Page 1

avec yves jĂŠgo notre maire

2014 - 2020 : nos 30 engagements


l’expérience au service de l’avenir Vous trouverez dans nos propositions pour “Montereau 20142020” nos priorités destinées à répondre aux attentes des nombreux habitants rencontrés au cours de ces mois d’échanges. Notre projet s’inscrit dans la droite ligne de ce qui a été commencé il y a plus de 10 ans et qui a permis à notre ville de se transformer et d’offrir sans cesse de nouveaux services à ses habitants. En période de crise, gérer une ville est un défi complexe qui exige à la fois de la maîtrise et du savoir-faire. C’est pourquoi j’ai voulu rassembler une équipe renouvelée et expérimentée. Tous les âges, tous les quartiers, toutes les sensibilités sont représentés au sein d’une liste non partisane et soudée autour d’un seul objectif : défendre les intérêts de Montereau et de tous ses habitants.

La crise frappe de plus en plus durement notre pays rendant l’avenir bien sombre pour beaucoup. Face à ces difficultés il nous faut nous rassembler pour lutter efficacement contre les effets négatifs des politiques menées à l’échelon national. Votre vote pour la liste Vivre au Confluent, dès le premier tour le 23 mars, permettra d’éviter à notre ville les aléas d’une conduite inexpérimentée et nous donnera la force nécessaire pour poursuivre le renouveau de Montereau.

Les finances municipales sont saines et la Ville est peu endettée. C’est le résultat de la bonne gestion des années passées qui peut aussi nous permettre d’envisager la poursuite de nos investissements pour rendre Montereau plus attractive et plus agréable à vivre. Après l’effort fait en Ville Haute, qui bien sûr doit se poursuivre, c’est maintenant la Ville Basse qui sera notre priorité car elle doit retrouver son dynamisme. Au-delà de la seule gestion des compétences municipales, l’action de vos élus devra aussi se mener à l’échelon intercommunal pour réussir, avec les communes voisines, le pari de l’emploi et de l’attractivité économique de notre territoire. Si vous ne pouvez pas être présent le jour du vote, il vous est possible de donner très facilement une procuration : renseignements au 01 64 32 02 81


2014 - 2020 : nos 21 principales propositions 3 Ouverture d’une “Maison de la Santé” pour garantir l’accès aux soins

Installation de MAM (Maisons d’Assistantes Maternelles) Reconstruction du Tennis Club

Installation d’une IRM à l’hôpital de Montereau Création d’au moins 250 places de parking supplémentaires pour la gare de Montereau Modification de la tarification des cantines scolaires municipales pour ne plus facturer aucun repas à plus d’1 euro

Ouverture d’une “Arena” dédiée aux sports de combat sur le stade Jean Bouin Création d’une Maison de quartier ouverte pour les jeunes jusqu’à 25 ans

Baisse de 10% de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Installation de la fibre optique qui permettra à 100 % des foyers de Montereau d’être raccordés au très haut débit

Création d’un nouveau Foyer logement pour le bel âge

Ouverture d’une école d’aide ménagère

Mise en place d’une “Maison de la réussite scolaire et de l’égalité des chances”

Création d’une “Recyclerie-Ressourcerie” avec les compagnons d’Emmaüs

Reconstruction de l’école élémentaire Curie

étude d’un Musée de l’histoire locale et de la bataille de Montereau au Vieux château

Construction d’un théâtre de 800 places en Ville Basse avec 300 places de parking

Installation de nouveaux parcs de jeux pour les enfants dans tous les quartiers

Transformation de l’actuelle salle Rustic en marché couvert Présence et moyens renforcés de la brigade de nuit de la police municipale

Associer les locataires HLM qui le souhaiteraient aux commissions d’attribution de logements


2014 - 2020 : nos 30 engagements 4

1 Faire du renouveau de la Ville Basse une priorité

La Ville Basse : une priorité

Le centre-ville de Montereau souffre. Trop de commerces sont fermés et certains immeubles sont mal entretenus. Les aménagements urbains ne correspondent plus à ce qui est attendu d’une ville moderne. La redynamisation de la Ville Basse sera une priorité dans les années qui viennent. Il s’agira de faire le même effort que celui fait en Ville Haute depuis 10 ans. Ce programme passera par la création de parkings, la réfection totale des places du centre-ville et des rues adjacentes, la rénovation des immeubles et des commerces, l’objectif étant de concilier les attentes des riverains, l’accessibilité des commerces et l’aspect “piétonnier” indispensables à ce renouveau. Un marché couvert sera installé sur l’emplacement actuel de la salle Rustic et les marchés forains seront redimensionnés.

2 Poursuivre la rénovation urbaine de la Ville Haute

Construire de nouveaux logements

Le programme de rénovation urbaine entrepris depuis plus de 10 ans a été rendu possible grâce au financement exceptionnel de ce qu’il est convenu d’appeler “le plan Borloo”. Au total, ce sont près de 200 millions d’euros qui auront été consacrés à la transformation en profondeur de l’urbanisme de notre Ville Haute. Il convient de poursuivre ce programme en mettant particulièrement l’accent sur le secteur du square Beaumarchais et de la rue Racine ainsi que sur celui de la rue Paul Claudel et de l’espace d’Alembert. Des subventions sont sollicitées au Gouvernement afin de poursuivre les démolitions des immeubles trop anciens ou trop mal conçus, les réhabilitations et les résidentialisations ainsi que la construction de programmes de logements neufs accessibles financièrement et répondant aux normes de confort du 21ème siècle.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 5

3 Favoriser l’installation de nouveaux commerces

Installer de nouveaux commerces

Le commerce est en difficulté partout dans notre pays en raison de la crise économique et du changement des modes de consommation. Chaque jour, 129 commerçants mettent la clé sous la porte en France. Notre ville n’échappe pas à ce phénomène. La Ville vient de mettre en place un dispositif de prêts à taux “0” permettant aux nouveaux commerçants désireux de s’installer de bénéficier d’une enveloppe de 10.000 € remboursable en 40 mensualités de 250 € avec 6 mois de différé possible. Cette disposition vient compléter un gros effort de communication et d’animation en faveur du commerce local qui sera maintenu. Parallèlement, de nouvelles surfaces commerciales seront créées en Ville Basse comme en Ville Haute afin de répondre aux attentes des enseignes et des commerçants qui ne trouvent pas, aujourd’hui, d’espaces adaptés à leurs besoins. En Ville Haute, ce programme de constructions permettra aussi de répondre aux nécessités de relogement des commerçants du square Beaumarchais et de la rue Racine. En Ville Basse, un effort sera fait avec les propriétaires des commerces pour réhabiliter les locaux anciens et maîtriser le coût des loyers.

