Issuu on Google+

comme mission impérieuse», a ajouté M. Belani. Il a relevé avec «consternation que l’emblème national a été profané en ce jour sacré du 1er Novembre qui symbolise la communion des peuples maghrébins dans l’épopée de la libération de l’Algérie», ajoutant que «l’Algérie escompte que ce grave incident ne se reproduira pas». «Cet acte grave n’aurait pas été possible sans le déchaînement de haine et de dénigrement qu’une partie de la classe politique et la presse marocaines se sont employées à cultiver parmi la population marocaine contre l’Algérie», a sou-

RAPPEL DE L’AMBASSADEUR DU MAROC À ALGER :

P. 7

MM. AMAr GHoul, MoHAMED El GHAzI Et Mme KHAlIDA touMI Sur lES cHANtIErS D’ExtENSIoN Du Métro

27-28 Dhou El Hidja 1434 - Vendredi 1er - Samedi 2 Novembre 2013 - N°14964 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

Le Président Bouteflika reçoit les vœux de hauts responsables de l’Etat CÉLÉBRATION DU 1er NOVEMBRE

2014, année charnière pour le transport dans la capitale

P. 9

lE MINIStrE DE l’INtérIEur, à l’occASIoN DE l’INStAllAtIoN Du wAlI D’orAN :

La question d’un nouveau découpage administratif « est actuellement posée » PêcHE

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu hier à Alger les vœux de hauts responsables de l’Etat à l’occasion du 59e anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954. Ainsi, le Chef de l’Etat a reçu les vœux du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du président de l’Assemblée populaire nationale, Mo-

hamed Larbi Ould Khelifa, du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, du président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci. Le Président de la République a reçu également les vœux du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaiz, du viceministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale popu-

laire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, du ministre des Moudjahidine, Mohamed Cherif Abbas, du ministre des Finances, Karim Djoudi, ainsi que du président de l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM), Said Abadou.

Le Président Bouteflika reçoit les messages de vœux de Souverains, de Chefs d’Etat et de gouvernement

P. 3

Encourager l'investissement productif

P. 6

P. 11

BArrAGES Du MoNDIAl-2014

M. MoHAMED cHérIf ABBAS à El Moudjahid :

«Faire prendre conscience aux jeunes de l’importance des enjeux présents et futurs»

P. 5

O W N y bu to k lic

Algérie-Burkina Faso : Halilhodzic va injecter du sang neuf P. 30

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

.d o

m

w

tenu le porte-parole du ministère. «Le ministère des Affaires étrangères souligne l’obligation pesant sur le pays hôte en matière de protection des personnels et locaux diplomatiques et consulaires algériens en vertu du droit international», a souligné M. Belani. «Dans ce contexte, le chargé d’Affaires du Royaume du Maroc a été convoqué, hier soir, au siège du ministère des Affaires étrangères et des explications circonstanciées lui ont été demandées», a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Alger prend note avec « regret » de la décision

!

PD

L’Algérie condamne l’acte «caractérisé» de violation des locaux de son consulat général à Casablanca, perpétré hier par un individu faisant partie d’un groupe de manifestants scandant des slogans hostiles à l’Algérie et à ses hauts responsables, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. «Ledit individu qui a eu le temps et la possibilité d’arracher le drapeau national de son mât n’a été arrêté, qu’après que son forfait ait été accompli, par un dispositif policier qui ne semble pas avoir la protection des locaux et des personnels consulaires algériens

w

o

m

o

L’Algérie condamne l’acte « caractérisé » de violation de son consulat général à Casablanca

h a n g e Vi e

C

O W N y bu to k C

lic

.c

XC

er

c u -tr a c k

w

w

.d o

w

w

w

F-

w

Ph. Billal

h a n g e Vi e

!

XC

er

PD

F-

c u -tr a c k

.c


Ramtane Lamamra à Paris le 13 novembre

EL MOUDJAHID

ALGÉRIE-FRANCE

Le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, a affirmé mercredi dernier que les consultations qu’a eues le secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères, Pierre Sellal, avec son homologue algérien, Noureddine Aouam, qu’il avait reçu la veille, s'inscrivent dans un contexte de "relance des relations avec l'Algérie" engagée, en décembre 2012, par la visite d'Etat du président français à Alger.

