Issuu on Google+

L’INVITE DU MOIS

INTERVIEW

RALLYE

$

SPORT

1


VOTEZ POUR MOI !

Mes chères motardes, mes chers motards,

Ce n’est pas en tant qu’élue que je m’adresse à vous mais en tant que candidate à l’élection Personnelle. Mon programme tient en quelques points que je vais vous détailler : 1 / compte tenu de la crise financière qui frappe aujourd’hui, je m’engage à ne pas coûter trop cher à l’achat. 2° / pour rester dans le domaine des dépenses, je m’efforcerai de ne pas trop consommer même en cas d’essorage frénétique de la poignée de gaz, je veillerai à un débit raisonnable de l’arrivée d’essence. 3°/ dans cette période de troubles, il vaut mieux garder le cap, j’ai pris à cet effet deux décisions : - concernant la fourche avant, cette dernière sera inversée et de gros diamètre - pour l’arrière, vous pourrez confier votre postérieur à un mono amortisseur fabriqué avec les meilleurs éléments. 4°/ L’Europe doit continuer ses efforts, je ne manquerai donc pas de m’équiper de pneus issus de la communauté européenne où je ferai jouer la concurrence en sélectionnant le meilleur rapport qualité/prix. 5°/ Pour ce qui est du sport, qu’il est nécessaire de pratiquer, je m’engage à vous emmener voir le Bol d’Or, le Grand Prix de France et les 24 Heures du Mans tous les ans. Concernant les cinq fruits et légumes nécessaires par jour, je vous éviterai les poireaux, les prunes et les amandes pour préférer la patate et la banane ! Mes chers pilotes, je m’efforcerai en conclusion de vous rendre heureux et libres. Dans l’attente d’être votre future machine, je vous dirai simplement : Vive la route, vive l’arsouille ! JEF

2


N°3 janvier 2011

EDITO

P2

ACTUALITES

P4

RALLYE

P 15

Le Dark Dog Moto Tour fête ses 10 ans Le Tunisia Rally Tour

INTERVIEWS

P 19

MARCO MELANDRI Vice-Champion du Monde WSBK 2011 LORIS CAPIROSSI Ex Pilote MotoGP HECTOR BARBERA Pilote Ducati-Pramac MotoGP SIMON DANILO Seul Français engagé en Red Bull MotoGP Rookies Cup

P 23

BOUTIQUE Sélection élue « Produits de l’Année » aux JPMS 2012

SPORT

P 26

MotoGP : Stoner encore devant Les Moto2 en action à Jerez (Espagne) On ne saurait oublier les Moto 3 … Championnat du Monde Superbike, C’est reparti ! Championnat de France Open de Vitesse 30 ans déjà … Championnat du Monde d’Endurance 2012 Les dernières news du paddock FSBK

P 36

AGENDA

Comité de rédaction Directeur de la publication : Jean-François FOREST Rédacteur en Chef : François MICHEL Comité : Christophe MOIRAND, François MICHEL, Infographiste – Webmaster : Sébastien FOREST

S.A.S EDIFORT – 25 rue de Ponthieu 75008 Paris - RC en cours E-mail : contact@motowebzine.fr Site : www.motowebzine.fr Les articles sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs.

3


Etre Champion du Monde MotoGP, sans son permis de conduire Moto est-ce possible ? Oui ! Jorge Lorenzo en est la preuve puisqu’avant cette nouvelle saison sportive, il décida de remédier à cela en rentrant dans la peau de Monsieur « Tout le Monde » pour endosser le rôle d’élève en moto-école et ainsi obtenir le permis Moto … Jorge Lorenzo appliqué sur son slalom Jorge Lorenzo avait surpris ses fans sur les réseaux sociaux le mois dernier en annonçant qu'il venait de passer l'épreuve théorique pour obtenir le permis moto et l'Espagnol s'attaque maintenant à la pratique, ce qui ne devrait être qu'une simple formalité pour le Champion du Monde MotoGP™ 2010. A son retour du Test de Sepang, le pilote du team Yamaha Factory a repris les leçons sur les routes de la montagne de Montjuïc, à Barcelone, un lieu privilégié par les écoles de conduite. "J'ai passé le permis voiture à 18 ans et jusqu'ici je n'avais pas essayé de passer celui pour les motos parce que je n'en ai pas besoin pour courir. Mais maintenant j'ai envie de rouler en moto en ville et j'ai donc commencé les démarches," a affirmé Lorenzo. Au guidon d'une Yamaha YBR 250cc, Lorenzo découvre un autre monde régi par des règles bien différentes de celles de circuit et sans chronométrage. "Mon professeur, Javi, est la première personne qui m'ait demandé d'aller moins vite et je devrai faire attention le jour de l'examen. Je dois ralentir, ce dont je n'ai pas l'habitude parce que je cherche en général à aller toujours plus vite. Il faut donc changer de mentalité et bien séparer les deux choses, il suffit d'aller vite sur piste et de bien conduire sur la route, ce n'est pas compliqué."

4


Alessandra, la fille du pilote australien et de sa femme Adriana, est née jeudi à 21h55 en Suisse, dans un hôpital de Lausanne. La première fille de Casey Stoner et de sa femme Adriana est née hier à Lausanne, en Suisse, où le couple australien réside durant la saison. La nouvelle a été confirmée par le team Repsol Honda sur Twitter : "Nous sommes très heureux d'annoncer qu'Alessandra Stoner est née le 16 février 2012 à 21h55 et pèse 2,8kg. La mère et le bébé sont en parfaite santé." Le premier enfant du Champion du Monde MotoGP 2011 est donc né le jour du 33ème anniversaire de Valentino Rossi, une coïncidence qui ne cessera d'être commentée sur les réseaux sociaux. Casey Stoner dispose encore de quelques jours pour rester auprès de sa famille avant de partir en Malaisie pour participer au second Test Officiel de la pré-saison, sur le Circuit International de Sepang, où il avait dominé les premiers essais de l'année début février.

Le pilote italien, qui compte plus de 574 000 abonnés à son compte, a remercié ses fans en tweetant: "Merci à tous pour les messages de félicitations qui me sont venus du monde entier. D'Italie, d'Angleterre, de France, de Malaisie, d'Indonésie, du Japon, des EtatsUnis… C'est fantastique !". Dans un autre tweet, 'Il Dottore' rappelle l'importance de la saison 2012 à ses yeux et affirme : "Merci à tous. Cette année nous devrons porter haut et fort le nom de Bologne et faire honneur à Ducati dans le monde entier."

5


Edgar Heinrich (53 ans) prendra la direction de BMW Motorrad BMW studio Design Group à partir du 1er Juillet 2012. Heinrich succède à M. David Robb. Après des études de conception, Edgar Heinrich a commencé sa carrière comme dessinateur au Département Moto de BMW en 1986. Dans le cadre du Studio BMW Motorrad Design, il a été chef de la conception des véhicules, sous la direction de David Robb sur la période 2007-2009. En Juillet 2009, sa carrière l'a emmené en Inde. Pendant son mandat avec BMW Motorrad Edgar Heinrich était responsable de la production de véhicules comme le premier modèle à 4 soupapes R 1100 RS et RT, K 1200 S et R, et les motos HP Megamoto victorieux dans le Paris-Dakar. Il était responsable de projets, y compris dans le mouvement du succès GS. Sous sa direction, l'équipe de conception a créé la moto S 1000 RR, la série F 800/650, G 450 X et aussi d'étudier pour la BMW Concept personnalisé. Edgar Heinrich a également été impliqué dans le développement de la conception des premiers vélos de randonnée 6-cylindres et le nouveau maxi-scooter. Les vélos occupent également une grande partie de son temps libre. Ses passions incluent la préparation des motos sportives, la restauration, la collection de modèles vintage et, en particulier, la conduite. Edgar Heinrich déclare : «Je suis très heureux de revenir à BMW Motorrad, c’est une excellente occasion d'être impliqué dans la transformation de l'avenir des deux-roues de BMW Group, en collaboration avec une équipe fantastique. " Edgar Heinrich est un excellent dessinateur et motard passionné qui a déjà apporté d'importantes contributions à la conception de BMW Motorrad au cours de ses nombreuses années d'expérience. Je suis impatient de travailler avec lui pour apporter BMW Motorrad obtenu des succès importants dans le futur », a déclaré Adrian van Hooydonk, Senior Vice-Président de BMW Group Design. David Robb (56 ans), l'ancien chef de BMW Group Design Studio moto, a quitté l'entreprise après 18 ans. Sous sa direction, l'équipe de conception a produit le développement du portefeuille de produits BMW Motorrad, passant de trois à six lignes de modèles, ayant ainsi créé une large gamme de produits tels que les vêtements et accessoires pour BMW Motorrad. La première moto conçue sous la direction de David Robb a été la BMW K 1200 RS. Plus tard, suivie par des modèles tels que le premier R 1200 C, K, avec l'innovant moteur 4 cylindres monté transversalement, la série F et parallèle 2 cylindres avec l'Enduro R 1200 GS. Récemment, il ya eu d'autres modèles intéressants comme le moteur de moto BMW avec 6 cylindres en ligne, la K 1600 GT / GTL et la BMW S 1000 RR. Les premiers maxiscooters BMW C 600, C 650 Sport et GT viennent d'être présentés. Adrian van Hooydonk, Senior Vice-Président de BMW Group Design, a déclaré: « Je tiens à remercier David Robb pour ses nombreuses années de travail fructueux et lui souhaitons tout le bien pour l'avenir.

6


L'équipe de Swan Yamaha a aujourd'hui (lundi) a confirmé que la sensation du monde de Superbike Noriyuki Haga sera la fin de leur line-up pour l'édition 2012 MCE assurance championnat britannique de Superbike, comme il remplace de façon permanente les blessés Ian Hutchinson pour la saison prochaine. Haga favoris des fans est célèbre pour son style de pilotage flamboyant avec beaucoup de son succès du Championnat du Monde dans le passé alimenté par Yamaha. Haga as japonais rejoint le MCE BSB championnat avec l'équipe de Swan Yamaha après un record de 43 victoires en Championnat du Monde, terminant deuxième dans la course au titre à trois reprises (2009, 2007, 2000) et la sécurisation troisième du classement général dans quatre autres saisons (2008, 2006, 2005, 2004). Haga a déjà célébré le succès sur les circuits du Championnat BSB MCE au niveau mondial, y compris podiums à Brands Hatch, Donington Park, Silverstone et Assen que le candidat japonais se prépare pour sa première saison complète dans la MCE BSB qui se mettra en branle à Brands Hatch le week-end de Pâques (6 -9 Avril).

