Issuu on Google+

Du 30 mai au 26 juin 2012

CINEMA MUNICIPAL DE MONTPELLIER


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Les rendez-vous du cinéma Nestor Burma 1er, 2 et 3 juin

Dimanche 3 juin

Dans le cadre de la Comédie du livre. RENCONTRES EXCEPTIONNELLES avec 3 grands écrivains: 1er juin 20h30 : J. ROUAUD suite à la projection de Jeremiah Johnson de Sydney Pollack

CINE-MA DIFFERENCE Sur la piste du Marsupilami de Alain Chabat

Vendredi 8 juin 2 juin 19h : KEITH DIXON suite à la projection de Sweet sixteen de Ken Loach

Lundi 11 juin

15h30

20h

Coup de projecteur à PAGE & IMAGE. Matt Konture ou l’éthique du souterrain de Francis Vadillo

20h30

Soirée REAL Au fil des cloches de Didier Lannoy

Jean Carrières ou l’aube retrouvée de Laure Boilletot-Pradal et Dominique Guerrero

Lundi 18 juin

18h

Le canardeur de M.Cimino Film présenté par Olivier Gutierrez, enseignant en études cinématographiques

Mercredi 20 juin Préparons le fête de la musique avec l’écran des enfants

3 juin 17h30: MELVIN BURGESS suite à la projection de Billy Elliot de Stephen Daldry

Cinéma Municipal Nestor Burma 2 rue Marcelin Albert Quartier Celleneuve 34080 Montpellier T. 04 67 61 09 62

L’équipe : Programmation généraliste Patrick Bedos

Responsable des programmations jeune public Claire Legueil

claire.legueil@ville-montpellier.fr

Accueil / Projection

Benjamin Castelnau Belkacem Laouazi Frédéric Lecomte

2

Plein tarif : 6 € Tarif réduit : 5€

(Pour tous avant 17h. Tous les jours pour les moins de 25 ans, les seniors, les intermittents, chômeurs, bénéficiaires du rsa, les étudiants, les familles nombreuses.)

Carte abonnement 10 places : 45 €

(Non nominative, sans limitation de temps)

L’écran des enfants : 3€ (pour tous)

Séance scolaire : 2,70 €

par enfant (Gratuit pour les accompagnants à raison de 1 pour 10 enfants).

Dispositif scolaire : 2,50€ par enfant .

Supplément 3D : 1 € (Location lunettes 3D)

Le cinéma municipal Nestor Burma est un service de la Direction de la culture et du Patrimoine de la ville de Montpellier.

Les adieux à la Reine p.20 Barbara p.18 Benda Bilili p.21 Billy Elliot p.7 Bye Bye Blondie p.17 Le canardeur p.19 La cerise sur la gâteau p.10 Chercher le garçon p.5 Le criquet p.21 La désintégration p.19 L’Enfant d’en haut p.14 Le fils de l’autre p.20 Fric frac p.16 Hunger games p.18 I wish p.9 Ici-bas p.23 Les infidèles p.23 Jérémiah Johnson p.6 Kérity et la maison des... p11 Matt konture p.11 Men in black 3 p.22 Miss Bala p.15 Nino p.15 Pierre et le loup p.21 Plume le petit ours... p.5 Le policier p.22 Pour lui p.10 Le prénom p.16 Rock’n love p.9 Sur la ... du Marsupilami p.8 Sweet Sixteen p.6 Terraferma p.23 The descendants p.22 La traversée du temps p.17 Les vieux chats p.8 Viva Riva p.19 Les voyages de Gulliver p.7 3


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

L’écran des enfants

Chercher le garçon

De Dorothée Sebbagh France – 2012 – 1h10 Avec Sophie Cattani, Moussa Maaskri, Gérard Dubouche > Du 30 mai au 5 juin

Tarif unique de 3€ pour les enfants et accompagnants > Dimanche 3 juin

Billy Elliot Les voyages de Gulliver > Du 6 au 12 juin

Kérity, la maison des contes > Du 13 au 19 juin

La traversée du temps

A partir de 8 ans A partir de 5 ans De 4/5 à 12 ans De 8 ans à bien plus...

> Mercredi 20 juin

Pierre et le loup Le Criquet Benda Bilili!

De 7 ans à bien plus... De 3 à 6 ans De 8 ans à bien plus...

Des projections en temps scolaires des films du programme ou d’autres à la demande peuvent être organisées. Tel. 06 21 13 71 99

Evenements jeune public Les ateliers sont ouverts aux enfants munis du ticket de la séance auquel l’atelier est rattaché. Les enfants restent sous la responsabilité d’un parent ou d’un accompagnant adulte. > Dimanche 3 juin 10h30 - Ciné-pt’it déj et lecture interactive suivis de la

projection des Voyages de Gulliver.

> Dimanche 3 juin 17h30 - Rencontre exceptionnelle avec Melvin Burgess à la

suite de la séance de Billy Elliot.

> Mercredi 20 juin 14h - Ciné-goûter créatif - Suite à la séance de Pierre et le

loup - Alelier de fabrication d’instruments de musique. Attention ! Les matériaux à apporter pour cet atelier sont : - bouteille en plastique - boîte de conserve - bouchons de liège - tuyau de pvc si vous avez !

> Mercredi 20 juin 16h - Ciné-goûter - Atelier d’éveil musical suite à la projection

du Criquet

4

Un soir de réveillon en compagnie d’une bouteille de champagne, Émilie, 35 ans, s’inscrit sur Meet Me, célèbre site de rencontres sur Internet, avec une bonne résolution pour la nouvelle année : trouver l’amour. Il y a beaucoup d’hommes sur «Meet Me» : des cyniques, des comiques, quelques loustiques et même de grands romantiques. Émilie est loin d’imaginer ce qui l’attend In Real Life... dans la vraie vie. «La solitude, la difficulté de trouver la personne avec qui vivre durablement sont certes des thèmes éternels, mais Dorothée Sebbagh a une façon neuve et sans prétention de les relier à nos nouveaux joujoux numériques, de montrer comment la cybernétique contamine nos intimités. Avec ses petits blocs séquentiels toujours semblables et différents, eux-mêmes ponctués par des plans de couchers de

soleil, Chercher le garçon est un film zappeur et répétitif, un film iPod, un filmvariations sur un même motif où trône la reine Sophie Cattani, sexy, sportive, drôle, dure, émouvante, toujours dans la note juste d’une femme qui veut donner ce qu’elle n’a pas à des hommes qui n’en veulent pas.» Serge Kaganski – Les Inrockuptibles

L’écran des enfants Plume, le petit ours polaire

De Piet De Rycker, Thilo Graf Rothkirch Allemagne, 2004, dessin animé, 1h15, vf De 3 à 6 ans > Mercredi 30 mai 10h

Lorsque Plume arrive au monde, aucun habitant de la banquise ne se doute que la naissance du petit ours va changer leur vie... Son amitié avec le phoque Filou ne vas pas être du goût de ses ainés : en effet, depuis quand les ours polaires ne mangent plus les phoques ?! Heureusement, ils vont trouver un compromis : les ours ne chasseront plus les phoques, en échange, ceux-ci s’occuperont de la pêche. Le calme peut ainsi revenir. Mais voilà qu’il arrive une chose incroyable à Plume : un iceberg va se détacher de la banquise et l’emporter loin de chez lui !

