Page 49

Le support à la chaîne d’approvisionnement a été expérimenté sur trois pays pilotes (RDC, Jordanie et Liberia) avec des résultats encourageants en termes de réduction des délais, économie financière, visibilité et contrôle de l’activité. Des outils et procédures sont en cours de déploiement dans les missions pour améliorer la gestion des commandes et des stocks.

6. Prises de paroles marquantes de MSF en 2014 La Syrie, 4 ans après Après un an de silence total sur la situation en Syrie, suite à l’enlèvement de ses collègues de janvier à mai 2014 par l’organisation de l’Etat islamique, MSF a décidé d’utiliser la date anniversaire du début de la guerre en Syrie pour reprendre la parole publiquement et faire état de ses difficultés à apporter de l’aide à une population syrienne continuellement assiégée, bombardée, attaquée et déplacée. En mars 2015, MSF a donc activement communiqué vers les medias et sur les réseaux sociaux, en français, en anglais et en arabe, y relayant les témoignages des équipes médicales syriennes qu’elle soutient et de son personnel expatrié. A cette occasion, MSF a rappelé que les structures et le personnel de santé dans les zones rebelles sont toujours des cibles militaires pour le régime de Damas depuis le début du conflit, et que la conquête territoriale de l’organisation de l’Etat Islamique l’a contrainte à se retirer de toutes les zones sous son contrôle, après le kidnapping de cinq de ses volontaires en janvier 2014.

 épublique centrafricaine, R exode et massacres L’attaque de Bangui par les anti-Balakas, le 5 décembre 2013, provoque de violents combats avec les ex-Sélékas et de nombreux

morts et blessés au sein de la population civile. Assimilées respectivement à des soutiens des anti-Balakas et des ex-Sélékas, les populations chrétiennes et musulmanes sont stigmatisées en tant que telles et deviennent la cible de représailles, les poussant à se regrouper entre elles sur des sites clos (églises, mosquées, hôpitaux, etc.). En quelques mois, la moitié ouest de la RCA se vide de la majorité de ses habitants musulmans tandis que quelques milliers d’entre eux sont confinés dans des enclaves protégées par les forces internationales de l’hostilité des groupes armés qui les encerclent. En février, le président de MSF Mego Terzian signe une tribune dans Libération : “L’exode en RCA“, demandant que les priorités des troupes internationales prennent en compte les dangers encourus par la population musulmane dans ce contexte. MSF a continué ensuite à alerter sur leur situation spécifique ; production d’un film “la valise et le cercueil“, qui relate la fuite et les massacres des populations assimilées aux Seleka à partir de janvier 2014 ; conférence et dossier de presse à Paris en juillet présentant les résultats d’une enquête épidémiologique conduite par Epicentre au Tchad, ainsi que les témoignages recueillis par les équipes MSF au Tchad et au Cameroun, révélant que 2600 membres des familles réfugiées à Sido, au sud du Tchad, sont morts entre novembre 2013 et avril 2014, lors de la campagne de persécution contre les populations musulmanes ; débat et organisation d’une exposition photo au Point Ephémère intitulée “Bangui, le miroir des Ghettos“, à partir de photos réalisées sur le terrain.

E bola, une épidémie sans précédent. Dès les premiers jours de la réponse à l’épidémie, fin mars 2014, les équipes MSF alertent au sujet d’une épidémie d’Ebola « sans précédent“ de par sa propagation géographique et le nombre de foyers épidémiques, dans des régions densément

Médecins Sans Frontières • Rapport annuel de l’année 2014 • Paru suite à l’Assemblée Générale des 6 et 7 juin 2015 à La Plaine Saint-Denis (France)

49

Profile for Médecins Sans Frontières France

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Profile for msffr