Page 1

l d Journa

unicipale m s n o i t a ’i n f o r m

s

Année 2014

Saint-Melaine-sur-Aubance Prix de la Mairie - Oeuvre de Paule Raynaud


Vie pratique LE POINT POSTE Ouverture : Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 7h15 à 12h30 et de 16h00 à 19h00. Le mercredi de 7h15 à 12h30. Le samedi de 8h00 à 12h30. Le dimanche de 8h00 à 12h00. Fermé l’après-midi les mercredi, samedi et dimanche. Dernière levée du courrier : en semaine 15h45 et samedi 11h30

Espace Multi informatique Loire-Aubance Tél.��������������������������������������������������������������� 02 41 45 77 82

LOCATION DE LA MAISON DU TEMPS LIBRE

Tarifs et réservations en mairie

MAIRIE Standard................................................. 02 41 45 30 30 Télécopie................................................ 02 41 45 76 11 Ouverture du secrétariat de la Mairie Tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 17h30. Fermé les jeudi, samedi après-midi et dimanche. Le secrétariat est fermé le samedi pendant les congés scolaires. M. le Maire reçoit en semaine sur rendez-vous et fait une permanence le samedi matin entre 9h00 et 11h00. Les adjoints reçoivent uniquement sur rendez-vous. Mail : mairie@saint-melaine-sur-aubance.fr Maire : Gabriel HALLIGON Adjoints : - Gérald COCHARD : finances, personnel ; vice-président à la Communauté de Communes Loire-Aubance : voirie – assainissement - Réjane LAFORGUE : urbanisme, voirie

SERVICES DE SANTÉ Médecins Thomas DOREAU.................................... 02 41 45 09 02 Régine KURTZ����������������������������������������� 02 41 45 74 40 Blandine FAILLIE-GOUGEON������������� 02 41 45 06 22 Adrien SÉJOURNÉ (médecin collaborateur)���� 02 41 45 06 22 Cécile COMMER....................................... 02 41 45 08 09 Chirurgien-dentiste Martine THUAULT���������������������������������� 02 41 45 20 00 Pédicure-podologue Nils LÉGÉ��������������������������������������������������� 02 41 78 30 80 Infirmière Laurence WOLDU-ARNOULT������������������� 02 41 45 74 92 Ostéopathe Jean-Marc DIETZ������������������������������������ 02 41 44 41 61 Masseur kinésithérapeute - Ostéopathe Louisa MARTIN��������������������������������������� 02 41 47 26 33 Le fil de l’Aubance est une publication de la commune de Saint-Melaine-sur-Aubance Commission Information et Communication. Site internet : www.saint-melaine-sur-aubance.fr Directeur de la Publication : Gabriel HALLIGON Rédaction : Michel BAZILLE, Dominique BLANC, Bernadette CÉLÉRAU-HINAULT, Marie-Thérèse CHARBONNIER, Bernadette FALLOURD, Laure HALLIGON, JeanPaul IERMINI, Françoise PILET. Conception et mise en page : MonaGraphic - 49610 Mozé sur Louet Impression : 900 exemplaires sur papier 100% recyclé, Cyclus Print 130 g (label imprim’vert)

- Marie-Céline PELHATE : CCAS, développement durable, intergénération culturelle, petite enfance

Illustration de couvertures : Prix de la Mairie - Œuvre de Paule Raynaud 1er prix d’aquarelle - Œuvre de Dany Rossard

- Dominique FOREST : affaires scolaires, jeunesse, vie associative

La rédaction n’est pas responsable du contenu des insertions publicitaires.

- Bernard PIONNEAU : bâtiments

2

EN CAS D’URGENCE Pompiers de Brissac ���������������������������������������� 12 ou 18

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


Le mot du maire

Mission(s) accomplie(s) Partis à dix-neuf, ils sont dix-huit en arrivant au port, et j’ai été fier d’être leur capitaine… Car ils ont ramé, tous les conseillers, pour faire aboutir toutes les escales programmées depuis 6 ans. Quand nous nous sommes embarqués à refaire un PLU, nous ne savions pas qu’il faudrait un mandat entier pour arriver à son approbation… et voilà, c’est fait, nous avons arrimé ce dossier sur le ponton du Schéma de Cohérence Territorial du « Pôle Métropolitain Loire Angers » (eh oui, c’est comme cela qu’il s’appelle notre Pays, port d’attache sur la Maine). Ainsi de nouvelles constructions vont pouvoir démarrer, et remplir notre école - avez-vous remarqué sa belle enseigne ? Et puis un bâtiment à rénover (pas tout à fait un navire, quoique…), il était temps, en particulier pour se mettre aux normes d’accessibilité : la Maison du Temps Libre dispose d’une belle rampe d’accès (comme celle d’un paquebot), d’un grand hall d’accueil et de vastes toilettes, sans oublier la rénovation du bar, et une estrade fixe. Pour que les eaux coulent plus facilement dans notre vaisseau communal, il fallait aussi creuser, piocher nos voies, comme le chemin de Haute Perche (non, ce n’est pas une gaffe) ou celui du Plessis. Qu’elles soient potables, pluviales ou usées, il ne faut pas qu’elles se mélangent, et c’est ce que nous avons organisé avec le vaisseau amiral « Loire Aubance ».

Et il serait fastidieux d’énumérer tout ce que l’équipage a pu réaliser, vous le découvrirez en naviguant au FIL de ces pages. Oui, il en a fallu à tous des heures de veille pour tenir le quart et le cap, et c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai annoncé, non pas que je mettais les voiles, ni que je quittais le navire, plutôt que je laissais le gouvernail à d’autres, pour rester plus près de ceux qui attendent comme le retour du marin… Les embarqués permanents ont été émus eux aussi lorsque je les ai remerciés, qui pour le sourire, l’envie de rendre service, l’écoute des passagers (pardon, des habitants), ou des membres d’équipage (ou des élus si vous préférez), qui pour sa rigueur ou sa bonne volonté, qui pour son sérieux et sa bonne humeur, qui pour sa vigilance, son doigté et son efficacité, bref tout ce qui fait que l’on échappe au naufrage (St Melaine n’est pas le Titanic). A l’heure de laisser ce navire lever l’ancre pour six nouvelles années, l’équipage est très fier de le laisser propre et prêt à naviguer, les soutes pleines pour tracer de nouvelles voies, construire de nouvelles cabines (dans le bourg), de lieux de rencontre (finir la salle du pressoir)… Nous pouvons donc dire : « missions accomplies », en espérant qu’elles se poursuivent, dans l’esprit du bien vivre ensemble Merci à tous pour cette traversée faite ensemble. Le capitaine à votre service Gabriel HALLIGON Au nom de tout l’équipage municipal

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

3


Budget Communal

- Compte adminitratif 2013

Définitions

Préparé par le Maire et approuvé par le Conseil Municipal, le budget primitif est l’acte qui prévoit et autorise les recettes et les dépenses pour une année donnée. Acte prévisionnel, il peut être modifié ou complété en cours d’exécution par le Conseil Municipal (budget supplémentaire ou décisions modificatives). Par cet acte, le Maire est autorisé à effectuer les opérations de recettes et de dépenses inscrites au budget. Enfin, le compte administratif, tenu par le Maire, retrace les opérations réalisées au cours de l’exercice en dépenses et en recettes. Le compte administratif doit être voté par le Conseil Municipal, hors la présence de l’ordonnateur (le Maire), avant le 30 juin de l’année suivant l’exercice auquel il se rapporte.

La présentation du budget

D’un point de vue comptable, le budget se présente en deux parties : une section de fonctionnement et une section d’investissement. Chacune de ces sections doit être présentée en équilibre (règle d’or que la commune respecte depuis toujours). La section de fonctionnement retrace toutes les opérations de dépenses et de recettes nécessaires à la gestion courante et régulière de la commune. L’excédent dégagé par la section de fonctionnement constitue de l’autofinancement qui permettra d’abonder le financement des investissements prévus par la collectivité. La section d’investissement concerne les programmes d’investissements nouveaux ou en cours. Elle retrace les dépenses et les recettes qui modifient de façon durable la valeur du patrimoine de la collectivité..

