Zone Campus 12 avril 2010

Page 1

Étudiez votre programme ! bnc.ca/etudiantsinfirmiers 12 au 25 avril 2010 | Vol. 5, No 16 | 16 pages | Bimensuel gratuit | zonecampus.ca

Le Gala de bourses de l’AGEUQTR

Une tradition incontournable Les gagnants de l’association de l’année, l’association des étudiants en psychoéducation, en compagnie de l’animateur de la soirée, Alexandre Gauthier (à droite) et du président de l’AGE, Frédéric Déru (à gauche). Photo : Marie-Élaine Laroche

page 2


2 | zonecampus.ca

ACTUALITÉS

12 au 25 avril 2010

ACTUALITÉS

Le GaLa de BOuRses de L’aGeuQTR Pavillon Nérée-Beauchemin Université du Québec à Trois-Rivières 3351, boul. des Forges, Trois-Rivières (Québec), G9A 5H7 Téléphone: (819) 376-5011 poste 3412 Publicité: (819) 376-5011 poste 3411 Télécopieur: (819) 376-5239

Une tradition incontournable

Bimensuel distribué à 5 000 exemplaires sur le campus de l’UQTR et dans la région de Trois-Rivières

Laisse le flingue, prends les cannellonis Rédacteur en chef redaction@zonecampus.ca Karine Boisvert-Boissonneault Actualités actualites1@zonecampus.ca Julien St-Laurent Actualités actualites2@zonecampus.ca Mélissa Beaupré Arts et spectacles arts1@zonecampus.ca Marie-Noëlle Marineau Arts et spectacles arts2@zonecampus.ca Jonathan Cossette Sports sports1@zonecampus.ca Audrey Tremblay Sports sports2@zonecampus.ca Marie-Noëlle Marineau Chroniqueuse marinema@uqtr.ca Mathieu Plante Infographe et webmestre webcfou@uqtr.ca François-Olivier Marchand Responsable de la publicité pub.zc@uqtr.ca Audrey Boulanger Correctrice

Rubriques

KARINE BOISVERT-BOISSONNEAULT Journaliste | Actualités actualites1@zonecampus.ca

Le Gala de bourses de l’AGEUQTR s’est déroulé, le 30 mars dernier, à la salle de spectacle de l’AGEUQTR (1012). L’évènement, qui célébrait son 8e anniversaire, a été, une fois de plus, l’un des plus grands évènements qui clôture l’année. Comme chaque année, le gala de l’AGEUQTR tient à mettre en valeur et à reconnaître l’implication et l’amélioration scolaire ainsi que le degré d’implication des étudiants nominés et la conciliation avec leurs études. Lors de la cérémonie de remise des prix, l’Association Générale des Étudiants a récompensé près de 60 étudiants de l’UQTR en leur remettant des bourses variant de 100$ à 1000$, dépendamment des catégories. L’organisatrice du gala et la vice-présidente aux affaires socioculturelles, Alexandra Loembe, se réjouit du déroulement de la soirée. « Le gala a été une merveilleuse réussite. Je ne le compare pas aux autres années, car je considère qu’elles sont

« Nous avons eu énormément de demandes cette année, et c’est avec grand plaisir que nous avons récompensé nos étudiants dans les différentes catégories. » – Alexandra Loembe. Photo : Marie-Élaine Laroche toutes une réussite. Cependant, nous avons cette année accueilli 115 personnes dans le 1012. Je pense pouvoir affirmer que l’ensemble des convives a apprécié la soirée. De plus, nous avons eu énormément de demandes cette année, et c’est avec grand plaisir que nous avons récompensé nos étudiants dans les différentes catégories. Je pense que l’ambiance (décoration, musique), conjuguée à un bon repas ainsi qu’une bonne animation, ont fait de cet événement, une réussite. » D’autre part, l’organisatrice du gala et la vice-présidente aux affaires socioculturelles, Alexandra

Loembe, souligne également l’importance d’un tel évènement. « Pour les étudiants, il s’agit d’un soutien financier très apprécié qui permet pour beaucoup d’alléger les finances respectives de se concentrer sur leurs études. Pour d’autres, il s’agit vraiment d’une récompense symbolique pour le travail apporté à la communauté étudiante. Nous ne sommes pas sans savoir que grand nombre de nos étudiants impliqués le font avant tout par désir et non pour l’aspect monétaire. Cependant, nous considérons que nos étudiants méritent d’être récompensés. » Sans contredit, les organisateurs

et organisatrices du gala de bourses de l’AGEUQTR travaillent d’arrachepied, d’années en années, afin de pouvoir contribuer au bien-être de ses membres. À cet égard, Alexandra Loembe mentionne que « Le Gala de bourses de l’AGEUQTR est devenu au fil des années une tradition, et nous espérons bien que celui-ci continuera à perdurer entre les mains des différents vice-président(e)s qui se succèderont. Nous nous distinguons des remises de récompenses auxquelles nous sommes habitués, car il s’agit avant tout d’un événement organisé par des étudiants, pour des étudiants ! »

>ACTUALITÉS 12,7% DE PARTICIPATION AUX ÉLECTIONS DE L’AGEUQTR

PAGE 4 >ARTS ÉTÉ 2010 :

Le développement économique passe par l’éducation ! JULIEN ST-LAURENT

Journaliste | Actualités actualites2@zonecampus.ca

FESTIVALEMENT VÔTRE !

PAGE 9 >SPORTS CHAMPIONNAT DE HOCKEY UNIVERSITAIRE : LES PATRIOTES REVIENNENT LES MAINS VIDES

PAGE 12

La conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CRÉPUQ) apprécie particulièrement les récents énoncés du gouvernement concernant l’éducation. En effet, les chefs d’établissement universitaire se réjouissent que le gouvernement ait identifié le financement des universités comme un des cinq enjeux pressants pour la société québécoise. De plus, le gou-

vernement a reconnu l’éducation et l’innovation comme deux des trois conditions d’une prospérité durable et a reconnu le rôle crucial que jouent les universités à l’égard du développement économique, social et culturel du Québec. Suite à la hausse des frais des droits de scolarité à l’automne 2012, la CREPUQ espère apporter sa collaboration à la démarche du gouvernement qui désire interpeller les partenaires de l’éducation afin de discuter des ressources à consacrer à l’enseignement universitaire – leur niveau, leurs sources et leurs modalités. Cela permettra également d’échanger sur la performance et l’efficience du ré-

seau d’enseignement universitaire en matière d’enseignement, de recherche et de gestion. Malgré la hausse des frais, le président-directeur-général de la CREPUQ, M. Daniel Zizian, déclare que l’accessibilité des études doit rester prioritaire. « Il est essentiel, pour l’avenir des établissements universitaires québécois, que le gouvernement, les étudiants et le secteur privé contribuent au financement des universités de façon à combler l’écart qui existe entre le financement des universités au Québec et celui observé dans les autres provinces. Cette hausse annoncée des droits de scolarité ne

doit surtout pas amener le gouvernement du Québec à réduire ses investissements à l’endroit des universités ». La CREPUQ regroupe les 18 établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés à l’enseignement universitaire. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur de services communs, ainsi qu’un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.


ACTUALITÉS

12 au 25 avril 2010

zonecampus.ca | 3

défi Leucan de l’UQTR

Mission accomplie ! JULIEN ST-LAURENT

Journaliste | Actualités actualites2@zonecampus.ca

Le 30 mars dernier avait lieu à la Chasse-galerie la 3e édition du défi têtes rasées de l’UQTR. Initié cette année par M. JeanPhilippe Mathieu, étudiant terminant cette année son baccalauréat en loisirs, culture et tourisme, l’événement a permis d’amasser 6 692$ et à réuni près de 20 braves, dont 4 femmes à se faire raser les cheveux afin d’amasser le plus de dons possible. « L’objectif de départ du défi tête rasée pour cette année de l’UQTR était d’amasser 2000$, » mentionne

Mme Claudia Boisvert, chargée de projet de Leucan Mauricie et centre du Québec. C’est donc dire que le montant total recueilli a plus que triplé cette année, ce qui a réjoui Mme Boisvert : « ce montant est inattendu et nous en sommes extrêmement heureux, les gens ont été très généreux et je les en remercie ». Rappelons que Leucan est une association née de la rencontre de parents d’enfants atteints de cancer et de professionnels de la santé. Sa mission est de favoriser le mieuxêtre, la guérison et le rétablissement des enfants atteints de cancer et d’assurer un soutien à leur famille. L’organisme sensibilise également les gens à la perte de cheveux des enfants du aux différents traitements.

