Page 1

architecture & urbanisme PORTFOLIO

| 2017


Photos ©Yann Rabanier MORE

P

Architecture

R

|

174

rue

E

Fondaudège

S

33000

Bordeaux

E

|

05

N

47

29

32

T

82

|

contact@more-architecture.fr

A

T

I

|

www.more-architecture.fr

O

N

La société MORE architecture SARL est l’agence créée par Francis Marchionini, Olivier Oslislo et Elise Reiffers en 2010. Nous développons des projets pour des clients publics et privés en France et à l’étranger depuis 2003. Les locaux de la SARL MORE sont situés en plein coeur de Bordeaux. C’est dans ce contexte que nous partageons quotidiennement la même passion pour une architecture vivante, jubilatoire et généreuse. Chaque projet est l’occasion de distiller un enthousiasme et un optimisme sans cesse renouvelés qui s’expriment dans la variété infinie des formes et des matières, en utilisant les techniques de conception contemporaines et de bon sens. MORE architecture n’applique aucune recette, chaque projet est unique, «sur mesure». Nous abordons tous les projets par la prise en compte des multiples contraintes d’aujourd’hui, liées au site, aux enjeux environnementaux, à l’accessibilité, au coût, aux contraintes d’usages, afin d’en tirer une force positive au profit de l’architecture et de ces futurs utilisateurs. Le programme et le contexte d’un projet le rendent unique. A cette spécificité, nous y ajoutons grâce à notre engagement et notre motivation, toujours le même plaisir, pour produire une architecture d’aujourd’hui, vivante et généreuse. L’architecture se partage, se vit. Nous défendons cette vision optimiste dans notre travail.


JET PRORÉAT LAU

LE PARKING DU GRAND PARC

BORDEAUX

Programme Construction d'un parc de stationnement public en R+3 de type largement ventilé d'environ 357 places à Bordeaux (33) MOA PARCUB Architectes MORE Architecture + CoCo Architecture Associés Partenaires SNC Lavalin + OTEEC + CCVH Mission BASE + OPC Surface 9171 m² Budget 3.9 M€ HT Phase APD PROJET LAURÉAT 2016

Le futur parc de stationnement se découvre progressivement, par percées, au gré des voies automobiles et piétonnes. Le principe de parking largement ventilé est volontairement exacerbé. La structure porteuse mise en façade se retourne en toiture en suivant un angle de 75° permettant d'intégrer les façades latérales à ce système de retournement et d'en faire une esthétique enveloppante, unique. Les façades ont été pensées comme une forêt. L'esthétique du poteau de section ronde apporte finesse, douceur et abstraction. L'architecture structurelle de ce projet devient un paysage singulier. Le parking compose ainsi entre filtre et perméabilité, créant un évènement dans le quartier pour le piéton depuis l’extérieur ainsi que pour l'utilisateur depuis l’intérieur. La structure choisie est réalisée en filière sèche grâce à des éléments préfabriqués en atelier : poteaux acier remplis de béton pour le coupefeu ainsi que des planchers collaborant avec remplissage béton. Cette préfabrication réduit considérablement le temps des travaux et

limite les nuisances pendant le chantier. De plus, cette structure permet de diminuer les coûts de construction tout en optimisant l’occupation du parking. Le rez-de-chaussée est conçu à plat pour faciliter les différents accès piétons et véhicules tandis que le reste du parc est organisé en demi-niveaux, selon le système d’Humy, afin d’aménager des rampes courtes et inférieures à 15%. Plus qu’un parc de stationnement, nous avons souhaité en faire un objet graphique et une architecture paysage. Ses façades sont rythmées par une structure principale en poteaux-poutres qui s’implante toutes les quatre places. Une structure secondaire, disposée de manière aléatoire, est composée de poteaux qui s’élancent du rez-de-chaussée au dernier niveau. Ils intègrent les évacuations des eaux pluviales qu’ils acheminent vers un bassin de rétention. Ces poteaux se retournent en toiture, formant des portiques afin de créer une ombrière. La localisation des éléments du programme a été pensée pour un fonctionnement du parking le plus agréable possible.


Parc du Château

Avenue du Docteur

r

Albert Schweitze

Futur TCSP me

Avenue de la Som

Le canyon Barbeque

Matmut

tur

Fu

P

S TC

Accès parking logements

Lot 5.1

Le Parc Habité Salon fitness

Livraison

Accès hall

Lot 1.1

Lot 1.2

Lot 4.1

Barbecues

Livraison

Lot 5.2

Salon de jeux Accès hall

Livraison

Diner Accès parking commerces

Lot 2.1

Lot 2.2

Transats

Parking réversible 91 places

Pyracord Accès hall

Lot 3.1 Lot 3.2

Programme Construction de 90 logements à Mérignac (33) MOA ICADE / VILOGIA Architectes MORE architecture Partenaires ARTELIA / OASIS Misssion BASE Surface 8024 m² SHAB Budget 10 030 000€ht hors VRD Performance RT 2012 Phase Concours APS+

Salon piquenique

Lot 4.2

L’Allée Mar

chande

Livraison

Flunch

BORDEAUX

Ping-pong

La Place

La place des enfants

L’architecture proposée pour les logements du parc est avant tout une architecture paysage, une matière malléable et invasive, une topographie habitée qui permet d’effacer la limite entre espace Mac Donald’s naturel et espace bâti. Le paysage du parc et le paysage architectural s’entremêlent et révèlent le désir de re-naturation du site. N Lot 1.1 2.1 3.1 Lot 1.2 2.2 3.2 Lot 4.1 4.2 Lot 5.1 5.2 plan de masse // 1/1000ème h o r contact izons l e p a r cles h a b i t tissus é lpavillonnaires, e parc habité s i g nles al A l’est du parc, en avec logements s’étagent poliment le long des fonds de parcelles créant ainsi une liaison volumétrique douce limitant au maximum les frontalités hasardeuses vis à vis des riverains en bordure de l’opération. Le morcellement raisonné du bâti en plan et en élévation créée des interstices propices à l’infiltration d'espaces verts, de venelles et de terrasses . Les logements sont systématiquement traversants est/ouest ou avec deux orientations minimum. L’accès aux logements est au maximum individualisé, à l’image de maisons superposées. A l’ouest, progressivement, le parc se transforme en une colline habitée, permettant une liaison étagée avec le socle de l'îlot central. Deux grands escaliers viennent creuser un sillon au travers de cette

colline pour permettre une liaison graduée entre parc et socle. Aux étages, l’accès se fait par des escaliers extérieurs qui donnent sur des paliers ouverts et couverts, pensés comme des terrasses avec vues. A l’image d’une «placette» collective sur les toits, chaque palier dessert 2 à 4 appartements maximum assurant une certaine tranquillité pour chaque logement et un accès direct vers les terrasses collectives. Les appartements aux étages sont tous traversants et bénéficient tous de 2 orientations minimum avec des vues sur le grand paysage, le parc ou le socle paysagé. Dans l'idée d'un collectif individualisé, "EXIT" les couloirs : les espaces de circulations sont tous ouverts, lumineux, pensés comme des espaces semi-collectifs, appropriables et partageables. L' imbrication forte entre architecture et paysage où la limite semble floue contribue à la réussite d’une accroche urbaine avec le paysage naturel de parc et amorce le lien avec la branche OUEST du parc du château.


le parc habité

pessac

Programme Construction de 26 logements collectifs à Pessac (33) MOA ICADE Promotion Architectes MORE Architecture Misssion BASE Surface 1 564 m² SHAB Budget N.C Performance BBC + HQA Phase études / Livraison 2018