Comment sont utilisées les finances communales 12%

1%

12%

19%

2%

1%

1%

2%

2%

1%

en 2013 ?

19%

34%

34%

61% 15%

1-2

2%

61%

15%

2%

2% 51%

51%

DEPENSES ■ Charges à caractère général ■ Charges de personnel ■ Charges de gestion courante ■ Charges financières ■ Transfert de compétences ■ Opérations d’ordre

151 202 € 405 809 € 119 258 € 12 251 € 98 217 € 5 193 € 791 930 €

recettes ■ Atténuation de charges ■ Produits des services ■ Impôts et taxes ■ Autres produits de gestion courante ■ Dotations, subventions et participations ■ Produits exceptionnels

14 613 € 27 257 € 765 817 € 20 938 € 418 592 € 531 € 1 247 748 €

Investissements Les investissements de la commune s’élèvent à 483 K€ contre 346 K€ en 2012. Vient s’y ajouter le remboursement du capital des emprunts pour un montant de 152 K€ (+ 10 % liés à l’obtention d’un nouvel emprunt de 250 K€ en 2013 (1) ) Pour info, notre commune n’avait pas contracté d’emprunt depuis 10 ans (2003). Les principales dépenses d’investissement effectuées cette année sont les suivantes : Ecole Mairie (programme de rénovation) Acquisition de matériel et de mobilier Signalétique Plan Local d’Urbanisme Maison du Temps Libre Aménagement nouveau cimetière Travaux réseaux Acquisition de terrains Bornes incendie Divers

18 K€ 2 K€ 28 K€ 10 K€ 20 K€ 318 K€ 37 K€ 41 K€ 5 K€ 3 K€ 2 K€

1. chiffres arrêtés au 18 décembre 2013 pour les dépenses (1 K€ = 1 000 €). 2. chiffres estimés pour l’année complète pour les recettes.

4

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

Les recettes d’investissement s’élèvent à 723 K€ : De la récupération de la TVA 2012 Des subventions pour travaux (City Parc.) Amortissements comptables Des taxes d’urbanisme Autofinancement Emprunt (1) Excédent investissement 2012 (1) : emprunt contracté en 2 parties : 50 K€ en 2010 et 200 K€ en 2013

50 K€ 35 K€ 5 K€ 22 K€ 380 K€ 200 K€ 31 K€


Les associations ACTI LOISIRS MELAINOIS Louis-Marie CHARBONNIER................ 02 41 54 79 74 AIDE À DOMICILE EN MILIEU RURAL Aide aux familles Jeanne-Marie BREBION........................ 02 41 57 83 23 AUBANCE MODÉLISME Christophe HARDY.................................. 06 12 47 21 58 AUBANCE TEAM RACING Denis PERDRIAU...................................... 06 77 77 50 35 www.atr49.fr BIBLIOTHÈQUE Jeanne-Marie BREBION........................ 02 41 57 83 23 COMITÉ DES FÊTES Bernard CHEVALLIER............................. 02 41 45 73 81 CRÉAT’ELLE LOISIRS Christelle PIOU........................................ 02 41 45 35 46 ÉCHANGE DE SAVOIRS Marie-Céline PELHATE.......................... 02 41 45 78 06 ÉLAN MELAINOIS Pierre PELTIER .......................................... 02 41 57 86 18 FAMILLES RURALES (Centre aéré) Dany BARRAULT ..................................... 02 41 44 27 38 LA LIBERTÉ (Boule de fort) Jean-Pierre GAURION........................... 02 41 45 37 28 LES ANCIENS COMBATTANTS Yves BONNIER.......................................... 02 41 45 24 58 LES CAVALIERS DE L’AUBANCE Eric SUPIOT............................................... 06 32 73 05 72 LES PARENTS D’ÉLÈVES Mickaël VIGAN......................................... 02 41 48 35 95 LES PIOU-PIOU Armelle BERTHELOT............................... 02 41 45 71 02 MARIE-NOËLLE Régine KURTZ.......................................... 02 41 45 74 40

AUTRES LE RELAIS PAROISSIAL Jean-Marie DOUBLET............................ 02 41 45 37 71 ÉMILA (Espace Public Numérique)...... 02 41 45 77 82

SPORTIVES SECTION PÉTANQUE Delphine RÉVEILLÈRE............................ 02 41 44 00 93 SMOS FOOT Jean-Pascal COURRILLAUD................. 02 41 57 84 78 www.smosfootball.free.fr SAINT MELAINE LOIRE AUBANCE TENNIS DE TABLE Robert BOUCRÉ....................................... 02 41 45 35 78 http://smostt.fr/default.aspx SMOS GYM ET DANSE Marie-Édith THOMAS............................ 02 41 45 71 63 http://smosgymetdanse.voila.net SMOS JUDO Chantal BLOUIN...................................... 02 41 45 37 49 TENNIS DES 4 SAISONS Nathalie BOUCARD................................ 02 41 57 74 85 www.club.fft.fr/tennis4saisons.angers USEP École............................................................ 02 41 45 34 01 AÏKIDO Jean-Claude GUITTON.......................... 06 17 96 76 44 http://aubanceaikido.free.fr

SALLES MAISON DU TEMPS LIBRE................ SALLE DES SPORTS.............................. SMOS FOOT............................................. SMOS TENNIS DE TABLE.................... SMOS GYM ET DANSE........................

02 41 45 71 10 02 41 47 14 30 02 41 45 70 17 02 41 45 70 26 02 41 44 03 76

AUBANCE EQUITATION

Nous vous accueillons dans un cadre exceptionnel pour vous proposer :

• Enseignement poneys/chevaux • Pensions • Balades • Compétitions Stéphanie Jouteau Les Brosses Saint Melaine sur Aubance 06 03 19 17 73 www.aubanceequitation.fr

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

5


Un petit coup d o' eil dans le rétro 2013...

2013

JANVIER

enfile son manteau blanc.

La municipalité présente ses vœux aux associations et remercie les nombreux bénévoles pour toutes les actions menées au cours de l’année. C’est le temps de la galette, les enfants de l’accueil périscolaire tirent les rois et se couronnent. Nous souhaitons la bienvenue à l’association Aïkido qui pratique désormais son art de façon martiale sur les tatamis du complexe Gilbert Rabineau.

Février

se souvient.

Les CM2 participent au “ concours des petits artistes de la mémoire “. Afin de reconstituer le carnet de guerre d’un Poilu melainois, ils consultent les archives communales. Ils en profitent pour s’informer sur la vie municipale et visitent la salle du conseil. Les membres d’Acti-Loisirs n’ont pas le mal de mer puisque leur Assemblée Générale est bercée par une vague de spectacles et de chansons marines. Certains élèves font le cirque. Ils participent joyeusement aux ateliers jonglage, acrobatie et trapèze proposés par l’école de St Barthélémy. Les Trois Glottes donnent de la voix lors d’un concert tandis que les conseillers donnent les leurs lors du vote du budget.

Mars

se bouge.

L’association Marie-Noëlle bat un record de participation lors de sa traditionnelle marche. En effet ce sont 230 randonneurs qui parcourent nos sentiers afin de soutenir le village sénégalais. Saveurs d’Aubance tient son assemblée générale et reçoit Madame la Présidente de la Communauté de Communes de Pouancé qui souhaite s’inspirer de notre réussite et créer un commerce coopératif dans sa commune. Alors que les anciens combattants organisent leur championnat de boule de fort, la soirée est dansante au tennis de table. Le concours de belote d’Acti-Loisirs se termine en jus de boudin pour les derniers du classement ! Ceux-là se sont vus gratifiés d’un mètre de cette délicieuse charcuterie ! D’autres membres profitent des activités “ Made in Angers “ et visitent le centre de maintenance du tramway, les serres de la Ménitré, le Courrier de l’Ouest ou encore le traiteur Bon Bétend. La bibliothèque quant à elle, en fait toujours plus. Elle s’informatise, s’associe au Bibliopôle, offre des plages de lecture étendues dans un plus grand espace et propose toujours plus d’ouvrages à ses lecteurs.