Haga a déclaré: "C'est un nouveau défi pour moi de courir en BSB et je suis maintenant prêt pour la nouvelle saison avec Yamaha Swan. Je pense que, après de nombreuses années dans la même série ce sera une sorte de redémarrer ma carrière de course. BSB a beaucoup grandi et j'ai grand soutien des fans au Royaume-Uni, de sorte que j'aimais l'idée de la course dans le Championnat. Il sera également un retour à la Yamaha, où j'ai passé tant d'années en prenant de nombreuses victoires et maintenant je me sens comme si je vais retrouver ma famille. J'ai gagné des courses avec Yamaha avant dans le Championnat du Monde et maintenant j'espère que nous pouvons le faire à nouveau en BSB. Je ne sais pas plusieurs circuits en Angleterre et le championnat BSB mais je ferai de mon mieux pour obtenir des résultats de cette année pour les fans, moimême et pour Yamaha. Nous allons commencer à tester bientôt et je suis très heureux de revenir sur la voie que nous avons de grandes ambitions pour cette saison. Enfin j'espère que Ian Hutchinson peut récupérer rapidement de sa blessure. " Propriétaire de l'équipe de Shaun Muir a conclu: "C'était une situation difficile pour l'équipe Yamaha Swan quand Ian (Hutchinson) a été mis à l'écart avec seulement quatre semaines qui restent avant de commencer notre programme d'essais pré-saison. Nous avons ensuite dû mettre à la recherche d'un remplaçant et le résultat pour nous n'aurait pas pu être mieux. Nous sommes absolument ravis que Noriyuki se joindront à nous et nous sommes maintenant impatients de l'accueillir dans l'équipe. Noriyuki a une telle grande expérience de la course Superbike et cours de sa carrière a toujours eu un fort partenariat avec Yamaha et nous sommes heureux que nous puissions continuer cette relation de cette année. Le Swan Yamaha équipe a remporté le titre de la saison dernière et Noriyuki est vraiment prêt à relever le défi de BSB et vient de courir ici pour gagner. " Swan Marketing Manager Mark Alldred conclut : «Nous sommes ravis de confirmer la ligne de l'équipe complète pour la saison 2012 après une blessure malheureuse de Ian. Nous sommes ravis d'accueillir Noriyuki Haga à l'équipe à ce stade tardif. Il a un pedigree exceptionnel au plus haut niveau et sera un concurrent sérieux pour le championnat cette année. Nous avons un grand coureur line-up à Swan Yamaha avoir signé deux des meilleurs coureurs du championnat. Nous leur souhaitons à la fois la meilleure des chances pour la prochaine saison. » -

7

7


Yamaha présente la Super Ténéré Limited Edition disponible en deux versions suréquipées : finitions "Blue factory" ou "Black factory" avec silencieux Akrapovic Titane, GPS Garmin Zumo 200, flancs de carénage, caches latéraux et kit stickers. Prête à partir ! 1 – Silencieux Akrapovic Titane 2 – GPS Garmin Zumo 220 3 – Flans de carénage 4 – Caches latéraux 5 – Kits stickers

Après de nombreuses demandes de ses clients, Kawasaki relance le Kawasaki Tour pour une édition 2012. En tout, ce ne sont pas moins de 19 étapes qui sont prévues à travers toute la France. Bien entendu, après avoir vu dans la presse et sur les salons, les nouveautés 2012 ainsi qu’une majeure partie de la gamme, vous avez maintenant la possibilité de les essayer. Amateurs de sportives vertes, fans de roadsters , amoureux de customs, voici la liste des machines que nous vous proposons : ¬ Gamme Roadsters : Z1000, Z750R et ER-6n ¬ Gamme Néo-rétro : W800 Special Edition ¬ Gamme Trails : Versys 1000 et Versys 650 ABS ¬ Gamme Customs : VN900 Classic Special Edition et VN1700 Classic Tourer ABS ¬ Gamme Routières : 1400GTR, Z1000SX, ER-6f et ZZR1400. ¬ Gamme Sportives : Ninja ZX-10R ABS et Ninja ZX-6R. Si vous souhaitez participer au Kawasaki Tours 2012, pensez à réserver votre essai à l’avance chez votre concessionnaire pour avoir l’occasion de réaliser votre test dans les meilleures conditions. Informations, programme et dates : www.kawasaki.fr

8


GS TROPHY France 2012 :

GS DAYS 2012

Pour cette 2ème édition les modalités de participation restent inchangées, tous les possesseurs de GS depuis la R 80 GS à la dernière R 1200 GS avec ou sans expérience peuvent participer. Le GS TROPHY est d'ailleurs interdit aux licenciés Enduro et Motocross.

Premier rassemblement organisé pour les amoureux de la GS qui souhaitent se rencontrer et échanger autour de leur passion.

Les motos et leurs pilotes seront répartis par catégorie selon l'époque et la compétitivité de leur GS. 150 participants maximum, prendront le départ de ce challenge, pour une participation de 299€ incluant : l'inscription, le road book, les repas de jeudi soir à samedi soir, un espace réservé au bivouac des concurrents dans le parc du Château de Massilan. La première journée sera réservée à l'accueil : inscription, repérage, remise du road- book, briefing... Ensuite, les participants rentreront dans le vif du sujet avec deux jours d'épreuves : pilotage tout terrain sur 3 parcours avec 3 niveaux de difficulté, mais également des épreuves sportives et techniques qui départageront les pilotes les plus vaillants et les plus astucieux. Nouveauté 2012, cette édition permettra pour les 3 pilotes les plus « compétitifs » de se qualifier directement pour participer au GS TROPHY INTERNATIONAL 2012 qui aura lieu en novembre en Amérique du Sud. Les épreuves permettront à tout le monde de participer, la sélection s'effectuant plutôt sur la régularité et le sens de l'orientation, l'habileté et la débrouillardise. Le samedi soir, une grande finale départagera les 10 pilotes en lice. De nombreux lots seront à gagner dont 3 inscriptions au GS TROPHY INTERNATIONAL 2012 qui se déroulera en Amérique du Sud.

Au programme des road books régionaux touristiques, des conférences de grands voyageurs, des exposants, un accès gratuit pour bivouaquer et bénéficier des structures d’accueil dans le parc du Château de Massillan. Mais surtout ce sont trois jours de dépaysement et de convivialité partagée le temps d’un week-end dans un endroit de rêve et de vivre au rythme de la GS. Le samedi soir tous les participants du GS TROPHY et des GS DAYS seront invités pour une soirée riche en couleur ou bonne humeur ou les festivités rythmeront la nuit… Evidemment, tous les passionnés de motos et de sports mécaniques sont attendus au GS TROPHY 2012 pour encourager les concurrents et partager ensemble leur goût du challenge, leur soif d’aventure dans le respect de la nature. Actualités, vidéo, détails sur : www.gstrophyfrance.com BMW Motorrad DAYS à Garmisch Partenkirshen du 6 au 8 juillet 2012 Les BMW Motorrad Days sont le plus grand rassemblement BMW motos au monde avec plus de 30 000 participants. Cette manifestation fait partie de ces rares rassemblements où l’on vient en famille pour partager des moments d’émotion, de convivialité autour de la passion de la moto en toute simplicité, bonne humeur et sécurité. Sur place nous mottons une structure d’Hospitality pour accueillir tous les passionnés venant de France.

9


Refonte graphique du site web, préparation physique et mécanique, rendez-vous sur les salons, validation des partenariats... L’hiver est certes long, mais je ne me laisse pas aller pour autant, et je prépare activement la nouvelle saison qui arrive vite, très vite ! Mes objectifs, en championnat de France Superbike, sont simples : faire briller les couleurs de ma BMW S1000RR ; retrouver le chemin des podiums et, tant qu’à faire, de la plus haute marche. Ça va barder ! Je tiens également à poursuivre mon effort sur la communication, afin de continuer à partager mon aventure avec le maximum de monde. C’est pourquoi j’ai souhaité remettre au goût du jour mon site web, pourtant « âgé » de onze mois seulement ! Des graphismes plus attrayants et un contenu optimisé devraient me permettre de dépasser la barrière des 50 000 visiteurs et 100 000 pages vues, chiffres obtenus depuis l’ouverture de mon site en février 2011. Côté vidéo, je vous prépare quelques petites choses sympas, avec un premier rendez-vous donné courant février. Là encore, j’espère dépasser les 30 000 visionnages (chiffre web 2011, hors projections sur les conventions, salons...). J’ai profité de l’intersaison pour me rendre sur les deux rendez-vous majeurs du monde la moto en période hivernale : le Salon de la Moto de Paris et les JPMS. Segura au Salon de la Moto (183 026 visiteurs), puis Yacco et Devil aux JPMS, ont exposé chacun un exemplaire de ma S1000RR 2011 aux yeux du public. J’étais heureux de constater l’importante affluence des passionnés autour de mes machines, seules représentantes du plateau FSBK aux JPMS ! Bref, vous l’aurez compris, je fais mon maximum pour que mes partenaires restent au top de la visibilité. Car sans eux, sans vous, mon aventure de « pilote privé » ne pourrait pas être. A très bientôt pour des news fraîches ! GD45 10


Jérémy Joly roulera en bleu cette saison. Champion du Monde Junior en titre, le sudiste a choisi de poursuivre sa carrière dans une structure privée Freegun Racing avec le soutien de la concession Yamaha Sprint Bike 69 et Yamaha. « Cela faisait 2 ans que je pensais monter ma propre structure », commente Jérémy. « Cette saison je me sens prêt et je compte bien donner du fil à retordre aux tops pilotes de ma nouvelle catégorie ». Pour cette saison, « JJ », avec l’aide de Yamaha Motor France se frottera aux tops pilotes de la catégorie Enduro 1 dont ses compatriotes Antoine Méo, Fabien Planet et Rodrig Thain, ses ex-rivaux dont le Finlandais Antti Hellsten et l’Espagnol Lorenzo Santolino ou encore le duo Finnois Eero Remes–Matti Seistola … « Pour sa première saison dans les catégories Séniors de l’Enduro Mondial, l’objectif de Jérémy est déjà très clair », poursuit son manager Michel Saint-Jean. « Il devra accrocher de belles places d’honneur et pourquoi pas terminer dans le Top 5 de la catégorie. En Championnat de France, c’est le titre qu’il vise ! Enfin, son programme prévoit également une participation au Trèfle Lozérien avec l’espoir d’être sélection par la FFM pour participer aux ISDE en Allemagne ». L’engagement de Jérémy Joly tournera autour d’une structure privée : Freegun Racing. Il disposera d’un mécanicien : Franck Boulisset, l’ex mécano de Marc Germain, d’un suiveur Christophe Brissa et de son père Jean-Benoît Joly. C’est également logiquement que Freegun Racing et Jérémy Joly s’est tourné vers Yamaha qui dispose de l’une des meilleures machines de la spécialité : la Yamaha YZ250F homologuée pour l’Enduro par son partenaire Motorbike. Pour la saison 2012, l’équipe disposera de six motos. Enfin, Jérémy Joly reçoit cette année le soutien de la Fédération Française de Motocyclisme. « Jérémy est un pilote à part », poursuit Michel Saint-Jean. A 22 ans (depuis le 21 janvier dernier), il est très attaché aux valeurs humaines comme Yamaha et c’est un garçon très positif dans l’approche de son métier. C’est aussi quelqu’un de simple et attachant. Il vit chez ses parents, et jusqu’à l’an passé travaillait dans l’entreprise familiale spécialisée dans la construction et l’installation de piscine à Villetelle entre Montpellier et Nîmes. Il partage ses loisirs avec Julia, sa jeune amie de 21 ans, qui suit des études supérieures de commerce en Angleterre ».

