Page 1

‫ﺟـــﻤﻌﻴﺔ ﺍﻟـــــﺮﻳﻒ ﻟﻠﺘﻀــﺎﻣﻦ‬ ‫ﻭﺍﻟﺘﻨﻤﻴﺔ‬

‫ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ‬

‫‪Édition‬‬

‫ﺍﻟﻤﻬﺮﺟﺎﻥ ﺍﻟﻤﺘﻮﺳﻄﻲ ﻟﻠﺤﺴﻴﻤﺔ ﻭﺍﻟﻨﺎﻇﻮﺭ‬

‫‪festival Méditerranéen Al Hociema - Nador‬‬

‫ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔ‬ ‫ﺭﺍﻓــﻌــﺔ ﻟﻠــﺘــﻨﻤــﻴـﺔ‬ ‫‪La Culture‬‬

‫‪Vecteur de Développement‬‬

‫‪Dossier de présentation‬‬


‫الملف التقديمي‬ ‫ن‬ ‫ـى معكــم ومــن أجلكــم مســتقبال مختلفــا ‪،‬مســتقبال أكـ ثـر‬ ‫أيهــا الشــباب العزيــز‪ ،‬علينــا أن نبـ ي‬ ‫عــدال وكرامــة ‪ ،‬للنســاء والرجــال معــا‪.‬‬ ‫ف‬ ‫نعمــل مــن أجــل مرتك ـزات أكـ ثـر وضوحــا‪ ،‬ف ي� المجــاالت‬ ‫أن‬ ‫ـا‬ ‫ـ‬ ‫علين‬ ‫ـة‬ ‫ـ‬ ‫اهن‬ ‫ر‬ ‫ال‬ ‫ـات‬ ‫ـ‬ ‫التقلب‬ ‫ـل‬ ‫ـ‬ ‫ظ‬ ‫�‬ ‫ي‬ ‫االقتصاديــة واالجتماعيــة والثقافيــة أ‬ ‫والبيئيــة‪ ،‬علينــا أالعمــل يوميــا مــن أجــل أن‬ ‫والخالقيــة‪،‬‬ ‫ف‬ ‫ننـ يـر لكــم طريــق الغــد‪ .......‬يقــول ألـ بـرت أنشــتاين « ي� وقــت الزمــة ‪ ،‬يصبــح الخيــال أكـ ثـر‬ ‫أهميــة مــن العلــم»‪ ،‬ومــن أجــل الوقايــة‪ ،‬صــار مــن الـ ضـروري اســتقراء المســتقبل‪.‬‬ ‫أكــر‪ ،‬وجــب تجــاوز ثقافــة القــوة و الوهــم‪ ،‬والهيمنــة‬ ‫لضمــان توزيــع عــادل‪ ،‬وتضامــن ب‬ ‫ت‬ ‫ـى تفــرض العنــف الــذي نعيشــه منــذ قــرون‪ ،‬إىل ثقافــة بنــاءة همادهــا الحــوار‬ ‫الذكوريــة‪ ،‬الـ ي‬ ‫والتوافــق االجتماعــي‪.‬‬ ‫ئ‬ ‫ـا�‪،‬و الثقافــة المتعصبــة أحيانــا‪ ،‬إىل ثقافــة المواطنــة‬ ‫يجــب تجــاوز ثقافــة االنتمــاء الدوغمـ ي‬ ‫بالبــداع‬ ‫الشــاملة والمبنيــة عــى كفــاءات كل فــرد ‪ .‬ثقافــة طالئعيــة منفتحــة تتوخــى النهــوض إ‬ ‫والتعبـ يـر والفكــر‪.‬‬ ‫فيديريكو مايور ساراكوسا‪.‬‬ ‫المدير العام السابق لليونسكو‬

‫‪6‬‬


Dossier de présentation Chers jeunes, nous devons préparer pour vous et avec vous un avenir différent, plus juste, à l’échelle de la dignité humaine, de toute femme, de tout homme. Dans cette turbulence présente, nous devons nous efforcer d’avoir des points de repère bien clairs. Dans les domaines économique, social, culturel, éthique, environnemental, nous devons nous engager chaque jour davantage à éclaircir pour vous les chemins de demain. ………… Dans les moments de crise, seule l’imagination est plus importante que la connaissance, a écrit Albert Einstein. Il est urgent de prévoir pour prévenir. Avec un meilleur partage, une plus grande solidarité, transiter de cette culture de force, finalement masculine, d’imposition de la violence dans laquelle nous vivons depuis des siècles, à une culture de dialogue, de conciliation, de vie. D’une culture d’appartenance dogmatique, fanatique parfois, à une culture de citoyenneté globale, basée sur les qualités de tous les êtres humains. Une culture d’avant-garde, d’ouverture, pour promouvoir la créativité, la parole et la pensée. Federico Mayor Zaragoza Ex-Directeur Général de l’UNESCO

7


‫ف‬ ‫ت‬ ‫ـا� ف ي� التنميــة بــل وجــزءا ال يتجـزأ مــن العمليــة‬ ‫وذلــك وعيــا منــا بالــدور االســراتيجي و المحــوري للعامــل الثقـ ي‬ ‫التنمويــة باعتبارهــا عمليــة ‪ /‬صـ يـرورة مركبــة‪ ،‬شــاملة ومندمجــة ‪.‬‬ ‫و مــن أجــل بلــورة رؤيــة اسـ تـراتيجية لــدور أالثقافــة ف ي� تنميــة مندمجــة ومســتدامة للريــف ال بــد مــن االنطــاق‬ ‫مــن مرتك ـزات واضحــة مــن حيــث المنهــج والهــداف‪ ،‬وهــي المرتك ـزات التاليــة ‪:‬‬ ‫‪ -1‬أ‬ ‫الخــذ بعـ ي ن‬ ‫الخصوصيــة الثقافيــة للمنطقــة‪ ،‬وإدماجهــا ف ي� فأيــة اسـ تـراتيجيه تنمويــة محليــة‪ .‬وال‬ ‫ـل‬ ‫ـ‬ ‫عام‬ ‫ـار‬ ‫ـ‬ ‫االعتب‬ ‫ـ�‬ ‫ـن� أ‬ ‫شــك أن التقــدم المحــرز ف� السـ ي ن‬ ‫الخـ يـرة ‪ -‬والــذي كرســه دســتور ‪ - 2011‬ي� مجــال االعـ تـراف بالخصوصيــات‬ ‫ي‬ ‫الثقافيــة واللغويــة أ‬ ‫المازيغيــة ‪ ،‬يشــكل رافعــة مثــى لبلــورة اسـ تـراتيجية تنمويــة محليــة‪.‬‬ ‫‪ -2‬ف‬ ‫و� نفــس الســياق فــإن إطــار الجهويــة الموســعة المكرســة دســتوريا تشــكل الفضــاء االسـ تـراتيجي الرحــب‬ ‫ي‬ ‫الــذي بإمكانــه إعطــاء دفعــة قويــة لتنميــة مســتدامة إن تــم تفعيلهــا مــن طــرف كافــة المتدخلـ ي ن‬ ‫ـ�‪.‬‬ ‫‪ - 3‬وحـ تـى تلعــب الثقافــة المحليــة دورهــا المركــزي ف ي� التنميــة‪ ،‬ال بــد مــن تخصيبهــا بالمكتســبات الكونيــة ممــا‬ ‫يطــرح انفتاحــا دائمــا ومســتمرا ‪.‬‬ ‫المــد� ومســاهمته ف� التنميــة‪ ،‬يشــكل أحــد أهــم أ‬ ‫ن‬ ‫العمــدة ف ي� النهــوض التنمــوي‪ ،‬كمــا‬ ‫دور المجتمــع‬ ‫‪ - 4‬إن‬ ‫ي‬ ‫ي‬ ‫ف‬ ‫يعكــس ي� أهــم جوانــب مســاهمته المتنوعــة‪ ،‬فاعــا ثقافيــا بامتيــاز ( التحســيس ‪ ،‬التوعيــة‪)......‬‬ ‫ويعت� المهرجان المتوسطي الثامن محطة لتبادل الرأي ف ي� المحاور المركزية التالية‪:‬‬ ‫ب‬ ‫‪ 1‬الثقافة و التنمية – تجارب دولية‬‫ ‪ 2‬تقييم مسلسل تنمية منطقة الريف االوسط‬‫ن‬ ‫المد� ف ي� النهوض بالتنمية المستدامة‬ ‫‪ 3‬دور مؤسسات المجتمع‬‫ي‬ ‫‪ 4‬الجهوية الموسعة ودور العامل ف‬‫الثقا� ف ي� التنمية المستدامة‪.‬‬ ‫ي‬

