__MAIN_TEXT__

Page 1


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

Présenté par

Reconversion de l’ancienne usine de conserves de sardines Espace événementiel à Capaci piccolo, Sousse

Présenté par : Mohamed Hmida OUHIBA Dirigé par

: Moncef FOURATI

Date : Novembre 2016

II


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

Dédicace : Je dédie ce modeste travail à : Ma chère mère Jamila, qui a assuré pour ma réussite, de par son amour, son soutien, tous les sacrifices consentis durant toutes ces années, pour toute son assistance et sa présence dans ma vie, reçois à travers ce travail aussi modeste soit-il, l’expression de mes sentiments et de mon éternelle gratitude.

Mon cher père Mohamed, qui peut être fier et trouver ici le résultat de longues années de sacrifices pour m’aider à avancer dans la vie. Puisse Dieu faire en sorte que ce travail porte son fruit ; Merci pour les valeurs nobles, l’éducation et le soutient permanent venu de toi.

Ma sœur Saoussen et mon frère Aymen, qui n’ont cessé d’être pour moi des exemples de persévérance, de courage et de générosité.

Et pour toute ma famille et mes amis que j’aime tant.

III


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

REMECIEMENTS

Ces cinq années passées à l’école nationale d’architecture et d’urbanisme ont été trépidantes, intenses et parfois éprouvantes. J’y ai appris à observer le monde avec sensibilité et mon seul désir est maintenant de pouvoir matérialiser cette passion de l’architecture autour de moi. Tous mon remerciement va à Monsieur Moncef FOURATI, mon directeur de mémoire pour son accueil bienveillant, son soutien et ses conseils avisés. Merci également à Monsieur Adel HIDAR, à Monsieur Zouheir ABBES et à Madame Ferdaws BELCADHI pour leurs précieux conseils lors de l’élaboration de mon rapport. Un remerciement spécial à Monsieur Malek JAEIM, responsable du service technique à la municipalité de Sousse, qui a bien voulu répondre patiemment et aimablement à mes nombreuses questions. Mes vifs remerciements à ma famille et mes amis pour leurs supports et leurs encouragements tout au long de la réalisation de ce mémoire.

IV


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

RESUME

Ce travail s’inscrit dans la problématique de reconvertir les espaces industriels délaissés qui nécessitent une requalification. Le projet prend place à Capaci piccolo, un quartier situé à la zone sud de la ville de Sousse, et propose la reconversion de l’ancienne usine de conserves de sardines qui a contribué à la vie de ce quartier à une époque italienne très riche en un espace événementiel. Le but est d’implanter un projet qui vient dynamiser ce quartier et recréer une vie à ce complexe usiné abandonné. Ce projet vient redonner de l’ampleur à ce lieu et permet au public de pouvoir en profiter. Cet espace événementiel peut accueillir une centaine de personnes, habitants à la zone sud de la ville de Sousse. Il est un lieu idéal pour un programme événementiel varié. Mots clés Capaci piccolo, reconversion, friche industrielle, l’ancienne usine de conserves de sardines, l’événement.

V


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

TABLE DES MATIÈRES

REMECIEMENTS ................................................................................................................................... IV RESUME

........................................................................................................................................ V

TABLE DES MATIÈRES ........................................................................................................................... VI INTRODUCTION GENERALE ................................................................................................................... 9 PROBLEMATIQUE .................................................................................................................................11 METHODOLOGIE ..................................................................................................................................13 PREMIERE PARTIE : RECONVERSION DES FRICHES INDUSTRIELLES. ......................................................14 CHAPITRE I : RECONVERSION DES FRICHES .........................................................................................15 I.1

La notion de friche ....................................................................................................................... 15 I.1.1 Qu’est ce qu’une friche ? ................................................................................................... 15 I.1.2 Typologie des friches .......................................................................................................... 15

I.2

La notion de reconversion............................................................................................................ 16

I.3

Regard critique sur la reconversion des friches ........................................................................... 17

I.4

Evolution de la pratique de reconversion en Tunisie ................................................................... 18 I.4.1 Le théâtre de l’étoile du nord............................................................................................. 18 I.4.2 El Fabrica, Sfax .................................................................................................................... 19

I.5

Synthèse : ..................................................................................................................................... 21

DEUXIEME PARTIE : L’ANCIENNE USINE DE CONSERVES DE SARDINES : UN BATIMENT MENACE A CAPACI PICCOLO ..................................................................................................................................22 CHAPITRE II : CAPACI PICCOLO .............................................................................................................23 II.1

Introduction : ............................................................................................................................... 23

II.2

Histoire et origine......................................................................................................................... 24

II.3

Capaci piccolo un quartier en difficulté ....................................................................................... 25

VI


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

II.4

Configuration générale de Capaci Piccolo .................................................................................... 27 II.4.1 Etat actuelle de la zone UIb2 .............................................................................................. 28 II.4.2 Etat actuelle de la zone UA................................................................................................. 28 II.4.3 Etat actuelle de la Zone ZP ................................................................................................. 29

II.5

Conclusion .................................................................................................................................... 32

CHAPITRE III : L’ANCIENNE USINE DE CONSERVES DE SARDINES ...........................................................33 III.1 L’ancienne usine de conserves de sardines d’hier à aujourd’hui ................................................. 33 III.1.1 Histoire et Origine .............................................................................................................. 33 III.1.2 La Jeanne d’arc : objet d’extension .................................................................................... 34 III.1.3 Cadre réglementaire........................................................................................................... 36 III.2 Potentialité de son architecture .................................................................................................. 36 III.2.1 Relevés architecturaux ....................................................................................................... 36 III.2.2 L’originalité et le caractére fort de son architecture.......................................................... 39 III.2.3 Dégradation de sa qualité architecturale ........................................................................... 42 III.2.4 Etude pathologique de la friche ......................................................................................... 43 III.3 Contexte urbain de l’usine ........................................................................................................... 46 III.3.1 Les repéres du site.............................................................................................................. 46 III.3.2 Flux et Accessibilité ............................................................................................................ 47 III.4 Conclusion .................................................................................................................................... 48 III.5 Synthèse : ..................................................................................................................................... 49 TROISIEME PARTIE : L’EVENEMENT COMME CREATEUR D’ESPACE ET D’ARCHITECTURE ......................50 CHAPITRE IV :

QU’EST-CE QU’UN EVENEMENT ?..............................................................................51

IV.1 Qu’est-ce qu’un événement......................................................................................................... 51 IV.2 L’événement en tant que concept architectural .......................................................................... 52 IV.3 La portée sociale de l’événement ................................................................................................ 53 IV.4 L’événement : un moyen de mise en valeur de l’ancienne usine ................................................ 54 IV.4.1 Essai similaire : Le Zollverein .............................................................................................. 54 IV.5 Synthèse : ..................................................................................................................................... 61 QUATRIEME PARTIE : INTENSION ET PPROPOSITION. ..........................................................................62 CHAPITRE V : PROJETS DE REFERENCE ET INTENTIONS .........................................................................63 V.1

Essai similaire : la réhabilitation de l’entrepôt « Embarcadero » ................................................ 63 V.1.1 Le contexte environnant : Aldea Moret, Cáceres, Espagne ............................................... 63 V.1.2 La maitenance de la volumétrie d’origine du bâtiment ..................................................... 65 V.1.3 Bâtiments à l’intérieur d’un autre ...................................................................................... 66 V.1.4 Dimension environnementale ............................................................................................ 70

VII


Espace événementiel à Capaci Piccolo, Sousse

V.2

Reconversion d’un ancien hangar en une salle de spectacle ....................................................... 73 V.2.1 Maintenance du caractère portuaire et industriel de l’usine ............................................ 73

V.3

Synthèse : ..................................................................................................................................... 76

CHAPITRE VI :

PROPOSITION ...........................................................................................................78

VI.1 Présentation du programme ........................................................................................................ 78 VI.2 Emergence du projet .................................................................................................................... 81 CONCLUSION GENERALE ......................................................................................................................91 REFERENCES BIBLOGRAPHIQUES ..........................................................................................................92 REFERENCES WEBOGRAPHIQUES .........................................................................................................95 TABLE DES FIGURES ..............................................................................................................................96 TABLE DES TABLEAUX ..........................................................................................................................99 ANNEXES

.....................................................................................................................................100

ANNEXE A : QU’EST-CE QUE LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DE LA VILLE DE SOUSSE (SDVS) ? ...101 ANNEXE B : QUESTIONNAIRE .............................................................................................................102

VIII


INTRODUCTION GENERALE

Dès la fin du 19ème siècle, dans le monde entier, les autorités publiques et les architectes s’activent à reconvertir des bâtiments industriels à travers une architecture de mise en valeur, du fait de l’importance de cet héritage qui réside non seulement dans sa dimension matérielle mais aussi dans sa dimension immatérielle comme porteur de mémoire. Cependant, jusqu'à nos jours en Tunisie, la situation se présente différemment. Notre comportement architectural a été fortement influencé par la société de consommation. Il vaut mieux détruire pour construire du neuf et du moderne. Nous admettons que les bâtiments industriels qui ont été construits juste après l’instauration du protectorat français présentent une valeur architecturale et qu’ils marquent la forme urbaine de nos villes d’aujourd’hui, mais malheureusement ces bâtiments sont actuellement majoritairement délaissés et en état de ruine. Ce qui cause des inquiétudes à propos de leur avenir d’autant plus que ces bâtiments sont bien situés. En 2014, après avoir constaté que le plan d’aménagement urbain ne répond plus à la réalité de la ville de Sousse, la municipalité a proposé une nouvelle stratégie d’urbanisme intitulée le plan stratégique de développement de la ville de Sousse (SDVS)1. Ce plan permet de mettre en place une planification locale qui consiste à élaborer une vision future de la ville à travers des projets ou des activités essentielles à son développement et à son harmonie. Les architectes et les urbanistes sont des acteurs principaux dans cette stratégie qui vise à donner une nouvelle vie à l’héritage industriel, à créer de nouveaux espaces et à garantir un avenir meilleur pour les citadins.

1

Définition du plan SDVS est en annexe A à la page 101. 9


Introduction générale

« L'espace dure plus longtemps que la fonction qui l'a fait naître. » (PELISSIER).

10


Introduction générale

PROBLEMATIQUE

Ce mémoire traite le thème de la reconversion des espaces dégradés, c'est-à-dire, les adapter à un nouvel usage. Les possibilités de reconversion dépendent de plusieurs facteurs : l’évolution sociale régionale, la localisation des friches, etc. Aujourd’hui, le tissu urbain de la ville de Sousse est constitué de deux zones : le nord qui connaît un développement intensif des activités de loisir, avec une catégorie résidentielle appartenant à une classe moyenne/supérieure ; et le sud avec une activité principalement industrielle qui s’étend sur une superficie importante et qui côtoie des quartiers abritant une classe plutôt défavorisée. En effet, il est bien perceptible que la partie sud présente un déficit des activités complémentaires, « L’activité dans la partie sud de la ville de Sousse est réduite aux activités industrielles et à quelques petits commerces éparpillés. Cependant, cette zone a un besoin en activités complémentaires (espaces de loisirs, d'attractions et culturels, etc.) indispensables au développement de cette partie de la ville.2 ». Ce qui a causé le désintérêt et le dégoût des habitants de cette région pour ces activités. Notre projet consiste à « Créer une nouvelle centralité au sud de la ville3 » en favorisant les pratiques événementielles (soirées, expositions, théâtre, cinéma, etc.). Elles seront ainsi plus accessibles à tous les citoyens quelques soit leur appartenance sociale. Comment peut-on profiter de l’architecture existante pour réintégrer la partie sud de la ville de Sousse ?

2 3

Source : le plan stratégique de développement de la ville de Sousse (Le plan SDVS). La même source. 11


Introduction générale

Aujourd’hui, la partie sud de la ville de Sousse regorge de friches industrielles (usines fermées et délocalisées, hangars de stockage inutilisés, etc.) qui nécessitent une requalification. Fondé sur ces résultats (la non-proximité des événements publics et la présence d’espaces industriels délaissés), l’ancienne usine de conserves de sardines, qui date de la période coloniale et qui a perdu sa fonction depuis quelques années, offre un intéressant support pour promouvoir les activités événementielles surtout qu’elle est localisée dans un quartier longtemps oublié, appelé Capaci Piccolo. Dans le quartier « Capaci piccolo » où le passé industriel a laissé d’importantes marques dans le paysage urbain, comment réinvestir l’ancienne usine de conserves de sardines et la réintégrer pour qu’elle participe au quotidien des citoyens? La reconversion de l’ancienne usine de conserves de sardines en un espace événementiel pourrait-elle être une réponse possible ?

12


Introduction générale

METHODOLOGIE

La reconversion, l’usine, l’événement. Ce sont les trois mots-clés de ce mémoire d’architecture. Ces trois mots expliquent notre méthode de travail, et justifient la division de ce mémoire en trois grandes parties. Dans une première partie, nous commençons par l’introduction des notions de friche et de reconversion dans le monde de l’architecture ainsi qu’un regard critique sur la reconversion des friches. Ensuite, nous présentons un aperçu historique sur les reconversions des friches industrielles en Tunisie. Le processus de reconversion est fondé sur une analyse du site dans lequel le projet s’insère. Donc, dans la deuxième partie, nous parlons du quartier Capaci piccolo et des difficultés actuelles affrontées. Ensuite, nous présentons une analyse de l’ancienne usine de conserves de sardines afin de dégager ses principales potentialités architecturales. La troisième partie consiste à comprendre l’approche événementielle. Après avoir défini l’événement en tant que concept et en tant que créateur d’espace et d’architecture, nous citons l’exemple du Zollverein pour tirer ses particularités. Dans la dernière partie, nous entamons la phase projet en nous appuyant sur des expériences de reconversion afin de dégager leurs idées et leurs principales composantes. Nous nous intéressons au projet « l’Embercadero » situé à Cáceres en Espagne et au projet « la salle de spectacle, le 106 » situé à Rouen en France qui ont maintenu le caractère industriel originel de l’espace usiné. Enfin, nous présentons le programme fonctionnel et l’émergence du projet.

