Page 1

KEEP OUT

CARNET DE RECHERCHES


Pierre Vanni et son rapport à la ruine. C’est un projet de questionnement sur la représentation de la ruine aujourd’hui : comment existe la ruine sur le territoire ? comment existe-t-elle sur la carte (Google earth) et quelles opérations les articulent ? En quoi les usages des technologies, les représentations qu’elles génèrent, sont-ils symptomatiques de notre rapport au monde.


RepĂŠrages dans Bruxelles


RepĂŠrages dans Bruxelles


Mon concept se base sur l’applatissement et la décomposition d’un bâtiment. Il s’agit de représenter une architecture par ses différents plans ( plan de coupe, plan d’électricité, circuit des eaux, gaz, charpente, fondations, plancher, murs etc ). L’addition de tous ses plans formant la construction architecturale. Il est ainsi facile de pouvoir visuellement amorcer une décomposition ou déconstruction d’un bâtiment. La ruine étant aujourd’hui pour moi une notion contrôlée par l’être humain. C’est à dire qu’elle ne se fait plus toute seule. Dans les villes, les bâtiments ne périclitent plus à cause du temps qui passe, mais leur destruction est organisée et contrôlée par l’homme. Mais je préfère plutôt utiliser les termes «décomposition», «démentellement» et «déconstruction».

Olafur Eliasson / Peter Callesens


Mickael Johanson


Du papier découpé pour l’effet de construction et de pleins et de vides, tout comme un bâtiment. La superposition de ces pleins et ces vides donnent le bâtiment. La reliure permet de pouvoir démonter ces planches de façon à pouvoir rendre les planches modulables. Le blanc apporte une neutralité.


WORKSHOP / PIERRE VANNI / NOUVELLE RUINE

workshop pierre vanni  

carnet de recherche workshop

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you