Issuu on Google+

u a e v u ... o n k RS o lo OU ! J UIT U TO RAT G Sur Facebook : «Le Mouton Noir - journal étudiant du cégep de Drummondville» ÉDITION DE LA RENTRÉE A-2011

Volume 13, numéro 1, vendredi 7 octobre 2011

LE MOUTON N

OIR GROSSIT

L'AVENIR DU NDP

...

LES FRAIS, LES FAMEUX FRAIS...

DE QUOI VOUS DIVERTIR DURANT VOS COURS, PROMIS! ►Page 14

►Page 7


Sommaire Paroles de chanson AGECD The Doors Fin du monde Dystrophie musculaire Frais de scolarité Smal Bande dessinée Afrique Festival de la Poutine Film Conte Été Nouvelle Épanouissement NPD Histoire Horoscope Recette

Mot du rédacteur en chef 3 3 4 5 6 7 8 8 9 9 9 10 11 12 13 14 14 15 15

Juste un mot: wow! ...

Olivier Dénommée

Ah... finalement, un mot ne suffit pas vraiment, hein? Bon d'accord, vous l'aurez cherché!

J'ai à dire wow pour tout plein de raisons. Premièrement, parce que je regarde le cégep, les gens qui y vont, leur enthousiasme (souvent mêlé à un certain stress, que voulez-vous?), l'énergie qui se dégage des murs... Cette rentrée a quelque chose de magique, vous ne trouvez pas? Ben, en tout cas, moi oui! Deuxièmement, je dis wow car cette énergie a atteint le local 1209 (qui s'adonne à être le local du journal étudiant du cégep) et surtout son équipe! Lorsque je parlais d'enthousiasme et de stress, cela faisait aussi référence à ce comité qui a perdu de nombreux journalistes avant la fin de l'année scolaire et qui a dû se renouveler. Je suis plus qu'heureux de vous annoncer que cette transition s'est faite dans la plus grande douceur et qu'aucun animal n'a été maltraité durant ce processus, tant qu'on ne considère pas un rédacteur comme un animal, bien entendu. Non seulement l'équipe a franchement pris de la vigueur, mais en plus elle a poussé l'audace en proposant de renouveler l'image du journal. Sans toucher à notre précieux logo (de loin le plus cool de tout le réseau collégial, en toute modestie), nous avons fait le saut à un format beaucoup plus journalistique, laissant plus de place que jamais pour la créativité de nos membres, qui travaillent pour votre divertissement personnel, je tiens à vous le rappeler. Les habitués du Mouton Noir auront aussi remarqué que le papier aussi a été légèrement modifié. Avec de tels changements, l'aspect graphique du journal ne pouvait pas demeuré inchangé non plus! Bref, c'est un travail intensif qui a été réalisé ce dernier mois pour rajeunir l'image de notre modeste mais dynamique journal étudiant. Nous espérons humblement que vous aurez plaisir à nous lire pendant vos pauses et vos temps libres, car nous y avons mis nos tripes (il se peut qu'il reste quelques morceaux collés à certaines pages, désolé!) et notre cœur. Pour les mordus de l'Internet, sachez que le journal publie de l'information régulièrement sur sa page Facebook (Le Mouton Noir - Journal étudiant du cégep de Drummondville), ainsi que quelques articles avant la parution papier. N'hésitez pas à aimer notre page!

2 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Bref, pour tout cela, je dis wow en regardant la fière équipe que j'ai derrière moi pour vous servir bien humblement pour l'année scolaire 2011-2012 au cégep de Drummondville. Je vous invite à y feuilleter tout ce qui vous allume, ce qui vous rend curieux, ce qui vous choque, ce qui vous fait rire... ce journal a été créé par des étudiants comme vous, qui ont un mot à dire et qui n'hésitent pas à le dire à travers ces pages. Notez d'ailleurs que nos portes vous sont ouvertes en tout temps; si vous avez un texte que vous désirez faire paraître, n'hésitez pas à le faire via notre courriel qui est journal. mnoir@gmail.com. Vous pouvez aussi contacter un membre de l'équipe par MIO. À tous et à toutes, passez une agréable session Automne 2011 en la compagnie du Mouton Noir!

Olivier Dénommée RÉDACTEUR EN CHEF Olivier Dénommée CORRECTEUR Olivier Dénommée JOURNALISTES Amélie Leclair, Annie Caron, Dézy Guimont, Frédéric Murray Truchon, Mélissa F. Caillé,

Nicolas Lamarre-Moreau, Olivier Dénommée, Stéphanie Briard Desrochers, William Grondin INFOGRAPHISTE Olivier Dénommée IMPRESSION Imprimerie Therrien

TIRAGE 250 exemplaires COORDONNÉES Cégep de Drummondville 960, rue Saint-Georges Local 1209 COURRIEL journal.mnoir@gmail.com


Campus Allez sur Youtube et écoutez la chanson de La Chicane, Viens donc m'voir, puis imaginez ces paroles à la place. Et surtout, laissez-vous convaincre!

AGECD

Un petit compte rendu

Olivier Dénommée Stéphanie Briard Desrochers Viens nous nous, au 1209 C'est le local du Mouton Noir Viens nous voir, c'est intéressant Et ça t'prendras pas si longtemps Viens nous vous, c'pas intimidant Y'a pas d'coq ni d'chien savant Tu peux parler de plein d'affaires Viens nous voir en attendant Viens nous voir... c'est accueillant! Viens nous vous, propose-nous donc ça Un article sur les phobies, les peurs Des conseils pour le rangement d'la chambre Des trucs pour quand aller voir ailleurs Viens nous voir, suffit d'être là Nos idées on s'partagera ça On écrit sur ce qu'on veut ben Viens nous voir dès que t'as l'temps Viens nous vous... j'sais qu'c'est tentant! [Solo du Mouton Noir] Je vais t'dire en te r'gardant dans les yeux Qu'tu peux parler du diable, des mayas si tu veux On te d'mande juste un texte, toé ça t'f'ra pas mourir Y'a juste le rédacteur qu'ça empêchera d'dormir Tu vas pogner la totche, tu t'amélioreras encore Y aura des gens qui t'spottent quand tu passes dans les couloirs Écris-nous donc c'qui t'tente, des texte des p'tits des gros Y'en a pas un pareil pis t'aimeras ça mon vieux Même que c'est ça qui pourrait t'arriver de mieux Viens nous voir et tu verras Ça s'ra pas long que t'accrochera On t'promet que t'iras bien Viens nous voir, tu t'feras des amis Viens nous rencontrer tous les mardis On t'attendra de toute façon Quand tu vas dire, qu'tu fais partie du... Mouton

Le 20 septembre 2011 se tenait l’Assemblée générale (AGECD) au Café Clovis. Plusieurs discussions ont eu lieu dont le fameux budget. On se souviendra la session dernière que de nombreux projets étudiants ont été distribués sans tenir compte de l’importance que ces projets dans le cadre éducatif. Autrement dit, plusieurs projets personnels ont été comblés lors de cet AG du 26 avril 2011. Ce qui a accentué le déficit des cotisations étudiantes. Hélas, ces erreurs on occasionné des conséquences, dont celui de l’argent accordé pour les projets des étudiants. En effet, une politique de subvention a été instaurée et qui a pour but de servir de guide pour l’attribution des subventions et a été le sujet de discussion parfois un peu corsé. Dans cette politique, il est question des montants maximums accordés pour les projets ainsi que des restrictions. Par exemple, un étudiant seul ne peut pas demander une subvention. Seules les subventions qui ont pour objectif d’aider en priorité les membres de la réalisation de projets éducatifs destinés a contribué à la qualité de vie, à l’environnement, à la conscientisation ou à la vie culturelle des membres de l’association.

Ensuite, les sujets de discussion se sont aussi tournés sur le fait que la mobilisation recevait plus d’argent que les projets étudiants donc vous avez voté en faveur que l’argent soit inversé. Les mobilisations sont là pour faire entendre notre voix par des étudiants qui sont formés pour nous défendre. Personnellement, j’ai trouvé ça un peu décevant voir que l’intérêt des étudiants est accentué vers les projets et non vers notre droit de ne pas payer plus cher pour les frais de scolarité. Avez-vous pensé à nos enfants ou les enfants de nos enfants qui, eux, devront débourser beaucoup plus d’Argent que nous pour étudier. Finalement c’est nous qui allons en payer le prix.

Finalement, n’oubliez pas que l’Association Étudiante est là pour nous, et aussi pour nous défendre. Il ne faut pas oublier que tout ce que nous votons lors des assemblées va jouer pour nous ou contre nous. Venez en grand nombre et surtout venez donner votre point de vue, car votre opinion est importante pour l’association étudiante. Donc, si vous êtes intéressés par ce qui se passe dans votre cégep, venez rencontrer les membres de l’Association étudiante qui se fera un plaisir de répondre à vos questions avec leurs plus beaux sourires.

3 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Viens nous voir


Arts et spectacles

La démystification du groupe The Doors bien envoyés sur une musique complètement enivrante.

