Page 1

MOUNA DEGHALI Portfolio 2014-2018


Sommaire

Projets & Workshops

6

Inclusive Urbanism Migration: Tanger Workshop

8

RCR Workshop d’audiovisuel et de photographie Workshop

10 Tisser la rive Licence 3. Projet urbain

12 Dojo Licence 2. Centre sportif

15 Pavillon bois Licence 2. Stand d’exposition

18 Le Triolet Licence 2. Ecole de musique et salle de sport 22

L’estuaire Licence 1. Centre culturel et sportif

28

Parcourir la pente Licence 1. Résidence individuelle

31

Travaux graphiques


Mouna Deghali Contact 48 Avenue du XXème corps, apt. 511 54000 Nancy + 33 658 52 65 53 27 Février 1995 mouna.deghali@gmail.com

Née à Tanger, Maroc Permis B

Outils graphiques Autocad Archicad Revit Sketchup / Artlantis Photoshop / Illustrator / Indesign

Langues Français Anglais Arabe Espagnol

Bilingue Toeic 905/990 Bilingue niveau B2

Centres d’intêret Urbanisme, Paysage, Photographie Voyages, Cinéma indépendant, Graphisme


C.V. Formation académique Licence d’architecture Ecole nationale supérieure d’architecture de Nancy, France Baccalauréat général filière économique et sociale spécialité science politiques, Mention Bien. Lycée Français Eugène Regnault. Tanger, Maroc

[2014 - 2018] [06/2013]

Workshops & Formations MAS Urban Design Workshop organisé par le laboratoire urbain Think Tanger et par l’ETH de Zurich , Tanger, Maroc

[10/2017]

RCR Arquitectes: Workshop international d’audiovisuel et de photographie RCR LAB et Fondation Bunka, Olot, Espagne

[08/2017]

Semaine intensive de construction Association des Compagnons du Devoir de Jarville-la-Malgrange, France

[04/2015]

Expériences professionnelles Stage d’observation Agence BMT. Nancy, France

[01/2018]

Stage de première pratique Gremillet Architecture. Nancy, France

[05-07/2016]

Stage ouvrier TGCC Tanger, Al Houara Coastal Resort. Tanger, Maroc

[07-08/2015]

Stage de découverte Atelier d’architecture Hanae Bekkari. Tanger, Maroc

[08-09/2014]

Stage de découverte Cabinet d’architecture et d’urbanisme Noureddine Akrirout. Tanger, Maroc

[02/2009]


1

INCLUSIVE URBANISM MIGRATION: TANGER WORKSHOP Tanger, Maroc

Vue d’ensemble de la ville de Tanger depuis le quartier Khandeq ElWard 23 Octobre 2017

ETH Zürich MAS Urban Design Association Think Tanger Octobre 2017 La ville de Tanger est la plus grande agglomération de la côte Méditerranéenne du Maroc. Sa position géographique à la croisée de deux continents l’assujetti à des flux migratoires importants aussi bien étrangers qu’internes. De surcroît, la ville est aussi bien un centre d’immigration que d’émigration dû à sa proximité avec la côte Espagnole. Différentes temporalités de l’habiter se manifestent alors dans le paysage urbain. L’afflux continu de nouvelles populations et le fait que cette ville n’était pas préparée à une aussi brusque métamorphose démographique a entrainé une situation de crise de logement. Cette urbanisation galopante accompagne une désillusion de la modernité ainsi que la détresse des habitants des métropoles. La ville se gonfle d’orgueil, l’intérêt économique éclipse l’interaction sociale. Organisé par l’École Polytechnique Fédérale de Zurich dans le cadre du programme MAS Urban Design en collaboration avec l’association Think Tanger, le workshop de 7 jours auquel j’ai participé abordait la relation entre architecture, urbanisme et migration, et plus précisément l’impact des migrations à différentes échelles dans l’espace urbain Tangérois. Les visites étaient ponctuées de rencontres et de conversations avec des universitaires, des architectes et les autorités.

L’objectif était de produire à l’issue de ces 7 jours de travail et d’investigation de terrain des analyses de l’espace urbain Tangérois intégrant les problématiques migratoires. En formulant des premières hypothèses sur la manière dont l’espace est lié aux structures sociales, politiques, culturelles et économiques de la ville, l’enjeu a été de donner un premier aperçu sur les mécanismes en cours dans le fonctionnement de la ville.