11


La marque jouit également d’une belle réputation, étant l’une des plus victorieuses dans l’histoire du sport moto avec 49 titres mondiaux depuis sa fondation en 1945 : 38 en GP, 2 victoires récentes en Superbike et 9 en Motocross.

Max BIAGGI Eugene LAVERTY lors de la présentation 2012

Mardi 7 février, à Milan se tenait la présentation de APRILIA Racing Team qui participera au championnat WSBK 2012. Cette année Aprilia sera sur la ligne de départ avec deux pilotes : l’éternel Max BIAGGI et le prometteur Eugene LAVERTY, tous deux déterminer à emmener leur RSV 4 sur la plus haute marche du podium. Pour la quatrième année consécutive Aprilia participera au championnat Superbike, qui débutera le 26 février à Philip Island en Australie, en temps qu’équipe majeure de la compétition. “Je peux vous assurer que cette année encore, tout le monde devra compter sur nous !” déclare Max Biaggi Aprilia a de belles cartes en mains cette année : la firme de Noale pourra compter sur l’expérience de Max BIAGGI, 5 fois champion du monde Superbike et seul italien de l’histoire à avoir gagné cette compétition (sur Aprilia RSV 4 en 2010 notamment) et sur l’enthousiasme du jeune Irlandais, Eugene LAVERTY qui a réalisé une très bonne saison en 2011.

Pour remporter cette compétition trépidante, Aprilia mise à nouveau sur son pari de technologie et d’innovation qu’est le 4 cylindres RSV4, un moteur de 1 000cc caractérisé par une architecture étroite inédite. Ce moteur est né d’un projet ayant pris forme au sein du département Racing d’Aprilia et ayant été simultanément développé en version route pour combler les motards enthousiastes. Max BIAGGI commente à son sujet : “ Je regarde cette moto depuis le jour où je l’ai découverte et où j’ai pu la conduire et je suis certain que nous avons beaucoup à dire et beaucoup de courses à gagner ensemble.” Pour coordonner les opérations du coté des stands et permettre aux deux pilotes d’exploiter pleinement leur machine, Luigi Dall’Igna reste à la direction du département course d’Aprilia, accompagné du Team Manager Dario Raimondi. Le stand de Max BIAGGI accueil un nouvel arrivant avec Aligi Deganello en charge du poste de chef mécanicien. Eugene LAVERTY, lui, laissera sa RSV4 entre les mains expertes de Marcus Eschembacher.

De son côté, Eugene LAVERTY semble armer d’un savoureux mélange composé de sérénité et d’ambition : “ C’est ma deuxième saison en Mondial Superbike, ma première avec le 4 cylindres de Noale, mais je suis déterminé à accumuler le plus de podiums possible et à ramener des victoires à la maison.”

12


Crescent Suzuki a dévoilé son nouveau GSX-R 1000 2012 et présenté la société Solutions Fixi au titre de co-sponsor pour ses deux pilotes, John HOPKINS et Leon CAMIER pour le Championnat du Monde Superbike 2012. Paul Denning – Team Manager : « L'équipe a fait un travail magnifique pour préparer la nouvelle GSX-R pour ce niveau de compétition, le souci du détail est impeccable et je pense que ce sera le GSX-R le plus avancé jamais proposé grâce à la dure labeur Yoshimura sans oublier l'attitude proactive du développement du moteur qui nous a également permis d'être aussi bien préparé pour Phillip Island que nous le sommes. L'équipe est très motivée et nous allons maintenant optimiser chaque chose à son meilleur niveau ! » «Je tiens à remercier Richard Wynn et ses co-directeurs chez Fixi pour leur soutien continu et élargi. Je tiens également à remercier Ronald Kabella et l'équipe de Motorex ainsi que tous nos partenaires pour leur engagement autour de Crescent Fixi Suzuki sur le monde Championnat Superbike. Enfin, merci à l'équipe Sign Language, nouveau partenaire, qui finalisa rapidement la livrée graphique et l’habillage. Richard Wynn - chef de la direction, Fixi Plc: « Fixi offre du sur mesure et nous ne sommes pas étrangers à Crescent Fixi, après les avoir pris en charge dans le championnat britannique de Superbike (BSB) l'an dernier, dans le fait d'avoir notre marque exposée au niveau mondial. Nous avons des bureaux à Londres, Chicago et, plus récemment, à Singapour et, grâce à notre technologie innovante, nous sommes en mesure d'atteindre les clients et de conclure des partenariats dans tous les principaux centres financiers mondiaux. « Le Championnat du Monde Superbike nous offre une opportunité unique non seulement pour divertir nos clients existants, mais aussi pour améliorer notre stratégie de marketing. L'année dernière nous a fourni l'une des finales Superbike les plus passionnantes et nous n'avons aucun doute que l’équipe Crescent Fixi Suzuki fera un très bon travail dans la représentation de notre marque dans le Championnat du Monde Superbike. » 13


John Hopkins est forfait pour l’ouverture de la saison du Championnat du Monde Superbike à Phillip Island en Australie, mais sera de retour en piste à Imola le mois prochain, ne manquant donc ainsi que le premier rendez-vous de la saison. John Hopkins, qui s'est fracturé la main dans une chute causée par un « high-side » lors du premier jour d’essais avec son équipe à Phillip Island, sera remplacé par Josh Brookes sur la GSX-R1000 aux côtés de Leon Camier. Après un retour en Californie dès le lendemain de l’accident, le pilote américain a fait l'objet d'un traitement quotidien sous l'étroite surveillance-de son médecin et se fera opérer rapidement.

Le Champion du Monde MotoGP 2010 a participé à la sixième et dernière manche de la GSeries BPA, le championnat de courses sur glace qui se dispute chaque année dans la Principauté d’Andorre. Toujours prêt à découvrir de nouvelles disciplines de sports mécaniques, Jorge Lorenzo a pris le volant d'une Peugeot Evo III le week-end dernier sur le circuit glacé de Grandvalira, à Pas de la Casa, à l'occasion de l'épreuve de clôture de la GSeries BPA. 
 Sur une surface radicalement différente de celle à laquelle il est habitué et à tout juste une semaine de retourner en piste à Sepang pour le second Test Officiel de la pré-saison MotoGP, le pilote du team Yamaha Factory est resté prudent et a terminé en 14ème position. D'autres stars des Grands Prix avaient déjà participé à des épreuves de la GSeries, notamment les Catalans Toni Elías et Alex Espargaró. 14


Le principe Le DARK DOG MOTO TOUR est un rallye routier moto qui se déroule sur huit jours dont le principe pour les concurrents est d’allier, au quotidien, le strict respect du Code de la Route lors des parcours de liaison, à la régularité sur les épreuves ’’Base Chrono’’, à la performance sur circuit face à des adversaires ou lors des épreuves ’’Spéciales Routières’’, chronométrées individuellement. Le DARK DOG MOTO TOUR réunit environ 200 participants, dont les meilleurs pilotes français et étrangers mais également de très nombreux amateurs.

Une épreuve encadrée Le DARK DOG MOTO TOUR est extrêmement compliqué à organiser au niveau administratif. En effet, pour chaque épreuve, un dossier de demande d’arrêté autorisant l’épreuve est instruite auprès des Préfectures de chaque département. La présence de spectateurs impose la mise en oeuvre de moyens pour les encadrer sur les spéciales routières et une équipe de motards assure donc la sécurité du rallye, en corrélation avec les commissaires de Motos Clubs. Pour tous leurs déplacements, les concurrents sont escortés par des motards de la Garde Républicaine. Le DARK DOG MOTO TOUR est également entièrement médicalisé avec une équipe de médecins urgentistes et des postes médicaux assurés par des secouristes de la Croix Blanche.

La Reconnaissance des Autorités La course, organisée par l’Association pour le Développement de la Pratique et de la Sécurité Moto, a, au coeur de sa préoccupation, la Sécurité Routière. C’est l’une des raisons qui ont conduit la Fédération des Clubs Motocyclistes de la Police Nationale et la Garde Républicaine à apporter leurs soutiens à cet événement. Enfin, la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière et le SIRPA Terre avec son Car Podium qui permet dans chaque ville étape d’effectuer un briefing, une remise des prix ainsi que de nombreuses animation, apportent leurs soutiens à l’événement.

15


Un évènnement populaire En plus des quelques 200 concurrents, la caravane du DARK DOG MOTO TOUR est composée d’un millier d’accompagnants, de 200 bénévoles et de plus de 300 véhicules se déplaçant sur 2 500 km à travers une vingtaine de départements pour rejoindre les 5 villes étapes. En parallèle de l’épreuve sportive, le DARK DOG MOTO TOUR est surtout une formidable attraction populaire avec, notamment, un grand village itinérant installé dans chacune des villes étapes. Le spectacle est permanent avec des pistes d’initiation à la conduite en deux roues, une piste de démonstration, un village partenaire, un village d’expositions avec les plus grandes marques mondiales de motos et des parades des concurrents dans les villes de départ et d’arrivée. Grâce, notamment, à l’appui des villes partenaires, que ce soit au village exposants, aux pistes de sécurité ainsi qu’au paddock concurrents, les accès sont entièrement gratuits et ouverts à tous. En 2011, plus de 300 000 spectateurs ont répondu présents pendant les 10 jours de l’événement. En huit éditions, l’épreuve est ainsi devenue la première manifestation sportive moto française, en termes de médiatisation et de popularité.

