Page 1

Du 2 au 29 mai 2012

CINEMA MUNICIPAL DE MONTPELLIER


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Les rendez-vous du cinéma Nestor Burma Jeudi 3 mai

18h30

Cycle Projeté - Architecture et cinéma : La ligne générale de Sergueï M. Eisentein, précédé d’une discussion «Inventions de l’espace dans les années 20»

S

alle obscure, curieuse expression pour un endroit dont la vocation première est justement de jouer avec la lumière.

Du 2 au 22 mai

Du 16 au 29 mai

Le cinéma du président Moretti: Du 2 au 8 mai: - Le Caïman

Frissons de Mai: - Twixt de Francis Ford Coppola Des scènes ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Du 9 au 15 mai: - Palombella rosa

- Malveillance de Jaume Balagueró Interdit aux moins de 12 ans

i

ois-c

12 fi

Cinéma Municipal Nestor Burma 2 rue Marcelin Albert Quartier Celleneuve 34080 Montpellier T. 04 67 61 09 62

L’équipe : Programmation généraliste Patrick Bedos

Responsable des programmations jeune public Claire Legueil

claire.legueil@ville-montpellier.fr

Accueil / Projection

Benjamin Castelnau Belkacem Laouazi Frédéric Lecomte

2

Du 16 au 22 mai: - La chambre du fils

tf

c

em

os

s en v

12

lm

Plein tarif : 6 € Tarif réduit : 5€

(Pour tous avant 17h. Tous les jours pour les moins de 25 ans, les seniors, les intermittents, chômeurs, bénéficiaires du rsa, les étudiants, les familles nombreuses.)

Carte abonnement 10 places : 45 €

(Non nominative, sans limitation de temps)

L’écran des enfants : 3€ (pour tous)

Séance scolaire : 2,70 €

par enfant (Gratuit pour les accompagnants à raison de 1 pour 10 enfants).

Dispositif scolaire : 2,50€ par enfant .

Supplément 3D : 1 € (Location lunettes 3D)

Le cinéma municipal Nestor Burma est un service de la Direction de la culture et du Patrimoine de la ville de Montpellier.

En ce mois de mai, Festival de Cannes oblige, c’est le soleil du printemps qui envahit notre cinéma municipal. Une déferlante de films primés attend le spectateur, sous l’œil toujours malicieux du président Nani Moretti. De façon notoire, ces films issus de nouveaux talents, outre leurs audaces de style, affichent une volonté de traiter des sujets forts. Le fait que ces œuvres nous permettent de faire connaissance avec des actrices et des acteurs inconnus, pour certains d’entre eux inoubliables, ajoutent encore au plaisir de la découverte. Après la magnifique rencontre de l’image et du rêve lors de la ZAT de Celleneuve et en attendant de célébrer, lors de la Comédie du livre, le mariage de la littérature et du cinéma, savourons une fois encore les fiançailles si merveilleuses de la lumière projetée et de l’obscurité. Mettre en lumière des mondes réels ou imaginaires, éclairer les esprits, faire la clarté sur les affaires du temps, chasser les ténèbres ou s’en délecter… ce qui nous attend dans la salle de cinéma n’évoque-t-il pas « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles », pour reprendre les justement célèbres vers de Corneille. Et l’étoile absolue, la « star » Maryline, ressuscitée par le réalisateur Simon Curtis sous les traits de l’incroyable actrice Michelle Williams, peut dès lors fermer les yeux en couverture de notre programme, c’est bien la lumière qui pénétrera nos cœur assoiffés de cinéma.

Mme Hélène MANDROUX, Maire de Montpellier, M. l’Adjoint au maire de Montpellier, délégué à la Culture, conseiller général de l’Hérault.

1,2,3… Léon p.17 38 Témoins p.14 A moi seule p.18 A pas de loup p.16 L’amour dure trois ans p.5 Le Caïman p.6 La chambre du fils p.7 Elena p.17 L’île de Black Mor p.10 La ligne générale p.5 Malveillance p.23 La mer à boire p.9 My week with mar ylin p.10 Nana p.22 Les nouvelles... de Capelito p.7 Oslo, 31 août p.22 Palombella rosa p.16 Per fect sense p.6 Pirates, bons à rien... p.21 Plan de table p.23 Plume, le petit ours polaire p.17 Ponyo sur la falaise p.14 Pour lui p.18 Radiostars p.5 Rock’N Love p.8 Spor t de filles p.8 Sur la piste du Marsupilami p.22 Tahrir (Place de la révolution)p.17 T WIXT p.19 Un monde sans femme p.16 Une bouteille à la Mer p.16 3


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jeudi 3 mai 18h30. . . . . . . . .

L’écran des enfants

Cycle projeté - Architecture et cinéma

Tarif unique de 3€ pour les enfants et accompagnants

La Maison de l’Architecture Languedoc-Roussillon, en partenariat avec la Direction régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon, la Ville de Montpellier et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, présente : >18h30 Petite conversation : Inventions de l’espace dans les années 20 Sophie Paviol architecte et clotilde Simond Dr en cinéma

>21h00 Projection:

> Du 2 au 8 mai

Les nouvelles aventures de Capellito L’île de Black Mor > Du 9 au 15 mai

Ponyo sur la falaise

> Du 9 au 22 mai

A pas de loup

> Du 16 au 22 mai

1, 2, 3... Léon

de 3 à 8 ans à partir de 6/7 ans à partir de 5 ans de 6 à 10 ans de 4 à 10 ans

Des projections en temps scolaires des films du programme ou d’autres à la demande peuvent être organisées. Tel. 06 21 13 71 99

La ligne générale

De Sergueï M. Eisentein 1929 - 2h11

Marfa Lapkina, une pauvre paysanne, décide, pour sortir de la misère, d’organiser une coopérative laitière. Avec l’aide des ouvriers du kolkhoze, elle se procure un équipement technique moderne et des bêtes de race. L’entreprise prospère mais la bureaucratie et les koulaks, furieux, tentent de la saboter. «Pour la première fois dans l’histoire du cinéma, un réalisateur s’attelle à l’énorme tâche d’élever les masses au-dessus de leur quotidien en les présentant comme les acteurs lucides d’un drame cosmique et humain qui a pour nom socialisme. Utopique réaliste, l’auteur du Cuirassé Potemkine cherche à « empoigner par les cheveux le spectateur ». Il décrit la joie, la soif d’équité, l’enthousiasme, la libération que permet l’avènement du collectivisme.