« L’objectif de départ du défi tête rasée pour cette année de l’UQTR était d’amasser 2000$. » – Mme Claudia Boisvert, chargée de projet pour Leucan Mauricie-centre-duQuébec. Photos : Marie-Élaine Laroche Leucan aide les familles touchées dès l’annonce du diagnostic grâce à différents services tels de l’aide financière, un service d’accueil, un soutien affectif et d’accompagnement, de l’information, de la massothérapie à l’hôpital, des services socio récréatifs, un service de fin de vie et de suivi de deuil, etc. Leucan investit également près d’un million de dollars chaque année en recherche clinique. La majorité de l’argent amassé par Leucan provient des différentes campagnes de financement mené un peu partout au Québec au courant de l’année. L’an

dernier, l’association a réussi à aller chercher 458 000$ pour les régions du Centre du Québec et de la Mauricie. Cette année, l’objectif est de réussir à aller chercher 520 000$. L’aide de nombreux partenaires financiers permet chaque année d’accumuler des montants impressionnants qui favorise un développement et une croissance soutenue de Leucan. Le cancer chez les enfants Selon la société canadienne du cancer, les cancers les plus communs chez les enfants et les adolescents au Canada sont la leucémie (26 %), les

lymphomes (18 %) et les tumeurs du système nerveux central (16 %). Ils diffèrent généralement de ceux que l’on retrouve chez les adultes. Depuis 40 ans, les progrès dans le traitement des cancers pédiatriques ont été très significatifs. Au Canada, pour tous les cancers pédiatriques combinés, la survie au moins cinq ans après le diagnostic s’élève aujourd’hui à 82 %. Pour plus de renseignements, pour faire un don en tout temps ou alors pour organiser un événement avec afin d’amasser des fonds, consulter le site internet de l’association à l’adresse www.leucan.qc.ca.


ACTUALITÉS

4 | zonecampus.ca

Éditorial

Bilan de l’année 2009-2010

MARIE-NOËLLE MARINEAU Éditorialiste marinema@uqtr.ca

L’année universitaire 2009-2010 a été forte en événements. Pour la terminer en beauté, voici un bilan des faits qui ont marqué l’UQTR, ainsi que l’ensemble du Québec. L’année a débuté sous le signe des initiations, certes, mais surtout sous celui du développement durable, alors que l’UQTR a obtenu la certification « campus durable », devenant ainsi l’une des trois universités québécoises à détenir cette mention. De son côté, CFOU, la radio universitaire, offrait maintenant une variété d’émissions quotidiennes, pour le bonheur de tous et chacun. Une autre bonne nouvelle attendait également les étudiants : une entente avait enfin été conclue afin de leur offrir des passes d’autobus à prix réduit pendant l’année scolaire, 20 $ au lieu de 60 $. Une réduction de 320 $ de septembre à avril, cela fait toute une différence dans un budget et rend le cœur à la fête. C’est d’ailleurs ce que quelques 500 participants ont fait joyeusement pour célébrer les 40 ans des Patriotes à la fin du mois de septembre. Un vent de panique a ensuite soufflé sur le Québec entier; tous se sont arrêtés de respirer, de peur d’être contaminés : la grippe AH1N1 entrait dans nos vies. L’UQTR a pris quelques mesures d’urgences pour éviter la propagation du virus ennemi. Tout d’abord, l’institution a pris des mesures hygiéniques, mais sont rapidement arrivées les mesures académiques, alors que les étudiants devenaient en mesure de « caller sick » via le portail

étudiant. Un seul toussotage entendu dans une salle de classe ou à la cafétéria était d’ailleurs assez suspect pour que des visages alarmés se mettent en mode recherche, afin de trouver l’être possiblement contaminé qui était à éviter. Avec tous ces microbes, le projet de Loi 38 de la ministre Courchesne sur la gouvernance des universités est passé presque inaperçu. En octobre, alors que des étudiantes ont fait venir les pompiers aux résidences du campus 1997, d’autres se questionnaient sur leur affiliation à la FEUQ. Suivit un référendum, des visites illégales de la part des représentants de la FEUQ qui ont assené le dernier clou au cercueil, alors que les étudiants ont massivement voté pour la désaffiliation à la Fédération, après que le camp du Non ait remporté le scrutin. Au cours de ce long processus, le pavillon de la Santé a enfin été inauguré, des écrans de diffusion sont apparus dans le paysage étudiant, une patinoire a pris glace sur les terrains du CAPS et plusieurs étudiants sont retournés dans leurs familles pour le temps des fêtes. Au retour de ces deux semaines de repos bien méritées, un tremblement de terre s’abat sur Haïti : en quelques minutes, à grands coups de Twitter et à force de médias sociaux, la planète est en deuil. L’UQTR organise une collecte de fond pour aider les sinistrés et plusieurs étudiants se changent les idées en participant au Carnaval Étudiant. Par la suite, le mandat du recteur est renouvelé pour 5 ans, le concours d’affiches scientifiques bat des records de participation et on annonce une hausse des frais de scolarité pour les prochaines années. Pour finir l’année : scandale dans les médias étudiants ! Le directeur général de CFOU et du Zone Campus est congédié. Cette situation va engendrer par la suite des problèmes financiers pour les deux instances, obligeant les étudiants à se prononcer et à choisir s’ils souhaitent ou non conserver leurs médias. La majorité a parlé : Zone Campus et CFOU poursuivront leurs activités. Sur ce, merci beaucoup et passez un bel été !

12 au 25 avril 2010

12,7% de participation aux élections de l’AGEUQTR KARINE BOISVERT-BOISSONNEAULT Journaliste | Actualités actualites1@zonecampus.ca

La campagne électorale annuelle de l’Association Générale des Étudiants de l’UQTR (AGEUQTR) s’est terminée les 23, 24 et 25 mars dernier par la période de votation des étudiants. Une fois de plus cette année, l’AGEUQTR a enregistrée une hausse considérable du taux de participation. En effet, près de 1200 étudiants se sont rendus sur le portail étudiant afin d’y inscrire leur vote. Le taux de participation des étudiants s’élèvent donc à 12.7%, comparativement à 11.7%, l’an dernier. Comme à chaque renouvellement électoral, l’ensemble des postes, à titre d’officiers, étaient ouverts. Sur les neuf postes à combler, 14 étudiants, provenant de programmes d’études variés, ont déposé leur candidature. Au moment de mettre sous presse, le poste de vice-présidence aux affaires externes, sociopolitiques et environnement est toujours vacant, en raison de l’absence de candidature. Lorsqu’une telle situation se présente, le conseil exécutif ouvre le poste et les élections se font en conseil d’administration. La procédure de mise en candidature est donc similaire, mais les votes sont faits au conseil d’administration plutôt que par l’ensemble des étudiants sur le campus. La Directrice Générale des Élections (DGE) et étudiante au département des Sciences Humaines, Marie-Line Audet, raconte le déroulement du processus électoral mis en branle afin de faire connaître les candidats sur le campus étudiant. « En fait, il y a eu les mises en candidature avant et après la semaine de relâche du mois de mars. Donc, les candidats ont déposé leur

candidature. Les candidatures ont été validées vendredi le 12 mars. Le lancement de la campagne électorale était le lundi le 15 mars. Pendant deux semaines, les candidats pouvaient faire campagne sur le campus étudiant avec des affiches et tous les moyens mis à leur disposition. Pour notre part, il y a eu certaines activités pour la campagne électorale des candidats. Premièrement, il y a eu des entrevues à CFOU le matin avec tous les candidats, pour les présenter. Deuxièmement, il y a eu un lancement officiel lundi le 15 mars avec le 5 à 7 des associations à la Chasse-Galerie. Ils ont pu se présenter et connaître les associations. Troisièmement, il y a eu aussi un débat le lundi 22 mars à la Chasse-Galerie de 5 à 7 où tous les candidats pouvaient s’affronter et le public pouvait poser des questions. »