Sur la route d’Arcachon, au niveau de l’avenue Gabriele Annunzio, masqué derrière un écrin végétal s’entraperçoit un premier bâtiment dont la silhouette ordonnancée sombre se confond dans le paysage. Dans son prolongement est installé un second bâtiment, jumeau du premier, les deux espacés d’un large passage paysagé de 10m environ. L’ensemble abrite 26 logements sur 2 étages et un attique. Les façades des bâtiments jumeaux sont rythmées par le système structurel «poteau-poutre». Cette trame se prolonge au niveau de l’attique avec un effet évanescent de la structure évidée rendue par le retrait des façades caractéristique des attiques. Les 2 appartements de l’attique s’ouvrent sur de grandes terrasses abritées du soleil par

la trame structurelle du bâtiment formant pergola. Des crochets permettent la mise en place de voilage pour créer des zones ombragées. Les appartements du RDC s’ouvrent sur le jardin paysagé par des terrasses bois. Des parties communes et des parties privatives rythment la parcelle sur toute sa profondeur. Des clôtures basses végétalisées privatisent des «morceaux» de jardin. Les appartements de l’étage n’ont pas d’espace extérieur propre mais bénéficient de larges cadrages sur l’extérieur. L’ouverture à 100% des baies vitrées des appartements de l’étage donnent la sensation de vivre dans les arbres.


JET PRORÉAT LAU

Liv

white cloudS

Saintes

Programme Construction de 30 logements collectifs en accession sociale à Saintes (17) MOA SEMIS Saintes Architectes POGGI & MORE Architecture Partenaires SNC Lavalin + Emacoustic Missions BASE + OPC + EXE Surface 1 886 m² SHAB Budget 2,75 M€ HT Performance BBC Phase Livré 2016 Photo © Javier Callejas PROJET LAURÉAT 2013 WAF 2015 FINALIST

Le choix d’implantation introduit une autre façon de coloniser la parcelle qui respecte les qualités du site. Il privilégie la lecture en profondeur, les traversées piétonnes de la parcelle, les percées visuelles, l’infiltration du paysage entre les volumes, avec comme résultante pour les appartements, des orientations multiples, des vues larges sur le paysage, pas ou peu de vis-à-vis et une mise à distance par rapport aux voiries. L’implantation s’inscrit dans une proposition où l’aménagement paysager et le projet architectural viennent en complément l’un de l’autre. A l’inverse d’un projet refermé sur son coeur d’îlot, notre proposition s’ouvre sur le quartier tout en se protégeant des vues directes et du bruit par son enveloppe ajourée. Notre îlot est un élément pivot, sa position stratégique fait qu’il est perçu dans sa globalité. Il n’y a pas de façade principale ni de façade

avant ou arrière. Les trois volumes sont compacts, ce sont les espaces extérieurs privatifs et généreux accrochés en encorbellement aux volumes et dispersés au grés des besoins et de l’organisation interne, qui viennent chahuter les façades. Exit les balcons, terrasses, loggias… avec les inévitables séparatifs, garde corps plus ou moins transparents pour dissimuler les objets ou préserver l’intimité des occupants. Ici, les espaces extérieurs sont très privatifs, ce sont de véritables pièces supplémentaires équipées de celliers pour faire sécher son linge, ranger les objets encombrants : ils sont comme les abris jardins à côté de la maison. Les appartements se prolongent ainsi vers l’extérieur et s’en trouvent d’autant plus grands. Ces «pièces supplémentaires» qualifient le projet. Elles réinjectent dans les appartements un peu des qualités de la maison individuelle.


TOUR CARRéE

LA ROCHELLE

Programme Construction de 42 logements intermédiaires et individuels à La Rochelle (17) MOA EDEN Promotion Architectes POGGI & MORE Architecture Partenaires ATMOSPHERE + LANDESCAPE + ATLANTEC Misssion BASE Surface 2 036 m² SHAB Budget 2,89 M€ HT (1 230 €HT/m² SHAB hors VRD ) Performance RT 2012 -10% Phase PRO / Livraison 2018

Le projet s’articule autour d’une idée forte et ambitieuse : Créer un hameau sans voiture, favorisant l’usage du vélo et les relations de voisinages pour initier un projet exemplaire dans ses engagements environnementaux. Dès l’entrée du site les véhicules stationnent dans un parking collectif placé sous les habitations. Une ruelle à accès contrôlé dessert l’intérieur du site pour les déménagements, les secours et l’entretien. En supprimant l’impact de la voiture, nous supprimons les voiries et les parkings de surface au bénéfice d’espaces piétons partagés, offrant une grande variété d’ambiances et d’usages. Les relations entre voisins sont favorisés par un réseau de venelles, de placettes, facilement appropriable. Les cheminements se dilatent et rétrécissent à l’image des ruelles des querreux. Les ruelles et les jardins fortement végétalisés qualifient le projet dans sa continuité végétale avec l’espace boisé classé de la Tour Carré et avec le paysage naturel du secteur de chef de baie.

Les maisons et les petits collectifs s’organisent comme un archipel habité, composé de plusieurs unités résidentielles. Les volumes sont fragmentés pour retrouver une échelle domestique, en cohérence avec les habitations voisines. Chaque logement dispose de larges espaces extérieurs privatifs judicieusement placés les uns par rapport aux autres. L’intimité des occupants est préservée par des filtres supports de végétation grimpante ou de panneaux photovoltaïques. Les espaces privatif peuvent se prolonger par certaines toitures accessibles. La multiplicité de forme des pleins et des vides va de paire avec une diversité des typologies : maisons individuelles, volumes capables, maisons superposées, appartement villa, habitations groupés… Cette richesse de typologie répond à la pluralité des modes d’habiter actuels et futurs. Nous ne vivons pas tous de la même façon donc nous n’habitons pas tous de la même façon.


JET PRORÉAT LAU

Liv

LES CARRELETS

Aytré

Programme Construction de 34 logements collectifs à Aytré (17) MOA Habitat 17 Architectes POGGI & MORE Architecture Partenaires CETAB Ingénierie Missions BASE + OPC + EXE Surface 2 000 m² SHAB Budget 2,91 M€ HT (1 450 €HT/m² SHAB VRD inclus) Performance BBC Phase Livré 2015

Photos © Arthur Péquin PROJET LAURÉAT 2011

A la fois sobre et unique, le projet annonce depuis le domaine public un changement de caractère dans le paysage et offre une image d’entrée de ville. La journée, les trois rocs « accrochent » la lumière naturelle, ils scintillent. Le soir, ils apparaissent en négatif. C’est l’éclairage de l’intérieur des logements qui prévaut, la lumière irradie depuis la faille, les passerelles éclairées sont lues comme des pontons de bateaux, des points d’ancrages …Le volume est alors vraiment découpé et percé : inversion de la lecture du projet, découverte d’une autre image… Ce site a un air « de vacances au bord de la mer », de calme, de sérénité. Le morcellement des volumes transforme tout à coup un

immeuble collectif en trois grosses maisons individuelles, au bénéfice d’une échelle domestique. La volonté de concevoir des logements traversants ou bénéficiant de double voir triple orientations, permet d’offrir à tous de larges vues : à l’Ouest vers la mer, à l’Est vers le parc des Cèdres, au Sud vers le jardin. Ce principe permet d’améliorer de fait l’ensoleillement et la ventilation naturelle des appartements. Un sentiment de cohérence et d’unité se dégage par la simplicité du traitement des façades, l’unité de matériau et l’harmonie des couleurs qui fait écho à l’environnement.


nota 1 : aucune modification ou reproduction - même partielle - de ce document ne peut être faite sans l'accord express de l'architecte qui en conserve la propriété artistique et intellectuelle conformément à la loi du 1er juillet 1992. nota 2 : les détails de principe définissent l'aspect architectural de l'ouvrage et n'altèrent en rien la responsabilité de l'entreprise vis à vis des détails d'exécution qu'elle doit fournir. Seules les côtes, les gabarits extérieurs, des éléments architecturaux sont impératifs. Les côtes définissant la structure interne des ouvrages sont données à titre indicatif, elles doivent être confirmées par la cellule de synthèse et les plans d'exécution des entreprises. nota 3 : toutes les côtes par rapport à l'existant sont à vérifier sur place.