Nicolas Lamarre-Moreau Un projet trop surréaliste pour de simples amateur de musique? Un concept complètement apocalyptique qui nous propulse dans l'immensité d'un réel monde chaotique. Pourtant, ces quatre amis d'origine de Los Angeles qui se sont rencontrés à l'université possédaient tous la même lueur qui émanait de leurs yeux; le goût de la musique et des mots. James Douglas Morisson, plus connue sous le nom de Jim, ainsi que Ray Manzarek, organiste blues, John Densmore, drummer jazz, Robby Gruiger, guitariste flamenco rock, bref c'est tout un groupe qui s'offre sa toute première pratique en 1965. C'est le début d'un long voyage et surtout, le plus mouvementé et rapide que l'histoire du rock n'ait jamais connu.

4 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

L'essentiel était simple: premier album sortie en 1967, «The Doors» intéresse pour son nouveau genre, il révèle une fougue de jeunesse qui brandit la puissance dans son esprit de groupe. La couleur des Doors vient principalement de Ray, avec son orgue, il joue la basse en même temps que sa mélodie. Il n'y a jamais eu de bassiste avec les Doors, saufs exception dans certains enregistrement en studio. Le plus incroyable est principalement la chanson «The End», elle bascule le monde qui l'entoure en un clin d'œil. Sa mélodie très simple, très profonde dans son approche sur la fin de tout ce que l'on connaît, comment l'affronter. Le plus important est sans nul doute le moment psychédélique, Jim se laisse aller dans une transe de jurons

de lumière qui éclairait son corps d'Apollon. Cet homme était un charmeur professionnel. Il pouvait demander n'importe quoi et c'était dans la poche! Ce cadeau de célébrité amène beaucoup de plaisirs, avec un soupçon d'abondance. Je dois vous spécifier qu'au départ, Jim n'était pas un chanteur, mais bien un poète. La rencontre avec les musiciens, qui s'est déroulée avec Ray en Floride sur la plage. Connaissant un de ses poèmes, il lui chanta avec sa voix comme tous l'ont toujours connue. C'est ainsi que «Moonlight Drive» permet la naissance d'une idée: s'inspirer d'Aldous Huxley avec son livre «The Doors of Perception» et créer un groupe pour propager l'idée. Surtout que la chanson la plus connue Light My Fire, tire le feu pas

«Strange Days», sortie en 1967 également, amène la véritable imagination débordante des musiciens. Leurs visions du concept de l'album reste une histoire absolue; chaque chanson contient un chapitre entier d'information complexe et très recherchée. Il ne s'agit pas simplement de musique, mais bien une grande méthode de s'exprimer à travers des états de pensées qui ont marqués ces musiciens. Prenons par exemple le LSD, durant cette période de l'histoire, les gens pouvaient encore se procurer légalement ce type de produit. Jim avait le don pour ne pas dire non à beaucoup de choses qu'il faudrait en premier lieu se saisir et se fier à son jugement. Il faut mettre au clair que notre cher poète, lorsqu'il avait cinq ans, voyageait à bord d'une voiture avec sa famille dans le désert. En chemin, il voit par surprise que ce sont des autochtones qui sont gravement blessés et décèdent. Voyant le désastre, Jim ressentit les âmes des Indiens s'installer à l'intérieur de lui. Il raconte ce moment de sa vie dans la chanson «Peace Frog». Écoutez absolument «When the music is à peu près! Lors de leurs invitation over», elle en vaut la chandelle! à «Ed Sullivan Show», qui était une émission très populaire à l'époque, Il ne faut surtout pas oublier «The ils devaient censurer le mot «higher» Soft Parade», «Waiting for The Sun», qui veut dire «planer» puisque c'était «Morrison Hotel» et bien sûr «L.A. de la télévision en direct. Et bien Woman». Il est également paru «An Jim la pas très bien pris, et ne s'est American Prayer» bien plus tard, qui réellement pas gêné pour le chanter, est considéré comme l'apogée du ni pour se donner en show! Je vais groupe des Doors. vous avouer que mon album préféré est sans nul doute «L.A. Woman». En tout, les Doors ont réalisé plus Tout simplement parce que c'est de 6 albums avec Jim, un septième leur dernier. Ils l'ont produit euxaprès sa mort en 1971. Et oui, Jim mêmes, ils étaient tellement riches est décédé à 27 ans, arrêt du cœur, grâce à leur popularité, qu'arrivaient étendu sur son bain avec un jet les conflits de vie. Jim était une

boule d'énergie ambulante. Le soir, quand il n'avait personne, il amenait des groupies et s'amusait toute la nuit. Évidemment, c'était pas joli à voir le lendemain, les musiciens ainsi que ses amis qui s'occupent de la boîte n'étaient pas de bonne humeur! Et encore moins quand Jim brise la guitare de Kruiger parce qu'il boit trop, tout le temps, toujours. C'est tellement pas croyable, qu'il fumait en plus 3 paquets de cigarette par jour. Ce gars-là vivait dans le bonheur d'abuser de toutes les bonnes choses, et quand je dis bien tout, c'est large. Je connais bien le parcours intellectuel de Jim Morrison au point de dire que ce type est un simple génie. Dans son monde étonnamment chaotique, il nous donne l'envie de le suivre jusqu'au bout, jusqu'à la fin. Il vit le trajet le plus difficile qu'aucun homme n'oserait mettre le pied, mais il est plus qu'un homme: il reflète l'image de la confiance en soi. Je n'ai jamais entendu Jim chanter avec aucune émotion. Chaque chanson amène son sens à la perception de ce qu'ils interprètent tous ensemble. Cette belle chimie chamanique de drogue expérimentale à laissé plusieurs concepts des plus innovateurs à la fin des années soixante. Leur musique est véritablement en avance sur cette période de temps! Il faut croire qu'ils voulaient vraiment changer le monde. Vivre la joie de juste faire la fête. De triper, de faire ce qui nous plaît, ce qu'on a envie et de pas regretter, jamais. Sincèrement, vive le rock pour sa liberté d'expression très approfondie sur la plus grande valeur humaine, la recherche du «soi».


Science et technologie

La vraie fin du monde est en 2029 Amélie Leclair Le Mouton Noir

Nous avons tous assisté à l’acharnement médiatique du fameux 21 décembre 2012, sans parler du film tiré de ce phénomène. L’absurdité de cette date ne repose pas sur mon opinion, mais plutôt sur un évènement que les astronomes d’Europe de l’Ouest et d’Afrique du Nord craignent: l’astéroïde Apophis. Dans un article récemment lu sur Internet, nous avons droit à plusieurs termes de panique dont les probabilités d’une trajectoire déviée de la roche qui diminuent avec le temps qui avance et certaines méthodes très peu rassurantes. Voici un résumé de la prédiction pour le vendredi 13 avril

2029: une roche se déplaçant dans l’espace suivrait une trajectoire qui croiserait la Terre causant ainsi un impact fatal. Il nous reste encore un espoir et c’est la panique immédiate! Construisezvous des sous-sols avec des provisions ou encore quittez votre emploi pour profitez des quelques années encore jeunes et remplies d’aventures! Revenons au sérieux, rester à attendre un évènement qui n’arrivera peut-être pas est une cause perdue. Il est vrai que l’Univers est vaste, mais tout est aussi en mouvement. Les prédictions de votre horoscope, de vos planifications ou même de votre dîner ne se manifesteront pas dans un document déjà calculé, car tout peut changer. Des années avant, on a eu droit à

l’impact du millénaire. Le fameux jour de l’An 2000. Une grande fête comme chaque année pour certains tandis que d’autres avaient choisi l’absurde.

gagnera la logique d���une majorité d’individus. Nous allons continuer à faire nos occupations habituelles sans nous préoccuper des canulars futiles et il en est mieux ainsi. Mais qu’adviendra-t-il si demain une Finalement, peu importe le explosion instantanée de la Terre nombre de fins du monde que se produisait?... nous pouvons prédire, la réalité

C’est quoi? C’est l’occasion de découvrir les artistes de l’heure villle! de la scène québécoise émergente, ici-même à Drummond

Venez exposer vos oreilles aux sons frais et stimulants , des groupes de la relève. Vous verrez vous allez vite attraper la piqûre!

Quels sont les prochains événements? Concert: LaTourelle Orkestra

(de Québec)

Portes 19h30, spectacle 20h30 World style gypsy

7 musiciens sur scène

Tout le monde danse!

18+. Seulement 8$.

Tous ces événements sont présentés au Café, 234 Hériot, Drummondville

Votre participation est essentielle! Soyez présents en grand nombre aux concerts. Ce projet ne sera pas possible si le public n’est pas au rendez-vous!

- Merc 2 nov: Erewhon (pop-rock, Mtl) et Phonambule (pop-rock, Drummond) - Merc 7 déc: The Banjo Consorsium (folk et électro-ambiant)

PLUS: Soirée s DJ Tous les mercredis, sauf les soirs de concerts. Toujours gratuit!

Devenez fan de la page Facebook.

Soyez au courant des prochains événements et affichez publiquement votre support!

w w w . f a c e b o o k . c o m /l e s h i f t d e s o i r

5 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

M er cr ed i 12 oc to br e

Autre s conce rts cet autom ne


Campus

Septembre, mois de sensibilisation aux maladies neuromusculaires Lucie Gagnon Auxiliaire de vie étudiante pour les Services adaptés

Mais qu’est-ce que la dystrophie symptômes se manifestent, dystrophine continue d'être la rapidité avec laquelle ils synthétisée, mais elle est soit musculaire au juste?