Pédagogie et Sécurité pour les Jeunes Aux côtés de la compétition, la Prévention Routière à destination des usagers de deux roues motorisés est le point central de la manifestation. Elle est organisée, sur le village, autour d’une piste d’initiation éducative, destinée aux 13/17 ans et mise en oeuvre par la Police Nationale. Le but est de les sensibiliser à la conduite et à la sécurité, sur des cyclomoteurs de 50 cm3 (passages de 10 minutes par jeune). Depuis 2003, plus de 7 000 jeunes ont été ainsi initiés sur l’ensemble des villes étapes participantes.

300.000 spectateurs ! En 2011, plus de 300 000 spectateurs ont répondu présents pendant les 10 jours de l’événement. Fort de ses années d’expérience, le Dark Dog Moto Tour de France connait un formidable accueil tout au long de son parcours. En 9 éditions, l’épreuve est devenue la première manifestation sportive moto française, la plus médiatisée et la plus populaire. Marc Fontan - Président de l’ADPSM Directeur du Dark Dog Tour - Champion du Monde d’Endurance

16


17 10 1113


18


Peu de temps semble s'être écoulé depuis que Marco Melandri a signé pour rouler dans l'équipe d'usine de BMW, mais il affrontera bientôt les meilleurs au monde dans ce qui est sans doute la meilleure équipe dans le paddock. BMW a récemment envoyé un communiqué mettant en vedette une interview avec Melandri, voici une version condensée. MELANDRI en action sur la BMW S 1000 RR

Que pensez-vous de Leon Haslam ? Nous nous entendons très bien, je le connais depuis que je vis près de lui en Angleterre. Je pense qu'il est bon pour l'équipe de nous avoir en tant qu'équipier car cela signifie que nous pouvons nous pousser l'un l'autre, ce qui est bon pour obtenir des résultats. Nous avons différents styles de pilotage, mais nous nous sommes entendus sur les changements à apporter à la moto pour que nous puissions travailler dans la même direction afin que l'équipe aille de l'avant. -

Quel est votre objectif de la saison 2012 ? Avoir du plaisir quand je suis rapide, faire des bons résultats... et j'ai toujours aimé faire cela. C'est pourquoi mon objectif est d'avoir quelques belles batailles, signer de bons résultats et me sentir bien sur la moto et bien m'amuser. Les bons résultats suivront. -

Quelles ont été vos premières impressions de l'équipe BMW Motorrad Motorsport ? Que c'était grand ! C'était un peu inhabituel pour moi au début. Mais maintenant, nous travaillons tous ensemble et en essayant d'utiliser le plein potentiel de toutes les ressources et les personnes disponibles pour nous. -

Quelles sont vos impressions sur la BMW S1000RR ? Je suis heureux avec elle. Avant que je ne l'a teste pour la première fois, certaines personnes m'ont fait très peur parce que j'ai eu quelques mauvaises expériences avec la Ducati en 2008. Quand j'ai sauté sur la moto pour la première fois, j'ai découvert certaines zones difficiles, mais j'ai également été agréablement surpris par beaucoup de ses aspects positifs. Lors des essais avec la moto de 2011, j'ai vu que c'était une moto ‘normale' sans problème. Nous avons juste eu besoin de prendre les meilleurs éléments et de les mettre ensemble afin de fournir un package optimal. Bien sûr, il y a eu beaucoup de travail pendant l'hiver, et nous verrons combien de temps il nous faudra pour avoir ce package optimal. Cependant, je suis content de la moto et sur la façon dont elle se compte. Je suis donc confiant. Je pense que la confiance est une chose importante pour que le pilote soit rapide.

MELANDRI VICE CHAMPION DU MONDE WSBK 2011

-

MELANDRI CHAMPION DU MONDE GP 250 cc 2002

19

19


Conseiller en Sécurité pour Dorna Sports, Loris Capirossi prend sa nouvelle mission très à cœur et a eu l'opportunité de relancer sa collaboration avec le fournisseur de pneus officiel du MotoGP™ à Sepang lors des premiers essais de la pré-saison 2012 où il eût l’occasion de nous livrer ses premières impressions concernant les pneumatiques 2012 Tu es de retour sur les circuits mais sans avoir la possibilité de rouler en piste. Ça doit te faire bizarre… Oui, surtout le premier jour, les pilotes ont eu du mal à se remettre en route et moi je restais au bord de la piste à les regarder, mais c'est vite passé. J'ai décidé de prendre ma retraite moi-même et j'en suis heureux parce qu'en vingt-deux saisons, j'ai toujours eu ce que je voulais. La différence maintenant, c'est que je suis Conseiller en Sécurité et je crois que j'ai marché plus de cent kilomètres dans le paddock pour parler à tous les pilotes, c'était un peu étrange !

Comment est-ce que ce nouveau rôle t'est revenu ? Avec Carmelo (Ezpeleta, le CEO de Dorna Sports), nous discutons depuis longtemps et il m'a toujours dit qu'il aimerait que je travaille avec Dorna une fois ma carrière de coureur terminée, mais à la base ce n'était qu'une idée. Je lui ai ensuite annoncé que j'allais prendre ma retraite l'an dernier et nous avons décidé que j'allais devenir Conseiller en Sécurité. J'en suis très content parce que je suis engagé auprès de la Commission de Sécurité depuis 2003, je n'ai jamais manqué une réunion, et je pense que pendant tout ce temps nous avons fait un excellent travail pour améliorer la sécurité des pilotes. Maintenant mon nouveau rôle me permet de continuer à travailler dans ce sens et je fais profiter tout le monde de mon expérience, qui est relativement importante après avoir passé vingt-deux ans en Grands Prix.

Quels sont tes principaux objectifs pour cette année ? La première étape consistait à relancer ma collaboration avec Bridgestone afin de définir un programme pour le long terme. Bridgestone joue un rôle très important pour la sécurité des pilotes et notre relation est aussi importante, et je suis d'ailleurs très content de travailler avec eux en MotoGP. Nos réunions à Valence l'an dernier et ici à Sepang ont été très constructives, et le feeling entre Bridgestone, moi-même et les pilotes est très bon.

Les pilotes ont-ils bien accepté ton nouveau rôle ? Oui, parfaitement. J'ai beaucoup de responsabilités et les pneus ne sont que l'un des domaines dans lesquels j'agis. Mon avantage est que je suis capable de parler avec les pilotes en utilisant un langage de pilote. J'étais encore l'un d'entre eux il y a quelques mois et il y a parfois des choses qu'ils peuvent difficilement expliquer à d'autres personnes alors que je peux très vite les comprendre. Les pilotes me respectent et ça me permet d'être dans une bonne position pour savoir ce dont ils ont besoin.

Et quelles sont tes impressions sur l'avenir du MotoGP ? Cette année va être différente avec l'introduction des CRT mais tout le monde est conscient de la situation financière et nous devons donc trouver des solutions pour réduire les coûts. Les CRT sont une première étape et nous devons fournir les efforts nécessaires pour que ça marche et que les choses puissent s'améliorer dans les années à venir. Peut-être que dans quelques années, il n'y aura plus que des CRT, il est encore trop tôt pour le dire mais mon avis personnel est que nous devons continuer à avancer dans cette direction. J'espère que cette année sera la première étape d'un changement majeur pour le MotoGP.

D'après ce que t'ont dit les pilotes, quelles sont les premières impressions sur les pneus de 2012 ? D'après eux, les pneus de 2012 sont très bons. Les pilotes sont satisfaits des performances de mise à température et du feeling, ce qui est essentiel pour leur confiance. Le pneu avant expérimental essayé à Sepang leur a aussi permis de comprendre la direction choisie par Bridgestone pour le développement et tout a été positif.

20


Après avoir passé deux saisons dans le team MotoGP d'Aspar, Hector Barbera change d'équipe cette année et passe chez Pramac Racing, où il sera de nouveau le seul pilote d'écurie. L'Espagnol continuera à travailler sur une Ducati satellite, qui sera cette fois propulsée par un moteur de 1000cc avec lequel il a pu travailler au Test de Sepang. Tu es reparti de Sepang avec le sixième temps, ce qui est beaucoup mieux que ce que tu avais fait à Valence lors de tes premiers essais avec Pramac ... Oui, le test s'est très bien passé. Pas comme à Valence, où je devais régulièrement m'arrêter à cause de mon épaule qui n'était pas à 100%. A Sepang ça allait beaucoup mieux, j'avais bien récupéré et j'étais aussi satisfait de voir les progrès réalisés sur la moto. 6

Tu as fini la deuxième journée devant Valentino Rossi, qui était sur la Ducati officielle. Quelles étaient tes impressions ? C'est vrai, j'étais quatrième et premier chez les Ducati mais le team officiel commence tout juste à développer la nouvelle moto et ils iront bientôt plus vite. Je me suis cependant très bien adapté à ma nouvelle équipe et ça m'aide à bien tourner et surtout à faire des chronos réguliers.

D'un point de vue technique, quelles sont les différences entre la Ducati que tu as eue à Sepang et celle que tu avais essayée l'an dernier après la fin de la saison ? La moto a connu beaucoup de changements, surtout sur les réglages et la géométrie, elle est très différente de celle que j'avais essayée en novembre. C'est plus ou moins la même moto mais ils ont changé la configuration de base et elle fonctionne beaucoup mieux comme ça. Elle est plus docile et l'électronique a aussi été améliorée. Le 1000cc demande plus de force au niveau des bras et du dos et l'électronique nous aide à faire en sorte qu'il soit plus facile à contrôler. Est-ce qu'elle sera différente de celle du team Ducati officiel ? En principe nous aurons une moto identique à l'officielle. Le team n'est pas officiel mais la moto l'est et nous aurons donc une moto très similaire au départ.

Quels seront tes objectifs pour le second Test Officiel ? (fin février à Sepang) Je crois qu'ils vont nous donner de nouvelles pièces à tester et en dehors de ça nous ne travaillerons pas sur le châssis parce qu'encore une fois, ce n'est pas la version finale. A la fin du premier test, j'étais à sept dixièmes de Lorenzo, qui était deuxième, et nous ne sommes donc plus si loin des leaders. Je pense que viser la troisième ou la quatrième place n'est pas irréaliste et ce sera génial si j'y arrivais avec cette moto. La grille de 2012 aura 21 pilotes. Est-ce que tu penses qu'il sera plus difficile d'atteindre le Top 10 cette année ? Je vise au delà du Top 10, plutôt le Top 6 et je pense que j'ai mes chances d'y arriver cette année. Nous avons fait de gros changements et nous aurons une nouvelle moto, qui devrait nous permettre d'être plus proches des premières places. Je pense aussi que les changements qui ont été apportés à la catégorie me pousseront à me battre pour le podium. Je sais que ce sera compliqué mais je ne pense pas être trop ambitieux. Je crois en moi, en l'équipe et en la moto. Au sinon je ne courrais pas. Je suis ambitieux, je veux donner le meilleur de moi-même et je sais ce dont je suis capable. 


