festival, taking place this year from July 10 to 28, at the Quartier des spectacles near Place des Arts. Nearly 1,700 masters of comedy from some 17 countries will be performing in this 37th edition. The festival features a wide range of shows, from stand-up to street theatre, musicals, films, dance, magic, parades and much more. HAHAHA.COM

HAHAHA.COM

MoNtréal est DéjanTée

monTreal is oUtside tHe boX The bilingual ZooFest festival is music, humour, theatre, cabaret and a whole lot more, presented in a non-traditional format that encourages greater proximity with the public and promotes risk taking. The festival runs from July 11 to 27 and features emerging artists with a bright future. Schedule and performance venues:

ZOOFEST.COM

ZOOFEST.COM

© DOMINIQUE BERNIER

Musique, humour, théâtre, cabaret, le festival ZooFest, c’est tout ça ! C’est tout ça, mais livré dans une forme inhabituelle, à la limite de l’étrange. Ce festival, bilingue soit dit en passant, est présenté du 11 au 27 juillet et met en vedette des artistes émergents, mais promis à un bien bel avenir. Calendrier et salles de spectacles  :

041

|

It’s a party 365 days a year!


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

MontréAl eSt murAle

mOntrEal is Mural

Chaque été, depuis 2012, le boulevard Saint-Laurent, alias « la main », s’enrichit de nouvelles œuvres murales qui la transforment en une galerie d’art à ciel ouvert unique. Des peintres muralistes de grand talent d’un peu partout dans le monde viennent embellir les façades entre Sherbrooke et Mont-Royal. Pendant les 11 jours que dure l’événement, des centaines de milliers de festivaliers se rendent sur place, afin de voir les artistes à l’œuvre. Vous trouverez musique, restos, expositions et autres activités connexes au cours de ce festival présenté, cette année, du 6 au 16 juin.

Every summer since 2012, artists have been creating new murals to adorn the walls along Saint-Laurent Boulevard, aka “The Main,” transforming the section of this street between Sherbrooke and Mont-Royal into a unique open-air art gallery. During the 11 days of the event, the most talented muralists from around the world descend on Montreal, and hundreds of thousands of people turnout to watch them at work. During this year’s festival, which runs from June 6 to 16, the public can also enjoy music, restaurants, exhibitions and a host of other activities. © SUSAN MOSS

MURALFESTIVAL.COM

MURALFESTIVAL.COM

moNtreaL iS MusiCal

Festival de musique pop et d’art visuel, Osheaga présente sa 13e édition du 2 au 4 août au parterre de l’île Notre-Dame (parc Jean-Drapeau). L’événement permet de découvrir des talents émergents d’ici et d’ailleurs. Chaque saison, près d’une centaine de milliers de personnes (135 000 en 2013) s’y donnent rendez-vous.

The 13th edition of the Osheaga music and visual arts festival will be held from August 2 to 4 on the parterre of Île Notre-Dame (Parc JeanDrapeau). The event is an opportunity to discover rising talents from here and abroad. Each season, Osheaga welcomes nearly a hundred thousand (135,000 in 2013) festivalgoers.

OSHEAGA.COM

OSHEAGA.COM

042

|

Montréal, depuis 1642

|

© OSHEAGA, EVENKO

moNtrÉal esT mUsicale

№ 08 Diversité


Sur le party 365 jours par année   ! MontréAl est Nuits d’AfriQue Le festival Nuits d’Afrique est la célébration des musiques du monde, notamment des musiques africaines, antillaises et latinos. Cette fête a lieu au parterre du Quartier des spectacles, du 11 au 23 juillet. Près de 700 artistes venant d’une trentaine de pays s’y produisent. Le Village des Nuits d’Afrique sera érigé sur le site encore cette année. Comme toujours, on pourra s’y procurer épices, bijoux, vêtements, entre autres objets.

© FESTIVAL INTERNATIONAL NUITS D’AFRIQUE DE MONTRÉAL, KAJI

FESTIVALNUITSDAFRIQUE.COM

monTreal iS nUits d’aFriquE The Nuits d’Afrique festival is a celebration of world music from Africa, the Caribbean and Latin America. This internationally acclaimed event takes place in the Quartier des spectacles from July 11 to 23 and will feature nearly 700 artists from some 30 countries. The legendary Village des Nuits d’Afrique comes alive again this year with shows and free activities, along with a market offering exotic spices, jewellery, clothing and plenty of other items. FESTIVALNUITSDAFRIQUE.COM

043

|

It’s a party 365 days a year!


It’s a party 365 days a year!

© FASHION & DESIGN FESTIVAL, SÉBASTIEN ROY

Sur le party 365 jours par année   !

Montréal, Ville UNESCO de design et véritable pépinière de créateurs de mode… il ne faut donc pas s’étonner d’y trouver un festival consacré à la mode  : le Mode & Design. Présenté au Quartier des spectacles du 19 au 24 août, l’événement est l’occasion parfaite pour découvrir des artistes émergents et rencontrer de grands noms du domaine de la mode. Défilés, séances de création en direct, exposition et spectacles (une cinquantaine) sont au programme.

mOnTréal est moDe et desiGn

FESTIVALMODEDESIGN.COM

A UNESCO City of Design, Montreal is a dynamic incubator for fashion designers. So it comes as no surprise that Montreal is host to the Fashion & Design Festival dedicated to just that. Held at the Quartier des spectacles from August 19 to 24, the event is the perfect opportunity to discover up-and-coming creators and meet some of the big names in the fashion industry. Activities include fashion shows, live creative sessions, exhibitions and about 50 shows.

MoNtreal iS fAshion anD dEsign

FESTIVALMODEDESIGN.COM

044

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


Sur le party 365 jours par année   ! MontréAl mOnTreal est is tOut feU daZzlinG Ce n’est pas un festival à proprement parler, mais l’International des feux Loto-Québec mérite quelques lignes tellement il est sensationnel. L’événement, qui en est à sa 35e année, est présenté les mercredis et samedis du 29 juin au 27 juillet (sauf le 13 juillet) à La Ronde, au lac des Dauphins. Des artificiers de six pays rivalisent entre eux, afin de remporter la finale de ce prestigieux concours pyrotechnique.

© LA RONDE

LARONDE.COM/FR/LARONDEFR/ LINTERNATIONAL-DES-FEUX/ PROGRAMMATION

045

|

It isn’t really a festival, but the International des feux Loto-Québec is so spectacular, it surely deserves a few lines. Now in its 35th year, the event is presented every Wednesday and Saturday night from June 29 to July 27 (except July 13) on Lac des Dauphins at La Ronde. Fireworks designers from six countries will be vying for top spot in this prestigious pyrotechnics competition. SIXFLAGS.COM/LARONDEEN/ SPECIAL-EVENTS/FESTIVAL/ COMING-SEASON-2019

It’s a party 365 days a year!


a

CircUs tOwn, aNd pRoud oF it it!! tHrow2cAtch

— Avant It’s a laparty naissance 365 days du aCirque year! du Soleil dans les années 1980, les arts du cirque suscitaient bien peu d’intérêt. Mais dès les premiers succès internationaux remportés par cette entreprise québécoise, les choses ont changé à la vitesse grand V ! Trente ans plus tard, l’industrie du cirque est à ce point développée à Montréal qu’elle génère des revenus de quelque 850 millions de dollars tout en donnant de l’emploi à des centaines de personnes. La ville a même un festival, Montréal complètement cirque, présenté cette année du 4 au 14 juillet. Pendant 11 jours, des artistes du cirque performent à travers la ville, dans les rues, les parcs et différentes salles. On dénombre à Montréal plus d’une vingtaine d’entreprises de cirque dont  : Before the Cirque du Soleil arrived on the scene in the 1980s, there had been little interest in the circus arts. But things really began to take off when this Quebec company scored its first international successes! Thirty years later, the circus industry in Montreal has grown to such an extent that today it generates some $850 million in revenues while providing employment for hundreds of people. The city even boasts the Montréal Cirque Festival, presented this year from July 4 to 14, during which you can catch circus artists performing throughout the city, in the streets, parks and various venues. Montreal proudly vaunts the presence of more than 20 circus companies, including:

Fallait pas être devin pour prédire que Samuel Roy ferait carrière dans l’industrie du cirque. Il n’a que six ans lorsqu’il s’initie à cet art à l’École de cirque de Verdun. Plus tard, c’est l’École nationale du cirque, puis les tournées à travers le monde avec le Cirque du Soleil, Éloize et Les 7 Doigts. En 2005, il fonde sa compagnie de cirque, Throw2Catch, et depuis donne des spectacles de rue en Asie, en Europe et en Amérique. On retrouve entre autres des numéros d’acrobatie, de danse, de musique, de jongleries, de contorsions et d’illusions surréalistes, le tout dans une mise en scène remarquable, font la réputation de cette compagnie. Throw2Catch présente cet été dans les rues de Montréal, le spectacle Made in Kouglistan. Fondée en 2005 par Samuel Roy. Directeurs artistiques  : Barthélémy Glumineau, Gisle Henriet et Guillaume Biron. THROW2CATCH.COM

It really didn’t take a crystal ball to figure out that Samuel Roy would pursue a career in the circus industry. Only six when he got his first introduction to this art at the École de cirque de Verdun, he went on to study at the National Circus School of Montreal and has since toured the world with Cirque du Soleil, Éloize and The 7 Fingers. In 2005, he founded his own company, Throw2Catch, which has performed street shows in Asia, Europe and America. The company’s repertoire includes dazzling acrobatic acts, dance, music, juggling, contortion and surrealist illusions, among other disciplines, all of which are presented with singular and surprising originality. This summer, Throw2Catch will present their zany yet sophisticated show Made in Kouglistan in various outdoor venues in Montreal. Founded in 2005 by Samuel Roy. Artistic directors: Barthélémy Glumineau, Gisle Henriet and Guillaume Biron. THROW2CATCH.COM

046

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

© MADE IN KOUGLISTAN

ciRcassieNne Et fièRe De l’êTre Sur le party 365 jours par année   !


Sur le party 365 jours par année   !

lEs 7 dOigts

© PER MORTEM ABRAHAMSEN

The 7 finGers

|

It’s a party 365 days a year!

Ce collectif de créateurs jouit d’une solide réputation internationale depuis sa participation, notamment, à des cérémonies d’ouverture ou de clôture de Jeux olympiques (Sotchi, Vancouver et Turin). Son calendrier 2019 est passablement chargé  : il contient des spectacles dans une vingtaine de villes situées au Chili, en Suisse, en France, en Russie, aux Pays-Bas, aux États-Unis et au Canada. Un mariage de raison et de passion entre le théâtre et l’acrobatie ainsi qu’un mélange de disciplines, voilà en résumé la carte de visite des 7 Doigts, qui a ouvert un centre de création au Quartier des spectacles. Le collectif présente son spectacle Bosch Dreams du 4 au 11 juillet, à la salle Pierre-Mercure. Fondé en 2002 par Shana Carroll, Isabelle Chassé, Patrick Léonard, Sébastien Soldevila, Faon Shane, Gypsy Snider et Samuel Tétreault. 7DOIGTS.COM

047

This creative collective has been enjoying a stellar international reputation ever since it appeared in the opening or closing ceremonies of the Olympic Games (Sochi, Vancouver and Turin). The company’s 2019 calendar is already full, with shows booked in some 20 cities in Chile, Switzerland, France, Russia, the Netherlands, the United States and Canada. The 7 Fingers built their unique brand by mixing the genres of acrobatics and theatricality with multiple circus disciplines. They further develop their company in their creation and production centre in the Quartier des spectacles. The collective presents its show Bosch Dreams from July 4 to 11, at the Salle Pierre-Mercure. Founded in 2002 by Shana Carroll, Isabelle Chassé, Patrick Léonard, Sébastien Soldevila, Faon Shane, Gypsy Snider and Samuel Tétreault. 7DOIGTS.COM


It’s a party 365 days a year!

© FRANÇOIS BERGERON

Sur le party 365 jours par année   !

CavAlia

Cavalia n’est pas une compagnie de cirque au sens propre du terme, ou à tout le moins pas comme on a l’habitude d’en voir. C’est que les vedettes de Cavalia sont majoritairement des chevaux  ; 70 chevaux, pour être précis. Ils partagent la vedette avec une cinquantaine de cavaliers et acrobates sous un énorme chapiteau blanc. Deux heures de divertissement extraordinaire avec effets spéciaux spectaculaires, projections multimédias sensationnelles et musique rythmée. Tous les spectacles présentés jusqu’ici par la troupe, soit Voltige, Cavalia et Odysséo, ont connu un succès éclatant partout dans le monde. Huit millions de spectateurs les ont acclamés ! Fondé en 2003 par Dominique Day et Normand Latourelle. CAVALIA.COM

048

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

Cavalia isn’t a circus company in the true sense of the word, at least not the circus that we’re traditionally used to seeing. The stars of Cavalia are mostly horses—70, to be precise. Under a huge white tent, they share the spotlight with about 50 riders and acrobats, and offer audiences two hours of mesmerizing entertainment, with spectacular special effects, sensational multimedia projections and rhythmic music. Every show presented by the troupe today, including Voltige, Cavalia and Odysséo, has met with resounding success and the acclaim of eight million spectators around the globe! Founded in 2003 by Dominique Day and Normand Latourelle. CAVALIA.COM


Sur le party 365 jours Depuis par année  sa fondation  ! — en 1993, It’s a party 365 days Since a year! its founding in 1993, Éloize la compagnie Éloize a produit une has produced some 15 shows, which quinzaine de spectacles qu’elle have been presented in a multitude a présentés dans une multitude of cities around the world. Currently, de villes à travers le monde. the troupe is performing four of them, Actuellement, Éloize en a quatre both at home and abroad: Hotel; Serge au programme, ici et à l’étranger  : Fiori, Seul Ensemble (a tribute to the Hôtel, Serge Fiori, Seul Ensemble works of Serge Fiori); Nezha, the Pirate (hommage aux œuvres de Serge Child and Saloon. Fiori), Nezha, l’enfant pirate What makes their shows so et Saloon. enthralling is the audacity and Qu’est-ce qui rend ses specinnovative spirit of their performers, tacles si captivants ? L’audace et which include acrobat-cyclists, l’esprit novateur des cyclistesacrobat-gymnasts, jugglers, balanacrobates, acrobates-gymnastes, cing performers, trapeze artists and jongleurs, équilibristes, trapétightrope walkers. In fact, the world zistes et funambules qui en font of the circus owes a debt of gratitude partie. C’est d’ailleurs à l’un des to one of Cirque Éloize’s founders, fondateurs du Cirque Éloize, Daniel Cyr for the invention of the Daniel Cyr, que le cirque doit la Cyr Wheel, an immense steel hoop roue Cyr, soit cet immense certhat a performer stands inside while ceau d’acier à l’intérieur auquel grasping its rim, causing it to roll and s’accroche l’artiste pour ensuite spin. This discipline is now a staple in le faire tourner sur son axe. the vast majority of circus programs. Cette discipline fait maintenant Founded in 1993 by Daniel Cyr, partie de la grande majorité des Jeannot Painchaud, Alain Boudreau, programmes de cirque. Sylvette Boudreau, Jeannot Chiasson, Fondé en 1993 par Daniel Robert Bourgeois and Damien Cyr, Jeannot Painchaud, Alain Boudreau. Boudreau, Sylvette Boudreau, CIRQUE-ELOIZE.COM Jeannot Chiasson, Robert Bourgeois et Damien Boudreau.

© PIERRE MANNING

cirqUe ÉlOize

CIRQUE-ELOIZE.COM

049

|


Sur le party 365 jours par année   !

050

|

Montréal, depuis 1642

|

It’s a party 365 days a year!