13


PREMIERE PARTIE : RECONVERSION DES FRICHES INDUSTRIELLES.

PREMIERE PARTIE : RECONVERSION DES FRICHES INDUSTRIELLES


Chapitre I

Reconversion des friches industrielles

CHAPITRE I :

RECONVERSION DES FRICHES

hapitre I : RECONVERSION DES FRICHES I.1

La notion de friche I.1.1

Qu’est ce qu’une friche ?

« Les origines du mot friche sont à rechercher dans le domaine de l’agriculture. Etymologiquement, il provient en effet d’une évolution du terme médiéval néerlandais Versch, qui signifiait terre fraîche4. » La notion de friche n’a pas encore de définition officielle, mais elle est originellement agricole, désignant au départ une terre agricole non exploitée. Ensuite, cette notion a été développée peu à peu pour définir les bâtiments et les terrains qui ont perdu de leur valeur et leur fonction. Il s'agit donc souvent d'un temps d'attente, d'une situation transitoire entre un usage et un autre et d'une valorisation sous l'effet de la pression foncière. Et cette définition de friche en tant que réserve apporte un sens beaucoup plus positif au terme. I.1.2

Typologie des friches

Les friches peuvent recouvrir différentes formes de typologie : Les friches bâties

Les superstructures existantes constituent les éléments dominants de ces friches, représentant à la fois une contrainte et une réelle opportunité de valorisation. Les friches terrains

Elles sont dénuées de toute construction ou au sein desquelles les bâtiments n’occupent qu’un espace limité et n’offrent que peu d’intérêt en vue d’une réutilisation. Les friches en mutation

Généralement situées en zones urbaines, elles posent des problèmes spécifiques d’intervention dans un tissu très mouvant et sont fréquemment porteuses d’opportunités intéressantes pour qu’un réaménagement global soit effectué. 4

Emmanuel REY, « Régénération des friches Urbaine, Recycler l’urbain. ». 15


Chapitre I

Reconversion des friches industrielles

Cette classification assez large correspond à de multiples réalités. En effet, nous distinguons plusieurs types de friches tels que les friches ferroviaires, les friches militaires, les friches agricoles, etc. Le type de friche retenu dans ce travail est celui des friches industrielles. Une friche industrielle : «Témoins de la désindustrialisation […] les friches industrielles urbaines sont des surfaces laissées à l’abandon non encore construites […] ou encore d’anciens sites industriels – usines ou terrains associés à des usines, tels des entrepôts ou des décharges – qui sont maintenant abandonnés ou sous-utilisés5. » I.2

La notion de reconversion

De nombreux pays avec une grande culture urbaine et architecturale

telle que

l'Espagne, la France, l’Italie, la Finlande ont réalisé des projets pour récupérer et réutiliser les espaces abandonnés comme des usines, des entrepôts de stockage, des immeubles d'habitation et de vieilles fermes. De nouvelles fonctions ont été trouvées pour ces espaces qui ont été transformés en des restaurants, des magasins, des bureaux et des maisons tout en respectant la valeur du bâtiment architectural et en fournissant des services exigés par son environnement immédiat. Reconvertir un bâtiment : c’est lui donner un nouvel usage Le cycle d’un bâtiment est défini par son usage. Les bâtiments sont souvent construits pour des buts bien précis et dans un temps défini. Lorsque le cycle du bâtiment est terminé et que sa structure est encore solide et recyclable, il peut être reconverti. Il peut donc survivre à un cycle d’usage. « La reconversion est une transformation (adaptation), qui modifie l’objet par ajout et/ou retrait, mais identifiant la primarité et la secondarité des deux subjectiles en présence, l’un stable paramètre garant de l’identité, l’autre mutable, facteur variable lié à sa fonctionnalité6. »

5 6

Pierre-Mathieu LE BEL, 2011, « Choc des mémoires collectives et espaces thématiques dans ce qui reste du Red Light montréalais. ». Charles-Andre MEYER, 1985, « Architecture patrimoniale », Anthony Kraft. 16


Chapitre I

Reconversion des friches industrielles

La reconversion est l’action de convertir un bâtiment qui a perdu sa fonction initiale et le rendre utile face à l’évolution des besoins. La reconversion s’agit de s’adapter à une nouvelle fonction avec une attention accordée à l’histoire et à la mémoire du lieu en question. I.3

Regard critique sur la reconversion des friches

L’expérience européenne dans le domaine de la reconversion industrielle nous montre beaucoup de réflexion sur la créativité et la réflexion architecturale. Malgré cela, cette créativité a été remise en question à chaque fois que les dynamiques de réappropriation des friches urbaines vont avoir tendance à augmenter la valeur foncière des secteurs environnants. Ces lieux, s’ils ont une influence sur les quartiers immédiats dans lesquels ils s’insèrent, ont également un effet d’entrainement à l’échelle de l’agglomération (Grésillon, 2008)7. De cet intérêt grandissant pour ces espaces, résulte souvent des dynamiques d’exclusion de certains groupes sociaux qui deviennent considérés comme « out of place » (Le Bel, 2011)8. Il s’agit là d’une critique qui revient fréquemment puisque la réappropriation d’espaces urbains délaissés a aggravé la ségrégation des classes sociales à de multiples reprises (Benali, 2012)9. Face aux problèmes qu’engendre la reconversion des friches, Antoine MARGIER apporte une piste de solution qui est la suivante : « Les dynamiques de « réappropriation » devraient alors être pensées comme une occasion de favoriser la rencontre et orienter l'action vers certaines pratiques qui puissent favoriser une appartenance partagée aux espaces publics du quartier.10 »

7 8 9 10

Boris GRÉSILLON, 2008, « Ville et création artistique », Pour une autre approche de la géographie culturelle. Annales de géographie. Pierre-Mathieu LE BEL, 2011, « Choc des mémoires collectives et espaces thématiques dans ce qui reste du Red Light montréalais ».

Kenza BENALI, 2012, « La reconversion des friches industrielles en quartiers durables », aperçu théorique. Antoine MARGIER, 2013, « l'espace public en partage. Espace conflictuelle et marginalisation. » (Source : https://www.erudit.org/revue/cgq/2013/v57/n161/1024899ar.html). 17


Chapitre I

I.4

Reconversion des friches industrielles

Evolution volution de la pratique de reconversion en Tunisie

La Tunisie n’a pas encore pris de position par rapport à l’héritage industriel. Bien que quelques ues usines abandonnées soient reconverties, la majorité absolue n’a subi aucune reconversion et présente une menace nace pour l’urbanisation des villes tunisiennes. I.4.1

Le théâtre de l’étoile du nord

Un hangar (visible sur la figure 1), situé au cœur du centre de la ville de Tunis, servait avant d’entrepôt commercial et de parking. Il Il abrite depuis l’an 2000 le théâtre de l’étoile du Nord, première et unique tentative de reconversion d’espace industriel en Tunisie.

Source : C.Sakji, Patrimoine et reconversion, master ENAU

Figure 1 : Vue sur la salle de spectacle avant transformation

Cet espace théâtral et culturel privé, qui est logé dans un lieu non conventionnel, a donné une nouvelle dimension à ses spectacles et à ses manifestations culturelles. La nouvelle affectation a pu créer une dynamique sociale et économique dans tout le quartier, habituellement tuellement déserté à partir de 20 h.

Source : C.Sakji, Patrimoine et reconversion, master ENAU

Figure 2 : Vue sur la salle de spectacle après transformation 18


Chapitre I

Reconversion des friches industrielles

La nouvelle velle vocation culturelle de ce hangar en a fait un lieu fréquenté par différentes catégories sociales : des lycéens, des étudiants, des artistes, et des acteurs acteu amateurs ou professionnels. I.4.2

El Fabrica, Sfax

L’organisation ’organisation

pour

l’éducation,

la

science et la culture lture de la ligue arabe a (ALECSO) SO) a retenu Sfax pour être la capitale de la culture arabe a en 2016. Source : https://images.google.com

Figure 3 : Le logo de la manifestation

occasion de cet événement, El Fabrica, brica, ce projet consiste à la transformation t des Et à l’occasion anciens silos (apparents sur les figures 4 et 5) en un village culturel ulturel pour les jeunes qui sera un espace d’échange et de savoir savoir incontournable ouvert au grand public. Ce squat culturel comportera des ateliers pour la la formation et l'exercice de l'art dans toutes ses formes.

Source : Compte facebook de Moncef DHOUIB Figure 4 : L’extérieur du bâtiment

Source : Compte facebook de Moncef DHOUIB Figure 5 : L’intérieur du bâtiment 19


Chapitre I

Reconversion des friches industrielles

Moncef DHOUIB : « Ces lieux seront utilisés (après rénovation) essentiellement comme ateliers de formation pour les jeunes de Sfax et des environs dans tous les domaines artistiques. Une sorte de laboratoire d'incubation culturelle. » Et pendant toute une année, Sfax bénéficiera d’une occasion inédite pour célébrer la richesse de son patrimoine culturel matériel et immatériel, lui permettant ainsi de reconquérir la place qu’elle mérite dans le paysage culturel national et même au-delà de nos frontières. Le discours du président du comité exécutif, Samir SELLAMI, a résumé la vision globale du comité et son ambition qui consiste à faire de cet événement un tournant majeur dans la vie sociale et culturelle de la ville et de refonder une politique culturelle plus en harmonie avec l’évolution que connaît le pays depuis la révolution et de générer une synergie fédératrice et joyeuse dans le monde arabe opérant comme la meilleure des réponses au terrorisme, à l’intolérance et à l’obscurantisme. La « Fabrik » : cadre d’une régénérescence et d’une dynamique événementielle La FABRIK : que signifie ce mot exactement ? La « Fabrica » ou « Fabrik » est un mot latin. Il veut dire atelier, usine ou fabrique. Ce mot est devenu international avec la « Rote Fabrik » en Allemagne qui s’agit de la première transformation d’une usine en une « Fabrica » en 1972.

Source : http://www.lafabrikvertpre.com/fs/Root/c04uw-projet_fabrik.pdf

Figure 6 : C’est quoi la FABRIK ?

20


Chapitre I

I.5

Reconversion des friches industrielles

Synthèse :

Depuis une trentaine d’années, les friches industrielles ont été désertées suite à une mutation économique ou à une crise, ce qui reflète aujourd’hui une image obsolète et assez négative. Certaines friches industrielles constituent un nouveau patrimoine qu’il faut conserver et protéger. La solution de les réutiliser paraît intéressante. Cette initiative donne à ces espaces une valeur symbolique et une seconde vie, surtout à travers un programme qui est destiné au grand public.

21


DEUXIEME PARTIE : L’ANCIENNE USINE DE CONSERVES DE SARDINES : UN BATIMENT MENACE A CAPACI PICCOLO

DEUXIEME PARTIE: L’ANCIENNE USINE DE CONSERVES DE SARDINES : UN BATIMENT MENACE A CAPACI PICCOLO

Source : http://www.sousse1881-1956.com/villeuro/Capaci.htm

Figure 7 : Les barques des pêcheurs de Capaci piccolo


Chapitre II

CHAPITRE II :

Capaci piccolo

CAPACI PICCOLO

Chapitre II : CAPACI PICCOLO

II.1

Introduction :

Tout projet architectural a sa propre histoire. Une histoire qui commence généralement par des chiffres, des dates et des contraintes et qui finit par un rendu. Mais cette histoire est aussi faite d’émotions et de suggestions que nous ressentons lors de chaque visite sur le site. Certains lieux n’ont pas besoin de mots pour les décrire, ils se décrivent eux-mêmes par la poétique de leur vécu. Telle a été notre histoire avec le quartier Capaci piccolo. C’est un lieu que je connaissais depuis mon enfance, et qui m’a fait rêver dès que j’ai commencé à examiner ses petits recoins, vu ses potentialités cachées et la possibilité de le reconquérir en ayant comme outil la notion d’événement.

23


Chapitre II

II.2

Capaci piccolo

Histoire et origine

Le centre de la ville de Sousse s’étale entre les deux quartiers italiens : Capaci piccolo, et Capaci grandi, appelés Capaci du nom de la ville sicilienne de Capaci, dont beaucoup de ses habitants étaient originaires. Capaci Piccolo (le petit Capaci) était le quartier des pêcheurs et petits métiers autour de la marine de Sousse, qui avaient souvent des conditions de vie défavorables avec l'absence d'hygiène. Tandis que les hauteurs de la ville constituèrent le quartier de Capaci grandi (le grand Capaci), appelé par certains le Trocadéro où s'installèrent ceux qui avaient un peu mieux réussi tels que les maçons, les entrepreneurs et les commerçants. Il n'existait aucune rivalité de classe entre ces deux quartiers qui savaient se retrouver pour toutes les occasions de grandes fêtes chrétiennes…

Source : http://www.sousse1881-1956.com/villeuro/ville06.htm

Figure 8 : Les quartiers sud de Sousse : Capaci piccolo

Mais la rivalité constante entre les autorités italiennes et françaises fut un frein majeur au développement harmonieux de cette communauté.