Te verra-t-on donc aux avant-postes cette année ? J'espère, j'espère que ce sera un tournant de ma carrière. Je suis mieux préparé, physiquement et mentalement. Ces dernières années ont été difficiles mais la moto n'était pas géniale. Le team Aspar a toujours fait de son mieux mais elle nous a quand même coûté. Cette année Ducati a préparé un grand changement et je pense que ça fera la différence. 21


La Mini Bike Académie lui a permis de révéler son plaisir et sa passion pour la compétition. Le pas est franchi en 2008 avec la participation à divers championnats, émaillés de bons résultats mettant en valeur ses aptitudes et un potentiel pour aller plus loin. Le voilà aujourd’hui en passe de franchir une nouvelle marche en intégrant l’antichambre des Grands-Prix, la Red Bull Moto GP Rookies Cup, où Simon sera le seul représentant français en 2012. Bonjour Simon, pour te présenter, peux-tu revenir rapidement sur tes débuts en moto ?

Tu vas faire tes grands débuts en Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2012 ?

Mes premiers contacts avec une moto ont eu lieu en Chine, a Zuhai quand mon père me faisait faire, assis sur le réservoir de sa R1, un tour du circuit après chacune de ses victoires en championnat de Chine. (Il a participé en amateur, de 99 a 2002, au Championnat de Chine Superbike qu’il a gagné en 2001). Ensuite, je me suis amuse avec mon frère avec un PW 50 et une pocket-bike avec laquelle nous tournions sur un circuit de Kart a Shanghai ou nous avions déménage après 5 ans a Hong Kong. Lors de notre retour en France en 2008, j’ai participe a la Minibike Academy encadré par Nicolas Dussauge en France et a quelques courses en Metrakit 70 en Belgique avec le Megastar Team de Gaetan Duwetz . En 2009, j’ai disputé le championnat Race Bike Academy, toujours avec la Fédération Française et Nicolas Dussauge . J’ai terminé troisième avec 2 victoires et 4 Pôles sur 7 courses. En 2010, j’ai participe au championnat espagnol CMV, antichambre du célèbre CEV Espagnol) avec une Metrakit 125 PréGP. J’ai termine 6ème.

Oui, je suis très content d’avoir était retenu par la Red Bull MotoGP Rookies Cup pour 2012. Les sélections resteront un très grand moment pour moi car sur plus de 300 dossiers envoyés, la Red Bull avait retenu 117 pilotes pour participer à la sélection sur le circuit d’Aragon. Après 3 jours de pression et de roulage en aveugle car nos chronos ne nous étaient pas communiqués, seuls 11 pilotes ont obtenu le droit de participer a la Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2012. Je serai le seul représentant Français car Alan Techer qui a terminé 3ème en 2011, participera au Championnat du Monde Moto3 en 2012.

En 2011, tu as intégré le Team Fury Junior encadrer par Christophe Guyot, comment c'est passé cette dernière saison ? En 2011, j’ai intégré le FSBK au côté de mon frère Jules, au sein du Fury Junior Team, sous la houlette du GMT 94 de Christophe Guyot, un ami de mon papa. Je roulais sur une Honda RS stock en configuration Challenge de l’avenir. La saison a été plutôt encourageante pour moi, avec de bons chronos en essais, dont une Pole à Magny Cours, mais un peu plus de difficulté a concrétiser en course malgré trois podiums au Mans, a Nogaro et au Vigeant . J’ai termine 4ème au Scratch et vice champion en cadet.

Quels sont tes objectifs ? Sur les 24 pilotes de ce championnat, il y a 13 redoublants dont le vainqueur avec Lorenzo Baldassari avec qui j’ai couru en CMV Espagne. Je vais faire de mon mieux, donner le meilleur de moi même sans me précipiter. Je serai aidé par Pierre Guyonnet avec l’objectif de monter en puissance tout au long de la saison. Tu rouleras aussi en Championnat de France 125cc? Oui, je reste dans le Fury Junior Team , avec bien sur Furygan et Shoei en partenaires fidèles et historiques au côté de mon frère Jules et peut être d’un troisième pilote. Je roulerai sur une KTM RC identique à ma moto utilisée en Red Bull Moto GP Rookies Cup. Pour des raisons de concurrence de dates, je ne pourrai faire que 2 ou 3 épreuves. Informations disponibles sur www.simondanilo.com 22


Petit flashback sur les JPMS 2012 (Journées Professionnelles Moto, Quad et Scooter), qui pour leur 10ème édition et comme chaque année, nous ont livré, au 17 terme d’une sélection puis d’une élection, les « Produits de l’Année » 2012 de chaque catégorie représentée lors du concours. Du produit d’entretien à l’équipement en passant par de nouvelles solutions pour l’outillage par exemple, voici un panel de ce qui fut plébiscité cette année par les professionnels du 2 roues …

MEGUIAR’S GREEN 360

PRODUITS VERTS

MEGUIAR’S propose une nouvelle gamme de six produits spécifiquement conçus pour l’entretien des motos, des scooters et quads : Brillance éclair, Cire Lustrante, Lavage Facile, Polish Plastiques transparents, Polish tous métaux et Entretien des cuirs et vinyls. Les produits Meguiar’s agissent en très faible quantité pour un résultat impeccable. Meguiar’s est une entreprise familiale californienne spécialisée dans les produits d’entretien depuis 1901. Prix public : 6 produits de 9,90 € à 11,90 € (flacon et spray de 177 ml à 473 ml)

METASTAT 2R

PRODUITS SECURITE DES MOTARDS

METASTAT 2R est un système de géolocalisation satellitaire du véhicule. Il peut détecter une tentative de vol et envoie une alerte SMS en cas de déplacement de la moto, contact coupé. Conçu pour détecter les collisions, il envoie alors un appel téléphonique pour signaler un accident. Metasat 2R fonctionne sur abonnement de un à trois ans. Px public : 458 € avec 1 an d’abonnement, 649 € avec 3 ans d’abonnement.

MAC ADAM - MADEMOISELLE

PRODUITS SPECIAL FEMMES

MADEMOISELLE est un élégant manteau en laine qui concilie le charme, l’esthétique et la sécurité. Sa laine, traitée déperlante est renforcée par une membrane étanche et respirante. Elle assure confort et chaleur. Pour la sécurité, Mademoiselle est équipé de protections homologuées aux épaules, aux coudes et dans le dos. Des réfléchissants sont discrètement intégrés. Son look unique sur le marché moto est renforcé par son boutonnage coloré sous lequel se cache une barrière anti-froid amovible en imitation fourrure. Du 36 au 44. Prix public : 280 € 23


HELSTON’S - TABLIER HELSTON’S habille aussi les machines. La marque française de vêtements propose maintenant un tablier haut de gamme avec dessus imitation cuir étanche et doublure thermo-alu chaude et isolante. Il est conçu avec un système breveté anti-flottement Dooble8, un couvre selle, une poche pour smartphone et une trappe clé aimantée. Des bandes réfléchissantes assurent la sécurité nocturne. Il est disponible pour une quinzaine de modèles, MP3, TMax, Burgman PRODUITS URBAINS

Prix public : 169 €

RACER D3o PRO-TOP Ce gilet de protection D3o PRO-TOP est certifié EPI (équipement de protection individuelle) 2e catégorie et 2e niveau. Il est conçu pour allier protection et confort du pilote sur route ou en compétition. Le niveau d’absorption des chocs du d3o est l’un des plus performants du marché tout en restant souple et léger. Pro-Top est ventilé pour laisser respirer la peau. Son montage dans un gilet en nylon mesh garantit sa tenue en place en cas de chute. Du M au XL. Prix public : 99 €

PRODUITS SPORTS

SPIDI - MARATHON Cette veste Spidi Marathon est taillée pour l’aventure et les grands espaces. Sa conception « 3 en 1 », avec membrane étanche et doublure thermique alu amovibles, permet de l’utiliser dans toutes les conditions. De nombreux serrages permettent de l’ajuster selon l’utilisation. La Spidi Marathon est équipée des protections homologuées aux épaules, sur les coudes et les avant-bras et d’une poche pour Hydroback. Du M au 3XL. Prix public : 439,90 €

PRODUITS OFF-ROAD

24


laZEr - ECraN lUMINO Le LAZER LUMINO est un écran photochromique qui offre une vision parfaite quel que soit le temps. Il fonce ou s’éclaircit en fonction de l’intensité lumineuse. Fumé en plein soleil, il est parfaitement clair pour un usage de nuit. L’écran Lazer Lumino est donc homologué pour un usage diurne et nocturne. Il est monté d’origine sur tous les casques modulables haut-degamme Lazer Monaco et, depuis peu, sur le Kestrel Z-Line Lumino et le Paname Z-Line Lumino. Il est proposé en accessoire pour les autres casques à calotte fibres de la marque. Prix public : 129 €

PRODUITS INNOVANTS

FACOM - ADAPTATEUR COUPLE ANGLE Cet adaptateur électronique couple/angle permet d’assurer précisément le couple de serrage sur des vis peu accessibles qui nécessitent d’utiliser un cardan qui fausse la valeur du couple de serrage. Il fait office de clé dynamométrique et utilisable avec une simple clé à cliquet pour une valeur précise de serrage selon l’angle. L’adaptateur Facom existe en trois modèles pour couvrir des plages de serrages de 6,8 Nm à 340 Nm. Prix public : 175 € à 239 € HT

PRODUITS PRO

- BLOQUE TENDEUR Petit outil futé, le bloque-tendeur de chaîne de distribution Zone Interdite permet de démonter et remonter les tendeurs de chaîne de distribution automatique en évitant une longue opération de démontage. Hauteur : 40 mm, diamètre de la molette : 15 mm, embout plat : 5 mm. Prix public : 52,46 € HT

PRIX SPECIAL DU JURY

25


Du 31 janvier eu 2 février dernier, les pilotes MotoGP s’étaient donnés rendez-vous sur le tracé de Sepang en Malisie pour le premier test de l’année. En dépit de problèmes de dos qui empêchèrent Casey Stoner, Champion du Monde en titre de prendre la piste le mardi, ce dernier domina assez rapidement ses adversaires au cours des deux journées restantes. Les performances des pilotes Yamaha indiquèrent que les nouvelles M1 ont assez nettement réduit l’écart avec les RCV, tandis que Valentino Rossi, 5ème temps général, reparti de ces essais avec une certaine satisfaction, heureux d’avoir retrouvé une machine plus adaptée à son style de pilotage, avec des problèmes de train avant désormais révolus. Voici les réactions que les pilotes nous livrèrent après cette remise en selle à l’issue de la trêve hivernale. 1st 1 Casey Stoner AUS Honda Repsol Honda Team 1:59.607