commémoration. Comme Jean-Pierre N’Same et Dorian Bertrand, joueurs pros du Sco qui partagent un 2ème entraînement avec nos jeunes footballeurs. Comme ces jeunes pongistes qui remportent brillamment une médaille d’or et une d’argent lors de tournois de secteurs. Comme les danseurs du Smos Gym et Danse qui nous offrent un magnifique spectacle de gala. Comme les Acti-Loisiriens qui se rendent dans le bocage choletais pour une randonnée autour de Maulévrier. Comme tout au long de l’année, les travaux de Haute Perche qui continuent en même temps que l’aménagement de la nouvelle voie de la D748.

fait la fête. Juin Sous le soleil les écoliers clôturent l’année scolaire en partageant un repas dans la cour avec le personnel de la cantine. La digestion est facilitée par la danse de la corde à sauter et du gangnam style. L’heure du pique-nique a également sonné pour les habitants de Haute-Perche. Les membres du CATM passent par la Lorraine sans leurs sabots mais avec joie et bonne humeur. Grâce au Smos Gym, les melainois découvrent avec curiosité la méthode Pilâtes, ou comment coordonner le mental, le corps et l’esprit. 65 cavaliers participent à la 1ère édition de Rand’Aubance. Au son des fers de leurs chevaux, ils trottent sur nos sentiers, visitent une exposition mêlant arts et vins et dégustent au Domaine de Gaubourg. La fête de l’école bat son plein. Nos chères têtes blondes “ font le cirque “ et chantent devant un parterre de spectateurs conquis. Quand soudain c’est Saint Melain’ Far West ! La troupe angevine “ Rouge et Noir”  entraîne les cow-boys melainois dans des danses plus country les unes que les autres tandis que “ Lucky Luke “ dégaine plus vite que son ombre sur l’écran géant du cinéma de plein air.

Juillet - aout

Ce sont les vacances !

Pas encore tout à fait pour une poignée d’ados qui profitent de la pause estivale pour bichonner notre commune. Accompagnés des employés de la CCLA, les jeunes désherbent et débroussaillent les sentiers pédestres. Ils nettoient également les rues et les recoins du bourg ainsi que les panneaux et tout le mobilier urbain. Les “ 14-17 “ participent aux Ateliers Jeunes Vacances et se retrouvent souvent à la MEJ, à l’Emil@ ou encore au Citystade. Les plus jeunes partent en mini-camp découvrir le ski nautique et s’éclater au festival “ rock ici mômes “. Les travaux de la station d’épuration commencent le long de l’Aubance. Le ciel de cette fin d’été nous offre un grand spectacle. Les 80 compétiteurs des championnats de France et de Grande-Bretagne de montgolfière s’envolent de Saint Melaine pour le dernier départ. Les habitants lèvent les yeux au ciel et ne savent plus où donner de la tête.

se met au vert. Avril La commission communale environnement invite la nature à venir chez nous et organise différentes activités. La vidéo conférence sur la protection des oiseaux, la confection de nichoirs ou encore l’exposition à la bibliothèque réunissent beaucoup de Melainois soucieux de préserver la biodiversité de leur environnement. Les jeunes se retrouvent pour un rallye. Cette course folle les entraîne de la mairie à l’épicerie en passant par l’église et le pigeonnier à la recherche de précieux indices synonymes de victoire. Les enfants de l’accueil de loisirs profitent de leurs vacances pour s’initier aux joies des jeux de plein air : pétanque, jeux de foire, balade à bicyclette, sans Paulette mais avec courage et flag-rugby rythment les journées. Les animateurs de l’accueil périscolaire et de la jeunesse, les élus, les parents et les enfants se retrouvent à “ la guinguette de la MEJ “ pour partager le pot de l’amitié. Les jeunes footballeurs s’entraînent avec deux joueurs du SCO au stade Julien Lambert, les enfants se surpassent devant Diego Gomez et Jonas Pessali. Les écoliers revêtent leurs plus beaux costumes de cirque pour défiler dans les rues du bourg lors du carnaval. Les anciens combattants de Saint Melaine et de Soulaines se retrouvent à la Maison du Temps Libre pour leur repas annuel.

Mai

fait ce qui lui plaît,

comme l’Association des Parents d’Elèves aidée par le comité des fêtes, qui vident nos greniers avec toujours autant de succès. Comme l’Harmonie Pannetier, qui cette année nous accompagne en musique lors du défilé de

6

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

Septembre

s’expose.

Les peintres nous en font voir de toutes les couleurs. Installés dans les rues, ils sont accompagnés pour la première fois de peintres en herbe qui défendent brillamment leurs couleurs. Les artistes de notre commune nous ravissent une fois encore en exposant bijoux, sculptures et autres objets décorés. L’église ouvre ses portes et nous révèle son architecture lors de la journée du Patrimoine. Le conseil municipal vote la Zone Agricole Protégée (ZAP) afin de préserver les zones viticoles et agricoles d’éventuelles futures constructions. Acti-Loisirs explore les volcans d’Auvergne. La boule de fort lance son challenge “ un homme, une femme “ chabadabada, chabadabada…..


... et Calendrier 2014 des manifestations Octobre

se construit.

Le Conseil Municipal approuve la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC). Des membres du Conseil Général visitent le chantier de l’échangeur de Haute Perche (RD748-A87). Le basculement sur la nouvelle bretelle Brissac-Angers et le carrefour giratoire de la Mécrenière devraient être en service à l’automne 2014. Les travaux de rénovation et d’agrandissement de la Maison du Temps Libre sont achevés. Nos aînés profitent d’ailleurs de ce tout nouvel espace pour se réunir autour de leur traditionnel repas. Une quarantaine de membres d’Acti-Loisirs part à la cueillette des champignons dans le Baugeois. Le tennis de table organise, quant à lui, la 2ème édition de son tournoi de double. Les Piou-Piou visitent une ferme, et bricolent avec des plumes. Afin de rompre l’isolement, le CCAS propose un repas convivial servi à la salle des Ecolières.

Novembre

Elus et citoyens défilent pour commémorer le 11 novembre. Les travaux de rénovation du réseau des eaux pluviales et assainissement des eaux usées commencent route du Plessis. À nouveau, la commission communale environnement nous sensibilise à la préservation de la nature. Les enfants conçoivent des nichoirs pour les oiseaux. A la MEJ on découvre une exposition de nids, de gîtes à insectes ainsi qu’une collection philatélique ornithologique. “ Marie-Noëlle “ nous réunit autour de sa table tandis qu’Acti-Loisirs danse autour d’un thé. Les rues du bourg revêtent leurs habits de lumière et se parent de belles couleurs pour les fêtes de fin d’année, les décorations sont installées. Les entreprises melainoises, et toutes celles du territoire de la CCLA se retrouvent au Fief de la Thioire afin d’échanger sur la création d’un futur club des entrepreneurs pour améliorer la communication et l’entraide sur le territoire.

a du chien.

François Ségard, éducateur canin professionnel récemment implanté sur notre commune, éduque nos amis à quatre pattes, mais aussi leurs maîtres ! Alors quand tous se retrouvent au Citystade où François leur inculque une éducation positive en toutes circonstances, ils ne sentent pas comme des chiens dans un jeu de quille ! Au théâtre ce soir on ne danse pas “ la Capucine “, on la mange. La petite troupe de comédiens distille des conseils alimentaires au public, comme un “ Elixir “ de bien-être en somme. Serait-ce les prémices d’un retour espéré? Pour clore la soirée, une nutritionniste nous livre les secrets du “ bien manger “.

Décembre

se prépare…

La chorale de l’école marque le début des festivités. Les étals du marché de Noël regorgent de trésors fabriqués par les enfants. Les Piou piou présentent leur spectacle et finissent leur lettre au Père Noël. L’équipe de la commission communication peaufine le Fil de l’Aubance annuel. Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à le lire que nous en avons pris à l’écrire. Nous vous souhaitons une très bonne année 2014.