№ 08 Diversité


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

© CIRQUE DU SOLEIL

Le CirQue du solEil

Eh bien, celui-là n’a vraiment pas besoin de présentation. Il est le cirque le plus célèbre de la planète. C’est l’une des plus importantes, sinon la plus importante entreprise de cirque du monde, avec une dizaine de spectacles en tournée actuellement sur tous les continents, avec quelque 4000 employés et 1300 artistes. Depuis sa fondation en 1984, Le Cirque du Soleil a créé 32 mégaspectacles ainsi qu’une grande quantité de productions événementielles. L’entreprise, qui a vu le jour à Baie-Saint-Paul, a littéralement révolutionné l’art circassien. Des comédiens-acrobates d’un immense talent, des costumes originaux et colorés, des maquillages renversants, des personnages énigmatiques, une musique remarquable, des chansons entraînantes, des numéros plus spectaculaires les uns que les autres et des histoires originales  : voilà la recette qui lui a ouvert les portes de tous les pays. Tous, sans exception, applaudissent les prodiges du Cirque du Soleil. Et dire que toute cette histoire a commencé avec des échassiers sur patins, dans un village de Charlevoix… Fondé en 1984 par Guy Laliberté et Daniel Gauthier. CIRQUEDUSOLEIL.COM

051

|

The most famous circus on the planet really needs no introduction. With about 10 shows currently touring all the continents and some 4,000 employees, including 1,300 artists, the Cirque du Soleil is one of, if not the largest circus company in the world. Since its beginnings in 1984, Cirque du Soleil has created 32 mega shows along with scores of productions for various events. Founded in the small town of Baie-SaintPaul, this company has literally revolutionized the art of the circus. Its formula of incredibly talented acrobat-slash-actors,

magnificent, richly coloured costumes, stunning makeup, otherworldly characters, wonderful music, catchy songs, spectacular acts and original stories has opened wide the doors of countries around the globe. Anyone who’s ever experienced the wonder of a Cirque du Soleil event will tell you it is simply magical. And to think this whole story started with a band of stiltwalkers and in a little coastal village in the Charlevoix region. Founded in 1984 by Guy Laliberté and Daniel Gauthier. CIRQUEDUSOLEIL.COM


lA diveRsité De salLe en sAlle ! a bRoaD sPectruM of VenuEs gUy gUylaliBerté laliBertéet etluNe luNerouGe rouGeentertainMent entertainMent nous oFfrent py1, la fasCinante pYramide

It’s a party 365 days a year!

S’il est un domaine où Montréal domine en matière de diversité, c’est bien celui des spectacles. Et l’on en a une autre preuve avec Guy Laliberté et Lune Rouge Entertainment qui nous entraînent dans un monde d’étonnement avec leur impressionnante pyramide, la salle de spectacles multimédias PY1. PY1 voit le jour avec Au-delà des échos, une production dans laquelle le génie créateur de l’artiste et concepteur Gabriel Coutu-Dumont repousse les limites de la technologie numérique. Fait de son et lumière, de musique, d’effets spéciaux, de lasers et de projection à 360 degrés, Au-delà des échos est un voyage de 60 minutes vers la découverte de nos origines et de nos possibles futurs. PY1 et Au-delà des échos  : une aventure vraiment différente. 2200, RUE STANLEY — PY1.CO

052

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

© PY1, AU-DELÀ DES ÉCHOS

Sur le party 365 jours par année   !


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

Guy lAliberté and lUne Rouge enTertainment preseNt py1, a fascinatiNg pyraMid-sHaped Venue If there’s one area in which Montreal dominates in terms of diversity, it’s the entertainment sector. Guy Laliberté and Lune Rouge Entertainment provide one more example of this with their astonishing pyramid, the PY1 multimedia performance hall. The curtain rises on PY1 with the immersive production Through the Echoes, which harnesses the creative genius of multi-disciplinary artist and designer Gabriel Coutu-Dumont and pushes the limits of digital technology through sound, spectacular lighting, music, atmospheric special effects, lasers and 360-degree projections. Through the Echoes is a 60-minute odyssey that explores our origins and speculates on a myriad possible futures. PY1 and Through the Echoes: an adventure like no other. 2200 STANLEY STREET — PY1.CO

053

|


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

éGlise saiNt-jeaN-baptisTe Construite en 1914, l’église Saint-Jean-Baptiste, la troisième plus vaste à Montréal avec 2800 places, est un spectacle en elle-même. Les visiteurs y sont accueillis à l’entrée par d’imposantes colonnes et sept sculptures en pierre. L’intérieur déborde de couleurs et d’œuvres d’art, notamment de nombreux et magnifiques vitraux, de non moins nombreuses boiseries sculptées, d’énormes lustres d’origine, des ornements en plâtre moulé. Son autel est en marbre, et ses orgues, en chêne. L’église dispose de trois salles de spectacle, toutes très prisées autant par les spectateurs que par des producteurs. On y offre des concerts de musique classique ou populaire, des spectacles de danse, du théâtre et des événements corporatifs. Les artistes qui s’y sont produits sont légion. Le Cirque du Soleil est du lot, ayant choisi cet endroit pour y présenter le spectacle de son 30e anniversaire. 4237, AVENUE HENRI-JULIEN — EGLISESJB.COM

054

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

égLise sAint-jEan-baPtiste Built in 1914, the 2800-seat Église Saint-JeanBaptiste is the third largest church in Montreal and a show unto itself. Visitors are welcomed at the entrance by a row of imposing columns and seven stone sculptures. The interior is filled with colour and works of art, including an abundance of magnificent stained glass windows, handsome woodwork, huge original chandeliers and moulded plaster ornaments. The altar is made of white marble, and the organ cases of its two Casavant instruments are carved out of oak. The church has three performance spaces, each of which is greatly appreciated by spectators and producers alike, and hosts classical and popular music concerts as well as dance, theatre and corporate events. Église Saint-Jean-Baptiste has welcomed legions of artists, including Cirque du Soleil, who held their 30th anniversary concert in this church.

© MARIE DESCHENE

4237 HENRI-JULIEN AVENUE — EGLISESJB.COM

055

|


jours par année   ! tHéÂtreSur le party 365 fAirmoUnt fairmOunt thEatre

It’s a party 365 days a year!

le CentRe seGal sEgal centRe

5240, AVENUE DU PARC — THEATREFAIRMOUNT.CA

Located in the space formerly occupied by Club Soda, the Fairmount Theatre opened in its current incarnation in 2015. This multi-purpose concert venue is mostly known for its live music, but it also presents comedy shows and theatre productions. One of the Fairmount’s most vaunted attributes is its intimate setting, which brings fans close to the action and their favourite artists. The Fairmount Theatre can accommodate 300 people seated or up to 600 standing guests. 5240 DU PARC AVENUE — THEATREFAIRMOUNT.CA

Connu autrefois sous le nom de Centre Saidye-Bronfman, il s’est donné pour mission de présenter du théâtre de langue anglaise de calibre international. On y joue principalement des classiques populaires ainsi que des comédies musicales canadiennes. Le Centre Segal travaille également à soutenir la relève et à favoriser la création, la diversité et la collaboration interculturelle. Avec deux salles pouvant contenir 306 et 186 personnes, il reçoit bon an mal an quelque 65 000 spectateurs. Le Centre, qui se fait un devoir aussi de célébrer et explorer l’identité juive, abrite également le Théâtre Yiddish Dora Wasserman, le nom de sa fondatrice. Le TYDW a présenté 85 pièces depuis 1958. L’Académie Segal offre aussi le programme JAJA (Jeunes acteurs pour jeunes auditoires), une formation en comédie musicale par laquelle on perpétue la langue et les valeurs yiddish. Formerly known as the Saidye Bronfman Centre, the Segal Centre is dedicated to presenting world-class Englishlanguage theatre. Its programming focuses on popular classics, contemporary works and Canadian musicals. The performing arts centre is committed to creation, diversity and cross-cultural collaborations as well as inspiring the next generation of artists. With two spaces that can accommodate 306 and 186 people, it welcomes over 65,000 visitors a year. The Centre also celebrates and explores Jewish identity. It is home to the Dora Wasserman Yiddish Theatre, named for the company’s founder, which has presented more than 85 plays since 1958. The Segal Academy also offers the Young Actors for Young Audiences (YAYA) program, a musical theatre training program committed to preserving the Yiddish language and culture.

© RANDY COLE

5170, CHEMIN DE LA CÔTE-SAINTE-CATHERINE — 5170 CÔTE-SAINTE-CATHERINE ROAD — SEGALCENTRE.COM

© THÉÂTRE FAIRMOUNT

Logé dans l’ancien édifice du Club Soda, le Théâtre Fairmount a ouvert ses portes dans sa forme actuelle en 2015. Cette salle multifonctionnelle présente des spectacles principalement musicaux, mais aussi d’humour et de théâtre. Parmi les qualités qui reviennent le plus souvent lorsqu’il est question du Fairmount, c’est le côté intimiste de la salle. On dit se sentir plus près des artistes et de l’action. Le Théâtre Fairmount peut recevoir jusqu’à 600 personnes debout ou 300 personnes en places assises.

056

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© TIMOTHY I. SMITH

Sur le party 365 jours par année   !

le cenTre mAi Mai cEntre S’il fallait résumer la vocation du Centre MAI en quelques mots, on dirait « favoriser l’inclusion par les arts ». Pour ce faire, MAI propose une multitude de services et de programmes par l’entremise de son théâtre, de sa galerie, de son espace-café et de ses studios de répétition. Les arts présentés par MAI sont de toute origine et de tout genre  : théâtre, musique, danse, arts visuels et autres. Pour l’organisme créé en 1999, il n’y a pas de place pour des éléments identitaires. Âge, sexe, orientation sexuelle, origine ethnique, langue, religion, handicap… tout ça est laissé de côté. Ce qui compte, c’est de tisser des liens entre les artistes, le public et les communautés, de permettre à tous, sans exception, d’échanger et de s’émanciper à travers les arts. If the vocation of the MAI Centre had to be summarized in a few words, it would be “fostering inclusion through the arts.” MAI offers a multitude of services and programs via its theatre, gallery, coffee shop and rehearsal studios. It is a home for arts of all origins and genres: theatre, music, dance, visual arts and others. Created in 1999, this organization doesn’t draw any identity lines; dualities and pluralities such as age, gender, sexual orientation, ethnic origin, language, religion, disability are all bridged. The goal of MAI’s programming is to forge links between artists, the public and communities, to allow everyone, without exception, to exchange and liberate themselves through the arts. 3680, RUE JEANNE-MANCE — 3680 JEANNE-MANCE STREET — M-A-I.QC.CA

057

|

It’s a party 365 days a year!


Du riRe

Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year! On en rigole un coup à Montréal ! Quelle que soit la journée de la semaine, vous êtes assuré de trouver quelque part dans la ville un spectacle d’humour. Qui plus est, ces spectacles sont aussi très variés, même que certains sont carrément insolites. Comme le Rocky Horror Picture Show, qui était à l’affiche en octobre au cinéma Impérial (1430, de Bleury). Une troupe de comédiens jouaient les mêmes scènes que celles du film qui se déroulaient sur l’écran derrière eux, pendant que les spectateurs lançaient des objets, criaient à s’époumoner, s’arrosaient avec des fusils à eau et donnaient la réplique aux comédiens. Totalement loufoque !

aU déLiRe !

maKe ‘Em lAuGh!! lAuGh

You can always find something to split your sides in Montreal. Whatever day of the week, there’s a comedy event on somewhere in the city. Fans have their pick of a wide variety of offerings, some of which are downright outlandish. Like the cult film Rocky Horror Picture Show, which screens at the Imperial Cinema (1430 De Bleury) in October. As the movie plays on the screen behind them, actors perform the scenes on the stage, while audience members throw a variety of items at appropriate times, shout out along with the movie, spritz each other with water guns and yell out answers to the actors. It’s total insanity! ROCKYHORRORMONTREAL.COM

058

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© GUILLAUME PELLETIER

Moins déjanté, mais très Sur particulier, le party 365 jours par année   ! le Café Cléopâtra (1230, boulevard Saint-Laurent) est situé au second étage. Il présente des spectacles de vaudeville, de burlesque et de drag. Construit en 1895, il est l’un des plus vieux édifices du genre à Montréal. CLEOPATRAMONTREAL.COM

It’s a party 365 days Somewhat a year! less zany, but no less exceptional, the second-floor Café Cléopâtra cabaret (1230 SaintLaurent Boulevard) presents vaudeville, burlesque and drag shows. Built in 1895, the building that houses the cabaret is one of the oldest of its kind in Montreal.

© MATT SOAR

CLEOPATRAMONTREAL.COM

Dans la même veine s’inscrit le très populaire Cabaret Mado (1115, rue Saint-Catherine Est) avec la célèbre Mado Lamothe, drag-queen et maître de cérémonie. Chansons populaires et blagues salées sont à l’honneur. MADO.QC.CA

A bird of a similar feather, the highly popular Cabaret Mado (1115 Saint-Catherine Street East), emceed by Montreal’s most celebrated drag queen, the incomparable Mado Lamothe, offers fun, entertaining shows featuring popular songs and risqué jokes.

© PUB BROUHAHA

© LE JOCKEY

MADO.QC.CA

Un peu plus conventionnel cette fois est le bar Le Jockey, du 1309, rue Saint-Zotique Est, où se rendent quelques humoristes les lundis soirs dans le but d’expérimenter quelques blagues qui pourraient faire partie de leur spectacle. Une sorte de laboratoire d’humour.

If your tastes run to the slightly more conventional, you might want to drop by the Le Jockey bar, located at 1309 Saint-Zotique Street East. Every Monday night, they host comedy nights that give the best upand-coming talents a chance to hone their comedic chops!

BARJOCKEY.COM

BARJOCKEY.COM

Si ce sont les humoristes émergents qui vous branchent, retrouvez-les les lundis soir à L’Hémisphère gauche, au 221, rue Beaubien Est, ou les jeudis soirs au Pub Brouhaha du 5860, avenue de Lorimier. En plus des Jeudis de l’humour, le pub présente sporadiquement des soirées d’humour politique et de théâtre-comédie.

If rising comedy stars are your thing, you can see many more, also on Monday nights, at L’Hémisphère gauche, 221 Beaubien Street East, or on Thursday nights at Pub Brouhahaha, 5860 De Lorimier Avenue. In addition to their Thursday night shows, the pub occasionally hosts political comedy and theatre evenings.

HEMISPHEREGAUCHE.COM — BROUEPUBBROUHAHA.COM

HEMISPHEREGAUCHE.COM — BROUEPUBBROUHAHA.COM

059

|


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

Avec une vocation similaire à celle du Bordel, le Terminal Comédie Club en est un autre qui ne manquera pas d’intéresser les amateurs d’humour. Il a ouvert ses portes en mars dernier, au second étage du bar Le Terminal, situé au 1875, avenue Mont-Royal (le Plateau). Fondé par un groupe de gérants d’humoristes, le club offre des soirées stand-up du jeudi au samedi, ainsi que des spectacles à micro ouvert (open mic) où se transforment, pour quelques instants, des gens ordinaires en artistes de scène. Des stars en devenir ou déjà très populaires s’y produisent, certains pour tester des gags, d’autres, pour enregistrer leur spectacle. D’ailleurs, la salle dotée d’équipement de pointe s’y prête très bien, sans compter que les artistes n’ont pas à dépenser une fortune pour la louer. Les spectateurs y trouvent leur compte eux aussi, puisque le prix des billets est toujours très abordable. LETERMINALCOMEDIECLUB.COM

You can also stop by the Bordel Comédie Club, where both newbies and seasoned comedians take to the stage to make us laugh several nights a week. This is the purest form of stand-up gig: one lone comedian and a mic. The shows last 90 minutes and feature at least five comics. Founded by some of the biggest names in Quebec humour —François Bellefeuille, Louis-José Houde, Mike Ward, Martin Petit, Laurent Paquin and Charles Deschamps—the Bordel Comédie Club is located at 312 Ontario Street East. LEBORDEL.CA

With a format similar to the Bordel, the Terminal Comédie Club is also a comedy fan favourite. This club opened its doors last March, on the second floor of the Le Terminal bar, located at 1875 Mont-Royal Avenue (the Plateau). Founded by a group of comedy agents, the club presents stand-up evenings from Thursday to Saturday, as well as open mic shows that give ordinary folk a chance to shine in the spotlight for a few moments. Rookie comedians or established stars perform there, some to test out new material and others to record their show. The room is well suited for this purpose as it not only features state-of-the-art equipment but artists don’t have to spend a fortune to rent it. It’s also a great deal for spectators, as ticket prices are very affordable. LETERMINALCOMEDIECLUB.COM

060

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

© BORDEL COMÉDIE CLUB

LEBORDEL.CA

© TERMINAL COMÉDIE CLUB

Vous pouvez également passer au Bordel Comédie Club où, plusieurs fois par semaine, des humoristes de la relève et d’autres plus aguerris montent sur scène pour nous faire rire. Les spectacles sont donnés sans artifice  : que l’humoriste et son micro. Les spectacles durent 90 minutes et on nous assure de la présence d’au moins cinq humoristes. Ce cabaret a été fondé par de grands noms de l’humour québécois  : François Bellefeuille, Louis-José Houde, Mike Ward, Martin Petit, Laurent Paquin et Charles Deschamps. Le Bordel Comédie Club est situé au 312, rue Ontario Est.