« Ça a été un bon test, en général, nous n'avons pu profiter que deux des trois jours, malheureusement, mais la météo a été vraiment bonne pour nous et nous avons été en mesure de faire ce que nous avions prévu. Le jour que j'ai manqué ne nous a pas trop pénalisé et nous avons réussi à terminer notre programme de tests. Pour être honnête je pense que les conditions de piste sur le premier jour n'étaient pas optimales et que les temps au tour n'étaient pas si vite. Je ressens toujours une gêne avec mon dos, mais la moto est prête ; nous avons essayé quelques choses différentes. Jusqu'à présent, tout a été assez positif, nous avons juste à attendre et voir ce que nous avons pour la prochaine épreuve en espérant améliorer davantage. Maintenant, je suis impatient de rentrer à la maison en Suisse pour voir Adriana et attendre l'arrivée de notre bébé! » (mdlr : voir page 4) 2nd 99 Jorge Lorenzo ESP Yamaha Yamaha Factory Racing 2:00.198

« Je suis très, très content et je n’avais jamais été aussi rapide ici à Sepang. Nous avons essayé beaucoup de choses, certaines nous ont permis de progresser et il y en a une qui a été un important pas en avant. Nous savons aussi dans quels domaines nous devons nous améliorer pour la suite. La gestion électronique n’est pas encore parfaite, il faut que ce soit un peu plus souple mais la moto a beaucoup de potentiel et nous sommes donc optimistes. Les ingénieurs de Yamaha ont travaillé très dur et ils ont fait du très bon travail. J’ai fait mon meilleur tour aujourd’hui à midi, au moment où les conditions sont les plus difficiles, et un c’est bon signe. »

26


3rd 26 Dani Pedrosa ESP Honda Repsol Honda Team 2:00.256

« Ces trois jours d'essais ici en Malaisie ont été très fatigant. Ce matin, quand je me suis réveillé j'étais assez endolori et raide, mais une fois que je me suis mis en action, c’était un peu mieux. Quoi qu'il en soit, il a valut la peine de faire un test général du moteur, du châssis et des pneus dans l'ensemble, c’est le plus grand test que nous ayons fait sur cette moto et nous avons de bonnes données à analyser et pouvons commencer à accumuler des points dont nous aurons besoin pour notre deuxième essai. Comme je l'ai dit hier, le plus grand paramètre à améliorer est le freinage, et nous travaillons également sur l'électronique pour améliorer la gestion de la puissance et le niveau d'adhérence. De manière globale, il ya eu un test positif et nous allons revenir ici dans trois semaines avec de nouvelles idées. Cette moto est physiquement plus exigeante, vous sentez la puissance à l'accélération, la vitesse de freinages brusque et aussi le poids supplémentaire, mais c'est très bien. Je vais continuer à travailler dur physiquement pour me préparer. 4th 11 Ben Spies USA Yamaha Yamaha Factory Racing 2:00.495

« Ça a été un bon test, nous avons fait beaucoup de choses et nous avons pu confirmer que nous étions sur la bonne voie avec ma moto. Aujourd’hui j’ai aussi essayé la moto qu’utilisent les pilotes d’essais et qui est donc réglée différemment, afin de la comparer avec la mienne. J’ai fait une petite erreur et j’ai perdu l’avant mais ça fait partie des essais, ce sont des choses qui arrivent lorsqu’on essaye de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Globalement tout s’est bien passé, je suis vraiment content et impatient de revenir ici pour voir les prochains changements » 5th 46 Valentino Rossi ITA Ducati Ducati Team 2:00.824

« Nous sommes tous très contents du déroulement de ces essais et plus particulièrement ceux d’aujourd’hui. Avec un temps de 2.00.8, nous commençons à rentrer dans les bons chronos. Les Honda ainsi que les deux Yamaha sont toujours devant nous, mais ce n’est que le début de nos essais. Notre meilleur travail aujourd’hui est l’avant de la moto qui désormais me laisse piloter à mon aise et réagit bien aux modifications. A présent, nous savons ce qu’il nous reste à faire, et plus particulièrement, les changements à amener sur le comportement de la moto à l’accélération pour progresser davantage. Je sais que les ingénieurs Ducati n’ont jamais cessé d’œuvrer, et avec les nouvelles informations récupérées lors de ces tests, ils pourront travailler sur les points que nous avons identifiés. Cela prendra peut-être du temps, mais il nous en reste encore avant la première course. On ne se réjouit pas trop car il nous reste encore beaucoup de paramètres à améliorer, mais pour l’instant nous sommes satisfaits du déroulement des essais. »

27


6th 8 Hector Barbera ESP Ducati Pramac Racing Team 2:00.929

« Ces trois jours étaient importants, tant pour la moto que l'équipe. Déjà au cours des essais à Valence l'an dernier, j'ai eu un bon feeling et tout a été confirmé. Ce matin, j'ai commencé avec le développement d’hier soir et j'ai tout de suite amélioré mon temps de 0.8 seconde. J'ai finalement tourné plus ou moins dans le même temps que Valentino Rossi. Comme prévu, nous avons essayé les nouveaux pneus Bridgestone et je suis content parce que j'ai amélioré ma performance. Dommage que la pluie soit apparue dans la dernière partie de la journée parce que j'avais préparé la moto pour améliorer mon temps à nouveau. Patience, cependant, tout est allé au-delà de mes attentes. »

7th 35 Cal Crutchlow GBR Yamaha Monster Yamaha Tech3 2:01.108

« Je suis vraiment heureux de la façon dont les choses se sont déroulées ici. Sepang est une piste intéressante et j’ai pu rapidement en profiter avec le 3e temps lors de la première journée et le cinquième hier. Je suis sûr que j’aurais pu garder ma place aujourd’hui si je n’avais pas eu cette petite chute ce matin sur une partie sale de la piste. Quand j’ai pu reprendre les essais, il s’est mis à pleuvoir. La nouvelle YRZ-M1 1000 a gardé les points forts de la 800 avec une meilleure entrée en virage. Mais nous devons aussi chercher à améliorer la moto en sortie de virage. Être dans le top cinq dès les deux premiers jours fut une grande satisfaction pour mon équipe et pour moi. Au final, la saison débute bien … » 8th 4 Andrea Dovizioso ITA Yamaha Monster Yamaha Tech3 2:01.108

« Je suis vraiment heureux d’avoir pu venir à ce premier test car beaucoup de personnes me disait que je ne pouvais pas rouler dans mon état. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidé dans ma convalescence en Italie. J’ai un meilleur feeling sur la moto que lors de mon premier test à Valence et j’ai compris beaucoup plus de choses et notamment que je dois changer mon style de pilotage. Il y a une grande différence entre la Honda et la Yamaha, donc je dois apprendre à utiliser au mieux les qualités de la M1. Mais il n’était pas si facile que ça avec une condition physique altérée par une blessure. Les gros freinages appuyés à droite étaient difficiles parce que je ne suis pas à 100%. J’attends avec impatience les prochains tests … » 9th 19 Alvaro Bautista ESP Honda San Carlo Honda Gresini 2:01.384

« Le premier test est fini et je crois que l'évaluation est positive. Même aujourd'hui, j'ai fait un autre pas en avant en particulier dans le rythme. Nous avons très bien travaillé et le premier contact avec la RC213V a été particulièrement bon. Maintenant, avant le prochain test plus tard ce mois-ci ici à Sepang, j'ai un peu de temps pour réfléchir et penser à toute la richesse des connaissances acquises dans ces trois jours. Nous devons les mettre toutes dans le bon ordre et être prêt pour les trois prochaines journées d'essais en Malaisie. Je suis heureux, satisfait et très confiant pour l'avenir. Les synergies avec les gars et la Honda sont merveilleuses et cela nous permettra d'obtenir des résultats positifs. Enfin, je dois dire que la chose qui m'a le plus impressionné sur la RC213V est certainement l'électronique et sa gestion qui vous permet de conduire de façon linéaire et progressive, à l'aise avec l'incroyable puissance des 1000cc. »

28


10th 69 Nicky Hayden USA Ducati Ducati Team 2:01.729

« De toute évidence, j’aurais aimé faire plus. Je ne peux pas appeler ces trois derniers jours un essai, mais j’ai tout de même fait quelques tours tous les matins pour au moins ressentir comment se comporte la nouvelle moto et récupérer quelques informations. Cependant, même dans ces brefs moments, j’ai pu faire quelques modifications et améliorer mes chronos. Ducati a vraiment fait du bon travail avec cette nouvelle machine, et ce malgré le peu de temps accordé. C’est la plus agréable des Ducati que je n’ai jamais pilotée. De plus, on peut bien travailler dessus. L’avant de la moto réagit bien, mais nous devons à présent trouver une meilleure traction de l’arrière dès la première rotation de poignet avec le surplus de puissance. En ajoutant les quelques modifications que nous avons fait, le développement semble aller dans la bonne direction. Il ne me reste plus qu’à me rétablir. » 11th 6 Stefan Bradl ALL Honda LCR Honda 2:01.894

« La journée a été particulièrement bien remplie pour l'ensemble de l'équipe et moi-même. On a franchi un cap supplémentaire dans notre progression en restant concentré sur le planning que nous nous étions fixés et qui comprenait notamment plusieurs réglages de suspensions, plusieurs géométries de châssis à tester et un peu d’électronique également. Je trouve la moto de plus en plus facile à emmener au fil des tours et je me satisfais d'autant plus d'avoir signé mon meilleur chrono du jour relativement tôt en cours de matinée. » 12th 17 Karel Abraham CZE Ducati Cardion AB Motoracing 2:02.218

« Les essais d'aujourd'hui n’était pas très bon. Nous avons fait quelques améliorations dans la matinée, mais ensuite nous avons eu les mêmes problèmes, comme toujours. La moto glisse beaucoup et je n'étais pas en mesure d'accélérer assez tôt. Nous avons pensé à quelque chose juste avant la fin et mon sentiment sur la moto était bien mieux. Nous étions alors en mesure d'afficher des temps au tour rapides et stables, mais la pluie est venue et c'était fini. Ca ressemble à une fin optimiste, mais je ne sais pas si la moto fonctionnera aussi bien qu’aujourd'hui, au cours de la prochaine épreuve. Parfois, dans le passé nous avons pensé que nous avions un bon set-up qui n'a pas fonctionné la fois suivante. » 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18.