Françoise Pilet et Laure Halligon

2014

MOIS

JOUR

ASSOCIATIONS

MANIFESTATION

LIEU

JANVIER

Vendredi 17 Samedi 25

Mairie CATM

Vœux du Maire AG

MTL MTL

FéVRIER

Samedi 1 Jeudi 6 Samedi 8 Samedi 15 Samedi 22

Société La Liberté Acti Loisirs Aubance Team Racing Comité des fêtes Acti Loisirs

Concours belote AG Soirée choucroute Soirée cabaret Concours belote

MTL MTL MTL MTL MTL

MARS

Dimanche 16 Samedi 22 Samedi 30

Marie-Noëlle Tennis de table Comité des fêtes

Randonnée Soirée dansante Concert piano

MTL MTL MTL

AVRIL

Samedi 26

CATM

Méchoui

Soulaines

MAI

Samedi 17 Dimanche 18

SMOS GYM APE

Spectacle de danse Vide grenier

Complexe Gilbert Rabineau Pl. Flandres Dunkerque

JUIN

Samedi 14 Dimanche 22

Comité des fêtes La Liberté

Pétanque Méchoui

Stade La société

JUILLET

Jeudi 24

Acti Loisirs

Repas été

MTL

SEPTEMBRE

Samedi 6

Liberté Pétanque

Concours Départemental

MTL

octobre

Samedi 25

Mairie

Repas des Ainés

MTL

NOVEMBRE

Samedi 8 Samedi 15 Samedi 22

CATM Comité des fêtes Marie-Noëlle

Bal Concours belote Repas Marie-Noëlle

MTL MTL MTL

Décembre

Jeudi 11 Samedi 13

Acti Loisirs Piou Piou

Repas Noël Noël

MTL MTL

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

7


Notre " Fil  " et son équipe C’est avec plaisir et enthousiasme que l’équipe du Fil de l’Aubance a œuvré durant ces 6 années, pour vous rendre la lecture de ses 64 Fils mensuels et 6 Fils annuels, agréable. De Fil en Fil, de mois en mois, ses pages ont pris de nouvelles couleurs, de nouvelles tendances, des mises en forme différentes…

“Au contact direct sur le terrain, à la recherche de l’information “ Les pages n’ont pas hésité à laisser parler certains Melainois, leur laissant nous livrer leurs passions, leurs talents ainsi que nos associations répondant toujours présentes, pour laisser filer leurs articles entre les paragraphes… Sans oublier de vous donner le maximum d’informations sur notre commune et ses voisines…

pour que Notre recette le plus notre “Fil” soit le : attractif possib tivité • 2 feuilles de créa uleurs • 1 poignée de co nvivialité • 3 feuilles de co te • 1 pincée d’écou

Merci aux bénévoles, et merci à nos “facteurs“ Depuis 2008, le Fil de l’Aubance a une nouvelle présentation. Des bénévoles viennent régulièrement pour le pliage une fois par mois le mercredi matin dans une ambiance amicale.

64 Fils de l’aubance x 827 boîtes aux lettres = 52 928 Fils pliés et distribués Merci à eux ! Sans oublier Marie-Thé pour l’organisation des petites mains pour les 827 Fils de l’Aubance. Laure Halligon, Bernadette Fallourd, Jean-Paul Iermini

8

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


La " demoiselle " du jardin Titre Quand j’étais enfant, mes

parents m’emmenaient régulièrement chez une dame qui avait dans son jardin une tortue. Les conversations de “ grandes ” personnes ne me concernant pas, je discutais avec “ la demoiselle “ du jardin. Jusqu’en 1973, il était facile de se procurer une tortue, on allait chez le poissonnier du coin et avec le filet de poisson on achetait une tortue ! Le 3 mars 1973, la convention de Washington fut signée afin de protéger les espèces de la faune et de la flore. Certaines espèces comme la tortue furent inscrites en annexe comme espèce à protéger et les tortues disparurent de chez le poissonnier! Devenue adulte, j’avais oublié “ la demoiselle “ du jardin. De nombreuses années plus tard, lorsqu’un couple de ma connaissance divorça, on me proposa d’adopter leurs tortues devenues orphelines de maitre. Je n’y connaissais rien et n’avais que la volonté de bien faire. J’adhérais très vite à la société protectrice des tortues de

Généralités :

l’ouest (association disparue à ce jour). Tous les membres de cette association se réunissaient le 1er mai pour permettre l’accouplement des tortues et prodiguer des conseils aux heureux propriétaires. En général, les gens ne possèdent qu’une tortue et bien souvent n’en connaissent pas le sexe. C’est ainsi que parfois “ Capucin “ pond des œufs et que “ Sophie “ chevauche sa voisine… Très rapidement j’ai souhaité atteindre un objectif : avoir des bébés de mes tortues. La tortue hiberne de novembre à février/mars. En sortant d’hibernation, la tortue s’accouple avant de commencer à manger, il y a urgence pour l’espèce ! A partir de mi-mai, la femelle cherche à creuser un trou afin d’y déposer ses œufs (de la même manière que la tortue marine). Au nombre de 5 à 9 par ponte, les œufs vont être ramassés et mis en couveuse et là… En fonction de la température de la couveuse, on obtiendra des mâles ou des femelles comme chez le crocodile! Nous attendons en moyenne 90 jours avant de voir, soit une petite patte, soit un bout de nez percer la coquille. Ce fut finalement facile de voir des petites tortues de 10 g naitre, c’est un vrai bonheur !

Dans la nature, 90% des bébés meurent avant l’âge d’1 an

• Famille des reptiles, • La tortue a fait son apparition sur terre avant les dinosaures (200 à 300 millions d’années), • Il existe environ 225 espèces de tortues dans le monde, • La tortue occupait une place importante dans plusieurs civilisations anciennes, • Certaines cultures lui attribuent des qualités médicinales, • Des programmes de protection de la tortue d’éducation et de sensibilisation des populations sont mis en place dans certains pays consommateurs de la chair et des œufs de tortues, • La tortue marine est menacée par les déchets que nous laissons sur les plages et dans la mer, en particulier les sacs plastiques, • La tortue par sa forme ronde et par son déplacement lent (en apparence !) est un animal apaisant et rassurant mais ce n’est pas un animal de compagnie, c’est un animal sauvage qui doit vivre dehors et dont il faut respecter le mode de vie. En aucun cas une tortue doit vivre dans un appartement et elle doit hiberner pour bien se porter ! Hélène Pasquet

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

9


L'Aïkido L’Aïkido est un art martial de défense basé sur la non-violence et le respect d’autrui. Définition du mot aîkido : AI : harmonie, coordination KI : énergie, puissance Do : voie, recherche, étude L’AIKIDO est donc la voie de coordination mentale et physique de l’énergie. Lorsque l’on traduit littéralement le mot AIKIDO, Do est le chemin qui nous harmonise AI, à l’univers KI. L’aikido est un art martial moderne et traditionnel L’Aïkido est un art martial traditionnel qui met l’accent sur le développement de la conscience personnelle et des responsabilités sociales individuelles. Il n’y a pas de compétition, c’est uniquement par la pratique que les Aïkidokas forgent leur esprit et leur corps. L’Aïkido développe un esprit sincère et inébranlable. L’Aïkido c’est aussi une pratique de self-défense. Cet Art-martial aide à développer une présence d’esprit et nous apprend à agir de manière efficace. La force ou les différences de poids n’ont pas de valeur en Aïkido puisque tout est basé sur l’Art du mouvement et du déséquilibre. Une femme ou un enfant réussiront aisément face à un colosse ! L’aïkido et votre santé L’a ï k i d o d é ve l o p p e d e s L’Aïkido est un art de vivre, même s’il appartient aux techniques efficaces effectuées arts de combats. Vous apprendrez d’abord à respirer sans heurt qui visent à contrôler et à vous concentrer sur la situation présente. Dans l’adversaire en canalisant sa force. nos vies à cent à l’heure, il faut savoir se garder des L’Aïkido se démarque des autres arts activités qui vous permettent de vous retrouver, de martiaux par le fait qu’il se pratique exclusivement à vous ressourcer, de mettre de côté les préoccupations deux. Un des partenaires joue le rôle de “ Uke “, c’est diverses pour être disponible et vivre avec les autres. celui qui reçoit la technique. L’autre partenaire est Dans beaucoup d’activités sportives, vous ne pouvez “ Tori “, c’est celui qui expérimente la technique. les pratiquer que quelques années et puis vous êtes De cet échange, l’Aïkido prend forme et s’affine en vite sur la touche. L’Aïkido c’est une évolution de toute fonction de l’engagement de chacun : une vie, en ayant toujours le sentiment de pouvoir • Techniques à mains nues avec un ou plusieurs encore et encore progresser ! adversaires, armé(s) ou non : Taï Jutsu, • Techniques avec armes : Bokken, sabre de bois réplique du katana des samouraïs, • Jo, bâton des moines guerriers, • Tanto, couteau de bois. Le travail avec les armes prolonge les techniques à L’aïkido et les enfants mains nues. Il développe concentration, précision, Pour les enfants, cet art martial possède de stabilité et permet de remonter aux origines des nombreuses vertus, il permet de : techniques. Toutes les techniques visent au contrôle • canaliser son énergie, de l’adversaire et l’amènent à la chute et/ou à • développer sa maîtrise de soi et sa concentration, l’immobilisation. Il s’agit de canaliser le mouvement, • maîtriser les chutes, la vitesse et la force de l’adversaire et de les utiliser • développer sa confiance en soi. sans entrer en opposition avec eux. Les enfants gagnent en vigilance, assurance et motricité.