On donne le nom de «dystrophie musculaire» à un ensemble de Pour la très grande majorité maladies neuromusculaires des personnes, parler, sourire, caractérisées par une faiblesse respirer, écrire, marcher, courir et une atrophie progressives sont des gestes tout simples des muscles volontaires qui à exécuter. Pour d’autres, contrôlent les mouvements du ces gestes qui nous sont tout corps. À mesure qu'il s'affaiblit à fait routiniers et familiers et s'atrophie, le tissu musculaire deviennent de plus en plus est remplacé par du tissu adipeux difficiles à exécuter au fil du et conjonctif. temps.

6 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

L’expression générale « maladies neuromusculaires » désigne des maladies qui touchent toute partie des nerfs et des muscles. Ces maladies varient selon des caractéristiques telles que le mode de transmission, l’origine de la mutation génétique, l’incidence, les symptômes, l’âge de la survenue, le rythme de progression et le pronostic. Parmi les nombreuses maladies ainsi désignées, mentionnons: • les maladies des muscles squelettiques telles que les dystrophies musculaires (Becker, Duchenne) et les myopathies inflammatoires; • les maladies de la jonction neuromusculaire telles que la myasthénie grave; • les maladies des nerfs périphériques telles que la maladie de Charcot-MarieTooth ou le syndrome de Guillain-Barré; • les maladies des neurones moteurs telles que l’amyotrophie spinale; • les ataxies d’origine génétique telles que l’ataxie autosomique récessive de CharlevoixSaguenay et l’ataxie de Friedreich.

évoluent et leur mode de transmission génétique. De plus, la même maladie pourra se manifester différemment selon les personnes. Les dystrophies musculaires sont des maladies génétiques. Les différentes formes de la maladie peuvent être transmises d'une génération à l'autre ou survenir de façon spontanée à la suite de la mutation d'un gène précis. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la dystrophie musculaire n'est pas exclusivement une maladie infantile. Elle peut toucher n'importe qui, quel que soit

Les dystrophies musculaires sont des maladies rares. Il est difficile de connaître la fréquence de l’ensemble des dystrophies, mais certaines études estiment qu’environ 1 personne sur 3500 en est atteinte. Elles peuvent toucher tout le monde et apparaître à n’importe quel âge. Par ailleurs, on sait que plus de garçons que de filles en sont l'âge. Si certaines formes de dystrophie se manifestent atteints. chez les nourrissons ou les très Chaque forme de dystrophie jeunes enfants, d'autres ne se musculaire est causée par une manifestent que bien plus tard. erreur dans un gène spécifique associé à une fonction musculaire. Cependant, les maladies de ce groupe varient de diverses façons et les muscles touchés diffèrent d'une maladie à l'autre. Les différentes formes de dystrophie musculaire se distinguent par la gravité des symptômes, l'âge auquel ces

Les différentes formes de dystrophie musculaire sont le résultat d'anomalies au niveau de différentes protéines et sont déterminées par différents gènes. Par exemple, l'absence de dystrophine provoque la dégradation des fibres musculaires et entraîne un portrait clinique particulier appelé dystrophie musculaire de Duchenne. La dystrophie musculaire de Becker est une autre forme de la maladie attribuable elle-aussi à une production insuffisante de dystrophine, mais à un degré moindre (la

modifiée, soit disponible en quantité anormalement réduite). Le portrait clinique de la dystrophie musculaire de Becker

ressemble beaucoup à celui de la dystrophie de Duchenne, mais ses symptômes sont moins graves et la progression de la faiblesse est plus lente. Avec le temps, les personnes qui ont une maladie neuromusculaire peuvent perdre la capacité de marcher, de parler et même de respirer. Pour certains, la maladie est fatale. Il n'existe pour l'instant aucun moyen de guérison. La recherche de traitements de ces maladies rencontre bien des difficultés, mais les progrès récents, réalisés en médecine et en technologie, sont en voie de changer la situation. L‘arrivée de nouvelles techniques et de nouveaux outils permet aux médecins et aux chercheurs d‘analyser des données médicales provenant de grands groupes de malades, ce qui les aide à améliorer la prise en charge de chacune de ces maladies et à élaborer de nouveaux traitements. (Réf.: www.cndr.org/fr/)

Suite page suivante


Société Malgré des muscles affaiblis, les étudiants atteints d’une maladie neuromusculaire conservent tout de même des capacités intellectuelles leur permettant de poursuivre des études postsecondaires. Ces étudiants aspirent à un développement personnel et à l’atteinte d’une forme d’autonomie. En choisissant un parcours scolaire qui leur convient, ils peuvent mettre à profit leurs intérêts et leurs talents. Bien entendu, ils doivent faire face à certaines difficultés d’intégration car ces maladies, pour la plupart évolutives, s’accompagnent d’une limitation d’autonomie, d’une lenteur gestuelle, d’une fatigabilité et, dans certains cas, de difficultés d’apprentissage. Pour toutes ces raisons, les Services adaptés de l’établissement offrent un soutien individualisé afin de faciliter leur cheminement au cours d’un programme d’études. En effet, un(e) auxiliaire de vie étudiante assure un accompagnement physique à l’étudiant dans la réalisation de ses tâches personnelles et scolaires facilitant ainsi les besoins de base, les déplacements dans le collège, le soutien aux études et les relations avec autrui.

Et, en guise de conclusion «L’intégration est une philosophie basée sur la conviction que tous les êtres humains sont égaux et doivent être respectés et valorisés; c’est une question de droits humains essentiels. C’est ensuite un processus sans fin dans lequel les enfants et les adultes handicapés ou malades ont la possibilité de participer pleinement à toutes les activités de la Communauté, offertes à ceux qui n’ont pas de handicap». (Unesco - 6 octobre 1977)

En quoi consistent exactement la hausse et ses effets sur les étudiants? William Grondin

Le Mouton Noir En mars 2011, le ministre de l’Éducation, Raymond Bachand, déposait un budget serré qui allait déclencher une vague d’indignation de la part des étudiants et de plusieurs organismes syndicaux. En prévision de ce budget, le 12 mars 2011, 50 000 personnes ont manifesté dans les rues de Montréal pour faire entendre leurs points de vue au ministre des Finances. Le budget prévoyait une hausse de près de 75% des frais de scolarité sur 5 ans. Une hausse qui est décrite comme-ci: «c’est non seulement une attaque envers les étudiants, mais c’est une attaque envers l’avenir du Québec», par le président de la FEUQ, Louis Philippe Savoie. Cette hausse s’ajoute aux hausses précédentes qui ont fait tripler les frais de scolarité depuis 1990. Elle s’ajoute non seulement au coût du matériel scolaire, soit 755$ en moyenne à l’université et aux frais afférents de 907$ en moyenne, notons bien que c’est frais afférent sont en constante augmentation, la facture a donc augmenté à 5455$ par année sans compter le logement, la nourriture et le transport. La pilule est d’autant plus difficile à avaler par les étudiants qui vivent déjà dans la

précarité. D’après la FEUQ, toutes dépenses comprises, une année d’université serait de l’ordre de 15 709 $ par année. Le gouvernement tend à atténuer les effets de cette hausse qui selon lui n’auront aucun impact sur la fréquentation des étudiants à l’université, expliquant que le système de prêts et bourse va venir compenser pour les moins nantis, ce qui est particulièrement faux puisque, comme nous le savons, le système de prêts et bourse est particulièrement archaïque et ne couvre pas convenablement les besoins des étudiants. Laissons les faits parler, au début des années 1990, une hausse a eu lieu et ses effets ont pu être immédiatement remarqués, le taux d’accessibilité aux études supérieures à connu une baisse de 5% entre 19921993 et 1997-1998. Après 1998, une période de gel a eu lieu et le taux d’accessibilité a connu une croissance continue pendant cette période. Évidemment, le gouvernement invoque plusieurs raisons pour expliquer son choix d’augmenter les frais de scolarité, un de ces arguments est celui de la moyenne canadienne. Il peut sembler valable de prime abord, mais en y pensant un peu, nous pouvons constater que cela ne tient pas la route, il revient à dire les autres le font comme ça alors nous allons faire comme eux. Le gouvernement

a lui-même prouvé que cet argument n’est pas valable, lors de son démêler avec les procureurs de la couronne du Québec, en leurs expliquant que l’argument de la moyenne n’est pas applicable au Québec puisque nous payons moins et que le coût de la vie est plus élevé ailleurs. Un autre argument est celui du sousfinancement dont souffrent les universités, ce qui est totalement faux. L’argent est plutôt mal investi. En effet, les dépenses globales des universités du Québec représentent 1,94 % du PIB au Québec contre 1,75 % en Ontario et 1,58 % du PIB dans le reste du Canada sans le Québec. Les investissements globaux dans les universités du Québec sont de 29 242 $ par étudiants comparativement à 26 383 $ en Ontario et 28 735 $ pour le reste du Canada. On constate donc que l’argent ne manque pas, il est seulement mal investi, de plus en plus d’argent est accordé à la recherche et de moins en moins aux budgets de fonctionnement et d’enseignement. Cette hausse n’est donc pas justifiée et selon l’Institut de recherche et d’information socioéconomique, si Québec continue à s’entêter à vouloir rejoindre la moyenne canadienne, cela priverait environ 30 000 étudiants d’accomplir des études universitaires.

7 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Et les études dans tout cela?