1 99 26 11 46 8 35 4 19 69 6 17 * * 5 22 * *

Casey Stoner AUS Honda Repsol Honda Team Jorge Lorenzo ESP Yamaha Yamaha Factory Racing Dani Pedrosa ESP Honda Repsol Honda Team Ben Spies USA Yamaha Yamaha Factory Racing Valentino Rossi ITA Ducati Ducati Team Hector Barbera ESP Ducati Pramac Racing Team Cal Crutchlow GBR Yamaha Monster Yamaha Tech3 Andrea Dovizioso ITA Yamaha Monster Yamaha Tech3 Alvaro Bautista ESP Honda San Carlo Honda Gresini Nicky Hayden USA Ducati Ducati Team Stefan Bradl ALL Honda LCR Honda Karel Abraham CZE Ducati Cardion AB Motoracing Katsuyuki Nakasuga JAP Yamaha Yamaha Factory Franco Battaini ITA Ducati Ducati Team Colin Edwards USA Suter-BMW NGM Forward Racing Ivan Silva ESP BQR-FTR Kawasaki Avintia Racing Robertino Pietri ESP BQR-FTR Kawasaki AvintiaRacing Jordi Torres ESP BQR-FTR Kawasaki Avintia Racing

1:59.607 2:00.198 2:00.256 2:00.495 2:00.824 2:00.929 2:01.108 2:01.108 2:01.384 2:01.729 2:01.894 2:02.218 2:02.334 2:03.033 2:04.722 2:08.225 2:09.640 2:10.184

29


CORTI et NAKAGAMI en tête de la feuille de temps Du 16 au 18 février dernier, après que les MotoGP soient allés en Malaisie effectués leurs premiers tests de l’année, les Moto2 préférèrent rester sur le vieux continent pour poursuivre leurs essais, et prirent donc la direction du sud de l’Espagne direction Jerez de la Frontera pour effectuer une importante remise en selle pour les pilotes et les équipes. Profitant d’une météo clémente accompagnée de températures douces, ce sont Claudio Corti et Takaaki Nakagami, coéquipiers chez Italtrans Racing Team, qui ont affiché les meilleurs chronos. Néanmoins, derrière eux, nous retrouvons les hommes forts de la saison passée avec Thomas Luthi, Pol Espargaro, Julian Simon, Scott Redding ou encore Mika Kallio qui suivaient respectivement dans cet ordre les deux leaders. Côté Français, nous suivions l’évolution de Mike di Meglio qui se classe à la 16ème position à 1,5 secondes de Claudio Corti, tandis que nous observions également les premiers pas de Johann Zarco qui effectue de bons débuts en se positionnant à 1,8 seconde du chrono de référence. Les temps indiqués étant tous indiqués par les teams, ces chronos n’ont pour le moment pas de valeur officielle. Enfin, nous attendions le retour en piste de Marc Marquez, récemment opéré de l’œil droit qui suite à sa chute en fin de saison dernière, n’a pu encore reprendre la piste. Son état, depuis cette opération réussie, semble s’améliorer et il devrait être en piste pour le dernier test officiel de l’année le 19 mars prochain, toujours à Jerez.

Au cours de ces 3 jours, pas de blessés à déplorer malgré que bon nombre de pilotes soient partis à la faute ; parmi eux Xavier Siméon (Tech3 Racing), Max Neukirchner (Kiefer Racing), Yuki Takahashi (NGM Mobile Forward Racing), Angel Rodriguez (SAG), Damian Cudlin (QMMF Racing), Marco Colandrea (SAG), Pol Espargaró, Claudio Corti et Alex de Angelis (NGM Mobile Forward Racing). Les teams Moto2 seront de retour en piste à Jerez le 19 mars pour le troisième et dernier Test Officiel de la pré-saison. Classement non-officiel (chronos fournis par les teams) : 1. Claudio Corti, ITALTRANS RACING TEAM, 1’42.2 2. Takaaki Nakagami, ITALTRANS RACING TEAM, 1’42.2 3. Thomas Luthi, INTERWETTEN PADDOCK, 1’42.4 4. Pol Espargaro, Pons Racing, 1’42.5 5. Julian Simon, AVINTIA RACING Moto2, 1’42.7 6. Scott Redding, MARC VDS RACING TEAM, 1’42.7 9. Randy Krummenacher, GP TEAM SWITZERLAND, 1’42.9 10. Bradley Smith, TECH 3 RACING, 1’43.0 11. Angel Rodriguez, SAG TEAM, 1’43.2 12. Axel Pons, PONS RACING, 1’43.5 13. Alex De Angelis, NGM MOBILE FORWARD RACING, 1’43.6 14. Toni Elías, MAPFRE ASPAR TEAM, 1’43.6 15. Nico Terol, MAPFRE ASPAR TEAM, 1’43.6 16. Mike Di Meglio, SPEED UP, 1’43.7 17. Simone Corsi, IODARACING PROJECT, 1’43.7 18. Xavier Simeon, TECH 3 RACING, 1’43.7 19. Ricky Cardus, ARGUIÑANO RACING TEAM, 1’43.8 20. Gino Rea, GRESINI RACING Moto2, 1’43.8 21. R. Wiliarot, THAI HONDA GRESINI Moto2, 1’43.8 22. Yuki Takahashi, NGM MOBILE FORWARD RACING, 1’43.9 23. Johann Zarco, JIR Moto2, 1’44.0 24. Andrea Iannone, SPEED MASTER, 1’44.2 25. Max Neukirchner, KIEFER RACING, 1’44.2 26. Dominique Aegerter, TECHNOMAG-CIP, 1’44.5 27. Roberto Rolfo, TECHNOMAG-CIP, 1’44.7 28. Alexander Lundh, MZ RACING TEAM, 1’45.1 29. Marco Colandrea, SAG TEAM, 1’45.4 30. Eric Granado, JIR Moto2, 1’46.0 31. Damian Cudlin, QMMF RACING TEAM, temps non communiqué 32. Elena Rosell, QMMF RACING TEAM, temps non communiqué

30


DANNY KENT AU DESSUS DE SES RIVAUX À JEREZ Au cours de ces 3 journées de tests, le pilote britannique fit preuve d’une domination sans partage, signant le chorno de référence lors de chacun des 3 jours d’essais. Danny Kent, du team Red Bull KTM Ajo, relégua Maverick Viñales, son premier poursuivant, à 0,4 sec allant jusqu’à imposer un écart de 0.8 sec à Alberto Moncayo qui fut victime d’une chute lors du second jour de ces essais. L’équipe du pilote espagnol montra son niveau de performance par la bonne prestation de son second pilote, Héctor Faubel, pointant en 5ème position à 0,4 sec derrière l'Allemand Sandro Cortese, lui-même coéquipier de Danny Kent. Nos français concluent ce test de manière positive avec Louis Rossi qui s’empare d’une méritante 11ème position tandis que son compatriote, Alan Techer, qui effectue ses débuts en GP cette année, apprend le métier et rentre dans le Top 20 en 19ème place Heureusement, s’il est à regretter que Kenta Fujii, Luis Salom, Niccolo Antonello et Jakub Kornfeil ont chuté, ce fut sans dommage pour eux tandis que Giulan Pedone et Alessandro Tonucci eurent moins de chance, le premier en se fracturant le poignet et le second le péroné dans des accidents qui provoquèrent une interruption de séance. Comme pour les Moto 2, les temps avancés sont également fournis par les teams, donc plus officieux qu’officiels. Classement non-officiel (chronos fournis par les teams) :

1. Danny Kent (Red Bull KTM Ajo) 1.47.1 2. Maverick Viñales (Avintia Racing) 1.47.5 3. A. Moncayo (Bankia Aspar Team) 1.47.9 4. Sandro Cortese (Red Bull KTM Ajo) 1.48.0 5. Héctor Faubel (Bankia Aspar Team) 1.48.4 6. Z.Khairuddin (AirAsia SIC Ajo) 1.48.4 7. Luís Salom (RW Racing GP) 1.48.5 8. Efrén Vázquez (Team Laglisse) 1.48.7 9. M. Oliveira (Monlau Competición) 1.48.9 10. Arthur Sissis (Red Bull KYM Ajo) 1.50.1 11. Louis Rossi (Racing Team Germ) 1.49.2 12. Niccoló Antonelli (San Carlo Gresi 1.49.3 13. Niklas Ajo (TT Motion Events Racing) 1.49.4 14. A.Márquez (Monlau Competición) 1.49.6 15. Danny Webb (Mahindra Racing) 1.49.7 16. K. Fujii (Technomag CIP-TSR) 1.49.9 17. Adrián Martín (Team Laglisse) 1.50.1 18. Iván Moreno (Andalucía Laglisse) 1.50.8 19. Alan Techer (Technomag CIP-TSR) 1.50.7 20. Marcel Schrötter (Mahindra Racing) 1.51.2 21. Brad Binder (RW Racing GP) 1.51.0 22. Jakub Kornfeil (Redox Ongetta) 1.52.0 23. Romano Fenati (Team Italia FMI) 1.52.4

31


C’est avec des pneus course que Carlos Checa (Althea Racing) a une nouvelle fois établi le meilleur temps en piste sur le tracé de Phillip Island. Avec un chrono en 1'31''8 en ce dernier jour de tests, perturbé par de nombreuses apparitions du drapeau rouge, le Champion confirme son statut de favori pour cette nouvelle saison. Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) était cependant proche de l'Espagnol avec des pneus course également, tournant en 1'31''9. Les températures en piste furent les plus chaudes de ces trois journées d'essais non officiels. « Je me sens un peu mieux aujourd'hui », explique Checa. « Il y a eu beaucoup d'interruptions et de chutes, et nous avons donc perdu un peu de temps cet après-midi. Nous avons également souffert un peu pour établir un temps avec les températures vraiment élevées. Nous avons fait des changements qui se verront lors du weekend de course. Nous sommes satisfaits, car nous avions comme plan de préparer des changements, et nous les avons réalisés. Bien sûr, vous espérez toujours améliorer les temps, mais nous sommes déjà proches de nos limites. Nous n'avons pas amené les pneus de qualifications. Il y a eu tellement d'interruptions aujourd'hui - il y a même eu un kangourou sur la piste - ! Peut-être que les animaux veulent aussi être les protagonistes ! Pas besoin d'aller au zoo, le zoo est venu à nous ! » Leon Haslam a utilisé un pneu arrière de qualifications pour réaliser son 1'32''2, mais son coéquipier BMW Motorrad Motorsport Marco Melandri n'a de son côté pas amélioré ses chronos avec ces pneus, et achève ces essais avec du travail à réaliser sur les sensations à trouver sur le train avant et l'accélérateur. L'Italien a chuté en début de journée, après avoir tenté d'éviter un autre pilote dans le premier virage. Max Biaggi (Aprilia Racing) réalise le quatrième chrono combiné, tandis que Jakub Smrz (Effenbert Liberty Racing Ducati) et Joan Lascorz (Kawasaki Racing Team) ont tous deux poussé fort pour réaliser un même temps de 1'32.4. Eugene Laverty a connu une chute douloureuse dans l'après-midi après une sortie de piste dans le premier virage. Les premiers examens faisaient état d'une fracture possible à la main gauche, derrière le majeur. Il a également reçu un important choc sur la main droite, et s'est heurté la tête contre la piste. Une visite à l'hôpital clarifiait les choses, une fracture du métacarpe de la main gauche étant diagnostiquée.