‫المكتب االداري لجمعية الريف للتضامن و التنمية‬

‫‪8‬‬


‫المهرجان المتوسطي الثامن‬ ‫«الثقافة رافعة للتنمية»‬ ‫لقــد مـ ضـى العهــد الــذي كانــت تقــاس فيــه التنميــة عـ بـر مـ ش‬ ‫ـؤ�ات رقميــة بحتــة فقــط ‪ ،‬وأضحــى مفهــوم التنميــة اليــوم‬ ‫أكـ ثـر عمقــا وشــمولية‪ ،‬تتداخــل فيــه عوامــل كثـ يـرة و متعــددة ومختلفــة‪ ،‬ويقــاس بمــدى قــدرة أيــة اسـ تـر فاتيجية عــى‬ ‫النهــوض والتقــدم بكافــة المناحــي االجتماعيــة ‪ .‬فلقــد أضحــى محــور العمليــة التنمويــة وهدفهــا المركــزي ي� مفهومهــا‬ ‫النســان والجماعــات ش‬ ‫الب�يــة‪ ،‬وتبعــا لذلــك ظهــرت مفاهيــم جديــدة مثــل مفهــوم « التنميــة المســتدامة‬ ‫المعــارص‪ ،‬إ‬ ‫ت‬ ‫ش‬ ‫العمليــة التنمويــة بالمجــال‬ ‫ـى تربــط‬ ‫« ومفهــوم « التنميــة المندمجــة» و»التنميــة‬ ‫الب�يــة « والتنميــة المجاليــة « الـ ي‬ ‫والمحيــط وكــذا مفهــوم « التنميــة الثقافيــة» الـ ت‬ ‫ـى تؤكــد عــى الــدور المحــوري للثقافــة ف ي� تحقيــق تنميــة متكاملــة‬ ‫ي‬ ‫للنســان وللمجموعــات ش‬ ‫الب�يــة‪.‬‬ ‫وشــاملة إ‬ ‫ف‬ ‫هائــا‪،‬‬ ‫نفســه تطــورا‬ ‫قفــزة نوعيــة جديــدة‪ ،‬عــرف مفهــوم الثقافــة‬ ‫و� الوقــت الــذي عــرف فيــه مفهــوم التنميــة‬ ‫ي‬ ‫أ‬ ‫ق‬ ‫ف‬ ‫ت‬ ‫ولــم يعــد‬ ‫د�‬ ‫ـى يتــم‬ ‫ـر� الفكــري وال ب ي‬ ‫تلقينهــا ي� المــدارس العرصيــة ‪ .‬بــل أصبحــت مرادفــا للـ ي‬ ‫يحيــل إىل المعــارف الـ ي‬ ‫أ‬ ‫ف‬ ‫واالجتماعــي للف ـراد والجماعــات‪ ،‬و نظريــة ي� الســلوك بمــا يرســم طريــق الحيــاة إجمــاال‪ ،‬وبمــا يتمثــل فيــه الطابــع‬ ‫الممــرة للمقومــات ت‬ ‫الــى ي ز‬ ‫يز‬ ‫تمــر بهــا عــن يغ�هــا‬ ‫العــام الــذي ينطبــع عليــه شــعب مــن الشــعوب‪ ،‬وهــي الوجــوه‬ ‫ي‬ ‫ن‬ ‫والقوانـ يـ� والتجــارب‪.‬‬ ‫مـفـن الجماعــات بمــا تقــوم بــه مــن العقائــد والقيــم واللغــة والمبــادئ‪ ،‬والســلوك والمقدســات‬ ‫ـون أ‬ ‫والخــاق والقوانـ ي ن‬ ‫ـ�‬ ‫و� جملــة واحــدة فــإن الثقافــة هــي الــكل المركــب الــذي يتضمــن المعــارف والعقائــد والفنـ‬ ‫ي‬ ‫والعــادات‪.‬‬ ‫ف‬ ‫ت‬ ‫ين‬ ‫الثقــا�‬ ‫االعــراف بالبعــد‬ ‫الماضيــ� فعــى أهميــة‬ ‫مــن هنــا أكــدت مؤتمــرات « اليونســكو « العديــدة ف ي� العقديــن‬ ‫ي‬ ‫المشــاركة ي� الحيــاة الثقافيــة مــع دعــم التعــاون‬ ‫ـن منــوال التنميــة والتأكيــد عــى الهويــات الثقافيــة‪ ،‬وفتــح آفــاق‬ ‫ضمـ‬ ‫ف‬ ‫ف‬ ‫ض‬ ‫و� آن واحــد التعدديــة الثقافيــة‪ ،‬حيــث تصبــح‬ ‫ـدول ‪ .‬ولذلــك‪ ،‬فإنــه مــن الــروري اعتمــاد القيــم الكونيــة‪ ،‬ي‬ ‫الثقـ ي‬ ‫ـا� الـ ي‬ ‫المحافظــة عــى تعدديــة المبــادرات الثقافيــة وحمايتهــا قصــد دعــم التفاهــم واالعتبــار‬ ‫ـة‪،‬‬ ‫ـ‬ ‫الثقافي‬ ‫ـات‬ ‫ـ‬ ‫السياس‬ ‫ـة‬ ‫مهمـ‬ ‫أ‬ ‫أ‬ ‫ف‬ ‫ت‬ ‫ن‬ ‫واالحــرام بـ يـ� فالف ـراد والوطــان ي� مجابهــة مخاطــر الرصاعــات والتغلــب عليهــا‪ ،‬هــذا مــا جعــل الثقافــة بالمنظــور‬ ‫الكـ ن‬ ‫النســانية مــن منطلــق أن الثقافــة – كمــا ســبق الذكــر‬ ‫ـو� الجديــد ي� قلــب عمليــة الوجــود البـرش ي‪ ،‬وعمليــة التنميــة إ‬ ‫ي‬ ‫ت‬ ‫ـرة روحانيــا أو ماديــا وفكريــا وحســيا‪ ،‬وهــي الــى تمـ ي ز‬ ‫ هــي مجمــل الخطــوط الممـ ي ز‬‫ـر مجتمعــا مــا أو مجموعــة اجتماعيــة‬ ‫ي‬ ‫وتعـ نـى الفنــون آ‬ ‫والداب وطــرق الحيــاة ومنظومــة القيــم والتقاليــد والمعتقــدات‪.‬‬ ‫ي‬ ‫مــن هنــا فتنظيمنــا للمهرجــان المتوســطي ف ي� دورتــه الثامنــة تحــت شــعار « الثقافــة رافعــة للتنميــة « ليــس رغبــة ف ي�‬ ‫تغيـ يـر شــعار المهرجــان مــن دورة اىل أخــرى ‪ ،‬بــل إن االمــر يؤكــد عــى اســتمرارية عملنــا الــذي تــم تدشــينه منــذ ســنة‬ ‫‪ ،2005‬حيــث اســتطعنا أن نجعــل مــن كل الــدورات الســابقة فضــاء مفتوحــا وخصبــا للفرجــة الخالقــة واالحتفــال‬ ‫ـ� الشــعوب والحــوار بـ ي ن‬ ‫الجماعــي االيجـ بـا� والتواصــل بـ ي ن‬ ‫ـ� الثقافــات والحضــارات‪ .‬خاصــة وأن المنطقــة تســتحق أن‬ ‫ي‬ ‫تلعــب دورا رياديــا ف ي� هــذا المجــال‪ .‬لــذا فه فــذه الــدورة نريدهــا إطــارا مالئمــا إلثـراء الفكــر والحــوار حــول قضايــا التنــوع‬ ‫والتبــادل الثقافيـ ي ن‬ ‫اليجابيــة ي� التنميــة المســتدامة‪.‬‬ ‫ـ� وأبعادهمــا إ‬