Divertissement

Hé toi, au fond du baril

Hé toi, au fond du baril, P'têt' que tu veux rien savoir, Mais si tu veux, écoute un peu c'que j'te dis, J'sais qu'au fond, tu dois croire, Que la vie est jus'... illusoire, Même dans ton silence, j'entends tes cris, Je l'sais qu't'es fini, que t'as p'us d'énergie, Même si tu m'fais pas confiance, prends ma main si t'es d'accord, j'men fous d'tes défaillances, J'te prends où qu't'es dans ta souffrance.

8 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

T'sais dans' vie, Moi aussi j'me su' planté, C'pas grave ça, faut jus' savoir se r'lever,

Je l'sais que c'est facile à dire Pour quelqu'un de déjà d'boute, Mais j'ai déjà voulu mourir, pis j'te dis qu'j'voyais pas l'boute. J'tais plus a l'aise en chute libre, parce que j'avais pas à m'soucier d'mon équilibre, C'est toute une confrontation, de voir arriver l'fond, T'es pas obligé de t'péter l'front, tu peux t'jours prendre une autre direction.

En train d'tomber, faut t'jours j'me dise, Y faut que j'me r'lève, sinon, ben... j'crève! Si t'as la face à terre, Respire, c'est la première chose à faire, C'est jus' un temps d'crise,

tes outils, à' place des pitcher, Y faut que t'es utilises, C'est tentant des' pitcher, moi aussi j'es ai pitchés. Défoulant, ça donne l'impression d'évacuer, mais... ça nous fait pas avancer... À' place de s'autodétruire, Nos yeux, y faut les ouvrir! J'ai pas d'boussole à' place du cœur, même si j'aurais voulu m'en faire greffer, Je l'sais que ça fait peur, mais not' ch'min, on finit par le trouver. De not' for intérieur, On est toute capab' de se r'lever. J'voulais pas avancer, Par peur de m'cogner, Dis-toi qu'tas plus de chance de t'planter, en y'allant de reculons par peur de t'enfarger.

Connais-tu la résilience? Ça veut dire bondir après la souffrance. Un ma'dné tu vas être fier d'avoir passé à travers, Là t'as la face à terre, Respire, c'est la première chose à faire. Après, p'tit à p'tit, Tu vas aller r'chercher tes outils, Et même que par magie, Tu vas ravoir ton énergie, Ça commence a'c des efforts pis un sourire, si tu veux atteindre ce que tu désires, j'comprends ton ambivalence, Mais si tu t'fais confiance, T'as toute une longueur d'avance, Parce que rester dans' déchéance, Ça mène à la démence. DZ


Société Continent africain:

Arts et spectacles

la programmation de la répression Joseph A. Soltész Enseignant

Premier rappel: c'est à un saint récemment canonisé à Rome que nous devons cette situation catastrophique. En 1994, Jean-Paul II prend connaissance du Programme d'action des Nations unies pour la population pour le contrôle des naissances en Afrique. Pour contrer ses prérogatives, il contacte non seulement «tous les chefs d'État et [ le] secrétaire général des Nations», mais également, par des billets diplomatiques dont le SaintSiège a le secret, les autorités religieuses islamiques. Autorité morale du Vatican et régimes totalitaires arabes courtcircuitent rapidement l'indispensable contrôle démographique. L'Afrique est le seul de tous les continents à ne pas maîtriser ce paramètre sans lequel toute planification raisonnable de la croissance est impossible. Études à l'appui combinées à des convictions pas toujours très démocratiques, à Nairobi, haut-gradés policiers et militaires évaluaient les postulats suivants : la population va croître de manière exponentielle; les pauvres deviendront de plus en plus nombreux; ils se réfugieront de plus en plus dans les villes; leur concentration fait craindre (un euphémisme) des révoltes. Qu'il convient de mâter. Parmi les quatre thèmes que la

Annie Caron

Le Mouton Noir

conférence devrait aborder, elle n'en discute que trois: la formation policière et militaire pour contrer ces révolutions à venir; le financement; la coopération entre les états pour se donner les coups de pouce voulus en cas de coup dur. Le dernier volet, celui de l'armement, est escamoté: commerce et trafic d'armes sont aussi florissants que jamais et les circuits parfaitement connus de tous.

Je suis allée au Festival de la poutine qui se déroulait à la fin du mois d’août, pour être exacte le 26 et 27 août. Je n’étais là qu'un jour, mais j’ai apprécié le temps que j’y ai passé. Je voulais aller voir Brigitte Boisjoli et j’ai pu la voir donner un spectacle. Cette artiste a de l’énergie à revendre sur la scène et c’était vraiment plaisant de la voir. Il y avait beaucoup de gens lors de cette première soirée. La plupart des gens sont arrivés au milieu de la soirée, car au début il n’y avait personne. La poutine était délicieuse, j’ai goûté à celle de Granby et j’étais bien heureuse de mon choix.

pas beaucoup mieux. Un seul exemple : le barrage de Markala sur le Niger. Ouvrage de proximité érigé à l'époque colonisatrice entre 1934 et 1947, d'une chute modeste (5,5m), il était destiné essentiellement à réaliser une liaison routière au-dessus du fleuve et, dans un ancien delta intérieur, à remettre sous eau les bras asséchés pour l'irrigation. Le problème du pont, c'est que les camions sont devenus beaucoup plus Ce n'est pas par hasard que la gros. Études sur études. Mais, sur les conférence n'abordait pas cet aspect: presque 10 millions d'hectares de terres on ne peut que rêver qu'il soit mis redevenues propices à l'agriculture, fin à ce moteur fondamental des 10% seulement ont été «retournés» iniquités sociales. En revanche, elle aux populations locales. Et 80 % aurait dû s'occuper des vraies solutions «cédés» à des compagnies agricoles susceptibles de freiner la catastrophe internationales et multinationales. appréhendée: la fin du néocolonialisme Mélissa F. Caillé (partout, les anciens colonisateurs font Qui attendent, comme en Chine, Le Mouton Noir rouler l'économie avec des compagnies que les populations s'urbanisent et se dont les sièges sociaux – et les profits sédentarisent. Et qu'elles aient oublié Un film dansant qui raconte une qui vont avec – se retrouvent chez eux); leurs pratiques agricoles ancestrales. histoire. l'énergie solaire et la stimulation de (Mais eux ont les moyens de racheter nos l'autonomie vivrière locale; et, bien sûr, meilleures terres agricoles à prix fort…) Pour les amateurs de danse qui l'éducation et le contrôle des naissances. se sont toujours demandé ce qui Alors, là oui! on pensera à mettre en arriverait s’ils se lançaient dans Il y a quelques années, dans ces mêmes place les conclusions de la récente ce domaine qui les passionne. Ce pages, je proposais un exemple à propos conférence de Nairobi. On vient de film émouvant montre la déchirure du barrage de Djama au Sénégal: les le faire récemment à Londres pour entre ce qu’une danseuse veut et meilleures terres irriguées avaient été Tottenham? ça vous dit encore quelque ce que sa famille attend d’elle, il détournées au profit d'une entreprise chose? oppression (économique); montre aussi une réalité du monde aux méthodes socialement douteuses. révolution sociale (avec l’aide des de la danse, la rareté des contacts Depuis, les «études» inondent Haïti inévitables casseurs); répression peu abondants et le devoir d’être et le continent africain autant que les policière injustifiée (comme à Toronto) toujours meilleur que les autres, de conférences, mais les choses ne vont et militaire… Cette boucle sera plusieurs se démarquer. Bref un film touchant fois bouclée. et réaliste du monde de la danse.

Sur le rythme

9 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Cet été, à Nairobi, capitale du Kenya, a eu lieu l’une des conférences où se rassemblent les décideurs du monde. Sous l'égide de l'OEA (Organisation des États africains), elle réunissait bon nombre de conseillers occidentaux et d'experts desorganismes internationaux (ONU). À titre couvert, elle portait sur l'évolution démographique de l'Afrique: galopante. Un milliard aujourd'hui; le double dans ce qui demain ne sera plus qu'hier.

Un petit tour au Festival de la Poutine


Divertissement

LE PENTAGRAMME

Nicolas Lamarre-Moreau Si vous vous sentez courageux et fort d'esprits, laissez-moi vous raconter une histoire qui vous fera voir le monde d'une obscurité comme vous ne l'avez jamais vue. Une vielle femme m'a convoqué, lorsqu'elle était sur son lit de mort, pour me raconter cette horrible histoire qui la hantait encore chaque jour comme chaque nuit. C’était une vieille dame que plusieurs jugeaient folle, car elle croyait que nous vivions constamment entourés d’âmes en peine et qu’il suffisait de les inviter pour les apercevoir. Aujourd'hui, je réalise enfin qu'elle n'était pas si étrange que ça. En l'an 1955, dans un petit village nommée Satton, Ariel, une fillette de 13 ans dont l’activité préférée était d’être le centre d’intérêt de tous. C’était le genre de petite fille prête à tout pour être la plus populaire. Un beau matin, cette jeune fille eut une idée qu'elle n'aurait jamais cru avoir un jour, elle décida d’organiser une soirée de mystères, de spiritisme et d'invocation. Bien sûr, elle n’y croyait pas vraiment, mais le côté noir et terrifiant de cette activité lui apporterait un personnage et une image très forte auprès de ses camarades; elle sera alors une jeune fille respectée par tous, ou plutôt elle les terrifierait tous.

se trouvait dans les étagères. Le seul document se rapprochant du spiritisme ne convenait pas aux critères de choix d'Ariel. Au moment où elle allait sortir, elle trébucha sur un coin de brique par terre, ses cahiers tombèrent de ses bras par la suite. Elle découvrit alors à l'intérieur du mur, un vieux grimoire noir, avec beaucoup de poussière. Avant qu'elle ne se fasse voir par quelqu'un, elle pris le livre et s'élança le plus rapidement possible chez elle. Sans plus attendre, elle le feuilleta page par page pour trouver ce dont elle a besoin : chandelles, sons d’ambiance et même les quelques phrases à dire pour s’assurer du succès de l’évocation. Toutefois, elle ignora la section de mise en garde expliquant les précautions à prendre et surtout «Quoi faire» en cas de perte de contrôle. Une première erreur qui lui sera reprochée bien des années après.