«Plume vit des aventures qui abordent le thème de la tolérance, de l’ouverture et de l’écologie sans aucune lourdeur mais avec plein de rebondissements et de dépaysements ! Cette première adaptation des célèbres albums de Hans de Beer, avec ses dessins tout en rondeur aux couleurs pastel, ravira sans aucun doute les plus petits. Un film rafraîchissant pour l’arrivée des chaleurs de l’été !»

5


. . . . . . . . . . . . . . . . . . 1er,2 et 3 juin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Dans le cadre de la Comédie du livre En partenariat avec

> Vendredi 1er juin 20h30

Jeremiah Johnson

De Sydney Pollack USA – 2008 – 1h50 – vostf Avec Robert Redford, Will Geer, Allyn Ann McLerie

«Je ne prétendrai pas que Jeremiah Johnson est le plus grand film du monde, mais c’est le seul que j’aie vu peut-être vingt ou trente fois, auquel je reviens toujours, il est ce film qui me touche au plus profond, dont les répliques m’accompagnent dans ma vie

> Samedi 2 juin 19h

Sweet Sixteen

6

Chaque rencontre sera suivie d’un verre de l’amitié dans l’espace Claude Chabrol

et dans mon travail. Après, on peut citer les paysages somptueux des Rocheuses, le sentiment physique du climat (on entend la neige tomber), l’aspect ethnographique concernant les tribus indiennes, et le paradoxe de cet homme seul, courageux, qui entend choisir son destin, se retrouve avec une famille en kit, et subit plus qu’il ne domine sa propre histoire. C’est un film sur l’équilibre bouleversé du monde. La construction du scénario est admirable. Et Robert Redford magnifique.» J.Rouaud

L’écran des enfants > Dimanche 3 juin 10h30

Les voyages de Gulliver De Dave Fleisher USA – 1939 - dessin animé– 1h25 – vf A partir de 5 ans

Après le naufrage de son navire, Gulliver échoue sur une plage du royaume de Lilliput, où il s’endort et éveille la curiosité des habitants de l’île qui n’ont que six pouces de haut... «Deux ans après la sortie de Blanche Neige et les sept nains (premier long

métrage d’animation en couleur), les frères Fleisher, créateurs de Popeye et Betty Boop, adaptent l’oeuvre de Jonathan Swift publié en 1721. Ils réalisent un film poétique sur le respect de l’autre et l’acceptation de la différence. Les images sont d’une grande beauté et les personnages drôles et attachants. Les voyages de Gulliver possèdent le rythme et le charme d’une autre époque, celle des pionniers du dessin animé.»

RENCONTRE AVEC J. ROUAUD

Cette année, la Comédie du Livre a le grand honneur d’offrir une carte blanche au grand écrivain français Jean Rouaud, prix Goncourt 1990 avec Les champs d’honneur. Il ouvrira cette 27ème Comédie du Livre et proposera également aux spectateurs une discussion autour du film qu’il a choisi de diffuser au Nestor Burma : Jeremiah Johnson …

> Dimanche 3 juin 17h30

De Ken Loach GB – 2002 – 1h46 Avec Martin Compston, Michelle Coulter, Annmarie Fulton

Billy Elliot

Interdit aux moins de 12 ans Dans quelques jours, Liam aura seize ans. Jean, sa mère qui est en prison, doit être libérée à temps pour l’anniversaire de son fils. Liam rêve d’une famille comme il n’en a jamais eue et redoute l’influence de son grand-père, comme celle de Stan, le compagnon de Jean. Il veut un foyer, un endroit sûr pour sa mère, sa soeur Chantelle et lui-même. Encore faut-il trouver de l’argent et, pour un adolescent sans le sou, ce n’est pas une mince affaire. Avec ses amis, Liam monte quelques combines,

A partir de 8 ans

De Stephen Daldry GB – 2000 – 1h50 – vf Avec Jamie Bell, Gary Lewis, Charlie Hardwick

mais les ennuis ne vont pas tarder à commencer...

RENCONTRE AVEC KEITH DIXON

Historien britannique majeur, spécialiste des luttes ouvrières et de l’histoire sociale, pamphlétaire redoutable, Keith Dixon est un auteur d’essais corrosifs sur la libéralisation du Royaume-Uni…

Dans un petit village minier du NordEst de l’Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu’un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D’abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève. Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson...

«Billy Elliot est un de ces films formidables qui donne l’envie de remuer ciel et Terre pour réaliser ses rêves, et ça fait du bien!»

7


. . . . . . . . . . . . . . . . . . Dimanche 3 juin

à 15h30. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tarif unique: 3 €

Les associations «halte pouce» et «parents et amis de la villa St Georges» vous proposent une séance labellisée CINE-MA DIFFERENCE, un rendez-vous ouvert à tous où «la norme, c’est nous»: personnes handicapées ayant des troubles incompatibles avec les salles obscures (comme par exemple les personnes autistes): se lever, rire ou crier, se cacher sous les sièges: autant de comportements inappropriés au cinéma.

I wish

De Kore-Eda Hirokazu Japon – 2012 – 2h08 - vostf Avec Koki Maeda, Ohshirô Maeda, Ryôga Hayashi > Du 30 mai au 5 juin

Cette séance est un peu particulière: des bénévoles vous accueillent et vous informent; la lumière est abaissée progressivement; le son est moins fort que dans une séance classique; il n’y a ni pub, ni bande-annonce.