REF.

LISTE DES DOCUMENTS

ECHELLE U:\AFFAIRES EN COURS\108 LOGEMENTS AYTRE\05 PRO-EXE\11 PIECES GRAPHIQUES\PERS ENTREE SUD OUEST.jpg

PIECES ECRITES 000

NOMENCLATURE

001

REGLEMENT DE CONSULTATION

002 003

ACTE D'ENGAGEMENT CCAP

004

CCTP

005

DPGF

006

PLANNING PREVISIONNEL

007

RICT

008

PGC

009

NOTE DE CALCUL RT 2005 NOTE ANALYSE SISMIQUE

010

CONSTRUCTION DE 34 LOGEMENTS COLLECTIFS AYTRE

011

NOTE ACOUSTIQUE

012

ETUDE DE SOL

013

ETUDE ECLAIRAGE DOSSIER BRANCHEMENT ELECTRIQUE

MAÎTRE D'OUVRAGE

ARRETE PC

HABITAT 17

014 015

9-11, avenue de Mulhouse 17 041 LA ROCHELLE CEDEX

PIECES GRAPHIQUES 100 101

PLAN DE MASSE

1/100

102

PLAN REZ DE CHAUSSEE

1/50

103

PLAN R+1

1/50

104

PLAN R+2

1/50

105

PLAN R+3

1/50

106

PLAN R+4

1/50

107

PLAN DE TOITURE

1/50

108

COUPES

1/50

109

FACADES

1/100

110

FACADES BATIMENT A

1/50

111

FACADES BATIMENT B

1/50

112

FACADES BATIMENT C

1/50

COUPES DETAILS FACADES

1/10

CARNET DE DETAILS

-

113 114

T. 05 46 27 64 80 F. 05 46 41 36 41

PLANS ARCHITECTES

200

PLANS VRD

300

PLANS GO

400

PLANS CVC / PS

500

PLANS CFO / CFA

600

PLANS DE SYNTHESE

ARCHITECTE MANDATAIRE

POGGI ARCHITECTURE Hangar G2 - 1, quai Armand Lalande 33 300 BORDEAUX architecture@poggi-garrigue.com

T. 05 56 39 61 97 F. 05 56 39 72 96 www.poggi-garrigue.com

ARCHITECTE ASSOCIE

MORE ARCHITECTURE 53, rue des Menuts 33 000 BORDEAUX contact@more-architecture.fr

T. 05 24 61 97 80 F. 09 72 13 28 03 www.more-architecture.fr

BUREAU D'ÉTUDES

CETAB 61 rue du professeur Lannelongue 33 300 BORDEAUX cetab.bx@cetab.fr

T. 05 57 19 12 00 F. 05 57 19 12 01

BUREAU DE CONTRÔLE

APAVE La Rochelle ZI 4 Chevaliers - RP de la République 17 180 PERIGNY bureau.larochelle@apave.com

T. 05 46 34 71 90 F. 05 46 34 02 25

S.P.S.

APAVE La Rochelle ZI 4 Chevaliers - RP de la République 17 180 PERIGNY bureau.larochelle@apave.com

T. 05 46 34 71 90 F. 05 46 34 02 25

BP 59 - Route de Marennes 17560 BOURCEFRANC LE CHAPUS accueil.cgfa@orange.fr

T. 05.46.75.88.71 F. 05.46.75.81.26

OPC

CGF Atlantique

MODIFICATIONS INDICE / DATE

REPÉRAGE

0 - 14/06/13

PREMIERE DIFFUSION

COUPES ÉMETTEUR

PHASE

DATE

ÉCHELLE

ARCH

DCE

14/06/13

1/50

TYPE

ZONE

NUMÉRO

INDICE

-

108

CO REF. FICHIER COUPES

COUPE 1.1

0


JET PRORÉAT LAU

Liv

HE17

La Rochelle

Programme Construction d’un Hôtel d’Entreprise Agroalimentaire MOA Communauté d’Agglomération de La Rochelle Architectes POGGI & MORE Architecture Partenaires SNC Lavalin & AIA + Pastier Économiste + Elithis Développement Durable + EMACOUSTIC + OTEEC Missions BASE + OPC + EXE Surface 2 200 m² SHON Budget 3,5 M€ HT Performance RT2012 Phase Livré 2015 Photos © Arthur Péquin PROJET LAURÉAT 2012 WAF 2015 FINALIST

C’est un Hôtel d’Entreprise. C’est un projet compact. C’est un système évolutif. C’est un projet global avec une identité forte. Il traduit l’idée d’un lieu unitaire et fonctionnel, reflet d’un rassemblement de compétences différentes, au sein duquel chacun est indépendant. Le volume, revêtu d’une peau en métal déployé, blanche et scintillante, se protège des rayonnements solaires et des vues directes. C’est un monolithe brillant. Les angles du volume sont entaillés, les découpes colorées signalent les points d’accès. Cette enveloppe présente l’avantage de pouvoir modifier la façade en arrière plan à volonté sans altérer l’image du projet : alterner panneaux de remplissage, vitrage, panneaux démontables; adaptabilité. Ce filtre crée une profondeur et

gère la relation entre l’extérieur public et l’intérieur privé; confidentialité. Il uniformise et lisse les spécificités des fonctions. Il impose à la fois présence et absence dans une alternance de matière et de vide. Une « esthétique industrielle », déclinée à l’intérieur et à l’extérieur, soucieuse d’économie globale et de clarté : équilibrage des flux, autonomie des différentes zones. Un projet traité avec des matériaux aux caractères bruts pour un usage intensif : acier, polybéton, verre, panneaux sandwich isolants spécial agroalimentaires, structure répétitive adaptée aux types d’espace, réseaux bien ordonnés, matériaux issus des produits du commerce standardisés. Facilité de maintenance et de nettoyage. Sécurité. Pérennité.


IER

NT

A CH

LES BASSINS A FLOT

BORDEAUX

Programme Construction de 36 logements collectifs en accession libre à Bordeaux (33) MOA ICADE Promotion Architectes MORE Architecture Partenaires Egis Bâtiment Misssion BASE + OPC Surface 2 260 m² SHAB Budget 2,85 M€ HT (1 250 €HT/m² SHAB VRD inclus) Performance BBC Phase Chantier / Livraison 2017

Le projet de 36 logements collectifs se situe dans le quartier des Bassins à Flot à Bordeaux et fait partie du plan d’urbanisme et de renouvellement urbain proposé par l’agence ANMA. Compact, sobre et dense, le bâtiment joue un rôle d’articulation urbaine entre la rue Bourbon et la «sente» piétonne dirigée vers les bassins et sa base sous marine. En effet, à cet angle la volumétrie se dégrade créant ainsi de nombreuses terrasses. Tous les appartements bénéficient d’une loggia largement dimensionnée ou d’une terrasse. A partir du T3, tous

les appartements sont traversants, mettant ainsi en valeur la vue sur la ville et la vue sur les Bassins. Nous proposons des parois verticales en béton laissées brutes teintées par une lasure minérale transparente. Le bâtiment se veut compact, jouant avec une matière unique creusée, d’inspiration industrielle. Les toitures et les terrasses sont végétalisées. Cette carapace épaisse permet de répondre aux exigences d’isolation thermique d’un Bâtiment Basse Consommation.