10 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Le 20 septembre 1955. Une date qui restera marquée dans les archives de la ville, et dans la plus grande profondeur de nos mémoires, Ariel a organisé l’événement dans la petite cabane de bois que son frère avait construite à quelques minutes de la civilisation. Un endroit isolé dont peu de personnes connaissaient l’existence. Aucune chance que quelqu'un ne vienne les déranger durant leur cérémonie d'invocation. Ariel prépara le lieu avec soin: Un pentagramme fait avec du sang de porc, dessiner à même le sol, autour de la table. Une lumière diffusée par 6 chandelles blanches réparties le long des murs et sans oublier l’immense vase de Ayant un grand poids sur ses cristal de son arrière-grand-mère, épaules, elle commença par aller placée au centre de la table. s’instruire à la bibliothèque de la ville. Aucun document, pas Ariel à vraiment pensé à tout. même un petit bout de papier ne Elle a invité les élèves les plus

populaires de son école. Il y avait le Prince, le Valet, la Princesse, la Duchesse et la Reine, l'autorité suprême du clan des Populaires. Si tout se passait comme elle avait prévu, elle aura droit à son titre du clan, ce qu'elle attend depuis si longtemps. Dès leur entrée, la terreur était au rendez-vous. L’ambiance était si effrayante que la Duchesse n’a jamais voulu pénétrer dans la petite cabane de bois. Elle décida donc d’assister à l’événement en regardant le tout par la petite fenêtre côté ouest. Une sage décision car c’est bien grâce à ce geste que nous pouvons aujourd’hui vous raconter cette histoire. Malgré son inexpérience en la matière, Ariel leur expliqua avec confiance le déroulement de la cérémonie, comme si elle avait à plusieurs reprises expérimenté une telle situation. C’est probablement sa prestance et sa certitude qui forcèrent les Bourgeois à aller plus loin. Le groupe était disposé en rond autour de la petite table, les mains unies et, dans un silence absolu, fixait profondément le vase de cristal. À voir leurs tremblements, il s’en serait fallu de peu pour que Jane et Julie partent en courant, les jambes à leurs cou. Ariel ne put résister un sourire, ses lèvres s’ouvrèrent comme un temple qui cracha les flammes des enfers, les mots qui n'auraient jamais dû être prononcés, sortirent. C'est le début de la fin.

- -

Satan, tel est ton nom Sacro Mesis, Politi Satanis!

Elle répéta cette phrase à plusieurs reprises pendant quelques minutes. La table bondit légèrement sur elle-même, provocant ainsi un son très sourd. La Princesse lança un cri, le Valet sentit son cœur sortir de son torse. Tous se regardèrent en espérant probablement que quelqu’un avouât en être la cause. Mais, à voir leurs airs terrifiés, il était plus qu’évident que ce phénomène ne provenait pas d’eux. Soudain! Le même phénomène se reproduit; la table rebondit de nouveau sur elle-même mais, cette fois-ci, une lueur rougeâtre jaillit au centre du vase de cristal. Un nuage légèrement transparent avait apparu et se tenait là, emprisonné au cœur de ce gros vase. Paul, terrifié, et d’un geste spontané de défense, frappa le vase du revers de la main. Le vase se renversa, laissant ainsi s’échapper la lueur. Au bruit de roulement du vase, tous s’arrêtèrent de respirer, en espérant que ce geste n’ait aucune conséquence. Mais évidemment, le plaisir ne fait que commencer.

Quelques secondes après le bris du vase, les six chandelles s’éteignirent, laissant le groupe dans une obscurité totale. Dans l’instant suivant, la porte d’entrée et la fenêtre se fermèrent avec une telle puissance que l’endroit - Il est temps enfin de vous vibra. Malgré les efforts de tous et arracher de vos terres, de chacun, il était impossible de - Il est temps de vous faire les ouvrir. Même Paul, soi-disant sortir des enfers expert en karaté, ne put rien faire - Vous êtes convoqués par de contre la porte, ou contre la force simples mortels qui la retenait. - Qui vous ordonnent de répondre à notre appel, - Vous devez obéir, sans nous jouer de mauvais tour - Il est temps pour vous de Suite page suivante vous montrer sous votre vrai jour


Divertissement

La panique était installée à l’intérieur de la maisonnette. La Princesse et la Reine criaient et pleuraient de frayeur. Le Prince et le Valet, hurlant, essayaient désespérément de fracasser la porte avec leurs pieds. Ariel était terrorisée, mais essayait de rester calme et de réconforter la Reine qui commençait à s’étouffer. La pauvre souffrait de claustrophobie; la peur des espaces restreints. Le Prince, paniqué, sortit de sa poche une petite allumette qu’il s’empressa d’enflammer. Les derniers cris entendus par la Duchesse étaient si intenses qu'elle s'empressa d'aller chercher des secours au pas de course. Après plusieurs minutes, les secours arrivèrent. La cabane en bois était vide, totalement vide. La porte et la fenêtre étaient grandes ouvertes, ne laissant aucun débris apparent. Les lieux ne montraient aucune trace de saccage, à l’exception d’un gros vase de cristal renversé sur le sol. Malgré les recherches intensives pendant des mois, les enfants n’ont jamais été retrouvés... Selon la Duchesse, il paraît que depuis cet incident, tous les 20 septembre, entre 21h et 21h10, si vous visitez la petite cabane de bois, vous pourrez entendre les voix des 5 gamins demandant de l’aide. Celle d'Ariel domine les autres. Elle a réussi, elle est la plus populaires des damnées du Royaume des ténèbres.

FIN

Brisons la glace par un été chaud en couleur

Nicolas Lamarre-Moreau La rentrée des classes est maintenant en cours, pourtant nos moments que l'on privilégiait pour les vacances ont plutôt paru de très courte durée. Certains d'entre vous clameront haut et fort qu'ils acquiescent avec mes propos, d'autres n'auront même pas constaté le temps passé. En gros, l'été que nous avons tous vécu m'a paru un excellent sujet pour briser la glace dans cette première parution du journal de l'automne 2011. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi il faisait si beau et si chaud cet été, sans toutefois apporter l'inconfort de l'humidité comme l'année précédente? Même que le soleil était à son meilleur: il est si simple d'attraper un coup de soleil, surtout si vous vous endormez pendant 340 minutes, seulement par négligence. Votre corps physique vous en veut à mort et, croyez-moi, il vous déteste et vous fait subir des douleurs inimaginables. Sachez cependant que le temps guérit toujours n'importe quel bobo quel qu'il soit. Ceci n'est qu'un bref aperçu afin de vous prévenir des dangers du soleil, même s'il nous apportent de très bonnes choses. Surtout que j'ai pu admirer d'innombrables levers et couchers de soleil. C'était sans contester les plus beaux et les plus intensément colorés que j'ai vus de toute ma vie. Même après avoir voyagé dans divers pays qui avaient le même soleil, c'est au Québec que ces couchers de soleil sont apparus à moi comme dans un simple conte de fée. L'idée où je veux en venir est très accueillante pour tous les amateurs

de la nature et de tous les étudiants qui aiment ces doux moments du quotidien. Vous avez deux choix fort simples: vous lever très tôt pour voir le lever du soleil ou tout simplement vous couchez très tard! Malgré que la seconde idée est plus difficile, à cause des travaux scolaires notamment, je vous conseille donc de vous coucher tôt pour vous réveiller de bonne heure et partir à la recherche du soleil. C'est votre quête du matin. Un excellent déjeuner avant que le soleil se lève, marcher dans le gazon frais avec un bon café, s'étendre sur une belle vue avec le cégep en arrière-plan. Je sais que ça paraît très irréaliste, mais croyez-moi, c'est un simple moment de vie que l'on peut se souvenir à jamais dans nos mémoires. C'est très agréable d'être en cours de philo qui dure quatre heures, mais que tout le long, tu penses au merveilleux lever de soleil que t'as vu ce matin. Il faudrait chercher des preuves scientifiques sur le bonheur que notre corps et notre esprit éprouvent lorsqu'on vit ce type de moment. Je le recommande à tous. À part le soleil et les nuages, je dirais que l'été a été trop court, trop vite, trop de choses qui se sont passées en même temps! Après tout, c'est une période de l'année où nous devrions être sensés nous relaxer, nous détendre et profiter de la vie. Alors pourquoi tout nous file entre les doigts? Même le temps se moque de nous! Soulevons-nous contre le temps avec nos pancartes de grève pour qu'il comprenne qu'il doit ralentir.

de l'efficacité. Certes, il est évident qu'en Amazonie dans la jungle la plus profonde, on capte pas le signal de ton Blackberry, mais il existe de meilleures technologies. Je n'entends pas par là de iPhone ou quoi que ce soit, simplement des trucs qui existent qu'on n'a jamais vus. Vous ne vous êtes jamais demandé si votre cellulaire fonctionnait si bien, était si avancé technologiquement, si vite, si incroyable, que ça ne serait pas magique? incroyable? voire impossible? Des fois je reste déstabilisé face à tout sa et pourtant je suis né là-dedans. Il faut voir les choses avec un certain recul, tout est arrivé vite. Qui sait, dans dix ans on aura peut-être les premières voitures volantes, électriques et à l'énergie solaire qui émettent zéro émission polluante grâce aux ordinateurs qu'on va installer de plus en plus dans ce type de véhicule. Il va pouvoir tout simplement faire tout à votre place, il y aurait même un pilote automatique!