© COMEDY NEST

Pour ceux qui préfèrent Surrire le party dans365 jours Most parofannée  the aforementioned  ! — It’s aclubs party 365 days a year! la langue de Shakespeare, notez en present their shows in French, so if priorité le Comedy Nest désigné you prefer your yucks in the language par le site splitsider.com comme of Shakespeare, the Comedy Nest, l’un des 15 meilleurs clubs d’hunamed one of the top 15 comedy clubs mour en Amérique du Nord. Du in North America by splitsider.com, jeudi au samedi, il demande à une is a must. World-class headliners personnalité qui a fait sa marque entertain audiences from Thursday – notamment à la télévision – de to Saturday, the Monday Mix events venir dérider le public. Il y a aussi turn the stage over to a different mix les Monday Mix, au cours desquels of professional stand-ups, variety and des stand-up comics professionimprov artists, and Newbie Tuesdays nels testent leurs blagues, puis les invite people with day jobs to take Newbie Tuesdays, pendant lesquels their first steps into the world of on invite des gens de l’assistance à se stand-up by sharing what’s funny transformer en stand-up et raconter about THEIR lives. It all happens at de façon humoristique le quotidien 2313 Sainte-Catherine Street West, de quelqu’un qu’ils côtoient. C’est in the old Forum. au 2313, rue Sainte-Catherine Ouest, COMEDYNEST.COM dans l’ancien Forum. This is just a snapshot of the COMEDYNEST.COM island’s meccas of mirth. If it’s true Voilà donc un aperçu des temples that comedy is a form of therapy, du rire sur l’île. S’il est vrai que Montreal clearly has what it takes to l’humour est une forme de thérapie, call itself a “therapeutic city”! To see Montréal a indéniablement tout a full list of comedy venues, visit: ce qu’il faut pour se déclarer « ville RITAHUMOUR.COM thérapeutique » ! Pour en avoir la preuve, visitez le site : RITAHUMOUR.COM

061

|


biEnVenUe Au peTit mOntRéal ! WelCome tO Petit MontréAl ! Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year! De juin à septembre, au cœur du centre-ville, un îlot de verdure et de tranquillité permettra aux Montréalais, mais aussi aux touristes, d’échapper au brouhaha pour se relaxer. Emile Roux, directeur général de Destination CentreVille, à l’origine du concept, nous en dit plus. From June to September, an oasis of greenery and tranquility in the downtown core will offer Montrealers and tourists alike an escape from the hubbub of everyday life. Emile Roux, Executive Director of Destination Centre-Ville and the brains behind this initiative, shares his vision for this upcoming project.

cOmmeNt est Née l’iDée du Petit mOntréaL ?

wHat wAs the g gEnesis of tHe le petit m mOntréal Concept?

Avec le début du chantier sur la rue Sainte-Catherine, nous souhaitions trouver une façon originale de garder le secteur attractif et dynamique. Nous avons donc analysé le secteur en chantier, entre la rue de Bleury et l’avenue McGill College, pour réaliser que le Square Phillips était exactement en plein milieu. Nous avons donc décidé de développer un concept d’occupation temporaire de cette place unique, de juin à septembre, pour qu’elle devienne un centre d’intérêt aussi bien pour les Montréalais et les travailleurs que pour les touristes de passage. Nous l’avons baptisé  : Le Petit Montréal.

With the beginning of construction on Sainte-Catherine Street, we wanted to find an original way to keep the area appealing and dynamic. We scrutinized the construction area between De Bleury Street and McGill College Avenue, and realized that Square Phillips was exactly in the centre. We decided to develop a “temporary occupation” concept of that unique space from June to September, so it could become an interesting place for Montrealers, workers, as well as tourists. We baptized the space: Le Petit Montréal.

062

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


Sur le party 365 jours par année   !

It’s a party 365 days a year!

poUrquoi Faire aPpel à ˆilOt 84 ?

How diD ˆilOt 84 Get iNvolvEd?

C’est notre principal partenaire dans ce projet. Nous avons conçu le concept avec cet organisme et nous allons lui confier la gestion des opérations et de la programmation. Ces deux dernières années, les membres d’Îlot 84 ont montré de quoi ils étaient capables en revitalisant une friche industrielle dans le Mile-End avec le projet Aire Commune. C’est exactement le défi auquel nous sommes confrontés, dans un contexte différent  : garder attractive et animée une zone en chantier. Ils portent une vision à laquelle on croit beaucoup, celle d’une ville effervescente et dynamisée par des lieux communs qui sortent de l’ordinaire.

The project’s principal partner is Îlot 84. We worked with them to design the project, and we’ll delegate Le Petit Montréal’s business operations and programming to them. Over the past two years, they’ve amply demonstrated that they’re able to breathe new life into an industrial site with the Mile End Aire Commune project. That’s exactly the sort of challenge we’re facing—albeit in a different context. How can we keep what’s effectively a construction site appealing and exciting? Îlot 84 have a vision we genuinely believe in: a city that’s full of life and energized by unusual shared spaces.

eN quoi ConsisTera la prOgramMation ?

wHat wiLl the pRograMming Be?

Le chantier apporte déjà son lot de nuisance sonore, et la place des Festivals offre déjà des animations pour le grand public  ; nous voulons donc créer un lieu alternatif où les visiteurs pourront s’accorder une pause. Le Petit Montréal sera ouvert de 10 h à 21 h et accompagnera les visiteurs à différents moments de leur journée  : un café le matin, une pause lunch sur les nombreuses tables mises à disposition, un 5 à 7 entre collègues... La programmation respectera la vocation du lieu  : nous voulons que Le Petit Montréal soit un îlot de tranquillité. Nous voulons aussi respecter l’activité commerciale des alentours. De nombreux hôtels, commerces et restaurants sont à proximité et doivent pouvoir tirer avantage de l’animation du lieu. Par exemple, nous souhaitons mettre

063

|

l’emphase sur la future Sainte-Catherine et faire vivre ce qu’elle sera une fois le chantier terminé. Nous inaugurerons le site dès le mois de juin, peu de temps après la fin de semaine de la Formule 1, afin de garder le centreville animé et attractif. Une soirée spéciale d’ouverture sera organisée pour lancer officiellement la programmation, je vous invite à vous inscrire le site Internet du Petit Montréal pour connaître tous les détails. Nous réservons aussi aux visiteurs un certain nombre de surprises tout au long de l’été. Il faudra nous suivre attentivement pour ne rien manquer. Les plans du site et la programmation sont en cours de validation au moment de la rédaction de ces lignes. Pour obtenir les dernières mises à jour, consultez  : LEPETITMONTREAL.COM

The construction site already has its fair share of nuisance noise, and the Place des festivals already has various interesting events for the general public, so we wanted to create an alternative space where visitors could take a break. Le Petit Montréal will be open from 10:00 a.m. to 9:00 p.m., and will welcome visitors at various points throughout the day: a morning coffee, lunch breaks on a host of tables, a 5@7 with work colleagues... Programming will also reflect the physical space; we’d like Le Petit Montréal to be an island of tranquility in the city centre. We also want to be respectful of neighbouring retail activity, hotels, stores, and restaurants, which also need to be able to benefit from the programming. For example, we’d like to emphasize SainteCatherine’s bright future, and how lively the street will be once construction

is complete. The site will be inaugerated in June (shortly after the end of the Formula 1 weekend), in order to keep the downtown core animated and attractive. A special opening night will officially kick off programming. For more details, I invite you to register on the Petit Montréal’s website. All summer long, we have some unique surprises prepared—but you have to follow us to ensure you don’t miss any exhilarating Le Petit Montréal moments! At print time, site plans and programming are being confirmed. To get the most up-to-date information, please visit: LEPETITMONTREAL.COM


Grévin de Montréal

Grévin de Montréal

With its original decor and spectacular ambience, words can hardly do justice in describing what you’ll see at the extraordinary Grévin Museum. Inaugurated in April 2013, the Montreal museum was the first Musée Grévin property to open its doors outside France. This magnificent museum boasts 21,527 square feet, where the public can get up close and personal with 127 of their favourite celebrities. Creating the lifelike stars and international figures of yesterday and today and staging them in their spectacular settings required the skills of numerous creative and technological teams. The reconstituted scenes and stunning special effects are simply jaw dropping. Visitors can step right into some of the decors and, using the props and costumes made available to the public, strike a pose and snap a picture alongside their favourite big names. The museum has eight themed rooms that take approximately 90 minutes to visit. Begin in the Hall of Wonder, where projections, optical illusions, mirrors, trompe-l’oeil, music and sound effects offer you an immersive experience into the magic of Quebec’s four seasons. See flowers grow out of the ceiling and Canadian forests transform as trees morph into candlesticks and waterfalls. Just a few steps away, the Paris-Quebec section replicates a TV set with famous actors from Quebec and France.

Statues de cire et effets spéciaux mirobolants

Grévin  : un musée pour s’amuser ! Wax statues and stunning special effects

Grévin: The art of fun!

064

|

Montréal, depuis 1642

|

© GRÉVIN MONTRÉAL

Il est de ces endroits et de ces scènes tellement grandioses que le vocabulaire, aussi riche soit-il, n’arrive pas à décrire avec justesse ce que les yeux voient. Le musée Grévin de Montréal est de ces endroits où les mots atteignent leurs limites. Inauguré en avril 2013, le musée montréalais a été le premier à ouvrir ses portes à l’extérieur de la France. Et quel magnifique musée  : une superficie de 21 527 pi2 et 127 personnalités adulées du public. Mais plus encore, toutes ces grandes stars d’hier et d’aujourd’hui sont mises en scène d’une façon spectaculaire qui fait appel à un savoir-faire artistique et technologique de très haut niveau. Les reconstitutions d’événements, soutenues par des effets spéciaux renversants, sont tout simplement extraordinaires, sans compter qu’à maints endroits, le visiteur entre en scène lui aussi. On lui trouve des accessoires et des costumes, et on l’invite à prendre la pose au côté de sa vedette préférée. Le musée est constitué de huit sections thématiques que vous pourrez toutes voir en 90 minutes approximativement. La visite commence au Palais des saisons, où projections, illusions d’optique, jeux de miroirs, trompel’œil, musique et effets sonores vous font voyager au cœur des saisons québécoises. Remarquez bien ces fleurs sortir du plafond et ces forêts canadiennes se métamorphoser alors que les arbres deviennent chandeliers et que les cascades se transforment en fontaines royales de Versailles. Quelques pas plus loin et vous voilà à la section Paris-Québec, sur un plateau télé en compagnie de grandes vedettes qui se sont produites tant au Québec qu’en France.

№ 08 Diversité


Vous arrivez ensuite au Temple desGrévin sports.de C’est Montréal frais, car — Your Grévin next de stop Montréal is the Hall of Fame, where you might find il y a une vraie patinoire sur laquelle prennent place Mario the temperature a tad on the cool side. This is because the Lemieux, Maurice Richard, Jean Béliveau, Sidney Crosby display features a full rink showcasing hockey superstars et plusieurs autres. Mais vous aurez chaud lorsque, plus Mario Lemieux, Maurice Richard, Jean Béliveau, Sidney loin, vous monterez dans le ring avec Georges St-Pierre Crosby and many others. If you want to warm up, you can ou lorsque vous comparerez votre élan à celui de Tiger step into the ring with Georges St-Pierre or practice your Woods, pendant qu’il vous regarde. golf swing under the watchful eye of Tiger Woods. Vous voilà maintenant à l’hôtel Grévin, constitué Then it’s on to the Hotel Grévin, with its luxurious suites de suites somptueuses et de pièces insolites. Chaque and remarkable rooms, each one more surprising and chambre vous étonnera, comme celle où Yoko Ono et John delightful than the last. The reconstruction of the room in Lennon ont fait leur bed-in pour la paix. La reconstitution the Queen Elizabeth Hotel where Yoko Ono and John Lennon de la chambre du Reine Élizabeth et de la scène vous staged their legendary bed-in for peace is impressive! émerveillera ! Your journey continues with a stop in New France, accomPuis c’est le tour de la Nouvelle-France, avec Jacques panied by Jacques Cartier aboard his ship. A little further Cartier à bord de son navire. Non loin de là se trouve away, you’ll meet Jean Talon, Jeanne Mance and Chomedey Jean Talon, suivi de Jeanne Mance et Chomedey de de Maisonneuve, who founded the city of Montreal. Maisonneuve, les fondateurs de Montréal. In the museum’s newest theme room, dedicated to the Dans La section Fièvre du baseball, Gary Carter vous Expos, you’ll find charismatic baseball superstar Gary attend, bien installé au centre d’un terrain impressionnant. Carter waiting to meet you. Take the opportunity to test the Profitez-en pour tester la vitesse de votre lancer. speed of your pitch. On continue avec le Parc Belmont pour un tour en Continue on to Belmont Park for a rollercoaster ride with montagnes russes avec Justin Bieber et pour saluer la Justin Bieber and see the famous Laughing Lady. You can célèbre Grosse femme qui rit. Apprenez-en plus sur les also discover the steps involved in creating a character and étapes de création d’un personnage, et faites faire votre make a wax replica of your hand! main de cire ! After that, go behind the scenes of a real fashion show. Vous entrez après dans Les coulisses d’un vrai défilé Experience the excitement of the catwalk with model Naomi de mode. Vous vivrez cette exaltation en compagnie de Campbell and designer Marie Saint Pierre. la mannequin Naomi Campbell et de la designer Marie Your tour ends with a glamorous reception in the Saint Pierre. Ballroom, where you can share the stage with a bevy of big La visite se termine par une réception grandiose à la stars, including Celine Dion crooning into her mic, Elton Salle de bal, où a lieu un spectacle donné par Céline Dion John on piano, Jimi Hendrix on guitar and Louis Armstrong au micro, Elton John au piano, Jimi Hendrix à la guitare, on trumpet! Louis Armstrong à la trompette et plusieurs autres dont vous, comme artiste invité !

À savoir… In a nutshell

Le musée Grévin a été fondé à Paris en 1882 par le journaliste Arthur Meyer, qui a baptisé l’endroit en l’honneur du sculpteur et créateur de costumes Alfred Grévin. Pour reproduire un personnage, il faut entre trois et six mois de travail. Parmi les étapes  : la sculpture, le moulage, les implants et prothèses, le maquillage, la fabrication des costumes et des accessoires. À elle seule, la sculpture du visage exige 150 heures de travail. La reproduction d’un personnage demande 5 L de cire et 500 000 cheveux. Dans plusieurs cas, le coiffeur personnel de la star participe à la création. 705, RUE SAINTE-CATHERINE OUEST 5E NIVEAU DU CENTRE EATON DE MONTRÉAL — GREVIN-MONTREAL.COM

065

|

The Musée Grévin was founded in Paris in 1882 by journalist Arthur Meyer, who named the museum after sculptor and costume designer Alfred Grévin. It takes between three to six months of work to create a wax figure. The steps involved are: sculpture, moulding, implants and prosthetics, makeup, wardrobe and props. Sculpting a face alone requires 150 hours of work. One wax statue requires 5 L of wax and 500,000 hairs. In many cases, the celebrities’ personal hairstylists are involved in the creation. 705, SAINTE-CATHERINE OUEST 5TH FLOOR OF MONTREAL EATON CENTRE — GREVIN-MONTREAL.COM


Montréal est l’uneL’île des de villes la diversité les et des Montreal contrastes is one of the — most An island cosmopolof diversity and contrasts plus cosmopolites au monde. Plus itan cities in the world, with more than de 120 communautés culturelles y 120 cultural communities represented sont représentées. Elles viennent here. Its population hails from every de tous les continents, mais continent, but chiefly from Europe principalement d’Europe (37  %), (37%), Asia (29%), America (21%) d’Asie (29  %), d’Amérique (21  %) and Africa (12%). et d’Afrique (12  %). In more than one neighbourhood, Dans plus d’un quartier, cette this cultural diversity is a strong diversité culturelle devient source source of identity that is proudly d’une identité forte qui s’affiche displayed by its residents, of course, par les résidents bien sûr, mais but also by its shops, restaurants and également par les boutiques, other businesses, whose owners are restaurants et autres commerces, all always happy to offer customers tous fiers d’offrir aux clients un a little piece of “their country.” peu de « leur pays ». But immigration alone doesn’t Toutefois, l’immigration account for the myriad particularities n’explique pas à elle seule les that are the pride of Montreal. History nombreuses particularités dont also has a lot to do with it. Montreal s’enorgueillit Montréal. L’histoire y was a major industrial centre that est aussi pour beaucoup. Montréal drew many successful business people a été une ville industrielle imporwho built sumptuous houses that can tante qui a eu son lot de gens still be admired today on the most d’affaires très prospères. Ces beautiful sites in the city. Ordinary derniers ont fait construire, sur tradespeople and labourers, on the les plus beaux sites de Montréal, other hand, lived near the factordes maisons huppées qu’il est ies where they worked, but these encore possible d’admirer. Les eventually closed or moved, depriving ouvriers, de leur côté, vivaient the workers of their employment and à proximité de leur lieu de travail, leaving only empty buildings behind. et lorsque ces usines ont fermé Many of these neighbourhoods ou déménagé, ne laissant derrière found new vocations, although some elles que des bâtiments vides, still bear the scars of their past and ils sont devenus chômeurs. today are home to populations of very Ces quartiers ont trouvé de modest means. nouvelles vocations, quoique Another apparent contrast lies certains aient encore du mal à s’en in the fact that although Montreal is sortir, affichant un style de vie bien the 19th most populous conurbation modeste qu’il est encore possible in North America and despite its high de constater aujourd’hui. level of urbanization, this city has Autre contraste, Montréal est la managed to protect scores of natural 19e agglomération la plus peuplée sites where water, vegetation and d’Amérique du Nord et, pourtant, forest predominate, even if towering malgré sa grande urbanisation, skyscrapers can be seen a mere elle a su protéger des secteurs stone’s throw away. où la nature y conserve tous ses Montreal’s diversity and contrasts droits. Des sites naturels où l’eau, are what lend this city so much of la verdure et la forêt sont encore its charm. rois et maîtres, même si, à quelques pas de là, se dressent d’immenses gratte-ciels. Oui, Montréal est une ville de diversité et de contrastes. C’est là tout son charme !