Sur la piste du Marsupilami De Alain Chabat France - 2012 - 1h45 Avec Jamel Debbouze, Alain Chabat, Fred Testot

Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire : Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!! «Le film de Chabat est d’évidence destiné à rassembler un large public, qui va de l’enfant de 6 ans à l’arrière-grand-père

de 106 ans. Il y en a pour tout le monde: ceux qui ont aimé et continuent d’aimer l’univers de Franquin, son antimilitarisme, son goût pour l’écologie (on notera par exemple l’attention toute particulière portée aux décors, qui s’inspirent fidèlement des bandes dessinées) et les fans de l’ex-Nul Alain Chabat, avec son humour au second degré, son goût pour les fausses publicités, ses gags à tiroirs. Rien de renversant dans ce cinémalà, mais le sentiment très profond que Chabat ne se moque pas de son public et qu’il tente de lui offrir le spectacle le plus complet : imaginatif, drôle, bon enfant. » J.B Morain – Les Inrockuptibles

De Sebastián Silva, Pedro Peirano USA, Chili – 2012 -1h29 – vostf Avec Belgica Castro, Claudia Celedón, Catalina Saavedra > Du 30 mai au 5 juin

8

Rock’n love

De David MacKenzie GB – 2012 – 1h20 - vostf Avec Luke Treadaway, Natalia Tena, Mathew Baynton > Du 30 mai au 5 juin

Les vieux chats

Isidora et Enrique vivent une retraite paisible avec leurs deux vieux chats dans leur appartement cossu de Santiago du Chili. Une nouvelle panne d’ascenseur vient troubler la quiétude des lieux. Mais le pire est à venir avec l’arrivée impromptue de Rosario, la fille tempétueuse d’Isidora. «Vieux, c’est foutu pour le monde, et pour soi. Comment resterait-il quelque chose pour les enfants ? Les Vieux Chats est sans manière, il fonctionne, ne ronronne pas - assis le regard fixe. Il écoute,

Au Japon, sur l’île de Kyushu, deux frères sont séparés après le divorce de leurs pa-

plutôt, oreilles dressées et discrètes la confrontation crue et attendrissante avec la vieillesse comme miroir de notre futur. Sebastián Silva et Pedro Peirano ont le talent de nous éviter toute purée psychologique. Ils filment simplement les frontières spongieuses de l’âme délabrée, quand le monde s’émiette au thé glacé d’une disette dont nos enfants sont devenus le diabète.» Eric Loret – Libération

Adam, pop star américaine, et Morello, une jeune rockeuse britannique indé, doivent se produire dans le même festival rock : T in the Park en Ecosse. Alors que tout les oppose et qu’ils ne se supportent pas, ils se retrouvent menottés l’un à l’autre. Comment vivre le festival ainsi enchaînés - voir leur conjoint, dormir, se laver… et surtout, comment assurer leur concert alors qu’ils ne peuvent pas se séparer ? Malgré tout, petit à petit, Adam semble commencer à apprécier la situation… «Tourné en semi-improvisation pendant un vrai festival, le nouveau film de

rents. L’aîné, Koichi, âgé de 12 ans, part vivre avec sa mère chez ses grands-parents au sud de l’île, tout près de l’inquiétant volcan Sakurajima. Son petit frère, Ryunosuke, est resté avec son père, guitariste rock, au nord de l’île. Koichi souhaite par-dessus tout que sa famille soit à nouveau réunie – même si cela doit passer par l’éruption dévastatrice du volcan ! Lorsqu’un nouveau TGV relie enfin les 2 régions, Koichi et son jeune frère organisent clandestinement un voyage avec quelques amis jusqu’au point de croisement des trains, où un miracle pourrait, dit-on, se produire… Verront-ils se réaliser leurs vœux secrets ?

«Dans un Japon de tous les jours dénué de charme, une image blanche comme surexposée se concentre sur ces gamins déterminés à tout changer. À partager leurs rêves et leurs craintes, on se sent appartenir à leur petit groupe, retrouver nos émotions d’enfant, la logique implacable qui faisait d’une pensée, d’un désir la clé du monde. De la finesse d’écriture de Kore-Eda et du jeu touchant de ses jeunes acteurs naissent l’élan et la force de ce film, plein de drôlerie, de tendresse et d’innocence .» Corinne Renou-Nativel – La Croix

David MacKenzie se distingue par son énergie communicative, sa fantaisie et ses excellentes idées scénaristiques. La musique adoucit-elle vraiment les moeurs? La passion et le rock font-ils bon ménage? Autour de ces questions qui en valent beaucoup d’autres, le cinéaste trousse une comédie insolente et excellemment rythmée où ses jeunes acteurs s’amusent beaucoup.» Olivier de Bruyn - Le Point

9


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Vendredi 8 juin 20h . . . . . . . .

Coup de projecteur à PAGES & IMAGES

Pour lui

De Andreas Dresen France, Allemagne – 2012 – 1h50 vostf Avec Steffi Kühnert, Milan Peschel, Talisa Lilli Lemke > Du 30 mai au 5 juin

En partenariat avec

Pages & Images s’attache à accompagner le développement de projets originaux et à constituer un pôle d’auteurs et de réalisateurs. Notre ligne éditoriale est essentiellement tournée vers la recherche et la création et favorise les thématiques culturelles et sociales. A travers des portraits d’artistes, d’écrivains, de personnalités, des récits d’événements historiques ou contemporains, le suivi d’expériences collectives, des témoignages, Pages & Images développe une filmographie diversifiée qui porte un regard personnel et attentif sur notre époque.

Franck, la quarantaine, en bonne santé, apprend une terrible nouvelle qui va profondément ébranler sa vie. Comment une famille ordinaire frappée par un évènement extraordinaire va-t-elle apprendre à célébrer, pour lui, la vie avant tout ? «Avec la même pudeur que son titre original (« Arrêt en pleine voie »), la mise en scène capte la surprise et le désarroi que constitue toute mort mais en s’attachant à un quotidien où le dérèglement provoque aussi un décalage d’humour et un sursaut d’amour. Car surgit, avec une intensité nouvelle, ce qui fait le prix de la vie : rire de sa propre tragédie, affirmer ses volontés (pourquoi attendre les dernières?), se réapproprier un corps qui réclame la

douceur du vent ou la caresse d’une main avant que plus rien ne vous frôle. Dans ce film simple et direct, l’absence de sentimentalité permet alors d’aller au plus près de cet ironique mélange de drôlerie et de douleur, de crudité et de douceur qui laisse les hommes au bord du vertige de vivre. Philippe Piazzo – Le nouvel Observateur

La cerise sur la gâteau

De Laura Morante France – 2012 – 1h23 Avec Laura Morante, Pascal Elbé, Isabelle Carré > Du 30 mai au 5 juin Amanda souffre d’androphobie, une véritable peur des hommes, qui la pousse à détruire systématiquement toute histoire d’amour destinée à devenir sérieuse. Florence, sa meilleure amie, rêve de la voir s’engager dans une relation sentimentale stable et harmonieuse. Elle insiste pour qu’Amanda ne reste pas seule chez elle le soir du nouvel an, et n’obtient gain de cause qu’après lui avoir juré que tous les autres invités seront en couple, à l’exception de Maxime, un collègue homosexuel. Mais Maxime part à la dernière minute rejoindre son amant à Amsterdam, et Antoine, fraîchement séparé de sa femme, débarque seul à la soirée…

«Pour son premier film derrière la caméra, Laura Morante, l’impeccable comédienne vue, entre autres, chez Nanni Moretti (La chambre du fils, Bianca), signe une

10

Matt Konture ou l’éthique du souterrain De Francis Vadillo France – 2011 – 63 mn – Documentaire

Francis Vadillo a suivi Mattt Konture pendant plus de deux ans, chez lui, dans différents festivals, et lui offre enfin le portrait qu’il mérite. C’est l’occasion de le voir au travail, dessinant dans ses carnets et réalisant des fanzines, ou jouant sur scène avec son groupe Courge. On pénètre dans son quotidien en l’accompagnant dans sa pratique compulsive du dessin, seul ou entouré de ses nombreux amis fanzineux, mais aussi par l’évocation de la maladie qui l’affecte, la sclérose en plaques. C’est enfin un portrait d’une scène underground musicale et graphique vivace et festive, que Mattt Konture n’a de cesse de parcourir pour apporter sa contribution.

