Page 39

I nterventions auprès de victimes de conflits armés : 58,6 M€ Les interventions auprès de victimes de conflits armés ont représenté 47 % de nos projets et 56 % des dépenses de projets en 2014. Sur l’ensemble de ces interventions, 41 % des dépenses (24,2 M€) ont été engagées dans des situations d’urgence. Par ailleurs, 69 % de ces projets possédaient un ancrage opérationnel hospitalier et 33 % avec des activités de chirurgie. Certains d’entre eux intégraient bien évidemment d’autres activités non hospitalières. Réponse aux violences directes subies par les populations Parmi ces interventions, les réponses aux violences directes subies par les populations sont passées de 29,1 M€ en 2013 à 27,3 M€ en 2014. Cette légère diminution est liée à l’évolution de programmes en cours : • Un moindre investissement en Syrie (-3,6 M€), les conséquences du retrait de Somalie en 2013 (-1,1 M€), le changement de contexte du projet de Tombouctou (Mali) qui devient une réponse à la déstructuration des systèmes de soins (-1,7 M€). • La crise en RCA (projets Bangui et PK5) : +3,7 M€ • La mission Palestine (Gaza) : +0,8 M€ Les réponses aux violences directes subies par les populations comprennent notamment les projets menés : • en Jordanie à l’hôpital d’Amman (8,1 M€). • au Yémen, avec au sud dans le gouvernorat d’Aden un centre chirurgical d’urgence de 3e niveau à l’hôpital d’Al Wehdah et un support à des structures de santé dans la région d’Abyan (2,6 M€), et au nord, un hôpital dans le gouvernorat d’Amran (2,3  M€). • en RCA (4,6 M€) à Bangui hôpital général et PK5.

• en République Démocratique du Congo dans la région du Nord Kivu à Rutshuru (4,6 M€), avec un hôpital général de référence. Interventions auprès des réfugiés et déplacés Les interventions auprès des réfugiés et déplacés ont représenté 17 projets pour 17,5 M€, avec une augmentation de 6,2 M€ par rapport à 2013 qui s’explique par : • La prise en charge des réfugiés de RCA : +2,1 M€ au Tchad • La prise en charge des réfugiés de la crise Soudan / Soudan du Sud : +7,4 M€ au Soudan du Sud, en Ethiopie et en Ouganda • La prise en charge des réfugiés de Syrie : +1,0 M€ en Jordanie et Irak (Kurdistan) et qui est compensée par l’impact du retrait de Somalie en 2013 (-1,7 M€) et la baisse de l’activité auprès des réfugiés maliens et de RDC. Les interventions auprès des réfugiés et déplacés soudanais se sont élevées à 11,3 M€. Elles ont été réalisées au Soudan du Sud dans la région de Yida, en Ethiopie et en Ouganda. Les interventions auprès des réfugiés syriens ont représenté 2,1 M€ en Jordanie (Irbid) et 1,1 M€ au Kurdistan irakien (Erbil). Les interventions auprès des réfugiés centrafricains au Tchad (Sido, Goré) ont représenté 2,1 M€. Interventions en réponse à la déstructuration des systèmes de soins Les interventions menées en réponse à la déstructuration des systèmes de soins représentent 10 projets pour 13,8 M€, soit cinq fois le volume de l’année précédente. Cette augmentation est principalement due à des ouvertures (Afghanistan) et des évolutions de missions existantes vers des conflits armés (RCA, Mali, Pakistan).

Médecins Sans Frontières • Rapport annuel de l’année 2014 • Paru suite à l’Assemblée Générale des 6 et 7 juin 2015 à La Plaine Saint-Denis (France)

39

Profile for Médecins Sans Frontières France

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Profile for msffr