4 Favoriser l’implantation d’entreprises créatrices d’emplois

et offrir de nouvelles formations

La zone d’activités intercommunale de Marolles qui va accueillir 500 emplois nouveaux

Contrairement à ce que certains semblent affirmer, ce n’est pas la Mairie qui crée des emplois mais par contre l’action municipale peut permettre l’implantation de nouvelles entreprises. C’est grâce à l’engagement de toute la Communauté de Communes des Deux Fleuves qu’ont été implantées depuis 5 ans 110 activités nouvelles générant ainsi 1100 emplois nouveaux sur le canton. Cette mobilisation devra se poursuivre à travers la mise à disposition de nouveaux locaux ou terrains. Une étude sera réalisée pour transformer l’ancien cinéma Richelieu en hôtel d’entreprises. La zone d’activités du Confluent devra faire l’objet d’une réhabilitation complète afin de retrouver toute son attractivité. Le succès, dès son ouverture, du Campus Numérique prouve, s’il en était besoin, la nécessité de se doter d’outils de formation de proximité pour mieux aider les chômeurs de notre ville à accéder aux métiers qui embauchent. Dans ce cadre, la municipalité portera deux projets nouveaux : celui de la création d’une école d’aides ménagères et d’un Centre de formation aux métiers de bouche, l’ensemble de ces dispositifs devant être mis en place en anticipation de l’effet espéré sur l’emploi du futur Parc Napoléon.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 6

5 Défendre notre hôpital public et l’accès aux soins pour tous

Poursuivre la modernisation de l’hôpital

L’hôpital de Montereau a subi les aléas de la baisse des crédits de santé décidé par l’actuel Gouvernement et soutenue par le PS. Les projets de modernisation des locaux seront toutefois poursuivis afin de garantir l’avenir de cet établissement, conforté dans son rôle par l’arrivée prochaine d’une IRM. Pour lutter contre les problèmes de démographie médicale qui risquent de priver la ville de médecins, d’ici quelques années, une maison de santé sera ouverte à proximité du centre hospitalier. Ce nouvel équipement y réunira en un même lieu les professionnels de santé dont la ville a besoin et garantira l’accès aux soins pour tous, y compris le soir. Un programme municipal de prévention sera aussi développé afin d’informer le plus généralement chacun sur les risques et les actions à mener pour se prévenir des maladies ou pathologies handicapantes. Le point sur : l’avenir de l’hôpital La période électorale prête comme toujours à toutes les exagérations. L’hôpital de Montereau subit comme tous les hôpitaux de France les conséquences de la baisse des crédits gouvernementaux ce qui l’oblige à se réorganiser mais son avenir n’est pas menacé. Un programme de modernisation et de développement de nouveaux services est en cours d’élaboration pour cet établissement indispensable à notre ville.

6 S’engager sur un programme de sobriété fiscale

Sobriété fiscale pour les taux municipaux des impôts

Depuis plus de 5 ans, alors que les charges ne cessent d’augmenter et que les aides de l’état diminuent (moins 800 000 € en 2013) la Ville, par sa bonne gestion, a réussi à ne pas augmenter les taux municipaux des impôts. Ce programme de sobriété sera poursuivi. La taxe d’enlèvement des ordures ménagères diminuera même de 10 % en 2014 grâce à la bonne gestion du SIRMOTOM (Syndicat intercommunal de la région de Montereau pour le traitement des ordures ménagères). à l’heure où les collectivités gérées par le PS et l’état assomment les Français d’impôts, cette sobriété fiscale est un engagement particulièrement important.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 7

7 Réformer les tarifs municipaux pour rendre du pouvoir d’achat

Aucun repas de cantine facturé à plus de 1 C

La Mairie a déjà engagé une refonte complète de ses tarifs afin de prendre en compte le niveau de revenus des habitants les plus modestes. C’est ainsi que les opérations “Vacances pour tous”, “Ciné pour tous”, “Culture pour tous” sont tarifées à seulement 1 €. C’est aussi dans cette logique que les tarifs du Conservatoire de musique ont été revus à la baisse en septembre dernier. Afin d’aller plus loin dans cette démarche, la Ville révisera sa politique de tarification des cantines scolaires afin de la rendre plus juste. Ainsi, dès 2015, sans changer la qualité des produits, aucun repas ne sera facturé plus de 1 € pour les élèves des écoles primaires et maternelles domiciliés à Montereau. Le manque à gagner (185 000 €) sera compensé par une économie sur le budget de fonctionnement global de la Mairie. A l’heure où le PS évoque la possibilité de porter les tarifs d’entrée du Festival Montereau Confluences jusqu’à 50 €, nous nous engageons pour notre part à maintenir des tarifs extrêmement attractifs et à la portée de toutes les familles pour toutes les activités municipales.

