Page 74

V

Vin

Par Marc André Gagnon

Le paradoxe français Comment se fait-il que les Français aient moins de problèmes cardiaques que les Américains? C’est ce que que les Américains appellent le « french paradox ».

Cette expression, « paradoxe français » (en français dans un texte en anglais), est employée pour la première fois par Edward Dolnick dans la revue In Health en 1990. L’envoyé spécial de cette revue de santé américaine (maintenant Health) s’étonne en déjeunant avec un chercheur français que son saumon à l’oseille baigne dans « plus de beurre qu’il n’a jamais connu d’eau ». Puis, une année plus tard, la populaire émission américaine d’information Sixty Minutes, du réseau CBS, consacre un large segment de 13  minutes à ce phénomène intitulé appelé The French Paradox. Les Français sont en meilleure santé que les Américains, pourtant, ils mangent plus de fromage, de foie gras, de confit de canard, de crème, d’huile d’olive, boivent beaucoup plus de vin et font moins d’exercice ! Pourtant, les risques de mourir d’un accident cardiaque sont à ce moment trois fois plus élevés chez les Américains que chez les Français!

(Vous pouvez visionner cette émission, The French Paradox, à ces deux adresses : https://vimeo.com/198370073) et http://www.cbsnews.com/news/how-morley-saferconvinced-americans-to-drink-more-wine/) L’émission présente les résultats des recherches du Dr Serge Renaud. Ce dernier affirme que «  les Français ont des risques statistiques de maladie cardiovasculaire 3,5 fois inférieurs aux Américains grâce à leur consommation modérée d’un à trois verres de vin rouge par jour, riche en antioxydants, en dépit d’une consommation équivalente de graisses saturées (mauvais cholestérol LDL)  ». « Le vin est une drogue et comme pour toute drogue on doit contrôler la dose. À doses modérées, il peut être efficace, mais à fortes doses, il peut être nuisible. » Même les Français du Nord qui ont une alimentation moins bonne que l’alimentation méditerranéenne des gens du Sud, ont moins de risques cardiaques que les Américains. « C’est dû à leur consommation d’alcool », dit le docteur.

Cette émission eut un effet phénoménal aux États-Unis. La consommation de vin est alors montée en flèche. En quatre ans, les exportations de vin français aux États-Unis ont doublé. L’ÉTINCELLE À MONTRÉAL Serge Renaud est né dans la région de Bordeaux. Il est d’une famille de viticulteurs. Il commence ses études de médecine en

page 74 • mars 2017 • Le monde au naturel

France, puis les continue à Montréal en 1951, à l’âge de 25 ans. Il y étudie la santé des jeunes joueurs de hockey. Il constate alors que ces jeunes sportifs ont un taux de risques d’infarctus élevés. Plus élevés que des Français qui font moins de sport! Il se dit que ce n’est pas dû à une cause génétique, puisque les Québécois sont d’origines françaises. Il cherche alors du côté de l’alimentation.

Les Québécois d’alors ont un régime alimentaire élevé en gras saturé, mangent peu de fruits et consomment très peu de vin. Il poursuit ses recherches à l’Institut de cardiologie de Montréal. Puis retourne en France au début des années 1970. Il continue des études sur les effets de l’alimentation sur la santé en France, ainsi qu’en Belgique et en Écosse. Ils découvrent que les polyphénols (resvératrol et anthocyanes) provenant de la peau, des tanins et des pépins des raisins ont des propriétés qui réduisent la coagulation sanguine et donc les effets des cholestérols.

Ces révélations lors de l’émission Sixty Minutes entrainent un flot de commentaires, de nouvelles recherches, d’opinions pour et contre qui contribuent ainsi à faire la promotion de la consommation modérée de vin. Les Américains en importent plus, en fabriquent plus et en consomment plus. D’amateurs de lait et de coke, ils deviennent des œoenophiles. Après l’émission, plusieurs livres ont été publiés sur ce sujet aux États-Unis : The French Paradox and Beyond: Living Longer with Wine and the Mediterranean Lifestyle (1992); The French Paradox & Drinking for Health (1993); Eating for a Healthy Heart: Explaining the ‘French Paradox’ (1996); Le régime santé (Serge Renaud 1998); Cholesterol and the French Paradox (2006)...

Les États-Unis sont maintenant le premier pays consommateur de vin au monde. Les Américains consomment maintenant aujourd’hui deux fois plus de vin qu’en 1991.

Depuis ce temps, d’autres études ont tenté d’expliquer le paradoxe français; on parle de diète méditerranéenne et de diète crétoise. Le docteur Renaud parlait aussi de l’art de vivre, du plaisir de prendre un repas lentement et non sur le pouce; du choix des aliments; de leur fraicheur...

Le monde au naturel - Mars 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you