Carlos CHECA, Champion en titre et Tom SYKES se rendirent coup pour coup et affichèrent un niveau de performances très proche durant les 3 jours d’essais organisés à Philip Island Laverty devait initialement revenir en Europe pour subir une opération mais décida finalement d'attendre son spécialiste attitré à Phillip Island, pour procéder à plus de vérifications. Il risque de manquer la manche d'ouverture au guidon de l'Aprilia RSV4. L'action en piste se vit reportée un bon moment en raison de la présence en piste d'une ambulance intervenant auprès de Laverty. De nombreux autres drapeaux rouges furent agités en raison de la présence d'animaux sur le circuit, ainsi que de nombreuses chutes. Josh Brookes (1'34''5) remplaçait John Hopkins, blessé, au sein de l'équipe Crescent Suzuki. Deux nouvelles journées de tests officiels sont prévues le lundi 20 février. Meilleurs temps des trois journées : 1. Carlos Checa (Ducati) 2. Tom Sykes (Kawasaki) 3. Leon Haslam (BMW) 4. Max Biaggi (Aprilia) 5. Joan Lascorz (Kawasaki) 6. Jakub Smrz (Ducati) 7. Eugene Laverty (Aprilia) 8. Michel Fabrizio (BMW) 9. Maxime Berger (Ducati) 10. Leon Camier (Suzuki) 11. Marco Melandri (BMW) 12. David Giugliano (Ducati) 13. Sylvain Guintoli (Ducati) 14. Ayrton Badovini (BMW)

1'31.8 1'31.9 1'32.2 1'32.3 1'32.4 1'32.4 1'32.5 1'32.6 1'32.9 1'33.1 1'33.0 1'33.5 1'33.5 1'33.6

32


Le Championnat de France a 30 ans ! Créé en 1981 par le Président de la C.C.R. de la F.F.M. de l'époque, Monsieur Benjamin SAVOYE, afin de regrouper les Championnats de France Inters et Nationaux qui se couraient jusque là séparément, le Championnat de France Open de Vitesse a vu passer, à un moment ou à un autre, la totalité des pilotes français qui se destinaient au haut-niveau. La toute première épreuve s'est déroulée le 9 avril 1981 à Nogaro a vu la victoire de Jacques BOLLE en 125cc, de Jean-François BALDÉ en 250cc, de Marc FONTAN en 500cc et de Alain MICHEL en Side-Cars. Ces pilotes se virent également titrer à la fin de la saison, à l'issue des trois épreuves (Nogaro, Paul Ricard, Le Mans) qui composaient le Championnat 1981. En effet, ce n'est que plusieurs années plus tard que le Championnat de France Open de Vitesse prit son rythme de croisière avec 7 ou 8 épreuves par saison, les premières éditions se contentant de trois ou quatre manches chaque année. Notez que les premières années du Championnat virent la participation de tous les pilotes français de Grand Prix qui étaient fort nombreux à l'époque, certaines grilles de départ en 250cc n'avaient pas grand chose à envier aux grilles des Grands Prix. Lors de sa création, le Championnat de France Open de Vitesse ne comportait que 4 catégories. En 1988, un Championnat Production (futur Superbike) vint renforcer celui-ci. En 1993, ce furent les Supersport qui rejoignirent le Championnat de France Open de Vitesse. Enfin plus récemment, les Stockbike (futures Stocksport) furent la dernière modification notable du Championnat. Corollairement, celui-ci perdit une catégorie, puisque les 500cc disparurent fin 90, après 10 ans d'existence. Ce Championnat qui a fait ses preuves a encore sûrement de longues années devant lui. Peut-être encore 30 ans... Rendez-vous en 2041…

LES RECORDMEN DU CHAMPIONNAT DE FRANCE OPEN DE VITESSE Les recordmen, en matière de titres de Champions de France sont Jean-Claude SELINI (7 titres en 125cc) et Alain MICHEL (7 titres en Side-Cars). Ils sont suivis par Christian SARRON (4 titres dont 2 en 250cc et 2 en 500cc), Jehan D'ORGEIX (3 titres en Supersport et 1 titre en Superbike), puis ensuite de 3 titres par Jean-Yves MOUNIER (en Superbike), Rachel NICOTTE (1 titre en 500cc et 2 titres en Supersport), Bernard CAZADE (1 titre en 250cc et 2 titres en Stocksport) et l'équipage MILLET / DEBROUX (3 titres en Side-Cars). Pour l'anecdote, en 1985 le titre de Champion de France 250cc a été attribué à deux pilotes, la réglementation de l'époque ne permettant pas de départager une égalité parfaite. Par contre, le titre Superbike 1993 ne fut pas attribué, à la suite d'une réclamation sur la nationalité du vainqueur.

Christian SARRON

Jean-Claude SELINI

33


Rentré prématurément en France suite à son abandon sur blessure au Dakar, Matthieu Lagrive se repose tranquillement chez lui. D’ici un mois, il sera sur pied et pourra attaquer la saison de vitesse en pleine forme. Rappelons que Matthieu sera engagé avec le GMT 94 en Championnat de France Superbike, catégorie Supersport et en Championnat du monde d’Endurance. Le Yamaha Austria Racing Team (YART) a annoncé son équipage 2012. Championne du monde d’endurance 2009, la formation autrichienne va de nouveau disputer l’intégralité du championnat au guidon d’une Yamaha R1 chaussée de pneumatiques Michelin. Le YART renouvelle sa confiance à son trio majeur, Gwen Giabbani, Igor Jerman et Steve Martin. Les trois hommes seront épaulés par le japonais Katsuyuki Nakasuga après le Bol d’Or. Steve Plater, viendra renforcer l’équipe en tant que 4ème pilote, au Bol d’Or et aux 24 Heures Moto. Pas de changement au GMT 94 et chez BMW Motorrad France qui rempilent également pour la totalité du championnat du monde d’endurance avec le soutien de Michelin. Les équipages restent inchangés. On retrouve donc Kenny Foray, David Checa et Matthieu Lagrive au guidon de la Yamaha n°94. La BMW n°99 est confiée cette année encore à Sébastien Gimbert, Erwan Nigon et Damian Cudlin assistés d’Hugo Marchand en tant que 4ème pilote.

Le SERT a dévoilé sa nouvelle livrée 2012. Longtemps en discussion avec le YART, Vincent Philippe fêtera cette saison sa 10ème année de collaboration avec le SERT. Anthony Delhalle sera à ses côtés. Nous n’avons pas encore d’information quand au nom du troisième pilote. Double vainqueur des 24 heures Moto, Kawasaki SRC a confirmé sa participation aux deux courses de 24 heures, le Bol d’Or et les 24 Heures Moto. Seuls Julien Da Costa et Grégory Leblanc ont été reconduits pour l’heure. La Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) vient d’entériner le calendrier 2012 composé de cinq épreuves. Comme en 2011, le Bol d’Or ouvrira la saison 2012. Les 8 heures de Doha se disputeront au mois de juin en nocturne. La grande finale se tiendra au Mans début septembre. Erwan Nigon, nouvellement engagé en IDM (Internationale Deutsche Motorradmeisterschaft) avec BMW et Michelin, fera équipe avec le néerlandais Arie Vos, au sein du Team Van Zon – alpha Technik, managé par Werner Daemen. 34


A deux mois de la première épreuve qui se déroulera au Mans les 31 mars et 1er avril, MotoRacingLive fait le point sur les forces en présence dans les catégories Superbike et Supersport. Erwan Nigon parti en Allemagne pour défendre les couleurs de BMW et Michelin en IDM, Sébastien Gimbert, champion de France en titre, sera le seul pilote officiel BMW-Michelin en Superbike. Il devra affronter une concurrence de plus en plus nombreuse pour conserver son titre. Troisième en 2011, Julien Da Costa rempile en 2012 au guidon d’une Kawasaki/Pirelli. Après une saison écourtée en supersport, Vincent Philippe fait son retour dans la catégorie reine au sein du Suzuki Junior Team. Trois nouveaux pilotes feront également leur apparition.

DUEL ANNONCÉ Sébastien GIMBERT vs Julien DA COSTA

Champion Supersport en titre, Denis Bouan défendra les couleurs de la Dark Dog Academy avec une Yamaha R1 chaussée en Pirelli. Vicechampion Supersport, Matthieu Gines (Honda-Tecmas-Michelin) passe également à la vitesse supérieure en s’alignant en 1000cc. Après une pige prometteuse lors de la dernière épreuve du championnat 2011 à Albi où il termina 3ème derrière les BMW-Michelin officielles, Hugo Marchand débarque en Superbike au guidon d’une HondaMichelin préparée par le team Daffix Racing. Le team Up Racing disposera de deux Kawasaki-Michelin confiées à Cédric Tangre et Julien Millet. Après dix saisons d’absence et un passage par le Championnat du Après dix saisons d’absence et un passage par le Championnat du Monde Superbike, Matthieu Lagrive revient en Championnat de France Supersport. Le quadruple champion du monde d’endurance roulera sur une Yamaha/Michelin du GMT 94. Pour Denis Bouan, 2012 marque un retour en Superbike

Champion de France en 2010, Grégory Leblanc (Kawasaki/Pirelli) redescend en 600cc après avoir terminé 5ème en Superbike en 2011. La Dark Dog Academy aligne Louis Bulle et David Perret. Etienne Masson troque sa Yamaha/Michelin contre une Kawasaki/Michelin préparée par Up Racing. Après trois saisons passées en mondial (250 cc et Moto2), Valentin Debise disposera d’une Yamaha pour se battre pour les premières places. Lancement officiel de la saison 2012 les 15 et 16 mars au Mans pour deux journées d’essais. 35


36


DAFY MOTO SAINT NAZAIRE vous accueille du lundi au samedi. Venez profiter des conseils et de l’expérience du 2 roues de toute l’équipe.

DAFY MOTO SAINT-NAZAIRE Pôle Moto Océanis 8 route du Petit Lérioux - 44600 Saint-Nazaire Tel : 02 40 70 74 36

37


38


39


Moto Webzine Février 2012