8 Augmenter le nombre de places de parking, en particulier

à proximité de la gare et de l’hôpital

250 places de parking supplémentaires à la gare

La civilisation de la voiture oblige la Ville à s’adapter en permanence et le nombre de places de stationnement n’a cessé d’augmenter depuis plusieurs années. Toutefois, il reste beaucoup à faire dans ce domaine. C’est pourquoi le Conseil municipal sera appelé à voter, avant la fin de l’année, un plan “parkings” qui permettra notamment d’augmenter le nombre de places à proximité de la gare SNCF et de créer en Ville Basse les moyens de stationnement nécessaires au bon fonctionnement du commerce, du théâtre et du Centre hospitalier. Le point sur : les aménagements de la gare La question des transports n’appartient pas au Conseil municipal. Elle est entre les mains du Conseil régional d’Ile-de-France. Force est de reconnaître que nous sommes les grands oubliés des politiques régionales des transports. C’est pourquoi avec l’aide des usagers, il conviendra de maintenir la pression sur la Région Ile-de-France y compris en organisant des manifestations et des blocages si nous ne sommes pas entendus.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 8

9 Mettre en place un programme ambitieux de maintien à domicile

Les aides à domicile renforcées

La question du maintien à domicile des personnes âgées devient un sujet majeur dans notre société. Au-delà de ce qui est déjà réalisé à travers le portage de repas à domicile par le Comité d’Entraide aux Familles, la Municipalité s’engagera sur un nouveau programme municipal de maintien à domicile (renforcement du dispositif de portage de repas, accompagnement des sorties, aide aux démarches administratives, coach sportif à domicile, …). Un nouveau foyer logement sera construit. Un bureau du maintien à domicile sera créé en Mairie afin de fournir l’ensemble des informations et les services mis en œuvre dans ce cadre. Enfin un programme “logements bleus” sera mis en place afin d’adapter les logements existants ou à construire, publics ou privés, aux problématiques des personnes âgées et handicapées (douches accessibles, visiophones, etc.).

10 Accroître les services et les animations en faveur du bel âge En partenariat avec les associations, la Ville poursuivra les programmes engagés dans ce domaine qui font de Montereau une des villes les plus actives au service des anciens. La Maison pour Tous en Ville Haute offrira, en dehors des vacances scolaires, des animations afin de lutter contre l’isolement des anciens du quartier à l’image de ce qui se fait déjà en Ville Basse. Un programme spécial d’animations culturelles et théâtrales sera initié dans le futur théâtre de Montereau à des horaires correspondants au rythme de vie du bel âge. Des animations à destination du bel âge

Le point sur : les programmes d’animation La Ville de Montereau développe une politique active d’animations et de sorties à destination du bel âge. Beaucoup d’autres villes autour de nous nous envient ce dispositif. Malgré la crise qui voit l’Etat diminuer les aides aux communes, ce programme sera maintenu et amplifié avec le renforcement des dispositifs de sorties culturelles qui s’ouvriront à des activités telles que l’opéra ou les grands concerts parisiens.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 9

11 Mobiliser des moyens

pour un grand programme municipal de réussite scolaire

Ouvrir une Maison de la réussite scolaire

La réussite scolaire est au cœur des problématiques de l’avenir de la jeunesse. La Ville a engagé un programme ambitieux de reconstruction/rénovation de ses écoles qu’elle poursuivra par l’ouverture de la nouvelle école élémentaire Curie en septembre 2015. Par ailleurs, le programme de l’école des parents sera renforcé et il sera créé une Maison de la réussite scolaire et de l’égalité des chances qui coordonnera toutes les actions déjà menées dans le cadre des programmes d’aide aux devoirs comme le RAPE : Réussir APrès l’Ecole. L’objectif de ce nouvel équipement étant de renforcer l’offre de soutien scolaire afin que chaque élève ou collégien de Montereau puisse accéder autant que de besoin à une aide personnalisée pour l’accompagner dans ses études. Le programme de l’école des parents sera aussi renforcé à cette occasion. Le point sur : les rythmes scolaires Face à la pression du Gouvernement qui souhaite imposer un changement brutal et néfaste des rythmes scolaires, la Ville s’est toujours opposée à la mise en place non concertée de ce dispositif. Si une possibilité juridique existe de ne pas l’appliquer, notre liste s’engage à ne pas appliquer les nouveaux rythmes scolaires. Si le Gouvernement persistait dans son erreur, c’est sur la base de la concertation qu’il faudrait agir sans que les nouvelles dispositions ne coûtent un euro de plus aux familles.

12 Renforcer la vie culturelle

Garder un festival attractif à prix bas

Les grands axes qui font le succès de la vie culturelle monterelaise seront maintenus en particulier le Festival “Montereau Confluences” qui fait la fierté de notre ville. La politique culturelle sera renforcée par la création d’un équipement important au cœur de la Ville Basse qui regroupera un théâtre de 800 places et des salles polyvalentes. Cette locomotive permettra de créer de véritables saisons culturelles. Un médiateur culturel sera désigné afin de permettre, en particulier aux habitants de la Ville Haute, de faciliter l’accès à l’offre culturelle municipale.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 10

13 Mobiliser de nouveaux moyens pour la sécurité

et la lutte contre les incivilités

53 % de baisse de la délinquance en 10 ans

Il y a 10 ans, la Ville de Montereau a été précurseur en initiant une politique d’installation de caméras de vidéo-protection. Malgré l’opposition farouche du Parti socialiste à ce dispositif, les résultats sont spectaculaires puisque, en 10 ans, les faits constatés de délinquance sont passés de 673 à 314 soit une baisse de 53,34 %. Ce dispositif sera conforté et de nouvelles caméras seront installées. Compte tenu des tendances actuelles de hausse de la délinquance depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les effectifs de la Police municipale seront augmentés afin de renforcer la brigade de nuit. Pour lutter contre l’incivisme qui se traduit par des voisins sans gêne, des excès de vitesse et bien d’autres perturbations souvent insupportables, le service médiation de la Ville sera lui aussi renforcé. Des campagnes pédagogiques seront mises en œuvre (augmentation du nombre de radars pédagogiques par exemple) et le dispositif des APS (Agent de Prévention et de Sécurité) sera étendu afin que, sur simple appel téléphonique la nuit, 100 % des locataires de Confluence Habitat aient la garantie d’une intervention d’un Agent de Prévention et de Sécurité en quelques minutes. Un dispositif de vidéo-verbalisation viendra limiter les incivilités routières dangereuses et les atteintes à la propreté de la Ville.