ˆ l’ilE De diVeR Et des ContrA

066

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


an islaNd Of DiversiTy la sité L’île de la diversité et des contrastes

An island of diversity and contrasts

stes aNd cOntrAsts 067

|


L’île de la diversité et des contrastes

De tOute oriGine, dE toUt HoriZon !

An island of diversity and contrasts

Il serait ardu pour quiconque de dresser le portrait type du Montréalais. Le problème, voyez-vous, ce n’est pas que les Montréalais sont sans personnalité, c’est qu’il y a presque autant de personnalités qu’il y a de Montréalais. Chacun y vit librement selon ses valeurs, ses goûts, ses traditions, sa culture et ses croyances. On le remarquera notamment avec le Village gai, mondialement connu et site d’une vie nocturne animée et de festivals flamboyants. Avec le centre-ville, carrefour des affaires où défilent à toute heure du jour vestons-cravates et tailleurs, et avec le Quartier latin où s’expriment des artistes de tout genre. It would be hard to draw the portrait of a typical Montrealer. The problem isn’t that Montrealers are devoid of personality but that there are almost as many personalities as there are Montrealers. And each one is free to live according to his or her values, tastes, traditions, culture and beliefs. Nowhere is this more evident that in the Gay Village, a neighbourhood known the world over and a place to enjoy vibrant nightlife and flamboyant festivals. It’s even apparent in the city centre’s business hub where jackets, suits and ties are worn at all hours of the day, as well as the Latin Quarter, a favourite area for artists of all kinds.

© DAPHNÉ CARON

fRom eveRy Origin And bacKgrouNd

068

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


L’île de la diversité et des contrastes

An island of diversity and contrasts

© MARIE DESCHENE

Il faut savoir par ailleurs que plus du tiers de la population montréalaise est né à l’extérieur du pays, principalement à Haïti, en Algérie, en Italie, en France, au Maroc, en Chine, aux Philippines, au Liban, au Vietnam et en Roumanie. Cette remarquable diversité a des effets bien visibles dans le paysage montréalais. Tout d’abord dans l’exercice de la foi. Il y a, sur l’île, près de 470 lieux de culte  : églises, synagogues, temples et mosquées. Près de 53  % des Montréalais se disent de confession catholique, alors que 18  % indiquent n’avoir aucune appartenance religieuse. Entre les deux se glissent musulmans, orthodoxes, protestants et, dans une moindre mesure, bouddhistes, sikhs et hindous. Pour des raisons d’affinités, ces communautés adoptent chacune un secteur de la ville que l’on désigne souvent par le nom de leur pays  : la Petite Italie, le Quartier chinois, le Petit Maghreb et la Petite Inde.

069

|

It’s important to note that more than one-third of Montreal’s population was born outside the country, primarily in Haiti, Algeria, Italy, France, Morocco, China, the Philippines, Lebanon, Vietnam and Romania. This remarkable diversity has had a visible impact on the Montreal landscape. First consider that there are nearly 470 places of worship on the island, including churches, synagogues, temples and mosques, where people can practise their faith. Nearly 53% of Montrealers declare themselves to be Catholic, while 18% claim no religious affiliation. The remaining proportion is split among Muslims, Orthodox, Protestants and, to a lesser extent, Buddhists, Sikhs and Hindus. For reasons of cultural and social affinity, these communities each laid claim to neighbourhoods that are now frequently referred to by a moniker that reflects their country of origin: Little Italy, Chinatown, Little Maghreb and Little India.


L’île de la diversité et des contrastes

An island of diversity and contrasts

Dans quelques cas, il sera facile de découvrir l’identité du quartier à la façon dont s’habillent les résidents  : par exemple, le Parc-Extension, site de la Petite Inde, ou encore le Mile End et Outremont où vit une importante communauté de juifs orthodoxes. Et plus facile encore, lors de la présentation de la Coupe du monde de football (soccer). Espagnols, Portugais, Argentins et Italiens, entre autres, tous de grands passionnés, ne se gênent pas pour manifester leur appui à leur équipe nationale. Chaque but compté est suivi de cris perçants qui traversent les murs et informent les passants que « l’équipe de la place » vient de marquer. Et si elle gagne, on déambule dans le quartier, fanion et drapeau du pays accrochés à la voiture avec un concert de klaxon en prime. En somme, la diversité culturelle de Montréal, c’est la démonstration quotidienne du besoin de vivre intensément et exprimé de mille et une façons. Et c’est aussi, pour le plus grand bien de Montréal, un vaste répertoire de connaissances et d’expériences !

070

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© DAPHNÉ CARON

L’île de Inla certain diversité cases, et des contrastes residents’ dress make it easy to identity a district; you’ll know if you’re in the Parc-Extension neighbourhood of Little India or in Mile End or Outremont next door, both home to a large community of Orthodox Jews. And come the FIFA World Cup soccer season, making out who are the Spanish, Portuguese, Argentine, Italian and other fans cheering on their national teams isn’t rocket science. Each goal is followed by an eruption of raucous yelling that carries into the street, informing passers-by that the “local” team has just scored. Should the team emerge victorious, partisans will jump into cars festooned with pennants and flags of the conquering country and drive around, treating the neighbourhood to a symphony of honking horns. Montreal’s cultural diversity is a daily demonstration of people living their lives to the full and expressing themselves in a thousand and one ways. The participation of all these heterogeneous populations, with their vast repertoire of knowledge and experiences, is one of Montreal’s greatest riches.

071

|

An island of diversity and contrasts


L’île de la diversité et des contrastes

An island of diversity and contrasts

le Yin eT le yAnG wEstmOunt and hoCheLagaMaisoNneuve

yiN And YaNg

072

|

Montréal, depuis 1642

© JEAN GAGNON

WestmouNt et hocHelaGamaiSonneuVe

Il faut s’en remettre au riche passé industriel de Montréal pour comprendre l’énorme disparité entre certains quartiers de la grande île. Dès le milieu des années 1800, Montréal s’affiche comme le centre industriel le plus important du Canada. De cette grande prospérité émerge une communauté de riches hommes d’affaires dont l’aisance financière leur permet d’acquérir les plus beaux sites afin d’y élire domicile. Cette élite anglophone choisit la ville de Westmount, souvent considérée comme un quartier alors qu’il n’en est rien  : Westmount est bel et bien une municipalité. Située sur le versant ouest du mont Royal, elle offre à ses résidents une vue incomparable sur Montréal. Le secteur possède aussi des parcs naturels de toute beauté. C’est à Westmount que l’on trouve les propriétés les plus spacieuses et les plus chères de Montréal. Le prix médian d’une unifamiliale est de 1 550 000 $. Cette année, l’une d’elles a été mise en vente au prix de 26 500 000 $.

|

№ 08 Diversité

One has to journey back into the Montreal’s fascinating industrial past to understand the enormous disparity between certain neighbourhoods on the island. By the mid-1800s, Montreal had established itself as Canada’s most important industrial centre. Out of this great prosperity emerged a community of affluent businessmen whose financial wealth enabled them to acquire the most beautiful sites on which to build their homes. The English-speaking elite chose the city of Westmount. While often referred to as a neighbourhood, Westmount is in fact a municipality in its own right. Located on the western slope of Mount Royal, it offers its residents an incomparable view of Montreal along with beautiful natural parks. The most spacious and expensive properties in Montreal can be found in Westmount, where the median price of a single-family home is $1,550,000. This year, one was put on the market for a cool $26,500,000.


L’île de la diversité et des contrastes

De son côté, la riche bourgeoisie francophone opte pour la partie nord-ouest du Mont Royal, section qui fait partie de l’arrondissement Outremont. Là aussi, les unifamiliales sont majestueuses, le prix médian étant de 1 377 000 $. Les maisons victoriennes, notamment, sont splendides. À l’inverse, les ouvriers choisissent d’habiter à proximité de leur travail, comme au quartier Hochelaga, site d’une importante activité industrielle. Les shops Angus, par exemple, installées dans le quartier voisin (Rosemont), ont employé jusqu’à 12 000 personnes au cours de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque l’entreprise a cessé ses activités en 1992, 600 personnes y travaillaient toujours. C’est toutefois dans les années 1970 que les usines commencent à fermer, faisant des chômeurs et laissant en plan d’immenses bâtisses vides. Pour cette raison, les quartiers HochelagaMaisonneuve et Parc-Extension sont devenus les plus pauvres de Montréal. Certains secteurs peuvent en témoigner. Ils tendent toutefois à disparaître, un mouvement de gentrification ayant été amorcé depuis quelques années dans Hochelaga.

073

|

An island of diversity and contrasts

The affluent French-speaking bourgeoisie, for its part, settled on the northwestern flank of Mount Royal, on what is part of the borough of Outremont. Single-family homes in that locality are also majestic and command an average asking price of $1,377,000. The area’s Victorian houses are particularly splendid. Poorer labourers, on the other hand, chose lodgings close to where they worked, as was the case in the Hochelaga district, an area of significant industrial activity. The Angus Shops, for example, located in the neighbouring district of Rosemont, employed up to 12,000 people during the Second World War. Some 600 people were still working there when the company ceased operations in 1992. But in the 1970s, factories began to close, leaving a legacy of unemployed workers and huge empty buildings. This explains why the Hochelaga-Maisonneuve and Parc-Extension neighbourhoods have become the poorest in Montreal, a fact that is glaringly apparent in certain sectors. But these are tending to disappear as a result of the wave of gentrification that has been sweeping across the Hochelaga district in recent years.


L’île de la diversité et des contrastes

— An island of diversity and contrasts l’aRchiteCture à Montréal

uN livRe tOut en iMages dE ce Qui fUt et De ce qui seRa ! moNtreal arcHitectUre

A ricH visUal naRraTive Of yesteRdaY aNd tomOrroW ! 074

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© EVA BLUE

L’île de la diversité et des contrastes

De l’ancestrale maison Saint-Gabriel construite en 1698 (Pointe SaintCharles) aux condominiums Symphonia Pop (Île des Sœurs), en passant par Habitat 67 (Cité du Havre), l’architecture de Montréal, c’est le récit abondamment illustré de ce qui fut, de ce qui est et de ce qui sera ! Plusieurs maisons construites aux XVIIe et XVIIIe siècles sont encore fièrement debout. Bien que par nature, le Vieux-Montréal soit constitué de bâtiments ancestraux, on en trouve un peu partout sur le territoire. On n’a qu’à penser à la maison Descaris (1698) de Notre-Dame-de-Grâce, à la maison Jacques-Morin (1690) de Dorval ou à la maison FrederickThomas-Judah (1875) de Ville-Marie. Pour en voir davantage, visitez le site Maisons anciennes de Montréal, à imtl.org.

075

|

An island of diversity and contrasts

From the historic Maison SaintGabriel, built in 1698 (Pointe Saint-Charles), to the innovative Symphonia Pop condominiums (Île des Sœurs) and the celebrated Habitat 67 (Cité du Havre), Montreal’s architecture is a richly illustrated testament to both what was, what is and what’s to come. Many 17th- and 18th-century houses still stand proudly. While the very name of Old Montreal announces its patrimonial character, many ancestral buildings can nevertheless be found throughout the municipality of Montreal. In the borough of Notre-Dame-de-Grâce, for example, there is the Maison Descaris (1698), in Dorval, the Maison Jacques-Morin (1690), and in Ville-Marie, the Maison FrederickThomas-Judah (1875). To see more, visit imtl.org and click on the “Old Houses” page.


An island of diversity and contrasts

Un autre style architectural nous transporte, lui, au siècle dernier, époque de la grande industrialisation pendant laquelle des milliers de personnes en quête de travail ont déménagé « en ville ». C’est ainsi qu’apparaissent les triplex en rangée, moins coûteux, puisque la construction en hauteur exige peu de terrain. Ils forment des pâtés complets, d’un coin de rue à l’autre, créant des enfilades de portes, mais aussi d’escaliers extérieurs, ce qui ne manque jamais d’étonner les touristes. Ici aussi, on en trouve à plusieurs endroits  : le Plateau, Hochelaga, Villeray et Rosemont notamment. Puis un vent de modernisme souffle sur Montréal. Un nouveau courant architectural imprègne la ville d’une grande créativité. Habitat 67 (Ville-Marie), le 2-22 (Quartier des spectacles), le Stade olympique, le Planétarium Rio Tinto Alcan (Hochelaga) et la Place des Arts (Quartier des spectacles) deviennent les emblèmes de cette révolution. Et de quoi sera fait l’avenir ? On en a une bonne idée, puisqu’il a déjà pris forme avec des projets résidentiels avant-gardistes où le design audacieux des architectes se donne en spectacle. Ces projets sont multiples  ; certains ont pour nom le Village TAK (Rosemont), le YUL (centre-ville), le Carré Norseman (Saint-Laurent), le Bass (Griffintown) ou Le V (centre-ville).

076

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

Another typical Montreal architectural style, the row house dates back to the last century, to the time of industrialization, when an influx of thousands of rural migrants descended on the city to look for work. As vertical constructions required little land, row houses were less costly to build, and soon, duplexes and triplexes were springing up all over the city. They took up entire blocks, from one street corner to the other, creating successive patterns of doorways and, especially, winding exterior staircases, which, today, never fail to fascinate tourists. You can find these in a number of districts, especially the Plateau, Hochelaga, Villeray and Rosemont. A wave of modernism subsequently swept over Montreal with the emergence of a new and remarkably creative architectural trend. Habitat 67 (Ville-Marie), 2-22 (Quartier des spectacles), the Olympic Stadium, the Rio Tinto Alcan Planetarium (Hochelaga) and Place des Arts (Quartier des spectacles) became the symbols of this revolution. What does the city’s architectural future hold ? Several avant-garde residential projects that flaunt bold new architectural designs, including the TAK Village (Rosemont), the YUL condominium complex (downtown), the Carré Norseman (SaintLaurent), the Bass condos (Griffintown) and Le V (downtown) are already providing a few glimpses.