En présence du réalisateur et de Matt Konture

L’écran des enfants Kérity, la maison des contes comédie romantique qui prend plaisir à détourner les lois du genre. Pourquoi Amanda préfère-t-elle croire qu’Antoine est homosexuel ? Pourquoi Antoine ne fait-il rien pour dissiper le malentendu? Comment s’y prend-on pour tricher avec ses sentiments et désirs ? Avec ses personnages encombrés par eux-mêmes, ses bonnes idées scénaristiques et ses amusants aphorismes lacaniens, La cerise sur le gâteau entraîne dans son humour inquiet et sa douce amertume. Au final une comédie singulière et intelligente qui bénéficie de la conviction de ses excellents acteurs : Isabelle Carré, Pascal Elbé et... Laura Morante. À découvrir.» Olivier De Bruyn – Le Point

De Dominique Monféry France, 2009, dessin animé, 1h20. De 4/5 à 12 ans > Du 6 au 12 juin

Natanaël a bientôt 7 ans mais il ne sait toujours pas lire… Lorsque sa tante Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines de livres, il est très déçu ! Pourtant chacun de ces contes va livrer un merveilleux secret : à la nuit tombée les petits héros, la délicieuse Alice, la méchante fée Carabosse, le terrible capitaine Crochet, sortent des livres... Ils doivent prévenir le jeune garçon qu’ils courent un grand danger et risquent de disparaître à jamais...

Natanaël arrivera-t-il à temps à lire la formule magique qui les sauvera tous? «Après avoir célébré la littérature britannique, célébrons le plaisir de la lecture avec Kérity, la maison des contes! En effet, véritable hymne à l’imaginaire et au plaisir de la lecture, Kérity, la maison des contes nous plonge dans l’univers merveilleux des contes de notre enfance... Ravissement garanti !»

11


. . . . . . . . . . . . . . . . . Calendrier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du mercredi 30 mai au mardi 5 juin mer 30 Plume, le petit ours polaire

10h

Chercher le garçon

14h

La cerise sur le gâteau

16h

Les vieux chats - vostf

18h

I Wish - vostf

du mercredi 13 au mardi 19 juin jeu 31

ven 1

er

dim 3

lun 4

14h 20h30

mar 5 20h30

14h 18h

20h30

Pour lui - vostf

sam 2

16h 16h

16h

18h30

Billy Elliot - vf

17h30 + rencontre

18h30

Kérity, la maison des contes Hunger Games Le prénom L’enfant d’en haut Fric frac Miss Bala - vostf Nino Matt Konture ou l’éthique ... Bye Bye Blondie Soirée REAL

jeu 7

ven 8

sam 9

16h30

dim 10

lun 11

mar 12

Le Fils de l’autre Fric - Frac

19h

18h

14h 16h

16h

20h30

16h

16h

18h30

18h

16h30

20h

18h30

20h30

16h 17h

14h

20h30

16h 20h30

18h

18h30 15h

16h 18h + débat

Pierre et le loup

14h + atelier

Le criquet

16h + atelier

Benda billili! - vostf

jeu 21

ven 22

sam 23

20h

16h30

18h

20h30 + rencontre 18h30

mar 26

16h

20h30

18h

Le policier - vostf

20h30

Men in black 3 (2D) - vf

18h30

18h30 18h30 18h

Men in black 3 (3D) - vf

14h 14h 20h30

The descendants - vf Terra ferma - vostf

lun 25

16h30

Le fils de l autre

18h30

dim 24 16h30

Les infidèles

14h

18h30

20h30

mar 19

du mercredi 20 mardi 26 juin

Ici-bas

16h 20h30

18h30 20h30

mer 20

17h50

14h 20h30

Barbara - vostf

20h30

du mercredi 6 au mardi 12 juin mer 6

14h

lun 18

18h30

15h30 16h

16h

18h30

16h

Le canardeur - vostf

CINE - MA DIFFERENCE Le Marsupilami

dim 17

14h

Les adieux à la Reine 10h30 + ciné ptit dej

sam 16

Hunger Games - v f

La désintégration

Les voyages de Gulliver

ven 15

La traversée du temps

Viva riva - vostf 19h + rencontre

Sweet Sixteen

Rock’n love - vostf

jeu 14

Le prénom 20h30 + rencontre

Jeremiah Johnson - vostf

mer 13

18h30

16h 20h30

20h30

20h

16h

20h30 16h

20h30 20h30 + rencontre

Les places peuvent être achetées directement à la caisse aux heures d’ouverture du cinéma à partir du mercredi pour chaque semaine cinématographique . 12

13


. . . . . . . . . . . . . . . . . . Lundi 11 juin 20h30. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nino

Soirée REAL Au fil des cloches

De Didier Lannoy 1993 – 28 mn – Documentaire Co-Production : Byzance Films Renn Production - France 3

Jean Carrière ou l’aube retrouvée De Laure Boilletot-Pradal et Dominique Guerrero

1998 – 46 mn – Documentaire Co-Production : Lelia films - Achille Productions - Pages et Images - France 3 Sud

Jean Carrière, écrivain contemporain, figure de la littérature du sud de la France, a été lauréat du prix Goncourt en 1972 pour «L’Épervier de Maheux». Les réalisatrices proposent une construction

Dans la famille de l’auteur, on est carillonneur de père en fils depuis 300 ans. Une évocation intime et musicale de « l’Art Campanaire ». biographique, axée sur deux moments de la journée: l’aube et la tombée de la nuit. L’auteur se souvient du paradis perdu de son enfance, évoque son père, son amour de la musique, son adolescence, la rencontre avec Giono, le prix Goncourt et ses retombées, New York et sa rencontre avec l’actrice Sigourney Weaver, le Canada.

