Page 140

A Paris avons procédé à une réorganisation interne à la suite du départ de Jean-François Etard. Nous regroupons notre activité en 4 catégories : formation, enquêtes dans les urgences, études à partir des données de monitoring des programmes MSF, études liées à des forts potentiels d’innovation des pratiques. Nous avons réparti ainsi l’équipe scientifique sous deux départements, « Epidémiologie d’intervention et de formation » et « Recherche ». Des postes de coordinateurs ont été ouverts dans l’équipe afin d’assurer un soutien aux directrices de ces deux départements, respectivement Klaudia Porten et Rebecca Freeman Grais. Avec cette réorganisation nous rappelons la nécessaire transversalité des personnels scientifiques, la conservation d’un juste équilibre entre priorités personnelles et priorités collectives, et l’engagement à se rendre disponible pour répondre aux priorités de MSF. Notre organisation sur la réponse à l’épidémie d’Ebola en a été une bonne illustration. Ce que nous souhaitons voir disparaître est un effet de silo par thématiques de travail. Nous n’avons pas avancé sur trois sujets que nous avions considéré comme stratégiquement importants : notre système interne d’information, la mise en place d’indicateurs de description et d’évaluation de nos projets ainsi que la constitution d’un groupe d’orientation stratégique pour nous aider à mieux définir nos axes de travail et accroître les ressources en conséquence. Nous nous sommes donné les moyens pour avancer sur les deux premiers en 2015 ; le troisième point mérite une réflexion approfondie pour en déterminer mieux les objectifs et les contours.

Budget Le budget s’élève à 13,5 millions d’euros (M€), en progression de 9,2 % par rapport à 2014. La progression du budget des projets représente 1,283  M€, soit 12,8  %. Cette dernière correspond aux projets financés par l’UNITAID (hépatite C et étude sur la DR-

140

TB) ainsi que le projet ROSE sur le vaccin rotavirus au Niger. La progression budgétaire n’a pas d’impact sur le budget de la structure (- 92 000 €). L’activité des épidémiologistes représente un total prévisionnel de 6 518 jours budget pour 6 500 jours de capacité disponible. Le budget a également pris en compte la progression de la demande de formations décentralisées. Total mission sociale Total autres dépenses Total dépenses Total ressources Exédent / Déficit

2014

2015 Variation

10 790 1 539 12 329 12 350 21

12 020 1 447 13 467 13 467 0

1 230 92 1 138 1 117 21

Les formations en intersections représentent un budget de 207 000 € (deux réponses aux épidémies et deux PSP), ce qui représente : • Formations Intersection : 330 jours • Formations décentralisées : 130 jours • Support au département formation : 25 jours • Cours en épidémiologie : 20 jours. En ce qui concerne les Ressources Humaines, l’évolution 2015 des effectifs (en ETP) devrait se présenter comme suit :

2014 2015 Variation Directeurs

4,7 Épidémiologistes 32 Formation 2,7 Administration & Support Paris 9,7 Total Paris + Postes OC 49,1

4 34,5 2,8 10,2 51,5

- 0,7 + 2,5 + 0,1 + 0,5 + 2,4

La diminution de la population des Directeurs correspond au départ de Jean-François Etard, non remplacé. Le renforcement du support à Paris n’entraînera pas de répercussion financière significative, car il s’agira de contrat d’apprentissage. Le budget 2015 se composera des financements suivants : MSF 12  076 k€ Dons privés

280 k€ Fonds institutionnels 1 110 k€ Total 13 467 k€

Médecins Sans Frontières • Rapport annuel de l’année 2014 • Paru suite à l’Assemblée Générale des 6 et 7 juin 2015 à La Plaine Saint-Denis (France)

Profile for Médecins Sans Frontières France

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Rapport annuel de Médecins Sans Frontières 2014-2015  

Profile for msffr