Toute l’année 1905 tenait dans la révolte du Potemkine ; ici, l’édification entière du socialisme tient dans l’histoire de ce kolkhoze naissant. Malgré le manichéisme du message, La ligne générale est une oeuvre paisible, presque idyllique, baignant dans une blancheur innocente. Eisenstein sacralise le quotidien et invente un mythe collectif. Une oeuvre à la beauté primitive, épopée du quotidien célébrant l’héroïsme des humbles avec une démesure lyrique.»

L’amour dure trois ans

Evenements jeune public Les ateliers sont ouverts aux enfants munis du ticket de la séance auquel l’atelier est rattaché. Les enfants restent sous la responsabilité d’un parent ou d’un accompagnant adulte. > Dimanche 6 mai 16h - Ciné-goûter créatif : Fabrique ton Capelito et son

décor de cinéma!, la séance sera suivie d’un atelier durant lequel les enfants fabriqueront leur vrai Capelito en pâte à modeler et son petit décor de cinéma (sa maison ou la forêt). A vos pâtes à modeler et paires de ciseaux ! (matériel fourni par le cinéma)

4

De Frédéric Beigbeder France - 2012 - 1h38 Avec Louise Bourgoin, Gaspard Proust, Joey Starr > Du 2 au 8 mai Marc Marronnier, critique littéraire le jour et chroniqueur mondain la nuit, vient de divorcer d’Anne. Il est sûr à présent que l’amour ne dure que 3 ans. Il a même écrit un pamphlet pour le démontrer mais sa rencontre avec Alice va renverser toutes ses certitudes. «Le film est drôle et pétillant. Léger, au bon sens du terme. Les dialogues claquent, les personnages sont croqués avec le regard aiguisé du moraliste, la bande originale

est exquise... Et les acteurs sont, tous, aux petits oignons. Ironique, cette comédie romantique l’est du début à la fin, parce que l’ironie est ce qui définit le rapport au monde de ce clown triste qu’est le personnage principal. En inventant son propre ton, et en faisant naître chez le spectateur une authentique émotion, Beigbeder rend hommage à ses idoles du cinéma, de la littérature et de la chanson de la plus belle façon qui soit.» Isabelle Regnier – Le Monde

5


................................................................................................... ....................................................................................................

Le cinéma du président Moretti

Palombella rosa

De Nanni Moretti Italie, France - 1989 - 1h29 - vostf Avec Nanni Moretti, Silvio Orlando, Asia Argento > Du 9 au 15 mai Lieu: une piscine des années cinquante dans une ville de Sicile. Action: un match de water-polo, sport préfère du réalisateur. Temps: la durée d’un match. A partir de ces trois classiques unités, Moretti règle quelques comptes avec son pays et son époque.

Nanni Moretti

Nanni Moretti sera le prochain président du jury du Festival de Cannes, qui aura lieu du 16 au 27 mai. Le réalisateur italien est un habitué de la Croisette. Il a reçu la Palme d’or à Cannes en 2001 pour «La Chambre du fils»

Le Caïman

De Nanni Moretti France, Italie - 2006 - 1h52 - vostf Avec Silvio Orlando, Margherita Buy, Daniele Rampello > Du 2 au 8 mai Producteur en faillite professionnelle et sentimentale, Bruno Bonomo, ayant beaucoup lutté contre la «dictature» du cinéma d’auteur avec ses films de série Z, n’arrive pas à financer une nouvelle superproduction fauchée, «Le Retour de Christophe Colomb». Empêtré dans ses dettes, ses faiblesses, son mariage en fin de course, ses enfants sans repères, Bruno perd pied. Son chemin va croiser celui d’une jeune réalisatrice qui lui apporte un scénario, «Le Caïman». Il s’aperçoit bientôt qu’il s’agit d’une biographie de Berlusconi. Il doit monter l’affaire, trouver l’acteur principal tout en essayant de recoller les morceaux de son couple. Commence alors à naître en lui un nouvel élan vital : celui de l’affirmation de sa dignité. Comme par enchantement, ce faiseur de navets va se battre avec pour seules armes les convictions d’une cinéaste débutante et ses ultimes biens matériels.

6

«Personne d’autre que Moretti n’aurait eu le toupet de plonger la cause du communisme italien, de sa rhétorique et de ses espoirs déçus dans les eaux d’un grand bassin municipal et d’ajouter confiseries et souvenirs personnels en agitant le tout frénétiquement. Personne n’aurait osé annoncer un tel sujet en donnant si peu l’impression de le traiter. Et pourtant, comme c’est étrange, à la fin du match, on sait bien évidemment pourquoi ça clochait côté politique. La palombella est un tir en lob où l’on rentre le ballon

dans le but par-dessus le gardien. Cette colombe, rouge pour la circonstance, Moretti acteur et réalisateur y est passé maître.» Michel Braudeau, Le Monde

La chambre du fils

De Nanni Moretti Italie, France - 2001 - 1h39 - vostf

Avec Nanni Moretti, Laura Morante, Jasmine Trinca > Du 16 au 22 mai «Nanni Moretti prend Berlusconi très au sérieux, refuse absolument d’en rire. Sa stratégie consiste au contraire à dépouiller la figure publique de sa faconde, de son cabotinage, de cette autoguignolisation qui, parce qu’elle fait rire même ses adversaires, humanise la froide mécanique de la tyrannie. En tuant le bouffon, Moretti restitue la gravité des paroles et des actes, dans une stylisation à la Orwell qui fait froid dans le dos. A caïman, caïman et demi. Lorsque Moretti tient sa proie, trouve enfin le bon angle pour la déchiqueter, il n’en fait qu’une bouchée. Le carnage est alors grandiose et magistral» Jean-Marc Lalanne, Les Inrockuptibles

Dans une petite ville du Nord de l’Italie, Giovanni mène une vie paisible, entouré de sa femme, Paola, et de ses deux enfants déjà adolescents : Irene, l’aînée, et Andrea, le cadet. Giovanni est psychanalyste. Dans son cabinet qui jouxte son appartement, ses patients lui confient leurs névroses, tandis que sa vie privée est réglée par un tissu d’habitudes : lire, écouter de la musique et s’épuiser dans de longues courses à travers la ville. Un dimanche matin, Giovanni est appelé en urgence par un patient. Il ne peut aller courir avec son fils, comme il le lui avait proposé. Andrea part plonger avec ses amis. Il ne reviendra pas...