© STÉPHAN POULIN

L’île de la diversité et des contrastes


© EVA BLUE

L’île de la diversité et des contrastes

077

|

An island of diversity and contrasts


L’île de la diversité et des contrastes

An island of diversity and contrasts

UrbAin vs Nature

Marcher en forêt, pique-niquer sur la plage, pêcher à la ligne, faire du rafting, de la planche à voile, de la motomarine, du vélo en milieu boisé ou faire saucette dans le fleuve, après quoi on remballe tout l’attirail pour assister, 10 minutes plus tard, aux spectacles du Festival de jazz en plein cœur de la ville… Ça, c’est vraiment Montréal ! Le calme et la sérénité d’un site naturel, pour ne pas dire sauvage, puis, à quelques minutes de là, les gratte-ciels, le bitume, le tintamarre des quartiers commerciaux, la foule frénétique qui hurle de joie lors d’un spectacle… Deux mondes à l’opposé, mais qui se complètent comme c’est pas possible ! Cette dualité tellement stimulante confère à Montréal un statut particulier.

urBan liviNg vs. nAture

Walk in the forest, picnic on the beach, fish, go rafting or windsurfing, ride a personal watercraft, go biking in the woods or take a dip in the river. Then, pack up all your gear and head into the city to catch a show at the Jazz Festival in the heart of the city, 10 minutes later. This is the essence of Montreal. It’s being able to experience the peace and beauty of a natural, almost wild, environment, a mere stone’s throw from the city’s hubbub, skyscrapers, asphalt, shops and frenzy of screaming festival fans. It’s two opposing worlds coexisting in perfect harmony. And it’s this replenishing duality that makes Montreal so special.

uNe duaLité Qui stimUle A rePlenisHing DuaLity

078

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© ALISON SLATTERY

© MARK HITELMAN

L’île de la diversité et des contrastes

Lorsqu’il est question de « nature » à Montréal, on pense inévitablement à la montagne, le mont Royal. Mais Montréal, c’est aussi un fleuve, des rivières, une douzaine de plans d’eau, 137 km de rives publiques, 4 plages urbaines, 94 sites de kayak, 119 km de pistes cyclables et 144 parcs, dont 19 grands qui donnent carrément l’illusion d’être en pleine campagne, d’être à des dizaines de kilomètres de la grande ville. Par exemple, les parcs nature, au nombre de huit et totalisant quelque 1686 ha, se caractérisent par leur grande diversité d’activités offertes, qu’importe la saison. Outre les sports aquatiques ou nautiques et les randonnées en forêt, activités communes à presque tous les parcs nature, certains vous inviteront à vous initier à l’astronomie, à visiter une ferme ou à observer oiseaux et autres animaux. Et tout ça à quelques petites minutes du centre-ville. C’est la cour arrière de Montréal, quoi ! PARCS-NATURE.COM

079

|

When we think of nature in Montreal, the first thing that invariably comes to mind is Mount Royal, the mountain that sits smack in the middle of the metropolis. But this city also boasts the St. Lawrence River and other watercourses, a dozen bodies of water, 137 km of public shoreline, 4 urban beaches, 94 kayak launching sites, 119 km of bike paths and 144 parks, including 19 major green spaces that make you feel like you’ve driven miles out of the city into the countryside. Its eight nature parks, for example, total some 1,686 ha and offer a wide variety of activities in every season. In addition to aquatic sports, nautical activities and hiking, which are common to almost all of them, some parks invite visitors to enjoy astronomy related activities, to visit a farm or to observe birds and other animals. And they can all be found within minutes of downtown, right in Montreal’s backyard! PARCS-NATURE.COM

An island of diversity and contrasts


Nom de la section

MT1642 playlist Summer 2019

Collaboration spéciale : Geneviève Venne, mélomane montréalaise Geneviève partage son amour de la culture québécoise à travers son implication dans les événements culturels les plus prestigieux de la métropole. C’est également cet amour qui la guide dans ses fonctions de recherchiste et de chroniqueuse dans les médias. Jukebox désigné en toutes circonstances, elle est la spécialiste pour concocter une liste personnalisée de suggestions musicales.

Special collaborator : Geneviève Venne, Montreal musicophile Geneviève shares her love for Quebec culture through her involvement in the city’s most prestigious cultural events. This passion also informs her work as a researcher and media columnist. Affectionately known as a walking jukebox, she is the go-to person for creating personalized lists of musical suggestions.

Section Name La montréalité se décline dans une large palette de langues, de styles et de couleurs. Voici 10 chansons qui explorent l’arc-en-ciel de l’identité de Montréal… [depuis 1642]  : Montreal’s unique reality embodies an array of languages, styles and colours. Here are 10 songs that explore the rainbow of Montreal’s identity... [depuis 1642]: TO N H ÔTE L HU B E RT LE N O I R Darlène • RISE D O M I N I Q U E FI L S -A I M É Nameless • L E S B I A N B R E A K- U P S O N G SA F I A N O L I N, E N C O L L A B . AV E C / I N C O L L A B . W I T H LA FO RC E Dans le noir • DA N S L A N U I T C ŒU R D E P I R AT E En cas de tempête, ce jardin sera fermé • LO Q U E SOY NOMADIC MASSIVE Miwa EP • O U T O F TH E S KY RANDOM RECIPE Distractions • OMG C LAY A N D FR I E N D S La musica popular de Verdun • N O FI G H T OURI, E N C O L L A B . AV E C / I N C O L L A B . W I T H M U N YA Superficial • YO U A R E N E V E R A LO N E S O CA LLE D, E N C O L L A B . AV E C / I N C O L L A B . W I T H C - R AYZ , D O R I S G L A S P I E E T / A N D K AT I E M O O R E Ghettoblaster • S OW I A POIRIER, E N C O LLA B . AV E C / I N C O LLA B . WI T H SA M I TO Be Alright OPEN.SPOTIFY.COM/PLAYLIST/ 23ES9IP4XNPA3DFKGTTQL6

080

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

© VALÉRIE PAQUETTE

Liste d’écoute Mt1642 été 2019


Maison Jacynthe

— Maison Jacynthe La mAisoN jAcyNthe

naTuRelleMent vÉgAne ! NatUrallY veGaN! C’est en raison de son grand respect pour le règne animal que l’actrice et auteure Jacynthe René a décidé un jour d’offrir des produits de beauté naturels qui ne seraient liés en aucune façon à un animal. En 2014, elle et son conjoint, Sylvain Garon, présentent leurs quatre premiers produits. L’accueil du public est tel qu’ils fondent la Maison Jacynthe et conçoivent d’autres produits 100  % véganes. Aujourd’hui, la Maison Jacynthe compte cinq boutiques et propose près de 200 produits  : soins pour la peau, parfums, produits et accessoires de maquillage, dont des pinceaux faits de poils synthétiques. On trouvera aussi, dans les boutiques, des sacs réutilisables, des livres écrits par Mme René ainsi que des produits comestibles, entre autres, une grande variété de salades et une sauce tamari unique en son genre.

Her love and respect for animals prompted actress and author Jacynthe René to produce natural beauty products that don’t involve animals in any part of the process. In 2014, she and her husband, Sylvain Garon, launched their first four products. They were so well received that the couple decided to found Maison Jacynthe and went on to create many more 100% vegan products. Today, Maison Jacynthe boasts five boutiques and offers a wide array of nearly 200 products ranging from skin care lines, fragrances and cosmetics to accessories, including brushes made of synthetic hair. Visitors to the Maison Jacynthe shops will also find reusable bags, Jacynthe René’s books and edible products, such as a wide variety of scrumptious salads and an exceptional and locally produced tamari sauce.

MAISONJACYNTHE.CA

MAISONJACYNTHE.CA

081

|


Montréal, le supermarché des nations

082

|

Montréal, depuis 1642

|

Montreal, the supermarket of nations

№ 08 Diversité


Montréal, le supermarché des nations

Montreal, the supermarket of nations

mOntRéal, le sUpermArché dEs naTioNs

Le mOnDe

esT boN !

MontreAl, the suPermarKet Of NatiOns

tHe

wOrlD!

Tout voyageur qui se respecte revient toujours de son escapade avec quelques souvenirs dans ses bagages  : photos, vêtements, objets d’art, breloques, bibelots et tutti quanti. Toutefois, il est des souvenirs qui ne sont ni palpables ni même visibles. Ils ne doivent leur existence qu’à la merveilleuse expérience que vous avez vécue. Une expérience marquante, comme ce savoureux plat que l’on vous a servi un soir, au restaurant, et qui vous a fait dire que vous n’avez jamais rien mangé d’aussi bon. Ce goût unique, vous l’avez rapporté. Vous l’avez solidement en mémoire et, comme pour ces photos, breloques et autres objets souvenirs que vous aimez montrer aux amis, vous souhaitez aussi faire découvrir ce plat délectable en le cuisinant vous-même. Mais voilà, il faut les ingrédients et l’Asie, et c’est un peu loin pour faire son marché ! Rassurez-vous, il n’y a rien de plus facile. Montréal, c’est le supermarché des nations. Quel que soit le continent, quel que soit le pays (ou presque) qui vous a culinairement marqué, il y a à Montréal l’épicerie qu’il vous faut. Une épicerie dite « ethnique » où vous dénicherez l’épice, la pâte, la sauce, le légume, la viande ou tout autre ingrédient magique nécessaire à la recette, mais impossible à trouver ailleurs que sur l’île. Il serait bien difficile d’énumérer ici toutes ces épiceries ethniques qui ont pignon sur rue. Presque toutes les communautés culturelles – et il y en a plus de 120 à Montréal – ont « leur épicerie ». Le monde est bon, et Montréal a ce qu’il faut pour le prouver !

083

|

tAsTe

Like any self-respecting traveller, you always return from your trip with photos and a few keepsakes—clothing, artworks, jewellery, trinkets or other mementos—tucked into your luggage. But some of the souvenirs you bring back are neither tangible nor visible. These exist as memories of amazing experiences. The sights, sounds and smells you experienced; that incredible meal you ate, the one you declared was absolutely the best you’ve ever eaten in your whole life. You brought this unique flavour back in your mind. And, just like your cherished photos, knickknacks other vacation souvenirs, you want to share it with friends, you want to recreate this delectable food experience yourself. But you need real-deal ingredients, and Asia’s just a little too far to go shopping for supper! No worries! Montreal is the supermarket of nations. Whatever the continent or country that left its culinary mark on you, you’ll find everything you need (or almost) in a grocery store right here in Montreal. If you’re looking for a particular spice, dough, sauce, vegetable, meat or other magical ingredient to give your dish an authentic flavour, the island of Montreal is teeming with ethnic grocery stores where you can hunt down all the supplies you need. It would be an impossible task to list all of them, as every cultural community on the island—more than 120—boasts its own ethnic food shops that cater to its specific culture. Taste the world in Montreal!


aNtilLais | AntillEs

2 Marché Méli-Mélo Caraïbe depuis 1983 / since 1983

esPagNol | sPanisH

AsiatiQue | asiAn

alleMand / geRman | aUtricHien / austriAn

1 Montréal, le supermarché des nations 3 — Montreal, the supermarket of 5 nations Boucherie Atlantique Marché oriental St-Denis Épicerie L’Española depuis 1980 / since 1980 depuis 1964 / since 1964 Produits d’ici et d’Europe  : viande (leberkäse, Viandes, fruits de mer, Produits alimentaires, saucisses, schnitzel), fruits et légumes, assorticosmétiques, accessoires choucroute, pâtes, froment de thé et plusieurs de cuisine, magazines mages, desserts, ainsi produits importés du et journaux d’Espagne. que revues et journaux, Vietnam, de la Thaïlande Spécialités  : jambon ibédont le Der Spiegel et la et de la Chine. rique (Serrano, Joselito), Freizeit Revue. olives, huile d’olive Meat, seafood, fruits (andalouse), fromages. Local and European prodand vegetables, assorted ucts: meat (leberkäse, teas and many products Food products, cosmetics, sausages, schnitzel), imported from Vietnam, kitchen accessories, magasauerkraut, pasta, cheese, Thailand and China. zines and newspapers from desserts, as well as magaSpain. Specialities: Iberian 7101, RUE SAINT-DENIS zines and newspapers, — ham (Serrano, Joselito), 7101 SAINT-DENIS STREET including Der Spiegel and — olives, olive oil (Andalusian) MARCHEORIENTAL.CA Freizeit Revue. and cheese. 4 Épicerie Pumpui depuis 2017 / since 2017 Davantage restaurant qu’épicerie. Quelques produits naturels importés de Thaïlande, qu’ils soient alimentaires (cari, kafae boran) ou pour la santé (baumes et huiles). More of a counter-service curry shop than grocery store. A selection of natural products imported from Thailand, from food, such as curry and kafae boran, to personal care items, including balms and oils.

Épicerie, restaurant et lieu de rencontre offrant plusieurs produits importés d’Haïti  : fruits, légumes, bananes plantains, épices et assaisonnements créoles, de même que cosmétiques, musique et autres.

83, RUE SAINT-ZOTIQUE (PETITE ITALIE) — 83 SAINT-ZOTIQUE STREET (LITTLE ITALY) — PUMPUI.CA

A grocery store, restaurant and gathering place that sells a variety of products imported from Haiti, including fruits, vegetables, plantains, spices and Creole seasonings, as well as cosmetics, music and more.

|

Montréal, depuis 1642

6 Dhillon et frères Dhillon Brothers Grocery L’un des meilleurs endroits à Montréal pour s’approvisionner en marchandise indienne. Épices (garam massala, tandoori, etc.), conserves, pain, mangues (Alphonso et Kesar), légumes, feuilles de bétel et autres produits traditionnels. One of the best places in Montreal to buy Indian groceries. Spices (garam massala, tandoori, etc.), preserves, bread, mangoes (Alphonso and Kesar), vegetables, betel leaves and other traditional products. 775, RUE JEAN-TALON OUEST (PARC-EXTENSION) — 775 JEAN-TALON STREET WEST (PARC-EXTENSION)

640, RUE JARRY EST — 640 JARRY STREET EAST

084

3811, BOULEVARD SAINT-LAURENT — 3811 SAINT-LAURENT BOULEVARD — LESPANOLA.COM

inDien | indiAn

5060, CHEMIN DE LA CÔTE-DES-NEIGES — 5060 CÔTE-DES-NEIGES ROAD — BOUCHERIEATLANTIQUE.CA

|

№ 08 Diversité


KE

MexicAin | meXicaN

mArOcain | moRoccAn

iTaliEn | itAlian

7 Montréal, le supermarché des nations 9 — Montreal, the supermarket of nations 10 Milano Délices du Maghreb Sabor Latino depuis 1954 / since 1954 Épicerie-boucherie, proÉpicerie latine. Épicerie fine italienne. duits halals maghrébins. Produits hispaniques Grand assortiment d’oliSpécialités  : khlii, épices (fromages, viande pour ves, de pâtes fraîches, de marocaines, merguez, tacos, saucisses argentines charcuterie, d’huile d’olive pâtisseries. et pâtisseries) provenant et produits importés. d’Amérique du Sud, dont Grocery store/butcher le Mexique, l’Argentine, le Italian speciality groceries. shop offering Maghrebi Pérou, le Chili et Colombie. A large assortment halal products. of olives, fresh pasta, Specialities: khlii, Moroccan Latin-American grocery sausages, olive oil and spices, merguez, pastries. store. imported products. 5627 A, CHEMIN DE LA CÔTEHispanic products (cheese, DES-NEIGES 6862, BOULEVARD SAINT-LAURENT — taco meat, Argentine (PETITE ITALIE) 5627 A CÔTE-DES-NEIGES ROAD — — sausages and pastries) from 6862 SAINT-LAURENT BOULEVARD DELICESDUMAGHREB.CA (LITTLE ITALY) South America, including — FRUITERIEMILANO.COM Mexico, Argentina, Peru, Chile and Colombia.

SA

SAI

IN

T-

LA

UR

2 EN

T

3 7 6

10 PA

4

PI

NE

AU

10 8

porTugAis | pOrtuGuese

5

8 Soares et fils Épicerie-boucherie offrant des spécialités portugaises et brésiliennes, dont un assortiment impressionnant de saucisses artisanales, de chorizo et de jambon.

|

1

MIC

HEL

11 Épicerie Saint-Pétersbourg depuis 2005 / since 2005 Grande variété de produits importés de Russie et d’Europe de l’Est  : charcuteries, poissons, sauces, fromages, chocolat et bonbons. Offre également des plats (prêts-à-manger) typiquement russes. A wide variety of products imported from Russia and Eastern Europe, including sausages, fish, sauces, cheeses, chocolate and sweets. Also offers typical Russian readyto-eat dishes. 5584 A, RUE SHERBROOKE 7561, BOULEVARD NEWMAN 3631, BOULEVARD TASCHEREAU — 5584 A SHERBROOKE STREET 7561 NEWMAN BOULEVARD 3631 TASCHEREAU BOULEVARD — STPETERSBURGDELI.CA

A grocery store/butcher shop specialized in Portuguese and Brazilian products, including a vast selection of artisan sausages, chorizo and ham. 130, RUE DULUTH EST — 130 DULUTH STREET EAST — ÉPICERIE-SOARES.CA

085

9

NT-

rUsse | RussiAn

BE

AU

BI

EN

JE

AN

SH

-T

ER

AL

BR

ON

OO

4387, BOULEVARD SAINT-LAURENT 6955, RUE SAINT-HUBERT — 4387 SAINT-LAURENT BOULEVARD 6955 SAINT-HUBERT STREET — SABORLATINO.CA

11

11


Le boulevard Saint-Laurent  : pilier culturel de Montréal

Saint-Laurent

Boulevard Saint-Laurent

PAR / BY

Montréal est une ville de quartiers, dont le caractère s’est façonné au fil des ans par l’arrivée d’une population aux origines diverses. Le boulevard Saint-Laurent, véritable « couloir » de l’immigration, constitue ainsi la démarcation entre l’est et l’ouest de Montréal, tant sur le plan de la toponymie et des adresses que sur le plan culturel. En effet, traditionnellement, l’ouest de la ville est davantage anglophone, et l’est, davantage francophone, alors que les minorités culturelles de toutes origines se concentrent dans l’axe même de ce boulevard perpendiculaire au fleuve Saint-Laurent.