JET PRORÉAT LAU

LE parking des anges

Mourenx

Programme Construction d’un parking silo 120 places et restructuration du centre technique MOA Communauté de Communes de Lacq Architectes COCO Architecture + MORE associés Partenaires Intech + Atelier Gastel + Ouest Coordination Mission BASE Loi MOP Surface 4 010 m² SHOB Budget 2,43 € HT PROJET LAUREAT 2011

La conception du silo à véhicules donne à voir le parking plutôt que de le cacher derrière un emballage. Le silo a une position ambigüe dans la composition de l’avenue Moureu, ni en tête, il ne doit pas être ostentatoire, ni trop emblématique: c’est un parking privé, qui doit s’inscrire dans la continuité urbaine et jouer son rôle de bâtiment urbain. Dans cette logique, nous avons voulu privilégier des qualités d’ambiances intérieures, une transparence entre le dedans et le dehors, une perméabilité à la vue, pour faire du silo un bâtiment en relation avec le centre technique, le centre administratif, mais aussi l’avenue Moureu. La façade volontairement ouverte n’enferme pas le regard des usagers à l’intérieur et crée une continuité entre l’extérieur et l’intérieur.

Le coeur du parking, constitué par les rampes de circulation des voitures, permet un puits de jour qui amène la lumière dans les étages inférieurs. Il est agrémenté de plantes, qui grimpent sur un filet inox toute hauteur. Le traitement des détails a ainsi toute son importance, pour apporter une qualité d’usage aux employés. Ces aspects passent par la végétalisation au coeur, le traitement des éclairages naturels et artificiels, l’ergonomie des déplacements. Le silo, loin de présenter une image massive, joue entre la simplicité volontaire des volumes et la finesse des traitements intérieurs, qui sont donnés à voir depuis l’extérieur. Ainsi, les sous faces des dalles ont un traitement particulier, visible depuis le rez de chaussée du centre technique mais aussi, en version cinétique, depuis l’avenue Moureu.


COLLEGE CASSIGNOL

Bordeaux

Programme Reconstruction du Collège Cassignol, capacité 650 élèves + gymnase à Bordeaux (33) MOA Conseil Général de la Gironde Architectes TETRARC + MORE associés Partenaires INGEROP + INDDIGO Developpement Durable + ROUCH Acoustique + HUET Responsable Patrimoine Bati + CMB Economiste Missions BASE Loi MOP Surface 6 195 m² SHON Budget 11,04 M€ HT Performance BBC Phase Concours 2012

Un collège inséré au coeur de la ville. L’irruption d’un grand équipement public au centre d’un îlot fait légitimement craindre aux habitants le développement de nuisances néfastes à leur qualité de vie. Pour cette raison, notre première préoccupation a été de veiller à respecter la quiétude des habitations riveraines. Pour éviter les nuisances sonores, nous proposons d’utiliser toute la surface disponible de l’îlot. Pour maintenir l’ensoleillement actuel des jardins, nous disposons le bâtiment le plus haut - le gymnase - de sorte qu’il ne masque pas le soleil quels que soient le moment de la journée et la saison. Pour préserver l’environnement visuel des riverains nous développons une quadruple approche valorisante.

Nous habillons le gymnase d’une façade en bois évoquant l’esprit architectural des chais qui ont marqué l’identité du quartier et de l’îlot. Ainsi, des formes inappropriées ne viennent pas faire violence à l’esprit des lieux et bien au contraire, un matériau chaleureux s’offre au regard. Nous végétalisons l’ensemble des toitures visibles depuis les habitations riveraines de telle sorte qu’à partir du premier étage, toutes les fenêtres riveraines bénéficient de l’extension du contexte vert dans lequel elles sont implantées.Enfin, nous ne créons absolument aucune vue directe sur les maisons individuelles et leurs jardins privatifs de façon à garantir la jouissance de ces espaces de détente et de convivialité.


la maison de la montagne

pAU

Programme Construction d’un centre culturel et associatif MOA Ville de Pau Architectes CoCo Architecture + MORE associés Partenaires SNC Lavalin Missions BASE Loi MOP Surface 1 650 m² SHON Budget 2,1 M€HT Performances BBC Phase Concours 2010

Ce projet se nourrit d’un imaginaire et d’un vocabulaire issu de la Montagne et de ses pratiques. Nous proposons un bâtiment icône, praticable, qui abrite les différentes entités autour d’une circulation verticale intérieure et d’un cheminement extérieur de type sentier de Montagne. Le désir, l’effort et l’aboutissement sont les mots clés qui décrivent l’état d’esprit du montagnard et qui ont guidé nos recherches dans l’élaboration du projet . Le bâtiment joue un rôle d’ articulation entre le paysage urbain et le paysage des espaces verts à l’arrière en développant une topographie qui prolonge la coulée verte et recrée rue Berlioz la verticalité d’une façade urbaine. Ainsi la façade rue Berlioz, lisse, verticale et sobre s’aligne sur la rue et le trottoir. Deux commerces liés à la Montagne y sont judicieusement placés en rez de chaussée, face à la rue , le long du trottoir. Une salle de danse s’ouvre sur la rue par une grande baie et se « met en scène » dans l’espace public.

Une salle d’exposition contribue à l’animation de la façade rue. La façade Sud se déploie , s’ouvre en grand sur le parvis et propose ainsi une interface privilégiée entre les activités à l’intérieur et l’extérieur. Au dessus, le bâtiment se déhanche pour protéger l’entrée et tous les programmes au Sud. En correspondance avec la « coulée verte » en partie Sud Ouest, le bâtiment change de nature. Il s’étage et rejoint le sol. Nous passons progressivement d’une façade urbaine à une « façade paysage ». A travers ce changement d’état, le bâtiment se dévoile comme une topographie, une montagne habitée qui se parcourt, se grimpe, se vit. A l’image de cette topographie inspirée des sentiers de montagne, l’intérieur du bâtiment s’organise autour d’une faille centrale toute hauteur contenant un escalier « sentier » de distribution des étages. Cet atrium apporte un éclairage naturel maitrisé (protection solaire par stores lames) dans le cœur du bâtiment depuis le dernier étage jusqu’au rez de chaussée.


PROJET SATURNE

Blanquefort

Programme Construction de 30 logements collectifs à Blanquefort (33) MOA SEMI Blanquefort Architectes POGGI & MORE Architecture Partenaires Letsgrow Paysage Mission BASE Surface 2 000 m² SHAB Budget 2,57 M€ HT Performance BBC Phase Concours 2012

L’implantation évoque un archipel, où bâti et végétal se répondent, y compris dans leur géométrie. Vides et pleins sont comme des empreintes positif/négatif. On se promène entre les « îles bois », les bâtiments, et « les îles vertes », modelés de terrain. Les « îles vertes » sont de légères buttes végétales comme autant de petits vallonnements enherbés accompagnés de bosquets. Elles soulignent les limites et déterminent naturellement les cheminements piétons. Le morcellement des volumes transforme ce qui aurait pu être un immeuble collectif (barrière visuelle) en trois grandes maisons, au bénéfi ce d’une échelle domestique. Les hauteurs sont calées pour laisser les lignes d’horizon libres (le paysage lointain et la cime des grands arbres restent perceptibles) une approche sculpturale du

paysage et de l’architecture. La façade étanche et isolée est en retrait. Elle est garante de confort thermique et acoustique. L’espace libéré entre l’enveloppe et la façade, est occupé par les terrasses qui sont autant d’intermédiaires entre le dedans et le dehors. Espaces libres d‘usage. Le développement en profondeur de la façade offre plus d’ampleur aux logements. Ces terrasses fi lantes sont enveloppées d’un « voile » réalisé en lattis bois, posé à l’horizontale. Le bois pourrait être du pin du nord thermo-b ou du mélèze éco certifié. Pas d’élévation bien lisse, bien nette, mais des horizontales irrégulières, à l’image d’un nid ou d’un panier. Effet de filtre, transparence. Pas de vis-à-vis, pas de vue frontale. Désir d’imbriquer appartement et ville par le biais de façades profondes. Vivre ensemble et seul à la fois.