«Jamais un sujet aussi grave n’avait été traité de façon aussi pudique. On oublie la caméra, la qualité intrinsèque des plans et des couleurs, l’admirable composition de Nanni Moretti, de Laura Morante et de tous, comme on oublie la ritournelle, simple comme les musiques de Chaplin sur la fin, qui accompagne et soutient l’émotion. Nous sommes, tout simplement, bouleversés que le film le plus simple du Festival (cannes 2001) soit aussi le plus beau ».

Jean Roy - L’Humanité

7


.........................................................................................................................................................................................................

La mer à boire

Perfect sense

Georges, un patron de chantier naval, est lâché par sa banque. Il devra se battre jusqu’au bout pour tenter de sauver l’entreprise qu’il a passé sa vie à construire.

Au milieu d’un monde frappé par une étrange épidémie qui détruit progressivement les cinq sens, un cuisinier et une brillante chercheuse tombent amoureux...

De Jacques Maillot France - 2012 - 1h38 Avec Daniel Auteuil, Maud Wyler, Yann Tregouët > Du 2 au 8 mai

«Le cinéaste se penche avec une âpreté ciselée sur la destinée de cet homme, celle de son entreprise et le spectateur se retrouve très vite happé par cette infernale spirale qui l’étouffe et va finir par le broyer. On se laisse d’autant plus toucher par ce récit que Jacques Maillot n’emprunte aucun détour larmoyant et pose un regard direct, d’une franche sobriété sur la situation, les doutes, les colères et les angoisses de chacun de ses personnages. Daniel Auteuil campe

De David MacKenzie GB - 2012 - 1h32 - vostf Avec Ewan McGregor, Eva Green, Ewen Bremner > Du 2 au 8 mai

avec une intelligence aride cet homme. Discrètement, sans aucun excès, il laisse échapper les peurs et les blessures qui le taraudent, l’emportent. Il apporte à son personnage une incroyable profondeur qui imprègne La Mer à boire, également transcendé par l’interprétation des comédiens qui l’entourent et lui donnent la réplique avec une étonnante sincérité. Un film d’une noirceur tranchante. Sophie Wittmer – Excessif

Sport de filles

8

privilégiant une approche microcosmique et une réalisation sobre qui s’appuie sur le tragique et la mise en image de la sensorialité. La progression inexorable du virus sert habilement un crescendo tragique où l’homme devient la proie de ses instincts et de ses peurs ancestrales. Film métaphore, Perfect Sense déroute tout autant qu’il fascine. Ursula Michel – Critikat

L’écran des enfants

De Patricia Mazuy France - 2012 - 1h41 Avec Marina Hands, Bruno Ganz, Josiane Balasko > Du 2 au 8 mai Révoltée par la vente du cheval d’obstacle qu’on lui avait promis, Gracieuse, cavalière surdouée, claque la porte de l’élevage qui l’employait. Elle redémarre à zéro en acceptant de rentrer comme palefrenière dans le haras de dressage qui jouxte la ferme de son père. La propriétaire, Joséphine de Silène, y exploite d’une main de fer la renommée internationale d’un entraineur allemand, Franz Mann, ancien champion cynique et usé dont les riches cavalières du monde entier se disputent le savoir mais aussi le regard ! Ce microcosme de pouvoir et d’argent n’attend pas Gracieuse qui n’a pour seules richesses que son talent, son caractère bien trempé et surtout sa rage d’y arriver. Branchée sur 100 000 volts, prête à affronter Franz Mann lui-même et tous les obstacles - jusqu’à se mettre hors-la-loi, elle poursuit son unique obsession : avoir un cheval pour elle, qu’elle emmènerait au sommet …

«Poussant la logique de réalisation jusqu’à l’extrême, le film se révèle contaminé par le virus. Un maelstrom sonore prend lieu et place des dialogues et bruitages habituels lorsque l’ouïe des personnages est atteinte. Immergeant concrètement le public dans la sensorialité bouleversée de la fiction. On ressent le trouble, la peur ou la colère des protagonistes via nos propres sens (audition et vue). Le film bénéficie d’un scénario solide et équilibré dans sa dramaturgie. Le manque de moyens est mis à profit avec intelligence,

Les nouvelles aventures de Capelito

«Patricia Mazuy règle un truculent manège qui allume la lutte des classes dans la société hyperhiérarchisée des cercles hippiques et met cul pardessus tête les lois phallocratiques de la romance, en lançant quatre cavalières de l’apocalypse à l’assaut d’un entraîneur vieillissant. Sport de filles se révèle ainsi un film merveilleux, qui fonde sa morale, comme les vieux westerns, sur l’action des personnages, sans prétendre nous donner de leçons. Un film qui nous parle aussi, de manière transparente, du cinéma à travers les enjeux équestres. De sa tension permanente entre vocation populaire et aspiration aristocratique, dressage scénaristique et liberté de mise en scène, assujettissement industriel et goût de la beauté la plus singulière.» Jacques Mandelbaum - Le Monde

un petit détour par la salle de cinéma! Un vrai moment de bonheur garanti…»

De Rodolpho Pastor Espagne, 2012, animation pâte à modeler, 40 mn, vf Programme de 8 courts métrages: La leçon de pêche - La

mouche - La pelote de laine -Le manège L’explorateur - Le chapeau chien La souris party - La maman

De 3 à 8 ans > Du 2 au 8 mai

Capelito est un drôle de champignon qui réussit à se sortir de situations loufoques grâce à son nez : dès qu’il appuie dessus, son chapeau change de forme! Et il va en avoir bien besoin, dans ces 8 nouveaux épisodes, pour se transformer en cuisinier, bricoleur, explorateur, faire du tricot ou même se faire passer pour un chien ou une souris... Quel programme! «Les enfants adoreront Capelito, petit personnage en pâte à modeler naïf et rigolo. Ces nouvelles histoires sont pleines d’inventions et cette originalité mérite bien

Dimanche 6 mai à 16h

CINE GOUTER CREATIF Fabrique ton Capelito et son décor de cinéma! La séance sera suivie d’un atelier durant lequel les enfants fabriqueront leur vrai Capelito en pâte à modeler et son petit décor de cinéma (sa maison ou la forêt). A vos pâtes à modeler et paires de ciseaux ! (matériel fourni par le cinéma)

9


................................................................................................... ....................................................................................................