Saint-Laurent Boulevard: a cultural pillar of Montreal

Montreal is a city of unique neighbourhoods, whose characters were forged over the years by the arrival of populations of diverse origins. A veritable “immigration corridor,” Saint-Laurent Boulevard is the dividing line between east and west, both in terms of geography and the system of street addresses as well as culture. The western sector of the city remains largely anglophone while the east is more francophone. Cultural minorities of all backgrounds are concentrated along the axis of this major thoroughfare, which lies roughly perpendicular to the St. Lawrence River.

086

|

Montréal, depuis 1642

|

Saint-Laurent Boulevard L’histoire de la Main La découverte de la Main – comme on l’appelle autrefois car, à la fin du XVIIIe siècle, elle constitue la principale artère du faubourg Saint-Laurent – demeure une activité urbaine fort intéressante en raison de ses nombreux attraits commerciaux et multiethniques. D’abord créée à l’intérieur des fortifications, en 1672, sous le patronyme de Saint-Lambert, la « rue » SaintLaurent devient, au XVIIIe siècle, une artère importante en se développant vers le nord, divisant l’île de Montréal en deux jusqu’à la rivière des Prairies. En 1905, la Ville de Montréal lui donne le nom de « boulevard » Saint-Laurent. Entre-temps, vers 1880, la haute société canadienne-française conçoit le projet d’en faire les « Champs-Élysées » montréalais. Peuplé par des vagues successives d’immigrants qui débarquent dans le port, le boulevard ne connaîtra jamais la gloire prévue par ses promoteurs. Le tronçon compris entre les boulevards René-Lévesque et de Maisonneuve deviendra cependant le cœur de la vie nocturne montréalaise dès le début du XXe siècle. On y trouve de grands théâtres, tel le Français, où se produira Sarah Bernhardt. À l’époque de la prohibition (1919-1933), le secteur s’encanaille, attirant chaque semaine des milliers d’Américains qui fréquentent les cabarets et les lupanars (maisons de prostitution), nombreux dans le Red Light, le quartier chaud de Montréal, jusqu’à la fin des années 1950.

History of “The Main” Discovering “The Main”—so named because of its 18th-century status as the Faubourg Saint-Laurent’s main artery— remains a most appealing urban activity thanks to its numerous commercial and ethnocultural attractions. First laid out within the city’s fortifications in 1672 under the name “Saint-Lambert,” the “Rue” Saint-Laurent became Montreal’s first and most important street to be extended northwards up to Rivière des Prairies. In 1905, the street finally received its current designation of “Saint-Laurent Boulevard.” Prior to that, around 1880, members of French-Canadian high society came up with the idea of turning the boulevard into Montreal’s equivalent of the “Champ-Élysées.” However, populated by successive waves of immigrants who arrived at the port, Saint-Laurent Boulevard never attained the heights of glory anticipated by its developers. Nevertheless, in the early 20th century, the section between René-Lévesque and De Maisonneuve boulevards did become the hub of Montreal nightlife. The city’s big theatres, like the Français, where Sarah Bernhardt performed, were located around there. During Prohibition (1919-1930), the area became run-down and morphed into Montreal’s Red Light district. Every week, thousands of American visitors flocked there to frequent the cabarets and brothels, which abounded in this neighbourhood until the late 1950s.

№ 08 Diversité


Boulevard Saint-Laurent Entre les boulevards René-Lévesque et de Maisonneuve

© CONSOLIDATED ILLUSTRATING CO., 1894

Between René-Lévesque and De Maisonneuve boulevards

— LesSaint-Laurent Chinois venusBoulevard au Canada pour la construction du chemin de fer transcontinental, terminé en 1886, s’installent en grand nombre dans le secteur, à la fin du XIXe siècle. Les restaurants et les échoppes se multiplient dans la rue de La Gauchetière, désormais transformée en artère piétonne. Dans les années 1990, la Chine offre les quatre belles arches qui encadrent aujourd’hui le quartier chinois montréalais. Érigé en 1893, le Monument-National (1182, boul. Saint-Laurent) présente toujours des pièces de théâtre et divers spectacles. À l’intersection de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent, le complexe Art actuel 2-22 abrite derrière ses façades modernes plusieurs organismes culturels et d’art actuel, les studios de la radio communautaire CIBL et La Vitrine (lavitrine.com), un guichet central d’information et de vente de billets pour de nombreux événements culturels du Grand Montréal.

The large number of Chinese immigrants who came to Canada to help build the transcontinental railroad, which was completed in 1886, settled here at the end of the 19th century. Restaurants and shops sprung up along De la Gauchetière Street, which has since been converted into a pedestrian mall. In the 1990s, four beautiful traditional Chinese gates were erected, and these now delimit the boundaries of Montreal’s Chinatown. Built in 1893, the Monument-National (1182 Saint-Laurent Blvd.) presents a variety of plays and shows. At the intersection of Sainte-Catherine Street and Saint-Laurent Boulevard, the Art actuel 2-22 complex houses several cultural and contemporary art organizations, the CIBL community radio studios and La Vitrine (lavitrine.com), a general information counter and box office for cultural and artistic activities in the Greater Montreal area.

Entre le boulevard de Maisonneuve et la rue Rachel

Between de Maisonneuve Boulevard and Rachel Street

Très coloré dans ce secteur, le boulevard Saint-Laurent héberge des artistes multidisciplinaires et propose une grande variété de boutiques, des plus classiques aux plus avant-gardistes, en passant par des cafés et restos aux saveurs du monde et des magasins de meubles design. L’édifice Godin (2112, boul. Saint-Laurent), situé à l’angle de la rue Sherbrooke, est très certainement l’exemple d’architecture moderne le plus audacieux du début du XXe siècle au Canada (1914). L’œuvre de l’architecte montréalais Joseph-Arthur Godin accueille maintenant un luxueux établissement d’hébergement  : l’HOTEL10.

Many multidisciplinary artists have made this colourful portion of Saint-Laurent Boulevard their home. It is lined with a wide variety of boutiques, from the most classic to the most avant-garde, cafés and restaurants where one can sample the flavours of the world, and designer furniture stores. The Godin building (2112 Saint-Laurent Blvd.), at the corner of Sherbrooke Street, is certainly the most daring example of early 20th-century modern architecture in Canada (1914). Designed by Montreal architect Joseph-Arthur Godin, this building now houses the luxurious HOTEL10.

087

|


Boulevard Saint-Laurent

À l’angle de la rue Ontario, l’édifice Grothé (2000, boul. Saint-Laurent), une ancienne fabrique de cigares classée immeuble patrimonial, est un austère bâtiment en briques rouges construit en 1906, maintenant recyclé en immeuble d’habitation. Plus au nord, de multiples fresques de grande envergure habillent les édifices, entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Mont-Royal, dont certaines ont été créées dans le cadre du Festival Mural (mi-juin  ; muralfestival.com), fondé en 2013 et réunissant une vingtaine d’artistes locaux et internationaux. En remontant vers le nord à partir de la rue Sherbrooke, on observe dans le boulevard Saint-Laurent un mélange de commerces d’alimentation spécialisés dans les produits de l’Europe de l’Est et d’ailleurs, de boutiques de mode, de librairies et surtout de restaurants, de cafés et de boîtes de nuit branchées.

Saint-Laurent Boulevard

At the corner of Ontario Street, the Grothé building (2000 Saint-Laurent Blvd.), a former cigar factory, is an austere red-brick building built in 1906 that was converted into residences. Further north, a number of large-scale frescoes adorn the buildings between Sherbrooke Street and Mont-Royal Avenue. Some of these were created as part of the Mural Festival (mid-June; muralfestival.com), launched in 2013 and which brings together over 20 local and international artists. North of Sherbrooke Street, Saint-Laurent Boulevard is lined with a mix of specialty food shops selling products from Eastern Europe and elsewhere, fashion boutiques, bookstores and, especially, trendy restaurants, cafés and nightclubs.

Entre la rue Rachel et la rue de Bellechasse

Between Rachel and Bellechasse streets

Le parc du Portugal (angle boul. Saint-Laurent et rue Marie-Anne E.) est baptisé ainsi en l’honneur de l’importante communauté montréalaise originaire de ce pays. Le secteur compte aussi une vitrine d’art contemporain avec la présence de La Centrale Galerie Powerhouse (4296, boul. Saint-Laurent), centre d’artistes résolument féministe et spécialisé dans la diffusion de pratiques portées par les théories de genre, la diversité culturelle et la transdisciplinarité. Quant à la petite rue Vallières, sur le côté sud du parc du Portugal, elle est devenue un véritable lieu culte depuis la mort de Leonard Cohen. C’est dans la maison du numéro 28 que le célèbre poète avait son pied-à-terre montréalais. Emblématique de la scène musicale indépendante et alternative montréalaise, la Casa Del Popolo (4873, boul. Saint-Laurent), ou « maison du peuple » en italien, est notamment l’antre du festival Suoni Per Il Popolo en juin. Mais elle se double aussi d’un bistro connu pour son décor rustique et sa conscience sociale. De l’autre côté de la rue, la salle de spectacle Sala Rossa, ou « salle rouge » en italien, et le bar Sala Rosa, ou « salle rose » en espagnol, composent avec la Casa Del Popolo une offre éclectique d’art et de langues, de musiques actuelles et électroniques, de zines et de spoken word.

Portugal Park (corner of Saint-Laurent Blvd. and Marie-Anne St. E.) is named in honour of Montreal’s vibrant Portuguese community. This sector also has a contemporary art showcase in the form of the La Centrale Galerie Powerhouse (4296 Saint-Laurent Blvd.), a resolutely feminist artist-run centre dedicated to the dissemination and development of practices grounded in gender theory, cultural diversity and multidisciplinarity. Since the death of Leonard Cohen, countless people have made a pilgrimage to 28 De Vallières Street, on the south side of Portugal Park, where the famous poet and songwriter owned a home. Catering to Montreal’s thriving independent and alternative music scene, the emblematic Casa Del Popolo (4873 Saint-Laurent Blvd.), Italian for “house of the people,” hosts the Suoni Per Il Popolo festival in June. It also doubles as a resto-bar and café, which is known for its rustic decor and fair trade practices and philosophy. Across the street, the Sala Rossa—”red room” in Italian—performance venue and the Sala Rosa bar— “pink room” in Spanish—together with Casa Del Popolo, offer an eclectic mix of art, modern and electronic music, great food, ‘zines and spoken word.

088

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© THAÏLA KHAMPO

Dans ce milieu non conformiste Boulevard et bohème Saint-Laurent se dresse — In Saint-Laurent this non-conformist Boulevardand bohemian neighbourhood, également une véritable institution culturelle, le Théâtre visitors will find the Théâtre Espace Go (4890 SaintEspace Go (4890, boul. Saint-Laurent), l’ancien Théâtre Laurent Blvd.), formerly the Théâtre Expérimental des expérimental des femmes. Il faut porter une attention Femmes. Pay particular attention to the loading dock, particulière à l’entrée de garage, submergée par un art which is adorned with an expansive black and white graffitiexpansif et inspiré du graffiti. L’œuvre intitulée Quai inspired mural. The work entitled Quai des arts (2011) by des arts (2011) du collectif En masse a été soutenu par the En masse collective was backed by MU, an organization MU, organisme voué à l’amélioration de la qualité des dedicated to improving the quality of urban spaces. espaces urbains. North of Saint-Joseph Boulevard, just after pretty Au nord du boulevard Saint-Joseph, après le joli parc Lahaie Park, Saint-Laurent Boulevard teems with shops Lahaie, le boulevard Saint-Laurent abonde en commerces and cultural, recreational and gastronomic destinations in et en lieux liés à la culture, au loisir et à la gastronomie, the heart of the fashionable Mile-End district. en plein cœur du branché quartier Mile-End.

Au nord de la rue de Bellechasse

North of Bellechasse Street

Le boulevard traverse la Petite Italie entre les rues de Bellechasse, au sud, et Jean-Talon, au nord. Nombre de restaurants, de cafés italiens et de magasins d’alimentation vous y attendent, dont la fameuse épicerie Milano (6862, boul. Saint-Laurent). Une fois passée la rue Jean-Talon, le boulevard Saint-Laurent longe le parc Jarry, un magnifique espace vert au cœur duquel trône le Stade IGA, où les meilleurs joueurs ou joueuses de tennis du circuit mondial participent, chaque année au début du mois d’août, à la Coupe Rogers (rogerscup.com). Plus au nord, le District central, quartier des affaires en émergence qui se développe autour du design, de la manufacture urbaine et de la technologie, prend place à la hauteur de la rue Chabanel, à l’ouest du boulevard. Ce dernier devient ensuite résidentiel et termine son tracé aux abords de la rivière des Prairies et du charmant parc Nicolas-Viel, aux allures champêtres.

In Little Italy, between Bellechasse Street to the south and Jean-Talon Street to the north, Saint-Laurent Boulevard is brimming with Italian restaurants, cafés and food stores, such as the famous Milano grocery store (6862 Saint-Laurent Blvd.). Once past Jean-Talon Street, Saint-Laurent Boulevard skirts Jarry Park, a magnificent green space, in the heart of which is the IGA Stadium, where, every year in early August, the world’s best tennis players come to compete in the Rogers Cup (rogerscup.com). Moving even further north, District Central, an emerging business sector being driven by design, urban manufacturing and technology, is located to the west of Saint-Laurent, on Chabanel Street. Above that, the boulevard features residential properties, and ends along the banks of the Rivière des Prairies and the charming NicolasViel Park.

089

|

Guides de voyage Ulysse, la librairie du voyage Ulysses Travel Guides, The Travel Bookstore

PLATEAU MONT-ROYAL 4176 RUE SAINT-DENIS 514 843-9447 CENTRE-VILLE 560 AVENUE DU PRÉSIDENTKENNEDY 514 843-7222 GUIDESULYSSE.COM ULYSSESGUIDES.COM


Rue Sainte-Catherine

La SainteCatherine dans toute sa grandeur Storied SainteCatherine Street

← Ouest / West

090

|

Montréal, depuis 1642

Sainte-Catherine Street

Elle est belle, elle est grande et bon sang qu’elle a de la classe, la Sainte-Catherine ! À sa naissance, en 1758, cette grande artère s’appelle SainteGeneviève. Même si, à l’époque, « la belle » n’est qu’un long chemin de terre qui traverse des champs, elle a déjà quelque chose de séduisant. Quelques résidences éparses la bordent de chaque côté, suivies plus tard par des commerces de cuir et de fourrures. Pendant près d’un siècle, la Sainte-Catherine se développe timidement, soit jusqu’à ce qu’Henry Morgan décide, en 1891, de quitter le Vieux-Montréal et d’installer son célèbre magasin, le premier commerce à grande surface de Montréal et le premier aussi à mettre sa marchandise en vitrine. Au cours des années suivantes, d’autres noms prestigieux l’imitent  : Ogilvy, Birks, Simpson, Dupuis Frères et Eaton, pour n’en nommer que quelques-uns. La rue Sainte-Catherine devient de facto la référence au Canada lorsqu’il est question de magasinage. Et ce n’est que le début ! Se crée alors un effet d’entraînement. Voilà que des manufactures de vêtements s’installent, de même que d’imposants immeubles de bureaux, dont la Sun Life et le Dominion Square.

|

№ 08 Diversité

This legendary downtown thoroughfare is a pillar of Montreal’s history, sharing both its moments of glory and its setbacks. When it first took shape back in 1758, the street was called SainteGeneviève. Just a dirt road stretching through fields at the time, it still exerted a seductive pull. A few scattered residences soon bordered it on either side, followed later by a number of leather and fur merchants. For nearly a century, SainteCatherine developed slowly, until 1891, when Henry Morgan decided to leave lower Montreal and set up shop in what would be Montreal’s first retail department store. His famous Morgan’s store pioneered the display of goods in the window, and in the years that followed, other prestigious names like Ogilvy, Birks, Simpson’s, Dupuis Frères and Eaton’s, to name a few, would follow suit. Sainte-Catherine Street became the de facto standard for shopping in Canada, and this created a ripple effect. Garment factories soon sprung up, and large office buildings were erected, including the Sun Life and Dominion Square structures.


