Issuu on Google+

le nouvel outil de communication qui aime les marques

> dimanche 23 ao没t 2009

/ 24/08/09 1


what is

?

Né de la frustration de 4 professionnels des marques, C.A.S.U. ne suit aucun modèle pré-établi. Sous forme de musée des temps modernes, autour de l’art de vivre, la marque devient producteur de contenu en racontant une histoire (engagée ?) à l’intérieur de cet espace d’expérimentation.   Partie prenante du débat qu’elle initie dans ce théâtre vivant, ce sera autant de confrontations et d’échanges qui vont re-enchanter la marque.  

dimanche 23 août 2009

2


les 4 frustrés Pourquoi frustrés ? : lorsque 4 amoureux des marques, lassés de voir autant d'opérations de communication qui manquent de sens, de contenu et de puissance, se rencontrent, il décident de créer C.A.S.U.

dimanche 23 août 2009

Arnaud Moreau, visionnaire à lunettes, Ancien chef de marque et responsable des partenariats au Bureau du Fooding

Eve Amouyal, stratège magnifique. Ancienne directrice générale de la filiale événementielle chez Carat France

Elena Giustiniani, branchée désintoxiquée. Responsable de la stratégie de communication de la Favela chic, Calvi on the Rocks...

Alexandre Kourilsky, modeste gourou. Designer de formation, Directeur de Création (Young & Rubicam / Magic Garden Agency).

3


&

?

La marque s'installe dans son espace, ouvert au public, en plein cœur de Paris, le temps qu'elle le désire (1 à 2 mois). C’est l’occasion de faire intervenir des artistes (xxxx), designers (Florence Doleac, Patrick Jouin...), sociologues (Michel Maffesoli, XXX), Dj (Collectif Tête d’Affiche) des Chefs (Inaki Aizpitarte, Alexandre Gauthier…) ou représentants de la marque; qui devront tous répondre à l'unique question :

«Too much ? or not ?» Véritable fil conducteur, cette interpellation va permettre de s'interroger sur ce paradoxe  symbolisé par le champagne : à la fois synonyme de l’excellence, de tradition française mais aussi icône du bling-bling, d’excès (dans un contexte international ?) ; et ainsi élargir le débat aux autres dimensions de l'art de vivre. C'est au cœur de ces paradoxes que nous vous proposons de plonger. Le résultat de cette recherche, initiée par Piper, sous forme d'une exposition au CASU, d'une publication, d'un site internet ou d'une installation a pour but de faire vivre différentes expériences au public (culinaires, musicales, scénographiques..) et le faire réagir dimanche 23 août 2009

4


pourquoi

?

Le Champagne "crystalise" tous ces paradoxes et la marque Piper doit naturellement mener le débat général de part son historique et son caractère audacieux ! Déja Piper-heidsieck avait initié cette démarche avec la bouteille en diamant, or et lapis-lazuli en 1885, la plus grande bouteille de champagne au monde en 1965, le corset lacé rouge avec Jean Paul Gaultier en 1999 (ce qui a ouvert la voie aux collaborations artistiques dans le secteur du champagne) sans compter la renversante collaboration avec Viktor & Rolf Equivalent à un laboratoire et une plateforme de communication globale au service de la marque qui rend ce débat possible et participatif, les publics cibles (externes et internes) seront touchés. Soutenue par un plan de communication intégré et adapté, la démarche volontaire de Piper sera décryptée positivement et renforcera sa notoriété tout en nourrissant son territoire (décalé, extravagant).

dimanche 23 août 2009

5


Come And See Us

dimanche 23 ao没t 2009

6


CASU piper