83.2• ••• • • •• • •••••••

98.3• •••

T3 T3

60.9• •••

61.2• •••

T4

76.1• •••

T2

47.1• •••


JET PRORÉAT LAU

LES LANDES DE MOUCHON

Lanton

Programme Construction de 73 logements (36 collectifs et 37 individuels) + viabilisation de 8 lots à Lanton (33) MOA Gironde Habitat Architectes MORE Architecture Partenaires BASE Paysage + CETAB Ingénierie Missions BASE + OPC Surface 4 880 m² SHAB Budget 6,93 M€ HT (1 420 €HT/m² SHAB VRD inclus) Performances BBC + H&E Phase APD PROJET LAURÉAT 2013

Le projet de construction de 73 logements individuels et collectifs à Lanton a pour vocation de répondre aux questions : comment vivre ici, comment être ici ? L’ enjeu du projet porte sur l’occupation d’une grande parcelle naturelle, sur le parcours, les visibilités, la hiérarchisation des degrés d’intimité. L’objet architectural est en second plan. L’identité du lieu, le contexte génère de nombreuses dualités : densifier et préserver, privatiser et partager, tisser une relation harmonieuse avec l’environnement immédiat, offrir un caractère végétal à la parcelle par l’intermédiaire du nouveau programme sans pour autant congestionner le site, lui offrir une grande respiration dans l’assemblage du programme. Pour ce projet, nous avons souhaité privilégier avant toute chose l’orientation des logements. D’un point de vue environnemental, l’orientation Nord-Sud est la

meilleure orientation. Ainsi, tout le projet prend la direction du Sud, donnant à l’opération son caractère singulier. Sur la départementale, depuis Bordeaux vers Lanton, les bandes construites offrent de longues percées visuelles sur les jardins privés et communs, et au loin le regard se perd sur l’horizon de la forêt. Dans le sens inverse, les séquences construites sont entrecoupées par de grandes zones végétales, le projet là encore ne bloque pas la vue, il est fractionné et son orientation participe à la perception singulière de cette opération. La restitution de l’ambiance du lieu est le point essentiel dans l’intégration du projet. Une occupation parsemée, rythmée qui conserve le caractère libre de cet espace. Des séquences, qui évitent l’écueil du lotissement banal et répétitif.


JET PRORÉAT LAU

mont NOIR

Lormont

Programme Construction de 15 logements collectifs + un poste de police à Lormont (33) MOA Aquitanis Architectes MORE Architecture Partenaires CETAB Ingénierie Missions BASE Surface 1 650 m² SHON Budget 1,82 M€ HT (1 250 €HT/m² SHAB hors VRD) Performances BBC + H&E Phase DCE PROJET LAURÉAT 2014

Le bâtiment est composé de strates où le rez-de-chaussée s’assimile à un bâtiment de plain-pied, dialoguant avec le tissu urbain des maisons individuelles voisines, un soubassement, pouvant se substituer à des clôtures, à la fois «anti-intrusif», à la fois perméable laissant entrevoir le cœur d’îlot boisé, un jardin partagé. La construction absorbe le stationnement afin de dégager le maximum d’espace vert (sols perméables). Un socle RDC «robuste» réalisé en béton, habillé d’une peau type «résille» bois à la fois antieffraction, à la fois filtre de lumière naturelle pour les bureaux du poste de police situés au Sud; une résille respectant l’intimité des fonctionnaires mais permettant le contrôle

des allées et venues. En étage, les logements forment de part leur masse, un signal pour l’équipement public. Les strates permettent une gradation des hauteurs entre l’échelle des maisons individuelles et les bâtiments du quartier en devenir Bois fleuri. Il s’agit de distinguer l’équipement public sans pour autant multiplier les matériaux de façade. Le futur bâtiment pourra être «dilaté» en rez-de-chaussée pour s’immiscer dans le paysage, mais sera compact en étage. Les appartements sont tous en angles des bâtiments et possèdent donc une double orientation voir une triple orientation pour les T4.


JET PRO

Liv

casse cacao tarare

bordeaux

Programme Réhabilitation d’un ancien entrepôt à Bordeaux (33) MOA Privée Architectes MORE Architecture Mission Complète Surface 200 m² SHAB Budget 128 000 € TTC Phase Livré 2013 Photos © Yann Rabanier

Anciennement entrepôt de stockage et concassage de fèves de cacao, ce hangar a été réhabilité en loft sur deux niveaux. Le rezde-chaussée de l’entrepôt s’organise suivant la trame des poteaux métalliques à rivets existants et sert de niveau de chambres, salle de bain, buanderie et un grand espace de circulation, de loisirs et de jeux. On accède à l’étage par un escalier métallique dont les marches en caillebottis acier galva laissent traverser la lumière venant de la grande verrière de l’étage. L’étage est occupé par un grand séjour cuisine. La structure métallique, les poutres treillis, le plancher bois

et la volumétrie existante ont été conservés. Au rez-de-chaussée le béton quartz contraste avec le plancher aux lames zébrées de nuances et d’essences diverses d’origine. Le ponçage a mis en évidence la diversité des lames de ce plancher. La faille et son escalier métallique centrale révèlent le caractère industriel de l’ancien bâtiment. Tous les espaces du loft sur deux niveaux de 200 m² communiquent entre eux par l’intermédiaire de la faille de circulation et de lumière naturelle et sont reliés à la terrasse extérieure par des grandes baies coulissantes qui permettent d’ouvrir la quasi totalité de la façade en été.


high cloud

Preignac

Programme Construction d’une structure multi-accueil petite enfance 25 berceaux à Preignac (33) MOA Communauté de Communes du canton de Podensac Architectes MORE Architecture Partenaire Coplan BET Missions BASE Loi MOP Surface 475 m² SHON Budget 615 000 € HT Performance HQE Phase Concours 2010

Le projet d’une crèche est un projet très sensible. Sensible parce qu’il doit permettre aux enfants de s’épanouir dans un espace familier, rassurant, ludique et stimulant. Sensible parce qu’il doit en même temps répondre aux attentes du personnel qui au quotidien pratique le bâtiment. Sur ce site de Preignac, le projet que nous proposons s’inspire du paysage environnant. Un mur de pierre vient refermer la façade Nord Ouest pour se protéger de la voie communale. Ce mur va isoler le jardin de la crèche. Le projet vient se caler contre ce mur et s’étire ensuite jusqu’à la limite de parcelle voisine au Sud. En répondant ainsi aux problématiques du POS en terme d’implantation du bâti, nous profitons d’une emprise maximum en limite séparative sur les deux « petites » façades pour

libérer un grand jardin dans la partie ouest et une longue façade en partie Est pour l’entrée et l’accès de service. Ces différents choix d’alignement génèrent une forme simple, parallélépipédique et compacte, ce qui permet de maitriser les qualités d’isolation du bâtiment. Afin de ramener le jardin au cœur de la vie du bâtiment nous créons un axe visuel de transparence continu à travers le bâtiment depuis l’entrée jusque dans le jardin. Ainsi, depuis l’entrée, on peut apercevoir le jardin à travers un patio et le cloisonnement vitré des salles d’éveil. Afin de conforter l’intégration du bâtiment dans le paysage, nous optons pour une toiture végétalisée de type résistante et sans entretien, sans système d’arrosage.