10

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


L'Aïkido Jean-Claude Guitton (Président) nous parle de l’association… Comment est née l’association ? L’association Aubance Aïkido est née de la volonté de trois personnes et quelques autres, de faire connaitre cet art martial traditionnel, dans un secteur cher à leur cœurs : “ l’Aubance ”. Nous aimons autant ses paysages, sa rivière que le doux nectar qui porte son nom. Un Samouraï sait apprécier les cadeaux de la terre ! A sa création au mois de juin 2012, l’activité devait initialement s’implanter sur un autre site de la CCLA. Pour diverses raisons notre arrivée a tardé à se faire, mais certains ont œuvré pour que cette discipline martiale s’enracine sur l’axe Saulgé / Brissac / Saint Melaine. En effet, sur cette route, il manquait un art martial traditionnel et véritable non dévoyé aux sirènes de la compétition. Nous sommes donc arrivés ici dans ce village de l’Aubance, le 16 janvier 2013 avec 14 licenciés. Aujourd’hui nous sommes 25 pratiquants âgés de 11 à … ! On ne saurait dire l’âge de nos anciens, l’Aïkido leur a fait perdre tout stigmate de leur grand âge !

de 30 pratiquants cette saison. Nous allons faire venir en février une femme haut gradée qui a une dimension nationale. Ceci pour démontrer toute la qualité technique de cet art lorsqu’il est pratiqué par une femme. Il faut savoir que l’Aïkido a le plus grand nombre de femmes très haut gradées dans les art martiaux ! Nous allons aussi organiser une soirée Aïkido et Taïchi. Il y a dans l’Aïkido des mouvements dont la forme prend racine dans des fondations du taïchi. Ce sera une rencontre entre arts martiaux traditionnels. Nous souhaitons développer ce genre de pont technique et philosophique avec d’autres disciplines martiales.

Quand se déroulent vos cours ? Nos séances actuelles se déroulent le mercredi de 19h30 à 21h30 au complexe Gilbert Rabineau, dans le Dojo que nous participons à installer afin que les lieux s’imprègnent de l’esprit de l’Aïkido. Nous vous attendons nombreuses et nombreux. On peut commencer l’Aïkido à n’importe quel moment Votre club est-il rattaché à une fédération ? de l’année, les élèves les plus anciens vous prennent Notre association est affiliée à la Fédération Française en charge, aidés du professeur qui est un expert d’Aïkido et de Budo (FFAB). Notre club bénéficie dans l’enseignement aux débutants. du sérieux d’une structure fédérale reconnue par Qui sont vos acolytes du bureau de l’état et ayant bénéficié de l’enseignement d’un l’association ? élève historique du fondateur de l’AIKIDO (Maître TAMURA, shihan 8ème DAN). A élève historique et Bertrand Collot : secrétaire / Lysian Duciel : exceptionnel, pratique exceptionnelle... La F.F.A.B. trésorier / Xavier Lallemand : vice-secrétaire est actuellement une fédération forte de près de et moi-même (président) 30.000 pratiquants. Informations / Inscriptions sur place, Les cours sont assurés par Arnaud Pelletier qui peut se prévaloir de 20 ans de pratique et de recherche par téléphone ou sur notre site : auprès de Hauts Techniciens de l’Aïkido et qui, a Jean-Claude Guitton ����������������������������� 06 17 96 76 44 lui aussi participé à des stages donnés par Maître Arnaud Pelletier �������������������������������������� 06 12 83 36 90 Lysian Duciel �������������������������������������������� 06 84 86 57 52 TAMURA, shihan. Quelles sont vos perspectives ? Pour notre développement, nous ouvrirons un cours enfants en septembre 2014, les mercredis à 18h30. Au niveau des cours adultes, nous visons l’effectif

Jean-Claude Guitton, Arnaud Pelletier et Bernadette Fallourd

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

11


Un week-end Melainois Le week-end du 28, 29 et 30 juin 2013 a été très festif à Saint Melaine, au pied du Complexe Sportif. La fête de l’école, la soirée far-west organisée par le comité des fêtes et le passage de Rand’Aubance ont réuni beaucoup de monde.

Samedi après-midi, la fête de l’école s’est déroulée au pied du Complexe Sportif Gilbert Rabineau. Les enfants ont “ fait le cirque “ devant leurs parents. De jeunes écoliers présentateurs annonçaient les numéros de jonglages, de hula-hoop, d’équilibristes, d’acrobates et de voyantes. Ils s’en sont donnés à cœur joie après toute une année d’entraînement. Puis ils se sont regroupés en chorale et Monsieur le Maire a remis un prix aux 34 élèves de CM2. La fête de l’école Les cowboys ont enchaîné le spectacle. Les melainois se sont retrouvés en un instant au cœur de Melain’far West. La troupe angevine “ Rouge et noir “ a dansé le country avant d’inviter les spectateurs à les rejoindre sur la piste. Ces danses ont été entrecoupées par quelques partitions au piano bar, petits et grands s’y sont donnés à cœur joie. On s’y croyait vraiment ! Pendant le repas, les danses et les musiques se sont enchaînées avant de laisser place au cinéma de plein air, le film “ Lucky Luke “. La danse country

12

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


Un week-end Melainois

Rand’Aubance Tout au long du week-end, 65 cavaliers ont participé en sillonnant, les chemins et les routes, à la 1ère édition de Rand’Aubance organisée par l’Office de Tourisme et les Cavaliers de l’Aubance. Ces derniers ont apprécié les paysages des Coteaux entre Loire et Aubance en s’arrêtant dans les caves où les expositions “ A la rencontre de l’Art et du Vin “ avaient lieu. La randonnée sur Saint Melaine comprenait une halte aux Caves de la Loire où Bernadette Humeau et Michel Paupert exposaient leurs œuvres. La visite de l’exposition de Michèle Skubic s’est poursuivie au Domaine de Gaubourg où M. Grellier attendait les cavaliers pour échanger autour de ses vins. Après une nuit entre le Complexe Sportif Gilbert Rabineau et l’Aubance, le dimanche matin, les randonneurs ont repris la route pour parcourir les chemins entre Juigné, Saint Saturnin et Saint Jean des Mauvrets, avant de terminer leur randonnée au Domaine des Deux Moulins. Laure Halligon

A. et Ch. PAPIN

Vins de propriété A.O.C. Domaine de Haute Perche 7, chemin de la Godelière F-49610 St-Melaine-sur-Aubance

Tél. : +33 (0)2 41 57 75 65

Fax : +33 (0)2 41 57 75 42 papin.ch.a@wanadoo.fr

domainehauteperche.com

Propriétaires récoltants

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

13


Les jeunes couturières. . . de fil en aiguilles. . . Un groupe de jeunes s’organise autour de François (animateur enfance jeunesse en Loire Aubance). Elles sont trois à leur première rencontre. Leur projet, c’est de faire un voyage découverte à Paris, faire les boutiques et peutêtre assister à un défilé de mode. Leur souhait serait de partir en train 3 à 4 jours en 2014 ou 2015. Puis le groupe s’étoffe et se motive pour la couture. Avec François, un lien intergénérationnel se crée lors d’une réunion des associations.