‫‪9‬‬


Présentation du festival Méditerranéen Al Hociema - Nador 8e édition La culture Vecteur de Développement

Différemment de L’ère ou la quantification basée, purement et uniquement, sur l’approche statistique qui était le seul moyen permettant de répondre aux besoins multiples de la question du développement, La notion de développement est désormais plus profonde et englobante, car des facteurs divers et variés y prennent part et qui s’apprécie aujourd’hui à l’aune de la capacité des stratégies adoptées à faire avancer et progresser la dans tous les domaines De ce fait, le processus de développement, dans son acception la plus large, a pour axe d’action l’Homme et les communautés humaines et qui pourrait se joindre dans ce contexte aux autres notions fondamentales qui ne sont pas des moindres tels que« Développement durable », Développement territorial  ,Sans parler bien entendu du développement culturel qui reste à nos yeux le pivot central d’un développement intégré et global de l’Homme et des communautés. Cette dernière a connu au fil des temps, une évolution conséquente car elle ne renvoie plus aux simples connaissances acquises comme il était le cas auparavant, bien au-delà, elle est synonyme du progrès littéraire, intellectuel et social des individus et des communautés dans toutes ses composantes vitales. lors des nombreux congrès de l’UNESCO, spécialement des deux dernières décennies, les états membres ont affirmé l’importance de prendre en considération la dimension culturelle dans les projets de développement, à travers la consolidation de l’identité culturelle et de s’y intéresser beaucoup plus, afin de participer à la promotion des valeurs universelles telles qu’elles sont reconnues. Par ailleurs, la diversité culturelle peut jouer un rôle prépondérant dans un monde agité à travers la création des conditions favorables à une paix pérenne et un respect durable entre les individus et les nations, pour mettre fin aux dangers inhérents aux conflits ici et la, et instaurer des nouvelles relations basées sur l’entente et la solidarité effective. Dans ce sens , l’organisation du festival méditerranéen dans sa huitième édition sous le thème « la culture vecteur de développement » n’est pas un choix dicté simplement par le désir de changer le thème du festival d’une édition à une autre, mais bien au contraire, pour affirmer la continuité de notre travail entamé depuis 2005 qui était une occasion de créer des moments de joie et un espace convenable pour entretenir le dialogue des peuples, des cultures et des civilisations Et vue les spécificités dont bénéficie la région du rif, nous voulons que cette édition soit une véritable référence en matière de l’enrichissement intellectuel et un pont vers un dialogue interculturel réel autour des questions de la diversité, de l’échange culturel et leurs impacts positifs sur le développement durable et ceci à travers. La valorisation du patrimoine culturel de la région, et son intégration dans toutes les stratégies locales de développement.

10


La mise en place de la régionalisation avancée considérée comme étant l’espace stratégique idéal capable de donner un puissant élan au développement durable Le renforcement du rôle de la société civile et sa contribution au développement culturel de la région. Toutes ces questions et autres seront débattues lors de La huitième édition du festival méditerranéen qui se veut une occasion d’échange d’opinions et sources de recommandations pour une politique culturelle efficiente : 1- La culture et le développement – Expériences à travers le monde. 2- Évaluation du processus de développement dans la région du Rif 3- Le rôle de la société civile dans le progrès du développement durable.

Le Bureau administratif A.R.I.D.

11


‫أهداف المهرجان المتوسطي‬ ‫ف‬ ‫ن‬ ‫والقتصــادي‬ ‫ المسـ‬‫ـى إ‬ ‫ـاهمة ي� التنميــة السوســيو اقتصاديــة والثقافيــة للمنطقــة عـ بـر خلــق فضــاءات للتنشــيط الفـ ي‬ ‫والريـ ض‬ .�‫ـا‬ ‫ي‬ .‫القتصادية والسياحية والطبيعية لمنطقة الحسيمة‬ ‫ إبراز المؤهالت إ‬-

‫ وتشــجيع رجــال أ‬، ‫ وخلــق جاذبيــة اســتثمارية‬، ‫ التســويق العالمــي للمنطقــة‬- ‫العمــال مــن داخــل وخــارج المنطقــة‬ ‫عــى النخــ إراط ف� أ‬ .‫الوراش المفتوحــة‬ ‫إ‬ ‫ي‬ . ‫ دعم ومصاحبة المواهب المحلية الصاعدة ف ي� كل المجاالت‬.‫العتبار لدور أبناء الجالية المنحدرين من المنطقة والعمل عىل شإ�اكهم ف ي� مختلف أنشطة المهرجان‬ ‫ إعادة إ‬‫ف‬ ‫والثقا� ن‬ �‫والف‬ ‫ تنمية المنطقة عىل المستوى السياحي‬‫ي‬ ‫ي‬ ‫ب� حضارات البحر أ‬ ‫ إغناء التنوع ف‬‫الثقا� وتقوية التواصل والتبادل ي ن‬ .‫البيض المتوسط‬ ‫ي‬ ‫ن‬ ‫ت‬ ‫ت‬ ‫ن‬ ‫والختــاف وإشــاعة قيــم‬ ‫ وتقويــة ثقافــة الحــوار إ‬، ‫ـى المتوســط‬ ‫ـى ضفـ ي‬ ‫ دعــم وإشــاعة القيــم المشــركة بـ يـ� مواطـ ي‬. ‫التســامح‬

Objectif global : Contribuer au développement socio-économiques culturelles de la région par le biais de création des espaces d’animation économique, artistique , sportive , et de diversité culturelle et d’échange entre les différentes civilisations de la méditerranée .