L’énorme pouvoir d’attraction deRue la rue Sainte-Catherine Sainte-Catherine — There Sainte-Catherine seemed to be Street no limit to Sainte-Catherine Street’s semble sans limites. L’industrie culturelle tombe, elle enormous power of attraction, and the cultural industry aussi, sous son charme. Les salles de cinéma y élisent was no less immune to its spell. In 1906, the Ouimetoscope, domicile, et c’est le défunt Ouimetoscope qui part le bal the first Canadian theatre dedicated exclusively to showing en 1906. movies, became the first of many cinema palaces to open Des théâtres où le vaudeville et le burlesque dominent there. Plays, vaudeville, burlesque and even striptease shows s’ouvrent ici et là. La Sainte-Catherine obtient également were performed in halls such as Casa Loma, Le Montmartre les faveurs de nombreux cabaretiers  : la Casa Loma, and the famous Gayety theatre. The street had reached le Montmartre et le Gayety entre autres. La rue atteint maturity and was becoming an essential destination for la maturité et devient un arrêt incontournable pour les locals and tourists alike. Montréalais et les touristes. During the final decade of the 20th century, Montreal, like Au cours du dernier segment des années 1900, the rest of the world, experienced an economic transition. Montréal, comme le reste du monde d’ailleurs, connaît Cabarets closed their doors and venerable institutions une transition économique. Les cabarets ferment leurs disappeared. But Sainte-Catherine Street was resilient, portes, de grosses enseignes disparaissent. Pourtant la and others soon replaced them. Eloquent examples include Sainte-Catherine étant ce qu’elle est, d’autres les rem- Complexe Desjardins (1976), which, at 4 million sq. ft., is the placent. Le Complexe Desjardins (1976) qui avec ses largest building in the city, the Promenades Cathédrale, 4 millions de pi2 est le plus grand édifice de la ville, les Place Montréal Trust, Cours Mont-Royal, the Quartier des Promenades Cathédrale, la Place Montréal Trust, les spectacles and a revamped Place des Arts. Cours Mont-Royal, le Quartier des spectacles, une Place Today, Sainte-Catherine Street, which stretches more des Arts revampée, en sont des exemples éloquents. than 11 kilometres long—incidentally, one of the longest Aujourd’hui, plus que jamais, la rue Sainte-Catherine, commercial arteries in Canada—and boasts some 1,200 avec ses 11 km de long et ses 1200 destinations – la plus destinations, has something for everyone and is beloved by importante rue commerciale du Canada soit dit en both native-born and adopted Montrealers. passant – demeure l’artère montréalaise chérie de tous, qu’importe ce qu’on désire y faire ou y voir.

© PROVENCHER_ROY

11 km

Est / East

Projet Sainte-Catherine Ouest

Sainte-Catherine Street West project

Une grande artère revitalisée !

A major thoroughfare gets a makeover

La rue Sainte-Catherine n’a pas fini de nous charmer. Un audacieux projet de revitalisation a été mis en branle en 2018 et, une fois le chantier terminé, cette grande artère deviendra plus attirante que jamais. Outre d’importants travaux visant la remise à neuf des infrastructures souterraines – qui sont plus que centenaires –, le projet Sainte-Catherine Ouest consiste essentiellement à accorder plus d’espace aux piétons, dont le nombre s’élève jusqu’à 6000 par heure, et beaucoup plus encore lors d’événements. À terme, la rue Sainte- Catherine Ouest sera réaménagée des rues De Bleury à Atwater. Pour se faire, on élargira les trottoirs de plus de 50  % et l’on ne maintiendra qu’une seule voie de circulation. Il sera notamment plus aisé et plus agréable pour les piétons de circuler vers la place des Festivals, le Square Phillips, le Square Dorchester, l’église Saint-James de même que l’avenue McGill, qui sera repensée dans les prochaines années. On aménagera également des espaces verts et des aires de repos qui bénéficieront de mobilier urbain, d’un éclairage à DEL et d’un réseau wifi. On complétera le tout par la plantation, ici et là, de plusieurs arbres.

Sainte-Catherine Street has always held enormous charm, but thanks to an ambitious revitalization project launched in 2018, the city’s busiest artery will soon be more attractive than ever before. Besides major work to refurbish the decaying century-old underground infrastructure, the Sainte-Catherine West project will essentially focus on providing more space for pedestrians, who number up to 6,000 per hour, a figure that rises significantly during events. Once completed, SainteCatherine Street West will have been redeveloped from De Bleury Street to Atwater Avenue. The street’s sidewalks will be widened by more than 50%, with only one lane of traffic running between them. In particular, it will be easier and more pleasant for pedestrians making their way to and from Place des Festivals, Square Phillips, Square Dorchester, Saint-James Church and McGill Avenue (also slated for a revamp in the coming years). Green spaces and rest areas with street furniture, LED lighting and a WiFi network are to be developed. Lastly, a number of trees will be planted in different areas of the project zone.

091

|


La liste de CaroK

La liste de CaroK

CaroK’s picks

CaroK's picks

Le centre-ville comme terrain de jeu Downtown: a playground of activities

Ambassadrice naturelle de sa ville, Caroline Khangi vit au rythme de ce qui fait vibrer Montréal. Sa nature curieuse et passionnée l’a amenée à travailler dans les domaines de la mode, de la musique et du design avant de choisir celui de l’hôtellerie. Professionnelle du facteur «  wow  », elle met à profit son vaste réseau de contacts auprès des invités du W Montréal, à titre de W Insider.

Special collaborator: Caroline Khangi A natural ambassador for her city, Caroline Khangi is in sync with the pulse of what makes Montreal hum. Her curious and passionate nature led her to pursue a career in fashion, music, design and, eventually, the hotel industry. As a W Insider, she is a “wow-factor” professional who uses her vast network of contacts to the benefit of the guests of W Montreal.

This spring, XP_MTL took Montreal by storm, transforming the city’s economic, cultural and social centre into a huge urban playground. Since then, XP_MTL’s program has been eliciting the delight and participation of workers, residents and visitors alike with a festive program of events and activities that channel major lifestyle trends in the fields of fashion, music, design, beauty and shopping. Music and dance performances, stunts, tours, urban installations, activities and much more... expect anything, anywhere! The program for the year is divided into four thematic periods, with summer 2019 being dedicated to sport in all its forms. This new festival is organized by Groupe Sensation Mode, a major creator of events including the iconic Fashion & Design Festival, in partnership with several key players. Keep up to date with all the activities by following the Instagram account @xp_mtl. XPMTL.COM

092

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité

© MAISON PEPIN

Collaboration spéciale : Caroline Khangi

Ce printemps, le festival XP_MTL a pris d’assaut Montréal en transformant son cœur économique, culturel et social en un immense lieu de divertissement. Depuis, les travailleurs, les passants et les touristes se laissent surprendre par des animations exploitant les grandes tendances lifestyle dans les domaines de la mode, de la musique, du design, de la beauté et du shopping. Prestations musicales, chorégraphies, cascades, parcours et installations urbaines... On peut s’attendre à tout, et ce, partout ! La programmation annuelle se divise en quatre périodes possédant chacune un thème. L’été 2019 se déroulera sous celui du sport sous toutes ses formes. Ce nouveau festival est organisé par le Groupe Sensation Mode, grand créateur d’événements dont le célèbre Festival Mode & Design, en partenariat avec plusieurs joueurs clés. Restez à l’affût des activités en suivant le compte Instagram @xp_mtl.


La liste de CaroK

CaroK's picks

Une ruelle aux mille possibilités Maison Pepin est sans l’ombre d’un doute un chouchou du Vieux-Montréal. Chaque visite dans l’univers de la propriétaire, Lysanne Pepin, est une expérience nouvelle, empreinte d’authenticité. En donnant vie à cette boutique hybride, l’artiste multidisciplinaire nous ouvre les portes de son monde idéal. « Je réunis des marques et des artisans que j’aime profondément, puis je crée les produits qui manquent sur le marché » nous dit l’entrepreneure. Bien plus qu’un lieu transactionnel où le savoir-faire local est mis de l’avant, Maison Pepin nous donne envie de nous y poser le temps d’un café, d’un atelier sur les propriétés des huiles essentielles ou d’une dégustation de vins dans la plus charmante des ruelles. Cette petite rue est le canevas idéal pour accueillir des moments que personne n’est près d’oublier. À l’image de Lysanne, la programmation de cet espace extérieur se veut bohème, puisqu’elle se dessine au gré de ses envies et de ses élans créatifs. Le public est invité à jeter régulièrement un coup d’œil au site internet de Maison Pepin, afin de découvrir quand auront lieu souks, brunchs, jardins verts et autre pop-up. MAISON PEPIN 378, RUE SAINT-PAUL OUEST — THEPEPINSHOP.COM

An alleyway with endless possibilities The Pepin Shop is without a doubt a favourite Old Montreal haunt. Each visit is a new experience, a journey into the refined world of multidisciplinary artist and owner Lysanne Pépin. This beautifully eclectic boutique is like stepping into the stylish apartment of a friend who has great taste. “I bring together brands and creators I love deeply, then I create products that are missing on the market,” says the entrepreneur. Much more than just a boutique that encourages local talent, the Pepin Shop makes you want to linger for a coffee or sign up for an essential oil or wine tasting workshop in its charming back alley, which Lysanne calls her “secret garden... to create timeless memories.” This picturesque courtyard is a reflection of her bohemian tastes and hosts a variety of events according to her desires and creative impulses. The public is invited to regularly check in with the Pepin Shop’s website to discover upcoming souks, brunches, urban gardens and other pop-ups. THE PEPIN SHOP 378 SAINT-PAUL STREET WEST — THEPEPINSHOP.COM

093

|


La liste de CaroK

Du runway au musée

From runway to museum

C’est au grand bonheur des fashionistas que l’exposition Thierry Mugler : Couturissime s’installe en première mondiale au Musée des beaux-arts de Montréal. Celui qui n’a pourtant jamais désiré porter un regard passéiste sur son travail est formel  : le MBAM est l’unique raison de sa volte-face. En effet, Nathalie Bondil, directrice générale du musée, et Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition, ont su trouver les mots justes pour convaincre le designer de célébrer sa carrière. Haute en couleur, l’exposition révèle les multiples univers du couturier, metteur en scène, photographe et parfumeur visionnaire. On y retrouve l’essence d’un créateur à l’imaginaire singulier, qui a révolutionné le monde de la mode et de la haute couture. Les installations mettent en valeur quelque 150 tenues – pour la plupart restaurées et exposées pour la première fois – réalisées entre 1977 et 2014, de même que de nombreux accessoires, costumes de scène, vidéos, archives et croquis inédits. En complément de cette rétrospective, l’équipe du MBAM rend hommage à 10 créateurs et collectifs locaux. Le public est invité à poursuivre sa visite avec Montréal Couture, une exposition à l’image de la créativité montréalaise.

Fashionistas are flocking to the world premiere of the exhibition Thierry Mugler: Couturissime being presented at the Montreal Museum of Fine Arts. No one has ever managed to persuade the acclaimed French designer to mount a retrospective of his work. Until now. The MMFA is the reason for his about-face. It was the museum’s director Nathalie Bondil and exhibition curator ThierryMaxime Loriot who were the ones able to convince Mugler that the time was right to celebrate his career and that Montreal was the place to do it. The resplendent exhibition reveals the multiple worlds of the visionary couturier, director, photographer and perfumer, and honours the distinctive imagination of the designer who revolutionized the world of fashion and haute couture. The installations showcase some 150 outfits—most of which have been restored and are being exhibited for the first time—created between 1977 and 2014, as well as many neverbefore-seen accessories, stage costumes, videos, archives and sketches. The public is invited to continue their visit with Montreal Couture, an exhibition that reflects Montreal’s creativity and pays tribute to 10 local creators and collectives, presented alongside the Mugler retrospective.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL 1380, RUE SHERBROOKE OUEST — MBAM.QC.CA

094

|

CaroK's picks

PATRICE STABLE, EMMA SJÖBERG LORS DU TOURNAGE DU VIDÉOCLIP DE LA CHANSON «  TOO FUNKY   » DE GEORGE MICHAEL, PARIS, 1992, RÉALISÉ PAR GEORGE MICHAEL ET THIERRY MUGLER. TENUE  : THIERRY MUGLER, COLLECTION LES COW-BOYS, PRÊT-À-PORTER PRINTEMPS-ÉTÉ 1992. PHOTO : © PATRICE STABLE. PATRICE STABLE, EMMA SJÖBERG DURING THE SHOOTING OF THE VIDEO FOR GEORGE MICHAEL’S SONG “TOO FUNKY,” PARIS, 1992, DIRECTED BY GEORGE MICHAEL AND THIERRY MUGLER. OUTFIT: THIERRY MUGLER, LES COW-BOYS COLLECTION, PRÊT-À-PORTER SPRING/SUMMER 1992. PHOTO: © PATRICE STABLE.

MONTREAL MUSEUM OF FINE ARTS 1380 SHERBROOKE STREET WEST — MBAM.QC.CA

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© PARLIAMENT

Lever son verre à l’histoire de Montréal A toast to Montreal’s history

Alors qu’il a 18 ans, La liste Kevin de CaroK Demers souhaite — CaroK's à Atpicks 18, Kevin Demers felt it was time to overcome tout prix exorciser sa grande timidité. C’est en his extreme shyness. He made the rounds of observant la faune de la nuit qu’il constate que different bars, observing the nightlife around les bartenders n’ont d’autre choix que d’aller him, and noted that successful bartenders vers les autres, sans attendre que ceux-ci smiled all the time, talked to everyone, made viennent à eux. Se prêtant au jeu, il tombe eye contact and engaged in interesting converinstantanément sous le charme du milieu. sation. He decided to try his hand at the game « Je ne fais pas qu’apprécier le domaine... j’en and instantly fell under its spell. “I don’t just suis totalement fou ! » déclare le propriétaire enjoy the business... I’m crazy about it,” says the de bars à cocktails prisés du Vieux-Montréal. owner of other popular Old Montreal bars. He Il tient son équipe en grande estime. Avec elle, has nothing but praise for his team and has won il a remporté plusieurs prix, et c’est aussi grâce several awards with them. And thanks to them, à elle que les bars El Pequeño et The Coldroom his bars El Pequeño and The Coldroom have sont aujourd’hui des exemples à suivre sur now become examples to follow on the Canadian la scène de la mixologie canadienne. Grand mixology scene. A travel and history buff, Kevin amateur de voyages et d’histoire, Kevin aime wants to transport the public to another time dépeindre ses concepts de façon à ce que le and place. His newest Victorian-inspired venture public soit transporté par sa vision. Son nou- will sit right across from where Canada’s second veau bébé se situe en face de ce qui a déjà été le parliament, burned down by angry mobs in 1849 deuxième Parlement canadien. Parliament Pub during a conflict between the French and the & Parlour s’inspire de l’époque victorienne qui a English, once stood. Like any British pub worth vu le Parlement brûler dans un conflit opposant its bangers and mash, Parliament Pub & Parlour les Français aux Anglais. Comme dans tout bon will offer cask beers and delicious fish & chips. pub anglais, on y retrouve des bières nichées et And diners who want a true taste of the city’s hisun succulent fish & chips. C’est toutefois pour tory can enjoy lunch on the terrace, which stands son lunch servi dans le parc, sur les ruines du on the ground where the ruins of parliament lie. Parlement, que notre cœur balance. PARLIAMENT PUB & PARLOUR 351, PLACE D’YOUVILLE — PARLIAMENTMTL.COM

095

|

PARLIAMENT PUB & PARLOUR 351 PLACE D’YOUVILLE — PARLIAMENTMTL.COM


Donner libre cours à sa créativité

La liste de CaroK

Give —freeCaroK's rein picks to your creativity

« Un adulte créatif est un enfant qui a survécu », disait Picasso. Dans cette optique, le Loft créatif et ses divers ateliers de type DIY contribuent à garder le cœur jeune. Situé dans le Mile End, un quartier fort apprécié des artistes montréalais, ce commerce propose une ambiance chaleureuse et inspirante à ses visiteurs. Le Loft collabore fièrement avec des créateurs locaux, afin de présenter une sélection variée d’ateliers qui changent au fil du temps. Que vous choisissiez l’aquarelle avec @ElianeBerdat, le tissage avec @Boho_Montreal et @NovaMercury, le moulage de béton avec @AtelierDorcelus ou les arrangements floraux avec @FloraliaMTL, vous vivrez une expérience ressourçante à chaque visite. Les ateliers sont conçus pour permettre à tous de découvrir une technique, sans nécessairement avoir d’expérience ni de talent particulier. Les participants s’inscrivent en ligne, puis se présentent au Loft où tout le nécessaire leur est fourni. Le Loft créatif est l’endroit tout indiqué pour l’organisation d’une activité de groupe ou pour un rendez-vous avec soi-même.