Est ce que cela vous a semblé difficile ? Jeanne : « Non, j’avais vu ma mamie coudre! » Solène : « Ça été plus simple que je pensais! » Actuellement le groupe se retrouve tous les quinze jours. Leur projet serait de proposer des activités attractives et lucratives sur la commune au cours d’un week-end, par exemple. Cela leur permettrait de financer en partie leur séjour. On ne peut que les encourager et les soutenir dans leur action. Bravo les filles :

Marie Céline et de Christiane mobilisent les jeunes pour chercher des idées. L’une d’elle confectionne des pochettes pour ranger du matériel de couture, ou de maquillages, etc. Chaque collégienne est allée acheter le tissu nécessaire afin de personnaliser son ouvrage. Assia : « C’était la première fois que j’allais dans un magasin qui vendait du tissu au métrage! » Avec l’aide de Christiane et de Marie Céline les voilà autour de leur machine pour assembler, piquer, doubler. Puis il y a la pose de la fermeture éclair ou du scratch .

Assia, Astrid, Jeanne, Solène, Garance, Pauline, Clémence et Solène. Marie-Thé Charbonnier

studio graphique print & web Création de logos plaquettes - publicité sites internet www.monagraphic.com

02 41 57 33 72 14

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


Les peintres "en herbe " dans la rue C’était le 7 et le 8 septembre 2013 sur notre commune. Les peintres étaient installés ici et là dans nos rues, impasses et propriétés. Certains artistes peintres étaient accompagnés d’enfants, installés eux-aussi à leur pupitre. Romane, Elisa, Solène, Théo étaient de ceux là. D’où venaient-ils ? De Vendée, d’Ille et Vilaine, et de Saint-Melaine… Nous avons interrogé l’un deux, Théo ! Théo, Qui t’avait parlé des peintres dans la rue ? « C’est ma mamie. »

Et la remise des prix ? « J’étais très impressionné d’être face à tout ce public. Mais j’ai apprécié les récompenses. J’ai hâte de participer à une nouvelle expo ! » Théo Juppeau et Marie Thé Charbonnier

Ton dessin, c’était quoi ? « J’ai fait une maison avec un garage. J’ai utilisé une règle et des crayons feutres. Les couleurs sont vives. » Tes idées ! Comment sont elles venues ? « Comme ça, j’adore le dessin et j’avais envie de participer à un concours ou une exposition. J’ai commencé le samedi après-midi chez moi et je l’ai terminé le dimanche. » Sur ton dessin, il y a aussi des fleurs ? « Car j’aime bien la nature. Aujourd’hui, en regardant mon dessin je me dis que je pourrais ajouter autre chose… »

Jean-Marc

Ébéniste

Ébénisterie, Restauration

Fabrication & Aménagement sur mesure

02 41 54 84 19 06 09 18 37 07

5, chemin de Toucheronde 49 610 Saint MELAINE sur AUBANCE

Siret: 525 324 729 00017 APE : 3109B - TVA non applicable, art. 293B du CGI

vaslinjeanmarc@orange.fr

http://www.ebeniste-restauration-de-meuble-49.fr

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

15


Relier pour relire Michel Huard a le livre dans la peau, résidus de colle. Les livres sont organisés en cahiers, c’est-à-dire en un ensemble homogène de feuilles sans aucun doute.

cousues entre elles. Je contrôle alors l’ordre des J’aime les livres depuis toujours. A l’âge de la retraite cahiers et je les place dans un gabarit correspondant j’ai pris des cours de reliure au sein de l’Université pour ôter toutes les franges et obtenir ainsi un bord Angevine du Temps Libre et je me suis lancé. harmonieux. Actuellement, j’y suis encore moniteur. On a coutume de dire :  un livre relié c’est un livre sauvé, qu’en pensez-vous ?  Oui bien sûr, et la reliure c’est surtout apporter au livre une valeur personnelle, l’enrichir pour qu’il devienne un objet unique, le sublimer, le soigner pour mieux le transmettre. Pour relier il faut d’abord Ensuite je prépare le livre pour le recoudre et là, c’est un véritable traitement de choc ! Je serre l’ouvrage aimer les livres, aimer l’objet. très fort dans un étau afin de le comprimer et je scie Et vous reliez tous les livres ?  son dos pour préparer l’emplacement des futures Je me consacre surtout aux livres anciens, ceux coutures. Puis à l’aide d’une machine, le cousoir, je que je chine, ceux que le temps n’a pas épargnés. passe les fils à l’intérieur et à l’extérieur autour des Je ne relie que mes livres. Avant de commencer la ficelles ou des rubans. À chaque extrémité du livre reliure proprement dite, je m’imprègne du livre. Je je glisse le fil dans une chaînette afin de solidariser l’observe sous toutes ses coutures. Je regarde si c’est un cahier avec le précédent. une édition limitée, je prends contact avec le papier. Chaque livre à son style, son histoire. C’est important de s’imprégner de l’ouvrage pour mieux le restituer. La reliure justement, pouvez-vous m’en dire plus... La première étape est le débrochage. Cela consiste à démonter entièrement le livre, en veillant bien à la conservation de la couverture, si possible. Ensuite, s’il y a de petites déchirures je les répare avec un papier japon très fin qui vient combler le dos de la feuille en toute discrétion. Puis je nettoie le fond des cahiers sur lesquels persistent, certaines fois, des

Kriss - laurE

®

L’ami de votre silhouette

Bien-être, minceur, vitalité et dynamisme

Marie & J-Pierre BORE 02 41 45 30 10 - 06 74 60 21 48 Conseillers dans la distribution des produits diététiques

16

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


Relier pour relire Lorsque c’est terminé, je colle le dos pour le rendre rigide. Puis, vient l’endossure du livre. Avec un marteau je forme le dos en arrondi, avant la création des mors qui permettront de recevoir les cartons qui seront les plats de couverture. Ces cartons, mis aux dimensions voulues pour le livre, sont reliés au livre par les ficelles ou les rubans collés à l’intérieur. On a maintenant un livre qui se tient. Quelques petites opérations supplémentaires seront nécessaires pour parfaire l’ouvrage : la pose de mousseline sur le dos, la mise en place des tranchefiles, le comblage, c’est-à-dire le collage de papier épais entre les tranchefiles pour obtenir un dos bien homogène, le ponçage qui permet de lisser le dos en évitant les bosses éventuelles, la pose d’un faux dos en carton un peu épais qui permettra de bien réaliser les dernières opérations…

Vous l’avez bien bichonné là. C’est presque terminé non ? C’est maintenant que tout commence puisque vient l’étape de la reliure proprement dite. Et là, c’est chacun ses goûts. À chaque livre sa couvrure. On a le choix entre du cuir, de la toile, du papier ou encore du simili cuir. Certaines fois j’embellis le livre avec un décor de mosaïque. Je colle alors la couvrure sur le livre, et là c’est le geste du relieur qui prime, son savoir-faire, son tour de main. Puis, pour achever l’ouvrage, je réalise la liaison entre la couvrure et le livre à l’aide d’un papier décor.

C’est prêt, je peux relire maintenant ? Un peu de patience voyons ! Il reste encore la dorure. Sur le dos du livre j’imprime le titre et le nom de l’auteur à l’aide d’un composteur, un peu comme pour l’imprimerie, et d’une feuille d’or. Ce qui compte c’est la justesse dans le travail qui est minutieux. Après, c’est la passion. Maintenant seulement, vous pouvez relire.

Non Michel, maintenant c’est à vous de lire ces mots d’André Suarès que je vous dédie : « C’est toi qui vêts d’un corps le vol de l’esprit libre, Relieur qui retient, dans le fer et dans l’or, L’âme folle du livre ». Michel Huard et Françoise Pilet

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

17


Samuel Chapelière,le créatif LA CREATION, partout et tout le temps Serait-ce une maladie ? Je ne sais, mes parents ne dessinaient pourtant pas ! Il est vrai que mon père est très bricoleur et ma mère habile de ses mains, mais autour de moi personne n’était réellement créatif ! Gamin, je dessinais tout le temps, pour moi et pour les autres. Je bricolais aussi beaucoup et je passais mon temps à réparer et perfectionner les choses, à faire des maquettes. Manquant de connaissances techniques, je me suis donc dirigé vers une formation en Arts Plastiques et Arts Appliqués, cela allait de soi. Pendant 3 ans j’ai donc découvert la peinture, la craie, la sculpture, l’architecture mais surtout l’utilisation de matériaux en tout genre … J’ai pu affiner mes techniques d’assemblage… et créer de nouveaux objets. Comme une évidence, j’ai ensuite suivi un BTS en esthétique industrielle. J’avais dans l’idée de devenir designer industriel.

