Page 26

conomie

la semaine

Le yen plonge à son plus bas niveau depuis fin 98

TOKYO - Le yen a plongé vendredi 30 mars à son plus bas niveau face au dollar depuis octobre 1998, à Tokyo, en raison de ventes de la part des importateurs japonais à l’approche de la clôture de l’année comptable et de propos d’un ministre dans les médias, laissant entendre que Tokyo aurait l’accord de Washington pour laisser filer le yen. Le yen est tombé en fin d’après-midi jusqu’à un record de 125,47 pour un dollar, son plus faible niveau face à la devise américaine depuis le 7 octobre 1998. Les importateurs se sont, selon des opérateurs, précipités pour vendre du yen avant la clôture des comptes le 31 mars. Le niveau du yen ce vendredi servira de base pour le calcul de leurs bilans et ils anticipent une poursuite de l’affaiblissement de la devise nippone dans les mois à venir. Le yen a également chuté, selon des cambistes, en raison d’informations des médias japonais sur le fait que le ministre de l’Economie japonais Taro Aso et le gouvernement américain auraient discuté de la possibilité de laisser filer le yen, lors d’une rencontre le 19 mars. A 17H00 locales (08H00 GMT), le yen remontait légèrement à 125,25-28 face au dollar contre 123,59 à New York la veille et 123,38-41 jeudi soir à Tokyo. Selon Kazuhito Furukawa, cambiste chez Aozora Bank, des informations de presse rapportant des déclarations du ministre Aso ont déclenché des achats très actifs de dollar en milieu d’après-midi.

AFP

26

www.168h.net

AFP

en bref Marks & Spencer Repositionnement brutal

La chaîne britannique de grands magasins Marks and Spencer qui a annoncé jeudi la suppression de 4.400 emplois dans le monde, dont près de 40% en France, envisage de se repositionner à l’étranger mais sous une autre forme. Luc Vandevelde, le PDG belge de la chaîne qui a annoncé un plan drastique de restructuration souhaite la présence de Marks and Spencer hors de GrandeBretagne tout en estimant que l’implantation actuelle de ses magasins n’est plus de mise, rapporte le journal britannique. “Nous pourrions de nouveau revenir dans un certain nombre de pays dont nous sommes en train de partir”, a déclaré Luc Vandevelde qui toutefois ne cite pas le nom de ces pays. “Cela ne peut être fait, a-t-il estimé, que dans le cadre d’alliances stratégiques, d’acquisition ou de joint ventures avec des magasins de détail”. Un porte-parole du groupe a annoncé jeudi

que Marks and Spencer prévoyait notamment de fermer ses 18 magasins en France, ses quatre magasins en Belgique, deux en Allemagne, un au Luxembourg, deux aux Pays-Bas, deux au Portugal et neuf en Espagne. Les dix magasins Marks and Spencer de Hong Kong vont être vendus en franchise. De son côté, le Premier ministre français Lionel Jospin a annoncé samedi que le gouvernement allait lancer une procédure judiciaire pour “délit d’entrave” contre Marks and Spencer, après l’annonce par le groupe de la fermeture de tous ses magasins en France, qui emploient 1.700 personnes.

Ce que risque la direction française

Le délit d’entrave qui pourrait frapper la direction française de Marks and Spencer, pour n’avoir pas informé les représentants du personnel de suppressions d’emploi annoncées jeudi, peut être sanctionné par une peine de prison d’un an et/ou d’une amende de 25.000 francs. Selon le code du travail, le délit d’entrave sanctionne tout obstacle mis par l’employeur au fonctionnement du comité d’entreprise de la société, notamment lorsque l’acte de l’employeur, ou son omission, a pour effet de ne pas permettre au comité d’exercer régulièrement ses prérogatives. Dans le cas de Marks and Spencer, il s’agirait de la non-consultation préalable du comité

La France lance une enquête Lionel Jospin a annoncé que le gouvernement compte lancer une enquête pour “délit d’entrave” contre le groupe Marks and Spencer, dénonçant le comportement “inacceptable” de la direction qui a annoncé la fermeture de ses magasins en France employant 1.700 personnes.Le Premier ministre a aussi demandé au groupe Danone “d’assumer ses responsabilités sociales et économiques”, en assurant que le gouvernement serait “vigilant”. “Le cas de Marks and Spencer est particulièrement inacceptable”, a déclaré Lionel Jospin lors d’une conférence de presse à l’issue du séminaire gouvernemental. “Il semble que les salariés ont été informés en même temps que la presse et la Bourse”, a-t-il dit, en affirmant que “les salariés qui font vivre ce groupe et enrichissent ses actionnaires méritent d’être traités autrement”. “De tels comportements doivent être sanctionnés”, a poursuivi le chef du gouvernement en rappelant qu’il y avait en France “une législation sur l’information et la consultation préalable des travailleurs”. “Tout semble indiquer que les règles n’ont pas été respectées”, a-t-il dit en affirmant que le Comité d’entreprise “aurait dû être informé”. M. Jospin a annoncé que la ministre de l’Emploi Elisabeth Guigou avait demandé “une enquête à ses services qui devrait déboucher dans les jours qui viennent sur le signalement au procureur de la République d’un délit d’entrave de la direction française”. “Ce délit est réprimé par des dispositions du code du travail et les organisations syndicales ont aussi la possibilité de saisir la justice”, a-t-il noté.

d’entreprise concernant la décision de fermer 18 magasins en France, entraînant 1.700 suppressions d’emplois, une décision qui entre dans le domaine de compétence du comité. Néanmoins, l’application du délit d’entrave n’a pas pour effet d’entraîner la nullité ou l’inopposabilité de la décision, selon la jurisprudence. Dans la plupart des cas, cette mesure permet surtout de retarder la procédure en obligeant l’employeur à la reprendre dans les règles du code du travail français, ce qui entraîne le plus souvent une demande d’expertise par le comité d’entreprise sur le bienfondé de la décision patronale.

168h  

Maquette de 168h (Cent soixante huit heures), le premier hebdo d'info gratuit cree en 2001 en France et en Belgique par David Benaym.

168h  

Maquette de 168h (Cent soixante huit heures), le premier hebdo d'info gratuit cree en 2001 en France et en Belgique par David Benaym.

Advertisement