D

R&

MIX TOWER

Bordeaux Brazza

Programme projet d’une tour hybride de logements + bureaux + parking à Bordeaux Architectes MORE Architecture Surface 15 000 m² SHON Budget A définir Performance BBC Statut Projet de recherche 2012

L’idée du projet d’experimentation est de retrouver une singularité dans la typologie de la tour, qui devient une émergence géologique, changeant dès lors son rapport au sol. Tel un canyon l’amplitude de sa base couplée à sa verticalité permet principalement de proposer des espaces intermediaires généreux. Le parking est integré dans les deux premiers étages de sa base, le PPRI ne permettant pas de creuser profondément sur la rive droite. Sa conception reprend le principe de la termitiere, qui permet de ventiler l’édifice naturellement durant l’été en laissant entrer l’air frais dans les premiers étages pour

le faire remonter dans la tour. La mixité logements 1 bureaux joue sur la temporalité et les échanges thermiques. En effet les bureaux produisent de la chaleur alors que les logements nécessitent cet apport calorique. La façade en double peau permet elle aussi de tempérer les besoins energetiques en filtrant naturellement les rayons solaires. La mutualisation des circulations entre les programmes et les espaces publics permet une maximisation des usages, augmente le lien social dans la tour, laisse envisager une plus grande flexibilité selon le désir de ses habitants.


JET PRORÉAT LAU

le café des arts & la halte nautique

Dieupentale & Grisolles

Programme Construction d’un restaurant bar salle polyvalente halte rando velo MOA Communauté de Communes du Terroir de Grisolles et Villebrumier Architectes More Architecture Partenaires Base Paysage + Alexandre Moronnoz Designer Missions BASE Loi MOP Surface 226 m² SU Budget 512,85 K€ HT Performance RT2012 Phase PRO/DCE PROJET LAUREAT 2011

Consciente de sa situation géographique privilégiée et de la nécessité de préserver et de mettre en valeur la qualité de son cadre de vie, la Communauté de communes du Terroir de Grisolles et Villebrumier (CCTGV) s’est engagée dans la mise en oeuvre d’un véritable projet de territoire centré sur le développement des modes de transports doux et l’offre de loisirs. Ce projet offre la perspective de reconsidérer l’aménagement du territoire comme participant de : - l’identité et de l’attractivité de la Communauté de communes, - l’enrichissement et de l’amélioration du quotidien de ses résidents. L’ambition de la collectivité maître d’ouvrage est d’enrichir le projet d’aménagement de son territoire d’une nouvelle créativité, d’une manière inédite de percevoir et d’utiliser les espaces publics. Les sites retenus dans le cadre de ce programme marquent la première étape de mise en oeuvre de ce projet de valorisation touristique, culturelle, paysagère et urbaine. Les activités intégrées sur ce site sont :

- des activités de restauration : repas, vente d’en-cas (« panier pique nique » à base de produits du terroir, etc.), collations. - des activités liées aux loisirs : services de confort (sanitaires, borne d’informations, gonfl age de vélos, bornes d’eau, etc.). - des activités culturelles et artistiques : expositions, concerts, lectures, etc. Des espaces extérieurs sont associés à ces activités : terrasses, etc. La maison de Garde a pour vocation à devenir un « Café des arts » (activités de restauration, culturelles, de détente). Il s’agit de réhabiliter l’ensemble de la maison, la libérer de son étage pour offrir un espace double hauteur avec des vues sur le canal et de part et d’autres vers les programmes connexes. Ces programmes sont répartis dans trois volumes de tailles différentes enveloppés d’acier Corten et sont reliés à la maison de garde par des couloirs vitrés. La tonalité de ce matériau facilite l’interpénétration du bâtiment et du paysage.


R&D

galerieS fmr

bordeaux

Programme Projet d’une galerie éphémère à Bordeaux MOA Privée Architectes MORE Architecture Partenaire Galerie Arrêt sur l’Image Surface 120 m² SU Budget 206 400 €HT

Le projet se situe à Bordeaux, Place du Palais adossé à un mur pignon devant l’emblématique Porte Cailhau, l’une des porte de la ville de Bordeaux classée monument historique en 1883. Nous proposons une galerie/promenade éphémère formée de huit niveaux de déambulation connectés entre eux par des passerelles et des escaliers métalliques d’échafaudage. Ce projet en association avec la Galerie « arrêt sur l’image » est une proposition libre dans le cadre de la Biennale d’Agora 2012. Le principe structurel de ce projet est basé sur le concept d’échafaudage modulaire qui permet un montage et un démontage rapide pour laisser rapidement place au rêve. À son origine l’échafaudage a un rôle uniquement technique. Aujourd’hui l’échafaudage dépasse son rôle technique pour participer à l’animation du paysage urbain et un événement. Tout en remplissant sa fonction traditionnelle, l’échafaudage est utilisé pour valoriser un ouvrage, présenter une œuvre d’art ou délivrer un message, participer à l’embellissement et à l’animation éphémère de la ville. La montée et la descente de l’installation sont dissociées et sont aisément distinguables. En effet, si la montée est composée de gardes corps pleins, la descente se veut visuellement plus aérienne. Les modules,

semblables à des ‘’boîtes en équilibre’’ contiennent des espaces d’exposition et varient en volumétrie. Ainsi, transparence, relief, lumière, mobilité animent les façades et les rendent vivantes. Cette balade entre les façades en pierre du mur pignon et de la Porte Cailhau, le long de l’échafaudage est un leitmotiv dans le projet de réhabilitation et d’embellissement de la ville de Bordeaux. L’ascension se termine sur une terrasse panoramique surplombant Bordeaux et son fleuve. La nuit, ce dernier module s’illumine, créant un signal dans la ville, un point de repère. Chaque boîte génère des supports de projection, créant ainsi une animation forte sur la rue. Ainsi l’art peut servir à l’animation nocturne et introduire aussi une mise en scène cinétique transformant la vie d’un quartier. Espace à vivre, passerelle, observatoire, architecture œuvre d’art, site d’exposition, l’échafaudage que compose la galerie FMR est avant tout un lieu d’échange. La galerie se veut un espace extraverti qui s’offre à l’extérieur et à tous. Elle propose un regard différent sur notre ville et les interstices délaissés qui possèdent un immense potentiel de régénération et ne demandent qu’à être réactivés.


JET PRO

Liv

MODAFAD

barcelone

Programme Scénographie pour MODAFAD 2003 MOA FAD Barcelona Architectes MORE Architecture Partenaires Solo Estudio Surface 1500 m² SU Budget 208 000 €HT Phase Livré 2003

Comment imaginer un espace de défilé de mode ? Une passerelle surélevée, ou un bout d’espace délimité au sol, un éclairage télécommandé, un back stage publicitaire, des mannequins aux talons aiguilles et pour animer l’ensemble, un son électronique préprogrammé camouflé… Modafad souhaitait réaliser une scénographie inhabituelle, mêlant défilés de mode mobiles et showrooms exposant les créateurs. C’est le programme durant 48 heures qui va occuper et modifier l’espace triangulaire de 1500m2. Le programme, c’est cette déformation que va subir le sol en béton, matérialisé par des volumes

polyédriques surgissant du sol. La scénographie du lieu travestit l’espace défilé basique en un lieu éclectique, mêlant showrooms, expérimentation musicale, bar chill-out et défilés contextuels et polyvalents. Chaque défilé diffère spatialement, soit sur l’une des deux passerelles et suivant le sens des pentes, soit au sol le long de fibres optiques. L’ensemble des modules a été fabriqué en bois peint aux teintes du sol en béton lisse, sur une structure métallique capable de supporter public, défilés et toutes les expositions. Les études ont duré 3 mois pour une phase de réalisation très courte de 8 jours.