« On gère de gros budgets, de grosses activités, de gros évènements. donc, ça demande beaucoup de coordination de la part des étudiants et au sein de l’équipe » – marie-Line audet Un regard tourné vers l’avenir En ce qui a trait à l’entrée en fonction des nouveaux officiers et, par le fait même, à leurs propositions de projets, Marie-Line Audet, Directrice Générale des Élections, mentionne que « les étudiants ont pu prendre connaissance sur les affiches posées sur le campus étudiant de ce que les candidats envisageaient de faire. Il va y avoir un camp de transition au début du mois de mai entre les anciens et les nouveaux officiers et c’est pendant ce temps-là qu’on réfléchit à un plan d’action plus spécifique pour l’année avenir. C’est sûr que

tout le monde à des projets personnels. Mais, il faut mettre tout cela ensemble pour faire un plan d’action qui va être cohérent. En début d’été, c’est au conseil d’administration qu’on devrait adopter des lignes plus précises avec le budget pour l’année avenir. Pour l’instant, je pense qu’il y a beaucoup de continuité des projets qui étaient en cours déjà cette année. Sa va dépendre des candidats et de la chimie de l’équipe, de ce qu’ils vont vouloir proposer. » D’autre part, l’implication des étudiants au sein de l’AGEUQTR s’avère incontestablement une expérience enrichissante. « Pour l’avoir fait, c’est une grande expérience. Oui, on vient à l’université, on a des cours et on sort avec une formation étudiante. Mais, l’implication étudiante, ça donne vraiment une expérience de plus. Il faut travailler en équipe de neuf personnes, on gère de gros budgets, de grosses activités, de gros évènements. Donc, ça demande beaucoup de coordination de la part des étudiants et au sein de l’équipe. C’est une expérience que tu n’as pas ailleurs. En plus, il y a des bourses d’implication qui sont remises. C’est un bon coup de pouce. Ça permet aussi de bien connaître le campus étudiant et son fonctionnement dans lequel tu évolues au cours de ton cheminement académique. En plus, dépendamment des postes, c’est très diversifié. Si les étudiants ont des intérêts en communication, il y a un poste pour cela. Il y a toujours de quoi qui rejoint tes intérêts. Et, ça fait aussi une équipe éclatée, qui vient d’un peu partout. Comme moi, j’ai rencontré des personnes de toutes les associations. Je ne pense pas que j’aurais pu vivre ma vie d’étudiante sur le campus de la même façon et aussi intensément, si je n’avais pas été impliquée Il y a des partys aussi, il y a plein de choses, » souligne la Directrice Générale des Élections, Marie-Line Audet.

Les futurs officiers de l’AGEUQTR Présidence : Frédéric Déru

Affaires académiques cycle supérieur : Frédérik Farid Borel

Vice-présidence aux affaires internes : Ludovic Nadeau

Secrétariat général : Claudia Berthiaume

VP aux communications : Amélie Honorez

Vice-présidence aux finances : Thierry Merro

Vice-présidence aux affaires académiques de premier cycle : Emeric Garon

Vice-présidence aux affaires socioculturelles : Djimby Marie Gueye

VP externes, sociopolitiques et environnement : Toujours vacant


ACTUALITÉS

12 au 25 avril 2010

zonecampus.ca | 5

15 têtes valent mieux qu’une : un lieu d’apprentissages inégalable telle émission pour les étudiants inscrits au projet. « Elle se prépare en plusieurs volets, c’est-à-dire que nous devons débuter par trouver les sujets. Il faut vérifier s’ils sont réalisables, en passant par des appels, des réservations, des pré-entrevues, etc. Nous devons ensuite bâtir un synopsis détaillé, composer le script, faire

La cohorte hiver 2010 du magazine télévisé 15 Têtes valent mieux qu’une. Photo : Entête

KARINE BOISVERT-BOISSONNEAULT Journaliste | Actualités actualites1@zonecampus.ca

Le dernier épisode de la saison hivernale du magazine d’information 15 têtes valent mieux qu’une, une émission conçue et réalisée par les étudiants et étudiantes inscrits au cours Production télévisuelle avancée en communication sociale, sera diffusée le 12 avril prochain sur les ondes de Vox. L’expérience a été, pour les futurs professionnels de l’information de l’UQTR, un lieu d’apprentissages qui recrée fidèlement le monde dans lequel ils évolueront ultérieurement.

Au cours des douze dernières semaines, les étudiants-reporters du magazine nous ont fait découvrir les diverses facettes de la vie sur le campus universitaire, au niveau des projets étudiants, des innovations, des services offerts, des associations et des évènements. De plus, les étudiants ont également abordé, lors des différents reportages télévisés, l’univers des organismes communautaires tels que : la maison Grandi’Ose, l’Ap’art, Sidaction, Katimavik, ces derniers s’inscrivant dans la réalité actuelle. La co-animatrice du magazine d’information et étudiante au Baccalauréat en communication sociale de l’UQTR, Caroline Lemay, explique l’envergure de la préparation d’une

« 15 Têtes valent mieux qu’une est, à mon avis, comme le journal étudiant et notre radio universitaire, une magnifique opportunité de mettre en valeur nos apprentissages, nous permettant d’avoir une visibilité sur ce que nous faisons concrètement à l’UQTR, en lien avec notre baccalauréat en communication. » – Caroline Lemay des achats, visiter des lieux, écrire les communiqués de presse, se concerter avec les autres équipes afin de produire une émission qui prendra la meilleure forme possible, apprendre nos textes, tourner et monter le reportage, repérer des trames sonores appropriées, etc. Je vais parler au nom de mon équipe d’animation : une simple émission peut facilement

nous prendre jusqu’à 20 heures par semaine, et ce, pour une animation de 5 minutes environs. Multipliez par 5 et vous avez un aperçu de ce que peut prendre, en temps, le projet complet d’une seule émission de 30 minutes comportant une animation et 4 reportages. » De la théorie à la pratique Ce projet est également une opportunité pour les étudiants d’appliquer leur savoir et d’enrichir leurs connaissances. « Plus grande connaissance du métier de réalisateur, d’assistant-réalisateur, d’animateur, de monteur. Nous nous sommes familiarisés aussi avec certaines notions faisant parti du métier de caméraman, de journaliste, et bien plus encore. Nous avons appris à travailler en équipe plus que jamais et avons développé des méthodes de travail rapides et efficaces dans l’objectif de réaliser une émission hebdomadaire tout en étant inscrit à 4 autres cours quasiment aussi prenant durant la même session. Ce magnifique projet viendra garnir nos curriculum vitae et ajouter des outils dans notre boîte ! L’émission 15 Têtes valent mieux qu’une est, à mon avis, comme le journal étudiant et notre radio universitaire, une magnifique opportunité de mettre en valeur nos apprentissages, nous permettant d’avoir une visibilité sur ce que nous faisons concrètement à l’UQTR, en lien avec notre baccalauréat en communication », a souligné la coanimatrice du magazine, Caroline Lemay.

Mérite sportif de l’UQTR 2010 LA RÉDACTION

redaction@zonecampus.ca

La 38e édition du Mérite sportif de l’UQTR a eu lieu le jeudi 8 avril. Cet événement, qui a lieu chaque année, est le moment d’honorer les étudiants-athlètes des Patriotes ayant obtenu des performances sportives et/ou académiques dignes de mention.

Voici la liste des étudiants athlètes récompensés : Recrue de l’année en golf : Frédéric Sirois Recrue de l’année en hockey : Olivier Donovan Recrue de l’année en soccer : Catherine Bombardier Recrue de l’année en soccer : Yannick Fournier Athlète féminine de l’année en golf : Audrey-Ann Comeau Athlète féminine de l’année en soccer : Stéphanie Rousseau Athlète masculin de l’année en hockey : Jean-Christophe Blanchard Athlète masculin de l’année en natation : Shawn Campbell Athlète masculin de l’année en soccer : Daniel Dupont Étudiant-athlète de l’année en golf : Audrey-Ann Comeau Étudiant-athlète de l’année en hockey : Francis Guérette Charland Étudiante-athlète de l’année en soccer : Rosalie Cadieux Étudiant-athlète de l’année en soccer : Nicolas Benoit


OPINIONS

6 | zonecampus.ca

12 au 25 avril 2010

VOX-POP

Que retenez-vous de l’année scolaire 2009-2010 ?