C

es consultations ont permis de préparer les prochaines échéances bilatérales importantes, à savoir la visite à Paris du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, le 13 novembre et la première réunion à Alger à la fin de l'année, du comité intergouvernemental de haut niveau qui sera présidée par les Premiers ministres des deux pays, a précisé le porte-parole lors d’un point de presse. Il a également indiqué que ces consultations ont été l'occasion de faire le bilan des progrès importants accomplis depuis la visite d'Etat dans de très nombreux secteurs, en particulier en matière de partenariat économique, de coopération agricole ou encore d'énergie et de transport. Le porte-parole du Quai d’Orsay a également précisé qu'une "attention particulière" a été portée à la jeunesse, comme l'avaient souhaité les deux Présidents à Alger, ajoutant que

les projets discutés en décembre 2012 en matière de renforcement de l'insertion professionnelle des jeunes et de

partenariat dans le domaine éducatif sont "en bonne voie". Il a, en outre, ajouté que les quatre premiers instituts d'enseignement supérieur technologique, annoncés lors de la visite du Président français, ont effectué leur rentrée pédagogique en septembre et que la réforme des programmes boursiers franco-algériens dans le domaine universitaire est également en cours et permettra de renforcer les échanges déjà très nombreux dans ce domaine. D'autres sujets relatifs à la dimension humaine des relations entre la France et l’Algérie ont, par ailleurs, fait l'objet d'"avancées lors de ces consultations", a indiqué le porteparole du Quai d’Orsay, soulignant que ces discussions ont été aussi l'occasion d'évoquer avec l'Algérie les questions régionales et internationales, en particulier, la coopération régionale et la lutte contre le terrorisme.

L'Algérie prend note avec "regret" de la décision L'Algérie prend note avec "regret" de la décision "injustifiée" du gouvernement marocain relative au rappel pour consultations de son ambassadeur à Alger, a indiqué jeudi dernier le ministère des Affaires étrangères. "Cette décision injustifiée constitue une escalade malencontreuse qui s'appuie sur des motifs fallacieux et attentatoires à la souveraineté de l'Algérie, dont les positions de principe sur les questions régionales et internationales ne sont susceptibles d'aucune remise en cause sous l'effet d'interférences étrangères", a souligné la même source dans un communiqué. "La position de principe de l'Algérie sur le nécessaire parachèvement de la décolonisation du Sahara occidental n'a jamais varié et le discours prononcé à Abuja par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, ne fait que rappeler la constance de cette position qui est non seulement connue mais largement soutenue par l'Union africaine, le Parlement européen, ainsi que par de nombreux autres acteurs internationaux", a précisé le

ministère. "La campagne ininterrompue de dénigrement de l'Algérie, menée avec acharnement par une partie de la classe politique marocaine, relayée et amplifiée par les médias publics de ce pays, est contraire des relations de fraternité, de coopération et de bon voisinage entre les deux pays", a indiqué la même source. Cette campagne "préméditée et cette escalade procèdent manifestement de la pratique connue visant à la bilatéralisation d'une question qui relève de la responsabilité des Nations unies", a-t-on affirmé. "L'Algérie, en ce qui la concerne, maintient en place l'ensemble de ses missions diplomatiques et consulaires dans le royaume du Maroc, ainsi que les chefs desdites missions qui poursuivent normalement leurs activités. Elle forme le ferme espoir que cet épisode malheureux dans le cours des relations algéro-marocaines pourra être contenu dans sa juste dimension et être rapidement dépassé", a conclu le communiqué.

MORT DES 92 MIGRANTS DANS LE DÉSERT DU NIGER

riat solide entre les Etats-Unis et l'Algérie sur un éventail de questions, notamment les questions politique, de la sécurité et de lutte contre le terrorisme, de l'économie et de la société civile'', souligne la porte-parole. La visite du chef de la diplomatie américaine en Algérie et le Dialogue stratégique, précise le département d'Etat, ''marquent le partenariat en plein essor entre les Etats-Unis et l'Algérie''. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait auparavant annoncé, à partir de Sidi Bel-Abbès, où il effectuait une visite de travail, le 23 octobre dernier, la visite de M. Kerry à Alger. "(...) Début novembre, le secrétaire d'Etat américain effectuera une visite en Algérie pour avoir notre avis (sur les questions internationales). L'Algérie est demandée sur la scène internationale", avait-il déclaré.

L'Algérie "profondément" affectée

L'Algérie est "profondément" affectée par la mort de 92 migrants, la plupart de soif, dans le désert du Niger, et qualifie d' "épouvantable" ce drame migratoire, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. "Nous sommes profondément affectés par ce drame épouvantable et nous présentons au gouvernement et au peuple nigériens ainsi qu'aux familles éplorées nos sincères condoléances", a déclaré M. Belani à l'APS, ajoutant "En cette sainte journée, nous prions à la mémoire des disparus". Au total, 92 personnes (52 enfants, 33 femmes et 7 hommes) qui tentaient de rejoindre clandestinement l'Algérie sont mortes en début octobre dans le désert du Niger suite à une "panne de camions transportant des migrants en direction de Tamanrasset", selon Niamey. Les corps, en décomposition, ont été retrouvés mercredi dans divers endroits et en petits groupes. Certains ont été dévorés par des chacals et autres fauves, selon des témoignages d'un responsable d'une ONG locale. Suite à cette catastrophe, le gouvernement nigérien a décrété à partir de vendredi trois jours de deuil national.