My week with marylin

Sur la piste du Marsupilami

Au début de l’été 1956, Marilyn Monroe se rend en Angleterre pour la première fois. En pleine lune de miel avec le célèbre dramaturge Arthur Miller, elle est venue tourner LE PRINCE ET LA DANSEUSE, le film qui restera célèbre pour l’avoir réunie à l’écran avec Sir Laurence Olivier, véritable légende du théâtre et du cinéma britanniques, qui en est aussi le metteur en scène. Ce même été, Colin Clark, 23 ans, met pour la première fois le pied sur un plateau de cinéma. Tout juste diplômé d’Oxford, le jeune homme rêve de devenir cinéaste et a réussi à décrocher un job d’obscur assistant sur le plateau. Quarante ans plus tard, Clark racontera ce qu’il a vécu au fil des six mois de ce tournage mouvementé dans son livre, «The Prince, the Showgirl and Me ». Mais il manque une semaine dans son récit…

Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire : Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!!

De Simon Curtis USA, GB - 2012 - 1h42 - vf AvecMichelle Williams, Eddie Redmayne, Julia Ormond > Du 2 au 8 mai

«Il y a d’abord le mythe. En 1956, Marilyn

De Alain Chabat France - 2012 - 1h45 Avec Jamel Debbouze, Alain Chabat, Fred Testot > Du 2 au 15 mai

Monroe a derrière elle Les hommes préfèrent les blondes, Niagara, Sept Ans de réflexion et sa fameuse jupe qui se soulève... Aussi, quand elle arrive en Grande-Bretagne pour jouer dans Le Prince et la danseuse, de et avec sir Laurence Olivier, elle est accueillie comme il se doit. Ensuite, il y a la femme. Que va découvrir Colin Clark, 23 ans, un fan engagé comme homme à tout faire et notamment chaperon ? Une expérience assez marquante pour que le jouvenceau tienne un journal (édité chez PayotRivages), dont My Week with Marilyn est l’adaptation.Non content de découvrir une Marilyn irrésistiblement manipulatrice, on se régale des coulisses d’un tournage sous haute tension, avec des acteurs à la taille exacte de leurs personnages. Christophe Carrière - L’Express

L’écran des enfants L’ile de Black Mor

De Jean-François Laguionie France, 2004, dessin animé, 1h21 A partir de 6/7 ans > Du 2 au 8 mai En 1803, sur les côtes des Cornouailles, Le Kid, un gamin de quinze ans, s’échappe de l’orphelinat dans lequel son seul réconfort était la lecture quotidienne par un monsieur âgé des fabuleuses aventures de Black Mor. Le Kid ignore son vrai nom et a pour seule richesse la carte d’une île au trésor tombée du livre narrant les histoires de ce célèbre pirate auquel il aimerait tant ressembler… «Sept ans avant de réaliser Le Tableau, Jean-François Laguionie démontrait déjà

10

ses talents de conteur et de réalisateur. Avec L’île de Black Mor, il entraîne les spectateurs dans une incroyable chasse au trésor et livre ainsi une aventure fantastique, inspirée des célèbres romans de Stevenson, entre les rêves de l’enfance et les aspirations de l’adolescence… Dépaysement garanti, en route pour l’aventure !»

«Le film de Chabat est d’évidence destiné à rassembler un large public, qui va de l’enfant de 6 ans à l’arrière-grand-père de 106 ans. Il y en a pour tout le monde: ceux qui ont aimé et continuent d’aimer l’univers de Franquin, son antimilitarisme,

son goût pour l’écologie (on notera par exemple l’attention toute particulière portée aux décors, qui s’inspirent fidèlement des bandes dessinées) et les fans de l’ex-Nul Alain Chabat, avec son humour au second degré, son goût pour les fausses publicités, ses gags à tiroirs. Rien de renversant dans ce cinémalà, mais le sentiment très profond que Chabat ne se moque pas de son public et qu’il tente de lui offrir le spectacle le plus complet : imaginatif, drôle, bon enfant. Un cinéma qui aspire à procurer de la joie.» J.B Morain – Les Inrockuptibles

La terre outragée

De Michale Boganim France, Pologne, Ukraine, Allemagne - 2012 - vostf Avec Olga Kurylenko, Andrzej Chyra, Serguei Strelnikov > Du 9 au 15 mai 26 avril 1986, Pripiat, à quelques kilomètres de Tchernobyl. En cette belle journée de printemps, Anya et Piotr célèbrent leur mariage, le petit Valery et son père Alexeï, ingénieur à la centrale, plantent un pommier, Nikolaï, garde forestier, fait sa tournée habituelle dans la forêt… C’est alors qu’un accident se produit à la centrale. Piotr est réquisitionné pour éteindre l’incendie. Il n’en reviendra jamais. La radioactivité transforme la nature immédiatement affectée par ce sinistre. Les populations sont évacuées brutalement. Alexeï, condamné au silence par les autorités, préfère disparaître... Dix ans plus tard. Pripiat, ville fantôme désertée par ses habitants, est devenue un no man’s land, gigantesque Pompéi moderne érigé en un étrange lieu de tourisme… Anya est aujourd’hui guide dans la zone, tandis que Valery y cherche les traces de

son père et que Nikolaï, lui, persiste à cultiver son jardin empoisonné... Le temps faisant son œuvre, l’espoir d’une nouvelle vie leur sera-t-il permis ? «Même s’il est aussi documenté qu’une enquête, la Terre outragée est bel et bien une fiction romanesque avec des personnages cramés par un terrible passé, puis lentement contaminés par la solitude. Premier film de fiction sur Tchernoby, iIl révèle un outrage, certes, mais surtout les ravages des exils impossibles. L’outrage, c’est la confiscation de la terre, des souvenirs d’enfance, des après-midi insouciants durant lesquels s’écoulaient des tranches de bonheur un peu bête…La fameuse «zone», Anya l’héroine, l’habite tout entière. Pire, elle est la zone: son cœur est inhabitable, tout comme son corps qui ne fabriquera pas la vie. Devenir une zone, renoncer à l’avenir… ce que l’on sait des catastrophes nucléaires, désormais, c’est qu’elles tuent les hommes lentement. Et longtemps.»