“The creative adult is the child who survived,” said Picasso. Located in the artistic neighbourhood of Mile End, the Loft créatif offers a variety of DIY-type workshops in an inviting and inspiring space for grown-ups who are young at heart. The Loft proudly collaborates with local creators to present a diverse and evolving selection of workshops. Whether you choose Watercolour with @ElianeBerdat, Weaving with @Boho_Montreal and @NovaMercury, Concrete Casting with @AtelierDorcelus or Floral Arrangements with @FloraliaMTL, each visit is a replenishing experience. The workshops are designed to allow everyone to discover a technique, without necessarily having any particular experience or talent. Participants register online then head out to the Loft. All the supplies are provided. Loft créatif is the perfect place to organize a group activity or to just to take some time for yourself! LOFT CRÉATIF 5775 SAINT-LAURENT BOULEVARD — LOFTCREATIF.COM

LOFT CRÉATIF 5775, BOULEVARD SAINT-LAURENT — LOFTCREATIF.COM

Spiritueux du terroir

Spirits of the terroir

Après avoir œuvré 20 ans dans la haute technologie, Paul Cirka est arrivé à la croisée des chemins. C’est à ce moment qu’il choisi de plonger tête première dans un domaine qui l’interpellait grandement. Pendant deux ans, il a effectué des recherches approfondies sur la microdistillation à coups de voyages et de rencontres avec des sommités de l’industrie. Fervent amateur de whisky, Paul a ensuite sauté sur l’occasion de devenir le premier producteur québécois de spiritueux dont la fabrication se fait localement, du grain à la bouteille. C’est en 2014 qu’il fonde Cirka Distilleries, dans un charismatique bâtiment du canal Lachine. Les impressionnants alambics valent le détour, mais ils ne sont pas les seuls  : l’équipe de passionnés qui s’en occupent sait rendre la visite de l’endroit absolument captivante. On y découvre le processus de production de leur gin et de leur futur whisky dont les premières bouteilles seront sur les tablettes de la SAQ dès cet automne. Les visites guidées, qui comprennent une dégustation des produits, se déroulent du jeudi au samedi. Une belle façon de découvrir une partie du terroir québécois !

After 20 years working in a high-tech company, Paul Cirka arrived at a fork in the road and elected to take the path into a field that had always interested him. For two years, he travelled around, conducting extensive research on micro-distillation methods and meeting with industry leaders. A serious whisky lover, Paul jumped at the opportunity to become the first grain-to-bottle distiller in Quebec. In 2014, he founded Cirka Distilleries, in a former industrial building on the Lachine Canal. It’s definitely worth a visit, not only to see the towering stills but also to meet the dedicated staff who take care of them. You’ll get a closer look at how they make their gin and their soon-to-be-available whisky (the first bottles will be on SAQ shelves this fall). Cirka Distilleries offers guided tours that include a tasting, from Thursday to Saturday. This is a great way to discover a part of Quebec’s terroir! CIRKA DISTILLERIES 2075 CABOT STREET — CIRKA.CA

CIRKA DISTILLERIES 2075, RUE CABOT — CIRKA.CA

096

|

Montréal, depuis 1642

|

№ 08 Diversité


© CIRKA

© LE LOFT CREATIF

© MURAL

La liste de CaroK

CaroK's picks

Montréal, musée en plein air

Montreal, an open-air museum

Longtemps considéré comme une forme d’expression illégale, le street art orne aujourd’hui les façades de plusieurs grandes villes. Il suffit de garder l’œil ouvert pour découvrir les multiples manifestations de cet art urbain dans les divers quartiers de Montréal. Lancé en 2012, le Festival MURAL s’est rapidement taillé une place de choix dans le cœur des citadins. Du 6 au 16 juin 2019, MURAL transforme le boulevard Saint-Laurent en un long corridor d’art public, le plus imposant au Canada. En plus de pouvoir admirer le travail d’artistes locaux et internationaux dont la réputation n’est plus à faire, on s’y rend pour assister à des concerts, des expositions et des conférences. Résultat ? Une grande fête collective qui, une fois terminée, nourrit notre nostalgie en laissant derrière elle de magnifiques murales. Avant, pendant ou après le festival, les circuits guidés de Spade & Palacio sont un must pour ceux qui désirent découvrir les fresques colorées à travers les yeux d’Anne-Marie et Dany, les vibrants propriétaires de cette jeune entreprise qui se tient loin des sentiers battus.

Long considered an illegal form of expression, street art now adorns the facades of several major cities. Myriad examples of this urban art are easy to spot in scores of Montreal neighbourhoods. The MURAL Festival was launched in 2012 and quickly earned its way into the hearts of Montrealers. From June 6 to 16, 2019, the MURAL Festival will transform Saint-Laurent Boulevard into Canada’s premier public art corridor. In addition to admiring the work of acclaimed local and international artists, you’ll be able to attend concerts, exhibitions and conferences. This is a vibrant collective celebration that nurtures our nostalgia and leaves behind magnificent murals. Discover the colourful frescoes before, during and after the festival through the eyes of tour guides Anne-Marie and Dany, the dynamic owners of Spade & Palacio, a young company that offers thoroughly original and non-touristy experiences.

MURALFESTIVAL.COM — SPADEANDPALACIO.COM

097

|

MURALFESTIVAL.COM — SPADEANDPALACIO.COM


Montréal  : carrefour des mondes

Montreal: crossroad of the world

Collaboration spéciale : Gaëlle Leruste, Castor littéraire Franco-Canadienne passionnée de littérature, de cinéma, de musique et des arts en général, Gaëlle Leruste alimente volontiers sa réflexion sur le monde qui nous entoure à l’aide de lectures, de débats et de discussions.

Special collaborator: Gaëlle Leruste, Castor littéraire A Franco-Canadian with a passion for literature, film, music and the arts in general, Gaëlle Leruste is a selfstyled “literary beaver” who nurtures her impressions of the world around us through reading, debate and discussion.

098

|

Montréal, depuis 1642

|

Montreal: La crossroad diversité of s’incarne the worldavec grâce dans notre Montréal littéraire. Diversité linguistique avant tout, car Montréal est le cœur du Québec, cette enclave francophone de huit millions d’habitants en Amérique du Nord, diversité des genres et des communautés. Le milieu du livre montréalais est un écosystème dont la vitalité, tout à fait exceptionnelle, s’illustre dans les écrivains, éditeurs et librairies qui l’animent. Impossible de ne pas aimer Michel Tremblay, prolifique auteur du plateau Mont-Royal qui lui a rendu hommage. Dans la fameuse série de 6 livres Les Chroniques du Plateau-Mont-Royal, il y dépeint un quartier ouvrier où le joual colore la langue de ceux qui le parlent. Ou Gabrielle Roy, qui a campé son Bonheur d’occasion en pleine Seconde Guerre mondiale dans Saint-Henri, un quartier populaire aujourd’hui en pleine effervescence. Plus contemporaine, l’auteure anglophone montréalaise Heather O’Neill représente à merveille les dualités linguistiques actuelles. Dans son tout dernier roman qui vient d’être traduit, Mademoiselle Samedi soir, elle relate le mouvement souverainiste de sa plume au style unique. Montreal’s literary landscape is the very embodiment of diversity: linguistic diversity, certainly —Montreal is the heartbeat of the province of Quebec, North America’s 8-million strong French-speaking enclave—but also of gender and cultural communities. The Montreal book scene is an ecosystem whose exceptional vitality is reflected in the writers, publishers and bookstores that are part of it. Michel Tremblay, a prolific author from the Plateau-Mont-Royal neighbourhood —which, incidentally, created a mural in his honour—has delighted legions of readers. His six-book series, “Les Chroniques du Plateau-Mont-Royal,” depicts the colourful people and joual street dialect of a working-class district. Then there’s Gabrielle Roy and her Bonheur d’occasion (literally, “second-hand happiness,”), published in English as The Tin Flute, which is set during the Second World War in the slums of Saint-Henri, today a thriving community. Contemporary Anglo-Montreal writer Heather O’Neill reflects today’s linguistic duality. The story of her latest novel, The Girl Who Was Saturday Night, recently translated into French, takes place on the eve of Quebec’s 1995 sovereignty referendum and deftly captures the cultural conversation of the day.

№ 08 Diversité

© GAËLLE LERUSTE

Montréal  : carrefour des mondes


Montréal  : carrefour des mondes

Comment ne pas célébrer la fierté de la communauté LGBTQ de Montréal, si active dans le domaine littéraire et culturel en général  ? Chaque jour, elle fait avancer la cause de l’émancipation des lesbiennes, gais, bisexuels, etc. et les réflexions entourant les enjeux portant sur le genre et ses conséquences. On ne peut non plus passer sous silence le travail formidable des librairies Le Port de tête de l’avenue du Mont-Royal et l’Euguélionne de la rue Beaudry, dans le Village, pour promouvoir les maisons d’édition québécoises qui publient tous ces talents, si nombreux qu’il est difficile de n’en nommer que quelques-uns. Enfin, saluons le travail exceptionnel des maisons d’édition comme Mémoire d’encrier, Lux ou encore Écosociété qui donnent une voix à celles et à ceux qui en sont trop souvent privés. Ces maisons mettent de l’avant des personnes dont le point de vue sort bien souvent des sentiers battus, avec une personnalité et un propos forts, qui jettent un éclairage nouveau sur des réalités peu connues de la majorité d’entre nous. Qu’ils résident à Montréal pour un court séjour ou pour une plus longue période, les visiteurs font presque tous le même constat  : qu’il fait bon vivre ici ! Pourquoi ? Parce que Montréal embrasse et protège la diversité, dont la littérature en est l’un des plus beaux reflets.

Montreal: crossroad of the world

Montreal’s LGBTQ community is also recognized and celebrated. Traditionally active on the cultural scene, its members continue to advance the cause and rights of lesbian, gay, bisexual, transgender and other minorities and to increase awareness surrounding gender issues and equality. Hats off to the tremendous work by bookstores such as Le Port de tête on Mont-Royal Avenue and L’Euguélionne on Beaudry Street in the Village, which promote Quebec literary houses that publish so many of this community’s talented authors, too numerous to name. And finally, we salute the exceptional work of publishing houses Mémoire d’encrier, Lux and Écosociété and many others, which give a voice to those who are too often deprived of theirs. These houses champion writers whose strongly held beliefs and perspectives often run counter to mainstream thinking, but who ultimately shed new light on realities most of us have no connection to. Whether they come to Montreal for a short trip or a longer stay, visitors invariably arrive at the same conclusion: this is great place to live! Why? Because Montreal embraces and protects diversity, a reality that’s wonderfully reflected in its thriving literary scene.

RT DE TÊT E LE PO

MICHEL T R E M B L AY

GABRIELLE R OY

H E AT H E R O’NEILL

Les Chroniques du Plateau-Mont-Royal

Bonheur d’occasion

Mademoiselle Samedi soir

L’ E U G

099

|

UÉLIONNE


Portrait de concierge

« Une ville où tout est possible »

|

Concierge profile

“A city where anything is possible”

Thomas Bellefeuille n’a le titre de concierge d’hôtel que depuis trois ans, mais c’est à se demander s’il ne l’était pas déjà ado. Enfant, il s’intéressait à tout et avait grand plaisir à faire partager ses découvertes. C’est Julie Faucher, enseignante à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec qui l’a mis sur la piste. « C’est là, dit-il, que j’ai découvert l’existence de cette profession, et c’est là que j’ai su ce que je voulais faire dans la vie. » Maintenant concierge à l’hôtel W Montréal, près du Square Victoria, Thomas vit intensément ses passions, qui sont de découvrir, d’informer et d’organiser. Pour ce concierge membre des Clefs d’Or, association internationale des concierges de grands hôtels, s’il est un endroit idéal pour exercer la profession, c’est bien Montréal. « Montréal, explique le concierge Bellefeuille, c’est la diversité même. Il y a une solution à tout même si, par moments, c’est un peu compliqué, comme cette fois où l’on m’a demandé de dénicher, en quatre heures, une boîte de nuit avec de la musique house qui accepterait de servir un gâteau de fête à minuit pendant que des mariachis présenteraient leur tour de chant. Bien entendu, il fallait aussi que je trouve les mariachis. Je me suis bien acquitté de cette mission. C’est ça, Montréal  : tellement diversifié que tout devient possible ! » Et pour qui veut vivre cette diversité, Thomas a plusieurs suggestions, comme... « Pour les fines bouches qui souhaitent s’aventurer hors des sentiers battus, j’aime conseiller le Manitoba, où l’on fait plein de clins d’œil à la culture amérindienne. On peut y manger du phoque ou un bouillon de pied de cochon parsemé de plantes comestibles. Il y a aussi le Fieldstone, anciennement Tere, où l’on utilise des produits d’ici, mais avec une touche cambodgienne et mexicaine. » « Puis, si l’on veut vivre une expérience unique à la ville, je suggère de se promener dans le Quartier latin, rue Saint-Denis, lors du festival Montréal Complètement Cirque. C’est effervescent ! Ou encore une petite marche dans le Mile-End, boulevard Saint-Laurent, entre SaintViateur et Laurier. Il y a là des commerces qu’il faut vraiment découvrir, comme la boutique Yul Designs ou la boucherie Lawrence. »

0100 100

Montréal, depuis 1642

|

THOMAS BELLEFEUILLE W MONTRÉAL —

He’s only held the title of hotel concierge for three years, but one has to wonder if Thomas Bellefeuille wasn’t preparing for the job when he was a teenager. As a youngster, he was interested in everything and took genuine pleasure in sharing his discoveries. It was Julie Faucher, an instructor at the Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, who put him on the right track. “It was there,” he said, “that I discovered the profession, that I found out what I wanted to do with my life.” Today a concierge at the W Montreal Hotel, near Victoria Square, Thomas pursues his passions of discovering, informing and organizing with unbridled enthusiasm. For this member of Les Clefs d’Or, the international organization of concierges of the best hotels, if there’s a perfect city in which to practise this profession, it’s Montreal. “Montreal,” explains Bellefeuille, “is the very incarnation of diversity. There’s a solution to everything, even if things can sometimes get a little complicated. Like the time a guest asked me—with four hours’ notice!—to find a nightclub that played house music and that would serve a birthday cake at midnight while a mariachi band serenaded the guests... I was, of course, also tasked with finding the mariachi band. Well, I actually pulled it off! That’s Montreal for you: so diverse that anything is possible.” For anyone wanting to experience this diversity, Thomas has one or two dining and activity suggestions. “For discerning palates who want to venture off the beaten track, I like to recommend the restaurant Manitoba, where the menu includes several nods to Native American culture. You can dine on seal or pig’s foot broth with edible plants. There’s also Fieldstone, formerly Tere, that uses local products in their dishes, but gives them a Cambodian or Mexican spin.” “If someone is looking for a unique experience in the city, I suggest they take a stroll through the Latin Quarter, on Saint-Denis Street, during the Montréal Cirque Festival. That’s a real buzz! Or around Mile-End, on Saint-Laurent Boulevard, between Saint-Viateur and Laurier. There are many gems to discover, such as the Yul Designs store or the Lawrence butcher shop.”

№ 08 Diversité


Portrait de concierge

0101 |

—

Concierge profile


Portrait de concierge

098

|

Montréal, depuis 1642

|

Concierge profile

№ 07 Le luxe

Profile for Mt1642

Mt1642 no 8 - Diversité  

Mt1642 no 8 - Diversité  

Profile for mt1642