24


Chapitre II

Capaci piccolo

Et jusqu'à nos jours, Capaci piccolo reste un quartier très défavorisé. favorisé. Il abrite la classe la moine aisée de la population de Sousse. Les rues de Capaci piccolo iccolo gardent encore leur nom pour rappeler ses origines italiennes aux visiteurs. Parmi ces noms, nous citons Rome, Garibaldi, Pantelleria, Marsalla, Volta, De Syracuse, De D Messine et De Trapani, etc.

Source : Auteur

Figure 9 : Vue du quartier Capaci piccolo

Donc, nous pouvons dire que le quartier Capaci apaci piccolo est l’une des rares traces qui témoignent encore d’une époque importante « l’époque italienne » que beaucoup ignorent ou qui a été négligée au détriment ment du protectorat français qui a tant marqué notre histoire. C’est l’époque d’une diversité ethnique incroyable. II.3

Capaci piccolo un quartier qu en difficulté

Capaci piccolo, un quartier longtemps oublié, oubli souffre d’un manque de diversité des usages. Ce qui a comme conséquence une vie ie sociale presque inexistante. Malheureusement, alheureusement, aujourd’hui, Capaci Piccolo Pic est qualifié de quartier uartier en difficulté. difficulté

25


Chapitre II

Capaci piccolo

Il s’agit effectivement d’un quartier populaire dénommé comme un territoire d’exclusion et de marginalisation sociale. Ce qui a augmenté le taux de violence et les comportements à risque (toxicomanie, suicide, tentative de suicide, violence…etc.), l’indifférence politique, l’émigration clandestine, le chômage, l’échec scolaire et l’apparition d’extrémisme religieux. « Les disparités socio spatiales, territoriales et écologiques entre le Nord et le Sud constituent une menace réelle au niveau de la cohésion sociale à l’intérieur de la commune de Sousse. Ces inégalités sont des freins incontestables à l’intégration des individus dans la vie participative et dans leur attachement à la ville. En se sentant marginalisés, les habitants du Sud auraient tendance à ne plus partager les mêmes valeurs et règles de vie qui sont acceptés par chacun, ce qui compromet l’équilibre et la cohérence sociale entre les quartiers. L’absence d’espaces verts, de lieux de distraction et de loisirs, de lieux de convivialité et de mixité sociale, ainsi que la dégradation esthétique du paysage urbain contribuent également à creuser encore plus le fossé entre les citoyens du Sud et ceux du Nord. » D’après SDVS. « Certaines zones de la ville de Sousse ont connu une forte dégradation, que ce soit la médina, les zones jouxtant le port ou encore la zone industrielle, située au sud du centre de la ville » Morched CHABBI dans son livre « L’urbain en Tunisie, processus et projets.»

26


Chapitre II

II.4

Capaci piccolo

Configuration générale de Capaci Piccolo

Le quartier Capaci Piccolo a été configuré autour de nombreuses usines de textile, d’automobiles et d’usines chimiques, etc. Les grandes lignes de ce modèle obéissent au modèle général des villes industrielles européennes appelé la modèle « ville-usine », dont le principe de fonctionnement centré du complexe usiné par rapport aux habitations reste le même, malgré quelques particularités.

Figure 10 : Plan d'aménagement urbain de la ville de Sousse, 2008

27


Chapitre II

Capaci piccolo

II.4.1 Etat actuelle de la zone UIb2

Avec la migration des industries dans les régions qui sont éloignées du noyau urbain et qui sont généralement directement liées lié aux autoroutes, la zone UIb2 (apparente sur la figure 10) présente de grandes es usines qui sont actuellement abandonnées. abandonnées La jonction entre ntre le boulevard b Armand-Fallières (l’actuel Mohamed V) et le quartier Capaci Piccolo n’est autre qu’un enchaînement encha de hangars et des entrepôts désaffectés affectés dans un état insalubre. Source : Auteur

bâtiment désaffectés Figure 11 : bâtiments

Etant donné l’état d’abandon et d’oubli de ce complexe usiné,, significatif autant pour le paysage urbain que pour la mémoire collective de la population de Capaci picolo, picolo il dévalorise les espaces ces avoisinants. II.4.2 Etat actuelle de la zone UA

La zonee UA (apparente sur la figure 10) est principalement constituée de maisons à un ou deux étages témoins témoin d’une architecture italienne, marquée par la multiplicité des styles du 19ème siècle. siècle Une architecturee riche mais la négligence et le manque d’entretien causent sa dégradation et la perte à jamais de certains bâtiments.

Source : Auteur

Figure 12 : Bâtiments à Capaci Piccolo

28


Chapitre II

Capaci piccolo

Nous pouvons dire que, malgré le potentiel de ses lieux, Capaci Piccolo est connoté d’une façon négative et abrite des espaces déstructurés, des lieux inhospitaliers. Encore davantage, ces dernières années,

l’impression négative a été agrandie lorsque les

activités industrielless ont été terminées. La L transformation ou la déconstruction sont devenues alors inévitables. inévitable « On ne peut restaurer, ou mieux : conserver, qu’à condition de transformer. Il faut actualiser la signification du bâtiment, éclairer le témoignage du passé d’un nouveau jour qui le rende perceptible perceptible par une sensibilité de notre époque. Ce sont parfois des éléments nouveaux qui mettent en valeur ceux du passé11. » Les dynamiques ynamiques de réappropriation de ces friches industrielles industrielle ont tendance à augmenter la valeur foncière des secteurs s environnants. Ces lieux ont une influence dans le quartier immédiat dans lequel l ils s’insèrent. II.4.3 Etat actuelle de la Zone ZP

Source : Auteur

Figure 13 : Le port de Sousse

La zonee ZP (apparente sur la figure 10) est principalement constituée du port de Sousse (apparent sur la figure 13). 13 Cette Zone est considérée comme une composante fondamentale structurante de la ville de Sousse. Sousse Ce port est divisé en trois. Un bassin bassi principal dont le plan d’eau présente prés une superficie de 24 h, un bassin de pêche de 3,2 h et un bassin de voiliers de 1 h. 11

Isabelle MAHEU-VIENNOT MAHEU et Alexandra GEORGESCU PAQUIN, 2014, « Actualiser le patrimoine par l’architecture contemporaine ». 29


Chapitre II

Capaci piccolo

L’ensemble de la zone portuaire avec ses trois composants fait objet d’un projet d’étude de faisabilité et d’impact en vue d’une restructuration totale. Cette zone reste soumise aux cahiers des charges prévues par l’office de la marine marchande et des ports (OMMP) et de l'agence des ports et des installations de pêche (APIP) 12.

Source : http://soussefuture.net/images/album/album%20projet/CentreFinancier/port4.gif

Figure 14 : Le réaménagement du port de Sousse

Le réaménagement du port de Sousse (comme la montre la figure 14) consiste en premier lieu, la création d’un nouveau bassin plus important. Ce nouveau bassin prendra forme en prolongeant la digue nord et en réalisant une deuxième du côté sud (apparentes sur la figure 14 en couleur rouge) qui délimitera un nouveau quai en terre-plein de 55 ha. Ce nouveau remblai abritera le nouveau port de commerce d’une longueur de quais de 2000 mètres linéaires. Cette nouvelle partie comportera un grand espace conteneurs et le nouveau siège de la douane avec un accès du coté sud de la ville. Et de l’autre côté, la digue nord sera la terminale des bateaux de croisière touristique.

12

Cahier des charges : Municipalité de Sousse. 30


Chapitre II

Capaci piccolo

Nouveau port de commerce Nouveau pôle financier Nouveau port de plaisance Nouvelle terminale ter des bateaux de croisière Figure 15 : Réaménagement Réaménag du port de Sousse présenté par l’agence « Réflexe architecture »

Ancienne usine de conserves de sardiness

Source : http://www.soussefuture.net/AlbumPortCommercial_F.html

Figure 16 : Situation de l'ancienne usine de conserves conserve de sardines sardine par rapport au port de Sousse réaménagé

31


Chapitre II

II.5

Capaci piccolo

Conclusion

Nous concluons alors que le quartier Capaci piccolo témoigne d’une époque assez riche tant aux niveaux urbain et architectural qu’au niveau social. C’est un lieu de mémoire chargé d’histoire qui est endormi et qui ne demande qu’à revivre. Le caractère identitaire et symbolique du quartier Capaci piccolo doit être protégé, notamment grâce à la conservation de ses bâtiments et de son caractère industriel et portuaire. Le quartier Capaci piccolo doit retrouver son dynamisme d’autrefois et son rayonnement. L’articulation du quartier avec le boulevard « Armand-Fallières », l’actuel Mohamed V, doit être bien réfléchie afin de résoudre le problème d’isolement et de manque de dynamisme du quartier. Reconstruire une image positive du quartier Capaci piccolo, changer la perception, le vécu et l’image de représentation de cet environnement. Penser à de nouvelles possibilités d’exploitation et d’usage afin d’enrichir le paysage urbain et montrer que ces espaces industriels abandonnés sont des supports capables d’évoluer.

32


Chapitre III

CHAPITRE III :

L’ancienne usine de conserves de sardines

L’ANCIENNE USINE DE

CONSERVES DE SARDINES Chapitre III : L’ANCIENNE USINE DE CONSERVES DE SARDINES III.1 L’ancienne usine de conserves de sardines d’hier à aujourd’hui III.1.1 Histoire et Origine

L’ancienne usine de conserves de sardines était le bâtiment phare du secteur industriel dans cette région. Elle a été construite par des Italiens, après la fin de la première guerre mondiale pendant le protectorat français. Elle répondait à une demande importante d’exportation de boîtes de conserve de sardines vers l’Italie. Elle se situe à un endroit stratégique, construit à l’extrémité du port pour recevoir les sardines provenant des barques des pêcheurs de Capaci Piccolo. Après quelques années de l’indépendance, cette usine est devenue la propriété d’un homme d’affaires tunisien nommé Ali MABROUK. Cette usine faisait travailler plus qu’un millier d’ouvriers, provenant essentiellement de Capaci Piccolo. Après l’arrêt brusque de l’usine en 2009 pour des raisons de faillite inexpliquées, elle demeure fermée jusqu'à aujourd’hui.

33


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

III.1.2 La Jeanne d’arc d’ar : objet d’extension

L’usine est composée d’un bâtiment phare de type hangar, se déploie sur une longueur de cent mètres et une largeur de vingt cinq mètres et est dotée d’un équipement sportif se trouvant à côté de l’usine et qui a fait l’objet de son extension xtension dans les années 70.

Le bâtiment type hangar. Un ancien équipement sportif « La Jeanne d'Arc ». Figure 17 : La Jeanne J d’Arc et l’ancienne usine de conserves conserve de sardines

Il s’agit de l’équipement sportif principal de cette communauté italienne et il est e constitué d’une salle de boxe, boxe, un terrain de gymnastique et de 2 salles de vestiaires (apparents sur la figure igure 18). 18 Il a été également utilisé parfois comme un espace pour les événements festifs (mariage, fête, etc.) des habitants du quartier.

34


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

Source : Auteur

Figure 18 : La Jeanne d'Arc

Après la rivalité entre la communauté italienne et le protectorat français, la plupart des habitants de Capaci piccolo ont quitté ce quartier vers leurs pays d’origine. Depuis cet instant, le protectorat français a renommé cet équipement sportif : la Jeanne d'Arc. •

Origine du mot Jeanne d’arc: « La Jeanne d'Arc est un croiseur école de la marine arine française (visible sur la figure 19). C'est le deuxième navire-école navire école à porter ce nom après le croiseur cuirassé utilisé depuis 1912. 1912. Elle a été en service de 1931 à 1964, participant aux blocus et aux combats de la seconde guerre mondiale.13»

Source : wikimedia.org

Figure 19 : La Jeanne d'Arc

13

Source : wikimedia.org. wikimedia.org

35


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves de sardines

III.1.3 Cadre réglementaire

Figure 20 : Délimitation de l’usine sur le plan d’aménagement urbain de la ville de Sousse

D’après le plan d’aménagement urbain de la ville de Sousse de 2008, le site choisi est d’une vocation industrielle. Mais, en 2014, les usines qui se trouvent dans la zone UIb2 et qui ont été délaissées ont fait l’objet d’une étude dans le plan stratégique de développement de la ville de Sousse dans le but de densifier et de régénérer les urbanisations existantes. «Il s’agit de régénérer les friches urbaines et les délaissés urbains (anciens équipements désaffectés, usines fermées et délocalisées, hangars de stockage inutilisés, etc.).14 » III.2 Potentialité de son architecture III.2.1 Relevés architecturaux

Nous avons fait un diagnostic des potentialités à travers un relevé architectural et un relevé photographique. Ils illustrent l'état des lieux au moment du relevé. 14

D’après le plan SDVS. 36


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves de sardines

Figure 21 : Plan de l'ancienne usine de conserves de sardines

37


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves de sardines

Figure 22 : ElĂŠvations

38


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

III.2.2 L’originalité et le caractére fort de son architecture

• Ambiance intérieure L’ancienne ncienne usine de conserves conserve de sardines s’élève à l’image de l’architecture moderne : bâtiment âtiment simple, de forme géométrique rectangulaire rectangulaire avec une toiture parabolique, parabolique il répond parfaitement aux besoins de la fonction. En effet, le bâtiment iment est conçu selon une superstructure superstructure porteuse sans poteaux intermédiaires,, offrant une vaste halle avec des ambiances intérieures très intéressantes et des effets de lumière fascinants.