R&D

the snowhouse project

Programme Logements individuels et collectifs & snowpark Architectes MORE Architecture Surface De 56 m² à 3 500 m² SHON Phase études

Ce «chalet» permet à la fois d’héberger ses propriétaires et de pratiquer le snowboard. Ici la pratique du snowboard donne la forme de l’architecture. La toiture se déforme pour créer des sauts de différentes tailles. Le toit végétalisé est un prolongement et un soulèvement de l’épiderme de la prairie sous lequel viennent se loger les pièces de vie. L’été, on profite du toit pour s’allonger dans l’herbe, faire la sieste ou bien jouer sur ces mouvements de pelouse. L’hiver, la neige n’est pas chassée du toit, bien au contraire : La toiture est une pré-forme de plusieurs sauts, il suffit de les tasser un peu à la pelle et un choix multiple de jumps s’offre alors sur toute la surface de toiture. La façade sud est le seul repère

d’intervention architecturale. Elle est entièrement vitrée pour avoir une vue panoramique sur le paysage et l’atterrissage des jumps. A l’intérieur, l’espace déformé par les pliures du toit offre tout le confort requis par les snowboarders: chambres privatives, grands espaces communs, grande cuisine / espace repas, écran vidéo, sauna, espace stockage et réparations …. Toutes les pièces ont bénéficié d’une attention particulière pour palier aux désagréments connus de la « vie ensemble à la montagne » (une entrée/sas pour le froid, les salissures, une cuisine largement dimensionnée de même que le salon, des chambres intimisées etc...). La snowhouse s’intègre parfaitement dans le paysage car elle joue avec son environnement climatique.


R&D

la guitoune

Programme Projet d’un habitat de vacances mobile et modulable Architectes MORE Architecture Surface 42 m² SHAB Budget 25 000 € HT Phase Projet de recherche 2010

Vous voulez vivre une aventure hors du commun, dans un hébergement insolite et de qualité ? La Guitoune est faite pour vous, avec ses 42 m² doté de tout le confort nécessaire. Elle se définit comme un habitat de loisir haut de gamme, alliant espace, confort et esthétique. Un produit unique et sur mesure, à mi chemin entre tente et cabane/mobil home. La guitoune s’articule autour d’un espace commun, et se développe selon un plan en croix.

Sa surface intérieure de 42 m² abrite deux espaces de couchage, une salle d’eau et une cuisine. La Guitoune est une micro-architecture, vendue en kit, à monter et démonter soi-même pour pouvoir l’emmener au gré de vos voyages. La mobilité est facilitée grâce à la méthode d’assemblage des panneaux de bois préfabriqués, et au pliage de la toile.


LISTE DES RÉFÉRENCES


MO R E

C H E F

D E

P R O J E T

GROUPE SCOLAIRE INTERCOMMUNAL «CASARES-DOISNEAU» Saint-Denis (93) Projet Lauréat 2008 Programme 27 Classes + Centre de loisirs + Restauration + Gymnase MOA Villes de Saint-Denis & d’Aubervilliers Architectes AAVP Architecte / Elise Reiffers Chef de projet Surface 7 070 m² Budget 14 M€ HT Performances Certification THPE Phase Livré 2011 Photos © Luc Boegly Mention au Prix de l’Equerre d’Argent 2011 Nominé à l’Ecola Award 2012

69 LOGEMENTS SOCIAUX ET GYMNASE PASSAGE DELESSERT Paris 10ème (75) Projet Lauréat 2010 Programme 69 logements sociaux + Gymnase type B MOA ICF La Sablière Architectes AAVP Architecte / Elise Reiffers Chef de projet Surface 5 742 m² Budget 11,7 M€ HT Performance BBC Phase Livraison 2016 Image © Matthieu Barrabe / Tuverras

GROUPE SCOLAIRE DE L’ECO-QUARTIER DE MONTEVRAIN Montévrain (77) Projet Lauréat 2012 Programme 24 classes + restauration + CLSH MOA Ville de Montévrain AMO Aménagement 77 Architectes AAVP Architecte / Elise Reiffers Chef de projet Surface 3 587 m² Budget 11,4 M€ HT Performance Bâtiment passif Phase Livraison 2016 Image © Benjamin Battais

SALLE EVASION Ambarès & Lagrave (33) Projet Lauréat Programme Salle de spectacle + Salle de danse MOA mairie d’Ambarès et Lagrave Architectes Atelier d’architecture KING KONG / Olivier Oslislo Chef de projet Surface 1 350 m² Coût 4,2 M€HT Phase Livré 2009 Photo © Olivier Oslislo Mention Prix Architecture Agora 2010


MO

R

E

H

A

B

I

T

A

PARC HABITé Pessac (33) Programme 26 Logements collectifs MOA ICADE Promotion Architectes MORE Architecture Surface 1 564 m² SHAB Budget N.C. Performance BBC + HQA Phase Etudes / Livraison 2017

WHITE CLOUDS Saintes (17) Projet Lauréat 2013 Programme 30 Logements collectifs en accession sociale MOA SEMI Saintes Architectes POGGI Architecture + MORE associés Surface 1 886 m² SHAB Budget 2,75 M€ HT Performance BBC Phase Livré 2016

LES CARRELETS Aytré (17) Projet Lauréat 2011 Programme 34 Logements collectifs MOA Habitat 17 Architectes POGGI Architecture + MORE associés Surface 2 000 m² SHAB Budget 2,91 M€ HT Performance BBC Phase Livré 2015 Photo © Arthur Péquin

TOUR carrée La Rochelle (17) Programme 42 Logements intermédiaires et individuels MOA EDEN Promotion Architectes POGGI Architecture + MORE associés Surface 2 036 m² SHAB Budget 2,89 M€ HT Performance RT 2012 - 10% Phase APS / Livraison 2018

MONT NOIR Lormont (33) Projet Lauréat 2014 Programme Construction de 15 logements et d’un poste de Police MOA Aquitanis Architectes MORE Architecture Surface 1 650 m² SHON Budget 1,82 M€ HT Phase DCE

T


BASSINS A FLOT Bordeaux (33) Programme 36 Logements collectifs en accession libre MOA ICADE Promotion Architectes MORE Architecture Surface 2 260 m² SHAB Budget 2,85 M€ HT Performance BBC Phase Chantier / Livraison 2017

LES LANDES DE MOUCHON Lanton (33) Projet Lauréat 2013 Programme 73 Logements collectifs et individuels & viabilisation de 8 lots MOA Gironde Habitat Architectes MORE Architecture Surface 4 880 m² SHAB Budget 6,93 M€ HT Performances BBC + H&E Phase APD

éVIAN Léognan (33) Programme 8 Logements collectifs MOA SEMI Bruges Architectes MORE Architecture Surface 495 m² SHAB Coût 614 800 € HT Phase DCE / Livraison 2016

PROJET SATURNE Blanquefort (33) Programme 30 Logements collectifs MOA SEMI Blanquefort Architectes POGGI Architecture + MORE associés Surface 2 000 m² Coût 2,57 M€ HT Performance BBC Phase Concours 2012