Objectifs spécifiques : - Promouvoir les ressources économiques culturelles et humaines de la région. - Promouvoir la région au niveau touristique, culturel et artistique. - Offrir un espace de distraction et de fête aux habitants d’Al-Hoceima et ses nombreux visiteurs. - Encourager le dialogue entre les cultures de la méditerranéen. - Encourager l’interaction et l’échange entre les civilisations et les cultures du bassin Méditerranéen. - Renforcer les valeurs communes des citoyens des deux rives de la méditerranée. - Valoriser le rôle des MRE dans l’enrichissement de l’art et de la culture Amazigh, méditerranéen et universelle. - Encourager la participation des nouvelles générations des MRE dans toutes les activités du festival.

12


‫البرنامج الفني المؤقت‬

‫‪13‬‬


14


Organigramme

15


‫األنشطة الموازية‬ ‫ـول الثقافــة والتنميــة يؤطرهــا فريديريكــو مايــور ساراكوســا ‪ ،‬الرئيــس الســابق لليونيســكو ‪ ،‬يناقشــه‬ ‫ •نــدوة دوليــة حـ‬ ‫فعاليــات دوليــة ف ي� الموضــوع ‪.‬‬ ‫ •ندوة محلية لتقييم مسلسل التنمية بالريف‪.‬‬ ‫ن ت‬ ‫ـ� عـ بـر إحضــار أفالكــو المشــارك ف ي� مهرجــان برســت بســاحة‬ ‫ •تنشــيط يــوم البحــر لتثمـ يـ� الــراث البحــري المحـ ي‬ ‫محمــد الخامــس بالحســيمة ‪ ،‬بالتعــاون مــع الجهــة و جمعيــة الصداقــة مــع الشــعوب المتوســطية لتبقــى زيارتــه‬ ‫مفتوحــة طيلــة أيــام المهرجــان تحــت شإ�اف ومتابعــة الســيدة ليــى مزيــان ‪.‬‬ ‫ـى العالــم وفريــق شــباب الريــف الحســيمي وفــرق وطنيــة أخــرى ف ي� كــرة القــدم المصغــرة بتنســيق مــع‬ ‫ •دوري لريفـ ي ي‬ ‫إدارة شــباب الريــف الحســيمي ‪.‬‬ ‫ •مسابقة للغوص بتنسيق مع الجمعيات المحلية المهتمة ‪.‬‬ ‫ف‬ ‫سك الناظور تحت شإ�اف جمعيات محلية مهتمة ‪.‬‬ ‫ •مسابقة ي� الجيت ي‬ ‫ •تنظيم نصف ماراطون أريد بأجدير الحسيمة بتنسيق مع الفعاليات ا لرياضية المحلية ‪.‬‬ ‫ـا� باعتبــار احتفــال الجمعيــة بســنة المجاهــد عبــد الكريــم‬ ‫ •معــرض فكتــب مفتــوح ف ي�‬ ‫موضــوع عبــد الكريــم الخطـ ب ي‬ ‫الخطـ بـا� � الذكــرى الخمسـ ي ن‬ ‫ـ� لوفاتــه ‪.‬‬ ‫ي ي‬ ‫ت‬ ‫أبال ‪.‬‬ ‫ •معرض ال�اث المادي للمنطقة بالتنسيق مع الكفاءات النسائية تتواله السيدة ليىل ي‬ ‫ •ورشــات مفتوحــة لنســاء المنطقــة ‪ :‬قوانـ ي ن‬ ‫ـ� وحقــوق ‪ /‬صحــة ‪ /‬طبــخ ‪ /‬نقاشــات مفتوحــة ‪ ،‬تتكلــف بهــا الســيدة‬ ‫حوريــة الهمــس ‪.‬‬

‫‪16‬‬


Activités parallèles •

Conférence internationale sur la culture et le développement encadrée par Féderico Mayor Zaragoza, ex-président de l’UNESCO.

Conférence nationale pour évaluer le processus de développement dans le Rif.

Animation de la journée de la mer pour mettre en valeur le patrimoine maritime local, ce, en exposant le navire « Agarabot » participant au festival de Brest à la place Mohammed V à El Hoceima, en partenariat avec la région et l’association de l’amitié entre les peuples de la Méditerranée, sa visite resta ouverte au public tout le long de la durée du festival sous la supervision de Madame Laïla Mezyan.

Tournoi pour les Rifains du monde et Chabab Rif Al Hoceima et d’autres équipes nationales de minifoot, en coordination avec la direction du Chabab Rif Al Hoceima.

Une compétition de plongée sous-marine en coordination avec des associations locales intéressées.

Une compétition de Jet-ski à Nador supervisée par des associations locales intéressées.

Organisation du semi-marathon ARID entre Ajdir et Al-Hoceima en coordination avec les acteurs sportifs locaux.

Exposition de livres au sujet de Abd Al-Karim al-Khattabi, à l’occasion de la célébration par l’association de l’année de Abd Al-Karim al-Khattabi à l’occasion du cinquantenaire de son décès.

Exposition du patrimoine matériel de la région en coordination avec des compétences féminines, s’en chargera madame Laïla Abali.

Ateliers ouverts aux femmes de la région : lois et droits / Santé / Cuisine / débats ouverts, sous la responsabilité de madame Houria AlHams.

17


Marcel Khalifé

Marcel Khalifé (1950, Amchit, Mont-Liban) (‫ )ةــفيلخ ليــسرام‬est un compositeur libanais, chanteur et oudiste, considéré comme Palestinien en Palestine, Libanais au Sud-Liban, il se voit lui-même comme un musicien arabe. De 1970 à 1975, il étudie puis enseigne le oud au conservatoire de Beyrouth. En 1976, il crée l’ensemble Al Mayadeen et devient internationalement célèbre, notamment pour ses chansons Oummi (Ma mère), Rita w’ alBundaqiya (Rita et le fusil) et Jawaz as-Safar (Passeport), inspirées des poèmes de Mahmoud Darwich. Il reçoit le Palestine Award de la musique et donne l’argent de la récompense au Conservatoire National de la Musique de l’Université de Beir Zeit en Palestine. En 2005, il est nommé artiste de l’UNESCO pour la paix par le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura en « reconnaissance de son engagement fervent et généreux en faveur du patrimoine musical ». Ses deux fils, Rami et Bachar sont aussi des musiciens. Le premier est pianiste le second percussionniste.

18


Idir

Idir (en kabyle Yidir), de son vrai nom Hamid Cheriet (en kabyle Hamid Ceryat), né en 1949 en Algérie, dans le village d’Aït Lahcène dans la commune actuelle de Beni Yenni en Grande Kabylie, est un chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien Algérien de musique kabyle. Il ne se destinait pas à la chanson. Son nom d’artiste signifie d’ailleurs en berbère : « Il vit », nom traditionnellement donné à un enfant né difficilement, pour l’encourager à vivre. Mais un de ses premiers titres, A Vava Inouva devient rapidement un tube planétaire, dans les années 1970, le premier grand tube venu directement d’Afrique du Nord. Sa carrière est marquée par une irruption soudaine au premier rang, puis une éclipse volontaire d’environ une dizaine d’années à partir de 1981. Ses albums solos sont rares, quatre en quatre décennies. Mais l’œuvre d’Idir a contribué au renouvellement de la chanson amazighe, et a apporté à la culture berbère une audience internationale.