Véronique Bibeau

Marylin Marcotte

Thomalie Grondin

Catherine Villeneuve

Pierre Petitpas

Enseignement en art

Bacc en art

Loisir, culture e tourisme

Loisir, Culture et Tourisme

Podiatrie

« C’est passé très très vite ! »

« J’ai aimé ca, il y a plein d’activités et plein de vie ! »

« C’est ma dernière année, j’ai donc multiplié les efforts pour finir le tout en beauté ! »

« J’ai profité pleinement de ma dernière année. Je me suis entre autre impliqué au niveau de la vie étudiante. »

« La propreté de l’UQTR s’est améliorée, le 4e Ringuet est propice aux études, par contre il y a un manque de buvettes au pavillon de la santé. »

Jean-Philippe Mathieu

Myriam Cyr-Desbois

Anne-Sophie Asselin

Marika Savoie-Trudel

Francis Côté-Drouin

Récréologie

Enseignement primaire

Bacc Sage-Femme

Enseignement secondaire

Éducation physique

« C’est ma dernière année, je fini l’université, mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve ! »

« J’ai connu beaucoup de gens et j’ai eu beaucoup de plaisir, une vraie expérience optimale ! »

« J’ai vraiment optimisé mon rendement scolaire. »

« J’ai appris beaucoup sur moi et sur le métier que je veux exercer. »

« C’était une bonne expérience universitaire, j’ai essayé d’en profiter au maximum. »

Préparation et photos : Julien St-Laurent

Le Fantasque « L’hiver québécois est davantage qu’une saison: il a façonné un espace, défini un mode de vie, modelé une culture. » Rédaction et illustration : Hubert Samson, étudiant en histoire à l’UQTR

Au printemps, les érables éventrés pleurent sous le soleil renaissant. Les perles scintillantes courent le long du chalumeau pour aller se perdre dans la chaudière métallique. La forêt en éveil s'anime au rythme des tintements cristallins. Comme des magiciens armés d'un savoir ancestral, les acériculteurs transforment l'eau d'érable en multiples produits. Ils deviennent alors les bâtisseurs de traditions. Ils alimentent le folklore d’ici.


ARTS ET SPECTACLES

12 au 25 avril 2010

zonecampus.ca | 7

ARTS ET SPECTACLES Gala Récréostar

Une histoire de Récréo

MARIE-NOËLLE MARINEAU Journaliste aux ar ts arts2@zonecampus.ca

Le 1er avril dernier avait lieu le Gala Récréostar à la salle de spectacle du centre de formation professionnelle Bel-Avenir. Le Gala Récréostar a encore une fois récompensé les étudiants et quelques professeurs du programme de Loisir, Culture et Tourisme et leur a offert une soirée de divertissement sous le thème de la téléréalité « Récréo Story ». Les étudiants du programme étaient tout d’abord convoqués à un 5 à 7 animé par le Amélie Gagnon Quartet et par Théo Hayes-Fulham. Les étudiants, qui avaient revêtu leurs plus beaux habits pour l’occasion, devaient ensuite se diriger dans la salle de spectacle à 7 heures afin que le gala puisse débuter. Le concept général du spectacle, s’inspirant de l’émission Loft Story, nous montrait des personnages colorés devant gagner des épreuves sur scène afin de rester dans la compétition. Le tout était appuyé par des présentations vidéos des « participants » alors qu’ils étaient enfermés tous ensemble. En addition, les étudiants ont eu droit à une animation dynamique du gala

faite par deux étudiants de première année, Sabrina Picard et Jean-François Giroux, et à des numéros de variété faits par les étudiants du programme. Plusieurs numéros musicaux en groupe et en duo étaient de la soirée. On a pu entendre des compositions originales faites exclusivement pour le gala, mais également des chansons populaires. Deux troupes de danse avaient également chacune monté un numéro pour agrémenter la soirée. L’entracte avait elle aussi son divertissement. En effet, une étudiante du programme, Marie-Claude Roulez, qui est aussi diplômée de l’École nationale de cirque, a fait une démonstration de roue allemande, à la plus grande surprise de ses collègues de classe et professeurs. Plusieurs prix ont été remis au cours de la soirée dont le prix du récréologue de l’avenir, voté par les étudiants des 3 années du programme et approuvé par les professeurs du département. Ce prix a été remis à Alexandre G. Voyer; qui était également le responsable du Gala Récréostar. Les deux autres membres du comité organisateur de cette soirée étaient Myriam Lalonde et Mélanie Théroux. Le spectacle, les rafraîchissements et le buffet du 5 à 7 étaient offerts gracieusement à tous les étudiants grâce aux activités de financement organisées par le comité organisateur tout au long de l’année 2009-2010. Le Gala Récréostar a encore une fois été la preuve que les étudiants du baccalauréat en loisir, culture et tourisme savent organiser des événements rassembleurs, et ce, de façon professionnelle. La soirée était parfaitement à leur image, colorée et amusante. Félicitation à tous les étudiants qui se sont impliqués dans cette belle soirée !

L’équipe d’animation du Gala : Jean-François Giroux, Sabrina Picard, Josée Jacques, Célia Gaudreau, Frédéric Allaire, Fannie Bouchard-Leblanc et Frederik Boudreau-Richard.

Rémi Lefebvre et Menahan O’Bomsawin en duo pour la chanson Dust in the Wind du groupe Kansas. Photos : M.-N. Marineau


8 | zonecampus.ca

ARTS ET SPECTACLES

12 au 25 avril 2010

Exposition à Presse-Papier

Voyage coloré faite symbiose, ce qui donne beaucoup d’étoffe à l’exposition. Sur un mur complet, on y retrouve d’ailleurs une pièce à laquelle les deux artistes ont travaillé ensembles pour sa réalisation. C’est donc une aventure de couleurs vivantes qui attend les visiteurs du centre d’exposition Presse-Papier, de quoi réchauffer les cœurs en cette période printanière.

L’œuvre la plus imposante de l’exposition rappelle divers hiéroglyphes des civilisations précolombiennes. C’est le résultat d’un travail en symbiose des deux artistes à l’affiche chez Presse-Papier. Photo: M. Beaupré

MÉLISSA BEAUPRÉ Journaliste aux ar ts arts1@zonecampus.ca

Le centre de diffusion Presse-Papier propose à ses visiteurs les oeuvres de Sam Kerson et de Katah. L’exposition, qui a débuté le 19 mars dernier, se poursuit jusqu’au weekend du 18 avril prochain. Sam Kerson et Katah sont deux artistes de grand talent. Avec leurs œuvres, ils entraînent les visiteurs du centre de diffusion Presse-Papier dans un voyage en Amérique Centrale, inspiré des périples vécus par les deux artistes visuels. Ils nous proposent différentes gravures et pastels qui regorgent de couleurs vives et de plusieurs personnages qui rappellent les civilisations précolombiennes. Dans ses gravures, Katah s’inspire des codex mixtèques et offre de manière plus moderne des œuvres qui rappellent différents vestiges laissés par les anciennes civilisations du Mexique. Quant à Sam Kerson, il nous propose plutôt des dessins figuratifs et des paysages qui font rêver. Ce sont donc des scènes de vie, sans prétention, que les deux artistes qui exposent au centre nous font découvrir. À PressePapier, les œuvres de Sam et de Katah sont dispersées de manière hétérogène mais n’offrent pas de coupure évidente entre le travail des artistes. Ces derniers travaillent dans une par-

Le public est transporté non seulement dans un voyage exotique, mais également dans un univers théâtral très inspirant. Folie théâtrale Sam Kerson et Katah ne sont pas seulement des artistes visuels. Ces derniers baignent également dans le monde du théâtre de rue depuis plusieurs années. Sam est le fondateur de Dragon Dance Theatre et œuvre dans cette compagnie à titre de directeur artistique et metteur en scène depuis maintenant trente ans. Après avoir participé à plusieurs événements de théâtre expérimental et de danse, il allait de soi pour les deux individus de transposer toutes ces influences dans leur travail d’art visuel. C’est donc une exposition qui traduit beaucoup plus qu’une simple inspiration du moment. Avec l’exposition de Sam Kerson et de Katah, le public est transporté non seulement dans un voyage exotique, mais également dans un univers théâtral très inspirant. Lors du vernissage qui s’est déroulé le 19 mars dernier, un membre de la troupe Dragon Dance Theatre s’est joint aux artistes afin d’offrir une performance musicale au piano, moment très apprécié de cette soirée d’inauguration. L’exposition de Sam Kerson et de Katah se poursuit jusqu’au 18 avril prochain au Centre de Diffusion Presse-Papier du centre-ville de Trois-Rivières.

Salon du livre 2010, quel péché ! La 22e édition du Salon du livre de Trois-Rivières se tenait du 25 au 28 mars dernier, au Centre des congrès de l’Hôtel Delta. Près de 100 kiosques représentant des auteurs, des maisons d’édition et d’autres organisations en lien avec les livres et l’éducation étaient réunion sous un même toit pour l’occasion. Le Prix des lecteurs 2010 a été remis à la présidente d’honneur, Louise Portal. En littérature jeunesse, Bryan Perro a gagné le prix du public, pour une troisième année. Plusieurs activités

étaient prévues à la programmation, dont beaucoup, pour les jeunes lecteurs. L’après-midi du vendredi, 26 mars se déroulait sous le thème des aînés alors que le samedi a été marqué par la lecture par James Hyndman de L’amant de Lady Chatterley de David Hebert Lawrence. Le dimanche était la journée des nouvelles voix de la littérature. Le Salon du livre a encore une fois accueilli de nombreux visiteurs, il est pour plusieurs personnes de la région une tradition qui revient chaque année. (M.-N.M.)