Visites des locaux de l’agence TMSA, Port Tanger-Med

6


MOBILITY GOODS

PEOPLE

TOURISTS

LOCALS TANGER MED WORKERS

TRUCK

CARGO BOATS

FERRY

TAXIS

BUSES

COMPANY SHUTTLE SERVICE

LOCAL Workers

TRAIN

CAR/ SCOOTER

not Workers

WALK

Analyse de la mobilité

2nd Layer: Mobility Actors and Means of Transportation

Collage d’ambiance

Les marges de la ville, chantier à ciel ouvert

Appropriation des façades par les habitants

Vue aérienne des quartiers de logement informel

Axe principal de développement de la ville Directions de l’expansion Zones de logement informel

Schéma analytique de l’expansion de la ville

Visite du port Tanger-Mediterranée

7


2

RCR WORKSHOP INTERNATIONAL D’AUDIOVISUEL ET DE PHOTOGRAPHIE

Entrée de l’agence ‘Espai Barberi’, Olot

WORKSHOP Olot, Catalogne, Espagne

RCR Lab Arquitectes / RCR BUNKA Fundació Privada Encadrants: Hisao Suzuki, Jùlia de Balle, Alba Domènech Août 2017 Au fil de mon cursus d’études d’architecture où l’on est constamment amenés à produire des images de différentes natures, j’ai toujours été particulièrement sensible à la question de la représentation. Le travail de l’architecte se situe au milieu de cette interaction entre l’homme, le monde et ses représentations. Les images nous entourent, et façonnent une manière de percevoir ce qui nous environne. Notre perception du monde peut même ainsi se raconter comme une série d’images. Elles sont physiques ou mentales, sur papier, sur écran ou seulement imaginées, mais leur présence, voire leur omniprésence, est certaine. Ces séries nouent des liens forts, permanents et mouvants, entre soi et le réel. J’avais découvert l’oeuvre de RCR à l’issue de ma première année d’études d’architecture en 2015. Et j’ai le souvenir intact d’avoir été profondément émue, par les images de leur projets, et plus spécifiquement par leur capacité à transcender les métaphores entre la nature et l’architecture. J’étais émerveillée par la sensibilité du regard de Hisao Suzuki, photographe officiel de leurs

projets depuis l’émergence de cette agence, et cela s’est concrétisé en ce workshop de deux semaines qui s’est déroulé à Olot, en Aout 2017. Le workshop avait pour objet d’élargir les connaissance de l’audiovisuel et de la photographie, centrées sur l’architecture et l’espace à travers un cycle de conférences et de cours pluridisciplinaires (Analyses géographique du territoire, composition cinématographique, retouche numérique de photos, anthropologie, scénographie) La thématique de réflexion commune à tous les workshop de cette édition était la notion du Vide qui a fait l’objet d’un travail audiovisuel réalisé en groupe. Le deuxième exercice était un reportage photographique d’un projet de RCR au choix situé dans l’agglomération d’Olot. Des visites de sites récurrentes étaient prévues afin de documenter le lieu à différents moments de la journée.

8


Extrait de la série «Enraizamiento», Photographies personelles, Pavillon des bains, Olot

Images extraites de la vidéo produite

«The edge of the bell | Workshop AF 2017», disponible sur Vimeo.com Mouna Deghali, Tushig Dara, Miguel Guzmann, Zhen Li, Natalia Lorca Ruiz Espai Barberi, Olot

Une expérience humaine

Séance de présentation et d’entretien en présence des architectes

9


3

Plan masse du site projeté

TISSER LA RIVE

Projet urbain, Friche industrielle Nordon, Rives de Meurthe, Nancy Licence 3, Projet échell urbaine, ENSA Nancy / Prof. M. Verdier Septembre - Janvier 2016 Anciennement un quartier ouvrier, les quais des rives de Meurhte connaissent un regain d’interet depuis le projet de la ZAC Stanislas-Meurthe et des infrastructures sportives récemment ouvertes. Le quartier est caractérisé par de grandes qualités paysagère cependant, l’emprise des entreprises et des usines y est très importante, et fragmente considérablement l’espace accordé au piéton altérant sa lisibilité. Les premières orientations furent donc de restructurer les front de rue, et d’accorder une juste place à la voiture. Pour investir l’espace public, il nous a semblé important d’insérer à notre espace piéton un programme hybride apportant équipements, espaces de vie communs qui soulignent la qualité paysagère du site.

homme cinquantaine

quiétude / diversité sociale /intégration

‘ Le quartier le long de la rive est plutot agréable pour se promener par beau temps ‘

vielle dame 60 et 90 ans retraitée

changement/ évolution /rénovation / vide

‘ C’est assez lugubre au niveau de l’arret de tram, mais il ya un effort au niveau de la rive’

femmes quarantaine

proximité centre ville / agréable / vivant par beau

‘ J’y vais souvent pour un footing ou en famille , et puis ce n’est pas loin du centre

moche/ gris / pas pratique / quartier dortoir

‘ J’y vais rarement, c’est plutot triste et vide labàs ‘

jeune femme 25 ans étudiante

homme environ 70ans retraité

mère et fille

social / proximité centre / vivant le weekend

tranquille / calme / caché / pas pratique

Analyse urbaine et investigatoin de la perception des riverains

‘ c’est très agréable de se promener le long de la rive, j’y crois les habitués du coin ‘ Je prefère descendre pour aller aux rives a la station suivante, elle est plutot isolée l’ile de l’usine