19


Cheb Khaled

Cheb Khaled de son vrai nom, Hadj Brahim Khaled est né le 29 février 1960, dans le quartier Elkmine de Sidi El Houari, bourg situé dans la banlieue d’Oran (Algérie). Dès l’âge de neuf ans, Cheb Khaled intègre le groupe phare de sa ville, Les Cinq Étoiles. Il apprend guitare, piano, flûte et accordéon à l’école, qu’il quitte dès seize ans, convaincu que son destin passe par une carrière dans la chanson. Son père, policier ne percevant qu’un modeste salaire, voit d’un œil sévère ce choix risqué. Dès 1974, il se produit régulièrement dans les cabarets oranais, et enregistre son premier 45 tours « La Route du Lycée ». Le disque fait parler de lui, mais ne rapporte rien à Cheb Khaled si ce n’est une renommée naissante, et il ne survit que grâce à des emplois de garçon de café, ou de cireur de chaussures. Il se produit de façon systématique dans les cérémonies de mariage ou de circoncision, et les lieux de plaisir de la côte, où il parfait son métier. Deux années plus tard, « El Marsam » est sa première chanson à recueillir un important succès à travers tout le pays. Sa voix puissante fait merveille dans cet appel à l’amour, et aux plaisirs charnels. En 1992, l’album « Cheb Khaled, produit à Los Angeles par Don Was, enregistre un succès phénoménal au Maghreb ainsi qu’en France, en outre cet album rentre dans la liste des 50 albums les plus vendus en France et réalise un succès remarquable au Brésil. Le titre « Didi » est le premier grand succès du raï. C’est ce titre qui popularisa à grande échelle cet album. En 1996, il enregistre l’album « Sahara » en collaboration avec Jean-Jacques Goldman. Il chante en duo avec Mylene Farmer « La Poupée qui fait non » sur scène lors de certaines dates du Tour 96 de Mylene Farmer. En 2004, il participe au CD « Agir Réagir » en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d’Al Hoceima. En 2006, il chante en duo avec Cameron Cartio le tube de l’été « Henna ». Durant la même année, il chante à San Fransico avec Santana, la chanson « Love to the people » et en 2007, il chante en duo avec Melissa, le titre « Benthi ». Cheb Khaled, estimant être victime de la pression fiscale française, s’exile au Luxembourg. Même si l’on peut constater aujourd’hui une perte de vitesse dans sa carrière, il reste, très symboliquement et l’un des rares chanteurs, qui a offert d’autres perspectives, et d’autres plaisirs, à toutes les audiences de la planète

20


Ensemble « Roustavi » Danses internationales Ukrainienne, Russe, Grèce, Espagnole et Gitan

Au cours de plusieurs années, l’ensemble « Roustavi » de Géorgie a parcouru de nombreux pays. Les danseurs de « Rustavi » ensemble sont remarquables, dont l’art est imprégné de grand talent, des sentiments chaleureux et de bonne volonté. Le groupe présente un spectacle haut en couleur. Le spectacle de cette troupe révélera la richesse du répertoire de ce merveilleux pays. Une chorégraphie synchronisée au millimètre près, a dévoilé la richesse culturelle de ce pays. « Rustavi » effectue des danses où les jeunes dansent sur leurs orteils sans l’aide de chaussures « bloc » et les jeunes femmes qui semblent être plutôt volant de danse. L’ensemble affiche à la fois la vivacité et la coloration fantastique, qui mettent en valeur la beauté des femmes de la Géorgie. Il ya beaucoup de subtilité et délicatesse dans la performance globale. Les danseurs de « Rustavi » ensemble sont remarquables, dont l’art est imprégné de grand talent, des sentiments chaleureux et de bonne volonté.

21


Cheb Bilal

Cheb Bilal Né le 23 juillet 1966 en Algérie, Cheb Bilal a été élevé à Oran et y a suivi les cours du conservatoire de musique. Parfaitement bilingue, il a aussi appris son métier en se produisant dans de nombreuses fêtes et mariages locaux. Il forme le groupe El Ahouar dans les années 80 et remporte, en 1987, le premier prix d’un concours de chansons. C’est au moment où il devient une superstar dans son pays natal qu’il rejoint la plus méditerranéenne des villes françaises. Marseille Cap sur Marseille en 1989. Dans la cité phocéenne, il continue d’écumer les manifestations en tous genres et fait connaître son œuvre par la diffusion d’une soixantaine de cassettes audio (à retenir Ghorba ou L’herm, la toute première). Il y fait ses vrais débuts sur scène, en ouverture de Cheb Hasni, autre légende d’Alger, assassiné le 29 septembre 1994 par des islamistes. Le public marseillais est conquis… Un bouche-à-oreille efficace lui permet petit à petit d’attirer l’attention des médias. Sidi Sidi En 2002, c’est enfin la reconnaissance avec une signature dans un label important et la parution d’un véritable premier album, Sidi Sidi. Cheb Bilal y présente une musique assez traditionnelle, mais teintée de cuivres, de violons et de congas ! Les chansons sont interprétées soit en français, soit en arabe. C’est une véritable promenade méditerranéenne. Il rejoint ainsi les Khaled, Faudel et autres Cheb Mami dans le club très fermé des vedettes du raï. En 2003, il publie l’album Fakou et participe ensuite à un disque de jazz, Les enfants de Marguerite-Marie.

22


Casta Cali

Casta Cali pratique de la rumba espagnole, un subtil mélange de chants espagnols et arabes. Histoire d’une communauté nomade partie de l’Inde en passant par l’Égypte avant d’arriver en Espagne. Une errance qui a donné naissance à des chants qui explosent comme des petits morceaux d’humanité. Les frontières disparaissent pour inventer un pays dont les spectateurs deviennent voyageurs à chaque concert. Tout cela dans une ambiance chaleureuse et généreuse avec un sens unique et très présent : la fête... Casta Cali sont fiesta gitane et finesse arabo-andalouse. Issu du Centre Culturel Gitan, le groupe fait voyager tout au long de leur spectacle, incarnant à merveille l’esprit gitan au travers des chants raillants et des envolées de guitare espagnole. La danseuse Macarena Vergara édulcore de ses sévillanes et de sa chaleur l’ambiance feu de camp.