ARTS ET SPECTACLES

12 au 25 avril 2010

zonecampus.ca | 9

Été 2010

Festivalement vôtre ! MÉLISSA BEAUPRÉ Journaliste aux ar ts arts1@zonecampus.ca

L’été arrive à grands pas et les programmations des différents festivals régionaux prennent l’affiche. Pour son dernier numéro, l’équipe de Zone Campus vous offre un aperçu des différents événements qui se dérouleront près de chez vous lors de la période estivale. L’été 2010 s’annonce chargée. Encore une fois cette année, les festivaliers auront la chance d’assister à plusieurs événements qui sauront les divertir tout au long des vacances. On débute avec la 16e édition du festival DansEncore. Du 3 au 6 juin, le centreville de Trois-Rivières sera un point de rencontre important entre 45 000 festivaliers et plus de 250 professionnels de la danse. Cette célébration de la danse offrira une fois de plus au public de nombreux spectacles intérieurs et extérieurs, de soirées dansantes ainsi que de plusieurs compétitions. Ces dernières mettront en vedette des habitués du métier ainsi qu’une panoplie de jeunes danseurs très talentueux. Après les festivités de la fête Nationale, ce sera au tour du très attendu Festivoix de TroisRivières. À l’heure actuelle, ce sont les artistes qui performeront dans le cadre des Voix Populaires qui ont été annoncés. Parmi ceux-ci, on compte les Cowboys Fringants, Éric Lapointe, Plume Latraverse, la Compagnie

Créole ainsi que Kool and the Gang. D’autres têtes d’affiche seront annoncées sous peu pour cette nouvelle édition du Festivoix qui se déroulera du 25 juin au 4 juillet prochain. Après une légère controverse, on annonçait récemment que le festival d’été de Shawinigan prendra place lors des mêmes dates que le Festivoix. Du 29 juin au 4 juillet, la 20e édition de l’événement promet d’attirer bon nombre de spectateurs. Quant au nom des artistes invités, ils devraient être dévoilés sous peu. Question de rire un peu, le Mondial des Amuseurs Publics se tiendra du 29 juillet au premier août. Clowns et acrobates impressionneront une fois de plus les festivaliers pour une 19e année consécutive. Et pour profiter des derniers instants de la saison estivale, le Festival Urbain sera au rendez-vous pour une 6e édition. Du 19 au 22 août 2010, venez assister aux différents spectacles de musique Hip-Hop, aux compétitions de danse ainsi qu’aux très attendus matchs de ballon-chasseur. De nombreux artistes visuels seront également sur place afin de partager leur travail artistique à la population. Le tout, au Parc Portuaire de Trois-Rivières. Encore et encore des festivals ! À l’heure actuelle, les programmations des différents événements estivaux ne sont pas toutes à jour. Voici cependant d’autres festivals qui reviendront une fois de plus cette année et qui offriront au public une

Le Festi-Voix de Trois-Rivières demeure un événement incontournable pour les amateurs de musique. Rendez-vous du 25 juin au 4 juillet 2010 dans les rues et différents bars du centre-ville. Photo: Y. Cossette grande diversité des genres. Notons l’organisation d’événements annuels tels que le Rendez-Vous des Coureurs des Bois de TroisRivières (2 au 4 juillet), Ferragosto (6 au 8 août), l’Exposition Agricole

de Trois-Rivières (9 au 18 juillet), le Grand Prix de Trois-Rivières (12 au 15 août), Trois-Rivières en Blues (26 au 29 août) et plusieurs autres. À tout cela s’ajoute les nombreuses soirées d’animation dans les rues de la ville,

notamment la saison de théâtre insolite des Sages Fous qui attireront sans doute votre attention dans le vieux Trois-Rivières. Suite à ces suggestions, Zone Campus vous souhaite un été rempli d’art et de culture.

Pour les diPlômés de 18 à 35 ans

Aides financières pour occuper un premier emploi, mettre sur pied un projet d’entreprise ou réaliser un stage en Gaspésie ou aux Îles-de-la-Madeleine.

Jusqu’à 3 000 $


ARTS ET SPECTACLES

10 | zonecampus.ca

12 au 25 avril 2010

Grande Rencontre Citoyenne

Peut-on vivre de son art en région? MÉLISSA BEAUPRÉ Journaliste aux ar ts arts1@zonecampus.ca

La septième édition de la grande rencontre citoyenne a eu lieu le 25 mars dernier à l’hôtel Delta de Trois-Rivières. C’est en collaboration avec le Salon du Livre que l’évènement s’est déroulé dans la salle comble de l’espace RadioCanada. Le concept des grandes rencontres citoyennes existe depuis déjà quelques années. C’est d’abord avec l’aide du Collège Laflèche de Trois-Rivières que ces soirées qui offrent une tribune à la population sur divers sujets existent. Maintenant que Radio-Canada, le Nouvelliste ainsi que l’Université du Québec à Trois-Rivières se sont joints à titre de partenaires, les rencontres ont prit beaucoup d’ampleur et suscitent l’attention de la population. Dans le cadre de la septième édition, le thème de la soirée était Pauvres artistes… peut-on vivre de son art dans la région ? Plus d’une cinquantaine de personnes se sont déplacés afin de mieux comprendre le sort, souvent malheureux, des artistes de notre région. La soirée était animée par Frédéric Laflamme, animateur à la radio de Radio-Canada Maurice / Centre du Québec, ainsi que

par Martin Francoeur, journaliste au quotidien le Nouvelliste. Selon M. Laflamme, « la grande rencontre citoyenne est l’occasion de faire avancer les choses et demeure un exercice purement citoyen.» Ce dernier a entamé la soirée en précisant qu’il n’avait pas la prétention de pouvoir régler toutes les questions mais bien d’aider à les faire avancer. Quatre panélistes étaient présents afin de partager leurs opinions sur la

« La grande rencontre citoyenne est l’occasion de faire avancer les choses et demeure un exercice purement citoyen. » – Frédéric Laflamme question : tout d’abord, Véronique Marcotte, auteure et metteure en scène trifluvienne, à qui l’on doit notamment les romans Les révolvers sont des choses qui arrivent et Tout m’accuse. Elle avait à ses côtés, le comédien et chanteur Rémi-Pierre Paquin, originaire de Grand-Mère, que l’on connaît grâce à la télé-série Les Invincibles. Le troisième panéliste présent, Yvon Laplante, est directeur du programme de communication sociale de l’UQTR et également président des Production FIDEL à Trois-Rivières. Finalement,

L’Espace Radio-Canada du Salon du Livre de Trois-Rivières a fait salle comble lors de la septième édition de la Grande Rencontre Citoyenne. Photo: M. Beaupré Éric Lord, le directeur général de Culture Maurice, complétait ce panel d’invités. Ensemble, ils ont partagé leurs expériences dans le monde culturel et artistique régional. De plus, ils ont commenté les nombreuses

interventions faites par le public composé de musiciens, d’artistes visuels, joailliers, professeurs en arts etc. Ces derniers ont su poser des questions pertinentes en lien avec la thématique de la rencontre.

Peut-on vivre de son art en région ? Les réponses à cette question étaient assez mitigées. Ce qui est ressorti le plus souvent au cours de cette soirée est le fait qu’il est très difficile pour les artistes de vivre de leur art en région. Selon un sondage effectué il y a peu de temps, 30% des répondants sont capables de subvenir à leurs besoins en vivant de leur art, ce qui est très peu. Cependant, 65% des personnes interrogées n’ont jamais pensé quitter la région afin de mieux vivre de leurs activités. Lors de ce même sondage, il a été très intéressant de voir à quel point la population croit qu’un artiste de la région gagne près de 100 000$ par année, alors que le montant réel se situe plutôt aux alentours de 20 000$. C’est par cette grande différence que l’on peut constater à quel point un artiste de la région ne fait malheureusement pas de si grands salaires. Problèmes de structure, d’organisation, de plateforme de diffusion et de marché sont des éléments qui ont été soulevés et débattus lors de cette rencontre. Chose certaine, la ville de TroisRivières possède une ressource importante qui n’est pas présente dans les autres régions: une corporation de développement culturel qui s’occupe beaucoup de la promotion d’événements ainsi que de nos artistes. Cette grande rencontre citoyenne a donc été très importante afin mieux comprendre le sort de nos artistes régionaux. Ces derniers méritent toute notre attention ainsi que nos encouragements.