REAL (Réalisateurs, Expérimentaires, Auteurs en LR) est une structure indépendante d’auteurs scénaristes, réalisateurs et créateurs multimédia de la région Languedoc-Roussillon avec pour objectifs : - Représenter et promouvoir « nos » professions auprès des instances publiques locales et nationales, - Défendre « nos » métiers, en relation avec les organisations socio-professionnelles, - Elaborer des projets et organiser des activités liées à « nos » professions (journées professionnelles, projections…)

De Ursula Meier France, Suisse – 2012 – 1h37 Avec Léa Seydoux, Kacey Mottet Klein, Martin Compston >Du 6 au 12 juin

«Tout comme elle suggère l’opposition entre

14

De Thomas Bardinet France – 2012 – 1h51 Avec David Prat, Lou de Laâge, Sarah Coulaud > Du 6 au 12 juin Nino a 16 ans, les vacances commencent et son cœur balance entre Natacha, une très belle fille, comédienne au théâtre comme dans la vie, et la délicieuse Nathalie qu’il connait depuis toujours. Celle-ci refuse que « l’homme de sa vie » s’éloigne d’elle aussi inexorablement que son enfance… «A partir de textes de chansons de Nino Ferrer, Thomas Bardinet a imaginé l’été des 16 ans du jeune futur chanteur. Un biopic ? Peut-être, mais comme on n’en a jamais vu. A vrai dire, plutôt un antibiopic, voire un autobiopic, puisque cette adolescence imaginaire est probablement nourrie de celle, réelle, de l’auteur. Rien de plus fragile que les films sur les premiers émois sentimentaux, sujet

rebattu. Mais rien de plus beau quand c’est réussi. Pour y arriver, il faut sans doute des comédiens aussi neufs, bons et sexy que David Prat (petit Nino crédible), Lou de Laâge (une Bardot de poche) ou Sarah Coulaud (tragicomique), le goût du jeu et du risque de la petite équipe, le sens du juste dosage entre humour et tristesse, le regard généreux, modeste et sur la brèche de Bardinet. Et ce petit truc en plus qu’on peut appeler la grâce.» Serge Kaganski – Les Inrockuptibles

Miss Bala

De Gerardo Naranjo Mexique – 2012 – 1h53 - vostf Avec Stephanie Sigman, Noe Hernandez, James Russo > Du 6 au 12 juin Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

L’Enfant d’en haut

Simon, 12 ans, emprunte l’hiver venu la petite télécabine qui relie la plaine industrielle où il vit seul avec sa sœur Louise, à l’opulente station de ski qui la surplombe. Là-haut, il vole les skis et l’équipement des riches touristes qu’il revend ensuite aux enfants de son immeuble pour en tirer de petits mais réguliers bénéfices. Louise, qui vient de perdre son travail, profite des trafics de Simon qui prennent de l’ampleur et devient de plus en plus dépendante de lui...

.....................................................................................................

la misère du fond de la vallée et l’opulence de la station de ski, les routes boueuses du bas et les pistes immaculées, Ursula Meier (repérée avec Home, sa première réalisation) tire un film sombre mais jamais glauque, le portrait au scalpel de deux enfants en manque d’amour qui se cognent au lieu de s’étreindre. Dans le rôle de Louise, Léa Seydoux est ardente, impulsive, violente par éclats, tendre par surprise. Elle porte corps et âme ce film magnifique, Ours d’argent plus que mérité au dernier Festival de Berlin.»

Florence Colombani – Le Point

Au Mexique, pays dominé par le crime organisé et la corruption. Laura et son amie Uzu s’inscrivent à un concours de «Miss Beauté» à Tijuana. Le soir, Laura est témoin d’un règlement de compte violent dans une discothèque, et y échappe par miracle. Sans nouvelle d’Uzu, elle se rend le lendemain au poste de police, pour demander de l’aide. Mais elle est alors livrée directement à Nino, le chef du cartel de narcotrafiquants, responsable de la fusillade. Kidnappée, et sous la menace, Laura va être obligée de rendre quelques «services» dangereux pour rester en vie. «La guerre qui ensanglante le Mexique depuis 2006 est aussi un spectacle. Les chefs de cartels et les dirigeants policiers sont des metteurs en scène : les uns pendent les mouchards sous

les passerelles, les autres convoquent les caméras pour aligner des coupables qui ne le sont pas toujours. Miss Bala, formidable fiction qui raconte le conflit entre les narcos et ce qui tient lieu d’appareil d’Etat au Mexique, réussit à déjouer cette surenchère spectaculaire pour revenir au coeur de la tragédie, à la vie des survivants, à la mort des victimes. Inspiré d’un fait divers, Miss Bala précipite l’innocente Laura Guerrero (Stephanie Sigman) sur la ligne de front de ce conflit qui a fait plus de 40 000 morts depuis son déclenchement. C’est un thriller - un vrai -, c’est aussi un film grave et réflexif, qui donne à penser en même temps qu’il fait frissonner et met en lumière les mécanismes d’un système fondé sur l’ambivalence de toutes les parties.»

Thomas Sottinel – Le Monde

15


.................................................................................................... ....................................................................................................

Le prénom

Bye Bye Blondie

Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

De Alexandre de La Patellière, Matthieu Delaporte France – 2012 – 1h49 Avec Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling > Du 6 au 19 juin

«Fort de 250 représentations au Théâtre Edouard VII, entre 2010 et 2011, les auteurs, Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière ont choisi d’assurer eux-mêmes la

De Virginie Despentes Suisse, Belgique, France – 2012 – 1h37 Avec Emmanuelle Béart, Béatrice Dalle, Stéphanie Sokolinski > Du 6 au 12 juin

mise en scène, restant ainsi fidèles à l’esprit de leur propre texte. Quelque part entre Jean Poiret et Francis Veber, le film débute par une situation ensorcelante, avant de mélanger burlesque, satire, quiproquo ou ironie. En résulte un délire total, d’une efficacité folle et au rythme incessant. Le «drame» a beau ne jamais être loin, on rit vraiment jusqu’à la dernière seconde. Bref, Le Prénom se classe d’ores et déjà parmi les incontournables de la comédie.» Gilles Botineau. Excessif.com

Fric-frac

De Claude Autant-Lara, Maurice Lehmann France – 1939 – 1h42

La traversée du temps De Mamoru Hosoda Japon, 2007, dessin animé, 1h38, vf De 8 ans à bien plus… > Du 13 au 19 juin

> Du 6 au 19 juin

«Fric frac est certainement le film le plus connu de son réalisateur, Maurice Lehman, qui a travaillé en France dans les années 30 mais dont l’œuvre n’a jamais été reconnue par la critique qui lui a préféré des cinéastes comme Carné, Renoir etc. Et pour cause, cette comédie populaire bien ficelée avec un trio d’acteur parfait se situe à la fois à la marge et en plein dans le mouvement cinématographique marquant du début du parlant en

16

un problème : c’est cohérent avec l’idéal punk dont se revendique le film. Comme on l’imagine aisément, le couple formé par ces deux icônes hypersexuelles que sont Béart et Dalle est un plaisir à regarder, d’autant plus qu’elles sont servies par le génie corrosif des dialogues de Despentes. Mais c’est dans la recréation de l’univers englouti de la culture punk du début des années 1980 et de la révolte adolescente qui lui servait de carburant que bat le coeur du film. On en redemande.» Isabelle Regnier – Le Monde

L’écran des enfants

Avec Fernandel, Michel Simon, Arletty Marcel est employé chez le bijoutier Mercantieu et doit bientôt épouser la fille de son patron. Un jour il rencontre deux amusants personnages, Jo et Loulou. Marcel tombe amoureux de la piquante Loulou tandis que celle-ci et son complice Jo vont profiter de sa naïveté pour cambrioler le bijoutier. Mais ils aiment bien Marcel!