14 Enrichir l’offre de transport

Obtenir des moyens pour nos bus et notre gare

Grâce au Syndicat Intercommunal SIYONNE, des progrès ont été réalisés depuis plusieurs années, malgré les difficultés à obtenir du STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France) les autorisations nécessaires. C’est ainsi que l’offre de transport a été doublée depuis 2008, que le transport à la demande (TAD) a été mis en place pour les quartiers excentrés et pour toute la ville les vendredis et samedis soirs (accès aux spectacles et au cinéma) et que des caméras ont été installées dans tous les bus pour une meilleure sécurité des voyageurs. La Municipalité devra se mobiliser désormais pour obtenir du STIF le cadencement de la ligne A toutes les 15 minutes et son prolongement jusqu’au cinéma, la géo localisation des véhicules qui permettra d’informer les voyageurs en temps réel aux arrêts de bus et une meilleure coordination entre l’arrivée des trains et le départ des bus. Il conviendra aussi de poursuivre avec les associations de voyageurs le combat pour obtenir du STIF et de la majorité socialiste de la région Ile-de-France, seule compétente sur ce sujet, de nouveaux moyens pour notre gare SNCF avec plus de trains directs ainsi que la réalisation des travaux qui attendent depuis 20 ans, comme la mise aux normes des quais et le renforcement de l’accessibilité.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 11

15 Faciliter l’accueil de la petite enfance

Malgrè le désengagement du Conseil général, soutenir l’accueil de la petite enfance

La Ville a réalisé en quelques années un effort conséquent en doublant le nombre de places de crèche. De nouveaux services seront mis en œuvre à l’image de l’ouverture de la mini-crèche en Ville Haute opérationnelle dès ce printemps. La Ville financera l’installation de MAM (Maisons d’Assistantes Maternelles) permettant d’accueillir dans d’excellentes conditions et dans des locaux adaptés 16 enfants dans chaque maison. La possibilité d’ouvrir 24 h/24 la crèche “Au confluent des bambins” sera étudiée. Un site Internet “SOS Garde d’enfants” sera mis en œuvre par le Service de la petite enfance de la Mairie afin d’aider les parents dans leurs recherches de solutions. Enfin, face au désengagement scandaleux du Conseil général sur le financement du relais assistantes maternelles, la Ville poursuivra seule cet effort au service des familles.

16 Accompagner la pratique du sport

De nouveaux équipements sportifs

La Ville de Montereau a la chance d’être une ville sportive. Depuis de nombreuses années, la Municipalité fait un effort considérable pour soutenir la pratique du sport à travers la construction ou la réhabilitation de nos infrastructures (piscine, stade Chalmeau, Club de Tir, etc.) et mène une politique dynamique de subventions aux associations sportives qui a connu une progression de + 14 % depuis 10 ans. Notre club de tennis sera totalement reconstruit pour être installé sur un site en bord de Seine et un parking sera créé pour une meilleure accessibilité au stade Chalmeau. L’entretien et la réhabilitation des gymnases, en particulier du COJA, sera poursuivi. Sur le site du stade Jean-Bouin, la Ville construira une “Arena” qui regroupera dans un bâtiment neuf l‘enseignement de la lutte/ Grappling et d’autres sports de combat. Cet équipement comportera aussi une salle de musculation. Ce lieu innovant permettra les entrainements, les compétitions et sera, en dehors des usages sportifs, largement ouvert sur le quartier et en accès libre.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 12

17 Poursuivre la construction et la vente de logements aux locataires

792 logements construits en 5 ans

Dans le cadre du programme de rénovation urbaine, 792 logements neufs ont été construits en 5 ans. La Ville continuera de favoriser la construction de nouveaux logements répartis sur de petites unités et répondant aux attentes de nombreuses familles. Par ailleurs, le programme d’accession populaire à la propriété dit des “Maisons à 100 000 €” sera poursuivi. à ce jour, de nombreux locataires de l’Office HLM Confluence Habitat ont déjà pu devenir propriétaires de leur logement dans des conditions financières exceptionnelles. Au total 128 pavillons et 100 logements seront proposés à la vente entre 2014 et 2020. Les locataires de Confluence Habitat qui le souhaiteront seront associés à toutes les commissions d’attribution afin de garantir la plus grande transparence dans les modalités d’attribution de logements.

18 Améliorer la voirie et l’éclairage public

Un effort pour Saint-Maurice, Saint-Nicolas et la Ville Basse

Un gros effort de voirie a déjà été réalisé dans le cadre du plan de restructuration urbaine en Ville Haute. Il conviendra, au cours de la période 2014-2020, de faire le même effort pour la Ville Basse et en particulier pour les quartiers Saint-Maurice et Saint-Nicolas. Il est à noter que les voiries les plus dégradées de Montereau sont pour la plupart à la charge du Conseil général qui sera à nouveau sollicité pour entretenir son patrimoine. L’éclairage public sera renforcé dans les endroits où il est encore défaillant et une étude sera menée pour la transformation écologique de nos équipements lumineux afin de les rendre, en particulier la nuit, plus respectueux de la biodiversité et moins coûteux pour les finances municipales.

19 Créer de nouveaux services pour la jeunesse

Une maison de quartier ouverte jusqu’à 25 ans

Montereau est une ville active et de nombreux jeunes souffrent d’isolement et de difficultés pour accéder au logement ou à l’emploi. Outre la construction de l’“Arena” du stade Jean-Bouin, une maison de quartier accessible aux jeunes jusqu’à 25 ans sera ouverte dans les locaux de l’ancienne gendarmerie de la Ville Haute afin d’offrir à tous les jeunes un lieu de rencontres, d’animations mais aussi d’informations sur les questions d’accès à l’emploi, d’accès aux formations, d’accès au logement, etc. La Ville ouvrira aussi un bureau des stages et des jobs d’été pour soutenir les jeunes Monterelais dans leurs recherches. Enfin, un programme municipal de financement de “projets jeunes” sera mis en œuvre. Il permettra dans le cadre de “chantiers projets” d’échanger du temps de travail contre par exemple le financement du permis de conduire, des études supérieures ou de la création d’une entreprise. Il sera envisagé de transformer la tour expérimentale de la Ville Haute en “résidence étudiants jeunes travailleurs” afin de faciliter l’accès au premier logement.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 13

20 Favoriser l’accès pour tous à Internet et aux nouvelles technologies L’accès au très haut débit est devenu indispensable, tant pour le particulier que pour le développement de l’activité économique. Entre 2015 et 2020, la Ville fera l’objet d’un plan d’installation de fibre optique qui permettra à 100 % des foyers de Montereau d’être raccordés au très haut débit. Un plan “ville intelligente” sera initié pour que Montereau puisse faire bénéficier ses habitants de toutes les innovations technologiques permettant également de diminuer la dépense publique. Le très haut débit pour tous

Le point sur : le Campus Numérique Cette initiative a été prise par la Ville de Montereau et la Communauté de Communes des Deux Fleuves. Elle dote notre ville d’un équipement exceptionnel qui devrait permettre dans les 18 mois qui viennent à 250 personnes d’accéder à un CDI dans les métiers de la fibre optique. Le Campus sera agrandi pour y accueillir un centre de télétravail afin de limiter les déplacements et de permettre le travail à distance.