Laure Noualaht – Libération

11


. . . . . . . . . . . . . . . . . Calendrier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du mercredi 2 au mardi 8 mai

du mercredi 16 au mardi 22 mai mer 2

jeu 3

ven 4

sam 5

L’île de Black Mor

14h

Sur la piste du Marsupilami

16h

14h

La mer à boire

18h

20h30

20h30

16h

My week with Marylin Libero

dim 6

lun 7

17h30

mar 8 16h

16h

Cycle Projeter - vostf

18h30 + rencontre

Le Caïman - vostf

14h 16h

18h

Radiostars

18h

20h30

Twixt - vostf

20h30

A pas de loup

Elena - vostf

20h30

Sport de fille

20h 18h

dim 20

lun 21

mar 22

16h

20h30

20h30

14h 18h

14h

16h

20h30

Pirates, bons à rien... - 2D 18h

sam 19 20h30

18h30

+ court-métrage

14h

ven 18

17h

Un monde sans femmes

18h

L’amour dure 3 ans

16h

1, 2, 3... Léon

16h + goûter créatif

Perfect sens - vostf

jeu 17

A moi seule

14h

Les nouvelles...de Capelito

mer 16

18h 16h

Pirates, bons à rien... - 3D

17h

La chambre du fils - vostf

18h

18h

20h30

du mercredi 23 au mardi 29 mai du mercredi 9 au mardi 15 mai

mer 23

mer 9 Ponyo sur la falaise

jeu 10

ven 11

16h

dim 13

lun 14

mar 15

14h

Sur la piste du Marsupilami

14h

Une bouteille à la mer

16h

Place Tahrir - vostf

18h

La terre outragée - vostf

20h30

20h30

A pas de loup

14h

Plan de table

18h

Palombella Rosa - vostf 38 témoins

sam 12

20h30

16h

18h 16h

16h

18h

20h30

18h 20h30

20h30

18h 18h

Plume le petit ours polaire - vf

16h

Pirates, bons à rien... - 2D

14h

jeu 24

ven 25

Pour lui - vostf Oslo 31 août - vostf

Rock’n love - vostf Un monde sans femmes + court-métrage

lun 28

mar 29

16h 17h30

16h 18h

18h

20h30

17h30 18h

18h

Radiostars Malveillance

dim 27 16h

Pirates, bons à rien... - 3D Nana

sam 26

19h 20h30

14h

20h30

20h30 14h

18h

20h30

20h30

Les places peuvent être achetées directement à la caisse aux heures d’ouverture du cinéma à partir du mercredi pour chaque semaine cinématographique .

12

13


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

38 Témoins

Une bouteille à la Mer

Alors qu’elle rentre d’un voyage professionnel en Chine, Louise découvre que sa rue a été le théâtre d’un crime. Aucun témoin, tout le monde dormait. Paraît-il. Pierre, son mari, travaillait. Il était en mer. Paraît-il… La police enquête, la presse aussi. Jusqu’à cette nuit où Louise rêve. Elle rêve que Pierre lui parle dans son sommeil. Qu’il lui parle longuement. Lui qui, d’habitude, parle si peu.

Tal est une jeune Française installée à Jérusalem avec sa famille. A dix-sept ans, elle a l’âge des premières fois : premier amour, première cigarette, premier piercing. Et premier attentat, aussi. Après l’explosion d’un kamikaze dans un café de son quartier, elle écrit une lettre à un Palestinien imaginaire où elle exprime ses interrogations et son refus d’admettre que seule la haine peut régner entre les deux peuples. Elle glisse la lettre dans une bouteille qu’elle confie à son frère pour qu’il la jette à la mer, près de Gaza, où il fait son service militaire. Quelques semaines plus tard, Tal reçoit une réponse d’un mystérieux «Gazaman»...

De Lucas Belvaux France - 2012 - 1h44 Avec Yvan Attal, Sophie Quinton, Nicole Garcia > Du 9 au 15 mai

«Le film ressemble à un fait divers électrifiant se construisant autour de la montée en puissance d’un malaise indicible. Ce n’est que lors d’un final et d’une reconstituation hypnotisante

De Thierry Binisti France, Israël - 2012 - 1h39 Avec Agathe Bonitzer, Mahmud Shalaby, Hiam Abbass > Du 9 au 15 mai

que l’apogée de l’horreur est atteinte. Entre silence nocturne et hurlements à la mort, la mise en scène trouve son point d’orgue en jouant sur des cassures rythmiques presques musicales. Une ode à l’apathie générale que Lucas Belvaux finit par transformer en honte collective. Il est surtout terrifiant de constater que cette lâcheté nous ressemble. 38 témoins devient alors le miroir à peine déformant de nos peurs de l’autre et de notre culpabilité si facilement enfouie.» Nicolas Schiavi – Excessif

Tahrir (Place de la révolution)

L’écran des enfants

De Stefano Savona Italie, France - 2011 - 90 mn -vostf Documentaire > Du 9 au 15 mai

Ponyo sur la falaise

De Hayao Miyazaki Japon, 2009, dessin animé, 1h41, vf A partir 5 ans > Du 9 au 15 mai Le petit Sosuke habite un village construit au sommet d’une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu’il joue sur la plage en contrebas, il délivre une petite fille poisson rouge coincé dans un bocal et décide de la garder avec lui dans un seau. Elle s’appellera Ponyo ! Mais bientôt, son père, roi de l’océan, voudra la ramener dans son milieu d’origine… «Hayao Miyazaki, maître de l’animation japonaise, possède un talent de conteur exceptionnel et chacun de ses films est un nouvel enchantement. Parvenant une fois encore à se renouveler grâce à son imagination foisonnante, le cinéaste continue d’explorerles thématiques qui lui sont chères (l’ouverture vers l’autre et

14

«Intelligent, sensible, profond, ce beau film illustre avec acuité le sentiment de révolte des uns et des autres, l’impossibilité de trouver une issue à ce qui emprisonne, mais aussi le rôle essentiel que joue la parole dans le besoin de « réconciliation intérieure » . Magnifiquement interprété par Agathe Bonizter et Mahmoud Shalaby,, Une bouteille à la mer trouve un écho auprès de tous les publics, jeunes ou moins jeunes.» Arnaud schartz – La Croix

la rencontre entre le monde des humains et celui de la Nature) à travers un récit limpide et porteur d’une magie réjouissante. A mi-chemin entre Mon Voisin Totoro et Le Voyage de Chihiro, cette adaptation contemporaine de La petite Sirène d’Andersen est une merveille de poésie et de chaleur humaine que les enfants savoureront de la première à la dernière minute.»