ARTS ET SPECTACLES

12 au 25 avril 2010

zonecampus.ca | 11

Un été bien chargé pour les amoureux des arts MARIE-NOËLLE MARINEAU Journaliste aux ar ts arts2@zonecampus.ca

L’été ne signifie pas un arrêt total des expositions en art pour la ville de Trois-Rivières. En effet, quoique quelques centres se tiennent un peu plus tranquilles, d’autres continuent à offrir une programmation régulière et haute en couleur. Pour le mois d’avril, il sera possible de voir les réalisations de nos finissants au baccalauréat en arts plastiques dans 3 lieux d’expositions différents. Le vernissage est prévu pour le 21 avril et débutera à la Galerie d’art du Parc vers 16 h 30, suivi de l’Espace 0…3/4 (Atelier Silex) pour finalement se rendre à la galerie CEDAS r3 de l’UQTR aux alentours de 18 h 30. Du côté de la Galerie d’art du Parc aura lieu, du 11 avril au 30 mai, l’exposition de François Mathieu, Ces grandes choses dans les petites choses et celle de Winji, Les coulisses du pouvoir. Ces deux expositions présenteront des installations faites par les artistes. Du 22 au 25 avril aura lieu la semaine des découvertes culturelles au Centre d’exposition RaymondLasnier. Pour cette occasion, le centre exposera les œuvres d’artistes ama-

teurs trifluviens. Pour finir ce mois de Pâques en beauté, le centre de diffusion de l’atelier Presse Papier présentera l’exposition Théâtre urbain de l’artiste Deborah Chapman, à compter du 23 avril, pour une période d’un mois. Au cours du mois de mai, plusieurs expositions sont également attendues. Du 2 au 23 mai, le Centre d’exposition Pauline-Julien exposera les œuvres de Margot Bussières, artiste multidisciplinaire. Le Centre d’exposition Raymond-Lasnier présentera du 2 au 30 mai, dans le cadre de l’exposition territoriale de MédiatMuse, Lynda Baril avec Offrandes, cœurs et gestes et Juan Ramon Lemus avec Voir vers le sol. Au Musée PierreBoucher, du 2 mai au 6 juin, il nous sera possible de voir l’exposition Presque Envol de Daniel Zekina ainsi que les œuvres de Carole Lebel dans son exposition Autoportrait : La face cachée d’Edgar (sculpture). Pour les mois de juin, juillet, août et septembre, on aura tout d’abord droit à l’exposition de photographies des artistes Guy Borremans et Manon De Carufel, au Centre d’exposition Pauline-Julien, du 13 juin au 11 juillet. Le 13 juin marque également les débuts de la biennale nationale de sculpture contemporaine, sous le thème « Trompe l’œil au cube» , présentant

L’ambiance commence dans les escaliers à l’Espace 0…3/4. des œuvres de plusieurs artistes canadiens, à la Galerie d’art du Parc, la Maison Hertel de la Fresnière, le Centre de diffusion Presse Papier et le Centre d’exposition Raymond-Lasnier. La 4e édition de cet événement se poursuivra jusqu’au 5 septembre. Fi-

Du talent dans le hall Gilles-Boulet Du 29 mars au 9 avril avait lieu l’expo-vente des étudiants des baccalauréats en arts plastiques et en enseignement des arts, dans le hall Gilles-Boulet. Sur une base volontaire, les étudiants de ces deux programmes avaient ainsi la chance d’exposer leurs œuvres, les vendre et par conséquent, se faire connaître de la communauté universitaire. Trente d’entre eux ont voulu y participer, totalisant près de 150 œuvres dans le hall Gilles-Boulet. Une grande variété de réalisations était exposée, utilisant diverses techniques et matériel. Entre autres, on pouvait y voir de la gravure sur bois, de l’acrylique sur toile, du dessin, de la sérigraphie, de la gravure sur cuivre et quelques techniques mixtes. Des bijoux artisanaux étaient également mis en vente. Étant donné que les œuvres de trente artistes différents étaient présentées, il y en avait assurément pour tous les goûts; certaines œuvres étaient très colorées, d’autres non, plusieurs s’inscrivaient dans le style abstrait, alors que d’autres représentaient des portraits ou des paysages. L’expo-vente est habituellement un événement annuel qui se tient

Près de 150 œuvres de nos étudiants en arts étaient disposées dans le hall Gilles-Boulet. Photo : M.-N. Marineau juste avant les vacances de Noël, mais compte tenu de son succès, elle était de retour, pour une première fois, au printemps. Quoique peu médiatisées, l’exposition a reçu plusieurs visiteurs et un certain nombre d’œuvres ont réussi à conquérir le cœur de quelques acheteurs. Il faut dire que les prix étaient très variés, souvent influencés par le prix de la matière première utilisée pour la conception de l’œuvre. Plusieurs œuvres de petits formats et non encadrées étaient vendues à

un prix dérisoire, rendant ces pièces d’arts exclusives accessibles à tous les étudiants voulant décorer avec bon goût et encourager leurs pairs. Les visiteurs étaient également invités à participer au tirage d’une toile. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’aller admirer le talent de nos étudiants, vous devrez attendre la prochaine expo-vente qui devrait avoir lieu avant les fêtes 2010. Surveillez le portail étudiant pour plus d’informations. (M.-N.M.)

Photo : M.-N. Marineau

nalement, du 17 juin au 6 septembre, Musée Pierre-Boucher présentera trois expositions; L’accrocheuse de toiles de Sophie Moisan, La fête de la couleur de Gaston Petit et La course contre la mort dans le cadre de l’expo territoriale de Médiat-Muse.

Il y en aura pour tous les goûts, cet été, à Trois-Rivières. Entre les expositions, il est également toujours possible de faire le circuit des œuvres publiques de la ville de Trois-Rivières. La carte est disponible au www.cer-l. ca/localisation.html.


SPORTS

12 | zonecampus.ca

Championnat de Hockey Universitaire

Les Patriotes reviennent les mains vides Audrey Tremblay

Journaliste | Sports sports2@zonecampus.ca

Les Patriotes de l’UQTR se sont rendus lors de la dernière fin de semaine de mars à Thunder Bay pour le championnat canadien de hockey universitaire. Ils se sont inclinés dans leurs deux rencontres, mais sont rentrés à Trois-Rivières la tête haute. Ils se sont d’abord frottés aux les Golden Bears de l’Alberta. Les Patriotes avaient pourtant bien débuté la rencontre en prenant une avance de 2 buts, mais se sont inclinés par la marque de 4 à 2. Le lendemain, alors que les chances d’atteindre la finale étaient minces, les

hommes de Jacques Laporte ont une fois de plus baissé pavillon 7-2, cette fois-ci aux mains de l’équipe hôte les Thunderwolves de Lakehead. Encore une fois, les représentants de l’UQTR avaient pris l’avance tôt dans la rencontre avant de voir exploser leurs adversaires. « L’Alberta, on aurait pu les battre à quelques petits détails près, nous avons été très compétitifs contre eux. Lakehead, selon ce qu’on a vu, a joué un seul bon match et c’était contre nous autres. Ils sont sortis en lion et ça a donné des résultats. Ce n’était pas facile pour nous psychologiquement, quand on sait en partant qu’il faut absolument gagner par minimum 3 points. Maintenant, ils en sont à réviser la formule et instaurer probablement une demi-finale, ce qui ferait

en sorte que même si tu perds ton premier match, tu n’es pas nécessairement éliminé,» explique l’entraineur Jacques Laporte Par ailleurs, même s’ils auraient aimé ramener la coupe en sol trifluvien, l’entraîneur-chef dit être satisfait et avoir atteint les objectifs fixés en début de saison : « Ça sert d’expérience aux gars qui sont là, ils voulaient le vivre et seulement 3 en avaient déjà eu l’occasion auparavant. L’objectif qu’on s’était fixés en début d’année, c’était d’y aller après 3 ans d’absence. Je pense que dans les circonstances, on a atteint le maximum qu’on pouvait. C’est sûr qu’on est un peu déçus de ne pas avoir gagné, mais on est satisfait. Pour l’an prochain, l’objectif ce sera d’aller, mais aussi de gagner le championnat canadien ! »