21 Encourager le renforcement du lien social et de la vie associative

Les stades et les gymnases seront ouverts à tous

Montereau est riche de sa vie associative. L’effort de la Ville, qui a permis en 10 ans de voir les subventions aux associations augmenter de + 22,7 % sera poursuivi et toutes les activités permettant de renforcer le lien social comme le Fonds de participation des Habitants seront soutenues. La Ville encouragera la mise en œuvre d’un programme d’échanges de savoirs et de services. à destination de la jeunesse et afin de favoriser la pratique libre du sport un programme “stades ouverts” et “gymnases ouverts” libèrera des créneaux dans nos principaux équipements afin de permettre un accès libre à ceux qui le souhaiteront. La Ville poursuivra son action de soutien aux associations caritatives (Restaurants du Cœur, Croix Rouge, etc.) et aux organismes d’aide aux femmes isolées.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 14

22 Développer l’offre d’animation

et de loisirs pour tous et dans tous les quartiers

De nouveaux parcs de jeux dans tous les quartiers

La politique d’animation de la Ville fera l’objet d’un audit afin d’être remise à plat et de développer à travers nos maisons de quartiers un programme renforcé d’animation socio-éducative pour tous les âges. Des parcs de jeux pour enfants seront installés là où ils font défaut et la politique d’animation grand public (patinoire, etc.) sera poursuivie. La Ville étudiera la création d’un boulodrome couvert pour favoriser la pratique de ce sport loisir. La création d’une grande association municipale féminine sera encouragée.

23 Être attentif à la question du handicap Avec la désignation d’un Conseiller municipal sur ce sujet, la Ville de Montereau s’est engagée dans un programme d’accessibilité qui devra être poursuivi et amplifié, notamment par la mobilisation des associations spécialisées, afin que les personnes souffrant d’un handicap soient accompagnées par les services municipaux. Le programme d’adaptation des logements à ces questions sera poursuivi.

Une ville plus accessible

24 Favoriser l’écologie urbaine

Aider à la transformation écologique

Un service de l’écologie urbaine sera créé en Mairie. Il aura pour tâche de coordonner toutes les politiques de protection de l’environnement et de transformation écologique de nos habitudes. Dans ce cadre, une “Maison de la Nature et de la Biodiversité” sera ouverte afin d’apporter aux habitants toutes les informations en particulier sur notre réserve naturelle. La question de la vie animale fera l’objet d’un programme spécifique à vocation pédagogique. Une “Recyclerie Ressourcerie” ouvrira aussi ses portes à Montereau. Cet équipement innovant sera géré par les compagnons d’Emmaüs et permettra de remettre en état et de vendre à bas prix des objets ou des vêtements destinés sans cela à être détruits.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 15

25 Augmenter et sécuriser les pistes cyclables C’est la Communauté de Communes des Deux Fleuves qui a porté depuis quelques années un programme volontariste d’aménagement de pistes cyclables. Celui-ci devra être poursuivi notamment en prenant en compte la sécurité des usagers et en créant des circuits de promenade, tant pour les cyclistes que pour les marcheurs. Un dispositif de location de vélos électriques (type vélib) sera étudié. Sécuriser les pistes cyclables

26 Renforcer l’information et la concertation avec les habitants La Ville développe une politique active d’informations-services à travers des outils comme le journal hebdomadaire 7/7. Ce dispositif sera renforcé notamment avec une meilleure utilisation des réseaux sociaux et des outils Internet. La politique de concertation et d’écoute (permanences du Maire, réunions de quartier, Service d’Intervention Rapide) sera garantie et renforcée par des permanences hebdomadaires des adjoints.

Une information-services plus accessibles

Le point sur : la démocratie participative Afin de renforcer la participation des citoyens à la vie municipale, des commissions extra-municipales seront créées. Elles concerneront 3 grands domaines essentiels : l’économie, l’éducation et l’aménagement de la Ville. Elles seront présidées par un élu et associeront les habitants qui souhaitent s’impliquer dans la vie municipale.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 16

27 Aménager et rendre accessibles les berges de la Seine et de l’Yonne Après la rénovation du quai des Bordes, le réaménagement des berges de l’Yonne entre les silos et le pont de Moscou a débuté. Il conviendra de poursuivre ce programme en travaillant sur les berges de la Seine entre le stade Chalmeau et le Confluent ainsi que sur le site de l’ancienne baignade. L’objectif de ces aménagements est de favoriser l’accessibilité des berges pour en faire un atout de qualité de vie.

Faire de nos berges des lieux de promenades

28 Entretenir notre patrimoine et mettre en valeur notre histoire

Un musée de l’histoire locale

L’immense succès populaire du bicentenaire le démontre : Montereau peut être fière de son Histoire. Le patrimoine historique de la Ville fera l’objet d’un soin particulier. Un programme spécifique de travaux sera mis en œuvre pour la collégiale Notre Dame et Saint-Loup, sous réserve que le Gouvernement débloque les financements. L’installation d’une tribune d’orgue sera facilitée et un système de chauffage performant sera installé. Un projet d’installation d’un musée de l’histoire locale et de la bataille de Montereau au Vieux Château sera porté par la Ville, pour qu’en particulier, les jeunes générations gardent la mémoire de l’histoire locale. Le point sur : le parc Napoléon Le projet a fait l’objet d’une étude cofinancée par tous les partenaires publics de cette idée. Les mois qui viennent seront consacrés à la recherche des financements privés pour cet équipement qui se veut être la locomotive destinée dans les 10 ans qui viennent à faire venir de l’emploi en masse dans notre région. Ce grand projet touristique ne coûtera évidemment pas un centime aux contribuables Monterelais.