Le Caire, février 2011. Elsayed, Noha, Ahmed sont de jeunes Égyptiens et ils sont en train de faire la révolution. Ils occupent la Place jour et nuit, ils parlent, crient, chantent avec d’autres milliers d’Égyptiens tout ce qu’ils n’ont pas pu dire à voix haute jusque-là. Les répressions sanguinaires du régime attisent la révolte ; à Tahrir on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis : un espace de liberté où l’on s’enivre de mots. Tahrir est un film écrit par les visages, les mains, les voix de ceux qui ont vécu ces journées sur la Place. C’est une chronique au jour le jour de la révolution, aux côtés de ses protagonistes. «On perçoit la colère et souvent l’humour, la fatigue et l’espérance,

l’audace et la fierté aussi, au prix de la peur sans cesse combattue. On reçoit le fruit de réflexions aiguisées comme des lames, et autant de questionnements ouverts. Une révolution s’incarne, imprime son rythme, ses gestes et ses mots depuis l’espace qu’elle a circonscrit. De cette place Tahrir noire de monde, rouge de feux et de sang, blême à ses heures, mouvante toujours, jaillit ainsi de la réalité l’universalité d’un poème, ce qu’il révèle comme ce que recèlent ses plis.» Dominique Widemann – L’Humanité

15


.................................................................................................... ....................................................................................................

Elena

L’écran des enfants

De Andrei Zviaguintsev Russie - 2012 - 1h49 - vostf Avec Nadezhda Markina, Andrei Smirnov, Elena Lyadova > Du 16 au 22 mai

A pas de loup De Olivier Ringer France - 2012 - 1h17 De 6 à 10 ans > Du 9 au 22 mai

Dans un monde pas si lointain, à une époque pas si éloignée, vivait une petite fille comme les autres. Pourtant, elle était pratiquement certaine d’être invisible aux yeux de ses parents. Pour s’en assurer, elle décida de disparaître et alors débuta une aventure extraordinaire… «La vie sauvage vue par une petite fille de 7 ans peut prendre des aspects des plus surprenants. Les enfants se reconnaîtront dans les réflexions de Cathy, ses interrogations, son monde imaginaire. En effet, quel enfant n’a jamais rêvé de pêcher avec son père, de faire pousser des graines magiques, de construire une cabane

Plan de table

De Christelle Raynalf France - 2012 - 1h24 Avec Elsa Zylberstein, Franck Dubosc, Audrey Lamy > Du 9 au 15 mai Suite à un câlin bref, mais intense, la table dressée pour la noce est en désordre. La mariée court se recoiffer, tandis que l’homme replace les cartons sans respecter le plan de table. Le hasard fera-t-il bien les choses ? Ou bien devra-t-il donner un coup de main au destin ?

dans les bois et d’y vivre le temps d’une aventure extraordinaire ? Un film hors du commun dans lequel les rêveries enfantines sont au plus proche de la réalité et dans lesquelles les enfants se retrouveront sans aucun doute…»

«Pour son premier film, Christelle Raynal joue avec une réelle habilité des malices du destin et s’amuse avec un récit basé sur la (presque) répétition des situations. Sur le canevas riche en situations farfelues, le film déroule avec rythme le sort réservé à un groupe de 8 personnes comme autant de situations de finir ou pas avec l’un ou l’autre lorsque les lumières de la salle se rallument. Avec un tel récit, la réalisatrice mise sur une troupe de comédiens sachant parfaitement mettre en évidence l’art de la variante.»

Laurent Pécha – Ecranlarge

Elena et Vladimir forment un couple d’un certain âge. Ils sont issus de milieux sociaux différents. Vladimir est un homme riche et froid, Elena une femme modeste et docile. Ils se sont rencontrés tard dans la vie et chacun a un enfant d’un précédent mariage. Le fils d’Elena, au chômage, ne parvient pas à subvenir aux besoins de sa propre famille. La fille de Vladimir est une jeune femme négligente, un peu bohème, qui maintient son père à distance. Suite à un malaise cardiaque, Vladimir est

«Elena est une oeuvre qui travaille magistralement sur divers niveaux. Scandé par une attention aux gestes de tous les, par de longs plans-séquences enregistrant, dans l’illusion de leur durée, les déplacements des personnages, le film est structuré de manière à donner conscience au spectateur d’une évolution fatale.Les enjeux psychologiques et sociaux sont évidents, ils témoignent désormais d’une division implacable de la société en classes qui se méprisent et ne se côtoient plus, sinon par accident et pour le pire.Ce que décrit Elena, c’est d’abord la «déspiritualisation» d’un monde par l’argent tout autant que par la conscience, désormais acquise par les habitants de ce monde, d’une absence de sens de celui-ci, d’un triomphe de l’absurde.»

Jean-François Rauger – Le Monde

L’écran des enfants 1,2,3… Léon

France, 2008, animation, 45mn Programme de courts métrages

Chez Madame Poule de Tal - La bouche cousue de C. Buffat et JL. Gréco - Sientje de C. Moesker - L’hiver de Léon de PL. Granjon et P. Le Nôtre

De 4 à 10 ans > Du 16 au 22 mai

L’hiver s’abat sur le royaume d’Escampette et l’ogre des montagnes enlève la belle princesse Mélie Pain D’Epice. Léon, un jeune ours qui s’interroge sur son adoption par un couple d’apiculture fugue et tombe entre les mains de Boniface, le faiseur d’histoires. Au cours deson aventure, il croisera un hérisson râleur, un éléphant trouillard, un ogre poilu maissurtout, arrivera-t-il à affronter tous les dangers pour délivrer la princesse ? Après avoir diffuser en mars 7,8,9… Boniface, revenons aux origines de

16

hospitalisé. Un moment bref mais tendre partagé avec sa fille le conduit à une décision importante: c’est elle qui héritera de toute sa fortune. De retour à la maison, Vladimir l’annonce à Elena. Celle-ci voit soudain s’effondrer tout espoir d’aider financièrement son fils. La femme au foyer timide et soumise élabore alors un plan pour offrir à son fils et ses petitsenfants une vraie chance dans la vie.

l’histoire de Léon et Mélie. Comment sontils devenus amis, d’où vient « la poudre d’escampette qui proute et qui pète » ? «L’hiver de Léon aborde l’univers du conte d’une façon singulière : une atmosphère qui flirte avec la magie des enluminures médiévales, un graphisme époustouflant d’inventivité qui joue en permanence avec le cadre, la profondeur et la composition. Il est précédé de trois courts métrages tout aussi beaux mais aussi très différents montrant ainsi la diversité de style que peut offrir le cinéma d’animation.»

17


.................................................................................................... ....................................................................................................