Source : Auteur

Figure 23 : Ambiances à l'intérieure de l'usine

Laa toiture est de forme parabolique en dalle pleine. Elle est supportée supporté par 25 arcs en béton armé, espacés de d 4 m, et de franchissement de 24 m. L’espace qui en résulte est d’une grande richesse d’expression structurale, créant de vaste espace de travail et d’entreposage.

39


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

En effet, cette ancienne ancienn usine est caractérisée par la structure des arcs paraboliques en béton armé. Le pouvoir formel et structurel, qu'elle possède,, propose un espace avec des qualités bioclimatiques intéressantes en favorisant la circulation de l’air à l’intérieur.

Source : Auteur

Figure 24 : Circulation de l'air à l'intérieur du bâtiment

Nous trouvons, au sein de l’ancienne usine, plusieurs machines de dimension importante (apparentes sur la figure 25), qui ont eu un rôle purement rement fonctionnel au passé et qui existent encore aujourd’hui.

Source : Auteur

Figure 25 : Machines de dimension importante à l'intérieur de l'usine

40


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

• Château d’eau

Source : Auteur

Figure 26 : Château d’eau

Le château d’eau (apparent sur la figure 26) a été édifié dans le but de soumettre l’eau en pression. C’est ’est un élément marquant marquan de cette friche industrielle. Son caractéristique principal est d’être le seul élément vertical (haut de prés de 40 4 mètres) dans un ensemble qui s’étale horizontalement comme on peut voir sur la figure 27.

Source : Auteur

Figure 27 : Le château d’eau dans son environnement immédiat

41


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

III.2.3 Dégradation adation de sa qualité architecturale

Source : Auteur

Figure 28 : Dégradation de l’image de la façade principale ncipale

Comme nous pouvons voir ici, des nouvelles constructions onstructions ont été ajoutées devant la façade açade principale de l’usine. Ce qui a dégradé son élégance architecturale et son image.

Source : Auteur

Figure 29 : des ajouts à l'intérieur de l'usine

Même, à l’intérieur du bâtiment, nous trouvons des ajouts de nouvelles constructions qui ont dégradé l’ambiance à l’intérieur.

42


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

III.2.4 Etude pathologique de la friche

Les fissures et les désordres structurels :

Source : Auteur

Figure 30 : La partie de la toiture endommagée

Le bâtiment type hangar est en assez bon état puisque sa sa structure et la toiture semblent nécessiter uniquement un nettoyage, nettoyage malgré la présence sence d’une partie endommagée, endommagé visible sur la figure 30, due aux agents atmosphériques (intempéries intempéries, pluie, radiations solaires, vent, etc.). Pathologie due à une ne mauvaise évacuation des eaux pluviales de la toiture :

Source : Auteur

Figure 31 : Apparition des moisissures moi et de la végétation au-dessus dessus du plancher

Une mauvaise évacuation des eaux pluviales de la toiture a entraîné des dégradations importantes des éléments constructifs (poteaux, poutres, poutres, maçonneries, etc.) et surtout

43


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

l’apparition on des désordres des enduits au-dessus au dessus du plancher sous forme d’effritement de l’enduit du plancher. Les désordres des enduits : Les pathologies logies sont plus importantes au niveau des constructions ajoutées ajouté (avec une toiture plate), sous forme d’effritement d’enduit du plancher et des traces d’humidité dues à la stagnation et à l’infiltration d’eau pluviale.

Source : Auteur

Source : Auteur

Figure 33 : Effritement de l’enduit du plancher (avec une toiture plate)

Figure 32 : Effritement de l’enduit du plancher (avec une toiture concave)

Ainsi insi que l’apparition de grandes taches de moisissure : cee sont des moisissures nuisibles à la santé et qui sont le résultat de la stagnation d’eau au-dessus au des toitures et même dans les roches des murs porteurs dans les parties ajoutées.

Source : Auteur

Figure 34 : Des grandes taches de moisissures

44


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

Eclatement du béton n en façade :

Source : Auteur

Figure 35 : Eclatement du béton en façade

Eclatement latement du béton en façade dû à l’enrobage insuffisant ffisant des aciers. aciers L’acier rouille et en gonflant fait éclater le béton. Conclusion : L’ancienne usine de conserves conserve de sardines possède une qualité architecturale incontournable. Par ar le passage du temps, le manque d'entretien et l’exposition aux intempéries, elle semble noyée noyé dans un état de dégradation qui devient de plus en plus grave. Les solutions envisagées isagées aux différents désordres sont principalement : La destruction des d constructions parasitées, rajoutées, qui sont en mauvais état et qui n’ont aucun intérêt architectural. La restauration ation de la toiture. La lutte contre les taches d’humidité qui sont dues es essentiellement aux remontées capillaires et aux infiltrations des eaux pluviales pluviales.

45


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

III.3 Contexte urbain de l’usine III.3.1 Les repéres du site

Source : Auteur Figure 36 : Planche analysant les repères du site

46


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

Les plus forts points oints de repère re de cette usine sont la municipalité de Sousse, la l station terminus du métro du Sahel, l’institut l’institut supérieur des beaux-arts beaux de Sousse (l’ancienne ’ancienne école Franco-Arabe), Franco l’école secondaire, la société ociété tunisienne de l'électricité l et du gaz (STEG), la place de Bab Jdid, le port et la médina de Sousse. Ces points servent à identifier ntifier notre espace qui est l’usine par rapport à son entourage. III.3.2 Flux et Accessibilité

L’usine est accessible par le boulevard b « Armand-Fallières », l’actuel l’actu Mohamed V, ainsi que par le quartier uartier capaci piccolo.

Source : Auteur

Figure 37 : Les deux accès de l’usine

L’avenue venue Mohamed V (visible sur la figure 38) présente une voie véhiculaire de forte densité et piétonne de faible densité (dû à la présence d’un ensemble des bâtiments industriels désaffectés). Par contre, à l’intérieur du quartier Capaci Piccolo (Garibaldi, ( Pantelleria, Marsalla de syracuse …), …), le flux véhiculaire devient moins dense au profil du flux piétonnier.

Source : Auteur

Figure 38 : Avenue Mohamed V

47


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves co de sardines

L’avenue Mohamed V, anciennement appelée appelé boulevard ard « Armand-Fallières » (apparent sur la figure 39), 3 était conçue comme étant une vitrine de la nouvelle ville. Bordant le port, elle est composée par des bâtiments officiels de prestige : l’hôtel de la ville, la banque d’Algérie, ’Algérie, et l’hôtel de poste, poste etc.

Source : http://www.sousse1881-1956.com/villeuro/ville05.htm http://www.sousse1881

Figure 39 : Le boulevard Armand-Fallières

III.4 Conclusion

La conservation de l’ancienne l’anc usine de conserves de sardines et son recyclage recycl pour accueillir de nouvelles nouvelle fonctions apparaissent comme une solution plus raisonnable que la démolition ition et la construction neuve. Plus largement encore, la reconversion de cette ancienne usine est à la fois un moyen important pour la revitalisation du quartier Capaci piccolo et un vecteur de renouvellement d’images identitaires.

48


Chapitre III

L’ancienne usine de conserves de sardines

III.5 Synthèse :

Ce qui nous intéresse dans cette reconversion, c’est de protéger l’identité et l’héritage symbolique de ce quartier et renouer les liens avec ce lieu. En effet, nous pouvons résumer nos objectifs comme suit : •

Sauvegarder la valeur matérielle de l’ancienne usine de conserves de sardines :

L’ancienne usine de conserves de sardines présente une valeur matérielle. Elle correspond à l’organisation tridimensionnelle des éléments matériels composant le bâtiment. Cette valeur peut être une source de créativité et d’originalité. •

Sauvegarder la valeur immatérielle de l’ancienne usine de conserves de sardines :

Contrairement aux réalisations en construction neuve, cette ancienne usine implique une conscience du rôle social que le bâtiment avait joué au cours de son activité ainsi que l’histoire ouvrière, les savoirs, etc. Il faut tenir compte au cours de la reconversion du symbole que représente l’endroit pour les ouvriers et les gens qui l’ont côtoyé auparavant.

Matériels

Esprit de cette ancienne usine

Immatériels

Figure 40 : Esprit de l’ancienne usine de conserve de Sardine

49


TROISIEME PARTIE : L’EVENEMENT COMME CREATEUR D’ESPACE ET D’ARCHITECTURE

TROISIEME PARTIE : L’EVENEMENT COMME CREATEUR D’ESPACE ET D’ARCHITECTURE


Chapitre IV

CHAPITRE IV :

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

QU’EST-CE QU’UN

EVENEMENT ? Chapitre IV : QU’EST CE QU’UN EVENEMENT ? IV.1

Qu’est-ce qu’un événement

Autrefois, l’événementiel n’était pas vraiment pris au sérieux. Parfois considéré comme de l’amusement, voire comme de l’inutile ou de l’argent gâché pour les avis les plus médisants, il doit encore s’imposer dans l’esprit du grand public comme un moyen de communication respectable et utile. «Un événement est un : fait ; action ; actualité ; effet ; crise ; fête ; expérience ; nouvelle ; manifestation ; rencontre, etc.…15» Un événement est un terme ayant plusieurs significations. L’événement peut être, d’abord, la fête sous toutes ses formes, un créateur : Il crée des relations et des interactions, des confrontations ou des phénomènes de consentement ou encore un moment d’actions partagées entre un ensemble d’individus. « Action de communication ponctuelle, rassemblant un public et faisant l’objet d’une mise en scène destinée à marquer les esprits dans un but précis.16» L’événement permet de se rencontrer, de se retrouver pour échanger, de s’apprécier, de faire la fête et créer des temps forts. Ainsi, Benjamin PRADEL17, définit l’événement comme étant « un outil permettant de réinventer les espaces publics et d’utiliser leur pouvoir d’incarner la société et de provoquer la rencontre ». L’événement constitue alors une occasion pour la ville pour se réinventer.

15 16 17

D’après le petit Robert. Association des agences de communication des événements. Benjamin PRADEL est sociologue. Il a étudié pendant sa thèse de doctorat la fonction sociospatiale des rythmes collectifs urbains approchés par les événements festifs. 51


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

IV.2 L’événement en tant que concept architectural

« L’architecture a très peu été pensée à travers la notion d’événement bien que certain architectes comme Bernard Tschoumi, P Eisenmen, Dlibskind, E Diller ou R Scofido, ont tenté de développer des démarches conceptuelles qui cherchent à donner une dimension matérielle à ce concept : démarche où l’événement devient générateur de l’espace.18 » En effet, outre la définition simpliste du terme, l’événement peut être interprété de différentes manières en architecture. Bernard TSCHUMI considère que l’événement est défini comme étant une démarche conceptuelle d’un projet. En effet, il n’est pas d’architecture « sans événement, sans activité, sans fonction ; l’architecture doit être considérée comme la combinaison d’espaces, d’événements et de mouvements, sans préséance ni hiérarchie entre ces termes. » L’architecture est devenue, selon la pensée de Bernard TSCHUMI, une combinaison du concept, de l’expérience de l’espace, de sa fonction, de sa structure et de l’image superficielle non nécessairement hiérarchisés. «L'architecture a toujours été autant sur l'événement qui a lieu dans un espace aussi sur l'espace lui-même19.» Pour Gilles DELEUZE20, l’événement se comporte comme synonyme de repère, voire de rupture de continuité. Dans ce sens, on peut parler d’une architecture à caractère événementiel lorsqu’ un projet est produit différemment de ce qu’on attend.

18

19 20

Dorra ISMAIL, 2009, « La pensée en architecture au « risque » de l’événementialité. ». Bernard TSCHUMI, 2000, « le Visiteur, ville, territoire, paysage, architecture » (Revue de critique des situations construites), la Société française des architectes. Gilles DELEUZE a écrit une œuvre philosophique influente et complexe, à propos de la philosophie elle-même, de la littérature, de la politique et de la psychanalyse.

52


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

IV.3 La portée sociale de l’événement

L’intérêt porté à l’événement révèle son importance, non seulement au niveau de l’expérience architecturale et urbaine, mais aussi comme un mode d’action sociale. « Au regard de ces démarches de projet, l’événement devient un prétexte pour une inscription spatiale dialoguant avec les limites physiques mais aussi anthropologique du contexte.21 » Dans ce contexte, Hannah ARENDT22 défend l’idée que l’événement ne peut être pensé que dans son actualité sociale. Pour tout événement, le contexte social est à prendre en considération. Il faut qu’il soit réfléchi dans la perspective des activités sociales. Sa représentation sociale et la manière dont il est vécu permettent son intelligibilité. A travers l’expérience sociale au cours de l’événement, le citoyen se sent concerné et s’engage autour d’une action collective dans l’espace urbain. Et si cet événement répond aux activités sociales du moment, il acquiert plus de sens et peut-être réfléchi comme un processus de transformation au niveau social.

21 22

Dorra ISMAIL, 2009, « La pensée en architecture au « risque » de l’événementialité. ». Hannah ARENDT est une philosophe et journaliste, connue pour ses travaux sur l’activité politique, la modernité et la philosophie de l'histoire. 53


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

IV.4 L’événement : un moyen de mise en valeur de l’ancienne usine IV.4.1 Essai similaire : Le Zollverein

Source : http://www.archdaily.com

Figure 41 : Le Zollverein

Année: 2002. Localisation: La vallée de la Ruhr, Allemagne. Architectes : Rem KOHLHAAS. KOHLHAAS Présentation du projet

Le Zollverein est une excellente démonstration de la façon dont l'environnement peut influencer notree vie quotidienne, où la présence de fort ort noyau d'urbanité et de connectivité est nécessaire. nécessaire Le Zollverein s’agit d’un ancien complexe industriel de la mine de charbon qui, après sa fermeture en 1993, est devenu classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. L’objectif de ce projet consistait consistait à réhabiliter un site minier dans le cadre d’une grande revitalisation à l’échelle de la vallée de la Ruhr, en Allemagne.