2014 - 2020 : nos 30 engagements 17

29 Poursuivre le combat pour la propreté et le fleurissement Dans le cadre d’un programme de lutte contre les incivilités, des contrôles renforcés viendront sanctionner tous les manquements à la propreté et la Ville renforcera également ses outils de proximité comme les poubelles de rue ou les distributeurs de sacs pour les déjections canines. L’effort de fleurissement sera poursuivi.

Entretenir nos espaces urbains

30 Promouvoir l’image touristique de la Ville L’image de Montereau est importante. Elle participe à l’attractivité économique et touristique de notre territoire. Au-delà des grandes manifestations qui font rayonner l’image de notre ville (Montereau Confluences, journées Napoléon), une stratégie de promotion de la Ville sera mise en œuvre en s’appuyant notamment sur le réseau de nos villes jumelées.

Donner une belle image de Montereau

Le point sur : les grands événements En période électorale, il est de bon ton de critiquer les grands événements tels la célébration du bicentenaire de la bataille de Montereau. La liste “Vivre au Confluent” poursuivra cette politique d’animations exceptionnelles destinée à promouvoir l’image de la commune. Il suffit de comparer le coût pour le budget communal de ces événements et le retour en terme de promotion de la ville pour comprendre leur utilité.


1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

16

17

18

19

Une équipe renouvelée et expérimentée 15

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

(1) Yves Jégo, Avocat, 52 ans • (2) Andrée Zaidi, Responsable d’un syndicat intercommunal, 46 ans • (3) Jean-Marie Albouy, Conseiller Pôle Emploi, Président d’associations, 42 ans • (4) Rosa Da Fonseca, Comptable, Présidente d’associations, 40 ans • (5) Lionel Vallée, Directeur d’école, 45 ans • (6) Carole Etienne, Agent administratif Pôle Emploi, 38 ans • (7) Laurent Hamelin, Cadre d’entreprise, 52 ans • (8) Jocelyne Castellain, Fonctionnaire territoriale, 56 ans • (9) James Cheron, Administrateur d’un organisme HLM, 36 ans • (10) Corinne Balta Leroy, Assistante sociale, 49 ans • (11) Manuel Afonso, Responsable d’un magasin, Président d’associations, 48 ans • (12) Muriel Bigault, Directrice d’école, 48 ans • (13) Hermann Brun, Sapeur pompier, 46 ans • (14) Marie-Claude Chazouillères, Mère au foyer, 64 ans • (15) Lahcen Chkif, Président d’une association de locataires, 63 ans • (16) Marie Dreze, Présidente d’une association de protection des animaux, 69 ans • (17) Alain Gaultier, Président d’une société de développement local, 69 ans • (18) Hélène Lorillon, Retraitée, 64 ans • (19) Henri Brun, Enseignant, 61 ans • (20) AnneMarie Mégret, Coiffeuse, 52 ans • (21) Ertan Belek, Technicien de maintenance, 34 ans • (22) Maria-Alzira Roque, Infirmière au Centre hospitalier de Montereau, 43 ans • (23) Adil Moueffek, Ingénieur aéronautique, 33 ans • (24) Margaux Gomès de Castro, étudiante, 22 ans • (25) Robert Onofrio, Ancien directeur du conservatoire de musique, 62 ans • (26) Nathalie Denou, Commerçante, 44 ans • (27) François Mailier, Cadre d’entreprise, 53 ans • (28) Samia Ammarkhodja, Commerciale manager, 29 ans • (29) Frédéric Vatonne, Chargé de développement dans une association sportive, 49 ans • (30) Delphine Chabar, Conseillère clientèle, 28 ans • (31) Fatih Karaman, Commerçant, 23 ans • (32) Annie Timbert, Responsable d’association, 68 ans • (33) Jean Colas, Cadre retraité Silec, 79 ans •


ils soutiennent notre liste : ABOU KHALIL Abir • ABOU KHALIL Nizar • ADIL Katane • ADLAOUI Sandrine • AGAPET Anne • AHIC Inès • AHIL Ilham • AHIL Saïd • AHMED Sarah • AIMEE Michael • AIMEE Myrella • AKOURI Claude • AKOURI Gisèle • AMAHENDO OKITA Rachel • AMAJJANE Imane • AMAJJANE Tarek • AMALOR PAVANADIN Anchise • AMALOR PAVANADIN Aroquiaraj • AMALOR