10


Nouveaux espaces publics et piétons

Pont de Saint-Ma x

Gradins descendant vers la Meurt he

space solaire

Un nouveau point de vue sur la Meurthe

Coupe sur l’espace public le long du quai de la Meurthe

Réhabiliter les friches et générer de nouvelles dynamiques

Conserver l’identité du site Nordon

Vue d’ensemble sur le site projeté

Renforcer les modes de déplacements doux

axe routier majeur zone majeure d’activité front de rue a restructurer maillage de logement graduel ceinture verte nouvelle passerelle axes visuels percées paysagères

Schéma directeur de la zone étudiée

11


4

PROJET DE DOJO

Projet d’equipement sportif, Laxou

COUPE LONGITUDINALE Ech. 1:200

Licence 2, Projet architecture édification, ENSA Nancy / Atelier F. Besançon Mars - Avril 2017 Le projet de Dojo se situe sur les hateurs de la métropole nancéienne à Laxou, et s’implante sur la partie haute du terrain. Le contexte pavillonaire du site est à l’origine du concept du projet. La toiture s’articule en deux différentes séries de prismes qui distinguent les différentes parties du programme. Le batiment comprend deux niveau (RDC et sous sol), ainsi qu’un demi niveau en RDC. Cela permet de distinguer l’accès des sportifs, des visiteurs invités, ainsi que le personnel du dojo.

PLAN RDC Ech. 1:200

La structure du batiment est en maçonnerie avec des blocs de parpaing creux de dimensions standard (20x50x20cm). Celle ci repose sur des semelles filantes le long des murs extérieurs. L’enveloppe extérieure du batiment est en zinc, celle-ci est continue et se prolonge de la toiture au murs. L’isolation se fait ainsi du coté intérieur. La charpente en bois (madrier) repose sur les murs en maçonnerie qui est apparente de l’intérieur. Au niveau de l’appareillage, des blocs de parpaing creent un refend, ces retours permettent une meilleure lisibilité de la structure du batiment.

12


COUPE TRANSVERS Ech. 1:200

13


COUPE DETAIL DES JONCTIONS

14


5

PAVILLON BOIS

Stand d’exposition, sélectionné pour le Forum Bois Nancy 2017 Licence 2, Projet architecture édification, ENSA Nancy / Prof F. Besançon Mars - Avril 2017 Le projet de stand d’exposition est basé sur une trame de base carrée qui régule la composition du plan. Le choix constructif du projet s’est porté vers une structure de type Poteau-poutre (moisant-moisé). Le quadruple Poteau moisant offre la possibilité d’exprimer au travers d’une structure d’une ampleur de 100m2 une certaine legèreté grace à l’emploi de pièces de bois de section très fine. L’une des contraintes du projet est l’absence d’élements de fondation et de fixations mécaniques sur le sol. Le plancher est constitué de tasseaux et de panneaux en bois qui reprennet la trame du plan. La descente des charges s’effectue perpendiculairement au sol au travers de poteaux primaires disposés en équerre . Ceux ci soutiennent la structure. D’autres poteaux le long du mur de fond viennent stabiliser la structure et la rigidifier. Les poteaux sont entaillés afin que les traverses viennent s’y imbriquer et s’y fixer par des clous.

Détail d’assemblage

15


ELEVATION Ech. 1:100

COUPE TRANSVERSALE Ech. 1:100

16


17


R+2 Ech. 1:200

R+3 Ech. 1:400

R+1 Ech. 1:400

RDC Ech. 1:400

N 18


COUPE LONGITUDINALE Ech. 1:100

6

LE TRIOLET

École de Musique et salle de remise en forme, Villers-lès-Nancy Licence 2, Projet architecture publique, ENSA Nancy / Prof. M.-J. Canonica Novembre 2015 - Janvier 2016

Vue ouest du projet

Le projet s’implante sur la hauteur du terrain. Deux axes majeurs organisent la conception des espaces: Un axe oblique qui reprend la diagonale du double point de vue du terrain.Ainsi qu’un axe orthogonal en continuité du château afin de créer une continuité visuelle par rapport à celui-ci. L’accès principal à l’école de Musique se fait par le prolongement de l’escalier. Un décalage de forme vient créer un espace d’accueil cadrant ainsi la vue et soulignant un axe orthogonal. L’accès de l’auditorium en revanche mis au niveau du chemin haut. Une esplanade qui reprend l’oblique du bâtiment est agencée à ce niveau, pour faire de cette partie du terrain un espace ouvert pour l’ensemble des usagers du site.