11 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

[Attention! Il est important que vous sachiez qu’à partir de ce moment le reste de cette histoire est basée sur des interprétations découlant des cris et des sons entendus par la Duchesse qui était restée, rappelons-le, à l’extérieur des lieux.]

Qu'en dites-vous? C'est complètement absurde n'est-ce pas? disjoncté même? considérablement Mais c'est qui, au fond, qui amène évasivement ailleurs? la perception du temps si vite? Le temps ou nous? La réponse est très C'est exactement comme ça que je certainement dans la technologie. me suis senti tout l'été. Ouais. C'est Nous pouvons maintenant accéder beau la vie. aux informations de partout dans le monde en tout temps, où que Faites bien vos devoirs! l'on soit. Ça c'est ce que j'appelle


Divertissement

Le retour du Petit Prince Joseph A. Soltész Enseignant

Sur sa minuscule planète, le petit homme en noir ne cessait d’allumer et d’éteindre son réverbère. Le Petit Prince cherchait comment attirer son attention.

12 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

- Ah ! C’est encore toi ! - Bonjour, monsieur l’éteigneur de réverbères. Oui, c’est encore moi ! - D’abord, je ne suis pas éteigneur de réverbères ! Mon titre officiel, c’est allumeur. Al-lumeur de réverbère ! Au singulier ! - Oh ! Excusez-moi, monsieur l’allumeur de réverbère. Je ne voulais pas vous fâcher. - N’en parlons plus ! De toute façon, je n’ai pas beaucoup de temps pour parler. Mais, même si je n’en ai pas l’air, je peux toujours t’écouter. À te voir, quelque chose ne va pas ? - Oui, et c’est pour cela que je suis venu vous revoir, vous. - Moi ? - Oui, vous ! - Étonnant ! De temps en temps des gens passent ici ; la plupart se sont égarés et ne s’arrêtent que quelques instants ; mais c’est bien la

première fois que je vois quelqu’un revenir ! Ça doit être grave ! - Ça l’est ! Je ne peux pas retourner sur ma planète. - Alors, ce n’est pas grave, tu n’auras qu’à t’installer ici. - Mais vous savez bien que, déjà, le réverbère occupe presque tout

l’espace. Et qu’il n’y a pas assez de place pour nous deux sur votre planète ! Même pour une seule nuit. - ... - D’ailleurs, vos nuits sont tellement courtes que je ne pourrai jamais me reposer chez vous ! - On dit ça ! Je m’y suis bien fait, moi. Au début, les jours et les nuits étaient beaucoup plus longs sur ma planète. Le travail était convenable. J’avais du temps pour lire. Quand la planète a rétréci, les jours et les nuits ont raccourci sans que je m’en rende compte. Et maintenant, même si la cadence est devenue infernale, je m’y suis fait. Et je m’en sors... - Êtes-vous content de votre sort ? - Je ne peux pas dire ça. Mais je ne peux pas me plaindre non plus. - ... - Bon, alors ? - Je vous le répète : je ne peux pas retourner chez moi. Toute ma vie, je suis passé d’un désert à une planète, puis une autre, puis au jardin de ma rose. Je me suis arrêté devant la tanière de mon ami le renard ; j’ai passé la nuit sous l’aile de l’avion de mon ami l’aviateur ; j’ai exploré d’autres planètes de l’univers, dont la vôtre; et, chaque fois que ça en a été le temps, je suis rentré à la maison. - ... - Mais cette fois-ci, impossible ! Je suis tombé sur un poste de douane, avec des contrô-les et des contrôleurs en grand nombre. Je n’ai pas pu passer. - Ah ? Ce n’est pas sur ma planète que ce genre de chose arriverait ! C’est tout juste si elle est assez grande pour nous deux ! Et mon réverbère. Et encore, on est tous les trois debout ! - Eh bien ! Quand elle était petite, ma planète ne pouvait accueillir que moi. Mais elle est devenue grande ! Tellement qu’on la voit maintenant

très bien de loin. Toujours aus-si bleue quand on la contemple de l’espace ! Le Petit Prince leva les yeux et dressa sa main vers le zénith. À ce moment, un magnifi-que coucher de Terre éclairait le minuscule astéroïde de l’allumeur de réverbère. Il au-rait presque pu arrêter son travail : la lueur de la planète des hommes éclairait prati-quement comme en plein jour. Deux des cinq continents étaient partiellement visibles et très reconnaissables. Les océans éclairaient la nuit de leur bleu profond et ténébreux. L’allumeur de réverbère semblait avoir un peu réduit la cadence. Le Petit Prince s’attendait presque à le voir s’arrêter et s’asseoir. C’est lui qui s’installa à terre. - Ça vous dérange si je vous raconte ce qui s’est passé ? - Non ! Je te l’ai dit : je ne peux pas parler beaucoup, mais je suis tout disposé à t’écouter. - Eh bien, après la visite de ma dernière planète, la Terre, justement, je rentre sur la mienne. Surprise ! Je dois passer par un poste frontière. Files d’attente interminables. Corridors dépouillés. Après coup, je me demande s’il n’y avait pas des miradors... - Des miradors ? - Oui, ces tours de guet où une sentinelle armée monte la garde jour et nuit. -… - En tout cas, c’est sûr qu’il y avait des vitres teintées. - Des vitres teintées ? - Oui ! Ces panneaux qui ressemblent à des miroirs et derrière lesquels des contrôleurs vous observent. Je patiente. J’attends mon tour. La plupart des gens semblent résignés. D’autres

s’impatientent. Moi aussi. Du moins un peu, au début. Et puis, enfin, c’est à moi. Me voilà devant un guichet. Derrière, sous sa casquette avec de grandes lettres, un policier des frontières : « Je vais contrôler avec vous votre fiche de déclaration. - Je préférerais que vous me parliez. - C’est mieux par écrit. Comme ça, vous ne pouvez pas changer d’avis. Si vous le faites, ou si vous vous contredisez, je peux m’en rendre compte immédiatement. -… - Au point Nom, je lis Prince ; sous Profession aussi; sous Prénom, vous n’avez rien écrit. Tout cela n’est pas clair. - C’est très simple : je suis le Petit Prince ! - Alors votre prénom, c’est Petit ? - Non, bien sûr, ce n’est pas mon prénom ! - Alors, c’est Le ? - Leeee ? - … vous voyez que j’avais raison. Tout ça est loin d’être clair. C’est beaucoup plus facile de vérifier à partir d’informations écrites ! » Je n’ai eu qu’une envie : m’enfuir ! Je fais un mouvement pour partir. L’inspecteur des frontières m’arrête immédiatement : « Vous ne pouvez vous en aller sans en avoir reçu l’autorisation. Vous ne pouvez pas non plus retourner en arrière. Dans un cas, comme dans l’autre, il faut que vous ayez répondu à toutes mes questions. Il faut que votre fiche de déclaration soit conforme. - Mais j’ai toujours voyagé sans aucun contrôle, d’un désert à l’autre, d’une planète à la suivante. - Seuls les fraudeurs le font. Dans notre métier, on les appelle contrebandiers. Êtes-vous un horsla-loi, Monsieur Prince ? - Je ne m’appelle pas Prince ! En quelque sorte, prince est ma profession.


Mieux-être

rempli : vous n’avez pas répondu à la question " Rapportez-vous des

végétaux ou des animaux ? ˝ À cause des protections phytosanitaires, il est de la plus haute importance que nous sachions ce que vous ramenez avec vous. Le moindre microbe inconnu ici peut faire des ravages en l’espace de quelques jours, quelques semaines mais, la plupart du temps, pour quelques années. » Le préposé savait bien sa leçon. C’est avec lui que j’ai appris à ne pas dire la vérité sans mentir. - Ai-je un boa autour du cou ? Est-ce que je promène une perruche dans sa cage ? Pou-vez-vous dire que je transporte une rose dans sa caisse ? Voyez-vous un chimpanzé faire des singeries ? Entendez-vous un perroquet jacasser? ai-je répondu. Je n’avais qu’une frousse : c’est que mon mouton, qui se sentait particulièrement à l’aise dans sa maison-cage, ne se décide à bêler comme il le faisait quand je le lâchais en plein air. - D’ailleurs, insista-t-il pour bien montrer qu’il savait tout sur moi, ce n’est pas parce que vous revenez d’un désert que vous êtes sans danger. Au contraire, en l’absence d’autres organismes vivants, ces contrées désolées regorgent de micro-organismes d’autant plus dangereux et virulents qu’ils sont minuscules, microscopiques. Mais dangereux et dé-chaînés dès qu’ils se retrouvent à l’extérieur de leurs zones naturelles… Se détournant de moi comme si je n’existais plus, il prit un cachet, en écrasa un sceau d’encre pourpre sur ma déclaration écrite, et me désigna simplement du doigt l’endroit où je devais me rendre. - Et alors ? - Je n’avais pas le choix : je me suis dirigé vers le bureau qui portait l’inscription SUPER-VISEUR. « Entrez ! - ...