12 au 25 avril 2010

Les Patriotes sont honorés par la ville de Trois-Rivières

De gauche à droite : le recteur Ghislain Bourque, le joueur Alexandre Demers, l’entraîneur des Patriotes Jacques Laporte, le joueur Nicolas Désilet et le maire Yves Lévesque. Photo : Patriotes Dans une cérémonie protocolaire, les Patriotes hockey de l’UQTR ont été invités par le maire de TroisRivières, Yves Lévesque, et ont signé le livre d’or de la ville afin de souligner leur participation au championnat canadien. Le maire Lévesque a rendu hommage aux hommes de Jacques Laporte et les a considérablement félicités pour leur travail : « C’est un exemple extraordinaire pour la jeunesse d’aller à l’université dans des domaines spécialisés et de jouer dans un niveau sportif de haut niveau comme selon là. Ce sont également des ambassadeurs de la ville et de l’université de Trois-Rivières. » Ce dernier a même énoncé clairement l’intérêt que démontre la ville de Trois-Rivières à recevoir prochainement le championnat canadien : « On m’a dit qu’on pouvait déposer un cahier de charge pour 2013-2014, alors on va s’asseoir sérieusement avec les gens de l’université et des Patriotes pour voir si on peut pas postuler pour avoir les championnats chez nous. Ce serait vraiment extraordinaire » Le recteur de l’université, Ghyslain Bourque, a, quant à lui, salué dans son discours les efforts des joueurs en tant qu’étudiant athlète : « C’est difficile de résumer ce qu’est un étu-

diant athlète comme c’est difficile de résumer ce qu’en attend la société. On peut dire toutefois que ce sont des gens qui ont du plaisir à l’effort […] Ce sont également des étudiants qui acceptent d’être évalués à presque toutes les semaines. […] J’aimerais saluer les efforts qu’ils ont fournis non seulement sur la glace, mais aussi dans les salles de classe. Je leur lève mon chapeau. » L’agent d’information des Patriotes, Cédrick Pinard, a pour sa part souligné l’importance d’une cérémonie comme celle-là pour l’équipe : « Il s’agit de la reconnaissance par la ville des efforts accomplis tout au long de la saison, mais aussi la reconnaissance d’avoir fait resplendir le nom de la ville de Trois-Rivières à travers le Canada grâce à notre participation à ce championnat » Finalement, l’entraîneur-chef, Jacques Laporte, a exprimé sa satisfaction à la ville pour le geste qu’ils ont posé : « la dernière fois qu’on est venu ici c’est en 2003, on aurait aimé ça revenir dans les mêmes circonstances, c’est-à-dire avec la coupe au bout des bras, mais que vous preniez le temps en 2010 après un parcours parfois difficile d’avoir cette reconnaissance-là envers les joueurs, je pense que c’est le plus beau geste que vous pouviez poser. » (A.T.)


SPORTS

12 au 25 avril 2010

atriotes de la semaine Photo : Patriotes

Félix Petit, recrue de l’équipe de hockey, a été choisi Patriote de la semaine du 29 mars. Il a inscrit deux des quatre buts des Patriotes lors des deux rencontres disputées au championnat universitaire canadien à Thunder Bay. Il a premièrement marqué le deuxième but des Patriotes au premier vingt pour donner une avance de 2-0 face aux Golden Bears de l’Alberta. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant puisque les éventuels finalistes remportaient le match par la marque de 4-2. Le lendemain, Félix a enregistré son second but du championnat national dans une défaite par la marque de 7-2 contre les Thunderwolves de Lakehead.

Patriote de la semaine du 22 mars 2010 : FÉLIX PETIT

sPORTs

Merci ! JONATHAN COSSETTE

Journaliste | Sports sports1@zonecampus.ca

La saison sportive est terminée et le Zone Campus signe sa dernière édition. Maintenant, tous les étudiants devront se concentrer sur une dernière épreuve, soit celle des examens finaux. Les heures de sommeils seront restreintes pour plusieurs, mais la réussite sera des plus satisfaisantes. D’abord, j’ai adoré mon expérience au sein du journal Zone Campus et j’en sors grandi. Je tiens à remercier les gens qui m’ont donné cette chance; Marc Périard (ex-directeur de CFOU), Félipe Antaya (ex-rédacteur en chef) et Frédéric Déru (responsable du journal). J’ai été très bien guidé tout au long de la session hivernale. Je voulais aussi remercier les entraîneurs avec qui j’ai dû travailler, qui sont si ouverts, si gentils et disponibles, peu importe le moment, à toute heure du jour. Il s’agit

de Marie-Ève Nault (soccer féminin), Pierre Clermont (soccer masculin), Yann Jacquier (natation) et Martin Gingras (Natation). Il est important de souligner aussi le travail colossal de mes collègues journalistes, sans la présence le journal ne tiendrait pas. À tous ces gens, il est venu le temps de souhaiter un bel été, en espérant un peu plus de rayons de soleil que de pluie torride. Aux étudiants qui ont voté oui pour conserver les médias, soit vos médias universitaires, je dis merci au nom de tous : merci de prendre conscience de l’importance qu’ils occupent sur le plan culturel. À tous les représentants et représentantes des Patriotes de toutes les disciplines, revenez-nous en force l’année prochaine. Pour certains, ce sera la poursuite de leur passion et la saison d’été dans des ligues régionales. Pour d’autres, ce sera la continuité de leur entraînement hebdomadaire et pour d’autres, des moments de repos bien mérité. Soyez fiers d’appartenir à la grande famille des Pats et amusez vous bien. Passez un bel été…

de retour à l’automne ! Vous lisez présentement la dernière édition du journal Zone campus de la session. L’équipe sera de retour pour vous informer à la rentrée scolaire cet automne. d’ici là, vous pouvez lire nos précédents numéros en visitant notre site internet : www.zonecampus.ca.

J��X

zonecampus.ca | 13


SPORTS

14 | zonecampus.ca

12 au 25 avril 2010

Soccer

Bilan positif

JONATHAN COSSETTE

Journaliste | Sports sports1@zonecampus.ca

La saison des Patriotes est maintenant chose du passé en soccer masculin. Ils ont terminé le calendrier avec un dossier de 2-3-1. L’équipe profitera de ses derniers entraînements ; ce sera ensuite la saison d’été pour certains et le repos pour d’autres. L’entraîneur Pierre Clermont était satisfait de la saison hivernale et demeure positif pour la prochaine saison, malgré le fait que trois joueurs d’impact quitteront l’équipe.

D’abord, il faut savoir que le capitaine Daniel Dupont (5e saison), le gardien numéro un Roch Goyette (5e saison) et le défenseur Nicolas Benoit (4e saison) ne seront pas de retour l’an prochain. L’équipe aura aussi à remplacer Stéphane Boisvert, Nicholas Shaienks et Pierre-Charles Lahaie qui en étaient aussi à leur dernière saison. L’entraîneur Pierre Clermont en a vu d’autres : « J’en serai à ma 19e saison comme entraîneur-chef et des départs important, ça fait partie du métier. Nous avons de la relève, en plus de l’éclosion de Yannik Fournier comme demi-centre et d’Olivier Dumont-St-Louis en défensive pour succéder à Dan (Dupont). C’est tout un leader et il a une excellente vision du jeu. Plusieurs recrues ont appris rapidement et ont prouvé qu’ils seront prêts à l’automne 2010. Les deux gardiens Philippe Gendron et Vincent Guay-Coté ont démontré qu’ils ont l’étoffe pour garder les buts au niveau universitaire et ils devraient constituer un excellent duo. » Clermont a aussi mentionné le travail d’Abdoulaye Kanté (4 buts en 6 parties) et croit que l’attaquant pourra être aussi explosif que cet hiver. Du côté de la position demi-latérale, Francois Mainville et

Jason Boisvert ont pris beaucoup de maturité et ils ont très bien joué euxaussi. L’entraîneur était très content de sa troupe entière. Évidemment, il pourrait nommer tous les joueurs puisque tous ont contribué à cette saison hivernale : « Nous allons travailler fort et continuer de progresser, et du même coup, prouver que nous aurons une équipe très compétitive en 2010. »

« L’organisation des Pat’s est ouverte et il faut venir au camp nous démontrer votre talent. » – Pierre Clermont Invitation à tous au prochain camp d’entraînement Les Patriotes auront donc un alignement intéressant à l’automne prochain et pourront rivaliser avec toutes les équipes de la ligue. Le plus bel exemple de parité, c’est l’équipe de Concordia, ayant terminé au dernier rang du classement, qui est passée bien près de gagner le championnat hivernal, en s’inclinant en finale

Pierre Clermont vient de terminer sa 18e saison. par la marque 1-0. Pierre Clermont tenait à lancer un appel à tous pour le prochain camp d’entraînement : « Souvent, les étudiants étrangers sont timides, mais il ne faut pas. L’organisation des Pat’s est ouverte et il faut venir au camp nous démontrer votre talent. On voudrait avoir

Photo : Archives

les meilleurs joueurs universitaires possibles et il faut avoir l’audace de venir nous rencontrer. Le talent de Mouhamadou Diop et d’Abdoulaye Kanté en sont de beaux exemples. » Le message est clair. Il ne reste plus qu’à souhaiter un bel été à toute l’organisation.