Les réponses du ministre du secteur demain

Examen des 60 propositions d’amendement Dans le cadre de l’élaboration du rapport complémentaire devant for-

collecte de papier utilisé et de déchets ménagers de la taxe forfaitaire de 5% sur plusieurs étapes a également été proposée par la commission. Il est à rappeler que le texte de loi sera voté lors d’une séance plénière mardi 12 novembre avant son examen au niveau du Conseil de la nation. Par ailleurs le bureau de l’APN a examiné 24 questions déposées à son niveau, dont 22 ont été acceptées, qui seront soumises au gouvernement alors que les deux autres ont été rejetées car ne réunissant par les conditions de forme. Houria A.

36e CONGRÈS DE L'UPA Une délégation parlementaire au Gabon Une délégation parlementaire algérienne représentant les deux chambres conduite par M. Bouzid Bedida, membre du Conseil de la nation et du comité exécutif de l'Union parlementaire africaine (UPA) participera demain à la 63e session du comité exécutif et au 36e congrès de l'UPA et ce, du 4 au 8 novembre pro-

O W N y bu to

RAPPEL DE L'AMBASSADEUR DU MAROC :

EXAMEN DU PROJET DE LOI DE FINANCES 2014 :

maliser les propositions d’amendement du contenu du projet de loi, le bureau de l’Assemblée populaire nationale a tenu jeudi une réunion sous la présidence de Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de l’APN, consacrée à l’examen des 60 propositions d’amendement. Dans son rapport préliminaire, la commission des finances et du budget de l’APN avait proposé une vingtaine d’amendements touchant plusieurs articles du texte de loi dont l'élargissement des facilités fiscales et l’activité des concessionnaires de véhicules. Elle a demandé l’abrogation de l’article relatif à l’interdiction pour les concessionnaires de véhicules d'accorder des crédits à leurs clients pour l'achat de voitures, estimant que ces derniers sont libres de choisir une formule pour traiter avec leurs clients. Un autre amendement a été introduit pour élargir l’exonération fiscale sur les revenus des sociétés pour englober outre l’engrais urée fabriqué localement, l’engrais de l’ammoniac appelé engrais azoté. L’application des exonérations et facilités fiscales aux personnes physiques qui exercent les activités de

w

k

7

Le département d'Etat américain confirme la visite de John Kerry à Alger

L’Assemblée populaire nationale reprendra demain, dimanche, ses travaux lors d’une séance plénière, présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, consacrée aux réponses du ministre des Finances, Karim Djoudi, aux interrogations et préoccupations soulevées lors du débat général du projet de loi de finances et de budget pour 2014 dont l’examen s’est achevé mercredi par les interventions des présidents des six groupes parlementaires. Le projet de loi, soumis à l’appréciation des députés lundi dernier, a connu un large débat durant lequel 123 interventions ont été enregistrées en plus des communications des six groupes parlementaires. Les dispositions financières et budgétaires du projet de loi ont fait l’objet lors de son examen du consensus des groupes parlementaires sur la nécessité de renforcer l’économie pour la protéger contre les crises mondiales insistant sur le contexte régional et international peu instable.

!

PD

chain à Libreville (Gabon). Les participants examineront plusieurs questions dont le budget 2014 de l'Union et le rôle des parlements africains dans la mobilisation des efforts des gouvernements et des peuples pour mettre fin à toutes les formes de conflits armés dans le continent africain, selon un commu-

Vendredi 1er - Samedi 2 Novembre 2013

niqué du Conseil de la nation. Le soutien à l'investissement privé dans le secteur agricole pour garantir la sécurité alimentaire en Afrique et le rôle des femmes dans le règlement des conflits en Afrique, seront également au menu des discussions, a souligné la même source.

.d o

m

w

ETATS-UNIS - ALGÉRIE

Le département d'Etat américain a confirmé jeudi dernier dans un communiqué la visite du secrétaire d'Etat américain à Alger, John Kerry, mais sans préciser la date de cette visite. Le département d'Etat a indiqué que M. Kerry effectuera un périple du 3 au 11 novembre qui le mènera dans des pays de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, dont l’Algérie. Au cours de sa visite à Alger, le secrétaire d'Etat américain rencontrera de hauts responsables algériens et coprésidera avec le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, la deuxième réunion du Dialogue stratégique USA-Algérie, a précisé la porteparole du département d'Etat, Mme Jen Psaki. Lancé en octobre 2012 à Washington, ce Dialogue stratégique ''témoigne de l'étroite coordination et du partena-

h a n g e Vi e

o

m

o

.c

XC

lic

O W N y bu to k lic C c u -tr a c k

w

w

.d o

w

w

w

F-

er

Nation

w

C

h a n g e Vi e

!

XC

er

PD

F-

c u -tr a c k

.c


El modjahid 1 2 novembre 2013