Suite au prochain numéro

Comment S'épanouir Dézy Guimont Le Mouton Noir

S'épanouir est un bien grand mot. L'épanouissement personnel est le sommet de la pyramide de Maslow. Je vais tenter ici de vous introduire dans mon dictionnaire personnel, au chapitre de la réussite, ce qui est l'amorcement d'une grand réflexion personnelle. Maintenir con niveau de conscience le plus élevé possible est primordial, selon moi, pour réussir. Réussir ne signifie pas seulement avoir de bonnes notes, un diplôme, de l'argent, ou toute autre acquisition. Dans mon dictionnaire personnel, la réussite se traduit par l'accomplissement de soi. Nous pouvons nous accomplir même si nous n'avons pas mené à terme ce à quoi nous nous prêtons présentement. L'accomplissement n'est pas le but, mais tout le chemin vers ce but. Nous nous accomplissons en nous appliquant avec toute notre personne. La perfection est évidemment impossible, et même réussir son coup est secondaire. L'important, c'est d'avoir donné son meilleur. La

passion est plus importante que la qualité et c'est ce qui fait l'accomplissement personnel; de s'être donné en efforts avec passion et en étant dans l'optique du dépassement de soi. Il en faut peu pour être fier de soi et il en faut peu pour ne pas l'être. On dit qu'une pensée fait le tour de la Terre trois fois lorsqu'elle est formulée dans notre esprit. Voilà la meilleure raison du monde pour entretenir notre jardin intérieur avec de bonnes pensées de renforcement positif, des buts, de l'espoir, plutôt que des pensés négatives, destructrices et teintées de toutes nos peurs et nos colères.

13 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

- Ah oui ! Je n’avais pas remarqué, Monsieur Prince. - Mais je vous ai déjà dit que... - Le cas est rare : vous prétendez être prince, Monsieur Prince ! Votre profession, mon-sieur Prince, est donc prince, n’est-ce pas ? - oui... Non... Peut-être... Je ne sais pas... À la manière dont on me posait les questions, je savais de moins en moins quoi penser et encore moins quoi répondre. Mon esprit devenait de plus en plus confus. Mes réponses le seraient aussi. - Je vous l’avais bien dit : un formulaire écrit peut et doit être parfaitement clair. Il est tellement facile de se contredire verbalement! -… - Votre cas est singulier. Il faut que je consulte ma liste pour savoir si prince est une pro-fession officiellement reconnue. - Bien sûr, je n’ai jamais fait, ou plutôt je n’ai jamais été que ça toute ma vie ! - Ce n’est pas une raison. Roi, prince, tout cela pourrait n’être que des titres honorifiques. On n’en tire pas un salaire, mais des redevances. On n’en fait pas une profession, même si l’on en vit. Chaque réponse différente appelle un traitement adéquat. Tout doit être clair ! » Je savais que répliquer serait inutile, encore moins de demander des explications. Et que je ne trouverais pas les bons arguments. J’ai refoulé la réponse confuse qui me venait à l’esprit. Et je me suis retenu de pleurer. « Vous venez de déclarer à la fois que vous êtes prince et que prince est votre métier. » À voir la tête du contrôleur des frontières, il était clair qu’il n’appréciait ni mes déclara-tions, ni mes tentatives de réponses à ses nombreuses questions. À sa place, je me se-rais peut-être fâché. « Mais il y a un autre point de votre fiche que vous n’avez pas


Politique

Les orphelins orangés Frédéric Murray Truchon Le Mouton Noir

Le 23 août dernier, le ciel tombe sur le NPD. Fort d’une victoire historique, le chef de cette formation, Jack Layton, meurt de la suite d’un cancer de la prostate. Après plusieurs années de combat, ce leader charismatique s’éteint à l’âge de 61. Il laisse dans le deuil sa femme, Olivia Chow, ses 2 enfants, Micheal et Sarah, et un parti en très mauvais état. Jack Layton est le grand responsable de cette raflée de 59 sièges sur 70 au Québec, pour un total de 103 au Canada. Un sommet historique au Québec et pour le NPD. Ce Montréalais d’origine avait la capacité de charmer les Québécois tout en gardant son leadership au sein du reste de son parti: ce parti de l’Ouest canadien, centralisateur, syndicaliste et qui ne croit nullement en un État québécois. Tout un exploit si on considère la divergence d’opinion entre un électeur québécois et un électeur du R.O.C. (rest of Canada). Il faut cependant avouer qu'il est fort improbable que le NPD répète un tel exploit.

députés devaient ciel et terre à Jack Layton pour avoir été élus autant ils ne devront rien au prochain chef. Bref, un seul mauvais pas de la part d'un Maintenant, le NPD se cherche un nouveau chef pourrait être l'étincelle nouveau chef. Une course devrait qui fait partir le brasier. De plus, je désigner un chef d'ici Noël. Cependant, n'imagine pas ce qu'il arriverait si un les membres du parti qui ont le plus chef unilingue anglais était élu... (on d’influence viennent majoritairement risque d'en voir dans la course). du Canada anglais. Il risque d'y avoir des divergences d'opinion au sein Dans la course à la chefferie, il y a même du prochain caucus. Il ne faut bien sur M. Thomas Mulcair que Jack pas oublier que ce parti ne voudra Layton à recruté en 2007 et qui est pas changer sa culture pour les 59 député d’un ancien bastillon libéral, députés québécois néophytes, même Outremont. Bien que M. Mulcair s’ils sont majoritaires au parlement. est perçu au sein de la délégation Le nouveau chef aura la difficile tâche québécois comme le petit frère de de jauger entre des opinions favorable Jack, il aura beaucoup de misère avec pour le Québec et le R.O.C. Un art les anciens membres de ce parti. De très difficile que M. Layton métrisait plus, on souffle dans les coulisses très bien. Autant que ces nouveaux qu’il a un très mauvais caractère et qu’il se choque souvent. Son principal défi est de se définir comme étant un chef rassembleur, selon un stratège NPDiste. D'autres personnalités qui ont démontré de l'intérêt sont Françoise Boivin (Gatineau), Pat Martin (Winnipeg-Centre), Charlie Angus (Ontario), Le Brian Topp (président du NPD) Roméo Saganash (Abitibi) et Peter Julian (ColombieBritannique). Tous des inconnus dans le paysage politique québécois.

Histoire de Quoi 14 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Chapitre 1

énergie à travers les rayons du soleil. C'est

Nicolas Lamarre-Moreau

un festin de lumière pour tout être de verdure qui a une seule et unique raison d'être; le résultat d'une magnifique fusion entre Mère Nature et l'Univers. Telle est la raison de l'existence des arbres et de la vie: une décoration magistrale tout en fournissant l'énergie nécessaire au développement de la vie. Il était temps, il était plus que temps que les hommes aperçoivent cette vérité qui nous siffle sous le nez depuis des siècles et des siècles. Imaginez rentrer dans

Il était temps. Le temps que les racines de l'arbre poussent. D'arriver à un moment où l'ont pourrait voir à travers l'immensité du sol, ces mêmes racines identiques symétriquement aux nombreuses branches de l'arbre. Le ciel est immense. un univers si incohérent de la société Il permet une grande diffusion de son

Maintenant que le centre-gauche canadien est dans les câbles et qu’il est divisé entre 2 partis (le NPD et les Libéraux), nous pouvons nous questionner sur le futur de ce mouvement. Bien que Stephan Harper soit majoritaire, ce dernier a reçu seulement 39,6% des votes. Si on réunit le NPD et les Libéraux, nous avons 49.5%. Ces résultats amènent beaucoup de discussions au sein de ces 2 partis aux tendances centregauche. Des personnalités comme Denis Coderre, Jean Chrétien, et Ed Broadbent (ancien chef de NPD) voient d’un œil favorable une fusion des deux partis. Rappelons-nous que c’est une fusion entre l’Alliance Canadienne et le parti Progressiste-Conservateur (deux partis de droite) qui est à l'origine du Parti conservateur. Bien qu'une partie non négligeable de Libéraux sont plus de centre droite, la polarisation du débat politique sur l'axe gauche-droite semble inévitable depuis la chute de Bloc Québécois. Une coalition fédéraliste n'est plus nécessaire pour faire poids avec les souverainistes, et des divergences gauche-droite voient maintenant le jour au sein de ces partis. Certain libéraux et NPDiste se questionnent donc sur les modalités d'un regroupement des forces centregauche. À suivre…

d'aujourd'hui, celle où toutes les réponses sont dévoilées à ceux qui prouvent une grande sagesse. Je veux parler bien sûr d'un bâton, d'une lanterne et d'une épée. Implanter la sagesse aux hommes qui ne savent pas où la trouver, voilà le grand rôle d'un... D'un quoi? Quelle personne peut se permettre de vivre ainsi, tout connaître, c'est se connaître soi-même avant de pouvoir comprendre qu'il ne faut pas voir et vivre, mais bien savoir vivre. Quelle heure est-il? Oups, il serait temps

se laisser aller. La porte est fermée, je vais devoir aller prendre une petite pause chez moi! Je vais pouvoir terminer me devoir de philo, c'est si barbant ce texte-là. La porte s'ouvre devant moi, pourtant je n'ai pas appuyer sur l'ouverture automatique. Bah, l'école à peut-être installer un nouveau système. Réflexe de ma main droite qui se glisse lentement dans ma poche de jean gauche pour atteindre la charmante boîte de carton remplie de petits cylindres longs remplis de la plus grande invention dommageable pour la santé jamais créée

que je vole à la vitesse de la lumière, mon cours est déjà commencé. Mes cahiers, mes stylos, mon portable. L'atrium est vide, je me permets de faire un petit jogging, le corridor du département de musiqueestplutôtmince,ilestagréablede

par l'être humain. Tout le monde le sait, et pourtant, je vais quand même allumer ma cigarette. En fait je vous mens, car je l'ai allumée avant de vous faire ce speech,