Soccer

Déjà hâte à l’automne La saison universitaire des représentantes des Patriotes en soccer féminin est maintenant terminée et la majorité des joueuses auront un été chargé sur le plan sportif. Bien que le bilan fût négatif au calendrier (une victoire contre six revers), l’entraîneur Marie-Ève Nault est confiante pour la prochaine saison et aime plusieurs aspects de ce qu’elle a vu cet hiver. Selon elle, le problème de cette saison est probablement dû à un manque de confiance et d’expérience, c’est-à-dire l’expérience de jouer des matchs lorsqu’on tire de l’arrière et de vouloir trop en faire pour marquer des buts. Sur ce plan, les filles seront

donc en terrain connu en automne prochain. Il s’agit d’être capable de s’ajuster au style de jeu qui se développe. La façon de jouer change dans une situation où l’équipe est en avance et dans toute autre situation où l’équipe doit jouer du soccer de rattrapage. On doit s’ajuster tant sur l’aspect technique que sur l’aspect de la concentration. L’entraîneur Nault était tout de même satisfaite : « J’ai remarqué que nous sommes en constante progression depuis trois ans. Cette saison, nous ne nous sommes pas vraiment fait planter contre de fortes équipes. Les filles ont appris de certaines erreurs et c’est parfait pour ne pas les commettre à nouveau dans l’avenir. » Malgré une fiche peu

reluisante, il faut les avoir vu jouer pour savoir que ces filles-là ont travaillé fort tout au long de l’hiver. Même dans l’adversité, elles ont très rarement abandonné, voire même jamais. Elles dépensaient leur énergie jusqu’à la 90e minute de jeu.

« Les filles ont appris de certaines erreurs et c’est parfait pour ne pas les commettre à nouveau dans l’avenir. » – Marie-Ève Nault Des départs Avec le départ de quelques joueuses, l’équipe féminine des

Patriotes aura certains postes à combler; Annie Thibault, Rosalie Cadieux et Maude Bellerive ont soit terminé leurs études, soit terminé leur éligibilité. Cependant, coach Nault était très contente de ses trois recrues qui ont eu un impact immédiat sur l’équipe; Nathaëlle Martin-Marcotte, Catherine Bombardier et Isabelle B. Sénécal (devant le filet). « Il faudra s’attendre à ce que trois ou quatre autres joueurs s’amènent avec les Pats pour compléter un excellent noyau déjà mis en place », rajoute Mme Nault. Cet été, ce sera le retour de la ligue régionale au niveau AAA, soit un très bon calibre pour se préparer à la prochaine saison d’automne. Plusieurs des filles joueront donc dans

Marie-Ève Nault. Photo : Archives

cette catégorie et l’entraîneur des Patriotes trouve que c’est très important pour ses protégées : « Cette ligue sera de haut calibre et très compétitive. C’est excellent pour se préparer au coté physique et pour être prêt à jouer à forte intensité » Il ne nous reste plus qu’à leur souhaiter un bel été et de nous revenir en force en septembre prochain, pour une nouvelle saison de soccer.


SPORTS

12 au 25 avril 2010

SPORTS

zonecampus.ca | 15

cheeRLeadinG

Les Patriotes terminent deuxième

AUDREy TREMBLAy

Journaliste | Sports sports2@zonecampus.ca

L’équipe de Cheerleading le l’UQTR se rendait à Montréal le 28 mars dernier pour prendre part à la première compétition de leur saison, le Kick’s Cheerleading Célébration 2010, qui avait lieu au stade Uniprix.

Seulement deux équipes universitaires prenaient part à l’épreuve, mais selon l’instructrice Samantha Beaulieu Truchon, tout s’est bien déroulé et les objectifs ont été atteints même s’ils ont été devancés par l’équipe de l’université Laval : « Notre compétition s’est bien déroulée ! Elle nous a permis d’atteindre notre objectif premier, c’est-à-dire de montrer à nos athlètes à quoi ressemble une compétition et leur faire vivre cette expérience, avec le stress des juges et de la foule. Ainsi, nous allons être mieux préparés pour les provinciaux. Nous avons également reçu des commentaires sur notre routine, afin de savoir ce que nous devions améliorer ! » Pour ce qui est de l’exécution, l’entraîneur souligne que l’équipe avait six blessés, ce qui représente près de 20% de l’équipe : « Compte tenu tous les changements de dernière minute que nous

naTaTiOn

Un bilan positif La saison est chose du passé depuis plus d’un mois, mais les Patriotes continuent de s’entraîner fort pour la saison prochaine. Certains ne reviendront pas et d’autres seront là et travaillent ardument pour être fin prêts pour l’automne 2010. Bien que la saison universitaire soit terminée pour ce qui est des compétitions, l’entraînement et la préparation en vue de la prochaine saison continuent. Les nageurs des Patriotes auront jusqu’en juillet pour s’entraîner de façon encadrée. Ensuite, certains pourront se reposer et d’autres continuer, s’ils le désirent, avec un programme sur demande, organisé par le personnel entraîneur. Nous avons parlé au co-entraîneur Yann Jacquier qui nous a dressé un bilan positif : « La saison s’est bien passée et nous avions une excellente ambiance dans l’équipe, notamment grâce à Shawn (Campbell) et Sébastien (Truchon). Il faut souligner leur dynamisme et l’enthousiasme qu’ils apportent. Maintenant, on va travailler plus fort dans le but de rivaliser avec les plus grosses universités, comme McGill, Montréal ou Laval. » Nous avons déjà hâte à l’an prochain. Deux ajouts de taille Les Patriotes auront deux nouveaux nageurs de renom. Samuel

Tessier continue son entraînement avec les Mégophias, lui qui n’a malheureusement pas pu prendre part aux coupes universitaires, étant donné la pénalité d’un an infligée aux nageurs ou nageuses advenant un changement d’université. Il sera régulier la saison prochaine. Du côté féminin, il faudra surveiller Caroline Lemire-Lapierre. L’entraîneur Martin Gingras voit gros en ces deux nageurs : « Caroline a fait des compétition au niveau national et dans des niveaux très compétitifs. Elle pourrait se situer dans le Top 3 et Sam (Tessier) pourrait se classer Top 7. » Shawn Campbell sera aussi de retour la saison prochaine. Critères de sélection L’entraîneur Gingras a ajouté que les critères de sélections seront un peu plus sévères pour les nouveaux arrivants lors de la prochaine saison. Il s’agit d’aller chercher de nageurs impliqués et qui s’engagent à fond. Il faudra des jeunes plus autonomes mais qui sont très sérieux dans leur démarche. Pourquoi ? Il faut comprendre que les entraîneurs mettent beaucoup de temps dans leur travail et qu’ils sont très ouverts aux nageurs et très présents pour eux. Il est donc normal que les nageurs soient dévoués, intéressés et fiers de nager pour les Patriotes de l’UQTR. (J.C.)

L’équipe de Cheerleading au Kick’s Cheerleading Célébration 2010. avons du faire, je considère que nous avons livré une très belle performance. Tous les athlètes sont très heureux d’avoir pu vivre cette expérience ! Nous sommes davantage

motivés et ça nous a permis de cibler les points à améliorer. Alors, pour la prochaine compétition, nous allons revenir encore plus en force, et avec de l’expérience en plus ! »

Photo : Samantha Beaulieu Truchon

La prochaine épreuve de l’équipe se déroulera à Québec le 15 mai prochain. Il s’agit d’une compétition provinciale organisée par la fédération de cheerleading du Québec.


Transactions électroniques illimitées

Aucuns frais annuels Carte de crédit2 Or OVATION MasterCardMD, MD1

Compte Chèques sans frais Réduction de taux

Étudiez votre programme! Étudiants en sciences infirmières1, nous vous offrons un programme exclusif avec des avantages spécialement adaptés à vos besoins.

bnc.ca/etudiantsinfirmiers Fonds de roulement étudiant2 Programme de récompenses

Gratuités transactionnelles

1. Le programme financier pour les étudiants en soins infirmiers et en sciences infirmières du Québec est un avantage offert aux étudiants à temps plein ou résidents (si applicable). Pour se prévaloir du programme, l’étudiant doit fournir une attestation d’études ou de résidence, son code permanent de l’OIIQ et adhérer à la carte de crédit Or OVATION MasterCard. 2. Sous réserve de l’approbation de crédit de la Banque Nationale. MD Or OVATION est une marque déposée de la Banque Nationale du Canada. MD1 MasterCard est une marque déposée de MasterCard International Inc. Usager autorisé : Banque Nationale du Canada.