Gloria et Frances se sont rencontrées dans les années 80. Elles se sont aimées comme on s’aime à seize ans : drogue, sexe et rock&roll. Puis la vie les a séparées, et elles ont pris des chemins très différents. Vingt ans après, Frances revient chercher Gloria... «Capable du pire comme du meilleur, Despentes - ex-femme de ménage, exprostituée, ex-critique de films pornos bondit d’un monde à l’autre au gré de ses envies. Le scénario de ByeBye Blondie est construit à la truelle mais ce n’est pas

France, le réalisme poétique. On retrouve ici la classe populaire, les petites gens et Paris au centre d’un monde. Les dialogues sont parfaits et renvoient à une époque révolue où coexistait naturellement un français soutenu que plus personne n’utilise à base de subjonctif imparfait et le javanais, argot des taudis par excellence. La tension qui se joue dans les mots, les phrases et la diction est symbolique de l’ensemble. Fric frac est un film relativement oublié malgré son succès et ses grandes qualités et il mérite d’être revu en famille par les parents comme les enfants qui pourront se projeter dans une époque à la fois ancienne mais pas totalement dépassée.» Nicolas Thys – Ecran Large

Makoto est une lycéenne ordinaire, un peu garçon manqué, pas trop intéressée par l’école et absolument pas concernée par le temps qui passe. Elle accumule les catastrophes: se réveille en retard, rate un examen surprise, manque de mettre le feu à l’établissement pendant le cours de cuisine... Mais un jour, elle reçoit un don particulier : celui de pouvoir traverser le temps. Améliorer ses notes, aider des idylles naissantes, manger à répétition ses plats préférés, tout devient alors possible pour Makoto. Mais influer sur le cours des choses est un don parfois bien dangereux, surtout lorsqu’il faut apprendre à vivre sans ! «Adaptée d’une nouvelle écrite dans

les années 60 par Yasutaka Tsutsui et devenue très populaire au Japon, La traversée du temps est un film plein de fraicheur et de rebondissements. Makoto est une jeune fille qu’on a plaisir à suivre, dans ses joies et ses peines. Elle est pleine de vie, dynamique et drôle (notamment dans ses sauts pour voyager dans le temps). Malgré le rythme effréné de l’héroïne, l’histoire reste toute en nuance, subtilité et poésie. Un très beau film à ne surtout pas rater.»

17


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lundi 18 juin 18h. . . . . . .

Hunger Games

Le canardeur

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Le braqueur de banque John Thunderbolt se lie d’amitié avec Lightfoot, un jeune aventurier. Ensemble, ils décident de récupérer un magot d’un demi-million de dollars que Thunderbolt avait planqué dans une vieille école. Mais celle-ci a été détruite...

70, où le cinéaste de « Voyage au bout de l’enfer » nous offre un périple routier vers de nouveaux territoires.»

«Michael Cimino nous embarque sur la route avec deux acteurs extraordinaires, vers une destination incertaine, propice aux péripéties et aux rencontres improbables. Un film phare des années

Film présenté par Olivier Gutierrez, enseignant en études cinématographiques à l’université Paul Valéry Montpellier III.

De Gary Ross USA – 2012 – 2h22 – vf Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth > Du 6 au 19 juin

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les «Tributs» - concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s’être rebellée et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s’affronter jusqu’à la mort. L’unique survivant est déclaré vainqueur. La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition... «Cette saga pour adolescents adaptée des romans à succès de Suzanne Collins n’a rien de la bluette

De Michael Cimino USA – 1974 – 1h55 – vostf Avec Clint Eastwood, Jeff Bridges, Geoffrey Lewis > Le 18 juin

façon Twilight. Le film mêle avec virtuosité une vision orwellienne de l’avenir de l’humanité et une critique acerbe de la société contemporaine du spectacle... Gary Ross réussit, avec cette adaptation, à restituer le suspense haletant du roman. L’univers visuel est convaincant, et surtout le jeu impeccable de Jennifer Lawrence donne une étonnante profondeur émotionnelle à ce qui est avant tout un film d’action.» Florence Colombani – Le Point

Barbara

De Christian Petzold Allemagne – 2012 – 1h45 – vostf Avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Rainer Bock > Du 13 au 19 juin Eté 1980. Barbara est chirurgien-pédiatre dans un hôpital de Berlin-Est. Soupçonnée de vouloir passer à l’Ouest, elle est mutée par les autorités dans une clinique de province, au milieu de nulle part. Tandis que son amant Jörg, qui vit à l’Ouest, prépare son évasion, Barbara est troublée par l’attention que lui porte André, le médecin-chef de l’hôpital. La confiance professionnelle qu’il lui accorde, ses attentions, son sourire... Est-il amoureux d’elle ? Est-il chargé de l’espionner ? «Virtuosité. De fait, on a rarement vu fiction totalitaire présenter une plastique

18

si radieuse. Ouvert à tous les chatoiements et les lumières de la campagne environnante, le film est d’une beauté aussi époustouflante qu’il est glaçant. Ici, dans chaque bruissement, chaque interférence au souffle impassible du vent, dans chaque silence même, semble gronder un danger, et l’orfèvrerie du travail sonore drape le film du climat de paranoïa coupante de l’époque. Barbara s’est vu décerner le prix de la mise en scène au dernier festival de Berlin, et l’on ne saurait imaginer récompense mieux ajustée, tant Petzold y déploie une virtuosité totale.» Julien Gester – Libération

La désintégration

De Philippe Faucon France – 2012 – 1h18 Avec Rashid Debbouze, Yassine Azzouz, Ymanol Perset > Du 13 au 19 juin

Une cité dans l’agglomération Lilloise, aujourd’hui. Ali, Nasser et Hamza, âgés d’une vingtaine d’années, font la connaissance de Djamel, dix ans de plus qu’eux. Aux yeux d’Ali et ses amis, Djamel apparaît comme un aîné aux propos acérés et au charisme certain. Habile manipulateur, il endoctrine peu à peu les trois garçons, connaissant mieux que quiconque leurs déceptions, leurs failles et leurs révoltes face à une société dans laquelle ils sont nés, mais dont aucun des trois ne pense plus désormais faire partie. «Le titre du film est à entrées multiples : il désigne la désintégration du personnage, de la famille, d’une partie des classes populaires, mais surtout, se veut l’opposé de la fameuse intégration à la française. Admirateur de Bresson et de Pialat, le réalisateur dirige ses acteurs selon un registre grave, minimal, dans lequel brille Rashid Debbouze, révélation du film, à contre-courant de la veine extravertie de son frère Jamel...»