23


Manuel Lorente

Manuel Lorente (Vélez Benaudalla, Granada 1956). Familier avec le flamenco dès l’enfance, il a complété sa formation dans les années quatrevingt avec des séjours prolongés à Madrid, Jerez et Grenade Sacromonte. Acquérir de l’expérience avec des figures de son temps comme Camarón de la Isla, avec qui il a collaboré pendant cinq ans, Enrique Morente et Habichuelas Pepe. De 1982-1992 joue activités professionnelles en tant que producteur, réalisateur et montre de l’agent de talent, les festivals et les artistes. Depuis cette date, se consacre à la composition et à l’interprétation du documentaire ethnographique bandes originales, des expositions et des enregistrements en développant un style de fusion du flamenco et de la musique électronique. Comme ethnographe musical, a fait des activités de coordination telles que des colloques et des magazines internationaux de musique à la rédaction d’articles, de conférences et livre « Ethnographie anthropologique du flamenco à Grenade », le résultat d’une thèse de doctorat en anthropologie culturelle en 1999. Depuis 2000, il a développé un récital de chemin constant chanteur de flamenco classique, se produisant avec succès dans des lieux nationaux et internationaux tels que Paris, Rabat, Tanger, Grenade, Murcie, Belfort, Assilah, Antilles françaises... La chanteuse suit le style de l’école de Cadix et Enrique Aurelio Selles Didyme. Parmi son répertoire comprend généralement des marteaux, Seguirillas, soleares bulerías solea, lanières, Malaga, tarantas, fandango, Granainas, tanguillos, jaberas, tangos, bulerías, joies... Ceci est souligné dans son cinquième album « Décanter flamenco », publié en 2005 avec la collaboration du guitariste et percussionniste Paco Cortés regretté José Antonio Galicia.

24


Muslim

Muslim est né à Tanger le 10 décembre 1981. Il commence sa carrière de rap en 1995, un an plus tard il rencontre un groupe nigériens qui partage le même style que lui et bâtirent ensemble un groupe, quelques temps plus tard, la carrière de Muslim devient une carrière Solo. En tant que chanteur compositeur, Muslim travaille minutieusement, les mélodies de ses chansons. Et deviennent très vite une critique très acide contre tout type d’abus. L’incompréhension, la timidité et le marché inhospitalier de la musique n’ont pas arrêté ce jeune chanteur, qui sort aux rues de Tanger à la recherche de l’inspiration et d’autres aventuriers qui relatent les galères de la ville, et les cauchemars des pauvres entre l’enclume de l’oublie officiel et du marteau des drogues. Muslim croit qu’il a réussi à atteindre son objectif, mais regrette amèrement qu’il ne puisse pas vivre de sa musique.

25


Rachid Kasmi, le miroir du Rif Rachid Kasmi est un chanteur marocain considéré comme l’une des meilleures références de la musique rifaine. En effet, l’artiste a réussi l’exploit de mélanger les rythmes traditionnels du Rif avec des sonorités empruntées au bendir. Il faut dire que Rachid Kasmi sait de quoi il parle : il maîtrise parfaitement toutes les musiques présentes au Maroc. Originaire de la région de Regada dans le Rif, il va puiser dès son enfance toutes les influences musicales qui construiront son univers créatif à l’âge adulte. Aujourd’hui, Rachid Kasmi se produit dans des mariages et autres cérémonies, et son agenda ne désemplit pas ! Aussi est-il régulièrement appelé en Europe et particulièrement en Belgique où il est souvent invité à se produire.

26


Mazagan

L’Histoire de Mazagan remonte à 1997 quand Issam kamal retrouvait ses amis d’adolescence Hammouda, Abdelhak et Younes pour partager des moments de musique autour d’un café sous la belle étoile. Ne disposant pas d’un lieu de répétition, le quartet, inséparable, investie pendant tout l’été 1997 une des rues de la ville et compose ces toutes premières chansons sous les regards de tout le quartier. En janvier 1998, Issam kamal propose de créer un groupe en bonne et due forme. Parmi plusieurs propositions de noms (Mazagan, Bip Sonor, Nour...) « Mazagan » a été choisi car il représente fidèlement l’appartenance et l’orientation culturelle du groupe. Quelques moi plus tard, Issam Kamal âgé de 15 ans, va à la rencontre du délégué du ministère de la culture à El Jadida pour lui proposer de soutenir le groupe, ainsi Mazagan monte pour la première fois sur scène le 3 juillet 1998 dans le parc Mohammed V devant un public de 10 000 personnes. Le groupe à chanté des reprises uniquement (raï et Gnaouas) et a mérité la sympathie de l’audience. Après ce petit succès, le groupe est très motivé et décide de participer au « Boulevard des jeunes musiciens », l’unique tremplin de jeunes groupes au Maroc qui a lieu annuellement à Casablanca dans la salle de la FOL (fédération des œuvres laïques). N’ayant pas de batteur ni de bassiste, Mazagan n’a pas réussi aux présélections de 1999, ni à celles des années suivantes. En 2004, Mazagan emprunte la salle de projection de l’alliance franco-marocaine d’El Jadida pour y enregistrer sa première démo incluant 3 compositions (Allah Allah, Mina, La casa d’España) et 1 reprise (laâbou Bik) de l’Orchestre national de Barbès. La démo joue son jeu et Mazagan est accepté finalement pour jouer au Boulevard des jeunes musiciens. Entre temps, Issam Kamal et Younes Ramzi partent le 3 avril 2004 en France en tournée avec le groupe « Afouss ». Après un mois de tournée, et suite à une mésentente avec le leader du groupe, Younes Ramzi part s’installer en Italie et Issam Kamal décide de quitter « Afouss » et rentre au Maroc avec un seul objectif en tête, le boulevard des jeunes musiciens.

27


Hamid El Kasri

Né en 1961 à Ksar-el-Kebir, au nord du Maroc, Hamid El Kasri est un musicien et chanteur marocain de musique Gnawa, qu’il a littéralement dans le sang, puisque sa famille paternelle descend d’une longue lignée d’esclaves soudanais venus il y a longtemps au Maroc. À 7 ans à peine, Hamid El Kasri se passionne pour le guembri auquel l’initie le mari de sa grandmère et débute son enseignement auprès des grands maîtres « maalems » Abdelouahed Stitou et Alouane. Doté d’une voix puissante et d’une personnalité qui va avec, Hamid El Kasri a su s’établir en tant que véritable référence de la musique Gnawa au Maroc. Grâce à sa parfaite compréhension et sa maîtrise de ce style musical spirituel, Hamid El Kasri a trouvé le parfait mélange entre le genre Gnawa du Nord du Maroc et celui du Sud, fusionnant les deux pour offrir un son envoutant. Ses textes sont issus du folklore Gnawi marocain et portent des titres comme « Chorfa », « Bacha Hammo », « Hamdochia » ou encore « Hamouda ». Hamid El Kasri s’illustre aussi avec des chansons à nuances religieuses qu’il interprète avec émotion et éloquence. Ayant grandi dans un univers propice à ce destin d’homme de musique, Hamid El Kasri a initié sa fille de 13 ans au répertoire Gnawi. Un héritage précieux que l’adolescente comprend et chérit afin de pouvoir un jour, elle aussi, le transmettre à sa descendance. Hamid El Kasri figure sur « Gnawa House Songs » en 2007 une compilation qui se trouve être l’une des plus belles de musique Gnawa de nos jours, incluant aussi les voix des maalems Abdelkébir Merchane et Hassan Boussou. En 2010, Hamid El Kasri enregistre un duo avec le Roi du Raï Cheb Khaled sur la chanson « Mimoun ». Le titre n’est qu’un parmi de nombreux succès de Hamid El Kasri qui est souvent l’invité d’honneur à des émissions de la télé maghrébine et se produit en concert dans le monde entier.