Pirates, bons à rien, mauvais en tout!

TWIXT

De Francis Ford Coppola USA - 2012 - 1h29 - vostf Avec Val Kilmer, Bruce Dern, Elle Fanning > Du 16 au 22 mai Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs Un écrivain sur le déclin arrive dans une petite bourgade des Etats-Unis pour y promouvoir son dernier roman de sorcellerie. Il se fait entraîner par le shérif dans une mystérieuse histoire de meurtre dont la victime est une jeune fille du coin. Le soir même, il rencontre, en rêve, l’énigmatique fantôme d’une adolescente prénommée V. Il soupçonne un rapport entre V et le meurtre commis en ville, mais il décèle également dans cette histoire un passionnant sujet de roman qui s’offre à lui. Pour démêler cette énigme, il va devoir aller fouiller les méandres de son subconscient et découvrir que la clé du mystère est intimement liée à son histoire personnelle. «Entre la fiction, le rêve, la mémoire, où se niche la vérité ? Ces trois modalités

De Peter Lord USA,GB - 2012 - 1h29 - vf - 2D, 3D A partir de 6 ans > Du 16 au 29 mai

sont-elles vraiment disjointes ? Comment les distinguer dans un monde où l’on vit plusieurs temporalités au même instant? Autant de questions qui trouvent dans cette histoire de deuil, de création et de ravissants fantômes leur expression la plus fructueuse, la plus limpide, la plus bouleversante. Troisième film de Francis Ford Coppola depuis sa conversion au numérique il y a cinq ans et son nouveau credo de l’indépendance artistique et financière, Twixt conjugue ainsi le beau et le laid, le trivial et le sublime, le burlesque et le tragique... Ce pourrait être inepte si, depuis cette seconde naissance, l’auteur du Parrain ne flottait pas dans un merveilleux état de grâce.» Isabelle Regnier – Le Monde

De Frédéric Videau France - 2012 - 1h31 Avec Agathe Bonitzer, Reda Kateb, Hélène Fillières > Du 16 au 22 mai

«Il y a quelque chose de provocant dans la manière qu’a Frédéric Videau de ne jamais filmer son personnage comme une victime, mais au contraire toujours comme une guerrière. Tout ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, dit le dicton.. Cette absence de pathos, ce refus du sordide, qui rendent le film bizarrement plaisant, sont en même

18

«Les rois de l’animation en stop-motion sont de retour! En effet, les Studios Aardman (auxquels on doit les cultissimes Wallace et Gromit, Chiken run) s’attaquent aujourd’hui à l’univers des pirates et nous livrent un film haut en couleurs et plein d’humour!»

Radiostars

De Romain Levy France - 2012 - 1h40 Avec Manu Payet, Clovis Cornillac, Douglas Attal > Du 16 au 29 mai

A moi seule

Gaëlle est soudain libérée par Vincent, son ravisseur, après huit années d’enfermement, où chacun a été « tout » pour l’autre. Cette liberté gagnée jour après jour contre Vincent, Gaëlle doit à nouveau se l’approprier dehors, face à ses parents et au monde qu’elle découvre.

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, il rêve pourtant de battre ses rivaux en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l’Année.

temps très dérangeants. La provocation tient, surtout, à la manière qu’a l’auteur d’envisager cette histoire comme une métaphore. Si les années de séquestration ont irrémédiablement abîmé Gaëlle, ne l’ont-elles pas libérée en retour de tout ce qui aurait dû freiner son émancipation: généalogie, géographie, classe sociale... Que faut-il tuer de soi pour pouvoir renaître libre ?» Isabelle Regnier – Le Monde

En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. Très vite Ben est engagé : Il écrira pour eux. Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marée frappe de plein fouet la station : l’audience du breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’ils sillonneront les routes de France pour rencontrer et reconquérir leur public. Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naîtra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes. «Le plus beau dans Radiostars est que pour un premier essai (c’est la sa première

réalisation de Romain Lévy) ) quasiment tout semble fonctionner. De l’humour qui n’oublie aucune cible à égratigner, méchamment et loin de tout politiquement correct, à sa mise en scène et son montage sophistiqués, et largement au-dessus du lot des productions comiques françaises, Radiostars est une vraie surprise.»

Nicolas Gilli – Excessif

19


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Rock’N Love

De David MacKenzie GB - 2012 - 1h20 - vostf Avec Luke Treadaway, Natalia Tena, Mathew Baynton > Du 23 au 29 mai Adam, pop star américaine, et Morello, une jeune rockeuse britannique indé, doivent se produire dans le même festival rock: T in the Park en Ecosse. Alors que tout les oppose et qu’ils ne se supportent pas, ils se retrouvent menottés l’un à l’autre. Comment vivre le festival ainsi enchaînés - voir leur conjoint, dormir, se laver… et surtout, comment assurer leur concert alors qu’ils ne peuvent pas se séparer ? Malgré tout, petit à petit, Adam semble commencer à apprécier la situation…

Un monde sans femme De Guillaume Brac France - 2012 - 1h23 Avec Vincent Macaigne, Laure Calamy, Constance Rousseau > Du 16 au 29 mai

Une petite station balnéaire de la Côte Picarde, la dernière semaine d’août. En leur remettant les clefs d’un appartement de location, Sylvain fait la connaissance d’une jeune mère et de sa fille, aussi séduisantes l’une que l’autre. L’occasion rêvée de sortir ne serait-ce que quelques jours d’une vie solitaire dont les femmes sont désespérément absentes. «Si Un monde sans femmes est un moyen métrage d’une heure, il est présenté à la suite d’un court métrage de vingt-quatre minutes, signé du même réalisateur, tourné dans la même région avec le même comédien interprétant le même personnage. Si bien que les deux œuvres – la première introduisant d’ailleurs la seconde avec intelligence – offrent sans

se confondre un continuum dans lequel on se laissera glisser sans heurt. Un peu à la manière de ces paysages de la côte picarde, unique décor naturel, où l’eau et le ciel se mêlent sans que l’œil sache bien en tracer la ligne de séparation.La délicatesse, la sincérité, l’authenticité et l’humour discret de ce cinéma sont précieux et font de Guillaume Brac un réalisateur singulier, dont on se plaira à suivre la route.» Arnaud Schwartz - La Croix

L’écran des enfants Précédé du court métrage:

Le naufragé

De Guillaume Brac France - 2012 - 25 mn

Luc, un Parisien, va prendre l’air à la campagne en vélo. Victime d’une crevaison, il peste contre le mauvais sort jusqu’au moment où Sylvain lui propose son aide. Mais rien ne se passe comme prévu. Luc est obligé de passer la nuit à l’hôtel, où il retrouve Sylvain, dont il découvre l’immense solitude...