54


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

Un des enjeux principaux du projet était de développer une programmation programmation socialement inclusive, visant à inciter les gens à fréquenter nter ce lieu de manière récréative, ludique et créative.

Source : http://www.archdaily.com

Figure 42 : Le Zollverein : un ancien complexe industriel de la mine de charbon

Le Zollverein est situé itué à Essen au cœur de la région de la Ruhr, l'un des quartiers ouvriers. Depuis epuis sa reconversion par l’architecte Rem KOHLHAAS en 2002, le Zollverein se positionne clairement comme initiateur, catalyseur et lieu de développement des événements.

Source : http://www.archdaily.com

Figure 43 : Le Zollverein

55


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

• L’événement comme stratégie pour réinventer la région de la Ruhr L’exemple de la réhabilitation et le maintien du Zollverein trouvent une très grande signification pour la région de la Ruhr en rendant ce qui est existant plus attrayant pour recevoir des événements dans cette région. L’événement permettait à la région de la Ruhr de se repenser et de remettre en question certains espaces mal exploités ou abandonnés. Penser la Ruhr à travers l’événement révèle la force imaginative susceptible d’enrichir l’image urbaine de cette zone et de permettre à cet espace d’évoluer. Il s’agissait d’un projet qui vise à reconquérir le paysage existant (plus précisément le Zollverein : un ancien complexe de la mine de charbon) car ceci leur ramène à trouver un système d’échange qui assure le dialogue entre ancien et récent, de retrouver l’âme urbaine et d’instaurer une stratégie fondée sur une culture commune. Cette culture est celle de l’événementiel qui permet une vision partagée de la région la Ruhr. La perception de l’espace se diffère en présence de l’événement. Comme on peut voir sur la figure 44, l’architecture n’est plus seulement des espaces et des formes, mais elle est aussi des événements et des actions qui ont lieu dans cet espace.

Source 1 : http://www.archdaily.com Source 2 : https://encrypted-tbn2.gstatic.com

Figure 44 : La perception du le Zollverein en absence et en présence de l'événement

56


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

• L’événement événement comme stratégie de valorisation de Le Zollverein L’objectif dans ce cas était de rendre l’ancien ancien complexe industriel de la mine de charbon un lieu accessible par le public par pa le biais de l’événement. L’événement est utilisé comme une stratégie de valorisation et de redynamisation de l’ancien ien complexe industrielle de charbon avec une volonté d’améliorer la qualité qua de l’environnement urbain. L’événement permet à l’individu d’interpréter d’interpréter l’espace différemment, qui devient par la suite significatif. • Concepts retenus La prise en compte de l’homme l’h dans l’espace : L’architecte a essayé de préserver le plus possible l’architecture du bâtiment ancien et de s’intégrer grer d’une manière subtile par rapport à l’existant. Des nouveaux parcours et plusieurs escaliers (apparents sur la figure 45) sont intégrés de manière ponctuelle pour accentuer certains espaces. espaces Cette intervention met en valeur les espaces esp existants pour rappeler l’ancienne ancienne fonction.

Source : http://www.archdaily.com

Figure 45 : système d’escalier et de passerelle relle

57


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

L’apport de l’événement à la conception architecturale réside dans la traduction de la prise enn compte du corps dans l’espace. En effet, à travers un constat que la majorité des rencontres s’effectuent dans dans les lieux de circulations et de passages, l’architecte a proposé un système d’escalier et de passerelle comme élément principal et structurant du projet. En mettant ettant donc l’accent l’ sur les parcours plutôt que sur les différentes entités du programme, les circulations (les (l escaliers et les couloirs) s) deviennent alors des espaces de sociabilité à l’écart des différentes entités. Espaces extérieurs libres libre et changeables : Dans ce sens, une ne scène extérieure (visible sur la figure 46) a été conçue au centre du Zollverein. Comme omme les spectacles extérieurs see font plutôt rares l’hiver, il est possible d’utiliser la scène extérieure à d’autres fins. Elle Elle peut être utilisée hors d’événements d’évé comme étant un espace de jeux pour les enfants. e

Source : http://richardkarty.org/wp-content/uploads/2016/07/Zollvereien-outdoor-theater.jpg http://richardkarty.org/wp theater.jpg

Figure 46 : Ambiance de la scène extérieure

Le sol recouvert de sable permet à cette scène de s’adapter à des configurations multiples pour recevoir par exemple une foule debout, ou encore encore des tentes fixées à même le sol. Il est également possible de réaménager le sable pour y former des buttes, ou encore pour modifier l’inclinaison du plan incliné.

58


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

Source :https://www.zollverein.de/uploads/assets/54eb261a69549853a300335e/cutt ings/smuuxwjt/previews/teasertile ings/smuuxwjt/previews/teasertile_image.jpg

Figure 47 : Des tentes fixées à un sol recouvert de sable

La lumière concept fondateur d’événement : La lumière est à la fois un vecteur teur de perception de l’espace et une source d’usage génératrice de flux d’événement. La lumière, par son immatérialité, génère des impressions psychologiques. psychologiques En effet, laa conception de l'éclairage intemporel intempore et fonctionnel augmente l'attractivité du site site la nuit en facilitant l’accès pour les visiteurs.

Source : http://www.archdaily.com

Figure 48 : La lumière concept fondateur d’événement d’événeme

L'installation lumière symbolise la relation entre entre l'ancienne production de charbon et la nouvelle utilisation. Le rouge nous rappelle rappelle l'énorme chaleur que dégageait l’incinération tion du charbon. charbon. Le bleu donne des orientations pour de nouvelles perspectives qui se réfèrent à la nouvelle utilisation en tant que place de l'art et de la culture (figure 48). 59


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

Aménagement intérieur respecte l’architecture industrielle originelle :

Source : http://www.invitrust.com/wp-content/uploads//2012/08/RADIALSYSTEM http://www.invitrust.com/wp content/uploads//2012/08/RADIALSYSTEMV_Halle-_c _c-Reinhard-G%C3%B6rner_Presse-150x150.jpg

Figure 49 : Vue intérieure

A l’intérieur de lee Zollverein, les détails d’aménagement sont d’une certaine neutralité. n Laa structure à l’intérieur de la salle est laissée apparente et l’aménagement des gradins et des sièges reste très sommaire (figure 49).

60


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

IV.5 Synthèse :

Après avoir étudié la notion d’événement, nous pouvons la résumer comme suit : L’événement en un mot c’est le fait de rassembler du monde autour d’une action d’un fait ou d’un moment particulier. C’est un bon moyen pour offrir un cadre de vie varié et attrayant. En tant qu’architectes, nous devons trouver les moyens pour explorer le devenir de la ville. En effet, l’apparition des projets événementiels émane d’une réflexion sur la concrétisation d’une stratégie urbaine, qui vise la redynamisation des territoires et leurs mises à jour face à l’évolution rapide de la société d’un côté et à la mise en valeur des espaces oubliés d’un autre côté. En se focalisant sur l’étude du Zollverein, nous avons pu voir les vertus d’un espace événementiel : il nous donne l’occasion de changer une réalité donnée (architecturale, urbaine, sociale…) et de la transformer en une future souhaitée. Nous pouvons dire qu’un espace événementiel s’agit d’une bonne initiative pour valoriser la diversité de Capaci piccolo et les liens qui unissent ses habitants. C’est aussi un bon outil de développement que nous pouvons utiliser pour redynamiser ce territoire.

61


Chapitre IV

L’événement comme créateur d’espace et d’architecture

QUATRIEME PARTIE : INTENSION ET PPROPOSITION.

QUATRIEME PARTIE : INTENSION ET PROPOSITION

62


Chapitre V

Projets de référence et intentions

CHAPITRE V :

PROJETS DE REFERENCE ET

INTENTIONS Chapitre V : PROJETS DE REFERENCE ET INTENTIONS V.1

Essai similaire : la réhabilitation de l’entrepôt « Embarcadero »

Le projet intitulé «EmbarcaDomo»

Source : http://re-arquitectura.es/wp-content/uploads/2014/04/Edificio-embarcadero-caceres-nieto-y-sobejano-00.jpg

Figure 50 : l'entrepôt Embarcadero

Année: 2011. Localisation: Aldea Moret, Cáceres, Espagne. Architectes : Nieto FUENSANTA et Enrique SOBEJANO.

V.1.1 Le contexte environnant : Aldea Moret, Cáceres, Espagne

Le quartier Aldea Moret situé à Caceres a été construit au milieu du siècle dernier pour une société minière dont les installations comprennent un certain nombre de bâtiments industriels et une zone résidentielle pour les travailleurs de cette entreprise. Et jusqu’à nos jours, Aldea Moret est constitué de vieilles maisons et abrite la classe la moine aisée de la population de Cáceres.

63


Chapitre V

Projets de référence et intentions

L'entrepôt des minéraux de chemin de fer, a été réhabilité par les architectes Nieto FUENSANTA et Enrique SOBEJANO. Grâce à leur travail, ils ont obtenu le prix national d'architecture d’Espagne en 2007. Consciente du problème, la municipalité, sur la base des fonds européens de soutien, a décidé de lancer un ambitieux processus de reconversion de la zone. Cela a commencé par la transformation de l'entrepôt Embarcadero. Cette transformation vise à créer des opportunités pour le contenu social. Cette reconversion a contribué à la revitalisation d'un quartier très dégradé avec la transformation radicale de ses espaces architecturaux.

Le quartier Aldea Moret, Caceres

L'entrepôt Embarcadero reconvertie

Zone industrielle

un 2éme entrepôt

Parking

Espace Vert Figure 51 : Aldea Moret, Cáceres, Espagne

64


Chapitre V

Projets de référence et intentions

V.1.2 La maitenance de la volumétrie d’origine du bâtiment

En comparant les deux figures 52 et 53, laa volumétrie d'origine du bâtiment est maintenue et ses façades sont restaurées. En effet, laa remise en état du bâtiment, nommé « Embarcadero »,, est une donnée essentielle pour sauvegarder l’histoire du quartier Aldea Moret.

Source : https://www.casadomo.com/images/casadomo/articles/content/20130729 asadomo.com/images/casadomo/articles/content/20130729-embarcadero embarcadero-articulo%20(2).jpg

Figure 52 : Le bâtiment avant la reconversion

Source : http://www.ondiseno.com/fotos_proyectos/310/grans/170701.jpg

Figure 53 : Le bâtiment après la reconversion

Ce projet démontre que la reconversion peut se faire d’une manière mani très douce. De l’extérieur, le bâtiment garde son aspect industriel. Lee principe de cette attitude de reconversion est de récupérer récupére au maximum laa matérialité des différents éléments caractéristiques du bâtiment ancien, et l’intervention ne concerne que l’organisation des espaces ces à l’intérieur du bâtiment.

65


Chapitre V

Projets de référence et intentions

V.1.3 Bâtiments à l’intérieur d’un autre

Source : http://www.revistahabitex.com/habitex21/embarcadero.pdf

Figure 54 : concept de bâtiments à l'intérieur d’un autre (boîtes dans la boîte)

L’ensemble du programme est inscrit en créant des bâtiments (des boîtes) (visibles sur la figure 54) à l’intérieur du volume existant. Ces boîtes sont en quelque sorte comme des poupées russes (Figure 55) qui sont inscrites à l’intérieur de cet ancien entrepôt.

66


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Source : https://images.google.com/

Figure 55 : Des poupées russes

La proposition ition de l’architecte suit le concept « Bâtiments à l'intérieur d’un autre » nommé aussi « concept de boîtes dans la boîte ». Cette ette conception répond avec une grande clarté aux exigences du programme. programme Le programme est réparti en quatre bâtiments, dont trois à l'intérieur et un à l’extérieur, chacun destiné à une utilisation.

Source : http://ecococos.blogspot.com/2011/11/embarcadero-caceres-espana http://ecococos espana-nieto-y.html

Figure 56 : Volumes olumes contenus dans Embarcadero

67


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Trois entités ont été rajoutées à l'intérieur de l’Embarcadero tout en conservant le volume existant (encerclées ou encadrées sur les figures 57, 58 et 59). Chaque entité se distingue par son utilisation, sa taille, sa forme et sa couleur. Ses différentes entités ont permis de créer des lieux de rencontre et d’échange (café, restaurant), de création (salles de répétition, ateliers) et de diffusion (salles de spectacle, d'exposition, de projection), et de les faire coexister dans le même bâtiment tout en gardant leurs spécificités.

Figure 57 : Plan Rez-de-chaussée

Figure 58 : Plan Etage

Figure 59 : Elévation

68


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Le reste peut être utilisé librement par les occupants. La proportion de cette surface vierge présente plus que la moitié des espaces consacrés à une fonction.