Serge Kaganski – Les Inrockuptibles

Viva Riva

De Djo Tunda Wa Munga France , Belgique, Congo – 2012 –1h38 – vostf Avec Patsha Bay, Manie Malone, Hoji Fortuna > Du 13 au 19 juin Interdit aux moins de 12 ans

Kinshasa, où la vie nocturne voluptueuse et trépidante semble toujours prête à engloutir le temps. Quelques rares privilégiés y mènent la grande vie, au mépris de tous les laissés-pourcompte. Ceux qui n’ont rien envient ceux qui ont tout et ils n’aspirent qu’à une seule chose : devenir les nouveaux maîtres de la nuit... «Viva Riva ! met en scène la vedette omniprésente de ce film noir et brutal : une ville au bord du précipice, agitée de perpétuels soubresauts : Kinshasa. Djo Tunda wa Munga, le réalisateur, investit ce paysage mouvant, non pour en tirer de grandes conclusions politiques ou sociales, mais pour en faire un champ de bataille. Même si les guerres d’Angola et du Congo ne sont pas nommées, leur héritage est présent, et modèle en creux le comportement des personnages. Il s’agit ici de film noir, de violence chorégraphiée, de grotesque…»

Thomas Sotinel – Le Monde

19


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mercredi 20 juin. . . . . . .

Les adieux à la Reine

Préparons la fête de la musique!

De Benoît Jacquot France, Espagne – 2012 – 1h40 Avec Léa Seydoux, Diane Kruger, Virginie Ledoyen > Du 13 au 19 juin Un écrivain sur le déclin arrive dans une pEn 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient… Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par MarieAntoinette, rien ne peut lui arriver. Elle ignore que ce sont les trois derniers jours qu’elle vit à ses côtés. «Adapté du roman de Chantal Thomas, le film chronique les quelques jours qui suivent la prise de la Bastille, vus par Sidonie, lectrice de Marie-Antoinette, alors qu’à Versailles les uns paniquent, les autres tempèrent, tous s’interrogent. Jacquot décrit un monde flottant comme le ferait un peintre. Une esquisse, un coup de pinceau, une tache de couleur étalée au couteau.

avec l’écran des enfants

14h : Pierre et le loup De Suzie Templeton G-B/Pologne, 2009, 41 mn. De 7 ans à bien plus... Pierre, un jeune garçon, vit dans la campagne russe avec son grand-père. Un jour, il laisse la porte du jardin ouverte: ses compagnons, un canard et un oiseau malicieux, le poussent à s’aventurer hors de l’enceinte de la maison. Le grand-père ramène le garçon à la maison en bougonnant et referme la porte, car le loup pourrait surgir: de fait le voici bientôt qui sort de la forêt...

Le film est passionnant parce qu’il saisit le mouvement de l’Histoire en lui collant aux chausses sans faire de lyrisme pompeux. Le film est moderne parce qu’il croque un pouvoir oublieux du peuple qui joue à un jeu qui n’intéresse que lui. Le film est magnifique parce qu’il est habité par des personnages qui révèlent une humanité faite, ici, de lâcheté, là, d’inconscience, ailleurs, de dévouement gracieux. Une merveille, je vous dis.» Eric Libiot – L’Express»

De Lorraine Levy France – 2012 – 1h45 Avec Emmanuelle Devos, Pascal Elbé, Jules Sitruk > Du 13 au 26 juin

«Dans Le fils de l’autre, Lorraine Lévy (Mes amis, mes amours) s’empare d’un «énorme» sujet, le conflit israélo-

20

16h : Le Criquet De Zdenek Miler

Ex-Tchécoslovaquie, 2010, dessin animé musical, 40mn.

De 3 à 6 ans

Cet adorable petit criquet se promène toujours avec son instrument fétiche : un violon. Il va vivre mille et une aventures au fur et à mesure de ses promenades musicales et se sortir des situations les plus délicates grâce à son fidèle instrument de musique...

Le fils de l’autre

Alors qu’il s’apprête à intégrer l’armée israélienne pour effectuer son service militaire, Joseph découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents et qu’il a été échangé à la naissance avec Yacine, l’enfant d’une famille palestinienne de Cisjordanie. La vie de ces deux familles est brutalement bouleversée par cette révélation qui les oblige à reconsidérer leurs identités respectives, leurs valeurs et leurs convictions.

«Pierre et le loup, d’après Prokofiev, est transposé librement en un film d’animationd’une grande richesse visuelle et émotive. Suzie Templeton revisite cette oeuvre, destinée à faire découvrir aux

18h :

enfants des instruments de l’orchestre, et lui donne des saveurs inédites : entre l’enfant et l’animal se tisse un lien invisible, créant ainsi une fin des plus imprévues. Ce film musical, qui fonctionne admirablement sur la musique de Prokofiev a reçu l’Oscar du meilleur court métrage d’animation en 2009. Attention chef d’oeuvre !»

Ciné-goûter musical

Suite à la séance de 14h l’association Sapotek proposera un atelier de construction d’instruments de musique avec des matériaux de récupération. Préserver l’environnement tout

«Filmés à hauteur d’insecte, ces sept courts métrages pétillant d’intelligence, plein d’humour, d’inventivité et de musique émerveilleront les plus petits avec des histoires qui abordent des thèmes intemporels (amitié, entraide, partage...). Un univers plein de charme et de fantaisie par le créateur de la non moins célèbre Petite Taupe.»

en s’amusant et en préparant la fête de la musique, quel bonheur! Attention ! Les matériaux à apporter pour cet atelier sont : - bouteille en plastique - boîte de conserve - bouchons de liège - tuyau de pvc si vous avez !

Ciné-goûter musical

Suite à la séance de 16h l’association Pic & Colegram proposera aux jeunes spectateurs un atelier musical sur le film! Un joli moment d’échange et de partage pour éveiller les petits à la musique… Suite à l’atelier, un goûter sera offert !

Benda Bilili!

De Renaud Barret et Florent de La Tullaye France/Congo, 2010, documentaire, 1h24, vostf

De 8 ans à bien plus…

palestinien, qu’elle choisit de traiter en épousant les états d’âme et les souffrances de quelques personnages ordinaires. Le film a le mérite de jouer la carte de la simplicité et de refuser le chantage aux sentiments auquel se prêtait le scénario.» Olivier De Bruyn – Le Point

Ricky, le chanteur, a un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo. Roger, enfant des rues, désire plus que tout rejoindre ces stars du ghetto qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés. En effet, atteints de poliomyélite dans leur jeunesse, les membres du groupe se déplacent en fauteuil roulant et vivent dans la rue, entourés par les shegués (enfants vagabonds). Ensemble, il leur faut déjouer les pièges de la rue, rester unis,

trouver dans la musique la force d’espérer. «Pendant cinq ans, des premières répétitions à leur triomphe dans les festivals du monde entier, des trottoirs de Kinshasa aux hôtels cinq étoiles d’Oslo, BENDA BILILI !, en français “au-delà des apparences”, nous raconte ce rêve devenu réalité. Une incroyable aventure humaine.»

