Page 52

une durée de mission de 7 mois. Des résultats certes en progrès, mais qui demandent à être encore améliorés pour des typologies de projet moyen et long terme.

Mobilité 24 membres du personnel national et 42 salariés du siège ont été détachés sur des missions en 2014. Une étude a été lancée en 2015 pour déterminer la politique de mobilité entre sièges et terrains au sein de MSF OCP. Le but est de déterminer les conditions qui permettront le développement d’opportunités de parcours, favorisant ainsi la fidélisation, l’acquisition et l’échange de compétences ainsi que la disponibilité pour répondre aux besoins de terrain.

 evoir de vigilance et de D protection des salariés La tendance à l’intensification de l’insécurité dans les contextes d’intervention de MSF s’est poursuivie en 2014 : Syrie, Irak, Yemen, Mali, Nigeria, Pakistan, Afghanistan, … A ces risques sécuritaires s’est ajouté le risque épidémique lié à la prise en charge de l’épidémie Ebola, et qui a concerné l’ensemble du personnel envoyé sur les projets Ebola. Une attention spécifique a été apportée à notre responsabilité en tant qu’employeur MSF (notamment les 4 sections du groupe OCP) envers ses salariés. A titre d’exemple, la cellule de gestion du stress a analysé les causes de retour anticipé de mission afin d’élaborer des moyens d’y remédier. L’urgence Ebola nous a amenés à renforcer le suivi de nos équipes notamment au niveau médical, une personne a été dédiée à plein temps aux briefings et débriefings des personnes affectées aux projets Ebola. Un poste en charge de la sécurité a été créé en 2013 au sein du département des Opérations. La politique de prise de risque et de gestion

52

de la sécurité du personnel a été finalisée. Les processus et principes de preuves de vie ont été revus. La gestion et l’archivage on line des incidents de sécurité ont été mis en place. La cellule des abus continue de prendre en charge les alertes émises par le terrain et collabore étroitement avec le département RH dès lors que les alertes relèvent de questions de management.

8. Organisation et Gouvernance L’année 2014 a vu la poursuite de la réorganisation de la gestion des opérations à Paris, qui s’appuie d’une part sur le renforcement de la collaboration entre le département Médical et le département des Opérations, et d’autre part sur la mise en place d’une plus grande délégation de la prise de décision vers le terrain. Plusieurs projets internationaux MSF ont mobilisé les ressources du groupe de Paris : outil commun de gestion des ressources humaines, système commun de rémunération sur le terrain, accord de partage des ressources financières, et de nouveaux outils de gestion budgétaire ont été mis en place et la gestion des ressources humaines au siège de Paris a été améliorée (entretiens annuels, cotation des postes, grille de rémunération). Après trois années de fonctionnement à partir de la signature du premier accord (MoU), la gouvernance des quatre sections du groupe de Paris (Australie, France, Japon, USA) a été revue. Le bilan effectué est globalement satisfaisant et la collaboration a été réaffirmée formellement dans le cadre d’un nouvel accord et de plan stratégique 2014-2016. Cette collaboration reste toutefois toujours à renforcer et à améliorer, notamment pour une meilleure appropriation par tous de la mission sociale et pour un partage optimisé des ressources et des moyens.

Médecins Sans Frontières • Rapport annuel de l’année 2014 • Paru suite à l’Assemblée Générale des 6 et 7 juin 2015 à La Plaine Saint-Denis (France)

Profile for Médecins Sans Frontières France

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Profile for msffr