Avec l’arrivée de l’informatique, je me suis mis à l’infographie. J’ai appris tout seul. Le design d’objet, je le fais maintenant chez moi, je confectionne mes meubles, mes lampes… L’informatique, quant à elle, m’a permis – à travers un panel riche en logiciels de manier les formes, les couleurs et les textes. J’en ai fait mon métier. « Ce que j’aime, c’est répondre à une demande en proposant des univers graphiques cohérents, à partir de rien trouver une harmonie, proposer différentes solutions, réfléchir aux mots et slogans utilisés. En effet, on oublie souvent que les mots sont aussi importants que le graphisme ».

Depuis maintenant quinze ans, Samuel fait de l’infographie. Sur son ordinateur, il ne voit pas le temps passer, une idée en amène une autre, un graphisme en amène un autre… Aujourd’hui Samuel a quelques demandes de clients, mais il sait qu’il ne pourrait pas en faire un métier à plein temps parce que ce plein temps serait beaucoup trop envahissant. En tout cas si vous rencontrez Samuel, que vous êtes en panne d’idées graphiques, de pub, sachez qu’il en a plein sa besace et qu’il aime les partager.

18

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

Samuel Chapelière et Bernadette Célérau


Jeff Fillaudeau,Passion musique

En juin dernier, à la fête Far West, le piano “d’Uncle Jeff  “ nous a fait vibrer aux accents de ragtimes et boogies. Mais qui est Uncle Jeff ?… Pour l’occasion, grimé et amputé de sa sacro-sainte moustache il est méconnaissable. Même ses voisins des Brosses peinent à reconnaître Jean-François FILLAUDEAU. On a pourtant l’habitude de le voir au clavier. Plusieurs fois, les 21 juin, il sort le piano devant sa maison et toute l’impasse du calvaire improvise un barbecue en musique. Accompagné de ses élèves, il anime en 2011 le repas des aînés, d’autres fois celui de l’association Marie-Noëlle. En 2009, il participe à la fête de la musique de St Melaine, en organisant une scène classique, toujours avec ses élèves et des écoles de musique voisines. Cet espace a eu un succès mérité et ce n’est pas si souvent que la musique classique est mise en avant lors de cette manifestation. Pour Jean-François, la musique c’est une évidence, c’est viscéral. A 8 ans, avec un harmonica diatonique il montre des aptitudes pour la musique. A 11 ans, il en commence sérieusement l’apprentissage : solfège, piano et orgue. A l’age de l’orientation professionnelle, on considère dans son milieu que “ la musique n’est pas un métier “. C’est vers la sculpture sur bois, dans l’ameublement, que Jean-François continue son chemin. Mais le virus de la musique reste virulent. Viendront les cours de perfectionnement, d’abord à Cholet, puis au conservatoire de Caen au niveau fin d’étude et enfin avec l’organiste de la cathédrale de Nantes.

En parallèle, il rejoint des copains à l’harmonie de Boussay où il pratique la clarinette et le petit tuba. Il s’y investit en participant à la création de l’école de musique où il assure les cours de solfège, monte un orchestre junior puis prend la direction de l’ensemble. Plus tard il renouvellera l’expérience de musicien d’orchestre avec l’ensemble musical de Trélazé.

A 23 ans, Jean-François s’oriente vers la facture d’orgues, métier qui nécessite d’avoir l’oreille, une solide culture musicale et de maîtriser le travail du bois. Avec ce métier qui rejoint sa passion, il intervient dans toute la France sur des grandes orgues d’églises, de cathédrales, dans des conservatoires ou chez des particuliers. Dans les années 90, après 3 années d’ébénisterie et une formation dans le Gard, il crée son entreprise d’accord, restauration, vente et location de pianos, installée maintenant à Mozé. Jean-François pratique toujours assidûment le piano et aime à transmettre sa passion aux jeunes. Jean-François Fillaudeau, Bernadette Célérau, Dominique Blanc

23 rue du Bocage - 49610 MOZE SUR LOUET Tél. 02 41 45 30 43 - Fax : 02 41 45 74 83

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

19


Qu'est-ce qu'on mange aujourd 'hui  ? Quel est le point commun entre les familles

ORTION, LORIEUX, LEBRETON, ESNOU, LECLERQ, LEGRIS, GILLES-MACHEFEL, GELOT et RAYOT ? Ils ont tous été successivement propriétaires de l’actuel “ Petit Manoir “… et encore, il faudrait citer la famille RABINEAU, puisque Gilbert l’a acheté, juste après LEGRIS, pour que l’établissement ne soit pas transformé en maison d’habitation… Cela aurait été dommage… pour nos papilles !

AVANT

APRÈS

L’origine du bâtiment : Quand il a été construit, ce local servait de silo à grain pour la belle propriété qui jouxte l’église, l’ancien prieuré. La route qui descend des Brosses faisait un coude pour passer à droite par la rue St Pierre, et contourner l’église. Il suffit de consulter le cadastre Napoléonien pour le comprendre. Le silo faisait donc partie, en continuité, du clos de l’ancien prieuré.

LE PETIT MANOIR : l’origine de son nom Un des propriétaires de cette auberge avait déjà un établissement à St Sylvain, dénommé “ le Manoir “, en reprenant en 1978 celui de St Melaine, plus modeste, il a choisi tout naturellement le “ Petit Manoir “… il n’y a donc aucun lien avec une quelconque demeure à proximité… Laurence et Hervé RAYOT nous accueillent, en face de la mairie. Bonjour Laurence, bonjour Hervé, Comment devient-on restaurateur ? Hervé : Maître restaurateur, Gabriel, on ne réchauffe pas de plats. Tous nos produits sont travaillés en cuisine. Et il a fallu tout un apprentissage, et des emplois dans toutes sortes d’établissements, en Angleterre, en Alsace, chez Lenôtre, au Ritz, puis à Angers avant de nous installer à notre compte en reprenant le Petit Manoir. Laurence : il faut respecter tout un cahier des charges et passer un audit pour mériter le titre, accordé par arrêté préfectoral, et la plaque dorée apposée sur la façade.

Hervé : oui, l’idée c’est de proposer ce que l’on a envie, soi-même, de manger quand on va au restaurant.

Vous avez dû tout rénover pour vous développer ? Laurence : oui, et même construire. En plus d’une salle supplémentaire, prise sur le jardinet, nous avons aménagé une terrasse extérieure, et construit une cuisine aux normes. Nous Et alors, comment vous êtes-vous rencontrés ? avons ainsi porté notre capacité d’accueil à 80 couverts Laurence : chez Lenôtre à Paris, où mon frère à l’intérieur, et 40 en terrasse pour l’été. travaillait ; et comme j’avais toujours eu l’idée Alors, tous à table… !  d’installer un restaurant, nous avons conjugué nos Laurence et Hervé Rayot, efforts pour faire “ bon “ à des prix abordables. Du Gabriel Halligon menu ouvrier jusqu’à la carte.

20

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014


Des commerces ambulants Titre devant Saveurs d  'Aubance L’ARBRE À GALETTES

Delphine et son père Eric sont arrivés en janvier 2010 devant Saveurs d’Aubance. C’est après avoir travaillé dans une crêperie à Belle Île en Mer que Delphine a voulu prendre son indépendance. Revenant en Anjou, elle a proposé à son père de l’accompagner dans l’aventure, ils se sont lancés tous les deux dans leur camion, sillonnant les routes angevines depuis Denée pour se retrouver sur des marchés, des évènements et à plusieurs endroits fixes par semaine. « C’était une envie de travailler au niveau local et le contexte de l’épicerie coopérative de Saint Melaine sur Aubance nous a plu. Il y a aussi une notion d’économie et de déplacement, nous prenons des produits à l’épicerie et il y a un partage de la clientèle ». Les échanges avec la clientèle sont importants. « Il y a même deux enfants qui ne manquent pas un seul vendredi pour venir discuter avec nous, prendre des nouvelles, parler de leur journée à l’école et même faire de la publicité pour nous aux passants  ! Un côté chaleureux qui fait très plaisir, tout comme une mamie habitant à proximité du commerce, qui ouvre sa fenêtre chaque vendredi cherchant à savoir si nous sommes là, par l’odeur des crêpes et des galettes ! »  Enfin, des clients ayant loupé le passage des crêpiers dans une commune voisine, ne manquent pas de venir à Saint Melaine le vendredi soir pour se rattraper.