Source 1 : https://s-media-cache cache-ak0.pinimg.com/736x/45/56/b5/4556b521be237654993ef715c46faf4c.jpg ak0.pinimg.com/736x/45/56/b5/4556b521be237654993ef715c46faf4c.jpg Source 2 : http://re-arquitectura.es/wp arquitectura.es/wp-content/uploads/2014/04/Edificio-embarcadero-caceres caceres-nieto-y-sobejano-04.jpg

Figure 60 : Ambiances à l'intérieur intérieur du bâtiment

partiellem vide au rez-de-chaussée où il devient possible L’Embarcadero est partiellement d'incorporer toute exigence de programme sans un excès de volume qui brise la continuité visuelle à l’intérieur du bâtiment. bâtiment

Source : http://www.placonsa.es/assets/rplaconsa/images/uploads/blog/159-emb09.jpg http://www.placo emb09.jpg

Figure 61 : Continuité visuelle entre les entités

Le bâtiment principal qui contient les trois entités est simplement une grande pièce ouverte contenant d’espaces d’ à la fois isolés et reliés entre eux d’une manière douce. L’organisation rganisation de

l’espace ouvert, où tout est perméable, incarne parfaitement le

concept de partage ett favorise la vie sociale au sein du bâtiment. 69


Chapitre V

Projets de référence et intentions

V.1.4 Dimension environnementale

Le souci de l'environnement est latent nt dans les décisions du projet. Le projet est un exemple remarquable de la façon de tirer tirer parti d'un bâtiment existant, de l’adapter l’ à des améliorations environnementales et à de l'énergie aujourd'hui. En effet, l’Embarcadero Embarcadero est un bâtiment caractérisé isé par la structure des arcs paraboliques en béton armé. Le pouvoir formel et structurel, qu'il possède, possède suggère un espace avec des es caractéristiques et qualités bioclimatiques intéressantes. Les murs opaques qu’il avait autrefois ont été remplacés par dess panneaux p transparents en verre et en polycarbonate translucide, avec une protection contre le soleil et avec des d lamelles de ventilation qui aident à améliorer le système système énergétique du bâtiment. Ces nouvelles façades comprennent un contrôle automatisé pour suivre les différents modèles en été et en hiver et assurer le bon fonctionnement.

Source 1 : http://lusiscopia.blogspot.com/2012/07/embarcadero-aldea-moret-caceres.html http://lusiscopia.blogspot.com/2012/07/embarcadero caceres.html Source 2 : http://www.ondiseno.com/fotos_proyectos/310/grans/170701.jpg http://www.ondiseno.com/foto

Figure 62 : Façade principale avant et après la reconversion

70


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Source : http://lusiscopia.blogspot.com/2012/07/embarcadero-aldea-moret-caceres.html http://lusiscopia.blogspot.com/2012/07/embarcadero

Figure 63 : Façade latérale avant la reconversion

Source 1 : http://www.placonsa.es/assets/rplaconsa/images/uploads/blog/159-emb19.jpg http://www.placonsa.es/assets/rplaconsa/images/uploads/blog/159 emb19.jpg Source 2 : http://www.placonsa.es/assets/rplaconsa/images/uploads/blog/159-emb01.jpg http://www.placonsa.es/assets/rplaconsa/images/uploads/blog/159 emb01.jpg

Figure 64 : Façade latérale après la reconversion

Les architectess ont effectué la récupération et la régénération des éléments de structure en béton existant. Cet aspect de l'ancien bâtiment lourd contraste avec les décisions de légèreté découlant des de façades en verre et en panneaux en polycarbonate translucide (visibles sur la Figure 64). 6 En outre, cet exemple met en évidence le résultat obtenu avec le bon choix des matériaux, car l'utilisation des de parois translucides, en plus du contraste avec l'ancien aspect opaquee du bâtiment, bâtim crée un aspect intéressant : la dalle de d couverture en béton semble flotter dans l'ensemble.

71


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Source 1 : http://re-arquitectura.es/wp arquitectura.es/wp-content/uploads/2014/04/Edificio-embarcadero-caceres-nieto nieto-y-sobejano-10.jpg Source 2 : http://www.ondiseno.com/fotos_proyectos/310/170703.jpg

Figure 65 : Les murs opaques remplacés par des panneaux transparents

Source 1 : https://proyectos4etsa.files.wordpress.com/2014/07/12.jpg Source 2 : http://www.tectonica.es/arquitectura/ventilacion/nave_industrial.html

Figure 66 : Ventilation naturelle relle par la géométrie du bâtiment b

Comme nous pouvons voir sur la figue 66, la proposition ition de l’architecte qui suit le concept « Bâtiments à l'intérieur d’un autre » ne répond pas qu’aux exigences du programme mais aussi bien au caractère environnemental du bâtiment.

72


Chapitre V

V.2

Projets de référence et intentions

Reconversion d’un ancien hangar en une salle de spectacle V.2.1 Maintenance du caractère portuaire et industriel de l’usine

Cas de la salle de spectacle «le 106» à Rouen Cette intervention illustre comment l'architecte a redonné un nouveau sens au lieu en exploitant le caractère originel du lieu par la prise en considération de la nature des matériaux qui ont grandement contribué à forger l’identité du lieu.

Source : http://www.actuarchi.com

Figure 67 : La salle de spectacle (Le 106) à Rouen

Maîtrise d’œuvre : atelier d’architecture King Kong Localisation : quai Béthencourt, Rouen, 76, France Année : 2010

73


Chapitre V

Projets de référence et intentions

La salle de spectacle à Rouen, nommée «le 106», prend place dans un ancien hangar sur les quais du port de Rouen.

Source : http://www.actuarchi.com/wp-content/uploads/2011/01/LE-106%C3%83%C2%A0-Rouen-par-King-Kong-2.jpg

Figure 68 : Etat du bâtiment avant la reconversion

Localisée sur la rive gauche de la Seine, la salle de spectacle marque le renouveau de ce quartier. Le projet a pour but de favoriser l’émergence d’artistes et de fidéliser les habitants de Rouen à ce lieu. De plus, grâce à ses nombreux studios, ce bâtiment peut accompagner les artistes dans leur travail.

Source : http://www.kingkong.fr/image/zoom/1456234296.jpg

Figure 69 : Ambiance à l'intérieur de la salle de musique

74


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Les aménagements intérieurs sont simples et s'inscrivent parfaitement dans l'architecture industrielle du lieu. Les différents tons de gris utilisés sont soulignés par les portes et les éléments de structure jaune.

Source : http://www.actuarchi.com/wp-content/uploads/2011/01/LE-106-%C3%83%C2%A0-Rouen-par-King-Kong8.jpg

Figure 70 : Aménagement intérieur

L'extérieur respecte parfaitement l'architecture portuaire originelle, avec des structures métalliques peintes en jaune comme les deux grues toutes proches.

Source : http://nsm05.casimages.com/img/2011/01/25//110125111815773647526895.jpg

Figure 71 : Deux grues à coté du bâtiment

Critique Personnel : le choix conceptuel de l’architecte était d’intervenir à l’espace intérieur de l’ancienne usine. Quoique les éléments portuaires (les deux grues) aient été conservés, ils n’ont pas été intégrés dans le programme fonctionnel du projet.

75


Chapitre V

V.3

Projets de référence et intentions

Synthèse :

Les idées principales tirées de ces deux projets de référence sont les suivantes : Projets de référence

Concepts retenus

Reconversion de l’entrepôt « Embarcadero » :

La maintenance de la l volumétrie d'origine du bâtiment.

Avant :

La préservation de l’architecture du bâtiment ancien.

Après :

Intervenir par des bâtiments bâtime à l'intérieur

Concept de bâtiments à l’intérieur d’un autre :

de cet ancien entrepôt. entrepôt Ce concept répond au caractère environnemental du bâtiment.

Les murs opaques remplacés par des

Façade latérale avant et après la reconversion :

panneaux transparents. transparents

76


Chapitre V

Projets de référence et intentions

Reconversion d’un ancien hangar en une salle de spectacle à Rouen :

L'extérieur l'architecture

respecte industrielle

parfaitement et

portuaire

originelle.

Les aménagements intérieurs

Les aménagements intérieurs sont simples et

s'inscrivent

parfaitement

dans

l'architecture industrielle et portuaire du lieu.

77


Chapitre VI

CHAPITRE VI :

Proposition

PROPOSITION

Chapitre VI : PROPOSITION VI.1 Présentation du programme

Aujourd’hui, Capaci Piccolo est qualifié de quartier en difficulté avec ses espaces de beauté étrange, qui ont endormi et qui ne demandent qu’à revivre. Notre projet sert à adapter l’ancienne usine de conserves de sardines à son environnement social pour accentuer la relation entre l’objet architectural (l’ancienne usine) et le quartier Capaci Piccolo. Il s’agit de créer un espace événementiel à Capaci Piccolo qui correspond aux attentes notamment des enfants, des adolescents et des jeunes adultes dans leurs besoins de se retrouver dans un espace de création (ateliers de formation et de création pour les enfants du quartier, club de Zumba et club de musiques actuelles : Rap, RnB, etc.), de diffusion (salle de spectacle, d'exposition et de projection, etc.) et de rencontre et d’échange (une cuisine communautaire et cafétéria de quartier, etc.). Les habitants et les associations seront les principaux animateurs de la vie de ce projet, par la mise en place de leurs initiatives d’ateliers, activités, animations, débat. Ce projet s’adresse à tous les publics, professionnels et amateurs, habitants du quartier Capaci piccolo ou d’ailleurs, et leur propose un programme événementiel varié, qui est le suivant : Les espaces

Qualité spatiale / Scénario

Surface (m²)

Accueil et information

Il s’agit d’un lieu ouvert. C’est un 50m² lieu de diffusion des informations concernant les événements.

Château d’eau reconverti en Cet espace offre une vue survolant 35m² un observatoire

Capaci piccolo et la mer de Sousse.

78


Chapitre VI

Proposition

Espace non programmé

Il s’agit d’un espace où il est 560m² possible

d'incorporer

toute

exigence de programme. (par exemple, cet espace peut être utilisé comme une salle de fête pour les habitants de Capaci piccolo.) Scène extérieure

Cette scène représente le cœur 460m² battant du projet. Cet espace entrevoit une programmation des événements de petite envergure. Elle

présente

des

ambiances

variées en fonction des spectacles grâce aux dispositifs d’éclairage supportés

par

une

structure

tridimensionnelle. Bloc

pour

éphémères

les

espaces Plan de base est éphémère grâce 250m²

contenant

des aux

mures

coulissantes. (une

espaces de préparation pour nouvelle distribution des espaces les événements. Bloc

pour

permanents

pour chaque nouvel événement.) les

espaces Ce bloc contient des ateliers 400m²

contenant

clubs pour les citoyens

des d’apprentissage pour les enfants, club

de Zumba et

club

de

musiques actuelles : Rap, RnB, etc. Salle polyvalente

Elle peut être utilisée comme une 400m² salle de projection de film ou d’un match de football. Elle peut aussi recevoir des prestations théâtrales d’ambiance conviviale, etc.

79


Chapitre VI

Proposition

Elle permet de recevoir 100 spectateurs assis. Et prés de 200 spectateurs debout. Cuisine communautaire

Elle s’agit d’un espace ouvert où 80m² les habitants de Capaci piccolo peuvent se réunir et manger ensemble.

Cafétéria de quartier

Cet

espace

l’extérieur.

est Il

ouvert

proposera

sur 80m² aux

habitants un lieu convivial de proximité. Espace administratif

Plusieurs associations participent 50m² à l’animation

du

quartier et

organisent des événements. Et qui sont fortement suivis par ce service administratif. Un habitant de Capaci piccolo sera élu chaque année pour gérer l’unité administrative. Jardin communautaire

Il s’agit d’un espace tampon entre 1500m² la partie résidentielle et le projet.

3 espaces sanitaires Locaux Techniques

3x50m² Ces espaces donnent sur l’accès 30m² du service technique.

80


Chapitre VI

Proposition

VI.2 Emergence du projet

Source : auteur

Figure 72 : Etat existante de l’Ancienne usine

Etape 1 : Destruction des parties qui ont dégradé l’image initiale de l’ancienne usine

Source : auteur

Figure 73 : Destruction des parties qui ont dégradé l’image initiale de l’ancienne usine

81


Chapitre VI

Proposition

Etape 2 : l’ajout de nouvelles constructions souterraines A l’inverse de ce qui a été fait auparavant (l’ajout de constructions qui ont dégradé l’image initiale de l’ancienne usine comme j’ai déjà cité lors de son analyse à la page 42), des nouvelles constructions souterraines (visibles sur la figure 74) complètent la structure urbaine de cette zone, mais de telle manière à ne pas compromettre sa valeur et son image.

Source : auteur

Figure 74 : Nouvelles constructions souterraines

Ces unités souterraines contiennent un bloc pour les espaces permanents et un bloc pour les espaces éphémères. Ces blocs souterrains sont séparés par une scène extérieure (visible sur la figure 75), afin que chaque partie puisse fonctionner d’une façon autonome.

Source : auteur

Figure 75 : une scène extérieure conçue au centre du projet

Cette scène extérieure est souterraine afin qu’elle n’aura pas un impact visuel important et de mettre l’emphase sur le bâtiment existant, depuis l’extérieur.

82


Chapitre VI

Proposition

Cette scène totalise, quant à elle, un peu moins de 500 m², ce qui convient à un rassemblement d’environ 200 personnes. Et elle s’inspire des espaces extérieurs libres et changeables du projet le Zollverein (analysés à la page 58). Le sol de cette scène extérieure est couvert de sable, afin de s’adapter à des configurations multiples (concept retenu de la scène extérieure du projet le Zollverein). Etape 3 : Une structure métallique supportant des dispositifs d’éclairage environnants et de scène Dans le dessein de respecter l'architecture portuaire et industrielle originale, nous croyons qu’intervenir par une structure métallique (matériau caractérisant les éléments typiques des espaces portuaires et industriels : les grues portuaires, les charpentes métalliques des hangars, etc.) donne de la valeur au bâtiment support, tout en octroyant un sens contemporain et en respectant la symbolique du lieu.