20

«Tourné en semi-improvisation pendant un vrai festival, le nouveau film de David MacKenzie se distingue par son énergie communicative, sa fantaisie et ses excellentes idées scénaristiques. La

musique adoucit-elle vraiment les moeurs? La passion et le rock font-ils bon ménage? Autour de ces questions qui en valent beaucoup d’autres, le cinéaste trousse une comédie insolente et excellemment rythmée où ses jeunes acteurs s’amusent beaucoup.» Olivier de Bruyn, - Le Point

Plume, le petit ours polaire

De Piet De Rycker, Thilo Graf Rothkirch Allemagne, 2004, dessin animé, 1h15, vf De 3 à 6 ans > Du 23 au 29 mai

Lorsque Plume arrive au monde, aucun habitant de la banquise ne se doute que la naissance du petit ours va changer leur vie... Son amitié avec le phoque Filou ne vas pas être du goût de ses ainés : en effet, depuis quand les ours polaires ne mangent plus les phoques ?! Heureusement, ils vont trouver un compromis : les ours ne chasseront plus les phoques, en échange, ceux-ci s’occuperont de la pêche. Le calme peut ainsi revenir. Mais voilà qu’il arrive une chose incroyable à Plume : un iceberg va se détacher de la banquise et l’emporter loin de chez lui !

«Plume vit des aventures qui abordent le thème de la tolérance, de l’ouverture et de l’écologie sans aucune lourdeur mais avec plein de rebondissements et de dépaysements ! Cette première adaptation des célèbres albums de Hans de Beer, avec ses dessins tout en rondeur aux couleurs pastel, ravira sans aucun doute les plus petits. Un film rafraîchissant pour l’arrivée des chaleurs de l’été !»

21


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nana

Malveillance

Nana a quatre ans et vit dans une maison de pierres par delà la forêt. De retour de l’école, une fin d’après-midi, elle ne trouve plus dans la maison que le silence. Un voyage dans la nuit de son enfance. Le monde à sa hauteur.

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret. Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaître par cœur ; discret quand il emploie ses nuits à détruire leur bonheur ; efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse…

De Jaume Balagueró Espagne - 2011 - vf Avec Luis Tosar, Marta Etura, Alberto San Juan > Du 23 au 29 mai Interdit aux moins de 12 ans

De Valérie Massadian France - 2012 - 1h15 Avec Kelyna Lecomte, Alain Sabras, Marie Delmas > Du 23 au 29 mai

«Devant ce premier long-métrage de Valérie Massadian viennent à l’esprit de nombreuses et (relativement) encombrantes références: Depardon, Doillon, Truffaut... Ponette des champs dont l’effronterie naturelle aurait sans doute fasciné le père d’Antoine Doinel,

la petite Nana est la création propre de son interprète, Kelyna Lecomte, que la réalisatrice a filmée des heures durant. De toute évidence, Valérie Massadian n’avait qu’une envie : enregistrer le miracle de l’innocence et d’une certaine inconscience de soi, saisir au vol le naturel absolu et la créativité pure dans son expression la plus radicale. Fabien Reyre – Critikat

Oslo, 31 août

De Joachim Trier Norvège - 2012 - 1h36 - vostf Avec Danielsen Lie, Hans Olav Brenner, Ingrid Olava > Du 23 au 29 mai C’est le dernier jour de l’été et Anders, en fin de cure de désintoxication, se rend en ville le temps d’une journée pour un entretien d’embauche. L’occasion d’un bilan sur les opportunités manquées, les rêves de jeunesse envolés, et, peut-être, l’espoir d’un nouveau départ… «Le cinéaste propose une oeuvre brute au montage sec et au formalisme minimal, où

22

le paysage semble en totale inadéquation avec le protagoniste, l’un devenant flou quand l’autre est net. Et les rares moments où les deux semblent coller, c’est quand la terre rappelle l’homme à lui. Mais la monstruosité de cet Oslo 31 août, considéré comme le dernier jour de l’été en Norvège, c’est son aspect cyclique et la progression vaine de notre antihéros comme si tout était toujours voué à être répété jusqu’à se vider de toute substance humaine, de tout corps. La vie serait elle vaine et la société le meilleur moyen de sombrer dans le malheur et la dépression?» Julien Marsa – Critikat

«Le réalisateur Jaume Balagueró orchestre une savante alternance de scènes de tension et de moments de comédie, avant de basculer en douce dans la noirceur et la cruauté. La malveillance du titre est celle du gardien, mais aussi de tous les spectateurs tombés dans le piège de la complicité, renvoyés aux instincts

pervers qui sommeillent en chacun et que le film n’a fait que réveiller.» François-Xavier Gomez – Libération

Pour lui

De Andreas Dresen France, Allemagne- 2012 - 1h50 - vostf Avec Steffi Kühnert, Milan Peschel, Talisa Lilli Lemke > Du 23 au 29 mai Franck, la quarantaine, en bonne santé, apprend une terrible nouvelle qui va profondément ébranler sa vie. Comment une famille ordinaire frappée par un évènement extraordinaire va-t-elle apprendre à célébrer, pour lui, la vie avant tout ?

«La mise en scène capte la surprise et le désarroi que constitue toute mort mais en s’attachant à un quotidien où le dérèglement provoque aussi un décalage d’humour et un sursaut d’amour. Dans ce film simple et direct, l’absence de sentimentalité permet alors d’aller au plus près de cet ironique mélange de drôlerie et de douleur, de crudité et de douceur qui laisse les hommes au bord du vertige de vivre.

Philippe Piazzo – Le Nouvel Observateur

23


> Dimanche 3 juin COMÉDIE DU LIVRE : Carte blanche et rencontre KEITH DIXION JEAN ROUAUD MELVIN BURGESS pour Billy Elliot I wish La cerise sur le gâteau Les vieux chats

> Mercredi 20 juin FETE DE LA MUSIQUE : Pierre et le loup ...

REJOIGNEZ-NOUS SUR

Plus d’infos sur montpellier.fr

facebook

Direction de la Communication Ville de Montpellier / ZAGRAF / Photos : DR / mai  2012

Prochainement...

Programme Cinéma Nestor Burma  

Programme du 2 au 29 mai 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you