28


Hamid Bouchnaq

Hamid Bouchnaq a 6 ans, il se produisait déjà sur scène, à Oujda, avec ses frères. Hamid a fait figure d’enfant prodige parce qu’il a débuté comme percussionniste et chanteur précoce. « On a été les premiers à électrifier la musique marocaine.... À 23 ans, il devient une vedette de stature internationale; le rai est sa musique de prédilection, mais le Malhoun, le Gharnati et le Gnaouis

29


Abdelmoula

Abdelmoula est un artiste marocain d’origine amazighe. Né dans les années 1960 dans le Nord du Royaume du Maroc. Abdelmoula chante essentiellement la musique du Rif, région montagneuse située dans le Moyen Atlas, et dont la langue principale est l’Amazigh. Abdelmoula a grandi au sein d’une famille de mélomanes. Son frère Abdelmoula Junior est également un chanteur de grand talent. Ce chanteur passionné de rai dispose à ce jour d’une belle discographie. À commencer par « Saf Saf » qui a été très apprécié par son public, suivi de « Meghiyara » et « Jabbah Ben Tayeb », paru en 2007, avec des plusieurs titres à succès dont « Elhoub », « Afak Ababas », et « Ezzine Ezzine ». La même année il publie l’album « Abdelmoula » sous Disco productions Barcelone, suivi de « Li Rkhiss Bayen » en duo avec son frère. L’année 2010 a été particulièrement productive pour Abdelmoula, qui a travaillé sur plusieurs albums dont « Nbii’a Elbekra », produit par Zghida Hafid Edition, et « Ken Aliaa nfakkar », parrainé par Disco Mellilo, avec de très belles chansons comme « Aalach MCHA », « Ma Douroufi tesmahlich », et « w Ghmarti mchiti ». Son dernier opus « Ya Bnadem » est produit par Orient Musique Rai de production, et distribué par les studios de Santana. Abdelmoula est aujourd’hui un artiste incontournable au Maroc, et toujours présent sur la scène musicale du Rif.

30


Kautar Barani

Kautar Barani chanteuse marocaine d’origine Amazigh, né en 1992 à Nador (Nord du Maroc), est actuellement étudiante à l’Institut Supérieur International du Tourisme de Tanger. elle a participé a plusieurs programme de talent comme « studio n’touddart » et autres, mais sa participation au « Studio 2 m » en 2011 été le début de la trajectoire de Kawtar à la gloire ,ce qui lui a permis d’être une star marocaine même s’il n’a pas eu le premier Prix.

31


Don Bigg

DON BIGG de son vrai nom Taoufik Hazeb né en 1983 à Casablanca. Il est considéré comme l’un des pionniers du rap marocain, notamment pour son style franc, cru et direct, et pour les thèmes de ses chansons, très proche des préoccupations d’une large frange de la jeunesse urbaine marocaine. DON BIGG a grandi au sein d’une famille appartenant à la classe moyenne casablancaise. Très tôt il prend conscience que sa réussite ne dépend que de lui. Il décide alors de batailler sur deux fronts. D’abord les études. En effet, à 17 ans, DON Bigg décroche un baccalauréat scientifique, puis s’inscrit à la Faculté de Droit. Après 3 années réussies sur les bancs de la Faculté, il décide de mettre sa carrière de juriste en stand by et se consacre pleinement à sa passion : Le Rap. Don BIGG a commencé un parcours musical dès l’âge de 14 ans. Il chante alors uniquement en anglais et passe par quatre groupes de rap jusqu’à ce qu’il trouve sa voie en 1999 : le rap en DARIJA (Dialecte Marocain). C’est avec le groupe MAFIA C qu’il concrétise sa nouvelle vocation et qu’il se voit rapidement propulsé aux devants de la scène. Conscient de son succès et plébiscité par une grande partie de la jeunesse et des médias indépendants nationaux et internationaux, DON BIGG se lance en solo et produit son premier album intitulé : Mgharba ‘tal Mout. Le succès de l’album est phénoménal. Alors qu’il n’en distribue que 1 000 exemplaires (gratuitement), les titres de l’album sont téléchargés en centaines de milliers sur Internet et le public connaît par cœur les paroles à chacune de ses représentations. Une star est née. 2009 sortie du deuxième album BYAD ou K7AL, englobant des featuring et collaborations internationales avec LA FOUINE (rappeur français d’origine marocaine) et FREDWRECK le beatmaker de doge pound gang et Snoop Dogg, l’album fait ravage dans le milieu HIP-HOP marocain tout en mettant en valeur le côté mature de l’artiste et un choix musical assez large DON BIGG a su exporter le Rap Marocain outre-mer avec des tournées en Grande-Bretagne, Europe et Moyen-Orient, il est aussi le premier Rappeur arabe ayant pu imposer son art dans des émissions télé produite par les plus grandes chaines internationales ayant pour thème des débats autant musicaux que politiques.

32


Amazigh Kateb

Amazigh Kateb est un chanteur et musicien algérien, né le 16 septembre 1972 à Staoueli dans la wilaya d’Alger. Arrivé en France en 1988, il est la figure principale du groupe grenoblois Gnawa Diffusion (groupe né en 1992) et fils du célèbre écrivain Kateb Yacine, fondateur de la littérature algérienne moderne (Nedjma, Le cercle des représailles…). Les Gnaouas ou Gnawas sont, uniquement pour une partie d’entre eux, des descendants d’anciens esclaves issus de populations d’origine d’Afrique noire (Sénégal, Soudan, Ghana...). Le terme de Gnawa se réfère aussi à une population qui regroupait des rois éthiopiens déchus par la colonisation européenne, qui s’étaient installés en Guinée. La musique Gnawa (mot qui vient de “Ghana”) est une musique noire africaine qui a été exportée vers le Maghreb (essentiellement vers l’Algérie et le Maroc) où elle a été malaxée avec les rythmes locaux d’influence arabe, berbère ou turque. Amazigh revendique d’ailleurs l’africanité et le mélange de cultures de l’Algérie qui n’est ni blanche ni noire. Amazigh Kateb a quitté le groupe de ses débuts pour se lancer dans une carrière solo depuis 2007, afin de se consacrer plus à ses projets personnels, notamment celui de travailler quelques textes de son défunt père en chanson. Il annonce la sortie de son premier album pour le 17 octobre 2009, date symbolique. De 2005 à 2010, il participe au documentaire musical Tagnawittude réalisé par Rahma Benhamou El Madani.