Suite page suivante


Divertissement

Mélissa F. Caillé Bélier: Des dépenses imprévues sont à vos portes, malgré les sommes d’argent que vous aurez gagnées. Et coté amour, Venus est en Vierge donc vous aurez un mois fertile du coté amoureux. Du coté de la santé, vous verrez, vos plaies guériront plus vite mais attention ce n’est pas une raison pour vous briser un bras. Taureau: En amour vous aurez une passion brûlante mais ne perdrez pas la tête grâce à Pluton. Mais cette passion de doit pas nuire a vos lien familiaux, faites attention de ne pas laisser votre famille de coté. Gémeaux: Votre rêve amoureux ne durera pas mais profitez-en tout de même. Faites attention au sommeil car voussentirezunefatiguecontinuelle.Ilest peut-être temps de réduire vos activités extrascolaires ou de dormir plus. Coté mais peu importe, je traverse la rue. J'implore toutes les énergies divines afin de me protéger de la pire slush hivernale que j'ai connue. Les étudiants ont beaucoup de plaisir à rouler vite, surtout proche de moi. C'est toujours moi qui se fait arroser. Me voilà au muret: faisant 1 mètredehautet50cmdelarge,possédant plusieurs milliers de roches pointue implantées dans le béton, marcher dessus est un sport extrême. T'as une chance sur deux de te ramasser dans la plus grosse butte de neige de ta vie, peut-être même mourir d'une hémorragie si les cailloux te déchirent la cuisse. Après quelques traversées, on s'habitue. Me voilà proche de ma demeure. Personne dans le salon, personne dans la cuisine et surtout personne dans ma chambre. Je prends le temps de m'installer avant de barrer la porte, fermer la lumière etm'élancerdanslelitleplusconfortabledu monde. J'ouvre mon cahier, écrire encore ces pensées d'un univers plus pur, j'aime ça,

envers vos parents car vous ne vous sentirez pas suffisamment soutenu par ces derniers. Balance: Votre couple vit un bonheur parfait, vous vous sentirez en parfait harmonie. Mais soyez attentif car trop de stress peut nuire à cette harmonie. Votre santé risque de souffrir de ce stress. Mais votre famille sera la pour vous donc si vous avez des problèmes, confiez-vous. Scorpion: Vos sautes d’humeur causeront beaucoup de discorde dans votre couple. Votre corps vous demandera un peu de répits.Accordez-lelui, il le mérite bien. Vous ne ménagerez pas vos efforts pour faire plaisir aux personnes importantes pour vous, mais faites attention de ne pas en faire trop. Sagittaire: Faites attention de ne pas laisser votre vie professionnelle empiéter sur votre couple ou vice et versa, sachez concilier les deux. Faites attention de ne pas rester trop assis, bougez vous en avez besoin. Pensez à votre famille, car ils

risquent de se sentir délaissés. Capricorne: Vous trouverez la personne de vos rêves et votre couple sera en harmonie. Bougez tous les jours pour vous vider la tête. Attention car votre famille risque de vous faire des reproches, mais ne soyez pas trop sur la défensive car ils ne le feront pas volontairement. Verseau: Vous rencontrerez une personne qui vous rendra heureux. Vous aurez certains problèmes, mais en dormant et mangeant bien, ils devraient disparaître comme par magie. Vous devrez assumer toutes vous responsabilité, car votre famille sera plus exigeante que la normale. Poissons: Vous bouillonnez d’énergie, mais attention à ce que ça ne devienne pas une soupe chaude. Une vie loin d’être banale vous attend pour ce mois. Coté travail, priorisez un emploi dans le domaine des arts, c’est ce qui vous convient le mieux.

Recette pour étudiants pressés Sauce béchamel et ses alternatives

progressivement, remuer vigoureusement. Lorsque la sauce Le Mouton Noir sera devenue homogène, réduire La sauce béchamel est une recette la chaleur et laisser frémir entre 3 mais c'est trop long, c'est trop forçant, c'est simple à faire, et nous pouvons à 4 minutes toujours en remuant trop poussé, c'est quoi au juste l'Univers? facilement la modifier. Alors fréquemment. On n'est même pas un milliard de fois plus j’espère que vous allez l’apprécier. 4. Ajouter le sel, le poivre et la petit,onestmillemilliardspluspetit.Savaismuscade au goût. tu que le cerveau humain utilise seulement Ingrédients: 10% de son cerveau? Trop l'utiliser ça doit C’était la recette de base, mais le faire baisser pas mal, on devrait instaurer -1 ¼ tasse de lait vous pouvez ajouter du fromage et des cours de sommeil en classe, comme -2 cuillerées à soupe de beurre elle deviendra une sauce Mornay. ça nous nous concentrons sur le vide, qui -¼ cuillerée à thé de muscade (au Personnellement, je l’aime mieux est aussi utile que l'existence elle-même. goût) avec du fromage. Le fromage que Le vide existe, donc il mérite une attention -2 cuillerées à soupe de farine j’ajoute dépend de ce que j’ai. particulière. Je ferme les yeux. C'est beau -Sel et poivre au goût Cela peut être du parmesan, du le vide, je tomberai dedans et je pourrai mozzarella ou du suisse; c’est à observer ce vide tout l'infini du temps sans Préparation: votre choix le fromage. Mais dans jamais me lasser. Je pourrai voler, voler une vraie sauce Mornay, on ajoute encore et encore.À l'infini. Faire chauffer à feu moyen le lait soit du gruyère ou du parmesan. Et C'est alors que, je m'apprête à vivre jusqu’à la limite de l’ébullition. bon appétit! le moment le plus ordinaire, le moins 1. Pendant ce temps, faire surprenant et absolument, le plus chauffer à feu moyen le beurre, bouleversant pour un jeune homme de 19 sans le faire noircir. ans. 2. Ajouter la farine et remuer J'ouvris les yeux. avec le fouet pendant 2 minutes. 3. Ajouter le lait chaud

Annie Caron

15 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Horoscope

famille, vous vous sentirez légèrement étouffés par une mère bienveillante, mais vous saurez régler ce conflit. Cancer: En amour, vous rencontrerez quelqu’un d’intéressant mais hésitez a faire les premiers pas, rien ne presse apprenez à vous connaître avant. Du coté de la santé, vous devriez apprendre à vous détendre, le stress est mauvais à trop long terme. Vous exercerez une sorte d’autorité sur votre famille mais n’en abusez pas. Lion: En amour vous vous sentirez encore plus seul, mais ne vous en faites pas votre âme-sœur est dans les parages, regardez autour de vous. Vous sentirez une énergie nouvelle vous pénétrer, un regain de vitalité qui vous donnera la force de foncer. Attention de ne pas être trop exigent avec votre entourage, il se peut qu’ils vous délaissent à cause de sauts d’humeur. Vierge: En amour, vous regarderez partout, en oubliant peut-être de regarder juste à coté de vous. Qui sait, peut-être que l’amour de votre vie est là et attend que vous le remarquiez. Attention a ce que vous manger car manger trop de McDonald sera un désastre pour votre silhouette. Vous aurez de la rancune


Le Mouton Noir, aussi sur Internet! En complément à la version papier du Mouton Noir, devenez membre du groupe Facebook du Mouton Noir - Journal étudiant du cégep de Drummondville pour être les premiers à avoir accès à une foule de petits bonus en ligne et de l'information privilégiée.

Articles en ligne Consultez les articles du Mouton Noir publiés en primeur sur Facebook et soyez les premiers au courant! Vous aurez aussi parfois l'ocasion de voir des vidéos associées aux articles, qui ne peuvent bien évidemment paraître dans notre journal! Commentez les articles parus et faites avancer le débat!

Dates importantes

16 | Le Mouton Noir | Vendredi 7 octobre 2011

Soyez toujours au courant des dates importantes à retenir pour faire paraître un article, de l'information pertinente et, bien sûr, pour savoir quand le journal papier vous attendra sur les tablettes du cégep!

Un réseau qui grandit

Faire partie du réseau du Mouton Noir vous permettra de rencontrer d'autres étudiants du cégep de Drummondville qui apprécient notre journal. Hé, c'est déjà un bon point en commun, non?


Journal étudiant Le Mouton Noir - Édition de la rentrée 2011