PAVANADIN Marcel • AMANE Mohammed • AMAR Simon • AMIGUES Caroline • AMMARKHODJA Hakim • AMORLIGHI Abdel-Oifi • ANDRIAMPARIVONY Alain • ANKAOUA Guy • ANKAOUA Yvette • ARSLAN Hanum • ATAR Maxime • ATAR Neriman • ATAR Suheda • ATHIS Lemerque • ATIS Dilber • ATMISLE Ruth • AYGALENG Philippe • AZZA Abdelmajid • BADIS Mansof • BAGCECI Liliane • BAKALADIA Emilienne • BALLEJOS Laetitia • BALLEJOS Laurent • BALLEJOS Sébastien • BALLET Magali • BALLOT Jean-François • BARBERON Benoit • BARDON Jacqueline • BARNABE Gaëtane • BARRY Odile • BAS Aydin • BAS Ayten • BEAUMONT Marguerite • BECAM Fabrice • BEDDAR Corrine • BELABED Baya • BELARBI Mohammed • BELARBI Salah • BELARD Alain • BELEK Erden • BELEK Yasemin • BELLIOT Jacques • BELLIOT Odette • BEN ABDALLAH Naima • BEN AMARA OBRON Angélique • BEN EL HELASSE Souad • BENAMARA Fatiha • BENAMARA Messaoud • BENARD Alain • BENARD Marie-Claude • BENHNIA El-Mostafa • BENHNIA Touria • BENZAOUCHE Ginette • BERGERON Marine • BERGERON Matthieu • BERNARD Johann • BERNARD Katia • BERTAUT LHERBIER Céline • BERTHIER Colette • BERTHOMIER Jérémy • BINET Sylvaine • BLAMPAIN Alice • BLAMPAIN Gaston • BOCHIRI Lila • BODIER Jean-François • BODIER Jim • BOLIDUM Micheline • BOLIDUM Stéphane • BOMAIN Céline • BONASCIMENTO Marie-Christine • BOUBEKRI Abdelwahab • BOUMEDIENE Mohammed • BOURLIAUD Jacques • BRISSOT Pierrette • BRUNET Eliane • BUFFETEAU Franck • BUFFETEAU Martine • BULUT Hasan • BUREAU Pauline • CAPLOT Daniel • CARRU Georges • CARRU FLEUREAU Christiane • CASSAN Denise • CAUMONT Simone • CHABAR Bruno • CHABAR Daniel • CHABAR Delphine • CHABAR Jacques • CHABAR Mary • CHABAR Thomas • CHAMBAUD Joël • CHAMBAUD Marie-Yolette • CHATELLE Jocelyn • CHATON Christiane • CHATON Jean-Claude • CHKIF Amine • CHKIF Ghita • CHKIF Jade • CHKIF Kenza • CHKIF Lahcen • CITLI Leyla • COJANDESSAMY Mary • CONNAN Nicole • COQUELET Nathalie • CORNEILLAN Béatrice • COSTA Joana • COTEROT Victorine • COWLING Steven • CRINVILLE Danielle • DADA Gilbert • DANI Nacim • DE BARROS Antonio • DE BARROS Isabel • DE CASTRO Geoffrey • DE CATERINI Daniel • DE CATERINI Maryline • DE CATERINI Enzo • DE SOUSA ALVES Josette • DECLERCK Cécile • DEFRANCE Didier • DELBAERE Bertrand • DEMIR Iman • DEMIROGLU Kadriye • DENOU Franck • DENOU Paulette • DENOU Yves • DESCOTES Corinne • DIANO Jean-Marie • DJEMIL Jasmina • DJEMIL Oualid • DJILLALI Ghazi • DJILLALI Laïd • DJILLALI Selim • DJONGOBE NANA BARYA Tchaka • DOGAN Serhat • DOLAT Bernard • DOLAT Josette • DOMINGUES MOREIRA Maria • DOUCET Joseph • DOUCOUVRE Kandé • DOURET David • DOURET Kavitha • DRISSI Fatima • DRISSI Karim • DRISSI Karima • DUFOUR Richard • DUHAI Alain • DUPUIS Jacques • DURAND BANCEL Didier • DUTOIT Véronique • EL ALAMI Anissa • EL ASRI Ahmed • EL ASRI Houcine • ELAZBAOUI Mounir • ERCAN Sebahat • EREN Abdulkader • ESNARD Edwige • ET LEC Héloïse • FADHLI Mohamed • FAUS Céline • FAUS Mireille • FAUS ARTES Vicente • FEREZ Jérémy • FERHAT Bachir • FERHAT Dine • FERHAT Medhi • FERHAT Saveia • FERRIS Toni • FEUVRIER Nicole • FOLTIER Frantz • FOLTIER Marie-Noëlle • GARCIA Marcelle • GAUDIER Perrine • GAULTIER Alain • GAULTIER Marie-José • GAUTHIER Christelle • GAVDAR Emrah • GENOT Corinne • GENTIL Christelle • GEOFFROY Teddy • GIRARD Nadège • GIRAUD Aymeric • GOK Aynur • GOK Belkizar • GOK Sefa • GOMES Idalima • GRABSI Akila • GRABSI Brahim-Nédhir • GRABSI Nasséra • GRANDVILLE Ernesse • GRANDVILLE Lima • GRANDVILLE Zovine • GRIMOIN Josselyne • GUEBERT Ginette • GUENIN Paul • GUILLEMAIN Nadine • HADDANA Abdel • HANGUL Ayla • HARIRI Salah • HARIRI Yacine • HARIZ Driss • HENRIOT Evelyne • HERAULT Jimmy • HESSANI Tahar • HEURTON Marcelle • HILMI Latifa • HODONU Nelly • HODONU Valérie • HONORIAMMALLE Léo • HUBERT Marjorie • HUGNOT Alain • HURTADO Sylvie • ID BELHADJ OUAICHA Sihane • IROUDAYADASSE Augustin • IROUDAYADASSE Jacqueline • JACQUEMOT Georges • JANEK Sébastien • JOUVE Jacqueline • JUMEL Thierry • JUMEL Véronique • KAMANDA José-Adriana-Térésa • KARAHAN Egup • KARAMAN Tefilx • KATANE Afaf • KATANE Fatima • KATANE Mostafa • KEBBAICHE Hacène • KHADRANI Youssef • KHATRI Yamina • KOCA Musa • KURTLUCAN Beyhan • KURTLUCAN Volkan • LABIAD Madina • LABOLLE Dominique • LACOMBE Josiane • LAGUERRE Mérandia • LAIROT Armelle • LAMASRI Fatma • LAMBERT Audrey • LANIEZ Jacques • LANIEZ Eliane • LAPASSAT Laétitia • LASIS Sophie • LEBOUAZAA Lilya • LECHEVALIER Cathy • LECLERQ Jacqueline • LECLERQ PULPYTEL Jacqueline • LEDUC