Axes majeurs de conception du projet

La salle de remise en forme est accessible par un chemin en contrebas. Celle se déploie sur 3 niveaux qui lui sont propres et bénéficient du double point de vue.La salle de remise en forme communique avec l’école de musique par le biais du café rencontre qui se situe en jonction des deux parties du programme. Celui-ci est en légère suspension par rapport au terrain enforcer. Cet espace à double hauteur affirme l’axe oblique selon lequel le projet a été conçu.

19


Vue Est du projet

Entrée du centre de fitness (façades non représentées)

20


Entrée principale dans l’axe du Chateau

21


Collage d’ambiance, Centre culturel et sportif

22


7

L’ESTUAIRE

Maquette plan masse du site

Centre culturel et sportif, Rives de Meurthe, Nancy Licence 1, Projet usage/ temporalité/ matérialité ENSA Nancy / Prof. M. Franzen, V. Dervaux Mars - Juin 2016 Le terrain du projet se situe au niveau de l’ile jalonnée par l’usine des grands moulins de Paris à Nancy. Le projet s’est déroulé en plusieures phases d’étude distinctes visant à appréhender les différentes facettes de la conception: programmation, urbanisme, étude détaillée de l’éclairage naturel des espaces. Le complexe répond a trois programmes: un centre de d’aviron et de fitness, un espace de restauration et un espace polyvalent.

Exercice de programmation dans un gabarit cubique

La composition tramée du plan souligne la connexion fluide entre ces espaces, conçus tels des boites à ambiances distinctes. Tous les espaces sont éclairés naturellement, et offrent un double point de vue sur le site et ses remarquables qualités paysagères.

Plan masse du site

23


24


R+1 1. Espace détente 2 Café / bar 3. Restauration 4. Cuisine 5. Terrasse 6. Salle de séminaire 7. Kitchenette

8. Bureau 9. Réserve de la salle de musculation 10. Local technique 11. Salle de musculation 12. Terrasse 13. Mezzanine de la grande halle

RDC 1. Hall 2. Boutique 3. Bureau 4. Réserve de la boutique 5. WC 6. Bureau 7. Réserve café

8. Poubelle 9. Réserve atelier 10. Livraison 11. Atelier polyvalent 12. Cabines de change 13. Salle zen 15. Terrasse de mise à l’eau

25


FACADE NORD

COUPE LONGITUDINALE AA Ech. 1:400

COUPE LONGITUDINALE BB Ech. 1:400

26


ELEVATION NORD Ech. 1:400

ELEVATION SUD Ech. 1:400

27


28


8

PARCOURIR LA PENTE Résidence individuelle, Site fictif Licence 1, Projet parcours / ambiances / matières, ENSA Nancy / Prof. A. Schéou Octobre - Novembre 2014 Le terrain est une longue lanière en pente vers le lac: une vue magnifique mais des possibilités d’ensoleillement très limitées. La pente est balayée par la bise, le terrible vent du nord et l’ambiance y est vaporeuse. Ce réseau de contraintes ne laisse pas d’autre choi que d’enterrer partiellement la résidence dans la pente. Les batiments semblent etre des mouvements de terrain creusés de cours à l’abri du vent. La résidence compte deux larges constructions principales, architectures blanches, qui s’insèrent parfaitement dans les arbres, un troisième petit édifice, près du portail d’entrée, sert à la fois de maison de gardien et de chambre pour des assistants. A peine entré, le visiteur retrouve des vues sur l’éxtérieur en longeant un espace plus bas que la surface du terrain, et donne vue sur les ramures et au delà du lac. L’ensemble est un sol inventé, un paysage davantage qu’une succession de batiments. Il est jardin et parcours, en continuité avec la pente naturelle.

Croquis d’ambiance

29


Vue Sud sur la résidence principale

Vue d’ensemble de l’accès

30


9

TRAVAUX GRAPHIQUES

31


Dessin perspectif inspirÊ de Piranèse

32


Croquis, Villa Savoye, Le Corbusier

33


Plan masse graphique, Les Grands Moulins, Nancy

34


Plan Masse, Maison expĂŠrimentale de Muuratsalo, Alvar Aalto

35


Croquis in-situ, Place St-Epvre, Nancy

36


37


Mouna Deghali mouna.deghali@gmail.com

Mouna Deghali . Portfolio  
Mouna Deghali . Portfolio  
Advertisement