LES ACACIAS Bordeaux (33) Projet classé 2nd Programme Réhabilitation et restructuration d’un foyer & création d’une extension neuve MOA ICF Atlantique Architectes POGGI Architecture + MORE associés Surface 3 990 m² SHAB Budget 7,9 M€ HT Performances BBC + Label Effinergie Phase Concours 2014

CASSE CACAO TARARE Bordeaux (33) Programme Réhabilitation d’un ancien entrepôt à fèves de cacao MOA Privée Architectes MORE Architecture Surface 200 m² SHAB Budget 128 000 € HT Phase Livré 2013 Photo © Yann Rabanier


Mini House Bordeaux (33) Programme Réhabilitation d’un appartement MOA Privée Architectes MORE Architecture Surface 65 m² SHAB Budget 90 000 € HT Phase Livré 2007 Photo © MORE

LA PROCESSION Le Porge (33) Programme Construction d’une maison individuelle MOA Privée Architectes MORE Architecture Surface 87 m² SHAB Budget 200 000 € HT Performance RT2012 Phase PC

PATIO HOUSE Luanda (Angola) Programme Projet de logements collectifs MOA Triennal d’Architecture de Lisbonne Architectes MORE Architecture Surface 100 m² Budget 25 000 € HT Phase Concours International 2010

L’Airial Saint Médard en Jalles (33) Programme Construction de 42 logements MOA Gironde Habitat Architectes Ferret Architecture + MORE associés Surface 3 460 m² SHON Budget 3,99 M€ HT Performances BBC + H&E Phase Concours 2010

GINKO POP Bordeaux (33) Programme Construction de 3 types de maisons de ville MOA Bouygues Immobilier Architectes MORE Architecture Surface T3 Simplex 67 m² / T5 Duplex 110 m² / T5 Triplex 112 m² / SHAB Budget 360 000 € HT Phase Concours 2012


MO

R

E

T

E

R

T

A

I

R

HE17 La Rochelle (17) Projet Lauréat 2012 Programme Hôtel d’Entreprise Agro-alimentaire MOA Communauté d’Agglomération de La Rochelle Architectes POGGI Architecture + MORE associés Surface 2 200 m² SHON Budget 3,5 M€ HT Performance RT2012 Phase Livré 2015 Photo © Arthur Péquin

LE PARKING DES ANGES Mourenx (64) Projet Lauréat 2011 Programme Parking silo 120 places & restructuration du centre technique MOA Communauté de Communes de Lacq Architectes CoCo Architecture + MORE associés Surface 4 010 m² SHOB Budget 2,43 M€ HT Phase Concours

LE PARKING DU GRAND PARC Bordeaux (33) Projet Lauréat 2016 Programme Construction d'un parc de stationnement public en R+3 de type largement ventilé d'environ 357 places à Bordeaux (33) MOA PARCUB Architectes MORE Architecure + CoCo Architecture Associés Partenaires SNC Lavalin + OTEEC + CCVH Misssion BASE + OPC Surface 4423 m² SU Budget 3.9 M€ HT Phase APS

LA VIE DE CHÂTEAU Pomarez (40) Projet Lauréat 2015 Programme Construction d’un EPHAD MOA AGESSA Architectes A Plus Architecture + MORE associés Surface 5 650 m² SDO Budget 8,6 M€ HT Performances RT 2012 Phase PRO

MIX TOWER Bordeaux Brazza (33) Programme Tour hybride de logements et de bureaux + parking Architectes MORE Architecture Surface 15 000 m² SHON Performances BBC Phase Projet de recherche 2012

E


MO R E

E N S E I G N E M E N T COLLEGE CASSIGNOL Bordeaux (33) Programme Reconstruction du Collège & du gymnase / 650 élèves MOA Conseil Général de la Gironde Architectes TETRARC Architectes + MORE associés Surface 6 195 m² SHON Budget 11,04 M€ HT Performance BBC Phase Concours 2012

HIGH CLOUD Preignac (33) Programme Structure multi-accueil petite enfance MOA Communauté de Communes du canton de Podensac Architectes MORE Architecture Surface 475 m² SHON Budget 615 000 € HT Performance HQE Phase Concours 2010

MO

R

E

C

U

L

T

U

R

E

LA MAISON DE LA MONTAGNE Pau (64) Programme Centre culturel et associatif MOA Ville de Pau Architectes CoCo Architecture + MORE associés Surface 1 650 m² SHON Budget 2,1 M€ HT Performances BBC Phase Concours 2010

CANAL DE LA GARONNE Grisolles & Diaupentale (82) Projet Lauréat 2011 Programme Café des arts + Halte nautique MOA Communauté de Communes du Terroir de Grosolles & Villebrumier Architectes MORE Architecture Surface 324 m² SU Budget 513 000 € HT Phase PRO

MODAFAD Barcelone (Espagne) Programme Scénographie pour MODAFAD 2003 MOA FAD Barcelona Architectes MORE Architecture Surface 1 500 m² SU Budget 208 000 € HT Phase Livré 2003 Photo © MORE

L


GALERIE FMR II Bordeaux (33) Programme Construction d’une galerie éphémère Architectes MORE Architecture Surface 120 m² SU Budget 206 000 € HT Phase Projet de recherche 2012

GALERIE FMR Bordeaux (33) Programme Construction d’une galerie éphémère Architectes MORE Architecture Surface 550 m² SU Budget NC Phase Projet de recherche 2011

W TOWER Santiago (Chili) mention honorable du jury Programme Construction d’un musée du vin MOA Architectum Architectes MORE Architecture Surface 4 000 m² SHON Budget NC Phase Concours international 2010

MO R E

S P O R T

& x L O I S I R S

THE SNOWHOUSE PROJECT Alpes & Pyrénées Programme Logements individuels et collectifs & snowpark Architectes MORE Architecture Surface De 56 m² à 3 500 m² SHON Phase études

SKATEPARK La Chapelle Saint-Luc (10) Projet Lauréat Programme Construction d’un skatepark MOA Commune de La Chapelle Saint-Luc Architectes MORE Architecture Surface 700 m² Budget 200 000 € HT Phase Livré 2006


LA GUITOUNE Programme Habitat mobile et modulable de vacances Architectes MORE Architecture Surface 42 m² SHAB Budget 25 000 € HT Phase Projet de recherche 2010

WAKE Ambès (33) Programme Construction d’une base nautique MOA Privée Architectes MORE Architecture Surface 150 m² Budget 60 000 € HT Phase PC

MO

R

E

U

R

B

A

N

I

S

M

E

FUTUR CENTRE VILLE Anglet (64) Programme Mission d’étude urbaine pré-opérationnelle sur une séquence de l’avenue de Bayonne MOA Ville d’Anglet Urbaniste Agence DESURB Architecte MORE Architecture Paysagiste Maël Camus Phase Livré

TOITS BORDELAIS Bordeaux (33) Programme Appel à idées MOA Mairie de Bordeaux Architectes MORE Architecture Phase Concours 2014

PARC DES JALLES Bordeaux (33) Programme Etude urbaine du Parc des Jalles MOA Communauté Urbaine de Bordeaux Architectes MORE Architecture Surface NC Budget NC Phase Etudes


MORE Architecture | 174 rue Fondaudège 33000 Bordeaux 05 47 29 32 82 | contact@more-architecture.fr | www.more-architecture.fr SARL au Capital de 12 000 € | SIRET 524 748 167 00029 | RCS Bordeaux 524 748 167 | NAF 7111Z

PORTFOLIO 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you