Latifa • LEGOUGE Jean-Louis • LEGROS Chantal • LEMAUR Ghislaine • LENORMAND Malika • LEROUX Ravi • LEROUX Vinoth • LEROY Martine • LEVY Gilbert • LHERBIER Danielle • LIKIBI Jean-Aimé-Rigobère • LIMBERGERE Jimmy • LORILLON Hélène • LORILLON François • LOTI Antoine • LOTI Franck • LOTI Marc • LOTI Marguerite • LOTI Sébastien • LUCAS Jean-Louis • MAA Rachid • MADIENGO Régis • MADIENGO Terence • MAGNIER Julien • MAGNITA Sarah • MAHA Hasan • MAHA Oisila • MALLEM Fatima • MANA Fatima • MANA Mohamed • MARCHAL Michel • MARIA Francis • MARQUANT Jeannine • MARTIN Didier • MARTINS Nathalie • MASSON Anne-France • MATHOUL Colette • MAUGER Zoé • MAULINO Jacques • MAZOUZ Aïssa • M’BOSSA Andrée • M’BOSSA Edwige • MEGIN Hasan • MEGRET Jessica • MERLE Thierry • MERZOUGUI Abdelkader • MERZOUGUI Doumia • MERZOUGUI Hassia • MERZOUGUI Iblisseur • MERZOUGUI Messaouda • MERZOUGUI Mohamed • MERZOUGUI Naïma • MERZOUGUI Samia • MIMOUNI Hassan • MIR Habiba • MIR Mohamed • MIRSAL Hanene • MNIA Monona • MOHAMMED SEGHIR Kahina • MOHAMMED SEGHIR Mourad • MOHAMMED SEGHIR Ouiza • MOKOUONO Suzanne • MONTULET Laurent • MONTULET Laurent • MOREIRA PINTO JANEIRO José • MOTA Alcino • MOTA Amélia • MOUEFFEK Adil • MOUEFFEK Fatma • MOUEFFEK Hassna • MOUEFFEK Jilali • MOUEFFEK Mustafa • MOUEFFEK Nadia • MOUEFFEK Najoua • MOUEFFEK Rachida • MOUEFFEK Séverine • MOUEFFEK Tarik • MOUEFFEK Zahira • MOUKOUONO Suzanne • MUGUET Aliette • NDOMA KALU Richard • NEY ZONGO Emeline-Sonia • NOAIL Catherine • NOAIL Daniel • NOAIL Jessica • NOAIL Kevin • NOAIL Sandy • NOKO DIMBELELE Augustin • NOKO DIMBELELE Isabelle • OK Jérôme • ONOFRIO Marie • OUAICHA Driss • OUAICHA Kamel • OUAICHA Lhoucine • OUAOUICH Ali • OUARDIRHI Touria • OUISSI Ahmed • OUISSI Bakta • OUISSI Kadda • OZCAN Hamide • OZCAN Mehmet • PAILLOT Jean-Pierre • PAILLOT Jocelyne • PARCHAO Cynthia • PECUNE Jean-Louis • PEDROSA GOMES Manuel • PEIREIRA FERREIRA Judite • PESALOVO Denis • PESALOVO Florence • PESALOVO Jean-Louis • PINEAU Daniel • PINEL Kardagar • PINEL Parine • PINTO Jessica • PINTO Nelly • PLEAU Jacqueline • POURET Jhon • RABHI Brahim • RABUT Daniel • RABUT Marie-Thérèse • RASOANAIVO Nancy • REAUTE Michel • REFAUVELET Isabelle • REMY Marie-Odile • RENARD Brigitte • RENARD Pierre • RESSAOUI Hamid • RESSAOUI Larbi • REVAULT Christiane • REVERBERI Agnès • REVERBERI Agnès • RIANMUADI Nelly • RIVIERE Pascal • ROBERT Alexandre • ROCCA Edwige • RODIO Monique • ROGER Jean-Marie • ROGER Valérie • RORTAS Boujemaa • ROSAK Monique • ROSEY Brigitte • ROUSSILLON Jean-Philippe • SAAYDI Adil • SADOUN Ali • SAGATO Bouhija • SAGATO Fabrice • SAGATO Frédéric • SAINTE ROSE Marie • SALICETI Jean-Christophe • SALMON Ludovic • SALMON Pascal • SANCHEZ Alain • SANCHEZ Danièle • SANCHEZ Delphine • SANCHEZ Mathilde • SARICA Seval • SCEMAMA Nicole • SILEM Areski • SILEM Hocine • SILEM Katia • SILEM Lyas • SILEM Saïd • SOUAMI Yazid • SOUSA PINTO Luis • SOUSA PINTO Victoria • SUDRE Jean-Philippe • TALEB Abdellah • TAN Suleyman • TATLIPINAR Ismaïl • TATLIPINAR Orhan • TEODORO Joacquim • TEODORO Maria-Adélia • TERBOUCHE Ali • THUILLIER Daniel • TOUZERI Nouara • TRAORE Demba • TRONVILLE Sylvie • TUNA Muazzer • TUNA Murat • TURGUT Derya • TURGUT Gokhan • TURGUT Ozkan • TYBERGHEIN Jacques • UBEDA Christiane • UBEDA Jean-Philippe • UYAR Eren • UYAR Hava • UYAR Kemal • VALET PARIGOT MarieFrançoise • VALLEE Lionel • VALLEE Sandra • VANGYSEGEM Angélique • VANGYSEGEM Anne-Laure • VANGYSEGEM Bernadette • VASSAL Solange • VATONNE Frédéric • VATONNE Patricia • VATONNE Quentin • VENEDITAN Santha • VENEDITAN Satiavelou • VIANA Nicolas • VIANA Nicolas • VINCENT Charlotte • VOLLEREAU Dominique • WANDUKISY Modeste • YAGBASAN Hau • YAGCI Berkan • YAGCI GOK Jenifer • YBAGUIDI Geneviève • YILDIRIM Ahmet • YILDIRIM Ulkü • YUCE Olcay • ZAZAA Moktar • ZOUHIR Ahmed • ZOUHIR Latifa • ZRAG Chafik • ...

Retrouvez la liste complète des soutiens sur www.vivreauconfluent.fr


“Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut enfin l’énergie de le faire” Georges Clémenceau

Permanence : 6, rue du Docteur Arthur Petit - 77130 Montereau-fault-Yonne - Tél. 01 64 32 02 81 - contact@vivreauconfluent.fr Rejoignez la page Facebook “Vivre au Confluent Montereau 2014-2020”

Vivre au Confluent | 2014 - 2020  

Programme présenté par l'équipe Vivre au Confluent menée par Yves Jégo à l'occasion des élections municipales de mars 2014.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you