33


AGRAF

AGRAF [en Rifain “’ ⴰⴳⵔⴰⴼ ‘’ Maroc De nord ‘Suche d’abelles ] est Un Groupe Du Music Originaire D’AlHoceima Créé officiellement en 2009 sous le nom GDS NARIF après Qu’il soit changer en “AGRAF ‘ Par Naser Elouazizi en diffusant des messages d’espoire, de liberté, démocratie ,et paix ainsi des paroles évoquant autant l’amour du mer, terre… etc leur Music fait la synthèse entre la Music Traditionnelle Rifaine et la Music moderne Le groupe s’est consacré à la diffusion de la culture Rifain grâce a leur Music, pour cette raison Que le groupe a choisi le nom ‘’ AGRAF ‘’ Qui signifie la ruche d’abeille Qui représente La force D’admiré le groupe dont chaque membre travaillent comme s’il devaite vivre éternellement ,bâtissant chaqu’un son cellule. AGRAF joue alors dans les festivals au RIF et partout au Maroc et commence à se faire un nom en convertissant leur messages en music comme les abeillents qui convertissent leur force en miel. Membres du Groupe NASER EL-OUAAZIZI ‘’ Chant-Guitar Solo-composition ‘’ JAAFAR MOUZID ’’ batterie — chœurs’’ BADER BOLAHJAL ‘’ percussions — chœurs’’ YASSINE EL-BASTRIOUI’’ Guitar — chœurs’’ MOHAMED ASSOUIK ‘’ Bass ‘’ SALWA & SALIMA

34


Rif Expérience

Rif Expérience fondé en (2008) a alhoceima / Maroc. Ils préfèrent beaucoup des styles surtout. fusion Rif experience est un group Avec le goût d musique moderne du : Fusion - Ragge - Raggada . Rif experience est composé de 8 talentueux jeunes musiciens dont l’age ne dépasse 24 ans. (Soufiiane el bouzakhti , Med Taoufiik Azarkan , khalil rachidi , med Akchi , Ahmed Akchi , ibrahim Jilali , Med el baroudii , Lwennas el khattabi)

35


Layla Chaker

Dans la famille des chanteuses rifaines de musique populaire, on trouve la célèbre Layla Chaker , dont la voix est tel un joyau brute, curieusement à la fois douce et vibrante. Très connue dans son pays natal le Maroc, elle est aussi souvent écoutée par un certain public en Europe, un public composé surtout par la communauté marocaine immigrée, mais aussi par des amateurs de musique orientale. Et justement parmi ses chansons, on peut déguster « Awin Diha », « Oerinoe », « Rif Trance Nador », « Hram A Bebba », « Erhem Inoe », « Mermi I Ghanehna », mais aussi « Aamas Wa T Nwigh ». Dans le répertoire de l’artiste, on trouve également des duos enregistrés avec, entre autres, Rachid Kasmi, ‘Zi Rebda Nesh Hnieg’ ou ‘Magyoughie Mami Inoe’, et avec Hicham, ‘Armosiba’. De jolis textes, des compositions qui plaisent, de la romance et de la bonne humeur, c’est ce qui caractérise le style Layla Chaker et explique l’engouement de plusieurs générations lors de ses concerts. De ce fait, cette chanteuse est, avant tout, une émotion qui entre naturellement dans le cœur de son public.

36


Tifyur

Formé par un groupe de jeunes musiciens amazighs du Rif, Tifyur (plus belle que la lune) a vu le jour en 2003. Ce groupe a produit deux albums : le premier, paru en 2007, est intitulé Mulay Muhand en hommage au grand hero Amazigh Mohand Ben Abdelkrim ALKHATTABI; le deuxième est sorti en 2008, il est intitulé Tafuyt (le soleil), ce symbole de vie, de vérité et de clarté. Tifyur est connu par la voix charmante de la jeune Imane BOUSNNANE. Cette participation féminine démontre le dynamisme culturel et artistique au Rif surtout avec une génération d’artistes plus en plus engagés. Appuyé par des guitaristes tels que Abdelaziz EL BAKALI (AMERDAS), Abdelfattah ACHAHBAR, cadencé par le percussionnistes Mohamed BEN AMAR , bassist Abdelghafour ACHAHBAR, violinist Hicham EL MGHARI et flûtiste Abdelouafi AL KARIMI, ce jeune groupe de musique a vite gagné l’émerveillement des mélomanes amazighophones au Maroc comme à l’étranger. Les chansons de Tifyur traitent divers thèmes : la liberté, l’immigration clandestine, la paix, l’amour, la tolérance, l’humanisme, l’Histoire amazighe, l’enfant, la femme, l’identité et les problèmes de la société amazighe au Maroc et à Tamazgha (Maghreb)...

37


Thaghraste

Créé en 2006 à la ville d’Al Hoceima, le groupe musical Thaghrast se compose de 8 jeunes membres de la même ville. Son style ‘fusion’ allie des influences rock à des sonorités marocaines. Les musiciens du groupe écrivent leurs textes en Rifain et en Amazigh et composent eux même leur musique. Expérience professionnelle : — participation au concert après les castings régionaux de génération Mawazine à Meknès. Participation à la célébration du 8e anniversaire du discours royal d’ajdir et de la création de l’ institut royal de la culture amazighe au théâtre national Mohamed v — rabat. Participation au festival Mawazine rythmes de mondes à rabat. Participation à la 5éme édition du festival méditerranéen d’Al Hoceima, 2009 — 2010. obtention de la première place en catégorie de fusion au concours de la génération Mawazine 2008 à rabat. Participation la 4éme édition du festival méditerranée d’Al Hoceima. On a obtenu la première place en catégorie de chanson amazighe moderne en festival national de ‘Tiroba’ à Agadir. Participation au festival printemps à Al Hoceima. Participation au festival Rachidia 2008. Participation ‘amogar’ à Al Hoceima. Participation à la 3e édition du festival méditerranée d’Al Hoceima. Participation au festival printemps à Al Hoceima. 2007 , participation à plusieurs soirées artistiques à Tétouan, Tanger, Nador Al Hoceima... en 2006 participations de l’édition Festiva Maroc Hit Parade, 2010 — 2011 — participations de l’édition Festival Meknès Volubilis 2012. Après le grand succès depuis sa fondation en 2006, a été Thaghrast de travail capable de la ville d’Al Hoceima pour occuper le second rang dans la neuvième édition du Concours de musique ethnique ‘sans frontières’ en Espagne.

38


Syphax

Le groupe Syphax est né à fin 2006 avec le nom de ‘Hidden History ‘ constitué de 5 jeunes de la ville d’Al-Hoceima, avec leur musique ils tentent de briser les limites entre les cultures avec une façon libérale Au-delà des restrictions de la société’

39


Hassan El Fad

Hassan El Fad est un humoriste marocain né le 24 novembre 1962 à Casablanca. Il est connu pour ses idées innovantes et son caractère peu commun. Parallèlement à une formation en architecture d’intérieur et arts plastiques, Hassan El Fad entretient son amour pour la musique en jouant du saxophone. De même, sa vie à Casablanca n’est pas sans le fasciner et séduire le sens d’humour qui le caractérise. Son tout premier one-manshow Ninja est révélateur à ce sujet. En 1999, sa première collaboration avec la chaine de télévision marocaine RTM porte sur douze sketchs diffusés pendant le mois de Ramadan titrés Oujhi F’ oujhek. Suite au succès de ces sketchs, Hassan El Fad demeurera l’une des figures Ramadanesques avant d’apparaître dans le cadre d’autres programmes télévisés (cinéma, théâtre, publicités et one-man-shows).

40


Abdelkader Secteur

Abdelkader Secteur , de son vrai nom Abdelkader Arahman, est un humoriste algérien né le 21 juillet 1965 à Ghazaouet1, où il vit. Sa manière de raconter et son accent qui est un mélange fin de l’accent de Ghazaouet (intonations et utilisation du (KA], mais non utilisation du (tcha) [Quoi ?] et de Maghnia (sens de la dérision et vocabulaire) ont fait sa popularité, mais aussi grâce à sa participation avec Jamel Debbouze dans Jamel Comedy Club.

41


Partenaires Medias Potentiel

42


43


44

Brochure festival musique  

8ème Edition du festival méditerranéen Alhoceima & Nador .