Page 92

d’urgence sont menées chaque mois. Un centre d’appel ouvert tous les jours 24 heures sur 24 permet d’effectuer un triage téléphonique et d’envoyer, le cas échéant, l’une des deux ambulances équipées qui couvrent les quartiers de Mathare et Eastleigh. Au mois d’avril 2015, ces ambulances ont effectué plus de 300 interventions. Dans la “Lavander House”, à Mathare, une salle d’urgence permet de gérer des urgences médicales simples, et de stabiliser les patients avant de les transférer dans d’autres hôpitaux de Nairobi si nécessaire. Fin 2014, quelque 300 patients par mois en moyenne avaient reçu une consultation dans cette salle d’urgence. Réorientation des activités VIH dans le Nyanza Fin 2015, MSF va terminer la transmission du projet de prise en charge du VIH et de la TB qu’elle mène depuis 2001 à Homa Bay. A l’époque, l’hôpital de district, soutenu par MSF, avait été la première structure de santé publique au Kenya à fournir des ARV gratuits. En septembre 2014, 7 400 personnes étaient sous traitement ARV dans ce projet, tandis que 100 nouveaux cas de TB avaient été diagnostiqués au cours de l’année. En 2014, MSF a ouvert un nouveau projet dans le district de Ndhiwa, dans la même région, afin de réduire le nombre de nouveaux cas de VIH et de diminuer la mortalité liée à la maladie. Le projet, d’une durée de quatre ans, est mené en intégration avec les activités de soins existantes, et vise à fournir un appui pour le dépistage actif des cas, la

92

circoncision volontaire masculine, la prévention de la transmission mère-enfant, le suivi et l’observance d’un traitement efficace, entre autres. MSF soutient également les services d’hospitalisation des hôpitaux de Ndhiwa et de Homa Bay. L’impact du projet sera évalué en 2017, à travers une nouvelle étude de prévalence et d’incidence du VIH dans le district. Réponse à une flambée de choléra Depuis janvier 2015, des cas de choléra ont été déclarés à Nairobi, et depuis février également dans l’ouest du pays, notamment dans les counties de Bomet, Homa Bay et Migori. Mi-avril, 2292 cas ont été enregistrés au total. Fin avril, un soutien à été demandé à MSF par les counties de Nakuru et de Muranga, où 500 cas ont été enregistrés. Par ailleurs, le nombre de cas a connu une nouvelle augmentation dans la région de Nairobi, avec le début de la saison des pluies. Ici, plus de 400 cas ont été pris en charge par MSF depuis janvier. Les équipes MSF sont intervenues pour soutenir les structures de santé locales dans les activités de surveillance épidémique, de prise en charge des cas et de contrôle de l’infection. Les équipes ont notamment aidé à mettre en place des unités de traitement sécurisées, amélioré l’hygiène et l’approvisionnement en eau potable, et effectué des donations de matériel et médicaments. Au total, 41 structures de santé dans les les counties mentionnés ont reçu un soutien de la part de MSF.

Médecins Sans Frontières • Rapport annuel de l’année 2014 • Paru suite à l’Assemblée Générale des 6 et 7 juin 2015 à La Plaine Saint-Denis (France)

Profile for Médecins Sans Frontières France

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Profile for msffr