C’est depuis septembre 2009 que Renée Cottereau, notre poissonnière s’est installée devant le commerce tous les mercredis matins. 60 des 300 articles référencés sont présentés sur l’étalage. Poissons, coquillages et crustacés… non pas sur la plage abandonnée, mais cela sent bon l’odeur de la mer devant cette grande étendue. Les clients sont heureux de retrouver chaque semaine ces bons produits dans une ambiance chaleureuse. Renée, installée depuis 14 ans avec son mari Michel, aime le contact avec les clients, les conseiller et les faire patienter dans la file d’attente avec beaucoup d’humour. Il y a également un bel échange amical, chacun se demandant des nouvelles chaque semaine. Les clients apprécient aussi de la voir se rappeler leurs goûts. « C’est ce que les gens aiment, le côté relationnel, à cette échelle on connaît le nom, ce n’est pas un simple client ». Renée fait les marchés, elle aime l’ambiance melainoise où elle voit les habitués et de nouveaux visages à chaque fois. «  D’être installé ici, les commerçants groupés, s’apportent de la clientèle mutuellement, on avance main dans la main et on réhumanise ce lieu ». Renée Cottereau, Delphine et Eric Huguenard, Laure Halligon

POISSONNERIE COTTEREAU

N’hésitez pas à venir voir Renée les mercredis matin devant son bel étalage ramenant l’ambiance marine ; Delphine et Eric les vendredis soirs pour se régaler par la bonne odeur des crêpes et des galettes.

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

21


A la découverte de notre territoire

Lors d’un précédent fil de l’Aubance annuel, nous avions évoqué les recherches effectuées par les services archéologiques du département au lieu dit « le BEYEN ». Les sépultures exhumées sur une superficie de 4000 m² remonteraient à la dynastie mérovingienne. Le pré-rapport de Monsieur Arnaud RÉMY a identifié les vestiges et leur implantation sur le site, et les nombreuses questions qui se posent reçoivent une réponse dans le rapport final de cette fin d’année 2013. Avant de vous transmettre les résultats des analyses des services archéologiques et de l’étude des textes de cette période, un peu d’histoire nous permettra de nous replonger dans cette époque trouble. La dynastie franche mérovingienne qui règne sur la Gaule a été fondée par Clovis 1er, fils de Childeric 1er. Elle a duré plus de deux siècles et demi entre 481 et 751 après Jésus Christ. Le dernier mérovingien Childeric III, roi en 743, a été déposé et enfermé en 751 dans un monastère par Pépin le Bref, fondateur de la dynastie Carolingienne. Ce Pépin le Bref était fils de Charles Martel qui, comme chacun le sait, arrêta les Sarrazins à Poitiers en 732. Par la suite, l’illustre Charlemagne, empereur Carolingien et roi des Francs fera couronner son fils Louis Lepieux, le Débonnaire, à la tête du royaume Franc.

Cette dynastie marqua l’émergence d’une forte culture chrétienne parmi l’aristocratie, de l’implantation progressive de l’église et de la reprise de l’économie après l’effondrement de l’empire romain. Après les invasions barbares par les Alamans, les Burgondes, les Wisigoths et les Ostrogoths contrées par Clovis qui s’assura la possession de pratiquement toute la Gaule, trois grosses entités territoriales se forment progressivement au sein du royaume Franc.

Neustrie-Austrasie Bourgogne Seule l’Aquitaine passe sous l’autorité d’une dynastie de ducs indépendants. Dans ses six livres d’histoires, Grégoire de Tours rapporte la réalité des conflits sanglants qu’a connu la dynastie mérovingienne. A cette époque les assassinats étaient courants et même Saint Léger, archidiacre de Poitiers de 636 à 663 puis évêque d’Autun fut assassiné en 667, par Ebroin, maire du Palais de Neustrie, qui fût lui-même assassiné.

C’est à cette époque que Dagobert 1er, roi des Francs Mais il faut revenir à la dynastie mérovingienne de 629 à 639, roi d’Aquitaine et comte d’Anjou, précédente issue des peuples francs Saliens établis séjourne à plusieurs reprises dans la région et en au Vème siècle dans les régions de Cambrai et de particulier dans la résidence de la Goberderie à Doué la Fontaine. Tournai en Belgique.

Maçonnerie - Carrelage Cloisons sèches - Isolation Jérémy Gougeon

Travaux & Rénovation plus Un servic e en ez vous ! près de ch

gougeon.jeremy@sfr.fr 7 chemin de Toucheronde 02 41 45 76 47 49610 Saint Melaine sur Aubance 06 17 78 79 67

22

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

ules sur parc • Plus de 150 véhic utes marques s to • Neuf et occasion 02 41 57 72 67

www.rocadesud.fr


un village mérovingien à Haute Perche (suite) L’Occupation Mérovingienne À 5 km au sud d’Angers et au-delà de la Loire, le contournement routier du hameau de HautePerche a causé la découverte d’un site d’habitat du haut Moyen-Âge au lieu-dit le Beyen. La fouille, en 2011, a permis de mettre en évidence l’évolution de cette occupation entre le Ve et le XIIe siècle. En effet, l’occupation s’organise autour d’un parcellaire orthogonal en bordure d’un chemin. Ce parcellaire évolue avec divers aménagements, notamment l’installation d’un pressoir autour du VIIe siècle. Deux bâtiments ont été identifiés, l’un sur poteaux, l’autre sur solin de schiste. Ce dernier est doté d’un petit hypocauste daté du VIe siècle, associé à une annexe et un porche. À la fin du VIIe siècle, cette structure abandonnée est démolie, et le bâtiment est transformé en une chapelle funéraire qui accueille les sépultures de quelque 170 individus jusqu’au Xe siècle. Les abords du cimetière sont alors abandonnés. Le site est ponctuellement réoccupé au début du XIIe siècle avant d’être laissé à l’agriculture.

Fragment de chrisme trouvé dans un fossé lors du diagnostic. Tous ces éléments semblent provenir d’un même atelier, actif . Vè ou VIè siècle dans la région d’Angers

Chronologie : (1) Construction d’un bâtiment rectangulaire (7 x 9 m) sur solin de schiste ; (2) Percement de murs et construction d’un refend en dur formant un angle (2 x 4 m). À l’intérieur, le sol est creusé jusqu’au substrat, les murs sont doublés d’un soubassement de briques qui reçoivent un sol de mortier. Cette structure est chauffée par un foyer situé à l’ouest, dans l’ouverture. L’alimentation de ce foyer nécessite une aire de travail, abritée par une annexe construite à l’ouest, couplée à un probable porche au sud, sur toute la longueur du bâtiment. (3) La structure est démolie fin VIe - début VIIe et laisse place, après quelques décennies d’abandon, à des sépultures, dont l’implantation suggère des partitions ou aménagements dans et autour du bâtiment (4) Le bâtiment reste en élévation pendant toute la durée de la nécropole, avec une probable ruine partielle sur la fin (sépultures dans les murs) ; (5) fossés postérieurs… Michel Bazille, Gabriel Halligon

Essai de restitution du bâtiment avec ses annexes et l’hypocauste ; relevé des briques au estampées à motifs de frises

Un déroulement animé est disponible sur le site internet de la mairie :

www.saint-melaine-sur-aubance.fr/

Bulletin communal de St Melaine sur Aubance • année 2014

23


La maison RENET. 1er prix d'aquarelle - Oeuvre de Dany ROSSARD

Fil Aubance 2014  

Journal municipal de St Melaine sur Aubance Edition 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you