Source : auteur

Figure 76 : une structure métallique supportant des dispositifs d’éclairage environnants et de scène.

Cette structure métallique, supportant des dispositifs d’éclairage, se présente comme une greffe sur l’existant. Elle représente sans doute l’élément emblématique du projet. Elle apporte une marque de distinction au projet et marquerait sans doute l’esprit des gens.

83


Chapitre VI

Proposition

Cette greffe aurait un impact visuel important, depuis le boulevard Mohamed V. Elle offre une vue sans pareille, une destination potentielle pour les visiteurs afin de profiter d’une perspective survolant la scène extérieure, le quartier Capaci piccolo et la mer de Sousse. L’ascenseur urbain des architectes Vaumm à Errenteria, en Espagne, (visible sur la figure 77) a influencé le traitement de ces éléments signalétiques du projet. La structure d’acier de ce projet se distingue par une ambiguïté entre sa finesse et son fini brut. C’est pourquoi elle a été réinterprétée dans notre projet.

Source 1 et 2 :http://www.dezeen.com/2011/06/17/urban-elevator-by-vaumm/

Figure 77 : Ascenseur urbain (2011) Vaumm architecture, Errenteria, en Espagne

Une greffe qui se distingue de l’existant par sa couleur et son matériau. A travers cette idée, nous voulons que les traces de l’histoire soient perceptibles aux yeux de l’occupant pour pouvoir y distinguer le nouveau de l’ancien avec clarté et pour comprendre ce qu’était l’œuvre à son origine. Des dispositifs d’éclairage environnants et de scène (visibles sur les figures 78 et 79) sont intégrés à cette structure métallique. Ce qui permet de varier les ambiances en fonction des spectacles.

84


Chapitre VI

Proposition

Lumière de scène Mât Lumière piétonne Passerelle

Source : auteur

Figure 78 : Détail des mâts d'éclairage

Source : auteur

Figure 79 : une structure tridimensionnelle supportant des dispositifs d’éclairage

85


Chapitre VI

Proposition

Etape 4 : Intervenir par des bâtiments à l’intérieur de l’ancienne usine

Source : auteur

Figure 80 : Bâtiments à l'intérieur d’un autre

Intervenir par des bâtiments à l’intérieur de cette ancienne usine (concept de poupées russes : la boîte dans la boîte), un concept retenu du projet « l’Embercadomo », afin de garder ses caractéristiques et qualités bioclimatiques intéressantes dues au pouvoir formel et structurel, qu'elle possède. En effet, le choix du concept « Bâtiments à l'intérieur d’un autre » favorise la circulation de l’air à l’intérieur du bâtiment. Ce concept répond aux exigences du programme mais aussi bien au caractère environnemental du bâtiment.

Source : auteur

Figure 81 : Circulation de l'air à l'intérieur du bâtiment

86


Chapitre VI

Proposition

L’usine devient partiellement vide au rez-de-chaussée chaussée où il est possible d'incorporer toute exigence de programme sans un excès de volume qui brise la continuité visuelle à l’intérieur du bâtiment, un concept conce retenu du projet « l’Embercadomo ». Cet espace doit être accessible à tout le monde et chaque citoyen doit se reconnaître tre à un moment donné dans la programmation projetée. (Par exemple, cet espace non programmé peut être utilisé à un moment donné comme une salle de fête pour les habitants de Capaci piccolo.) latérau opaques remplacés par des panneaux transparents Etape 5 : Murs latéraux

Source : auteur

Figure 82 : Façades latéraux avant et après la reconversion

Les nouvelles façades latérales permettent à l’ancienne usine de s’ouvrir sur l’espace extérieur afinn d’extérioriser le contenu de cet espace événementiel et d’animer le quartier. Ces parois sont libres, permettant le plus plu d’ouverture possible et offrant plus de lumière naturelle, d’air et de vues sur l’extérieur. l’extérieur Le choix de remplacer les murs opaques par des panneaux transparents en verre et en polycarbonate translucide, avec une protection contre le soleil et avec des lamelles de ventilation, aide à améliorer le système s énergétique du bâtiment (Façades similaires au projet « l’Embercadero mbercadero » (apparentes à la page 71)).

87


Chapitre VI

Proposition

Etape 6 : Le château d’eau reconverti en un observatoire

Source : auteur

Figure 83 : Château d’eau reconverti en un observatoire

Le château d’eau est reconverti en un observatoire et offre une vue survolant le quartier Capaci piccolo et la mer de Sousse. Il devient une lanterne de soir, qui illumine le bâtiment et les alentours dans l’espoir d’attirer les citoyens à fréquenter le bâtiment. Grâce à ce château d’eau reconverti, haut de prés de 40 mètres et qui agit en tant que repère, cet espace événementiel devient repérable de loin.

88


Chapitre VI

Proposition

Jardin communautaire :

Source : auteur

Figure 84 : Jardin communautaire

Un jardin communautaire aura un impact social important pour les habitants de Capaci piccolo. Il sert aussi comme un espace tampon entre la partie résidentielle et l’espace événementiel. Perspective cavalière du projet :

Source : auteur

Figure 85 : Perspective cavalière du projet

89


Figure 86 : Reconfiguration de l'ancienne usine de conserves de sardines

90


CONCLUSION GENERALE

Étant donné l’état d’abandon et l’oubli de l’ancienne usine de conserves de sardines, significatif autant pour le paysage urbain que pour la mémoire collective des habitants de Capaci piccolo, cet essai (projet) propose la reconversion de ce lieu en un espace événementiel. Ce nouvel espace s'inscrit dans la logique d’ajouter de la valeur au site et renforce la mémoire du lieu par le projet architectural. Il vise une intensification et une diversification progressive des activités sur cette friche et permet aux événements de s’y déployer et d’y rayonner. Ce projet montre tout le potentiel qui réside dans l’ancienne usine de conserves de sardines : un potentiel d’intégration à la ville, de diversité programmatique, d’espaces uniques et surtout un potentiel de servir aux habitants de Capaci piccolo dans leur quête d’espace événementiel.

91


REFERENCES BIBLOGRAPHIQUES

Livres : •

Bernard TSCHUMI, 2014. Architecture : concept et notation. Paris : Centre Pampidou, 256p.

Boito CAMILLO, 2000. Conserver ou restaurer: les dilemmes du patrimoine. Paris : Besançon : Éditions de l'Imprimeur, 109 p.

Boris GRÉSILLON, 2008. Ville et création artistique. Montréal : Pour une autre approche de la géographie culturelle. Annales de géographie, 179-198p.

Christian SCHITTICH, Johan JESSEN, Jochem SCHNEIDER, Günther MOEWES et Burkhart BERTHOLD, 2006. Construire dans l’existant: reconversion, addition, création. Basel : Birkhauser. 175 p.

Dorra ISMAIL, Préface de Youssef SEDDIK, 2009. La pensée en architecture au« risque » de l’événementialité. Paris : L’Harmattan, 340p

Joffre DUMAZEDIER et Aline RIPERT, 2004. Loisir et culture. Paris : Edition du seuil, 398p

Kenza BENALI, 2012. La reconversion des friches industrielles en quartiers durables, aperçu théorique. Montréal : Cahiers de géographie du Québec, vol. 56, n° 158, p. 297-312. 92


Kevin LYNCH, 1998. L’image de la cité. Paris : Editions du Moniteur, 204p.

Morched CHABBI, 2012. L’urbain en Tunisie, Processus et Projet, Tunis : Nirvana, 220p.

Philippe

ROBERT

et

Christine

DESMOULINS,

2005.

Transcription

d’architecture. Paris : adpt association pour la diffusion de la pensée française, 149p. •

Philippe ROBERT, 1993. Reconversions. Paris : Editions du Moniteur, 182p.

REICHEN et ROBERT, 1991. architecture contextuelles, (Alain Pélissier). Paris : Editions du Moniteur, 122p.

REICHEN

et

ROBERT,

1986.

Créer

dans

le

crées

(l’architecture

contemporaine dans les bâtiments anciens). Milan-Paris : Electra/Le Moniteur, Section française de l’ICOSMOS/Centre Pompidou, 311p.

Mémoires : •

T.08/242 : Recycler, Habiter, Reconversion d’une friche industrielle en logement, présenté par Elhem KAMEL et dirigé par Kadehem MANKAI.

T.12/83 : Reconversion des anciens abattoirs de Tunis en studios de cinéma, présenté par Manel MAHDAOUI et dirigé par Adel HIDAR.

T.12/96 : Maison de culture à l’avenu Habib Bourguiba, présenté par Hejer BEN BOUZID et dirigé par Ferdaws BELCADHI.

T.13/30 : Réhabilitation /Reconversion d'une friche industrielle en station Thermale, présenté par Mariem OUAZAA et dirigé par Ouns BAKLOUTI.

T.15/136 : Vers un espace évènementiel, modulable et évolutif à Tunis, « De l’ex-unise ESSVIK à La FABRIK, présenté par Amal CHINITI et dirigé par Ferdaws BELCADHI.

Histoire bâtie recyclée à Ottawa : Lieu d’apprentissage et de loisir avec le bois, école d’architecture Université Laval, 2009 ; présenté par Evelyne CARDINAL et dirigé par Jan Bartlomiej ZWIEJSKI.

93


NON-LIEU : vecteur de liberté, école d’architecture Université Laval, 2011, présenté par Alexandre SIMARD et dirigé par Gian Piero MORETTI.

Parc alternatif, école d’architecture université Laval, 2014 ; présenté par William Gauthier KRYNSKI et dirigé par Olivier VALLERAND.

Un retour au civisme communautés culturelles et environnement bâti, école d’architecture université Laval, 2010, présenté par David SMITH et dirigé par François DUFAUX.

WHITE.BIRCH, école d’architecture université Laval, 2015 ; présenté par Guillaume BEAUDET-RIEL et dirigé par Georges TEYSSOT.

Thèses de doctorat : •

La notion d’événement permet-elle de crée, de générer de l’architecture ?, école nationale supérieur d’architecture de Lyon, 2009 ; présenté par Laurent ESMILAIRE.

L’événement urbain festif : une réponse aux modes de vie actuels ?, Paris, université Paris-Est, 2010 ; présenté par Monica MIRANDA.

94


REFERENCES WEBOGRAPHIQUES

Alban BENSA et Eric FASSIN, « Les sciences sociales face à l’événement », Terrain (en ligne), 38, 2002, mise en ligne le 06 mars 2007.

Arlette FARGE, « Penser et définir l’événement en histoire », Terrain (en ligne), 38| 2002, mise en ligne le 06 mars 2007.

Benjamin PRADEL, « Mettre en scéne et mettre en intrigue : un urbanisme festif des espace publics », Géocarrefour (en ligne), Vol. 82/3 | 2007, mise en ligne le 01 octobre 2010.

H, Bresler, « Les fenêtres de Paris : Aperçu historique du XVe siècle à nos jours », 2002, En ligne : http://www.apur.org/sites/default/files/documents/115.pdf.

M, Bismi, « Collisions: Oriented Bounding Box et Sphere Tree », 2001. En ligne : http://membres.multimania.fr/javamus/articles/obb.pdf.

Philippe CHAUDOIR, « la ville événementielle : temps de l’éphémère et espace festif », Géocarrefour, Vol. 82/3 |2007, mise en ligne le 1 octobre 2008.

Stéphane MERLE, «Quelle ville voulons-nous ?, de Michel Thiollière », Géocarrefour (en ligne), Vol. 82/3 | 2007, mise en ligne le 26 mars 2008.