21


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Le policier

Les infidèles

Yaron se trouve au cœur d’un groupe de policiers d’élite, appartenant à une unité antiterroriste israélienne. Ses compagnons et lui sont l’arme, le fusil pointé par l’Etat sur ses adversaires, « l’ennemi arabe ». Yaron adore l’unité, la camaraderie masculine, son corps musclé, sa beauté. Yaron est très excité, sa femme, enceinte est sur le point d’accoucher ; il pourrait devenir père d’un moment à l’autre. Sa rencontre avec un groupe peu commun, violent, radical, le confrontera à la guerre des classes israélienne et à celle qu’il livre à l’intérieur de lui-même.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

De Nadav Lapid Israël – 2012 – 1h45 – vostf Avec Luis Tosar, Marta Etura, Alberto San Juan > Du 20 au 26 juin

De Jean Dujardin, Gilles Lellouche France – 2012 – 1h49 Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Alexandra Lamy > Du 20 au 26 juin

«La force singulière du film de Nadav Lapid consiste à montrer que la société israélienne est autant menacée par elle-même, sa propre engeance, ses propres aveuglements, que par l’Autre (le Palestinien, l’Arabe, le musulman). Et si la société israélienne est parfois aveugle, Le Policier serait plutôt du genre extralucide, tant scénaristiquement que stylistiquement...»

Serge Kaganski – Les Inrockuptibles

The descendants Men in black 3

De Barry Sonnenfeld USA – 2012 – 1h44 Avec Will Smith, Tommy Lee Jones, Josh Brolin > Du 20 au 26 juin A partir de 10 ans

De Alexander Payne USA – 2012 – 1h50 - vf George Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller > Du 20 au 26 juin

A Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce

En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K. ... «Il y a quinze ans, le public adoptait deux héros pas comme les autres : les agents K (Tommy Lee Jones) et J (Will Smith), spécialisés dans la traque d’extraterrestres belliqueux. Avec Men In Black 3, Barry Sonnenfeld reste aux commandes d’un blockbuster alliant comédie, sciencefiction et action pour un retour aux sources sans temps mort. Entre pluri-temporalité et vitesse d’exécution, Men In Black 3 parvient à distraire sans embrouiller.» Nicolas Schiavi - Excessif

22

que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans. Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales héritées de ses ancêtres hawaiiens. Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme... «Tout, dans The Descendants, n’est que finesse, subtilité, demi-teinte, au gré d’une galerie de portraits humains plaqués sur une mise en scène infiniment consciente de l’importance de son décor. Voilà qui semble résumer le discours du réalisateur de «Sideway »s : le désir de peindre une humanité dont l’infinité de nuances déconcerte, de se confronter au réel via un médium (Ndr : le cinéma) qui, par essence, est tout sauf réel, et qui possède, dans ce cas précis, un lyrisme véritable...»

Vincent Avenel – Critikat.com

L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.

«Jean Dujardin et Gilles Lellouche se sont donc lancés à corps perdus dans une aventure hors norme : un film à sketchs. Forme cinématographique ô combien casse-

Ici bas

De Jean-Pierre Denis France – 2012 – 1h40 Avec Céline Sallette, Eric Caravaca, François Loriquet > Du 20 au 26 juin

Fin 1943 sous l’occupation, Sœur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l’hôpital de Périgueux. La rencontre d’un aumônier, Martial, passé dans les rangs du maquis et à la foi profondément ébranlée, bouleverse son existence. De l’amour du Christ à celui d’un homme, Sœur Luce vit une passion pour laquelle elle finit par quitter le couvent et ses sœurs. Mais elle se heurte vite au mur de la réalité et des passions... «Enfoui dans le repli de la mémoire régionale (Ndr: le Périgord), ce fait divers tient à la fois du sublime tragique et de l’abjection historique. Son adaptation cinématographique n’est pas une mince affaire. Jean-Pierre Denis, en prenant le parti de la sobriété et de l’intériorité, s’en tire avec les honneurs. Délaissant les grandes orgues de la reconstitution, il descend avec ses remarquables interprètes (Céline Sallette en Soeur Luce, Eric Caravaca en Martial) au plus profond de la vérité et du mystère de ces personnages...» Jacques Mandelbaum – Le Monde

gueule, elle suppose une variété intéressante qui vire parfois au déséquilibre complet. Comment réussir à fédérer 7 réalisateurs totalement différents autour d’un même sujet en restant cohérent de bout en bout ? C’est là le rôle de l’écriture. Jean et Gilles se sont entourés d’auteurs reconnus pour écrire chaque segment, en ciseler les dialogues et respecter un fil conducteur clair. Verdict: non seulement ça se tient, mais le film développe une réflexion sur l’infidélité, le couple, l’amour, les amis, les emmerdes, extrêmement profonde, sous des dehors frivoles.»

Louisa Amara – Ecran Large

Terraferma

De Emanuele Crialese France, Italie – 2012 – 1h28 Avec Filippo Pucillo, Donatella Finocchiaro, Mimmo Cuticchio > Du 20 au 26 juin

Une petite île au large de la Sicile, à proximité de l’Afrique. Filippo, sa mère et son grandpère n’arrivent plus à vivre de l’activité traditionnelle de la pêche. L’été arrivant, ils décident de louer leur maison aux touristes, qui arrivent de plus en plus nombreux chaque année... «Terraferma est un jeu de décalage et de constraste. Il oppose deux styles de vie (les pêcheurs luttant pour leur survie et les vacanciers en mode détente), confronte deux peuples et délimite les frontières entre deux générations. Au final, tous sont empêtrés dans les mêmes fêlures humaines et les choix cornéliens. Avec la même exigence formelle, Emanuele Crialese retrouve ce qui a fait la réussite esthétique de Respiro et Golden Door. Traversé par des élans contemplatifs et des ellipses sous-marines élégiaques, Terraferma est un nouvel hymne à la liberté, à l’ailleurs et à l’océan.»

Nicolas Schiavi – Excessif.com

23


E.T. l’extraterrestre De rouille et d’os Moonrise kingdom Dark Shadows Prometheus Indian Palace > Dimanche 8 juillet : M. Hulot + atelier théâtre burlesque ...

REJOIGNEZ-NOUS SUR

Plus d’infos sur montpellier.fr

facebook

Direction de la Communication Ville de Montpellier / ZAGRAF / Photos : DR / juin  2012

Prochainement...


Programme cinéma Nestor Burma