95


TABLE DES FIGURES

Figure 1 : Vue sur la salle de spectacle avant transformation ................................................................... 18 Figure 2 : Vue sur la salle de spectacle après transformation.................................................................... 18 Figure 4 : L’extérieur du bâtiment.............................................................................................................. 19 Figure 5 : L’intérieur du bâtiment .............................................................................................................. 19 Figure 3 : Le logo de la manifestation ........................................................................................................ 19 Figure 6 : C’est quoi la FABRIK ? ................................................................................................................. 20 Figure 7 : Les barques des pêcheurs de Capaci piccolo.............................................................................. 22 Figure 8 : Les quartiers sud de Sousse : Capaci piccolo .............................................................................. 24 Figure 9 : Vue du quartier Capaci piccolo................................................................................................... 25 Figure 10 : Plan d'aménagement urbain de la ville de Sousse, 2008 ......................................................... 27 Figure 12 : Bâtiments à Capaci Piccolo ....................................................................................................... 28 Figure 11 : bâtiments désaffectés .............................................................................................................. 28 Figure 13 : Le port de Sousse ..................................................................................................................... 29 Figure 14 : Le réaménagement du port de Sousse..................................................................................... 30 Figure 15 : Réaménagement du port de Sousse présenté par l’agence « Réflexe architecture » ............. 31 Figure 16 : Situation de l'ancienne usine de conserves de sardines par rapport au port de Sousse réaménagé ........................................................................................................................................ 31 Figure 17 : La Jeanne d’Arc et l’ancienne usine de conserves de sardines ................................................ 34 Figure 18 : La Jeanne d'Arc ......................................................................................................................... 35 Figure 19 : La Jeanne d'Arc ......................................................................................................................... 35 Figure 20 : Délimitation de l’usine sur le plan d’aménagement urbain de la ville de Sousse .................... 36 Figure 21 : Plan de l'ancienne usine de conserves de sardines .................................................................. 37 Figure 22 : Elévations ................................................................................................................................. 38 Figure 23 : Ambiances à l'intérieure de l'usine ......................................................................................... 39 Figure 24 : Circulation de l'air à l'intérieur du bâtiment ............................................................................ 40 Figure 25 : Machines de dimension importante à l'intérieur de l'usine..................................................... 40 Figure 26 : Château d’eau .......................................................................................................................... 41

96


Figure 27 : Le château d’eau dans son environnement immédiat ............................................................. 41 Figure 29 : des ajouts à l'intérieur de l'usine ............................................................................................. 42 Figure 28 : Dégradation de l’image de la façade principale ....................................................................... 42 Figure 30 : La partie de la toiture endommagée ........................................................................................ 43 Figure 31 : Apparition des moisissures et de la végétation au-dessus du plancher .................................. 43 Figure 34 : Des grandes taches de moisissures .......................................................................................... 44 Figure 32 : Effritement de l’enduit du plancher (avec une toiture concave) ............................................. 44 Figure 33 : Effritement de l’enduit du plancher (avec une toiture plate) .................................................. 44 Figure 35 : Eclatement du béton en façade ............................................................................................... 45 Figure 36 : Planche analysant les repères du site ...................................................................................... 46 Figure 37 : Les deux accès de l’usine .......................................................................................................... 47 Figure 38 : Avenue Mohamed V ................................................................................................................. 47 Figure 39 : Le boulevard Armand-Fallières ................................................................................................ 48 Figure 40 : Esprit de l’ancienne usine de conserve de Sardine .................................................................. 49 Figure 41 : Le Zollverein ............................................................................................................................. 54 Figure 42 : Le Zollverein : un ancien complexe industriel de la mine de charbon ..................................... 55 Figure 43 : Le Zollverein ............................................................................................................................. 55 Figure 44 : La perception du le Zollverein en absence et en présence de l'événement ............................ 56 Figure 45 : système d’escalier et de passerelle .......................................................................................... 57 Figure 46 : Ambiance de la scène extérieure ............................................................................................. 58 Figure 47 : Des tentes fixées à un sol recouvert de sable .......................................................................... 59 Figure 48 : La lumière concept fondateur d’événement ............................................................................ 59 Figure 49 : Vue intérieure .......................................................................................................................... 60 Figure 50 : l'entrepôt Embarcadero ........................................................................................................... 63 Figure 51 : Aldea Moret, Cáceres, Espagne ................................................................................................ 64 Figure 52 : Le bâtiment avant la reconversion ........................................................................................... 65 Figure 53 : Le bâtiment après la reconversion ........................................................................................... 65 Figure 54 : concept de bâtiments à l'intérieur d’un autre (boîtes dans la boîte) ....................................... 66 Figure 56 : Volumes contenus dans Embarcadero ..................................................................................... 67 Figure 55 : Des poupées russes .................................................................................................................. 67 Figure 57 : Plan Rez-de-chaussée ............................................................................................................... 68 Figure 58 : Plan Etage ................................................................................................................................. 68 Figure 59 : Elévation ................................................................................................................................... 68 Figure 60 : Ambiances à l'intérieur du bâtiment ........................................................................................ 69 Figure 61 : Continuité visuelle entre les entités ......................................................................................... 69 Figure 62 : Façade principale avant et après la reconversion .................................................................... 70 Figure 63 : Façade latérale avant la reconversion ...................................................................................... 71 Figure 64 : Façade latérale après la reconversion ...................................................................................... 71

97


Figure 65 : Les murs opaques remplacés par des panneaux transparents ................................................ 72 Figure 66 : Ventilation naturelle par la géométrie du bâtiment ................................................................ 72 Figure 67 : La salle de spectacle (Le 106) à Rouen ..................................................................................... 73 Figure 68 : Etat du bâtiment avant la reconversion ................................................................................... 74 Figure 69 : Ambiance à l'intérieur de la salle de musique.......................................................................... 74 Figure 70 : Aménagement intérieur ........................................................................................................... 75 Figure 71 : Deux grues à coté du bâtiment ................................................................................................ 75 Figure 72 : Etat existante de l’Ancienne usine ........................................................................................... 81 Figure 73 : Destruction des parties qui ont dégradé l’image initiale de l’ancienne usine ......................... 81 Figure 74 : Nouvelles constructions souterraines ...................................................................................... 82 Figure 75 : une scène extérieure conçue au centre du projet ................................................................... 82 Figure 76 : une structure métallique supportant des dispositifs d’éclairage environnants et de scène. .. 83 Figure 77 : Ascenseur urbain (2011) Vaumm architecture, Errenteria, en Espagne .................................. 84 Figure 78 : Détail des mâts d'éclairage....................................................................................................... 85 Figure 79 : une structure tridimensionnelle supportant des dispositifs d’éclairage .................................. 85 Figure 80 : Bâtiments à l'intérieur d’un autre ............................................................................................ 86 Figure 81 : Circulation de l'air à l'intérieur du bâtiment ............................................................................ 86 Figure 82 : Façades latéraux avant et après la reconversion ..................................................................... 87 Figure 83 : Château d’eau reconverti en un observatoire ......................................................................... 88 Figure 84 : Jardin communautaire ............................................................................................................. 89 Figure 85 : Perspective cavalière du projet ................................................................................................ 89 Figure 86 : Reconfiguration de l'ancienne usine de conserves de sardines ............................................... 90

98


TABLE DES TABLEAUX

Tableau 1 : La répartition des répondants ............................................................................................... 105 Tableau 2 : Q1: Le niveau de satisfaction à l’égard de la qualité de vie à Capaci piccolo ........................ 106


ANNEXES

ANNEXE

100


ANNEXE A : QU’EST-CE QUE LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DE LA VILLE DE SOUSSE (SDVS) ? ANNEXE A : QU’EST-CE QUE LA SATRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DE LA VILLE DE SOUSSE (SDVS)?

L’obtention d’un financement du programme ENPI-CBC-MED de l’Union Européenne et la mise en place de partenariats avec l’agence espagnole de coopération internationale et de développement (AECID) et la municipalité de Barcelone ont permis le lancement d’un projet pour l’élaboration de la stratégie de développement de la ville de Sousse 2014 (SDVS). C’est un projet de planification locale de développement, ajusté aux réalités de sa collectivité et aux aspirations de ses citoyens, appelé le plan (SDVS) et qui a été défini à la page 7 comme suit : « Le plan stratégique de développement de la ville est un document de planification locale, élaboré de manière participative et concerté avec l’ensemble des composantes de la ville. C’est un document qui propose une vision future de Sousse, validée par tous. C’est aussi un ensemble d’objectifs à atteindre pour assurer un développement cohérent, stratégique et durable de la ville sur les plans sociaux, économiques, urbains, et environnementaux, en favorisant la «bonne gouvernance». C’est également un ensemble d’actions et de projets, dont la cohérence doit garantir la réalisation des objectifs fixés. » Importance d’un plan stratégique de développement urbain : L’application de la planification stratégique de développement urbain pour les villes est de plus en plus répandue en méditerranée. Le plan « SDVS » ouvre la voie aux collectivités et acteurs locaux pour construire ensemble, agir selon les règles de bonnes gouvernances et éviter l’anarchie et l’improvisation dans les choix des projets de développement.

101


ANNEXE B : QUESTIONNAIRE ANNEXE B : QUESTIONNAIRE :

Le propos essentiel est de rendre cette usine attrayante pour les habitants actuels et futurs de Capaci piccolo ainsi qu’une meilleure prise en compte de leurs besoins. Donc, il est nécessaire pour nous d’élaborer une enquête sur site de type un questionnaire. Enquête par questionnaire élaborée par l’étudiant Mohamed Hmida OUHIBA. Temps du questionnaire : moyen de 10 minutes. Ce questionnaire s’inscrit dans le cadre d’une recherche d’un mémoire en architecture. Les noms des personnes enquêtées ne seront jamais cités et le questionnaire ne sera utilisé que dans le cadre universitaire. Je vous remercie de prendre le temps pour le remplir avec précision, cela prouve l’intérêt que vous portez à Capaci piccolo.

Fiche Contact : 1. L’enquêté est: Mr Mlle Mme

2.Vous habitez à Capaci piccolo: Oui Non

3. Quel est votre âge ?

102


4.Vous êtes ? Ouvrier Fonctionnaire Fonction libérale Chômeur Retraité Autres Q1: Le niveau de satisfaction à l’égard de la qualité de vie à Capaci piccolo : Tout à fait satisfait Assez satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait

Et quels problèmes vous affrontez ……………… Q2: Le niveau de satisfaction à l’égard des activités attractives dans la zone sud de Sousse: Tout à fait satisfait Assez satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait Q3: Connaissez-vous ce qu’est un espace événementiel? Non Oui

103


Si oui, selon vous, il est important de développer un espace événementiel à Capaci piccolo Oui Non Q4: Etes-vous pour la reconversion d’un complexe usiné en un espace événementiel ? Oui Non

Si oui, selon vous, l’ancienne usine de conserves de sardines peut être le support le plus attractif Oui Non

Sinon quel support vous proposez ……………………………………………… Q5: Selon vous, quelles sont les activités qui devront exister? Faites un ordre par priorité relative (1- le plus prioritaire) Un terrain de sport, une salle de sport Des parcs de loisir, des espaces verts Théâtre, Cinéma, salle de spectacle Maisons de jeunes Des espaces communautaires par exemple cuisine communautaire Cafés, restaurants, cybercafés Clubs, des ateliers d’apprentissage pour les enfants du quartier 1 réponse(s) au minimum Sinon

quels

autres

types

d’activité,

104

vous

proposez

…………………


Ce

questionnaire

est

testé

sur

une cinquantaine de

personnes.

Ce

nombre représente un échantillon des habitants de Capaci piccolo. Le but de ce questionnaire de dégager ces besoins, ce qui me permettrait de les satisfaire au maximum. Dans la partie suivante, je vais présenter et évaluer les résultats de l’enquête : L’accueil de l’enquête a été globalement très positif et surtout au niveau de la catégorie la plus âgée. Une grande partie de la population interviewée a répondu favorablement à l’enquête. Le taux de refus s’élève environ à 15%, ce qui est relativement faible au regard de ce type d’enquêtes. Au final, 42 questionnaires ont pu être exploités répartis comme suit : Tableau 1 : La répartition des répondants

10 9 8 7 6 5 4 10 hommes

7 garçons 18 femmes

3

6 filles

2 1 0 Un homme (ou un garçon)

Une femme (ou une fille)

Nous n’avons constaté que la plupart des habitants de Capaci piccolo travaillent dans le domaine portuaire. Ils sont des ouvriers dans le port des marchandises ou des pécheurs dans le port des pécheurs.

105


Et voici les résultats de ce questionnaire : Q1: Le niveau de satisfaction à l’égard de la qualité de vie à Capaci piccolo Concernant Q1, la majorité des personnes n’a pas été satisfaite de la qualité de vie à Capaci piccolo, ils considèrent que la partie sud de la ville est très défavorisée par rapport à la partie nord. Tableau 2 : Q1: Le niveau de satisfaction à l’égard de la qualité de vie à Capaci piccolo

Pas du tout Satisfait

Peu satisfait

Homme Garçon Femme

Assez satisfait

Fille Tout à fait satisfait

0

5

10

15

20

Et concernant les problèmes affrontés, il s’agit essentiellement d’un manque des espaces complémentaires pour les habitants de Capaci piccolo. Ce qui a induit à des problèmes de marginalisation… Q2: Le niveau de satisfaction à l’égard des activités attractives dans la zone sud de la ville de Sousse. La majorité absolue des habitants n’a pas été satisfaite à l’égard des activités attractives dans la zone sud de la ville de Sousse. Q3: Connaissez-vous ce qu’est un espace événementiel? La majorité n’a pas connu ce qu’est un espace événementiel. En essayant de les expliquer de quoi il s’agit exactement, la majorité était d’accord pour le développement de ce genre d’espace à Capaci piccolo.

106


Q4: Etes-vous pour la reconversion d’un complexe usiné en un espace événementiel ? Quoique ce complexe usiné attire les habitants de Capaci piccolo, il n’est pas pratiqué comme un espace de transition vers le boulevard Armand-Fallières (l’actuel Mohamed V). Pour entrer à Capaci piccolo, ils préfèrent de loin prendre les rues amenant vers l’institut supérieur des beaux-arts de Sousse et la société tunisienne de l'électricité plutôt que de passer par ce complexe usiné abandonné. Presque toutes les réponses ont été oui et ils ont été d’accord avec notre proposition (l’ancienne usine de conserves de sardines). Q5: Selon vous, quelles sont les activités qui devront exister? Faites un ordre par priorité relative. D’après Q5, j’ai constaté que le programme, qui devrait être mis, est un programme hybride dans le sens littéral du mot, afin de répondre au maximum aux besoins des habitants de ce quartier. En effet, le programme doit contenir deux types d’usage : Usage quotidien : ateliers d’apprentissage pour les enfants, club de danse, club de musique, avec la présence d’une cuisine communautaire et une cafétéria de quartier, etc. Usage événementiel : ce projet entrevoit une programmation des événements de petite envergure (projections de film ou d’un match de football, etc.).

107


108


109


Profile for Mohamed Hmida OUHIBA

Reconversion de l'ancienne usine de conserve de sardine en un espace événementiel à Capaci piccolo  

Reconversion de l'ancienne usine de conserve de sardine en un espace événementiel à Capaci piccolo  

Advertisement